• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 80km/h sur les routes, privatisation des radars : liquider la sécurité (...)

80km/h sur les routes, privatisation des radars : liquider la sécurité routière et taxer les français !

Déploiement massif de radars embarqués mis en œuvre par des sociétés privées et maintenant projet de réduction de la vitesse sur les routes à 80 km/h, le gouvernement a dans son viseur les automobilistes. Il est vrai que le nombre de morts sur les routes stagne (environ 4000 par an) et même s’il poursuit sa diminution (5,8 morts par milliards de kilomètres parcourus en 2016 soit -2% par rapport à 2015 et près de trois fois moins que les 15,6 en l’an 2000) on demeure très loin de l’objectif 2020 fixé par la Commission Européenne à la France d’avoir divisé par deux le nombre de morts sur les routes en France.
Dans le même temps, il n’a pas échappé aux dizaines de millions d’usagers de la route en France que les annonces du gouvernement relèvent toujours d’une même politique de tout répressif, une politique de l’amende et du tiroir caisse : le gouvernement veut une hausse de 25% du montant des amendes collectées grâce aux radars automatique qui devraient ainsi attendre le montant record de près de 850 millions d’euros, soit l’équivalent d’une taxe de près de 20€ par véhicule et par an.
C’est pourquoi nombre de nos concitoyens ne manqueront pas de faire le rapport entre les deux décisions mises sur la table par le gouvernement : diminuer la limitation de vitesse sur les routes et augmenter le nombre de radars et cet objectif de très forte croissance des recettes issues des radars !

Morts sur la route la réalité des chiffres :

A l’opposé des discussions de comptoir, quand on veut parler de sécurité routière, le mieux est d’abord de regarder en face la réalité et pour cela le mieux c’est encore de se pencher sur les chiffres. www.initiative-communiste.fr s’est procuré les chiffres détaillés de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière.

En 2016, il y a eu 59 432 accidents corporels en France, causant 75 127 victimes, dont 3455 morts et 26 568 blessés graves.

Ces chiffres pour terribles qu’ils soient infirment totalement l’idée répandue par le gouvernement qu’il y aurait une augmentation de la mortalité sur les routes de France.
Dans le détail, l’ONISR précise les causes des accidents mortels :
  • la vitesses excessive ou inadaptée est – selon les forces de police – la première cause d’accident mortel (citée dans 31% des cas)
  • l’alcool est citée comme cause principale de 19% des accidents mortels, et 29% des décès interviennent alors qu’au moins un des conducteurs impliqués dépasser le taux légal d’alcoolémie. Les stupéfiants sont cités comme cause principale dans 9%, mais 22% des accidents mortels impliquent un conducteur testé positif
  • Le non port de la ceinture concerne 20% des morts
  • les refus de priorité (13%) et l’inattention notamment liée au téléphone (9%) sont des causes principales importantes d’accidents mortels
  • 14% des tués sur le route le sont dans des accidents impliquant des poids lourds.

La plus grande partie des accidents mortels est causée par les virages (40%) et tout particulièrement S’agissant des lieux d’accident, la majorité des morts est causée par des accidents intervenant sur les routes ( 2188 morts) ou en agglomération (1019) mais en baisse de respectivement 15,9% et 10 ;1% tandis que le nombre de morts sur les autoroutes est plus faible (270) mais en augmentation depuis 2010 (+5,5%). Bien sûr le nombre de morts en lui même ne signifie pas grand chose du risque que représente chacun de ces types de routes. C’est pourquoi nous l’avons rapporté au nombre de kilomètres de chaque type de route. Il apparait ainsi que ce sont les autoroutes et les routes nationales pour lesquels le nombre de morts rapporté à 1000 kilomètres est le plus élevés. En tenant compte du nombre de kilomètres parcourus sur chacun de ces types de voies ( 179, 22 et 384 milliards de km respectivement pour les autoroutes, routes nationales et autres routes respectivement d’après les chiffres du Ministère des transports pour 2017), il ressort que les risques les plus élevés sont sur les routes nationales ( 13,7 morts par milliard de kilomètres parcouru, contre 1,5 sur autoroute, et 7,6 sur les autres types de voiries). On remarquera que la vitesse de circulation bien plus élevée sur autoroutes ne conduit pas à une élévation du niveau de risque tordant le cou au raccourci un peu rapide vitesse = danger. En effet, la conception et l’entretien de l’infrastructure sont également des facteurs importants du risques routiers. A titre d’illustration, le ministère des transports estime qu’un carrefour giratoire – les fameux rond poind – permet de réduire par deux le nombre de morts par rapport à un carrefour classique.

Politique anti populaire ou sécurité routière ?

Privatisation et liquidation de la sécurité routière, c’est comme cela que l’on peut résumer la politique de sécurité routière des gouvernements de ces dernières années. Au tournant des années 2000, après une forte baisse du nombre de victimes sur les routes obtenues grâce à l’important travail de prévention, d’amélioration des véhicules et de l’infrastructure ( suppression et protection des obstacles, création de milliers de carrefours giratoires ou dénivelés etc…), le renforcement des contrôles routiers associé à d’importante

Le rapport 2017 de l’ONISR précise noir sur blanc les objectifs qui doivent être ceux de la politique de prévention routière pour diminuer efficacement la mortalité sur les routes de France :

“L’objectif de réduire de moitié la mortalité routière entre 2010 et 2020 impose d’agir sur l’ensemble véhicule-infrastructure-usagers, utiliser l’éducation routière pour réduire les comportements à risque, et cibler les usagers surreprésentés :

  • les jeunes de 18 à 29 ans, 25,8 % de la mortalité, mais 14,0 % de la population ;
  • les deux-roues motorisés, 21,1 % de la mortalité, 43 % des blessés graves, mais 1,9 % du trafic ;
  • les piétons et cyclistes, 20,7 % de la mortalité, et 26 % des blessés graves. 52 % des piétons tués et 41 % des cyclistes tués ont 65 ans ou plus.
  • les seniors de 65 ans et plus, 25,5 % des tués, et dont la population est en forte augmentation du fait du vieillissement de la génération du « baby boom ». ” ONISR Bilan 2016 – publié en 2017

Aucune de ces priorités ne sont concernées par la première mesure prise par le régime Macron – privatiser et augmenter le nombre de radars automatiques en service, et maintenant réduire à 80 km. Pour autant le gouvernement poursuit dans une politique tout repressive et de diminution des vitesses de circulation qui montre pourtant dans les faits toutes ses limites puisque le nombre de morts sur les routes ne diminue plus franchement. Un ingénieur du ministère des transports, dépités, nous explique qu’au lieu de travailler sur les trois éléments constitutif du risques routiers usagers/véhicules/infrastructures, la politique de sécurité routière qui n’a plus d’interministérielle que le nom puisqu’elle est désormais entièrement confiée au ministère de l’intérieur ne repose désormais plus que sur la chasse aux “infractionnistes”. Une politique du chiffre qui ne se pose pas la question du traitement des causes – y compris en termes d’investissement dan l’infrastructure – mais ne cible que les usagers à travers une pluie d’amende. Une politique dont l’efficacité n’est pas jugée à l’aune de la réduction du nombre d’accident mais de celle de l’augmentation du nombre de PV et des millions rentrant dans les caisses de l’Etat et qui est parfaitement résumé dans les conclusions d’un rapport de 2016 de la Cour des Comptes.

« A l’avenir, ce produit ne devrait plus croître, ce qui témoignerait d’ailleurs de l’efficacité de la politique de “contrôle sanction” en particulier, et de sécurité routière en général ” Cour des Comptes – 2016

Une approche comptable par le nombre de PV qui explique les mauvais résultats de la sécurité routière : dépité, cet ingénieur remarque que l’arrêt de la baisse du nombre de morts sur les routes correspond exactement au moment où la politique de sécurité routière a été transférée aux policiers. On ne peut donc que pointer du doigt le décalage entre les priorités du gouvernement – augmentation du nombre de radars automatiques associée à la diminution de la vitesse sur les routes – et la réalité de terrain. Rappelons qu’en dix ans, la vitesse moyenne sur les routes a nettement baissé, passant de plus de 85 kilomètres-heure en 2004 à 78 kilomètres-heure en 2014 et d’après les chiffres de la sécurité routière les grands excès de vitesse, de plus de 30 kilomètres-heure, sont devenus très marginaux (moins de 0,2 %). Pourquoi donc le gouvernement tient-il à s’attaquer à une diminution de la limitation de vitesse sur les routes au nom de la sécurité routière ? L’exemple de l’Allemagne où la mortalité routière est plus faible et des ses routes limitées à 100 km/h démontre que cette approche punitive n’a pas grand sens. Qui plus est en France, la problématique est plutôt celle de l’augmentation de la mortalité en agglomération et d’usagers vulnérables (piétons et cyclistes. La mortalité sur route hors agglomération a elle diminué de 17% depuis 2010

De fait, et cela tous les rapports le démontrent, ce dont le pays a besoin c’est d’abord d’un investissement dans l’infrastructure et dans l’entretien des routes. La dégradation accélérée du réseau routier national – à mesure que les gouvernements successifs en raison de l’euro austérité ont diminué les moyens des Directions Interdépartementales des Routes – ainsi que du réseau routier départemental – qui comprend l’essentiel du réseau routier depuis le transfert en 2003 de la plupart des routes nationales aux conseils départementaux est en effet alarmante. La liquidation du service public de l’Equipement – de 130 000 fonctionnaires au début des années 2000, il ne compte désormais que moins de 50 000 fonctionnaires avec la liquidation notamment des DDE – n’est pas sans effet sur la capacité à conduire une politique efficace de sécurité routière. Et la casse de ses centres d’expertises et d’ingénierie (Laboratoire Central des Ponts et Chaussée qui transformé en un établissement public l’IFFSTAR est désormais exsangue, la casse du Sétra centre d’expertise des routes et autoroutes prélude à la création il y a 5 ans d’un autre établissement public le CEREMA qui vit une crise sans précédent avec un plan social prévoyant la suppression de centaines d’emplois de spécialistes…) ne va pas améliorer les choses. Pas plus que la privatisation en cours du Réseau Routier National : le gouvernement travaille ainsi dans le plus grand secret à la transformation en une agence des DIR qui ont la charge des routes et autouroutes gérées par l’état et non encore privatisée. Une transformation en agence qui est le prélude, chacun le sait à la privatisation. Un scandale qui viendra s’ajouter à celui de celles des autoroutes par le gouvernement De Villepin il y a une dizaines d’année !

Diminuer à 80 km/h la vitesse sur les routes nationales c’est prendre le problème par le tout petit bout de la lorgnette. En effet, il serait bien plus pertinent de conduire une politique différentiée de limitation de vitesse permettant de réduire de façon plus pertinente les limitations de vitesses dans les zones dangereuses et d’accompagner ces limitations de vitesses d’investissement sur l’infrastructure. L’ingénieur du ministère des transports que nous avons pu interroger nous explique par exempledes mesures ciblées qui ont fait leurs preuves et permettent de réduire la mortalité de plus de moitié, et qui sont d’ailleurs disponible sur le site internet du ministère des transports
  • traitement des obstacles latéraux (suppression ou protection par des dispositifs de type glissières)
  • transformation de carrefour en giratoire
  • aménagement des accotements et création de piste cyclable séparée
  • affectation de la voie centrale des routes à trois voies, séparation physique des sens de circulations

Un autre rapport du ministère des transports souligne que le facteur principal d’accident sur les routes hors agglomération est la présence de virage dangereux ( 40% des accidents) et tout particulièrement les virages prononcés isolés, les enchainements d’un virage facile et d’un virage prononcé ainsi que les virages se resserrant. Bien sûr la diminution à 80km/h peut permettre de réduire la gravité des accidents liée aux tracés des routes, mais il semblerait plus pertinent de rétablir les moyens suffisants dans nos services publics pour mener les analyses de sécurité routières et conduire les aménagements pertinent afin de réduire réellement les risques : de fait ce type de politique permettrait d’ailleurs de conduire le cas échéant des abaissement des limitations de vitesse qui en étant clairement compréhensible seraient pleinement acceptés et participerait d’une élévation générale de la prise de conscience du risque routier et donc de l’amélioration des comportements individuels. Cette pédagogie apparait en réalité totalement absente, la politique du régime Macron étant la stigmatisation des individus et la répression des libertés individuels à travers la mise en place de flicage généralisé à tout les niveaux et dont la répression routière n’est qu’un aspect. On peut ici rappeler les projets de censure de l’internet ou encore l’état d’urgence généralisé.

Le gouvernement veut se racheter une conduite en faisant diversion sur la sécurité routière

Au moment où le chômage ne baisse pas, on peut s’interroger sur les motivations de la mise en œuvre de ces mesures polémiques et impopulaires ? Ne s’agit-il pas de faire diversion et de se poser en zorro de la route pour un gouvernement qui apparait comme ne se préoccupant que de distribuer des milliards aux riches ? Car en réalité, à part faire sauter des points sur les permis et rentrer des millions dans les caisses de l’état, on peut douter de l’efficacité réelle de la baisse à 80km/h de la vitesse sur les routes.
D’autant qu’il faut rappeler que le premier acte de Macron s’agissant de politique de transport aura été de faire augmenter la part modale des autocars, réduisant d’autant celle du train, en mode de transport pourtant incomparablement plus sûr – et propre – que la route…
Il y aurait en effet bien un moyen pour faire diminuer de façon importante le nombre de morts sur les routes, augmenter massivement l’offre et la qualité des transports en communs en développement le service public. L’exact opposé de la politique conduite par le régime Macron, on le voit avec les graves dysfonctionnements qui affectent la SNCF. Une entreprise ultra rentable – on parle de plus de 2 milliards d’euros de bénéfice, qui licencie à tour de bras et transporte moins de voyageurs et quasi plus de marchandises…
On peut en tout cas s’interroger alors que les 20 000 morts par accidents domestiques en France ne donnent lieu à aucune campagne d’aucune sorte de la part du gouvernement. Et pourtant un nombre important de ces morts, concernant notamment des jeunes enfants, pourraient être évités en renforçant les mesures de préventions… Mais les mauvaises langues observeront que l’on ne pourra pas mettre de radar automatique dans les cuisines et que cela ne fera pas gagner près d’un milliard d’euros en amende au gouvernement… Et puis cela ne fait pas partie des ordres données au gouvernement français par Bruxelles…
 

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/80km-h-routes-privatisation-radars-liquider-securite-routiere-taxer-francais/


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

236 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 9 janvier 09:47

    C’est le grand retour de la Ferme Générale, la jouissance d’une partie des revenus de l’état, consentie par ce dernier, sous certaines conditions, à un adjudicataire dont les cautions formaient la Compagnie des fermiers généraux. 


    Créée par Louis XIV, à l’initiative de Colbert en 1680, l’institution avait pour vocation de prendre en charge la recette des impôts indirects, droits de douane, droits d’enregistrement et produits domaniaux.

    Le transfert de charges du public au privé est un indicateur visible du rétablissement de certains privilèges et de la création de nouveaux.

    • Pere Plexe Pere Plexe 9 janvier 15:44

      @diogène
      Que ce soit un type qui a gaspillé 500.000 euros pour gagner deux heures qui nous explique que perdre un peu plus de temps sur la route est salutaire ne manque pas de sel.


    • HELIOS HELIOS 10 janvier 00:38

      @diogène


      #### Vous avez voté Macron ? bravo.... vous n’avez rien a dire, il pratique la politique que vous avez choisi ! ####

    • HELIOS HELIOS 10 janvier 13:44

      @HELIOS


      ... et vous trouvez que mon commentaire n’est pas bon ?, vous aimez mme Perrichon ?

      Vous allez voir, Macron va vous faire aimer l’UE !!!
      Il va tellement nous pourrir la vie, que vous serez tous contents d’en appeler a Bruxelles pour que ce président ait le minimum de respect pour les citoyens de notre nation et desserre le collier qui nous étouffe (et qu’il a mis en place)...

      Je dis « bravo ».

    • lcm1789 10 janvier 16:55

      @diogène
      Excellent article documenté et précis qui sent verser dans le « café du commerce » montre l’hypocrisie qui préside à une telle décision : 


      détruire le ministère de l’équipement pour répondre aux exigences de l’austérité européenne, puis décider d’une mesure couperet qui évite d’investir dans le réseau, culpabilise l’automobiliste et augmente les part de marché des autoroutes privatisée.

      80 à l’heure dans bien des endroits ce sera toujours trop, dans mon coin j’ai du attendre 10 ans pour qu’un virage dangereux soit passé à 70 au lieu de 90, pendant que les non informés glosaient sur la DDE, l’Etat libéral pro européen avaient déjà démantelés ces DDE depuis bien longtemps au profit de potentats locaux désargentés....

      En attendant Macron vous le dit, si les routes tuent (comme le froid peut être ?) ce ne sera pas du fait de migrations pendulaires énormes du à la faiblesse des salaires et à l’augmentation des loyers, à destruction de la sncf et à multiples camions venu de l’autre bout du monde apporter les deutsche produckts made in Poland ou les conteneur made in Bantoustan from Anvers et Rotterdam quand toutes les usines d’ici ferment !

      Peut être faut-il changer les limitations de vitesses, mais surtout il faudrait changer de politique afin de revenir à un réseau routier sur et abordable comportant des limitations de vitesses pensées donc acceptées.

      Bien entendu cela ne justifie pas les comportements dangereux de fangio de pacotille qui confondent les chemins vicinaux et les circuits et expriment leur agressivité sur la route mais ça...

      Bref défendons l’équipement et ses agents, demandons le retour de la sécurité routière au sein de ce ministère plutôt que dans les pattes de Colomb la matraque.

    • bob14 bob14 9 janvier 10:01
      Les français (comme toujours) sont incapable de voir un problème avec lucidité ?
      L’automobile est arrivée au bout du chemin..et les gens qui sont dedans sont des abrutis se croyant les « mètres » du monde !
      L’évolution au stade zéro...

      • Armelle Armelle 9 janvier 11:10

        @bob14
        J’en vois le dimanche matin qui garent leur belle totomobile ( bien lustrée de la veille) juste devant la boulangerie et sur la piste cyclable évidemment, et pour la plupart qui habitent à 500 ou 600 mètres !!! Je me dis que la « fumeuse » transition énergétique est décidément un joli conte d’abruti, attendue par des abrutis, et pour des abrutis qui n’attendent que des autres pour voir les choses changer !!!
        Mais bon « attendre des autres » est un principe bien Français ma foi. Les uns attendent d’un président qu’il crée de l’emploi (pffff là c’est trop drôle), les autres attendent du même qu’il n’y ait plus de riches (ce sont d’ailleurs les mêmes), alors qu’on ferait mieux de chercher à ce qu’il n’y ait plus de pauvres ( ce serait déjà moins con) alors oui le terme « abruti » est tout à fait bien adapté !!!


      • Buzzcocks 9 janvier 11:26

        @Armelle
        Nicolas Culot possède trois maisons, et des véhicules dans chaque... ; et je suppose que pour aller de la Bretagne à la Corse, il prend l’avion. Donc je commencerais faire des efforts sur la transition écologique quand le type qui porte le dossier sera crédible.


      • Armelle Armelle 9 janvier 11:59

        @Buzzcocks
        Parce que vous pensez sincèrement qu’il existe un type crédible pour ce dossier ?
        Un type seul ne peut rien faire, même bien entouré !!! C’est à chacun de nous tous de faire les choses, vous connaissez l’histoire du colibris, et bien c’est la même !!! Sinon se sera encore sous le joug d’encore un peu plus de législation à la con, privant les uns de liberté au profit d’autres (souvent tjrs les mêmes) qui eux bénéficieront de passe-droits et autres privilèges !!!
        Non ce n’est pas la politique qui règlera ce problème (ça se saurait), c’est l’individu, en faisant sa part, et la petite part de chacun multipliée par 7 milliards le règlera en grande partie !!!
        C’est tjrs cette même connerie propre à l’humain ; « c’est pas moi, c’est l’autre »
        Sinon votre argument, heu...pardonnez-moi, mais je ne peux l’entendre, il s’agit juste d’un subterfuge (grossier et maladroit j’ajouterai) pour justifier son inaction, et pour certains (peut être pas vous) saupoudré d’un nuage de jalousie...


      • berry 9 janvier 15:55

        @Buzzcocks
        Nicolas Culot a également participé au raid Paris-Dakar en voiture.


      • lcm1789 10 janvier 17:01

        @bob14
        « les français... » ça c’est un problèmes les français, peut être voudriez vous supprimer les français comme ça il n’y aurait plus de problème.


        Votre commentaire est tout simplement d’un odieux racisme doublé d’une auto phobie inquiétante

      • markos 9 janvier 12:30

        il va falloir que je me rachète une 4L.
        il y a 30 ans, quand je roulais à 80 avec ma 4L, j’avais la même impression vitesse que quand je roule à 200 avec ma voiture actuelle.


        • Konyl Konyl 9 janvier 13:26

          @markos
          Rouler à 200 c’est extrêmement dangereux sur route (j’en conclu également que vous êtes riches), Allez donc faire de la piste.


        • Armelle Armelle 9 janvier 13:26

          @markos
          « ...quand je roule à 200 avec ma voiture actuelle »... Tout en passant la deuxième" ?
          Ho bon sang, ça décoiffe chez vous Markos !!!
          C’est vrai que c’est toujours une question d’impression, voire parfois de philosophie, tenez moi je considère que les stops et les feux aux carrefours sont une connerie et qu’il faut les traverser à très vive allure car étant des endroits dangereux il ne faut surtout pas y rester longtemps...


        • markos 9 janvier 21:26

          @Armelle@Konyl
          je n’ai jamais roulé à 200 de ma vie, je n’ai même jamais eu de PV pour vitesse excessive. j’en ai eu 3 en 15 ans pour avoir roulé à 57, 56 et 96 kmh ( sur autoroute ).
          je reconnais avoir mal formulé ma remarque en y ajoutant une pointe d’exagération.
          le sens de mon propos était de dire que le confort qu’ont gagné les voitures actuelles font courir le risque de dépasser la vitesse autorisée juste si on n’a pas l’oeil rivé sur le compteur. ce qui ne pouvait jamais arrivé avec les petites voitures des années 80 ou pour atteindre le 90, il fallait se lancer de loin et être en descente.


        • RICAURET 9 janvier 23:14

          @Konyl
          le gouvernement a réussi vous vous accrochez pour des vitessesRegardez un peu prenait du recul plus il sanctionne plus il y a d accidents

          Exemple j’habite Marseille un point noir depuis bien avant 1972

          L ’ÉCHANGEUR DE SAINT ANTOINE tous les jours un accident plus ou moins grave avec un ralentissement monstre et bien depuis 1972 l’échangeur est identique depuis cette date rien n’a change

          Ah si deux radars un sur la voie montante AIX l’autre en pleine descente sur Marseille avant la sortie saint Antoine avec leurs  installations de plus grands  ralentissent  et toujours des accrochages

          Voyez ce n’ai pas la répression n y les diminutions de vitesse  qui feront chuter les accidents mais bien de meilleures chaussées et modifications radicales des zones accidentogène, et surtout bien responsabiliser les conducteurs.

          ET JE SUIS SUR QUE DANS TOUTES LES COMMUNES DE FRANCE IL Y A DES POINTS NOIR VOIR TRÈS NOIR


        • Konyl Konyl 10 janvier 10:24

          @RICAURET

          On trouvera toujours des choses à redire sur la chaussée, et c’est vrai, c’est un véritable calvaire dans certains endroits.
          la vitesse est un réel problème sur certaine route à 90km/h, la limiter est une bonne chose selon moi, on a quand même le droit de ne pas être d’’accord avec vous non ?


        • Fergus Fergus 9 janvier 12:50

          Bonjour, PRCF

          Perdre quelques minutes sur un trajet de 100 km, où est le problème ? Telle est la question que devraient se poser les automobilistes.

          Nul d’entre nous n’est seul sur la route, et la moindre faute de notre part peut avoir des conséquences dramatiques pour soi-même et pour les autres. En limiter la gravité potentielle devrait faire consensus !

          Bref, une tempête dans un verre d’eau !


          • pemile pemile 9 janvier 12:56

            @Fergus

            Le problème est aussi que l’on supprime le différentiel de vitesse entre voitures et camions, non ?


          • Fergus Fergus 9 janvier 13:29

            Bonjour, pemile

            En effet, c’est l’une des lacunes de cette mesure. Pour pallier ce problème, la vitesse des poids lourds aurait dû être abaissée concomitamment à 70 km/h.


          • Ouam Ouam 9 janvier 13:59

            @Fergus
            courage continuons à militer pour de telles choses

            La prochaine etape sera le pasage à 70kmh et ensuite des bouts à 50.

            tu connais bien le problème Fergus tu est Parisien, le périph etait à 90,
            puis 80,
            puis 70
            et enfin 50 (vers bercy p ex)

            et enfin tu ira chercher de l’eau au puis avec ta cruche sur la tete,
            au nom de « votre sécurité » de « l’écologie »ou ce genres de choses distillés par les oligaches
            a mille lieux des gueuxs.

            bien sur tu n’a pas calculé la perte du pouvoir d’achat (ou de la richesse) parce que
            si tu prends l’exemple d’un livreur, pour executer la meme tache, avec cette réduction
            de vitesse, il lui faudra donc bosser 22 jours par mois au lieu de 20
            Ou
            de perdre 13% de pouvoir d’achat....
            ce qui est pareil, c’est juste par le coté de la lorgnette que l’on regarde...

            (je ne compte pas les pvs ou ca fera encore moins du à la pression mise par le patron ou le donneur d’ordres etc...)
             
            Certes c’est consumériste, je te l’accorde, mais c’est bien la triste réalité

            et à coté de nous, chez igé-metal ils sonts en train de réclamer les 28 heures
            ils en sonts à 32 je crois actuellement ...
            Leurs nationales sonts a 100Kmh,
            Leurs autoroutes GRATUITES et avec des sections sans limites sur certains troncons,
            je ne parles meme pas de leur pib exterieur....
             
            Continuons comme cela, c’est la bonne voie...
            importons le tiers monde ici à qui mieu mieu, grace a macron$ 1er,
            raisonnons « tiers monde », appliqons ’tiers monde"
            nous l’atteindrons sans peine, juste une question de temps .... smiley


          • Armelle Armelle 9 janvier 14:01

            @Fergus Bonjour
            Vous dites ;
            « Bref, une tempête dans un verre d’eau »
            Oui si la seule et véritable raison de cette nouvelle idiotie était de limiter les accidents, ce qui n’est BIEN EVIDEMMENT pas le cas. Est systématiquement attribuée à la baisse de l’accidentologie la baisse de la vitesse alors qu’on ne prend jamais en compte l’évolution des véhicules en terme de sécurité, ni la médiocrité de l’ensemble de la signalisation routière c’est d’une absurdité affligeante et d’’une bêtise déconcertante !!! C’est encore là une des pathologie bien Française à ne traiter qu’une partie d’un problème et ne pas le voir dans son ensemble !!!
            C’est à l’image de ce type, un ingénieur sorti major, débarquant dans une société dans laquelle je faisait un audit et qui, pour améliorer la production, a remplacé toutes les machines très anciennes de la chaîne sans percevoir l’ensemble ; bilan aucun progrès puisque des « bouchons » se créaient à la sortie de ces machines outils sachant que les plus anciennes conservées, elles, n’avaient évidemment pas la capacité d’absorber ces nouveaux volumes !!! Une belle démonstration d’efficience du technocrate moyen, à l’image de ceux qui nous gouvernent et qui nous pondent sans cesse des nouveautés propres à leur domaine sans même se soucier des conséquences générées dans les autres
            Il serait juste plus honnête de nous dire que cette mesure vient de Bercy, la naïveté est un terme complaisant pour éviter d’être grossier...D’autant que l’accidentologie routière prends une part sensible dans PIB, entre tous les coûts qu’elle génère !!!
            Et en 2015 c’est la modique de 1.6 Milliards qui sont entrés dans les caisses de l’état, or à ce stade cela de vient une ressource, donc une ressource à augmenter, sinon coûte que coûte à stabiliser !!! D’autant que vous semblez avoir la faiblesse de penser que ces gens légifèrent par souci de préservation de Mr X ou Mde Y, il me serait difficile alors de ne pas en rire !!!


          • Sozenz 9 janvier 14:04

            @pemile
            sauf que
            le mec qui depassera un camion sera forcement en exces de vitesse sauf dans les côtes .. il n y a aucun camion sauf en cote ou forte descente qui descendent en dessous de la vitesse autorisée => je pense que ça évitera les cartons de dépassement .

            je ne vois pas pourquoi on devrait obligatoirement avoir une diff entre voitures et camions . les distances de sécurité restent les mêmes , et elles auront même plus de facilité a l etre avec cette limitation = pour tous .


          • Pere Plexe Pere Plexe 9 janvier 16:02

            @Fergus
            Quel est le problème... ?
            Le problème est de traiter un sujet en ne le regardant que par un aspect.

            La limite de vitesse est un compromis entre les impératifs de se déplacer efficacement et celui d’un niveau de sécurité.Or volontairement « on » oubli le premier.
            C’est aussi stupide que de vouloir supprimer les infections nosocomiales (qui tuent 3 fois plus que la route) en supprimant les hôpitaux.Il ne faut bien sur pas oublier que les hôpitaux sont indispensables.
            C’est vrai que le problème est moindre là ou le réseau autoroutier et les services sont dense.
            Mais dans là ou c’est le dessert, comme entre Varzy et Auxerre, les commodités sont souvent à 20 ou 30 bornes.
            Pour rejoindre ma capitale régionale (études, justice,santé...) qui est à environ 180 km il fallait déjà 3H...


          • Ouam Ouam 9 janvier 16:19

            @Sozenz
            « je ne vois pas pourquoi on devrait obligatoirement avoir une diff entre voitures et camions . »
             
            Rentre un semi + la remorque dans ton garage ou tu range ta voiture ...
            je te promets que la diff tu la verra de suite smiley
             
            lorsque tu double, c’est pareil lorsque tu a 18 ou 22m ou plus à dépasser c’est autrement plus « chaud » que un vehicule d’environ 4m50, et je ne parles meme pas de defauts de visibilité derrière un camion, chose que tu n’a pas derriere une autre voiture.
             
            vous avez votre permis Sozenz, vous conduisez ?
             
            Je vous pose cette question par rapport a votre remarque.
             
            Alors si nous passons les vl à 80, pour ne pas que cela soit tres dangeureux il est urgent de passer les poids lourds de plus de 19t  (cad 38 et 44) a 70kmh, sinon ca va etre une hécatombe de morts, ou des files indiennes ininterrompues avec des gens qui prendront des risque inconsidérés ou en feronts prendre à d’autres et en toutes légalitée ce qui est le comble de l’absurde.


          • Pere Plexe Pere Plexe 9 janvier 16:23

            @Pere Plexe
            Le problème est la méthode :
            Prétendre expérimenter puis généraliser sans le moindre résultat probant.


          • Armelle Armelle 9 janvier 16:24

            @Pere Plexe
            « Stupide » étant le terme tout à fait appropprié !!! et votre démonstration est cuisante de vérité ainsi que de bon sens
            Enfin vous oubliez aussi que la plupart des intervenants ici sont des retraités, qui n’ont rien à foutre de la journée et ont bien sûr les moyens de passer 4h sur la route pour faire 20km


          • Armelle Armelle 9 janvier 16:28

            @Pere Plexe
            « ...sans le moindre résultat probant »
            Là en revanche vous n’êtes pas objectif !!!
            En 2015, 1.6 Milliards de revenus des procès verbaux. Si ça c’est pas probant !!!


          • Konyl Konyl 9 janvier 16:34

            @Armelle
            Si vous passez 4 heures sur la route pour faire 20 km vous ne serrez jamais à 80km/h smiley


          • capobianco 9 janvier 17:18

            @Fergus
            «  la vitesse des poids lourds aurait dû être abaissée concomitamment à 70 km/h. »

            Sauf que 10km/h ne donne pas suffisamment de sécurité pour doubler les camions. A moins de rouler à la même vitesse, doubler un PL occasionnera de superbes PV. La seule solution raisonnable serait de maintenir les vitesses actuelles sauf pour les PL. Mais alors les entreprises de transport et leurs clients vont râler et obtiendront évidemment satisfaction.

            Pour la sécurité il faut généraliser au maximum le transport de marchandises par le train. Mais ce n’est pas ce que cherche macron et son gvt, ce qu’ils veulent c’est faire rentrer de l’argent et maintenir les français sous pression permanente.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 janvier 21:15

            @Fergus
            Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec vous ! Je constate que les relations de certains Français, (pas tous, heureusement), avec la loi, est assez ... particulière. Pour certains, le Code de la route est un continent largement inconnu.


            On nous sort à chaque fois les statistiques des pays du nord de l’ Europe, mais ce sont des populations de culture protestante, ils appliquent la loi, même bourrés ! Les Français, c’est plutôt une variété méconnue de Napolitains :
            « Fais ce que je te dis, mais pas ce que je fais ! »

            J’habite près d’une route départementale, une des 10 routes les plus accidentogènes du département. C’est dans la campagne, beaucoup de véhicules, des virages, et peu d’endroits pour dépasser .... .

            Et s’il pleut, ils roulent encore plus vite, pressés d’arriver. Je n’ai jamais compris pourquoi les Provençaux roulent plus vite quand il pleut, et que les routes sont glissantes ? Leurs voitures ne doivent pas être étanches, ça doit être ça..
            Résultat : des couronnes mortuaires tout le long des 50 kms....

            •  
            Evidemment, le gouvernement en profite, il aurait tort de se gêner. 
            Si tout le monde appliquait le code de la route, l’Etat ferait chou blanc.

          • Gorg Gorg 9 janvier 23:08

            @Fergus

            "Perdre quelques minutes sur un trajet de 100 km, où est le problème ?"

             Salut Fergus , je me joins à Fifi pour te dire que je suis d’accord avec toi… Ce n’est qu’un problème organisationnel, il suffira de partir quelques minutes plus tôt… C’est fou, les gens ne savent même plus s’organiser…

             Et pour le mobile, c’est la même chose, … différer ou de simplement faire l’économie de leurs conversations oiseuses au volant... Pfff … c’est incroyable certains seraient près à se le faire greffer dans le fion si on le leur proposait… de préférence sur le mode vibreur… smiley

             Ah, nous vivons vraiment dans le monde merveilleux des shadocks… Pfff


          • Gorg Gorg 9 janvier 23:24

            @Gorg
            Oups... prêts


          • wesson wesson 10 janvier 01:23

            @Fergus

            Il s’agit d’un train de mesures très larges qui sont annoncés, et au delà de cette mesure iconique sur laquelle on peut effectivement être d’accord, il y a tout une série d’autres mesures dont l’orientation néolibérale vont faire énormément de mal surtout aux personnes les plus modestes. 

            Ainsi le contrôle technique va également être renforcé : Doublé (1 par an au lieu de 1 tous les 2 ans), plus cher (on parle de 20% ce sera donc 40-50%), ne laissant que 24H pour faire une réparation nécessaire (contre 60 jours actuellement), et si elle n’est pas faite dans la journée le véhicule est immobilisé et une amende de 135€ est donnée. 

            Autre nouveauté passée pratiquement sous silence : la généralisation des radars piétons, qui sont de véritables vaches à cash particulièrement perverses : si il prends en photo une voiture et un piéton en même temps sur un passage clouté, l’automobiliste écopera de 135€ et 4 points, et cela même si le piéton s’est engagé alors qu’il n’en avait pas le droit (par exemple à un feu rouge pour lui). 


            La privatisation des radars n’est pas non plus une question annexe, vu que les sociétés privés qui le gèrent sont payés à la fois à l’infraction (donc iront là où ils pourront en ramasser le plus, et c’est pas dans les routes de campagne pratiquement déserte). De plus, ces sociétés font payer la location et l’entretient du matériel de détection à prix d’or, à tel point que bien des installations « privées » sont de véritables gouffres financiers. D’ailleurs, les radars les moins rentables sont carrément abandonnés par les sociétés privés, qui malgré tout continue d’en percevoir les frais d’entretien et de maintenance. De ce fait, le 1er ministre peut bien annoncer que l’intégralité des amendes sera reversé aux victimes de la route, en réalité il n’en restera plus grand chose une fois les acteurs de la détection/surveillance payés.

            Par contre, ce qui est totalement absent de la réforme, c’est la rénovation des infrastructures routières qui restera donc tout aussi dangereuse. Pour cette prévention là, il n’y aura pas un rond (en dehors du fait que le gouvernement dans son enfumage habituel a annoncé qu’il paierai pour le changement des panneaux à 80 Km/H - à peine un pourboire comparé aux travaux d’infrastructure qu’il faudrait en réalité mener si toutefois la sécurité était la véritable préoccupation.


            Bref, la tendance ultralibérale de ce train de mesure est l’évidence même, et relègue en réalité complètement au second plan la sécurité accrue qu’elle prétends accomplir.

          • Croa Croa 10 janvier 09:27

            À Fergus
            « la vitesse des poids lourds aurait dû être abaissée concomitamment à 70 km/h. » Non, ce serait encore pire car ça obligerait à doubler souvent. Tant qu’à faire autant se traîner et prendre notre mal en patience tous ensembles ! (Même si par malchance on ne voit pas grand-chose parce que devant c’est un camion.)


          • lcm1789 10 janvier 17:10

            @Fergus
            comme toujours quand un article montre la lune Fergus ne voit même pas le doigt....on s’en fiche des 80 à l’heure ce qui est grave c’est l’idéologie qui va avec, c’est la destruction de l’équipement public pour le bien collectif (cf wesson) , d’ailleurs tu te demandes toi même pourquoi on a pas fait la même pour des camions qui on 30 fois plus d’énergie cinétique en cas de choc ?


            Si tu n’es pas stupide et que tu es honnête tu comprendras tout seul pourquoi...les camions c’est les engrenages de la mondialisation.



          • périscope 10 janvier 17:38
            @Fergus
             Vous devez être parisien, ne pas rouler tous les jours, mais là n’est pas le problème.
            Ce sont les ruraux, déjà pénalisés par les grandes régions, qui ont réduit leur représentation, qui vont être les principales victimes de cette mesure.
             La sécurité, but affiché, est un leurre. Compte plus le souci de faire plaisir aux Dames bobos (genre Hidalgo) mais, surtout, de faire rentrer des sous !
             La privatisation, à laquelle, Chirac acculé par ses échéances, (comme les Grecs pour Le Pirée) a eu le tort de recourir pour les autoroutes, va être encore utilisée, mais là par un convaincu !
            Quand va t’on privatiser la fonction présidentielle ?
            Ca coûterait moins cher, sûrement !

          • Attila Attila 10 janvier 19:16

            @Pere Plexe
            Citation : «  Prétendre expérimenter puis généraliser sans le moindre résultat probant. »
            Il semblerait, en effet :
             Plus de victimes dans les zones test à 80 km/h

            .


          • Sozenz 10 janvier 21:09

            @Sozenz
            Vous en avez d autres de raisonnements à la con ?

            Rentre un semi + la remorque dans ton garage ou tu range ta voiture ...
            je te promets que la diff tu la verra de suite 
            je parle de vitesse pas de gabarit .
            et la diff je ne peux que très bien la connaitre j ai mon permis spl .c est con hein ?

            si tout le monde roule a 80 chacun garde les mêmes distances de securité . il n y a plus l effet accordéon. je cours après le camion je reste derrière en le collant,en s excitant en attendant le moment de le dépasser quitte à prendre des risques ...
            par contre il faut que les pl respectent les limitations de vitesse ce qui n est pas le cas ; ils roulent pour la plus part a 90 actuellement et les vl à 100 .

            je dirais que la vitesse n est pas Le problème  ; c est le manque de calme, de conscience , d adaptation et d anticipation des personnes. .


          • Ouam Ouam 10 janvier 22:29

            @Sozenz

            Ok donc si poir vous c est pareil un semi en pleine charge et un vl ... Je vous promet que si un jour vous devez piler avec un semi au cul dans une file je vous promets que vous la verrez la difference...

            Enfin non... vous ne la verrez pas... Vous ne serez plus de ce monde si vous etes coince entre les deux.

            Finalement j ai bien reflechi lorsque je vous lis et certains autres et au vu de votre experience je pense que 80Kmh c est bcp trop en fait c est 50 qu il faut et a 50 en passager avec vous au volant j avoue que j aurai mon chapelet dans les mains. Et limiter l autoroute a 90 max

            Je suis pour repasser le permis obligatoirement en epreuve totale tous les 2 ans comme le C T ca fera queques assassins en puissance irresponsables en moins sur nos routes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès