• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Vaccin contre la Covid-19 : entre espoir et effet d’annonce

Vaccin contre la Covid-19 : entre espoir et effet d’annonce

 

Le résultat provisoire avancé hier par le laboratoire américain Pfizer et la société allemande BioNTech, pour spectaculaire qu’il soit, a déjà suscité des réactions importantes. Un effet d’annonce indéniable a agité les médias et entraîné une réponse mon sens disproportionnée en bourse même si les espoirs portés par cette technologie innovante sont réels.

JPEG

La stratégie développée par ces deux laboratoires, mais également plusieurs autres dont Sanofi Pasteur en France, est particulièrement novatrice. Habituellement, les vaccins sont dérivés d’éléments viraux ou bactériens, principalement des protéines ou de longues chaînes de sucres (sucre s’entendant au sens biochimique, couvrant donc une gamme plus large que le sucre que nous utilisons quotidiennement). La raison est que ces éléments (protéines ou sucres à longue chaîne) sont souvent des antigènes immunogènes, donc capables de déclencher les réponses immunitaires. Celles-ci aboutissent in fine à la production d’anticorps par notre organisme capables de se lier aux antigènes et de provoquer leur destruction par nos globules blancs. Les stratégies de vaccination classiques reposent sur l’injection des virus ou bactéries pathogènes neutralisées par un agent physique ou chimique mais conservant suffisamment de pouvoir immunogène. Plus récemment on a utilisé des protéines ou des fragments protéiques d’origine virale ou bactérienne purifiées, obtenus par génie génétique, ce qui présente l’avantage de ne pas avoir à cultiver dans les laboratoires pharmaceutiques les pathogènes bactériens ou viraux. 

 

Dans le cas du vaccin en cours de développement par Pfizer et BioNTech, et de même dans le cas du vaccin en développement chez Sanofi Pasteur, on utilise cette fois-ci des ARN messagers. De façon simplifiée, les ARN messagers sont produits par toutes les cellules vivantes. Ils correspondent à la copie de chacun des gènes exprimés du génome, copie qui sera lisible par la machinerie cellulaire pour la fabrication des protéines. Les vaccins en développement utilisent donc les ARN messagers qui déterminent la fabrication de certaines des protéines qui entourent le virus. Mais l’ARN, où l’ADN, ne sont pas immunogènes. Toute l’astuce de ce type de vaccination consiste donc à faire que cet ARN messager soit lu par les cellules de l’hôte auquel le vaccin est injecté. Ces cellules décryptant le message codé par l’ARN messager synthétisent alors la protéine virale immunogène. Pour cela il faut que l’ARN messager rentre dans la cellule et qu’il y soit protégé de la dégradation, qui peut être parfois rapide. Il s’agit là d’un point majeur sur lequel ont achoppé les premiers essais vaccinaux utilisant des ARN messagers. Au laboratoire, plusieurs techniques de protection sont disponibles telles que le recouvrement de microparticules de tungstène ou d’or par cet ARN ou « l’enfermement » de cet ARN dans une « bulle » constituée de lipides. Dans le cadre des développements vaccinaux en cours contre le SARS-CoV2, j’ignore bien entendu la technique a été développée. J’ignore également quel est le mode d’administration (intraveineux, intramusculaire sous-cutanée) mais je sais que celui-ci joue un rôle déterminant dans l’efficacité vaccinale. 

 

L’annonce par Pfizer et BioNTech d’une efficacité vaccinale de 90 % signifie que 90 % des personnes vaccinées ont présenté une réduction de l’incidence de la maladie, donc ont moins contracté la maladie que le groupe vacciné avec un placebo. Cette annonce, effectivement spectaculaire, a engendré, comme je le disais en introduction, une réaction totalement disproportionnée - mais nous en avons l’habitude - des marchés boursiers et spéculatifs. Je n’ai pas un esprit complotiste mais on ne pouvait que s’attendre à ce type de répercussion suite à l’annonce. En lien, l’action Pfizer a grimpé de 8 % en bourse et celle de son partenaire allemand de plus de 15 % à Wall Street... Or il faut absolument rester prudent. Tout d’abord ce vaccin est encore en phase de test, et les résultats présentés portent sur un tout petit échantillon de personnes, testées par ailleurs peu de temps après la première injection et l'injection de rappel. De plus, même si les populations participant à l’essai représentent une grande diversité ethnique, il est impossible de s’assurer que ce vaccin fonctionnera sur toute la population mondiale. Il faudra aussi s’assurer qu’il protège toutes les classes d’âge, et que son effet perdure dans le temps. Et puis et surtout, il faut souligner qu’il ne s’agit pour le moment que d’un communiqué de presse et en aucun cas d’une communication scientifique

 

Les espoirs restent néanmoins réels. Tout d’abord dans le cas de la CoViD-19, ce sont presque 200 essais vaccinaux qui sont en cours sur toute la planète, certains utilisant des stratégies conventionnelles, d’autres des stratégies ARN messager. Le véritable espoir que porte cette annonce, à mon sens, réside dans le fait qu’il est visiblement possible de surmonter un certain nombre des obstacles techniques que pose cette vaccination. L’autre véritable espoir est que l’on peut envisager que cette stratégie vaccinale soit utilisée vis-à-vis de nombreux agents pathogènes, puisque « il suffit » de disposer de leur génome pour fabriquer facilement en laboratoire la copie ARN messager à introduire dans les cellules de l’hôte. Cette fabrication d’ARN messager se fait essentiellement par voie chimique ce qui limite l’utilisation de cellules hôtes intermédiaires et donc le risque de contamination par d’autres agents infectieux inconnus. Pour l’anecdote, rappelons que les premiers vaccins antipoliomyélitiques avaient été préparés par infection de cellules de singe contenant un virus (le SV40) susceptible de déclencher la formation de tumeurs chez le rat. Plusieurs entreprises, dont la société Moderna pour les États-Unis, développent des vaccins à l'ARN messager, contre le Zika, le virus d'Epstein-Barr (agent de la mononucléose infectieuse), le très contagieux virus respiratoire syncytial (agent de la bronchiolite) chez l’Homme, contre la rage chez le chien, ou contre différents virus chez le saumon d’élevage. 

 

Il n’est pas exclu non plus, et plusieurs équipes y travaillent en France et dans le monde, que l’on puisse développer des approches de vaccination à ARN messager dans le cadre de thérapies anticancéreuses. L’idée sous-jacente est de repérer dans les cellules tumorales un antigène caractéristique, d’en rechercher le gène dans les cellules hôtes, d’en réaliser une copie ARN messager, et d’injecter celle-ci dans l’organisme pour tenter de stimuler la production d’anticorps dirigés contre cet antigène, donc contre les cellules des tumeurs qui le produisent. Cette perspective est particulièrement stimulante dans le cas de tumeurs affectant des régions d’organes, ou des organes, non accessibles à des interventions chirurgicales.

 

Crédit photo :

https://theconversation.com/demain-vacciner-grace-a-ladn-125267


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Arogavox Arogavox 12 novembre 2020 14:59

    bis repetita :

    La première des questions (non subsidiaire), qui doit être en urgence soumise à la conscience du peuple pour qu’il puisse exercer SON pouvoir, par le peuple et pour le peuple, c’est de préciser le terme « du virus »  !

     Ce qui est à l’origine notamment du schisme opposant les partisans de vaccins aux partisans d’une recherche d’immunité collective, est-ce que cela a bien été correctement investigué et identifié ? 
    Virus plus que bactéries ? Quel virus ? ou quels ’variants’ de quel virus ?
    Virus d’origine naturelle ? ou pas ?

     Quelle dictature de l’urgence nous a-t-elle imposé de mettre la charrue avant les boeufs ?

     Même s’il était possible d’estimer une probabilité que le virus suspecté soit d’origine non naturelle, et si cette estimation n’était que de 1% ;
     resterait encore à savoir s’il serait possible de déterminer une estimation de la probabilité de ce non-naturel à être non-intentionnel (accidentel) ou intentionnel !
     
     Avec seulement 1% de risque d’intentionnalité d’un risque à 1% de virus non naturel, ne devrions-nous pas tous reconsidérer ce risque de 1 pour mille de dépenser des milliards pour un vaccin ... dont on ne saurait toujours pas la probabilité qu’il soit produit par ceux-là mêmes qui seraient mal intentionnés ?
     Pire : l’option d’une recherche d’immunité collective ne serait-elle pas tout autant compromise ? (se laisser contaminer par un/des virus rendus intentionnellement nocifs ?!)


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 14:18

      .

      Vaccination OBLIGATOIRE !
      .

      .

      Que contient le Vaccin d’Oxford que les Firmes Pharmaceutiques produiront , et financé par Bill Gates ?

      .

      (1) —  Des Nanoparticules capable de réagir et d’interagir grâce aux champs électromagnétique afin d’identifier les personnes à distance par réseaux téléphonique 5G , et de pouvoir influencer les comportements et les émotions de ceux qui ont reçu l’injection . Ces Nanoparticules sont la propriété du Groupe Microsoft dont le brevet est PVT/US2019/038084 , ainsi que le numéro du brevet du vaccin WO 2020 060606 (*) . Comme l’indique le brevet de Microsoft , celui ci est un Système de Crypto-Monnaie utilisant des données d’activité corporelle . La traçabilité de ces Nanoparticules permettrons à l’avenir aux individus « vaccinés » d’êtres identifiés afin de ne plus avoir besoin de moyens de paiement et de faire disparaitre par la même occasion ceux existant (carte bancaire , liquide , chèques) . Vos données bancaires seront enregistrées et stockées dans une Blockchain nommée ID 2020 , cette Blockchain sera géré par l’ancienne banquière de la JP Morgan Blythe Masters et créatrice des Crédit Défault Swap (CDS) qui est en parti responsable de la Crise financière de 2007 . Ce système de paiement est identique à celui des cartes bancaire sans contact , sauf qu’il sera à l’intérieur de votre corps grâce au vaccin Covid-19 que l’on vous aura inoculé dans la peau , ce n’est pas de la Science Fiction , c’est juste de la Science inconnue du grand public .

      .

      Numéro du Vaccin ...... ChAdOx1 n-CoV-19

      .
      (2) — il contient également quatre fragments du VIH1 (Sida - immunodéficience pour ceux qui le contractent , c’est à dire , destruction de votre immunité naturelle)

      .
      (3) — des séquences du germe de la Malaria qui donne le paludisme aux personnes vaccinées .

      .
      (4) —  157 séquences de germe ADN et de protéines (voir brevet US 8,243,718 B2 dont la présence est leurs rôles sont inexpliqués) .

      .
      (5) —  des désinfectants , tels que le Thimerosal , le Formaldehyde et des antibiotiques .

      .
      (*) - Numéro de Brevet de Microsoft WO 2020 060606 ........ il est stupéfiant que le chiffre 666 succède à la date 2020 qui s’apparente à cette année , et les lettres WO peuvent signifier World Order , traduction , Ordre Mondial de 2020 pour la bête 666 .

      .
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 14:19

      .

      (*) - Numéro de Brevet de Microsoft WO 2020 060606 ........ il est stupéfiant que le chiffre 666 succède à la date 2020 qui s’apparente à cette année , et les lettres WO peuvent signifier World Order , traduction , Ordre Mondial de 2020 pour la bête 666 .

      .

      VOICI un lien anglophone expliquant la technologie Crypto-Monnaie du brevet de Microsoft WO 2020 060606 , je l’ai en parti traduit en français grâce à Google traduction .

      .

      " Une crypto-monnaie distribuée aux personnes en fonction de leur activité corporelle . Ce n’est pas un fantasme littéraire né de la plume fantaisiste d’Isaac Asimov et romancé dans certains de ses livres, mais c’est plutôt un projet sur lequel travaille Microsoft et pour lequel il a déjà déposé un brevet . La multinationale américaine a déposé le brevet pour développer une monnaie numérique de ce type . .... L’activité du corps humain associée à une tâche fournie à un utilisateur peut être utilisée dans un processus d’exploration d’un système de crypto-monnaie. Un serveur peut fournir une tâche à un dispositif d’un utilisateur qui est couplé en communication au serveur. Un capteur couplé en communication ou compris dans le dispositif de l’utilisateur peut détecter l’activité corporelle de l’utilisateur. Des données d’activité corporelle peuvent être générées sur la base de l’activité corporelle détectée de l’utilisateur. Le système de crypto-monnaie couplé en communication au dispositif de l’utilisateur peut vérifier si les données d’activité corporelle satisfont à une ou plusieurs conditions fixées par le système de crypto-monnaie, et attribuer une crypto-monnaie à l’utilisateur dont les données d’activité corporelle sont vérifiées. Une onde cérébrale ou une chaleur corporelle émise par un utilisateur, lors de l’exécution d’une tâche assignée et / ou prédéfinie, comme regarder des publicités ou utiliser certains services Internet, peut servir dans le processus d’extraction de crypto-monnaie.

      .

      Plutôt que de profiter d’un travail de calcul massif, les données de la preuve de travail seront générées par l’activité des individus et seront à toutes fins utiles une preuve du travail effectué, ce qui déterminera la réception d’un prix en crypto.

      .

      Un utilisateur peut résoudre inconsciemment et sans effort le difficile problème de calcul en faisant simplement les choses « recommandées » par un système central.

      .

      https://www.bitconio.net/blockchain/microsoft-cryptocurrency-system-using-body-activity-data/


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 14:19

      IMPORTANT ..... Planification d’un empoisonnement planétaire !

      .

      Moderna qui n’a fabriqué ni médicaments ni vaccins a développé ses activités sur une découverte , la transfection : on peut modifier le comportement des cellules à partir d’ARN modifié.

      .
      Dans le groupe ayant reçu un vaccin à forte dose , 100% des patients ont développé des effets secondaires systémiques . Dans le groupe à faible dose , 80%.

      .
      Dans certaines études sur les furets , on a constaté que , en contact avec le virus contre lequel le vaccin les protégeait , la réponse immunitaire était exagérée : ils avaient plus d’inflammation pulmonaires et de problèmes hépatiques . ça leur fait du mal , leurs réponses étaient moins bonne . Nous ne connaissons pas les réactions à plus long terme.

      .
      Bruxelles a déjà réservé 400 millions de vaccins à la Firmes Pharmaceutique Américaine Johnson & Johnson qui a été condamné à 572 millions de dollars d’amende pour sa responsabilité de milliers de morts pour avoir intentionnellement inondé le marché avec des analgésiques opiacés . Ce scandale de médicaments à base d’opiacés à également touché Purdue Pharma et le Groupe israélien pharmaceutique Teva qui ont préféré verser respectivement 270 millions de dollars et 85 millions de dollars à l’État d’Oklahoma pour éviter un procès. 

       
      .


    • Clocel Clocel 12 novembre 2020 15:28

      Avox, le site préféré de Rantanplan ! smiley


      • alanhorus alanhorus 14 novembre 2020 12:43

        @Clocel
        Couché, Rintintin !!!!


      • binary 12 novembre 2020 15:32

        Pas un mot sur l efficacité réelle des vaccins. Ni sur le fait, établi en mars-avril, que la vaccination à la grippe de 2019 entrainait 4 fois plus de chance d avoir une forme grave de la maladie du covid.

        Le but d un vaccin, est uniquement de gagner des milliards sans avoir à prouver quoi que se soit sur le produit, puisque seule une statistique indépendante sérieuse de plusieurs années, peut prouver l’efficacité, alors même que l on sait qu elle ne sera jamais réalisée.


        • amiaplacidus amiaplacidus 12 novembre 2020 16:22

          @binary

          Certainement que pour le covid, il s’agit de gagner des milliards.

          Mais, en général, Bigpharma ne s’intéresse absolument pas aux vaccins et médicaments contre les maladies infectieuses parce qu’ils ne sont pas rentables. La recherche dans ce domaine est la plupart du temps publique ou de toute petites startup qui ensuite, en cas de succès, se revendent à plus gros.

          Le cas du covid est un peu particulier, il s’agit d’un coup ponctuel à faire. Et Bigpharma s’y est mis.

          Bigpharma s’intéresse à des choses bien plus profitables.

          Par exemple, les maladies cardio-vasculaires (MCV) voilà quelque chose de rentable, cela paie.
          Quelque chiffres, une MCV, c’est au minimum 300 € par par mois durant une dizaine d’années de vie : 36.000 €.
          Pour les cas de cholestérol sévère, c’est 800 € par mois, sur 10 ans : 96.000 €.

          Le cancer, c’est encore plus juteux, certains traitements c’est 10.000 € par mois, bon, le patient dure moins longtemps mais avec 4 ans de survie, cela fait tout de même 480.000 €.

          Alors en comparaison, les vaccins c’est peanuts, sur dix ans, 10 rappels de vaccin à 30 € la dose : 300 €, l’équivalent d’un seul mois pour une MCV simple. Ou d’un traitement antibiotique guérissant le malade, pour une pneumonie à bactérie.



        • binary 12 novembre 2020 18:26

          @amiaplacidus
          Vous avez raison pour le cancer qui est vu comme une aubaine, puisque plus la population vieillie et plus elle a de risques d avoir un cancer, et plus les traitements sont longs et couteux. Ceci dit, un jour, il faudra bien se rendre compte que plus personne ne pourra payer.
          Quant au vaccin pour la grippe, c est une caricature. La grippe changeant tous les ans, le vaccin aussi. AUCUN vaccin pour la grippe n a donc JAMAIS pu être
          testé sur ses résultats, et aucun ne le sera jamais, c est une rente de situation.


        • babelouest babelouest 13 novembre 2020 11:19

          @amiaplacidus
          « Le cas du covid est un peu particulier, il s’agit d’un coup ponctuel à faire. Et Bigpharma s’y est mis. »
          .
          Beaucoup d’indices peuvent laisser à penser que ce covid est un outil, en vue de quelque chose de vaste, qui ne sera pas rentable à court terme, mais très juteux sur le long terme. Réduire la population presque entière du globe en une masse plus réduite, peureuse, prête à accepter n’importe quoi, donc à permettre aux GRANDS de se faire un maximum de profit sur le dos d’une population laborieuse, extrêmement soumise et ne demandant jamais rien sous peine d’horribles sanctions, c’est merveilleux. Cela vaut bien le coup d’un petit manque à gagner pendant un an ou deux, pas plus.
          .
          Ceci dit, l’empire romain s’est écroulé de ses propres contradictions, et la chute de ce capitalisme omnipotent pourrait bien avoir des analogies avec son ancêtre. Sans doute nombres d’entre nous ne seront-ils plus là quand cela arrivera, mais cela arrivera.
          .
          Il sera peut-être judicieux de constituer pour nos descendants des arches de mémoire, avec la vision et le mode d’écriture des humbles que nous sommes. Des monographies de scientifiques ou de philosophes peu en cour, des manuels scolaires, des peintures d’artistes inconnus,des biographies inconnues du grand public, des films d’amateurs, En somme tout ce qu’un archivage « académique » ne conservera pas, parce que cela dérangerait sa vision très obtuse de « ce qu’il faut savoir ».


        • Jeekes Jeekes 12 novembre 2020 15:48

          Publi-reportage ?

           

          Plutôt naze...

           


          • pierrot pierrot 12 novembre 2020 16:25

            Le candidat vaccin de la start up allemande Biotech associée à l’industriel Pfizer est une excellente nouvelle qui apporte la lumière au fond du tunnel.

            Bien évidemment ces excellents résultats de 90 % d’efficacité demandent à être confirmer afin d’obtenir , fin novembre, l’autorisation de commercialisation.

            La conservation à froid pose problème mais n’est pas rédhibitoire.

            Il est simple à fabriquer pour des milliards de doses.

            D’autres vaccins seront proposés prochainement en plus de ceux des Chinois, Russes etc.

            La technique ARN messager permettra d’autres applications pour des vaccins pour d’autres pathologies.


            • Le421 Le421 12 novembre 2020 20:17

              @pierrot
              La seule chose qui se vérifie, c’est le bénéfice tiré de cette nouvelle par les actionnaires avertis...


            • pierrot pierrot 17 novembre 2020 10:08

              @Le421
              Oui, certains seront récompensés pour avoir découvert un vaccin performant.

              Mais l’essentiel est que, comme le virus s’est répandu dans le monde entier (à l’exception de l’Antarctique), il ne peut plus disparaître spontanément et la seule solution est un vaccin, efficace, ayant pas ou peu d’effets secondaires, durables, facilement utilisable et conservable à un coût de revient bas.

              C’est une grande performante que déjà 5 ou 6 vaccins soient utilisés sur une grande cohorte de porteurs sains après seulement 1 ans de recherche.
              Généralement la découverte des vaccins demande 10 ans !

              Peu importe qu’il soit chinois, russe, américain, allemand, britannique, suisse ou français...


            • damocles damocles 12 novembre 2020 18:51

              Le patron de Pfizer ,Robert BOULA, après l’annonce de la découverte du vaccin a vendu une partie de ses actions pour 5,6 millions de dollars ... ETONNANT NON ???


              • Le421 Le421 12 novembre 2020 20:19

                @damocles
                Vous avez un lien pour l’info ?



              • damocles damocles 12 novembre 2020 20:39

                @damocles
                .....et son adjointe pour 1,8 million de dollars !


              • damocles damocles 12 novembre 2020 20:53

                Le lien de ETTORE, BERCOFF(sud radio-YT ), et même un bandeau défilant sur LCI...


              • ETTORE ETTORE 12 novembre 2020 20:28

                 Le professeur Raoult accusé de « charlatanisme » par l’Ordre des Médecins ?

                Je serais curieux de voir les intérêts croisés de ces caciques du staff stalinien qui se dit« ordre » et qui déroge lui même à toute considération scientifique de base.

                La gamelle doit être bonne, et à du être présenté avec une nappe en forme de billets de banque.

                C’est étonnant quand même dans ce pays, comme tous les « ordres  » se dirigent vers le bucher déjà érigé, de gré ou de force.

                Une malédiction, peut être ????


                • contrevenant contrevenant 13 novembre 2020 10:47

                  Imaginez que vous êtes chez le concessionnaire pour acheter une voiture .

                  Vous demandez au vendeur si les freins sont bons.

                  Il vous répond 90% d’efficacité mais ça dépend des routes et de qui conduit .

                  Vous achetez la voiture ?


                  • foufouille foufouille 13 novembre 2020 11:15

                    @contrevenant

                    sauf que tu n’es pas une voiture sinon change ton cerveau usé.


                  • ETTORE ETTORE 13 novembre 2020 12:06
                    foufouille 13 novembre 11:15

                    @contrevenant

                    sauf que tu n’es pas une voiture sinon change ton cerveau usé.

                    ______________________________________________________________

                    foufouille franchement ?

                    L’exemple n’est pas si mauvais que cela, non ?

                    Comment appeler cela, sinon ?

                    Charlatanisme financier, médical, opportuniste, vente forcée ?

                    Allez, reconnaissez simplement, sans vous parjurer, que ce que nous vivons actuellement tient du « bonimenteur de foire ».

                    Cela essaye de briller pour attirer la ménagère, et une fois le produit rapporté chez soi, tout ce que vous pouvez arguer comme excuse pour vous être fait avoir c’est...

                    Ben, le vendeur....Il était beau !

                    Ben, tout le monde l’a acheté !

                    Ben, peut être que je ne sais pas faire !

                    Mais quelque part, au fond de vous même, vous avez quand même la petite voix qui vous dit : « couillon une fois, couillon pour toujours ».

                    Et vous repassez à votre façon de faire traditionnelle.

                    Sauf, sauf que là, il s’agit de votre santé, et elle n’est pas recyclable, peut être compostable, mais en tous les cas...TROP PRECIEUSE pour être vendue par un marchand de foire, trop foireux, et sans foi !


                    • foufouille foufouille 13 novembre 2020 17:49

                      @ETTORE

                      une voiture est conçu pour être réparé et les freins ont un témoin d’usure.

                      pas nous et c’est pourquoi la médecine est rarement fiable à 100%.


                    • ETTORE ETTORE 13 novembre 2020 20:18
                      foufouille 13 novembre 17:49

                      @ETTORE

                      une voiture est conçu pour être réparé et les freins ont un témoin d’usure.

                      pas nous et c’est pourquoi la médecine est rarement fiable à 100%.

                      _____________________________________________________________

                      Je comprend très bien votre parallèle, mais, sauf votre respect, il est essentiel de constater la chose suivante....

                      Afin de hâter l’enrichissement de certains, on vous passe votre voiture « réparable » sous les fourches caudines d’un contrôle technique de plus en plus « voiture épave »

                      Même si elle vous rend encore de grand services, ils s’en foutent, faut vendre du neuf, puisque la société ne fonctionne plus qu’en mode jetable, recyclable, transformable, re-structurable, pour arriver à du NEUF à TOUT PRIX !

                      Alors oui , la voiture est prévue pour être réparée, mais, ce n’est plus vous qui décidez si oui ou non vous le ferez.,

                      Alors oui, les plaquettes de freins ont un témoin d’usure....C’est à minima, c’est du consommable.

                      Et c’est exactement cette barre du « consommable » qui devient « rentabilité » et qui de fait devient « obscure ».

                      Et la médecine, dans beaucoup de cas, à ce côté « obscur » qui ne s’explique qu’à la lumière des prises de bénéfices de certaines officines, qui, vous pouvez en être sûr, cultivent leur pognon, sur justement, le « rarement fiable ».

                      Alors la vie comporte une naissance et une mort, nous le savons tous.

                      Mais certains, font de l’élevage rentable, de ce temps intermédiaire.

                      Ne le croyez vous pas ?


                      • foufouille foufouille 14 novembre 2020 10:29

                        @ETTORE

                        le controle technique existe car certains roulaient avec des poubelles et les garagistes souvent des voleurs.

                        c’est pratique pour certains trucs et certains garagistes acceptent de poser les pièces acheté sur le net.

                        je ne suis pas complotiste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

YvesD.


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité