• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Vieillir à s’en casser les dents

Vieillir à s’en casser les dents

Une histoire vraie dont nous garderons le secret

Vidéo en contre-point :

Une gériatre acariâtre !

Quelque part en Aveyron, il est une maison de retraite comme beaucoup d'autres. Le personnel est débordé, la direction lointaine, les patients considérés comme des ombres. La situation n'a rien d'exceptionnelle, la rigueur budgétaire a chassé l'humain de bien des institutions, qu'importent les conséquences pour ceux qu'on ne considère même pas comme des clients !

Tout a commencé après un incident qui conduisit cette pauvre dame de sa maison en ce lieu d'indifférence. Elle avait perdu la tête, elle n'était plus en mesure de se prendre en charge pour les gestes élémentaires de la vie courante. La famille espérait pour le moins trouver en ce lieu une prise en charge convenable pour lui faciliter ce passage douloureux.

La dame connut alors une mésaventure qui n'a rien d'extraordinaire. Elle est simplement révélatrice de la déchéance ou de la décrépitude de notre système de santé. Lors d'une visite, son fils comprit dans l'incohérence des propos de sa pauvre mère qu'elle souffrait de la bouche. Ses mâchoires étaient enflammées ….

Il demanda à ce qu'elle consulte un chirurgien dentiste, profession toujours sur les dents et fort difficile à joindre. Après une longue attente, il obtint enfin cette consultation qui s'imposait. La dame fut alors examinée par un jeune dentiste au comportement un peu arrogant. Ou pour le moins surprenant. Il déclara tout de go : « Madame votre mère a dans la bouche un dentier qui n'est pas sien ! »

La réplique était si étrange que notre homme s'interrogea sur ce praticien. Il s'enquit auprès du personnel sur la possibilité d'un échange de dentier. Bien sûr le personnel monta sur ses grands chevaux, prit le mors aux dents et s'indigna qu'on pût croire en pareille énormité. La cheffe (féminisation des titres ) de service de cette noble institution, gériatre acariâtre, renchérit sur ce concert de protestations en prenant une posture outragée. « Pas de ça chez nous ! » semblait dire cet important personnage.

Le fils voulut en avoir le cœur net. Il embarqua sa mère pour la confier au regard bienveillant de son dentiste habituel. Le chirurgien confirma le diagnostic de son jeune confrère. Il y avait bien eu substitution de dentier. La chose pour incroyable qu'elle fût, était donc avérée. Le fils s'en retourna très courroucé retrouver les responsables de la maison de retraite.

Le dialogue tourna bien vite à la farce. Le personnel dégageant toute responsabilité, affirmant sans rougir que la pauvre femme était arrivée avec ce dentier inadapté. Il est de coutume, quand on vit seule, d'emprunter à ses voisines un appareil dentaire pour changer de dentition comme d'autres changent de montre. C'est une tradition semble-t-il dans ce département si rural !

Devant une pareille mauvaise foi, le fils commença à élever le ton. On le prenait de haut. Il demanda à voir la gériatre pimbêche qui cette fois fut particulièrement odieuse. « Compte tenu de l'âge de votre mère, il n'est pas bien nécessaire de lui mettre un appareil. Elle se satisfera d'une nourriture en purée, vous n'allez pas nous en faire une pendule ! »

Cette fois, la mesure était dépassée. Le fils fut indigné d'un tel mépris. Un dentier permet aussi de parler convenablement. Sa mère avait droit au respect et à la dignité auxquels ont droit tous les humains. Pour la cheffe de service et son personnel, sa mère n'était plus qu'un simple numéro de chambre, une matière première source de revenu. Il réclama pour le principe le remboursement de l'appareil.

La gériatre opiniâtre ne tint absolument pas compte de cette demande légitime. La maison de retraite ne peut être responsable des objets perdus par ses pensionnaires. Il fallait écrire au directeur de l'hôpital qui avait la responsabilité de cette maison de retraite. Les arcanes de l'administration permettent souvent d'ouvrir le parapluie.

La réponse fut courtoise. La responsabilité des services ne pouvait être prouvée. Le dentier ne serait pas remboursé. Circulez mon bon monsieur, il n'y a rien à faire au pays de Courteline. Face au mépris de ces professionnels de la vieillesse, le fils en colère décréta qu'il obtiendrait gain de cause. On ne peut être traité comme des chiens même quand hélas, on a perdu la tête.

Il consulta l'association « Soixante millions de consommateurs ! » qui prit en charge le dossier. Moins d'un mois plus tard, le directeur toujours aimable et à l'air humain, convoqua le fils pour lui remettre un chèque. Il voulut garder la tête haute et ajouta, péremptoire ; « C'est bien contraint et forcé que je vous rembourse ce maudit dentier ! »

L'affaire ne fut pas close pour autant. La pauvre femme subit alors la vengeance sournoise du personnel. Elle eut à pâtir du combat légitime de son fils. Humiliation, mauvais traitements, indifférence et autres plats sournois et indignes furent au menu de son séjour. Le fils fut même convoqué par la gériatre revêche pourtant si humaine pour s'entendre dire que les visites de la famille perturbaient leur chère patiente.

Les gens ont la dent dure ! Il ne faut pas obtenir raison face à la toute puissante administration. La règle vaut dans une maison de retraite comme dans bien d'autres secteurs. Retenant la leçon, le fils trouva une maison de retraite plus humaine et plus petite pour recevoir sa mère. Elle avait à nouveau un dentier qui lui allait bien et retrouva un peu de ses esprits. L'histoire se termine bien, elle n'eut pas trop à souffrir de la méchanceté de ces tristes personnages et trouva en un autre lieu l'humanité qui faisait défaut en ce qui n'était hélas, qu'un mouroir de sinistre mémoire !

Règlementdecomptement vôtre


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 4 janvier 2013 09:20

    En droit ça s’appelle de l’abus de faiblesse et la mégère peu amène qui dirige l’établissement devrait être poursuivie...le manque de moyens n’exclue pas l’humanité et cette fonctionnaire ferait bien aussi de lire Voltaire...car je pense qu’elle n’a rien d’une marquise de dix-huit ans....


    • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 09:24

      Tout dépend si la Marquise a ses ANGES ou pas smiley smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 09:44

      ARMINIUS


      existe-t-il encore un droit public pour ces vieillards qui pour certains sont seuls et sans défense. 
      Il faudrait un recours citoyen pour casser le dos de ces marquises monstrueuses

      Une nation qui laisse ses vieux dans cet état n’est pas loin d’entrer en barbarie !

    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 09:47

      Shawford42


      Celle-ci avait le démon de la fin de vie !

    • appoline appoline 4 janvier 2013 13:09

      Ce n’est que le début. J’ai vu tant de conneries dans les maisons de retraite que je pourrais écrire un livre, notamment dans les environs de La Rochelle et dans le Gers. C’est tout bonnement écoeurant, la hiérarchie couvre les maltraitances. Il ne fait pas bon pour les « vieux » quand ils sont à l’abris des regards de leur chère famille, on leur sert des repas épouvantables alors qu’ils paient la peau des fesses pour de maigres prestations. Tout bonnement une honte. Comme je disais à un couple de personnes âgées, « Profitez en car dans une trentaine d’années, les jeunes vont nous jeter à la fosse commune, il est clair que nous pourrons nous permettre de les faire chier ». 


    • Gabriel Gabriel 4 janvier 2013 09:38

      Salut a toi bonimenteur,

      Cela n’est que le miroir d’une société qui par souci de rentabilité et d’individualité rejette ses vieux. Les maisons de retraite ne sont que des mouroirs où dans le meilleur des cas, en payant des fortunes, les personnes âgées sont considérées comme des livrets A sur lesquels il faut comptabiliser, capitaliser. Des solutions alternatives et plus humaines se mettent petit à petit en place comme les lotissements de personnes retraitées qui ensemble se prennent en charge par un système de solidarité se passant ainsi, de ces officines où le personnel n’a que faire de ses patients et de leurs faiblesses et où les dirigeants ne pensent qu’à se remplir les poches en vidant celles de leurs clients.


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 09:46

        Gabriel


        le personnel est victime d’un système de gestion qui pousse à toujours plus d’activité au détriment de la relation. Il est souvent mal payé, pas formé et très mobile. Seul les investisseurs sont gagnats dans ce scandale qui deshonore une société qui tourne le dos à ses vieux.

      • appoline appoline 4 janvier 2013 13:16

        Pire que cela Gabriel, elles ne sont pas plus en sécurité. Les gérants des maisons de retraite s’en mettent plein les poches au détriment de leur bien-être. Je connais une famille de 4 personnes qui ont en main une maison de retraite proche de La Rochelle et je peux vous dire que les résidents sont dans un véritable mouroir. En fait quand j’ai vu leurs véhicules à tous les quatre, j’ai eu un sourire amer


      • bigglop bigglop 5 janvier 2013 02:44

        Merci @Nabum pour ce témoignage poignant.

        De toutes façons, pour les investisseurs privés, le secteur du troisième âge et des maisons de retraite est un investissement très rentable

        Une technique, une méthode que j"ai éprouvée dans plusieurs litiges et qui donne un moyen de preuve :
        Simplement, après chaque entretien avec une personne (téléphonique ou non), faites, systématiquement, un compte-rendu le plus complet possible (questions-réponses), envoyez-le en recommandé avec AR à l’interlocuteur.
        Avantages :
        Cela met une pression très forte sur la partie adverse.
        Cette dernière est contrainte de vous répondre par le même moyen.
        La correspondance échangée est un moyen de preuve auprès des Tribunaux.

        Et surtout soyez honnête dans le contenu de ces courriers, pas d’interprétation, etc....


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 2013 10:25

        Cette histoire mériterait d’etre connue dans le monde entier !


        • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 11:11

          Aita Pea Pea


          Voila ce que les comptables et les bureaucrates ont fait de notre système de santé

          Tant que les comptes sont bons, les humains ne comptent pas !

        • appoline appoline 4 janvier 2013 13:18

          Essayez donc de contacter déjà les autorités parisiennes, quand on a le chef du chef du chef, la pintade qui m’a répondu en 2004, m’a seulement demandé si j’avais pris des photos des maltraitances ; je lui ai répondu que je n’avais pas eu ce reflex quand l’aide-soignante a baffé la vieille dame.


        • JL JL 4 janvier 2013 10:44

          Bonjour C’est Nabum,

          cette histoire est terrible à plus d’un titre : elle est significative de ce que vivent quotidiennement des milliers de vieillards.

          Là où nous sommes le plus interpellés c’est à partir de ce que vous écrivez : « L’affaire ne fut pas close pour autant. »

          En effet, et cela est vrai dans toutes les institutions qui ont en en charge des personnes en situation de faiblesse, il n’est pas possible de mettre en cause le personnel ni demander une enquête, tout simplement parce que, si le personnel est mauvais, il se vengera. Et il suffit d’une seule brebis galeuse parmi des dizaines de personnes consciencieuses et dévouées pour gâcher la vie d’un vieillard, ou d’un enfant dans une école.

          C’est ce que nous devons attendre d’une institution : que son directeur soit digne de sa charge, et qu’il contrôle parfaitement les agissements du personnel.

          Mais hélas, en ces temps de « rigueur budgétaire pour enrichir les riches qui ne veulent pas payer d’impôts », les choses ne sont pas en voie d’amélioration, bien au contraire.

          Bien à vous.


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 11:13

            JL


            Hélas, cette histoire n’est qu’un exemple parmi des milliers

            L’argent nous gouverne et il transforme notre humanité en jungle sans conscience.

            Que faire ?

            Un changement de régine, de système, de mode de pensée ? 
            C’est une révolte ? Non une révolution des consciences ...

          • JL JL 4 janvier 2013 11:16

            @ C’est Nabum,

            Une révolution des consciences, en effet : une simple indignation ne suffit pas. Bien au contraire : elle donne bonne conscience. Et ce n’est pas ce dont nous avons besoin.


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 11:26

            JL


            Nous entrons dans l’aire de la Barbarie économique

            Menons une révolution humaine pour faire taire les comptables et les cupides, les experts de coûts et des économies sur les individus.

            Et n’espérons rien de nos partis de gouvernement, inféodés à ce dogme deshumanisé.

          • appoline appoline 4 janvier 2013 13:20

            C’est le parcours du combattant pour dénoncer des maltraitances. Qui plus est, les retombées sur le personnel qui dénonce sont terribles.


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:45

            appoline 


            Hélas

            La loi du silence est préférable !

          • Jean Jolly Jean Jolly 4 janvier 2013 23:20

            Voter Front de Gauche ne vous enlèvera rien, ce geste ne fera que vous humaniser et sans doute sauver des vies aimées.


          • jako jako 4 janvier 2013 11:52

            Merci Nabum, j’eusse préféré que ce fusse du boniment, hélas, ma bien aimée est dans l’aide à domicile et elle en voit des vertes et des pas très mûres sur le comportement des familles aussi.


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 12:09

              Jako


              Hélas c’est aussi vrai et les institutions ne sont pas les seules en cause dans les mauvais traitements que subissent nos anciens.

              Une société qui méprisent ses vieux n’est pas digne d’être considéré comme civilisée. Nous entrons dans un âge cruel et égoïste Il n’y a pas que Depardieu pour sombrer dans l’ignoble !

            • chmoll chmoll 4 janvier 2013 12:41

              le problème (enfin je pense) , est que la personne a été recruté dans un bar à putes
              pour n’avoir aucun envers cette personne agée


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 12:45

                chmoll


                Gériatre est une rpofession qui suppose une formation bien loin de votre suggestion scabreuse. Mais il est possible qu’elle manque cruellement d’ampathie ce qui ne doit pas être le cas de la profession évoquée.

              • appoline appoline 4 janvier 2013 13:22

                Le personnel des maisons de retraite est usé en peu de temps. Près de La Rochelle, les 6 aides-soignantes avaient 99 personnes à coucher le soir, dans ces cas là, vous ne les mettez pas au lit, vous les jetez au lit. Vous ne leur donnez pas à manger, vous les gavez. Mais une chose est sure, c’est que le gérant lui, ça ne lui pose aucun problème


              • chmoll chmoll 4 janvier 2013 16:00

                sur y a du scabreux dans son comportement



                • lerenard lerenard 4 janvier 2013 13:08

                  je veut le nom de l’établissement on en a fait fermé d’autres pour moins que ça


                  • julius 1ER 4 janvier 2013 13:24

                    @le renard


                    il serait bon effectivement de citer ce genre d’établissement afin lui faire une juste publicité , gratuite de surcroît !!!!!!!!!!!!!!

                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 13:55

                    Lerenard


                    Menez votre enquête, de mon côté je tiens ma promesse.

                  • julius 1ER 4 janvier 2013 13:17

                    Bravo à son fils pour mener ce genre de combat, cela n’est pas facile, aller jusqu’à faire appel à une organisation de consommateurs pour simplement obtenir le droit à la bienveillance, voilà qui apporte un éclairage nouveau sur ce monde à la Zola, ne doutons pas qu’après quelques années de crises et de restrictions ce genre d’affaire va se multiplier, c’est terrible de se dire que le bonheur pour tous n’est pas à l’ordre du jour de ceux qui nous gouvernent........................


                    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 13:57

                      julius 1ER


                      Ceux qui nous gouvernent ne sont là que pour se servir et si d’autres prennent leur place ils font la même chose Il y a quelque-chose de casser dans le sens du bien public

                      C’est hélas le fond du problème, nous avons créé une société de l’égoïsme et de la cupidité.

                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 janvier 2013 13:33

                      Les maisons de retraites suivent le même plan marketing que la grande 

                       distribution . 

                      La rentabilité , les bénéfices . 

                      Au détriment de tout le reste . 

                      Il n’ y a pas si longtemps , on gardait ses anciens à la maison jusqu’ à la fin . 

                      On est devenu un monde d’ imbéciles.



                      • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 13:58

                        rocla (haddock)


                        Plus que ça, nous sommes des barbares civilisés Cherchez l’erreur !

                      • vapulaflo 4 janvier 2013 15:18

                        Je pense meme que nous ne sommes que de simples animaux, et que nous répondons aux problèmatiques de dominations des regnes animaux par la technique, et par l’evolution.
                        Nous avons devellopé enormément d’outils (commerce, finances, lois, armes.... ), pour depouiller, tuer, ecraser notre prochain en toute légitimité.
                        Blablabla, toutes nos évolutions techniques et morales n’ont qu’un seul et meme but, dominer et terrasser son prochain.

                        En cela, je ne vois plus beaucoup ce qui nous distingue des cloportes et des cafards... A part peut etre si on parle d’un point de vue purement technique. Moralement a vomir. Vive la france


                      • julius 1ER 4 janvier 2013 13:35

                        le capitalisme appliqué à des maisons de retraites, c’est la pire des choses qui puissent arriver on voit de nombreuses chaines de maisons de retraite se mettre en place depuis quelques années ce sont des groupes financiers qui ont mis la main sur ces marchés juteux car ils reposent sur une clientèle solvable, les séjours sont hors de prix, le personnel peu nombreux et payé au smic, rentabilité maximale , est le mot d’ordre, c’est cela aussi la privatisation de la vieillesse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                        • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 13:59

                           julius 1ER


                          Pire ils sont de connivence avec nos gourvernements et Bruxelles pour fire de la vieillesse un nouveau gisement Mais quand plus personne ne pourra payer, que se passera-t-il ?

                          On achève bien les chevaux !

                        • ZenZoe ZenZoe 4 janvier 2013 13:41

                          On n’ose même pas imaginer le sort des petits vieux qui n’ont plus de famille pour veiller sur eux. Et, avec les gens qui tombent comme des mouches avec les cancers, les AVC et autres arrêts cardiaques de plus en plus jeunes, il y a de plus en plus de vieux qui se retrouvent sans famille dans les maisons de retraite. Franchement, ça fait peur.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 14:02

                            ZenZoe


                            Et ce gouvernement qui se dit Socialiste qui ne change rien à une société folle et démante, barbare et cupide. Les vieux, une source de profit

                            Et dire qu’on expulse des africains qui JAMAIS n’agiraient de la sorte avec leurs anciens.

                            Où sont les monstres ?

                          • alinea Alinea 4 janvier 2013 14:02

                            C’est Nabum : j’ai toujours été étonnée de la convergence, involontaire : aujourd’hui même, sur Agoravox, deux autres articles sur le même sujet, la vieillesse.
                            les maisons de retraite sont une anomalie de notre société : mais il y en a d’autres : les asiles pour handicapés, délinquants, fous et même enfants ! On parque les gens qui ne sont plus ou pas conformes au modèle « battant » !!! Une horreur.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 14:05

                              Alinéa


                              Il serait même question de créer un établissement pour les gens dans notre genre. Il faut nous faire taire, laisser faire cette vaste entreprise d’abrutissement collectif.

                              Nous les dérangeons même si ça reste à la marge

                              Bientôt nous aurons notre cellule. Pourvu que nous soyons voisins, nous parviendrons encore à les ennuyer !

                            • alinea Alinea 4 janvier 2013 14:36

                              Une cellule ? On meurt C’est Nabum !


                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 15:13

                              Alinea


                              Un cacheot de vieillesse !

                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 15:14

                              Alinea


                              Un cachot de vieillesse



                            • appoline appoline 5 janvier 2013 12:00

                              Alinéa,

                              Hélas, il ne peut en être autrement, je pense aux psychotiques, les PDG comme on les appelle les psychoses déficitaires graves. Quand vous avez des individus, qui tous les matins ont recouverts les murs de leurs excréments, se sont barbouillés avec, vous ne pouvez les laisser dehors. Dans tous les hospitaux psychiatriques vous avez, au moins, un service qui leur est consacré. Ils se traînent par terre, mangent avec leurs mains, ne parlent pas pour beaucoup. Ils sont presque redevenus à l’état sauvage. Le mieux est d’éviter qu’ils se fassent du mal et qu’ils n’agressent personne. Il y a aussi des patients qui sont bouclés 23h sur 24 car ils représentent un trop grand danger pour les autres et le personnel. Non heureusement que ces hospitaux existent. Depuis que le gouvernement a fermé des lits en psychiatrie, on a déplacé les malades dans des appartement thérapeutiques, qu’on ne peut évidemment pas visiter toutes les semaines et bien, ils vivent dans l’incurie, c’est une horreur.

                            • alinea Alinea 6 janvier 2013 18:03

                              Je n’ai pas de solution Apolline et je ne dis même pas qu’avant c’était mieux, néanmoins le fait de professionnaliser, c’est-à-dire faire toute une vie- ce genre de métier, c’est forcément très dur !Les soins à domicile, ce n’est pas tellement mieux parce que les filles qui s’occupent des vieux, par exemple, n’ont aucun soutien, genre réunion hebdomadaire, avec un psy ou entre elles, où elles peuvent vider leur sac. Avec les psy gravement atteints, en milieu hospitalier, il y a au moins ça. Mais dans le temps jadis, quid de ceux-là ? L’enfermement n’est peut-être pas un facteur d’amélioration de leur état ; en tout cas, à moins d’avoir la foi d’une « soeur », c’est le genre de métier qui, me semble-t-il, ne devrait pas se pratiquer longtemps.
                              Comment ne pas craquer ? Boulot sans un instant de repos, mauvaise paye, mauvaise considération !! Les aide-soignantes n’ont pas non plus « d’aide » extérieure ; enfin oui, économie sur toute la ligne mais en imaginant tout ce qu’il faudrait, on n’ose même pas imaginer le coût !!!


                            • Intelle Intelle 4 janvier 2013 14:24

                              Le pire est à venir pour les sexagénaires d’aujourd’hui, comme il y a de plus en plus de personnes âgées, comment fera-t-on pour les héberger de façon décente et humaine ? À moins de construire des établissements en nombre suffisant, surtout pas par l’intermédiaire de ces sociétés financières qui construisent les hôpitaux (pour eux seuls les profits comptent), avec un personnel en nombre suffisant, formé pour l’accompagnement et la relation humaine...une lourde tâche mais indispensable pour que nos anciens soient traités avec le respect qui leur est dû.


                              Il est bien loin le temps où deux ou trois générations cohabitaient sous le même toit. On ne peut plus aujourd’hui garder nos parents nous-mêmes (logements trop petits, maladies invalidantes...), la solution c’est la maison de retraite, médicalisée ou pas. 

                              Les « maisons » actuelles où il se passe des horreurs, comme dans votre article, me font penser à des chenils, où chaque personne a sa cage, avec un peu de nourriture et sa gamelle d’eau, une surveillante passe seulement de temps en temps pour voir si elle est encore vivante !!!

                              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 15:15

                                 Intelle


                                Alors le soleil vert sera à l’odre du jour

                                Puisqu’ils ne pourront plus faire de profits sur notre compte, il exploiteront le filon autrement !

                              • Mitchos Mitchos 4 janvier 2013 14:45

                                Bon cette fois y’en a marre, je suis resté silencieux de nombreuses années mais pour le coup je prends le temps de m’inscrire sur Agora Vox.
                                Le « Système » est peut-être pourri, mais ça n’enlève pas la responsabilité individuelle de chacun des acteurs de cette triste farce. Il est temps d’instiller la peur chez ceux qui seraient tentés d’adopter ou de perpétuer ces comportements déshonorants (autant pour la victime que pour eux d’ailleurs), donc merci à l’auteur de l’article de dévoiler les noms et coordonnées de l’établissement, de son directeur, et de la mégère en cheffe. Je fais confiance aux citoyens responsables pour en faire un bon usage ensuite...
                                C’est triste d’en arriver à l’ad hominem, mais c’est je crois la seule solution pour changer réellement et durablement les choses.
                                J’ajouterai enfin qu’il serait peut-être salutaire que cette pratique s’étende à tous types de scandales, ça ne ferait pas de mal à certains !


                                • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 15:18

                                   Mitchos


                                  Je n’ai pas souhaité le savoir pour ne pas avoir à le faire !

                                  Je suis rendre viste à cette personne quand elle était dans ce lieu infâme Aujourd’hui, elle est dans une modeste maison de retraite où le personnel déploie des trésors de patience

                                  C’est donc bien la gouvenrnence de ces établissements qui est en cause. Quand on veut, l’humain à sa place.

                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 janvier 2013 14:51

                                  Bonjour Nabum,

                                  Cette histoire est efroiyable mais loin d’être un cas isolé en France comme en Allemagne !

                                  Dans la plupart des maisons de retraite les personnes agées sont en plus « sur-gavées » avec des médicaments.

                                  Une alternative existe et elle est basé sur une démarché (organisation) citoyenne « La gestion autonome » des personnes âgées en créant des foyers « personnes âgées » ....

                                  Un des exemples possibles

                                  http://www.lamaisondesbabayagas.fr/


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 15:21

                                     eau-du-robinet


                                    C’est bien pourquoi il ne sert à rien de dénoncer notre gériatre acariâtre, elle n’est qu’un maillon d’un système programmé pour la rentabilité et le profit de quelques-uns

                                    Agir et penser autrement, c’est la seule façon de mettre à bas un système qui de toute manière est condamné à la barbarie !
                                    Merci à vous

                                  • Loatse Loatse 4 janvier 2013 15:27

                                    C’est exact Intelle. Il y a trente ans de cela toute jeune, j’ai travaillé dans une maison de retraite qui se trouvait dans un petit village des alpes maritimes..

                                    Bien que non diplômé, le personnel (dont moi même) étions obligés de faire les soins (je vous passe les détails), en plus du ménage, des toilettes, du service des repas.

                                    Ce qui j’y ai découvert est au delà du cauchemar...

                                    Une vieille dame maigre comme un coucou cloitrée dans sa chambre, attachée à sa chaise et à qui on ne portait comme repas que des bols de café au lait avec du pain trempé... Ce que voyant, j’ai dénoncé l’inacceptable auprès du patron qui passait chaque soir s’assurer que tout allait bien (c’était sa femme qui gérait le personnel sur place) lequel me donna champ libre pour rémédier à cela et ce fut fait, je pris sur mon temps de travail pour apporter un repas complet à cette pauvre femme et le lui faire prendre...exigeai qu’on la détache..

                                    Bien entendu, je l’ai payé cher... la chef d’équipe qui décidait du roulement des équipes me supprima purement et simplement mes week end... (j’avais un enfant à m’occuper mais c’était bien le cadet de ses soucis)

                                    Cette « gentille » jeune femme pas plus agée que moi, je l’ai surprise un jour en train de frapper l’un de nos pensionnaires... mes menaces de dénonciation furent la réponse que je pensais la plus appropriée afin que ceci ne se renouvelle pas...

                                    Dans ce mouroir (car il s’agit de mouroirs), se trouvaient des personnes agées dont les , les enfants se débarassaient afin de vendre les maisons, je les trouvaient parfois en pleurs s’écriant en vain : « je veux retourner chez moi ! », des maris abandonnés tel cet ancien avocat incontinent qui espérait en vain que sa « jeune » femme le reprenne au moins les week end...

                                    Quitte à partir un peu plus tard le soir si besoin était (une vieille dame qui avait peur de s’endormir et à qui je tenais un peu compagnie après « le coucher » - (soit soulever les patients de leurs fauteuils et les mettre au lit) j’ai fais ce que je pensais que nous devions faire, à savoir être à l’écoute des personnes agées et prendre soin d’eux comme s’il s’agissait de mes grands parents...

                                    Mal m’en a pris, car l’attachement que ceux ci me portaient fut vu d’un mauvais oeil... ’je volais l’affection de ses p’tits vieux« me reprocha la noble dame qui gérait le mouroir après avoir par mégarde laché son berger allemand (chien de garde de la maison) dans la buanderie ou je me trouvais seule.. (l’animal me planta les crocs dans la main au passage)...

                                    Qu’à cela ne tienne... je m’en fis un copain lui apportant des biscuits afin qu’il ne me croit plus comestible.. :)

                                    jusqu’au jour ou, ayant enfin obtenu un dimanche de congé, celle ci me téléphona pour exiger que je vienne immédiatement car il manquait du personnel..

                                    ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase et la fin de mon contrat... la fin aussi de la maison de retraite en question qui ferma quelques mois après... les »mauvaises" habitudes ayant repris le dessus.....








                                    • julius 1ER 4 janvier 2013 15:52

                                      le capitalisme appliqué à des maisons de retraites, c’est la pire des choses qui puissent arriver on voit de nombreuses chaines de maisons de retraite se mettre en place depuis quelques années ce sont des groupes financiers qui ont mis la main sur ces marchés juteux car ils reposent sur une clientèle solvable, les séjours sont hors de prix, le personnel peu nombreux et payé au smic, rentabilité maximale , est le mot d’ordre, c’est cela aussi la privatisation de la vieillesse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                    • vapulaflo 4 janvier 2013 16:51

                                      Je ne comprends pas comment vous faites pour ne pas réagir quand votre patronne vous lache son berger allemand....

                                      Je pense que je n’aurais meme pas fait 1 journée dans cet etablissement, j’aurai fais bouffer les bordures de trottoir a ces maquignons qui traitent les gens de pire maniere que des animaux...

                                      Et la meuf qui m’envoi son berger, bein je lui conseille de faire en sorte que son chien me loupe pas  :
                                      en legitime défense, le cabot, je l’egorgerai et l’eventrerai devant sa proprietaire rependant son sang et tripes....

                                      J’entendrais toujours des gens qui s’offusqueraient de mes propos, ceux la je leur reponds :
                                      a force de se conduire comme des boeufs, on finit a l’abattoir....

                                      Aussi je pense que l’auteur de cet article devrait clairement dénoncer, et faire une bonne pub pour ce mourroir de m*rde.....


                                    • Intelle Intelle 4 janvier 2013 18:03

                                      Bonsoir Loatse,

                                      Ce que l’on vous a fait subir est vraiment moche, on vous a fait du chantage parce que vous avez éprouvé de l’attachement pour les pensionnaires, mais c’est ce dont ils ont besoin car souvent seuls et désemparés. On dit souvent que lorsqu’on vieillit on retombe en enfance, c’est vrai, les personnes âgées ont énormément besoin d’être rassurés et guidées comme des enfants.

                                      Je ne pense pas que tous les personnels des maisons de retraite soit malfaisants ni maltraitants, mais par manque d’effectif ils ne peuvent pas tout faire avec le minimum d’attention pour les résidents. C’est cette lacune qu’il faut vraiment combler et aussi former les assistants de vie pour qu’ils soient attentifs aux besoins des gens qu’ils sont amenés à soigner.

                                    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:45

                                      julius 1ER 


                                      Souhaitons à tous nos dirigeants de finir dans un tel établissement.

                                      Hélas, eux iront ailleurs

                                      Vous avez dit « Égalité ?"

                                    • Loatse Loatse 4 janvier 2013 20:18

                                      @Vapulaflo

                                      je pense que si nous avions eu le choix, mes collègues et moi aurions pris depuis longtemps la poudre d’escampette... un petit truc pour reconnaitre les maisons de retraite « louches » : y sont employées de préférence les femmes chefs de famille... c’est une forme de garantie, quand on a besoin à tout prix de travailler, on ferme son bec et ca l’employeur le sait..

                                      @Intelle

                                      certes on rencontre aussi des mouroirs dans lesquels les pensionnaires sont bien traités , on a plus de chance de les trouver dans le « haut de gamme »... lorsque j’ai tenté d’obtenir le soutien de mes collègues, il me fut répondu : eh bien tu devrais aller travailler à l’hospice, tu reviendrais vite en courant...

                                      Il y a ce que la famille voit.. à l’heure des visites et ce qui se passe une fois celles ci terminées, il y a ceux qui ne se plaindront jamais à leur famille, de peur d’être maltraités ou de constater de visu que la chair de leur chair préfère fermer les yeux...

                                      Ce que j’ai vu moi et mon premier jour en plus, c’est une chambre dont les sols et les murs étaient couverts de déjections, le pensionnaire baignant dans sa m....e, faute de personnel de nuit (1 surveillante, payée pour surveiller, pas plus)....

                                      Il y a ceux dont les familles pouvaient acheter des couches et... les autres qui baignaient dans l’urine... ceux qui avaient des familles qui ne venaient jamais, les laissées pour compte à qui j’enfilais au coucher des chemises de nuits en haillons (non je n’exagère pas)... ceux qui perdaient la tête et qu’on enfermait à l’heure des dites visites histoire de ne pas les retrouver nus comme des vers errant dans les couloirs... ce qui auraient pu effrayer les familles...

                                      Il y a.... les coulisses.........








                                    • ZEN ZEN 4 janvier 2013 17:26

                                      Bonsoir Nabum

                                      Oui, plutôt sinistres certaines maisons de retraites en France !

                                      La France n’est pas en pointe dans la prise en charge de la vieillesse dépendante, c’est le moins qu’on puisse dire. Une prise en charge à plusieurs vitesses.
                                      On a pu parler d’une certaine
                                      misère de la gériatrie en France.
                                      _Les vieux coûtent cher
                                      , trop cher, aux yeux des pouvoirs publics, des gestionnaires de la santé... Les perspectives financières ne sont pas encourageantes. Des réformes s’imposent

                                      __
                                      Faudra-t-il en venir aux solutions inquiètantes envisagées par Alain Minc (ce con...), purement technocratiques et comptables, annonces de cyniques calculs ?..[Alain Minc voulait-il préparer les esprits, créer une brèche ?]
                                      ...ou
                                      supprimer les dernières années de l’existence(!), les plus onéreuses pour la société ? (pas drôle du tout !...)
                                      Pour certains groupes privés, la vieillesse est en passe de devenir un eldorado, un business comme un autre, et même une affaire très juteuse...
                                      Les vieux, c’est l’inverse du pétrole : Le pétrole (l’or noir), il y en a de moins en moins, alors que les vieux (l’or gris), il y en a de plus en plus"
                                      C’est pour cela que le marché de l’assurance dépendance gagne du terrain.
                                      Celle-ci devient le nouveau gisement des industriels de l’« or gris »


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:47

                                         ZEN


                                        Je ne vois qu’une solution « Fixer un minimum retraite capable de payer une maison du même nom « 

                                        À partir de cette mesure basique et logique nous examinons ce qui se passe.

                                        Nous aurions beaucoup de surprises !

                                      • pallas 4 janvier 2013 18:16

                                        Au final,

                                        Rien ne vaut d’etre que soit même.

                                        Internet, la télévision, la musique, les livres, la radio, ne sont rien.

                                        La vie n’est pas le Temps que l’on vie, mais la sensation que l’on prétend

                                        Juste le temps que l’on sent d’avoir apprit.

                                        Internet n’est qu’un outil sans importance, et que le combat n’a pas d’importance, les importuns devraient m’affronter moi, je suis ouvert à cela, et bien plus couvert de la réalité et du devenir d’une certaine forme d’un genre humain, auquel je n’attend qu’une preuve de son existence.

                                        Les vieux ne sont que des reliquats, qui ont détruits des vies, peur de la mort, La Mort ne Marchande Pas, c’est la réalité, les vieux ont loisirs de crainte, ils ont eu le temps pour réfléxions, la Mort joue dans la cours des Grands.


                                        • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:49

                                           pallas


                                          La camarde a toujours le dernier mot mais en attendant, les marchands de soupe se font des choux gras !

                                        • pallas 4 janvier 2013 18:25
                                          Nabum, ou qui contre autre, il faudra des arguments autres, Habituels, pour me contenir.

                                          La Réalité me donne raison, et le tour de passe passe, ne fonctionne pas, la seule et unique réalité me donne raison.

                                          Je ne Joue pas, et je n’ai jamais Joué, il est temps de me prendre au sérieux.

                                          PS : Je ne suis pas La Mort


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 18:29

                                            La réalité te donne entièrement raison, je te le garantis ! 


                                            Et il n’y a belle et bien pas de mort, mais par contre un monde vermoulu jusqu’à l’os dont personne ne sortira indmene

                                          • pallas 4 janvier 2013 18:34

                                            Tu n saisi pas bien mon écrit,

                                            La fin du monde peut arriver ou pas, je m’en tape, mais royalement,

                                            Je me fou des humains, je m’ennuie terriblement, le monde pourrait être détrui,t, sa ne change rien pour moi.

                                            Je me fou de ton Existence, tu n’existe pas, ou sinon prouve le moi .

                                            C’est un défis que je te lance.

                                            Je ne Joue pas

                                            Je ne suis pas la Mort


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 18:44

                                            Effectivement tout dépend la notion d’existence. La seule bonne question qui vaille est : à tu une âme, et en suivant celle-ci reflète t’elle uniquement l’enveloppe de chair associée à l’esprit généralement putride qui définissent généralement ’espèce humaine. Si tel était le cas, il serait effectivement fort souhaitable qu’il ne resta rien de cette impasse de la nature.


                                            Mais parce que l’âme dépasse, combine et surtout par le biais de l’intelligence notre seul reliquat humain, il devient alors possible de voir autre chose qu’une impasse

                                            Que je sache les animaux qui font partie de le création et qui se dévorent entre eux ne sont pas pour autant des monstres, ils sont la vie dans sa plus naturelle expression.

                                            Nous en sommes aussi une forme d’expression indispensable, et il nous fallait arriver à un certain niveau de conscience personnelle pour commencer à raccrocher les wagons et les autres âmes.


                                            C’est en cours

                                            Réponds moi ce que tu veux, tu n’y changeras rien, sauf à te morfondre sur l’incomplétude de ton genre et celui de tes semblables.

                                          • pallas 4 janvier 2013 18:49

                                            La question de l’Âme,

                                            La réponse est simple.

                                            C’est tu qui je suis ?

                                            C’est tu le Monde ou tu vie ?

                                            Pour ta réponse, prend moi pour le Mal Absolu, le Destructeur, ma Haine est Total, et je suis Non Négociable.

                                            Actuellement, toute forme de vie meurt, et il en sera ainsi, que je sois la ou pas, c’est non négociable.

                                            Toute forme d’existence disparait, et cela est une réalité.

                                            Je ne joue pas

                                            Tu n’est qu’un déchet pour moi


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 18:51

                                            Il était donc écrit que je me retrouve ne face de toi.


                                            C’est quoi la suite du programme ?

                                          • pallas 4 janvier 2013 19:04

                                            Le programme,

                                            Je suis de loin le plus Gentil, compréhensif, je suis la pour vous !!!!!!

                                            Attention, je suis fort, mais toi et tes semblables n’êtes que de la Vermine, faible, traitre, lâche.

                                            Absolument pas joueur, prêt a toutes les bassesses.

                                            je ne m’amuse pas ici même, bien au contraire.

                                            je souhaiterai un Dieu Tout Puissant, invulnérable, que je puisse affronter, il est ou en faite ?.

                                            je ne vois qu’une bande déchets, détruisant autrui, ce pensant fort.

                                            Je me pense répondre aux prières des Humains, les détruire, ma Haine est réel, et non négociable, de toute manieres toutes formes de vies ce meurt.

                                            Mon voeux n’est donc pas secret n’est ce pas ?


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 19:08

                                            C’est juste que la haine ne sert à rien.


                                            Et surtout est vaine tant que chacun n’admet pas qu’il y a le pire dans le meilleur, et le meilleur dans le pire.

                                            Toi tu me parais être nulle part.

                                            Et surtout tes qualificatifs glissent sur moi comme une larme qui voudrait s’imposer à la pluie.

                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 2013 19:13

                                            Pallas :il est ou Dieu en faite ?
                                            Une piste ,regardes sur le toit ......


                                          • pallas 4 janvier 2013 19:15

                                            Tu a raison,

                                            Je ne souhaite que de fuir d’ici, mais d’aller n’y au Paradis et n’y en Enfer.

                                            Si détruire ce monde me permet la liberté alors ce monde sera détruit.

                                            Que tu le sache, ce monde est deja mort, détruit par les humains.

                                            Les Humains ont détruits ce monde, la question ne se pose plus.

                                            Nous avons la chanc de vivre la réalité de la situation.

                                            PS : Je n’est jamais vue un Humain avoir Compensation, Amour, Parcontre, j’ai vu en cela un animal dit de « Vermine », qui avait bien plus de Coeurs que nul etre humain

                                            Ce monde est une Anomalie, et il est ma Prison, et je dois partir, j’en suis désolé


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 19:23

                                            Tu n’aurais effectivement nulle part ou aller pallas et il reste la solution d’une réalité qui ne serait pas une impasse contrairement à ce que tu penses avec une conviction respectable.


                                            Nous sommes bel et bien à la croisée des chemins et les physiciens sont en train de découvrir que l’espace et le temps agissent effectivement en fait en parfaite symétrie.

                                            Donc le passé et le futur se devaient, se doivent, se devront de s’y retrouver en concurrence, et ont de très bonnes raisons de se regarder en chien de fusil.

                                            Sauf à s’associer à fusionner, à amener de caque bord (vivants et morts, de tous temps leurs forces, leurs faiblesses, réussites, leurs échecs leurs regrets et leurs espoirs.

                                            Laisse donc venir, essaye de trouver une forme de sérénité ou tout au moins d’écoute attentive à tout signe ou confirmation de ces dires.

                                            La fermeture d’esprit, ça c’est la déche !

                                          • pallas 4 janvier 2013 19:29

                                            Je crois que tu ne comprend pas !!!!!!!!!!!!,

                                            je suis Bien plus Fort que tu ne le pense. Je suis le Vent de La Folie Elle Même !!!!!.

                                            Pour l’heure, je ne fais que me contenir.

                                            Je suis Enfermer, si tu le souhaite, envers un Seaux, mais car je le souhaite je me libère pour l’heure.

                                            Je te Prévient, ne me Sous Estime Plus, et ne pense pas à vulgaire pitié.

                                            Aucuns Dieux ne viendra

                                            Le Seul Choix et unique est de m’affronter Réellement.

                                            Nul Possibilité autre


                                          • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 19:34

                                            Mais je n’ai nulle envie d’affrontement, donc je romps sans plus de regret.


                                            Bonne soirée.

                                          • Milounette Milounette 4 janvier 2013 18:42
                                            • Mais c’est l’enfer que vous nous décrivez là ! Et cette pauvre femme dans son malheur a la chance d’avoir un fils aimant et qui a su et eu le temps de s’occuper d’elle... Combien sont seuls et livrés à eux-mêmes dans ces établissements ?
                                            • Mais celui-ci est terrible et le fils de cette dame a eu bien raison de se faire aider dans ses démarches. C’est quasiment de la maltraitance et l’établissement en question mériterait d’être signalé à qui de droit....

                                            • pallas 4 janvier 2013 18:44

                                              L’enfer, juste le Paradis dans ta conception des choses.

                                              L’Enfer, le Terme lui même, tu le comprendra, ne t’inquiete pas.

                                              Tu ne peut pas y échapper, on va rire, ou plutôt tu va rire.

                                              PS : Le jeu ne m’amuse pas


                                            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:51

                                              Milounette


                                              L’enfer c’est les autres

                                              Et d’autant plus facilement quand les autres sont sous-payés, méprisés par une hierarchie honteuse et cupide, instrumentalisés par une système fondé sur la seule rentabilité

                                            • oncle archibald 4 janvier 2013 19:23

                                              Cher homme des bords de Loire votre sinistre histoire m’a remis en mémoire qu’il y a longtemps, longtemps .... j’étais étudiant en architecture et l’un des sujets sur lequel il nous était demandé de plancher était « une maison d’accueil pour personnes âgées » .. à la remise du « programme » de ce projet un de mes potes, qui avait l’humour acide, avait rayé l’intitulé du projet et écrit à la place : « un centre d’abattage pour vieillards » .... Nous y allons tout droit ... Une civilisation qui ne sait plus s’occuper ni de ses jeunes ni de ses vieux ne peut pas aller bien loin ... C’est la dec à danse !


                                              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:53

                                                oncle archibald


                                                Les jeunes mettent 15 ans pour accéder à une situation stable
                                                Les vieux doivent agoniser 15 ans pour enrichir les marchands de mort

                                                Mais qui va payer ?

                                              • fredleborgne fredleborgne 4 janvier 2013 19:25

                                                Je constate sur ce sujet une vague de généralisation qui ne tient pas compte de la fin de l« histoire : le fils aimant trouve une autre maison de retraite où sa mère est enfin bien traitée.

                                                - Cette maison de retraite indigne ne l’est peut-être que pour avoir couvert une bévue, et peut par ailleurs être tout à fait correcte.
                                                - je trouve bien plus préoccupant le temps qu’il a fallu pour consulter, puis changer le dentier : ce problème vaut aussi pour nombre d’actifs mal soignés alors qu’ils paient leurs cotisations sociales et ne peuvent faire l’avance pour aller consulter dans une clinique, souvent voisine, où il y a très peu d’attente et ou on est remboursé pareillement de la partie secu et mutuelle, avec très peu à sa charge. J’ai dernièrement testé...
                                                - pour avoir livré des personnes âgées en EHPAD dans ma région, j’ai pu constater l’existence d’une charte anti-maltraitance, des personnels très patients et à l’écoute des pensionnaires (ce qui ne veut pas dire que comme ailleurs, certains peuvent être des brebis galeuses, fainéants ou en quantité réduite). Par contre, j’ai été sidéré du manque d’équipement de confort de ces personnes, qui paient cher les prestations, et pour lesquels leur famille ne laisse pas de poste de radio, de télé correcte (que d’écrans cathodiques, souvent trop petits et éloignés !), de fauteuils adaptés à leur état... Il y a très peu d’objets personnels »utiles« permettant de ne pas s’ennuyer... Les familles ne sont pas blanc bleu non plus...

                                                Dans ce marché de la gériatrie, que je côtoie encore aujourd’hui à un autre niveau, et d’un peu plus loin, je constate que oui, il y a des viandards prêts à s’enrichir aux frais de la sécu, des rentes de vieux, des compléments versés par les familles... mais qu’il y a aussi un personnel aide-soignant sous-payé, des infirmières débordées, et que les »animations« , quand elles existent, dépendent du bon vouloir comme du standing de l’établissement.

                                                Néanmoins, le mieux, c’est qu’après avoir trouvé une maison de retraite pour la personne âgée, c’est de s’assurer que celle-ci n’y reste pas les week-end tant que son état de santé lui permet de sortir accompagné d’un proche. Même le »mauvais personnel" n’est pas fou, et on s’occupe toujours en priorité des personnes agées sur lesquelles la famile maintient une attention constante...


                                                • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2013 19:54

                                                  fredleborgne


                                                  Il faut toujours quelqu’un pour défendre l’indéfendable

                                                  Vous endossez ce rôle, je salue votre courage et seulement votre courage !

                                                • L'enfoiré L’enfoiré 4 janvier 2013 20:51

                                                  Bonjour Nabum,

                                                   Oui, vieillir en douce dont je parlais récemment, ce n’est pas dans une maison de retraite.
                                                   « Meurtre au crépuscule » avec Kirk Douglas.
                                                   « Cortex » avec Dussolier.
                                                   Des films qui expliquent comment on peut « s’occuper » des plus fragiles.

                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 09:29

                                                    L’enfoiré


                                                    Vaste sujet qui peut être traité de bien des manières

                                                    et fininr avec « Quelques heures de printemps "

                                                  • Dzan 5 janvier 2013 10:24

                                                    Sacré billet et bien d’actualité.
                                                    Dans un petit village à la campagne, il y avait une Maison d’Acceuil et de Retraite pôur Personnes Agées.(MARPA).
                                                    Il y régnait une directrice ( je n’ai pas mis de majuscules) autoritaire, et qui par ses hurlements,et ses humiliations, terrorisait les résidents.
                                                    Certains de ceux-ci étaient parfois « punis », et mis à l’écart au réfectoire.
                                                    Des miens amis, y avaient leur vieille maman de 89 ans. Elle fut un jour vertement réprimandée, devant tous les autres, au moment du déjeuner.
                                                    Bien sur, ceci la traumatisa. Pas de coups, pas de bleus, mais parfois de bleus à l’âme, font encore plus mal.
                                                    Les enfants de cette dame, s’en émurent auprès du conseiller général, qui tint ces propos martiaux
                                                    « Moi, si j’y vais, je me connais, ça va aller mal »...et ne fit rien.
                                                    Ils rencontrèrent la députée du coin, qui les écouta doctement, et....ne fit rien.
                                                    Ils écrivirent à la présidente de région, qui n’envoya ( ou son secrétariat ) même pas une lettre passe partout.
                                                    La maman mourut 2 ans après.
                                                    Mais l’histoire ne s’arrète pas là.
                                                    La mégère non apprivoisée, continua de sévir, bien sûr. Les pauvres vieux se cloîtraient dans leur chambre, ne se parlaient plus.
                                                    Puis un jour, la harpie, s’en prit -oralement- à une vielle dame, avec des vociférations telles, que ( c’était en été) le voisinage proche de cette MARPA, en entendit les echos.
                                                    Enfin, il y eu des familles qui portèrent plainte, et une enquête démarra.
                                                    Des langues commencèrent à se délier, des « autorités compétentes » avaient couverts des agissements, pour le moins irréguliers.
                                                    L’enquète n’est pas finie, la « directrice » a démissionné, son remplaçant est en train de découvrir l’étendue des dégâts, et les « autorités compétentes » rasent les murs, mais vraisemblablement, tireront leur épingle du jeu.


                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 10:55

                                                      Dzan


                                                      Bien souvent de tels faits sont couverts par des responsables qui ne veulent pas de vagues

                                                      C’est la manière idéale de rester en place

                                                      Alors s’il faut que quelques vieux patissent, c’est mieux que de prendre le risque d’être impopulaire.

                                                      Oui, vous avez raison, c’est terrible !

                                                    • cosmic 5 janvier 2013 10:29

                                                      c’est terrible à dire, mais dans cette histoire y a des cassages de dents qui se perdent !


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 10:56

                                                        cosmic


                                                        N’enrichissons pas encore plus les dentistes et protésistes !

                                                      • antonio 5 janvier 2013 11:29

                                                        Pourquoi les maisons de retraite sont-elles moins chères en Belgique ?

                                                        Votre témoignage est effrayant ; merci de nous le livrer.


                                                        • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 11:58

                                                          antonio


                                                          C’est le but de la toile de soulever le voile !

                                                        • Tuscany 5 janvier 2013 11:39

                                                          Qu’est-ce une mauvaise situation, même en Italie, nous avons des situations comme celles-ci (malheureusement).
                                                          By Tuscany


                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 11:59

                                                            Tuscany


                                                            Que ce soit banal n’en change pas l’aspect immoral

                                                            • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 13:19

                                                              mastermind


                                                              C’est un sévice pas compris !

                                                            • menou69 menou69 5 janvier 2013 13:00

                                                              Hélas dans ces institutions bien souvent le personnel est en sous effectifs, de plus il est mal formé et mal payé.

                                                              C’est vrai que s’occuper de personnes âgées est difficile, car certaines ne sont pas très facile à vivre. De plus le travail est pénible, physique et exigeant.

                                                              Une profession qui n’attire pas les postulants. Il faudrait tout d’abord donner un statut plus qualifiant à ce personnel avec une formation poussée et adéquate et aussi mieux les rémunérer. Les maisons de retraites actuellement gérés par des grands groupes d’assurances emploie un minimum de personnel peut regardant sur leur formation et dont leur seul but et de faire du fric sur le dos des familles qui de nos jours ne veulent ou ne peuvent assumer la vieillesse de leurs parents chez eux. Pourtant ces parents les ont assumé, aimé, choyé, en retour on s’en débarrasse en les confiant à des étrangers. Ils vous disent qu’ils font des sacrifices en payant des prix exorbitants à ces institutions, alors que leurs parents aimeraient rester en famille entouré de leurs petits-enfants comme cela se faisait autrefois. Ils vieilliraient bien mieux. Mais notre société est égoïste et chacun veut vivre sa vie sans contrainte notamment celle de la vieillesse de leurs parents.

                                                              Souvenez-vous du fabliaux du moyen-âge : la couverture partagée en deux :

                                                              http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Bourgeois_d%E2%80%99Abbeville_ou_la_Housse_coup%C3%A9e_en_deux


                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 13:21

                                                                menou69


                                                                Petits salaires et conditions inacceptables ne font jamais de très bons professionnels !

                                                                Mais heureusement que les médecins se servent grassement ...

                                                              • jacques lemiere 5 janvier 2013 14:21

                                                                curieux sentiment..

                                                                est ce un article ou un témoignage...

                                                                D’emblée on prend le parti de la femme et de son fils...mais n’est ce pas exactement ce qu’on reproche aux média en général..qui conduit à réagir uniquement avec les émotions ?

                                                                Dieu merci , c’est anonyme...sinon c’est diffamatoire...
                                                                La presse est parfois le lieu où le pot de terre peut se venger de celui de métal ..pour autant je suis mal à l’aise.

                                                                Adoptons une attitude.froide..où est le problème ?
                                                                Il y a une erreur humaine...ça peut arriver..
                                                                La responsabilité de la maison de retraite vis à vis du dentier...ce qui implique de savoir la situation de cette femme son niveau de dépendance... de lire le règlement intérieur, des conditions contractuelles d’hébergement..

                                                                Je serais tenté de vous donner raison , ou plus exactement de penser que quelque soit le tort de l’a maison, il lui est plus bénéfique pour l’image et la réputation de l’établissement , de rembourser l’appareil, mais avec des réserves, j’aimerais bien avoir le témoignage de l’établissement.

                                                                Attention...la prise en charge de personnes âgées est tout sauf facile et tant que les établissements sont des endroits à vocations commerciale vous avez ce que vous payez. Pour certaines personnes il faut une surveillance 24 h/24 .

                                                                c’est le traitement de l’information par le fait divers...c’est dangereux je e souviens d’un article du genre madame bachelot répondez de cet enfant mort...qui aurait mérité de ne pas paraître.

                                                                Signalez au moins que c’est un témoignage et que donc c’est à prendre avec un minimum de recul.
                                                                EN gros un article doit reposer sur des faits..on ne doit pas pouvoir l’infirmer le lendemain,
                                                                ce n’est pas le cas ici. Un témoignage doit etre précédé de SELON...


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 15:47

                                                                   jacques lemiere


                                                                  Selon vous ce texte n’est rien de bon, une bouillie avec laquelle on peut se passer de dentier.

                                                                  Le regard froid et légal qui est le vôtre me fait froid dans le dos, je ne suis pas journlaiste mon cher, j’ai fait d’un banal fait particulier, une fable qui se veut générale.

                                                                  Sans doute n’ai-je aucun talent !

                                                                • joletaxi 5 janvier 2013 18:39

                                                                  j’avoue que je moi également, votre article me met mal à l’aise.
                                                                  En quoi les dérives autocratiques d’une personne sont de nature à accuser toute la profession ?
                                                                  Et bien sur, on en remet une petite couche sur le capitalisme accusé de tous les maux.

                                                                  Perso, j’ai eu des grands parents dans des maisons de retraite, pas spécialement chères, dont je ne peux que louer les services.
                                                                  Mon beau père, a fini sa vie dans une structure tout à fait remarquable, bine que privée, et à un prix très décent.Son épouse, placée également dans un établissement privé ,y a fini ses jours très joyeuse.

                                                                  Et j’adresse encore tous mes remerciements à tous ces employés qui ont toujours été attentifs, gentils, désintéressés.

                                                                  Vous voulez avoir un service 3 étoiles, une cuisine variée et raffinée,une infirmière personnelle à disposition,des activités ludiques personnalisées ?
                                                                  Le capitalisme est capable de vous offrir tout cela, et à un prix tout à fait compétitif.
                                                                  Vous n’avez pas les moyens,les caisses de retraite sont vides ?
                                                                  Cela me paraît tout à fait conforme avec une société de décroissance.Nos vieux, qui se sont vautrés dans le luxe et le stupre de la société de consommation, qui ont connu les 30 glorieuses, vont maintenant connaître une société « durable ».

                                                                  Pareil pour nos d’jeunes.
                                                                  Les dépenses pour l’éducation nationale sont je crois que le poste le plus important du budget ?
                                                                  Pourtant, les résultats ne sont guère à la hauteur.
                                                                  moi ,déjà à mon époque j’ai eu certains profs déplorables.Pourtant ce n’était pas une école privée aux mains de capitalistes.D’autres étaient remarquables, et prenaient sur leur temps personnel.
                                                                  Faut croire que ,pour l’école, comme pour la maison de vieillesse, le facteur humain individuel aie son importance ?
                                                                  Sauf que, une maison de vieillesse privée de mauvaise réputation ne reste pas longtemps sur le marché,ce qui n’est pas le cas d’une structure étatique.

                                                                  Paraît que Howard Huges était séquestré dans des conditions très pénibles.Pourtant il était riche.
                                                                  Ma belle mère ne l’était pas, et encore une fois, sa fin de vie a été plutôt agréable.


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 2013 18:41

                                                                  joletaxi


                                                                  Je crois que c’est le risque du genre et que vous avez raison de poser quelques réserves en mettant en lumière le devouement exemplaire de beaucoup d’autres.

                                                                  Je n’est nullement généralisé. J’ai évoqué un cas particulier ....

                                                                • julius 1ER 6 janvier 2013 10:23

                                                                  @joele taxi

                                                                  un groupe financier qui investit dans un secteur de santé et de service et applique les mêmes ratios que dans n’importe quel autre domaine, l’industieou le commerce ou autre cad minimum de personnel pour maximum de pensionnaires(tous solvables)avec salaires au minimum légal, avec amortissements des structures le plus rapidement posssible , chez moi cela s’appelle le capitalisme dans toute sa splendeur, mais peut-être que tu ne sais pas ce qu’est la capitalisme( saches que ce n’est pas un gros mot, c’est juste un système hyper-efficace pour faire de l’argent, alors après on peut débattre s’il est moral de faire de l’argent avec les retraites des vieux mais là c’est un autre débat !!!!!!!!!!!!


                                                                • Montagnais Montagnais 5 janvier 2013 22:03

                                                                  AVE C’est Nabum 


                                                                  . . Dans tous les commentaires . . Vous . . ?

                                                                  Y a quelqu’un qu’à pensé à la Grand-mère, je veux dire . . L’autre ?

                                                                  . . Celle qu à hérite l’autre dentier . . Son calvaire aussi ! 

                                                                  On est si vite détourné . . 

                                                                  J’espère qu’il y en a qui ont pensé.

                                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 2013 06:05

                                                                    Montagnais


                                                                    Nous n’avons eu de cesse d’y penser

                                                                    Si personne ne s’est occupé d’elle, elle a du subir le traitement de la gériatre acariâtre.

                                                                    Plus de dentier et de la bouillie pour le restant de ses jours ...

                                                                    Je crains que ce soit là son triste sort !

                                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 2013 07:21

                                                                    mastermind


                                                                    Nous avons quitté la Civilisation avec l’avénement de l’argent roi.

                                                                  • moussars 6 janvier 2013 11:15

                                                                    L’horreur, encore à venir, des maisons de retraite, est à placer dans un contexte plus général. La situation est tout aussi terrible pour tous les autres maux de la société (école, travail, soins, prison, liberté fondamentale (pas celle d’exploiter les autres !) ...), laquelle s’atomise chaque jour un peu plus au nom du profit, de la rentabilité et d’une idéologie qui ne s’avance même plus masquée.
                                                                    Aussi, lorsqu’on voit comment, depuis 30 ans, -et particulièrement depuis ce qu’ils appellent, volontairement à tort bien sûr, la dernière « crise », terme absolument inapproprié-, l’opinion publique réagit aussi mollement (et sans avoir perçu son essence même) au premier des crimes, générateur, et de loin premier responsable de tous les autres, celui du monde de la finance qui impose sa dictature la planète (et de leur complices : politiques incultes et vendus, experts intéressés, journalistes, intellectuels...), on sait que le mal est fait et qu’il va falloir descendre encore beaucoup plus bas pour espérer un éventuel sursaut violent de réactions radicales.
                                                                    Tout le reste ne constitue que des coups d’épée dans l’eau : on colmate quotidiennement, et à la va-vite, un mur social lézardé qui prend l’eau de partout. Lorsqu’il s’effondra, il ne restera plus une seule pierre debout.
                                                                    On va payer très l’absence de révolution et de sanctions exemplaires et systématiques contre le monde de la finance et de ses complices.

                                                                    Je voudrais tant me tromper...


                                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 2013 11:45

                                                                      moussars


                                                                      Bientôt des maisons de retraites délocalisées pour baisser les coûts

                                                                      La preuve on a envoyé Depardieu en Russie

                                                                      Ceci dit, vous avez raison ...

                                                                    • joletaxi 6 janvier 2013 13:09

                                                                      chez moi cela s’appelle le capitalisme dans toute sa splendeur, mais peut-être que tu ne sais pas ce qu’est la capitalisme( saches que ce n’est pas un gros mot, c’est juste un système hyper-efficace pour faire de l’argent, alors après on peut débattre s’il est moral de faire de l’argent avec les retraites des vieux mais là c’est un autre débat !!!!!!!!!!!!

                                                                      c’est curieux hein, que à l’arrivée ce soit le seul système qui élève le niveau de vie de tout le monde(de façon très inégalitaire ,c’est un fait)
                                                                      Les échecs retentissants de toutes les expériences collectives ne semblent pas vous ouvrir les yeux.
                                                                      Peut-être n’êtes vous pas capable de vous confronter aux réalités ?


                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 2013 13:15

                                                                        Joletaxi


                                                                        Ne commenons pas à nous quereller

                                                                        Ce système est pourri les autres étaient totalitaires et mortifères

                                                                        Vous n’avez pas l’imagination pour penser qu’un autre système est possible qui mette l’humain au cœur de ses considérations ?

                                                                      • joletaxi 6 janvier 2013 15:43

                                                                        je ne fais que constater

                                                                        et j’ai depuis longtemps perdu toute illusion sur l’âme humaine.


                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 2013 16:25

                                                                        joletaxi 


                                                                        je crois en l’utopie capable de vaincre nos égoîsmes !

                                                                      • Zangao Zangao 6 janvier 2013 21:44

                                                                        Zidane (le Zouzou) est un malin qui place ses Sousous ds les maisons de retraite. Reste a savoir si les vieux y sont bien traités....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès