• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ce que l’affaire Polanski enseigne sur Hadopi

Ce que l’affaire Polanski enseigne sur Hadopi

Bien entendu, le texte qui va suivre ne vise aucunement à légitimer l’acte commis par Roman Polanski voici plus de trente ans, mais à comprendre le piège dans lequel certains dispositifs judiciaires peuvent placer les éventuels justiciables. L’acte délictueux en lui-même (l’acte sexuel avec une mineure âgée de 13 ans) est inexcusable sauf circonstances vraiment exceptionnelles, mais les faits ne sont pas ceux que l’on nous a servis d’abord.

Le piège du plaider coupable

Selon la version qui traîne beaucoup, notamment sur Internet, Polanski aurait drogué et violé une toute jeune fille. Dit comme cela, c’est ignoble, on clame "Renvoyez-le à ses juges ! qu’il aille croupir !" Mais selon une autre version que l’on commence à entendre, la mère de la jeune fille aurait poussé Polanski à faire des photos de sa fille dans une situation que l’on imagine, à peu près comme cela a été le cas pour Brooke Shields à la même époque, sauf que... une fois l’acte commis, voici Polanski dans un piège : il ne peut nier, il a commis l’irréparable. Pour sortir d’une situation dans laquelle il se sent piégé, ce qu’il est en effet, Polanski peut aller au procès, dont le résultat est aléatoire, ou transiger avec sa victime et avec la justice, ce qui l’oblige à plaider coupable. La gravité de la peine est l’un des éléments substantiels de la transaction avec la justice. Pour obtenir une peine relativement légère, Polanski accepte de plaider coupable et d’indemniser sa victime dont la mère semble pourtant aussi coupable que lui.

Désormais, quoi qu’il arrive, le voici dans la nasse de la culpabilité. Et lorsqu’il sent que la peine va dépasser la durée pour laquelle il a transigé, il préfère s’enfuir. Le piège s’est refermé sur lui. Trente ans plus tard, un procureur, sans doute en mal de notoriété, va agiter la nasse. Polanski est arrêté par les autorités d’une Suisse qui cherche désespérément à se refaire une virginité aux yeux des États-Unis. On va sacrifier Polanski sur l’autel du sacro-saint paradis fiscal helvétique.

J’avoue que cette seconde version me paraît plus vraisemblable que la première, et finalement, cette affaire de piège s’est répétée plus tard contre Michael Jackson, sans succès automatique, puisqu’il a payé une fois et gagné l’autre. Dans la dernière, le gamin qui avait accusé Jackson a reconnu après sa mort que ses accusations étaient fausses.

Ainsi, dans le dispositif Hadopi, y a-t-il de petits ruisseaux qui peuvent composer de grandes rivières judiciaires. On dit "mais l’Hadopi qui constate n’incrimine pas", sauf que ses constatations créent une présomption de culpabilité. On dit ensuite "Mais la procédure d’ordonnance judiciaire est légère et n’aboutit pas à une condamnation pénale" sauf qu’elle est optionnelle dans le dispositif, entre les seules mains de la partie civile, d’une part, et du procureur qui agit sur instruction politique d’autre part. La procédure enclenchée par la constatation de la prétendue infraction peut, sans aucune preuve autre, mener le justiciable en correctionnelle, avec très lourde amende et surtout prison à la clef. Et la constatation faite par la commission de l’Hadopi fait foi jusqu’à preuve du contraire, il y a bien toujours une présomption de culpabilité, dont le justiciable peut n’avoir aucun moyen de se libérer.

Ainsi, le raisonnement que l’on nous sert à propos d’Hadopi est-il celui qui a piégé Polanski : "Vous pouvez accepter le dispositif judiciaire, car, c’est promis, la peine sera légère". Or en justice comme ailleurs, et l’affaire Polanski le démontre, les promesses n’engagent que ceux qui les entendent. Et le législateur, lui, ne peut valablement se contenter d’une promesse de l’autorité politique devenue maîtresse des poursuites judiciaires : il est là, au contraire, pour fixer les règles qui offrent au justiciable des garanties de défense équitable et la clarté métronomique de la loi pénale, non pas l’aléatoire de la bonne volonté du pouvoir politique. En matière pénale, s’il y a pouvoir discrétionnaire valide, c’est toujours dans le sens de l’allégement de la pénalité, jamais dans celui de son alourdissement. C’est en quoi le texte Hadopi 2 est aussi liberticide que l’était Hadopi 1 avant censure par le conseil constitutionnel.

Voilà ce qu’enseigne l’affaire Polanski, le piège du plaider coupable, sur le texte Hadopi 2, le piège de la présomption de culpabilité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    



    • appoline appoline 29 septembre 2009 13:14

      @ Napa,

      Je n’ai même pas regardé mais je dirais : un pédophile (il l’a bien avoué dans son bouquin, non ?) qui défend un queutard.

      L’homme a toujours la possibilité de dire non quand il voit que la situation devient explosive, désolée mais un mec qui n’a pas d’érection ne peut violer, il a voulu répondre à ses pulsions donc, au gnouf même 30 ans après. Là, il comprendra très vite avec ses co-détenus que les pulsions c’est pas terrible terrible.


    • lord_volde lord_volde 29 septembre 2009 14:04

      @ Appoline.
      Je te rejoins et aprrouve totalement cette opinion frappée au coin du bon sens.
      Ce type glauque défendu par une poignée de pourriture mériterait d’être pendu haut et court par l’objet ayant facilité l’abominable crime. Cest un pédophile dangereux quoi qu’en disent ses sombres supporters et autres pédophiles.
      A pluche mon amie. 


    • lord_volde lord_volde 29 septembre 2009 14:06

      erratum : approuve.
      P.S. : J’aime bien ta manière de penser.


    • tonton 29 septembre 2009 17:11

      oui, j’en connais même un qui sautait des enfants de 9 ans...
      il est devenu prophète et il y a plus d’un miliard de gens qui l’adulent aujourd’hui


    • mika.baila-girl mika.baila-girl 29 septembre 2009 17:22

      Tout s’éclaire : oeil pour oeil...

      Tu parles d’un esprit rabougris, le chapeauté là..., passe au XXIeme siècle smiley smiley


    • tonton 29 septembre 2009 17:30

      justement, pour le 21e siècle, les vieux grimoires ... hm ?
      je disais ça parce qu’il y a des membres du club au-dessus

      pour polanski, voir mes autres posts


    • mika.baila-girl mika.baila-girl 29 septembre 2009 17:47

      Si tu parles du wahabb-zion-mcdo Club, alors t’as pas seulement l’esprit rabougris le chapeauté, t’es carrèment un vrai lémurien smiley


    • Napakatbra Napakatbra 29 septembre 2009 17:52

      @appo : faut juste cliquer sur le lien. C’était pour détendre l’atmosphère... enfin si c’est possible.

      En tout cas, c’est raté.


    • tonton 29 septembre 2009 18:07

      wahabb-zion-mcdo Club ? oui, mais avec des E.T alors, sinon c’est déjà ringard


    • mika.baila-girl mika.baila-girl 29 septembre 2009 18:13

      C’est c’la oui, quand la guillonite hitg tech elle va revenir, c’est pas les ET qui vont te friser les moustaches le chapeauté, c’est des grosses chatonnes pas commodes smiley

      ettinkétedonkpacaviendraplustotketulecrois smiley


    • Ali 29 septembre 2009 19:17

      hé tonton tu fumes de l’herbe ou quoi de toutes manière tu entretien ton cancer qui te ronge

      faut lire avant de blasphémer de bon bouquins écrits en français par des écrivains français comme Malika Dif


    • tonton 29 septembre 2009 22:42

      le dernier cancer qui m’a vu s’est suicidé ... rongé de remords


    • baska 29 septembre 2009 22:51

      L’abus de stupéfiants nuit gravement à la santé,vieille toupie !


    • tonton 29 septembre 2009 23:02

      de quoi tu causes ?
       tu ne pourrais même pas stupéfier un moustique brésilien avec ton cure-dent de contrebande


    • baska 29 septembre 2009 23:16

      Cause tata, sache qu’après l’accoutumance on tombe dans un état de stupeur. Exit le trollage !


    • tonton 29 septembre 2009 23:57

      t’as l’air de connaître le parcours


    • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:49

      Les opposés s’attirent et les .....affreux se repoussent. La gangrène a un effet répulsif avec ses semblables.


    • Lapa Lapa 29 septembre 2009 11:17

      Vous faites votre film : c’est bien vous arrivez à vous mettre à la place des protagonistes pour leur faire dire ou faire ce qui vous arrange.

      Hélas la justice s’accommode assez mal de l’imagination dont vous faites preuve.


      • HELIOS HELIOS 29 septembre 2009 11:27

        La gauche a saisi le Conseil Cionstitutionnel, avec cette lettre que vous pouvez lire ici...

        En tout cas, ce billet est bien rafraichissant, merci l’auteur.


        • Parpaillot Parpaillot 29 septembre 2009 11:30

          « Polanski est arrêté par les autorités d’une Suisse qui cherche désespérément à se refaire une virginité aux yeux des États-Unis. On va sacrifier Polanski sur l’autel du sacro-saint paradis fiscal helvétique. »

           

          Ces propos sont parfaitement stupides …

           

          Qu’est-ce qui relie ces deux objets, affaire Polanski et ce qui vous appelez le paradis fiscal helvétique ? Rien sinon que les deux concerne la Suisse …

          Par conséquent, je trouve votre affirmation un peu courte et ne saurait constituer une argumentation … Que de stéréotypes, de clichés et d’amalgames …

           

          C’est sur la base d’un traité d’extradition signé entre la Suisse et les USA et sur la base d’un mandat d’arrêt américain que Polanski a été arrêté. Voir ici le communiqué officiel publié par les autorités fédérales helvétiques.

          La Suisse n’a rien sollicité dans cette affaire et n’avait surtout aucun besoin d’une telle publicité … La solution à cette arrestation de Polanski est à rechercher aux USA, pas en Suisse !

           

          A lire les nombreuses réactions émanant des milieux politiques français et du spectacle, il me semble qu’en France on oublie que L’Etat de droit n’est pas à géométrie variable, qu’il ne s’applique pas en fonction de la direction du vent, de la météo, de l’orientation politique, du talent réel ou supposé des justiciables et qu’il n’est régi par aucune mode, n’en déplaise aux grands couturiers parisiens de la pensée …

           

          Si votre cher Président « veut s’occuper personnellement de cette affaire » (dixit Frédéric Mitterrand, que fait-il de la séparation des pouvoirs intrinsèquement liée à l’Etat de droit ?), qu’il le fasse lors d’un prochain « G vain » avec Obama. Espérons seulement qu’il y mette plus de suivi et de sérieux que les promesses non tenues qu’il a faites devant les employés des aciéries de Gandrange …


          • Hervé Torchet 29 septembre 2009 15:51

            Sauf que Polanski a déjà fait l’objet régulièrement depuis 1977 de mandats internationaux émis par les États-Unis, que Polanski a un chalet à Gstaad en Suisse, et que c’est la première fois que la Suisse l’arrête alors qu’il y vient souvent...


          • mat 29 septembre 2009 11:46

            Vous parlez du « piège du plaider coupable », et vous semblez insinuer qu’il ne serait pas vraiment coupable. Voire que c’est la mère de la jeune fille qui serait responsable in fine, en le poussant dans les bras de Polanski !


            On croit rêver...

            Deux choses :
            - d’abord la transcription de la déposition de la jeune fille : http://www.radinrue.com/spip.php?article5359 
            - deuxièmement, plaider coupable, c’est reconnaître sa culpabilité. Il est coupable, point barre.
            Donc arrêtez de dire « qu’il était dans un piège », qu’il ne pouvait faire autrement. Il avait son libre-arbitre



            • VspaceG 29 septembre 2009 13:43

              Le plaider-coupable est un piège pour la victime et le coupable !

              En France, même si l’accusé avoue, il faut dérouler le procès pour vérifier qu’il ne ment pas, et proportionner la sanction. Par le « plaider-coupable » on accepte une sanction minime : la victime peut se sentir spoliée. De plus, le « coupable » peut être faux : il a juste avouer pour se débarrasser de la procédure. La victime est alors doublement spoliée puisque ce n’est pas le véritable coupable qui est puni ! Pire, la victime peut accuser à tord ! Surtout on ne peut pas revenir en arrière en disant que finalement on était innocent.

              De toute façon même en France on peut accuser à tord sur faciès ; il n’y a qu’à se remémorer « Omar m’a tuer », outre la faute alors que la victime était prof de français, l’écriture était sur le mûr opposé où la victime a été trouvée, et aucune trace de sang entre les deux. Le juge n’a même pas relevé les empruntes digitales sur l’écriture : aberrant non ?


            • Hervé Torchet 29 septembre 2009 15:55

              Le piège du plaider coupable, c’est que même si Polanski se sait innocent, du moment qu’il évalue sa faculté de se disculper à un niveau faible, il va préférer se reconnaître coupable d’un fait moins grave que le pire qui puisse lui être reproché, et avouer plutôt que de risquer la peine maximale.


            • franck2010 29 septembre 2009 23:36

              C’est le vice principiel du système américain que sarko veut nous innoculer en même temps que le vaccin H1N1.


            • marc 30 septembre 2009 00:05

              Franck

              Exactement ; c’est d’ailleurs ce qu’a dit Rama Yade quand on lui a parlé de Salah Hamouri " il a plaidé coupable ( pour avoir 8 ans de prison au lieu de 16) donc il est coupable et je n’interviens pas . "

              De cette façon, on met à l’ombre en Amérique des dizaines de milliers de pauvres, ceux qui ne peuvent se payer des bons avocats et des cabinets de détectives privés , chaque année. On met en prison qui on veut : un pauvre en vaut un autre, pourvu que quelqu’un soit en taule. , c’est ce que veut introduire Sarko.

              Le problème de Polansky, c’est qu’il n’a même pas « profité » de cette arrangement parcequ’il s’est sauvé. C’est donc un criminel en fuite.

              Je fais remarquer que dans le cas de Cesare Battisti, les sarkozistes font moins de manières ! ils violent même la parole d’un Président de la France sans aucun scrupule.


            • RilaX RilaX 29 septembre 2009 11:48

              Moi le seul rapport que je voit avec HADOPI, c’est que les mêmes artistes reclament :
               - une justice sévère pour les téléchargeurs (je précise qu’il n’est toujours pas prouvé que le téléchargement illégal soit la cause principale de la chute des ventes)
               - une justice clémente pour leur compère (qui a plaidé coupable d’avoir eu des relation sexuelle avec une mineure de moins de 15 ans).

              2 poids, 2 mesures ...


              • Talion Talion 29 septembre 2009 13:17

                Ça risque hélas d’être la morale de cette histoire...

                Notre Ministre de la culture a perdu là une bonne occasion de se taire !


              • Hervé Torchet 29 septembre 2009 15:59

                C’est en effet la part indécente de l’affaire du point de vue français d’aujourd’hui. Ces gens qui professent la sévérité contre des délits mineurs sont en revanche très prompts à dégainer sur des délits majeurs. Deux poids, deux mesures.

                Leur motivation n’est pas la justice, mais le copinage.

                Mon point de vue est plutôt celui de l’équité.


              • franck2010 29 septembre 2009 23:41

                Mon point de vue est celui de la prise de position sans défaussement possible :

                La défense de Polanski interdit toute digression....communautaire, religieuse, corporatiste, politique.


              • dom y loulou dom 29 septembre 2009 12:44

                la honte sur ces types zélés qui se prennent pour des blackwaters, depuis l’élection d’Obama ils ont retrouvé leurs chapeaux de cowboy et leur connerie avec.

                des sous-fiffres d’empire qui se sentent si « normaux » et en sécurité en lisant les gazettes qui vous mâchent le cerveau comme unique lecture durant leur vie...

                la honte du pays, les suivants de Blocher, les grands sauveurs de la nation qui se vendent corps et âme et leur pays avec... et avec les vaccins qu’ils vont prendre ils n’auront plus de cerveau... ça commence déjà ?.

                Je leur souhaite d’avoir gardé leurs économies en glorieux dollars.


                • tonton 29 septembre 2009 12:52

                  l’Etat de Californie est en état de quasi faillite
                  alors on racle les fonds de tiroir, quitte à déterrer des trucs d’il y a 30 ans dans l’espoir de rançonner les « coupables »
                  car que veut dire encore le mot « justice » si la « victime » elle-même n’est plus demandeuse de rien, et depuis longtemps
                  polanski ne s’est jamais caché depuis 30 ans, il a fait le tour du monde plusieurs fois, suivi par les médias... il a même un chalet en Suisse depuis des années

                  bref pour moi, c’est du rançonnage légal .... juridiquement correct, mais moralement irrecevable
                  car s’il avait vraiment commis des choses graves, alors il ne fallait pas le laisser courir partout, libre comme le vent, pendant 30 ans


                  • tonton 29 septembre 2009 13:48

                    tu as « oublié » le lien vers la source de cette couillonnade


                  • tonton 29 septembre 2009 14:18

                    en ce qui concerne ce blog, c’est n’importe quoi, ils ne donnent aucune source
                    et à gauche, ya 1 pub pour rencontrer des femmes asiatiques

                    prouver que c’est faux ?
                    la charge de preuve est à l’accusation en justice
                    quant aux 30 ans passés, ils sont à reprocher à la justice, pas à polanski


                  • tonton 29 septembre 2009 15:30

                    mais ils pouvaient l’arrêter depuis 30 ans avec un mandat international
                    surtout pour les crimes sexuels ... les vrais ...

                    je note enfin que depuis plusieurs posts déjà, tu tentes de rendre la discussion violente et abjecte
                    mais ça ne marche pas... pas trop déçu ?


                  • tonton 29 septembre 2009 16:06

                    ah, c’est pour me défendre alors ?
                    merci, shawford, tu es un chou ... smiley


                  • tonton 29 septembre 2009 17:44

                    en attendant, le tonton en a déjà dézingué quelques-uns sur avox
                    le momo qui a fini par lâcher son os avec l’islam
                    tous les gens qui se payaient ma pomme quand j’ai acheté des actions de banques au beau mileu du crash financier
                    et ya encore un 3e truc pas triste en cours, mais sur celui-là je ne dirai rien ... smiley


                  • Talion Talion 29 septembre 2009 13:11

                    « ...dont la mère semble pourtant aussi coupable que lui... »

                    Heu... Il me semble qu’il n’est nulle part prétendu qu’elle aurait prostitué sa fille... Par conséquent cette déclaration me semble un petit peu (euphémisme) abusive...

                    On pourra certes l’accuser de négligence caractérisée, mais de là à dire à dire qu’elle serait aussi coupable que Polanski il y a un gouffre !

                    Quant à suggérer (si, si !... Je vous ai vu venir...) qu’elle se serait arrangée pour le tenter en lui mettant sous le nez une mineure de 13 ans, nue et prête pour l’action (excusez l’expression) afin de pouvoir ensuite lui soutirer du fric... Bon d’accord, ça s’est peut-être déjà vu, mais quand même !!!...
                    Ce n’est pas le genre d’accusation qu’on peu balancer comme ça sans plus d’éléments pour l’appuyer.

                    Maintenant je comprend la logique que vous défendez pour HADOPI, mais il me semble que prendre Polanski pour illustrer ce sujet c’est un petit peu comme introduire un chien dans un jeu de quilles.

                    Bref !... Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes SVP !...


                    • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:05

                      Je n’ai pas invoqué la nature masculine, mais le fait que la mère ait un peu « poussé à la roue ». C’est ce qu’on pourrait imaginer. L’objet de mon billet n’est pas de disculper Polanski, mais de démontrer que son plaider coupable ne signifie pas qu’il soit coupable, d’une part, et que l’esprit de transaction qui s’y exprime a l’inconvénient que, désormais, Polanski ne peut plus se débarrasser des aveux qu’il a consentis.

                      Accessoirement, il y a dans cette affaire un problème de difficulté (ou d’impossibilité) de se disculper qui renvoie directement à l’affaire Hadopi.


                    • franck2010 29 septembre 2009 23:49

                      vilistia , votre fille, puisque vous en parlez et l’affichez ( votre avatar ) risque davantage de devenir psycho-rigide, à votre contact , que de rencontrer le loup.


                    • monbula 30 septembre 2009 01:42

                      Pour Franck

                      vilistia , votre fille, puisque vous en parlez et l’affichez ( votre avatar ) risque davantage de devenir psycho-rigide, à votre contact , que de rencontrer le loup.

                      Non, c’est ma fille de 16 ans qui vous répond et non sa mère, Monsieur.Pour l’avatar, vague ressemblance.

                      Psycho-rigide.... Je lui poserais la question à ma fille ?
                      Merci pour la consultation.


                    • Loan 29 septembre 2009 19:20

                      c’’était un acte prémédité. Il avait tout prévu le salaud. La drogue, la pilule, notre petit saint des merdias.


                    • cariboo cariboo 29 septembre 2009 13:30

                      Contribution inutile, monsieur.
                      Prendre, pour souligner le côté liberticide de Hadopi, le cas d’une crapule, c’est inepte !
                      Car enfin, que ce soit avec la complicité de la mère ou non, je n’en ai rien à faire :
                      Vous ne pouvez pas nier qu’un adulte largement mûr a abusé d’une fillette de 13 ans.
                      C’est donc une crapule !
                      Et qu’on ne crie pas au piège, s’il vous plaît. On le dit génial, on ne peut pas en même temps le prendre pour un benêt qui s’est fait manipuler !
                      D’ailleurs qui le soutient ?
                      Un ministre qui va se distraire avec les petits garçons thaïlandais ?
                      Un autre cinéaste qui a épousé sa fille adoptive ?
                      Que du beau monde, tout ça, non ?


                      • tonton 29 septembre 2009 14:08

                        @vilistia

                        J’espère que vous avez été tendre...

                        je me souviens surtout que je la faisais rire, et qu’elle n’aimait pas les mecs collants smiley


                      • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:07

                        Très juste : Polanski n’a jamais récidivé.


                      • Loan 29 septembre 2009 19:23

                        POLANSKI N’ A PAS RECEDIVE. ET QU’EST CE QUE VOUS EN SAVEZ ?


                      • franck2010 29 septembre 2009 23:52

                        Les seules fois où Polanski a sodomisé une personne du sexe opposé, depuis cette affaire, sont les fois où il n’avait pas de préservatif.


                      • fonzibrain fonzibrain 29 septembre 2009 13:39

                        article honteux

                        « j’avoue que cette seconde version me paraît plus vraisemblable que la première, »

                        ton point de vue on s’en fout,tout le monde espère que ce soit faux

                        mais renseigne toi sur polanski,il a dit lui même qu’i kiffait les « très jeune fille »

                        et puis merde,elle avait 13 ans la gamine,c’est de la pédophilie !arretez de vouloir défendre cet homme,qu’ils s’appelle polanski ou autre

                        on ne partouze pas avec une gamine de 13 ans,qu’elle soit modèle ou pas.


                        tous ceux qui soutiennent polanski sont des dégénérés

                        IL A BAISÉ UNE GAMINE DE 13 ANS,BASTA

                        • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:08

                          A-t-il été incriminé pour d’autres affaires similaires depuis ?


                        • franck2010 29 septembre 2009 23:55

                          Moi aussi fonzibrain je préfère les trés jeunes filles, manque de bol, elles me kiffent de moins en moins. Par contre qu’est ce que j’ai comme succés auprés de leur mère !!


                        • Ali 29 septembre 2009 13:45

                          bonjour
                          si polanski n’est pas coupable, il peut aller la tête haute aux USA
                          mais son refus d’être extradé laisse penser qu’il se sent peut-être coupable !!


                          • lord_volde lord_volde 29 septembre 2009 13:45

                            @ Hervet Torchet

                            J’ai moissé ce torchon encourageant les actes pédophiles commis par les élites du show biz qui se sont soustraits à la justice et a leur responsabilité pénale. Ce triste individu bénéficiant d’une réputation sulfureuse du fait de ses penchants insolites et coutumiers envers les petites filles sans défense, est soutenu et défendu par la mafia du show biz et de la clique politique nauséabonde fulminant ensemble contre le gouvernement Suisse qui a simplement fait procéder à l’arrestation d’un criminel pédophile multi récidiviste en regard d’un MAI émanant de la cour de justice Californienne. L’article laisserait entendre, en suivant le filigrane sous lequel se dissimulerait une vaste supercherie mettant en évidence la scène d’un complot organisée par les protagonistes de l’histoire, et notamment les soi-disant victimes (Polanski y camperait le rôle d’une victime brutalisée endossant un horrible cime mental), que la fillette se serait jetée irrésistiblement dans les bras du pervers quadragénaire aidée en cela par une maman complètement folle et que le pauvre violeur n’aurait cédé à l’infâme pression conjuguée de la jeune nymphette de 13 ans et de la mère hystérique pour des motifs purement philanthropiques ou humanitaires. En effet, Mistler Polanski devrait normalement recevoir une médaille ou une récompense monétaire mieux appropriée puisqu’il a rendu un immense service à la fillette et par ricochet à la mère en sacrifiant sa réputation plus que généreuse. Ben oui, c’est vrai le sieur Polanski est un maître qui excelle dans l’art de la séduction, et pas que des petites filles puisqu’il a su entraîner avec lui la bonne société des arts et des lettres, du cinéma, du tout politique et même de la veuve éplorée. Exigeons de lui rendre solennellement honneur au nom du peuple mouton et suggérons au bon ministre de la noble pensée et de la culture pédophilique de lui remettre les insignes de la légion d’honneur. 
                            Que n’y avais je pas pensé plus tôt !!! 


                            • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:13

                              L’objet de mon article n’est pas d’innocenter Polanski, mais de souligner, d’une part, que le chantage à l’agression pédophile existe (voir l’une des affaires Jackson où le gamin qui l’accusait a reconnu après sa mort que Jackson n’avait rien fait), d’autre part que dans ces cas (comme dans Hadopi) il existe un problème de preuve, et que, faute d’avoir les moyens de se disculper, le système du plaider coupable amène parfois à se reconnaître innocent pour encourir un châtiment moindre que si l’on prenait le risque du procès pénal.


                            • hasan 29 septembre 2009 21:54

                              euh vous ne cessez de répéter que le gamin qui avait accusé Michael Jackson avait avoué qu’il avait menti après sa mort. Ce qui est complètement faux. Un faux article avec circulé à ce sujet quelques jours après le décès de la King of Pop, je vous défie de trouver une source crédible prouvant vos dires. Merci de ne pas écrire n’importe quoi (ou de prendre ses désirs pour des réalités surtout lorsqu’ils servent à soutenir une argumentation très faible).


                            • lord_volde lord_volde 29 septembre 2009 22:01

                              Ce que tu racontes n’a aucun sens et repose sur des spéculations parfaitement absurdes.
                              La justice propose plusieurs options que l’accusé est libre de choisir. La procédure de « plaider coupable » est une procédure simplifiée qui ouvre la discussion sur le quantum de la peine sans avoir à prouver l’imputabilité des faits inhérents à l’acte de poursuite. S’il arrive que des accusés préfèrent se dire coupable pour espérer la clémence du juge qui rendra la sanction, c’est un problème mineur comme un autre qui est inhérent à la connerie humaine.
                              Monsieur Polanski qui est un homme riche et célèbre disposait déjà de moyens financiers considérables pour faire assurer sa défense par les meilleurs juristes de l’Etat de Californie. Il n’est pas le quidam indigent privé de choix et tenu d’accepter l’assistance juridique offerte par la cour de justice. De la même façon, un procès allant jusqu’à son terme (l’accusé se déclarant non coupable) peut aussi déboucher sur une condamnation inéquitable, exagérée, injuste, voire le contraire. Il arrive aussi que des coupables soient blanchis ou que des innocents soient condamnés. Ce sont les aléas de l’existence, les contingences de la vie. L’auteur nous dit que sous prétexte de la possibilité d’erreur judiciaire, il faudrait empêcher le violeur de se présenter devant ses juges. Mais je rêve. 


                            • tonton 29 septembre 2009 22:58

                              tu n’es qu’un imbécile, lord-brol, on s’en fout de tes conneries


                            • hasan 29 septembre 2009 23:48

                              voila bien une remarque intelligente et constructive qui prouve l’utilité d’une section commentaires...


                            • tonton 29 septembre 2009 23:55

                              c’est un constat factuel ... la base de toute théorie élaborée ... on peut développer ...


                            • franck2010 30 septembre 2009 00:00

                              On peut aussi rappeller l’affaire d’Outreau....

                              le plaider coupable ( chantage institutionnel ) aurait décimé la défense ...


                            • Paul Cosquer 29 septembre 2009 14:11

                              Une affaire « Paul en ski » ? Je m’inscris en faux : je ne vais jamais aux sports d’hiver...


                              • saint_sebastien saint_sebastien 29 septembre 2009 14:51

                                Pourquoi un de mes messages sur le sujet a t il été censuré ?


                                je donnais pourtant des infos sur les circonstances de l’affaire , donc je rappelle mon message , 

                                Polanski , a drogué , violé et sodomisé une jeune fille de 13 ans qui a clairement refusé ses avances , voici la transcriptions de l’interrogatoire de la jeune fille :


                                voila , donc si agoravox s’offusque que j’appelle un viol un viol , une sodomie un sodomie , on peut se demander quel est la position du site sur cette affaire.

                                • tonton 29 septembre 2009 15:15

                                  ah ! ça c’est bien shawford ...

                                  maintenant, quoiqu’il en soit, pour moi, c’est la justice qui est en tort
                                  car s’il a vraiment fait des choses graves, on devait et pouvait l’arrêter depuis très longtemps
                                  et s’il n’a rien fait de grave, pourquoi déclencher ça 30 ans + tard ?
                                  donc ,dans un cas comme dans l’autre, la justice n’est pas clean


                                • tonton 29 septembre 2009 15:41

                                  je ne le dédouane pas ... je ne crois pas pour l’instant au viol, c’est tout
                                  et s’il y a eu viol, l’attitude de la justice est alors incompréhensible
                                  on n’attend pas 30 ans pour arrêter le vrai violeur d’une fille de 13 ans
                                  c’est fou ça !


                                • saint_sebastien saint_sebastien 29 septembre 2009 17:21

                                  franchement à lire certains commentaires , facile de comprendre l’état de putréfaction dans le lequel est notre pays , cet article en est d’ailleurs l’illustration.


                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:31

                                  T’es grotesque Tonton la teigne, La justice de Californie a émis plusieurs mandats internationaux depuis 1977 contre le dénommé Roman Polanski qui a violé l’ordonnance du juge l’autorisant à comparaître librement en échange d’une caution susceptible de garantir sa représentation en justice. Les preuves sont accablantes contre le pédophile que tu soutiens sans vaciller pour des considérations que je devine aisément depuis que tu es passé à table hier après midi. Le témoignage crédible, précis et concordant de la fillette brutalisée et violée avec des circonstances aggravantes (emploi de drogue sédative et d’alcool désinhibant), expertises médicales confirmant les pénétrations sexuelles, les aveux de Polanski sur les actes sexuels).

                                  Faut te recycler Tonton macoute, tu es passé de forme et tu as besoin de séjourner en maison de repos.


                                • minidou 29 septembre 2009 14:55

                                  Devant de soutient « de classe » accordé à Polanski, on serait tenté de vouloir le voir juger, pas tant pour sa faute, mais pour le fait que ceux qui le soutiennent trouveraient normale cette extradition s’il s’était agit d’un anonyme.
                                  Cependant, juger un homme trente ans après les faits, surtout sur des accusations assez ténues, parait complètement fou.
                                  La justice américaine, s’apparente souvent à la loi du talion, extrêmement dure avec ceux qui n’ont pas les moyen de se défendre, extrêmement couteuse pour les autres...
                                  J’aurais mieux compris qu’on le défende au nom du droit à l’oubli, plutôt qu’au nom de son « talent ».


                                  • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:17

                                    + 1 (aurait été ma seule réaction à cette réaction s’il n’avait fallu que ma réaction à votre réaction atteigne ou dépasse les dix caractères, bref, tout ça pour dire que c’est aussi mon point de vue, sauf que ce n’est pas l’objet de l’article.


                                  • saint_sebastien saint_sebastien 29 septembre 2009 14:55

                                    Comment justifier l’injustifiable ? sauf à être complice des pédophiles en puissance ? tout ces intellectuels , qui par des contorsions malsaines défendent Polanski me dégoutte , et je le rappelle , je suis un grand fan des films de Polanski , mais il y a l’homme , coupable de viol , et le cinéaste ...


                                    ma pensée va à toute les personnes qui ont du subir un viol , quel qu’elles soient , qui doivent se sentir blessées par les positions prises par notre classe politique ...

                                    • Traroth Traroth 29 septembre 2009 15:18

                                      L’article commence par « Bien entendu, le texte qui va suivre ne vise aucunement à légitimer l’acte commis par Roman Polanski voici plus de trente ans », et ensuite, bien entendu, c’est au contraire exactement ce que l’auteur cherche à faire. Cet article vise à manipuler le lecteur, et c’est inacceptable.

                                      Les justifications que fournit l’auteur sont de plus nauséabondes. On nous explique que ce n’est pas de la faute de Polanski s’il a violé la gamine, et c’est une accusation tout simplement ridicule. Un homme qui ne veut pas se comporter comme un animal ne grimpe pas sur une gamine de 13 ans simplement parce qu’elle est inanimée ! Alors peut-être qu’effectivement, la mère porte une responsabilité sur laquelle la justice devrait porter son attention. Mais ce qui est certain, c’est que ça ne justifie en rien les actes de Polanski !


                                      • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:19

                                        L’objet de mon article est la difficulté de la preuve, dans ce domaine comme dans celui d’Hadopi.


                                      • La râleuse La râleuse 29 septembre 2009 15:28

                                        J’ai eu grand plaisir à lire cet article ; il est impartial, il est écrit intelligemment.
                                        Bien sûr que son auteur n’assistait ni aux faits ni au jugement qui ont provoqué la condamnation et un premier emprisonnement de Monsieur Polanski mais ni moi ni aucun de ceux qui ont écrit des commentaires n’y assistions non plus.
                                        Pourtant, à la lecture de ces commentaires, je ne vois que des accusations sans aucune circonstance atténuante lancées contre Monsieur Polanski.
                                        Peut-être n’en a t-il pas. Je l’ignore. Mais il n’en demeure pas moins que Monsieur Polanski a déjà accompli une peine de prison. Il n’en demeure pas moins que les juges qui ont décidé que cette peine de prison était insuffisante et qu’il convenait de l’enfermer de nouveau ne sont pas réputés pour leur intégrité. Il n’en demeure pas moins que la victime a retiré sa plainte en contrepartie d’avantages financiers (comment appelle t-on, déjà, une personne qui échange du sexe contre de l’argent ?)
                                        Pour ce qui me concerne, les personnes qui m’ont le plus choquée dans cette affaire sont
                                        - des ministres - B. Kouchner et F. Mitterrand - qui s’indignent publiquement de l’arrestation d’un homme accusé de viol au seul prétexte que cet homme est talentueux
                                        - un chef d’État qui ne proteste pas alors qu’on l’a déjà entendu en sermonner d’autres pour des propos plus bénin


                                        • Radix Radix 29 septembre 2009 19:22

                                          Bonsoir la Râleuse

                                          Tu as raison, il est difficile de juger, Polansky peut-être coupable ou innocent on n’en sait rien car il s’est peut-être fait piéger par le système américain du plaider coupable !

                                          Comme il ne s’est vraiment pas caché de son penchant pour les « jeunes filles », comme dirait Montherlant, il a pu se faire piéger par la mère tant cette course au fric à tout prix est un sport national la-bas.
                                          Une fois accusé, même innocent, il n’avait d’autre choix que celui de transiger et malheureusement pour lui il est tombé sur un juge qui lui aussi voulait de la « notoriété » à bon compte (cela est formellement établit).

                                          Comme l’enquête a été réduite on ne sait pas qui dit la vérité quoique l’abandon des poursuites pendant trente ans tendrait à démontrer le flou de cette histoire.

                                          Radix


                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 septembre 2009 15:49

                                          Faudrait mettre un peu de Brisodor pa ici .

                                          Le viol s’ il a eu lieu doit être puni .

                                          Le colportage de rumeurs en toutes sortes devrait l’ être également .

                                          Suite à l’ affaire d’ Outreau , son déroulement et ce qu’ on a appris par après , ll siérait de garder le sens de la mesure .

                                          Il y a-t- il quelqun ici qui a été témoin direct des faits ? Qui a parlé avec la victime  ? A-t- des sources parfaitement sûres pour étayer les faits ?

                                          Pendant l’ affaire d’ Outreau il a été raconté toutes sortes de choses jusqu’ à ce qu’ enfin la vérité éclate .

                                          Je trouve qu’ il y a beaucoup de Badaoui ici .

                                          Je répète que si les faits sont avérés il fallait punir le coupable , et non pas avoir un juge éperdu de notoriété , comme on a eu un juge à Outreau envahi de fausses certitudes, il faudrait disposer de personnes compétentes pour traiter ce genre d’ affaire .

                                          J’ ai cru comprendre que la victime a arrêté de poursuivre suite à un versement de 230000 dollards .

                                          Vite un pchtttttt de Brisodor ...


                                          • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:23

                                            Comme vous dites : s’il a eu lieu. Difficulté de la preuve et des moyens de se disculper...


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 septembre 2009 16:26

                                            A-t-on la version de Polanski ?


                                            • Serpico Serpico 29 septembre 2009 16:29

                                              Colombo-Villach refait l’enquête...

                                              C’est plus que dégoûtant : c’est criminel.

                                              Surtout quand c’est habillé des oripeaux de la pensée « libre », faussement rationnelle mais hypocrite jusqu’aux cheveux.

                                              Bien sûr « vous ne pensez pas à légitimer son acte » mais vous préciser, par en dessous, lâchement, « commis voici plus de trente ans »....

                                              La honte ne vous étouffe pas apparemment. Si c’est aussi clair que vous le dites, pourquoi ne ferait-il pas confiance à ce « système américain » au pays de la justice, de la liberté, de la démocratie et des contes de fées.... ?

                                              Les mêmes qui nous chantent le paradis américain se tiennent bien éloignés de ses rives. Pas bêtes....


                                              • Hervé Torchet 29 septembre 2009 16:59

                                                Ce que Polanski a fait depuis trente ans entre forcément en ligne de compte : il n’a pas récidivé. C’est donc que le but qui aurait été recherché par l’incarcération est atteint sans l’incarcération : Polanski s’est abstenu de récidiver. On ne sait pas s’il est vraiment coupable (il ne peut plus se déclarer innocent, sauf à démentir le plaider coupable de 1977, ce qui pourrait le renvoyer aux assises, avec les pb de preuve et de disculpation encore pires qu’alors), mais on sait qu’il n’a pas été incriminé dans semblable affaire depuis ce temps.

                                                Le rachat est-il impossible ?


                                              • Serpico Serpico 29 septembre 2009 17:37

                                                Torchet : « Ce que Polanski a fait depuis trente ans entre forcément en ligne de compte : il n’a pas récidivé. »

                                                *****************

                                                Vous racontez vraiment n’importe quoi !

                                                En somme, il suffit d’échapper à la justice pendant un certain temps, se tenir peinard pour bénéficier de votre clémence ?

                                                Et l’affaire Batisti ? hein ?

                                                Vous avez une démonstration pour Batisti ?


                                              • Serpico Serpico 29 septembre 2009 16:31

                                                Euh...Colombo-Torchet, bien sûr. Il faut rendre à César...


                                                • Hervé Torchet 29 septembre 2009 17:01

                                                  Il y a un double lien réel entre les deux sujets : la difficulté de la preuve et de la disculpation, d’une part, et la promesse de clémence ouvrant la voie à l’arbitraire judiciaire.


                                                • Hervé Torchet 29 septembre 2009 17:12

                                                  Si les enquêtes étaient des preuves, il n’y aurait pas besoin de procès.


                                                • Ylorik Darkombe Ylorik Darkombe 29 septembre 2009 17:57

                                                  En quoi Linux empêcherait d’installer un mouchard ? 
                                                  Si on fait un mouchard pour Windows, on peut le faire aussi pour Linux ou Mac. 

                                                  J’espère au moins que c’est bien clair dans la tête des internautes : il n’est pas question qu’un mouchard soit installé sur nos ordinateurs. Si ce flicage devait devenir obligatoire, il sera encore temps de montrer ce que l’avis de millions d’internautes pèse dans la balance... 



                                                • Ylorik Darkombe Ylorik Darkombe 29 septembre 2009 18:38

                                                  Si des éditeurs de logiciels mettent au point des « mouchards certifiés Hadopi », je ne vois pas ce qui les empêcherait d’en faire pour Linux ou Mac. Ce ne seront sûrement pas des logiciels Open source (c’est ce que dit l’April) mais ils pourront tout de même s’installer sur un système Linux. 


                                                • lord_volde lord_volde 29 septembre 2009 22:17

                                                  Tu racontes vraiment que des âneries. J’ai jamais vu autant de stupidités écrites par un seul auteur dans un article miséreux accompagné de commentaires bidons et eronnés.

                                                  En France, par exemple, le système pénal repose sur l’intime conviction des juges, mais pas sur la preuve rapportée. Il suffit aux juges ou au jury de croire respectivement à la culpabilité du prévenu ou de l’accusé en regard des indices, des témoignages, voire des expertises discutés pour pouvoir prononcer le jugement ou l’arrêt. Aux Etats-unis, le système accusatoire offre l’avantage d’un vrai débat contradictoire sous l’arbitrage d’un juge et devant la présence d’un jury populaire qui se prononce par une majorité d’au moins huit voix. (la composition des jury peut être différent d’un Etat à un autre.
                                                  Bon, je ne suis pas là pour vous donner des cours de droit, m e r d e alors. 


                                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 01:34

                                                  C’est justement le cas, il a reconnu l’avoir déflorée et a donc plaidé coupable comme de bien entendu. Le refus de paldié coupable implique la tenue d’un procès devant un jury constitué, peu important qu’il y ait des preuves attestant de la culpabilité de l’accusé. Elles seront discutées devant le Juge et le Jury populaire. TU ne cesses de soutenir des âneries plus énormes que les précédentes. 


                                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:37

                                                  En France, par exemple, le système pénal repose sur l’intime conviction des juges, mais pas sur la preuve rapportée. Il suffit aux juges ou au jury de croire respectivement à la culpabilité du prévenu ou de l’accusé en regard des indices, des témoignages, voire des expertises discutées pour pouvoir prononcer le jugement ou l’arrêt. Aux Etats-Unis, le système accusatoire offre l’avantage d’un vrai débat contradictoire sous l’arbitrage d’un juge et devant la présence d’un jury populaire qui se prononce par une majorité d’au moins huit voix. (La composition du jury peut être différente d’un Etat à un autre.
                                                  Bon, je ne suis pas là pour vous donner des cours de droit, m e r d e alors. 


                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 septembre 2009 16:37

                                                  Par exemple on prend un de deux posts de Sépipo on a une chance sur deux d’ avoir une fausse accusation .


                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 septembre 2009 17:11

                                                    Badaouinage et Burgeauïsme sont les deux pisller qui ont mis en taule un grand nombre d’ innocents .


                                                    Ici on a l’ air de détester ceux qui ne leurs  ressemblent pas .

                                                    Pas une raison de mettre les gens au trou pour ça .


                                                    • Serpico Serpico 29 septembre 2009 17:33

                                                      Un aperçu hideux de la mentalité de nos ministres soi-disant « modernes » : Kouchner a demandé à Hillary Clinton la libération de Polanski...

                                                      Pas mieux que les républiques bananières et en même temps ça renseigne sur l’estime et le respect que ces « humanistes » diaboliques accordent à la justice de notre pays même.


                                                      • Yohan Yohan 29 septembre 2009 18:08

                                                        Polanski a eu une vie très agitée,comme il le raconte volontiers dans son autobiographie.
                                                        Pour comprendre le bonhomme il faut se réfèrer à l’époque très libertaire et très folklo.

                                                        Il est patent que les jeunes filles prépubères non surveillées pouvaient se retrouver trop facilement dans les partouzes du show biz. Pour qui a un peu vécu ces années là, on peut vite se retrouver à faire des écarts sans prendre conscience des dégâts collatéraux, surtout face à des JF de 16-17 ans qui en paraissent plus. 

                                                        mais dans ce cas-ci, cette fille bien était trop jeune pour tromper qui que ce soit sur son âge. Une faute lourde donc pour un adulte, ce qui ne fait pas de cet adulte un pervers récidiviste pour autant.

                                                        Là où la justice doit passer, c’est bien plus sur les circonstances (pas claires) de cette affaire. Soit il y a eu préméditation avec usage de produits illicites annihilant la volonté, soit c’est un écart comme tant de couillons du show biz et de la politique en ont fait par le passé (un certain chanteur à minettes, un certain révolutionnaire) qui peuvent le cas échéant être plus ou moins amnistiés, surtout si la plaignante le veut bien.
                                                        On jugera alors le bonhomme sur sa vie éventuellement irréprochable par la suite,mais certainement pas sur son oeuvre comme le voudraient ses amis du show biz et le ministre de la cul.ture

                                                        En tout cas, je ne vois pas pourquoi il n’aurait pas à passer devant un juge parce que ce bonhomme s’appelle Polanski et qu’il est un génial réalisateur.


                                                        • Hervé Torchet 29 septembre 2009 19:11

                                                          Si Polanski comparaît devant la justice californienne, ce ne sera certainement pas pour que la vérité soit faite sur les faits que vous citez, mais seulement pour le prononcé du jugement, l’énoncé de la peine, son exécution, et peut-être un autre procès pour délit de fuite, qui devrait le mettre à l’ombre pour longtemps. Au vu de sa vie depuis 30 ans, est-ce mérité ?


                                                        • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 01:49

                                                          Délit de fuite....T’as pas mis tes couches pampers ? On s’évade de prison ou depuis un tribunal, mais un accusé qui ne se présente pas devant ses juges n’est pas justiciable d’un délit de fuite (incrimination qui concerne ceux qui provoquent un accident de la circulation et qui se dérobent à leur responsabilité sans laisser d’adresse ) , mais jugé par contumace. Il a seulement violé l’ordonnance judiciaire lui intimant de se présenter à l’audience de fond, et le risque encouru en la matière a trait à la modifcation de l’élargissement (non pas celle à quoi tu penses gros dégoûtant) qui lui a été octroyé contre payement d’une caution. En clair, il sera mis à l’ombre (des jeunes filles en fleur) en garantie de sa représentation jusqu’au prononcé de la sentence.
                                                          L’auteur est vraiment une torche stupide. 


                                                        • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 01:53

                                                          Errata : est jugé par contumace, Il a seulement violé l’ordonnance judiciaire lui intimant l’ordre de se présenter à l’audience de fond,


                                                        • franck2010 29 septembre 2009 18:26

                                                          <<Ainsi, le raisonnement que l’on nous sert à propos d’Hadopi est-il celui qui a piégé Polanski : « Vous pouvez accepter le dispositif judiciaire, car, c’est promis, la peine sera légère » . >>

                                                          D’accord avec vous Hervé Torchet ....

                                                          « N’avouez jamais !!!  » in les mémoires de Maître Floriot...

                                                          Il ne faut jamais faire confiance à 12 salopards !

                                                          Le jury qui serait issu de la bande de beaufs qui fait meute contre Polanski sur Agoravox , nous vaccine contre toute velléité d’être un jour innocent.





                                                          • mika.baila-girl mika.baila-girl 29 septembre 2009 18:47

                                                            Le poids des mots, le choc des images, la putréfaction des genres !


                                                          • karquen karquen 29 septembre 2009 19:54

                                                            Tout citoyens à l’obligation de se présenter devant un tribunal lorsqu’on le lui demande et si il est en capacité de le faire.

                                                            Il n’y a pas « deux lois » : une pour les riches et connus, et une pour les pauvres inconnus et sans amis politiques et show-biz.

                                                            Si il est innocent, alors il sera reconnu innocent. Si il es coupable, alors il soulagera sa conscience et il payera en prison sa peine.

                                                            C’est un tribunal populaire - différent aux US celons les états. La justice est le seul rempart contre l’anarchie et les voyous, les criminels, les terroristes...

                                                            Supprimons la Justice en France si ce Roman Polansky ne va pas à son procès.


                                                            • franck2010 29 septembre 2009 20:12

                                                              « nul n’est censé ignoré la loi »

                                                              et tous sont docteurs en droit ...et patati et patata


                                                            • luciolebrune 29 septembre 2009 21:15

                                                              Il est vrai, Hervé, qu’une mère qui laisse sans surveillance sa fille de 13 ans pour une séance photos a peut-être la même idée que les parents qui ont laissé dormir leur petit garçon chez Michael Jackson : gagner beaucoup d’argent facilement et rapidement.

                                                              Je pense qu’elle devrait donc (si elle était encore de ce monde) aussi se retrouver sur le banc des accusés, avec comme charge « proxénétisme aggravé » ou ce qui s’en approche dans la juridiction concernée.

                                                              Cependant, j’ai bien vu une interview de Roman Polanski, des années plus tard, libre comme l’air en France, où il disait, revenant sur l’affaire, qu’il avait toujours aimé les très jeunes femmes, et plus encore après la mort [tragique] de la sienne.

                                                              Donc, il n’a jamais nié avoir eu des relations avec une gamine de 13 ans, d’ailleurs il a justement plaidé coupable pour négocier afin de laisser tomber le chef d’accusation d’administration de drogue et d’alcool.

                                                              Entendons-nous bien : je ne le dénonce pas plus qu’un autre. Je dénonce plutôt le système qui fait que ce genre d’individus bénéficie d’indulgence.

                                                              Depuis l’affaire d’Outreau, nous sommes parvenus en France à l’effet inverse : les services concernés : police, justice, assistance sociale, etc. n’osent plus signaler de faits de crainte de reproduire une des plus lamentables erreurs judiciaires que la France ait connue.

                                                              Je te remercie d’avoir éclairé la luciole par ton article - c’est aussi ce que j’attends des commentaires, un enrichissement par la contradiction et l’apprentissage de faits nouveaux ou d’un autre angle de vue - et c’est pour cela que je le commente ici.


                                                              • Hervé Torchet 29 septembre 2009 21:58

                                                                L’objet de mon article n’est pas de me prononcer sur la culpabilité de Polanski. Le système du plaider coupable fait que, désormais, Polanski se trouve dans le cadre du pacte qu’il a signé avec celle qui est légalement sa victime (qui implique qu’il reconnaisse officiellement et juridiquement les faits qui lui sont imputés). Ce qu’il cherche, c’est que la justice respecte l’engagement pris par le procureur en 1977, que je juge s’apprêtait à ne pas suivre lorsque Polanski a pris le large.

                                                                Il ne faut pas oublier, d’ailleurs, que Polanski s’était fait plutôt mal voir des institutions californiennes dans son film Chinatown, sorti en 1974 (en 1975 et 1976, il était en France pour un autre film), où il dénonçait un important scandale local, politico-financier (et environnemental, si ma mémoire est bonne) tiré d’un livre, et que cela jouait dans ses relations avec les institutions locales. Le film aurait dû être tourné par l’auteur du livre et a finalement été confié à Polanski. Y avait-il un risque pour son auteur ? Tout ceci, mêlé au fait que Polanski menait une vie déréglée qui le rendait vulnérable aux provocations, donne un parfum légèrement différent de ce qu’on lit couramment, mais encore une fois, l’objet de cet article est la difficulté de la preuve et de la disculpation, et la perversité de certains dispositifs juridiques.

                                                                Il est parfaitement exact que les motivations affichées par bcp de ses soutiens tiennent au corporatisme et à une notion de privilège qui est intolérable. C’est indécent.

                                                                Je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas simplement appel au droit au rachat dont bénéficie chaque coupable, qu’il soit puissant ou misérable.


                                                                • franck2010 29 septembre 2009 23:32

                                                                  « .....qui le rendait vulnérable aux provocations . »


                                                                  .....et le fait que sa famille a été massacrée ...plutôt que sa vie déréglée....c’est à verser au dossier ou c’est incident, votre honneur ?

                                                                  J’entends par là, à la hache .....vous avez oublié ?


                                                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:13

                                                                  La notion de droit au rachat m’échappe. Que signifie ce nouveau concept juridique ? oublier le crime commis par Polanski. Payer une rançon en échange de la liberté ou du bénéfice d’un classement sans suite !!! Ce propos est ahurrissant tout comme la quasi totalité de l’argumentation soutenue par l’auteur de cet article au parfum de scandale. 

                                                                  Sous le prétexte complètement fantaisiste d’une difficulté a prouver son innocence ou à rapporter la preuve de la culpabilité, il faudrait fermer les tribunaux et renvoyer les juges chez eux comme ça les vaches seront bien gardées. C’est du grand n’importe quoi. Le vide absolu d’une pensée déconstruite à la rescousse d’un horrible pédophile.

                                                                  Le témoignage de la jeune fille et les expertises médicales ainsi que les aveux du criminel suffisent largement à établir sa culpabilité. Il a plaider coupable pour échapper au verdict d’un jury populaire puisque la procédure du plaider coupable fait échec à la constitution d’un jury et donne au juge toute latittude pour prononcer une sanction compatible à la gravité du crime examiné. L’accusé devra expliquer au juge les circonstances du viol et les actes subis par la mineure. Il pourra également solliciter la clémence du juge et demander pardon à sa victime. 

                                                                  @ l’auteur : Il faut cesser de raconter des inepties à tout bout de champ, d’autant plus que tu es un manifeste béotien en matière de droit anglo-saxon et que tu n’entraves que dalle à la procédure qui régit le droit criminel.
                                                                  Quand on ne sait pas, on se tait et on apprend. 


                                                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:15

                                                                  erratum : il a plaidé coupable.


                                                                • lord_volde lord_volde 30 septembre 2009 02:43

                                                                  rectificatifs : Oublier, latitude


                                                                • franck2010 30 septembre 2009 00:06

                                                                  Bon, il est minuit, je crois que nous sommes tous d’accord :

                                                                  IL FAUT LIBERER ROMAN .


                                                                  • saint_sebastien saint_sebastien 30 septembre 2009 00:36

                                                                    absolument pas , il s’est mit lui même dans cette situation de fuyard , à lui de prendre ses responsabilités ...


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 septembre 2009 07:31

                                                                    L’ affaire Batisti laisse plusieurs morts sur le pavé .


                                                                    Morts pour toujours .

                                                                    Comme sont morts des millions de Chinois avec Mao , des millions avec Staline , des millions avec notre cher Adolf , d’ autres avec l’ ami Pol Pot .

                                                                    Morts pour toute a vie .

                                                                    Pour certains ces assassins ont encore leur statue là où ils ont sévi .

                                                                    Là on gesticule pour un type qui a sans doute ( il y a ici un témoin ? ) fait une connerie .
                                                                    Sa ( soit-disante ) victime a retiré ses poursuites .

                                                                    Ne pas s’ étonner qu’ il y a quelques siècles en arrière on brûlait encore des gens sur la place publique .

                                                                    Ca vous plait beaucoup on dirait l’ odeur de la chair humaine en train de griller .

                                                                    Je vous sers une tranche ? Saignante , ok , bon appétit .

                                                                    Ah vous vouliez un morceau dans la jambe ? 

                                                                    Scusez , la prochaine fois faut commander son menu .


                                                                    • yapi 30 septembre 2009 09:29

                                                                      Quel mauvais article ! Que des amalgames superficiels... <On va sacrifier Polanski sur l’autel du sacro-saint paradis fiscal helvétique>. Comment peut-on être naïf au point de croire que son extradition fera baisser la pression sur la fiscalité suisse. Il s’agit simplement d’obliger quelqun à répondre de ses actes. Il s’agit simplement d’appliquer la loi. Maintenant, chaque idiot se croit en droit de juger à la place des tribunaux.


                                                                      • clarinette02 3 octobre 2009 15:01

                                                                        Un parallele trop facile a ne pas manquer avec l’HADOPI, me ramene a une mathematique tres simple :

                                                                        On s’emeut du dommage cause a l’industrie de la musique, on invente une belle loi - a l’ere du numerique ou l’Europe s’acharne a reduire la division digitale pour donner un acces plus large a l’internet et au savoir libre. Cette belle loi passe d’abord inappercue par les deputes absents de l’hemicycle pour raisons estivales. Finalement, apres un petit passage au Conseil Constitutionel, on decide qu’apres deux alertes au titulaire d’une connection internet - alerte par email qui risquera de s’egarer dans la boite spam, puis par courrier, s’il n’est pas optempere, la connection sera interrompue POUR UNE ANNEE ENTIERE et le titulaire du compte N’AURA PAS D’AVANTAGE LE DROIT DE MIGRER VERS UN AUTRE SERVICE, pour le service internet pas plus que les services annexes tel que telephone ou television pendant toute cette periode !!!! LA LOI ESTL’ORDRE et on exige un stricte respect des droits des artistes maisons de disques.

                                                                        L’enjeu est trop important pour s’egarer avec des considerations de respect de la vie privee - surveillance et lynchage - ou les difficultes techniques qui se presentent :

                                                                        - de plus en plus l’acces a internet est devenu un passage oblige pour des inscriptions, pour des enregistrements, pour des devoirs a la maison etc....

                                                                        - la possibilite de se faire exturper son numero d’adresse IP est loin d’etre negligeable. Ce qui veut dire que pour commettre la haute infraction de telechargement illegal, des tiers utiliseront l’adresse IP d’un innocent utilisateur pour qui la charge de la preuve est renversee et devra, avec beaucoup de peine se battre pour essayer de prouver son innocence !!!

                                                                        - comment veut-on contraindre tous les internautes connectes, y compris les non- professionels avec des connaissances techniques limites, d’etre responsables de la surveillance de leur connection, gardien de toute intrusion exterieure sur le reseau ? ET je pense ici a beaucoup de pere ou mere de famille mais aussi a beaucoup de cafes ou restaurants en France qui ont bien voulu mettre gratuitement a disposition de leur clientele des acces hot spot ou wifi. Que va-t-il se passer lorsque des criminels malfaisants se seront empares de ces connections pour commettre le crime que je ne rappelerai pas ??

                                                                        ON COUPE !!!

                                                                        Solution pour le moins radicale.

                                                                        Maintenant, revenons a notre grand realisateur, couvert d’honneur avec un talent immense qui a souffert l’holocaust et a vu sa femme enceinte sauvagement assasinee.

                                                                        J’ai une grande sympathie pour cet homme dont ma jeunesse a ete remplie par ces realisations. Je me souviens m’etre precipitee lorsque j’etais etudiante a Paris a aller le voir au theatre sur scene, quel acteur et quelle sensibilite !! Qui n’a pas vu Tess et n’a pas admire cette vague de photographies et de cartes postables de jeune filles embrumees qui l’ont suivie !!!

                                                                        Aujourd’hui, je decouvre que ce grand talent a une tache dans sa vie !

                                                                        J’entends Mr Bernard Kouchner me dire que tout ceci est ’un peu sinistre’ alors qu’un mendat d’arret international est lance contre le genie et qu’il est arrete en Suisse. Je fais ma recherche - grace a ma connection haut debit internet - et decouvre que l’histoire n’est pas si claire que nos ministres francais veulent nous le presenter.

                                                                        En quelques coups de clicks, j’apprends :

                                                                        1- Monsieur Roman Polanski, citoyen francais, a eu des rapports sexuels avec une jeune fille de 13 ans en 1977 dans la maison de Jack Nicholson - un autre de mes idoles du cinema - durant son absence.

                                                                        2-quatre chefs d’inculpation avaient ete retenus contre lui a l’origine pour avoir penetre oralement et par sodomie, sans consentement, la jeune fille qu’il avait au prealable fait denuder pour une petite trempette dans un jacuzzi, a qui il a fait boire du champagne et du Quaadrule, que je comprends etre un barbiturique. De plus, on a trouve en sa possession des photos ’topless’ de la jolie jeune fille - dont il n’a pas nie savoir qu’elle n’avait que 13 ans - eh oui Monsieur Scorcez, il en savait plus que vous !!

                                                                        S’il avait du jouer le role pour un film au cinema, il lui aurait fallu jouer le cliche type du pervers qui promet monts et merveilles a une jeune fille en mal de celebrite dont la mere n’avait pas trop le temps de penser a quoi sa petite fille de 13 ans allait bien pouvoir jouer dans cette belle maison hollywoodienne avec un homme de 42 ans lorsqu’elle l’a laissee seule avec (Ok d’accord, la compagne de Jack Nickolson etait au depart presente, mais je voulais eviter toute speculation mal venue sur ce que le TRIO aurait pu avoir gigote).

                                                                        3- Face aux degats, Monsieur Polanski, probablement sur les conseils de ses avocats, decide de plaider coupable pour rapports sexuels avec mineur de 13 ans mais, nous dit-on, apres 42 jours d’expertise psychiatrique, il decide que l’incarceration n’est pas pour lui et s’envole pour son pays natal, qui l’acceuil a bras ouverts. Il y mene une vie pleine de succes, decide de limiter ses voyages dans les pays limitophes sachants respectes les droits des artistes de talents - evite bien sur la Grande Bretagne et s’achete un beau Chalet a Gstaadt en Suisse ou il a sejourne plusieurs mois cette annee.

                                                                        4 - en bon gentelman il verse une compensation financiere a sa victime qui lui est reconnaissante et a meme ete jusqu’a demander a la justice de cesser les poursuites a son encontre.

                                                                        5 - en 2008, un documentaire cinematographique Roman Polanski : Wanted and Desired,vient a sa rescousse argumentant entre autres que les regles de procedures n’avaient pas ete respectees. Que le juge avait discute de l’affaire avec un procureur qui l’aurait influence. On apprend aujourd’hui qu’un temoignage important du documentaire etait en realite mensonger, son auteur s’etant repenti. On sent la les efforts pour essayer de sauver le grand genie qui echouent.

                                                                        6- depuis plus de trente ans, Monsieur Polanski est en vadrouille et la justice americaine tente de le repecher pour le faire juger car s’il a avoue et les faits ont ete reconnus par lui-meme, il doit etre juge pour decider de son emprisonnement et faire son temps en prison.

                                                                        Et voila que mon heros realisateur/acteur genie du cinema se revele etre un evade de la justice pour des faits aussi graves commis non pas il y a trente ans et donc oublie comme veulent nous faire croire Messieurs Mitterand et Kouchner mais des FAITS RESTES IMPUINIS DEPUIS plus de trente ans, la nuance n’est pas faible !

                                                                        Le Monde d’hier a publie une lettre ouverte d’un ancien confrere de Monsieur Polanski - non pas un cinesate mais un confrere en matiere de relations sexuelles avec mineure, bien que ce dernier avait lui beneficie du consentement de la jeune fille. Dans sa lettre, l’homme temoigne de son repenti apres avoir ete ecroue pour deux annees de prisons fermes (ou du moins avoir ete incarcere pour deux ans car il doit y avoir du preventif). Il a compris et paye pour le mal qu’il a cause a sa victime et 20 ans apres il est rehabilite. A lui, car rappelez-vous, il n’est pas un homme de talent avere, on lui demande deux fois par an de faire une retrospective 20 ans en arriere pour se rendre a un bureau ou il devra declamer son identite d’ancien pervers et justifier de sa residence !!!

                                                                        C’est la, que je sorts de mon gong, IL Y A DEUX POIDS DEUX MESURES ET CE N’EST PAS JUSTICE.

                                                                        Nous vivons dans un etat de droit ou le respect de la justice est POUR TOUS sans consideration de talent ou de fortune.

                                                                        Je trouve aussi mal place - ou ’sinistre’ comme aime le dire Monsieur Kouchner - d’envoyer Monsieur Polanski derriere les barreaux que tout autre pervers sexuels qui sont des hommes ou des femmes - car il y en a aussi.

                                                                        Mais alors que faire ? suivre la logique HADOPI ?

                                                                        C’etait la solution que ma grand mere pronait : ’les violeurs, on leur coupera le sexe. ca les fera reflechir’ disait-elle.

                                                                        La simple mathematique empreinte a HADOPI devient : 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 = ON COUPE

                                                                        Mon dieu que d’hommes sans queue !!!

                                                                        J’ai lu un jour, lorsque j’etais etudiante en droit, vers cette meme periode ou ’Tess’ etait sur les ecrans, un livre intitule ’cris moins fort, les voisins vont t’entendre’, dans ce livre on parlait de l’importance des violences sexuelles et familiales et l’auteur suggerait de faire le test de demander autour de soi combien de personnes avaient ete victimes de violences ou d’atouchements sexuels dans leur enfance. Depuis toutes ces annees, le nombre de reponses que j’ai entendu est effarant. J’en arrive a la conclusion que c’en est presqu’une pulsion naturelle. Heresie ! Non, desolee, elle n’est pas naturelle cette pulsion, elle est perverse et doit etre controlee. C’est a la societe d’en trouver la solution pour aider ces individus a controler leurs faits et gestes pour proteger d’innocents enfants. Demandez aux psychologues ou aux psychanalistes les effets ravageux que de telles relations peuvent avoir sur des jeunes enfants. Souvenez-vous, beaucoup de ces enfants abuses, pouront a leur tour devenir des adultes abusifs a l’egard d’autres enfants. Ce qu’il nous faut s’est trouver le moyen d’interompre cette chaine de perversion et la prison et l’humiliation ne fera rien pour les guerir de ce mal si rependu.

                                                                        Parents, apprenez a surveiller vos enfants, je me bats pour le faire dans le monde reel mais aussi, pour faire rappeler que le danger existe aussi dans le monde digital. Il faut apprendre a surfer en securite et rester vigilent.

                                                                        J’ai dit.

                                                                        Merci de me signaler les erreurs eventuelles.

                                                                        NOTE : informations regroupees a partir d’articles parus sur :

                                                                        http://en.wikipedia.org/wiki/Roman_Polanski:_Wanted_and_Desired

                                                                        http://www.swissinfo.ch/eng/front/Polanski_arrest_cues_mixed_emotions.html?siteSect=108&sid=11279980&ty=st

                                                                        http://prempanicker.wordpress.com/2009/09/30/wtf-is-rape-rape/

                                                                        http://www.latimes.com/news/local/la-me-lopez30-2009sep30,0,1671827,full.column


                                                                        • kaloutch 21 octobre 2009 08:55

                                                                          Bravo à ceux qui ont un avis pile ou face sur l’affaire Polanski sans en connaître plus que moi. Il a avoué avoir eu des relations avec cette endant de 13 ans, ce qui evidemment est grave, et à sa décharge -la petite n’était pas, selon les infos de l’époque, une débutante- et il n’y a pas de signes de récidive. A chacun le droit d’en penser ce qu’il veut.

                                                                          Maintenant que l’on compare l’affaire Polanski et le ciblage des « pirates » dans l’Hadopi, je n’en vois ni le sens, ni l’intérêt. on pourrait aussi comparer « l’affaire Miterrand » et celles de faucheurs de Maïs transgénique.
                                                                          ===================================
                                                                          Concernant l’Hadopi, il est clair que les auteurs de la loi ont été conseillés par des techniciens un peu légers plus préoccuppés de passer à la caisse que de fournir de vraies explications. 
                                                                          Comment un robot reconnaît-il un fichier illégal ? Comment peut-il détecter les adresses IP « sensibles » ? Et , accessoirement que peut faire le titulaire d’une IP injustement fiché ?
                                                                          Voila des procédures qui mériteraient d’être publiées.
                                                                          Pour l’instant, les observateurs un peu initiés ont constaté immédiatement une baisse du téléchargement illégal, qui ne se traduit pas par une augmentation de ventes de mp3 et de vidéos. Moralité : les artistes de la souris pirate ont réussi à échapper à la vigilance des appareils de surveillance, et je ne pense pas que ce fut bien compliqué.
                                                                          Il faut éviter de confondre le débat déontologique et le débat technique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès