• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Anne Nivat et la tentation communautariste

Anne Nivat et la tentation communautariste

Le livre d’Anne Nivat représente sans doute l’un des meilleurs documentaires sur la France périphérique, trop souvent absente des média. La bienveillance et l’investissement de cette grande journaliste permettent d’approcher très près de cette réalité que l’on peut ignorer. Elle consacre une grande partie du livre aux tensions communautaires, avec un regard assez engagé.

 

Des individus et du projet de société

Anne Nivat note plusieurs fois que la conception française de la laïcité est mal comprise par les étrangers, notamment musulmans et elle essaie de l’expliquer. Sa bienveillance et son humanisme semblent la pousser vers le multiculturalisme : « notre capacité d’aveuglement et de surdité, cette propension à vivre les uns à côté des autres sans vouloir vraiment se connaître me paraissent immenses (…) Serions-nous résignés à vivre séparés et irrités ? Pour l’heure, il semblait plus raisonnable et réaliste d’accepter l’idée que notre société, par essence ‘multiculturelle’, soit de facto ‘une société sous tension’, ainsi que l’analysait avec pertinence Christophe Guilluy(…) Les Occidentaux, c’est bien connu, sont toujours prompts à célébrer la différence, mais, ils ne s’intéressent pas beaucoup à ce qui n’est pas eux  ». 

Dans la lignée de Guilluy, elle évoque Christophe, qui « détaille cette peur saisissant le petit Blanc vivant au quartier, tout simplement parce qu’il s’y trouve en minorité  » et ceux qui envisagent de devenir musulman « tout simplement pour ne pas être différent : ils pensent que parce qu’ils seront musulmans, rien ne pourra leur arriver  ». Pour elle « ce phénomène de conversions, qui reflète une soif d’encadrement de la jeunesse, devrait être analysé en profondeur ». Pour elle, la religion remplit un vide en notant que les convertis ou born again sont plus extrêmes. Elle poursuit : « je me fais la réflexion que les plus alcoolisés, les plus en détresse, les moins en bonne santé sont ‘les nôtres’, des Blancs  » alors que les immigrés sont « encore emplis d’une force qui pourrait déplacer des montagnes  ».
 
La question du voile occupe une place importante. Elle évoque Leïla, une Tchétchène enceinte de son quatrième enfant pour qui « ce que les gens ne saisissent pas, c’est que mon voile, c’est ma différence. Il est mon identité. Donc j’y tiens. C’est tout ce qui me reste ! ». A Evreux une femme lui dit, au sujet du voile : « ces femmes sont libres et choisissent de s’enfermer ! Elles ont la possibilité de s’épanouir et elles se ferment  ». Contrairement à d’autres épisodes, l’auteur prend leur défence en lui demandant si « ces jeunes filles se sentaient plus libres en portant le voile ? », soulignant que les femmes voilées des pays étrangers « sont parfois heureuses dans leur mariage, en tout cas, autant qu’on puisse l’être  ». Au global, elle donne largement la parole à des femmes qui défendent le port du voile, au nom de leur liberté, évoquant une assistante scolaire qui « se voile au sortir de l’établissement, parce qu’elle assume son choix et en est fière. Ce voile l’aide à vivre ».
 
Elle évoque ces quartiers où bien des femmes portent le hijab ou le niqâb, et cette jeune fille convertie en terminale, venant d’un milieu catholique, qui porte un hijab gris, qui, par le fait que cela lui donne une identité musulmane, la protège de la convoitise, la « libérant  » (sic). Pour l’auteur « son discours, majoritaire parmi les femmes voilées, n’est quasiment jamais relayé dans les média ». Elle note cependant que « s’il est un sujet qui fâche en France, et dont la complexité n’est pas comprise par les migrants musulmans, c’est bien celui-là !  » et note « qu’ils peinent à accepter les lois françaises sur le sujet ».
 
Pour l’auteur, « on aurait jamais dû mettre les immigrés entre eux  ». Mais elle dénonce aussi les propos de Valls sur « l’asservissement de la femme qui porte un burkini », s’appuyant sur la critique du New York Times, qui y voit un paternalisme et un moyen de détourner d’autres débats plus importants : chômage, croissance, terrorisme. Elle s’indigne : « comme Manuel Valls avait-il pu asséner de telles affirmations ? Comment pouvait-il se permettre de telles généralisations ? Qu’en savait-il ?  ». Mais elle évoque aussi cette femme, française de souche, militante de gauche, qui dit avoir peur que ses filles tombent amoureuses d’un musulman qui leur impose une nouvelle vie. Et à Ajaccio, elle rapporte la crispation provoquée par le voile. Pour elle, « se questionner sur l’identité, c’est tester son degré d’ouverture, c’est montrer qu’on résiste à la tentation de la fermeture. En abordant l’identité corse, on s’approche du fantasme (…) L’identité française tend à se fondre dans un espace européen à faible identité, d’où cette sensation de dilution propre à générer des angoisses existentielles  ».
 
Ce discours est connu, c’est celui de Macron, The Economist et du patronat. Réduire le débat public à un débat entre les ouverts et les fermés, par le jugement de valeur que cela représente, quand cela est fait par ceux qui se disent ouverts, n’est-ce pas montrer qu’ils sont fermés et non ouverts aux opinions des autres, qu’ils rejettent par principe, dogmatiquement  ? En outre, ce discours, probablement porté par une vision assez mondialiste de l’humanité, oppose de manière superficielle l’identité à l’ouverture. Pourquoi avoir conscience et être fier de son identité rendrait-il fermé ? Il me semble au contraire que ce sont ceux qui se sont éloignés de leur identité qui sont bien plus fermés à l’égard de l’autre, cherchant justement à l’éviter le plus possible. Dommage qu’elle n’ait pas noté ces paradoxes. En somme, son livre, s’il présente sans doute un portrait très juste de la France périphérique, reste peut être trop angélique et conformiste dans sa dimension politique, quand celui de Gérald Andrieu savait aller beaucoup plus loin.
 
Et même si elle saisit bien les interrogations des uns et des autres sur la religion musulmane, je ne partage pas du tout son point de vue sur le voile. Je crois que sa bienveillance et son humanisme la poussent dans les bras du multiculturalisme et de l’acceptation de pratiques pourtant contraires à nos valeurs, et qui remettent pourtant profondément en cause l’évolution du statut de la femme dans la société française. Car comment penser que le port du voile se fait d’abord pour de bonnes raisons. Entre les femmes qui sont contraintes de le porter (mais qui ne l’avoueront pas facilement) et celles qui le portent pour leur sécurité (ce qu’elles ne devraient pas avoir à faire), le jugement d’Anne Nivat me semble trop influencé par ses rencontres individuelles : même Libération avait montré les limites de l’angélisme… Il en va de même pour la question des migrants, où elle penche clairement vers un accueil dont on voit mal les limites, ignorant les effets économiques (coût pour la société, et déséquilibre du marché du travail en faveur des entreprises), alors même qu’elle pointe une partie des tensions que cela produit dans la société.
 
Même si j’ai de profonds désaccords avec elle, je tiens à remercier Anne Nivat pour ce remarquable travail en profondeur de description d’une réalité trop souvent ignorée, quand elle n’est pas effleurée de manière totalement superficielle. Je suis convaincu qu’elle a sans doute dressé l’un des meilleurs portraits de cette France périphérique, du point de vue des individus, à défaut de l’avoir fait du point de vue de notre corps politiquecomme l’avait si bien fait Gérald Andrieu.
 
Source : « Dans quelle France on vit  », Anne Nivat, Fayard

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • leypanou 24 février 11:51

    Il en va de même pour la question des migrants, où elle penche clairement vers un accueil dont on voit mal les limites : le jour où on l’obligera à en prendre chez elle et à ses frais personnellement, elle changera d’avis.

    Et cela est valable pour tous ces pseudo-humanistes comme SOS Méditerranée qui pensent résoudre le problème des 100 millions d’Éthiopiens -ou Érythréens, Soudanais, etc, etc- « maltraités » chez eux.


    • mmbbb 26 février 20:18

      @leypanou les migrants c ’est simple il suffit de bétonner le Larzac ( Bove ) et les Alpes maritimes ( Herrou ) Ces paysans dont leur activite ne semble pas trop les occuper sont pour une immigration massive donc le larzac est vaste et les alpes maritime aussi . Mais Bové braillera parce que comme les eoliennes il ne veut pas cela chez lui. C est là ou le bât blesse . Se donner bonne conscience en voulant faire l ange .Par ailleurs comme l Afrique connaitra une forte croissance demographique et sera toujours en proie a des instabilités politiques, les africains seront receptifs aux signaux d autant plus que les filières semblent tres bien organisées. Les ONG sont les idiotes utiles de ces mafias mais je pense qu autant pour eux que pour nous cela risque de mal se passer


    • Agafia Agafia 27 février 01:25

      @leypanou

      Mille fois OK avec vous.

      Elle nous emmerde la Nivat et ses potes de la même engeance. 
      ça vit dans le XVIe dans un immeuble nickel et sécurisé, avec résidence secondaire dans une campagne luxueuse pour « décompresser » le week-end, ça prend le taxi et ça ne fout jamais un pied dans le métro, ça fout ses gamins dans les écoles et lycées privés à 12 000 balles l’année minimum et ça vit totalement déconnectée de la réalité du smicard
      ( et je suis sûre,en ^plus, que ça ne fait jamais la vaisselle ^^ ...)

       et ça veut nous donner des leçons d’humanisme et tout le toutim ????

      Qu’elle aille se faire F****E !!!!!!!

      Ce genre de journaleux sans objectivité me gonfle à bloc ! 

      Surtout elle, surtout depuis son prix Albert Londres reçu pour son bouquin « chienne de guerre » sur la Tchétchénie, et pourtant j’avais au départ aucun à priori et une certaine admiration pour elle d’avoir eu le courage d’aller sur place sans autorisation pour rendre compte .... mais au final, rien à voir avec une Anna Politkovskaïa, qui était, Elle, une vraie journaliste digne de ce nom.

      Bref, qu’elle nous lâche la grappe la Nivat et qu’elle aille vivre dans le 9.3... Et on en reparlera !

    • antiireac 24 février 13:29

      De toute façon la France voir le monde occidental est foutue devant la poussée du monde africain mais surtout par la décomposition des démocraties occidentales rangée par le pseudo féminisme et la politique pseudo européenne.


      • antiireac 25 février 09:36

        @antiireac
        ...rongée...


      • Doume65 24 février 14:16

        « comment Manuel Valls avait-il pu asséner de telles affirmations ? Comment pouvait-il se permettre de telles généralisations ? Qu’en savait-il ? »

        La généralisation est une attitude inconsciente de laquelle il est bien difficile de sortir. Du reste, celle qui la dénonce a également du mal à en sortir lorsqu’elle affirme :
        « Les Occidentaux, c’est bien connu, sont toujours prompts à célébrer la différence, mais, ils ne s’intéressent pas beaucoup à ce qui n’est pas eux »

        Les qualités (dans le sens de caractéristiques) sont, à mon avis, universellement partagées et n’appartiennent pas à une ethnie. L’erreur qu’on fait souvent est d’essentialiser une personne à son origine ou sa religion. Ce préjugé est souvent aussi puissant que celui que peuvent imprégner une religion ou une idéologie. Par exemple, lorsque quelqu’un assimile musulman et islamisme, ou juif et extrême droite palestinienne, il sera bien plus en dehors de la réalité que ces musulmans ou juifs qui comprennent le monde à travers une baie vitrée souvent bien plus large que la petite fenêtre de leur religion. Pareil bien sûr pour les chrétiens, mais là, dans nos habitudes, on ne se pose pas de question tant ça nous semble évident. Comme si, à l’instar de ce qu’imagine Macron, nous n’étions pas nous-même notre propre culture, et qu’elle ne peut de ce fait nous influencer.


        • mmbbb 26 février 20:25

          @Doume65 vous vous trompez de problematique, en l occurrence il s agit de la loi du nombre. De facto il existe un seuil au dela duquel l integration n est plus possible Ne pas vouloir voir que les pays europeens se balkanisent et ne pas accepter que demain les generations seront certainement en proie a des violences Les premices sont la notamment dans les banlieues Lorsque l ’essai « les territoires perdus de la republique » etait sorti , son auteur fut raillé Ces territoires comme en Belgique et Espagne ont servi de bases arrières aux auteurs des attentats . Donc continouons ainsi et perdons nous dans des debats philosophiques.


        • gerard JOURDAIN 24 février 14:18

          quand on regarde le bout de son doigt, on ne voit pas la lune.

          voilà en synthèse, la situation de cette femme.
          elle ne mesure pas la déstabilisation des cultures.
          l’histoire nous apprend pourtant que les guerres et guerres civiles naissent de cette problématique.



          • antiireac 24 février 14:34

            Je vois mal le futur de notre pays qui n’a pas réussi à assimiler ces minorités venus d’Afrique et qui sont en train d’imposer leur habitudes leur culture à la majorité et ce malgré leur présence depuis plusieurs générations.



            • Esprit Critique 24 février 16:39

              Cette Nivat :

              Elle ne comprend rien ?

              Ou fait-elle semblant de ne pas comprendre ?

              That is the question !

              La Laïcité, la liberté absolue de conscience suppose une société ou les dogmes religieux ne sont opposables a personne. L’islam est un foutoir d’absolutisme, une Chappe de plomb dégoulinante, les menace et la punition généralisées, qui abrutit et soumet, et détruit toutes libertés d’être chez l’adepte : Le voile, le Hallal, le ramadan, les prières surveillées, l’apostasie etc ... tel est la réalité.

              Une gamine au collège qui rentre dans sa cité le vendredi n’a plus accès a ses chaussures et a ses vêtements jusqu’au lundi matin, elle reste enfermée en Pyjama.

               Alors oui, sur le chemin du collège cette « Nivat » peut être assez monstrueuse pour raconter que le voile Libére !

              Qu’elle se convertisse et parte en Arabie ....


              • antiireac 24 février 18:31

                @Esprit Critique
                Ça fait longtemps que la laïcité ne représente plus rien dans nos banlieues peuplées des migrants qui cultivent le séparatisme avec les autochtones  en pratiquant une religion rigoriste qui n’est pas soluble dans la culture environnante.


              • Esprit Critique 24 février 18:56

                @antiireac
                L’Islam n’est compatible avec rien. Même pas avec lui-même.

                 C’est pas des Sunnites et des Chiites en train de s’égorger qui diront le contraire.


              • antiireac 24 février 20:31

                @Esprit Critique
                Il faut quand même être vigilent 

                souvent minoritaire les musulmans ont réussi a imposer leurs points de vue

              • mmbbb 26 février 20:29

                @antiireac parce que nous n avons plus le courage de s opposer et le relativisme culturel a fait des degats Voir le Burkini dont le conseil d etat a accepter le port Meme les institutions donnent un message brouille.


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 février 16:47

                Les mea-culpa, les changements de stratégie, les discours envoûtants... ça ne marche pas, ça ne marche plus !!! MÊME UNE JEANNE D’ARC SÉNÉGALAISE posée sur chaque estrade de chaque institution mariannesque ne pouura plus envoûter les indigènes de France, de France d’en bas, de France d’Outre mer et de France d’outre merde ! 


                Ce qu’elle dit cette journaliste, je l’avais déjà dit des milliers de fois depuis 2001 à ce jour. La France étant le pays de l’orgueil, du racisme, de la prétention démesurée ; la France étant la fille aînée du Clavaire et championne du dénigrement : ELLE EST MAUDITE !

                En croyant avoir fait le plein des « terrorisés » drainés depuis l’Afrique et l’Asie, missieu Macron réforme déjà la « La Loi de la sélection humaine que pratiquait l’OFPRA »et veut fermer tous les orifices... 

                L’Hexagone verra autant de fissures que de peuples détruits par la politique macabre de l’Elysée, missieu Macron est programmé pour qu’aucun acquis social ne soit préservé, il terminera le travail commencé par les héritiers de Di Goule de puis le Sorcier Chirac à missieu Macron-Pharaon assis sur sa pyramide pointue ! 

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 février 17:12

                  @Vraidrapo

                  Je ne pourrais jamais expliquer aux Français ???

                  Combien de fois dois-je répéter que le colonialisme français en Afrique du Nord a échoué en « Algérie », je ne parle jamais du « colonialisme », JE PARLE DU TERRORISME APPLIQUÉ AU MOMENT OU LA FRANCE SE SAVAIT QU’ELLE AVAIT ÉCHOUÉ... A RESTER DÉFINITIVEMENT ! Mais le chameau Di Goule en détruisant l’Afrique du Nord a du coup miné l’avenir de la France. L’impossible indépendance « algérienne » sera la ruine de l’indépendance française !

                • gerard JOURDAIN 24 février 16:58

                  @ANTIREAC


                  + 1 POUR LE LIEN




                  • Eric F Eric F 24 février 19:09

                    « mon voile, c’est ma différence. Il est mon identité. Donc j’y tiens. » On peut considérer ce propos comme recevable si l’on accepte cette notion d’identité collective à différents niveaux, et notamment une identité française au delà des diversités. Il peut y avoir donc des contradictions d’identités entre celle d’un groupe donné, et celle englobante du peuple français -on le voit pour le question des traditions exogènes, mais aussi par exemple dans le cas de l’identitarisme corse (le multiculturalisme mentionné au début de l’article englobe aussi les régionalismes).


                    • Attilax Attilax 24 février 19:10

                      Le gros problème, c’est qu’on est lentement passé de l’intégrationnisme au communautarisme. D’abord en regroupant les gens par ethnies dans de nombreux HLM, ce qui a autarcisé les communautés concernées, puis ça a ricoché sur l’école, l’hôpital, etc... Donc aujourd’hui, ce n’est plus l’intérêt général qui préside, mais l’intérêt des communautés, voire des minorités. Hommes contre femmes, hétéros contre homos, occidentaux contre moyen-orientaux, moyen-orientaux contre juifs, Vegans contre carnivores, la liste est interminable : nous sommes tous dé-intégrés. En cassant l’idée même d’intégration, on casse le modèle français qui était assez unique et qui marchait pas trop mal. Ce n’est pas que les nouveaux venus soient moins intégrables qu’avant, nous avons intégré toutes les vagues d’immigrations de notre histoire, c’est que la France a abandonné ce rôle il y a déjà un moment et que la vague ininterrompue et d’une ampleur sans précédent qui nous est imposé par l’UE rend définitivement caduque cette possibilité. L’unité à travers l’identité et la culture française était pourtant une bonne solution au racisme et au vivre-ensemble, mais avec un président de la France qui « connaît pas la culture française », c’est mal barré...


                      • antiireac 24 février 19:42

                        @Attilax
                        Ce qui ne va pas c’est la surpopulation (6à 7 millions des musulmans ) de ces migrants qui se retrouvent entre eux dans les banlieues où souvent ils sont majoritaire.

                        La population du cru est par contre malade du chômage de décisions à l’emporte pièce des différents gouvernements et voilà un mélange parfait pour couler toute la civilisation qu’on a mis de centaines d’années pour construire. 


                      • Eric F Eric F 24 février 21:16

                        @Attilax
                        Il y a toujours eu des divisions dans la société, Armagnacs contre Bourguignons, catholiques contre huguenots, révolutionnaires contre monarchistes, dreyfusards contre anti-dreyfusards, bourgeois en chapeau contre ouvriers en casquette, collabos contre résistants, droite contre gauche... Les divisions actuelles sont moins politiques et sociales qu’il y a cinquante ans, mais davantage sociétales et ethnoculturelles.


                      • antiireac 24 février 22:06

                        @totrob
                        Un jour peut être comme au Liban une confrontation sanglante éclatera entre 2 communautés .

                        Mais les français ont un autre problème de taille àrégler
                        Les dysfonctionnements de la gouvernance qui n’arrive pas pas à résoudre les problème du moments et notamment le chômage,le terrorisme la perte d’identité des hommes qui sont acculés de plus en plus à des tâches subalternes ,les lobbys de tous genres qui font avancés les pions en leurs faveur notamment les féministes qui sont autant les filiales des LGTB pilotés par l’étranger,les EU


                      • Attilax Attilax 25 février 11:26

                        @Eric F

                        Tout à fait !


                      • jesaispas jesaispas 24 février 22:15

                        La laïcité, la culture un concept pour les sociétés riches, un luxe, tout comme la liberté d’expression.
                        Ds un monde ou la dermographie explose en parallèle avec la pauvreté, les guerres, les famines et immigration massive, nos sociétés ne peuvent se préserver et s’effondrent tout simplement avec le monde, ds sa globalité, rien de surprenant ?

                        Probablement les castes des hautes sphères devraient survivre a ce désastre, ils s’y préparent de toute évidence.
                        https://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-numerique/pourquoi-les-millionnaires-de-la-silicon-valley-se-preparent-la-fin-du

                        De mon cote je n’ai qu’un seul objectif , rester en phase avec les préceptes du Christs, en voulant sauver ta vie tu l’as perdra, et donc probable que moi et ma famille la perdront très vite,
                        Maintenant je ne suis pas croyant et encore moins religieux, les religions sont des comtes, assez violents, pour les adultes, qui ne peuvent concevoir leur finite, comment le pourrait-il ?


                        • antiireac 24 février 22:33

                          @jesaispas
                          Bref vous pensez comme moi que les civilisations risquent de s’effondrer au profit peut être des plus pauvres .

                          En tout cas c’est sûr les pauvres sont de plus en plus nombreux et frappent à la porte des états les plus riches et bientôt ils ne frapperont pas mais enfonceront les portes pour piller et voler ce qu’ils leur revient du droit du plus fort et en plus installeront leurs us et coutumes sur nos terres.

                        • Ouam Ouam 25 février 06:55

                          @antiireac
                          +1 a toi et +1 a jesaispas aussi
                          ca va tres tres tres mal finir...
                           
                          une précision au passage, suis de nature plutot optimiste.
                          c’est pour dire...
                           
                          Seul les peuples unis s’etants un peu préservés et qui onts gardé une unité:cohésion sociale et civilisationnele forte s’en sortirons peut etre ?


                        • Eric F Eric F 25 février 09:55

                          @antiireac
                          « les civilisations risquent de s’effondrer au profit peut être des plus pauvres » Contrairement aux idées reçues, l’Afrique a actuellement un taux de croissance double du nôtre, et elle entre de plus en plus dans la « civilisation globale ». La recherche de meilleures conditions de vie provoque les flux migratoires bien davantage que les drames humanitaires (celui de Syrie est réversible, les réfugiés des camps de Jordanie ou de Turquie retourneront lors de la « reconstruction », alors que ceux d’Europe se seront entretemps enracinés), mais le gap décroitra comme cela a été le cas avec l’Asie -au passage, ce que chacun constate mais qui n’est jamais écrit nulle part, c’est que Européen de base s’appauvrit, il y a un lent nivellement mondial en bas de la pyramide, et un rapide accroissement tout au sommet-. .


                        • hervepasgrave hervepasgrave 24 février 22:38

                          Bonsoir,
                          C’est phénoménal les gens qui ne connaissent rien de la vie ,la propension a dissiper de la merde pour vivre tranquillement,se faire du pognon et un nom.Des vrais héros a l’exemple de cet article consacré a cet auteur !! De mon avis personnel,nous ne sommes pas sorti de la mouise.
                          Alors pour faire simple (je vais essayé cette fois) IL n’y pas si longtemps de cela je n’étais pas loin d’Évreux.J’étais à Dreux. Je me suis retrouvé en déplacement et le midi je mangeais sur mon chantier et le soir après une dure journée,je voulais au moins manger sur une bonne table (entendu par ,une table de repas fourchettes..) Mais le seul endroit proche et accessible c’était une cafétéria. Il n’y avait que quelques rares gars en déplacement tout comme moi.Une grande salle désertique ,mais avec tous les soirs une dizaine de personnes « immigrés comme dirait l’auteur » ils ne consommaient qu’un café et restaient là jusqu’à la fermeture.Et pour être honnête je n’étais pas dans mes petits souliers.Je n’ai rien a dire,mais je n’étais pas vraiment a l’aise .Il y avait toujours comme une ombre terrifiante qui planait.Imaginée madame l’auteur illustre et reconnue dans les sciences humaines comment et dans quel état psychologique travaillaient ces serveuses isolées, a l’écart.Eh ! c’était et c’est encore de ces saloperies de petites gens et qui plus est laic.Que vous voulez juger !!
                          Oui ! cela fait désordre dans un pays ou les dirigeants et possesseurs(ceux qui ont les pouvoirs politiques et financiers.Cela c’est pour expliquer le contexte réel et qui date de. ???...) sont majoritairement catholique.Oui !oui c’est assez marrant de mettre cela sur le dos de Macron car il ne fait parti que de votre classe sociale et au mêmes mœurs ! Des exemples j’en ai plein de vécu et il faudrait descendre dans la rue et devant une foule pour voir qui vends quoi ! ah ! monsieur,quel chance de vous adresser devant un public convaincu.Je vais vous conter une petite anecdote pour cet exemple.Quand je suis rentré a Rouen pour aller travailler sur un autre chantier quelques jours.Un de mes compagnon de travail,après lui avoir conter mes fins de journées glauques,m’expliqua avoir passé son enfance et ces études dans ce coin.Il me dit cette phrase qui ne devrait pas vous surprendre ,pas plus que l’auteur si elle était au bout de ce fil de commentaire.
                          donc,il me disait que c’était normal car les gens du coin disent ! « c’est normal ici c’est Alger-marseille-Dreux ». Mais si je ne suis pas raciste ,je dis fort et le redirais jusqu’à ma mort nous sommes et laïc depuis la naissance, et nous avons été instruit du comment et du pourquoi.Il serait pour vous difficile de montrer l’intérêt et la raison de cette ampleur médiatique intense et incessant.Qu’elle utilité,l’argent ??
                          Maintenant s’il y a autant d’étranger en ce moment.Il faudrait en rechercher les causes .A savoir comment ils sont arrivé de bonnes grâces ici,pourquoi ils sont bloqués,parqués etc etc . Le but soyez francs ,annoncez la couleur Monsieur d’Harblay.En fait je parles pour certainement une majorité de personnes qui n’osent pas le dire haut et fort.C’est dire l’état de notre démocratie.Mais pour autant ce nombre de personnes que vous devriez étudier de prêt pour vous instruire.Mais sur ce coup là ,je ne doute pas que vous le sachiez parfaitement.
                          Moralité c’est inciter le racisme dans un premier temps et l’attaquer dans un deuxième.Si cela ce n’est pas de la planche savonneuse,alors quoi -tesce ??? Les gens deviennent ou redeviennent raciste par la force des choses.Ceux qui le sont le sont d’emblée et sur tout et tous jusqu’à la fin de leur jour. C’est vraiment quelque chose « le commerce a notre époque ??!! »cestpasgrave cela vendra votre article et renforcera vos liens.Que du bonheur !


                          • antiireac 24 février 23:32

                            L’islam est un problème français



                            • hervepasgrave hervepasgrave 25 février 15:21

                              @antiireac
                              Bonjour, Tu es assez marrant dans ta réaction et simplissime de réponse par une vidéo.La réalité n’est pas ce que tu vends,surtout par l’intermédiaire de RTL.Mais bon ! tu es certainement un grand personnage, avec une vu objective !
                              Pour ma part le problème est-il Français ? ou plus réellement du pouvoir Français ? La journaliste commence son intervention par « comment le nouveau gouvernement va traiter de ces relations avec le monde musulman,les soit disant terroristes et engeances démoniaques ! .Cette journaliste a ne pas en douter doit tous les soirs siroter de bons apéros ,brunch... Honnête la belle ??
                              En réalité ce nouveau gouvernement n’agira que comme la multitude des autres gouvernements précédents et pour les mêmes intérêts.Maintenant la France en tant que telle ! que pense t-elle.C’est là le nerf de la guerre et de la réussite de la désinformation sur la pollution des esprits.Et a bout du compte cela résulte en quoi.La haine,les guerres injustifiées, les lois dignes des sociétés totalitaires ,des dictatures que vous déplorez ailleurs ,mais au grand Dieu »pas ici !" C’estpasgrave nous n’avons pas fini dans voir des vertes et des pas mures.


                            • nemuyoake nemuyoake 25 février 04:12

                              Ce communautarisme grandissant en France (les riches, les bobos, les cités, les religions etc.) est l’une des raisons pour lesquelles j’ai quitté la France pour le Japon. Il n’y a plus de projet commun, chacun ne pense qu’à son nombril, à écraser l’autre pour ses propres intérêts.

                              Au Japon, je suis une étrangère, mais tant que je respecte les lois et les coutumes du pays, je suis la bienvenue. Je n’impose pas ma façon de travailler « à la française », je fais en sorte de gérer les interactions sociales à la japonaise et quand on me dit que ce que je fais n’est pas adapté/souhaitable/correct, je remercie comme il se doit mon interlocuteur de me l’avoir signalé et je modifie mon comportement en conséquence.

                              Je dois me conformer au point de perdre une certaine liberté, mais en échange, je peux participer à un projet commun de vie en société cohérent et stable. J’en ai déjà souvent parlé dans mes articles sur Agoravox et on aime ou on aime pas, on adhère ou on adhère pas à l’idée, mais c’est ce que j’ai choisi et je ne le regrette absolument pas.

                              J’espère sincèrement que la France redeviendra un pays avec un peuple uni, chaque individu comprenant qu’il fait parti d’un tout et que ses actions ont des conséquences sur le bien être des autres, et que parfois il faut savoir faire preuve d’un peu de constriction, de retenue, au lieu de vociférer à tout va à propos de ses droits, mais jamais de ses devoirs.


                              • Ouam Ouam 25 février 07:05

                                @nemuyoake
                                Ne bougez surtout pas d’ou vous etes, vous y etes bien.
                                Ouam,


                              • antiireac 25 février 07:49

                                @nemuyoake
                                J’espère sincèrement que la France redeviendra un pays avec un peuple uni


                                Il n’ya plus aucune chance que le peuple français redevienne ce qu’il a été avant .
                                Le peuple français sera un autre peuple ,un nouveau peuple avec tous les soubresauts que cela comporte. 
                                Ce ne sera pas simple il y aura surtout des pertes d’identité du peuple français .
                                On pourra sans doute plus critiquer l’islam sur AV et on fêtera sans doute des fêtes musulmanes.


                              • hervepasgrave hervepasgrave 25 février 15:29

                                @nemuyoake
                                Bonjour, a force de gueuler ou de critiquer comme un c..Il ne faudrait surtout pas que je manque de faire quelques félicitations sur un bon mode de penser et d’agir et au minimum de déclarer.Tu résumes bien le problème qu’il y a en France.Maintenant il faudrait peut-être en chercher les détails et les causes.Pour ma part c’est simplement la lâcheté qui gouverne la conscience citoyenne Française.C’est pour ma part bien pire que de l’acceptation sans réflexion,mais cestpasgrave ,demain sera un jour nouveau.Les conséquences se feront tôt ou tard ressentir.Mais c’est déplorable car il y aura de la casse qu’il n’est pas facile d’analyser pour un bougre comme moi.


                              • Agafia Agafia 27 février 01:45

                                @Vraidrapo

                                Mes arrières grand parents, russes blancs (cosaques pour être exacte) sont arrivés en 1921 avant d’être tués ou envoyés en camp comme la plupart du reste de la famille.

                                Ils se sont « coulés » dans la société française afin d’adopter les us et coutumes de ce pays d’accueil qui, en leur ouvrant ses portes, leur avait permis de survivre.
                                Ils n’en ont pas pour autant oublié leur culture qu’ils perpétuaient dans l’intimité de leur foyer et lors des réunions entre immigrés russes.
                                Ils ont françisé le prénom de leurs 14 enfants afin que ceux-ci s’intègrent le mieux possible. Et si Gavriil se faisait appeler Gabriel l’usine et le petit Pavel se faisait appeler Paul à l’école, ils demeuraient au sein du foyer Gavriil et Pavel....
                                Ils n’ont rien demandé à personne, rien revendiqué, n’ont pas réclamé de droits particuliers mais ont assumé leurs devoirs, ils ont travaillé dur et lors de l’occupation allemande, la plupart de mes grands oncles sont entrés dans la Résistance active. Ils ont aimé et respecté la France, même si mon djiguite d’arrière grand père, sans son cheval et loin de sa terre chérie, s’est peu à peu laissé mourir de chagrin et de nostalgie.

                                Ils auraient eu bien des leçons de vie à donner à nos « invités »actuels, et à la descendance de certaines générations précédentes, qui crachent sur la France mais s’y précipitent pour réclamer et gratter toutes les aides et allocs possibles.

                                Respects à Gavriil, Maroussia et leurs 14 enfants de qui je suis la descendante et dont je suis fière.

                              • hervepasgrave hervepasgrave 27 février 07:33

                                @Agafia
                                Bonjour,Je crois qu’il faudrait mettre les choses dans le bon ordre et ne pas juger a l’emporte pièce.Pour commencer différencier les types d’immigrations.
                                L’immigration volontaire pour raison personnelle : exemple quitter volontairement son pays pour se sauver,sauver sa vie ! pour travailler,pour voyager.
                                Après ils y a l’immigration business qui est universelle.
                                Et l’immigration inventée,crée de toutes pièces.C’est certainement cette dernière qui fou la merde dans le pays et partout en ce moment.Alors je pense sincèrement que ce n’est pas la peine d’en rajouter et d’en faire une bataille ,car c’est ignorer les vrais coupables .Voila mon sentiment et nous devrions tous d’urgence chercher a le comprendre.cestpasgrave bien au contraire cela éviterai de finir dans un chaos total.


                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 février 09:48

                                Le japon est un pays, un peuple qui a pris une mondialisation imposée (dans la gueule), en silence sans jamais remettre en question fondamentalement ses traditions, sa culture, ses symboles, sa calligraphie(écriture)...etc... etc etc..
                                 
                                Tout simplement, le Japon n’est pas dominé par le monothéiste judéo-crétin....

                                Le monothéiste judéo-crétin est esclavagiste, raciste, violent, complotiste, dominateur......etc...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès