• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 150 000 signatures pour des menus végétariens à l’école : merci Yves (...)

150 000 signatures pour des menus végétariens à l’école : merci Yves Jégo

La pétition d'Yves Jégo récolte plus de 150 000 signatures pour l'instauration de menus végétariens dans les cantines. Le député UDI va contacter le premier ministre afin qu'il renouvelle sa réflexion sur le sujet.

Dans les esprits, le végétarisme évoque des images de manques, de carences, de déficiences. Or les végétaux sont de loin supérieurs aux produits animaux d'un point de vue nutritionnel. Je ne donnerai qu'un seul exemple. Contrairement à une idée répandue par l'industrie agro-alimentaire, ce sont bel et bien les végétaux qui contiennent le plus de protéines."En ce qui concerne la teneur en protéines, la comparaison d’une centaine d’aliments, établie par la FAO, montre que les treize premiers de la liste sont des végétaux (dont le soja, 38,2 %, le pois carré, 33,1 %, le haricot rouge et les lentilles, 23,5 %) et un champignon (la levure de bière, 48 %). La première viande, le jambon de porc, vient en 14e position avec 22,5 %, le premier poisson, le thon, en 23e position avec 21,5 %, tandis que les œufs et le lait viennent respectivement en 33e et en 75e position avec seulement 12,5 et 3,3 % de protéines." (blog Ecolo) Mais ce n'est pas tout : on oublie de dire que fruits et légumes sont riches en fibres et en antioxydants, alors que les produits animaux en sont dépourvus. Autrement dit, une calorie animale ne vaut pas une calorie végétale.
 
Il ne s'agit pas, avec des menus végétariens, de faire plaisir à l'islam ou au judaïsme, il s'agit d'éduquer les enfants et de veiller à leur santé sur le long-terme. On le savait, mais il est désormais de notoriété publique que charcuterie et viande rouge sont cancérigènes. Des études attestent qu'une grande consommation de viande rouge est associée à un cancer du colon. En outre, la consommation quotidienne de viande est associée à un risque accru de maladie cardio-vasculaire. Avec un menu végétarien à l'école, nous n'offrons pas seulement un repas de qualité à nos têtes blondes, nous leur offrons également un avenir meilleur.
 
Au-delà des raisons médicales et environnementales - qui restent importantes- les menus végétariens à la cantine sont aussi une façon de montrer aux enfants que l'on peut se nourrir sans avoir à tuer des êtres vivants pour cela. La paix commence dans notre assiette, et plus tôt on devient végétarien, plus tôt on étend notre bienveillance à tous les animaux, sans exception__ car quel sens y-a-t-il à martyriser un cochon pour sanctifier un chat ? Le cochon n'est-il pas lui aussi un être sensible ? Nous autres adultes avons perdu ce contact direct et privilégié avec les bêtes, mais pas les enfants, pour qui il est encore un espoir de faire le lien entre le caniche qu'ils caressent à la maison et le veau qu'ils dévorent à table. Plus tôt ils feront le lien, plus tôt ils briseront leur chaîne et prendrons la clé des champs, où ils trouveront tout ce qui leur est nécessaire pour se nourrir sans faire de mal à autrui.
 
L'éthique nous enjoint de respecter les animaux. Nul besoin de religion pour cela. Elevage industriel, pêche intensive, chasse à la baleine, chasse à cour, cirques, zoos, combats de chiens, corridas... Il ne fait pas de doute que l'être humain est souvent inhumain dans son comportement avec les bêtes. Il l'est également dans son comportement avec ses semblables. Peut-être qu'en devenant végétarien dès l'enfance, l'homme parviendra-t-il à respecter toutes les créatures qui peuplent la planète Terre.
 
Laissons les enfants manger en paix avec les animaux et en paix avec leurs camarades.
Yacine Zerkoun

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • juluch juluch 29 décembre 2015 15:10

    bref.........du sans porc.


    • hans-de-lunéville 29 décembre 2015 20:29

      @juluch
      oui et les porcs vous disent merci


    • Agafia Agafia 30 décembre 2015 13:21

      @juluch

      Bonjour

      Vous faites un procès d’intention à l’auteur qui parle de viande en général et non pas de porc smiley

    • lsga lsga 29 décembre 2015 15:14

      Pour rappel, en France, des parents imposant un régime végétarien à des enfants peuvent aller en prison pour maltraitance. 

       
      L’être humain a besoin de protéines animales pour se développer. À l’age adulte, les choses sont différentes, et on peut débattre de la question végétarienne. Mais les enfants DOIVENT consommer des protéines animales : c’est un fait scientifique.
       
      Bref : je pense que ce débat est pris par le mauvais côté. Il faut interdire la consommation de porc dans les cantines (voir interdire purement et simplement le porc). On a des milliers d’études scientifiques qui démontrent l’extrême nocivité de cette viande (hormones compatibles avec les hormones humaines, transmissibilité des maladies, etc)
       
      Pour combattre l’obscurantisme : la science, la science, la science. 

      • Le421 Le421 29 décembre 2015 17:49

        @lsga
        Attention Isga !!
        Si vous attaquez le sujet sur la viande de porc, le « côté obscur de la Force » va se déchaîner !!

        A partir de 2017, deuxième semestre, celui qui ne mangera pas de saucisson sera déchu de la nationalité française....  smiley


      • toubab 30 décembre 2015 04:07

        @lsga
        La prohibition de la viande de Porc est un Tabou alimentaire fondée sur la Religion.

        La République laïque protège les religions mais ne couche pas avec.

        Quant à la science invoquée sur le terrain du Politique , c’est un argument de bateleur.


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 30 décembre 2015 09:00

        @lsga Salut isga et meilleurs vœux... Sinon, tu es trop lapidaire avec l’affirmation que les enfants doivent consommer des protéines animales. D’accord concernant le lait du nourrisson mais je crois me souvenir que l’apport de protéines végétales répondant aux besoins de l’enfant devrait être augmenté d’un tiers parce qu’elles sont moins facilement assimilables par leur organisme.
        dernière réflexion : les arguments pour le végétarisme marquent des points à juste titre.  


      • Matozzy Matozzy 29 décembre 2015 15:25

        « Mais les enfants DOIVENT consommer des protéines animales : c’est un fait scientifique. »

        Ah bon ? Démontrez nous donc ça, au lieu de « prétendre ».
        Il y’a encore quelques générations, la majorité des enfants étaient élevés sans manger de viande (ou rarement), ça ne les a pas empêché d’être en bonne santé... bien au contraire d’ailleurs.

        J’attends vos études « scientifiques » qui démontrent qu’on ne peut grandir sans consommer de protéines animales...


        • lsga lsga 29 décembre 2015 15:33

          @Matozzy
          Google est ton ami. 

          Au bon vieux temps de quand c’était mieux avant, les gamins de la classe ouvrière crevaient de faim ce qui leur posait des problèmes de développement physique ET intellectuel. Pour info : le test de QI a été créé en France dans le but de mettre en avant cette évidence. Les fils de pauvres étaient des attardés mentaux en raison de leur problèmes de nutrition. 
           
          Il y a des MILLIERS d’études scientifiques sur le sujet. C’est un sujet ULTRA documentée, ULTRA étudiée. C’est pour cela qu’imposer un régime végétarien en France a un enfant mène EN PRISON. Si ça t’intéresse : GOOGLE. 
           
          Soit dit au passage : je suis végétarien à 90% aujourd’hui, et en phase de devenir végétalien. 
          Mais : La science bordel, la science ! 


        • lsga lsga 29 décembre 2015 15:37

          et au passage : nourrir les gosses avec des farines d’insectes aura un coût écologique presque nul. Donc : Keep calm and respect science. 


        • Matozzy Matozzy 29 décembre 2015 16:25

          @lsga

          « Mais : La science bordel, la science ! ’

          La science est une religion comme une autre. On peut tout mettre à la »sauce science" pour clamer qu’on a raison.
          Des études sur google ? Un peu facile, on trouve tout et son contraire. Y’a aucun consensus sur le fait qu’un enfant ait besoin de protéines animales pour se développer.
          Mes enfants ne mangent plus de viande. Tout simplement parce qu’il n’en veulent plus. Depuis qu’il savent ce que c’est, il ne veulent plus en manger. Et ils vont très bien. Alors... on va les mettre en prison pour ça ? haha...


        • lsga lsga 29 décembre 2015 16:30

          @Matozzy
          bon écoute si t de mauvaise fois je peux rien pour toi. 
          La Science : c’est simplement l’activité consistant à tester les théories à travers un protocole expérimental. 

           
          Il y a un consensus scientifique parfait sur le fait que les enfants NE PEUVENT PAS être végétalien. On va prendre donc le défit inverse : trouve ne serait-ce qu’une étude scientifique publiée dans une revue avec comité de lecture. Bon courage, ça n’existe pas. 
           
          Bref, de la même manière que les islamistes salissent l’islam, les végétariens anti-sciences et les écolos anti-progrès sont un danger pour l’écologie. 
           

        • Matozzy Matozzy 29 décembre 2015 17:16

          @lsga

          « végétarien anti-sciences » ?
          Voila autre chose... :) Tu voies Isga, non tu ne « peux rien ». Et heureusement.
          Tu crois que le monde se compose de petites cases formées par tes certitudes. Tu ne voies même pas ce qui ne rentre pas dans tes cases.
          Si je suivais tes raisonnements, mes enfants ne POURRAIENT pas être en bonne santé. Heureusement, Isga, la vie ne fonctionne pas comme tu l’as décrété.
          Mais dans le petit univers de ta tête, le monde fonctionne comme tu le décris. Essaies d’en sortir, tu pourrais avoir de belles surprises.
          Amicalement.


        • lsga lsga 29 décembre 2015 17:32

          @Matozzy
          tu rentres parfaitement bien dans la case des anti-sciences. 


        • César Castique César Castique 29 décembre 2015 17:37

          @Matozzy

          "Il y’a encore quelques générations, la majorité des enfants étaient élevés sans manger de viande (ou rarement), ça ne les a pas empêché d’être en bonne santé... 



          Vaut quand même mieux pas parler longévité, caisses-t’en penses ?

        • Le421 Le421 29 décembre 2015 17:53

          @lsga
          Isga, Isga, Isga !!
          Tout va bien jusqu’à prendre vos seules et uniques référence sur Google.
          Sachez que Google refuse de comprendre une chose aussi simple que j’habite une rue avec un nom bien précis depuis toujours et que ces abrutis à l’eau chaude ont décidé que c’était la rue d’avant...
          Alors, le dieu Google, laissez-moi apporter quelques bémols !!


        • Samson Samson 29 décembre 2015 22:45

          @lsga

          « Mais : La science bordel, la science ! »
          Ce n’est pas « la science », mais tout au plus des études scientifiques ! Sans même remettre en doute l’honnêteté, l’impartialité ou la méthode adoptée par les chercheurs, il n’en reste pas moins intéressant de toujours s’enquérir de l’identité de ceux qui les financent, sponsorisent leurs maîtres d’œuvres et les fondations commanditaires des études.
          Si on ne le trouve pas toujours, on ne trouve généralement que ce qu’on cherche. Et il est bien connu que les premiers à financer des recherches sur la nutrition sont les lobbies agro-industriels et alimentaires.

        • toubab 30 décembre 2015 04:15

          @lsga Méfiez vous de la Science lorsqu’elle décrète des lois Nazi , expérimente dans les Camps ! Alexis Carrel en était.


        • Rétif 29 décembre 2015 15:26

          Il va donc falloir éliminer la race (ou espèce) porcine de la planète ?

          C’est la définition même du racisme ! 

          • lsga lsga 29 décembre 2015 15:34

            @Rétif
            spécisme



          • Clofab Clofab 29 décembre 2015 16:01

            P’tain, moi qui aime bien me taper un bout de sauciflard ou une belle tranche de jambon de montagne. Je suis affolé ! 


            • slave1802 slave1802 29 décembre 2015 16:21

              digéré bien sur !


              • Le Gaïagénaire 29 décembre 2015 18:25

                @ Yacine Zerkoun mardi 29 décembre 2015



                p.164 :Idéalement, la ration de protéines du végétarien est composée de 40% d’origine animale et 60% d’origine végétale.(...) Le végétarien, tout comme l’omnivore, doit consommer un gramme par kg de poids du corps et par jour. Cela signifie qu’un homme de 70 kg doit consommer 70 g de protéines par jour. (exception pour les vieillards qui réduisent à .5 g par kg répartis 3 fois par jour.)

                p.166 :Les végétaliens ne peuvent pas se contenter de consommer 1 g de protéines par kg de poids corporel et par jour, car les protéines végétales sont un peu moins biens assimilées que les protéines animales ; selon LEDERER, les végétaliens doivent consommer 1.25 g de protéines par kg et par jour et manger simultanément des céréales et des légumineuses.

                Une petite mine d’informations.

                • Le chien qui danse 29 décembre 2015 18:30

                  @Le Gaïagénaire

                  Vous demanderez à Jacqueline si ça soeur bat le beurre ou autre.

                  La bouffe c’est du plaisir, quand un viandard s’enquille une entrecotte de 1 kilos qu’est-ce qu’en dit Jacqueline. Ha oui c’est que pour les végétariens car ils ont des carences...

                  On s’étonne que les choses bougent peu dans nos contrées, on sait pourquoi...


                • Le Gaïagénaire 29 décembre 2015 19:52

                  @Le chien qui danse 29 décembre 18:30


                  PS votre pseudo est plutôt bien approprié en tant que canidé glouton (elle était trop facile).

                  p.95 Jacqueline écrit :« Les régimes hyperprotidiques sont déconseillés car ils augmentent la fuite calcique.

                   »Un chercheur américain vient de communiquer les résultats de ses travaux selon lesquels un régime hyperpro. pourrait conduire à une déminéralisation par fuite calcique. En effet, le bilan calcique est étroitement en rapport avec le taux de protéines absorbées. Pour un régime de 20 à 50 g de protéines par jour, le bilan calcique est équilibré, mais à 140 g par jour, il y a fuite calcique qu’un traitement par du calcium, même à haute dose, n’arrive pas à compenser."

                  Mes recherches personnelles m’ont amenées à comprendre le catabolisme des protéines, lequel requiert du calcium qui est pioché dans la masse osseuse, menant à l’ostéoporose malgré les buveurs de lait.

                  Pour plus de renseignements, procurez-vous le livre.




                • Le chien qui danse 30 décembre 2015 12:25

                  @Le Gaïagénaire

                  Vous avez apparemment besoin d’un livre pour vous convaincre ok soit.
                  Je suis parti de la cause animale et m’a mené au fait de ne plus les manger. Après ça le plaisir de manger était bien sur toujours là. Alors je me suis fait ma cuisine (par des livres aussi) et je n’ai jamais calculé quoi que ce soit. J’avais des enfants à nourrir et ils n’ont jamais eu faim ni manquer d’énergie.
                  D’ailleurs des livres disent aussi que la viande n’est assimilable qu’a hauteur de 25% le reste le corps brule des calories pour l’éliminer. Ce qui est important et que j’ai remarqué avec l’expérience est que c’est l’élimination des non assimilables qui est profitable dans le régime végétarien/lien. Vous gaspiller beaucoup moins d’énergie à éliminer, en tous cas les digestions et transit sont comment vous dire heu, vous voyez quoi.
                  Point de vue énergique, je n’ai plus trop d’activités professionnelle phisique aujourd’hui mais j’en ai bien eu par les années passées et ça ne m’a jamais fait défaut (sauf fatigue naturelle). Je dirais même qu’après le repas de midi j’avais un peu plus de facilité à reprendre que d’autres, mais bon c’est anecdotique.
                  Mon propos de non mangeur d’animaux est fondé sur la place de ce monde sur le monde, pour le moment nous avons lutté pour avoir le pouvoir sur celui-ci, nous l’avons et le stade suivant c’est l’extinction. Je pense qu’il y à d’autres perspectives pour le monde animal et j’aimerais qu’on y réfléchisse et que l’on change notre optique, mais bon là aussi c’est peut-être précher dans le desert.


                • Le Gaïagénaire 30 décembre 2015 15:09

                  @Le chien qui danse 30 décembre 12:25


                  Vous dansez bien aussi.

                  SI les enfants étaient traités avec respect, ils respecteraient la nature. 

                  S’émouvoir pour les animaux c’est inconsciemment prendre soin du petit animal blessé en soi...

                  Cordialement

                • Le Gaïagénaire 30 décembre 2015 18:16
                  @ Yacine Zerkoun mardi 29 décembre 2015

                  Un autre livre important est celui écrit par le naturopathe Robert Masson, Albin Michel.

                  Un chapitre p.179 :

                  « Au nom de l’amour, le plus sournois des génocides infantiles : le non stop alimentaire »

                  Cordialement

                • Le Gaïagénaire 30 décembre 2015 20:34

                  @Le Gaïagénaire 


                  Oups. le titre du livre est : Mythes et mensonges des régimes classiques et des diététiques naturelles.

                • legrind legrind 29 décembre 2015 18:42

                  Soumission est bien un livre prémonitoire.


                  • JDCONSEIL 29 décembre 2015 19:17

                    Sans compter que manger des végétaux c’est écologique puisqu’il faut 7 parts de végétaux pour faire une part de viande. Et c’est aussi réduire les émissions de gaz des pets des animaux ! 


                    • Odin Odin 29 décembre 2015 19:21

                      Que les français mangent de la viande, je ne suis pas contre

                      à condition que l’abattage soit sans souffrance animal.

                       

                      Il est à constater que sur notre territoire, l’abattage rituel

                      n’est plus une pratique dérogatoire, une exception.

                      Il devient de plus en plus la norme. Par exemple, 100 % de

                      la viande abattue en Ile-de-France l’est selon les traditions

                      musulmane et juive cad avec une cruauté inacceptable

                      envers le vivant.

                       

                      Manger Halal ou Casher pourquoi pas à condition que les

                      animaux soient étourdis avant la saignée comme c’est le cas

                      dans nombreux pays (Norvège, Suède, Autriche, Suisse,

                      Nouvelle-Zélande…). La France ne serait-elle pas capable de

                      concilier foi et étourdissement des animaux comme le font

                      ses voisins ?

                      D’un végétarien en bonne santé.


                      • vulva 30 décembre 2015 12:31

                        @Odin
                        C’est une capitulation inacceptable de plus de la France au profit de traditions barbares.


                      • Vipère Vipère 29 décembre 2015 19:36

                        Excellent article Yacine

                        Des carences ? Je ne crois avoir aucune carence et suis plutôt en bonne santé, pourtant j’ai cessé de consommer des viandes animales, il y a trois ans.

                        C’est compliqué. Au restaurant, lorsque la carte n’affiche que des menus avec des viandes, je quitte l’endroit, ce qui agace mon entourage proche, mais rien n’y fait, il ne me viendrait plus à l’idée de céder à la doxa ambiante. C’est mon choix et aucun retour en arrière ne me paraît possible.

                        J’ai naturellement déserté les rayons boucheries au profit des rayons fruits et légumes. De temps à autre, j’y vois des consommateurs s’extasier devant une entrecôte. Ces produits n’exercent désormais, plus aucun attrait pour moi et je m’empresse de changer d’endroit. Je ne m’y sens pas très à l’aise. S’il me prenait l’envie de m’y attarder, immédiatement mon mental ...

                         .../...

                         


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 17:55

                          @malko

                          Si, du poisson pour l’oméga 3


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 17:56

                          @malko

                          Si, du poisson pour l’omega 3


                        • francesca2 francesca2 30 décembre 2015 18:42

                          @malko

                           smiley

                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 19:03

                          Les grands végétariens de l’histoire humaine : Pythagore, Einstein, Tesla, Voltaire, Ghandi, De Vinci, et bien d’autres.... et ils disent les raisons de leur abstinence.

                          http://www.vegesophia.com/ces-grands-vegetariens-citations/


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 19:08

                          @malko

                          Surtout ne changez rien, ce régime vous va si bien ! smiley


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 19:24

                          @malko

                          Lui avant et après :


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 19:29

                          @malko

                          Au vu du résultat spectaculaire, qui peut en douter  smiley ?

                          Lui avant et après

                          https://www.youtube.com/watch?v=ucw8GKQGh6M


                        • foufouille foufouille 30 décembre 2015 21:04

                          @Vipère
                          dommage que ton article ne cite pas les mauvais végétariens aussi.
                          certains sont célèbres aussi.
                           smiley


                        • AnthonyDT AnthonyDT 30 décembre 2015 22:48

                          @Vipère

                          J’ai trop ri en voyant le non de Nietzsche dans la liste. ^^

                          Extrait de Ecce Homo : « adversaire du végétarisme à la suite de mes expériences »


                        • Vipère Vipère 30 décembre 2015 23:01

                          @AnthonyDT

                          Et encore, je n’ai pas voulu poster la liste des artistes végétariens

                          Ni celle des sportifs smiley


                        • l’alsacien 29 décembre 2015 20:47

                          Pour répondre à Isga

                          Les hindous sont bien végétariens !

                           En 2011 il y avait 1 210 193 000 indiens ,dont 80 % d’hindous

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Inde

                          Le régime végétarien semble bien leur convenir.

                          Les fait sont supérieurs à ce que disent certaines études scientifiques (qui bien sûr ne sont pas citées : on reste dans le vague)

                          Isga avait écrit :

                          ‘’Il y a des MILLIERS d’études scientifiques sur le sujet. C’est un sujet ULTRA documentée, ULTRA étudiée. C’est pour cela qu’imposer un régime végétarien en France à un enfant mène EN PRISON. Si ça t’intéresse : GOOGLE.’’


                          • foufouille foufouille 29 décembre 2015 20:55

                            @l’alsacien
                            tu veut savoir quelle était l’espérance de vie indienne en 50 ?


                          • l’alsacien 29 décembre 2015 21:31

                            @ foufouille

                            Je ne connais pas leur espérance de vie en 2015.

                            Je suis allé en Inde il y a 40 ans. Ce qui frappe tout de suite c’est une grande misère d’une partie de la population. C’est suffisant pour expliquer un taux de mortalité plus élevé que dans nos pays européens.


                            • foufouille foufouille 29 décembre 2015 22:49

                              @l’alsacien
                              pourtant le végétarisme rend presque immortel selon certaines propagandes végétariennes.


                            • Samson Samson 29 décembre 2015 22:27

                              "Il ne fait pas de doute que l’être humain est souvent inhumain dans son comportement avec les bêtes. Il l’est également dans son comportement avec ses semblables. Peut-être qu’en devenant végétarien dès l’enfance, l’homme parviendra-t-il à respecter toutes les créatures qui peuplent la planète Terre.« 
                              Ne vous bercez pas trop d’illusions quand même, je suis déjà bien étonné que personne n’ait encore mentionné sur ce fil qu’Hitler était végétarien, c’est pourtant un classique.

                              Ceci dit, moi aussi, j’ai opté pour alimentation végétarienne à l’âge de 50 ans : rien de très idéologique ou militant dans ce choix, simplement les suites d’un sévère »burn-out" qui m’empêchaient de regarder sans honte une vache dans les yeux. Au bout de 6 ans, je m’en porte plutôt mieux.

                              Pour ceux que la démarche tente, il est important de signaler qu’au bout de quelques mois sans viande, c’est toute l’organisation des saveurs et des goûts qui s’est réorganisée, et je me suis ainsi retrouvé à savourer avec plaisir des légumes qui ne m’avaient jusque là jamais attiré.
                              En cas de gros coup de mou, un bon plat de lentilles me requinque efficacement. Avant j’avais un jardin, mais j’en suis maintenant privé : pour la différence de prix, je peux néanmoins continuer à m’offrir la qualité bio, ce qui ne gâche rien.


                              • tf1Groupie 29 décembre 2015 22:44

                                « Nous autres adultes avons perdu ce contact direct et privilégié avec les bêtes »

                                Tout-à-fait : avant on vivait avec les bêtes et on les tuait et cela faisait partie des fêtes du village.

                                Je ne pense pas que ce soit ce lien que regrette l’auteur qui semble venir de la ville et se fait tout une idée hors-sol de la vie au naturel.


                                • WakeUp 30 décembre 2015 14:02

                                  @tf1Groupie
                                  Je rebondis sur votre commentaire si vous le permettez.
                                  Entre les végétaliens trop prosélytes (« mangeur de cadavre ! ») et mes potes qui veulent bouffer du bœuf à tous les repas (« lol je suis pas un lapin PD, je mange pas ce qui est vert »), je pense que le juste milieu se trouve dans le respect de nous même et de ce que nous mangeons.

                                  => Je ne vois pas trop de différence entre celui qui mange du poulet de batterie, et celui qui mange du steak de tofu cultivé par des types du tiers-monde. Les deux ont perdu contact avec la Terre.

                                  => Il faudrait pouvoir visiter les abattoirs, il faudrait pouvoir visiter les « granges » des agriculteurs et voire ce qu’ils déversent dans leurs champs.
                                  « Apprenez à vos enfants » comment pousse une tomate, un concombre ou des cerises... et il arrêtera de vous demandez des fraises en janvier.
                                  « Montrez leur » comment on élève vraiment un poulet, comment on le tue, on le plume, on le vide, et il arrêtera de faire la fine bouche entre le blanc et le pilon, et regardera KFC avec un autre œil.

                                  Le végétalien prosélyte (certains sont en paix avec le monde hein) et le gros viandard sont de pures produits de la ville, et comme le dit TF1Groupie, ce sont des idéologies hors-sol.

                                  Alors plutôt que le repas végétarien dans les cantines, que les préfectures ouvrent les abattoirs au public, et que les « classes vertes » permettent à nos cher bambins de tenir dans leur mains une poignée de graines enrobées d’engrais chimique... Tout le reste n’est que politique électoraliste et éventuellement communautariste.


                                • marmor 29 décembre 2015 23:13

                                  Végétarisme et homosexualité, c’est très tendance en ce moment chez les nouveaux bien-pensants. Ca fait des millenaires qu’on bouffe de la viande et qu’on s’accouple avec des femmes, ne serait-ce que pour faire des enfants, pour perpétuer la « race ». Jusqu’à présent ça fonctionne. Maintenant, c’est plus bien. Il faut bouffer des pois carrés et se taper son double, sinon tu chopes le cancer !!! ah aha ah ah ah ah je rigole !!!!


                                  • Samson Samson 30 décembre 2015 00:14

                                    @marmor
                                    De fait, il y a un côté tendance chez les bobos : ça préserve la couche d’ozone, ça produit moins de carbone, ça n’est pas cancérigène (le dernier argument en date ! smiley ) et ça laisse bonne conscience. Après tout, pourquoi pas ?

                                    L’erreur serait de s’imaginer que ça se limite à eux : même chez les « terriens », tout le monde n’apprécie pas la chasse, comme certains saturent et renoncent à l’hémoglobine dans leur alimentation ! C’est parfois consécutif - comme dans mon cas - à un choc émotif violent ! Je connais le cas d’un militaire de retour d’Afghanistan qui n’a plus pu manger de viande pendant plus d’un an et n’a jamais raconté pourquoi !

                                    Il est très possible de s’alimenter du fruit de la terre et savourer l’art culinaire sans renfort de viande ! Je n’y trouve personnellement pas moins de plaisir, que du contraire !


                                  • Samson Samson 30 décembre 2015 00:26

                                    @marmor
                                    "Ca fait des millenaires qu’on bouffe de la viande et qu’on s’accouple avec des femmes, ... Jusqu’à présent ça fonctionne.« 
                                    Personnellement, j’envisage tant l’amour que l’alimentation comme des arts, et non comme de simples fonctionnalités à assouvir. C’est la raison pour laquelle je ne broute jamais au Mc Do, et c’est en ce sens que je me reconnais comme »humain".


                                  • Samson Samson 30 décembre 2015 00:38

                                    @Samson
                                    Pour mieux comprendre mon propos, voyez l’excellent « Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant » de Peter Greenawaysmiley


                                  • AnthonyDT AnthonyDT 30 décembre 2015 14:46

                                    Le problème du menu végétarien à la cantine ça reste surtout de dire : si on le fait pour les végétariens, alors pourquoi pas pour toutes les autres formes de préférences alimentaires ? Et au final combien de menus différents à la cantine ?

                                    La cantine s’est fait pour que tous les enfants puissent y accéder donc ça doit être pas cher, donc repas unique.

                                    Et puis moi ma mamie me disait quand j’étais petit : mange ce qui a dans ton assiette et soit bien comptant d’avoir à manger tous les jours, c’est pas le cas pour tout le monde.

                                    Après on est pas obligé de mettre de la viande tous les jours non plus à la cantine, ça reste plus culturel qu’autre chose, mais bon en pleine crise d’identité culturelle, est-ce que c’est le bon moment pour en rajouter..

                                    Ensuite associer le fait de manger de la viande avec le fait de cautionner l’élevage intensif, c’est juste ridicule. Ca serait comme dire qu’être végétarien c’est cautionner l’agriculture intensive, pesticides, OGM, etc...


                                    • Le chien qui danse 31 décembre 2015 10:44

                                      @AnthonyDT
                                      Ha pas de bol, manger de la viande cautionne aussi l’agriculture intensive et les ogm.


                                    • joletaxi 31 décembre 2015 12:48

                                      et revoilà la secte de la salade
                                      rien de mieux que de répéter sans cesse les mantras, à force, cela devient indiscutable
                                      et comme toutes les sectes, on cible les enfants, même le moustachu l’avait bien compris.

                                      d’abord un peu de lecture

                                      http://munchies.vice.com/fr/articles/arretez-tout-les-regimes-vegetariens-sont-en-train-de-foutre-en-lair-la-planete?utm_source=munchiesfbfr

                                      bon, vrai que la sciences...

                                      http://www.theresilientearth.com/?q=content/when-humans-almost-went-extinct
                                      http://www.theresilientearth.com/?q=content/vegetarian-cavemen-died-out-meat-eaters-thrived

                                      bon, la paléo... on y croit ou pas, mais c’est déjà plus « étayé » non ?

                                      http://wattsupwiththat.com/2010/09/11/animal-vegetable-or-e-o-wilson/

                                      reste le bon sens, mais là encore,quand on est dans une configuration sectaire,

                                      car bien entendu, les fermiers, qui sont tous des crétins, ont très vite compris que certains végétaux , certaines surfaces, étaient mieux adaptés à l’élevage.
                                      Bon, on peut toujours bouffer du foin,

                                      marrant que la secte des sauveurs de gaia, ne se formalise pas que 20 % du mais finisse dans nos réservoirs, ni que par exemple en Allemagne, des forêts entières sont rasées pour cultiver du mais, qui finit dans des digesteurs pour faire de l’électricité renouvelable, soi-disant

                                      mais non, pour asseoir un pouvoir (de nuisance dans ce cas) il faut culpabiliser, évoquer des châtiments, exiger la repentance, toujours le même blabla

                                      http://bishophill.squarespace.com/blog/2015/12/27/the-greens-and-the-fascists.html
                                      ..
                                      j’ai connu un temps, pas si éloigné, ou le menu à la cantine était unique, et ou, les emm.....dont moi-même, mangions notre casse croûte dans un local séparé.
                                      Et au passage, certains ont amené un instrument, cela a fini par former un orchestre qui se produisait aux fêtes de l’école.
                                      Mais en ce temps là Monsieur.... ben le vendredi c’était poisson, on change juste de religion


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yacine Zerkoun


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès