• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ce qu’il y a de détestable dans ce vendredi noir

Ce qu’il y a de détestable dans ce vendredi noir

Hier, s’est terminée cette célébration commerciale anglo-saxonne qui a envahi nos enseignes, les publicités et les réseaux sociaux. Certains notent que cela peut représenter un gain de pouvoir d’achat bienvenu à cette période de l’année. Mais je persiste à penser que c’est un raisonnement malheureusement trop partiel, outre tous les aspects culturels détestables de cet « événement ».

 

Le pire de la globalisation marchande ?
 
Le monde réuni dans une fête des achats en anglais dans le texte : voilà ce que représente ce vendredi noir. Avant de revenir sur son impact sur les inégalités, comment ne pas se désoler de cette inondation de slogan anglais  ? N’aurait-il pas été aussi simple de parler de « vendredi noir » ou même de « promotion du vendredi » ? En outre, je reste mal à l’aise face à cette communion consumériste mondiale alors même que les inégalités et les profits des entreprises sont au plus haut, que les classes populaires sont déclassées, et que cette consommation parfois effrénée épuise notre planète au-delà du raisonnable, sans le moindre souci de notre avenir et du caractère durable de ce mode de vie.
 
Que l’humanité se rassemble pour célébrer des soldes marchandes donne un peu le vertige sur ce qu’est devenue notre société aujourd’hui. La seule chose qui nous rassemblerait, ce serait donc des soldes ? N’y aurait-il pas des valeurs un peu plus nobles qui pourraient être célébrées ? Au moins Noël a une dimension culturelle et familale. Bien sûr, certains soulignent que ce produit d’importation étasunien apporte un pouvoir d’achat bienvenu pour les classes populaires et ceux qui ont peu de moyens, qui peuvent avoir du mal à comprendre les réticences de personnes qui n’ont pas ces problème face à cette gigantesque opération commerciale et ses apparentes bonnes affaires.
 
Alors bien sûr, certains produits sont vendus moins cher que d’habitude. Mais d’abord, les promotions sont de plus en plus courantes, ce qui relativise les offres de ce vendredi noir, même s’il tombe bien, à moins d’un mois de Noël. De plus, certaines promotions sont en trompe-l’œil : il suffit de gonfler artificiellement le prix de départ pour donner l’impression de faire une affaire. Ensuite, la part des profits dans le PIB est à des sommets, ce qui relativise l’attrait des promotions par rapport aux vrais prix de revient. Enfin, on peut aussi craindre que les produits d’importation représentent une part disproportionnée de ces offres, qui pourraient bien creuser le déficit commercial et donc nous appauvrir.
 
Cela est d’autant plus possible que cette course aux prix bas des classes populaires appauvries est un cercle vicieux redoutable, un cannibalisme économique inconscient. En effet, quand les consommateurs appauvris cherchent des prix bas, cela pousse les entreprises à délocaliser pour baisser leurs coûts et garder leur clientèle, détruisant des emplois et renforçant le rapport de force en faveur des entreprises, ce qui contribue plus encore à les appauvrir. Aucune culpabilisation ici : quand on a du mal à joindre les deux bouts, il est logique de chercher le moins cher. Malheureusement, cela entretient le cercle vicieux de déclassement des classes populaires des pays développés.
 

 

C’est ce que décrivait Jacques Généreux dans « La dissociété » : les méfaits de l’ultralibéralisme qui le nourrissaient. Pour cela, et tous les aspects culturels, ce vendredi est bien noir pour moi, et beaucoup, comme le rapporte Ouest France. La personne morte à New York, piétiné lors les soldes il y a 9 ans n’est-elle pas une allégorie de ce que représente ce vendredi noir ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • diogène diogène 27 novembre 09:38

    Malheureusement, la globalisation n’est pas que marchande. Elle est financière, politique, militaire et économique. Le commerce n’est qu’une des applications de la colonisation américaine.



    • foufouille foufouille 27 novembre 09:42

      @diogène
      ce sont des produits chinois donc le grand satan chinois.


    • Ouallonsnous ? 27 novembre 18:44

      @foufouille

      Pas plus satan que les USA qui tirent les ficelles.
       Pour ta gouverne foufouille l’ignare, les grand satan chinois ont créé une zone économique spéciale (Zhenzhen) à cotê de Hongkong pour fabriquer toute la « merde » que leur achétent les Yank et leurs valets.
      De quoi alimenter le prurit capitaliste !


    • filo... 28 novembre 02:45

      @diogène
      « Globalisation » n’est il pas un cache sexe et qu’en réalité il s’agirait de « l’américanisation » ?


    • Djam Djam 28 novembre 11:04

      @filo...
      Bien vu filo !
      Et s’il y a tant de décervelés qui se précipitent dans ces furies organisées, c’est bien fait pour eux... personne ne les oblige, l’accumulation de machins et de trucs superflus n’a jamais fait progresser qui que ce soit et à coup sûr pas dans le domaine de l’éveil et de l’intelligence...
      Ils sont bousculés, piétinés, blessés, stressés ? Tant mieux !!! qu’ils restent dans leur imbécilité chérie...


    • Enabomber Enabomber 28 novembre 13:27

      @diogène
      Et « culturelle » bien sûr. Sans le dressage approprié, les résultats seraient en berne.


    • Choucas Choucas 27 novembre 09:43

      Le nombre d’anglicismes dans les pubs est impressionnant.
      Snobisme, mépris des banlieues et des bobos mondialisés pour la culture « de souche », comme le vocabulaire d’En Marche l’a montré.


      • rogal 27 novembre 20:30

        @Choucas
        Boutons l’anglais (qui n’est pas l’Anglais).


      • Djam Djam 28 novembre 11:08

        @Choucas
        C’est absolument voulu cher Choucas. On ne tue pas une civilisation en lâchant des tapis de bombes mais en... détruisant sa langue. C’est exactement ce que font les irresponsables politiques qui s’allongent devant le dictat du globish, dialecte creux pour un monde mondialisé et vide de tout. Ça produit donc des corps hystériques sans tête.... comme les poulets qu’on a décapité. Une pratique française, non ?


      • mmbbb 30 novembre 09:00

        @Djam ok il faut admettre que l apprentissage correct du francais n est plus une priorite de l education nationale A Lyon au parc de la tete d or , lors d un parcours didactique concernant les animaux exogenes cette pancarte « c est quoi cette tortue » Quant a la langue francaise, elle n est plus usitee non seulement en diplomatie et aux jeux olympique. Hidalgo n ’avait elle pas utilisee une expression franglaise pour la candidature des jeux olympiques Comment voulez vous aimer votre langue quand les francais ne cessent de denigrer leur pays et se detestent


      • JL JL 30 novembre 09:30

        @mmbbb
         
         C’est pour défendre la langue française que vous écrivez sans ponctuation ?


      • mmbbb 30 novembre 09:49

        @JL je ne pretends pas defendre cette langue je n ai pas fais mes humanites dans un lycee privée je n ai pas eu cette chance comme vous L EN a ete détruite par les gauchistes comme Auxi ( disparu ) ou comme ce Brighelli du Point venant jouer ensuite les academiciens   c ’est quoi cette question  ! Au clavier il est vrai que je m examphte des regles par defaut


      • JL JL 30 novembre 10:25

        @mmbbb
         
        Bah ! Quelqu’un qui ne fait aucun effort d’écriture n’écrit sans doute que pour lui-même.
         


      • JL JL 30 novembre 11:46

        @Djam
         
        vous dites fort à propos : ’’On ne tue pas une civilisation en lâchant des tapis de bombes mais en... détruisant sa langue.’’
         
         Est-ce que vous croyez que c’est œuvrer pour la langue française que d’écrire des abominations du genre : ’’ la double pensée propre à Georges Orwell est le prototype de la pensée perverse’’ ?
         
        Mal dire les chose, c’est comme mal les nommer, c’est ajouter aux malheurs du monde. L’auteur d’une telle formulation attend de ses lecteurs qu’ils comprennent le contraire de ce qu’il dit au premier degré. C’est typiquement du « double Bind » : le signifiant dit le contraire du signifié.
         
        Qui ne dit mot consent : par ce procédé, l’auteur d’une telle formulation (que je pratique ne vous déplaise depuis des années) impose au lecteur l’alternative « soumission ou démission ». Et honni soit qui mal y pense. C’est un comble venant de la part d’une personne qui accuse rédhibitoirement ses opposants de n’avoir pas l’esprit scientifique.

         Vous m’avez bloqué sous vos articles. Pourquoi ? Parce que j’ai dit quelque choses que vous ne voulez pas voir ? Est-ce qu’en son temps vous auriez vous aussi, condamné Socrate ?
         


      • mmbbb 30 novembre 11:55

        @JL vos propos sont trop sophistiques pour que je puisse les comprendre . Vous devriez plutot vous en prendre a des personnalités celèbres dont C ANGOT qui n ecrit pas toujours dans un francais correct et qui vend pourtant des bouquins Bah ! Bah il y en a beaucoup ! bah bah bah


      • JL JL 30 novembre 12:12

        @mmbbb
         
         désolé, ce n’est pas à vous que je faisais allusion dans mon post adressé à Djam, mais à une personne qui publie sur Agoravox depuis des années un roman fleuve aussi indigeste que rabâché.


      • JL JL 30 novembre 13:07

        @Djam encore,
         
        une question : qui est le plus pervers, sinon celui qui traite l’autre de pervers et l’empêche de répondre en usant de manière perverse là encore, de ce bouton « bloquer ce commentateur » ?
         
        Je me demande si ce site qui permet de tels affronts mérite encore qu’on s’y intéresse. La médiocrité et le vice auront-ils raison contre le talent et la loyauté ?
         
         Ps. contrairement à ce qui en a été dit, on a toujours la possibilité de mettre fin à un blocage.


      • JL JL 1er décembre 09:28

        @Djam encore,
         
        vous traité de pervers et bloqué sur vos articles au motif que je ne postais que des commentaires négatifs : vous n’avez donc pas lu mon commentaire sur votre article « De quoi Macron est-il le signifiant » ?
         
        Je me cite :

         
         ’’Par JL le 3 avril 9:15
         
        Très bon article, et sur la forme et sur le fond. Bravo Djam.
        il n’est plus exagéré de parler de « démocrature » plutôt que de démocratie’’
         La gouvernance est à la politique ce que la démocrature est à la démocratie.
         Macron c’est l’extrême Centre, le niveau zéro de la politique, la gouvernance dans sa plénitude ubuesque, pour le plus grand bonheur des marchés et du IVè Reich..

      • JL JL 1er décembre 09:30

        @JL
        Lire : « vous m’avez traité de ... »


      • JL JL 1er décembre 16:10

        @JL

         je note que l’auteur qui m’a bloqué sous ses articles profite également de ce que je suis bloqué sous les articles de Djam pour me calomnier : c’est pratique, je ne puis répondre.
         
        Dans cette occurrence, je signale généralement ce qui constitue manifestement un abus. Je constate que la personne qui voit des pervers narcissiques partout a reposté tel quel son commentaire que j’avais signalé.
         
        Bah ! Après tout, c’est aussi bien comme ça : ce commentaire révèle bien davantage de choses sur son psychisme que sur le mien.
         
         smiley
         
         Ps. Je suis bien conscient que nous ne jouons pas sur les mêmes prérequis : ce monsieur intervient ici sous son vrai nom, dans le but de se faire une notoriété. Est-ce une raison pour le laisser dire n’importe quoi ? Quand on prétend éclairer le monde entier, on ne fait pas des phrases aussi obscures que ça, je cite : ’’ la double pensée propre à Georges Orwell est le prototype de la pensée perverse’’
         
        Aucun homme de science ne peut accepter ça, quelle que soit l’interprétation que son auteur lui donne.
         
        Céder sur la forme, c’est déjà céder sur le fond.
         
         RePs : Pardon Laurent Herblay pour ce hors sujet. J’espère que vous ne me bloquerez pas pour si peu.


      • bob14 bob14 27 novembre 09:43
        États-Unis. Ventes en ligne records pour Thanksgiving et Black Friday....Selon le consultant Adobe Analytics, les distributeurs américains ont réalisé sur internet jeudi et vendredi un chiffre d’affaires record de 7,9 milliards de dollars (6,6 milliards d’euros), en hausse de 17,9 % par rapport à 2016....Les boutiques ne sont pas en reste...Vive le commerce du Black Friday !

        • rogal 27 novembre 09:55

          Noir, c’est noir,
          Il n’y a plus d’espoir.
           
          https://youtu.be/U8-qTD2UgDc?t=52


          • Hector Hector 27 novembre 10:04

            En effet cette délocalisation amorcée déjà depuis longtemps est plus que désolante. Cela me fait penser à ces « artistes » Français qui vivent à l’étranger et ne reviennent en France que pour se remplir les poches.
            L’exemple le plus frappant pour moi, mais il y en a d’autres, est Renault. Cette société a délocalisé ces chaines de fabrication en Roumanie ou ailleurs, mettant ainsi des milliers de gens sur le sable et revient vendre à ces mêmes gens les voitures qu’ils auraient du fabriquer.
            Ubuesque.


            • Rincevent Rincevent 27 novembre 13:12

              @Hector

              Pour Renault, c’est un peu plus compliqué que ça. Après avoir pris le contrôle total de Dacia, Renault comptait réserver cette production aux pays ‘’émergeants’’. Il n’était pas question d’importer en France des modèles jugés trop ‘’cheap’’ pour la clientèle française (c’est ce que jugeait son PDG d’alors, JL Schweizer). Résultat : un importateur indépendant s’y est mis, a développé son réseau et ses ventes et Renault a vu tous ces bénéfices lui passer sous le nez ! Il a donc fini par les importer et, aujourd’hui, la Sandero est la voiture la plus vendue aux particuliers depuis 2 ans… Donc, la demande a forcé l’offre.

              Après, il n’est pas évident de savoir d’où vient la belle ‘’française’’ qu’on achète : rien qu’en Europe, PSA a des usines à Kolin (République Tchèque), à Trnava (Slovaquie) à Madrid ou à Vigo (Espagne) et à Mangualde (Portugal). Renault à Novo Mestro, en Slovénie, Séville, Valladolid et Palencia en Espagne, Aveiro au Portugal, et plus encore : https://group.renault.com/groupe/implantations/nos-implantations-industrielles/

              D’autre part, les dernières difficultés financières de PSA, qui ont permis aux Chinois de s’inviter au conseil d’administration, seraient dues en partie au fait que les délocalisations n’auraient pas été assez rapides ni assez nombreuses... On en est là. http://www.lefigaro.fr/societes/2014/02/18/20005-20140218ARTFIG00232-l-etat-et-le-chinois-dongfeng-entrent-au-capital-de-psa.php


            • Hector Hector 27 novembre 14:22

              @Rincevent
              Mais je ne conteste pas ce que vous dites, j’y fait même allusion discrètement. Mais tenons nous en aux faits et je pense que vous aussi comme d’autres êtes atteint du syndrome du larbin.
              Renault n’a aucune excuse.


            • Rincevent Rincevent 27 novembre 16:38

              @Hector

              Je vous remercie de votre jugement de valeur et je me le met là où il sera bien au chaud…

              Donc, pour vous, essayer de voir un peu les tenants et aboutissants d’une situation, c’est être un larbin. Et ne rien vouloir voir (je n’ai pas dit excuser) c’est quoi ? De l’intelligence ?


            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 27 novembre 19:50

              @Rincevent

              PSA a également perdu le marché iranien suite au blocus USA (qui se sont empressés de fourguer leurs propres voitures). C’était un marché très important pour PSA qui s’en sortait plutôt pas mal jusqu’alors.


            • romi romi 27 novembre 23:16

              @Rincevent

              ah ! ah !
              l’histoire de Dacia c’était clair comme de l’eau de roche depuis le début !
              bien sûr que Renault avait prévu de les vendre partout en Europe et dans le monde, à qui n’en veut quoi
              et bien sûr que le but de la manœuvre était de baisser les coûts de production, tout en faisant rêver les français désormais au chômage d’une Logan à 5000€ !!! :->

              ce qui m’étonne le plus c’est que cette fable grosse comme une maison ait toujours cours...


            • mmbbb 29 novembre 22:31

              @romi j ai une collègue ayant acquit une CLIO , elle a eu des problèmes de joints Le vendeur s est foutu de sa gueule. Thomson etait dans l eclectronqiue grand public , bon il ne pouvait pas tenir la concurrence devant des firmes plus serieuses telles SONY, j ai achete des enceintes Cabasse Caravelle, les hauts parleurs de grave se sont décollés. Achat d un couteau Sabatier idem les virets se sont défaits etc etc Electromenager MOULINEX de la quincaillerie En revanche j ai achete des outils allemands METABO et Japonais ( ciseaux a bois ) impeccable RAS Il faut avouer que nous ne sommes pas tres serieux, et il est un peu facile de taper sur les chinoks . Les produits chinois ont facilement remplaces les produits francais parce nous ne pouvions pas etre concurrent


            • ysengrin ysengrin 27 novembre 10:15

              bonjour, 


              Jésus fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »

              • Spartacus Spartacus 27 novembre 10:17
                Mais oblige l’étatiste a acheter quoi que ce soit ?

                C’est vrai que les impôt ne font pas de black Friday...

                • flourens flourens 27 novembre 17:48

                  @Spartacus
                  c’est vrai, qui oblige l’étatiste à consommer ????, le conditionnement n’existe bien entendu absolument pas, c’est bien connu, les industriels dépenses des milliards en pub rien que pour l’art et la beauté du geste, surtout pas pour nous pousser à acheter, absolument pas, juste pour le plaisir, et puis les impôt ont bien le black friday, pour les riches, les assujettis à ce qui était l’ISF, c’est black friday toute la week et toute la year, pour les citoyens lambda par contre


                • Syracuse Syracuse 27 novembre 18:04

                  @flourens

                  c’est bien connu, les industriels dépenses des milliards en pub rien que pour l’art et la beauté du geste, surtout pas pour nous pousser à acheter

                  Non désolé, une pub ça ne sert à rien, les milliards déversés dans le marketing pour nous harceler n’existe que pour entretenir les crétins qui bossent dans ce domaine, une bulle financière, comme pour le foot ou le ciné. Moi quand j’ai envie de chier je n’attends pas qu’une pub moltonel passe pour me torcher le fion, quand je croise une affiche pour une bagnole allemande je ne me précipite pas chez un concessionnaire... Quand je vois une boite de fromage style rustique (façon bois) avec une vache en train de paître un joli pré face à une montagne, NON DESOLE, je n’y crois pas une seconde ! 

                  Alors oui ceci est de la responsabilité individuelle, si les cons-ommateurs se jettent sur toutes les événements de ce genre, c’est eux qu’il faut désigner et pas constamment « le système », toujours bien pratique pour déculpabiliser le citoyen idiot !

                • Syracuse Syracuse 27 novembre 18:08

                  @Syracuse


                  erratum
                  sur tous les événements de ce genre

                  J’ajoute, le seul argument qui explique l’engouement pour ce genre d’événement merdique, c’est la misère culturelle de notre époque.

                • mmbbb 30 novembre 08:11

                  @flourens Le calcul de ISF etait assis en autre sur l immobilier , il y a une reelle spéculation immobiliere dans ce pays, je n ai jamais vu une maison importée de Chine .


                • mmbbb 30 novembre 08:26

                  @Spartacus Je vous rejoins sur ce point cet auteur ne semble jamais avoir monte de boite en france . j ai cite Cabasse dans mon exemple Le bas de gamme et le moyen de gamme sont desormais delocalises en Chine le cout de production evidemment En France pour avez l inventaire a la Prevert : les normes, les taxes sur les salaires, les cotisations la CFE dont une partie revient a la commune et ville dont les maires ont fait explose les budgets ect In fine le cout du prix de vente devrait double donc invendable . le prix dans le haut de gamme est delirant 120 000 € pour l enceinte la Sphere . Toutes les entreprises hors tertiaire ont le meme schema de production ou presque .
                  Ex Thomson ayant fabriques des ecrans LCD a disparu des lineaires des surfaces des magasins
                  Les ministres d Hollande devaient depose leur partrimoine , aucun d entre eux n avait un compte epargne en action qui permet une defiscalisation . Le francais de base terrien, immobilier et assurance vie. Les memes qui viennent nous bassiner ensuite sur l economie , c ’est consternant , les memes comme la plupart des francais viennent cracher et laissent partir dans l indifference generale les bijoux industriels de la nation . C ’est tout de meme du mauvais theatre . Laissez les gens vivrent La je vous rejoins


                • mmbbb 30 novembre 08:29

                  @Syracuse a moitie vrai , si le prix rattaché a la promotion marketing, d un produit de beaute depasse souvent le prix des ingredients de cette meme crème, ce n est pas pour rien Idem pour le « pakaging » c’est ainsi


                • troletbuse troletbuse 27 novembre 11:18

                  Cela permet aux Français de faire des emprunts à la consommation pour s’acheter ce dont ils n’ont pas besoin.
                  Avec l’aimable participation de tous nos merdias. Lamentable. Les mougeons baignent dans le bonheur.


                  • Enabomber Enabomber 28 novembre 13:34

                    @troletbuse
                    Je moute, tu moutes, il moute, nous...


                  • Petit Lait 27 novembre 11:58

                    Les gens ne sont pas des moutons, que diable ! Et personne ne les oblige à quoi que ce soit ! 

                    Sauf à considérer que les gens ne sont pas assez intelligents et cultivé pour s’auto-gérer ? Auquel cas, il faut sérieusement se poser la question de l’école, la formation, l’éducation, non ? 

                    Bref, les soit-disant « dérives » ultra-capitalistes genre black friday, ne viendrait-elle pas en fait et avant tout de cette culture déresponsabilisante et avilissante du collectivisme social qui enlève toute notion d’obligation et de devoir des citoyens, puisque de toutes façons, l’état y pourvoira ?

                    Allez, vous pouvez commencer à tirer ! Mais en même temps, posez-vous un minimum la question.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires