• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Contre l’oubli : le 17 octobre 1961

Contre l’oubli : le 17 octobre 1961

Il y a 60 ans jour pour jour, l'Etat français à travers sa police, massacrait en plein Paris des centaines de travailleurs algériens qui manifestaient dignement et pacifiquemnt contre le couvre-feu raciste qu'on leur imposait. "Il est conseillé de la façon la plus pressante aux travailleurs algériens de s'abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne, et plus particulièrement entre 20 h 30 et 5 h 30 du matin" écrivait Maurice Papon Préfet de police de Paris. Les ouvriers algériens et leurs familles ont décidé de manifester. La police a tiré sur la foule. Beaucoup de ces travailleurs ont été brutalement jetés dans la Seine qui des jours durant a charrié leurs cadavres. Des manifestants blessés ont été emmenés sans ménagement au Palais des sports et au Stade Pierre-de-Coubertin comme en 1973 au Stade de Santiago de Chili où l'on entassait les opposants au général Pinochet.

17 octobre 1961, c'est peut-être le plus grand massacre d'ouvriers après la Commune de Paris.

Un lourd silence s'est alors abattu sur ce crime d'Etat. Livres, témoignages, films, reportages, documents historiques, dossiers de presse, accès aux archives, etc., pendant des décennies ont été saisis et interdits. La mémoire du 17 octobre a été occultée. Il faut peut-être beaucoup de temps pour que la bourgeoisie française, responsable de ce massacre, ose montrer son visage hideux. Comme disait Frantz Fanon dans Les Damnés de la terre, cette bourgeoisie qui aime tant parler de l'homme, des droits de l'homme,"tout en le massacrant partout où elle le rencontre, à tous les coins de ses propres rues, à tous les coins du monde".

Mohamed Belaali

Blog M Belaali


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    



    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 octobre 16:29

      @Gégène


      Remplacez Crétois par qui vous savez :

      « L’un d’eux, leur propre prophète a dit : Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux. Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine... » (I Tit 1-12)


    • tonimarus45 17 octobre 23:07

      @Gégène-Regardez qui etait ce bernard lugan..Ce n’est pas avec lui que l"on demelera le vrai du faux.Le vrai et tous les mrdias ne le nient pas ,pas plus que les president de la republique de ces dernieres annees qui l’ont confirme ? c’est que il y a eu massacre mais l’on ne sait pas combien il y a eu de dizaines de morts


    • wagos wagos 16 octobre 14:21

      Article sans fondement, vu qu’il n’y a eu que trois victimes dont un Français qui passait par hasard au mauvais moment...

      Juste de la propagande communiste de l’époque, complice du FLN...



        • tonimarus45 17 octobre 23:10

          @Decouz---Les archives n’ont pas etees ouvertes et certaines ont comme par hasard disparuees


        • mr green reptile 17 octobre 23:33

          @tonimarus45

          la gauche a eu 14 ans au pouvoir pour les declassifier et instruire le dossier ...
          y avais t’ il des chose qui la derangeait ?


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 16 octobre 14:41

           à Mohamed Belaali

          Bonjour

          Merci pour cet article.



          • mmbbb 17 octobre 11:57

            @cettegrenouille-là selon l auteur " 17 octobre 1961, c’est peut-être le plus grand massacre d’ouvriers après la Commune de Paris.

            «  
            Selon le bilan de la commune de Paris 25 000 morts .
            Cela voudrait que 25 000 algeriens ont trouve la mort cette journée !

            il me semble qu a minima il faudrait avancer des chiffres un peu plus precis et d »éviter une comparaison historique hâtive dont le seul but est de « choquer » .
            je nie pas les faits de cette journee deu 17 10 e 1961 quoique plusieurs rapports notamment sous Jospin ont demontre que ces chiffres avaient quelque peu été exagéré . Rapport Dieudonné Mandelkern, 

            .
             
            Vous êtes pres a avaler n importe quoi, ce qui demontre qu a l UPR , vous avez le niveau du parti communiste , de bons propagandistes .

            Restez en dessous du parti de Medor et Felix aux élections , vous le meritez !
            Les representants de l UPR dans ce media sont tres forts


          • tonimarus45 17 octobre 23:18

            @mmbbb qu’il y ait un grand ecart entre les morts de la commune et ce massacre ,j’en conviens mais merci de reconnaitre ce massacre et meme si il ne furent que 50 manifestant pacifiques a etre tues, cela est a denoncer alors que cela a ete place sous silence pendant de nombreuses annees la censure etant passee par là( françois khan qui voulait a l’epoque faire un article ,en a ete empeche a t’il declare aujourd’hui ???)


          • Durand Durand 16 octobre 18:50

            Sur Wikipedia, on peut lire :

            « L’importante communauté immigrée venue d’Algérie penche majoritairement en faveur de l’indépendance. Elle est fermement structurée par le FLN, organisation nationaliste insurrectionnelle qui, en 1958, a décidé d’élargir la lutte armée anti-coloniale à la France métropolitaine, jusque dans la capitale

            ”fermement structurées par le FLN” me semble être une affirmation sans preuve, la rage dont on accuse le chien qu’on traite comme un chien...

            L’immense majorité des Algériens étaient pour l’indépendance (y compris chez les Harkis) mais qui peut dire si l’indépendance sous la coupe du FLN réunissait une majorité d’entre eux ?

            Après les tortures atroces et la mort de milliers d’étudiants et de lycéens qui avaient rejoint les maquis et que le FLN soupçonnait d’être des agents des services français (opération bleuite), ainsi que de nombreux cadres ou simples résistants torturés et tués également pour les mêmes raisons, sans oublier les milliers de déserteurs du FLN qui craignaient eux aussi d’être passés à la torture, le FLN n’avait sans doute pas un vraie majorité avec lui...

            Il est donc peu probable que le FLN ait pu, en métropole, convaincre autant de travailleurs algériens à manifester pour une indépendance dans les mains du parti unique* qu’il était et qu’il est resté depuis... 

            *Contrairement au Conseil National de la Résistance qui réunissait l’ensemble des partis politiques français non-collaborateurs...

            **Le FLN se prétendait ”communiste non-marxiste” mais en 1961, son comportement et ses méthodes n’avaient déjà que trop prouvé qu’il s’inspirait surtout du communisme stalinien...

            ..


            • tonimarus45 17 octobre 23:25

              @Durand-Et sur wiki on peut lire aussi«  »«  »«  »"

              Le massacre du 17 octobre 1961 est la répression meurtrière, par la police française, d’une manifestation d’Algériens organisée à Paris par la fédération de France du FLN.

              Préparée en secret, la manifestation constitue un boycott du couvre-feu nouvellement appliqué aux seuls Maghrébins. Alors que les attentats du Front de libération nationale (FLN) frappent les forces de l’ordre depuis plusieurs mois, l’initiative, non déclarée aux autorités, se veut cependant pacifique. Le FLN, qui y voit un moyen d’affirmer sa représentativité, y appelle tous les Algériens, hommes, femmes et enfants, et leur interdit le port d’armes. Les défilés nocturnes sur les grandes artères de la capitale donnent lieu à des affrontements au cours desquels des policiers font feu. La brutalité de la répression, qui se poursuit au-delà de la nuit du 17 dans l’enceinte des centres d’internement, fait plusieurs centaines de blessés et de nombreux morts. Le nombre de ces morts reste discuté : au fil des dernières décennies, les évaluations ont oscillé, entre les décomptes minimaux des rapports officiels et les estimations d’historiens assises sur des périodes plus ou moins larges, de 38 à plus de 200 morts.


            • mr green reptile 17 octobre 23:35

              @tonimarus45

              Alors que les attentats du Front de libération nationale (FLN) frappent les forces de l’ordre depuis plusieurs mois, l’initiative, non déclarée aux autorités, se veut cependant pacifique. Le FLN, qui y voit un moyen d’affirmer sa représentativité, y appelle tous les Algériens, hommes, femmes et enfants, et leur interdit le port d’armes.

              donc le FLN voulais un massacre ? pour soutenir sa cause ?


            • Durand Durand 18 octobre 16:44

              @tonimarus45

              @tonimarus45


              Tout d’abord, merci pour ce commentaire car le mien étant plutôt iconoclaste, j’attendais autre chose que des plus ou des moins...


              Élargir sans cesse sa focale sur le problème franco-algérien mais aussi en connaître un maximum de détails, c’est exactement ce qu’il faut faire pour en avoir une idée juste et claire et précisément, pour qu’il ne soit plus un problème.


              Farouchement indépendantiste depuis 1926, Messali Hadj est le véritable père d’une Algérie qui n’a pas pu s’ériger... Instruit, cultivé, communiste progressiste, démocrate, aussi proche de Camus que ne l’était Sartres des jeunes requins du FLN. Jusqu’en 1957, les gouvernements français successifs n’ont eu de cesse de le faire taire... Il y ont gagné le FLN en 1954 !


              Seul de Gaulle, en 58/59, a essayé de redonner de l’importance à Messali Hadj mais il était trop tard, le FLN avait verrouillé son pouvoir totalitaire...



              Stalinien, le FLN ne s’est pas contenté de monopoliser la lutte politique et la lutte armée, il a aussi kidnapé l’indépendance et les espoirs de tout un peuple et du coup, l’Histoire elle-même car il n’a aucun intérêt à laisser se dévoiler l’historique de la terreur et des crimes auxquels il a soumis les algériens depuis 1954.


              J’espère que ça vous donnera une idée de la part de contrainte par la violence directe ou le chantage que le FLN faisait subir aux Algériens vivant en France en 1961 mais dont les familles étaient restées en Algérie, à sa merci...




              « Selon les chiffres officiels, les affrontements entre le Front de libération nationale et le Mouvement national algérien [de Messali Hadj] causèrent en métropole, entre le 1er janvier 1956 et le 23 janvier 1962, 10 223 victimes dont 3 957 tués. »


              https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_pendant_la_guerre_d%27Alg%C3%A9rie


              Messali Hadj — Wikipédia


              Indépendances - Déclaration de Messali Hadj sur l’autodétermination


              ..



            • uleskiserge uleskiserge 16 octobre 19:30

              N’oublions pas ! n’oublions jamais !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 19:45

                @uleskiserge
                L’antisémitisme Pollack ?


              • Tesseract Tesseract 16 octobre 21:00

                @Aita Pea Pea
                Quel baltringue !
                Toujours prêt à défendre les histoires les plus foireuses !


              • Louis Louis 16 octobre 21:39

                @uleskiserge
                bernard lugan dit que c’est du pipeau
                dans ce cas, oublions
                http://bernardlugan.blogspot.com/2021/10/17-octobre-1961-un-massacre-imaginaire.html
                 smiley


              • mmbbb 17 octobre 11:13

                @uleskiserge si oublions cette tare d Uleskiserge !


              • tonimarus45 17 octobre 22:45

                @uleskisergeè---Là fachosphere habituelle bien groupir tous grand soutient comme par hasard du facho de chez facho zemour monte au creneau pour nier ou justifier ce massacre


              • SilentArrow 19 octobre 15:59

                @uleskiserge

                N’oublions pas ! n’oublions jamais !


                Pas de danger ! C’est le genre de trucs que certains s’évertuent à rentabiliser.

              • pierrot pierrot 16 octobre 21:11

                Le 17 novembre 1961 est une page noire de notre histoire.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 21:40

                  @pierrot
                  Sur , depuis un mois qu’on cherchait les dizaines de cadavres , rien.


                • ETTORE ETTORE 16 octobre 21:47

                  @pierrot
                  17 novembre 1961.....
                  C’est la date anniversaire de la perte de votre dernier neurone ?
                  Je suis d’avis que vous l’ayez égaré bien longtemps avant cette date.
                  Mais il se peut aussi qu’il y ait de l’écho trompeur, quand la boite à ciboulot est tellement vide........


                • L'apostilleur L’apostilleur 16 octobre 23:26

                  @pierrot

                  « ...Le 17 novembre 1961 est une page noire de notre histoire... »

                  Sois réserve que B. Lugan soit un baratineur. 


                • mmbbb 17 octobre 12:13

                  @pierrot Nous sommes dans la culture « Woke » , nous avons le regard reporté en arrière dans le rétro viseur de notre histoire .
                  Macron , l a compris , il en fait des tonnes .
                  En 2022 , il a ira à Ouradour sur Glane pour signifier qu il est le rempart contre le fascisme .
                  Quant a cette histoire ; le nombre de morts du 17 10 1961, selon desormais les divers rapports, est inferieur aux morts du Bataclan .
                  En revanche rien de cet auteur sur le FLN , des anges !
                  Il faudrait que notre pays aille un peu de l avant , nous avons le syndrome des autorites algériennes . Une nevrose historique
                  par ailleurs ce pays , avec ce lourd passe colonial est néanmoisn une terre d election des migrants de nos anciennes colonies
                  C est un peu etrange non !
                  Qu il fait bon vivre au Maroc, en Algerie ou en Tunisie non !


                • Louis Louis 16 octobre 21:36

                  C’est bizarre car ce monsieir dit tout l’inverse !

                  http://bernardlugan.blogspot.com/2021/10/17-octobre-1961-un-massacre-imaginaire.html

                  qui croire

                   smiley


                  • L'apostilleur L’apostilleur 16 octobre 23:16

                    @ l’auteur 

                    « ...des centaines de travailleurs algériens qui manifestaient dignement et pacifiquemnt contre le couvre-feu raciste qu’on leur imposait... »


                    Manifester dignement... dans un pays ennemi quand c’est interdit. Ce n’est pas plutôt une provocation risquée plutôt stupide ?



                    • L'apostilleur L’apostilleur 16 octobre 23:31

                      @ l’auteur 

                      Si vous êtes en France c’est parceque votre famille était pro fln, harkis ou immigrée attirée par la France qu’elle déteste ?


                      • cétacose2 17 octobre 09:12

                        C’est la seule fois ou le gouvernement français s’est montré à la hauteur et a su faire ce qu’il devait faire....


                        • The White Rabbit The White Rabbit 17 octobre 09:29

                          Il est symptomatique de constater que ceux là-même qui nient ce massacre et approuvent le chiffre officiel de 3 morts sont parfois les mêmes qui pensent que le nombre officiel de manifestants pour les manifs anti-pass est bidonné par les autorités...

                          Pour les historiens :

                          "Pour la nuit du 17 octobre, Benjamin Stora cite trois nombres : 38 morts selon un rapport commandé par Jean-Pierre Chevènement, 48 selon celui demandé par Élisabeth Guigou et 98 selon les recherches menées par Linda Amiri et lui ; soit, en élargissant aux semaines précédentes et suivantes, environ 300 morts en 3 mois31. Pour Jim House et Neil MacMaster, la répression a fait bien plus de 120 morts au cours d’un « cycle de deux mois connaissant son pic le plus visible dans la nuit du 17 octobre »32. Dans une présentation faite à l’occasion du cinquantenaire du massacre, le quotidien Le Monde évoque l’exécution de « dizaines d’Algériens, peut-être entre 150 et 200  »33.

                          "

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961


                          • Louis Louis 17 octobre 09:49

                            @The White Rabbit
                            Yaouhh quelles sources !
                            Wikipédia dont le fondateur est un young global leader (Forum Davos) « encyclopédie » ’de la pensée unique
                            Benjamin Stora l’historien partial qui a son rond de serviette sur tous les plateaux TV, un spécialiste de la repentance
                            Hum vous monsieur lapin vous devez être un des premiers lecteurs de FRANC TIREUR la nouvelle revue dirigée par Christophe BARBIER et ses collaborateurs caroline FOUREST, Brice COUTURIER, Raphael ENTHOVEN et Rudy reichstadt
                            https://youtu.be/0CrMCJqpvx4
                             smiley


                          • tonimarus45 17 octobre 23:30

                            @Louis---- et ceux autre que benjamin stora ?????????

                             

                          • Fanny 17 octobre 09:59

                            17 octobre 1961 : un épisode de la guerre d’Algérie en métropole.

                            Le Figaro écrit : selon l’historien Brunet, agrégé d’histoire, normalien qui a travaillé particulièrement cette période, quelques morts le 17 octobre lors de la manifestation interdite (4 à 5 ), de 26 à 32 morts le 18 octobre, en comptant les décès des blessés après le 18. Une commission qui a étudié les faits parle d’un maximum de 50 victimes.

                            Mais peu importe, la propagande d’Etat-(France Inter, France Info) et l’auteur de l’article parlent de centaines de morts.

                            Conclusion : on ne saura jamais la vérité des faits sur le 17 octobre et la suite.

                            Cette guerre d’Algérie, j’ai failli la faire, à quelques années près. C’était en classe de seconde. Le prof. d’Anglais, un certain Boucrault, déclare soudainement : « la guerre est finie », et il se met à pleurer. Il avait un fils engagé là-bas.

                            Dans la rue, à Paris, sur le chemin pour se rendre au Lycée, on parle des attentats de l’OAS, des parachutistes qui doivent sauter sur Paris. Mais on n’a pas peur, car rien n’a vraiment changé autour de nous.

                            Avec les Allemands, on a réussi à mettre fin à un siècle de guerres, grâce à de Gaulle et Adenauer, et plus tard Mitterrand-Kohl. On ne s’aime pas particulièrement, on s’ignore gentiment, mais on ne se tape plus sur la gueule.

                            Avec les Algériens, c’est autre chose. La guerre n’est pas terminée, elle ne le sera peut-être jamais.

                            La repentance ne sert à rien, il n’y en aura jamais assez.

                            Il n’y a rien à faire.


                            • Jonas Jonas 17 octobre 10:46

                              « Il y a 60 ans jour pour jour, l’Etat français à travers sa police, massacrait en plein Paris des centaines de travailleurs algériens qui manifestaient dignement et pacifiquement contre le couvre-feu raciste qu’on leur imposait.  »

                              Dès le début ça part mal. La France était en guerre civile contre le FLN.
                              « En métropole, pour la période du 1er janvier 1956 au 23 janvier 1962, 10 223 attentats y furent ainsi commis par le FLN. Pour le seul département de la Seine, entre le 1er janvier 1956 et le 31 décembre 1962, 1433 Algériens opposés au FLN furent tués et 1726 autres blessés. Au total, de janvier 1955 au 1er juillet 1962, en Métropole, le FLN assassina 6000 Algériens et en blessa 9000 autres. »

                              Le couvre-feu a été imposé pour évité que le FLN ne s’en prenne aux Algériens vivant en France, et non pas pour racisme contre les Algériens.


                              • The White Rabbit The White Rabbit 17 octobre 11:17

                                Concernant Bernard Lugan, cité sur ce fil pour minimiser ce massacre supervisé par le criminel Papon :

                                "Membre de l’Action française dans sa jeunesse, il se retire du militantisme politique au début des années 1970 pour se consacrer à sa carrière de chercheur. Il reste néanmoins contributeur régulier de plusieurs titres réputés proches de la droite ou de l’extrême droite dans les années 1980, via notamment des entretiens sur la situation africaine, et continue à se dire de tendance monarchiste2. Bernard Lugan est aussi controversé pour ses positions concernant le génocide des Tutsis en 1994, qu’il affirme ne pas avoir été programmé

                                "


                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Lugan#Critiques_des_%C3%A9crits_de_Bernard_Lugan



                                • L'apostilleur L’apostilleur 17 octobre 22:34

                                  @The White Rabbit

                                  Le cv d’un historien ne suffit pas pour contredire son dossier. Il serait utile d’en connaître un contradictoire aussi détaillé que le sien.
                                  La période est davantage propice à un lynchage facile de Papon, qu’à expliquer en détail le contexte de guerre civile autour de cette manifestation 


                                • tonimarus45 17 octobre 22:51

                                  @L’apostilleur-----’’’’’’’Le cv d’un historien ne suffit pas pour contredire son dossier. Il serait utile d’en connaître un contradictoire aussi détaillé que le sien.’’’’’ cela suffit amplement pour connaitre ses partis pris ?Quand aux contradictions elles font flores ne serait qu’ici meme


                                • tonimarus45 17 octobre 22:52

                                  @L’apostilleur je vois qu’entre exteme droitistes on ce serre les coudes


                                • L'apostilleur L’apostilleur 18 octobre 09:53

                                  @tonimarus45

                                  En réalité vous ne devez pas voir grand-chose...

                                  Chercher à connaître la vérité des événements passe par une nécessité, la pluralité des sources et leurs confrontations. 
                                  L’histoire ne doit pas être l’outil des partisans. 

                                  Cela suppose un peu plus d’efforts que de suivre lle bruit de fond des partis et de pratiquer un manichéisme primaire. 



                                  • titi 17 octobre 14:21

                                    @The White Rabbit

                                    Désolé, mais ces personnes qui manifestaient à Paris en soutient du FLN qui tuait des français et commettait des attentats, c’étaient ni plus, ni moins, que des « collabos » pour reprendre la terminologie de Bouteflika.


                                  • tonimarus45 17 octobre 23:02

                                    @titi vous etes un menteur de la pire espece .Ces algeriens et cela a ete et redit et le mot d’ordre etait bien celui la, manifestaient PACIFIQUEMENT contre le couvre feu qui leur etait impose.D’autre part savez vous qui etait papon ???ce fut ce prefet a bordeaux sous petain qui a organise la deportation des juifs et il a ete condamne pour cela. c’est vrai que votre champion veut rehabiliter et petain et papon en ce qui concerne la deportation des juifs.De tous vos pores suinte un ignoble racisme


                                  • mr green reptile 17 octobre 23:24

                                    @tonimarus45

                                    et pendant ce temps les gens de gauche defilait dans un cortege separé , soit c’ etait de l’ apartheid , soit ils etait au courant d’ un truc et instrumentalisait les algerien du fln  smiley


                                  • tonimarus45 17 octobre 23:35

                                    @reptile-je ne suis pas au courant de cela ; un lien s’il vous plait-merci-


                                  • mr green reptile 17 octobre 23:54

                                    @tonimarus45

                                    je vais te le retrouver ...

                                    voici en tout cas un extrait de l’ humanité ou ce separatisme parait assez evident ...

                                    Autre precision ce sont les archive fluviale qui sont rester fermer , et dont certaine se sont perdu elle contenais certenement la preuve du massacre d’ une trentaine d’ algerien ( repechage des corp , et methode d’ execution ).

                                    sur wiki tu peut lire , que certain des extremiste du FLN ont tirer en l’ air provoquant policier et panique chez les algerien .

                                    Enfin , au dela de la responsabilité de chacun , je le dit tres clairement , pas un seul algerien n’ aurais du mourir meme pour un couvre feu braver tant qu’ il n’ avais pas d’ arme a la main .

                                    Les coupable quel qu’ il soit doivent payer .
                                    a droite comme a gauche .

                                    _____________________________________________________________

                                    Henri Malberg. Quand la journée du 17 octobre 1961 commence, j’ignore que le soir 20 000 Algériens, hommes, femmes, enfants endimanchés vont marcher dans Paris pour protester contre le couvre-feu. Cette manifestation était clandestine, si bien que la masse des Algériens eux-mêmes ignoraient le matin où ils iraient le soir. Les dirigeants du FLN n’avaient pas prévenu la direction du Parti communiste, en tout cas je n’en ai eu aucun écho. Donc, de la journée elle-même, je n’ai pas de souvenir précis. Avec le recul, un regret me vient : peut-être qu’un rassemblement commun du peuple français et des Algériens contre le couvre-feu auraient fini différemment.

                                    https://www.humanite.fr/henri-malberg-sous-estime-la-portee-du-17-octobre-1961


                                  • mr green reptile 18 octobre 00:05

                                    @toni marus
                                    autre article intéressant ...https://actu.fr/ile-de-france/paris_75056/gilles-manceron-historien-la-verite-sur-le-massacre-du-17-octobre-1961-depend-des-archives_45566094.html

                                    GM : C’est d’abord le fait des autorités françaises, ça a duré plusieurs décennies. Sur le moment, quelques publications dans la presse parlaient de ce massacre et de la répression, mélangeant des éléments de reportage et des éléments de propagande du ministère de l’Intérieur, comme les tirs du FLN sur les policiers alors qu’on sait que les manifestants étaient désarmés. L’Humanité (organe de presse du Parti communiste français, ndlr) avait publié des articles de protestation et de condamnation, tout en respectant la consigne du PCF de ne pas appeler à une manifestation de soutien.



                                    La troisième occultation est celle de la gauche française, dont la principale force était le PCF hostile à la guerre mais pas favorable au FLN ni à l’indépendance algérienne, contrairement aux communistes algériens dont Maurice Audin. Le PCF ne reprend pas ce mot d’ordre du Parti communiste algérien, certains militants oui. L’écart est grand entre les deux partis. La ligne du PCF était celle du Parti communiste de l’URSS à Moscou. Après avoir prôné l’anticolonialisme des années 1920 jusqu’au Front populaire, le PC s’est dirigé vers l’antifascisme durant la Seconde Guerre mondiale, puis l’anti-occidentalisme après 1945. L’anticolonialisme n’était plus une priorité. La manifestation de Charonne en février 1962 a participé à cette occultation politique. Elle a été organisée après un attentat raté de l’OAS contre André Malraux et le mot d’ordre était la lutte contre le fascisme. Interdite par Maurice Papon, la manifestation rassemblait le PCF et la CGT. Leur cortège a été ciblé au métro Charonne, il y a eu neuf morts (militants français du PCF et de la CGT, ndlr) à coups de bidule (matraque en bois de 80 centimètres, ndlr). Le souvenir de Charonne a été longtemps entretenu par le PCF et la CGT, notamment avec le passage silencieux du cortège devant la station de métro lors des défilés du 1er-Mai entre Bastille et Nation.


                                  • mr green reptile 18 octobre 00:07

                                    @tonimarus45

                                    j’ ais pris expret , des source de gauche pour ne pas citer l’ extreme droite qui resume a sa facon le climat de l’ epoque ... 

                                    le racisme n’ etait pas d’ un seul coté ...

                                    meme entre algerien du mna et du fln c’ etait la guerre des café ...

                                    enfin tu as connus , tu t’ en souvient surement 


                                  • titi 18 octobre 16:41

                                    @tonimarus45

                                    Il y avait à l’époque deux sortes d’algériens en France : ceux qui soutenaient le FLN, et ceux qui étaient terrorisés par ce même FLN, rackettés, voire exécutés en bas de chez eux.
                                    Ces gens qui manifestaient faisaient visiblement partie de la première catégorie.
                                    D’autant plus que vu le contexte de l’époque le « PACIFIQUEMENT » me fait bien rigoler.
                                    Elles cherchaient la confrontation, le dérapage, elles l’ont eu.
                                    Alors la mort de ces personnes est sans doute très triste pour les familles, mais elles auront bien du mal à m’arracher la moindre larme.

                                    Papon ou pas...


                                  • tonimarus45 18 octobre 18:12

                                    @titi vous etes un menteur et falsificateur de la pire espece .Cette manif etait PACIFIQUE et etait en protestation suite au couvre feux que l’on voulait imposer uniquement aux algeriens.Et je suis un de ceux qui a fait la guerre d’algerie et qui a vu comment etaient consideres ceux qu’il nommaient les « bougnouls » ?Surtout de la part des grands proprietaires terriens et des grands commercesCeux la sont revenus les valises remplis de biftons les ouvriers pieds noirs avec les valises pleines de «  »vide".Vous extrapolez et inventez afin de justifier vos delires de facho de chez facho


                                  • tonimarus45 18 octobre 18:18

                                    @reptile-Merci mais rien ne confirme ce que vous disiez quand a un autre cortege de la gauche en meme temps ???????


                                  • mr green reptile 18 octobre 18:36

                                    @tonimarus45

                                    Arrestation massacre des algeriens =>https://www.humanite.fr/sites/default/files/images/fln_1.jpg

                                    Manif de soutien du PCF =>https://www.linflux.com/wp-content/uploads/2011/10/octobre_1961_manifestation.jpg

                                    pas d ’arrestation , pas de massacre ( ca sera plustard le cas au metro charonne )

                                    Dans les lien precedent , on voit bien le peut d’ entousiasme a melanger les combat sociaux , les comuniste voulant garder une algerie francaise , et etant opposé au fln ...

                                    De plus c’ est une erreur de croire le PS ou le PC etait moins raciste ou moins coloniaux que le reste de la france .

                                    Enfin le FLN non plus ne voulait pas se melanger au « colon blanc » .


                                  • mr green reptile 18 octobre 18:43

                                    @tonimarus45

                                    Cette manif etait PACIFIQUE

                                    Le gros des manifestant etait venu pacifiquement manifester ...
                                    mais la manif etait organiser comme un traquenard par le FLN dont des membre sont venu armée sachant pertinament que les tir allait declencher un massacre sur les manifestant .Les algerien sont bien victime mais pas uniquement d’ un seul camp pacifique , papon , l’ oas , le fln , tout le monde pour des raison diverse voulait un bain de sang sauf les victime bien sur . c’ est justement une des raiosn pour lesquel les archive reste fermé , disparaisse et son reecrite ...

                                    Et je suis un de ceux qui a fait la guerre d’algerie et qui a vu comment etaient consideres ceux qu’il nommaient les « bougnouls » ?

                                    Le racisme etait tout aussi fort en france bien que peut etre plus discret en temps ordinaire .

                                  • titi 18 octobre 18:46

                                    @tonimarus45

                                    Ce couvre feu était imposé aux algériens, parce qu’ils s’écharpaient entre eux, entre partisans du MNA, du FLN, et autres, pour extorquer de l’argent via un « impôt révolutionnaire ».

                                    Ceux qui manifestaient avaient bien compris qu’avec ce couvre feu, c’est la source de financement du FLN qui allait disparaitre.
                                    Ils étaient tout sauf pacifiques : la manifestation peut être, mais les motivations certainement pas. La motivation c’était le financement du conflit, des attentats, des meurtres.

                                    « la sont revenus les valises remplis de biftons les ouvriers pieds noirs avec les valises pleines de « »vide »."
                                    Moi je n’ai rien dit sur le sujet.


                                  • ETTORE ETTORE 17 octobre 14:17

                                    Et un genoux à terre de plus, par notre Poudré concessionophile en gerbes sur monuments.

                                    C’est étonnant tout de même toutes ces reconnaissances à la volée, de noyades et autres exactions qui ont parsemé l’histoire de ce pays, et dont le récipiendaire actuel, veut se considérer comme la « gomme » à tout effacer.,

                                    Pourquoi des « tombés » de Seine, ont plus de raison d’être, reconnus et célébrés,sous dénomination de :« fôôôte de la France », et pas le plongeon, tout AUSSI provoqué par les forces de l’ordre, à Nantes, et qui à conduit à la mort de Steve Maia Caniço, 24 Ans... noyé comme un vulgaire chaton encore aveugle de la vie, mais aidé par les parfums de gaz lacrimos ?

                                    Plus assez de genoux cagneux disponibles, pour racler le gravier de la stèle commémorative ?

                                    La GOMME politichienne, n’efface QUE, le choix, bien personnel, de ce qui l’emmerde le plus, histoire de tricoter des souvenirs, lavés plus blanc, à foutre dans l’urne à laver présidentielle ?

                                    Et qui ne semble avoir qu’un programme de fonctionnement, où toutes les couleurs doivent se mélanger, pour avoir un arc en terre, monochrome, uniquement avec des teintes de gris et de noir !


                                    • titi 17 octobre 14:23

                                      @ETTORE

                                      Bah c’est pourtant facile à comprendre : les algériens à qui la nationalité française a été accordée, votent dans 8 mois.

                                      C’est pas plus compliqué...


                                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 octobre 10:25

                                      @ETTORE

                                      « Et un genoux à terre de plus, par notre Poudré concessionophile en gerbes sur monuments. »

                                       

                                      Oh oui, ce n’est pas De Gaulle qui aurait fait ça ; Comment il les appelait déjà ?

                                      Citations de De Gaulle : http://www.contreculture.org/AG%20De%20Gaulle%20id%E9es%20directrices.html


                                    • ETTORE ETTORE 17 octobre 14:56

                                      titi

                                      @

                                      Nous en avons eu UN, qui a même reconnu le génocide Arménien, comme si les Français avaient été responsables de cela !

                                      Pourquoi, devons nous toujours porter la croix des autres, + La notre, ?

                                      A un moment, le talon de l’histoire dans la gueule, semble être le seul moyens pour certains, d’aider à faire avancer la meute.

                                      Pardon aux uns, massacres aux autres, et cela pour le seul et unique iNIQUE, qui ne veut empocher, que les profits, et nous laisser les pertes.

                                      Avons nous vraiment une face à cacher, sous la cendre, par rapport à l’histoire des autres pays ?

                                      Pourquoi sommes nous toujours les seuls, à avoir un « représentant » à genoux à terre, à se faire mettre....des auto claques, devant la terre entière ?

                                      Est ce que le lampion rouge « Bordel National » n’existe que dans notre pays, comme signalétique publicitaire, même pas interdit aux « immatures » de la vie  ?

                                      Qui sont ces VIP ( Vraies Insanités Politiques ) qui se permettent d’affranchir, qui leur semble bon, à leur sévice , faisant deux, de simples redevables, à leurs visées éléctoraliste, s’assayant impudiquement, sur les raisons unilatérales, d’une histoire qu’ils ne veulent surtout pas ...Complète ?

                                      Histoire édulcorée, juste pour leur unique dessein, pour un moment donné, pour un acte donné, avec toute la fourberie qui en transpire par tous les pores.


                                      • titi 17 octobre 15:57

                                        @ETTORE

                                        Le 16/02/2017 déjà Macron avait brossé le pouvoir algérien dans le sens du poil... 3 mois avant la présidentielle.

                                        C’est la course aux voix qui conduit à dire et faire n’importe quoi.
                                        Bon ça c’est le jeu démocratique depuis toujours.

                                        Mais là le problème c’est que la France n’est plus maîtresse de sa politique étrangère du fait de l’existence de communautés étrangères non assimilées sur son sol.

                                         


                                      • ETTORE ETTORE 17 octobre 17:46

                                        titi@

                                        Mais là le problème c’est que la France n’est plus maîtresse de sa politique étrangère du fait de l’existence de communautés étrangères non assimilées sur son sol.


                                        TOTALEMENT EXACT !

                                        Et c’est pire encore, de devoir se mettre à genoux, avec un coup de matraque, tel que celui là !

                                        Esclave un jour, esclave toujours, juste pour régner sur un peuple désillusionné sur son avenir, et qu’il vend à la découpe sur le marché mondial de la finance.

                                        Mais si cela se limitait qu’au peuple....

                                        J’ai lu, mais je ne peux y croire, que certaines mosquées, serait considérées comme « territoire étranger » en notre pays ?,,,,,,,,,


                                        • yakafokon 17 octobre 19:14

                                          Le 17 Octobre 1961, 160 algériens qui soutenaient le F.L.N. à Paris, tombaient sous les balles des gardes mobiles, ou étaient jetés dans la Seine, apparemment suite aux consignes données au service d’ordre par le préfet Maurice Papon, de sinistre mémoire.

                                          Cela ne peut être nié, et les gouvernements français actuels s’en sont déjà expliqués, en reconnaissant la responsabilité du gouvernement de l’époque.

                                          Mais le gouvernement algérien, c’est-à-dire le F.L.N. a-t-il manifesté le moindre remords, à la suite du massacre des 4.365 pieds-noirs qui ont été égorgés, ou ont péri lors d’attentats à la bombe, ou des 75.000 harkis qui ont été égorgés ?

                                          Bien-sûr que non !

                                          Avant la conquête par la France de ce qui allait devenir l’Algérie, ce territoire était occupé par les romains, puis les vandales, les byzantins, et les chefs berbères indépendants...qui étaient sous la domination de l’empire ottoman.

                                          C’est la France qui a créé ce qui allait devenir un état moderne, avec une administration, des infrastructures routières et ferroviaires, et une agriculture qui n’avait rien à envier à d’autres pays.

                                          Bien-sûr, il y a eu des colons qui ont « fait suer le burnous », mais quand la guerre d’Algérie a commencé en 1954, tous ces colons étaient déjà repartis, et ceux qui se sont fait tuer, étaient des commerçants, des fonctionnaires, des employés, ou de simples ouvriers !

                                          J’ai pu le constater par moi-même, ayant été appelé de d’Octobre 1960 à Mars 1963 ( juste après l’indépendance ).

                                          Bref, le F.L.N. s’est retrouvé avec un pays moderne « clé en main », avec le Sahara et son pétrole en prime !

                                          Alors question : que viennent faire en France tous ces jeunes algériens, alors qu’ils viennent d’un pays riche, ou le travail ne manque pas...pour peu qu’on veuille travailler ?


                                          • Fanny 17 octobre 19:47

                                            @yakafokon

                                            Le 17 Octobre 1961, 160 algériens qui soutenaient le F.L.N. à Paris, tombaient sous les balles des gardes mobiles, ou étaient jetés dans la Seine, apparemment suite aux consignes données au service d’ordre par le préfet Maurice Papon, de sinistre mémoire.

                                            Cela ne peut être nié


                                            Jospin et sa commission Mandelkern le nient, concluant sur un maximum de 50 victimes entre le 17 octobre et les jours suivants.



                                          • tonimarus45 17 octobre 22:41

                                            @yakafokon-------Le 17 Octobre 1961, 160 algériens qui soutenaient le F.L.N. à Paris, tombaient sous les balles des gardes mobiles, ou étaient jetés dans la Seine, apparemment suite aux consignes données au service d’ordre par le préfet Maurice Papon, de sinistre mémoire.-----Deja là vous mentez : en effet ils manifestaient pacifiquement contre le couvre feu qui leur aavait impose par le prefet papon dont on connait le zele qu’il eut prefet de petain a deporter des juifs ???????


                                          • Fanny 27 octobre 14:07

                                            @Fanny

                                            C’est intéressant car cela illustre le fonctionnement de nos médias, cette histoire du 17 octobre 1961, car chacun l’adapte à son idéologie.

                                            Pour Hollande et ce qui lui reste de supporters (une bonne tranche des journalistes qui postillonnent dans nos micros), c’est « plusieurs centaines de morts » le 17 octobre (France Inter, France Info …, alors que le spécialiste de la question J.P.Brunet évalue le nombre de victimes à 5 ou 6 le 17 octobre). Nos impôts servent à diffuse ces bobards, et c’est pas sympa. car cela dégrade encore cette profession de journalistes, qui n’a pas besoin de ça.

                                            Pour Natacha Polony, qui ressent des fourmillements anti-progressistes et même parfois souverainistes dans les jambes (moi aussi), elle choisit la voie futée dans Marianne : elle sait que les statistiques médiatiques sont des bobards, mais elle doit quand même dire que c’est une « page sombre de notre histoire », qui doit absolument rester « sombre ».

                                            Alors elle biaise, elle choisit une voie médiane, elle joue avec son journaliste-collaborateur sur le calendrier en englobant plusieurs mois : plus de 120 morts entre septembre et octobre 1961 écrit Marianne. Sans trop insister que dans la même période, pas mal de flics ont été tués par le FLN, car ce serait un peu éclaircir ces « jours sombres » et rappeler qu’on était en guerre contre le FLN, jusqu’en métropole. Il fallait que ces journées soient « sanglantes », et que ce sang soit le fait des « papons », pas du FLN.

                                            Faut quand même pas trop lui en demander à Natacha : elle fait carrière, elle doit nourrir sa marmaille, respect.


                                          • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 09:15

                                            Ha on regarde vers le passé, et le comportement du couple satanique Macron-Castaner avec pour bilan 25 yeux de crevés, 5 mains arrachées, une grand mère assassinée sur son balcon par la BAC de Marseille et des milliers de tabassages, la police en suivant les ordres du gouvernement se sont conduits en équarisseurs, alors oui ce qui c’est passé en 61 est on ne peut plus dégueulasse mais on est capable de faire pareil voire pire fasse a n’importe quel manifestants et on se sait certainement pas tout, tout est bien verrouillé par la dictature « en marche » .....

                                            Macron regarde en arrière ou loin en 2030 ce qui lui évite de regarder dans quel état est la France en ce moment, c’est un fuyard .... 


                                            • tonimarus45 18 octobre 18:15

                                              @zygzornifle oh la la qu’elle manipulation ; un soutient du facho de chez facho qui « pleurent » sur les yeux creves des gilets jaunes que son champion vomit


                                            • scylax 18 octobre 11:27

                                              Montgeron : encore un homosexuel agressé par des jeunes issus de la diversité. On est étonné de constater la proportion d’homosexuels avérés dans ce milieu.

                                              Mourad Fares, condamné le 24 janvier 2020. a révélé que ses partenaires étaient des hommes. En Tunisie, en avril 2017, Ben Arous avait eu des rapports homosexuels. Mohamed Lahouaiej Bouhlel (Nice, le 14 juillet 2016) avait un amant de 73 ans. Aux Etats-Unis, le djihadiste d’Orlando le 12 juin 2016, Omar Mateen, fréquentait la discothèque « gay-friendly ». Salah Abdeslam (Bataclan : 137 morts) fréquentait les bars gays de Bruxelles. Chérif Kouachi (Charlie Hebdo le 7 janvier 2015). avait un amant. La psychothérapeute de lUnité de coordination de la lutte antiterroriste dénote quun tiers des radicalisés « présentent des difficultés à réaliser leur identité sexuelle. »

                                               La prégnance de l’homosexualité dans la société arabo-islamique est patente. Au XIVe siècle, le dominicain Guillaume Adam s’écrie : « Ces Sarrasins vont jusqu’à vivre entre hommes » et lhistorien égyptien Maqrizi note que « parmi les mamelouks, lamour entre hommes est courant. ».Dans les années 1820, lintellectuel égyptien Tahtawi s’étonne du fait qu’à Paris les hommes ne sintéressent quaux femmes. En 1853, Edouard Duchesne observe que lhomosexualité est rampante (sic) à Alger. 

                                              P.-S.

                                              • scylax 18 octobre 11:27

                                                A Paris, jusquaux années 1950, des « bains maures » en passant par les vespasiennes de la porte de la Chapelle, la cartographie homosexuelle recouvre celle de limmigration maghrébine. Tanger, dans les années 1950, est qualifiée de métropole mondiale de lhomosexualité. En avril 1971, le Front homosexuel dAction révolutionnaire proclamait : « Nous sommes plus de 343 salopes. Nous nous sommes faits enculer par des Arabes. » Et cest une banalité de dire que les homosexuels sont très nombreux dans les milieux politiques pro-arabes et autres intellectuels fascinés par « lorientalisme ». Commençons la liste par ceux qui nous ont quittés. Pierre Loti, écrivain, Ernest Psichari, André Gide, Lawrence dArabie, Hubert Lyautey, Louis Massignon, Jacques Benoist-Méchin, Henri de Montherlant, Jean Genet, Roger Peyrefitte, Oscar Wilde, Edward M. Forster, Joe Orton, William Burroughs, Paul Bowles, Truman Capote et Allen Ginsberg. Parmi les vivants, on retient :Gabriel Matzneff, Thierry Meyssan, Thierry Schaffauser, prostitué et co-fondateur du Strass (Syndicat du travail sexuel), Philippe de Saint-Robert et enfin, Michel Foucault, pédophile amateur de Maghrébins. Guy Sorman. fut témoin de ce qu’il qualifie de « choses parfaitement ignobles avec de jeunes enfants. La question du consentement ne se posait même pas. »

                                                 Comment expliquer ce tropisme homosexuel dans le monde arabo-musulman » ? Henri Marrou affirmait en 1961 : « Lexclusion matérielle des femmes, tout effacement de celles-ci, entraînent toujours une offensive de lamour masculin : quon pense à la société musulmane. »


                                                • Hurricane Hurricane 18 octobre 13:13

                                                  Macron - Poutou , mêmes combats contre la France et ses institutions :


                                                  Macron en négationniste révisionniste déconstruisiste de l ´ histoire de France avec ses excuses et ses crachats permanents contre le pays qu ´il est censé défendre et protéger ; la cérémonie du « massacre de 61 » est le dernier gag de ce pantin africanisé qui nous fait une honte totale à l ‘ échelle mondiale .


                                                  Tout a été dit ici et aussi lors des débats télévisés par certains historiens sérieux traités de fachos racistes sur la réalité des faits de ce soit disant massacre de 61 .


                                                  J ´ arrive trop tard pour réhabiliter Papon qui a fait son devoir de préfet républicain , ce que je salue et félicite , car le FLN avait déclaré la guerre à la France sur notre sol avec de nombreux attentats et policiers tués.


                                                  Évidemment aujourd’hui nous avons une nouvelle race de préfets socialistes islamos gauchistes qui ne sont même pas foutus de virer quelques squatteurs pouilleux d ´une maison laissant son proprio dans la détresse pendant des mois voire des années , et qui , en toute arrogance, cynisme et mépris accablent la victime en lui faisant un sordide rappel à la loi de ne pas intervenir et signaler que ces délinquants sont eux mêmes protégés par cette loi , on ne rêve pas , on est bel et bien en France .


                                                  Cet exemple ubuesque suffit pour démontrer de quel côté sont nos institutions aujourd’hui : l ´islamo gauchisme règne en maitre , la justice gauchiste , les partis de gauche pétainistes collabos soumis aux islamistes , un président lèche babouche , résultat on défère devant la justice corrompue un résistant patriote comme Zemmour qui ose dire haut et fort des vérités interdites à dévoiler par l ‘ occupant et ses alliés macroniens islamos gauchistes .

                                                   

                                                  Ce sont des préfets comme Papon et un homme fort , un vrai à l’ Elysée , qu´il nous faudrait pour taper du poing sur la table et appliquer les lois les plus sévères contre ces envahisseurs islamistes soutenus par cette gauche traitre soumise anti France , et non un guignol qui se met à plat ventre dès que l ‘ Algérie fronce un sourcil .


                                                  Il est évident que si , en 61 , nous avions eu un Macron agenouilliste au pouvoir , l’ étendard islamiste flotterait dès l ‘ année suivante sur le toit de l ‘ Elysée .


                                                  Le Président de l ‘ époque et Papon n ‘ ont fait que retarder l ‘ échéance de décomposition de la France par leurs successeurs , rendons leur grâce quand même .


                                                  Quand à Poutou , bof , la charte aidant je me contenterai de lui demander de prendre RV avec Sandrine rousseau qui détient toujours le titre de grand vainqueur au diner de cons islamos gauchistes loin devant les Piolle , Doucet et autres guignols EELV , LFI et maintenant NPA ; y a foule aux castings du meilleur invité .


                                                  En attendant , les boules puantes de la haine fasciste continuent à être lancées contre Zemmour qu ‘il est urgent de démolir .


                                                  • titi 18 octobre 18:14

                                                    Le pouvoir Algérien ne tire sa légitimité que de la guerre d’indépendance d’il y a 60 ans.

                                                    Il a réécrit l’histoire, effacé le MNA, effacé les exactions commises contre les algériens en Algérie, et aussi en France (ce qui avait motivé le couvre feu « discriminatoire »)

                                                    Car il faut être clair : même le plus pourri des fonctionnaires Français a moins de sang algérien sur les mains que le plus gentil des ministres du premier gouvernement Ben Bella, ou de Boumédienne

                                                    Ce que vient de faire Macron, les Tonimarus45 autres nostalgique du tiers-mondisme révolutionnaire, c’est de remettre en selle le FLN.

                                                    Alors même que le FLN est contesté de toutes parts par les algériens de 2021 en souffrance, pour sa gestion des pénuries, du covid, etc.... des idiots utiles viennent par l’écho donné artificiellement à cette journée de 1961, de le relégitimer.

                                                    Ce n’est vraiment par rendre service aux algériens de 2021.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité