• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Actualités impertinentes de la langue française (4)

Actualités impertinentes de la langue française (4)

Pendant que les érudits devisent sur le participe, les politiques considèrent la langue française comme un enjeu de pouvoir. Alors que le Maroc mise sur le génie linguistique, le français est à la dérive à Mayotte. Les rares sites encore non commerciaux et réellement coopératifs seront-ils anéantis par le Parlement européen ?

Téléchargez avant le massacre

  • Les géants du Net ne peuvent se plier aux exigences de la directive qu'avec la mise en œuvre d'outils de surveillance automatisés, créant ainsi une sorte de "censure automatique par robots interposés". Les droits de citation, satires et autres créations par emprunts ou réappropriations n'auraient alors plus droit de cité. TV5

L’archaïque accord du participe passé avec [sic] l’auxiliaire avoir

  • À l'origine, l’accord du participe passé avec avoir n’était qu’une marque de distinction que (quasiment) personne n’appliquait. (Slate)

La francophonie à la sauce africaine

  • Il faut y voir une manière de réinventer la langue de Molière. C’est la contribution de l’Afrique, pourrait-on dire, à la Francophonie. Allons à la quête de quelques mots et expressions de la rue. En voici un échantillon. La Nouvelle Tribune

Bonheurs de l'Académie française

  • Je recommande ces articles : Puff ! Poff ! Un stimuli Vernissage La bête à bon Dieu Le joug, le zeugme et le yoga, référencés dans le Dicthographe.

Expliquer mieux plutôt que simplifier

  • Participe passé : "Ce n'est pas la grammaire qu'il faut simplifier, ce sont les explications" (Europe 1)

Nouveau modèle pédagogique au Maroc

  • - amélioration de l’enseignement de la langue arabe dès la première année de scolarité en adoptant notamment les principes de la lecture précoce.
  • - développer la position de la langue amazighe dans le système éducatif, en consolidant les acquis et en préparant un programme de généralisation de l’enseignement de cette langue.
  • - Intégrer la langue française dès la première année du primaire, conformément à la vision stratégique du génie linguistique.
  • À lire sur le 360.ma

L’illettrisme, fléau de Mayotte

  • Plus de cinq jeunes Mahorais sur dix en grande difficulté à l’écrit. Selon les derniers résultats de l’enquête nationale de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), en 2012, parmi les 109 000 personnes en âge de travailler, 58% des habitants de Mayotte ne maîtrisaient pas les compétences de base à l’écrit en langue française. Compte-tenu d’un accès à l’enseignement plus tardif, les femmes étaient davantage en difficulté avec 63% contre 53% pour les hommes. À lire sur Mayotte Hebdo

L'enseignement de la grammaire

Sachons cibler nos priorités

  • Développons, encourageons « le français des peuples », ne ménageons pas nos efforts sur cet objectif. C’est sur ce point que nous pouvons avoir des avancées et des motifs d’espérer. Les mimiques de nos élites, dignes d’une commedia dell’ arte bien mal jouée, nous paraitront alors bien lointaines et très artificielles, hors -sol pour ainsi dire. À lire dans l'article de Jean-Marc Varlet

La francophonie en eaux troubles

  • Alain Mabanckou a décliné la proposition d'Emmanuel Macron de s'impliquer dans la promotion de la francophonie, parce qu'il estime que la francophonie, telle qu'elle est faite aujourd'hui, est une manière détournée pour la France de maintenir sa politique internationale, en fermant les yeux sur les dictatures africaines. À lire sur France Inter

On vous ressert la faute ?

  • L'étau se ressère autour de Trump, ses options sont limitées (Actu Orange _ TV5 monde _ L'Est éclair _ La Voix du Nord, etc.) Cette faute que RTBF a corrigée est apparemment le fait de l'AFP. Les articles sont-ils lus avant d'être reproduits ?

Bilinguisme au Québec ?

  • Une coalition appelée Partenaires pour un Québec français (PQF) veut s’assurer que l’enjeu du français comme seule langue commune est présent dans les débats électoraux. Radio Canada International

Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 10 septembre 14:31

    Le plus gros destructeur de la Langue Française est la France elle même et surtout ses médiats.

    Le on y est omniprésent et utilisé de manière inappropriée et inadéquate etc...
    L’anglicisme y est omniprésent.

    Le Français en France se porte si mal que les enfants dans la rue sont incapable de chanter leurs chansons préférées puisque rarement en Français propre.

    Je ne parle même pas des fautes lourdes de français dans les chansons et films.

    Triste époque.


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 septembre 14:40

      @Ruut. Petula Clark chante en Français :

      Bye bye baby.
      Choubidou bidou poï poï,
      ...

      Le Canard aurait été curieux d’apprendre les titres des chansons qu’elle chante en charabia.

    • Gilles COLIN Gilles COLIN 10 septembre 16:00

      @ Ruut

       Lu dans l’Union : [Le maire de Reims] explique aussi qu’il souhaite faire de Reims une ville du « bien-vivre », une ville healthy.
       ???!!!

      • NEMO Joker 10 septembre 17:28

        @Gilles COLIN

        l’exemple vient d’en-haut !


        qui a dit : « une start-up nation est une nation ou chacun peut se dire qu’il pourra créer une start-up. Je veux que la France en soit une »  ?

      • Gilles COLIN Gilles COLIN 10 septembre 18:24

        @Joker

        Effectivement.
        D’autre part, je suis toujours surpris qu’on puisse dire « chacun » ou « les Français ». Par exemple je n’ai aucune envie de créer une jeune pousse.
        Quant aux « je veux » présidentiels et « le ministre veut », ces affirmations ne servent qu’à engorger le flot des « informations ».

      • Drougeok Drougeok 11 septembre 08:34

        Pourquoi devoir s’abonner à « Pearltrees » pour s’intéresser au Mégadico du Dictho. Pourquoi des mots de la perfide. Vous défendez la langue française avec des mots anglais ? Нет не хочу ! C’est une erreur impardonnable, quand eux ne se gênent pas... Mon refus en russe, pour donner plus de poids. Les Russes aiment notre culture, et la respectent.


        • Gilles COLIN Gilles COLIN 11 septembre 10:16

          @Drougeok
          Je comprends votre réaction. Depuis plus de dix ans que j’ai entrepris le Dicthographe, à l’origine dictionnaire des homophones, je me suis efforcé de garder la gratuité pour l’hébergement de mes sites. En effet, si pour une raison ou une autre, le paiement n’est pas renouvelé, les sites disparaissent.

          J’ai commencé avec Orange mais la complexité grandissante m’a amené à créer des sites annexes avec différents hébergeurs qui rapidement les ont inondés de publicités. Google a été et reste la seule solution pratique, (mais pour combien de temps encore ?)
          Je suppose que les hébergeurs ont été mis en demeure de se porter garant de l’intégrité de leurs sites, il m’a été reproché d’avoir des sous-sites et, sans préavis, le site a été supprimé. J’ai donc transféré (non sans peine) l’intégralité des sites sur Google, en en gardant une copie sur Wordpress mais c’est moins pratique.
           Bien que le contenu du Dicthographe ne soit pas référencé par Google, je crains d’être concerné par la directive du Parlement européen sur le droit d’auteur, mon principe étant de ne pas paraphraser et de renvoyer systématiquement à la source.
          Avec l’énergie du désespoir, je crée des versions pdf (contraires au principe de mettre à jour en permanence). Nouveau problème : si je mets ces versions sur Google ou wordpress, les liens ne sont pas actifs, je recours donc à Pearltrees où vous pouvez effectuer les téléchargements sans inscription.
          J’ai le sentiment que depuis Furetière, rien n’a changé : les dictionnaires doivent être commerciaux ou faits par des érudits. Je cherche simplement à faciliter la recherche des mots.

        • Drougeok Drougeok 11 septembre 11:03

          @Gilles COLIN
          Le problème est-il partout ? Chez Bing, Qwant, n’offre-t-il rien, et Yandex, ... Je ne connais rien en la matière, la seule chose qui m’horripile, est de passer par des « trucs » anglais pour la défense de la langue française.... Ce n’est pas possible ni acceptable.


        • Gilles COLIN Gilles COLIN 13 septembre 07:56

          Suite au vote du Parlement européen pour le « droit d’auteur », j’arrête cette chronique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès