• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Anne Lauvergeon pète les plombs

Anne Lauvergeon pète les plombs

  Il ne m’est pas facile de prendre une retraite blogueuse. Devant l’insondable bêtise humaine, comment rester muet ? De quoi s’agit-il donc ? Anne Lauvergeon, la dame de fer d’AREVA, participait au Women’s Forum 2009 à Deauville. Pour ceux qui ne parlent pas l’anglo-américain, le « Women’s Forum » est une réunion de poules caqueteuses mondialisées qui se prennent pour les amazones du XXIème siècle, qui n’est pas encore réellement spirituel, comme le prévoyait André Malraux.

  Au cours d’une intervention, cette élégante Pédégée, évoquant le recrutement de nouveaux talents dans sa boîte, lâcha tout de go : « A compétences égales, et bien, désolé, on choisira la femme, ou l’on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair. »

  Même si l’expression de cette panthère rose laisse à désirer, certes oui, le sens de sa phrase est clair ! Désolé, mais la belle Anne (c’est une formule) n’a pas une belle âme et son politiquement correct est plutôt agressif. C’est de la discrimination, du racisme anti (mâle) blanc. Que ses fricotages passés avec la gauche mitterrandienne aient altéré son bon sens, c’est certain. Qu’elle ait mal surmonté et même inversé sa crise œdipienne, sûrement. Cela se soigne, d’ailleurs.

  Heureusement, quelques irréductibles Identitaires (1) ont décidé de ne pas laisser passer cette sortie et vont saisir la Halde. Nous allons bien voir si cette officine saura être impartiale. Après tout, son responsable n’est-il pas un mâle blanc tant décrié ? De plus, ces contestataires recommandent à tous les mâles blancs de bonne volonté de se manifester ou de protester auprès de l’entreprise de la dame. Tous sur areva.com. Le service presse de l’entreprise, assailli, a concocté une réponse qui est un aveu. Lisez donc cette réponse, que j’ai incluse ci-dessous (2), et jugez s’il ne s’agit pas d’une politique anti mecs dans le recrutement.

  Cette affaire est finalement une bonne chose. Elle montre à quel niveau de décadence en est arrivé le Bas-Empire franco-français de nos élites dégénérées. Si, comme moi, vous en avez ras-le-bol de toutes ces lamentables pitreries, manifestez-vous, révoltez-vous, ne vous laissez plus faire. Faites en sorte qu’un vent de fronde se lève de la France d’en bas et qu’il souffle…fort.

SW

(1)
http://www.bloc-identitaire.com/actualite/981/anne-lauvergeon-presidente-areva-veut-discriminer-males-blancs

(2)

Des propos d’Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’AREVA ont été partiellement repris et extraits de leur contexte par France 2 le 16 octobre dernier.

Mme Lauvergeon s’exprimait, dans le cadre du Women’s Forum de Deauville, au sujet de la politique d’AREVA en faveur de la mixité et de la diversité professionnelles.

Evoquant les recrutements du groupe, Anne Lauvergeon a déclaré : « Nous venons d’un monde qui était profondément masculin. Si nous voulons une vraie diversité – diversité homme/femme, diversité culturelle, diversité d’origines – à un moment donné il faut effectivement des actes positifs, pas des actes positifs gadgets, parce que je trouve cela humiliant. Il faut des compétences mais à compétences égales, on choisira autre chose que le mâle blanc. »

AREVA a recruté 15 500 personnes en 2008 et en recrute environ 10 000 en 2009. La conviction de l’entreprise est qu’elle doit refléter, par sa diversité, la société dans laquelle elle s’inscrit. Cette politique n’exclut aucune catégorie d’individus.

En 2006, le groupe a signé un accord en faveur de l’égalité des chances avec la Fédération Européenne de la Métallurgie. Cet accord valorise l’égalité professionnelle comme un droit et la mixité professionnelle en tant que facteur d’enrichissement collectif, de cohésion sociale et d’efficacité économique.

En France, alors que les jeunes femmes ne représentent en moyenne que 17% de la totalité des ingénieurs diplômés, leur taux de recrutement chez AREVA tourne autour de 35%. En outre, le groupe s’est fixé l’objectif de nommer au moins 20% de femmes au sein de ses Comités de Direction.

Cordialement,

Le service de presse AREVA


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 23 octobre 2009 11:35

    bonjour,

    Et voilà, vous avez compris les mâles blanc ?


    • non666 non666 23 octobre 2009 12:04

      Oh, cela fait un moment que l’on avait compris toutes les versions de la discrimination « positive ».

      Les idiotes uitles de la mondialisition , au lieu de bruler leurs soutiens gorges, comme en 1968, en sont a briser la solidarité nationnale des autochtones en leur imposant des quotas de colons (non-blancs) et des femmes , meme si ils n’ont aucune competence superieure.

      Vous laissez entrer le Diable, il vend votre propre maison.
      Bien, une de plus sur la liste.
      A la Libération, il en faudra des buchers.


    • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 15:35

      Malgré les brimades et les lynchages que reçoivent tous les jours les hommes blancs français (lapidation, pendaison sur des croix en feu, accrochés aux pare-chocs des voitures, immolations, ... heu je déconne ça c’était y a 60 piges aux states), on s’aperçoit tout de même que :

      • les salaires des femmes restent inférieurs à travail égal,
      • les parlements, conseils en tout genre sont encore outrageusement dominés par des hommes,
      • les mesures prévues il y a des années pour augmenter le nombre de femmes dans les instances décisionnelles européennes ont toujours été tapées en touche,
      • les entretiens d’embauche se raréfient dès que votre nom sonne un peu trop du sud,
      • les perspectives de trouver un logement s’amenuisent à l’instant où l’agent immobilier voit la couleur de la peau du futur locataire potentiel.
      Donc, on peut toujours gueuler contre cette niaise qui se la joue grande gagnante de la diversité, il n’empêche que la situation est à peu près la même qu’avant.
      Je ne nierais pas qu’il existe des injustices envers les hommes, envers les blancs, mais le problème est globalement toujours le même.

    • Ali 23 octobre 2009 18:06

      SVP un petit emploi pour jean sarkozy


    • pat30 pat30 23 octobre 2009 18:16

      @Nobody

      Ouais ouais, vous n’avez pas tort et même entièrement raison.

      On ne va pas pour autant se priver de quelques sarcasmes à l’encontre de la femme, juste comme ça, pour la beauté du geste.


    • PASDUPE 23 octobre 2009 18:54

      Les salaires des femmes restent inférieurs à travail égal dis-tu ? ça reste à démontrer. De quelles femmes parle t-on ? Certainement pas de celles qui travaillent dans la fonction public et les administrations.
      Les grilles et barêmes salariaux étant les mêmes pour tout le monde. Et elles sont bougrement nombreuses dans ce domaine. Très majoritaires.
      De plus les chiffres avancés sont des plus farfelus. Pêle-mêle, on parle d’une différence de salaire (et ça ne peut concerner que le secteur privé, nous sommes d’accord), de : (accrochons-nous bien ! relevés dans la presse, télés, radios) : 17%, 25%, 11%, 27%, 23%, et je garde le meilleur pour la fin : près de 30%. Excusez du peu !
      Ça manque singulièrement d’approche scientifique, non ? Je me questionne sur la méthodologie employée. A la vue de ces chiffres loufoques, on ne peut que penser qu’ils ne reposent sur rien de bien tangible. C’est du grand n’importe quoi.

      Quant à la représentation inférieure des femmes au parlement, et plus largement en politique, il n’est le plus souvent qu’à attribuer au moindre intérêt qu’elles ont pour la chose politique.
      Pour les listes « chabada », il a fallu aller les chercher, souvent parmi les proches, sœurs, filles, épouses, copines…, leur dérouler le tapis rouge, leur dire qu’elles étaient indispensables (ça marche beaucoup à la flatterie et elles aiment ça) pour qu’elles grossissent les rangs.
      Il fallait répondre à la loi obtenu par les féministes et votée sans sourcillé. Ils ont été jusqu’à modifier la constitution pour ça. Ce n’est pas rien. Créant ainsi un clivage des sexes sans précédent et amenant par propagation, la parité sur tout les terrains, devenue un reflexe comptable : Le 50/50. Du pur ratio, du chiffre, du quotas, de
      la discrimination…
      La parité est un dogme, une doctrine. Elle s’est substitué à l’égalité qui elle, est sur un tout autre terrrain, celui du respect de l’individu. La parité est donc pour moi, purement anti-démocratique puisqu’elle repose sur la division, « les communautés ». On ne répare pas
      de prétendues injustices par de prétendues discrimination-positives. Le mot positif me fait hurler.

      Ce qui m’amène au sujet de cet article.
      Tout aussi anti-démocratique est la position infâme de cette fâmme.
      Sous couvert d’une plus grande représentation des fâmmes (la parité), elle exclut les hommes. Qui dans sa bouche n’en sont plus puisqu’ils deviennent des mâles et ne sont même plus sujets mais des choses.
      C’est d’un mépris absolument consternant que rien ne peut justifier.
      Certainement pas la plus grande représentation de son sexe, qui, ne l’oublions pas, a créé « les chiennes de garde » pour dénoncer les abus langagers des hommes et qui se permet aujourd’hui de commettre ces même abus pourtant dénoncés.
      La morale ne peut fonctionner à sens unique. Sinon c’est du foutage de gueule.

      Elle tombe, cette Anne machin, sous le coup de loi par sa politique de recrutement. Recrutement qui doit être fait sans discrimination de sexe, de race…
      Elle devrait être démise de ses fonctions. Purement et simplement.
      Si les nanas sont si promptes à donner du ’macho’ à tire larigot, nous ferions pas mal, nous autres, de donner dans ’la vaginocrate’.


    • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 11:10

      La parité est donc pour moi, purement anti-démocratique puisqu’elle repose sur la division, « les communautés ».

      Pourtant, la démocratie est fortement basée sur la représentation. Si le peuple n’est pas représenté, la démocratie est bidon.
      Or il y a plus de femmes que d’hommes, cela vous paraît-il censé que nos hommes politiques légifèrent pour les femmes ?
      Qui mieux qu’une femme peut connaître leurs soucis de tous les jours ?

      Concernant la discrimination, il aurait été préférable d’inciter les femmes à lutter pour leur accès que d’obliger toutes les institutions à se tenir à des quotas.
      Mais c’est la méthode la plus simple, la plus bête et la plus rapide à mettre en oeuvre. J’ai d’ailleurs l’impression que nos politiques sont dans une spirale dont ils ne sortiront jamais. Qu’ils soient de droite ou de gauche, les solutions semblent condamnées à être :

      • les taxes et impôts
      • les quotas
      • les restrictions et la répression
      Cdlmt

    • dom y loulou dom 23 octobre 2009 11:50

      dans le fond... personne ne porte le blanc cadavérique...

      mais je pense comprendre...

      la carosserie est plus importante que le moteur pour cette dame


      • toug toug 23 octobre 2009 11:57

        Oh oui c’est définitivement la lutte à mené d’urgence aujourd’hui, le racisme anti blanc est partout !!! On est plus chez nous !!!!! Aux armes citoyens !!!!!! 

        NB : Message à prendre au second degrés


        • sisyphe sisyphe 23 octobre 2009 11:58

          Ciel !

          La révolte d’un mâle blanc !

          Franchement, vous n’avez pas d’autres motifs de vous « révolter », qu’une petite entorse faite à la domination écrasante de l’autocratie masculine ?
          La parité n’est-elle pas écrite dans la loi ?

          Le ciel sait que je ne porte pas Anne Lauvergeon en très très haute estime, mais pour une fois qu’elle va dans le sens de cette parité, on pourrait au moins lui reconnaitre ce mérite.

          Quitte à froisser un peu les machos...


          • fhefhe fhefhe 23 octobre 2009 12:08


            Pour tuer le diable...on utilise une « Gousse » d’Ail.... !!!

            En tant que « Mâle » métis....puis-je postuler au sein de cette entreprise... ????

            De part ses Résponsablités dans le nucléaire , elle a « Hiroshimanisé » les « Males-Blanc »
            Honni , soit le Male qui pense....


            • LeGus LeGus 23 octobre 2009 12:37

              Premièrement la discrimination positive est un oxymore, quand on est discriminé ce n’est jamais positif.
              Ensuite dans la mesure où à compétences égales les femmes sont moins bien payées que les hommes, cette sortie de la pédégère est banalement un appel déguisé à la réduction des couts.
              Cerise sur le gâteau comme les horribles identitaires sont les premiers a réagir, ça lui fait un joli costume de progressiste en sus.


              • Pierre Crépeau 23 octobre 2009 12:44

                AREVA embauche « liquidatrices de couleur » pour construction sarkofage Tchernobyl...
                Le cahier « décharge » prévoit aussi en parralléle le confinement des produits toxiques de Wall street afin de contenir l’évolution du syndrome Chinois...
                L’option « séropositif » serait un plus...
                Plus sérieusement, lisez cet article du Monde sur les « retards et mauvaises surprises » du chantier pharaonnique de Bouygues-Vinci en Ukraine :
                http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/10/19/le-second-sarcophage-de-tchernobyl-tarde-a-emerger_1255766_3244.html


                • pissefroid pissefroid 23 octobre 2009 12:48

                  Ce que dit cette femme, tous les responsables masculins le font depuis la nuit des temps en favorisant les candidats masculins.
                  Je ne vois pas où est le problème.


                  • monbula 23 octobre 2009 12:49

                    Féminin ou Masculin peu importe.

                    Mme  Lauvergeon serait considérée comme incompétente à son poste.
                    Mais elle a dû supporter ( devenue pantin de Sarkosy ) la mauvaise stratégie d’AREVA initiée par Sarkosy.


                    • Gazi BORAT 23 octobre 2009 18:31

                      « IDENTITAIRE »

                      Mais que veut dire exactement cet adjectif ?

                      Je recherche et je trouve :

                      « Qui a trait à lidentité d’une personne ou dun groupe. »

                      Le post en devient incompréhensible.. Sauf si l’on admet le sens dérivé très usité par l’extrème droite française et remplaçant « raciste » très mal (et légitimement) reçu actuellemnt et très mal assumé par ceux qui pense que l’on peut hiérarchiser l’humanité en fonction de critères raciaux d’un autre âge..

                      gAZi bORAt


                    • Boxeur thailandais de 40 ans Boxeur thailandais de 40 ans 23 octobre 2009 12:53

                      A compétence égale moi je choisis autre chose que la « femelle blanche ».



                        • Pierre Crépeau 23 octobre 2009 13:54

                          RAMA de Saint Nicolas du 3éme REP !
                          C’est pas tous les jours noël : I’ t’ nique Mamère !!!
                          Oser Bové... Réponse du berger à la mégère. Gardarem lou Larzac ethnique !
                          Pardon... Rien compris au film de télé-Rama, désolé.
                          Dur aujourd’hui d’être un mongol fière sans chars à putes...
                          Re-pardon les filles, mais ça soulage,
                          La « fiente de l’esprit » comme disait Victor... Mais depuis les femmes se sont misent aux jean’s et Kosy-modo est à l’Elysée... Beeelle petite chèvre !!!
                          Bienvenue au zoo de Vichy.


                        • Troll Aklass Troll Aklass 23 octobre 2009 14:22

                          Cent contes du Rwanda
                          un livre de Pierre Crépeau

                          Contes - Histoires

                          Fondation littéraire Fleur de Lys,

                          Montréal, 2006, 494 pages.


                        • Pierre Crépeau 23 octobre 2009 16:16

                          Un cousin homonyme du grand génocide final...
                          Nous allons rendre les comptes... édition fleur de lys ! Que de symboles ! merci.


                        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 23 octobre 2009 13:01

                          Vous faites tous un faux procès.

                          "Évoquant les recrutements du groupe, Anne Lauvergeon a déclaré : « Nous venons d’un monde qui était profondément masculin. Si nous voulons une vraie diversité – diversité homme/femme, diversité culturelle, diversité d’origines – à un moment donné il faut effectivement des actes positifs, pas des actes positifs gadgets, parce que je trouve cela humiliant. Il faut des compétences mais à compétences égales, on choisira autre chose que le mâle blanc. »« 

                           »...Si nous voulons une vraie diversité...«   »....à compétences égales, on choisira autre chose que le mâle blanc..."

                          qu’es ce qui vous choc,cette phrase sonne vrai.


                          • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 15:37

                            euh, p’tron, ti m’iboche !!!

                            Vous fantasmez l’ingénieur africain d’une force !!!!


                          • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 16:44

                            j’en connais très très peu

                            Dixit Pasou la science infuse, qui émet des vérités immuables d’après son expérience professionnelle.
                            Vous devriez cesser de lire et relire Tintin au Congo, ça a l’air de vous taper sur le système.


                          • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 16:47

                            Ah tiens, l’a dispawu le commentaiwe waciste de Pasou...
                            Modos réactifs.
                            xD


                          • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 16:55

                            C’est pas des vérités que vous dîtes, ce sont de vieux sketches de Hergé ou de ses contemporains.


                          • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 16:56

                            Et c’est pas tant vos arguments (en tout cas le peu qu’on trouve) qui sont mis en causes mais vos onomatopées ouvertement racistes qui sont censurées.


                          • Pierre Crépeau 23 octobre 2009 13:03

                            Il te plait plus ton ium ?
                            Signé : Condoleezza Rice
                            ...avec 2 z comme Tolérance Zozo ...


                            • FlorenceM 23 octobre 2009 13:26

                              Sisyphe et pissefroid, clap clap clap


                              L’auteur affiche d’emblée son respect des femmes avec :
                              « réunion de poules caqueteuses mondialisées qui se prennent pour les amazones du XXIème  »

                              Je déteste Areva et le pouvoir nucléaire et cet immonde lobby
                              D’habitude je souffre en écoutant les mensonges de Lauvergeon sur les déchets etc

                              Là je me régale, c’est juste un miroir qu’elle tend à ceux qui ont fait ça pendant de temps.
                              Désolée, ça me fait rire.
                              Pire, j’approuve.
                              En étant persuadée qu’un mec pas con a autant de chance qu’une femme à Areva.

                              Mais Areva reste quand meme un danger economique sanitaire et politique.
                              C’est ça que je combats, par la marionettte à sa tete.



                              • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 15:14

                                A. Lauvergeon est pas mal aussi avec son histoire de « mâles »...
                                 smiley

                                Quand les gens vont-ils arrêter de se foutre sur la gueule pour des histoires de démagogie stupide ??!!


                              • lillibotte 23 octobre 2009 16:47

                                Bien vu FlorenceM ! La réunion de poules caqueteuses... Et l’article du coq frustré qu’aucune poule ne regarde plus ????


                              • Annie 23 octobre 2009 19:52

                                @FlorenceM,
                                « réunion de poules caqueteuses mondialisées qui se prennent pour les amazones du XXIème »
                                S’il y a bien une chose avec laquelle je suis d’accord dans cet article, c’est avec cette phrase. Il y a aussi a « Women Forum » à Davos. Rien que du beau monde. Vous pouvez faire des recherches pour savoir qui y participent et surtout ce qu’elles prônent. On appelle cela le capitalisme avec une conscience sociale.


                              • Echo Echo 24 octobre 2009 04:44

                                Il est tout à fait certain que les poules sont souvent caqueteuses lorsqu’elles renoncent à être pondeuses.

                                Je sais que le propos est limite, mais je suis prêt à le défendre.

                                Je remarque que d’autres sont allés plus loin, en décrétant qu’en matière de président il n’y a que Sarkozy qui m’aille.


                              • Thierry LEITZ 23 octobre 2009 13:36

                                La phrase eut été juste si elle avait dit « on ne choisira pas forcément le mâle blanc ». Venant d’une personne de cette envergure, on peut lui reprocher soit le dérapage, soit la discrimination, laquelle n’est jamais positive comme l’a justement rappelé un commentaire ci-dessus.

                                Mais les vrais débats sur Areva sont ailleurs : expéditions massives de déchets nucléaires en Sibérie, près de Tomsk, publicité donnant à croire à un recyclage des déchets alors qu’il n’est que marginal, coût absurde de l’EPR, inopportunité de le construire, etc.


                                • catastrophy catastrophy 23 octobre 2009 13:46

                                  A compétences égales je choisis une belle nenette. De n’importe quelle couleur et si elle les a toutes : tant mieux, je craque encore plus !

                                   
                                   

                                  • Troll Aklass Troll Aklass 23 octobre 2009 14:45

                                    Qu’Anne Lauvergeon veuille engager des Touaregs du Niger c’est une très bonne nouvelle.

                                     smiley


                                    • Serge Weidmann Serge Weidmann 23 octobre 2009 15:08

                                      Cette sortie d’A Lauvergeon pose quand même des questions de fond et de bon sens.
                                      Une entreprise est-elle tenue d’assurer, dans son personnel, la diversité ? Au nom de quoi ?
                                      Une entreprise n’est-elle pas un lieu ou on fabrique et vend des services ? Elle requiert, pour ce faire, des compétences de la part de ses salariés.
                                      Ce sont ces compétences qu’elle va rechercher dans le recrutement. Les compétences tiennent aux diplômes, à l’expérience, à la personnalité... Qu’ont-elles à voir avec le sexe ou la couleur de la peau ?

                                      Tant qu’on ne sortira pas des marottes sociétales à la mode, notre monde occidental moderne ne sera qu’absurdité, désordre et folie.


                                      • sisyphe sisyphe 23 octobre 2009 16:14

                                        Parce que, d’après vous, l’embauche ne tient aucunement compte du sexe ou de la couleur de la peau, à compétences égales ?

                                        Vous n’êtes pas au courant des systématiques discriminations à l’embauche ; tant vis à vis des femmes, que des noms « exotiques » ?

                                        Et vous ne pouvez pas supposer que des femmes aient les mêmes compétences que des hommes ?

                                        Et que, dans un respect de parité, on puisse envisager d’embaucher plutôt une femme qu’un homme, dans une entreprise à énorme majorité masculine ?

                                        Et ce simple message vous donne une telle envie de vous « révolter » ? 

                                        Vous allez fonder le parti de défense du mâle blanc pour éviter « absurdité, désordre et folie » ?

                                        Non ; franchement...


                                      • lillibotte 23 octobre 2009 16:50

                                        Moi dans mon entreprise, je refuse d’embaucher les sous-pulls bleus en polyamide


                                      • Pierre Crépeau 23 octobre 2009 16:59

                                          Si le regard porté sur les personnes handicapées au travail évolue, des blocages demeurent. 12 000 entreprises n’ont à ce jour engagé aucune action, risquant le paiement de la pénalité de 1500 fois le Smic...
                                        Et tout le monde s’en fout.
                                        Mais le sex-en-couleur, c’est plus vendeur... Alors les handicapés... Minorité invisible ?


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 17:06

                                        Au delà du problème en entreprise, je me demande si l’accès aux études supérieures est facilité pour les handicapés. Je m’explique : Dans ma société, un cadre m’a expliqué que malgré ses tentatives pour embaucher des informaticiens avec statut handicapé, il n’en trouvait tout simplement pas.
                                        Bon, je suis pas naïf, je sais qu’il a été à bon école question pipeau et que tous les secteurs professionnels ne sont pas identiques mais ça mérite d’y réfléchir.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 15:11

                                        Comme je l’ai lu plus haut, ce qui m’inquiète le plus avec Areva, c’est l’eau contaminée au Niger et toutes les saloperies qu’ils causent à l’environnement dans cette région.

                                        Et après tout, vu qu’Areva pompe le principal de son combustible en Afrique, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à embaucher des femelles/mâles (terme utilisé) noir(e)s africains plutôt que des expat’ français.

                                        Le bloc identitaire fait bien de s’inquiéter de la politique de recrutement d’un groupe international fortement imploanté en Afrique et qui se gave sur le dos des nigérians...


                                        • Trashon Trashon 23 octobre 2009 15:36

                                          Ce qui est le plus marquant dans sa phrase ce n’est pas tant le « mâle blanc » qui tient plus de la polémique que le « autre chose » qui dénote bien la considération qu’a cette société pour ses employé(e)s.....


                                          • activista/// Activista 23 octobre 2009 16:13

                                            Fichtre il s’en est phallus de peu pour que l’engeance femelle et cosmopolite l’emporte,
                                            « Heureusement, quelques irréductibles Identitaires » et Mr Weidmann veillent et qu’AV est là pour diffuser cette info essentielle dans un monde où la légitime supériorité du mâle blanc est menacée à tout insant !

                                            Merci AV !
                                            Mais il reste encore un effeort à fournir pour superer AV-TV qui donne la mesure ! Particulièrement aujourd’hui avec ces moments inoubliables que sont : Direction 7ème cielDes hommes, des vrais ou encore J’ai testé l’iPute...


                                            • franc 23 octobre 2009 16:44

                                              La discrimination positive est une double discrimination négative.

                                              D’abord elle est une discrimination en soi ,ensuite elle est une discrimination envers les gens compétents ,ce qui est une circonstance aggravante ,-----------------------mais on peut ajouter une 3 è discrimination qui est de favoriser l’incompétence ,et là c’est mortel pour une société .


                                              La discrimination positive ne peut surgir que de la stupidité contemporaine .


                                              • Nobody knows me Nobody knows me 23 octobre 2009 16:53

                                                ensuite elle est une discrimination envers les gens compétents

                                                Un truc m’échappe : comment pouvez-vous être aussi sûr qu’un homme blanc postulant pour un poste puisse avoir forcément de meilleures compétences qu’une femme ou qu’un noir ayant le même CV ???

                                                Il me semble que tout le monde généralise sauvagement sur ce point. Ce n’est pas parce qu’on favorise la diversité dans une entreprise, qu’on embauche forcément des incompétents.
                                                En effet, cela pénalise les personnes dont le profil physique/culturel/... ne correspond pas. Mais l’argument de l’efficacité est totalement bidon.


                                              • saint_sebastien saint_sebastien 23 octobre 2009 17:16

                                                faut pas trop donner de crédit au blabla de cette dame.

                                                la réalité pour les femmes ou tout ce qui est autre que le mâle blanc est qu’ils ont plus de mal à passer la barre de l’embauche à compétences égales.

                                                De plus les femmes entre elles sont assez étranges dans le monde du travail. Elles aiment à êtres les reines des abeilles et écrasent sans état d’âme la concurrence féminine ,quand bien même elles se la jouent copine dans la salle de pause , il n’en est rien...


                                                • signolab signolab 23 octobre 2009 17:21

                                                  AREVA devrait peut être commencer par revoir ses méthodes d’approvisionnement en Afrique, Lauvergeon pourrait aussi adopter un autre ton que celui de potentat nucléaire et voir à finir ses chantiers comme tout patron qui a un peu de fierté sans venir nous faire la leçon, bien pourrie au demeurant.


                                                  • lisca lisca 23 octobre 2009 17:28

                                                    Anne Lauvergeon n’est pas du tout « un » conne", mais elle obéit à Sarkozy..
                                                    Se sentirait-il pas assez mâle ou pas assez blanc, pour en vouloir à ce point à la fleur du pays ?
                                                    moi, à compétences égales, je privilégie les enfants du pays, puis les Européens.
                                                    Comme en Chine on fait pour les Chinois, au Maroc pour les Marocains, en Israël pour les Israéliens, en Côte d’Ivoire pour les Ivoiriens.
                                                    L’ennui c’est qu’en France cette loi universelle a été assez récemment amoindrie, puis abolie et enfin retournée, sans qu’on demande son avis au peuple souverain.
                                                    Madame Lauvergeon par ailleurs révèle subconsciemment une propension mitterrandienne à voir les hommes de l’entreprise comme des espèces de poulains ou d’étalons.
                                                    Féministe, elle ne le fut que pour elle-même et ses assez mûres copines, et aussi sa femme de ménage de couleur.
                                                    L’article est plutôt rafraîchissant. En avant, les garçons !


                                                    • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:29

                                                      Comme en Chine on fait pour les Chinois, au Maroc pour les Marocains, en Israël pour les Israéliens, en Côte d’Ivoire pour les Ivoiriens.
                                                      L’ennui c’est qu’en France cette loi universelle a été assez récemment amoindrie, puis abolie et enfin retournée, sans qu’on demande son avis au peuple souverain.

                                                      Heu, en Côte d’Ivoire ? Peuple souverain ? Et les libanais, les français, les chinois, les japonais, les américains qui se partagent le gâteau ?? C’est de la souveraineté ça ?

                                                      Il ne faudrait pas que vous confondiez de plus un expatrié en France et une personne de couleur, qui peut très bien être française...


                                                    • lisca lisca 23 octobre 2009 17:30

                                                      Pardon. « Une conne », pas un.


                                                      • Big Mac 23 octobre 2009 17:31

                                                        Ah moi je me marre doucement, comme toujours avec ses histoires de défense des minorités, alors nous avons nous avons d’un côté un patronat qui sans pitié n’embauche que pour la performance, et qui d’un autre côté embaucherait un incompétent au détriment des minorités.

                                                        Alors il es comment ce patronat, réaliste et n’embauchant que pour la compétence ou altruiste et embauchant ses préférés en dépit de leur incompétence ?

                                                        Mais voilà nos bons gôchistes et nos pourfendeurs de la discrimination n’en sont pas à une contradiction près ! Et nos hardis défenseurs des opprimés oppriment tout le monde avec la dictature de la bonne pensée si chère au dogme gôchiste, et les quotas d’embauche, vestiges émus des bon vieux plans quinquennaux .

                                                        Car voilà ils pensent mieux que tout le monde, et savent mieux qu’un patron qui il doit embaucher pour faire prospérer sa boite. Ne cherchez pas à les en dissuader, leur supériorité est si manifeste que leur réponse fuse à tout coups sans appel : « Faaaaaaaaaasciste, raaaaaaaaaaaaaciste ! »


                                                        • Gazi BORAT 24 octobre 2009 18:48

                                                          @BIG MCM

                                                          Anne Lauvergeon est gauchiste ??

                                                          Et vous, laisseriez-vous votre place à un « Français de souche » ??

                                                          gAZi bORAt


                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:33

                                                          Alors il es comment ce patronat, réaliste et n’embauchant que pour la compétence ou altruiste et embauchant ses préférés en dépit de leur incompétence ?

                                                          On voit bien là votre habituel sens de la nuance... Soit on embauche un blanc et il est forcément compétent, soit on respecte les quotas en embauchant un noir ou un arabe et c’est forcément une brêle...
                                                          Avec des a-priori pareils, on se dit que sans les quotas, aucun « incompétent » ne serait embauché...


                                                        • Big Mac 26 octobre 2009 10:42

                                                          D’abord oui Anne Lauvergeon semble gôchiste.

                                                          Ensuite je n’ai jamais parlé de priorité au souchiens, mais plutôt de laisser les employeurs choisir librement leurs employés.

                                                          Enfin je note que l’équipe de foot tricolore, où les souchiens sont discriminés à l’extrême, n’ jamais ému nos bons gôchistes !

                                                          Finalement être défenseur des minorités c’est tout simple : « discriminer le blanc judéo-chrétien. » , ce qui est en soit une marque de rcisme, puisque c’est considéré que le blanc judéo-chrétien est tellement supérieur, qu’il faut le léser pour rétablir l’équilibre : un peu comme le handicap des turfistes.


                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 11:29

                                                          Enfin je note que l’équipe de foot tricolore, où les souchiens sont discriminés à l’extrême, n’ jamais ému nos bons gôchistes !

                                                          Mais qu’est-ce que vous racontez encore ???


                                                        • Big Mac 26 octobre 2009 11:35

                                                          Vous en voyez beaucoup de blancs dans le onze tricolore ?


                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 11:55

                                                          Vous en voyez beaucoup de blancs dans le onze tricolore ?

                                                          J’ai le regret de vous annoncer que, déjà parmi les joueurs de foot français de couleur, beaucoup sont antillais... Guadeloupe, Martinique, Guyane pour les Antilles, et La Réunion, sont des départements français.

                                                          En plus, les générations précédentes ont toujours été de bons gentils assimilés, puisque leurs prénoms ne devaient pas vous « choquer » : Marcel, Patrick, Lilian, Thierry.
                                                          Ensuite, que sont Gignac, Ribéry, Gourcuff, Lloris ?? Des papous peut-être ? J’y connais rien en foot, et je vous en ai déjà servi 4.

                                                          Pour finir, qu’est-ce que ça peut vous foutre qu’il y ait beaucoup de blancs en équipe de France ??? Ca vous excite plus, peut-être ??


                                                        • Annie 23 octobre 2009 17:39

                                                          Il y a ici un petit complot qui est de faire croire que la diversité est uniquement revendiquée par les groupes qui se sentent discriminés. Elle l’est en partie mais lisez l’interview de Walter Benn Michaels pour connaître une perspective différente.
                                                          http://www.marianne2.fr/La-diversite-est-au-service-du-neoliberalisme- !_a175285.html
                                                          Après vous ne serez plus vraiment étonnés que la PDG d’Areva prône la diversité, qui n’est pas dans ce cas une revendication féministe. 


                                                          • fouadraiden fouadraiden 23 octobre 2009 18:09

                                                            @ Annie

                                                            Très instructif le lien .
                                                            ------------------
                                                            « Vous expliquez que la diversité ne réduit pas les inégalités, mais permet seulement de les gérer. Que voulez-vous dire ?
                                                            Eh bien, il est évident que la diversité ne réduit pas les inégalités économiques. Si vous prenez les 10% de gens les plus riches (ceux qui ont en fait tiré le plus de bénéfices de l’explosion neolibérale des inégalités) et que vous vous assurez qu’une proportion correcte d’entre eux sont noirs, musulmans, femmes ou gays, vous n’avez pas généré plus d’égalité sociale. Vous avez juste créé une société dans laquelle ceux qui tirent avantage des inégalités ne sont pas tous de la même couleur ou du même sexe. »"
                                                            -------------------------------------------

                                                             oui certes mais c’est cette société semblera moins injuste même si les inégalités demeureront intactes. on comprend bien que nommer ici ou la un Noir dans une majorité blanche revient à consacrer un système où les Noirs n’ont aucune place. 

                                                             l’auteur américain a donc raison lorsqu’il montre que la diversité est un leurre autant aux États Unis qu’en France et que la diversité des pays démocratiques est une façon de gérer les injustices et de les perpétuer sans jamais chercher à vraiment les résoudre .

                                                             Nommer Rachida revient à laisser les Maghrébins dans les ghettos français. Bien évidemment. C’étai juste un leurre qui sourit.


                                                            • armand armand 23 octobre 2009 19:23

                                                              Fouad,

                                                              Encore une fois, compare ce qui est comparable. Dati a été parachutée par la faveur du Prince, rien de plus, et certainement pas ès qualités. Aux USA Obama (et tant d’autres) même s’il leur est arrivé de bénéficier d’« Affirmative Action » ils ont fait leurs preuves. Obama a été élu au cours d’une élection où on aurait pu lui balancer les pires horreurs ; Dati a remporté une mini-élection dans un quartier où même un chien(ne) peigné(e) affublé(e) de l’étiquette UMP eût été plébiscité(e).

                                                              Sinon, ces propos de la Lauvergeon me choquent profondément. Cette femme cumule les défauts des deux sexes - la cruauté atavique de la femme traditionnelle et l’arrogance de l’homme de pouvoir. Et on aimerait savoir un peu plus sur le « soutien » que lui apportait Mitterrand en début de carrière, connaissant les appétits de ce dernier.

                                                              Je m’acharnerai désormais à promouvoir la parité dans mon milieu professionnel, la fac, et désormais je préconiserai systématiquement de choisir le candidat mâle à un poste, sachant qu’il y a cinq fois plus de femmes qui se présentent.


                                                            • Annie 23 octobre 2009 19:46

                                                              Cela pose quand même un dilemme. Faut-il refuser la diversité parce qu’elle est cooptée par le pouvoir ou bien chercher à réduire quand même les inégalités. Ce qui me gène dans cette récupération de la diversité par le secteur privé, est que c’est finalement une manière de garantir une certaine paix sociale en désamorçant les revendications les plus légitimes.


                                                            • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:38

                                                              Faut-il refuser la diversité parce qu’elle est cooptée par le pouvoir ou bien chercher à réduire quand même les inégalités.

                                                              Il faut lutter autant pour l’un que pour l’autre. Et les femmes, les hommes, les blancs, les noirs devraient lutter ensemble, et pas les uns contre les autres, pour gagner/conserver leurs droits.


                                                            • jaja jaja 23 octobre 2009 19:24

                                                              "Le Bloc identitaire demande à tous les syndiqués à la CGT de rappeler à leur direction que la tradition ouvrière française n’est pas celle de l’aide aux travailleurs étrangers, ni de la « lutte contre toutes les discriminations », mais celle de la protection du travailleur français« 

                                                              Lu ça sur le torchon donné en lien par l’auteur où l’on trouve aussi les mérites de la soupe »identitaire« (au porc) bref toutes les attaques classiques de l’extrême droite contre les immigrés etc...

                                                              N’en déplaise à ces Messieurs les immigrés ont toujours été une composante du mouvement ouvrier. La Commune avait un Polonais comme chef militaire (Dombrowski) la MOI (Main d’oeuvre immigrée-Manouchian) s’est illustrée dans la résistance et travailleurs Français et immigrés ont violemment dégagé ensemble les syndicats fascistes (ancêtres du Bloc identitaire) notamment du secteur automobile

                                                              Après avoir appelé à voter Sarko (en bon »anti-système) notre auteur se lâche avec ces racistes dont le vrai but est de tenter de diviser la classe ouvrière afin de la rendre inapte à s’opposer au capitalisme et à ses actionnaires qui sont la vraie plaie de ce monde...


                                                              • armand armand 23 octobre 2009 19:50

                                                                Jaja,

                                                                Bonsoir.
                                                                Il y a du vrai dans ce que vous écrivez, mais je pense que Dombrowski, mort héroïquement devant la barricade de la rue Myrrha face aux Versaillais, n’aimerait pas voir à l’heure qu’il est la même rue remplie d’islamistes radicaux agenoillés sur la chaussée à l’heure de la prière...


                                                              • jaja jaja 23 octobre 2009 20:03

                                                                Bonsoir Armand,

                                                                Savoir ce que penserait Dombrowski de cette rue que je connais bien personne ne peut le dire et lui encore moins que les vivants...

                                                                Cependant cette société d’inégalité qu’il a combattu avec ses frères de France serait par lui vomie à coup sûr. Et comme ce n’était pas un imbécile il aurait sans doute vite énoncé que diviser les pauvres entre eux, au seul profit des capitalistes, était la dernière des saloperies à ne pas faire....


                                                              • armand armand 23 octobre 2009 20:26

                                                                Jaja,

                                                                C’est l’éternelle question. Ce qui prime, chez l’homme, est-ce son appartenance sociale ou identitaire ? Force est de constater que des quantités de gens, d’origine populaire et traditionnellement de gauche, ne se reconnaissent plus dans le PC, PS, NPA ou même les Verts à cause de l’immigration. Ouvrant donc le chemin aux « Identitaires » - dont les recettes et les analyses (j’ai suivi le lien de l’auteur) sont efficaces. Ils s’offrnt même le luxe d’être nettement plus écolo et anticapitalistes que la Gauche parlementaire.


                                                              • jaja jaja 23 octobre 2009 21:07

                                                                Armand,

                                                                Historiquement le fascisme s’est toujours dit anticapitaliste tout en ayant le soutien indéfectible des plus grands groupes industriels tels que Krupp pour Hitler...

                                                                Si un smicard se pose la question de son appartenance : est-il plus proche de son voisin de palier qui s’appelle Mohamed où de ses concitoyens qui se gobergent au Fouquets ? En tout cas il rencontrera souvent Mohamed (chez lui et au travail et jamais les autres qui vivent hors de son monde. J’ai beaucoup d’amis immigrés ou d’origine immigrée mais aucun chez les membres ou les proches du CAC 40....Ceci plaide en faveur de la prépondérance de l’appartenance sociale par rapport à l’appartenance nationale...

                                                                Que l’extrême droite puisse marquer des points dans une période de crise en stigmatisant l’autre, ’l’étranger«  »l’immigré« nous le savons depuis longtemps. C’est une des meilleures cartes de la bourgeoisie pour régner sur des pauvres divisés...

                                                                La lutte politique est une lutte pour la justice et pour l’égalité entre toutes et tous. Nous sommes dans une période de crise qui ira s’aggravant et c’est dans ces périodes que l’extrême droite raciste relève la tête.

                                                                Entre eux et nous c’est une course de vitesse... Si on la perd et bien d’autres recommenceront plus tard ce que nous aurons été incapables d’accomplir... Ainsi va la vie...

                                                                Mais en attendant et même pour avoir des pourcentages supérieurs dans ces élections bidonnées par le biais des médias nous refuserons toujours (et avec acharnement) de chanter le petit couplet raciste anti-immigrés, utile au maintien de la domination capitaliste...

                                                                Comme le disait le vieux slogan : »Travailleurs Français-Immigrés, même patron même combat !"


                                                              • Annie 23 octobre 2009 21:33

                                                                Désolée d’intervenir dans votre discussion, mais stigmatiser l’étranger en temps de crise est aussi un moyen de ne pas se retrouver complètement en bas de l’échelle. Un peu le syndrome du petit blanc aux Etats-Unis.


                                                              • jaja jaja 23 octobre 2009 21:37

                                                                C’est juste Annie. C’est l’aspect psychologique du racisme....


                                                              • armand armand 23 octobre 2009 22:32

                                                                Jaja,

                                                                Parfaitement d’accord... sauf que votre cas de figure date un peu. Où sont les usines où tous travaillent côte à côte, se syndiquent ensemble, revendiquent ensemble ? A l’heure actuelle l’ouvrier français, sa famille, ses descendants, ont plutôt affaire aux caillera (ou ceux qui en prennent l’apparence, le comportement, la façon de parler) qui vivent d’allocs, trafiquent, et « traitent » quand on s’avise de leur faire une réflexion. Ou alors par ceux qui se prosternent rue Myrrha et se comportent comme en pays conquis.

                                                                Ou alors les familles polygames auxquelles on alloue des logements sociaux après en avoir chassé les Français en les assommant de surloyers « Boutin ».

                                                                Vous me diriez que ce sont des caricatures - j’en conviens - mais suffisamment nombreuses, suffisamment visibles pour provoquer un ras-le-bol. Et si les partis politiques ne voient pas le vent venir, alors les « identitaires » auront de beaux jours devant eux.


                                                              • armand armand 23 octobre 2009 22:38

                                                                Annie,

                                                                La diférence c’est qu’aux USA noirs et blancs étaient pareillement citoyens. L’exaspération de beaucoup de Français actuellement vient des avantages indus qu’ils estiment accordés à des étrangers à un moment où l’argent manque.


                                                              • Annie 23 octobre 2009 23:03

                                                                @Armand,
                                                                Je ne suis pas sure que les gens demandent des papiers d’identité avant de sentir exaspérés. Sans vouloir nier que certains sentiments d’exaspération sont justifiés, mais pas la généralisation qui s’ensuit.


                                                              • Canine Canine 24 octobre 2009 08:08

                                                                @ Annie

                                                                Et stigmatiser le male Blanc en temps de crise, ce serait pas un moyen de ne pas se retrouver au bas de l’échelle en temps de crise pour les femmes et les étrangers ????


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:43

                                                                Ils s’offrnt même le luxe d’être nettement plus écolo et anticapitalistes que la Gauche parlementaire.

                                                                Anticapitaliste comme les propositions du FN de supprimer l’ISF, les taxes aux entreprises et une palanquée d’autres mesures de gros friqués ??
                                                                Allons, allons, ce qui plaît le plus aux gens qui votent FN ou identitaire, ce n’est certainement pas les « mesures sociales » annoncées...


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:50

                                                                Où sont les usines où tous travaillent côte à côte, se syndiquent ensemble, revendiquent ensemble ? A l’heure actuelle l’ouvrier français, sa famille, ses descendants, ont plutôt affaire aux caillera (ou ceux qui en prennent l’apparence, le comportement, la façon de parler) qui vivent d’allocs, trafiquent, et « traitent » quand on s’avise de leur faire une réflexion. Ou alors par ceux qui se prosternent rue Myrrha et se comportent comme en pays conquis.

                                                                Et vous pensez pas que de toucher 3 kopeks pour un boulot de merde, c’est pire que d’avoir des voisins qui puent ?
                                                                Ou se retrouver au chomdu après 20 ans de boîte, c’est pas pire que de voir des types le cul en l’air rue Myrrha ?? Qu’est-ce que ça vient foutre dans ce débat ??
                                                                Cet argument du bruit et des odeurs m’a toujours hérissé.
                                                                On pourrait dire pareil de la publicité. Il y en a partout, on se sent agressé toute la journée, il est impossible d’y échapper. Mais non, on prend les immigrés, leur descendance et les musulmans.


                                                              • Kaoteknik Kaoteknik 23 octobre 2009 20:25

                                                                Il s’agit là malheureusement d’une personne qui sombre dans l’extrême inverse d’une tendance tristement connue. Comme tous les extrêmes ça ne peut rien apporter de bon, si ce n’est un mode de discrimination différent. Je ne pense pas que son idée fasse grand chemin...

                                                                Pourtant je comprend sa position, car il y a une certaine légitimité dans sa démarche et un ras-le-bol immense du racisme anti-noir, anti-féminisme, anti-juif, anti-ce-qu’on-veut !

                                                                Mais en arriver à la conclusion que le « mâle blanc » représente tout ce qu’il y a de plus négatif dans la société, c’est un amalgame qui ne peut que toucher ceux qui, comme moi, on le sentiment de respecter n’importe qui (hommes, femmes, enfants, personnes âgées ; noirs, jaunes, blancs, basanés, rouges ; athée, musulmans, chrétiens, judéo-chrétiens, bouddhistes ; de droite, de gauche, du centre, des extrêmes, apolitiques, etc...) sans distinction.

                                                                Nous sommes avant tout humains et, certes, il y a des brebis galeuses dans le troupeau, mais par pitié ne confondez pas origines ethniques et éducation. Il y a du bon et du mauvais chez chacun.


                                                                • armand armand 23 octobre 2009 20:31

                                                                  Amusant - j’ai expérimenté ce genre de méthode du temps que je briguais un poste en civilisation américaine. Moi, mâle blanc, ayant vécu mon enfance et adolescence aux USA et parlant l’anglais avec un accent genre ’Oh Brother’, et spécialiste du XIXe siècle, j’ai déclenché toutes les animosités des harpies bien-pensantes, figées dans une faille espace-temps des années ’70 militantes.
                                                                  En somme, passaient avant moi toutes les candidatures féminines issues de pays exotiques.


                                                                • STEN 23 octobre 2009 22:48

                                                                  « Nous sommes avant tout humains et, certes, il y a des brebis galeuses dans le troupeau, mais par pitié ne confondez pas origines ethniques et éducation. Il y a du bon et du mauvais chez chacun. »

                                                                  C"est sûr que là on a vu le mauvais coté de Madame L !
                                                                  Si vous pouviez me montrer son bon coté.....

                                                                • lisca lisca 24 octobre 2009 15:08

                                                                  La femme blanche a donc elle ausi été discriminée. C’est clair, et même limpide, comme le teint des discriminé(e)s.
                                                                  Scandaleux aussi.
                                                                  On est chez nous, non ?


                                                                • lisca lisca 24 octobre 2009 15:10

                                                                  Je m’adressais à Armand et mes excuses pour les fautes de frappe dues à l’internationale des claviers.


                                                                • franc 23 octobre 2009 21:38

                                                                  Nobody je n’ai pas parlé d’homme blanc ,jaune ou noir ,mais simplement de compétent ou d’incompétent quelle que soit la race ou l’ethnie ou le genre .

                                                                  Embaucher un noir ou un jaune à compétence égale avec un blanc n’est pas de la discrimination positive

                                                                  Par contre embaucher une femme ,un noir ou un jaune juste pour qu’il y ait présence d’une femme ou noir ou jaune quand bien même si cette personne ,femme ,noire ou jaune est incompétente au détriment d’un homme blanc compétent est de la discrimination qui n’est nullement positive mais au contraire doublement voire triplement négative .

                                                                  Il faut absolument sortir ou abolir cette discrimination soi-disant positive et la parité du droit français ,------------------- il faut respecter la hiérachie des valeurs et des compétences de manière absolue ,sinon c’est c’est la décadence assurrée,c’est mortel pour la société .


                                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 10:57

                                                                    Par contre embaucher une femme ,un noir ou un jaune juste pour qu’il y ait présence d’une femme ou noir ou jaune quand bien même si cette personne ,femme ,noire ou jaune est incompétente au détriment d’un homme blanc compétent est de la discrimination qui n’est nullement positive mais au contraire doublement voire triplement négative .

                                                                    Vous semblez affirmer qu’une personne embauchée par sa couleur ou son sexe pour respecter les quotas, sera forcément incompétente.
                                                                    Donc, je réitère ma question, qu’est-ce qui vous prouvera que la personne embauchée dans ce cadre là sera incompétente ?
                                                                    Je doute néanmoins qu’un recruteur ne cherche des employés QUE pour respecter la diversité et les quotas. Ou alors il faut recadrer cet incompétent le plus vite possible...


                                                                  • STEN 23 octobre 2009 21:54

                                                                    Cette mégère à deux enfants : sûrement deux filles, elle leur prépare une place au chaud !

                                                                    C’est très à la mode, ces temps-ci.
                                                                    Si elle avait deux fils elle ne l’aurait pas ouverte comme-ça !

                                                                    • lisca lisca 24 octobre 2009 15:04

                                                                      Il me semble qu’elle a un garçon et une fille. Ultraprotégés, ils n’appartiennent pas au monde des discriminés mais à celui des cooptés et des discrimineurs. Si vous osez comparer leurs mâles à ceux de notre plèbe, ces gens sortiront leurs griffes. Pauves jacques bonshommes pour qui vous prenez-vous ?
                                                                      Mme Lauvergeon s’adresse uniquement à la bande à Nicolas Sarko et à ses women’s. Genre : j’ai bon, là , maître nick et les folles du harem ? J’ai tapé assez fort sur le mâle qui vous ronge ?
                                                                      C’est bête, le peuple a intercepté le discours. Ce n’était pas prévu.


                                                                    • Kaoteknik Kaoteknik 23 octobre 2009 21:58

                                                                      Le problème de la discrimination c’est qu’elle existe et génère trop de débats de ce genre.

                                                                      Dans un monde où la raison existerait, ce genre de débat n’existerait pas.

                                                                      Quant à savoir si Agoravox dérive vers le sectarisme communautaire, c’est un autre débat. Toujours est-il que je préfère venir m’exprimer sur ce site où il est possible de confronter ses idées avec celles de personnes plus « extrémistes » sans qu’il n’y ait de véritable censure. Avoir un dialogue avec des gens qui partagent tous les mêmes points de vue n’apporte rien à la société, ne vous en déplaise lerma.


                                                                      • Woland Woland 23 octobre 2009 22:13

                                                                        « on choisira (...) autre chose que le mâle blanc ».

                                                                        Mon ami, le clown blanc, est vexé.

                                                                        • Jultrand 23 octobre 2009 22:29

                                                                          Pas besoin de voir votre photo pour se douter de votre couleur, ni votre genre.
                                                                          Il est certain que n’ayant jamais été discriminé et naturellement appliquant les même schémas si complaisant pour vous, vous n’avez jamais ressenti ce sentiment, qui est partagé par la majorité de l’humanité, ne pas être dans la norme.
                                                                          Comme cette dame à la tête d’une multinationale.
                                                                          Donc moi je dis bravo Madame !
                                                                          Elle vous fait vivre une expérience nouvelle, mais au vu de votre emportement à cette nouvelle situation, vous perdez votre empathie, vous ne cherchez pas a rejoindre le sentiment des discriminés.
                                                                          J’ai tout de même un conseil, la HALDE a beaucoup de travail pour traité de cas particuliers de discrimination avérés, n’allez pas les retarder.
                                                                          Merci 


                                                                          • Kaoteknik Kaoteknik 23 octobre 2009 22:46

                                                                            A vous lire on serait tenté de croire que vous soutenez une autre forme de discrimination... Pourquoi pas, après l’apartheid, l’humanité aura besoin de nouveaux boucs-émissaires. Si nous, « mâles blancs », devons être le dindon de la farce, qu’il en soit ainsi !

                                                                            Avec de tels raisonnements nous ne sommes pas sortis de l’auberge...


                                                                          • Canine Canine 23 octobre 2009 23:12

                                                                            SI ça peut vous rassurer Jultrand, je suis un mâle Blanc, et je sais parfaitement ce que ça fait d’être discriminé, insulté, et même agressé à cause de sa gueule.


                                                                          • annadalzovo 23 octobre 2009 22:53

                                                                            Si vous appartenez à la classe dominante, vous pouvez faire votre trou sans problème même si vous êtes un mâle blanc.
                                                                            La discrimination c’est pour les pauvres. Regardez Jeannot...S.
                                                                            Ben quoi ? Vous êtes pauvre et blanc ? Ca c’est bête. Les petits blancs, « on » ne les aime pas.... Na, c’est comme ça maintenant et aucune question à poser sinon ça fait « peuple ».


                                                                            • Woland Woland 23 octobre 2009 22:54

                                                                              < Liberté, égalité, fraternité> - ce n’était pas suffisamment clair. Pour être explicite, il fallait ajouter : < parité, mixité, diversité> - ce dont soeur Anne s’est opportunément chargée. De toute façon, la devise est à revoir. Au vu de l’état de la République en ce moment (régime de la banane), il me semble que <Inégalités, précarité, sexualité> (ce dernier terme en hommage à François Mitterrand) serait plus approprié.


                                                                              • Woland Woland 24 octobre 2009 13:13

                                                                                Bien sûr, ce n’est pas François mais Frédéric Mitterrand qu’il faut lire. Si on oublie ce sinistre individu, sa sexualité et ses mensonges, la devise suivante me paraît caractériser la France d’aujourd’hui : « Inégalités, précarité, médiocrité ».


                                                                              • Woland Woland 23 octobre 2009 22:56

                                                                                <Liberté, égalité, fraternité> - ce n’était pas suffisamment clair. Pour être explicite, il fallait ajouter : <parité, mixité, diversité> - ce dont soeur Anne s’est opportunément chargée. De toute façon, la devise est à revoir. Au vu de l’état de la République en ce moment, il me semble que <Inégalités, précarité, sexualité> (ce dernier terme en hommage à François Mitterrand) serait plus approprié.


                                                                                • Pierre Crépeau 24 octobre 2009 00:03

                                                                                  Eh là !!! C’est le syndrome Aphatie ???
                                                                                  Vous pensiez Frédérique, mauvais François... ??? Je ne me trompe pas ?
                                                                                  Le mal est fait... Enfin chacun ses références sexuelles, si vous c’est tonton !!!
                                                                                  Les autres c’est le neveu cul-cul... Ambigüe, non ?


                                                                                • Woland Woland 24 octobre 2009 14:02

                                                                                  Honteux et confus... Je pensais en effet à notre honorable Ministre du Cul ! Le lapsus s’explique sans doute en partie du fait que les deux prénoms commencent par les mêmes lettres, à l’image de toute une série de termes (à titre d’exemples : fricoter, frasques, frimeur, freluquet, fripon, fripouille, fric, froc, frac, fric-frac, frauduleux, frelaté, fruste, frustré) évocateurs soit de l’oncle, soit du neveu, soit des deux à la fois...


                                                                                • Canine Canine 23 octobre 2009 23:05

                                                                                  Merveilleux exemple de conne utile.

                                                                                  Tous les chantres de la diversité ont bien compris avec hypocrisie qu’il fallait précisément s’affirmer « pour » la diversité (afin d’avoir le beau rôle), et surtout pas « contre » le mâle Blanc (ce qui montre qu’on ne veut pas changer le système, mais juste être Kalif à la place du Kalif). Mais la nuance est sans doute trop fine pour un esprit aussi brillant que celui d’Anne Lauvergneon.


                                                                                  • Kaoteknik Kaoteknik 23 octobre 2009 23:13

                                                                                    Je propose aussi : « trahison, discrimination, prison » comme leitmotiv... Mais tellement d’autres termes conviendraient à la situation qu’on pourrait y passer la nuit.


                                                                                    • Echo Echo 24 octobre 2009 06:29

                                                                                      Pas de mâle blanc, sauf si c’est un Sarkozy !


                                                                                      • Internaute Internaute 24 octobre 2009 09:42

                                                                                         Bravo pour cet article. Je l’avais effectivement entendu, mais c’était passé tellement rapidement sans que le journaliste relève ce point que je pensais avoir mal compris.

                                                                                        Il s’est passé qelque-part à un moment donné un événement qui a fondamentalement renversé notre société. On le retrouve cité tel quel dans le mémo d’Areva.
                                                                                        « Si nous voulons une vraie diversité - diversité homme/femme, diversité culturelle, diversité d’origine... » et puis « Cet accord valorise..la mixité professionnelle en tant que facteur d’enrichissement collectif, de cohésion sociale et d’efficacité économique ».
                                                                                        En raccourcis, c’est que je j’appelle le « métissage obligatoire » car c’est bien de celà qu’il s’agit.

                                                                                        Depuis quand le métissage serait-il utile et depuis quand serait-il un facteur d’enrichissement ? C’est exactement l’inverse.

                                                                                        Qui a forgé cette théorie ? Elle a diffusé dans toutes les hautes sphères de la république. Bien entendu Schweitzer l’a faite sienne (celui qui touche des jetons de présence au Conseil d’Administrationde la BNP et qui s’occupe de la Halde). Il y a aussi la vieille Idrac, maintenant au commerce extérieur aprés un passage éclair à la SNCF. Lorsqu’elle était chef du personnel de la RATP elle a passé un décret comme quoi l’embauche était ouverte à tous, sans discrimination, y compris aux étrangers. D’un coup de plume, des milliers de français se sont retrouvés en concurrence déloyale avec la masse d’immigrés que font venir les députés.

                                                                                        Ces élites visent à la destruction de notre société par métissage. Elles se détruisent elle-même par la même occasion mais leur idéologie dépasse leur propre instinct de conservation.


                                                                                        • armand armand 24 octobre 2009 11:12

                                                                                          Internaute :

                                                                                          C’est bien Schweitzer dont une des plus récentes interventions au sein de la Halde signifiait en gros (je ne me souviens plus des termes exacts) que la nationalité n’était plus un critère (nationalité française, s’entend). En somme, il représente très bien cet esprit anti-France dont le but ultime (sous couvert d’empathie généreuse, etc.) est la suppression de ladite nationalité et l’ouverture des frontières.


                                                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 11:24

                                                                                          En raccourcis, c’est que je j’appelle le « métissage obligatoire » car c’est bien de celà qu’il s’agit.

                                                                                          Allez raou !! Métissage obligatoire, déportation, camps de la mort, extermination, ... Qu’est-ce qu’il faut pas lire. La mesure, elle est faite pour que tout le monde ait un accès équitable au travail, parce qu’avant il était quasiment impossible pour des personnes de couleur ou des femmes d’accéder à certains postes malgré leurs compétences. Alors on l’a imposé.

                                                                                          Que ce soit utopique, j’en suis conscient. On voit bien qu’il n’y a pas assez de travail pour tout le monde en France.
                                                                                          Que cette loi soit stupide et inverse doucement la situation, je veux bien y prêter l’oreille.
                                                                                          Mais jouer le couplet violon/harpe sur les méthodes staliniennes de « métissage obligatoire » du gouvernement français, c’est un peu fort de café.
                                                                                          On ne vous oblige pas à baiser et procréer entre personnes d’origines différentes, on veut juste que chacun ait la même chance d’accéder à un emploi. Cela implique que vous allez devoir fréquenter professionnellement des personnes d’origine et de sexe différents.
                                                                                          Cela implique donc un certain abandon du ségrégationnisme... Est-ce si compliqué ?

                                                                                          Cdlmt


                                                                                        • Internaute Internaute 26 octobre 2009 12:30

                                                                                          @Nobody

                                                                                          Inconsciemment vous faites un parallèle entre notre situation et celle des USA ou de l’Afrique du Sud.

                                                                                          Il y a quand-même une différence notable. En France il n’y avait pas (ou trés peu) d’immigrés il y a seulement 30 ans contrairement aux US qui traînent le boulet de l’esclavage depuis leur création ou de l’Afrique du Sud qui est une implantation blanche en pleine terre noire.

                                                                                          On nous a imposé une immigration de peuplement en donnant notre citoyenneté à n’importe qui tout en laissant croire au peuple que le phénomène était sans conséquence pour les français. Dés le début, ceux qui réfléchissaient un peu à l’avenir savaient que la deuxième salve tirée par les politiques contre le peuple français serait de lui dire que puisqu’ils sont maintenant français comme nous ils ont les mêmes droits et c’est exactement ce qui se passe avec toutes les lois contre la discrimination et contre les intérêts français en France.

                                                                                          Sans rien avoir demandé à personne on se retrouve en concurrence inutile et non souhaitée dans tous les domaines - éducation, logement, travail, soins etc. Nos souhaits ne comptent pour rien ; seul le bonheur des autres est important. Vos histoires de suprémaciste et de raciste vous pouvez les garder pour vous car le problème pas là. En fait vous êtes profondément raciste anti-français et ne reconnaissez aux français aucun droits particuliers en France. Vous les mettez d’emblée au même niveau de droit et plutôt moins que le dernier immigré clandestin.

                                                                                          La troisième salve qu’on va nous tirer dessus est celle de l’« identité nationale ». Qu’est-ce que l’identité nationale ? Luc Besson en vient à dire que la Burka est une atteinte à l’identité naitonale mais pour lui, ce concept est strictement géographique. Selon les élites, l’identité nationale française est une abstraction que l’on pourrait définir par des lois et réglements.

                                                                                          L’identité d’une nation n’existe que par le peuple qui constitue cette nation. Quand les africains seront majoritaires chez nous, l’identité nationale sera symbolisée par le chameau, la polygamie, le palmier dattier et le port du voile. Qu’est-ce que s’imagine Besson ? Que l’identité se décrète ? S’il veut défendre l’identité nationale il devrait commencer par défendre la communuaté française en France et cela il ne le fait pas. Sur 300 délinquants de Calais seuls 3 son repartis.

                                                                                          Pour ma part je suis pour la liberté des gens à vivre selon leurs us et coutumes et porter la burka si c’est à la mode dans leur univers. Mais je pense aussi que l’on doit respecter un minmum les françasi qui vivent en France. La France n’est pas une terre d’asile ni une terre promise.


                                                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 26 octobre 2009 14:23

                                                                                          Sans rien avoir demandé, vous allez un peu loin. Vous oubliez un petit peu la libération, grâce aux américains, marocains, algériens, tunisiens, sénégalais et j’en oublie.
                                                                                          Ensuite, voilà la reconstruction de la France où nous avons eu besoin de beaucoup de main d’oeuvre. Sans parler de l’époque de la colonisation, qui fait aussi partie de notre histoire, aussi lointaine qu’elle soit.
                                                                                          Donc considérer la France comme un cocon qui n’a rien demandé à personne, c’est trop facile. Que vous ne vous sentiez pas responsable passe encore, mais la situation est comme ça, nos aînés ont eu besoin de l’aide d’étrangers pour défendre et reconstruire notre pays, un point c’est tout.

                                                                                          Le problème de l’immigration n’est d’ailleurs pas uniquement lié à l’Afrique, ça en dit beaucoup sur votre point de vue. Tant que l’immigration est blanche, tout roule.
                                                                                          Il n’empêche que les ouvriers de chez Airbus se sont déjà foutus sur la gueule entre allemands et français à la cantine, ces derniers étant mieux rémunérés que les allemands...


                                                                                        • Antisthene 24 octobre 2009 10:31

                                                                                          Voici une autre réaction :

                                                                                          Le Groupe d’études sur les sexismes (GES) proteste contre les propos tenus par Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, au journal du soir de France 2, le 16 octobre 2009 :
                                                                                           
                                                                                          « A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme ou bien on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair. »
                                                                                           
                                                                                          Ces propos constituent en effet la revendication d’une double discrimination à l’embauche, selon le sexe et selon la couleur de la peau, totalement en contradiction avec les lois en vigueur.

                                                                                          Il importe désormais que les instances nationales en charge de l’égalité des droits entre les sexes interviennent auprès d’Areva pour vérifier si cette transgression affichée des lois correspond à une réalité, et agissent en conséquence. Faute de quoi la discrimination à l’embauche contre les hommes se trouvera légitimée dans le monde de l’entreprise.

                                                                                          Le président, René Delamaire / g-e-s@laposte.net


                                                                                          • bluelight 24 octobre 2009 10:44

                                                                                            Non ce ne sont pas des élites dégénérées car ce sont des usurpateurs, pas des élites .


                                                                                            • Serge Weidmann Serge Weidmann 24 octobre 2009 10:47

                                                                                              Vos très nombreuses interventions à cet article, dont je vous remercie, montrent qu’il touche, à travers la relation d’un simple fait divers plutôt pittoresque, à quelque chose de profond, d’essentiel.

                                                                                              Il n’est pas pertinent, comme l’ont fait certains, d’instituer un procès de Moscou aux « Identitaires », à votre serviteur et à Agora Vox. Camarades, le jour de gloire est passé, le mur de Berlin est tombé, les vieux réflexes sont périmés.

                                                                                              Si nous voulons comprendre dans quel monde nous vivons aujourd’hui, il nous faut renoncer à le regarder avec les yeux d’autrefois, ceux de l’époque de la guerre froide.

                                                                                              Nous vivons actuellement dans un système mondialisé que je qualifierai de « capitalisme oligarchique ». L’oligarchie est composée des hommes d’État, des hauts fonctionnaires, des chefs de grandes entreprises (dont A Lauvergeon), des journalistes des grands media, des artistes, des professeurs d’Université, des responsables des organismes professionnels et syndicaux, des notables et élus des partis politiques traditionnels (de l’UMP au PC chez nous), autour desquels gravitent des lobbys de tous poils.

                                                                                              Les pouvoirs, légaux ou pas, qu’ils se sont octroyés, bafouent constamment la démocratie et les peuples. Pour que la classe moyenne, qui finance leurs ébats, continue à abonder la cagnotte sans se révolter, les oligarques ont eu recours à plusieurs moyens de « zombification » du peuple :

                                                                                              - l’abrutir par le pain (l’État providence) et les jeux (promotion de la Fête sous toutes ses formes : voir Philippe Muray et son homo-festivus)

                                                                                              - le noyer dans l’immigration étrangère de masse qu’on n’a pas pris la peine d’assimiler (assimiler à quoi d’ailleurs, l’idéal de vie de cette classe dirigeante étant celui du nomade apatride en avion, de l’individu sans racine qui parcourt la planète pour participer à des colloques, donner des cours, faire des affaires et pour qui tout se vaut)

                                                                                              - l’avilir en le culpabilisant dans une repentance sans fin. La phrase d’A. Lauvergeon s’inscrit dans ce schéma ; c’est pourquoi ceux qui en ont marre de battre leur coulpe l’ont épinglée. Certains hommes blancs ne sont pas disposés à sangloter éternellement et à se fondre dans la grisaille de la « diversité. »

                                                                                              - lui interdire de poser les vrais problèmes : immigration, déficits des caisses des états, crise de l’école, chômage et appauvrissement des nouvelles générations. Pour ce faire, on le conditionne à lutter contre de fausses catastrophes : réchauffement climatique, grippe A…

                                                                                              Comme nos partis politiques traditionnels du centre mou au centre dur : UMP, Modem, Verts, PS, PC, participent à ce consensus, étonnez-vous après cela que les vrais contestataires du système soient aux extrêmes !

                                                                                              Ils le sont, comme l’ont été, autrefois, radicaux, socialistes et communistes avant de se recentrer et de ne plus intéresser grand monde. D’où la montée des votes protestataires (FN, extrême gauche) ou des abstentions ou des votes rejets (Non à l’Europe).


                                                                                              • armand armand 24 octobre 2009 11:16

                                                                                                Je propose qu’on condamne Anne Lauvergeon à écouter en boucle « Sweet Home Alabama », composé par le groupe Skynyrd en réponse au « Southern Man » de Neill Young...


                                                                                                • armand armand 24 octobre 2009 11:31

                                                                                                  L’Auteur :

                                                                                                  Petit rectificatif quand même - s’il y a une catégorie qui n’a absolument aucun pouvoir dans le nouveau système sarkozéen, relayé par la Vestale Pécresse dans le supérieur, c’est justement le professeur d’université.
                                                                                                  La moindre petite trentenaire fraîchement émolue de son concours, inscrite sur une liste syndicale et donc « élue » (comme Jean Sarko) au CA détient dix fois plus de pouvoirs que le prof le plus chevronné.
                                                                                                  Et elle aura à coeur de promouvoir celles qui lui ressemblent.
                                                                                                  C’est bien cela la Sarkozie - la cooptation tient lieu de compétence, et la fonction élective donne le droit de dynamiter, contourner, supprimer tous les corps constitués, hiérarchies naturelles, institutions traditionnelles.


                                                                                                • vince 24 octobre 2009 15:12

                                                                                                  Assez révélateur la déclaration du bloc.

                                                                                                  "Le Bloc identitaire demande à tous les syndiqués à la CGT de rappeler à leur direction que la tradition ouvrière française n’est pas celle de l’aide aux travailleurs étrangers, ni de la « lutte contre toutes les discriminations », mais celle de la protection du travailleur français"

                                                                                                  Égale à eux-même, combattre le racisme par le racisme et la discrimination par la discrimination. Puis de toute façon ce groupe juge légitime la discrimination faite aux autres minorités.

                                                                                                  Juste un cloaque de suprématiste, racialiste et j’en passe (bien qu’ils s’en défendent, mais dans leurs forums c’est tout le contraire)

                                                                                                  En tant que mâle blanc, pour rien au monde je ne souhaiterais bossé pour AREVA qui a un réel mépris pour l’ensemble des êtres-humains. Rien qu’à voir ce qui se passe au Niger avec la contamination des eaux et des sols, aucune protection faites aux ouvriers qui bossent dans les mines d’uranium enfin aucune aide et suivis médicale des personnes contaminées, donc Lauvergeon peut faire n’importe quelle politique de la diversité cela ne gommera pas les crimes que sa boite commet.


                                                                                                  • franc 26 octobre 2009 18:12

                                                                                                    Nobody ,il me semble que vous y mettiez de la mauvaise foi pour comprendre ce que je dis qui est pourtant clair quand j’affirme la supposition d’incompétence et non la nécessité d’incompétence dans la conditionnelle restrictive suivante :---------------- « quand bien même si cette personne ,femme ,noire ou jaune est incompétente au détriment d’un homme blanc compétent »


                                                                                                     Par cette conditionnelle je n’ai nullement affirmé qu’une personne employée dans le cadre du quota est nécessairement incompétente ,mais seulement affirmé que SI une personne incompétente quelle que soit d’ailleurs sa race ou son genre est embauchée dans le cadre d’un quota à la place d’une personne compétente disponible quelle que soit sa race ou son genre ,alors il ya discrimination et non pas positive mais doublement voire triplement négative .

                                                                                                     Et ceci est d’autant moins ambigü du fait que j’ ai écrit explicitement juste avant que :

                                                                                                    « Embaucher un noir ou un jaune à compétence égale avec un blanc n’est pas de la discrimination positive »


                                                                                                    Il

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès