• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment qu’on nous cause

Comment qu’on nous cause

Bruno Jeudy l'a dit, comme c'est un éditorialiste distingué il doit avoir raison : les "gilets jaunes" ça parle mal. D'où c'est que c'est qu'il peut penser ça, je ne sais pas. De toutes façons, la colère de ces français n'aurait qu'une seule raison selon Gilles Le Gendre le chef de file LREM à l'Assemblée Nationale, ils auraient été trop intelligents, trop subtils, détenteurs d'une pensée tellement complexe que le peuple comme vouzémoi il a rien compris (voir ici de quoi t'est-ce je parle). Pauvre homme qui n'a pas compris qu'à l'heure des réseaux sociaux il risquait automatiquement de se faire ridiculiser ce qui est arrivé.

 

Comme le ridicule ne tue pas, il peut dormir tranquille. Le peuple après ces cinq semaines ne peut plus laisser passer un discours aussi condescendant, aussi méprisant à son encontre. On peut le dire pourtant, ce n'est pas la moitié d'un imbécile...

 

C'est un peu comme les gens qui lorsqu'ils vont à un entretien d'embauche n'admettent comme défaut qu'être "trop perfectionniste" dans leur travail, grosse erreur classique, erreur de débutant mais le chef de file des députés macroniens la fait quand même sans sourciller, complètement hors sol, hors réel, déconnecté des petites gens. Ou il est comme ces personnes affirmant combien elles savent être modestes dans leur vie de tous les jours sans voir la contradiction inhérente à ce genre de déclarations, contradiction criante qu'un gamin de six ans perçoit sans difficultés.

 

Ce serait juste grotesque si cela n'était pas suivi en parallèle toute cette semaine d'évacuations de ronds-points et autres mises en examen de "gilets jaunes" après les annonces pseudo-martiales et sinistres de Castaner, l'exécuteur des basses œuvres qui a bien dit au peuple que ça suffisait et qu'il allait faire évacuer les ronds-points par la force...

 

L'oligarchie re-découvre qu'il existe encore un peuple, que ce peuple n'est pas qu'un ramassis de ploucs qu'on peut railler, moquer, sans crainte puisqu'on a "ses" pauvres ailleurs. Des "ploucs" que l'on tient à distance respectueuse, que l'on craint clairement, à qui l'on parle la bouche pincée, le regard clairement méprisant sur les plateaux. Merde qwa cela fait bientôt cinq semaines que les nantis sont obligés de reporter leurs courses de Noèl du samedi au dimanche. C'est insupportable ma chèèère. Tous, les journalistes, les éditorialistes, les politiques, de droite de gauche et du centre leur parle comme on le ferait à une tribu inconnue de papous de Nouvelle Guinée que l'on vient de rencontrer pour la première fois depuis des siècles.

 

On voit déjà dans la représentation des paysans ou des ouvriers au cinéma ou dans les adaptations télé ce qu'il en est depuis des années du point de vue des nantis. On les montre toujours rudes, bestiaux, mangeant mal, bruyamment, grossiers, vulgaires etc...

 

Tout pour rassurer le bourgeois pédagogue en somme.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

Illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 18 décembre 2018 16:31

    Je le verrais bien dans le Bourgeois gentilhomme...

    « Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose trop intelligente et trop subtile sans que j’en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m’avoir appris cela. ».


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 décembre 2018 17:46

      @Taverne
      Encore eut-il fallu qu’il le susse 


    • Clocel Clocel 18 décembre 2018 16:35

      Dire qu’entre la caste élue et les ploucs, il n’y a que de fins boucliers transparents... Tenus par d’autres ploucs...

      Ah... Si la masse spongieuse au bout des moelles épinières pouvait enfin s’activer...


      • François Pignon NEMO 18 décembre 2018 16:59

        @Clocel

        il parait qu’ils vont se mettre en grève parce qu’ils sont épuisés, les ploucs à bouclier


      • generation désenchantée 18 décembre 2018 19:11

        @NEMO
        et qu’ils n’ont pas été payé de leurs heures sup , devant aussi acheter eux même une partie de leur matériel de protection , tellement la police n’a pas de moyens


      • François Pignon NEMO 18 décembre 2018 19:28

        @generation désenchantée

        ahlala ma pauv’dame, ça devient un véritable sacerdoce !



      • Gemini5 Gemini5 19 décembre 2018 11:45

        @NEMO
        il parait qu’ils vont se mettre en grève parce qu’ils sont épuisés, les ploucs à bouclier

        Ah, ils n’auraient pas pu se mettre en grève plus tôt, non ? commencer par ne pas tabasser des Gilets Jaunes, et se mettre de leur côté !... 


      • Neapolis Neapolis 18 décembre 2018 16:50

        Certes il a tort de s’exprimer ainsi, mais il a au moins le mérite de dire tout haut ce que tous de cette caste pensent réellement. Et sincèrement, ne soyons pas non plus surpris, nous savons depuis toujours cette réalité vieille comme le monde.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 décembre 2018 17:46

          @Neapolis
          Je ne suis pas surpris mais qu’il y en ait qui ose le dire c’est surprenant


        • generation désenchantée 18 décembre 2018 19:15

          @Amaury Grandgil
          Macron est abonné a faire étalage de mépris pour les français , regarde cette carte

          http://www.wikistrike.com/2018/09/la-nouvelle-carte-de-france-selon-macron.html


        • Neapolis Neapolis 18 décembre 2018 19:29

          @Amaury Grandgil

          Comme disait Audiard, les cons ca osent tout et c’est même à cela qu’on les reconnaît


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 décembre 2018 20:56

          @Neapolis
          pas faux


        • Gasty Gasty 19 décembre 2018 09:01

          @Neapolis

          L’argent ne fait pas leurs bonheur mais contribue à nous prendre pour des cons.

          C’est à ça qu’on reconnaît les riches.


        • baldis30 19 décembre 2018 16:14

          @Neapolis
           bonsoir,
           mais bien sûr, c’est évident ..
           Ce sont les meilleurs , c’est naturel , mais ils sont les seuls à le savoir  !
          Nous sommes tous des ploucs donc nous ne pouvons savoir ...
          Quel intérêt y aurait-il à ce que les ploucs sachent ?


        • François Pignon NEMO 18 décembre 2018 16:58

          Je me demandais d’où sortait ce type, alors j’ai cherché.

          D’après Wilipedia, Gilles Marie François Le Gendre est né en 1958 (ce qui lui fait 60 ans)à Neuilly sur Seine du mariage de Bernard Le Gendre, président de société, et de Catherine Chassaing Mandegou de Borredon

          Elève au collège Sainte-Croix puis au lycée Pasteur, il a intégré le Centre de Formation des Journalistes qui l’a catapulté à l’usine nouvelle, le nouvel économiste, l’expansion, challenges, etc…

          Autrement dit, un produit AOC du terroir qui a vu fleurir Poniatowsky, Balkani, Sarkozy, Pasque, Peretti et tous ces charmants jeunes gens

          Il milité pour Giscard d’Estaing en 74

          Il se présente comme étant « économiquement de droite, et culturellement et sociétalement de gauche, un peu schizophrène électoralement »

          Euh « électoralement » seulement ?

          J’ai arrêté de cerher pour ne pas polluer mon ordi.


          • Trelawney Trelawney 19 décembre 2018 07:22

            @NEMO
            Son cursus politique est des plus simple : Vu que c’est un homme qui n’a aucun poids financier ou sociétal, il est près au basse manoeuvre pour augmenter son pouvoir politique.
            Il a été nommé président du conseil de surveillance de la caisse des dépots. Donc c’est un homme de paille qui prendra sur lui la responsabilité si la CDC fait des conneries. Comme à la CDC les conneries sont légions (ils ne servent qu’à cela) et qu’ils ne se sont jamais fait prendre on peut dire qu’il ne risque rien. Tout comme ce triste personnage


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 décembre 2018 09:47

            @Trelawney
            C’est un quatrième couteau qui est arrivé là où il n’aurait jamais dû être


          • marmor 18 décembre 2018 17:47

            Nous devrions réagir comme des incultes, des ploucs, selon le vieil adage des faibles d’esprit mais fort conscients :

            « Moi, quand je comprend plus, je cogne » et comme de tristes simplets, les cogner rapidement pour leur remettre la modestie en place, leur faire baisser la tête….


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 décembre 2018 09:47

              @marmor
              C’’est ce que nous devrions faire en effet


            • Julien Esquié Julien Esquié 19 décembre 2018 13:09

              @Amaury Grandgil

              Et ça déboucherait sur quoi, s’il vous plaît ?


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 décembre 2018 13:28

              @Julien Esquié
              Un régime qui ne soit plus soumis aux nantis


            • Julien Esquié Julien Esquié 19 décembre 2018 21:12

              @Amaury Grandgil

              Cogner il s’agissait de cela pourrait déboucher sur « un régime qui ne [serait] plus soumis aux nantis » ?
              Un précédent historique, peut-être ?


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 décembre 2018 08:22

              @Julien Esquié
              Quelques révolutions


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 décembre 2018 08:25

              @Julien Esquié
              Qui parle de les cogner, juste leur rappeler que c’est le peuple qui leur donne mandat


            • Julien Esquié Julien Esquié 20 décembre 2018 21:49

              @Amaury Grandgil

              Il était question de cogner, plus haut. Cela ne semblait pas vous choquer. Passons.
              * * *
              Ce qui importe, c’est d’abord le contenu du mandat. Il me semble que, dans le cadre d’une élection, les candidats ont un programme. S’ils sont élus, après qu’ils ont exposé leur programme, leur mandat est on ne peut plus clair : mettre en application ce programme. E. Macron avait un programme et met ce programme en application.
              Je note, au passage, que ce programme ne cherchait pas à séduire. La couleur était annoncée : Europe, une dose de libéralisation (et non ultra-libéralisme, cela va sans dire), etc. Mais il était largement explicite.
              On pouvait très bien être opposé à ce programme. En ce cas, il ne fallait pas voter pour E. Macron, un point c’est tout.
              On pouvait aussi, comme moi, tout en étant opposé à ce programme, être plutôt moins opposé à ce programme qu’à celui du candidat de droite, par exemple. A tout prendre, mieux vaut 125000 suppressions de postes de fonctionnaires que 400000.
              * * *
              Quant au « peuple », il n’est tout au plus qu’une fiction.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 21 décembre 2018 08:18

              @Julien Esquié
              pour vous et les nantis le peuple est une fiction, on sait déjà.
              Macron n’a pas été élu sur un programme mais par défaut face à le Pen.


            • Julien Esquié Julien Esquié 21 décembre 2018 16:23

              @Amaury Grandgil

              Aurez-vous la bonté de m’expliquer quel genre de nanti je suis ?

              Je suis fonctionnaire, j’ai fait 5 années d’études, j’ai près de 25 ans d’ancienneté et mon traitement est très légèrement supérieur au salaire moyen. J’habite à la campagne, une commune de 180 habitants. La fameuse « périphérie », je le connais, et depuis 20 ans. Tous les matins et tous les soirs, je suis obligé de faire 38 km. Je conduis une LOGAN diesel, qui a 130 000 km. au compteur. Selon la simulation des services de l’état, pour bénéficier d’une pension à taux plein, je devrai enseigner jusqu’à l’âge de 66 ans et 11 mois.

              Je ne suis sans doute pas un misérable, mais je ne vois pas bien, une fois encore, en quoi je serais un nanti.

              Il serait utile, je crois, de pratiquer l’art de la nuance.

              Je maintiens que le peuple est une fiction. Ce qui existe, ce sont des gens, parfois des groupes, parfois des communautés diverses, hélas, et souvent des individus. Il ne s’agit en aucun cas d’un ensemble cohérent, qui serait doté d’une volonté propre. Les aspirations des éléments qui constituent l’ensemble sont tellement contradictoires qu’on ne saurait parler d’une volonté populaire.

              Ce que voudrait le soi-disant peuple, ce qu’il est, je ne le sais pas, et personne ne le sait.

              E. Macron avait un programme. Ce programme était, sur de très nombreux points, à l’opposé de celui de M. Le Pen. Personne n’a été trompé. Si les gens voulaient que soit mis en application le programme de M. le Pen, et qu’ils ont néanmoins voté pour quelqu’un dont le programme, tout à fait explicite, était à l’opposé de celui de M. Le Pen, eh bien ces gens sont des imbéciles.

              Je précise que je n’étais pas du tout partisan du programme d’E. Macron. Mais j’ai très vite compris que, puisque M. Le Pen ne serait pas élue (la question se posera sans doute autrement en 2022), et pas plus J.L. Mélenchon, la victoire irait à l’un ou l’autre de deux candidats qui me déplaisaient. J’ai choisi celui qui me déplaisait le moins, et c’est tout.

              Prétendre, maintenant, que le mouvement des Gilets jaunes serait en quelque sorte la démonstration more geometrico de ce théorème pour le moins étrange : La peuple a élu Macron parce qu’il était contre Macron c’est se moquer du monde.

              La vérité, c’est que le peuple, comme vous dîtes, est beaucoup plus que par le passé disposé à accepter le genre de politique que mène E. Macron. Il le sait.


            • Albert123 18 décembre 2018 18:42

              « Des »ploucs« que l’on tient à distance respectueuse, que l’on craint clairement, à qui l’on parle la bouche pincée, le regard clairement méprisant sur les plateaux. »


              Sauf que sur une dizaine de « rencontres » télévisées que j’aie pu voir sur internet, j’aie surtout vu du lambda ridiculiser verbalement des députés LREM pourtant normalement plus a l’aise dans ce genre d’exercice, 


              j’en aie même vu recadrer des journalistes à « domicile »


              à croire que « la rue » concentre plus d’intelligence que la cours des poudrés (de coke) du roitelet.




              • aimable 19 décembre 2018 07:23

                @Albert123
                je me souviens d’une époque ou parler le français correctement été honteux pour la population des campagnes , il ce disait de ces Mrs dames qui voulaient le parler , qu’ils parlochaient et qu’ils étaient des crâneurs ( c’était le top du mépris ) et si par hasard ils demandaient leur chemin ils pouvaient être sur de partir dans la bonne direction , cette pratique était valable pour tout ce qui les concernaient , et le soir au coin du feu les soirées étaient loin d’êtres tristes .
                les gilets jaunes ont exactement le même mépris pour ces gens qui se veulent supérieurs .


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 décembre 2018 09:43

                @aimable
                Mes grands parents et arrière grands parents, picards et berrichons, parlaient le français très correctement, mieux que ces bourgeois


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 décembre 2018 09:48

                @Albert123
                la différence est que les oligarques ont le pouvoir
                Et qu’ils sont prêts à tout, je dis bien à tout


              • baldis30 19 décembre 2018 16:18

                @Amaury Grandgil
                bonsoir
                 petit rappel de Clemenceau sur les politiciens, mais qui s’applique parfaitement aux oligarques :
                 « La moitié n’est capable de rien , l’autre moitié est capable de tout »


              • aimable 19 décembre 2018 20:09

                @Amaury Grandgil
                dans les campagnes de ma région nous mettions un point d’honneur a nous exprimer en patois , et de suivre le temps a l’heure solaire , rien que pour em ..... l’administration parisienne , ce n’est pas les hussards malgré leur efforts et leurs intransigeances qui ont changé quelque chose , nous nous sommes exprimés en français définitivement lorsque nous l’avons décidé .


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 décembre 2018 08:23

                @aimable
                Les hussards noirs c’est vieux ça date un peu


              • aimable 20 décembre 2018 14:15

                @Amaury Grandgil
                vous ne les avez pas connus ?
                pourtant je vous croyais suffisamment âgé pour cela , en tout cas moi je les ai connus plusieurs années .


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 20 décembre 2018 14:54

                @aimable
                Les hussards noirs ça a disparu au milieu des années 70 en particulier après la réforme Haby en 77


              • Alexosaure 18 décembre 2018 21:37

                Je me demande quelle peut être la stratégie finale du gouvernement tant la gestion actuelle, (ou la non gestion ) oscille entre la farce l’incompétence et l’appel à la révolution. Pas vous ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès