• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Covid 19 – 6 quater : les assassins sont en liberté

Covid 19 – 6 quater : les assassins sont en liberté

Décidément on n’en finit pas avec la communication cacophonique et délétère à propos de la Covid 19. Depuis quelques jours l’irresponsabilité des uns et la bêtise d’autres, parfois les deux à la fois, s’ajoute à la cacophonie généralisée depuis le début de cette pandémie et à l’inaptitude du gouvernement à gérer cette crise à moins qu’il ne s’agisse d’une volonté délibérée de gérer le pays par la peur. La France a atteint, cette semaine, une acmé dans la sottise et dans l’exposition de l’inintelligence.

Le premier de cordée de l’ascension du Mont Bêtise est le président Macron en personne qui déclarait devant des étudiants à Vilnius : « “jamais tant de sacrifices” n’avaient été demandés à la jeunesse en Europe que dans cette période de crise sanitaire, ce qui crée pour les dirigeants, “Ce qui n’a pas d’équivalent dans notre histoire contemporaine est qu’on demande les plus grands sacrifices à notre jeunesse pour protéger les plus âgés ” ». Discours d’opportunité comme Macron en a l’habitude, mais quel message malpropre véhiculé dans ses propos. Quels sacrifices a-t-on demandé à la jeunesse qu’on n’aurait pas demandé aux autres ? Pense‑t‑il que parmi ces personnes âgées qu’on aurait voulu protéger, certaines ont fait le sacrifice de leur jeunesse en 1940‑1945 ? Pense-t-il aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap qui se sont trouvées isolées, qui ont vu leurs soins réduits au minimum voire supprimés du fait du confinement et de l’absence de personnel ? Pense-t-il à tous ces malades qui ont vu leurs soins ou leur opération chirurgicale repoussée et pour lesquels leur maladie s’est aggravée voire devenue irrémédiablement incurable, certains sont morts faute de soins mais l’État le tait avec la complicité des médecins ? Pense-t-il à ces milliers de gens dont de très nombreux étudiants qui sont allés augmenter le nombre des attributaires des épiceries sociales et qui ne sont pas ceux qui fréquentent assidûment les bars et les restaurants ? Non, il les méprise, peut-être même ignorent‑ils qu’ils existent ? Il ose avancer que ces mesures ont été prises « pour protéger les plus âgés », certes les plus âgés, comme pour toute maladie, sont plus vulnérables mais, dans ce discours, exit des jeunes pour lesquels la létalité était faible mais qui garderont des séquelles cardio‑ventilatoires, neurologiques, motrices à vie. Un discours stupide à visée uniquement marketing : faire de l’image. On l’aurait pensé plus respectueux de la vieillesse compte tenu de sa vie sentimentale, mais il sait qu’il a perdu l’électorat des retraités, alors autant les enfoncer et en faire les boucs émissaires des malheurs du monde, alors il flatte particulièrement la jeunesse qui pourrait être un potentiel électorat. Ce discours de Vilnius est dans la même veine communicationnelle que celui qu’il avait prononcé devant les étudiants de Ouagadougou en novembre 2017 : il s’agit de faire de la gonflette médiatique en vue de 2022.

Bien sûr les études ont été perturbées et le demeurent, mais concernant les étudiants de la geek génération nous pouvons penser qu’ils ne seront pas désemparés devant des cours en ligne ou des MOOC. Bien sûr il y a plus de difficultés pour trouver un emploi mais les gens déjà en activité professionnelle ne sont‑ils pas aussi touchés par ce chômage et les difficultés à trouver un nouvel emploi ? D’ailleurs ne sont-ils pas plus en difficulté du fait, entre autres, de la complexité des mobilités quand on a une famille et qu’on est propriétaire de son logement, à quoi s’ajoutent de moindres facilités à la conversion professionnelle. Certes il s’exprimait devant des étudiants, est-ce que cela empêchait un discours global ? Est-ce que devant les jeunes il ne faut parler que des jeunes en les tenant à distance des réalités de la société et des besoins du bien commun ? Macron est plus que clivant, il aime à jouer les uns contre les autres, pourvu qu’il paraisse et soit adulé.

Donc, à l’issue de ce discours, la jeunesse et avec elle les fêtards de tous acabits notamment les adeptes des nuits débridées et sonores en ville se sont sentis en droit de revendiquer de pouvoir continuer leurs bacchanales au mépris de toute raison sanitaire et bon sens social. Pour les aider à revendiquer ce « droit au plaisir » les propos de plusieurs sources professionnelles convergent vers l’appel au crime, car refuser de prendre des précautions c’est prendre et faire prendre aux autres le risque d’être malade et pour certains de devenir invalides ou de mourir.

À leur tête, parce qu’ils apportent une caution intellectuelle, on trouve certains philosophes et sociologues. Certes les mesures barrières et les fermetures de certains établissements constituent une limitation à la liberté. Dans les années 1970 on entendait un discours analogue à propos de l’obligation du port de la ceinture de sécurité en voiture, du contrôle du taux d’alcoolémie et de la limitation de vitesse, mais combien de morts évités : environ 18 000 par an dans cette décennie moins de 4000 aujourd’hui, et combien de jeunes sauvés du handicap ! Alors les philosophes comme les sociologues n’ont pas tort sur le fond si on ne reste que dans le cadre d’un débat intellectuel, mais celui‑ci est-il opportun en ce moment, n’ouvre‑t‑il pas plus à la polémique qu’à la raison, n’est-il pas une incitation à la désobéissance et au laisser‑aller ?

Puis il y a ces médecins qui affichent leurs doutes sur l’efficacité des mesures, l’un d’eux - un nommé Wargon ‑ étalait à la télévision ses doutes sur l’efficacité du masque. Comme les précédents « savants » (philosophes et sociologues), ces médecins‑là qui d’ailleurs ne cessent de nous dirent qu’ils ne savent rien de ce virus, entretiennent un esprit de suspicion contre les mesures gouvernementales complètement délétère. J’aime bien cet adage qui dit pour certains remèdes que s’ils ne font pas de bien ils ne font pas de mal, c’est le cas des mesures prises (parfois) par le gouvernement, en tout cas c’est le cas du masque, des mesures barrières et de la limitation des rassemblements, ça ne fait peut-être pas de bien mais ça ne fait pas de mal et ça vaut de les mettre en œuvre face à une pandémie qui se développe. Avec toutes les précautions nécessaires lorsqu’on la cite en exemple, les mesures drastiques prises en Chine semblent avoir porté leur fruit, il faut aussi citer l’Italie. Par ces discours on autorise les individus les plus insouciants à encore plus d’insouciance et on les transforme en véritables criminels d’une guerre bactériologique pour reprendre l’analogie de Macron en mars dernier.

Le pompon appartient aux professionnels de la restauration et des débits de boissons. Que ces individus aient envie de sauver leur entreprise, et accessoirement conserver l’emploi de leurs salariés, est à la fois légitime, peut s’entendre et se comprendre. Faut-il le faire au prix de la santé et de la vie des gens ? La question étant posée il faut avant toute analyse s’étonner de deux choses : si les bars et les restaurants sont des lieux de forte contamination pourquoi ne pas appliquer les mêmes mesures sur tout le territoire, deuxièmement ne faut-il pas distinguer bars et restaurants ? La première question me fait penser à une plaie hémorragique en présence de laquelle on n’agit pas tant que le flux de sang n’est pas important — mais qui et comment juge‑t‑on de cette importance — et que le blessé n’est pas proche de l’état de choc. Alors, à Marseille où le seuil d’alerte est dépassé on ferme bars et restaurants, ailleurs on attend - vigilant bien sûr‑ d’atteindre ce seuil. La raison ne commanderait-elle pas qu’on applique la règle de précaution et d’anticipation, donc qu’on mette en place des mesures drastiques sur l’ensemble du territoire ? Au‑delà de la problématique de la pandémie, la réglementation des bars est à questionner en tant qu’elle est corollaire à un certain mode de vie urbain. Quelle société avons‑nous laissée se mettre en place où le principe de plaisir individuel l’emporte sur toute autre considération du bien‑être commun ? Est-il humainement et sociétalement légitime de laisser une jeunesse (elle se prolonge dans certains milieux jusqu’à quarante ans et plus) s’enivrer toute la nuit, parfois toutes les nuits ? Je me souviens de ces doyens de faculté qui ont supprimé tous les examens le vendredi matin en raison du fameux jeudi estudiantin, et prend‑on en compte tous ces gamins qui meurent de leur beuverie comme à Poitiers récemment où un étudiant de deuxième année de classe préparation est tombé de la fenêtre du 6e étage, se souvient-on de l’accident de balcon à Anger ? Les tenanciers de débits de boissons prétextent pour réclamer qu’on ne ferme pas leurs établissements que les jeunes iront festoyer chez eux. Donc ils préfèrent être complices voire instigateurs des dégâts de santé qui ravagent la jeunesse ; faut-il ici décrire ces ravages : troubles de l’attention et du comportement, accidents de la circulation, troubles cardiaques et cancers dont certains n’apparaîtront que lorsque ces fêtards auront atteint 40 ou 50 ans, etc. Comment prend‑on en compte la santé des riverains qu’on prive de sommeil puisqu’il est de bon ton de festoyer en terrasse jusqu’à 2 ou 3 heures du matin en plus des déambulations dans les rues d’un établissement à l’autre. Tout cela a un coup, en termes de santé et de soins, pour le pays ; demande‑t‑on aux tenanciers de bars de renflouer les caisses de la Sécurité sociale au prorata des dégâts qu’ils contribuent à perpétrer ? Est-ce que la part de PIB générée par cette activité compense les dépenses de santé conséquentes ? Qu’ils ne viennent pas nous raconter que la profession est sinistrée. À Poitiers il y a bien plus de bars et de boîtes de nuit qu’il n’y a de commerces autres mais la maire a récemment rappelé l’importance pour la ville que représentent les 29 000 étudiants qui s’abreuvent chez eux d’abord, puis dans les bars ensuite pour finir dans les boîtes de nuit aux alentours de 5 heures le matin laissant derrière déchets et vomissures ; la ville est proche de n’être qu’un vaste lupanard (voire l’hebdomadaire de Poitiers : Le 7, https://www.le7.info/uploads/pdf/5f71d4be61af9.pdf). C’est donc à ça que nous invitent ces tenanciers de bars qui souhaitent le maintien des ouvertures tardives au risque de se faire, j’insiste, complice de la déchéance d’une partie de notre jeunesse. Quant au fait de mettre en balance les fêtes dans les appartements, si la règle du tapage nocturne inscrite dans le Code pénal était appliquée nous n’en serions sans doute pas à compter les défenestrations ; mais pour ça il faut des policiers en nombre suffisants et que ceux‑ci veuillent bien considérer que la protection du citoyen lambda est un acte professionnel aussi noble que de courser les petits dealers dans les banlieues. Les philosophes et les sociologues cités plus haut crieront à l’attentat contre les libertés individuelles… Je les laisse à leur fumure intellectuelle.

Reste que les restaurants ce ne sont pas les bars, mais quel besoin a‑t‑on créé que de se restaurer au‑delà de 23 heures ? Jadis, dans les années avant 1980 les restaurants ne servaient qu’exceptionnellement au‑delà de 23 heures et n’étaient autorisés à servir au-delà que les clients attablés avant 23 heures et uniquement en intérieur. Aujourd’hui les terrasses sont un nouvel élément de pollution de la vie des riverains ; non satisfait de cet état de fait le gouvernement largement soutenu par les municipalités a autorisé les tenanciers à étendre leur terrasse au détriment des piétons notamment les plus en difficulté : personnes âgées, personnes à mobilité réduite. Alors une fermeture des restaurants à 23 heures n’aurait rien de révoltant, en tout cas ce serait une œuvre de salubrité publique.

Bien sûr tous ces tenanciers, les plus célèbres des restaurateurs en tête notamment les vedettes de la télévision, arguent que leurs établissements ne sont pas des clusters contrairement aux cantines scolaires. Le temps que les élèves passent à la cantine est tellement inférieur à celui du temps de séjour dans un restaurant ou un bar que relever cette comparaison c’est faire injure à l’intelligence. Comme disait un de mes amis : « si on mettait un bonnet blanc sur la tête de tous les cons on n’aurait plus besoin de canon à neige », heureusement bien des chefs ont troqué la toque blanche contre un bonnet noir ou rien. Laissons là cette affaire et parlons clusters. Cluster est un terme des sciences économiques apparu à la fin du 19° siècle pour désigner « la concentration géographique d’entreprises interdépendantes : fournisseurs de biens et de services dans des branches industrielles proches », il y a donc l’idée d’une communauté d’individus dans un cadre géographique circonscrit et pendant une durée repérable. Aujourd’hui, dans le contexte de la Covid 19 les autorités sanitaires emploient, un peu abusivement, ce terme lors de l’apparition de cas groupés de personnes testées positivement au Covid-19. On voit bien que ni les transports en commun ni les débits de boissons et les restaurants ne peuvent donner naissance à un cluster, il faudrait que les gens qui les ont fréquentés soient clairement identifiés et qu’il y ait eu l’existence d’une cohabitation durant un temps et une durée repérés. C’est pour ces raisons qu’on a repéré les premiers clusters dans les réunions familiales, puis les rassemblements festifs ou funèbres, puis les EHPAD et enfin avec la rentée scolaires les clusters se sont constitués dans des établissements scolaires et dans les universités. Toutefois le repérage d’un cluster ne donne qu’une indication de lieu par conséquent d’un nombre de cas contact mais n’informe pas de l’origine de l’infection. Le virus n’apparaît pas par génération spontanée dans un cluster, il y est importé et les études ont montré que les gens ayant fréquenté un restaurant ont plus de chance (statistiques) de développer une infection à la Covid, que cette « chance » est supérieure pour ceux ayant fréquenté un bar, et ainsi on a pu montrer que les clusters dans les universités trouvaient leur origine contaminante chez des étudiants ayant participé à des soirées festives à domicile ou dans un bar. Donc, par essence et par définition les restaurants et les bars, sauf à enregistrer les coordonnées des clients, que ceux‑ci se prêtent à un test de dépistage et qu’on puisse faire le lien entre ces éléments, mais ils sont des lieux de forte contamination. On pourrait, ce n’est pas le cas en ce moment, mettre en place une identification et un suivi des clients de chacun des bars du pays, mais ce serait d’autant plus coûteux que ça ne préserverait personne de l’infection, ça ne permettrait que d’identifier des clusters dans ces établissements. Alors respectons les consignes ce qui n’est pas le cas, donc allons jusqu’à limiter les horaires d’ouverture des bars et que les ignorants se taisent et n’incitent pas notre jeunesse au crime et au suicide sanitaires.

Terminons par ces politiciens avides de notoriété et qui n’inscrivent leur action politique que dans une démagogie éhontée. Ceux‑là mêmes qui pleurent sur la perte de l’autorité sont venus porter devant le public par médias interposés leur désaveu de l’action gouvernementale sans autres arguments que des calembredaines populistes, sans fondement scientifique, sans « raison raisonnable » et loin de la maxime de Kant — mais ils ne l’ont pas lu — : « Une action accomplie par devoir tire sa valeur morale non pas du but qui doit être atteint par elle, mais de la maxime d’après laquelle elle est décidée » et cette maxime devrait être « Agis uniquement d’après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle. » Ainsi ceux qui veulent l’autorité la piétinent, ce qui ne veut pas dire qu’il faille se taire. Mais, le téléphone ou la visioconférence avec un ministre est assurément moins nocif pour la vie sociale et politique que ces interpellations dignes des harengères de la rue Poissonnière. Remarquons qu’entre les bancs de poissons du vieux port et la rue parisienne la distance linguistique est sans doute mince. Ajoutons à cela que les chiffres des uns et des autres sont peu explicites et souvent trop instrumentalisés. Que penser d’un président de Région qui, à la télévision, acquiesce à la remarque du journaliste qui lui faisait remarquer que le ministre s’était déplacé dans sa ville mais qui croit intelligent d’ajouter : « il est même venu avec un membre du conseil scientifique qui n’a dit que des bêtises comme c’est son habitude », que penser d’une sénatrice qui, toujours à la télévision, annonce que la police ne contrôlera pas l’exécution des consignes édictées par le gouvernement ? Deux remarques d’une grande stupidité qui pousse certains au crime sanitaire !

Voilà comment du président de la République jusqu’au plus humble des cafetiers, pour des raisons strictement personnelles à chacun, on prend la tête d’un gang de criminels. La jeunesse est ainsi propulsée dans la société comme une arme bactériologique uniquement pour servir les intérêts des uns et des autres, tout en lui laissant croire qu’il n’y a pas de vie possible sans ces bacchanales incessantes. C’est là qu’on voit que le psychologue Jean Piaget avait raison lorsqu’il disait que l’intelligence ce n’est pas la somme des connaissances d’un individu mais la qualité de ses actions. Demain matin chacun, président, ministre, politicien complaisant, tenancier de bar et de restaurant, verra son visage dans son miroir : que dira‑t‑il à ses enfants à qui la télévision aura annoncé le nombre de morts, le nombre de porteurs de séquelles de la Covid 19 ? Demain chacun, ceux cités et ceux qui ne respectent pas les « gestes barrière » notamment cette « jeunesse », devra rendre compte de ses actions.

Cette situation, anxiogène et révoltante, est la conséquence de la sottise native des gens, de leur envie de paraître et de leur orgueil mais sans doute aussi de la façon assez calamiteuse avec laquelle le gouvernement, certains élus, certains médecins gèrent cette crise et communiquent à son propos.


Moyenne des avis sur cet article :  2.37/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • waymel bernard waymel bernard 3 octobre 2020 18:41

    « que dira‑t‑il à ses enfants à qui la télévision aura annoncé le nombre de morts » : il n’y a plus assez de morts, la télévision est est réduite à compter les cas positifs dont beaucoup sont de faux positifs et très peu deviennent des malades.

    On en a assez des masqueurs fous et des confineurs dingues. Regardez donc la Suède.


    • xana 4 octobre 2020 17:23

      @waymel bernard
      En tous cas nous (ma femme, ma fille et moi) sommes allés hier à une noce. Une noce Roumaine, en Roumanie.
      Ca fait plaisir de passer une soirée et une nuit avec presque 200 personnes sans aucun masque, sans « distances anti-sociales » et autres crétineries.
      Nous nous sommes embrassés sur les deux joues comme on l’a toujours fait. Avec absolument tout le monde, les vieux et les jeunes, les serveurs, et même le maire !
      Dans huit jours je vous rappelle pour vous dire si le couillonavirus existe encore. On a fait vraiment TOUT pour se le repasser... Et dans un mois on y retourne, on a encore plein de famille à embrasser Et des bouteilles de țuica à finir !
      Et on pense bien à vous, calfeutrés dans vos masques et vos tenues de cosmonautes. Amusez-vous bien avec votre Macron, votre Véran et tous vos flics-gardiens...


    • bebert bebert 5 octobre 2020 11:41

      @waymel bernard
      D’ailleurs tous les jours nos chers merdia aux ordres n’annoncent que le nombre de décès dû au Covid avec un mélange des autres causes de décès dû ceux là pour faire peur jusqu’à présent je n’ai jamais entendu ou lu le nombre de guérisons concernant le covid or il y en à dont quelques membres de ma famille 


    • xana 5 octobre 2020 14:56

      @xana
      Cela fait trois jours aujourd’hui.
      Bien entendu, pas le moindre symptôme même pour un simple rhume.
      Mais bon, attendons encore quelques jours.

      Peut-être que le couillonavirus va enfin se montrer ? S’il existe, bien sûr.


    • xana 5 octobre 2020 15:07

      @xana
      Mais bebert, le nombre de guérisons n’intéresse personne !
      Ils veulent seulement que vous ayez PEUR !
      Et pour le nombre de « décès », soyez tranquille : celui-là aussi est truqué. Pas difficile pour eux...


    • doctorix, complotiste doctorix 6 octobre 2020 10:52

      C’est-y Latouille ou Latrouille qui a écrit cet article ?


    • xana 6 octobre 2020 11:04

      @xana
      Aujourd’hui, quatre jours.
      Toujours rien.

      Nous aurait-on menti ?


    • Ruut Ruut 6 octobre 2020 13:17

      @xana
      Bien venue au club.
      Laissons les masqués dans leur solitude asociale.


    • Francis, agnotologue Francis 3 octobre 2020 20:33

      ’’..certains remèdes que s’ils ne font pas de bien ils ne font pas de mal, c’est le cas des mesures prises (parfois) par le gouvernement, en tout cas c’est le cas du masque, des mesures barrières et de la limitation des rassemblements,

      .mesures barrières et de la limitation des rassemblements, ça ne fait peut-être pas de bien mais ça ne fait pas de mal ’’

       

       Ben voyons ! Tous le monde sait bien que si l’humanité ne s’était pas confinée et masquée depuis la nuit des temps, nous serions pas là à présent !!!

       

      Pfff !

       

       Il manque un « r » dans l’orthographe de votre pseudo.votre pseudo devrait, entre le « T » et le « ouille ».


      • Francis, agnotologue Francis 4 octobre 2020 09:33

        @Francis
         
         

        ’’..certains remèdes que s’ils ne font pas de bien ils ne font pas de mal, c’est le cas des mesures prises (parfois) par le gouvernement, en tout cas c’est le cas du masque, des mesures barrières et de la limitation des rassemblements :, ça ne fait peut-être pas de bien mais ça ne fait pas de mal ’’

         

         Ben voyons ! Tous le monde sait bien que si l’humanité ne s’était pas confinée et masquée depuis la nuit des temps, nous serions pas là à présent !!!

         

         Si, le confinement et le masque font beaucoup beaucoup de mal.


      • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 09:43

        @Francis

        L’auteur ne se sert tout simplement ni de son nez ni de sa bouche...


      • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 16:47

        @Francis
        Nous avons là un auteur complètement déjanté, qui marche au trouillomètre.
        Il avale tout...
        C’est consternant.
        Heureusement, il reste des gens plus raisonnables en France, qui finiront par avoir le dernier mot. Exemple :
        https://www.youtube.com/watch?v=TQyOzBY6M_k


      • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 17:18

        @doctorix
        De bonnes nouvelles de TRUMP :
        https://www.youtube.com/watch?v=Rpz809d9eoY

        Fatigué, mais la longueur des phrases qu’il prononce sans essoufflement m’indique qu’il n’est pas gravement atteint et qu’il va s’en sortir très vite.
        Ce qui ne contrariera que les cons.


      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 3 octobre 2020 20:36

        Pour la valorisation du PIB, ils ont intégré le commerce illicite.

        Il est donc normal de laisser ouverts les bars et les boîtes de nuit, afin que le commerce de stupéfiants puisse prospérer.

        Si les sorties de bars se traduisent par des accidents, c’est aussi du PIB. C’est bon pour la croissance.

        Alors vraiment, interdire les bars et boîtes de nuit qui contribuent à notre belle croissance c’est un peu exagéré.

        D’autre part, si les jeunes répandent le virus, ils vont le transmettre aux vieux, qui sont souvent retraités, avec des pensions exorbitantes. Leur disparition suite au coronavirus va redresser les caisses de retraite.

        Alors pourquoi voulez-vous que le gouvernement agisse ? Tout va bien. Le port du masque chirurgical et le lavement des mains suffisent amplement...


        • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 16:49

          @Jean-Paul Foscarvel
          Vous aussi, vous avez besoin d’une couche-culotte ?
           La France des trouillards est à l’oeuvre...


        • bebert bebert 5 octobre 2020 12:05

          @Jean-Paul Foscarvel
          « D’autre part, si les jeunes répandent le virus, ils vont le transmettre aux vieux, qui sont souvent retraités, avec des pensions exorbitantes. Leur disparition suite au coronavirus va redresser les caisses de retraite.  »

          Des retraites « exorbitantes » rien que cette phrase vous décribilise celà ne concerne que quelques personnes et certainement pas la majorité


        • xana 5 octobre 2020 14:57

          @bebert
          Laisse donc, tu ne vois pas que c’est un con ?


        • Ecureuil66 5 octobre 2020 15:17

          @Jean-Paul Foscarvel
          c’est une plaisanterie à quel degré là ?


        • TSS 3 octobre 2020 20:59

          Peut être aurait il fallu au depart eviter de jouer les apprentis sorciers

          à Wuhan et laisser echapper une saloperie d’un labo.. !!


          • xana 5 octobre 2020 11:27

            @TSS
            Ce qui est fait est fait. Pas la peine d’en discuter.


          • bebert bebert 5 octobre 2020 14:06

            @TSS
            je pense la même chose ne pas oublier que c’est notre pays qui a vendu ce labo à la Chine il y a quatre ans et qu’il a été implanté à Wuhan d’oû est parti ce covid alors étrange coïncidence ou cela n’a rien à voir mais comme vous je trouve celà étrange !


          • Ouallonsnous ? 5 octobre 2020 23:16

            @bebert

            Petit rectificatif, ce covid comme vous dîtes a été importé en Chine lors des jeux olympiques militaires qui se tenaient à Wuhan par des participants à ces jeux qui l’ont disséminé dans la population locale !

            Demander vous qui est capable de fabriquer un tel virus, de l’inoculer à ses militaires et de les envoyer pour concourir à une manifestation internationale ?


          • McGurk McGurk 4 octobre 2020 03:12

            « Les assassins sont en liberté »

            Non seulement ils sont en liberté mais ils sont protégés par les lois de cet Etat. Payés et subventionnés.

            Ce gouvernement de criminels en puissance, les députés et sénateurs auto-amnistiés, les journalistes, les pseudo-experts médicaux qui racontent n’importe quoi et suivent les ordres du gouvernement.

            Quels sacrifices a-t-on demandé à la jeunesse qu’on n’aurait pas demandé aux autres ?

            En réalité, ils ont volontairement sacrifié d’abord les vieux.

            Le chiffre officiel ne pouvant pas (jamais en fait) être connu, car bidonné et affabulé, on sait juste que ce sont les personnes âgées qui ont été les premières victimes et ce pendant un certain temps.

            Cependant, les chiffres actuels se sont inversés et maintenant les 20-30 ans sont dorénavant les plus touchés.

            Ce n’est donc plus un sacrifice mais bien une extermination de masse de la population. Sciemment car toutes les mesures prises et pas prises également ont inexorablement conduit à la catastrophe.

            Le « sacrifice », le second, sera d’ordre économique avec l’avalanche de dettes monstrueuses, en plus d’une imposition déjà lourde, qui déferlera sur les actifs et ce pendant au moins trente ans (si d’ici là ils n’ont pas fait soit péter le navire, soit inventé une nouvelle crise).

            Cela amènera forcément à des licenciements de masse et donc à la destruction à long terme de l’avenir de « ces jeunes » (et moins jeunes).

            car refuser de prendre des précautions c’est prendre et faire prendre aux autres le risque d’être malade et pour certains de devenir invalides ou de mourir.

            Propos rapportés ou ceux de l’auteur ? Parce que si ce sont bien les siens, c’est d’une bêtise absolue d’une ampleur galactique.

            Reste que les restaurants ce ne sont pas les bars, mais quel besoin a‑t‑on créé que de se restaurer au‑delà de 23 heures ?

            Et vous, avez-vous un flic qui vous dit qu’il faut prendre votre jus d’orange et croissant entre 8h51 et 8h 54 uniquement ? Qui vous dit que les autres ne fonctionnent pas différemment et de quel droit vous en mêlez-vous ?

            Si vous voulez vivre dans un Etat policier, je vous suggère de réserver une place en Corée du nord.


            • Ouallonsnous ? 5 octobre 2020 23:20

              @McGurk

              « Si vous voulez vivre dans un Etat policier, je vous suggère de réserver une place en Corée du nord. »

              Pas la peine d’aller si loin, vous êtes en macronie qui répond de plus en plus à la définition !


            • I.A. 4 octobre 2020 09:23

              Votre texte est si indigeste qu’il donne envie de vomir.


              Vous crachez sur tout et sur tous. Vous seul avez raison, vous seul savez vivre comme il faut, vous seul comprenez, vous seul savez.

              Vous êtes parfait.

              Les autres sont tous des crétins, et en particulier ceux qui s’amusent, ceux qui conchient la grippe-la-plus-forte-du-monde, ceux qui veulent conserver leur entreprise et leur emploi, ceux qui vivent et qui meurent...


              Parce que, faut-il vous le rappeler, mourir, ça arrive à tout le monde. Oui, enfin, non, ça arrive surtout aux gens qui vivent – des vrais cons, ceux-là, je vous jure !


              • foufouille foufouille 4 octobre 2020 09:31

                @I.A.

                j’en ai connu qui sont morts assez jeune dont un devant moi et je te le souhaite.


              • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 09:36

                @foufouille


                j’en ai connu qui sont morts assez jeune dont un devant moi et je te le souhaite

                T’es mignon foufouille...


              • Francis, agnotologue Francis 4 octobre 2020 09:39

                @I.A.
                 
                 ’’ mourir, ça arrive à tout le monde. Oui, enfin, non, ça arrive surtout aux gens qui vivent’’
                 
                 En effet, les zombies ne meurent pas : ils sont déjà morts.


              • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 16:54

                @I.A.
                En fait, en ordre d’importance, cet épisode n’arrive qu’au dixième rang en terme de mortalité depuis 1945...


              • xana 4 octobre 2020 17:59

                @Francis
                Exact. Un zombie, surtout de l’espèce masquée, est déjà mort. Mort de trouille, comme Latrouille.
                Et au fait, croyez-vous qu’un de nos « savants » viendra un jour vous dire « Ca y est, le couillonavirus est mort, vous pouvez cesser de porter le masque ! »
                Soyons sérieux. Il ne le dira JAMAIS pour une raison bien simple : Le premier mort suspect pourrait alors lui être reproché. Ils vous laisseront éternellement masqués pour ne pas se trouver responsables.

                Chers amis, ca fait au moins trois mois que l’épidémie est TERMINEE.
                Comme les rhumes annuels.
                Mais vous n’osez pas vous en apercevoir !


              • sylvie 4 octobre 2020 18:04

                @xana
                Bonsoir Xana, c’est ce que je pense aussi, à mon avis (tout petit) on va y rester dans ce système pour des années.


              • xana 4 octobre 2020 18:07

                @Adèle Coupechoux
                Moi aussi, j’en ai vu des jeunes mourir.
                Mais ils étaient en uniforme (ennemi), donc c’était BIEN.
                C’est vrai que de nos jours on a des « cellules de crise » pour soigner psychologiquement ceux qui ont vu quelques gouttes de sang...


              • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 18:29

                @xana

                Mourir c’est souvent moche.
                Mais c’est vrai que lorsque vous êtes militaire et que vous partez faire la guerre, il n’y a pas que celui que vous considérez comme votre ennemi qui meure !

                Je suis toujours étonnée par les reportages sur des familles éplorées qui perdent un militaire parti faire la guerre pour ne pas en revenir...
                Pensaient-elles que face à leur enfant ou mari, la personne attaquée se garderait de riposter, de se défendre tout simplement ?


              • sylvie 4 octobre 2020 18:40

                @xana
                et vous n’avez jamais vu des collègues ou amis ?


              • foufouille foufouille 4 octobre 2020 18:43

                @Adèle Coupechoux

                le niveau est bas même en psychologie ........


              • xana 5 octobre 2020 10:35

                @sylvie
                Si, un ami cher. Mort il y a trois mois. D’un cancer du colon non soigné.
                Motif : Hopitaux réservés pour la fausse pandémie. Plus de soins pour le cancer, qui ne fait pas la une des journaux télévisés.

                J’ai envie de tuer. Tuer les connards qui se pavanent masqués alors que l’épidémie est terminée depuis trois mois.
                Tuer les salauds des médias, pour qui ca a été une très bonne affaire.
                Tuer les politiciens, tous compromis dans ce mensonge.


              • bebert bebert 5 octobre 2020 14:10

                @foufouille
                Vous avez pétez un plomb !!!!Souhaîter la mort de quelqu’un parce que l’on n’est pas d’accord avec ses commentaires .......


              • foufouille foufouille 5 octobre 2020 14:50

                @bebert

                Il sous entend que c’est pas grave des morts car y en a tous les jours.


              • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 09:32

                Pourquoi n’exigez-vous pas les masques sur les plateaux télévisés ?????

                Pourquoi cette dérogation ? Les enseignants le portent toute la journée mais pas les journalistes et leurs invités ? Des collègues à deux dans un bureau doivent porter toute la journée, mais toujours pas les journalistes et leurs invités ?

                La société est désormais sous le contrôle de médecins qui nous imposent des mesures sanitaires complètement délirantes.

                Ils sont dans une impasse et nous ne savons pas encore jusqu’où ils seront capables de nous enfermer. Nous vivrons et mourrons en situation de pandémies permanentes si nous ne les controns pas à chaque fois que nous le pouvons. Une véritable guerre d’usure avec des fous dont le seul objectif est de ne plus nous soigner.

                Ce sont eux les assassins en liberté. 

                Ceux qui profitent du confinement et de cette hystérie collective pour enfin se sentir vivre au détriment des autres. En rendant malades ceux qui ne l’étaient pas. Ils nous réduisent à leurs incompétences. Aujourd’hui ils parlent de déprogrammations dans les hôpitaux....Ne savent-ils plus soigner que des grippes ? Si seulement ils y arrivaient...Quant au gouvernement, à part un Castex complètement allumé...


                • Francis, agnotologue Francis 4 octobre 2020 09:36

                  @Adèle Coupechoux
                   
                   

                  Hier soir, j’ai vu sur une télé dans une émission de variété de drôles de masques portés par le public : il s’agissait d’une petite visière en matière plastique translucide, laissant passer l’air en haut et en bas. Et sans distance sociale.

                   

                   Voir là, à 30 secondes du début.

                  Aussi à 1 mn, et plusieurs fois.

                   

                   Et dire qu’ils nous font chier dans la rue si le masque plein de cancérigènes n’est pas bien ajusté !

                   

                   Mais si on consomme, on peut : ce qui est interdit c’est de respirer librement si c’est gratuit.

                   

                  Plus fort qu’Orwell ne l’avait prévu : dans la société de consommation, tout ce qui est gratuit sera désormais interdit.

                   
                   
                   ps. Jean Castex n’est qu’une marionnette,, le véritable Premier ministre, celui qui est à la barre c’est Olivier Véran.


                • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 17:06

                  @Adèle Coupechoux
                  A propos, la Suède a atteint l’immunité collective, sans confinement, sans masques, sans restrictions de sortie, juste des mesures d’hygiène élémentaire ciblées.
                  En fait, dans tout Stockholm, un comté de 2,4 millions d’habitants, il n’y a actuellement que 28 personnes traitées pour la Covid-19 dans tous les hôpitaux réunis.
                  En moyenne, une à deux personnes par jour meurent actuellement de la Covid-19 en Suède.
                  https://lesakerfrancophone.fr/covid-19-la-suede-a-t-elle-atteint-limmunite-collective

                  Messieurs les pétochards, à vos plumes ! Qu’avez-vous à dire à ça ?


                • pipiou2 4 octobre 2020 17:21

                  @doctorix
                  "la Suède a atteint l’immunité collective

                  smiley  smiley

                  La Suède a surtout atteint le seuil de la responsabilité collective et de la discipline commune, ce que vous dénigrerez toujours.


                • cettegrenouilleci 4 octobre 2020 18:06

                  @Francis

                  « le véritable premier ministre, celui qui est à la barre, c’est Olivier Véran. »

                  Bonjour Francis

                  Je crains fort qu’il faille chercher ailleurs celui qui est à la barre.

                  Je ne pense pas à Castex, ni à Macron qui, comme Véran, ne sont que des exécutants, des larbins empressés à servir les intérêts mafieux et les plans criminels de l’oligarchie mondialiste.


                • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 18:17

                  @pipiou2

                  En fait, vous nous dites que ce sont les plus cons qu’il faudrait protéger...et de tout !
                  Pas que du COVID.


                • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 18:21

                  @doctorix

                  Et oui juste des mesures d’hygiène élémentaires...Avec notre système immunitaire désormais en berne, je me demande s’il ne va s’emballer à la moindre petite contrariété. 


                • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 19:42

                  @pipiou2
                  le seuil de la responsabilité collective et de la discipline commune, 

                  Oui, nous, on est tous de cons, en France : il nous faut des masques, du confinement, des restrictions de sorties, des prunes et un macron pour nous faire traverser la rue dans les clous.
                  Un macron qui avait tellement peur de la vie qu’il a épousé sa maman.


                • Iris Iris 4 octobre 2020 20:04

                  @doctorix

                  Un macron qui avait tellement peur de la vie qu’il a épousé sa maman.

                  Très bon - :))

                   
                  Faut reconnaitre que c’est plus facile de discipliner des nordiques que des latins. Les English sont une exception, ils ont trop passer de temps en France pour leurs vacances. On le voit par le comportement sur les routes, on le voit pour le COVID.


                • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 20:17

                  @Iris
                  En l’occurence, les suédois n’ont eu aucune consigne à respecter, sauf de bon sens.
                  Nos mesures furent aussi efficaces que de pisser dans un stradivarius.
                  Mais nous en sortons ruinés.
                  Pas eux.


                • Iris Iris 4 octobre 2020 20:34

                  @doctorix
                  Vous caricaturez. Ils ont eu quand même des consignes, de mémoire c’était max 50 personnes, min 2 mètres, télétravail. 
                  On aurait peut être dû faire pareil, mais bon, comme je vous le disais, les francouzes sont moins disciplinés que les vikings, et puis ils ont plus de place que nous, il y fait froid alors il reste plus chez eux ...
                  Attendons pour voir si l’avance qu’ils ont acquis en matière d’immunité fera la différence ou pas. 


                • Ouallonsnous ? 5 octobre 2020 23:32

                  @doctorix

                  « En moyenne, une à deux personnes par jour meurent actuellement de la Covid-19 en Suède. »

                  Cela m’étonnerait beaucoup et je m’étonne que vous répandiez de telles informations ;

                  Rectifions : En moyenne, une à deux personnes par jour meurent actuellement de complications respiratoires compliquées d’un virus de la grippe cuvée 2019-2020, en Suède.

                  Et je n’ai pas fait médecine, mais utilise simplement mon bon sens !!!!


                • Adèle Coupechoux 4 octobre 2020 09:50

                  @francis

                  Edifiant !

                  Et sur la scène, pas de masque bien sûr...


                  • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 2020 09:57

                    pas grand chose à redire ... hygiène, masque, gestes barrières restent les actes clé individuels ...

                    pour la gestion de l’épidémie peu de choses ont évoluées depuis mars ... les seuls marqueurs retenus pour prendre des décisions étant la tension hospitalière, marqueurs beaucoup trop tardifs qui nécessitent des mesures violentes mal acceptées 


                    • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 16:57

                      @nono le simplet
                      Encore un qui chie dans son froc.
                      On dirait qu’ils se sont tous donnés rendez-vous ici...
                      Moi, j’aime mieux ce genre là :
                      https://www.facebook.com/103549538010948/videos/2546020822317425/


                    • Legestr glaz Legestr glaz 4 octobre 2020 17:03

                      @nono le simplet

                      Quelles preuves avez vous que les masques protègent de la propagation des virus respiratoires aérosols nono ? 

                      Aucune, zéro pointé ! De la propagande, de la manipulation ! 


                    • CYRUS Cyrus 4 octobre 2020 17:04

                      @nono le simplet

                      Comme toujours , de la grande fumisterie aligné sur les fakenews du gouvernement .

                      En janvier la ou , on aurais pu eradiquer le virus , tu te moquait des gens portant des masque , en mars magiquement tu en trouvais un paquet de 100 FFP2
                      https://www.agoravox.fr/commentaire5705295 dont tu as fait du marché noir en les gardant pour ta famille et tes amis au lieu de les remetre au hopitaux ou au pompier . 
                      En avril , tu relayait les fakenews sur l’ ibuprophene et la cortisonne ... tout en demolissant l’ HCQ , l’ azythro ou toute autre forme de traitement qui ne soit pas des dose de remsedir (dangereux et inefficace mais vendu car a 400$ la dose et non pas 5$).

                      En mai , tu t’ acharnais et t’ acharne encore sur tout article contestant les statistique Bidon d’ un gouvernement qui as laisser se répandre la maladie comme instrument de Control social .

                      Pendant tout ce temps , et pendant le confinement tu organisait des apéro clandestin , de meme au deconfinement , les bobo comme toi et pemile partait en vacance , weekend ou dans leur residence secondaire pour grace a leur masque passoire rependre encore plus le virus .

                      Tout cela la bouche en coeur , et censurant chaque message ou je montrais au gens des masque efficace a double sens , mais quel heresie de se proteger pour ne pas ramener la maladie au foyer , tu incitait les gens qui bosse ( contrairement a toi a ne porter que du PQ placebo , alors meme que tu savait pertinament qu’ en dessous du FFP2 ca ne servait a rien ... Et que ces masque n’ etait pas ecologique ni economique .

                      Tu as fait la guerre a ton peuple par ideologie politique nono ...
                      Tu n’ est pas un simplet , tu savait tres bien ce que tu faisait .
                      Mais comme tu n’ as aucunne conscience morale ou sociale
                      ca ne t’ empechera pas de dormir 



                    • CYRUS Cyrus 4 octobre 2020 17:17

                      @doctorix

                      Non c’ est pire que cela , c’ est un vendu a une ideologie mortifere ou sous pretexte de les sauver on condamne les gens .

                      Un peut comme on as condamner les ouvrier chargé de nettoyer le toi de tchernobyl leur tablier en plomb était seulement un placebo.

                      On constate une baisse , des deces et une hausse des contaminé mais on nous l’ explique sur une mutation qui aurais rendu le virus « plus sympa » , en fait cela s’ appelle l’ imunité collective , la majorité des faible sont mort a la premiere vague , les autre qui on fait un covid sans complication se sont imunisé et ne sont donc plus vecteur du virus .

                       


                    • doctorix, complotiste doctorix 4 octobre 2020 19:51

                      @Cyrus
                      Il s’est passé la même chose pour la rougeole : les plus vulnérables sont morts avant de se reproduire (cela continue dans quelques pays d’Afrique ayant eu peu de contacts avec le virus).
                      Les survivants étaient protégés et ont transmis leur force à leur descendance.
                      Et le vaccin n’a jamais eu rien à voir avec ça.
                      Big Pharma a tout fait pour nous faire croire que nous avions besoin d’une aide extérieure.
                      Il n’en est rien. Les enfants non vaccinés sont en parfaite santé, et au moins cinq fois moins malades que les autres, je le vérifie tous les jours sur les carnets de santé.
                      On peut vérifier ça ici ;
                      https://www.agoravox.fr/IMG/pdf/vaccins_2.pdf
                      C’est très instructif, mais censuré ici.


                    • CYRUS Cyrus 4 octobre 2020 21:45

                      @doctorix

                      Et surtout en afrique , on allaite encore et la mere passe sa memoire immunitaire au nouveaux né , c’ est en fait le principale vaccin naturel .

                      Ici , dans les clinique , on oriente directement les nouveau née sur un ertatz en poudre comme quoi la malbouffe ca commence tot smiley

                      Et voila ce qu’ on nous prepare , du lait maternisé avec de mauvaise proteine ...
                      https://www.smartfooding.com/fr/82-laits-pour-bebes/s-2/certifications-vegan?gclid=Cj0KCQjw5eX7BRDQARIsAMhYLP9KU6KCW_cdUYdJzYeaNuuWasl0S_oH_4xvk2_Dl49Pd1 b1oJ0jX90aAqtAEALw_wcB

                      Voila comment on prepare les pandemie de demain ...
                      Meme les herbivore ne sorte pas du lait de soja a la traite ...


                    • Aristide Aristide 4 octobre 2020 12:20

                      Cette situation, anxiogène et révoltante, est la conséquence de la sottise native des gens, de leur envie de paraître et de leur orgueil ...


                      Heureusement qu’il existe encore quelques rares personnes intelligentes et modestes comme l’auteur qui dans sa grande sagesse sait ...


                      • lisca lisca 4 octobre 2020 14:20

                        Au début, c’est intéressant. Ensuite, approbation des mesures coercitives. Alors là, non !


                        • pipiou2 4 octobre 2020 17:18

                          Et bien sûr l’auteur y va de sa contribution personnelle à la cacophonie, l’encouragement de la méfiance et de la peur...


                          • Le421... Résistant Le421 4 octobre 2020 18:23

                            L’avantage avec cette « pandémie » de mes deux, c’est qu’on nous fiche la paix avec toutes ces enculeries que le gouvernement Macron fait passer en douce.

                            L’art du moment, c’est de mettre plein de lubrifiant pour que ça fasse moins mal.

                            Et du moment que personne ne moufte, pourquoi se gêner ?

                            Macron aurait tort.

                            Enfin, s’il n’y a que moi pour voter LREM en 2022...

                            J’attends les conos qui vont cracher sur Méluche.

                            A choisir entre Bozo le clown et Macron, vu que j’aime rire, mon choix est fait.

                            Maintenant, je ne veux pas être taxé d’homophobe.

                            Ceux qui aiment ça, libre à eux. Ou elles, bien sûr !!  smiley


                            • BA 4 octobre 2020 21:57

                              Dimanche 4 octobre 2020 :


                              Paris et sa petite couronne passent bien en « zone d’alerte maximale » ce lundi. « Cela faisait peu de doutes… », glissait-on dimanche matin à Matignon.


                              Voilà plusieurs jours que les trois seuils correspondant à la zone d’alerte maximale (taux d’incidence de la maladie ; taux d’incidence pour les personnes âgées ; taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid) étaient franchis, et « cette tendance s’est confirmée pendant le week-end », a indiqué Matignon.


                              Des mesures plus contraignantes vont donc être mises en œuvre à partir de mardi, à Paris et dans les trois départements de la petite couronne pour une durée de 15 jours, au terme desquels elles seront réévaluées. Un protocole sanitaire sera mis en place pour permettre aux restaurants de rester ouverts. Les bars, en revanche, jusqu’ici autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, devraient fermer totalement à partir de mardi. Un protocole sanitaire renforcé à l’université est en discussion et Frédérique Vidal doit présenter des mesures. Les ministres concernés devraient préciser les choses lundi, et la maire de Paris Anne Hidalgo tenir une conférence de presse à la préfecture de Paris.


                              Une saturation en réanimation attendue mi-novembre


                              Mais l’inquiétude première continue à porter sur l’hôpital et ses capacités à faire face à un nouvel afflux de patients. Des modélisations réalisées par l’Institut Pasteur, à partir de données en date du 25 septembre, estiment que le taux d’occupation par des patients Covid des lits de réanimation actuellement disponibles devrait à la mi-novembre excéder, parfois très largement, les 60 % (seuil de l’urgence sanitaire) dans toutes les régions exceptées le Centre-Val-de-Loire (46 %, en alerte maximale) et le Grand Est (seule région restant « verte » avec 20 % des lits de réanimation occupés par des patients Covid).


                              Le nombre maximal de lits de réanimation mobilisables devrait être franchi dans la première moitié de novembre en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Guadeloupe, Ile-de-France, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine (ainsi qu’en Normandie, mais selon des données trop fragiles). Ces simulations ont été réalisées en supposant une poursuite de la dynamique épidémique actuelle : taux de reproduction à 1,35, 29 hospitalisations pour 1 000 cas, 14 % de passages en réanimation, séjour moyen de 14 jours.


                              https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-paris-passe-en-zone-d-alerte-maximale-20201004



                              • serge.wasterlain 5 octobre 2020 10:10

                                "Le premier de cordée de l’ascension du Mont Bêtise est le président Macron" Et vous êtes juste derrière ! ! !

                                ‘’Les professionnels de la santé’’ qui mettent en doute l’efficacité du masque ne font que citer les études qui existent et les recommandations de l’OMS. Vous ne trouverez pas un seul scientifique honnête pour dire que le masque est efficace en rue par exemple.

                                Aussi, dire que le port du masque en permanence ne nuit pas à la santé est une contrevérité. Ici aussi, il suffit de se référer à la littérature scientifique qui signale que ces masques, utilisés comme ils le sont actuellement par la population, est un vrai nid à microbes et à bactéries et pourraient même être un facteur de propagation du virus à la suite des nombreuses manipulations obligées lorsqu’il est porté permanence. Et, sans même se référer à la littérature scientifique, il suffit comme moi d’avoir été obligé de le porter pendant une longue période pour se rendre compte dans sa chair que cette pratique n’est pas sans effets négatifs sur la santé… …au point que j’en ai fait un malaise… …Et je ne parle même pas des effets psychologiques délétères principalement sur les jeunes enfants dont certains n’ont jamais vu le visage du ‘’maîtres’’ et de leurs compagnons de classe. 

                                Mais peut-être que le fait que vous ayez traîné ‘’votre cerveau’’ sur les bancs de l’université en amateur (médecine, pharmacie) vous rend plus qualifié que ‘’…ces médecins qui affichent leurs doutes sur l’efficacité des mesures…’’. D’abord ils n’affichent pas leurs doutes sur l’efficacité des mesures, mais sur certaines ‘’mesures’’, nuance qui semble vous avoir très opportunément échappée afin de servir votre propos… …Le reste est à l’avenant qui consiste à culpabiliser les victimes de certaines mesures stupides de ce gouvernement stupide dirigé par un premier de cordée stupide et à la suite de qui une cohorte de gens tout aussi stupides sert les plats au populo qui, c’est connu, est encore plus stupide…

                                Marre de ces élites moralisatrices qui culpabilisent les gueux, dédouanent les dirigeants politiques qui se cachent derrière un comité scientifique pour camoufler leur incurie et réduire tous les jours un peu plus nos droits fondamentaux et transforment notre république en dictature de moins en moins douce !


                                • ETTORE ETTORE 5 octobre 2020 11:20

                                  NONO@

                                  LOL !!!!!

                                  pour la gestion de l’épidémie peu de choses ont évoluées depuis mars ... les seuls marqueurs retenus pour prendre des décisions étant la tension hospitalière,

                                  ______________________________________________________________


                                  AHHHH ! Mais voilà ! Tout est là, par Toutatis !

                                  Mais comment, dans cette vaste mascarade du bonneteau Macronide, nous n’avons pas vu plus clair.... plus tôt !

                                  Le taux des marqueurs, régit la tension hospitalière, qui elle régit les décisions.....et tout cela dépend des........ lits disponibles.

                                  Selon que vous habitiez une région bien pourvue.....ou pas.....

                                  C’est comme l’inégalité des notes pour les élèves dans ce pays désormais fractionné en « kibboutz » d’élevage de la peur. E D I F I A N T  !!!!

                                  Alors déjà, les marteaux piqueurs de cet état séparatiste, ont effacé des frontons de la république, les mots : LIBERTE — EGALITE, la fraternité, c’est en cours, mais fait l’objet d’un changement de burin.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité