• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment éviter que la France ne devienne une maison de fous (...)

Comment éviter que la France ne devienne une maison de fous ?

JPEG La maison de fous est une allusion à une formule de Nietzsche utilisée dans la généalogie de la morale pour caractériser l’histoire des hommes depuis la genèse de la mauvaise conscience. Des histoires de dette, de morale, de châtiment, de créance, de punition, de mal, de mauvaise orientation obérant le bien vivre… Cet univers moral est revenu en force, pour autant que l’on puisse penser qu’il ait pu disparaître à un moment récent de notre histoire. En 2017, l’image du pays de fous se dessine et pas seulement en France. Il n’y a pas que la morale. Les différentes peurs se propagent. Les réactions des populations sont amplifiées et les réponses des autorités ne sont pas toujours proportionnées et adaptées. On a connu le plan de vaccination H1N1 à un milliard d’euros. A Orly, ce qui aurait dû être pris comme un fait divers sérieux a conduit les autorités à boucler un aéroport et déplacer des milliers de passagers. Un seul type a cloué des centaines d’avions au sol. Principe de précaution ou suréaction du système sécuritaire ? Vu de loin une réponse se dessine, mais vu de près, la situation n’est pas identique.

Tout change selon le point de vue lié à chaque situation. On apprécie de loin des événements et souvent on donne son avis sur ce qu’il aurait fallu faire mais ceux qui sont sur le terrain n’ont pas le même point de vue et doivent assumer leurs actions. Ces remarques valent aussi pour la gouvernance et la politique. La campagne présidentielle de 2017 étonne les journalistes et déconcerte les électeurs. Il faut reconnaître que pour l’instant, c’est du grand n’importe quoi. Autant dans les déclarations des candidats que les commentaires des journalistes. Hamon s’en prend au parti de l’argent et se présente comme le candidat de la fiche de paie. Les journalistes comparent son meeting à celui de Hollande au Bourget. On dirait un jury de star académie.

Et puis enfin le grand débat du 20 mars avec les cinq favoris et le show assuré. Temps chronométré. On croirait assister à question pour un champion. La grande battle comme on dit en novlangue des adultes attardés. Et la mauvaise conscience en marche. Un candidat à abattre, les journalistes se délectent à l’avance. Le débat sera jugé comme une partie de boxe. Aux points. Avec des juges loin d’être impartiaux. Ces jeux du cirque politique nous feraient presque oublier qu’un poste vacant sera à pourvoir en mai 2017 à l’Elysée. Heureusement, le débat s’est déroulée sereinement. Perdre ses nerfs c’est perdre des électeurs.

Je me demande s’il n’y a pas un sens caché dans les débats de cette campagne avec les candidats interrogés par des journalistes se mettant en scène comme des directeurs de ressources humaines. Une sorte d’inversion des rôles, comme dans le film The servant de Losey où le maître finit par devenir l’instrument du serviteur. Une sorte de créance populaire dont la dette se joue à l’occasion de ces débats. Le citoyen qui dans sa vie se trouve face aux recruteurs avec des interrogateurs, un psychologue d’entreprise, un chargé des ressources humaines qui pose des questions et examine le CV. Cette fois, les rôles sont renversés. Bien calé dans son canapé, le citoyen pourra se délecter de cette mise en scène dans laquelle chaque candidat doit se justifier et expliquer pourquoi il peut occuper le job à l’Elysée, avec en plus des tacles autorisés ce qui rend le débat aussi passionnant qu’un épisode de Koh-Lanta. Trois heures à observer les fauves lâchés dans l’arène. Les titres des journaux s’affolent, les candidats jouent gros peut-on lire. Calvi titre sur la pesée des candidats. Il faut bien remplir le temps d’antenne.

Cette atmosphère de ring est en concordance avec les esprits échauffés dans notre pays. Des zones sont soumises à des tensions sismiques. On sent de l’énervement, de l’agacement, de l’agitation. La France risque deux choses, la guerre civile moléculaire entre gens de mauvaise disposition et le spectre de la maison de fous. Ces deux choses peuvent très bien se renforcer.

La campagne est pour l’instant plutôt violente. Les phrases assassines fusent entre les candidats. Côté peuple, un trait caractérise cette l’agitation verbale des réseaux sociaux. De l’agressivité, de la méchanceté, des haines et surtout une très grande bêtise dans les propos. Quiconque parcours la masse de médias comprend cette bêtise rarement atteinte et notamment dans les commentaires sur ce site si prometteur qu’était Agoravox il y a dix ans.

Cette ambiance de haine, de bêtise des masses, de folie des peuples et de guerre civile moléculaire rappelle les années 1930 ainsi que Weimar mais de loin. La comparaison nous suggère qu’un monde nouveau émerge comme un autre monde est advenu après 1945. Mais nous ne savons pas quel caractère aura ce monde. Les prémices ne sont pas rassurantes. Avec l’Europe qui se désunit, Erdogan qui devient à moitié fou, les Américains protectionnistes, les Chinois conquérants mais prudents, un Moyen Orient déstabilisé, une Afrique en ébullition et un monde islamisé qui veut sa revanche sur l’histoire avec une idéologie rétrograde propagée par les bons soins et surtout les dollars des monarchies pétrolières. Le numérique façonne aussi ce nouveau monde, comme la télévision a façonné les pays avancés après la guerre dans les décennies 50 à 70.

Ma conclusion sera la grande perplexité. Une chose est certaine, le monde devient dangereux et les peuples des pays avancés sombrent dans la bêtise qui est pire que la décadence.

Une société riche et ouverte est possible et même souhaitable. Mais le monde s’avance vers la violence en faisant advenir des Etats policiers.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • kalachnikov lermontov 21 mars 12:50

    Haus der lüge ?

    Pour toi qui aime bien le progressif :

    https://www.youtube.com/watch?v=sqV-kHTPFzM


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 mars 13:19

      @lermontov

      Pas vraiment du progressif. Dans ce registre, je préfère encore Rammstein, plus explosif !


    • kalachnikov lermontov 21 mars 13:30

      @ Bernard Dugué

      Ah ouais, tu ne connaissais pas ce groupe ?

      Armenia :

      https://www.youtube.com/watch?v=kn14Rq8sUAg

      die Befindlichkeit des Landes

      https://www.youtube.com/watch?v=i3dzy-y1xI8

      Keine Schönheit ohne Gefahr - il n’y a pas de beauté sans danger, dirait Nietzsche.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 mars 13:34

      @lermontov

      Si, je connais depuis 30 ans mais ce n’est pas dans mes goûts, un peu comme Cabaret Voltaire et toute l’électrowave des 80’s


    • kalachnikov lermontov 21 mars 13:38

      @ Bernard Dugué

      Je suis très fan d’En ; je suis plus jeune que toi, ceci explique cela peut-être, on en reste un peu aux premières amours. Bonne référence Cabaret Voltaire. C’était quand m^me florissant, à ce moment, pas comme aujourd’hui le vide qui nous étreint lentement et sûrement.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 12:58

      La formule de Nietzsche ne se trouve pas dans la « généalogie de la morale », mais dans « le gai savoir » djvu p. 318. Voici la citation :


      « 
      Déjà le protestantisme est une révolte populaire en faveur des gens intègres, candides et superficiels (le nord fut toujours plus doux et plus plat que le midi) ; mais ce fut la Révolution française qui plaça définitivement et solennellement le sceptre dans la main de « l’homme bon » (de la brebis, de l’âne, de l’oie, et de tout ce qui est incurablement plat et braillard, mûr pour la maison de fous des « idées modernes »). »

      1. il est préférable de donner les bonnes références

      2. il est dangereux de sortir trois mots d’une phrase sans indiquer à quel contexte ces mots se référaient.

      2. vous faites une total contre-sens : la « maison de fous » dénoncée par Nietzsche, c’est justement cette société « riche et ouverte » que vous appelez de vos voeux et que Nietzsche trouvait décadente, une « crépuscule des idoles »...


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 mars 13:15

        @Jeussey de Sourcesûre

        Bien essayé. Vous m’avez mis le doute. Ma mémoire est quand même fiable mais je suis allé vérifier. L’allégorie de la maison de fous est bien employée dans la généalogie de la morale, paragraphe 22 dans le chapitre II qui évoque l’homme apprivoisé par l’Etat et la mauvaise conscience et qui se termine avec cette phrase :

        _ _ _ «  »«  »«  »« Sans aucun doute, c’est là une maladie, la maladie la plus terrible qui ait sévi jusqu’à présent parmi les hommes : — et celui qui réussit encore à entendre ( mais de nos jours on n’a plus d’oreille pour cela ! ) dans cette nuit de martyre et d’absurdité retentir le cri d’amour, le cri de ravissement enflammé de désir, le cri de la rédemption par l’amour, celui-là se détourne, saisi d’une épouvante insurmontable… Il y a tant de choses effroyables dans l’homme ! Trop longtemps la terre a été une maison de fous ! »«  »«  »"


      • Le Panda Le Panda 21 mars 13:02

        Bonjour Bernard,

        La campagne est pour l’instant plutôt violente. Les phrases assassines fusent entre les candidats. Côté peuple, un trait caractérise cette l’agitation verbale des réseaux sociaux. De l’agressivité, de la méchanceté, des haines et surtout une très grande bêtise dans les propos. Quiconque parcours la masse de médias comprend cette bêtise rarement atteinte et notamment dans les commentaires sur ce site si prometteur qu’était Agoravox il y a dix ans.

        « Je l’ai vu en modération, je pense que tu comprends ce que je veux dire »sourires« cela à toujours était le plus gros conflits chez AGV.

        Le système de modération est une merde comme disait Bonaparte à Talleyrand. La liberté d’expression fait que durant les élections les blogs fleurissent et meurt.

        Il suffit de constater les article qui sont à la »une« tu sais très bien pourquoi je dis cela, mais je suis à deux doigts de relancer l’édition papier Le Panda.

        Il y 10 ans il y avait ici et sur la blogosphère des gens qui devenaient des »amis ou relations" j’en ai connu et ils ne viennent plus.

        Mais oui la France dans globalité est nanti de fous, qui nous interdissent ceci et cela, mais qui eux ne s’en privent nullement.

        A te lire

        Cordialement

         


        • BB Petit poney 42 21 mars 13:03

          @Le Panda

          C’est à moi tu que talk, fayote ?


        • kalachnikov lermontov 21 mars 13:33

          @Petit poney 42

          Having lost your way, bébé ?

          https://www.youtube.com/watch?v=Zb3ZgMnYqPM


        • beo111 beo111 21 mars 13:04

          Bonjour,

          moi j’la trouve bien la campagne, Macron contre Le Pen, une belle affiche, européïsme contre nationalisme.


          • BB Petit poney 42 21 mars 13:05

            @beo111

            Hey, man, tu me fais passer ça fissa par la voie Césaroplomatique, please ?


          • Harry Stotte Harry Stotte 21 mars 14:14

            @beo111

            « ...une belle affiche, européïsme contre nationalisme. »



            Ou Sutherland* contre De Gaulle**


            * « ...il faut détruire l’unité interne des nations européennes afin de les ouvrir à l’immigration de masse, changer la structure de leur population, et générer ainsi plus de croissance économique.  » Exposé devant la sous-commission des affaires intérieures de la Chambre des Lords, le 20 juin 2012. Source

            ** « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » Propos rapportés par Alain Peyrefitte dans “C’était De Gaulle” éditions de Fallois (Fayard) 1994, tome 1 page 52


          • beo111 beo111 21 mars 19:41

            @Harry Stotte

            « Sutherland »

            Hébé, je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que celui-là ne nous veut pas que du bien.


          • Harry Stotte Harry Stotte 22 mars 13:28

            @beo111

            « Hébé... »



            Vous comprenez pourquoi la presse mainstream française ne parle jamais de ça ? On remarquera au passage que la presse britannique, à tout le moins la « vénérable » BBC, est tout de même plus honnête. 


            Quant à savoir si ce type de déclarations a eu un impact sur le Brexit, nos braves médias n’en ont évidemment rien dit.

          • agent ananas agent ananas 21 mars 13:27

            Bah, on y est déjà ! Les fous dirigent l’asile ...


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 mars 13:45

              Olala, pour être anxiogène, vous l’êtes ^^

              « Tremblez braves gens, le monde part en cacahouète ... et vous êtes dedans !! »
              Mouahahahaha


              • Shawford Orange Skink 42 21 mars 13:49

                @bouffon(s) du roi

                On sait jamais, mon obligé, si NPA2 est en train de fourniquourer @GAVROCHE, t’es mal, Man !!!!!!


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 mars 13:50

                @Orange Skink 42

                Le smiley diable ne marche pas !!! ça, ça craint vraiment ^^


              • Shawford Orange Skink 42 21 mars 13:53

                @bouffon(s) du roi

                 smiley

                Achhh, cettte Cshalllopppe a enkkkorre oublié le pesssssssssto !


              • foufouille foufouille 21 mars 13:51

                éviter de voter macron quand on est au RSA est utile pour ne pas devenir fou.


                • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 14:38

                  @foufouille

                  vous confondez diagnostic, pronostic et traitement !
                  il faut être déjà fou pour voter Macron !
                  les bénéficiaires du RSA ne vont pas « devenir » fous s’ils votent Macron : ils le sont déjà s’ils le font !
                  et certains le feront !


                • foufouille foufouille 21 mars 15:24

                  @Jeussey de Sourcesûre
                  donc l’auteur est fou ?


                • Attilax Attilax 21 mars 23:26

                  @foufouille
                  Vous lisez régulièrement ses posts ? « fou » n’est peut-être pas le terme, mais il ne vit pas dans la même dimension que la plupart d’entre nous. Il n’est pas dangereux, rassurez-vous. C’est un cosmogonomachin et pour lui nous sommes comme des insectes rampants, incapables de saisir le message qu’il nous délivre, une masse grouillante dont il a très peur, visiblement. Je suis sûr qu’il se croit démocrate. Il est rigolo en fait.
                  Je le soupçonne d’être en contact avec les extra-terrestres qui ont envoyé Macron pour conquérir le monde, mais leur plan diabolique a échoué : pendant le débat, tout le monde a vu que c’était un envahisseur de David Vincent ! Vous êtes démasqué, Dugué, on sait que vous bossez pour les aliens ! Bas les masques, c’est la seule explication à vos posts apocalyptiques !


                • astus astus 21 mars 14:42

                  « Lorsque tout va bien, les fous sont dans les asiles, en temps de crise ils nous gouvernent. » (Carl Gustav JUNG)


                  • JC_Lavau JC_Lavau 21 mars 15:22

                    Et t’as pas encore trouvé tes maths qui te feront prix Nobel, ô prix de modestie ?


                    • Seudo 22 mars 11:23

                      @JC_Lavau

                      Il n’y a pas de prix Nobel en mathématiques, c’est la médaille Fields qui est son équivalent.
                      Il paraitrait que M. Nobel ait été cocufié par un matheux.


                    • Seudo 27 mars 09:50

                      @Seudo

                      5 votes négatifs parce que j’affirme qu’il n’y a pas de Nobel en mathématiques.
                      Sous la vindicte, je déclare aujourd’hui que sous le ciel d’agoravox est né le Nobel de mathématiques.


                    • arthes arthes 21 mars 17:26

                      Ca me fait penser a une vieille blague...C est l histoire d un fou qui regarde passer les gens dans la rue depuis les grilles de la porte de l asile ou il se trouve.

                      Soudain il interpelle un passant et il lui dit : Mais vous etes combien la dedans ???

                      • mac 21 mars 19:42

                        ll est effectivement dommage que les meilleurs soient partis…

                        Quant à la montée de Macron, je la perçois comme le triomphe de l’insignifiance comme l’annonçait Cornelius Castoriadis.


                        • Taverne Taverne 21 mars 21:49

                          « Le monde devient dangereux » mais cela n’empêche pas nos doux utopistes candidats de déclarer comme priorités :

                          - le passage à une 6ème république (qui aurait pour résultat immédiat de désarmer notre président chef des armées en pleine période de guerre),
                          - le revenu universel (qui en fait se réduirait à l’arrachage d’un laborieux un minimum social unifié),
                          - la généralisation de la fumette chez tous les jeunes (Macron préfère restaurer un service militaire, ce qui semble plus sain et plus utile),
                          - la sortie de l’euro et donc la ruine de notre monnaie et de nos comptes et donc la fin de notre armée et de notre défense face aux terroristes mais aussi aux forces étrangères impérialistes.

                          Et d’autres fantaisies encore, mais j’en passe.


                          • mac 21 mars 22:32

                            @Taverne

                            Ah ! les doux utopistes qui refusent le retour des patrons de Zola...

                            Période de guerre vous dites mais qui en est responsable ?

                            Un retour du service militaire pour quoi faire et avec quels moyens ?

                            L’euro garant de la puissance de notre armée ? Alors pourquoi est-elle si faible sous l’Euro comparée à l’époque de de Gaulle où nous n’avions que le Franc mais deux portes-avions, un programme spatiale digne de ce nom et les meilleurs avions du monde ?

                            Vous nous répétez vos poncifs pour vous rassurer mais ça ne tient pas une seule seconde à l’analyse...


                          • zygzornifle zygzornifle 22 mars 10:41

                            Sortir de l’Europe .....


                            • astus astus 22 mars 11:22

                              @zygzornifle


                              ...est une idée stupide de nihilistes en détresse qui révèle au grand jour le syndrome paranoïaque d’Astérix : nous sommes les meilleurs et les plus forts en tout mais c’est le monde qui est méchant ce qui explique que nous sommes parmi les plus grands consommateurs de psychotropes et les derniers de toutes les enquêtes d’opinion portant sur notre confiance dans l’avenir. 

                            • zygzornifle zygzornifle 22 mars 12:22

                              @astus


                               faut pas oublier non plus qu’on est les meilleurs pour fabriquer des radicalisés .....

                            • Buzzcocks 22 mars 11:20

                              On vit une époque sans idéologie. Les gens ne croient plus en rien. Les églises ne rassemblent plus que des fous (manifs pour tous ou leur penchant daesh), le communisme ne séduit plus personne, et les gens commencent à comprendre que consommer sans faim n’apporte finalement aucune satisfaction.
                              Et en entreprise, plus personne ne comprend non plus ce qu’il y fait, d’où la multiplication des burns outs, des suicides. Et la venue de consultants vendant la quête du sens, mais ils n’y croient plus non plus à leur prechi-précha.

                              D’où tous les films ou séries sur les zombies, qui symbolisent en fait ce que nous sommes tous devenus.

                              Le monde occidental est devenu un vaste sketch des Monty Pythons ou des Shadocks. Tout est absurde.


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mars 12:31

                                Bonjour,
                                .
                                ’’Comment éviter que la France ne devienne une maison de fous ? ’’
                                .
                                Il faudrait commencer par éviter de voter pour un des 5 candidats que TF1 (chaine au service de l’oligarchie financière) avait présélectionne tout en oubliant les 6 autres candidats ! smiley
                                .


                                • microf 22 mars 13:36

                                  @ A l´auteur.
                                  Mais la France est déjá une maison de fous, il n´ya qu´á voir ce qui se passe et á l´intérieur de la France et ce que fait la France á l´extérieur, faites vous même le bilan vous verrez qu´il n´ya que des fous pour agir ainsi.

                                  Prière visionner ce lien.
                                  https://youtu.be/0cyGA4YRQtE


                                  • Old Dan Old Dan 22 mars 14:13

                                    Comment éviter la maison de fous ?
                                    Trop tard ! Le délire a commencé avec Giscard en 1973, = la financiarisation de la politique !
                                    Comment en sortir ?
                                    J’ai peur de deviner...
                                    .
                                     [ Sûrement pas par le vote (Voir le Traité de Lisbonne et les autres) ]


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès