• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Coût de l’immigration : un fantasme qui a la vie dure

Coût de l’immigration : un fantasme qui a la vie dure

Pour certains, l’immigration représente une charge financière pour la France. Les voici qui depuis un an donnent à nouveau de la voix.

Depuis le milieu des années quatre-vingts, plusieurs travaux ont été menés afin d’évaluer l’impact financier de la présence d’une population immigrée sur notre sol. Nous pensions, le recul électoral du Front national aidant, que ce genre d’entreprise passerait de mode. Il n’en n’est rien. La tonitruante Association des Contribuables Associés a publié un opuscule intitulé “Le coût réel de l’immigration en France” rédigé par Jean Paul Gourevitch. Sa conclusion a la finesse des données comptables : “Le déficit (financier) du à la population immigrée est équivalent à 1,4% du PIB (27 milliards d’euros). La croissance économique étant au moment de l’étude d’environ 2,1 % par an, l’immigration la réduit des deux tiers” (Bruno Odier Cenat de l’Herm)

Ce genre d’étude provoque instinctivement un malaise. S’agit-il d’un rideau de fumée sensé faire oublier les 30 milliards d’euros de réductions fiscales qui ont été accordés par l’Etat aux contribuables depuis 2000 ? Le postulat selon lequel l’immigration représente forcément un coût est arbitraire et entretient le soupçon quant à la légitimité de la présence d’immigrés sur notre sol alors que ceux-ci y vieillissent et élèvent leurs enfants. 

 Pour autant, il ne nous semble pas judicieux d’écarter par principe ce genre de réflexion puisque, d’une part, elle donne de la substance à la politique migratoire de l’actuel Gouvernement et, d’autre part, l’utilisation impressionniste de statistiques officielles a des effets préoccupants dans les secteurs mal informés de l’opinion publique. Enfin, calculer l’impact des flux migratoires est un questionnement qui se justifie en science économique.

Mr Gourevitch affiche son souci de ne pas stigmatiser les immigrés et d’éclairer le débat à l’aide d’arguments objectifs. Il n’est pas du tout certain que cet objectif soit atteint. Reprenons scrupuleusement les chiffres fournis par Monsieur Gourevitch, appliquons leur un traitement plus raisonné, et brossons un tableau plus correct de la situation des immigrés en France.

Mr Gourevitch commence par chiffrer sa “cible”. En incluant les descendants de parents immigrés, il estime que les immigrés représentent 10% de la population résidente en France. 
 
La même logique globalisante le conduit à amalgamer tous les flux financiers qui résultent de l’interaction entre les immigrés et les administrations publiques pour parvenir à un chiffre synthétique. Or il omet que notre système socio-fiscal repose sur deux piliers : la fiscalité d’un côté et les assurances sociales d’un autre. Commencons par le premier volet qui intéresse directement le contribuables auxquels il semble s’adresser.


Les immigrés font d’excellents contribuables

La présence des immigrés implique en effet des dépenses spécifiques de l’Etat et des collectivités locales dont Mr Gourevitch fait un inventaire méticuleux (coûts éducatifs, dépenses du ministrère de l’identité nationale, sécurité…) . Elles s’élèvent, selon lui, à 21,3 milliards d’euros. Avant de noyer ces dépenses dans un ensemble plus vaste il conviendrait de les rapporter aux recettes fiscales (TVA, impôts sur les sociétés, sur le revenu…) que versent ces mêmes immigrés, afin de parvenir à un premier bilan pertinent. Comme ces recettes s’élèvent à 33,2 milliards d’euros, nous constatons deux choses : 

- Les immigrés apportent au budget national une contribution nette positive de 11,9 milliards d’euros.

-  Ils payent taxes et autres impôts à hauteur de leur poids dans la population totale (ces recettes fiscales représentent 10% des recettes fiscales totales prélevées en France, comme le dit lui même Mr Gourevitch sans en retirer aucun enseignement) On remarquera qu’en raison de la faiblesse relative de leurs revenus, la fiscalité indirecte (TVA) est de très loin le premier impôt payé par les immigrés. Ceci aurait pu donner lieu à une réflexion sur la régréssivité d’un tel prélèvement (la TVA frappe proportionnellement plus les ménages modestes qui consacrent une plus grande part de leur budget à la consommation)

Par un souci extrême d’exhaustivité, Mr Gourevitch ajoute les 4,2 milliards d’euros que la France verse au titre de l’aide publique au développement, arguant du fait que cette aide vise surtout à freiner l’immigration. Quel beau raisonnement ! A-t-il estimé le nombre de personnes qui sont retenues de partir en raison de cette aide ? en a-t-il déduit les sommes que cette non immigration économiserait (dans sa logique) à la France ? Non point.

Les comptes de la protection sociale au risque de l’immigration ?

Ici nous sommes, que l’on nous pardonne l’expression, sur l’os de la psychose.

Les chiffres (que Mr Gourevitvh a puisés aux sources officielles) sont les suivants :

- Dépenses sociales en faveur des immigrés (prestations vieillesse, santé, logement, famille…)=-51,9 milliards d’euros

- Recettes en termes de cotisations sociales = +12,4 milliards d’euros. Ceci se traduit par déficit annuel important qui s’élève à 39,5 milliards d’euros.

Un tel chiffre a de quoi faire frémir mais avant de le commenter précisons que le contribuable n’est pas concerné par la protection sociale qui relève de la solidarité entre actifs et inactifs.

Contrairement à l’opinion courante on ne peut pas dire que les immigrés ont globalement plus de chance de bénéficier des prestations sociales puisqu’ils reçoivent un dixième des 500 milliards attribués chaque années en France, ce qui correspond très exactement à leur poids démographique. C’est plutôt la modicité des flux de cotisations qu’ils versent aux assurances sociales qui explique le déficit mentionné plus haut . En effet, elles représentent à peine 25% des prestations qui leurs sont délivrées, contre 95% en moyenne nationale.

L’explication de ce phénomène réside dans la situation particulière des immigrés sur le marché du travail. Quatre éléments nous semblent contribuer à tarir le flux de cotisations sociales :

- Le travail clandestin (3,34 milliards de cotisations sociales en moins-chiffre Gourevitch) )

- Le surchômage des immigrés par rapport au reste de la population (8 milliards de cotisations sociales perdues, d’après les Comptes de la Sécurité Sociale 2004)

- La position subalterne des immigrés dans la hiérarchie salariale qui s’explique par la moindre dotation en qualification et le traitement discriminatoire dont ils sont encore victimes sur le marché du travail, y compris dans la fonction publique.

- Les exonérations de charges sur les bas salaires qui ont été consenties par les pouvoirs publics. Aujourd’hui, à force d’allègement, la part patronale des cotisations versées par les entreprises qui emploient des immigrés ne représentent plus que le tiers de la moyenne nationale (11% de l’ensemble des cotisations sociales contre 36%) L’association des contribuables associés, dont nous devinons les options libérales, voudrait elle réserver ces baisses de charges aux non immigrés ?


Un poids pour la croissance française ?

Le total des recettes socio-fiscales diminué des dépenses publiques et prestations sociales nous donne donc un solde négatif de 27 milliards d’euros. Ceci équivaut à 1,4 % du PIB (Produit intérieur brut=richesse produite sur l’année). Est-ce pour autant une charge pour la France ? Un lycéen en économie sait bien qu’un déficit budgétaire correspond à un supplément de ressource pour l’économie prise dans sa globalité et doit être porté à l’actif du PIB. L’argument se retourne aisément : si les immigrés reversaient exactement aux administrations publiques les sommes qu’ils en reçoivent, cela équivaudrait à une perte de croissance de 1,4% …soit un choc d’une ampleur proche de la crise des subprimes.

Ces 27 milliards permettent des achats, des investissements, des créations d’emplois etc…

D’autre part, on ne peut se contenter d’estimer les dépenses éducatives destinées à ces jeunes sans en étudier le rendement. Il apparaît que la proportion des jeunes d’origine immigrée titulaire d’un diplôme du supérieur a doublé en 10 ans (INSEE 2007) . Ceci souligne le gaspillage que constitue l’effarante discrimination dont ils sont victimes sur le marché du travail (à diplôme supérieur égal, un immigré a trois fois plus de chance de se retrouver au chômage qu’un non immigré (J. L Richard, Partir ou rester, Destinées des jeunes issus de l’immigration, PUF)

Enfin, on ne voit pas pourquoi la production totale effectuée par le travail immigré, qui entre en positif dans le PIB, n’a pas été évaluée. Or ceci est indispensable pour prétendre mesurer l’impact global de l’immigration.

Estimer les flux économiques occasionnés par telle ou telle population n’est pas aberrant en soi. Ce qui l’est c’est d’utiliser ces chiffres pour suggérer que ces personnes sont surnuméraires alors que les données récoltées sont le reflet de leur position dans la hiérarchie socio-économique. Or l’étude de Mr Gourevitch, même si elle apporte certaines précisions, reste trop partielle et ne devrait guère contribuer à apaiser les tensions qui persistent dans notre société.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • abdelkader17 25 septembre 2009 14:22

    « Nous pensions, le recul électoral du Front national aidant, que ce genre d’entreprise passerait de mode. »
    Comme le discours sécuritaire est désormais défendu aussi bien par la droite que la sociale démocratie en état de mort clinique et que le seul horizon est l’ulra libéralisme la petite querelle droite gauche ne fait plus sens.
    Sarkozy a remporter l’élection en ratissant tellement large qu’il à détruit les fondements militants du parti d’extrême droite de Jean Marie le Pen.
    Il ne faut pas y voir l’effondrement du chauvinisme Français produit d’un racisme institutionnelle,mais la production d’un racisme respectable avec l’affichage permanent de l’islamophobie.
    Il y 30 ans Le Pen était montré comme le diable aujourd’hui ses idées sont au pouvoir masquées par l’illusion du discours républicain.


    • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 25 septembre 2009 21:17

      Il faudrait arrêter de vous étonner que le pays de Voltaire, de Diderot et des Droits de l’homme ne soit pas trop islamophile.

      http://laconnaissanceouverteetsesdetracteurs.blogspot.com/2009/02/notes-atheologiques-sur-les-religions.html


    • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 25 septembre 2009 21:40

      Il faudrait arrêter de vous étonner que le pays de Voltaire, de Diderot et des Droits de l’homme ne soit pas trop islamophile.


    • abdelkader17 25 septembre 2009 22:10

      @Courouve
      c’est aussi le pays du racisme, du colonialisme et du mépris des droits de l’homme,vous voyez il ne faut idéaliser la situation.
      Nous nous avons Ibn Khaldoun père de la sociologie,de l’économie de l’histoire c’est quand même autre chose que votre clampin houellebecq.


    • abdelkader17 25 septembre 2009 22:16

      @Courouve
      Ibn Khaldoun est aussi considéré comme l’un des premiers théoriciens de l’histoire des civilisations, ainsi que l’un des fondateurs de la sociologie politique, comme le souligne l’historien Fernand Braudel dans l’article « Histoire des civilisations : le passé explique le présent » publié en 1959 dans L’Encyclopédie française[15]. Braudel appuie également l’affirmation de l’historien britannique Arnold Toynbee pour qui Ibn Khaldoun a « conçu et formulé une philosophie de l’histoire qui est, sans doute, le plus grand travail qui ait jamais été créé par aucun esprit dans aucun temps et dans aucun pays »[15]. En effet, Ibn Khaldoun rompait avec l’école historique arabe en reprochant aux historiens de son époque de reproduire des faits sans procéder à une critique des sources qu’ils utilisent[14]. Il leur reproche surtout de se limiter à relater des faits sans chercher à les expliquer en les inscrivant dans leur contexte social[14]. Pour lui, l’histoire n’est pas seulement le récit des évènements passés, d’où la nécessité de créer une nouvelle science dont l’objet est la civilisation et la société humaine qui ne soit pas un discours normatif sur celle-ci ou un traité de politique


    • fouadraiden fouadraiden 25 septembre 2009 22:18

      oui et qd on parle à Couroue on a aussi en face de soi le pays de l’antisémitisme.


      elle est pas belle la France.


      histoire d’être complet

      lire cec pour ceux qui doute de l’ampleur de l’arabopbobie de la société française( qui peut se défendre s’excuser etc
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/ca-fait-bien-longtemps-que-je-ne-prononce-plus-mon-prenom-quand-je-me-presente-au-telephone_1244095_3224.html


    • titi 25 septembre 2009 23:24

      « Il y 30 ans Le Pen était montré comme le diable aujourd’hui ses idées sont au pouvoir masquées par l’illusion du discours républicain »

      Il y a 30 ans, Le Pen annoncait un repli communautaire dès qu’un seuil d’immigration serait dépacé. Personne n’y croyait.
      ll y a 30 ans, Le Pen annoncait l’insurrection des banlieues dès qu’un seuil d’immigration serait dépacé. Personne n’y croyait.

      Maintenant que tout celà est là, ce type de discours prend nécessairement une autre teneur.


    • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 08:28

      Les Arabes ont inventé l’histoire, la sociologie et les mathématiques.

      Hérodote, Hécatée de Milet, Aristote, Pythagore et Thalès n’ont jamais existé.


    • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 12:01

      Par Claude Courouve (xxx.xxx.xxx.213) 25 septembre 21:40

      « Il faudrait arrêter de vous étonner que le pays de Voltaire, de Diderot et des Droits de l’homme ne soit pas trop islamophile. »

      Bel euphémisme pour désigner ce qui n’est rien d’autre qu’un profond racisme, et la désignation habituelle de boucs émissaires.

      Non, sans être « islamophile », bien que fils du pays de Voltaire, de Diderot, des droits de l’homme, et aussi de Camus, on peut tout aussi bien ne pas être raciste, et considérer que le peuple français, historiquement, est le résultat de vagues d’immigration successives qui font sa variété et sa richesse.

      On peut aussi constater que les « de souche », sont, dans la tradition des collabos, d’authentiques racistes, et que la stratégie classique employée par les pouvoirs autoritaires du diviser pour mieux rêgner, rencontre, dans le pays de Voltaire, etc.... le terreau le plus propice, dans toujours les mêmes catégories de la population.

      On peut aussi se souvenir que, pendant la 2ème guerre mondiale, il y eut, en tout et pour tout, en gros 500.000 résistants, pour au moins 10 fois plus de collabos et délateurs divers ; au pays de Voltaire, etc.....

      On peut enfin se dire que l’honnête homme (concept suranné, hélas) combat TOUS les racismes ; l’antisémitisme pendant la guerre, comme celui anti-immigré de nos jours, sans être pour autant ni sioniste ni islamophile.

      Sens de la nuance qui, décidément, semble bien étranger à monsieur Courouve.

      Personnellement, je défends les droits des palestiniens contre l’agression sioniste, les juifs contre l’antisémitisme, les étrangers contre le racisme, la laïcité contre l’intrusion dans la sphère publique de quelque religion que ce soit, les musulmans contre les intégristes islamistes, les juifs contre le sionisme, la liberté, enfin, contre toute forme de racisme, de rejet, d’exclusion, d’oppression, l’athéisme contre le catholicisme, le sionisme, l’islamisme, la liberté des pays à disposer d’eux-mêmes contre les tentatives d’impérialisme ; il me semble que ce n’est qu’à ce prix que l’on peut se réclamer du pays de Voltaire, de Diderot, des lumières, des droits de l’homme, de Camus et d’autres.

      Chacun son sens de la responsabilité et de la dignité humaine.


    • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 12:04

      Sinon, merci à l’auteur de remettre les choses en place, face à la désinformation raciste habituelle.


    • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 12:19

      Pauvre Sisyphe, champion des points Godwin, qui chaque jour remonte son tombereau de contresens.

      L’honnête homme ne confond pas la lutte contre les préjugés et l’injustice de la discrimination raciale avec la critique des religions.

      «  Citizens have the right to complain about discrimination against themselves, but not about dissent, even strongly worded, impolite dissent, from their thoughts.  »

      Salman Rushdie, «  A platform for closed minds  », The Guardian, 28 septembre 2002.


    • Sam Peckinpah 26 septembre 2009 14:09

      Ton pauvre cerveau fait pitié à lire :
      « l’effondrement du chauvinisme Français produit d’un racisme institutionnelle »

      Le racisme est bien plus présent dans des pays ou les gens s’appellent abdel ou kader.
      abdel kader, si t’es pas content casse-toi chez les fachos en Libye ou en Algerie,
      la vie là-bas est tellement meilleur pour des crétins dans ton genre.

      Vive La France

      Sam.


    • Sam Peckinpah 26 septembre 2009 14:17

      Ton pauvre cerveau fait pitié à lire :
      « l’effondrement du chauvinisme Français produit d’un racisme institutionnelle »
      Pas de doute, abdel kader est un intello.
      D’aileurs, dans les pays ou les « abdel » et les « kader » sont majoritaires,
      il est bien connu que le racisme n’existe pas.....
      L’algérie ou la libye sont des pays trés anti-racistes,
      des exemples pour la démocratie dans le monde.
      J’adore ton avatar ça fait trés babacool.
      Bonne chance à ton pauvre cerveau abdel.


    • Arunah Arunah 26 septembre 2009 17:23

      @ Fouadraiden

      « ... elle est pas belle la France... »

      Pour ne pas heurter votre sens esthétique, qu’on imagine fort délicat, pourquoi n’allez-vous pas soigner votre masochisme en Arabie Saoudite ou en Libye ? Pays où, effectivement, tout est bien plus beau... le soleil, les palmiers, les mosquées...


    • appoline appoline 26 septembre 2009 18:37

      @ Abdel,

      Merde Abdel, tu déconnes. Je ne peux accepter ton deuxième commentaire ; c’est quand même incroyable d’être taxé de raciste, simplement quand on veut préserver l’équilibre national.

      Soyons clair, aujourd’hui, il n’y plus assez de travail, de logement et tout fout le camp. Alors pour beaucoup le choix est très vite fait, chacun chez soi et les biquettes seront bien gardées. En plus et je dis bien en plus, plutôt que d’être reconnaissants au pays qui les acceuille beaucoup d’étrangers crachent sur lui et ça, c’est inacceptable. Alors, comme il l’est dit plus bas, si ça ne va pas : dehors, nous avons suffisamment de merdes à solutionner sans se préoccuper de celles des autres.


    • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 21:18

      Monsieur Courouve est une mine de citations.

      Pour justifier ses prises de position plus que douteuses, il ne manque jamais de caution prestigieuse (encore qu’ici, pour justifier sa position « au pays de Voltaire, de Diderot, etc »... il en ait choisi une de .......Salman Rushdie ; lol !).

      Sauf que dès qu’il exprime son propre point de vue, sans citation d’auteur prestigieux, il dévoile le fond de sa pensée qui s’avère être celle du bon beauf raciste de base.

      Alors, le « pauvre Sisyphe », loin de faire de la confusion, il persiste et signe dans ce qu’il dit, monsieur Courouve ; sans point Goldwin, et sans ambiguité.

      Serviteur.


    • Avalon_Girl 27 septembre 2009 09:23

      « oui et qd on parle à Courouve on a aussi en face de soi le pays de l’antisémitisme. »
      (Fouadraiden)

      et de la pédophilie heureuse ... cf ses articles orduriers vantant les charmes discrets de la sexualité adulte-enfant  !

      Aucun problème de racisme quand il s’agit par contre de profiter sexuellement des mineurs du Tiers-Monde ; là, Courrouve devient un grand humaniste !!


    • oncle archibald 27 septembre 2009 10:24

      « On peut aussi constater que les « de souche », sont, dans la tradition des collabos, d’authentiques racistes » ... 

      S’il en était ainsi, Monsieur Sisyphe, il n’y aurait pas un seul immigré sur notre sol ... et c’est vous qui reprochez à monsieur Courouve ne ne point avoir le « sens de la nuance » .... 

      Les affirmations gratuites et erronées que vous voudriez nous faire prendre pour monnaie sonnante et trébuchante, ne sont la que pour essayer encore et encore de « faire culpabiliser » ceux qui pensent qu’il y a trop d’immigrés ingérables, refusant notre culture mais connaissant sur le bout des doigts notre systeme d’aide sociale, mettant la France au pillage tout en vomissant leur haine de ceux qui leur offrent par leurs impots les avantages qu’ils sont venus chercher, aspirant à une espece de « revanche » sur « l’exploiteur colonialiste » qui n’exploite plus personne depuis un demi-siècle et avec lequel je ne me sens aucune attache ni filiation ...


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 15 septembre 2012 18:11

      "  la pédophilie heureuse ... cf ses articles orduriers vantant les charmes discrets de la sexualité adulte-enfant !"


      Mes articles sur la pédophilie étaient des articles CONTRE la pédophilie ; mais comme certains ne savent pas lire, j’ai pris la précaution de mettre CONTRE dans le titre.

      http://laconnaissanceouverteetsesennemis.blogspot.fr/2009/10/notes-sur-la-pedophilie-et-les-seuils_6962.html 

      Le CONTRE apparaît quand on clique sur le lien. Bonne lecture à ceux qui savent lire !

    • fouadraiden fouadraiden 25 septembre 2009 14:32

      bonjour


      quand vs écrivez  : « En incluant les descendants de parents immigrés, il estime que les immigrés représentent 10% de la population résidente en France. , »


       Question , incluez -vous les descendants de parents immigrés espagnols, italiens et portugais ? si cla réponse est négative, peut-on en connaître la ou les raisons et savoir par la même occasion ,qui donc incluez -vs dans la case « descendants de parents immigrés ».


       merci.


      • Ali 26 septembre 2009 13:20

        salam
        dans les immigrés figurent des personnes françaises cepuis 180 ans


      • Ali 26 septembre 2009 13:26

        salam
        il y a des immigrés magrébins français (?) depuis 180 ans


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 13:32


        salut Ali


        ben oui. rien n’est automatique dans ces affaires de populations.

         les Noirs américains par exemple sont bien des Afro Américains pour la société américaine et cela depuis le début. non ?


      • décurion 26 septembre 2009 13:42

        Sans vouloir jouer les troubles fêtes, et en enlevant le « immigré » qui est inadapté, il n’en demeure pas moins que « français magrhébin depuis 180 ans » est mathématiquement et historiquement impossible.


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 14:01

        comment ça et que peuvent bien venir faire ici les maths ?!


      • décurion 26 septembre 2009 14:08

        Ma question s’adresse plutôt à Ali, mais si vous êtes sur la même longueur d’onde, pourquoi pas.
        Développez l’affirmation, et si je peux contester sans demander à google, ce sera toujours ça de gagné.
        Pour les mathématiques, on verra plus tard.


      • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 14:11

        Ali : « des personnes françaises cepuis 180 ans »

        Tiens, la longévité a fait des progrès dans notr pays.

        AV est devenu le refuge des connards et des débiles. Les autres discutent sur facebook ; je les y attends. Adieu aux connards et aux débiles.


      • Sam Peckinpah 26 septembre 2009 14:22

        « Salam » ça veut dire quoi en français ??
        Toi aussi ton avatar respire la paix et la tolérance.
        Vous savez « Contribuables Associés » est un site en français,
        il suffit de savoir lire.


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 14:26


        Nous on reste.

        Ce peut-être la bonne solution.


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 14:30

        mais quelle affirmation ?


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 14:33

        salam

        ca veut dire salut approximativement.


      • décurion 26 septembre 2009 14:35

        « mais quelle affirmation ? »
        magrhébin français depuis 180 ans.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 septembre 2009 14:39

        En un peu moins propre ..... le saalam ...


      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 14:43

        ah oui, ben je pense que c’est une boutade qui voulait signifier :

        qd bien même l’immigré maghrébin aurait 180 ans de présence ...


        et j’imagine que Ali pensait à l’expérience coloniale .


        mais bon , les problèmes et les conditions liées à cette question ont changé.


      • Le matou 26 septembre 2009 15:05

        décurion.
        Dans un peu plus d’un siècle il y en aura...
        Pour qu’il y ait des immigrés maghrébins français depuis 180 ans, il faut d’abord qu’il y en ait depuis 20 ans, 40 ans etc...
        De toute façon, dans quelques siècles, la population française sera à nouveau mélangée et on ne fera pas plus de réflexions sur les origines maghrébines d’un français à la peau basanée qu’on en fait aujourd’hui à un blond aux yeux bleus sur ses origines vikings.
        Les gens ont un don pour se créer leurs propres problèmes à cause de « blocages » dans la tête qui ne devraient pas être. C’est pareil pour la société française.


      • appoline appoline 26 septembre 2009 18:54

        @ Fouad, Ali, Abdel et toute la clique,

        Je dirais en gros que tous ceux qui sifflent la marseillaise pendant les matchs, quittent le stade, point..

        Il y en a assez de vos jérémiades, respectez donc ce pays, immigrés, fils d’immigrés, petits fils d’immigrés et j’en passe. Vos combats ne sont pas les nôtres car vous trouvez le moyen d’être belliqueux alors que vous ne combattez pas dans votre propre pays pour ceux qui y ont encore des racines. Vos leçons de morale nous fatiguent, commencez déjà à balayer devant votre porte au lieu de juger le pays qui vous fait bouffer. Vous allez me dire que vous participez à l’économie de ce dernier, soyez réalistes, ces dernières années pour un qui travaille, nous en avons 10 à nos crochets. Beaucoup ne disent rien, je vous l’accorde, nous avons pas mal de moutons, mais il n’en reste pas moins qu’ils saturent car au niveau de l’intégration : zéro ou presque et c’est toujours la faute des autres, jamais de la vôtre.

        Car pour avoir le respect des autres, il faut les respecter. On a essayé, on a pris un râteau donc maintenant, si vous ne vous sentez pas à l’aise chez nous, vous pouvez toujours repartir d’où vous venez, on ne vous retient pas.


      • décurion 26 septembre 2009 19:13

        @ le matou,

        J’ai bien lu, sous ta plume : "

        Dans un peu plus d’un siècle il y en aura..."
        Sauf que ma question concerne une affirmation faîtes aujourd’hui, et pas dans 100, par nos descendant.
        J’espère, pour toi, que tu as pris ce fil sans le remonter, en méconnaissant absolument le pourquoi, et le comment.
        Dans le cas contraire, ce serait vraiment embêtant pour toi, l’aveu implicite que ta connerie va au delà de la moyenne acceptable.

      • Le matou 26 septembre 2009 23:39

        "@ le matou,

        J’ai bien lu, sous ta plume : "

        Dans un peu plus d’un siècle il y en aura..."
        Sauf que ma question concerne une affirmation faîtes aujourd’hui, et pas dans 100, par nos descendant.
        J’espère, pour toi, que tu as pris ce fil sans le remonter, en méconnaissant absolument le pourquoi, et le comment.
        Dans le cas contraire, ce serait vraiment embêtant pour toi, l’aveu implicite que ta connerie va au delà de la moyenne acceptable."

        Visiblement vous n’avez pas bien compris mon commentaire...
        Quant aux insultes, elles ne salissent que leur auteur.
        Et c’est la même chose pour ceux qui sifflent la Marseillaise, ils croient salir la France, mais ils ne salissent qu’eux mêmes...


      • décurion 27 septembre 2009 00:36

        Je n’insultes, je constate.
        « Maghrébin français depuis 180 ans » est un affirmation. Je présume que cela fait référence aux 130 ans de présence française en Algérie, et je demande à l’auteur de l’affirmation de développer son raisonnement.
        Donc soit, tu n’as pas trouvé le fil , tu ne sais pas, tu me reproches ces propos, il n’y a pas de pets.
        Soit tu as suivi le fil, mais tu fonces sur un semblant d’apparence, tu es excessiment malhonnête, soit tu es trop bête pour comprendre, et ça c’est grave.
        Je ne te juges pas, je ne t’insultes pas, je te laisse choisir.
        C’est clair ?


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 15 septembre 2012 18:14

        Pour Djamel Debbouze, l’islam est en Europe depuis 3 000 ans ; alors, 180 ans de plus ou de moins ...


      • Canine Canine 25 septembre 2009 15:41

        Un lycéen en économie sait bien qu’un déficit budgétaire correspond à un supplément de ressource pour l’économie prise dans sa globalité et doit être porté à l’actif du PIB. L’argument se retourne aisément : si les immigrés reversaient exactement aux administrations publiques les sommes qu’ils en reçoivent, cela équivaudrait à une perte de croissance de 1,4% …soit un choc d’une ampleur proche de la crise des subprimes. "

        Dans quel lycée êtes vous allé ? Un déficit budgétaire ne correspond pas du tout systématiquement à un supplément de ressource dans l’économie. Il peut y correspondre, ou pas, tout dépend de son usage. On mesure un investissement à sa rentabilité, jamais au seul montant investi. En l’occurrence, compte tenu du surchomage et du travail clandestin que vous annoncez vous même dans votre article relativement aux populations que vous semblez vouloir cerner, il n’est pas compliqué, même pour un lycéen, de se rendre compte qu’une population qui coute plus qu’elle ne rapporte est couteuse.
        La seule chose que j’aurais envie de rajouter c’est qu’il serait sot d’en vouloir spécifiquement aux immigrés en question, plutôt qu’aux politiques et aux économistes de bas étage comme vous qui créent cette situation déplorable.


        • Canine Canine 25 septembre 2009 15:45

          Je rajouterais que l’immigration, en terme d’économie, n’est pas bonne ou mauvaise intrinsèquement. Elle est bonne quand le chômage est bas, quand il y a plus de travail que de travailleurs, et néfaste quand le taux de chômage est élevé, puisqu’elle augmente le nombre de postulant à des postes qui n’existent pas. Ca, je pense que même un lycéen en lettre doit pouvoir le comprendre.


          • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 25 septembre 2009 19:18

            Je ne sais pas si tout ce qui est dans le rapport Gourevitch est vrai, mais il a oublié quelque chose.

            Les immigrés envoient des sommes importantes dans leurs pays d’origine. D’où un déficit de consommation en France, induisant un manque d’activité économique, des difficultés pour les entreprises, du chômage.

            Il me semble qu’il fautrait refaire objectivement le travail de Gourevitch.


            • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 25 septembre 2009 19:20

              Pas « fautrait », mais « faudrait »


            • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 12:17

              Par Claude Courouve (xxx.xxx.xxx.213) 25 septembre 19:18

              "Je ne sais pas si tout ce qui est dans le rapport Gourevitch est vrai, mais il a oublié quelque chose.

              Les immigrés envoient des sommes importantes dans leurs pays d’origine. D’où un déficit de consommation en France, induisant un manque d’activité économique, des difficultés pour les entreprises, du chômage.« 

              Ben voyons ; on va aussi obliger les travailleurs à utiliser l’argent de leur travail pour la consommation à tout prix, et sur place ; peut-être créer une police de l’argent des immigrés ? !

              Et puis, tant qu’on y est, il faudra aussi faire le total des sommes gagnées par de bons français bien de souche, et qu’ils planquent à l’étranger, dans les paradis fiscaux, induisant ainsi le »manque d’activité économique, les difficultés pour les entreprise, le chômage (lol) " ; n’est-ce pas ; et comparer les deux sommes ainsi répertoriées.

              On prend le pari que la balance va peser beaucoup plus lourd d’un côté , monsieur Courouve ?


            • oncle archibald 25 septembre 2009 19:24

              tiens, j’ai été censuré juste parce que je m’étonnais d’une phrase de l’article qui m’avait fait bien rire et qui est celle-ci : « les immigrés font d’excellents contribuables » ....

              J’avais rapproché cette phrase des activités illicites qui se déroulent principalement dans les zones à forte population immigrée, notamment au trafic de drogues plus ou moins douces en demandant si les dealers sont soumis à la TP, à la TVA, à l’ISR et pour les plus brillants d’entre eux à l’ISF .. C’est défendu de poser cette question ?? 
              Il ne faut pas dire que cela se passe dans certains endroits et pas à d’autres ? Que ces délits sont l’apanage d’une certaine partie de la population ?? Que ces jeunes gens encombrent tribunaux et prisons ?? Pourquoi donc serait-il défendu de rapporter des faits avérés ?? 

              • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 12:23

                « Il ne faut pas dire que cela se passe dans certains endroits et pas à d’autres ? Que ces délits sont l’apanage d’une certaine partie de la population ?? Que ces jeunes gens encombrent tribunaux et prisons ?? Pourquoi donc serait-il défendu de rapporter des faits avérés ?? »

                Parce que nous vivons sous le régime du politiquement correct, régime qui est un totalitarisme qui monte en puissance, un totalitarisme fruit de la mutation du stalinisme.

                http://laconnaissanceouverteetsesdetracteurs.blogspot.com


              • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 12:26

                Ce régime n’est pas le fait des politiques ni du gouvernement, qui sont centristes.

                Il est le fait des médias et de la pression exercée sur et avec les médias par le lobby associatif qui gère la police de la parole.


              • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 25 septembre 2009 19:39

                Il faut parler aussi de l’impact de l’immigration sur le système éducatif ; problèmes posés par le voile islamique ; changement d’ambiance dans les classes ; violences accrues.

                Cela est difficile à chiffrer immédiatement, mais aura certainement une répercussion sur notre société.

                Je ne suis pas hostile à l’immigration ; je suis hostile à l’immigration sauvage, non maîtrisée, qui déstabilise les institutions françaises.


                • Annie 25 septembre 2009 19:42

                  Le titre ne devrait-il pas être : le coût financier de l’immigration ? Après tout, il y a des aspects qualitatifs à l’immigration dont il n’est pas tenu compte.


                  • JL JL 25 septembre 2009 21:34

                    Ce soir dans l’émission « Le téléphone sonne » de France inter il était question de la Jungle fermée récemment à Calais. Je l’ai écoutée seulement à la fin et n’ai donc pas suivi les débats. J’ai vu le film Welcome, et j’aurais voulu poser la question qui me tarabuste depuis :

                    Pourquoi la France dépense-t-elle tant d’argent et d’énergie, et cause-t-elle tant de malheurs pour retenir ces gens indésirables semble-t-il et qui n’ont qu’un seul but : quitter notre territoire ?

                    J’avoue que cela me sidère.


                    • titi 25 septembre 2009 23:42

                      Ce n’est pas la France qui les retients. C’est la géographie, et le fait qu’ils ne nagent pas suffisament bien pour atteindre leur eldorado


                    • JL JL 26 septembre 2009 07:22

                      @ Titi, mais pas du tout ! Courez donc voir le film Welcome édifiant à ce sujet : on y voit les migrants se cacher dans les camions et se couvrir la tête de sacs pendant que la police qui traque les clandestins font des contrôles de chargements à l’aide de détecteurs de CO2. Quand ils découvrent des clandestins, ils les font sortir sans ménagement et les arrêtent. pour les « renvoyer » ! Ils « protègeraient » les intérêts des passeurs qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.


                    • JL JL 26 septembre 2009 08:12

                      Cette question est toujours sans réponse :

                      Pourquoi la France dépense-t-elle tant d’argent et d’énergie, et cause-t-elle tant de malheurs pour retenir ces gens indésirables semble-t-il et qui n’ont qu’un seul but : quitter notre territoire ?

                      Pourquoi n’utilise-t-on pas cette énergie pour les empêcher d’entrer ?


                    • Le matou 27 septembre 2009 00:02

                      JL, j’imagine qu’il y a tout simplement un accord qui stipule que la France doit lutter contre l’immigration illégale au Royaume-Uni sur ses frontières.


                    • Shaytan666 Shaytan666 27 septembre 2009 18:32

                      @Le matou
                      Vous avez tout à fait raison, le même problème se pose en Belgique à Ostende ou Zeebrugge, les deux portes vers l’Angleterre. Quantité de clandestins attendent pour trouver le bon moyen de traverser la Manche, les contrôles sont très stricts mais que faire ? on n’a pas les moyens d’expulser ces gens, la plupart on « bouffé » leurs papiers et on ignore leur véritable origine.
                      Alors de temps en temps, la police des frontières fait une descente dans les endroits où ils savent que ces clandestins se cachent (un grand parc d’Ostende), ils les arrêtent, les conduisent en pleine campagne à une quinzaine de kilomètres, leur donne un OQT (Ordre de Quitter le Territoire) dans les quatre jours et puis fini. Trois heures après ils sont de nouveau là.


                    • snoopy86 25 septembre 2009 23:21

                      La moindre honnêteté consisterait à mettre en ligne l’étude passionnante qui fait l’objet de cet article.

                      J’imagine que c’est celle-ci :

                      http://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2008/03/monographie14_le_cout_reel_de_limmigration.pdf

                      Il me semble que Contribuables Associés n’a rien à voir avec le FN 


                      • ZOULOU 6 25 septembre 2009 23:43

                        Comme d’habitude, c’est un arabe, sans doute musulman, qui nous traite de racistes !
                        Alors 3 uestions :
                        Prquoi la Marseillaise n’est-elle sifflée au stade que pour les France-Alérie, France-Tunise ou France-Maroc ?
                        Pourquoi les musulmans ont-ils le droit de construire des mosquées chez nous alors que nous n’avons pas le droit de construire des églises en pays arabes ?
                        Et pourquoi les algériens demandent-ils tellement de visas pour venir chez nous alors qu’ils nous ont mis à la porte de chez eux ?
                        Alors qui est raciste dans cette affaire ?


                        • oncle archibald 26 septembre 2009 09:01

                          « Pourquoi les musulmans ont-ils le droit de construire des mosquées chez nous alors que nous n’avons pas le droit de construire des églises en pays arabes ?

                          Et pourquoi les algériens demandent-ils tellement de visas pour venir chez nous alors qu’ils nous ont mis à la porte de chez eux ? »

                          Réponses :

                          parce qu’on est beaucoup plus soucieux de liberté chez nous que chez eux

                          parce que c’est vachement plus agréable et plus facile de vivre chez nous que chez eux.

                        • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 09:10

                          « Pourquoi les musulmans ont-ils le droit de construire des mosquées chez nous alors que nous n’avons pas le droit de construire des églises en pays arabes ? Et pourquoi les algériens demandent-ils tellement de visas pour venir chez nous alors qu’ils nous ont mis à la porte de chez eux ? »

                          Parce qu’ils nous demandent, au nom de nos principes, la liberté qu’ils nous refusent au nom de leurs principes.

                        • Shaytan666 Shaytan666 27 septembre 2009 18:35

                          C’est aussi une question que je me pose, nos djihadistes du clavier n’arrêtent pas de cracher leur mépris de l’occident mais ils restent ici, de plus leurs frères prennent des risques insensés pour venir chez nous, moi je le dit ces gens sont de vrais masochistes.


                        • abdelkader17 25 septembre 2009 23:52

                          Mais les sifflets peuvent aussi être franco-français. Ainsi, le 11 mai 2002, le président Jacques Chirac avait quitté momentanément la tribune officielle du Stade de France, la Marseillaise ayant été sifflée par une partie du public, notamment des Bastiais, avant le coup d’envoi de la finale de la Coupe de France de football Lorient-Bastia.


                          • Jean-paul 26 septembre 2009 03:39

                            les 2 autres questions pour abdelkader17


                            • abdelkader17 26 septembre 2009 13:58

                              @Jean Paul
                              en pays arabe il y déjà nombre d’église notre dame d’afrique en Algérie,de nombreuses églises chrétiennes au moyen orient dans tout le magreb en Turquie.

                              Et pourquoi les algériens demandent-ils tellement de visas pour venir chez nous alors qu’ils nous ont mis à la porte de chez eux ? »
                              les algériens n’ont pas fait la guerre au citoyens Français mais la guerre au colonialisme c’est différent.


                            • décurion 26 septembre 2009 07:20

                              Vous nous refaites là, un article qui a déjà été débattu sur la foi du même rapport, et vous nous ressortez les mêmes arguments.
                              Quoi de neuf ? rien, sinon , les mêmes conneries.
                              Vous confondez des choses simples .
                              Coût de l’immigration. Fantasme selon vous.Toute chose ayant un coût, l’immigration aussi .CQFD : Vous mentez.
                              Défendre une opinion, c’est bien, le faire de bonne foi, et sans subterfuge, c’est mieux.
                              Vous écrivez :"

                              entretient le soupçon quant à la légitimité de la présence d’immigrés sur notre sol « 
                              C’est une seconde connerie, puisque par définition la présence d’immigrés ne peut pas être légitime. Elle peut être utile, encouragée, nécessaire légale ou non, mais seul ce qui émane de la Nation est légitime.
                              Comme le précédent article, vous faites la différence entre les rentrées et les coûts, pour prétendre que le gain final est de 12 Milliards. Pour le coup, ce n’est pas une mais plusieurs conneries en grappe.
                              Pour un contribuable, ce qui sort de sa poche et ce qui rentre dans les caisses de l’état, sont bien deux choses différentes. Ce qui est comparable c’est le coût de l’immigration et le coût d’un même nombre de personnes non immigré. Comparer le coût moyen d’un immigré et celui d’un français dans les différentes collectivités, serait bien plus honnêtes, que tout autre procédé qui relève de la manipulation.
                              Si l’on s’attarde sur les recettes fiscales issues de l’immigration. D’après vous 32,2 Milliards d’€, pour si ma mémoire est bonne, environ 3,2 millions d’individus. A quoi peut on comparer ces chiffres, pour obtenir des données pertinentes ? On ne trouve pas grand chose, pas contre, si on compare de pib de la France et celui de l’ Algérie pour 2008, sachant que selon les sources citées dans le précédent article, les immigrés en France ont participé à hauteur de 100 Milliards d’€uros. Donc en France 2760 M$USD (62 448 977 h), Algérie 134 M$USD (35101720 h) Le PIB de la France équivaut à 20 fois celui de l ’ Algérie. La part de l’immigration en France, appliquée aux 35 millions d’algérien, leur PIB aurait été multiplié par 8.1, appliqué à la population française, le PIB n’aurait pas atteint les 2000 M$USD. En données brutes, cela signifie que l’environnement français est bénéfique aux immigrés qui multiplient leur plus value par 8, tout en restant inférieur au niveau de productivité des »indigènes", puisqu’à rentabilité égale leur participation aurait dut atteindre 142 M$USD.
                              A force de vouloir démontrer que dans l’immigration, tout est bon, vous allez vous plantez de façon magistrale, et vous discréditer. Vous feriez mieux de rester dans le simple et le sincère, au lieu d’imiter les politiques.

                              • Le matou 26 septembre 2009 15:46

                                Votre comparaison sur les PIB me paraît quelque peu capillotractée.
                                En France aussi on a eu des émigrants qui partaient en Amérique faire fortune. Et ça marchait. Et ils multipliaient effectivement leurs revenus peut-être par plus que 8 pour certains. Et ils en rapatriaient une partie en France. Cela n’a pas ruiné l’Amérique...
                                Même aujourd’hui des français partent vivre à l’étranger pour des motifs financiers, alors que pour beaucoup ils avaient déjà une bonne situation en France...
                                C’est une tendance normale et naturelle de l’être humain que de chercher à améliorer son quotidien. Et c’est parfaitement sain au contraire de ce que vous essayez de faire dire.
                                Ce qui n’est pas sain, c’est le contraire, c’est quand des gens pour des raisons qui peuvent tenir à leur environnement, à du désespoir ou à des fragilités psychologiques diverses, ne cherchent plus à améliorer leur vie, mais à pourrir celle des autres.
                                Et oui, ça existe, et sûrement certaines populations sont plus touchées par ce phénomène. Mais cela tient à un ensemble de facteurs qui peuvent être difficiles à démêler.
                                Mais amalgamer toute une population à cause des problèmes de quelques uns, outre que c’est complètement stupide, cela n’apporte vraiment rien et n’aide pas à arranger les choses...
                                La haine et le rejet n’apportent rien de bon.
                                Une société ne progresse que par ses hommes. Ceux qui sèment la discorde et la haine pour atténuer leur propre souffrance intérieure contribuent au contraire à la faire régresser. Ceux-là devraient plutôt commencer par travailler sur eux-mêmes pour comprendre d’où viennent leurs problèmes et comment ils peuvent les résoudre. Avec de la volonté, un homme même seul peut bien plus qu’on ne l’imagine. Mais beaucoup n’ont pas l’idée de chercher en eux mêmes la réponse à leurs problèmes et gâchent leur vie et celle des autres bêtement.


                              • décurion 26 septembre 2009 18:57

                                @ le matou

                                Quand on se prend pour l’hôpital, on ne se moque pas de la charité !
                                Ce n’est pas moi, qui ait eut l’idée de comparer les avantages économiques des immigrés, mais bien l’ auteur et c’est cette méthode que je lui retourne .
                                Donc que mon commentaire puisse vous paraitre « capillotracté », est un sentiment ,pas un argument. Ma comparaison est vraie ou fausse, c’est là que votre intelligence doit s’exprimer, le reste c’est du vent.
                                Quand on essaye de me faire prendre des vessies pour des lanternes, je dis stop.
                                Si mon attitude : rétorquer sur le sujet imposé, en me basant sur ma logique, sur mes connaissances, en évitant des liens qui renvoie à midi et quatorze heure, vous parait malsain, de nature à provoquer la discorde, et à pourrir la vie des autres.
                                Si amalgamer toute une population, est stupide chez moi, mais intelligent chez l’auteur.
                                Si le poids des chiffres et amour et fraternité chez l’auteur et haine et rejet sous mon clavier.
                                Si ces conditions sont réunis, votre ennemi ce n’est pas moi, mais la contestation et votre ami, la censure.
                                Si ces conditions sont réelles, et produites par raisonnement, vous êtes une insulte à l’intelligence et un mythomane.


                              • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 23:01

                                Entièrement d’accord avec le matou ; mais c’est bizarre, je ne peux pas plusser ?????
                                Je le fais donc moralement, plutôt deux fois qu’une !


                              • Le matou 26 septembre 2009 23:35
                                Décurion, vous avez pris mon propos de manière beaucoup trop personnelle. Ce que je disais ne se référait pas à vous en particulier, mais était beaucoup plus général et portait aussi bien sur les voyous qui pourrissent la vie des autres dans les cités. C’est même surtout à eux que je pensais (mais pas exclusivement). Après effectivement, vos propos, aussi rationnels vous semblent-ils, ne me semblent pas apporter grand chose. Vous avez dit votre haine des arabes, soit. Et j’imagine que vous avez dû connaître beaucoup d’ expériences désagréables pour en arriver à ce niveau de rejet. Mais à un moment donné, il faut essayer de dépasser cela et de penser un peu plus à l’intérêt général et à comment faire avancer les choses. Ce n’est pas en ressassant ses ressentiments que l’on progresse et que l’on aide les autres à progresser. Et vous le savez très bien.
                                Je ne vous demande pas de pardonner à ceux qui vous ont causé du tort, seulement de ne pas amalgamer toute une population avec eux. Sinon c’est la société entière qui entre dans une logique communautariste malsaine, ou chaque camp regarde le camp d’en face à la recherche du moindre prétexte pour attiser la haine et provoquer le conflit. Regardez ce qui se passe entre les communautés gitanes et maghrébines dans certains endroits. C’est ce que vous voulez étendre à toute la France ? Je ne le crois pas.
                                Donc sortez de la logique qui consiste à étiqueter les gens comme voyous quand ils sont d’origine africaine et « bon français » quand ils ont la peau bien blanche. C’est complètement ridicule et, oui, c’est malsain.
                                Est-il donc si difficile de juger un individu sur ses actes et non sur son apparence ? Force est de constater qu’aujourd’hui ce sont les préjugés qui l’emportent chez une trop grande part de la population française. Et cela me navre. Car il n’y a rien de plus injuste qu’un préjugé.

                                Quant à la question du coût ou du pas coût de l’immigration, honnêtement je m’en fous. En fait je trouve regrettable qu’on continue de faire passer des réflexions sur l’argent pour juger de questions qui concernent avant tout l’être humain. Mais on va me dire que je ne suis pas assez pragmatique et « rationnel ».
                                Je vous répondrai que la raison économique ne doit pas l’emporter sur la raison humaine.
                                Le fait que tant de gens dans notre société en soient encore à avoir ce type de réflexion montre seulement qu’il y a encore une marche de progrès énorme à faire avant d’atteindre le niveau d’une véritable civilisation.


                              • décurion 27 septembre 2009 00:25

                                @le matou,

                                c’ est bien ce que je vous reproche, de me répondre comme si j’étais le représentant d’un pack idéologique, alors que d’un commentaire à l’autre, mes interventions se complètent sans se contredire, en fonction de mes expériences et de mes convictions.
                                Si l’auteur se commet à commettre un articles sans autre talent que celui d’un plagiaire, c’est vers lui que doivent aller vos attaques. Toutes les opinions sont respectables, sous réserve qu’elles soient sincères, et défendues avec honnêteté.
                                Ma haine contre les arabes relève de vos fantasmes, pas de mes paroles ou de mes actes.
                                Je me suis castagné avec des arabes, et j’en ai défendu avec mes poings, l’avez vous fait une seule fois dans votre vie pour parler en connaisseur. Il y a une énorme différence à défendre face à ce qui vous parait une injustice, un individu que vous connaissez et estimez , et soutenir globalement un groupe en refusant de voir que leur présence est source d’une injustice imposée et blamâble. Prendre à Pierre pour donner à Paul ne peut en aucun cas, être une forme de justice. Les communautés gitanes et magrhébines, ont ceci de particulier, qu’elle ne cherche pas à cacher leurs actions sous une onction morale. Vous les faîtes chier, ils vous mettent un coup de tronche, la messe est dites et vous vous excusez .
                                C’est simple et sans appel.
                                Si ça dégénère, ce ne sera pas de ma faute, mais bien de la votre, par votre aveuglement et votre entêtement. Le communautarisme est déjà implanté, et ne serait ce que pour cette seule raison, l’immigration doit être réévaluée à sa juste mesure.
                                Je ne juge pas les individus, ni sur leurs actes, ni sur leurs couleurs, je pèse le problème au niveau global, et il y a assez matière à débat sans vous suivre dans vos phantasmes.
                                Pensez ce que voulez, mais si réellement, vous êtes le gentil et moi le méchant, payez vous le luxe de l’honnêteté dans vos attaques scripturales.


                              • décurion 27 septembre 2009 12:04

                                « Entièrement d’accord avec le matou ; mais c’est bizarre, je ne peux pas plusser ?????
                                Je le fais donc moralement, plutôt deux fois qu’une ! »

                                @ Sisyphe,

                                Il est évident que de votre part c’est bien le minimum. Il est même étonnant que vous n’ayez pas été le premier à venir me pourfendre, en paiement de mes propos hérétiques.
                                Sisyphe, infatigable et ardent défenseur, de la veuve, de l’orphelin et de l’immigré, cette posture, vraiment, vous sied à merveille, et je vous admire, pour votre probité, pour votre persévérance, pour vos positions désintéressées.
                                Et lorsque cette veuve, cet orphelin, cet immigré, se commet avec les ignobles, salops, collabos, pourris, hors la loi, outrecuidants rongeurs de vos droits d’auteurs, qu’elle crève-coeur ce doit être pour vous de constater que les défenseurs soient les victimes des victimes que l’on défends.Et combien, vos insultes nécessaires et justifiées se font douces pour ces brebis perdues ! Qu’elle douceur dans le geste auguste, qui les rejette hors du club fermé des gentils, qui sont désolés, mais n’y peuvent rien.
                                « Le doit d’auteur, tu respecteras ! »
                                Peut on dire que la générosité envers autrui, s’arrête là ou commence, son intérêt personnel ? Est ce sur ce postulat que nous devons fonder notre humanisme ?
                                Oui, mais les chômeurs, les sdf, les rmistes, les smicards, les retraités, qui ne veulent que vivre en paix, dans une apparente tranquilité, et n’ont rien d’autre à gagner, sont ils définitivement chassés de l’Eden Sisyphien.
                                Hélas, tout est à craindre !


                              • Le matou 27 septembre 2009 13:10

                                Rassurez vous je n’ai aucun fantasme en ce qui vous concerne... J’ai peut-être surinterprété certains de vos propos... Mais vous dites là :
                                ’’Il y a une énorme différence à défendre face à ce qui vous parait une injustice, un individu que vous connaissez et estimez , et soutenir globalement un groupe en refusant de voir que leur présence est source d’une injustice imposée et blamâble.’’

                                Du coup comment faîtes-vous pour les individus que vous ne connaissez pas (et donc ne pouvez pas estimer). Vous les jugez d’après ’’leur groupe d’appartenance’’, c’est à dire leur origine, et vous dites par exemple, il est de telle origine donc il peut ou il ne peut pas s’intégrer à la société française. Et vous définissez comme cela une politique d’immigration que selon vous il faudrait appliquer. C’est du moins ce que je déduis de votre raisonnement en vous lisant. Si ce n’est pas ce que vous avez voulu dire, alors pouvez-vous développer ? Merci.

                                ’’Le communautarisme est déjà implanté’’
                                Nous sommes d’accord. Les questions sont donc :
                                -Une société non communautariste est-elle possible ?
                                -Si oui, cela aide-t-il de se montrer toujours soupçonneux à l’égard des membres de certaines communautés pour lutter contre ce phénomène ? Et d’amalgamer toujours toute une population avec juste une partie d’entre elle ? Par exemple une réflexion très courante que je lis (je ne parle pas pour vous) après un crime commis par un ’’jeune’’ pour reprendre la terminologie journalistique, est : ’’pourquoi ils ne donnent pas le nom ?’’ Pensez-vous que cette information apporte quoi que ce soit d’utile ? Et que cela peut aider à apaiser les tensions qui peuvent exister dans certains quartiers ?

                                Dernier point, s’il vous plaît ne caricaturez pas mes propos. Et je ne suis pas manichéen.


                              • décurion 27 septembre 2009 14:16

                                Lorsque vous me prêter des sentiments, que je n’affiches pas dans mes écrits, comme la haine, cela relève du phantasme que vous le vouliez ou non. Si vous approuvez l’auteur qui estime que le cout de l’immigration est un phantasme et non une réalité, alors vous phantasmez également avec lui.
                                Et je le dis, vous avez parfaitement le droit d’avoir des phantasmes, mais pas celui de me les reprocher.
                                Savez vous sur quoi s’est basé, un collègue tunisien pour juger son frère, que nous avons trouvé, embauché dans la boite. alors que nous rentrions de déplacement : Ses poings ! Il lui a mis une raclée en le menaçant de lui pourrir la vie, s’il ne rentrait pas à la maison (en Tunisie). Et pour cause, il n’avait pas financé des études et un CAP, pour que ce petit con vienne faire le manoeuvre en France. Il a fait mieux, il m’a montré les immigrés d’un certain âge, en me disant : « Tu vois ces chibanis, ce sont des enculés, des menteurs, et ils mériteraient qu’on les égorge comme le mouton »
                                Explication :
                                Ces immigrés qui viennent en France faire fortune, sont condamnés à masquer leurs échecs, et ils se font prendre en photos, devant l’entrée d’une villa, un bras propriétaire sur une voiture de luxe, à coté d’une belle poupée.Chaque année, il raconte leur réussite au village, devant le petit Salah, qui délaissera tout pour atteindre une France ou les supermarchés sont gratuits, pour finalement se retrouver à faire un travail ingrat, si ce n’est à manier des produits toxiques.
                                La différence entre vous et moi, c’est que je suis un homme de conviction, et vous un homme de position. Vous défendez le camp de la vertu, sans aller au delà des apparences, je me fous des apparences, et je « suis » sans chercher à paraitre devant les autres.
                                Pour les gens que je ne connais pas, il y a le droit et la raison. Faut il rendre justice à 3 millions de personnes contre 59, ou à 59 millions contre 3 ?
                                Vous êtes arqueboutés, sur la défense de 3 millions d’individus contre 59. Si c’est votre droit, j’ai celui de prétendre au contraire.
                                Et si votre position étaient empreintes d’un paternalisme colonial ? Y avez vous songé ? Parce qu’après tout votre position sur la nature des immigrés, sur leur besoin, sur notre capacité à résoudre chez nous, leurs problèmes, a bien les mots, les buts, les excuses du colonialisme et son arrogance aigu qui ne supporte aucune vélléité de contradiction.
                                Et je ne vous caricature nullement, et c’est bien vous qui me reprochez, des actes et des propos, sans toutefois me les attribuer, ce qui est un très net progrès.
                                Et pour finir, s’il était possible de rendre justice à 59 millions d’individus ici, et à trois millions, chez eux ?
                                Seulement, pour l’envisager, il faudrait déjà être capable d’élargir son champ de vision, au lieu de chercher des poux dans la tête du voisin.


                              • Le matou 27 septembre 2009 21:00

                                "Si vous approuvez l’auteur qui estime que le cout de l’immigration est un phantasme et non une réalité, alors vous phantasmez également avec lui.« 

                                Ce n’est pas ce que dit l’auteur. Mais je n’ai pas dit que j’approuvais l’auteur. Je n’ai pas calculé le »coût de l’immigration« si c’est ce que vous voulez savoir. Et je ne vais pas perdre mon temps à essayer de le faire. Je faisais par contre une comparaison historique pour rappeler des évidences, que certains ont tendance à oublier.
                                Pour ma part, je considère ce genre de calcul de »coût financier de l’immigration« (réalisé par contribuables associés) complètement à côté de la plaque.

                                 »La différence entre vous et moi, c’est que je suis un homme de conviction, et vous un homme de position. Vous défendez le camp de la vertu, sans aller au delà des apparences, je me fous des apparences, et je « suis » sans chercher à paraitre devant les autres.« 

                                C’est celaaa, ouiii....
                                Et après vous m’accusez de fantasmer... Je vous laisse à vos illusions sur les autres... et sur vous-même...

                                 »Pour les gens que je ne connais pas, il y a le droit et la raison. Faut il rendre justice à 3 millions de personnes contre 59, ou à 59 millions contre 3 ?« 

                                Ah bon. Donc maintenant vous revenez encore à votre logique communautariste qui consiste à choisir en fonction de l’appartenance ethnique.

                                 »Vous êtes arqueboutés, sur la défense de 3 millions d’individus contre 59.« 

                                3 millions contre 59 ? Désolé mais je ne vous suis pas sur ce terrain glissant.

                                 »Et si votre position étaient empreintes d’un paternalisme colonial ? Y avez vous songé ? Parce qu’après tout votre position sur la nature des immigrés, sur leur besoin, sur notre capacité à résoudre chez nous, leurs problèmes, a bien les mots, les buts, les excuses du colonialisme et son arrogance aigu qui ne supporte aucune vélléité de contradiction.« 

                                Oui mais bien sûr évidemment, suis-je bête ! Imaginer un monde où les gens auraient la liberté de s’installer là où ils le souhaitent, c’est du paternalisme colonialiste. Heureusement que vous êtes là pour m’éclairer.

                                 »Et pour finir, s’il était possible de rendre justice à 59 millions d’individus ici, et à trois millions, chez eux ?"
                                Vous parlez de quels 3 millions là ? Des 3 millions qui vivent et sont installés en France, parfois avec des enfants nés en France ? Si c’est le cas, sachez qu’ils sont déjà chez eux, par définition.
                                Du coup nous sommes d’accord, je pense comme vous qu’il est possible de rendre justice à 59 + 3 = 62 millions d’individus ici en France. smiley

                                Pour finir je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas, donc vos jugements de valeur, gardez-les vous. D’autant que votre témoignage était intéressant, voilà je vous le dis.


                              • décurion 27 septembre 2009 22:03

                                Reprenons.

                                Sur le phantasme :
                                "

                                Ce n’est pas ce que dit l’auteur. Mais je n’ai pas dit que j’approuvais l’auteur."
                                Le phantasme, est dans le titre de l’article. Je conteste l’auteur, tu me contredis.
                                CQFD : tu approuves l’auteur !
                                Le reste est à l’avenant.
                                62 millions d’habitant en France. 3,2 millions d’immigrés. Ce sont des chiffres. Il n’y a pas de communautarisme, juste des nombres à apprécier.
                                Si tu veux pas être juger, ne juges pas les autres !
                                Que t’imagines tu ? Que tu peux m’apostropher, me dire ce que tu veux, et que je vais plier sous une culpabilisation orchestrée. Je ne fonctionne pas comme ça. Je ne suis pas parfait, loin s’en faut, mais j’ ai l’avantage de me connaître, de savoir ou j’en suis, et d’avoir les idées clairs.
                                Si on me parle, je réponds. Si on m’insulte, j’insultes, et si on m’agresse, je me défends, jusqu’à la limite de mes moyens.
                                Et je ne prétends convaincre personne, je témoigne, sans plus. Je suis comme la sentinelle dans la tranchée, je veux que l’on sache que je suis là.
                                Imaginer un monde, ou chacun pourrait s’installer là ou il veut, est une utopie, au sens second du terme, un doux rêve d’illuminé. Vous confirmez mon jugement précédent, vous êtes un homme de position. Vous militez pour un monde qui ne peut exister qu’ en rêve. Allez par la pensée, ou avec un logiciel au bout de votre utopie, et vous verrez qu’elle n’est pas complémentaire avec les autres exigences de la vie en société, et tout au contraire, s’oppose.
                                Finalement, le plus dommageable dans tout ça, c’est que vous perdiez votre temps, et le mien, dans des discussions inutiles, puisque votre utopie est à la fois irréalisable, et inacceptable.

                                ps : le tutoiement est venu naturellement, et j’ai pas envie de reprendre.


                              • Le matou 27 septembre 2009 22:38

                                Très bien puisque le tutoiement t’es venu naturellement et que tu ne veux pas prendre la peine de te reprendre, je ne vais pas me priver.

                                « Imaginer un monde, ou chacun pourrait s’installer là ou il veut, est une utopie, au sens second du terme, un doux rêve d’illuminé »

                                C’était plutôt ce genre d’accusation que j’attendais. Et j’étais sûr que tu la sortirais.
                                Malheureusement pour toi, je suis parfaitement conscient que ce n’est qu’une utopie. Et je sais très bien qu’il y a des limites. Mais vois-tu les limites que je vois ne sont pas les mêmes que les tiennes. Pour toi, l’Europe doit être une forteresse inaccessible. Pour moi, elle doit être capable d’accueillir des étrangers qui souhaitent y construire tout ou partie de leur vie.
                                C’est pour ça que je reprenais l’exemple des français qui partaient en Amérique. Les migrations humaines ont toujours fait partie de l’Histoire de l’Homme et en réalité c’est toi qui verse dans l’utopie en imaginant un monde où ces migrations seraient bloqués.
                                Tu pourras toujours mettre des barrières, construire des murs et installer des garde-chiourmes qui tirent à vue sur tout ce qui bouge comme font les Etats-Unis à la frontière avec le Mexique (j’oubliais, là-bas les garde-chiourmes sont de « simples citoyens », du moins c’est comme cela qu’ils se désignent, je laisserai chacun juger...), tu auras toujours des gens qui parviendront à entrer. La seule différence c’est que dans un cas, l’immigration est légale et ces gens ont une chance de réussir effectivement à construire leur vie en Europe, dans l’autre cas, elle est illégale, et ils vivront dans la peur et de petits boulots payés au noir, voire de trafics et d’activités illégales.
                                Donc si on résume, tu as le droit d’aimer les murs et les barricades, j’ai le droit d’aimer les ponts et les ouvertures. Et on ne discute pas des goûts et des couleurs, n’est-ce pas ? Voilà, ça te va comme ça ?


                              • décurion 27 septembre 2009 23:14

                                Mais, merde ! Tu fais chier.
                                A chaque commentaires, tu te ramènes avec des trucs que tu inventes.

                                Je te parles de la France, des français et des immigrés, dans la suite d’un article traitant du coût des immigrés comme étant un phantasme.

                                Alors ma haine des arabes, et mon racisme, et mes amalgames, et maintenant, les etats unis, les murs et les barrières, ça va bien, mais tu casses les couilles. Tu crois vraiment conduire un débat, en déplaçant la barre , à chaque intervention, tu te mets le doigt dans l’oeil.

                                Je te le dis comme je le pense, tu as un grain dans la tête, tu es mythomane, ou écrire t’ennivre, de toute façon, tu as un problème, et je ne suis pas payer pour te tenir un crachoir, alors ça va bien.

                                Quand tu seras capable, de me contester sur mes propos, et seulement sur les miens, je serais disponible . Dans l’attente, stoppons là.


                                Ps : j’ai deux moniteurs. Sur l’un je te lis, sur l’autre, je te réonds, et je ne risque pas de te confondre avec un autre.


                              • Le matou 27 septembre 2009 23:44

                                Ta réaction m’a bien fait marrer. Toutes tes insultes pathétiques, si tu imagines que ça me fait quoi que ce soit...
                                Enfin, bon autant s’arrêter là. Visiblement, tu ne veux pas chercher à comprendre, ou tu prends les choses trop à coeur. Quoiqu’il en soit, bonne nuit !


                              • décurion 28 septembre 2009 00:54

                                Je ne t’insultes pas, tu mes casses les couilles. C’est un fait.
                                Tu me colles des étiquettes, et tu prétends débattre. C’est toi, qui es insultant.
                                Débattrais tu , si à chaque commentaire je te surnommais différemment : Enculé, salope, connard, etc......
                                C’est pourtant ce que tu as fait, à chaque commentaire. J’ ai répondu, parce que je pense que tu es sincère dans ta position, mais ta défense (ou attaque) est malhonnête, et c’est lassant.
                                Tu agis sur ce sujet, comme les tenants de la VO dans le 911. Tu déplace le débat, sans approfondir les commentaires, et tu utilises les poncifs comme eux le conspirationnisme.
                                Et tu finis comme tu as commencé, en trichant sur les faits : En jouant les offensés.
                                Ce qui est faux, puisque si tu me casses les couilles, et que je renonces, tu as bien mérité de ton camps : Félicitation !


                              • frédéric lyon 26 septembre 2009 09:16

                                Il y a une réalité que tout le monde peut voir et qu’il s’agit donc de masquer au plus vite :


                                Les coûts financiers directs et les coûts financiers induits de l’immigration sont considérables. 

                                Ils se chiffrent par dizaines de milliards d’Euros et on les trouvent au milieu des déficits du budget de l’Etat, de la Sécurité Sociale, ou des caisses d’assurances chômage. 

                                A ces coûts financiers facilement mesurables, mais qu’on n’annoncera jamais publiquement, puisque les contribuables et les cotisants français attraperaient une crise de rage s’ils les connaissaient, il convient d’ajouter d’autres coûts et d’autres pertes qui sont plus difficiles à appréhender, mais qui n’en sont pas moins réels :

                                Comment calculer le coût que représente pour le pays l’augmentation de l’insécurité ou la ruine de l’Education Nationale ? 

                                Comment évaluer le coût pour la Santé Publique du trafic de drogue ? 

                                Comment évaluer le surcroît de dépenses que représente la construction de prisons supplémentaires, ou le surcroît de dépenses de justice et de police ? 

                                Comment évaluer le coût pour les finances publiques du travail au noir ? 

                                Etc.etc.

                                L’ensemble des coûts, pour nos finances et pour notre économie, de l’intégration non désirée et non sollicitée de populations qui ne doivent pas seulement franchir des océans pour s’installer chez nous sans autorisation préalable, mais qui doivent aussi sauter par dessus les siècles, des siècles d’efforts douloureux de civilisation et d’éducation, ce qui leur est mission impossible, doit être tout simplement effarant !

                                Ce n’est pas pour rien, soyez-en sûr, que tous les gouvernements d’Europe, quelle que soit leur couleur politique, cherchent à mettre un terme à cette invasion. Quelques spécialistes dans leurs administrations ont bien dû faire une évaluation plus ou moins précise de ces coûts, qu’ils ont montré discrètement aux responsables politiques, et depuis l’alarme sonne dans leurs oreilles au point de les rendre sourds !

                                La vérité est que nous ne sommes pas assez riches pour nous payer ça.



                                • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 09:38
                                  A Cavaillon, une petite cité à la violence endémique
                                  LE MONDE | 15.09.09 |

                                  Murs tagués, espaces publics dégradés, cages d’escalier ravagées, saleté repoussante, ascenseurs régulièrement bloqués - et cette odeur d’urine qui vous prend à la gorge dès que vous pénétrez dans les immeubles. Malgré sa taille réduite, à peine 2 200 habitants, la cité du Docteur-Ayme, à Cavaillon (Vaucluse, 25 000 habitants), ressemble aux quartiers les plus dégradés de la banlieue parisienne. Depuis un an, elle n’a rien à envier, non plus, aux cités les plus sensibles en termes de violence urbaine. « Un véritable chaudron », selon son maire, Jean-Claude Bouchet, député UMP du Vaucluse, qui a lancé un appel à l’aide auprès des ministres de l’intérieur et de la justice, fin août.

                                  Le contexte est extrêmement tendu. Une centaine de véhicules ont été incendiés dans la ville depuis le début de l’année, dont sept, par exemple, pour le week-end des 12 et 13 septembre. « On fait face à une recrudescence des incendies », constate le directeur départemental de la sécurité publique, Jean-Pierre Sola.

                                  Des dégradations ont visé la plupart des institutions présentes sur le quartier. Le centre médico-social a vu son portail enfoncé par un camion bélier qui a ensuite été incendié devant le bâtiment. La façade d’une banque a été partiellement brûlée. Le centre communal d’action sociale a subi des dégradations. Le poste de police municipale, incendié il y a plusieurs années, n’a jamais pu rouvrir. Du centre social, rasé il y a quelques années après de graves incidents, il ne reste que les marques au sol.

                                  Les violences n’arrêtent plus, rapportées chaque semaine par la presse locale. Un tir de fusil à plomb contre les pompiers en octobre 2008. Plusieurs nuits d’émeute en novembre 2008 avec des affrontements entre plusieurs dizaines de jeunes et la police, de nombreuses dégradations et l’incendie d’un drapeau tricolore. L’agression d’éboueurs en début d’année. Des violences contre des employés de l’office HLM, Mistral Habitat, qui disent désormais venir dans le quartier « la peur au ventre ». Des jets de pierres contre les forces de l’ordre. Et une hausse globale de la délinquance sur la ville de plus de 21 % au premier semestre. « Nous sommes dans une véritable confrontation qui porte sur la réappropriation des espaces publics, la crédibilité de l’action publique et le maintien de l’état de droit. Nous sommes à deux doigts de voir l’apparition de milices privées », alerte le maire dans son courrier aux ministres.

                                  Le quartier paie la faillite des politiques publiques, locales et nationales, depuis plusieurs années dans un contexte de chômage massif. La suppression du centre social, en particulier, a laissé une génération de jeunes sans encadrement en dehors d’une éducatrice spécialisée. La police comme la mairie évoquent un noyau dur d’une petite dizaine de jeunes adultes, rejoints, ponctuellement, par des adolescents. « Ceux qui s’excitent aujourd’hui sont ceux qui n’ont eu aucune prise en charge depuis quatre ans. Cette génération-là a mis le bordel au collège et maintenant, c’est dans la ville », explique un intervenant en demandant à rester anonyme. « C’est un quartier qui a été complètement abandonné. Les habitants se sentent délaissés par les institutions », ajoute Ahmed El Asri, 22 ans, président d’une des deux seules associations actives dans la cité.

                                  De manière incompréhensible, la ville est passée au travers des opérations de rénovation urbaine. Une tour, la plus dégradée, devait être détruite, deux autres devaient être raccourcies et rénovées. Sauf que, pour d’obscures raisons administratives, Cavaillon ne figure pas sur la liste finale des sites retenus. « Dans l’attente de la rénovation urbaine, notre politique a été de différer les travaux pour ne pas investir dans un immeuble qu’on allait démolir », se justifie le directeur de Mistral Habitat, Lucien Stanzione, en disant comprendre la colère des habitants, mais en accusant la mairie de ne pas avoir su mener les négociations avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Laquelle mairie accuse l’office HLM d’avoir arrêté les opérations d’entretien et de réhabilitation.

                                  La cité se retrouve ainsi au milieu d’un conflit politique entre la municipalité de droite et l’office HLM départemental tenu par la gauche. « Dès que tu demandes quelque chose au bailleur, ils te disent que c’est la mairie. Dès que tu demandes à la mairie, ils te disent d’aller voir les HLM », se désole Ahmed El Asri qui attend toujours, par exemple, que le bailleur social installe des portes d’entrée dans le local où il souhaiterait mettre en place du soutien scolaire.

                                  S’ajoute la problématique de l’emploi, très sensible dans un quartier où un actif sur deux ne travaille pas. Des jeunes ont agressé les agents de l’office HLM, extérieurs à la cité, en les accusant d’occuper des emplois qui auraient dû, d’après eux, leur revenir. Beaucoup critiquent également les promesses d’embauche non tenues, selon eux, par le maire durant sa campagne électorale.

                                  Les problèmes de sécurité ont tendu les rapports entre le quartier, où vivent essentiellement des familles d’origine maghrébine, et le reste de la ville. Dans une commune où le Front national a obtenu jusqu’à 30 % des voix en 2002, et encore 20 % en 2007, la question de « l’intégration » revient régulièrement. Les jeunes se plaignent d’être victimes de discriminations à l’entrée de boîtes de nuit ou pour installer leurs commerces en centre-ville.

                                  Le maire, lui, évoque la « concentration de population étrangère » et « une seconde génération avec des difficultés d’intégration avérées », parmi les facteurs de tension. « Les gens en ont marre. Nous ne sommes pas dans une zone de non-droit », s’agace Jean-Claude Bouchet en visant les incivilités des jeunes des quartiers. Même si les faits restent isolés, il perçoit des risques de dérives plus graves. « Des employés municipaux ont reçu des déchets lancés d’une tour. On leur a crié : »Putain de Français, continuez à nettoyer notre merde !«  », raconte l’élu. Sur un des murs de la cité, une main anonyme a écrit le traditionnel : « Nique la BAC ». Mais a ajouté « On tire o ponpe », dans une orthographe hésitante, pour menacer de tirer au fusil à pompe sur les policiers.

                                  Luc Bronner

                                  • abdelkader17 26 septembre 2009 09:56

                                    @Courouve
                                    alors on fouille désormais les poubelles du net,quant on fait la promotion des torchons de houellebecq on peut aller de l’avant.


                                  • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 09:59

                                    Le Monde, poubelle du net ?


                                  • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 10:04

                                    Sur cette question, on peut lire Malika Sorel
                                    Le puzzle de l’intégration
                                    Mille et une nuits - 2007


                                  • abdelkader17 26 septembre 2009 10:10

                                    @Courouve
                                    le quotidien vespéral des marchés c’est tout de même ce que c’était lors de sa fondation,il participe de l’alignement idéologique avec une servilité qui frise la soumission.


                                  • abdelkader17 26 septembre 2009 10:19

                                    @Courouve
                                    qu’est ce qu’elle raconte cette Malika ?



                                  • sheeldon 26 septembre 2009 11:51

                                    bonjour

                                    a Claude Courouve

                                    non le monde n’est pas qu’une poubelle du net , vous pouvez aussi vous torchez le cul en version papier avec !

                                    quand a votre lien vers malika sorel , n’est-ce pas cette dâme qui vient d’être propulsée au haut conseil a l’intégration par les bons soins de sarkozy ?

                                    cordialement


                                  • sisyphe sisyphe 26 septembre 2009 23:06

                                    @ monsieur Courouve :

                                    extrait de votre copié/collé d’article :

                                    Le quartier paie la faillite des politiques publiques, locales et nationales, depuis plusieurs années dans un contexte de chômage massif. La suppression du centre social, en particulier, a laissé une génération de jeunes sans encadrement en dehors d’une éducatrice spécialisée. La police comme la mairie évoquent un noyau dur d’une petite dizaine de jeunes adultes, rejoints, ponctuellement, par des adolescents. « Ceux qui s’excitent aujourd’hui sont ceux qui n’ont eu aucune prise en charge depuis quatre ans. ..."

                                    Donc, aucun rapport direct avec l’immigration, mais bien avec la politique (ou l’’absence de politique) sociale menée par les gouvernements successifs qui ont supprimé tous les relais sociaux, et aggravé le chômage : CQFD


                                  • oncle archibald 26 septembre 2009 10:51

                                    Rien n’ennuie autant Abdel 17 que les faits rapportés sans aucun jugement .. Il ne peut même pas vous traiter de putain raciste suppot du complot américano-sioniste, et donc il n’a plus rien à dire ...


                                    • abdelkader17 26 septembre 2009 11:19

                                      @Oncle archibald
                                      vous vous délectez de faits divers ça vous regarde moi j’ai d’autres chats à fouetter.


                                    • oncle archibald 26 septembre 2009 11:36

                                      Abdel 17 : Impossible de qualifier de « faits divers » un comportement délictueux quotidiennement répété .. C’est un problème de société que nos gouvernements successifs quelle que soit leur couleur politique se gardent de traiter puisque finalement c’est leur fond de commerce …

                                      Et que vous ayez d’autres chattes infidèles à fouetter ne me surprend guère …


                                    • foufouille foufouille 26 septembre 2009 10:55

                                      l’immigration est un epouvantail comme le pen
                                      le seul ennemi est l’etat et ses ploutocrates
                                      meme si le pen a vu juste, il a pas compris les vrais causes
                                      delocalisation = plus d’usines pour les mains calleuses
                                      contrat aides = plus de cantonniers
                                      exonerations de charges = moins de cotisations
                                      deplacements des flics de banlieue vers les quartiers des classes moyennes, refus de se deplacer pour toucher une « prime » en cas de grosse affaire, main courante au lieu de depot de plainte === insecurite


                                      • ykpaiha ykpaiha 26 septembre 2009 11:33

                                        Le cout de l’immigation surtout celle apparue depuis 30 ans et de l’idealisme beat n’est pas que financier.
                                        Le cout social et de societé est incommensurable, de plus vous omettez, sciemment peut etre, les chères très cheres associations, prompts relais décadents de la « metamorphose » imposée a nos modes de pensée et cultures.
                                        Le tout pour un echec irrémediable ou, comme on commence a l’entr’appercevoir, tout le monde est perdant.


                                        • oncle archibald 26 septembre 2009 11:46

                                          Le fait que les quatre posts les « mieux cotés » soient émis par Abdel 17 et Fouadraisin sont la preuve éclatante du nombre de « trolls » payés à « plussser » et « moinsser » toutes les contributions sur les sujets sensibles ..

                                          Nous sommes bien sur Islamovox et il devient de plus en plus difficile de débattre sereinement sur cette « agora » virtuelle, certains se faisant un devoir de l’empecher ... Il est loin le temps des vrais échanges d"idées sur ce site. 

                                          • oncle archibald 26 septembre 2009 11:51

                                            allez encore un essai après censure .. je disais donc qu’il est curieux d’observer que les quatre commentaires les plus cotés apparaissant en tête des posts soient le fait de deux auteurs, Abdel 17 et Fouadraisien, qui expriment des idées qui sont certainement très minoritaires et dont le sectarisme « pro-islamiste » est bien connu... Cela laisse supposer le nombre de « trolls » qui viennent ici « plusser » systematiquement certains contributeurs lorsque le sujet est « sensible » ..

                                            Et je regrettais le temps, qui me parait bien lointain maintenant, ou il était possible d’echanger des idées sur ce site d’une façon courtoise et constructive ...

                                            • abdelkader17 26 septembre 2009 11:59

                                              @oncle
                                              aujourd’hui vous avez des contradicteurs pas des moutons qui abondent dans votre sens.


                                            • Bulgroz 26 septembre 2009 11:53

                                              Je signale en passant que dans les études de recensement et d’évaluation (Insee, Ined) de l’immigration en France, un gugus comme Youssouf Fofana ne tombe pas dans la catégorie des émigrés (de ceux qui enrichissent la France donc).

                                              Youssouf Fofana est un Français de souche comme vous et moi.

                                              On est sauvé, Fofana n’est pas à mettre au débit « de ces chances pour la France ».

                                              On imagine aussi ces frêles personnes chargées des enquêtes se pointant dans une barre de HLM, parvenant à en franchir l’entrée sans dommages (merci Messieurs les dealers de me cracher dessus, c’est pour une enquête !!) et demandant innocemment si les vingt femmes en boubou présentes dans chaque appartement visité y résidaient et si elles ont toutes les papiers permettant de les catégoriser de manière précise.


                                              • abdelkader17 26 septembre 2009 11:53

                                                @Oncle archibald
                                                ne vous concentrez pas sur les votes qui n’ont aucune signification, mais sur le contenu de pensée et les arguments de vos contradicteurs,nous ne sommes pas à l’école pour attendre une récompense.
                                                islamovox qu’est ce que ça veut dire ?c’est vous qui revenez toujours à la religion, c’est évident l’islamophobie est votre fond de commerce.


                                                • oncle archibald 26 septembre 2009 12:19

                                                  Ce sont toujours les simples constatations qui vous ennuient le plus Abdel 17 !


                                                • Bulgroz 26 septembre 2009 12:01

                                                  Aide Médicale de l’Etat (AME) gratuite pour sans papiers depuis 2000. 

                                                  500 Millions Euros/an

                                                  L’Igas et l’IGF reconnaissent un manque de contrôle :

                                                  • pas de photo sur les attestations des bénéficiaires
                                                  • prise en charge des fécondations in vitro

                                                  La France aide les sans papiers à se reproduire !!!!

                                                  • manusan 26 septembre 2009 12:31

                                                    La bande des martyrs bourgeois vous voulez dire.


                                                  • manusan 26 septembre 2009 12:28

                                                    L’immigration, c’est un investissement sur le long terme impossible à chiffrer sur une année.

                                                    Mais au bout de 3 générations, oui, on peux faire un bilan.

                                                    Abdelkader17, je vous laisse conclure.


                                                    • abdelkader17 26 septembre 2009 13:50

                                                      @manusan
                                                      l’invasion est réussit hahahaha.


                                                    • oncle archibald 26 septembre 2009 14:14

                                                      invasion réussie mais progrès en orthographe restant à faire ..


                                                    • manusan 26 septembre 2009 14:48

                                                      pour l’orthographe, il faut attendre 5 générations, minimum.

                                                      c’est du très très long terme.

                                                      On aurait plus vite fait de se mettre à l’arabe.


                                                    • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 12:47



                                                      très drôle Calmos. n’utilise pas les povres et humiliés immigrés que ns sommes à ton secours.

                                                      résiste mon vieux, ou alors assume et défends la société que tu souhaites.

                                                      ps. le petit papier ( parce qu’il faut tjrs commencer tt doucement avec ces sujets ) de M. Kessous , paru ds le Monde le 23 sep, fait parler de lui. c’est peut -être le bon angle d’attaque .....mais bon il est devenu presque impossible de défaire ts les effets néfastes dus aux cent milles papiers parus depuis sur la burqua, Mahomet et autres arabesques.

                                                       



                                                      • Senatus populusque (Courouve) Claude Courouve 26 septembre 2009 13:41

                                                        Comme l’a magnifiquement expliqué ce matin sur France-Culture Malika Sorel (dans Répliques), la « discrimination positive », qui rend cetains étrangers prioritaires dans certaines situations, est en fait une discrimination à l’égard des Français de souche ; « Français de souche » ; je sais que cette expression va déplaire ;

                                                        J’appelle Français de souche, ou Français républicain, le Français d’origine européenne, qui n’a pas d’appartenance communautariste primant sur son attache à la nation française.


                                                      • abdelkader17 26 septembre 2009 13:48

                                                        @Courouve
                                                        réplique l’émission de l’ultra sioniste finkielkraut,si il y a bien une communauté prioritaire qui profite de la discrimination positive c’est bien la sienne.


                                                      • baska 26 septembre 2009 16:58

                                                        « j’appelle français de souche, un français républicain, le français d’origine européenne, qui n’a pas d’appartenance communautariste primant sur son attache à la nation française » Si on suit la logique de courrove, un bulgare naturalisé depuis un mois est un « français de souche » alors qu’un arabe ou « asiatique » né en France issu d’une famille établie en métropole depuis plusieurs decennies serait un métèque. C’est du racisme pur et simple, de la hiérarchisation de races et de cultures !
                                                        Courrove, il est utile de vous râfraichir un peu la memoire : un français est un individu qui possède la nationalité française et un étranger est quelqu’un qui ne la possède pas, tout simplement. Donc, arrêtez de remettre en question le fragile modèle d’égalité républicain !Quant à l’expression « français de souche », je n’ai pas la même définition que vous. En effet, selon l’institut national d’études démographiques le « français de souche » est celui qui n’a pas au moins un de ses 4 arrières-grands-parents immigrés.
                                                        Vous n’êtes pas sans savoir que la France est dirigée par un type qui n’est pas de « souche », doit-on le virer ?


                                                      • armand armand 26 septembre 2009 23:06

                                                        Pasou,

                                                        Ce que vous décrivez est exactement le cas dans mon quartier - tous les logements sociaux vacants sont décernés en priorité aux deuxièmes et troisièmes femmes de familles polygames maliennes, dans le but, certes louable, de leur donner leur indépendance. Mais cela se fait systématiquement au détriment de dossiers français, dont les demandes remontent des années en arrière, et qui souvent appartiennent à des familles qui habitent le quartier depuis plusieurs générations.
                                                        De plus, l’afflux de ces familles nombreuses (20 enfants de plus dans un seul petit immeuble) entraîne de graves nuisances. Chez mes voisins immédiats, les deux fils aînés sont déjà passés par la case prison, le troisième, après plusieurs délits, encore mineur, en prend le chamin. Dans le meilleur des cas, ces familles vivent en vase clos, dans le pire des cas, elles se comportement comme en territoire conquis.

                                                        Pour couronner le tout, pour dégager des appartements libres à leur intention, les fameux surloyers Boutin ont déjà chassé plusieurs familles françaises. De là à éprouver une sensation de ’nettoyage ethnique’ - certes non intentionnel - il n’y a qu’un pas.

                                                        Il n’y a que trois moyens pour contrer ce phénomène : disséminer ces personnes dans toute la région. Seul problème, soutenues en cela par les assocs, elles insistent pour rester au centre de la région parisienne ; arrêter une politique nataliste coûteuse et psychologiquement néfaste en plafonnant les allocs à trois enfants, par exemple ; ou bien, plus drastique (et impossible, en l’état actuel de la législation) réserver les logements sociaux, en priorité, aux nationaux.


                                                      • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 13:20

                                                         «  »« mélanges de races qui sont catastrophiques d’un point de vue »qi moyen de la nation »«  »


                                                        bah vu le tient on ne peut que remonter la moyenne nationale.


                                                        • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 13:24

                                                          ......... le tien...........


                                                          • Sam Peckinpah 26 septembre 2009 14:49

                                                            ....Et le coût de l’excision en France ?? mon pauvre « prospero »....
                                                            l’excision, c’est les méchants français de souches racistes qui excisent leurs petites filles peut-être ?? 

                                                            ton Pseudo !! ..... tu n’est vraiment pas au niveau d’un prospero.

                                                            Prospero’s Books (1991) http://www.imdb.com/title/tt0102722/

                                                            « Quand je vois le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), la LDH (Ligue des droits de l’homme), ou la Ligue de l’enseignement, tentés d’accepter l’excision comme une pratique culturelle, je prends conscience que ce ne sont pas ces gens-là qui vont m’aider à être libre. »

                                                            Sihem Habchi, présidente de Ni putes ni soumises (source)


                                                            • ELCHETORIX 26 septembre 2009 15:26

                                                              C’est simple , il y a trop d’immigrés dans notre pays ; il n’y a qu’à voir le nombre de ces communautés dites minoritaires sur la plupart des marchés des grandes et moyennes villes de FRANCE . De plus , dans le secteur primaire et secondaire , les emplois disparaissent ( les délocalisations et faillites ) , il y a donc plus besoin de main d’oeuvre pour continuer à faire tourner la « machine du profit ».
                                                              J’ ajouterai qu’étant allé en ORANIE , que dans certaines bourgades les églises sont transformées en mosquées.
                                                              En FRANCE , la communauté musulmane peut construire leurs mosquées , donc nous n’avons pas de leçons de morale à recevoir de personne qui nous voient toujours comme des colonisateurs .
                                                              D’ailleurs , ceux qui sifflent LA MARSEILLAISE , doivent quitter notre pays , surtout ceux qui coûtent à la communauté nationale :les délinquants , les chômeurs professionnels , les familles multiparentales (plusieurs femmes),leur taux de natalité élevé ( à ce sujet les allocations familiales devraient être à revoir avec la surpopulation + la détérioration de l’envirronement , etc..) .
                                                              Mais , bien sûr , nos « dirigeants » laissent faire , car , comme celà , le coût de la main d’ouvre est tirée vers le bas .


                                                              • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 15:30

                                                                Elchetorix, on te siffle


                                                              • ELCHETORIX 26 septembre 2009 16:07

                                                                Rien à foutre , selon le site contribuables.org , cité par snoopy86 , l’immigration coûte en gros 36,406 milliars d’euros , alors fouad vous la fermez , vous êtes un poids financier très lourd pour la nation française .
                                                                C’est un spécialistedes migrations Mr jean-paul GOUVERITCH qui en a fait la démonstration , sur le site indiqué par snoopy86.
                                                                donc , vous feriez mieux d’être discret , et inaudible dans ce pays d’accueil.


                                                                • ELCHETORIX 26 septembre 2009 16:57

                                                                  Celà ne saurait tarder , car moi-même je serai plus du coté humaniste de la civilisation humaine , donc contre les multinationales et autres ; on ne peut plus dire être de « gauche » car, cela ne veut plus rien dire .
                                                                  Mais trop,c’est trop , ce comportement de ces « minorités » devient très destabilisant pour nos sociétés et , donc il va falloir revoir la politique « d’accueil » , le plus humainement possible.
                                                                  Pour les récalcitrans ou les « profiteurs »,et leur porte-voix , pas d’état d’âme ;
                                                                  qu’ils aillent améliorer le sort de leur pays respectifs.
                                                                  Pour précisions je ne suis encarté dans aucun parti , surtout de droites.


                                                                  • baska 26 septembre 2009 17:21

                                                                    C’est qui le « on » rastaquouère ? Qui es-tu pour parler au nom des autres ?
                                                                    Le post ne parle pas de la Roumanie, pays que tu squattes. Alors, tais-toi pauvre petit sioniste !


                                                                  • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 17:14

                                                                    @ Passou et Elchetrorix

                                                                    chers compatriotes,

                                                                    j’ai une bonne nvelle .enfin on se comprend. Pour le gd soir, n’oubliez pas si vs avez des femmes et des enfants d’en prendre le plus gd soin. Laissez-les-nous. 

                                                                    à propos du poids financier des immigrés. Oui il faut l’ avouer, car je m’étonne des propriétés que nos parents ont réussi à acquérir au bled. Un patrimoine non négligeable.

                                                                    Merci


                                                                    • ELCHETORIX 26 septembre 2009 17:25

                                                                      TANT FAIS PAS FOUAD , nous ne sommes pas des lâches .
                                                                      Pour le grand soir , nous verrons , mais sache que les femmes et les enfants chez nous , ne sont pas un butin .De plus , elles ne donnent pas leur part aux chiens , voire JEANNE D’ARC et les anglais.


                                                                      • ELCHETORIX 26 septembre 2009 17:28

                                                                        CE n’est pas ELCHETRORIX , mais ELCHETORIX , tu connais guevara de la senna et vercingectorix , 2 grandes figures de combattants ?


                                                                        • fouadraiden fouadraiden 26 septembre 2009 17:55

                                                                          dis , tu crois que ta psy de gonzesse a étudié le cas des noirs qui sont dans les prisons européenne et leur mal à s’insérer ?


                                                                          qui sait une piste , peut être un rapport est-il à établir entre la religion vaudou et tous vos noirs incarcérés.

                                                                          comique va


                                                                          • frédéric lyon 26 septembre 2009 18:26

                                                                            L’étude de ce psychologue Danois est très intéressante et de nature à dépassionner un débat que Fouad cherche à envenimer par ses provocations, car il n’a aucun argument rationnel à nous proposer.


                                                                            Il faut :

                                                                            1) Mettre un terme à l’immigration en limitant la délivrance des visas de « tourisme » dans les pays d’émigration. La plupart des immigrants en situation irrégulière en Europe sont entrés légalement, munis d’un visa temporaire, et ils ont ensuite « oublié » de rentrer chez eux à l’expiration de leurs visas.

                                                                            2) S’assurer que tous les immigrés qui ont une immatriculation sociale, qui touchent des prestations sociales, qui inscrivent leurs enfants dans les écoles de la République entretenues par l’Etat, ou qui ont un logement subventionné par l’Etat, peuvent présenter un titre de séjour valide.

                                                                            3) Punir sévèrement les personnes privées qui fournissent des emplois ou des logements aux immigrés en situation irrégulière,

                                                                            4) Abolir l’application du « Droit du Sol » aux enfants nés en France de parents en provenance de pays qui appliquent strictement le « Droit du Sang ». 

                                                                            Appliquer le « Droit du Sol » à ces enfants revient à fabriquer des doubles-nationaux, et à fabriquer des familles dans lesquelles les parents ont une nationalité étrangère alors que leurs enfants, qui sont des bi-nationaux, ont aussi la nationalité française. 

                                                                            On aboutit ainsi à des situations ubuesques où les parents sont expulsables à l’expiration de leurs visas temporaires, tandis que leurs enfants ne le sont pas !

                                                                            5) interdire la bi-nationalité et retirer la nationalité française à ceux qui n’ont pas renoncé à leurs nationalités d’origine lors de l’acquisition de la nationalité française.

                                                                            6) Délivrer une carte unique, une « carte bleue » analogue à la carte verte américaine, à ceux qui ont un titre de séjour valide assortit du droit de travailler. Cette carte sera indispensable pour obtenir un emploi et un logement, s’inscrire dans les organismes sociaux et inscrire ses enfants à l’école. 

                                                                            Tous les émigrants français qui sont allés s’installer aux USA, au Canada, ou en Australie, connaissent ces procédures.

                                                                            Le problème n’est pas un problème de religion, ni de race, il est de s’assurer que tous les immigrants en Europe ont été autorisés à entrer et à demeurer légalement sur le territoire européen, ce qui est un des attributs de la souveraineté dans tous les pays du Monde. 

                                                                            • Le péripate Le péripate 26 septembre 2009 18:46

                                                                              Il y a parfois de vrais perles dans la littérature pseudo économique.

                                                                              Je ne sais pas pour les lycéens, mais le PIB étant par définition la somme des biens et des services créés en un an par l’ensemble des nationaux, il est difficile de comprendre pourquoi un déficit, une perte, serait à créditer au PIB. 1 torchon et 2 serviettes ne font rien.

                                                                              Probablement fier de son ignorance, l’auteur est même content que 27 milliards d’euros soient distribué, et feint de s’emerveilller que si ces 27 milliards n’étaient pas distribué (ou étaient payé par les immigrés eux-mêmes sous formes de charges quelle absurdité !), ils manqueraient à l’économie ! Bien sûr, comme tout socialiste convaincu que l’argent pousse dans les arbres, il a simplement oublié que ces 27 milliards ont été pris quelque part avant, qu’ils ont manqué à ceux qui les ont produits par leur travail.

                                                                              Un migrant qui s’installe et crée sa richesse par son travail ou son capital sera toujours un bénéfice pour le pays qui le reçoit. Mais le migrant uniquement motivé pour bénéficier de la solidarité socialiste et de l’Etat Providence amplifie les déséquilibres de la solidarité socialiste.

                                                                              Bon, peut-être que plus vite la ruine, plus vite le rétablissement. A vous de voir.


                                                                              • Yohan Yohan 27 septembre 2009 12:48

                                                                                La réalité est toute simple, l’immigré qui travaille crée des richesses. Celui qui vit des subsides de l’Etat providence (Caf, RMI etc...) et laisse ses enfants aller dans la délinquance (coût en éducation, justice) les dilapide. Les coûts cachés qui veut les voir ?
                                                                                 


                                                                              • décurion 27 septembre 2009 13:07

                                                                                "La réalité est toute simple, l’immigré qui travaille crée des richesses. Celui qui vit des subsides de l’Etat providence (Caf, RMI etc...) et laisse ses enfants aller dans la délinquance (coût en éducation, justice) les dilapide. Les coûts cachés qui veut les voir ? "

                                                                                Celui qui travaille subvient à ses besoins, sans forcement créer de richesses. Le pv que l’on vous colle sur le pare brise, provoque un transfert d’argent sans produire de richesses. Le manque à dépenser qui en résulte, diminue vos achats. Si la demande baisse , la production baissera.
                                                                                Résultat quantifiable : Un contractuel produit de la pauveré, qui n’est pas compensée par la rentrée fiscale à laquelle il participe.
                                                                                 


                                                                              • Annie 26 septembre 2009 20:02

                                                                                Si 87% pour cent ont la nationalité française, peut-on parler d’un problème d’immigration ? 


                                                                              • Annie 26 septembre 2009 20:17

                                                                                Vous auriez une définition de n’importe qui ? J’habite dans un pays étranger, mes enfants ont la double nationalité et je suis moins attachée à mon pays d’accueil que natal. La seule différence que je ne porte pas mon origine sur le visage. 


                                                                              • Annie 26 septembre 2009 21:22

                                                                                Il est évident que je ne peux être que sous l’influence de mon mari. Comment pourrait-il en être autrement ? Permettez-moi de vous dire que vous accumulez les stéréotypes.


                                                                              • Annie 27 septembre 2009 18:33

                                                                                L’humour au 2e degré vous est inconnu de toute évidence.


                                                                              • jaja jaja 26 septembre 2009 19:59

                                                                                Dans ce fil nos « libéraux » démontrent que s’ils encensent la libre circulation des capitaux il n’en est pas de même de celle des hommes. Leur conception tronquée de la liberté, teintée de nationalisme et de racisme primaire est à vomir !

                                                                                Mais à quoi bon intervenir ici dans ce cul de basse fosse qu’est ce fil... Ce que j’évite habituellement. Tiens j’ai oublié de plusser Abdelkader, Fouad, Baska etc.. Je me rattrape de suite...

                                                                                Les immigrés et leurs enfants, Français ou non, appartiennent aux classes populaires et ceux qui agitent même les menaces à leur encontre feraient bien de s’en souvenir. L’unité des exploités doit prodigieusement les titiller...

                                                                                En tous cas aujourd’hui, dans la vraie vie, se tient à Montpellier le Forum Social des Quartiers. Gageons que nos rascos gros bras vont hurler... Mais planqués derrière leurs claviers bien entendus...

                                                                                Changer cette société ne pourra se faire que si nous sommes tous unis, quelles que soient nos origines ethniques, croyances etc...


                                                                                • jaja jaja 26 septembre 2009 20:23

                                                                                  Pasou, l’es-tu toi même malgré ton pseudo ?


                                                                                • courageux_anonyme 26 septembre 2009 21:13

                                                                                  Drôle d’article, inutile de faire de savants calculs pour savoir si les immigrés coûtent ou pas à la société, on n’en veut pas (des africains), c’est simple !
                                                                                  Ils sont anxiogènes, revendicatifs, haineux, ils brulent nos voitures, violent nos filles, tabassent les médecins, tirent l’éducation nationale vers le bas (voir la journée de la jupe, voir le niveau du bac), font des émeutes, terrorisent les passager des trains, dégradent...
                                                                                  C’est simple, il faut stopper toute immigration africaine et retirer la nationalité des casseurs récidivistes avant de les expulser. Une fois le reste intégré à la population, on verra si on reprend l’immigration ou pas.


                                                                                  • miwari miwari 26 septembre 2009 21:23

                                                                                    Faites gaffes les gars, il y a kronfi la chienne qui se déchaine, la bave aux lèvres elle a enfin trouvé le sujet de son rêve faute de pouvoir en pondre un elle-même.

                                                                                    Fais gaffe kronfi il y a des Tziganes sur ta pelouse smiley


                                                                                    • moebius 26 septembre 2009 22:26

                                                                                       c’est tout caca par ici... et pour cause ce trés bon article à le mérite de remettre les pendules à l’heure


                                                                                      • armand armand 26 septembre 2009 23:15

                                                                                        Ceci dit, on pourra ergoter sur des phénomènes ponctuels (comme quand je parle de la situation dans mon quartier), il n’empêche qu’il n’y aurait aucun problème d’immigration si (dans l’ordre) :

                                                                                        1) L’éducation nationale faisait son travail - transmettant non seulement des savoirs mais aussi des valeurs, et un modèle de comportement et de langage compatibles avec la vie en société...

                                                                                        2) On trouvait encore du travail - en particulier, si le travail non qualifié n’était pas délocalisé massivement.

                                                                                        Autrement dit, on peut rêver...


                                                                                        • décurion 26 septembre 2009 23:26

                                                                                          3) des rapports fondées sur le respect mutuel, ce qui à ce jour n’a jamais été obtenu avec au moins une partie des immigrés.


                                                                                        • xa 26 septembre 2009 23:47

                                                                                          Je n’ai pas pris le temps de lire les commentaires précédents.

                                                                                          Juste une question : il s’agit d’une monographie des contribuables associés (dont la rigueur, comme souvent, laisse à désirer), qui :

                                                                                          1) date de mars 2008 !
                                                                                          2) dont on a parlé sur Avox 6 ou 7 fois déjà, dont la dernière fois il y a 2 ou 3 mois.

                                                                                          Est-ce que ca vaut le coup de faire un article sur un vieux rapport, déjà débattu de nombreuses fois ?


                                                                                          • ELCHETORIX 27 septembre 2009 00:17

                                                                                            OUI , il faut en parler et reparler, car payer des impôts en faveur de ces dégénérés qui ne respectent pas l’hospitalité de mon pays , me gêne énormément.
                                                                                            Il n’y a qu’à voir l’arrogance et la provoc de ce fouad .
                                                                                            J’aimerai bien voir son comportement face à TSAHAL.


                                                                                            • armand armand 27 septembre 2009 12:32

                                                                                              Plutôt que de s’envoyer des noms d’oiseau, l’interview du phychologue fourni par kronfi serait une bonne base de discussion, les faits n’étant pas discutables, seulement leur interprétation.

                                                                                              Juste quelques pistes :
                                                                                              la société française est-elle comparable à la société scandinave ? Origine des immigrés, ancienneté ? A titre d’exemple, les Scandinaves n’ont pas de contentieux colonial, mais en revanche il n’y a pas de lien linguistique.
                                                                                              Déjà les Scandinaves poussent à un tel point la société de la discussion, du consensus, de ’« l’introspection » que franchement (je vois déjà Fouad ricaner) je me suis dit que j’étais psychologiquement plus musulman que scandinave. En effet, je crois aux vertus d’une bonne colère ou d’une explication « virile » quand l’honneur est en jeu. Ce que mes amis appellent « faire mon Eddy Constantine ». Or ces reflexes me mettraient au ban de la société scandinave, semble-t-il.

                                                                                              Plaisanterie mise à part, le rapport à l’autorité y fait beaucoup. En France, quarante ans de persiflage et de dérision soixante-huitards ont sapé l’autorité alors même que la société est devenue tatillonne et contrôlée à l’extrême.
                                                                                              Les gens issus de sociétés traditionnelles ont subitement l’impression qu’on les brime... et en même temps qu’ils peuvent utiliser tous les interstices pour ’négocier’ leur illégalité.
                                                                                              Dans un échange d’il y a quelques mois Fouad m’avait écrit carrément que les incivilités de bandes je jeunes Maghrébins à Bruxelles leur vaudraient, au Maroc, d’être lynchés sur le champ.

                                                                                              De plus, les immigrés ne respectent que les sociétés... qui se respectent. Et qui mettent en scène ce respect, parfois même avec naïveté voire outrance. Les USA sont respectés par les immigrés qui y séjournent - même que ceux-ci sont plus patriotiques que bien d’autochtones. Pourquoi pas la France (ou l’Angleterre) ? C’est en cela que la « francité » devrait être autre chose qu’une simple formalité administrative saupoudrée de bons sentiments consensuels et parfaitement abstraits. Après tout, les Japonais font bien la distinction entre « NiPONjin » et « NiHONjin » - le ’vrai’ Japonais (dans son coeur) et celui qui ne l’est que par l’Etat civil.


                                                                                              • jaja jaja 27 septembre 2009 13:20

                                                                                                « Les gens issus de sociétés traditionnelles ont subitement l’impression qu’on les brime.. »

                                                                                                Armand vous qui vivez dans un quartier populaire vous avez dû remarquer qu’au fil des années ne restent plus dans les HLM que les plus pauvres d’entre les pauvres... Ceux qui l’ont pu sont partis ailleurs et la misère s’est retrouvée concentrée dans ces zones ghettoisées... dont les loyers sont d’ailleurs élevés, surtout au regard des services rendus et à la qualité de vie dans ces quartiers.

                                                                                                Et qui sont ces plus pauvres d’entre les pauvres sinon les immigrés et leurs descendants ?
                                                                                                Donc ce n’est pas qu’une impression de se sentir brimés quand il n’y a plus de boulot où alors seulement sous forme de contrats à durée déterminée, très mal payés, et ne permettant pas de vivre décemment.... Sans oublier les discriminations (bien réelles) à l’embauche.

                                                                                                Plutôt que de stigmatiser ces populations qui subissent une organisation inique et très inégalitaire de la société, il serait plus avisé de les aider à se battre contre l’injustice et le (mauvais) sort qui leur sont faits....

                                                                                                Pourquoi pas une grève générale des loyers dans les quartiers populaires ? (Je plains les huissiers)....


                                                                                              • armand armand 28 septembre 2009 00:08

                                                                                                jaja,
                                                                                                Certes, du plein emploi pour tous et, à mon avis, bien des problèmes disparaîtraient, mais la situation matérielle n’est pas tout.
                                                                                                Dans ma famille, l’arrière grand-mère, veuve d’imprimeur, vivait seule avec sept enfants (dont un qu’elle avait adopté) dans 50 m2 au coin de la rue Didot et de la rue d’Alésia (par un hasard extraordinaire, j’ai vu que l’appart était offert à la vente il y a quelques mois, le même...). Elle travaillait à la fois comme cantinière et ’dame pipi’ dans une brasserie. Aucun des enfants n’est devenu délinquant, au contraire, les filles dans lensemble ont fait de bons mariages, l’un des garçons est devenu directeur chez Hachette.
                                                                                                La pauvreté et l’exiguité des logements n’est pas fatalement une cause de délinquance. De plus, à l’époque (on est en 1910) on ne touchait pas un rotin d’alloc.

                                                                                                J’ai peur que l’aspect culturel (ou a-culturel) soit déterminant dans la délinquance de nos jours.
                                                                                                Les jeunes adoptent - même quand ils ne sont pas dans le besoin - des façons inspirées des ghettos U.S. en oubliant parfaitement que les jeunes Blacks qui se présentent à un emploi de nos jours, en Amérique, en rajoutent dans le style costume, cravate, politesse presque excessive.
                                                                                                J’ai dans mon voisinage des gamins issus de familles parfaitement unies qui adoptent systématiquement l’illicite comme mode de vie. En somme, s’ils ont le choix entre le légal et l’illégal, ils choisiront ce dernier.

                                                                                                Pour ajouter une pincée aux questions débattues (?) par kronfi et fouad, je dirais que traditionnellement chaque peuple a un rapport qui lui est propre à l’autorité, au travail, à l’éducation.
                                                                                                Les Asiatiques, même émigrés à l’étranger, sont toujours pris dans des structures auoritaires, souvent clandestines. Et traditionnellement ils insistent sur l’excellence à l’école. Mon voisin éboueur (à la retraite) se contrefout des résultats scolaires de ses fils - qu’ils bricolent de la mécanique, dealent un peu, et ramènent du fric, légalement ou non, c’est tout ce qui l’intéresse. D’ailleurs lesdits enfants sont trop nombreux pour qu’il s’en soucie...


                                                                                              • fouadraiden fouadraiden 27 septembre 2009 15:30


                                                                                                argument débile


                                                                                                expliquez ns alors pourquoi les noirs qui ne sont ni asiatiques ni arabes réagissent comme les maghrébins ?

                                                                                                dis , tes sur que tu n’a pas aussi une cervelle de chien ?

                                                                                                donc voici la solution si l’on devait suivre cet argument débile : faire des jeunes maghrébins acculturés des asiatiques . mon dieu, si le seul objectif est d’effacer les noirs et les arabes de vos prisons , de vos ghettos et des statistiques de la délinquance, t’es sur la bonne piste ,

                                                                                                allez va chercher lo’los....et ramène -le


                                                                                                on sait tous que si les Noirs américains peuplent les prisons américains c’est à cause que c’est des mahométans acculturés fanatiques .


                                                                                                Purée on aurait envie de devenir asiatique juste pour égorger du chien


                                                                                                • fouadraiden fouadraiden 27 septembre 2009 16:51



                                                                                                  ah bon , les noirs tricolores seraient très bien assimilés à la société française. Pauvres nègres d’outre- mer. Comique va ! si Dieudo est devenu fou on se demande encore pourquoi et si les nègres chez vous courent tjrs après un ballon et sautent des haies c’est évidemment parce qu’ils échouent partout ailleurs.


                                                                                                   Élargis ton zoom au lieu d’aboyer


                                                                                                   Demande à ta gonzesse danoise spécialiste es culture musulmane qu’elle nous explique donc dans un bouquin pourquoi les Afro- Américains , les Aborigènes d’Australie, les Amérindiens et tant d’autres qui comme tt le monde sait sont des adeptes de l’islam viril et violent se sont très bien assimilés aux sociétés occidentales.

                                                                                                  ou mieux tiens , pourquoi les Blancs d’Afrique du Sud ont échoué à s’assimiler à la culture zoulou ?

                                                                                                  qt aux asiatiques, c’est vrai qu’il assez drôle de remarquer qu’on ne les voit nulle part , pour une société de la transparence et de la diversité c’est louche . vous les aimez donc soumis et invisibles les non-occidentaux.

                                                                                                  Pas de chance on résiste et vous dit merde !

                                                                                                   c’est bcp plus facile d’expliquer pourquoi les arabes ne s’assimilent plutôt que les populations noires.

                                                                                                   Et Pourquoi donc . Que découvririons- nous au sujet de culture occidentale.....Mystère


                                                                                                  • franc 27 septembre 2009 20:37

                                                                                                    la France a plus que sa dose d’immigrations et même en ce moment une surdose --------------------------------les temps ont changé ,on a changé d’époque ,l’ère des immigrations et des émigrations est terminé----------------------------La France est en surpopulation ,-------------------la barque est pleine et même surchargée -------------------------elle risque de finir comme le Titanic 

                                                                                                    et d’autant plus que les dernières vagues d’immigrations ces dernières décennies et il faut le dire sans embages des populations africano -arabo-musulmanes par leur nombre excessif et leur caractères particuliers aussi bien physiologiques ,psychologiques que culturels n’ont pas réussi leur intégration et encore moins leur assimilation à la société française,pire encore entrent en opposition et en conflits avec la culture du pays accueillant et la population autochtone et en particulier avec les français dit de souche qui sont appelés par certains les « souschiens » par haine quand ils ne se font pas tabasser et voler voire tuer du seul fait qu’ils sont gaulois ,des blonds aux yeux bleus qui mangent du cochon ----------------------------dans les quartiers où les arabo-africano-musulmans sont en majorité ,les gaulois sont tellement agressés sur le plan moral et physique qu’ils vivent dans la peur et la paranoïa ,soumis sous tension en permanence que ce soit le matin quand ils partent au travail ou le soir au retour du travail dans les entrées d’immeubles squattés par des dizaines d’individus exacerbés par les différences etniques et claniques qui les regardent de travers quand ce n’est pas lors des achats dans les magasins où ils se font éconduire et prier d’aller voir ailleurs car ici on ne vend pas de cochonneries ,saucissons et jambons qui puent et pinards pour les connards

                                                                                                    après ça il ne faut pas s’étonner que les souchiens pour les uns qui ne les aiment pas ,gaulois pour les autres qui versent dans la nostalgie ,se débinent excédés par ces humiliations et ces exaspérations permanentes,laissant encore plus des ghettos ethniques se former et les haines raciales se transformer en futures guerres civiles ou religieuses ---------------------------bonjour les dégats

                                                                                                    d’ailleurs il y a déjà trop de chomeurs et trop de délinquants parmi les populations immigrés et et les prisons sont pleines à craquer ,il n’ y a même plus de place pour les accueillir ,il faut libérer les prisonniers et les criminels se pavannent à la télé soit pour se plaindre de leur conditions carcérales ,soit pour vendre leurs livres relatant et exaltant leurs exploits -------------------------bienvenue l’insécurité

                                                                                                    on n’a plus besoin d’immigrés ,au contraire on en a que trop dont on ne sait quoi en faire ------------------------c’est même plus l’immigration zéro qu’il faut ,mais l’immigration négative qui est nécessaire ,c’est à dire la polirtique du retour en masse dans les pays d’origines ----------------------on s’en fout de l’argent des immigrés ---------------------et d’ailleurs ils coûtent infiniment plus qu’ils ne rapportent ,les quelques cotisations sociales des immigrés ne suffiront pas de payer les millions d’immigrés retraités
                                                                                                     
                                                                                                    donc l’heure n’est plus à l’immigration et au mélange inconsidérés qui sapent les fondements de la société française et de la République ,l’heure est à la décolonisation et à la restauration bien considérés de la culture française et de la Nation


                                                                                                    • Le matou 27 septembre 2009 21:14

                                                                                                      Syntaxe, majuscules, points et autres signes de ponctuation, vous connaissez ?
                                                                                                      Cela permet de rendre un texte lisible. En clair, la forme pour communiquer le fond.
                                                                                                      Pas lu votre post.


                                                                                                    • franc 28 septembre 2009 13:18

                                                                                                      Mr le matou ,n’ayez pas peur de la vérité


                                                                                                      • franc 28 septembre 2009 15:21

                                                                                                        La Nation est le rassemblement d’un peuple sous la conduite d’un Etat dans un même système de valeurs pour faire vivre et croitre une culture spécifique sur un territoire bien délimité appelé pays ; ---------------------à ne pas confondre avec le nationalisme ,--------------une nation particulière dirigée correctement par un état bon et juste respecte et vit en amitié avec les autres nations de cultures différentes néanmoins non contradictoires,alors que le nationalisme cherche querelle avec les autres nations

                                                                                                        La Patrie est une Nation dirigée par un Etat bon ou juste ,---------------------------------------tout homme a besoin d’une patrie pour subsister et faire épanouir son être et vivre en harmonie avec les autres
                                                                                                         
                                                                                                        Les patries ne se font pas la guerre mais ce sont les nations mauvaises dirigées par des états mauvais qui font la guerre aux autres nations et à son propre peuple

                                                                                                        Les Nations ne sont pas contre le principe d’universalisation en une société humaine unique et fraternelle ,mais contre l’uniformisation et l’indifférenciation des peuples et des individus par respect du principe du multiculturalisme et de la richesse intrinsèque de la diversité ;--------------------------------------tous les peuples comme les individus ne sont pas identiques qui produisent chacun des cultures différentes spécifiques.

                                                                                                        Le peuple chinois produit la culture chinoise confucéenne qui est différent du peuple noir africain avec la culture africaine qui est différent du peuple indien avec la culture indienne qui est différent du peuple arabe avec sa culture arabo-musulmane qui est différent des peuples européens et leur culture européenne christiano-rationaliste etc... ;-----------biensûr il y a aussi des peuples métis avec leur culture métissée .

                                                                                                        Tout peuple a besoin d’un pays c’est à dire d’un territoire avec des ressources suffisantes pour faire vivre et croitre sa culture spécifique .

                                                                                                        Un pays peuplé en majorité de chinois va produire la culture chinoise ,en majorité d’arabo-musulmans va produire la culture arabo-musulmane ,en majorité de noirs africains et c’est la culture noire africaine ,une majorité d’indiens et c’est la culture indienne ,une majorité d’européen et c’est la culture européenne ,une majorité de métis et c’est la culture métissée qui domine.

                                                                                                        Le peuple chinois a l’immense territoire de la Chine pour cultiver et faire croitre la culture spécifique chinoise ,les hindous possèdent le continent indien pour cultiver la culture indienne ,les arabo-musulmans ont tout le moyen-orient et l’Afrique du nord pour cultiver leur culture ,les russes ont l’immense territoire de la Russie ,la culture hispanique a l’Espagne et l’Amérique du Sud ,les anglo-saxons ont la Grande Bretagne et l’Amérique du Nord ,-------------------------------et les français n’ont que le tout petit territoire de la France pour cultiver et faire croitre sa culture spécifique ,la culture gauloise .

                                                                                                        Et le principe du multiculturalisme ne doit pas être jugé au niveau d’un pays mais au niveau du monde ,car une culture spécifique par définition et nécessité a besoin d’un pays habité par un peuple spécifique pour exister et se développer 

                                                                                                        Donc pour que la France produise la culture française spécifique ,la culture gauloise ,il faut que le pays ,le territoire de la France soit habité par une très grande majorité de français spécifiques ,c’est à dire de gaulois ,environ 90% de la population ,c’est la condition de sa survie et de son intégrité ,de son développement entier et complet ;les 10% restant est pour l’enrichissement par métissage avec des non-gaulois .

                                                                                                        Car il ne faut pas confondre mélange et métissage .-------------------------------Le métissage est constructeur et enrichisseur alors que le mélange est destructeur et appauvrisseur .Le métissage recueille les différentes qualités des éléments composés qui s’ajoutent tout en anihilant les défauts pour former à la fin un être supérieur ,alors que le mélange laisse intact les défauts des divers éléments composés et qui s’ajoutent tout en neutralisant les qualités de chacun par opposition et des élements contradictoires pour laisser et créer en fin de compte un produit inférieur et appauvri .-----------------------Le métissage crée société homogène et unie bien non uniforme ,le mélange une société hétérogène et divisée ,un magma informe et insipide

                                                                                                        Il est à noter que la proportion des métissés eux-même doit être limitée car les peuples fondamentaux doivent subsister pour garder leurs caractères fondamentaux sans lesquels le métissage ne peut exister ,ils ne doivent pas dépasser le quart de la population et le métissage lui-même doit être varié avec les divers peuples différents

                                                                                                        Il existe des conditions bien déterminées pour que le métissage d’un peuple soit réussi.

                                                                                                        D’abord la condition de proportion est primordiale ;le rapport scientifique est et doit être de 1 pour la population allogène à 10 pour la population indigène autochtone .-----------------------Ainsi pour la France ,il ne doit pas y avoir plus de 10 non-gaulois pour 100 gaulois.---------------------- La deuxième condition ,non moins essentielle ,est le principe d’affinité ,c’est à dire l’accord et la sympathie réciproques ,le désir et la joie de vivre ensemble par amour réciproque,et donc l’incompatibilité ou la contradictions des cultures est à rejeter ou à éliminer .Par conséquent les immigrés qui désirent prendre une nouvelle nationalité et s’insérer dans la nouvelle patrie doivent abandonner les éléments de cultures allogènes qui sont contradictoires ou en opposition avec la culture indigène de la nouvelle patrie acceuillante ,et adopter complètement celle -ci ,plus encore ils doivent l’aimer et la défendre comme si c’était les prunelle de ses yeux ou sa propre peau.


                                                                                                        La culture française spécifique est la culture gauloise produite par le peuple gaulois .
                                                                                                        Le peuple gaulois est le peuple qui a habité la Gaule au temps de l’antique empire romain ,composé donc de celtes ,de germains ,d’anglo-saxons,de vikings ou scandinaves ,de slaves et bien sûr de latins ,ainsi que ses descendants à travers les différents métissages .En gros ,tous les habitants de l’Europe actuelle peuvent être considérés comme des « gaulois » au sens large et par l’histoire ,puisqu’ils descendent tous des mêmes origines ethniques des peuplades de l’Europe centrale





                                                                                                         






                                                                                                        • ELCHETORIX 28 septembre 2009 19:41

                                                                                                          VIVENT CLOVIS , charlemagne et tant d’autres de notre histoire de FRANCE .
                                                                                                          Bonjours , franc , la nation résiste , mais il va y avoir du boulot , pour que les« gaulois » d’europe redeviennent majoritaire chez nous.
                                                                                                          Une petite idée pour les apatrides et sionistes qui sont à la tête de notre état ,
                                                                                                          rien que de supprimer les allocations familiales résoudrait le problème de la surpopulation .IL
                                                                                                          n’y a qu’a constater le taux de natalité dans les communautés dites minoritaires pour le moment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Prospero


Voir ses articles







Palmarès