• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > CoVid - 19 – 11 : vaccination, vous avez dit vaccination

CoVid - 19 – 11 : vaccination, vous avez dit vaccination

 

Comment expliquer l’augmentation du taux de réticence à la vaccination, plus exactement comment expliquer l’inversion des taux entre le printemps 2020 et décembre 2020  ?

 La revue de l’INSERM, en juillet 2020, indiquait qu’une enquête portant sur 1012 adultes mettait en évidence que seulement 27 % des personnes interrogées refuseraient de se faire vacciner contre le SARS-CoV-2 (dénommé populairement CoViD), donc environ 70 % seraient favorables à la vaccination. On retrouve un chiffre voisin en septembre 2020 dans une étude internationale pour le World Economic Forum portant sur 27 pays à laquelle a participé l’Institut Pasteur qui indiquait que 59 % des Français étaient prêts à recourir à un vaccin. En décembre, alors que deux vaccins sont opérationnels, ce seraient un peu plus de 60 % de la population qui refuseraient d’être vaccinés. Comment expliquer ce revirement massif ?

 Comprendre ce phénomène requiert de s’appesantir en tout premier lieu sur les détails des études qui montrent des nuances. L’étude de l’institut BVA du 23 novembre 2020 qui indiquait que « 60 % des Français déclarent vouloir se faire vacciner contre la Covid-19 lorsqu’un vaccin sera disponible », mais précisait l’étude « seulement 20 % (des 60%) envisage de le faire dès que possible, tandis que 40 % préfèrent attendre et ne pas le faire “tout de suite” », donc le chiffre de 60 % de gens favorables est ici à prendre avec beaucoup de précaution et sans doute faut-il défalquer ceux qui préfèrent attendre. Ainsi, avec les 40 % qui déclarent ne pas avoir l’intention de se faire vacciner du tout, on arrive à un taux voisin de 60 % de refus, ce qui est identique à l’étude réalisée par l’IFOP le 30 novembre où seulement 41 % des personnes interrogées déclarent vouloir se faire vacciner.

 Les nuances les plus importantes, présentes dans les études, mais que les médias ne transmettent pas, et essentielles pour faire une analyse correcte portent essentiellement sur les catégories d’âges, l’appartenance professionnelle, le niveau de diplôme et, nous l’avons vu, sur la proximité avec un part politique, chaque catégorie étant « chiffrée » individuellement. L’étude de BVA montre que parmi ceux qui refusent la vaccination se trouvent les jeunes de moins de 35 ans (56 %), les employés et ouvriers (55 %). L’étude de l’INSERM montrait déjà que parmi ceux qui refusaient la vaccination 37 % appartenaient aux classes populaires bien qu’elles soient plus exposées au risque que le reste de la population, et, plus curieux, que 36 % des femmes de moins de 35 ans refusaient de se faire vacciner alors qu’elles jouent un rôle fondamental et actif dans la vaccination des enfants. Le niveau de diplôme joue également un rôle dans le choix des personnes, plus il est élevé plus la volonté de se faire vacciner est forte : 66 % de titulaires d’un Bac + 2 ou plus sont favorables à la vaccination. Ce point peut sans doute être corrélé avec la catégorisation professionnelle ainsi qu’à la zone de résidence qui elle aussi a montré des différences d’adhésion à la vaccination ; par exemple dans l’agglomération parisienne 69 % sont favorables à la vaccination. Les études mettent aussi en évidence une forte corrélation entre la position vis-à-vis de la vaccination et l’appartenance politique où les plus éloignés des positions du gouvernement Macron sont aussi les plus réticents à se faire vacciner.

 L’ensemble de ces données révèlent essentiellement un manque de confiance dans la vaccination soit qu’on pense que le vaccin ne serait pas de bonne qualité : 70 % des personnes sont inquiètes face à la rapidité de conception du vaccin, soit qu’on a peur des effets secondaires, soit qu’on considère que le gouvernement n’est pas à la hauteur. L’enquête IFOP de novembre 2020 montrait la position des personnes hostiles à la vaccination par rapport à leur appartenance politique ou leur proximité avec les idées des partis : 74% de celles qui se disaient proches de La France Insoumise s’opposaient à la vaccination, 47% pour le parti Socialiste, 25% pour La République en Marche, 5% pour Les Républicains et 73% pour le Rassemblement National. Enfin parmi ceux qui rejettent la vaccination il faut souligner les 18 % qui pensent que le vaccin est inefficace, les 15 % qui pensent ne pas être à risque et les 14 % hostiles de façon générale aux vaccins. Comment dans ce paysage de postures d’opposition au vaccin établir de la confiance ?

 Tout repose sur la qualité de la communication : que dit‑on aux gens, comment le dit‑on, qui le dit, et surtout quel statut donne‑t‑on aux gens.

 Commençons par le dernier point, sans doute le plus sensible car suivant la posture qu’adopte l’émetteur du message son interlocuteur se sentira ou pas pris en compte comme sujet d’un échange. Si je ne suis pas sujet dans l’échange je ne peux pas accéder à la confiance. Faire une bonne communication consiste en tout premier lieu à considérer son interlocuteur à l’égal de soi‑même. Or que constatons‑nous sinon l’affichage d’un profond mépris vis-à-vis des gens. C’est le ton condescendant du président de la République qui tel un acteur de peu de qualité donne toujours l’impression de mal jouer une pièce écrite à « l’extérieur de lui », il n’en ressort jamais (sauf pour les proches de LREM et les éditorialistes du microcosme) ni conviction ni sincérité profondément intime de ses discours. Ce sont aussi les discours d’effroi comme ceux récemment d’Axel Kahn, éminent généticien, ou de journalistes comme Jean-Michel Aphatie (sur LCI dimanche 27/12) qui s’offusquent que certains peuvent être réticents à la vaccination ; ces discours qui refusent à chacun d’avoir une opinion personnelle dont on peut, bien sûr, discuter de la qualité des arguments, mettent les gens plus bas que terre en les réduisant à un état de benêt. Puis ce sont les discours des médecins qui expliquent assez peu et souvent très mal les choses ; il ne suffit pas de savoir les choses pour les expliquer bien, chacun se souvient de ces mauvais professeurs pourtant éminents savants qui nous ennuyaient lorsque nous étions étudiants. Certains médecins, comme celui du CHU de Grenoble sur France Info ce 30 décembre qui s’offusquait de l’attitude irrationnelle de ceux qui refusent la vaccination ; ce discours rejette en bloc tout ce que les gens peuvent penser et surtout ce qu’ils peuvent ressentir : est-ce qu’on attend d’eux qu’ils obéissent sans penser ? Enfin il y a les journalistes, plus particulièrement les médias d’information en continu, qui cherchant le sensationnel ont souvent mis en évidence (parfois involontairement ou par négligence) les désaccords scientifiques et réduisant les temps de parole à quelques minutes ont produit un discours peu en mesure de donner à l’auditeur un statut de personne capable de comprendre les choses. Dès lors les médias concourent à « infantiliser » les gens, et croyant faire savant les journalistes nous abreuvent de comparaisons et de statiques sans importance au regard de l’action à avoir pour enrayer cette crise. Qu’apporte aux gens des titres comme celui du JDD du 26 décembre : « La France est l’un des pays les plus méfiants envers le vaccin » ? Ne s’agit-il pas de stigmatiser les gens et, pour prendre une expression enfantine, de leur faire honte ? Surtout tous ces discours en critiquant l’irrationnalité des positions d’opposition à la vaccination nient deux éléments essentiels : l’opposition au gouvernement d’Emmanuel Macron sur laquelle je ne m’appesantirai pas, et la peur de certains par rapport au vaccin. Certes on peut dire que la peur a le plus souvent un caractère irrationnel mais elle n’est jamais sans fondement, sans doute serait-il plus exact de dire que c’est l’expression de la peur qui est irrationnelle. Le philosophe Emmanuel Lévinas parlait de la peur comme « sentiment par excellence » dès lors ne peut‑on pas parler de « positivité de la peur » et ne pas la considérer comme un élément négatif mais au contraire comme un levier dans le colloque singulier qu’on a avec l’Autre ?

 Deuxièmement, que dit-on ? Beaucoup de choses, beaucoup trop de choses ont été dites à propos des vaccins contre la CoViD. Pour qu’un message soit compréhensible son contenu doit être limité à l’essentiel, à ce qui est utile pour que celui qui le reçoit « devienne capable » d’aller vers l’objectif assigné par l’émetteur. Ici, l’objectif n’est pas de transformer tous les gens en experts de la biologie ou de la médecine vaccinale, l’objectif est simplement d’obtenir qu’un maximum de personnes accepte de se faire vacciner dans l’espoir que cela fera diminuer le risque épidémique. Dès lors il n’est pas utile d’épiloguer sur l’intérêt de la vaccination, le problème n’est pas là. On ne convainc pas, parmi ceux qui sont hostiles à la vaccination, les 15 % qui pensent ne pas être à risque et les 14 % hostiles de façon générale aux vaccins. La cible est constituée par ceux qui sont indécis parce qu’ils sont inquiets de la rapidité avec laquelle ces vaccins sont arrivés et sont mis sur le marché (en juillet 2020 la revue de l’INSERM parlait de « l’horizon encore lointain de la vaccination »), par ceux qui craignent les effets secondaires, et enfin par ceux apeurés par « la dimension génétique » des vaccins proposés. Parfois, voire souvent, ces trois inquiétudes se mêlent dans une vaste inquiétude. Il faut donc rassurer pour permettre aux gens d’être en confiance.

 Alors, par rapport à la première inquiétude il faut être en mesure d’expliquer que les vaccins à ARN Messager font l’objet de recherches depuis déjà de nombreuses années en médecine vétérinaire et que de tels vaccins ont été utilisés avec succès chez le porc. Le pas vers l’homme n’avait pas encore été franchi, la recherche n’en était qu’à des balbutiements. Est-il difficile, sans faire un cours de génétique, de dire que déjà en 1969 Robert Lévine, dans son livre « Génétique », indiquait qu’on connaissait le lien entre l’ARN et les virus lorsqu’il évoque le virus de la mosaïque du tabac dont on savait depuis plusieurs années que c’est cet ARN qui « est nécessaire à la reproduction de nouvelles particules de virus ». Donc, chacun est alors en mesure de comprendre d’une part que l’ARN ainsi que ses rôles, fonctions et fonctionnement en rapport avec les virus sont connus depuis plus de 50 ans, que la technique d’usage de l’ARN pour des vaccinations était au point depuis plusieurs années, qu’il ne restait qu’à l’appliquer à l’homme.

 Mais il faut alors lever la troisième inquiétude, celle liée à « la dimension génétique » du vaccin. Qu’est-ce que c’est que ce morceau de matériel génétique qu’on veut m’inoculer ? Quel est le degré de génotoxicité ? Il faut donc expliquer que cet ARN Messager qui va entrer dans la cellule pour stimuler la fabrication de protéines n’a aucun contact ni interaction avec le matériel génétique contenu dans le noyau de la cellule. Peut-être peut‑on ajouter qu’aucun accident a été enregistré lors de l’utilisation chez les animaux, notamment les porcs dont on connaît la proximité physiologique avec l’être humain. Est-il besoin d’en dire plus, de faire un cours de génétique et de cytologie ?

 Enfin il faut lever la deuxième inquiétude. Pour cela il ne suffit pas de dire que les effets secondaires ne sont pas pires ni plus nombreux que pour d’autres vaccinations : la grippe par exemple. Dire aussi que comme pour tout médicament le zéro effet secondaire n’existe pas et que la validation d’un médicament ou d’un vaccin se fait sur la base de l’équation bénéfice/risque. Mais vous trouverez toujours quelqu’un qui a rencontré celui qui a connu la personne qui est morte des suites d’une vaccination auquel il faut opposer l’équation bénéfice/risque : une personne morte/combien de sauvées. Il faut dire les choses clairement, voire détailler les effets secondaires et leur incidence, ainsi il faut dire que les agences de santé et de sécurité sanitaire ont déconseillé la vaccination pour les personnes gravement allergiques en raison d’une équation bénéfice/risque défavorable où le risque et supérieur au bénéfice attendu. En ce sens le message du site de Santé Publique France n’est pas assez explicite et laisse subsister des doutes : « Les effets signalés les plus fréquents étaient essentiellement des douleurs transitoires, faibles ou modérées au point d’infection, la fatigue et les maux de tête. Des effets graves ont été observés très rarement et à la même fréquence dans les 2 groupes (vaccin et placébo). » Comment peut réagir une personne « ordinaire » à la lecture de cette phrase ; « Des effets graves ont été observés très rarement et à la même fréquence dans les 2 groupes (vaccin et placébo). » ?

 Il reste un dernier point qui ne relève pas du domaine de l’inquiétude, mais qui tout en manifestant un manque de confiance envers les autorités en charge de lutter contre l’épidémie peut être le signe d’une franche opposition politique, irrationnelle en ce qui concerne la lutte contre l’épidémie. Il s’agit là de ceux qui considèrent que le gouvernement n’est pas à la hauteur de la situation, ainsi l’étude montrait que parmi les adhérents et les proches de la France Insoumise 74% refusent la vaccination, 73% pour le Rassemblement National. Au-delà de ce que nous pouvons relever d’irrationnalité dans ce comportement il faut bien prendre en compte de ce qu’il témoigne, loin des notions de confiance et de défiance, d’une hostilité à l’égard du gouvernement en place. Comme pour les « hostiles » sans lien avec une position politique, ce serait perdre du temps que de chercher à les convaincre, ce serait inefficace sauf si on se place dans une action politique au sens que Paul Ricoeur donnait à la politique : « activité gravitant autour du pouvoir, de sa conquête et de son exercice  ». Il est à craindre que certains discours, longs, alambiqués, ampoulés ne se soient inscrits dans une démarche où la politique l’emportait sur le politique que Paul Ricoeur définissait comme « structure de l’action en commun ». Pour autant le gouvernement doit s’interroger sur la qualité de sa stratégie de communication qui n’arrive pas, face à une épidémie, à amener les personnes à passer outre leur ancrage politique.

 Du choix d’une posture de gouvernance et d’une stratégie de communication qui relèvent de la politique ou du politique découle le troisièmement critère de qualité de la communication : comment dit‑on les choses ? Comme une antienne, politiciens et journalistes ne cessent de nous rebattre les oreilles avec la pédagogie, il faut de la pédagogie. Relevons que le terme est particulièrement inapproprié car la pédagogie c’est la science de l’éducation des enfants et qu’elle ne s’adresse pas à des adultes. Peut-être ici pourrait-on utiliser le terme d’andragogie qui est la conception de matériel et de méthodes pour aider les adultes à apprendre. Mais, sommes‑nous dans un dispositif et dans un processus d’apprentissage ? Nous n’ouvrirons pas de débat sur ces distinctions, toutefois nous relèverons que la priorité est de donner aux gens des informations suffisamment claires pour qu’ils puissent faire un choix : se faire vacciner ou refuser la vaccination. Donc, les éléments que nous évoquions plus haut doivent être énoncés de façon simple, dans un enchaînement logique qui reprend une à une et par ordre d’importance d’expression statistiquement repérée les inquiétudes des et les questions des gens à l’égard du vaccin. Il faut éviter les discours ampoulés où tout se mêle à tout comme « il faut protéger les personnes âgées », « l’action de chacun doit protéger tout le monde ». Une étude comparative, retransmise par l’Institut Montaigne, a analysé les stratégies de communication de 9 pays démocratiques. Elle confirme les différences de communication liées aux différences culturelles, mais elle montre que les États qui ont été les plus efficaces lors de la première vague « avaient suivi les mêmes principes de base pour une communication efficace, et les appliquaient rapidement. Nous savons que la rapidité est essentielle pour prévenir les cas et les décès à grande échelle. » La rapidité a donc valeur de critère de qualité primordial pour une communication efficace ; l’étude montre aussi l’importance du choix des mots utilisés qui doivent permettre d’éviter les emphases et les métaphores dénuées de sens réel comme les métaphores guerrières : « Nous avons constaté que les métaphores militaires étaient moins efficaces que les métaphores démocratiques, plus fédératrices. La Nouvelle-Zélande s’est décrite comme étant une "équipe de cinq millions". » À cette occasion on pourrait s’interroger sur la valeur comparée des mots « équipe » et « nation », lequel fait le plus sens chez nos concitoyens à l’heure actuelle. Dans cette stratégie de communication les mots doivent aussi être porteurs d’émotion et aller au‑delà des faits ; les études psychosociologiques ont montré que si les Italiens, réputés indisciplinés, avaient assez bien toléré le confinement c’est parce qu’ils avaient été remarquablement impressionnés par les convois de camions militaires transportant les cercueils de centaines de personnes mortes du CoViD.

 Enfin, qui doit parler, dire les choses et s’entretenir dans un colloque singulier avec les citoyens ? Il aurait fallu, mais il est déjà trop tard, éviter les cacophonies jusque-là en vigueur pour parler de l’épidémie. Trop de gens, d’ailleurs souvent peu informés, sont venus parler du vaccin et de la vaccination. Il y a eu les cohortes de médecins, les mêmes qui avaient égaré le public à propos de l’épidémie depuis le mois de mars 2020, qui sont venus déverser leurs approches différentes des choses suivant leur degré d’information et suivant leur appartenance à telle ou telle chapelle scientifique. Comme depuis le début, le chaos est total ; leur discours a beaucoup perdu en crédibilité et continue de le faire d’autant qu’ils sont si peu « pédagogues ». Il ne suffit pas de savoir pour être « pédagogue » et pour enseigner, il faut prendre de la distance avec son propre savoir et mettre en forme son discours pour le rendre assimilable par celui qui ne sait pas. On pourrait espérer que la parole des membres du gouvernement serait mieux reçue, elle ne l’est pas parce qu’ils sont peu crédibles. Si les médecins ont menti le plus souvent par ignorance et forfanterie, il semble que les politiciens ont menti par calcul politique et pour masquer les insuffisances d’anticipation. D’autre part on ne sait pas qui est porteur de la parole d’État : le président de la République qui vient de temps en temps faire un show télévisé où il renvoie le discours sur les actions à son Premier ministre, le Premier ministre qui est celui dont chacun reconnaît que chargé de mettre en œuvre le déconfinement il a échoué sa mission, les ministres qui parlent « individuellement » sans beaucoup de cohérence avec le discours du Premier ministre ou qui viennent caracoler les uns à la suite des autres lors des conférences de presse du Premier ministre. Mardi 29, au JT de 20h de France2 le ministre de la santé est venu expliquer que la situation épidémique ne s’améliore pas mais que la France est en meilleure posture que ses voisins ((il oublie à dessein de dire que d’autres pays sont « mieux que la France »), que le gouvernement ne veut pas ou du moins ne voudrait pas de confinement mais qu’il faut sans doute étendre la durée du couvre‑feu dans certains départements, qu’il ne peut pas se prononcer sur le maintien ou pas des mesures après le 7 janvier, etc ; les auditeurs retiendront de ce discours que le gouvernement est indécis, qu’il ne veut fâcher personnes surtout pas les commerçants et les entreprises, que le gouvernement consulte et réfléchit mais qu’il ne décide pas et qu’il laisse les gens dans l’incertitude. Comment avoir confiance dans une telle incertitudes qui s’ajoute à tellement d’autres sujets d’inquiétude : la peur de la maladie, du chômage, la baisse des revenus... Dès lors on comprendra que ce ne sont pas les médecins trop pris dans leur savoir, dans leur chapelle scientifique et éloigné des gens notamment des plus humbles ni les gouvernants plus pris dans la politique que dans le politique qui peuvent porter un discours de nature à donner confiance aux gens. Pour améliorer la stratégie de communication il faut quelqu’un de neutre comme l’indique l’étude citée plus haut : « Troisièmement, faire appel à la société civile. Trop d’États ont uniquement fait appel aux responsables de la santé publique et aux politiciens pour transmettre leurs messages. Nous avons vu que des pays comme le Sénégal ont plutôt fait appel à des leaders clés de la société civile pour encourager le respect des règles. » Nous ne manquons pas en France de personnes capables de s’exprimer en public qui pourraient porter un discours préparé par des spécialistes de la communication avec l’aide technique des scientifiques. On pourrait espérer que les journalistes puissent avoir cette mission mais il y a longtemps qu’ils sont plus intéressés par ce qui est sensationnel, émotionnel que par la vulgarisation scientifique et la « pédagogie ». Il existe aussi en France de très nombreuses personnes formées à l’éducation à la santé qui sont capables de faire un tel travail d’information à l’intention du public.

 Ne lisons pas là que le gouvernement devrait se retirer du champ de la communication sur la stratégie de lutte contre l’épidémie. Il y a sa place, mais en limitant le nombre d’intervenants et le nombre d’interventions, en ayant des interventions brèves pour dire en dix minutes les mesures prises et les raisons pour lesquelles elles ont été prises, dans un discours sans ambages, sans effets de manches moralisateurs. Cela suffirait vraisemblablement à établir de la confiance en montrant de la cohérence et de la rationalité ; ce faisant le gouvernement montrerait qu’il « gère » en faisant du politique c’est à dire en structurant l’action en commun, passant (au moins provisoirement) au‑delà de la politique. Cette position vaut aussi pour les autres partis politiques, les parlementaires ainsi que pour les élus locaux et les médias (peut-être aussi certains intellectuels) ; une crise ne se gère pas dans l’idéologie mais dans l’analyse scientifique des faits et la construction d’une action commune ; on se rappellera la position irrationnelle et dénuée de tout fondement scientifique de certains élus à propos de l’intérêt du traitement par l’hydroxychloroquine ou de la défense des cafés‑bas‑restaurants, l’intervention larmoyante d’un metteur en scène de théâtre, JT de France 2 mardi 30 décemmbre, venant expliquer qu’on ne s’infecte pas dans un théâtre parce que les gens de la culture n’ont pas vocation à rendre les spectateurs malades, il a juste oublié que de très nombreuses études dans de très nombreux pays ont toutes montré que les lieux clos, même avec le port du masque, sont de véritables bouillons de culture, en outre rien ne garantit que tous les spectateurs gardent bien leur masque, et les yeux sont une des voies d’entrée du virus surtout en cas de larmoiement : alors quand on sait qu’on peut pleurer de rire, faut-il aller au théâtre pour mourir de rire ?

 J’emprunte la conclusion à Heidi Tworek qui détaille l’étude citée plus haut dans une interview qu’elle a donnée à l’Institut Montaigne : « Alors qu’une deuxième vague submerge une grande partie de l’Europe, il serait utile d’envisager une remise à niveau, en revenant à l’essentiel que nous décrivons dans notre rapport et dans les réponses à ces questions. Il ne sera pas facile de rétablir la confiance, mais en attendant des traitements plus efficaces ou un vaccin, la communication est l’une des rares INP (intervention non pharmaceutique) qu’il nous reste. »

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

191 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 2 janvier 2021 12:13

    Bonjour, Latouille


    « un manque de confiance dans la vaccination » 

    Je pense surtout qu’il s’agit d’un manque de recul sur les effets secondaires éventuels et sur la durée d’immunité des vaccins à ARN messager. Bref, pour une majorité de Français, il est « urgent d’attendre ».

    Je suis persuadé que le taux d’acceptabilité remontera de manière significative dans l’opinion avec l’arrivée des vaccins traditionnels, du type de celui qui est développé par Sanofi-Pasteur.


    • Aristide Aristide 2 janvier 2021 12:54

      @Fergus

      il s’agit d’un manque de recul sur les effets secondaires éventuels et sur la durée d’immunité des vaccins à ARN messager

      Non, il ne s’agit pas du manque de recul mais de la communication assez ... déplorable de personnes qui ignorent ce que disent les spécialistes et vous en êtes malheureusement. Dans l’extrait il est bien expliqué les raisons de la rapidité de mise au point de ces vaccins par rapports aux autres, et aussi quelques autres avantages tels que les effets secondaires ...

      Extrait d’un article de l’INSERM

      Parmi les avantages associés aux vaccins à ARN, on compte notamment leur rapidité de développement. En effet, une grande partie du processus de développement et de manufacture des vaccins traditionnels se trouve éliminée. Il est par exemple possible d’éviter tout le travail de production des virus vivants atténués, inactivés ou recombinants à injecter aux patients ou encore de purification des protéines virales. En outre, les molécules d’ARN sont plus simples que des protéines virales : synthétisées par voie enzymatique, elles sont plus rapides à produire.

      Par ailleurs, le fait de ne pas s’appuyer sur des virus entiers et de ne pas utiliser d’adjuvants dans le développement de ces vaccins, mais simplement des molécules d’acides nucléiques, signifie également que ces vaccins sont mieux tolérés par l’organisme. Ces molécules d’acides nucléiques vont jouer un double rôle : exprimer la protéine virale et stimuler le système immunitaire sans adjuvant chimique.



    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 janvier 2021 13:39

      @Aristide

      L’infirmière d’Alabama vaccinée devant le monde entier et ayant eu un malaise aussitôt après, serait morte :

      https://odysee.com/@STOP_Masques_Vaccins_National:2/L’infirmi%C3%A8re-vaccin%C3%A9e-Tiffany-Dover-est-morte:7


    • GerFran 2 janvier 2021 13:55

      @Fergus

      Professeur Jean-François Saluzzo  : « À court terme, cette année, il n’y aura que des vaccins nouveaux et révolutionnaires à base d’ARN, des vaccins nouveaux qui n’ont jamais été utilisés au niveau médical. Les gens qui disent on va attendre un vaccin classique, ils se trompent. Il n’y aura pas de vaccin classique cette année. »

      https://www.youtube.com/watch?v=J8g96S4HQzI

      Émission Sud Radio du jeudi 17 décembre 2020.

       

      Pr Jean-François Saluzzo  : Directeur de la production des vaccins viraux (12 vaccins chez Sanofi Pasteur pendant 9 ans). Consultant OMS depuis novembre 2010.

      https://fr.linkedin.com/in/jean-francois-saluzzo-09851b45

       


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 14:23

      @Fergus
      On commence à être la risée de l’Europe et du monde. La France est le seul pays du monde a vouloir obtenir « l’autorisation éclairée du patient ».
      Avec 5 euros empochés par le médecin prescripteur pour cocher l’opération sur son ordinateur, on s’aperçoit que si le gouvernement est totalement à la ramasse, le syndicat des médecins lui ne l’est pas, au niveau sonnant et trébuchant. 
      Le vaccin est la plus simple injection à faire. Les « vaccinodromes », que beaucoup prônaient, moi le premier il y a 15 jours sont les seuls adaptés à cette situation. Tel le copié collé de mon billet du 18 décembre :
      « Pour le covid, après avoir dans les premiers temps déconseillé aux patients d’encombrer leur cabinet, les voilà qui veulent être « associés » comme ils disent à la politique de vaccination...
      Cela laisse songeur, puisque la sécu devra donc s’acquitter d’une consultation pour chaque vaccin. Un geste médical basique en fait à la portée de n’importe qui. Un infirmier peut faire le vaccin mais uniquement après une prescription médicale. Autant dire que la visite au cabinet étant obligatoire, cette formalité qui n’est pas plus difficile de signer un tableau, sera empoché par le médecin.
      Une belle ardoise en perspective. ce covid n’est pas une catastrophe pour tout le monde
      L’Allemagne elle à choisi de vacciner dans d’immenses centres, une politique bien plus adaptée que notre prise en charge. Rappelons d’autant que la file d’attente chez les médecins est assez longue pour que normalement cette hypothèse aurait du être jugé farfelue..... »


    • Fergus Fergus 2 janvier 2021 14:33

      Bonjour, Aristide

      « vous en êtes malheureusement »

      Pas vraiment. Je n’ai pas de doute particulier  ni de raisons d’en avoir sur le potentiel de ces vaccins ARNm. Seule ma phobie des piqûres me retiendra d’aller me faire vacciner rapidement si la protection doit se révéler de courte durée. En revanche, mon épouse se fera vacciner dès le début de la 2e phase. 


    • nono le simplet 2 janvier 2021 14:36

      @velosolex
      salut
      on est sûrs de ne pas avoir le meilleur système de santé du monde et on va bientôt être aussi sûrs qu’on a le plus cher et le plus lent du monde si on confie la vaccination aux médecins après consultation ...


    • Ben Schott 2 janvier 2021 14:41

      @velosolex
       

      Article 36 (article R.4127-36 du code de la santé publique)

      Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
      Lorsque le malade, en état d’exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
      Si le malade est hors d’état d’exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que la personne de confiance, à défaut, la famille ou un de ses proches ait été prévenu et informé, sauf urgence ou impossibilité.
      Les obligations du médecin à l’égard du patient lorsque celui-ci est un mineur ou un majeur protégé sont définies à l’article R. 4127-42.

       

      Juste un petit rappel à l’attention des benêts qui s’inquiètent de ce que pensent l’Europe et le monde de la France.

       

       

      « Un geste médical basique en fait à la portée de n’importe qui. »

       

      Un geste médical n’est jamais basique, c’est pourquoi il ne peut pas être fait par n’importe qui. Vous accepteriez de vous faire vacciner par un éboueur au chômage dans votre « vaccinodrome », vous ? Heureusement qu’on n’est pas (pas encore) gouvernés par des dingos comme vous !

       

      Question subsidiaire : combien ont coûté les vaccins contre le H1N1 plus celui des doses de Remdesivir ?

       


    • Ben Schott 2 janvier 2021 15:17

      @Fergus
       
      « Seule ma phobie des piqûres me retiendra d’aller me faire vacciner rapidement si la protection doit se révéler de courte durée »
       
      Ah le faux-cul !!!  smiley

       
      Bon ben moi, c’est pareil, j’ai piscine jusqu’en 2028 !
       


    • Fergus Fergus 2 janvier 2021 17:56

      @ Ben Schott

      Sur quelle base me traitez-vous de « faux-cul » ?
      Ma phobie des piqûres est bien réelle :
      1 prise de sang en 1971 
      1 prise de sang puis la pose d’un cathéter en 2017
      Entre les deux, soit durant 46 ans, pas la moindre piqûre ! 


    • Ben Schott 2 janvier 2021 18:07

      @Fergus
       
      Petite chose fragile, va ! Il en va de l’avenir de l’humanité, bon sang, il va falloir prendre sur vous, hein !!!
       
      Nan, mais vous plaisantez... Et pis moi aussi, c’est vrai que j’ai piscine pendant les trente prochaines années !
       


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 18:43

      @Ben Schott
      Si je dis qu’il est à la portée de n’importe qui, je parle du coté technique, bien sûr. De toute façon il sera au moins fait par des infirmiers, par obligation comptable, qui ont toutes les qualités pour le faire, dans des centres de vaccination, où je suppose que les gens qui viendront seront au clair avec leur désir. Il n’y a pas d’autre issu dans une campagne de vaccination. Pour mémoire, ceux qui ont fait leur service se rappelleront qu’ils étaient vaccinés tous en même temps par des appelés du contingent, internes en médecin, ou infirmiers de façon massive et efficace par le DTAB
      Les gens ne sont pas des benêts propres à être infantilisés...Cette avis éclairé du patient est un foutage de gueule. Croyez vous que l’on vous fait remplir une fiche d’accord chaque fois qu’on vous fait un soin à l’hopital, ou qu’on administre un medoc, ou qu’on vous fait une prise de sang ou une injection.
      5 euros en plus de la consult, l’affaire est belle....A l’hopital je listais tous les soins sur l’ordinateur que je faisais en cinq minutes de façon générale. Derrière tout cela le syndicat des médecins se profile, voulant récupérer un marché juteux, ayant approuvé déjà depuis 30 ans le numerus clausus, qui aboutit à une situation de rente. Là ou je vis, il n’y a qu’un médecin à dix km à la ronde ; Il pratique des visites parfois à minuit ou une heure du matin dans son cabinet. Croyez vous qu’il est disponible pour vacciner la population ?....


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 18:58

      @nono le simplet
      Salut. Décidemment ce gouvernement à la chic à passer de l’apragmatisme au ridicule.
      Il n’est pas question d’ouvrir des vaccinodrômes, avais entendu éberlué....Pourtant une simple opération comptable, à la portée d’un gamin de sixième leur aurait montré que mathématiquement il était impossible de faire une opération de vaccination de masse sans passer par là.

      Le covid est en fait bien un révélateur de la qualité du ministère, gangréné par des intérêts particuliers d’une part, et de l’autre, enkysté au niveau décisionnaire par des technocrates qui ne veulent absolument pas assumer le moindre risque.
      Surtout quand l’évocation de celui ci, derrière tout un développement rhétorique particulier « Il nous faut l’avis éclairé du patient », aboutit à un effet distributif qui tient du banco pour les médecins. 
      Je ne pensais tout de même pas qu’ils oseraient tenter ce coup ci, qui ressemble à une grève du zèle chez des douaniers à Calais, si ceux ci l’avaient exercé sur les camions anglais : Ouvrir chaque carton un par un, avec 20 000 camions attendant leur tour. Parfois le retour du réel fait preuve. . 
      Je ne leur donne pas deux jours pour évoluer sur le sujet, le canon du pistolet sur la temple. 
       


    • Ben Schott 2 janvier 2021 19:06

      @velosolex
       
      « Croyez vous que l’on vous fait remplir une fiche d’accord chaque fois qu’on vous fait un soin à l’hopital »
       
      Pour une intervention chirurgicale, oui absolument. On remplit une fiche, on la date et on la signe. J’ai donné une fois un accord verbal pour une anesthésie locale plutôt que générale, mais on proposé le choix, en répondant soigneusement aux questions posées. Quant à la prise de sang, comme son nom l’indique on vous prend on ne vous inocule pas !
       
      Oui un vaccin doit être fait par un infirmier, à une personne volontaire et porteuse d’une ordonnance, largement éclairée sur ce vaccin.
       
      En dehors de ça, on bascule dans un monde de dangereux cinglés.
       


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 19:11

      @nono le simplet
      Arrive un moment où il y a tellement de mesures barrières autour de soi qu’on a l’impression d’être dans une course de haies
      Si je passe par mon médecin traitant, chez lequel j’ai deux mois d’attente, je suppose que je peux envisager de me faire vacciner dans trois ou quatre ans, à condition qu’il vaccine comme un automate huit ou dix heures par jour, avec la feuille consentement éclairé à amener en même temps que son masque bien sûr.

      Mais j’ai bien peur que le malheureux soit parti à la retraite. 
      La rencontre du covid avec le réel affirme en tout cas le sinistre médical. J’ai fait un soin au dentiste en septembre, le second en décembre. Prochain RDV dans trois mois . 
      Car là aussi la file d’attente s’est aggravée du fait du confinement. Ne parlons pas des interventions en chirurgie qui ont toutes été décalées, avec un conséquence désastreuse pour certains. La morbidité des cancers s’est aggravé. A t’on informé de façon éclairée les patient de la catastrophe ?


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 19:28

      @Ben Schott
      Je n’ai jamais demandé le consentement éclairé d’un patient à chaque fois que j’ai fait une injection, s’il faut remettre les choses en perspective.
      Présenter les effets secondaires possibles aboutirait à un refus chez certains patients, qui sont dans l’impossibilité souvent de relativiser les choses, en temps que bénéfices l’emportant sur les inconvénients.
      Ne parlons pas des hypocondriaques et des phobiques, pour ne pas évoquer les procéduriers. Les temps sont durs pour les soignants. Va t’il y avoir besoin d’un témoin, ou d’un avocat ou autre homme de loi pour valider l’acte ?...Pourquoi ne pas envisager de filmer la scène, afin d’avoir plus de preuves ?

      Il va de soi que les interventions chirurgicales sont d’un autre ressort. 
      Toutefois, si vous arrivez au bloc inconscient à l’hopital, on ne vous la demandera pas. Pour le moment du moins. Mais dans la folie procédurière qui s’est emparée de nos administratifs qui veulent légitimer leur présence, adoubée par les avocats, l’heure est arrivée à l’apragmatisme et au non décisionnel. Aux us, j’ai un ami qui a failli avoir des ennuis pour avoir fait des gestes d’urgence. On lui a dit qu’il avait pris des risques. Combien de gens meurent dans ce genre d’indécision. 
      Les guerres les accidents aboutissent à des décisions rapides. Car visant l’endémique et l’urgence. Nous y sommes, et pourtant nous voyons bien que dans le pays de Courteline les ronds de cuir ont réussi à museler l’initiative et la rapidité là où elle est indispensable. Quand la vérité tient à un coupon d’administration qui doit être en règle, et paralyse l’efficacité le roi est bien nu et fait rire tout le monde, ou presque. 


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 20:02

      @Philippe Huysmans
      La France est le seul pays à faire ce genre de procédé. Sans commentaires.....A rapprocher de la campagne avec la limitation à 8O,...mais là on va plutot vers la banalisation du 30 alors qu’on traverse une forêt qui brûle, en terme de métaphore...
      Il ne s’agit pas de forcer les gens à se faire vacciner. Mais ceux qui se présentent n’ont pas à affronter ce genre de missive stupide propre à les faire douter, leur présence affirmant leur désir. Ils ne sont pas là pour une IVG, à ce que je sache. Ils ne sont pas soumis à ce questionnement quand ils viennent se faire vacciner contre la grippe, oui ou non ?
      C’est toute la stratégie de communication qui est lamentable. Demander l’autorisation éclairée des patients aboutit à conclure que d’un part l’on est pas sûr de la validité du produit, et d’autre part que le patient a la qualité et la pertinence lui de l’avoir...Une histoire de fou, que connaissent ceux qui ont travaillé en psy, à qui on demandait à faire signer au patient un avis éclairé approuvant leur hospitalisation, alors qu’ils n’avaient pas l’état psychique et la liberté de s’y opposer...
      Extrait d’un interview du professeur Kahn. : Le choix de la prudence face à la crainte des Français est une « très importante erreur stratégique de communication », juge-t-il. Selon lui, il existe « entre 30 et 35% de vaccino-sceptiques » pour qui « on ne pourra rien ». Il suggère donc de cibler «  les personnes terriblement hésitantes » en leur apportant « la vérité et la transparence, mais également de l’enthousiasme », reprochant à l’exécutif d’« avancer à tout petit pas ». Avec cette attitude, « on va les convaincre qu’en effet, si on va si lentement, c’est qu’on n’est pas sûr de soi et qu’il y a un danger », observe-t-il.À LIRE AUSSI :« La lenteur de la vaccination française est un symptôme de notre déclassement »

      « Parfois, quand j’entends la communication sur tous les dangers possibles du vaccin, les précautions, le fait qu’on peut déclarer des effets indésirables, le fait qu’on est prêt à arrêter la vaccination... Je ne comprends pas », déplore Axel Kahn. « Il faut protéger le peuple Français et les personnes fragiles. Et faire vacciner les soignants en priorité », poursuit le président de la Ligue nationale contre le cancer, lui-même décidé à se faire vacciner « le plus tôt possible ».


    • Ben Schott 2 janvier 2021 20:05

      @velosolex
       
      « Je n’ai jamais demandé le consentement éclairé d’un patient à chaque fois que j’ai fait une injection »
       
      Décidément...
      Vous étiez infirmier ? Bon alors vous faisiez une injection à une personne qui savait ce qu’elle venait chercher chez vous, et elle avait une ordonnance. Sans quoi, vous étiez dans l’exercice illégal de la médecine. Vous me prenez pour un con à ce point-là ?
       
      « Toutefois, si vous arrivez au bloc inconscient à l’hopital, on ne vous la demandera pas. »
       
      Vous continuez à me prendre pour un con.
       
      « Quand la vérité tient à un coupon d’administration qui doit être en règle, et paralyse l’efficacité le roi est bien nu et fait rire tout le monde, ou presque. »
       
      C’est bien ce que je pense vous êtes complètement délirant, mais il y a longtemps que je m’en suis rendu compte.
       


    • Ben Schott 2 janvier 2021 20:09

      @velosolex
       
      Quant à Kahn, tout ce que peut dire cet imposteur n’a aucune valeur. D’après lui, le Covid19 est la pire épidémie que l’Humanité ait connue !... Elle est pas belle celle-là ?!!
       
      Voilà. Un charlatan de plus dans les poubelles de l’Histoire.
       

       


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 20:43

      @Ben Schott
      Effectivement vous avez raison, je vous prends pour un con et même un sale con, au vu de votre agressivité patente, pas très éclairée.
      Entre l’ordonnance et le consentement éclairé ça fait deux.
      Ca suppose mettre le patient devant une indécision, et la présentation possible des effets secondaires susceptibles de mettre le trouble dans l’esprit du patient, que le corps médical est incapable d’assumer. 
      Je vous renvois aux considérations du professeur Axel Kahn, et de tant d’autres, sans doute aussi des cons aussi


    • Ben Schott 2 janvier 2021 20:49

      @velosolex
       
      Mais c’est pour moi un plaisir de gourmet que vous ne goûterez jamais, foutriquet !
       
      Ah ben oui, le consentement éclairé suppose qu’on a exposé au patient les bénéfices et les risques, benêt. Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas en fait, comme d’habitude.
       
      J’ai déjà répondu à propos de Kahn, cet imposteur.
       


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 21:15

      @Philippe Huysmans
      Personne ne vous obligera que ce soit dans ce pays ou dans un autre de vous vacciner. 
      Mais prendre sa décision en conscience ne peut se faire différemment de ce que font aussi les autres pays, au risque sinon de semer le trouble dans l’inconscient des patients


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 21:26

      @Ben Schott
      Bon, ceci dit, consentement ou pas vous n’avez pas l’air très éclairé. Je sais pas si la bétise est un bouclier contre le covid. 
      Je vous laisse régler vos comptes avec un autre professeur. Je crois que tous ces types ne savent devant quel sommité ils parlent
       

      Vaccination : « A ce rythme, nous y serons encore dans 5000 ans », déplore le professeur DabPour l’épidémiologiste et professeur de médecine William Dab, ancien Directeur général de la Santé, la France doit accélérer sa vaccination contre le Covid-19 et faire preuve de plus de transparence.

    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 21:35

      @Philippe Huysmans
      Le jour où un maire aura une autorité quelconque sur le médical relève encore de la science fiction. 
      Pour le reste ça va de soi que l’homme peut être un loup pour l’homme, et que le loup n’a même pas besoin de consentement éclairé de l’agneau pour le dévorer. 
      Sinon, je crois qu’une vie passé dans le soin m’a déniaisé quelque peu sur les hommes, en proie aux montées de température. .
      Je ne la regrette en rien. On apprend bien plus dans le contact des maladies que dans les exorcistes de rhétorique, qui permettent de croire qu’on peut échapper au réel en faisant des acrobaties.
      L’avez vous remarqué, le covid est un révélateur des tartufferies, comme dans cette pseudo campagne de vaccination. 


    • velosolex velosolex 2 janvier 2021 22:11

      @Philippe Huysmans
      Le rait de me traiter de con, comme si vous étiez atteint du syndrome de Gilles de La Tourette, comme l’autre zèbre en dit à mon avis plus sur vous que sur moi. Au niveau de la communication, ce n’est pas très productif. Ce sera donc mon dernier post
      Le lien que vous adressez concerne les usa un pays qui pratique aussi la peine de mort. Le consentement éclairé n’est pas requis pour l’exécution. 
      Le covid était auparavant un scénario de science fiction. Les décisions qui pourront émailler l’avenir, je ne les connais pas, vous non plus.
      Il pourrait effectivement y avoir des décisions liées à des lois d’urgence, quand l’intérêt collectif est supérieur aux intérêts individuels. Cela est arrivé dans les cas de pandémies par la passé. Cela pourra revenir, selon l’extension ou non du problème.
      Par contre ce genre de décision ne serait en rien dépendant juridiquement du pouvoir décisionnel des maires ; Inutile de vous monter la tête, avec des problèmes qui n’existent pas, quand tant d’autres existent dont vous ne vous souciez pas


    • Ben Schott 3 janvier 2021 05:07

      @velosolex
       
      Écoutez donc ces « sommités », allez vous faire vacciner et foutez la paix aux autres, nous on va se passer de votre avis et du leur, ça rentre ça ?
       
      Comme Simplet, prévenez-nous quand vous vous serez fait inoculer ! Pas de resquilleurs !
       


    • babelouest babelouest 3 janvier 2021 08:25

      @velosolex
      « Ils ne sont pas soumis à ce questionnement quand ils viennent se faire vacciner contre la grippe, oui ou non ? »
      .
      Justement, la vaccination contre la grippe, on vous la propose (du moins à partir d’un certain âge), il y a donc accord, ou pas. Personnellement c’est PAS. La lettre que je reçois chaque année de la Sécu va au panier, l’incitation chez le toubib n’est jamais suivie d’accord. A plus forte raison, pour un pseudo-vaccin qui pourrait faire très mal. Je parle des effets dits « secondaires », qui pour moi sont plutôt les effets primaires, c’est une question d’interprétation.


    • Le421... Refuznik !! Le421 3 janvier 2021 08:50

      @Daniel PIGNARD
      Tout est dans le « serait ».
      A priori, c’est un fake...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 janvier 2021 09:34

      @Le421

      Il est curieux que ceux qui affirment qu’elle est vivante n’en fournissent pas la preuve. Il n’y a pas de portable avec appareil photo aux USA ?


    • Aristide Aristide 3 janvier 2021 09:47

      @Daniel PIGNARD

      L’inversion de la preuve est d’un ridicule assez conséquent, vous affirmez que la personne est morte sans aucune preuve et ce serait donc à nous à vous prouver qu’elle est vivante !!! Affligeant ....


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 3 janvier 2021 10:32

      @Fergus
      En ce qui me concerne, j’ai une phobie administrative...


    • velosolex velosolex 3 janvier 2021 11:23

      @babelouest

      « Je crois que c’est comme ça que ça a été pensé et c’est gravissime », a repris Martin Blachier avec agacement. « Les Français sont pris en otage de petites considérations politiciennes ridicules, internes au monde de la Santé. » D’après lui, la vaccination n’ira pas assez vite si elle se fait exclusivement dans les cabinets médicaux et si le consentement par écrit ainsi que le délai de réflexion sont obligatoires. 

      « Si on voulait rater la campagne de vaccination, on ne s’y serait pas pris autrement », a-t-il fini par considérer, développant un peu plus tard : « Les gens sont sceptiques sur le vaccin. (...) Ils vont aller chez leur médecin généraliste, là va s’engager une discussion et le médecin va essayer de convaincre la personne qui est venue de se faire vacciner. Qui imagine que ça peut marcher ? » Martin Blachier a ensuite réclamé une vaste campagne d’information du gouvernement puisque selon lui, l’adhésion à la vaccination passe inévitablement par une « communication de masse » et non par un entretien individuel avec son médecin. « Si j’étais chef de l’Etat, je serais très dur avec le ministre de la Santé, c’est le plus grand fiasco qu’on aura jamais eu dans le monde de la santé. Un fiasco sur le plan logistique, sur le plan de la communication... »

      Martin Blachier n’est pas le seul professionnel de santé à critiquer vertement l’organisation de la campagne de vaccination. « C’est désespérant, on est ridicule », a renchéri l’urgentiste Patrick Pelloux sur LCI dénonçant « le poids administratif délirant. »


    • velosolex velosolex 3 janvier 2021 11:43

      @velosolex
      « un courrier de l’Assurance maladie indiquant que toute injection du vaccin est rémunérée 9,60 euros, en plus des 5,40 euros versés pour l’ajout du patient dans la base de données. Autrement dit, en plus du prix de la visite, le médecin gagne 15€ par patient vacciné !!! »

      Donc si on fait le calcul, la visite chez le médecin lui rapporte : 25€+9.60€+5.40€ soit 40€ !

      Multiplions par 24 millions de personnes, soit le tiers de la population , et nous obtenons 1 milliard d’euros, chiffre démentiel, avant de passer au rappel. 

      On se consolera en pensant que vu le surbookage des médecins tout de même complices de l’affaire, vacciner tant de patients devrait mettre 4 ou 5 ans. Il faudra sans doute alors renouveler les vaccins périmés. Avec un peu de chance le personnel politique le sera aussi, s’il ne l’est pas déjà


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 janvier 2021 12:22

      @Aristide

      Il ne s’agit pas d’inversion de la preuve car la preuve a été rapportée dans le lien que j’ai donné, mais The White Rabbit nous donne des liens qui disent que c’est une fake news mais ces liens pourraient facilement donner la preuve qu’elle est vivante en postant une photo de cette personne vivante avec la une d’un journal prouvant la date de la photo, or ces liens n’apportent au contraire aucune preuve sinon des affirmations.


    • Iris Iris 3 janvier 2021 14:56

      @The White Rabbit
      Mince ! Je suis très déçu.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 janvier 2021 12:35

      Votre article a comme thème central la perte de crédibilité et de confiance face à la parole scientifique et politique. Pour ce qui est du politique, rien de nouveau, en revanche, la parole scientifique, pourtant réputée certifiée par l’exactitude empirique, s’est effritée. Sans doute, la science n’est pas compatible avec une gestion de crise pratiquée dans l’urgence. De plus, certaines positions de scientifiques et d’experts ont jeté le trouble. La science n’est pas absolue dans ses prédiction et l’homme n’est pas toujours honnête mais cela ne relève pas de la science


      • sylvain sylvain 2 janvier 2021 13:10

        @Bernard Dugué
        Sur l’aspartame, plus de 200 études ont été commanditées depuis les années 80 par les industriels et les associations de consommateurs . 100% de celles des industriels concluent sur son innocuité, 100% des autres sur sa toxicité . On a des résultats a peine moins caricaturaux sur les effets des des ondes ou des OGM . L’anses vient d’être accusée de conflits d’intérêts majeurs dans ses études sur le glyphosate

        Honnêteté de l’homme ne dépend surement pas de la science, mais l’honnêteté de la science dépend totalement de celle de l’homme


      • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 2021 13:16

        @Bernard Dugué

         Salut Nanard te rappelles tu que  :

        En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

      • pipiou2 2 janvier 2021 15:37

        @Philippe Huysmans
        « la réalité qui n’a rien à voir avec une crise sanitaire. »
        dit le gars qui chie sur la réalité vécue par les personnels soignants.

        Le connard et sa course effrénée à la désinformation.
        On se demande pourquoi les belges sont recordmen mondiaux du covid.


      • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 16:05

        @Bernard Dugué

        Sans doute, la science n’est pas compatible avec une gestion de crise pratiquée dans l’urgence.

        Salut Bernard , 
        Non ce n’ est pas la crise qui empêche la science de se développer , 
        en temps de guerre , les armée développe et innove a vitesse grand V.

        La ce qui ralentit tout , c’ est les intérêt mercantile et politique de l’ etat . 
        c’ est toute la différence dans une vrai guerre , les intérêt mercantile et politique sont mit de coté par les militaire et la plupart des chercheur .

        ┏━━━━•❅•°•❈•°•❅•━━━━┓
        ❍ Bonne année 2021 ❍
        ┗━━━━•❅•°•❈•°•❅•━━━━┛

        ... Et pense a débloquer les commentateur (comme moi ) injustement bloqué sur tes article ... ca as du bon la contradiction parfois quand on est scientifique smiley


      • Le421... Refuznik !! Le421 3 janvier 2021 08:56

        @Seul le contenu compte
        Le grand malaise tient dans le fait que des gens à des postes de responsabilité diffusent des fakes en se fichant bien de l’impact que cela aura sur les foules.
        Et si ils le savent, alors c’est carrément criminel.
        Peu importe pour certains, le fake-président leur file la légion d’honneur, comme à Al-Sissi... Ainsi, Karine Lacombe se retrouve médaillée !!
        Perso, je trouve que cette breloque devient un signe de déshonneur !!


      • Iris Iris 3 janvier 2021 15:05

        @Bernard Dugué

        la parole scientifique, pourtant réputée certifiée par l’exactitude empirique, s’est effritée

        Oui, c’est la sacro-sainte science qui vacille sur son piédestal et c’est très bien comme ça. Encore la marque évidente d’un tournant majeur de notre société humaine. 

      • Gasty Gasty 2 janvier 2021 12:57

        On vend un produit, la communication est basé sur le même principe que la pub.

        Comment avoir confiance, d’autant qu’il n’est pas garanti par les fabricants qui se sont désengagés d’éventuelles effets. L’état lui, a acheté comptant un stock qu’il lui faut écouler.

        Tous sur le vaccin, rien pour le soin, les hôpitaux, les crédits, le manque de personnels.


        • troletbuse troletbuse 2 janvier 2021 13:04

          Expliquer la réticence par des sondages biaisés, c’est pas très convaincant.

          Et puis le cochon comme sa vie n’excède pas 1 an, on ne voit guère les effets.

          Alors pour un vaccin sorti d’une pochette-surprise, bonjour.

          Comme aucune statistique de contaminés n’est sorti les années précédentes, aucune comparaison n’est possible tet contaminé ne veut pas dire malade.

          Voyez Micron, le Con taminé et 7 jours de vacances ! Vrai ou mascarade


          • Aristide Aristide 2 janvier 2021 13:06

            Les faits sont têtus, et il suffira de constater dans quelques semaines les résultats effectifs sur la population qui aura été vaccinée pour que les mêmes qui ne veulent pas réclament d’y passer au plus tôt.

            Les causes de cette méfiance sont multiples, j’ignore les antivaccins compulsifs, il est impossible de savoir ce qui a prédominé, à mon sens surement une convergence de nombreux discours assez nébuleux ... et de tout origine ...


            • sylvain sylvain 2 janvier 2021 13:18

              @Aristide
              paris tenu . La totalité des médias dominants nous diront que c’est formidable, parfait, qu’on ne comprend vraiment plus les derniers récalcitrants, qu’il faudrait les forcer pour leur bien . Et 50% des gens ne voudront toujours pas le prendre . Le gouvernement sera d’ailleurs pris à son propre piège car même si ce vaccin est efficace, les tests PCR 40 continueront à être positifs pendant des années

              D’autre part les anti vaccins ne peuvent pas être compulsifs, puisque leurs convictions les poussent a ne pas agir justement . Le seul comportement compulsif qu’on peut avoir est celui de prendre un vaccin dès qu’il est disponible


            • Aristide Aristide 2 janvier 2021 13:30

              @sylvain

              Ouahh, et on cachera les morts du vaccin, on les fera passé pour ceux du Covid, ... vous en savez des choses. Quand à forcer qui que ce soit, nul besoin, nos concitoyens ne sont pas aussi coincés et il verront assez rapidement le bénéfice à se faire vacciner.

              D’autre part les anti vaccins ne peuvent pas être compulsifs, puisque leurs convictions les poussent a ne pas agir justement . Le seul comportement compulsif qu’on peut avoir est celui de prendre un vaccin dès qu’il est disponible

              Vous vous méprenez, je ne parlais de l’acte de vaccination mais de le discours compulsif des antivaccins, ceux qui étalent leur discours sur tous les réseaux sociaux, Doctorix est le spécimen assez remarquable sur Agoravox


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 janvier 2021 13:44

              @Aristide

              L’infirmière d’Alabama vaccinée devant le monde entier et ayant eu un malaise aussitôt après, serait morte : Mort cachée ?

              https://odysee.com/@STOP_Masques_Vaccins_National:2/L’infirmi%C3%A8re-vaccin%C3%A9e-Tiffany-Dover-est-morte:7


            • Aristide Aristide 2 janvier 2021 13:59

              @Daniel PIGNARD

              Ouais, et on a brulé le cadavre ... après avoir effacé le certificat de décès sur le site du loulou qui sait qui elle est et tout ça ... Ahhh, les salauds ... 


            • sylvain sylvain 2 janvier 2021 14:04

              @Aristide

              Vous tombez tout de suite dans le discours « anti complotiste » de base . Qui consiste simplement à faire passer les gens pour des débiles en adoptant une posture supérieure et condescendante . Ce n’est pas un preuve d’intelligence, au contraire.

              Ouahh, et on cachera les morts du vaccin, on les fera passé pour ceux du Covid

               C’est techniquement probable . Il va y avoir au moins 10 vaccins, chacuns avec des séquences d’ARN du virus, voir son ARN complet . Les PCR aplliqués ensuite les détecteront forcément, en tout cas si l’ARN est complet . Cela risque d’être très compliqué de distinguer les virus innoculés des contaminations naturelles . Vous soulevez malgrès vous un point très intérerssant . Par contre cela risque de ne pas faciliter la tache du gouvernement, puisque cela créerait pleins de personnes vaccinées et positives . Mauvaise pub, il y a donc fort à parier qu’une parade technique sera trouvée, ou que le gouvernement fera précisément le contraire de ce que vous dites


            • sylvain sylvain 2 janvier 2021 14:06

              @Aristide
              Vous vous méprenez, je ne parlais de l’acte de vaccination mais de le discours compulsif des antivaccins

              vous nous expliqueriez en quoi il est plus compulsif que d’autres ??


            • Aristide Aristide 2 janvier 2021 14:11

              @sylvain

              Aucune prétention à être supérieur, pas très difficile dans ce cas tout de même, simplement le bon sens et le minimum de recherche de preuve sur ce fake assez farfelu ...

              Je soulève un point malgré moi, c’est vrai que votre altitude apte à accuser les autres de sentiment de supériorité ne se mouche pas du coude : pcr arn
              geste barrière d’ailleurs
              .
              le gouvernement fera précisément le contraire de ce que vous dites

              Et c’est quoi ? Ils publieront tous les soirs le nombre de vaccinés morts du COVID ?


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 janvier 2021 14:24

              @The White Rabbit
              Il est curieux que ceux affirment qu’elle est vivante n’en fournisse pas la preuve. Il n’y a pas de portable avec appareil photo aux USA ?


            • Gollum Gollum 2 janvier 2021 14:30

              @Daniel PIGNARD

              Mais si y a des vidéos... tout aussi fiables que celles de vos mammouths et autres ptérodactyles... smiley

              Tiens au fait Paris a été détruite, anéantie en 2020 comme vous l’aviez prévu Pignard.. Chapeau bas devant vos compétences encore une fois.. (Je vous épargne le GM pour une fois on n’est pas des chiens..)

              Bisou et bonne année. smiley


            • amiaplacidus amiaplacidus 2 janvier 2021 14:45

              @sylvain qui dit : « Il va y avoir au moins 10 vaccins, chacuns avec des séquences d’ARN du virus, voir son ARN complet . ».

              Il y a actuellement une dizaine de vaccins approuvés ou proches de l’être. Ils n’y en a que deux qui sont à ARN : Pfizer et Moderna.
              C’est une technique connue depuis plus de 40 ans sur un plan conceptuel (taper Katalin Kariko dans un moteur de recherche pour plus d’informations), une quinzaine d’années d’études en thérapeutique humaine, 6-7 ans d’essais et thérapie en cancer humain. Il existe depuis plus de 10 ans un vaccin porcin à ARNm qui ne pose aucun problème.
              Cette technique permet une fabrication rapide de vaccin. Notons que ce vaccin n’a pas besoin et n’utilise pas d’adjuvant tel qu’aluminium ou autre.
              Mais, inconvénient notable, l’ARN est très fragile, il faut maintenir les doses à très basses températures, ce qui fait que ce genre de vaccin ne peut être utilisé que dans les pays qui disposent d’une infrastructure adéquate.

              Le vaccin russe utilise un virus inoffensif pour l’homme auquel on a ajouté, par génie génétique, des portions du SARS-CoV-2. Je n’ai pas d’information concernant les techniques de fabrication. Je note simplement que les Russes sont assez pointus en virologie, ne serait-ce que parce que depuis longtemps ils utilisent la phagothérapie.

              Les autres vaccins, chinois, AstraZeneca, etc, sont des vaccins classiques à virus atténué. Le développement en est lent, il faut trouver la méthode pour atténuer le virus.
              La fabrication est lente également, pour une dose, il faut un œuf. Ensuite, il faut purifier le produit, parce que l’œuf peut être très allergisant. Pour être plus efficace, il faut des adjuvants.
              Mais c’est une technique éprouvée, que l’on connaît bien. Le vaccin se conserve dans des frigos, il peut être transporté durant quelques heures dans une simple glacière. Il est donc d’emploi facile dans les pays avec de faibles infrastructures.


            • nono le simplet 2 janvier 2021 14:50

              @amiaplacidus
              Les autres vaccins, chinois, AstraZeneca, etc, sont des vaccins classiques à virus atténué. Le développement en est lent, il faut trouver la méthode pour atténuer le virus.
              AstraZeneca est en cours de validation et devrait être commercialisé sous peu


            • sylvain sylvain 2 janvier 2021 14:56

              @Aristide

              Et c’est quoi ?


              vous disiez que le gouvernement allait transformer les morts du vaccin en mort du covid, je précisais simplement que ce serait absurde, il essaiera de faire le contraire, à moins de vouloir que personne ne se vaccine, mais que cela risque tout de même d’arriver techniquement

              ce fake assez farfelu

              quel fake ??

              Je soulève un point malgré moi, c’est vrai que votre altitude apte à accuser les autres de sentiment de supériorité ne se mouche pas du coude : pcr arn
              geste barrière d’ailleurs


              désolé, mais c’est difficilement compréhensible. Si vous pensez que j’utilise des termes confiscatoires ( je vais le payer celui là), dites vous qu’il est difficile de parler de covid sans parler de PCR et d’ARN, à moins de ne rien détailler, et que c’est devenu du langage courant . Et sinon ne pas se laisser insulter, et ne pas rentrer dans ce jeu n’est pas forcément une attitude de supériorité


            • Gasty Gasty 2 janvier 2021 15:01

              @Daniel PIGNARD

              Elle n’était pas la bonne personne apte à faire la promo du vaccin : https://www.nexus.fr/actualite/vaccin/infirmiere-sevanouit-vaccin-pfizer/



            • Et hop ! Et hop ! 2 janvier 2021 16:49

              @Aristide

              D’après le Dr Fisher (ex Monsieur Vaccin), cette thérapie génique ne limite pas la contagion du virus, elle ne doit pas être utilisée sur les malades symptomatiques, elle n’est pas efficace sur les personnes de plus de 65 ans ayant une immunité affaiblie, et on ne sait pas si ses effets durent plus d’un mois.

              Selon l’INSEE il n’y a pas eu de surmortalité : 
              - Nombre de décès en France au 31 déc 2019 : 619 286
              - Nombre de décès en France au 26 déc 2020 : 611 748


              D’autre part, selon une étude chinoise sur 10 millions de personnes qui vient d’être publiée : les « asymptomatiques » ne transmettent pas la maladie, donc toutes les mesures de confinement, de masques, et de tests pour les personnes saines sont inutiles.

              https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-bien-portants-dits-asymptomatiques-ne-transmettent-pas-le-covid19-etude


            • Le421... Refuznik !! Le421 3 janvier 2021 09:02

              @Aristide
              Je vais peut-être vous épater et je ne suis pas un grand philosophe je me suis fait mon opinion tout seul.
              Aucune réticence sur des vaccins éprouvés et j’ai reçu dans ma vie plus d’injections, de piqûres, de perfusions et de trous en tout genre qu’un prêtre en bénirait...
              Mais j’ai mon côté « wait & see » qui m’a toujours servi de guide.
              Le remdisivir aussi était la « potion miracle ».
              Pensez-bien qu’à ce prix-là, ça allait faire des étincelles !!
              Et on en est où ?
              Déjà, les british utilisent un vaccin ne nécessitant pas du -80°C.
              Ça ne vous interpelle pas ?
              Ces conditions quasi impossibles de conservation ?
              Ben, j’vais vous dire...
              En cas de souci, on évoquera une « rupture de la chaîne du froid ».
              Et hop !! Fastoche. Un gamin de dix ans y penserait.


            • nono le simplet 2 janvier 2021 13:33

              Israël a vacciné 1 000 000 de personnes en 10 jours soit 11.55% de sa population avec le vaccin Pfizer et vient de valider le vaccin Moderna ... l’objectif étant d’en finir avec cette épidémie fin Février début Mars ... actuellement sont vaccinés en priorité les professionnels en contact avec la maladie et les personnes à risque ... les effets devraient être visibles avant la mi Janvier, l’épidémie y étant en phase croissante actuellement ...


              • nono le simplet 2 janvier 2021 13:40

                @nono le simplet
                on peut suivre l’évolution des vaccinations, en France sur VaccinTrackerCovid19 et dans le monde sur Coronavirus-vaccinations (Our World in Data)


              • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 2 janvier 2021 13:42

                @nono le simplet
                faudra étudier le nombre de palestoches claqués
                 smiley


              • troletbuse troletbuse 3 janvier 2021 08:57

                @Jeekes
                Va falloir le circoncire avant smiley


              • nono le simplet 3 janvier 2021 18:11

                @Jeekes
                venez donc à la maison avec votre couteau ... vous serez bien accueillis ... tu pousseras le fauteuil de troletbuse qui tiendra le couteau smiley


              • troletbuse troletbuse 3 janvier 2021 18:14

                @Jeekes
                Mais il lui reste beaucoup de peau. Il pourra monnayer son prépuce quand il y sera.  smiley


              • nono le simplet 3 janvier 2021 18:15

                @nono le simplet
                mais c’est qu’ils voudraient mordre ces couillons ... smiley


              • troletbuse troletbuse 3 janvier 2021 18:34

                @nono le simplet
                Tu ne m’as toujours pas indiqué ton IMC qui fait de toi une personne à risque, donc à inoculer immédiatement.


              • troletbuse troletbuse 3 janvier 2021 18:37

                @nono le simplet
                Avec ton quintal, tu devrais mesurer 2 mètres ou plus pour être en bonne santé. Comme tu tiens dans une brouette, tu dois en être loin.  smiley)


              • pemile pemile 3 janvier 2021 19:12

                @troletbuse « Avec ton quintal, tu devrais mesurer 2 mètres ou plus pour être en bonne santé »

                Gaffe Nono, avec ton 1,85m t’es en léger surpoids, et Schwarzenegger, avec son 1.88m est obèse de classe 1, lui même battu par Teddy Riner  smiley


              • stef 2 janvier 2021 13:38

                En confiant la vaccination aux seuls médecins généralistes , cela coûterait 5,2 milliards d’€ et rapporterait 52 000 € par généraliste sur la base de 40 € (25 € la consultation +9,60 € pour la piqure+5,40 € pour l’inscription dans une base de données )
                2 injections = 80 €
                65 millions de français = 5,2 milliards d’€ à répartir sur les 100 000 généralistes


                • stef 2 janvier 2021 13:40

                  @stef
                  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le maire du XVII qui veut pourtant prêter sa mairie pour la vaccination n’a pas reçu de réponse des autorités sanitaires préférant régaler les généralistes de 52 000 € par médecin


                • Aristide Aristide 2 janvier 2021 14:02

                  @stef

                  Votre médecin a une plus grosse bagnole que vous ?


                • Attila Attila 2 janvier 2021 14:10

                  @stef
                  A l’époque du H1N1, la vaccination dans les vaccinodromes soviétique de Roselyne Bachelot a été estimée à 70€ alors que la consultation était de 22€ chez le généraliste.

                  .


                • sylvain sylvain 2 janvier 2021 13:41


                  a l’auteur

                  à considérer son interlocuteur à l’égal de soi‑même


                  Si c’est vraiment le cas, vous devez alors comprendre qu’à l’instar de vous même, votre interlocuteur « anti vaccin » pense que vous êtes certainement une personne de valeur, mais un peu naive et mal informée . Que votre comportement, si il n’y a pas lieu de le sanctionner, est irresponsable et vous met vous en danger, ainsi que le reste de la société . Que le soutien que vous apportez tacitement à des prédateurs extrêmement dangereux, à des manipulateurs de haute volée est tout de même difficilement acceptable, car il doit lui aussi en subir les conséquences et qu’il sait bien qu’on vous demandera à un moment d’adhérer à la contrainte qu’on lui imposera, que vous serez précisément sa caution . Tout votre article le clame haut et fort

                  Plus généralement vous tombez dans beaucoup des travers que vous dénoncez . La première étant que vous considérez que les personnes qui ne veulent pas se vacciner ne sont pas informés, qu’il suffirait en réalité de mieux leur expliquer . Comme c’est le cas à chaque fois vous vous lancez ensuite dans une approximative et rapide explication de phénomènes biologiques étant censés montrer que ça marche . La quasi totalité des personnes avec qui j’ai parlé et qui redoutent les vaccins en savent bien plus sur leur fonctionnement que ce que vous avez exposés ici, ce sont en réalité ceux qui ont confiance qui ne connaissent jamais rien à leur fonctionnement . Vous auriez pu vous demander pourquoi il n’y a effectivement jamais d’émissions qui aille au fond du problème, la raison est simple : les « anti vaccins » verraient s’échanger des informations et arguments qu’ils conaissent parfaitement, leurs convictions ayant peu de chances de changer, par contre les autres ...

                  Il existe quelques débats télévisés sur les vaccins, regardez les et dites moi qui utilise le patos, et qui utilise le rationnel


                  • GerFran 2 janvier 2021 13:54

                    Rappel sur les effets indésirables graves du vaccin contre H1N1 en 2009.

                    Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé :

                    « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin Pandemrix (GSK) contre la grippe porcine (H1N1) de 2009. » Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination.

                    https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

                    i.news. February 22, 2017.

                     


                    • GerFran 2 janvier 2021 13:56

                      Marie-Paule Kieny, virologue, directrice de recherche à l’INSERM, ancienne sous-directrice de la recherche à l’OMS :

                      "Est-ce que les gens vaccinés qui font une Covid, malgré tout, une Covid plus légère, vont infecter leurs voisins, conjoints... ou pas ?

                      Alors, on n’en est pas tout à fait sûr, mais il semble, les résultats qu’on a avec les animaux, les macaques, diminuent de façon très importante la quantité de virus que les animaux ont dans leur nez dans leur gorge.

                      Oui, ils ont le virus, mais ils en ont beaucoup moins, et beaucoup moins longtemps. Au lieu de transmettre le virus pendant une semaine, cinq jours, ils transmettent pendant deux jours trois jours. Si c’est le cas, si c’est confirmé chez l’homme, car on n’a pas encore de vrais résultats qui le démontrent..."

                       

                      A t = 37:48 https://www.youtube.com/watch?v=VWHmU5wKq9E

                      30 déc. 2020

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Paule_Kieny


                      • babelouest babelouest 3 janvier 2021 08:43

                        @GerFran pour autant que j’ai pu l’observer, moi simple citoyen, beaucoup de vaccinés contractent la maladie, donc sont dangereux pendant deux ou trois jours, même si cette maladie est peut-être moins violente ainsi. Je note que depuis 50 ans je n’ai eu la maladie que les deux fois (j’étais encore jeune) où j’avais accepté d’être vacciné.
                        .
                        De là à penser que ce sont les vaccinés qui posent problème les premiers jours de l’inoculation, il n’y a pas loin.


                      • berry 2 janvier 2021 14:10

                        Toujours pas de nouvelles de l’ivermectine en France, un médicament antiparasitaire qui diminue de 83 % la mortalité de la covid-19. Il est pourtant utilisé avec succès dans plein de pays à travers le monde.

                        https://www.fawkes-news.com/2021/01/une-meta-analyse-demontre-que.html#more

                        Avant que notre bureaucratie socialiste prenne le temps de s’y intéresser et de donner éventuellement son accord, il va bien se passer encore 6 mois ou un an.

                        Nous en serons alors à 100 000 morts.


                        • nono le simplet 2 janvier 2021 14:19

                          et pendant ce temps là les anti-vaccin-complotistes cherchent avec frénésie le premier mort du au vaccin ... pas encore trouvé pour 10 000 000 de vaccinés ... c’est pas normal ... on nous cache quelque chose ...

                          si ça se trouve, après avoir attribué de faux-morts à la Covid-19 pour faire peur on va attribuer de vrais morts du vaccin à la Covid-19 pour rassurer ... sont malins chez Big-Pharma smiley


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 14:58

                            @nono le simplet
                             
                            À ce propos, vous l’avez eue votre piquouze ?
                             
                            Je vous conseille de le faire au plus vite, et de foutre la paix à ceux qui ne le feront pas.
                             
                            Sauvez votre peau, Simplet, et ne vous occupez pas de la mienne, OK ?
                             
                             smiley
                             

                             


                          • nono le simplet 2 janvier 2021 15:01

                            @Ben Schott
                            mais je me fous complètement de ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ... je suis même ravi ... ça permettra aux autres d’être vaccinés plus tôt ... smiley


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 15:06

                            @nono le simplet
                             
                            Si vous vous en foutiez complètement, vous viendriez pas compulsivement leur cracher à la gueule comme vous le faites. Une vraie rage et une vraie obsession !
                             
                            Foutez-leur la paix, et ALLEZ VOUS FAIRE INOCULER.
                             


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 15:13

                            @Philippe Huysmans

                            Tu parle Nonos c’ est que de la bouche , 
                            il as pas du tout l’ intention de se faire vacciner ...

                            Il veut que ce soit obligatoire , que les autre prenne le risque de la vaccination a a ARNm a sa place pour en tirer benefice ...

                            Mais lui , il as déjà demander une dispense pour allergie a son médecin ...

                            S’ il avais voulus se faire vacciner ca serais fait depuis ce weekend et il emmerderais pas les autre pour y aller a sa place ...

                            Une vrai biloute mole ce nono


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 15:16

                            @Philippe Huysmans

                            Donc en effet tu seras membre du club très fermé, le happy few qui se sera foutu son ADN en l’air for no reason.Et là, du coup, c’est moi qui m’en fous.

                            MDR , t’ as vu la tete de Zombi qu’ il as ? même Iggy pop est pas si mal en point ...
                            Y a plus d’ ADN a préserver , le vaccin lui fera pas grand chose ...

                            Et quand il atrapera le covid19 , on lui dira que c’ est parce qu’ il fume trop smiley


                          • Gasty Gasty 2 janvier 2021 15:19

                            @nono le simplet

                            Vous qui semblez avoir tout compris... A propos de l’amiante qui était reconnu dangereuse ( mais pas pour tout le monde ) et insuffisamment médiatisé à l’époque ( il n’y avait pas de complotistes), combien de morts recensés ?


                          • nono le simplet 2 janvier 2021 15:21

                            @Ben Schott
                            vous viendriez pas compulsivement leur cracher à la gueule comme vous le faites.

                            et vous laissez raconter vos conneries à l’envi sans contradiction ? aucune chance ...


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 15:27

                            @nono le simplet
                             
                            Pourquoi ? Vous avez reçu la Lumière de Pfizzer et vous avez juré d’aller porter la bonne parole ?
                             
                            Vous êtes un dingo.
                             

                             

                             
                            Et allez vous faire vacciner, tant que vous ne l’avez pas fait, vous êtes loin sous le seuil de crédibilité.
                             


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 15:34

                            @Ben Schott

                            Non non c’ est plus sordide que ca , 
                            les gens qui ont investit dans des assurance vie ,
                            contenant des action de labo pharmaceutique
                            sont pret a toute les bassesse pour promouvoir
                            le vaccin quite a tuer des gens smiley

                            Nono ( et les autre ), c’ est deja BIG PHARMA


                          • nono le simplet 2 janvier 2021 15:35

                            @Gasty
                            le fait qu’il y ait eu des scandales sanitaires en France et dans le monde ... et il n’y a pas que l’amiante ... la liste est longue ... ces scandales, donc, ne signifient pas que les vaccins contre la Covid-19 en soient un ... c’est pas en criant « au loup » contre tout et n’importe quoi qu’on mettra au jour les vrais scandales ... c’est même le contraire ...les complotistes sont des complices imbéciles du statu quo ...


                          • nono le simplet 2 janvier 2021 15:39

                            @Ben Schott
                            Vous êtes un dingo.

                             smiley c’est vrai que je fais tache sur AVX en ce moment ...


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 15:40

                            @ㄈϤ尺Цら
                             
                            Ceux-là existent, c’est certain, mais lui même pas : il est complètement désintéressé ! Il n’a rien à gagner ! D’où son surnom...
                             
                             
                             smiley
                             


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 15:44

                            @nono le simplet
                             
                            « c’est vrai que je fais tache sur AVX en ce moment »
                             
                            Une tache, c’est exactement ça, vous m’ôtez les mots de la bouche...
                             


                          • Ben Schott 2 janvier 2021 15:51

                            @nono le simplet
                             
                            « le fait qu’il y ait eu des scandales sanitaires en France et dans le monde ... et il n’y a pas que l’amiante ... la liste est longue ... ces scandales, donc, ne signifient pas que les vaccins contre la Covid-19 en soient un »
                             
                            Non, évidemment, mais on ne peut pas dire que vous brilliez par votre flair ! Vous êtes pas Columbo, c’est sûr !
                             
                            « c’est pas en criant « au loup » contre tout et n’importe quoi qu’on mettra au jour les vrais scandales »
                             
                            Le monde bascule dans l’horreur totalitaire, et l’autre cherche encore les « vrais scandales » !
                             


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 15:55

                            @Ben Schott

                            Le monde bascule dans l’horreur totalitaire, et l’autre cherche encore les « vrais scandales » !

                            Bhen pour eux , la grande cause nationale de 2021 :

                            • c’ est l’ arrêt des petit dessin sur internet smiley
                            • la piquouze dans le cul des autre 
                            • le masque obligatoire a la maison

                            ( si si , ils osent les nono)


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 16:51

                            @ZXSpect

                            Aucun soucis pour ca , c’ est toi le vieux con intolerant , pas philou ...

                            FUME ZX smiley , c’ est pas un cigar , ca sort du rectum 


                          • Et hop ! Et hop ! 2 janvier 2021 16:53

                            @nono le simplet

                            Vous n’avez pas répondu, est-ce que vous êtes vacciné ?
                            Ils cherchent des candidats, vous pourrez passer à la TV.


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 16:53

                            @Jeekes

                            Ho mon dieux qui as oser tirer sur ZX .... ??? Criminel !!!!

                            Bon tant pis je marque deceder du COVID-19 lol


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 16:56

                            coment ca c’ est le vaccin ??? 

                            Bhen c’ est sur que si vous le vacciner au plomb de 12 ...

                            Faudrais penser a changer de vecteur ... 

                            Du gros SEL peut etre ??


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 2 janvier 2021 17:06

                            @Et hop !

                            Nan il voudront pas de la brouette rouillé sur le plateau ...

                            Y a des risque de TETEaNONOS


                          • Gasty Gasty 2 janvier 2021 18:28

                            @nono le simplet

                            « ne signifient pas que les vaccins contre la Covid-19 en soient un  »

                            Pourtant il y a de quoi sérieusement s’interroger et de conserver une certaine prudence quant à son utilisation. Pour mon intégrité physique j’appliquerais le principe de précaution.


                          • stef 2 janvier 2021 22:22

                            @nono le simplet
                            Reposez votre question dans quelques temps car les problèmes surviennent généralement après
                            Par ailleurs il y a quand même une infirmière qui s ’est évanouie après la piqûre


                          • troletbuse troletbuse 3 janvier 2021 18:09

                            @Ben Schott
                            Mais il a une trouille bleue du vaccin. Y doit ressembler à un sctroumpf en ce moment. Il faudra qu’on aille le chercher et le pousser. Il est timide ?  smiley


                          • Ben Schott 3 janvier 2021 18:22

                            @troletbuse
                             
                            « Mais il a une trouille bleue du vaccin. »
                             
                            C’est évident. En fait, c’est un resquilleur, il n’a pas l’intention de se faire vacciner, il attend que tous les autres le fassent avant lui pour na pas avoir à le faire lui-même, d’où cet étrange et suspect prosélytisme bien lourdingue !
                             


                          • lacerta ㄈϤ尺Цら 3 janvier 2021 18:37

                            @troletbuse

                            il attend que le CHU vienne a lui ....
                            Comme ca ils passent pas devant les vaccination obligatoire en ehpad .

                            Tient on va rire ...
                            Valneva cherche des volontaire pour tester un vaccin smiley
                            allez en voiture NoNos , on t’ apelle un VSL si tu veut c’ est l’ etat qui paye smiley

                            Raison sociale : Valneva SE
                            Siège social : Campus Bio-Ouest | 6, Rue Alain Bombard, 44800 Saint-Herblain, France
                            T +33 2 28 07 37 10
                            Société européenne au capital de € 13,816,042.74
                            RCS Nantes : 422 497 560

                            https://valneva.com/research-development/covid-19-vla2001/?lang=fr


                          • BA 2 janvier 2021 14:53

                            Samedi 2 janvier 2021 :


                            Face à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, le gouvernement britannique a décidé à la dernière minute de repousser la rentrée scolaire à Londres. Les hôpitaux s’alarment du nombre croissant d’enfants hospitalisés.


                            Des milliers d’écoliers londoniens étaient attendus pour la rentrée du 4 janvier et vont finalement rester chez eux. La décision de fermer toutes les écoles, collèges et lycées de Londres sans exception a été prise en catastrophe le 1er janvier par les autorités, après une réunion d’urgence du gouvernement.


                            Peu avant Noël, le secrétaire d’Etat à l’Education Gavin Williamson avait annoncé que seulement quelques écoles resteraient fermées pour la rentrée. Mais face à l’augmentation du nombre de cas au Royaume-Uni et notamment à Londres, les directeurs des écoles qui devaient rester ouvertes ont demandé au gouvernement de repousser la rentrée.


                            Le secrétaire d’Etat à l’Education a justifié dans un communiqué publié vendredi 1er janvier que cette décision a été prise « vraiment en dernier recours » et qu’elle sera « temporaire ». "Alors que les taux d’infection augmentent à travers le pays, et en particulier à Londres, nous devons prendre cette décision pour protéger notre pays", a-t-il ajouté.


                            Le Royaume-Uni est confronté à une nette accélération de l’épidémie depuis le début de l’hiver. Plus de 50 000 nouveaux cas sont recensés chaque jour. "La majeure partie des nouveaux cas seraient due au nouveau variant" avait déclaré le ministre de la Santé Matt Hancock. Ce nouveau variant, plus contagieux selon les scientifiques, préoccupe les autorités britanniques qui ont décidé de reconfiner les trois quarts de la population du Royaume-Uni dès jeudi.


                            Mais ce qui inquiète les hôpitaux, c’est le nombre de cas plus élevés chez les enfants que lors de la première vague. "Ce virus n’affectait que très peu les enfants pendant la première vague. Mais aujourd’hui, nous avons une salle entière remplie d’enfants ici", a prévenu sur la BBC Laura Duffel, directrice dans un hôpital de Londres. "Je sais que certains de mes collègues constatent la même chose dans leur hôpital« a-t-elle poursuivi, ajoutant que »beaucoup de patients sont dans un état de santé pire que ce qu’ils pensent."


                            Les scientifiques britanniques avaient déjà constaté fin novembre que les enfants étaient plus touchés par le Covid-19 que lors de la première vague. Le syndicat national de l’éducation s’était dit « troublé » par le nombre d’enfants testés positifs. 


                            Le report de la rentrée scolaire à Londres pourrait aller au-delà du 18 janvier, date à laquelle le gouvernement va de nouveau étudier la situation dans les écoles. La décision pourrait aussi s’étendre à l’ensemble du Royaume-Uni. "Le gouvernement est enfin revenu à la raison et a fait demi-tour. C’est la bonne décision", a souligné le maire de Londres Sadiq Khan.


                            https://www.sudouest.fr/2021/01/02/covid-19-davantage-d-enfants-dans-les-hopitaux-a-londres-toutes-les-ecoles-fermees-pour-la-rentree-8246557-11261.php



                            • Et hop ! Et hop ! 2 janvier 2021 16:54

                              Les « cas de Covid-19 » c’est les testés positifs, pas des malades

                              Selon l’INSEE il n’y a pas eu de surmortalité : 
                              - Nombre de décès en France au 31 déc 2019 : 619 286
                              - Nombre de décès en France au 26 déc 2020 : 611 748


                              D’autre part, selon une étude chinoise sur 10 millions de personnes qui vient d’être publiée : les « asymptomatiques » ne transmettent pas la maladie, donc toutes les mesures de confinement, de masques, et de tests pour les personnes saines sont inutiles.


                              https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-bien-portants-dits-asymptomatiques-ne-transmettent-pas-le-covid19-etude

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité