• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ceux qui travaillent et qui paient pour les autres

Ceux qui travaillent et qui paient pour les autres

Les "gilets jaunes" ne luttent pas seulement contre la hausse de l'essence. Les "gilets jaunes" en ont marre de payer des taxes et des impôts supplémentaires s'ajoutant et se surajoutant, taxes et impôts dont leurs enfants et eux-mêmes ne peuvent même plus bénéficier pour des aides, des allocations, des subventions. La redistribution ne fonctionne plus vraiment, raison pour laquelle ils en ont marre, c'est son fonctionnement efficace ce qui fondait sa légitimité et son acceptation par les populations. Ne parlons pas des demandes de logement social ou étudiant. Ne parlons pas des demandes de bourses universitaires qui auparavant aidait l'ascenseur social à fonctionner.

 

Elles sont inaccessibles à la France dite périphérique.

 

Ces taxes et impôts seraient ressenties comme moins injustes si elles servaient encore à quelque chose pour cette "France dite périphérique" considérée comme trop riche pour être aidée, trop pauvre pour se passer de ces aides, or ces aides ne lui profitent plus que rarement. Et dire à qui elles bénéficient concrètement est un sujet tabou qui vous fait aussitôt cataloguer comme infâme, comme nostalgique des heures les plus sombres de notre histoire. Les moralisateurs bourgeois pédagogues ne veulent pas en entendre parler, il faut dire que eux n'en ont pas besoin de ces aides, ne savent pas ce que c'est de ne plus pouvoir faire un plein de courses avec la même somme qu'il y a dix ou quinze ans.

 

Ne parlons même pas de ces parents qui aimeraient bien transmettre un patrimoine à leurs enfants sans que ceux-ci n'aient des frais exorbitants à payer...

 

Etes-vous déjà allé pour un papier ou un autre dans une Caisse d'Allocations Familiales ? Dans une agence de la Sécurité Sociale ? Dans une préfecture ? C'est pourtant instructif et cela répond vite à la question posée ci-dessus. Il y a en majorité des populations dites "issues de la diversité", nettement, il suffit d'ouvrir les yeux. Ce n'est pas elles le problème d'ailleurs. Des personnes qui meurent de faim chez elles, qui n'ont plus de toit, plus de libertés, qui sont sous le joug qui entendent parler d'un genre d'eldorado qui s'appelle la France où elles obtiendront tout cela sans aucune exigence réelle, si j'étais à leur place je ne réfléchis mêmes pas une seconde. Je ne vais pas opposer les pauvretés, encore moins les mettre en balance, d'autant plus que parmi les gilets jaunes certains sont issus de cette diversité et travaillent.

 

Ils ont d'autant plus de mérite personnel à travailler et participer à la collectivité car on ne demande généralement même pas à ces populations un gage de bonne volonté, de civisme minimum, de volonté d'intégration (ce qui est aussi une forme de mépris). D'ailleurs la plupart manifeste clairement leur refus de nos valeurs, de notre histoire, de notre culture, un refus clair et net de notre éducation aussi, il suffit de lire de nombreux témoignages de #pasdevague.

 

Y compris leurs enfants et petits enfants qui veulent vivre selon leurs propres règles. On a entendu le gouvernement manifester une grande fermeté, voire du mépris pour les "gilets jaunes", menacer de peines de prison, d'amendes les "bloqueurs". On a entendu monsieur Castaner et monsieur Philippe. Ou Benjamin Griveaux. C'est exactement le même registre à chaque fois, suivi toujours de commentaires condescendants de leurs larbins, que ceux-ci soient éditorialistes assermentés ou non...

 

Mais quand a-t-on entendu les mêmes et leurs prédécesseurs depuis quarante ans faire preuve de la même fermeté envers les populations dites "issues de la diversité" ? Demander la même responsabilité ? Affirmer de la même manière qu'il n'y aura pas d'impunité pour ceux qui contreviendront à la loi ? Et ne serait-ce qu'appliquer la loi française. J'ai beau chercher. J'ai un mal fou à trouver. On ne compte plus les quartiers où de toutes façons elle n'a plus cours, quartiers que l'on continue sans difficulté de subventionner, de faire vivre, que l'on aide de diverses manières, quartiers qui sont réhabilités régulièrement alors que l'on va souvent dans des centre-ville dont les routes, chaussées et trottoirs sont défoncées.

 

Là encore on ne va pas reprocher à ces populations dites issues de la diversité le laxisme des gouvernants, celui des institutions et le clientélisme des politiques. Certains en profitent pour imposer un fondamentalisme religieux des plus obscurantistes qui va de pair avec un antisémitisme abject, un rejet de notre mode de vie. D'autres encore mettent des pans entiers de ce pays en coupe réglée et il faudrait surtout ne pas en parler. Après tout c'est logique. Pourquoi auraient-ils peur du gendarme alors qu'au fond ils ne risquent pas grand-chose ?

 

Par contre, la France périphérique devrait tout supporter, tout subir en silence. Si d'aventure, elle manifeste son mécontentement les arbitres des élégances politiques d'embrayer aussitôt sur les risques de populisme de fââchiisme, de monter en épingle quelques incidents isolés, des paroles présumées racistes ou homophobes, là l'amalgame est permis, voire encouragé, pas de problèmes. Ce qui étonne là-dedans est que cette colère ne se soit pas manifestée plus tôt. Elle est salutaire, ne serait-ce qu'en raison de la condescendance affichée des ministres en face.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 21 novembre 2018 09:33

    Bonjour

    Il est plus que surprenant de voir et surtout de constater le peu de personnes qui prennent conscience de la situation dans laquelle se trouve la France, mais elle entraine avec elle ses complices de l’Europe qui semble porter peu de sens à ceux qui parcours le forum. Nous ne sommes pas dans un combat de rues. La crise sociale est bien plus conséquente que les articles en dehors du votre pose la réalité du contexte. Nous avons le sentiment très profond de vivre le conte du « Petit Chaperon Rouge » mais le nettoyage à effectuer doit unir un peuple et non le démembrer. C’est ce à quoi nous assistons dans tous les sens du terme, ensuite la majorité dira : « Nous ne savions pas » non la différence est de constater que s’il est bon de rire, le pouvoir d’achat passe par la mase des élus qui ressentent l’abandon à la tête de l’Etat. Voilà ce que j’avais à vous faire passer comme message, un seul constat essentiel le pouvoir se gagne il ne se prend pas.

    Je vous remercie de votre article et vous souhaite une bonne journée.

    ¨Patrick Juan


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 novembre 2018 08:47

      @Le Panda
      Les communautés dont je parle ne se sentent pas françaises, ne veulent pas l’être à quelques exceptions notables...


    • raconot 21 novembre 2018 10:15

      Vous écrivez de nombreuses choses sans fondements et semble-t-il basées soit sur vos stéréotypes, soit sur votre expérience personnelle. 

      Tout comme le mouvement que vous semblez soutenir, il est temps pour vous aussi d’ouvrir les yeux sur le monde et de regarder notre situation.

      La « France périphérique » croit tout supporter car c’est sans doute la plus narcissique, la plus égoïste et la plus fermée d’esprit (vous avez vu comme un discours perd de sa valeur à partir du moment où des généralités sont faites ?)

      « Mais quand a-t-on entendu les mêmes et leurs prédécesseurs depuis quarante ans faire preuve de la même fermeté envers les populations dites »issues de la diversité«  ? »
      —> J’espère que c’est une blague ? smiley 


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 21 novembre 2018 10:17

        @raconot
        votre com est dans l’attaque personnelle, aucune pertinence


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 novembre 2018 10:32

        @raconot
        C’est vous qui vous fichez du monde, quand on passe en revue les multiples exactions des jeunes de la diversité dans les grandes villes, de Paris à Grenoble en passant par Nantes, les incendies de voitures par milliers, les provocations incessantes. Et tout cela dans la plus grande impunité alors que le malheureux qui défend sa famille est envoyé illico en prison.

        Profitez en bien pour cracher sur les gens, vous n’en avez plus pour très longtemps.


      • Garibaldi2 21 novembre 2018 15:02

        C’est tout simplement un article raciste.

        ’’Ne parlons même pas de ces parents qui aimeraient bien transmettre un patrimoine à leurs enfants sans que ceux-ci n’aient des frais exorbitants à payer...’’ m’a bien fait rigoler, quand on connaît les possibilités des donations aux enfants, et que, en cas de succession entre parents et enfants, après abattement, les droits sont de 20% pour un patrimoine entre 15 932 € et 552 324 €, et 45% au-delà de 1 805 677 €.


        Les populations ’’issues de la diversité’’, travaillent, torchent nos vieux dans les EHPAD, font des gardes de nuit de 12 heures dans les hôpitaux, réparent les lignes électriques après les tempêtes, se battent sous le drapeau français au Mali et ailleurs, goudronnent nos routes, ferment leur épicerie à 1h du mat à Paris, ...

        Ces populations ’’issues de la diversité’’ sont aussi françaises, et tout autant que l’auteur de l’article, payent la même TVA que le reste de la population, les mêmes taxes sur le carburant, le même prix aux péages des autoroutes, ...


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 21 novembre 2018 15:34

        @Garibaldi2 On est lucides On est racistes ? Cette blague


      • Garibaldi2 21 novembre 2018 16:40

        @Amaury Grandgil

        En quoi êtes-vous lucide ? Vous ressortez régulièrement tous les poncifs les plus éculés sur certains groupes de Français.

        Même pour illustrer votre pseudo vous n’êtes pas lucide !

        Vous n’avez pas compris que le film (tiré de ’’Traversée de Paris’’ de Marcel Aymé) présente 2 personnages dont l’un est un bourgeois, artiste, éduqué, anar comme il se doit quand on est un peintre qui vend sa production, y compris en Allemagne, qui sauve sa peau grâce à un officier allemand, de la même classe sociale et de la même éducation que lui. Il n’a pas besoin de faire du marché noir pour vivre, pour lui toute cette histoire est une aventure dont il pourra parler un jour dans les dîners en ville et dans sa bio.

        Au contraire, le prolo (Bourvil), lui il a besoin de bouffer et faire du marché noir c’est pour lui un boulot qui lui est imposé par les circonstances. Il est chômeur et habite à l’hôtel.

        La happy end vient rappeler que la guerre passée, les bourgeois sont toujours bourgeois et que les prolos sont restés prolos, n’ont pas profité de la guerre, et doivent accepter n’importe quel boulot (porteur) pour pouvoir bouffer.

        Il faut croire que Grangil n’a pas souffert de cette époque, puisqu’il déboule à la gare de Lyon en grand seigneur, fringué en artiste bourgeois, le foulard ’’artiste’’ au cou, arrivant pour prendre un train à destination de la Côte d’Azur. La guerre ne l’a pas égratigné. C’est un faux héros, qui n’a résisté à rien, ne s’est battu pour rien, un égoïste absolu qui se permet de rabaisser les autres parce qu’il se croit supérieur, de par son éducation, sa profession, et son aplomb méprisant.

        Vous êtes bien un Grangil !


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 novembre 2018 19:37

        @Garibaldi2
        "C’est tout simplement un article raciste.

        « 

        C’est l’argument qu’on sort quand on a rien à dire, avec de temps en temps l’adjectif »fasciste" dont on ignore le sens, mais çà fait bien.

        Vous êtes un parfait hypocrite, car vous savez parfaitement que la description faite dans l’article est juste et que c’est la vôtre qui est tordue. C’est une infime minorité de la diversité qui travaille douze heures dans les hopitaux, la plupart attendent tranquillement les allocations et aides sociales.

        Alors votre indignation surjouée, vous pouvez vous la mettre où je pense.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 21 novembre 2018 21:29

        @Sophie Fonsec
        les seuls arguments que vous m’opposez sont des attaques perso quoi...
        de la calomnie


      • Garibaldi2 22 novembre 2018 03:08

        @Gilles Mérivac

        La description dans l’article ne repose sur aucune source, aucune statistique.

        Vos ’’arguments’’ vous pouvez également vous les mettre où je pense.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 novembre 2018 08:40

        @Sophie Fonsec
        Oui un argumentaire qui tient du réquisitoire de procureur politique


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 novembre 2018 08:46

        @Garibaldi2
        Il y a une source assez facile, vos yeux
        Vous foutez les pieds en banlieue parfois...


      • Garibaldi2 22 novembre 2018 11:19

        @Amaury Grandgil

        J’ai travaillé pendant 10 ans (jusqu’en 2016) à Saint Denis, où j’allais en RER B.


      • Garibaldi2 22 novembre 2018 11:24

        @Sophie Fonsec

        C’est très bien analysé.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 novembre 2018 11:24

        @Garibaldi2
        Un genre d’aventurier hein ?
        Moi je vis dans le 77 pas loin de Gagny


      • raymond 22 novembre 2018 17:45

        @Amaury Grandgil "Moi je vis dans le 77 pas loin de Gagny

        " arrête de déménager....


      • foufouille foufouille 22 novembre 2018 19:01

        @Garibaldi2
        "Les populations ’’issues de la diversité’’, travaillent, torchent nos vieux dans les EHPAD, font des gardes de nuit de 12 heures dans les hôpitaux, réparent les lignes électriques après les tempêtes, se battent sous le drapeau français au Mali et ailleurs, goudronnent nos routes, ferment leur épicerie à 1h du mat à Paris, ..."
        uniquement vrai pour le petit commerce avec la caisse à double tiroir.


      • Cadoudal Cadoudal 22 novembre 2018 19:06

        @foufouille
        Les colons colonisent...
        Tout le reste c’est de la littérature..

        Ils vont rebaptiser la station : Station Houari Boumédienne, ça aurait déjà plus de gueule :

        Paul Ahimsã

        j’ai toujours penser que quand on s’appelait Ousmane les transports en commun étaient gratuit, je suis ravi de savoir que pour celui-là ce sera officiel.

        Le 22/11/2018 à 17:20

        http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/11/22/97002-20181122FILWWW00197-un-bebe-est-ne-sur-la-ligne-6-la-ratp-lui-offre-la-gratuite-jusqu-a-ses-25-ans.php


      • Garibaldi2 23 novembre 2018 02:34

        @foufouille

        Vous connaissez beaucoup de commerçants qui ne font pas de black ?!


      • foufouille foufouille 23 novembre 2018 08:12

        @Garibaldi2
        ce que je ne connais pas ce sont les autres métiers fait par des étrangers que tu cites. surtout 12h par jour .........


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 novembre 2018 08:20

        @Sophie Fonsec
        Visiblement vous habitez dan un quartier protégé, ce qui ne m’étonne pas d’ailleurs. smiley


      • berry 21 novembre 2018 11:44

        La dernière blague du gouvernement :

        en plein mouvement des gilets jaunes, il retire 577 millions de taxe sur les carburants du budget de l’écologie pour les affecter au budget général.

        https://www.publicsenat.fr/article/politique/taxe-sur-les-carburants-en-2018-le-gouvernement-transfere-577-millions-d-euros-du


        • baldis30 22 novembre 2018 21:59

          @berry

          bonsoir,
           mais c’est le jour rêvé pour faire cela ...
           c’est normal .... C’est la Sainte Cécile patronne des musiciens ... en général
          ET DE LA FLUTE EN PARTICULIER   smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 novembre 2018 11:48

          Toujours aussi spécieux :

          j’ai surtout entendu un ministre de l’intérieur dire que c’était dangereux, quand on est piéton, de bloquer des routes où circulent des voitures.

          En fait, vous vouliez qu’il dise quoi d’autre ?

          Sur les « identitaires », c’est dommage pour eux aussi cette histoire de « bénêts jaunes » :

          ce sont les premiers à dire que les problèmes sociaux n’ont aucune importance (je ne vais pas perdre mon temps à faire une recherche, ici même il y en a eu pléthore), que seule compte la question de l’islam.

          La manif pour tous n’a jamais défendu l’abandon des zones rurales, ce n’est pas son problème.

          Vous essayez de vous rattraper aux branches mais c’est pas très crédible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès