• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Collapsologiste ?

Collapsologiste ?

A la télévision, sur les réseaux dits sociaux, interviewé par un journaliste la chemise au col bien ouvert rigolard, on les voit l'air ravi, béat, un rien hébété, cela devient un « marronnier » dés qu'il y a un peu de soleil :

« C'est super la chaleur, quarante degrés, c'est comme sous les tropiques ».

 

Il y a ceux se réjouissant d'aller sur la plage à la mi-mai, ceux qui boivent un coup en terrasse, tous ceux qui se dépoitraillent progressivement comme tous les autres, pour montrer qui un tatouage, qui son épaule ronde et potelée. Parenthèse, les shorts des filles, de plus en plus courts, sont d'ailleurs de plus en plus un indice majeur en ce moment des conséquences de la crise économique, et donc de la pénurie de tissu.

 

Et puis il y a tous les réfugiés climatiques, les submergés, tous ceux dont au fond tout le monde se fout sous nos latitudes. On pleurniche un peu, on achète de la nourriture dite équitable pour déculpabiliser, et puis on passe à autre chose.

 

Pour que tout le monde vive selon le mode de vie occidental il faudrait sept ou huit planètes terre. Il y a donc un problème expliquant les grandes migrations humaines vers les pays riches en plus du dérèglement climatique. Je ne sais pas si le climat se réchauffe ou s'il se refroidit mais il change, c'est un fait. Il est même en plein chaos. La terre est de moins en moins bleue comme une orange (voir à ce lien).

 

Et le temps change de par l'activité humaine, entraînant des dégâts irrémédiables, le déréglant pour longtemps, des dégâts mesurables depuis des décennies.

 

Et pourtant personne ne s'y intéresse vraiment jusqu'au bout, y compris les écologistes qui prennent l'avion pour aller observer le désastre, les gouvernants que l'on a vu rouler en 4X4 à tous les sommets sur le climat, les peuples du Nord de la planète qui ne veulent surtout rien changer d'un iota à leur façon de vivre, qui sont dans le « après moi le déluge », ou plutôt « après moi l'étuve ».

 

Bien entendu, il est un tant soit peu ironique d'en parler sur internet, symbole ultime du mode de vie libéral-libertaire le plus échevelé.

 

Persistant dans le déni, et, ou sincères, beaucoup évoquent des années antérieures de canicule parfois largement plus difficiles que 2018. On se souvient également qu'il y a quarante ans le grand-père évoquait cet été tellement sec dans sa région. Ces années étaient exceptionnelles, cela devient la norme depuis quelques années déjà. Le climat de notre pays se continentalise de plus en plus, alternant des hivers durs, des printemps pourris et des étés caniculaires et de moins en moins de moments de répit plus modérés entre les deux.

 

Ce qui arrive devrait quand même poser question mais l'être humain par nature semble apprécier de danser au-dessus d'un volcan sur le point d'entrer en éruption. Je suis même certain que beaucoup seront ravis d'éviter tous ces bêtes tracas de l'hiver, la neige, le gel, le givre...

 

D'aucuns prétendent mettre en place des solutions dites alternatives, des espaces réputés plus verts. Ils ont tous pour caractéristique majeure d'être inaccessible aux plus pauvres, aux moins fortunés (voir cette excellente vidéo de Groland). Le développement durable c'est un souci de riche, de privilégié. Il suffit aussi maintenant d'apposer l'étiquette « durable » ou « écolo » sur n'importe quelle sottise pour se permettre tout et n'importe quoi. Je songe par exemple à ces containers recyclés présentés comme habitat d'urgence, qui devaient être étouffants de chaleur en été et glaciaux en hiver (voir à ce lien).

 

Comme il pleut aujourd'hui certains me demanderont où il est le réchauffement, je serai un « réchauffiste »...

 

...Peu importe il leur en cuira littéralement.

 

Image empruntée ici

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • robert 9 août 16:41

    Donne nous notre pain quotidien.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 16:43

      @robert

      Amen, mais tu sais mon chéri rien ne t’oblige à me lire


    • Destouches_ 10 août 18:01
      @Amaury Grandgil

      1- Les petits consommateurs sont responsables du déséquilibre du climat et doivent passer à la caisse pour compenser.

      2- Les peuples européens sont responsables de l’esclavage pluri millénaires et doivent donc en payer le prix pour l’éternité (ça me fait penser à Dieudonné « Non mais j’te dois combien ? J’ai de la monnaie sur moi. »).

      N’y voyez-vous pas un corollaire dans la procédure culpabilisatrice ? smiley
      Les ultra libéraux (tel Al Gore) font tout autant fortune avec la taxe carbone, véritable racket généralisé, qu’avec la traite africaine moderne, entraînant dumping, endettements massifs et ventes d’états à la découpe. 

      Et dans un cas comme dans l’autre, pas de juste milieu, les gens qui s’en indignent sont des co**ards ignorants et bas du front. Oublions le CO2 et parlons de l’émancipation au pétrole/charbon par les énergies de demain (fission rapide et fusion) ? Surtout pas.

      Même imposture, même profiteurs, même payeurs.


    • Passante Passante 9 août 16:55

      on l’a gentiment déshabillée de sa robe blanche, la suédoise... 

      puis on a fait ça discretos... dans la piscine -
      l’eau à 20° oui,
      à 80° de latitude ----
       
      et puis qui s’en fout...
      c’est jacouzi partout ! 
      et j’accusa nulle part.

      • Macondo Macondo 9 août 17:55
        Bonjour. Merci à l’Auteur. L’air ambiant est vraiment lourd de cette atmosphère. Ce sujet sera le prochain clivage sociétal c’est incontournable. C’est d’ailleurs plus que tant mieux. Enfin la Politique avec un grand P s’opposant au petit prout d’un élu foutu seulement d’y coller une trace de frein. Oui, c’est évident, nous sommes scindés, séparés, opposés, entre les Effondristes aux idées courtes et à la vue basse dont je me revendique, convaincu que des tonnes d’activités aussi inutiles que débiles associées à une surconsommation humaine ayant par empathie adopté le QI de son caddie sont des symptômes évidents de la phase terminale du cancer du colon de Sapiens le grand écervelé. En face, mes impayables complotistes du degré Celsius, plus savants que les savants, tenant une posture réellement incroyable - qu’on n’arrive d’ailleurs pas à croire - dont on souhaite vraiment voir le bout, manière de leur coller enfin le nez dedans ! Après il faut entendre cette haine et décrypter l’humain, si sa copine s’est tirée avec un type du GIEC pour tenir son grand thermomètre - allez viens Jeff, foutons l’camp de c’trottoir ... Dernière nouvelle du front : ... une nouvelle étude vient compléter l’ample bibliographie scientifique sur le sujet, parue le 20 juillet 2018 dans la prestigieuse revue Science, chiffre à seulement 5 sur 1.000.000 la probabilité que l’homme ne soit pas responsable, au moins en partie, du changement climatique.". Pour abonder le camp d’en face (avant que ça ne dégénère assurément en guerre civile) ce ne sont a priori que 38 années de collectes de données (1979-2016) dans la troposphère, donc ça ne prouve rien. En plus, c’est les ricains ...

        • aimable 9 août 18:20

          @Macondo

          quand même pour la multinationale dirigée par Trump , tout ce qui ne rapporte pas est mauvais pour la planète et il agit en conséquence . alors que les autres le font plus discrètement en disant haut et fort qu’il faut agir pour sauver la planète .
          peu de personnes nient qu’ avec la pollution de l’ activité humaine il y a un cycle naturel de réchauffement climatique de la planète , mais la pollution humaine accélère et amplifie le phénomène .

        • Macondo Macondo 9 août 18:37

          @aimable ... Bonjour. Oui, le réchauffement n’est qu’un des symptômes, de dizaines de maux. Le PIB en est un et il se régale, on vend plein de bagnoles dans l’Hexagone. Objet d’une autre ère qui passe 90% de son temps sur un parking ou dans un garage. Avec des couleurs personnalisées pour que les cons ne se trompent pas en repartant avec un bus ...


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 18:44

          @Macondo

          Il y a de plus en plus de bagnoles car l’abruti lambda considère que ça fait de lui enfin un homme un vrai d’avoir un volant entre les mains.


        • Passante Passante 9 août 18:56

          les benefs de balancer sa bagnole disons avant 25 ans ?

          dans les quinze ans qui suivent tu as marché 40.000km
          donc tu as fait le tour de la terre à pied déjà..
          ce tour dans ton sac.

          à 55 ans tu auras deux tours.

        • hunter hunter 9 août 18:57

          @Amaury Grandgil


          Il y a surtout de plus en plus de bagnoles, parce qu’on en fait de la pub à outrance et que ça imprègne les esprits faibles, et que plus on vend de bagnoles, plus c’est bon pour la CROASSANCE !!!!

          Schéma à répéter, avec télés, smartphones, voyages en avions....bref, tout ce qui consomme de la ressource, quelle qu’elle soit !

          Adishatz camarade !

          H/

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 août 18:58

          @Amaury Grandgil

          Vouais...alors qu’un vrai bonhomme ce qu’il aime c’est sentir les vibrations au niveau des burnes...un motard quoi !


        • HELIOS HELIOS 10 août 11:39

          @hunter


          les vehicules automobiles sont des éléments de croissance du PIB seulement parce qu’ils répondent a un besoin majeur de la société : le déplacement. ... et ne pensez pas qu’en modifiant le calcul du PIB, cela changera. L’automobile restera un des contributeurs significatif de ce PIB.

          Ne pensez pas non plus que les transports en commun permettrons de les éradiquer car on ne pourra jamais quadriller la terre pour que nous les utilisions. De plus, un autre élément majeur rejoint le schéma qui est la liberté. Pas d’heure, pas de promiscuité, pas d’itinéraire ni de contraintes, confort etc...
          Au vu de la fluidité des infrastructures comme des pôles d’intérêts, aucune solution collective ne sera jamais possible. Rappelons que le taxi par exemple, ou la location de voiture, n’est en rien collectif, il représentent seulement le partage de l’investissement du véhicule individuel et a ce titre il est moins écologique car il génère des déplacements d’ajustement (aller-retour entre les clients ou les garages).

          Si l’on voulait diminuer l’empreinte écologique de l’automobile, il faudrait a l’évidence organiser le système en diminuant au maximum les contraintes couteuses en énergies par des solutions mixtes (train-autos, ferry longue distance), mais également des voies optimisées (éliminer les détours, ralentissements...) mais bien sûr les contraintes administratives (limitations de vitesses) ou techniques -conserver le CT pour les points fondamentaux comme les lumières, la précision de la direction ou l’efficacité du freinage avec des valeurs juste nécessaires.- Tout le reste devrait etre libre comme les roues, les moteurs, les intérieurs et l’aspect en général !

          On constate en effet, que l’ensemble des mesures administratives et techniques augmentent considérablement l’empreinte écologique et Humaine, de l’automobile, sans raison, au nom d’un prélèvement sociétal qui devient insupportable (accidents, contraventions, pouvoir d’achat, énergies fossiles...)

          Je pilote actuellement une étude sur le vrai cout de la non-liberté du déplacement automobile -je ne sais pas si ce sera publiable-, mais il est déjà accablant et les écolos dogmatiques sont particulièrement impliqués.

        • HELIOS HELIOS 10 août 11:41

          @HELIOS


          ... dans tous les cas, il est bien présomptueux d’affirmer que l’homme et ses voitures est coupable d’un changement climatique dont les effets actuels sont déjà fortement cycliques.

        • hunter hunter 10 août 13:20

          @HELIOS

          Vous m’avez mal compris, je ne plaide pas pour les transports en commun à outrance (de toute façon, dans ma campagne, il n’y en a pas !), simplement pour le fait que le sytème, via la pub, matraque les gens pour qu’ils changent de bagnoles, de smartphones, de télés, et tout ça le plus souvent possible, parce que comme vous le dîtes, ça fait du PIB donc de la CROASSANCE !

          Perso, j’ai une bagnole japonaise qui a 15 ans, extrêmement fiable, entretenue nickel, pourquoi irai-je la changer ?

          Elle est polyvalente, à l’aise sur autoroute, à l’aise sur nationale départementale, et à l’aise dans les champs et chemins pourris...certes elle a coûté cher à l’achat, mais je m’y retrouve....bref, ce n’est pas une Renault, dont soudain les fenêtres s’ouvrent en pleine autoroute, sans pouvoir être refermées (j’ai un pote qui a un garage de cette marque, j’ai vécu la situation d’un client IRL !)

          qu’est-ce que je vais aller me faire chier avec les bagnoles modernes, pleines d’écrans et de gadgets à la noix, qui font monter le prix et généreront des pannes....je ne succombe pas à cette tentation débile, qui fait consommer des ressources en permanence !

          Un argument pourrait jouer  : les diktats anti-pollution si je devais me rendre à Paris par exemple, mais dieu m’en garde, je n’ai pas besoin d’aller dans cette réserve de crasse et de mal-vivre : j’y ai vécu plus de 20 piges, je sais de quoi je parle.....

          Ces grandes villes de bien-pensants ne veulent pas de moi car soit disant ma bagnole pollue, est grosse et à 4 roues motrices.( débrayables) ...eh bien ça tombe bien, j’ai pas du tout envie ni besoin d’aller traîner mes guêtres chez vous !

          chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées !

          J’ai un téléphone cellulaire de base ( pas de smartphone, pas d’utilité), tant qu’il fonctionne je le garde !

          Ils peuvent faire toutes les pubs qu’ils veulent, ce n’est pas pour ça que je vais aller foutre 800 ou 1000 balles dans un machin qui ne me servira à rien !
          Pour mon genre de vie, j’ai besoin d’un téléphone résistant aux chocs et à la flotte, ça me suffit.

          Mes éléments de chaîne stéréo ont pour l’un d’entre eux, plus de 30 ans : ça fonctionne nickel, donc pas besoin de changer !

          J’ai récemment du changer un lecteur CD (le précédent avait été acheté d’occas’), et c’est là que je me suis rendu compte que dorénavant un lecteur CD est devenu un objet de luxe ; heureusement j’ai pu en trouver un ( commerçant local, pas sur l’internet), à prix raisonnable, et en neuf !

          Ce que je voulais dire, c’est qu’on pousse les gens sans cesse à acheter des trucs dont ils n’ont pas besoin, tout simplement parce que ça fait de la CROASSANCE, dont nos journaleux non-chômeurs se glorifient dans leurs émissions !

          Et quand on veut faire réparer un appareil électronique, soit on ne trouve personne capable de diagnostiquer la panne, soit on ne trouve pas de pièces pour les changer !

          C’est souvent le cas avec les appareils électroniques, et c’est une HONTE !

          Pour les bagnoles modernes, et en particulier les pures merdes de chez Renault, les pièces coûtent la peau du cul, et les techniciens passent des heures à les changer, donc fort coût de main d’œuvre !
          Ah j’en ai vu des clients Renault jurer leurs grands dieux qu’on ne les y reprendrait plus.....et pourtant, à ce que je sache, Renault vend toujours plus de bagnoles....c’est à ne plus rien comprendre !

          Et là aussi je sais de quoi je parle, car j’ai des potes garagistes de cette marque !

          Je lis que vous faîtes en ce moment une étude sur les coûts de l’entrave à la mobilité, je pense que ça doit être passionnant, mais il y a quand même un problème : la mobilité oui, mais je le vois autour de moi quand je suis dans les champs, il y a des individus ( et souvent les plus modestes, à faibles revenus), qui passent des journées à faire des allers-retour en bagnoles, il y en a même qui prennent la bagnole pour aller chercher les marmots à l’école, et j’ai fait le calcul de distance, moins de 200 mètres !

          Pour ma part, j’essaie de tout grouper sur un jour, éventuellement deux, car je suis en France périphérique, tout est loin (enfin pas 100 bornes non plus), et par exemple je suis souvent bloqué, parce que quand j’arrive, les trucs sont fermés pour l’heure de bouffe : il suffit que j’ai été un peu ralenti par un tracteur et ses 7 tonnes de foin (faut bien que le gars bosse, donc j’attends patiemment), et hop, à 5 minutes prêt, fermé pour deux heures !

          Eh oui, dans le Sud, l’heure de bouffe peut-être de deux heures, voire trois !

          Alors faudra revenir....et gaspiller du temps, des ressources.....toujours le même refrain.

          Je suis d’accord avec vous quant aux paramètres de liberté, à savoir qu’on prend la bagnole quand on veut...perso, je pense que ce serait mieux de la prendre quand on en a vraiment besoin, mais bon, c’est un vaste débat, je vous l’accorde.

          Ne croyez pas que je fasse l’écolo de base comme on en trouve chez les urbains, avec discours stéréotypé, rabâché par psittacisme, depuis les télés ou radios !
          En plus, ayant vécu chez les tarés de Paris, j’ai pris les transports en commun pendant longtemps, c’est insupportable, c’est blindé, les odeurs sont souvent insoutenables, et je n’aime pas la promiscuité, surtout de zombies qui ne voient et n’entendent plus que ce que leur distille leur petit appendice numérique fabriqué à grands renforts de ressources non renouvelables, et de coups de pieds au cul d’enfants chinois !

          Heureusement, là où je suis, je côtoie plus d’êtres vivants non humains, et voir des chevaux courir dans un champ, jouer avec les chiens, vous ne vous imaginez pas le bonheur que je ressens...

          Mais bon, je sais que beaucoup vont me penser rétrograde, parce que pour eux, la course d’un cheval, ça ne vaut pas un bon « lol cats » sur le machin à la pomme !

          qu’ils pensent ce qu’ils veulent, personnellement, je les emmerde !

          Adishatz

          H/

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 août 13:44

          @hunter Une bonne vieille japonaise avec un moteur izuzu , chaîne pour la distribution...peinard pour longtemps.La Française de mécanique faisait aussi bien il y a deux trois décennies...mais normes et rentabilité...les 1,9 et 1,6 dci sont morts à 120 000 cause coussinets de bielles ...putains d’ingénieurs...


        • hunter hunter 10 août 14:35

          @Aita Pea Pea


          Oui, le mien n’est pas Isuzu, mais à une chaîne de distri aussi. J’ai la chance d’avoir un concessionnaire « à la ville » ( - de 30 kms), extrêmement honnête et compétent ; il m’a donné un tuyau tout con pour préserver la pompe à injection :quelques centilitres d’huile 2 temps à chaque plein, ça compense la sécheresse des gasoils modernes !

          Pourtant son intérêt serait que je serre la pompe et qu’il la change : plus de 1000 balles rien que la pompe, + la MO......

          Mais bon, il y a encore des gens honnêtes, c’est rassurant !

          Et de toute façon, en 4x4, pour ma part seuls les japonais savent faire...j’ai eu des Niva plus jeune, excellent en TT, mais alors mécaniquement, c’est fragile !

          Heureusement, à l’époque, les pièces n’étaient pas dispendieuses...

          Maintenant que Renault à mis son grain là-dedans, je ne sais pas....

          C’est vrai qu’il y a 30 piges, on faisiat de pas trop mauvaises bagnoles en France, mais dorénavant avec le multiplexage et toutes les conneries électroniques, une bagnole comme ça même si on me la donne, je la dégage dans l’heure !

          Adishatz

          H/

        • Abou Antoun Abou Antoun 10 août 15:10

          @Aita Pea Pea

          Vouais...alors qu’un vrai bonhomme ce qu’il aime c’est sentir les vibrations au niveau des burnes.
          Ça tient la route ! Plutôt qu’une bécane, une meule, un gros cube, on devrait dire une ’branleuse’.
          Pour augmenter l’effet avec un mono ou bi-cylindre passer en dessous de 2500 tours pour faire cogner.
          On s’écarte un peu du sujet, non ?



        • HELIOS HELIOS 12 août 13:38

          @hunter


          Merci pour votre long message.

          Je suis parfaitement votre raisonnement que je partage avec quelques nuances.
          Toutefois en ce qui concerne spécifiquement l’automoblile, je suis conscient des mecanismes d’obsolescence imposée qu’on n’arrête de lui appliquer, et que vous (nous) tentons de contourner.

          Globalement et pour nous, il ne s’agit ni d’un modèle dogmatique, ni économique, mais l’application au quotidien d’une règle de bons sens.

          Dans la mesure du possible je chercherai toujours a defendre les libertes individuelles et collectives de façon à ne pas dégrader la dignité des personnes comme leur libre arbitre et surtout le développement de leur responsabilité.

          C’est sur cet axe que rien ne va plus au point que notre pays -avec l’aide de Bruxelles- ne cessent de faire des lois où tout doit être ecrit ce qui est très anxiogène mais aussi déresponsabilisant... au point que si un cas n’est pas traité, les délinquants de tout poil vont s’y engouffrer.

          Nous faisons actuellement l’erreur de laisser le pouvoir a des techniciens, ce qui agrave fortement les incohérences et la difficulté citoyenne au point qu’on se demande même comment revenir a une simple convivialité citoyenne.


          Pour le reste, vous avez sûrement lu quelques unes de mes interventions...

          Bon dimanche a tous.



          • jjwaDal jjwaDal 9 août 20:02
            Tout le monde s’en fout et pas forcément à tort. Il y a un bon moment SI les conclusions synthétisées dans le dernier rapport du GIEC sont exactes, que l’influence de nos choix individuels ne compte plus. John Christy qui a co-réalisé avec Spencer la première base de données de relevés de températures par satellite (climatologue réputé) a déjà témoigné à plusieurs reprises que si les USA annulaient complètement leurs émissions demain matin, le résultat en utilisant les simulations du GIEC, feraient baisser la température de quelques centièmes de degrés celsius en 2100.
            Ils émettent le quart des gaz à effet de serre. Alors l’auteur (ou n’importe qui) peut devenir végétarien , oublier sa voiture, acheter local et mettre des LEDs partout, l’impact est zéro et même si on est un million à faire ça. Même si la totalité des pays développés arrivaient à zéro émissions (personne ne l’envisage réellement) l’augmentation prévisible liée aux besoins de développement du reste du monde annulerait ces gains. Donc il va falloir s’adapter au climat quel que soit son évolution et quel que soit la cause majeure de cette évolution.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 août 11:28

              @jjwaDal
              « Alors l’auteur (ou n’importe qui) peut devenir végétarien , oublier sa voiture, acheter local et mettre des LEDs partout, l’impact est zéro et même si on est un million à faire ça »

              Vous m’avez lu en diagonale car en fait je suis d’accord

            • jjwaDal jjwaDal 10 août 13:32
              @Amaury Grandgil
              Je vais clarifier ce que je pense : oui, le climat change et oui nous avons une influence sur ce changement. Le débat scientifique tourne autour de l’importance de notre contribution et les simulations du climat futur. Mais on va partir du pseudo consensus scientifique qui voit notre impact important et en particulier via les émissions de CO2. On a eu 280 ppm de CO2 pendant les derniers millions d’années (en moyenne) et on voudrait revenir à ce chiffre « magique ». On a passé les 400 ppm et à la louche on rajoute 2 ppm/an et la nature en capture 1 ppm. Diviser par 2 à échelle mondiale est un défi, car comme les émissions vont augmenter en Chine, Inde, Asie en général, Afrique, il faudrait pour contrebalancer que les pays développés fassent dégringoler les leurs bien plus encore. Songer que les américains sont 4 fois moins nombreux que les Chinois et émettent autant. Allez, divisons nos émissions par dix et globalement tout par deux. On resterait à 400 ppm... Si on arrête tous d’émettre en 2019, la nature mettra plus d’un siècle et demi à pomper l’excédent pour arriver à 280 ppm.
              Si on était cohérent, on ne l’est pas, on admettrait qu’il ne faut pas seulement réduire nos émissions de GES, mais bien pomper du CO2. Très peu d’individus en sont capables par ignorance ou désintérêt ou découragement. La solution ne peut donc être individuelle. Mais à échelle des Etats on voit bien que rien n’est fait non plus. Je suis optimiste au sens où tout m’indique que nous pouvons défaire en un siècle ce que nous avons fait en un siècle et plus.Je suis pessimiste au sens où rien ne m’indique que nous le ferons...
              Et je suis optimiste au sens où rien n’indique qu’il soit nécessaire de pomper du CO2 pour éviter un dérapage du climat mondial, mais que si c’est le cas techniquement nous pouvons effacer l’ardoise en agissant collectivement dans un sens opposé à celui pris jusqu’ici. Au bilan, bien sûr qu’il faut arrêter de délirer individuellement, mais c’est un petit plaisir solitaire, rien de plus.
              Important les p’tits plaisirs...



            • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 13:47

              @jjwaDal. Tu ne t’es renseigné qu’auprès de militants, irresponsables, fraudeurs et criminels. 

              La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »
               
              Etc.

            • jjwaDal jjwaDal 10 août 19:33
              @JC_Lavau

              Tu m’a mal lu. L’auteur dit plus bas que nous sommes au bord de l’abîme et je me suis placé dans la situation où nous serions la cause majeure de ce réchauffement de l’atmosphère et ou cet effet serait potentiellement dommageable (deux hypothèses qui ne me semblent pas étayées de façon solide surtout la deuxième) pour indiquer qu’il faudrait faire différemment de ce qu’on prétend faire SI le CO2 est le coupable qu’on nous décrit. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne comprend pas bien l’origine de ce réchauffement et qu’on prétend le savoir. C’est pire que de l’arrogance scientifique, c’est une faute.
              Après, tu connais le principe d’une assurance incendie ? On ne la prend pas par certitude d’avoir un incendie un jour, mais qu’on estime l’éventualité possible et catastrophique. La théorie dominante dans les sciences du climat est bien celle du réchauffement anthropique et je ne suis pas étonné de voir les grands médias et les politiques s’en emparer. Ils craignent (à tort, selon moi) l’incendie et qui serions nous pour affirmer avec certitude qu’ils ont tort ?Toujours discuter d’un plan « B » au cas où nous aurions tort et eux raison. Mais ils ont tort...

            • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 21:45

              @jjwaDal. L’espèce humaine est responsable de changements, mais ceux qui sont graves NE sont PAS climatiques.

               
              Que les abords de Papeete soient une décharge d’électroménagers obsolètes et que personne en savait réparer, ça N’est PAS climatique.

              Que la Mafia napolitaine transforme la Campanie en décharge toxique, moyennant ristournes à son profit, ça N’est PAS climatique.

              Mêmes problèmes de corruption et de déchets en Côte d’Ivoire et sans doute bien d’autres pays africains, ça N’est PAS climatique...

              Et la propagande forcenée ne change pas les faits : nous demeurons dans une ère de pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique.

            • baldis30 9 août 20:16

              bonsoir,

              « Le développement durable c’est un souci de riche, de privilégié. Il suffit aussi maintenant d’apposer l’étiquette « durable » ou « écolo » sur n’importe quelle sottise pour se permettre tout et n’importe quoi. »

               Les petits oiseaux, les petits poissons ou les privilèges de classe ?


              • Montet Montet 9 août 22:47

                Il fait trop chaud en été ; c’est la fin du monde... On va tous mourir et il faut taxer encore et encore pour ne pas mourir encore plus... C’est ce qu’ils disent dans les merdias.
                Voici le bilan des étés des 5 derniers années.
                Les étés se suivent et ne se ressemblent pas
                Les infos suivantes sont disponibles sur le site internet de météo France .
                Si vous avez le courage de lire, même en diagonale, vous verrez que ça remet les choses à leur place et qu’il faut relativiser et prendre du recul avec ceux qui prennent l’avion 20+30 fois l’an en sachant qu’un gros-porteur en un seul décollage va polluer plus que ma voiture en un an qui est la grande cause de nos pseudo-grands malheurs.
                Sources :
                http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/


                2017
                L’été 2017 a débuté par un mois de juin très chaud marqué par une vague de chaleur précoce du 18 au 22. La chaleur a persisté sur l’ensemble du pays durant les trois premières semaines de juillet avec deux pics de chaleur du 5 au 8 et du 17 au 19, suivie d’un rafraîchissement généralisé. Un épisode de canicule a ensuite concerné les régions méditerranéennes ainsi que la région Auvergne - Rhône-Alpes du 1er au 6 août et la Corse du 30 juillet au 7 août. Durant cet épisode, les températures supérieures à 20 °C la nuit ont souvent dépassé 35 °C et localement 40 °C. Des records datant de 2003 ont été battus. Sur la façade atlantique en revanche, la fraîcheur s’est maintenue une grande partie du mois d’août. Fin août, la France a connu une vague de chaleur tardive du 26 au 29, puis des températures automnales le 31.
                2016
                L’été 2016, marqué par une alternance de fraîcheur et de chaleur estivale, s’est achevé par une vague de chaleur tardive en fin de saison. Les nets rafraîchissements enregistrés les 18 juin, 14 juillet et 10 août ont précédé des pics de chaleur courts mais prononcés les 23 juin, 19 juillet et 16 août, puis un épisode de fortes chaleurs a concerné une grande partie du pays du 23 au 27 août.
                Les précipitations, très abondantes en juin tout particulièrement sur la moitié nord du pays, ont ensuite été très peu fréquentes hormis quelques orages localement forts. En août, la très faible pluviométrie a provoqué un assèchement très important des sols particulièrement sur la moitié sud.
                2015
                L’été 2015 au second rang des étés les plus chauds
                Après un début d’été très chaud et très sec, marqué par deux vagues de chaleur successives en juillet, le mois d’août a été plus frais et pluvieux sur la majeure partie du pays. Seul le nord-est de l’Hexagone a conservé un temps plus chaud et plus sec que la normale* avec un nouvel épisode de fortes chaleurs début août et des pluies peu abondantes.
                Sur l’ensemble de la saison, la température moyennée sur la France a été 1,5 °C au-dessus de la normale.
                Malgré les passages perturbés du mois d’août, la pluviométrie, très faible jusqu’à fin juillet, a été déficitaire à l’échelle de la saison sur un grand quart nord-est du pays. En revanche, suite aux fortes précipitations des mois de juin et août, elle a été excédentaire du Languedoc-Roussillon à la Provence et au sud des Alpes ainsi que sur le nord de la Corse.
                2014
                Malgré un mois de juin 204 chaud et ensoleillé, la France a connu un été particulièrement maussade avec un mois de juillet exceptionnellement pluvieux et une fraîcheur très marquée en août.
                Les températures, très supérieures à la normale* en début d’été, ont ensuite été plus contrastées avant de chuter nettement au mois d’août. Les maximales, souvent fraîches pour la saison, ont été inférieures de plus de 1 °C aux normales* dans le Centre et sur un grand quart sud-est à l’exception du littoral méditerranéen. Sur l’ensemble de la saison, la température moyennée sur la France a été proche de la normale*.
                Les précipitations, très fréquentes en juillet et en août, ont été très abondantes sur une grande partie du pays. Malgré un mois de juin déficitaire, l’été 2014 est l’un des dix étés les plus pluvieux depuis 1959, avec un cumul de précipitations sur juillet-août au 1er rang des plus pluvieux.
                2013
                Bilan climatique de l’été 2013
                Après un début d’année maussade et malgré un mois de juin frais et agité, la France a connu un été agréable, chaud et ensoleillé avec toutefois une forte activité orageuse en juillet.
                Les températures ont été estivales en juillet et en août, avec une vague de chaleur dans la seconde quinzaine de juillet. Moyennées sur la saison et sur la France, les températures sont supérieures aux normales* de 0.4 °C.
                Sur l’ensemble de la saison, les pluies ont été peu fréquentes mais parfois intenses et accompagnées de chutes de grêle remarquables sous les orages. Le nombre de jours de pluie est sensiblement inférieur à la normale sur la quasi-totalité du pays.


                • sls0 sls0 9 août 23:51

                  @Montet
                  On parle de réchauffement de la terre.

                  Il y a même des endroits où ça refroidit.
                  Ne pas confondre climatologie et météologie.
                  Orages prévus samedi chez moi, comme je suis à plus de 8000km de chez vous il n’est pas nécessaire de prévoir votre parapluie.
                  C’est de la météo, c’est local, samedi il n’y aura pas d’orages sur toute la terre. On ne généralise pas le local.

                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 août 11:26

                  @Montet
                  mais oui toutvabien toutvatrèsbien


                • Reiki Reiki 10 août 01:15

                  Collaps :) Augmentation des temperature de l air et de l eau , augmentation des particule fine, augmentation du niveau des oceans , augmentation des zone maritime morte sans oxigene, des zone maritime cumulant des continent de plastique. Arret progressif du golf stream, perte du permafrost, perte des sommet enneige , perte des continent de glace , perte de toute la faune et la flore sauvage . Apres cela debut des temperatures extremes, zone habitable abandonner, acces difficile a l eau et nourriture. Augmentation de Pluie acide, rarefaction de l oxygene. Il es effectivement prevu que nos enfants paye l air qu il respire, non pas une blague. Une vision cinique certe mais on ne vous diras jamais le pire, vu que de toute façon on y va. Du coup on bois un coup ou on prend le train ?!


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 août 11:24

                    @Reiki
                    je crois que les gens savent très bien qu’on est au dessus de l’abîme, et qu’ils s’en foutent.


                  • sls0 sls0 10 août 18:44

                    @Reiki
                    Je suis destinataire de parutions sur le sujet.

                    Dernièrement c’était plus optimiste coté antarctique, comme quoi c’est du non figé, ça bouge dans un sens ou l’autre.
                    Cette semaine, moins optimiste avec de la prise en compte de rétroactions style méthane des océans et permafrost.

                    C’est du clinique, c’est froid, ce n’est que du calcul.
                    Ceux qui connaissent calculent et publient.
                    Certainement que leurs résultats ne les rendent pas optimistes mais les solutions à employer reste du ressort du politique.
                    Maintenant il ne ne reste que des politiciens, leur échéance c’est la prochaine élection. Adopter les solutions qui vont bien et ils sautent s’il n’y a pas consensus.
                    Avant il y avait des hommes d’état qui regardaient plus loin que l’échéance électorale.

                  • Reiki Reiki 10 août 12:10

                    J ai reagis il y a peu a la pensé dominante, je pense que la aussi c est encore un simple conflit d interet, les gens ne s en foute pas. Avoir raison avant les autres c est avoir tord. Du coup on se prepare tous a dire je te l avais dis. Sans pour autant avoir la moindre solution. Si on regarde le probleme il es mondiale, planetaire. Du coup si nous voulons un resultat concret , il faut une reaction mondiale. Malheureusement aucune chance de se coté la. On pouvais encore croire il y a quelque annees un scenario a l independence day , ou les peuples s unirai face a un ennemis communs. Mais le plus probable sera plutot un scenario a la Noé, ou la societe n est plus constituer par des famille mais des individu, il controle et exploite toute la terre jusqu a que plus rien ne subsiste. Cette masse informe qu es devenu la societe cherchera sont salut partout detruira tous, il ne restera face a elle que la plus petite unité humaine la famille. Vous connaissez la suite ....


                    • baldis30 10 août 12:56

                      bonjour,

                       Toute l’agitation sur fond de réchauffement climatique et le matraquage goebbelsien associé est bête à faire vomir (un mensonge asséné mille fois devient une vérité d’Evangile) !

                      Comme l’écrit ci-dessus bob14 mais aussi bien d’autres « tout augmente même le climat ». Alors prenant pour exemple les très fortes précipitations qui viennent de balayer le sud de la France causant morts et dégâts je me plonge dans les écrits d’une personne qui peut être considérée comme l’hydrologue français majeur, décédé depuis longtemps mais dont les écrits restent d’actualité et sont accessibles sur le web grâce à l’intelligence de Daniel D. lui aussi décédé.

                      En conclusion d’un article publié en 1934 cet hydrologue relatait par des analyses remarquablement documentées des événements dus à des pluies d’exception entre Cévennes et Préalpes depuis 1910 , il écrivait en conclusion :

                      « Si après de telles précisions, quelqu’un parmi nos lecteurs persiste encore à vanter la clémence du climat méditerranéen nous n’essaierons plus de le convaincre mais nous lui souhaiterons simplement de recevoir en héritage une propriété située sur les bords de l’Ardèche, de l’Aude ou de sacripants hydrologiques moins célèbres. L’expérience l’instruira sans doute bientôt ».

                       Ce qui vient de se passer, fit la une des journaux après la coupe du monde de football, le tour de France et la canicule est connu, et de plus c’était annoncé ... mais des campings au bord de l’eau c’est tellement agréable ... et rentable pour les propriétaires ( en cas de besoin de secours il y aura les pompiers ..., mais après les pompiers il y a un risque que ce soient gendarmes et juges qui se mêlent de ce qui s’est passé, et c’est en général nettement moins agréable... ).

                      Il est malheureux de dire de ma part qu’on n’a pas vu le pire comme on le vit lors d’une crue du Doux ( en amont de Tournon - Ardèche). Mais il est bien connu que cela ne se reproduira pas ... en aucun lieu ... c’est impossible et que je délire ...

                      Hélas l’Histoire montre que la référence au cas de force majeure est un échappatoire bien vite démonté et sanctionné : l’exemple-type est celui de l’accident dramatique du Grand-Bornand où l’aléa hydraulique était connu avec écrits adéquats dans un ouvrage de référence ! Et pas besoin d’inventer le réchauffement climatique et autres balivernes qui occultent la réalité !



                       



                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 août 13:27

                        @baldis30
                        Qu’il pleuve abondamment n’est pas une preuve de non-réchauffement smiley


                      • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 14:35

                        @Amaury Grandgil. L’existence de fluctuations climatiques n’a jamais été la preuve que le dioxyde de carbone atmosphérique soit le miraculeux « bouton de réglage du climat ».

                        En revanche les preuves de fraudes prouvent que les militants carbocentristes sont des fraudeurs, utilisés par des malfaiteurs en bande organisée.
                        Leur cas est prévu par le Code Pénal, mais ce Code est lettre morte.

                      • baldis30 10 août 19:17

                        @Jean Neymar

                        « la solution y faut planté des arbres car les arbres mange beaucoup du co2 »

                        bravo ... ah bravo ... formidable comme raisonnement idiot et ainsi vous créez une sécheresse anthropique de première grandeur ... Mais cela n’existe pas surtout pas en France ! surtout pas ! Avec en plus comme conséquence que lors de épisodes orageux violents les arbres arrachés constituent des embâcles ..

                         mais selon vous cela n’existe pas, cela n’a jamais existé même récemment ... JAMAIS !


                      • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 19:21

                        @Jean Neymar. Il y a des mères qui n’ont pas de chance avec leur fils.

                        Et tes arbres, as-tu pensé à leur donner du CO2 à manger ?

                      • baldis30 10 août 19:22

                        @Amaury Grandgil
                        bonsoir,

                         Ah vous couvrez le climato-gate du GIEC ... d’accord si l’incantation supplée la réflexion je suis du côté Landsea, Pielke ,Lindzen et quelques autres ... dont aussi beaucoup de gens moins connus dont les professions et les écrits relèvent de

                        - paléo palynologie,

                        - dendrochronologie,

                        - historiens de l’Ecole des Archives - une création NATIONALE avec des personnes comme Febvre, Braudel, le Roy Ladurie ..)

                        Je me range donc du côté de tous ces imbéciles que je salue bien bas !


                      • Reiki Reiki 10 août 14:59

                        Le Colaps n est pas une réference economique mais a la physiologie du corps humain. Quand l air pure viendra a vous manque vous en rigolerer moin ... Je fantasme ? Quand on parle canicule on parle pollution de l air !!! Pas le droit de roule, c est deja en place. ON VOUS CONSEILS DE PAS DE FAIRE D EFFORT PHYSIQUE pourquoi si se n est que vous respirez deja des substance toxiic . On annonce deja des zone qui ne seront bientot plus habitable pour diverses raison. Mais jusqu ici tous vas bien..... ;) D ou le colaps :))

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès