• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Vivre et laisser vivre

Vivre et laisser vivre

La seule règle ?

JPEG

Après avoir eu des échos du discours malencontreux prononcé par le représentant français des grandes richesses mondiales de ce 12 juillet 2021, j’ai fini par me dire que la règle du diviser pour mieux régner allait peut-être échouer contre elle-même. Tout ça finit peut-être par aller un peu trop loin. Peut-être parce que le besoin de conflit, dans sa latence, n’a pas encore éclos tout à fait. Au fond, j’ai tort, je le sais, de vouloir être optimiste. M’enfin, comme le disait l’autre marxiste italien (ce pays qui a gagné le dernier Euro de football, forza amici !), le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté font bon ménage. Je vais au moins garder la volonté de vouloir écrire un peu, par optimisme.

J’écrirai donc qu’à force de vouloir créer des fractures dans la société, on finit par les avoir, ces cinquante dernières années ne l’ont que trop prouvé. Mais on ne saurait aller contre le principe fondamental qui donne son titre à cet article, et qui permet aux activités de s’exercer, aux rencontres d’avoir lieu, aux personnes de s’épanouir.

Cependant, une catastrophe va arriver, tout le monde en est conscient (sans forcément l'être), la planche à billets a trop tourné, les restrictions, toutes tournées vers les secteurs des loisirs et du tourisme qui permettaient à la France de se former un beau capital, vont tuer les tenants de ces commerces inoffensifs et les salariés trop heureux de se défoncer à la tâche 6 mois dans l’année et de profiter de congés payés par l’assurance-chômage les 6 autres. Plus largement, les pénuries qui touchent diverses matières premières, organisées ou pas, et je supposerai que pas parce que le libre marché crée par son principe les conditions du pillage des ressources, pénuries peu évoquées dans les médias, passées sous silence, alors qu’elles touchent au cœur de la vie marchande, et d’abord de la fabrication des objets, semblent peser comme une chape invisible sur le couvercle de la masse humaine prête à exploser. Les premiers inquiets de ces défauts sont ceux qui sont au bout de la chaîne, les financiers, qui sont les derniers maillons, car leur échafaudage de virtualités et de tours de passe-passe dépend primordialement de la bonne santé des fondations bâties par les gens qui travaillent la matière. Et donc la matière vient à manquer. Et si la matière manque, si les animaux ne se reproduisent plus sous le chapiteau du cirque, la toile de la tente peut être défaite, le roi peut être nu, et les profiteurs du système avec. Pour pouvoir faire des tours de magie, il faut des objets apparents, et quand ils auront tous disparus, la magie avec.

Alors la magie va continuer, et le contrôle avec, parce que c’est lui qui va créer les billets manquants pour les profiteurs du système. La mort d’un restaurant ou d’un restaurateur n’a que peu d’importance dans le système actuel. Le restaurant fermé peut être vendu, le restaurateur décédé aussi. Avant de notifier ses dernières volontés, il aura certainement été vacciné. Son corps aura servi, par l’intermédiaire de la Sécurité Sociale, à rémunérer les laboratoires. S’il s’en est sorti, il peut même rapporter encore plus d’argent. Chaque QR code scanné ramènera sa part de bénéfices, il n’y a même pas besoin de lui donner un statut quelconque à ce bénevole des grands chemins, il a payé lui-même son outil de travail, il tient à renouveler son smartphone chaque année. Continuer à faire de l’argent avec rien, c’est-à-dire avec tout, en ouvrant à la valse des profits les derniers exclus du bal et en saluant les ultimes tabous. Dernière étape sur le chemin darwinien de l’espèce humaine : l’apprivoisement d’elle-même par elle-même.

Sauf que les semi-conducteurs semblent avoir disparu. Quelle aubaine. Et s’ils réapparaissent, eh bien tant mieux, le jeu continuera, jusqu’à ce qu’il s’arrête. Parce que la rupture de stock fatalement aura lieu. Et plus simplement aussi, parce que tout le monde n’a pas la capacité ou la volonté de travailler avec des semi-conducteurs, que les arts de la terre et de la table continueront à attirer plus de monde que ces fadaises qui ne se voient pas. Plus de choux et moins de caoutchouc = moins de chaos mon chou.

Et en parlant de choses qui ne se voient pas, n’est-il pas complètement fou de baser toute une politique sur un virus, matière invisible par excellence ? La différence avec Dieu ou Allah, c’est que le virus on ne saurait en douter, parce qu’on le voit au microscope. Peut-être. Mais j’ai pas de microscope, et au bout d’un certain temps, je vais vouloir m’en remettre au tangible immédiat. Et d’autres aussi peut-être.

 

L’infiniment petit, l’infiniment grand !

La technique et le pouvoir !

Quelle lassitude !

 

Cela ne peut pas être autrement : la règle du vivre et laisser vivre s’imposera d’elle-même. Ce serait dommage qu’elle ne le fasse pas de suite. Hélas les intérêts, sans être divergents, ne se rencontrent pas. Centrés sur leur domesticité, les individus de la condition commune abandonnent le débat public et laissent les puissances d’argent organiser le jeu à leur convenance.

Le pari est clair : ces individus vont-ils sortir ou pas pour défendre leur pain et leurs jeux ? Ce serait étonnant qu’ils ne le fassent pas, encore faut-il ne pas désespérer de la bêtise humaine. Quand une personne vaccinée contre la marque Covid vous fait la morale à longueur de journée au boulot en enfilant cigarette sur cigarette après avoir chopé une pneumonie qui aurait pu lui coûter la vie, et qu'on finit par lui mettre sa propre inconséquence en face des yeux, et qu’elle finit par se calmer, on se dit qu’on a fait un grand pas. Elle lâchera peut-être son masque, elle aussi.

La lutte contre le cancer ne fait que commencer. Pour autant, il ne faut pas s’interdire de l’attraper. La retraite, c'est pour le plus tard possible, a dit le chef.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • raymond 14 juillet 10:46

    Excellent


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 11:55

      @raymond

      Merci.


    • Adèle Coupechoux 14 juillet 10:55

      « en enfilant cigarette sur cigarette après avoir chopé une pneumonie qui aurait pu lui coûter la vie, »

      Sans compter les dangers qu’elle fait courir à son entourage...Mais là ce n’est plus reconnu. Yonathan Freund urgentiste à la Pitié l’a oublié bizarrement. 

      Alors que les asymptomatiques sont davantage dangereux. Freund est devenu un enragé de la vaccination. Lui qui évoquait l’immunité collective naturelle ! Là aussi, oubliée et surtout interdite.


      • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 11:55

        @Adèle Coupechoux

        Encore que comme c’est le boulot, elle fume dehors. Je ne vais pas blâmer les fumeurs, leur aveuglement les concerne, et je peux entendre que ce soit un plaisir. Pour autant, un fumeur vacciné, si on le met sur une piste de course face à un non-fumeur non-vacciné, dans la majorité des cas, celui qui a la santé gagnera la manche. Et à ce que je sache, le vaccin ne donne pas de capacités supplémentaires. Alors appeler ça un pass « sanitaire », c’est une sacrée blague !


      • Adèle Coupechoux 14 juillet 12:28

        @Nicolas Cavaliere

        Je pensais au tabagisme passif, j’en ai vu des parents fumer dans des espaces clos avec leurs enfants (voitures, pièces de vie...). 
        Mais c’est vrai que même dans ce cas, je ne suis pas pour interdire mais accompagner les personnes qui le souhaitent à s’en passer.
        Surtout que c’est assez saisissant de voir les résultats, rapides et vraiment visibles, sur la capacité respiratoire, l’essoufflement, la qualité de la peau...

        Le pass « sanitaire » est dans la même lignée que les enfermements, l’interdiction de circuler, l’obligation de se mettre un torchon sur le visage..
        Les restaurateurs déjà bien zélés vont-ils oser réclamer ce pass à leurs clients ? 
        En tout cas, ce sera désormais sans moi. Cela me coupe déjà l’envie et surtout l’appétit.


      • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 12:39

        @Adèle Coupechoux

        Bien sûr, ils vont réclamer le pass. Tant qu’ils paieront des impôts, ils respecteront les règles.


      • Adèle Coupechoux 14 juillet 17:21

        @Nicolas Cavaliere

        Je viens de lire ceci
        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-sanitaire/covid-19-jusqu-a-45-000-euros-d-amende-pour-les-entreprises-en-cas-d-absence-de-controle-du-pass-sanitaire_4701563.html

        En fait quasiment aucun endroit ne sera plus accessible sans pass.
        Les mesures et leurs applications sont d’une brutalité inouïe, comme le confinement en mars 2020.
        3ème piqure pour certains…


      • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 20:28

        @Adèle Coupechoux

        Oui, c’était prévisible. Est-ce que les hôpitaux devront payer la même somme ? Et les commissariats ?

        C’est brutal et surtout complètement bête. Le pays tournait bien avec ses restaurants pas franchisés, même si ça se faisait bouffer de plus en plus par la concurrence burger américaine, ça survivait très très bien. De là-haut, ils ont décidé que ça devait changer, alors ils mettent les moyens. Et en bons stratèges et négociants, ils ont dépensé largement avant de réclamer leur dû. Ce que j’ai supposé en décembre dernier, c’est que cette opération permettrait par la suite de mettre la main sur les ressources naturelles françaises, largement sous-exploitées - une commune qui récolte suffisamment de taxes par son attrait touristique ne va pas saccager son cadre de vie. Je ne suis plus aussi sûr de cette supposition aujourd’hui, néanmoins elle reste réalisable... Les investisseurs sont toujours sur les bons coups.


      • Le421... Résistant Le421... Résistant 15 juillet 09:08

        @Nicolas Cavaliere
        A priori, « pour maintenir les forces de l’ordre en bonne santé », la vaccination ne sera pas obligatoire... Pas de « pass sanitaire » non plus pour les bigots du Dimanche à l’entrée de l’Église !! Why ? Y’a un point noir qui n’est pas clair...


      • alinea alinea 14 juillet 12:04

        J’aime bien le ton enlevé de l’article, son fond à l’évidence poétique ; j’aime moins l’exemple de la fin. Mais bon...

         smiley


        • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 12:12

          @alinea

          Qu’est-ce qui vous chiffonne tant dans cet exemple ?


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 juillet 12:44

          @alinea
           
           ’’ j’aime moins l’exemple de la fin.’’
           
          Vous parlez du parallèle avec les fumeurs, ou de la formule de la dernière ligne a sujet du cancer ?


        • alinea alinea 14 juillet 13:08

          @Francis, agnotologue
          Le parallèle avec les fumeurs !


        • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 13:29

          @alinea

          C’est plus une perpendiculaire qu’un parallèle. C’est fameux quand des gens qui ne savent pas se protéger eux-mêmes en se restreignant de s’imposer des poisons cherchent à t’injecter des médecines non éprouvées. Enfin, comme il dit l’autre, on n’a su qu’après 70 ans que la chloroquine était dangereuse, alors autant appliquer le même délai au vaccin...


        • alinea alinea 14 juillet 13:50

          @Nicolas Cavaliere
          Un fumeur est quelqu’un qui compense un malêtre par cette addiction ; l’État lui interdit cette addiction, tout en laissant les marchands de cigarettes être les plus riches du monde, et pour ce faire, l’a ostracisé d’une manière inouïe ; des milliers de bars ont fermé et cela a tellement bien marché que, même chez eux, les fumeurs sortent pour tirer sur leur cigarette.L’interdiction de la cigarette s’est faite au nom d’une morale bourgeoise, d’un effarouchement joué du peuple qui le vaut bien !
          Alors, je ne sais pas si on peut dire que l’État a la même attitude d’exclure le fumeur, au nom hypocrite du bien public, qu’il ostracise le non vacciné pour le même motif encore plus farfelu, mais je ressens un schisme, un antagonisme flagrant entre les deux.
          Le non vacciné militant, on va dire comme ça, a les yeux ouverts, prend soin de sa santé et voudrait que tout le monde en fasse autant ; le fumeur sait très bien qu’il ne prend pas soin de sa santé, et n’a aucune envie que tout le monde fume, en revanche il aurait aimé, sûrement, ne pas être montré du doigt par la bien-pensance.
          L’antivax s’en fout, mais ils sont, cette fois-ci, tous les deux du même côté de la barrière.
          Disons, que je sens du même côté de la barrière , bien-pensance ( anti tabagisme) et vaxinolâtrie contre antivax et fumeur !
          Mais je ne sais pas si j’ai pu me faire comprendre !
          C’est sûr que personne ne m’a jamais fait la leçon sur un mode bas-de-gamme, c’est justement peut-être pour cela que je trouve que votre exemple, un peu teigneux, gâche le reste ! sans plus !!
          ( je ne vais pas refaire ce que j’écris souvent : le rejeté, s’il se trouve du bon côté de la barrière, une fois, a tendance à rejeter celui qui est de l’autre, cette fois... c’est, si banal !)


        • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 14:09

          @alinea

          L’exemple ne fustige pas la fumeuse, mais la personne (ce qui est au final encore plus violent). Sa morale bas-de-gamme ne peut provoquer en réponse que la mienne. Et une grande différence, c’est qu’elle se considère comme fumeuse, parce qu’elle accomplit un geste qui lui plait, et que je devrais moi me considérer comme non-vacciné, parce que je ne veux pas qu’on m’en impose un. Elle se sent protégée en étant vaccinée, grand bien lui fasse. Moi, je me sens protégé en ne l’étant pas. Si les fumeurs veulent se retrouver et recréer ensemble l’atmosphère libre des émissions de Michel Polac, personne ne les en empêche.


        • Adèle Coupechoux 14 juillet 14:17

          @alinea

          Ce sont les incohérences qui sont insupportables. 
          Une personne qui fume comme un pompier, avec une insuffisance respiratoire qui s’entend, peut m’agresser parce ce que je ne porte pas de masque ? 
          Elle ou une autre d’ailleurs qui ne fume pas. 
          Je lui laisse la liberté de fumer, je n’ai jamais interdit à qui que ce soit de fumer chez moi, en contrepartie, je veux que l’on me laisse respirer pleinement.


        • alinea alinea 14 juillet 14:20

          @Nicolas Cavaliere
          J’ai compris ce que vous vouliez dire ; cela m’a gênée à cause de ce que je dis dans ma dernière phrase, et qui m’est si évident que c’est au dernier instant que j’ai voulu l’ajouter !
          Entre nous, ce n’est pas très grave que cet exemple me gêne ! J’ai toujours l’habitude de me mettre dans la peau de l’autre, aussi, le fumeur, si c’est un vrai vieux fumeur, en plus de s’être senti ostracisé pour cela, se sent fragile au niveau santé, donc gobe, ce que tout le monde ou presque gobe : la parole d’autorité. Pour l’ostraciser, le fumeur, vous aussi avez gobé la parole d’autorité.
          Je ne dis pas que je trouve ça « bien » !
          Il n’y a ni bien ni mal !! je suis anti vax depuis toujours, et j’ai été fumeuse, donc ça m’aide à voir les deux côtés !! smiley


        • alinea alinea 14 juillet 15:13

          @Adèle Coupechoux
          L’incohérence fait partie de l« humain, n’en déplaise aux » Lumières" !!! Cette attitude est tout à fait humaine, et je suis convaincue que vous l’avez, au moins une fois eue !! c’est une pulsion, on peut faire taire sa pulsion avant le passage à l’acte, mais difficile avant !


        • Adèle Coupechoux 14 juillet 15:38

          @alinea

          Sauf que l’incohérence, elle dure un peu trop. Plus d’un an et 4 mois. Et cette incohérence mène à détruire la vie, à nous pourrir la vie.
          A nous stigmatiser.
          Je ne stigmatise ni les fumeurs, ni les automobilistes, ni les piétons, ni les cyclistes. Ni les obèses, ni les maigres. En fait, je m’en fous.
          Nous sommes tous un peu de tout ça à la fois.
          En revanche, si ma liberté m’est ôtée parce que la loi est inique et liberticide sans aucune preuve scientifique, je la combattrai cette incohérence.
          Quand vous avez des collègues qui vous agressent parce que vous n’êtes pas vaccinée, je leur renvoie leur altruisme hypocrite et leur morale à deux balles.
          Qu’ils se regardent vivre avant de décider pour les autres de la façon dont ces derniers doivent vivre.
          La pression que les non vaccinés subissent est à vomir.


        • alinea alinea 14 juillet 22:26

          @Adèle Coupechoux
          Ça, on en a déjà parlé, c’est insupportable ; je crois qu’il faut vraiment respirer à fond et lâcher-prise, laisser dire, et s’en foutre ; s’ils sont incapables de voir que vous êtes responsable ( vous ne faîtes pas n’importe quoi), tant pis pour eux ; mais ne vous prenez plus le chou avec ça.
          Se faire des plumes de canard, quand on l’a décidé, c’est assez facile ; faire gaffe à ne pas provoquer, du coup !!
          Courage


        • Mellipheme Mellipheme 14 juillet 12:04

          Article très sympathique mais peut-être encore trop optimiste. Je crains qu’il faille que la véritable crise éclate et prive vraiment le peuple des jeux et du super-carburant pour qu’il se réveille.

          En attendant tentons de rester lucides, c’est déjà beaucoup.


          • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 12:15

            @Mellipheme

            Cet optimisme est un peu une réaction de défense.

            Difficile de rester lucide dans un contexte où des gens pas malades vont chez le docteur pour savoir s’ils sont malades. Faut dire, on vit déjà dans un monde où beaucoup mangent quand ils n’ont pas faim...


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 juillet 12:30

            @Nicolas Cavaliere
             
             ’’un monde où beaucoup mangent quand ils n’ont pas faim
            ...’’
             
            Et incomparablement de fois plus ne mangent pas quand ils ont faim.


          • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 12:36

            @Francis, agnotologue

            Vous en êtes certain ? Où sont les courbes ? Et les mesures ? Et les commentaires ?

            Trêve d’ironie. « Vivre et laisser vivre » c’est aussi « vivre et laisser mourir ».


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 juillet 12:42

            @Nicolas Cavaliere
             
             oui, vous avez raison. Des ânes boivent quand ils n’ont pas soif. Espérons pour eux que ce n’est pas une cigüe.


          • charlyposte charlyposte 14 juillet 16:04

            @Nicolas Cavaliere
            J’imagine les accros au sexe plus rien dans les burnes ! smiley


          • charlyposte charlyposte 14 juillet 16:07

            @Mellipheme
            Comme quoi l’économie réelle n’est plus qu’un détail des plus anodin qu’il soit.


          • Adèle Coupechoux 14 juillet 16:11

            @Francis, agnotologue

            Quand il en a les moyens, chacun est à minima responsable de sa santé.
            Ce n’est pas une épidémie de Covid que nous avons mais une épidémie d’obésité, de pathologies chroniques.
            Ce n’est pas le virus qui cause autant de décès. Certains redéfinissent cette « épidémie ».
            https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210704.OBS46088/et-si-le-covid-n-etait-pas-une-pandemie-mais-plutot-une-syndemie.html

            Tant que l’alimentation, ainsi que notre mode de vie ne sera pris en compte pour soigner les pathologies dont nous souffrons, nous ne nous traiterons rien du tout.
            Tout n’a tourné qu’autour d’un virus comme si rien d’autre ne rentrait en ligne de compte.
            Nous nous empoisonnons avec une alimentation de plus en industrialisée. Que nous préparent des industriels sans scrupule. Un environnement avec une nature de plus en plus saccagée, bétonnée.
            Cette crise a été un effet d’aubaine formidable pour nous rendre malades, tous malades, entre les dépressions, l’alcoolisme, les mauvais traitements, l’interdiction de faire du sport, des activités physiques, des rencontres, de nouer des liens, de les conserver..


          • charlyposte charlyposte 14 juillet 16:19

            @Adèle Coupechoux
            J’imagine * comme j’aime .fr * et leur bouffe de merde achetée en grosse quantité pour des raisons de rentabilité.


          • I.A. 14 juillet 17:24

            @Adèle Coupechoux

            Ce Richard Horton est le seul à s’exprimer comme un authentique soignant de terrain. Son article, dont je mets le lien plus bas pour lecture complète, pourrait quasiment être un reportage vécu.

            Ce n’est ni génial ni ahurissant, c’est simplement vrai : les MNT y compris mentales sont la cause d’une quantité de maux physiques, psychiques et sociaux, que je préfère ne pas nommer ici pour ne pas remuer le couteau dans la plaie.

            Il serait formidablement plus efficace de s’attaquer aux causes profondes de ces MNT, plutôt que rechercher toujours de nouveaux traitements médicamenteux, dont certains génèrent ces maladies, ou les entretiennent...

            https://www.anti-k.org/2021/02/13/richard-horton-le-covid-19-nest-pas-une-pandemie-2020/


          • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 17:41

            @Francis, agnotologue

            Au hasard Balthazar.


          • Adèle Coupechoux 14 juillet 18:40

            @I.A.

            Oui tout à fait d’accord avec vous. Le Covid n’a pas été une pandémie mais une 3 syndémie " qui menaçait depuis tellement longtemps que les pouvoirs publics et les médecins ne pouvaient l’ignorer.
            L’amiante, la médicamentation à tout va, les pesticides, les sucres et les sels en trop grandes quantités pour donner la saveur qui manque, les colorants, l’absence d’activité physique, tout cela n’a jamais été traité. 
            Pour preuve, avec l’amiante, aucune déchetterie n’accepte de la reprendre. L’état ne sert plus à grand chose.
            Avec le Covid, pas de soins, mais des mesures complètement hallucinantes.
            Peu importe la vaccination, si vous avez un test positif, vous êtes confinés pendant 10 jours avec une autorisation de sortie de 10 à 12 heures...Et bien sûr, vous continuez de porter le masque.
            Le cauchemar éveillé.


          • nono le simplet nono le simplet 14 juillet 18:51

            @Adèle Coupechoux
            Pour preuve, avec l’amiante, aucune déchetterie n’accepte de la reprendre

            ce qui est, fort heureusement, faux ... c’est pas extrêmement simple mais c’est gratuit ... un RV pour recevoir une combinaison, un sac étanche et la méthodologie ... et un deuxième RV pour apporter le sac fermé hermétiquement à la déchetterie ... évidemment il faut passer par une déchetterie listée pour chaque département


          • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 juillet 18:53

            @nono le simplet
            Là, mon poulet, si tu te pointe à la déchetterie de Sarlat avec de l’amiante ou avec une simple bouteille de gaz, tu vas pas être déçu !!
            La meilleure solution par ici, je le déplore, c’est un coin à champignons...


          • reptile cyrus 14 juillet 19:02

            @Le421... Résistant

            La meilleure solution par ici, je le déplore, c’est un coin à champignons...

            Je t’ en propose une autre , les couler dans un bloc de beton , lui meme recouler dans un autre bloc .De facon a rendre les particule favorisant l’ absestos inerte .

            c’ est parfait , pour en faire des forge, fonderie , four a poterie , verrerie , en mélangeant ciment refractaire , sable et puzzolane volcanique . ce qui du meme coup nus permet de recycler nos dechet et de remonter de micro industrie smiley


          • Adèle Coupechoux 14 juillet 19:10

            @Le421... Résistant
            @nono le simplet

            Je maintiens ce que j’ai écrit. Beaucoup de déchetteries refusent l’amiante, c’est indiqué en rouge et en gros. Les agents sont venus vérifier mes gravats pensant que je pouvais déposer de l’amiante..
            Il n’y a pas que l’amiante qui est refusée. Un nombre très limité de pots de peinture et autres produits est imposé En tout cas pour le particulier.
            C’est une politique complètement irresponsable qui incite certains à jeter sauvagement leurs déchets.
            Je ne comprends pas d’ailleurs pour ceux qui ne peuvent se rendre à la déchetterie, il n’est pas possible de disposer d’une benne ou d’un conteneur fermé prévu pour les pots de peinture et autres produits toxiques.


          • Adèle Coupechoux 14 juillet 19:19

            @Le421... Résistant
            @nono le simplet

            En plus, quand je leur ai posé la question par simple curiosité, ils m’ont donné les coordonnées d’une entreprise privée.... ! Quel culot !


          • titi 14 juillet 21:01

            @Adèle Coupechoux

            « . ! Quel culot ! »
            C’est pas une question de culot, mais une question de normes environnementales.

             


          • Adèle Coupechoux 14 juillet 21:45

            @titi
            Non ce n’est pas une question de normes environnementales mais purement politiques quand le service public ne sert pas ses administrés.


          • alinea alinea 14 juillet 22:29

            @Adèle Coupechoux
            Ici, il faut payer pour se débarrasser de l’amiante ! des copains l’ont effectivement, coulée dans leur dalle !


          • In Bruges In Bruges 14 juillet 17:51

            Bonjour Nicolas,

            Finalement, je préfère quand vous parlez (ou écrivez) « musique »... ( rien de méchant, juste un constat)

            Parce que sans doute, ’il y a des chances que rien ne bouge« .

            Savez-bien quoi : l’homme qui voulait tout : des femmes, de l’opium. Moralité : il est mort alité, tout passe tout casse, le joint, le cul lassent ».

            https://www.youtube.com/watch?v=b8QdZH42eiw

            Et si tout cela n’était qu’un « bouquet de nerfs » ?

            https://www.youtube.com/watch?v=b8QdZH42eiw

            Hein ?

            PS : la tristesse absolue du politiquement correct fait qu’on ne peut avouer lire Céline ni écouter « ces gens-là ».

            Pourtant, la guitare tranchante et sans concession ni frime de Teyssot-Gay manque, comme bien d’autres choses.


            • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 18:27

              @In Bruges

              Bonjour Mr Bruges.

              Je sais bien que vous préférez ceux-là, d’autant qu’ils sont généralement moins confus. Et il est plus facile de se retrouver autour de la musique, il est vrai.

              Je ne sais pas si vous avez posté la même chanson deux fois volontairement par contre. C’est pas mal Noir Désir, mais en rock français je préfère Quartiers Nord ou même Ultra Vomit, malgré le fait qu’ils aient collaboré à un des spectacles programmés par l’illustrissime VRP de Xi Jinping dans nos contrées.


            • In Bruges In Bruges 14 juillet 18:57

              @Nicolas Cavaliere
              Sorry for that.
              Distraction, vieillesse, décrépitude, coup bas de ce vieux Al Zeimer et son équipe de gros bras ? No lo so.
              « Bouquet de nerfs », c’est là.
              https://www.youtube.com/watch?v=duWeGME0TY8

              PS : Hormis le groupe « Détroit », très ( trop ?) lié à Cantat, certains ( dont Denis Barthes, l’ex batteur de Noirdez et le bassiste Jean-Paul Roy) ont trouvé refuge chez « les Hyenes ».
              C’est plusieurs crans en dessous, mais certains morceaux passent plutôt bien ( « s’il avait fait beau », « suicidez -vous, le peuple est mort », etc).
              Bonne journée à vous.


            • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 15 juillet 09:21

              @In Bruges

              Ah, c’est le grand blues, façon années 80. Hier après-midi, j’ai vu « Holy Motors », où on aperçoit Bertrand Cantat jouer d’un harmonica pendant un concert dans une église. Et hier soir, « Mauvais sang ». Dans Noir Désir, on sent toute cette ambiance, quand les français, les Bashung, Mylène Farmer, etc. se sont appropriés le post-punk et Bowie et les ont mêlés à leur propre spleen tradition Baudelaire en y ajoutant des pincées d’évasion façon Rimbaud. Le dernier représentant de cette mouvance ça me semble être MC Solaar, ou Grand Corps Malade, quand il est inspiré. Mais dans l’ensemble, les décennies suivantes ont effacé tout ça...


            • In Bruges In Bruges 15 juillet 22:29

              @Nicolas Cavaliere
              "Mais dans l’ensemble, les décennies suivantes ont effacé tout ça...

              «  dites-vous.
              Ah ben ça oui, et c’est rien de le dire... ( vous êtes docteur es. litote au quoi ?).
              Rezosocio, escadrilles de Bac moins 12, anges de la télé-réalité.. Un Vianey, deux barils de Booba, un zeste de Doré... Débrouille-toi avec ça. Autant se palucher au lavabo.
              Même les »Aline« ont été remplacées par les »Ernestine". Savez bien, la blonde dont l’Austin ne démarre pas...
              https://www.youtube.com/watch?v=LtSrcptZPm8
              Qu’est-ce qu’on en a connu, des Ernestine...


            • I.A. 14 juillet 18:01

              Le seul virus qui bousille toute la société française depuis près d’un an 1/2, c’est Emmanuel Macrobe, responsable de cette zoonose due au politvirus20, transmis par les ânes et les buses.

              Le vaccin devrait sortir en avril 2022.


              • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 14 juillet 18:32

                @I.A.

                Cela fait deux fois que les ânes en prennent pour leur grade dans les commentaires de cet article. S’il vous plait, restreignez-vous à leur propos et plus généralement à propos de tous les animaux (qui gouverneraient mieux).


              • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 juillet 18:52

                @I.A.
                Moi, je pensais plutôt au « connerievirus »...
                Celui-là fait des ravages !!


              • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 juillet 18:49

                Une solution extrême qui aurait seul hélas le pouvoir de faire réfléchir les puissants.

                Le terrorisme civil.

                C’est terrible, mais c’est le choix qu’ont fait les résistants du maquis en 41...

                Risquer sa vie, d’accord, mais pour une bonne raison.


                • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 juillet 18:50

                  @Le421... Résistant
                  Bien sûr, je précise, pas question de s’attaquer aux personnes physiques !!
                  Je vous voyais venir...  smiley


                • reptile cyrus 14 juillet 18:56

                  @Le421... Résistant

                  Exactement il ne doit pas etre question d’ attenta ou de terrorisme anti personel , 
                  mais de sabotage des infrastructure vitale a une nation smiley


                • charlyposte charlyposte 14 juillet 19:57

                  @Le421... Résistant
                  Pour exemple, il suffit de voir ce qui se passe en Afrique du sud, les magasins sont dévastés et ça ne fait que commencer... à suivre : le chaos prochainement.


                • titi 14 juillet 21:04

                  @charlyposte

                  L’Afrique du Sud est un pays naufragé.
                  C’est ce qui arrive quand on remet les clefs d’un pays à une organisation autodéclarée « socialiste ».


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 juillet 21:16

                  @titi
                  Z’etes vache...L’Afrique du Sud n’est pas encore arrivée au niveau du Zimbabwe.


                • titi 14 juillet 22:55

                  @Aita Pea Pea

                  Patience, ça arrive.


                • Pierre 15 juillet 12:29

                  L’auteur oublie que la nicotine semble protectrice contre la covid....


                  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 15 juillet 15:05

                    @Pierre

                    Mea culpa.

                    Je propose donc que les clients qui mangent sans fumer dans les restaurants soient punis de 6 mois de prison et de 10000 euros d’amende.


                  • Adèle Coupechoux 15 juillet 18:14

                    @Pierre

                    C’est malin de balancer ce qui n’est qu’une hypothèse ! les fumeurs restent des personnes à risque de formes graves du Covid.


                  • reptile cyrus 15 juillet 18:33

                    @Adèle Coupechoux

                    Non , il y a bien co-relation , clairement etablit .
                    https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/35245-Tabagisme-Covid-19-preventif-reste-expliquer-pneumologues

                    Les risque du fumeur vienne principalement de la combustion , il serais peut etre interessant de tester la nicotine en spray .
                    https://www.nicorette.fr/la-gamme-nicorette/spray-buccal


                  • Adèle Coupechoux 15 juillet 18:56

                    @cyrus

                    Les fumeurs pas tous certes restent une population à risque et pas que pour le Covid. Sincèrement, je préfère me choper le Covid que le cancer ou une BPCO.


                  • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 12:35

                    Cependant, une catastrophe va arriver, tout le monde en est conscient

                    Macron réélu par le mougeon en 2022 ....


                    • charlyposte charlyposte 15 juillet 13:05

                      Le Préfet Lallement a reçu la légion d’honneur... tout va bien, dormez tranquille.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité