• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Bien des Français font pitié

Bien des Français font pitié

La France, c'est depuis l'instabilité révolutionnaire voilà 232 ans, tendanciellement une République impérialiste.
République, parce que tout un chacun en est Citoyen (les révolutionnaires s'appelaient « citoyen, citoyenne » entre eux, comme les rouges s'appelleraient « camarade »). Impérialiste, parce que d'emblée cette République navigua sur la trajectoire de la Renaissance gréco-romaine dans le judéo-christianisme (qui accoucha de l'âge classique et académique tourmenté par les révolutions, parmi les pirateries, salons huppés et compagnies coloniales des « Lumières » : ça déconstruisait déjà).
Toute « l'idéologie mondialiste » naquit là, c'est-à-dire « l'esprit mondialiste », occidentalocentrique – et qu'il fasse aujourd'hui son autocritique publique en mode gauchiste ou autre, n'est qu'une manière de le perpétuer-pour-tous, le recycler et le diffuser bien au-delà du seul occidentalocentrisme. Beaucoup de poudres de perlimpinpin.
Alors, dans ce cadre, bien des Français font pitié : petit tour d'horizon.

 


Source de l'image

 

Il y a la France « Christian Clavier ». Cette France n'est pas nécessairement aussi riche que Christian Clavier, et ne vote pas nécessairement pour lui. Elle peut même, selon, se sentir plus proche du belgique Benoît Poolvorde, mais aussi de Johnny Halliday ou de Nicolas Canteloup. Pour ne pas être sexiste, citons Mimi Maty, Murielle Robin, Hélène Ségara ou Isabelle Nanty.
Bref, c'est une France embourgeoisée mais pas forcément tout à fait bourgeoise, dont on peut se demander si elle a quitté les années 1980-90, d'autant plus que la télévision continue de diffuser des contenus intacts, est néoconservatrice qu'elle le veuille ou non. À son compte, elle « fait le taf » comme on dit de nos jours, mais d'abord elle aime croire aux politiques publiques parce qu'elle rencontre juste assez de problèmes d'argent pour râler chauvinement en regardant Capital. Les Français sont cupides
Et néanmoins, cette France « grosses têtes, gauloise, à la bonne franquette » (dont on voit bien qu'elle est portée dans son genre, par des Laurent Ruquier, y compris dans ONPC) est extrêmement passive, en dehors de ses franges investies dans les Gilets jaunes (car il y en eus, « révoltés voire anarchistes de droite » de forme chiraquienne). Elle se sent dans « son bon droit, à sa guise, après tout », mais tout ce qui se passe dans le pays, elle le subit allègrement du moment qu'elle a son pavillon plus ou moins banlieusard, plus ou moins rural.

Il y a maintenant les Frances qui font tranquillement peur à la France « Christian Clavier », partagées entre gauchisme sauvage et ensauvagement citadin, qu'on peut finalement réunir en une seule France. C'est la France « Jean-Luc Mélenchon », même quand elle a toutes les raisons du monde de critiquer Jean-Luc Mélenchon et qu'elle se prête à le critiquer allègrement. Une France qui aspire à un rêve républicain improbable en forme de 6ème République quand elle milite, mais qui peut aussi bien se foutre d'une 6ème République, et parfois en ignorer complètement l'idée. Enfin, si elle s'en prend à Jean-Luc Mélenchon, c'est avant tout parce qu'elle ne se sent pas représentée, adapte des rébellions affolées et des anti-résistances machiavéliennes, s'ignorerait-elle comme telles dans la démarche. Un certain chauvinisme râleur court jusqu'à ses idéaux, cupides d'idéalisme.
Le problème de cette France « Jean-Luc Mélenchon », c'est que : héritière territoriale ou bien originaire d'ailleurs à plus ou moins longue échéance générationnelle, ou plus ou moins longue distance géographique, elle idéalise – donc. Aussi bien, cette France est la première à geindre avoir « honte d'être Français » ou encore à « niquer la France » au pire, avec un tas de nuances entre de types anti-patriotiques (assimilant tendanciellement le patriotisme au nazisme, par on ne sait quelle biscorne mentale).
À partir de là évidemment, cette France est moins cohérente avec elle-même, que la France d'extrême-droite vantant l'émigration dans les pays d'Europe de l'Est. En effet, il est assez clair que la France « Jean-Luc Mélenchon », pour sa part la plus (néo)rurale, adore vivre sur le territoire et que, pour sa part la plus citadine, qu'elle manque d'enracinements « d'ici comme de là-bas » (quand elle vante un « là-bas ») de telle sorte qu'elle n'ait que des panneaux d'affichages idéologiques et identitaires imaginaires, plus ou moins exotiques, à mettre en avant. Mais, depuis le temps, elle aurait déjà dû fuir le pays pour (re)fonder les collectivités auxquelles elle prétend aspirer … alors elle s'est réappropriée le terrain des Gilets jaunes en le dévoyant dans ses sillages éculés.

Alors il y a, combinaison de la France « Christian Clavier » et de la France « Jean-Luc Mélenchon », la France « Emmanuel Macron » … C'est une France senior et jouvencelle à la fois, qui parfois a fait Mai 68 sur le mode Daniel Cohn-Bendit, mais qui s'est évidemment rangée ultérieurement en augmentant les prix de l'immobilier. C'est cette génération qui aujourd'hui a le plus de prégnance sur les masses, à considérer la pyramide des âges, de sorte qu'elle ait beaucoup d'aura à l'égard des jouvenceaux, qui plutôt qu'à Cohn-Bendit se réfèrent à MacFly & Carlito sur YouTube – ce qui revient au même, en termes de vulgarité bien-pensante. Cyril Hanouna en est une variante. Les jouvenceaux s'adressent aux seniors en disant « OK Boomer », mais les seniors se sentent parfaitement à l'aise dans cette ambiance car ils n'ont jamais connu de guerre et jouent la comédie-Castex « des papys et des mamies » avec la génération Alpha.
Dans l'ensemble, ils ont tous compris l'importance de la comm' et du victimisme contemporains. Leurs versions indigénistes se déclinent sur le mode de Tariq Ramadan (de nationalité suisse toutefois) ou Audrey Pulvar (issue d'un DOM, la Martinique) et dans l'ensemble cette gente raisonne à travers des stigmates, ce qui les cultive dans le débat public (« moi j'ai de l'empathie pour les plus faibles, moi j'ai fait Mai 68, moi j'ai travaillé pour mériter ce quej j'ai, moi j'ai subi de l'islamophobie, moi je connais le racisme, moi j'ai une culture d'origine qui connaît mieux la vie, etc. »).
À vrai dire, tous ces positionnements sont bourgeois-bohèmes et fort banquables dans leurs genres, fonctionnant à la « société anonyme » culpabilisée (épicheirocratie), sur fond de purs affairismes décomplexés. C'est pour cela que les hypocrisies des Frances « Christian Clavier » et « Jean-Luc Mélenchon » peuvent encore parler au nom de quelque principe ; mais ici, avec la France « Emmanuel Macron » et affidés, les principes sont autant d'affiches nouvelles, afin de temporiser (« en même temps »).
Les appels à la justice servent l'injustice ou, du moins, la seule sauvegarde personnelle – indépendamment des conséquences justes ou injustes de l'affaire. Aussi ne peut-on même pas dire cette France « Emmanuel Macron » hypocrite, bien que l'hypocrisie soit devenue en elle une seconde nature. Disons vite que ce sont des « hypercrites » : ils n'émettent de sornettes en mode autohypnotique, c'est-à-dire avec sincérité (mais la sincérité n'est pas garante de la véracité). L'art de croire en ses propres sornettes relève du génie, mais ce génie reste aussi cupide que les Frances précédentes, et en tant que territorialisé français il s'imagine toujours plus libre que les autres qu'il dédaigne pour ne pas en râler (mais il en râle souvent) – aussi les Gilets jaunes ne sauraient être que des aberrations à ses yeux.

Et puis, plus loin, j'ai nommé la France « Bernard Tapie » ou « Charles Gave », qui est certes une France affairiste à sa façon, et qui est certes « hypercrite » dans son genre, mais qui tout autant s'exprime et s'affirme aux noms d'idéaux différentiels en n'hésitant pas à jouer les malignes transgressives (alors que la France « Emmanuel Macron » fait tout pour rabattre vers les bonnes mœurs, serait-ce des félonies, des coups-bas et des distorsions à visage humain  : elle reste œcuménique).
La singularité de la France « Barnard Tapie/Charles Gave », c'est que c'est une France qui n'hésite certes pas à s'expatrier, mais sans avoir besoin de croire au mondialisme ni de militer en faveur du mondialisme ou de ses bonnes mœurs. Mais, qu'elle s'expatrie ou pas, c'est une France qui critique allègrement la France-même. Elle aurait été Gilets jaunes si elle avait eu moins d'argent ou de filouterie. Pourtant, elle ne concerne pas que les aînés tels que Bernard Tapie ou Charles Gave, et évidemment – comme pour toutes les autres Frances ici présentées – elle n'a pas besoin de se reconnaître dans l'un de ses archétypes.
Cette France aussi, a une forme de génie, et c'est celui de l'autocritique pour – tout précisément – raffiner des stratégies individuelles en vue de poursuivre des objectifs d'élévation personnelle et, dans ses aspirations, d'élévation publique. C'est très singulier, puisqu'on ne peut pas dire qu'elle soit une exemple de justice, mais au fond tous les travailleurs de terrain savent s'y entendre quand il s'agit d'en mettre un peu plus dans son porte-feuille et un peu moins sur les déclarations d'impots.

Alors enfin, aussi restreinte, la France « Bernard Arnault » ou « Jacques Attali », qui même si la majorité des Français ne saurait se projeter en elle, et même si elle ne se projette pas spécialement en eux, emploie de toutes évidences les méthodes de la France « Bernard Tapie » ou « Charles Gave », mais au service de la France « Emmanuel Macron » (du moins publiquement, ouvertement) sachant néanmoins que sa défense d'un certain standing la rapproche matériellement de Bernard Tapie tout en la rapprochant mentalement d'Emmanuel Macron.
Cette mentalité est justement de mondialisme, raison pour laquelle elle s'accorde si bien avec les idéaux de la France « Jean-Luc Mélenchon » en vérité, tout en combattant politiquement cette France-là … et du moins s'en servant stratégiquement quand il s'agit de détourner les Gilets jaunes, tant que les Gilets jaunes font trop patriotes blancs hexagonaux dans la démarche.
Mais, avant le mondialisme, et dans la même démarche, il y a évidemment l'européisme, où l'Union Européenne a été construite sur le mode d'une vaste Société COopérative de Production (SCOP) – raison pour laquelle, avec les GAFAM, nous avons tant le sentiment de vivre dans une ambiance néo-soviétique internationale, selon les prédictions de l'économiste Joseph Schumpeter.

La question subsidiaire reste à savoir s'il existe quelque chose comme une France « Catho-Tradi » ou « Marine Le Pen », seulement il est manifeste que cette France puise ses forces autant du côté de la France « Christian Clavier » alerte désormais, que parmi les déçus de la France « Jean-Luc Mélenchon », sans parler de tous les hostiles fonciers à la France « Emmanuel Macron » qui, certainement, n'hésitent pas à employer les méthodes de la France « Bernard Tapie » ou « Charles Gave ».
Quant à savoir si ça dérange la France « Bernard Arnaud » ou « Jacques Attali », c'est une question bête, parce que ces messieurs et consorts ont vu les choses venir s'ils n'ont pas laissé faire voire composé avec jusqu'à l'incitation (combien de journalistes, désormais, présentent le visage de Marine Le Pen sous un beau jour ?). La haute bourgeoisie a très bien traversé le nazisme et autres fascismes, plus ou moins totalitaires … alors franchement, le conservatisme libéral du RN, à côté, c'est une partie de plaisir. Il n'est que de le dédiaboliser encore et toujours mieux, pour faire la paire avec Emmanuel Macron en 2022.

D'ailleurs, quant à être « Catho-Tradi », la France n'en est largement plus là, et pas seulement de ce qu'on parle beaucoup trop d'islamisation à cause de quelques brutes et autres édifications cultuelles. La laïcité à la française est une religion républicaine/citoyenne, quitte à se prendre ethnocentriquement pour universelle – et à être rêvée par des immigrés comme telle, qui participent plus ou moins de son ethnicité, avec un bonheur présentiste aussi dépourvu de vision que bien des Frances.

Restent encore çà et là des Frances régionales, et même des Frances païennes, mais au mieux elles ont un charme « couleur local » au milieu des Zones Commerciales, au pire elles passent pour des blagues. On ne peut pas dire qu'il y ait de la place, au milieu de l'industrialisme, pour les cultures, les âmes et les esprits – sauf à être pétri de New Age et d'identitarisme islamisant.

Bref : bien des Français font donc pitié, quoiqu'il ne faille pas les prendre pour des idiots, encore qu'ils soient aliénés.
 

 

 

__________________________________


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 24 avril 09:38

    Il n’y a surtout plus de France, juste un dominion américain que ses maitres n’ont de cesse de détruire.

    Avoir « plein de France » dans un espace qui n’a plus de souveraineté est le but à atteindre pour ceux qui la déteste tant.


    • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 10:16

      Jamais un territoire et son peuplement n’ont été unanimes, arrêtez de déconner.

      RAPIDE ERRATUM ESSENTIEL DE L’ARTICLE
      1§ - et ne vote pas nécessairement COMME lui
      2§ - ADEPTE des rébellions affolées et des anti-résistances machiavéliennes
      3§ - ils EMETTENT DES sornettes en mode autohypnotique


    • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 10:19

      C’est-à-dire : jamais unanimes à cette échelle, même sous l’Allemagne nazie. Les divergences sont tues. Il y a des résistants allemands, en somme, et pas que des résistants ni des militants nazis.

      Rien que dans une famille, ça tiraille. Mais, au mieux, on fait partie d’un clan solidaire, c’est encore le moins divergent, néanmoins cela ne se peut bien que dans les conditions d’une adversité ou d’un sentiment d’adversité généralisé. Comme avec les séparatistes ...


    • Jonas Jonas 24 avril 10:18

      La civilisation européenne qui depuis des siècles s’est construite sur le sacré, l’humilité, la contemplation, le sens du sacrifice, la recherche de la justice et de la vérité, de l’ordre et du beau, l’Incarnation du souverain en son peuple, a été lentement et progressivement sabordée par la secte maçonnique républicaine pour la remplacer par Mammon, le Dieu argent.

      Le président Macron méprise la France et les Français, en expliquant dans ses meetings « qu’il n’y a pas de culture française », « l’art français, je ne l’ai jamais vu ». Pour lui et pour toute une bande de profiteurs, de banquiers et d’industriels, ce pays n’est qu’une gigantesque entreprise qui ne sert qu’à faire de l’argent (économie, croissance, bénéfices, etc...), destinée à devenir à terme une succursale de l’oligarchie mondialiste, la gouvernance mondiale, prônant une immigration de masse pour satisfaire les besoins du capitalisme, dont huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, détruisant l’harmonie et l’identité culturelle, cultuelle, morale et ethnique du pays.

      Il n’y a pas de direction, pas de repères dans la république, ses militants sont incapables de discerner l’héritage catholique de la France et préfèrent par exemple magnifier l’Islam, une religion étrangère, incompatible avec notre mode de vie et notre culture.

      Macron a par exemple le 8 mai 2016 à Orléans, réussi le tour de force de prononcer un discours de 18 minutes sur Jeanne d’Arc, sainte martyre de l’Église catholique ayant offert la France au roi Charles VII au nom de la Foi et la vérité en Christ Jésus, sans prononcer le mot « Dieu », « Jésus Christ », « chrétien », « christianisme » « Église » ou « catholique », mais est capable de tenir un discours politique où il glorifie la grandeur de l’Islam à Abu Dhabi !


      • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 10:21

        Selon l’endroit et le lieu où il s’exprime, l’épicheirocrate (c’est le mot de l’article à ce sujet) est un affairiste. Il fait son affaire où il est, hypercrite, en s’imaginant OKLM.


      • Jonas Jonas 24 avril 11:32

        @Mervis Nocteau « Selon l’endroit et le lieu où il s’exprime, l’épicheirocrate (c’est le mot de l’article à ce sujet) est un affairiste. »

        C’est assez affligeant en effet.
        Nos élus républicains ont fait construire des milliers de mosquées pour les musulmans, mettant à leur tête les pires imams misogynes, antichrétiens et antisémites, appelant à rejeter la culture et l’identité de la civilisation européenne, pour qu’ils se sentent ici comme chez eux.
        La République a accueilli des millions d’Arabes, de Noirs, d’immigrés ces quarante dernières années, diluant et anéantissant progressivement notre ethnicité, notre culture, notre patrimoine, sans nous demander notre avis et contre notre gré...Macron se permet ensuite de faire l’apologie de l’idéologie progressiste woke et de la cancel culture pour plaire aux USA et aux affairistes américains ; la France serait un pays raciste dont il faudrait déconstruire l’Histoire pour mieux intégrer les populations immigrées !
        Ce type est une honte pour la France, et une véritable insulte à notre patrie.


      • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:27

        J’ai un doute sur vos sources ou vos manières de les interpréter. De toutes façons je n’ai rien d’un catho-tradi pour commencer. Sur l’islamisme, je pense que bien de nos Républicains sont des clampins qui n’entendent goutte à la culture en question, sa réalité, qui parce qu’elle a ses beautés propres, est prise pour toute pure, mais cette préhension est d’exotisme bourgeois, de sottise bourgeoise, de vanité bourgeoise. Quant à la déconstruction, c’est un concept européen tiré de Heidegger, altéré par le Français Jacques Derrida concernant l’analyse des présupposés. En réalité la déconstruction ne fait que diffuser le postmodernisme européen à l’ensemble de la planète, et les déconstructeurs qui croiraient renverser l’Occident ainsi ne feraient que le renouveler dans leurs genres. Concrètement, la seule manière d’en finir avec l’Occident, c’est de le quitter et de cultiver sa différence.


      • Bonjour, et de me dire : la faute à URANUS. Ere du Verseau en réalité totalement psychotique et perverse (néo-libéralisme, technologie,...). Reste que Michéa. Ur ’urine), anus. Dans la mythologie : Uranus c’est le chaos total. Ne supporte aucune limitation (normal, il représente le ciel sans limite, mouvement arc-en ciel, la dernière barrière qu’il fallait franchir). Voici pour la Mythologie : Uranus (c’est latin, Ouranos, grec). D’après la mythologie grecque, reprise avec des noms latins, Uranus est le fils d’Éther et du Jour. De son union avec la Terre (Tellus Mater), il engendra entre autres OpsOcéan et d’autres Titans, le plus important d’entre eux étant Saturne. Uranus renvoyait ses enfants dans le sein de leur mère, à tel point que celle-ci, excédée, étouffant, arma l’un d’eux, Saturne, d’une grande serpe aiguisée, avec mission de châtrer son père. Ce qui fut fait.. En résumé : Uranus violait Gaïa, haïssait ses enfants (les Hécatonchires et autres monstruosités) Il cacha tous ses enfants qu’ils haïssait (risquant de le priver de sa Sainte "LIBERTE). Le chaos quoi.... dire qu’en 68 on chantait : (AQUARIUS-ère du verseau-de pluie-)). Petit rappel : 


        • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:41

          Les ères, c’est vaste ...


        • Quand la lune est dans la septième maison
          When the moon is in the Seventh House

          Et Jupiter s’aligne avec Mars
          And Jupiter aligns with Mars

          Alors la paix guidera les planètes
          Then peace will guide the planets

          Et l’amour dirigera les étoiles
          And love will steer the stars

          C’est l’aube de l’ère du Verseau
          This is the dawning of the age of Aquarius

          Âge du Verseau
          Age of Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Harmonie et compréhension
          Harmony and understanding

          Sympathie et confiance abondantes
          Sympathy and trust abounding

          Plus de mensonges ou de dérisions
          No more falsehoods or derisions

          Rêves dorés de visions
          Golden living dreams of visions

          Révélation de cristal mystique
          Mystic crystal revelation

          Et la vraie libération de l’esprit
          And the mind’s true liberation

          Verseau
          Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Quand la lune est dans la septième maison
          When the moon is in the Seventh House

          Et Jupiter s’aligne avec Mars
          And Jupiter aligns with Mars

          Alors la paix guidera les planètes
          Then peace will guide the planets

          Et l’amour dirigera les étoiles
          And love will steer the stars

          C’est l’aube de l’ère du Verseau
          This is the dawning of the age of Aquarius

          Âge du Verseau
          Age of Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Verseau
          Aquarius

          Laisse le soleil, laisse entrer le soleil, le soleil entrer
          Let the sunshine, let the sunshine in, the sunshine in

          Laisse le soleil, laisse entrer le soleil, le soleil entrer
          Let the sunshine, let the sunshine in, the sunshine in

          Laisse le soleil, laisse entrer le soleil, le soleil entrer
          Let the sunshine, let the sunshine in, the sunshine in

          Oh, laisse-le briller, vas-y
          Oh, let it shine, c’mon

          Maintenant tout le monde chante simplement
          Now everybody just sing along

          Laissons entrer le Soleil
          Let the sun shine in

          Ouvre ton cœur et laisse-le briller
          Open up your heart and let it shine on in

          Quand tu es seul, laisse-le briller
          When you are lonely, let it shine on

          Je dois ouvrir ton cœur et le laisser briller
          Got to open up your heart and let it shine on in

          Et quand tu sens que tu as été maltraité
          And when you feel like you’ve been mistreated

          Et tes amis se détournent
          And your friends turn away

          Ouvrez simplement votre cœur et faites-le briller
          Just open your heart, and shine it on in


          • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:42

            Je traduis : subis tout, sois une niaise victime de toutes les vilenies.


          • Très bien : sauf que dans le VERSEAU-de pluie : le soleil est en chute (Soleil-père). La planète Uranus fut découverte au moment de la Révolution française en même temps que l’Amérique qu’Uranus symbolise parfaitement...NO LIMIT. Pas étonnant qu’Uranus soit aussi la planète de la technologie toute puissante ennemie de l’agriculture (carré avec le taureau). Ouf, s’y trouve aussi Saturne (le juif circoncis et castrateur). Tiens on est samedi, jour de saturne et du Shabbat. Saturne fut considéré comme le premier CIVILISATEUR. Aquarius, très bien sauf que le verseau est un signe d’air et sec (intellectuels de gauche utopistes genre Robespierre). Effectivement au moment de la découverte d’Uranus on coupa la tête de Louis (LE SOLEIL, LE PERE) et Marie-ANTOINETTE (qui aimait tant les jardins). Si le climat n’avait pas été si mauvais à l’époque, la révolution n’aurait jamais eu lieue. Oui, je préfère Michéa qui n’aime pas le libéralisme (de gauche ou de droite). Liberté-égalité-fraternité, c’est juste bon pour l’hôpital psychiatrique. La France sera toujours le pays du Soleil.....elle s’est corrompue avec Uranus. On voit le résultat. Mi-chèvre-mi choux.....


            • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:43

              « Ouf, s’y trouve aussi Saturne (le juif circoncis et castrateur). » ... Et moi qui croyait que c’était un dieu romain, et plus largement européen, de Baal Hammon au Nord de l’Afrique au Dis Pater celtique ...


            • troletbuse troletbuse 24 avril 10:38

              Pour la Belgique, n’oublions pas le grand Devos, Jacques Brel, Annie Cordy, Adamo, Mauranne et Laura Laune ainsi qu beaucoup d’autres


              • @troletbuse Horta qui inspira les entrées de Métro. Seul pays où se trouve une basilique Saint-HERMES. Mais la Belgique a chuté. Elle est devenue : LA BAALGIQUE.


              • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:46

                @troletbuse. Vous avez dégainé dans un sens « ma » France, c’est-à-dire la francophonie. Cela dit, les Wallons voulurent un jour être rattachés à la France. Auquel compte il faudrait rattacher les Flamands aux Pays-Bas. Pour des raisons territorialistes ça ne s’est pas fait, et aujourd’hui c’est fini, à moins qu’on parte enfin sur des Eurorégions.


              • Belgique de pacotille avec une Royauté pipette. 


                • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:46

                  Pipelette.


                • Baal étaient des philistins (sans culture-Cananéen). Dieu de la fécondité (pluie). La Belgique est championne en matière de GPA, PMA et repaire pour ceux qui sont rejetés pour leurs orientations. D’ailleurs Poelvoorde l’a dit : nous les belges on s’encule (je m’excuse,...) joyeusement. https://www.youtube.com/watch?v=Tg3wco6g2JE


                  • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:47

                    Je vous renvoie à Baal Hammon, plus haut. Baal signifie Seigneur. Il y avait des tas de baals, divinités, avant l’hegemon monothéiste.


                  • Sauf que Poelvoorde est à mi-temps en psychiatrie comme l’acteur : Nicholson.....


                    • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:48

                      Justement.


                    • Pour se faire une idée de Baal : La nature et les fonctions de Baal nous sont connues surtout par un certain nombre de tablettes découvertes depuis 1929 à Ugarit (l’actuelle Ras Shamra), en Syrie du Nord, et datant du milieu du IIe millénaire. Ces tablettes, bien qu’étroitement liées au culte local de Baal dans son propre temple, représentent probablement la croyance générale en Canaan. Les cycles de fertilité étaient censés durer sept ans. Dans la mythologie de Canaan, Baal, dieu de la vie et de la fertilité, était condamné à livrer un combat mortel avec Mot, dieu de la guerre et de la stérilité. Si Baal triomphait, il s’ensuivait un cycle de sept ans de fertilité ; mais, s’il était vaincu, sept années de sécheresse et de famine accablaient le pays. Les textes ougaritiques évoquent d’autres aspects de la fertilité de Baal, tels que ses relations avec Anath, sa sœur et son épouse, et sa procréation à la suite de l’union d’un veau mâle divin avec une génisse. Quand, sous ces différentes formes, Inceste et compagnie. Oui, il y eu une autre Belgique : celle de Roger Lallemand qui s’est battu pour le droit à l’avortement. Celle de PEERS. On oublie,...


                      • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:48

                        Vous dîtes ce qui vous chante.


                      • Bien, Roger Lallemand était capricorne (Saturne). DROIT. Un des rares que je pouvais admirer. Quelq’un de bien...


                        • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:48

                          Comme quoi ...


                        • Matthieu 12.27. Jésus appelle Satan Béelzébuth« et l’associe ainsi au dieu Philistin BAAL-ZEBU. Les Baalim de l’ancien testament n’étaient que des démons qui se faisaient passer pour des Dieux. comme Uranus a tenté de se faire passer comme démiurge. Alors que dans la génèse, il est dit : Dieu sépara l’eau du ciel...... Eh Uranus, t’es pas le Roi.  »Mot" le bien nommé, t’as vaincu....Le temps du Covid...


                          • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:48

                            Le monothéisme, c’est pénible.


                          • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:51

                            Évidemment ! Car alors, on est intrinsèquement mécréant entre les dieux, qu’on le veuille ou non, car il y en a toujours d’autres pour nous solliciter. C’est parfait contre le fanatisme, par exemple.


                          • Et d’ailleurs, le cycle d’Uranus est de sept ans. Maintenant coincé dans le Taureau (ou la vache). Il saura ce qu’est une gestation....


                            • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:49

                              Pourquoi n’iriez-vous pas le rejoindre smiley


                            • Le plus étrange, c’est que dans le tétramorphe (ou la représentation de l’apocalypse selon Saint-Jean), le signe du verseau, c’est Matthieu..... Y comme un lézard...


                              • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:50

                                Faut arrêter de tout emmêler.


                              • mmbbb 24 avril 16:34

                                «  La laïcité à la française est une religion républicaine/citoyenne, quitte à se prendre ethnocentriquement pour universelle – et à être rêvée par des immigrés comme telle, qui participent plus ou moins de son ethnicité, avec un bonheur présentisteaussi dépourvu de vision que bien des Frances. » 


                                J ai survole votre article Cette assertion est une affligeante bétise , une méconnaissance de notre histoire .

                                Par ailleurs une expression, qui se veut précieuse « intellectualisante  » et dont le propos est abscons . 

                                .

                                Ne vous prenez pas pour un essayiste , ce n est pas la peine .

                                La France en est la parce que les Francais se sont laisses bercer pas des discours a la con d intellos de votre engeance



                                • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:41

                                  J’ai survolé votre commentaire. RAET. Rien A En TIrer.


                                • pallas 24 avril 16:55
                                  Mervis Nocteau .

                                  .

                                  Bonjour,

                                  Le problème en france, c’est le manque d’empathie de sa population.

                                  L’empathie n’est pas la gentillesse, c’est juste être conscient et rien d’autre, en d’autre mot, simplement vivant.

                                  La plupart des individues sont des PNJ (personnage non jouable).

                                  Sa va de pair avec la stérilité de la population.

                                  La premiere guerre mondial a tué l’Europe, d’une part en tuant les Males reproducteurs dans un conflit absurde, la grippe espagnol achevant le reste.

                                  Dernier effet kiss kool, les polluants du aux déchets lors de cette guerre, ont irrémédiablement pollué le sol, rendant stérile la population.

                                  La france, Angleterre et l’Allemagne ce sont a çe moment précis.

                                  Nous sommes à l’heure des dégénérés, avec des etres ayant une forme grossière vaguement humanoide, atteint de crétinisme avancé

                                  Salut


                                  • Ariovis Venamis Ariovis 24 avril 21:39

                                    Ce sont des facteurs concrets, bien sûr.


                                  • zygzornifle zygzornifle 24 avril 17:23

                                    La France est devenue la Rance, elle pue LaREM (La Racaille Emanuel Macron) c’est pour cela que les gens portent des masques .... 



                                    • Le problème : David contre le Goliath de la grossièreté, vulgarité PHILISTINS, BAAL qui tourne toujours en violence brute. Le futur, L’ODIOCRACY. non, de la barbarie et de la violence à l’état pur. Chacun de se dire : les gilets : LE SOLEIL ; Même les intellectuels de gauche y ont cru. jaunes : non ,de la bile en concentré. Des gens de partout : de gauche de droite, d’extrême-droite. Il est vrai que la grossièreté de la classe politique y est aussi pour quelque chose. L’Oligarchie n’est pas la théocratie. Un Très bon film dystopique va sortir : NUOVO ORDEN de Michel Franco. Quand des malades du Covid commencent à s’en prendre au personnel hospitalier qui est à genoux. C’est que la barbarie va faire des ravages. L’argent et l’envie a simplement pris la place du religieux. La religion a cet avantage : celui de l’humilité et de l’acceptation sereine de son sort s’en s’en prendre aux autres. Le contraire, de ce qu’on appelle : la populace. Un condensé de violence et de haine à l’état pur. Prenons l’affaire George Floyd. Aucune leçon à en tirer. Juste deux violence à l’état pur qui se sont confrontée. Un délinquant qui devait refouler la haine de n’est pas né riche, blanc et dans une famille cultivée. De l’autre côte : un flic, blanc, qui au fond déteste sa vie et son boulot, ayant certainement eu un père alcoolique qui battait ses enfant et sa femme. 7 milliard de gueux, 7 milliard d’incultes, sept milliards de haine.....à l’état brut. Quant aux païens : cultivés (au sens de celui qui sait contenir sa violence, civilisé) : parfois oui, souvent non.


                                      • Ariovis Venamis Ariovis 25 avril 14:39

                                        Quant aux monothéistes ...


                                      • lire : sans s’en prendre aux autres (cela commence avec les "complotistes,...)...


                                        • Ariovis Venamis Ariovis 25 avril 14:40

                                          Arrêtez de vous en prendre au monde ...


                                        • julius 1ER 25 avril 09:57

                                          et la France de Nocteau .....c’est l’Ultracrépidarianisme !!!!

                                          C’est lui qui disait une fois que l’extrème-droite ne le gênait pas puisqu’il avait adhéré à ses idées bon on voit que çà ne s’est pas beaucoup amélioré depuis le temps...... parfois il vaudrait mieux aller à la pêche le Dimanche !!!!! 


                                          • Ariovis Venamis Ariovis 25 avril 14:37

                                            Je ne vous comprends pas du tout, pseudo-César.


                                          • McGurk McGurk 25 avril 10:28

                                            Jamais lu autant de conneries ce mois-ci.

                                            Produire des phrases à n’en plus finir n’est pas synonyme de compréhension de notre société et encore moins ses réactions désespérantes.


                                            • Ariovis Venamis Ariovis 25 avril 14:38

                                              Un pas de plus, et vous disiez que c’était une réaction désespérée devant notre société. Toutes ces occasions manquées !


                                            • McGurk McGurk 26 avril 10:10

                                              @Mervis Nocteau

                                              Oui, effectivement, le potentiel latent face au délitement de la politique et de la société est énorme. Le peuple aurait largement pu reprendre la main et instaurer une vraie démocratie.

                                              Néanmoins, votre analyse politique est totalement fausse.

                                              Concernant le peuple, vous oubliez tout de même qu’il a été à la fois endoctriné (« L’UE c’est génial et sans elle c’est le néant ») depuis des décennies, brisé (physiquement et psychologiquement), traité plus bas que terre et livré à une puissance étrangère.

                                              Dans ces conditions, étranglé par « l’ultimatum » (UE= démocratie et progrès/sinon dictature ou néant) et la dette, celui-ci n’est pas près de se relever.

                                              Toutes les chaînes ont été installées afin qu’il soit une masse informe et trop lasse pour prendre le pouvoir. D’où toutes les lois sous les quatre derniers présidents qui ont préparé le terrain du délitement.

                                              De toute manière, je pense que nous n’avons plus rien à perdre vu qu’on va subir le même sort que la Grèce (mais à une échelle plus grande).


                                            • Ariovis Venamis Ariovis 27 avril 21:29

                                              Ni César, ni Charlemagne, ni Napoléon n’ont réussi à « faire » l’Europe (et par César, j’entends les Romains en général, qui n’ont plus osé retourner en Germanie et qui étaient avant tout Méditerranéens). Et pourtant, ce serait fort. Peut-être, peut-être, que cela vaut bien deux-trois mensonges.


                                            • EL Yagoubi 25 avril 18:22

                                              J’ai fait une première lecture de ce texte dense et complexe qui donne des ouvertures et de clôtures prudentes dans une dialectique ascendante et descendante. J’ai déduit que la France actuelle en tant que société aux pesanteurs anthropologiques s’efface pour se présenter en des singularités et des identités ambigües, autour desquelles s’organisent des jeux de forces centripètes et centrifuges.

                                              Merci à l’auteur Mervis Noctau et aux contributeurs dans les commentaires.


                                              • Ariovis Venamis Ariovis 25 avril 19:24

                                                Le plus « drôle » étant que Marine Le Pen (qui ne fera ni sortie de l’euro, ni Frexit toutefois, fort bien portée désormais) est susceptible d’arriver au pouvoir là (elle qui semblait voilà 5 ans encore l’incarnation du mal nationaliste). C’est-à-dire à un moment où elle ne pourra plus rien, mais un moment aussi où tout se liguerait contre elle comme en 40. Sinon, on repart comme en quarantaine et carence macroniennes. Bref, son élection permettra autant de crever un abscès français des dernières décennies, qu’à rien du tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité