• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Covid 19 – 6 ter : taisez-vous !

Covid 19 – 6 ter : taisez-vous !

 

Avec le billet Covid 19‑6 bis je pensais en avoir terminé avec le chapitre « communication d’embrouille », mais chaque jour amène un lot de discours contradictoires et incohérents laissant le quidam sous la pluie d’une logorrhée assassine. Nous sommes alors face à deux envies : les faire taire, nous boucher les oreilles.

JPEG

D’éminents chercheurs, quand j’étais enfant on disait « savants », ont signé une tribune dans un journal pour refuser la politique de la peur. Ce sont 35 chercheurs, médecins, sociologues, biologistes, philosophes, qui apportent une vive critique à la stratégie de communication du gouvernement dont ils dénoncent le caractère particulièrement anxiogène : « nous ne voulons plus être gouvernés par la peur » ! D’évidence, dès lors qu’il annonçait que la France était en guerre, puis quand il décrétait le confinement de la population, Macron mettait le pays en état de sidération et la peur prenait le dessus sur la raison dans la population. C’était là pour ce séducteur pervers narcissique l’occasion inespérée d’instaurer un « état d’urgence » ; même mâtiné de raisons et de qualificatifs sanitaires, un état d’urgence demeure un moment où le pouvoir devient autoritaire et se permet ce qu’il n’aurait pas osé mettre en œuvre sans cela : la suppression des taxes de production en est un exemple, sans compter les entorses multiples au droit du travail.

Toutefois la peur ne vient pas que de la stratégie de communication du gouvernement, tous sont responsables de ce climat délétère : les médecins bavards et querelleurs, les stars du show‑business aussi fêtardes que stupides, les lobbies notamment les empoisonneurs de la jeunesse que sont les bars de nuits et les élus locaux comme à Marseille qui par complaisance et électoralisme vont dans le sens du laxisme au risque de détruire ce qui ressemble encore à un peu d’autorité de l’État, et dans le mépris le plus total de l’intérêt sanitaire des populations. Honte à tous ces gens qui ferment les yeux et les oreilles, mais pas la bouche, devant l’évidence d’une épidémie gravissime au seul fait que la fête et le plaisir vaudraient mieux que la vie, que la satisfaction de son plaisir personnel vaudrait mieux que le bien commun.

La peur vient aussi de l’incohérence des discours tous plus contradictoires les uns que les autres, chacun des locuteurs voulant arracher la vedette, chacun se mêlant d’un domaine de compétence qui n’est pas le sien, chacun voulant gouverner la pensée sociale à sa convenance à partir de ses seules certitudes quant à sa place dans la société. Quand j’étais enfant, dans ma campagne il y a maintenant plus de 55 ans, nous disions « chacun chez soi et les vaches seront bien gardées ».

Ainsi, les querelles inévitables entre scientifiques n’ont pas de place sur les plateaux de télévision, elles n’ont rien d’éclairant pour le public qui ne dispose, pour la plupart de ses membres, que de trop peu de connaissances scientifiques pour faire la part du feu, laisser tomber l’accessoire pour ne garder que l’essentiel. Alors c’est l’angoisse, puis la peur, comme un élève de classe de seconde pourrait être paniqué en présence d’un débat entre Einstein et Planck. La question n’est pas celle de la vérité, il n’y a de vérité que provisoire en science, la question est celle de savoir ce que l’auditeur peut faire de ce qu’il entend. Comme l’élève devant un problème qu’il ne peut pas résoudre, l’auditeur alors est apeuré.

Que fait-on lorsqu’on a peur ? On se cache ou on fanfaronne. Ainsi certains continuent à se confiner, d’autres exagèrent l’application des gestes barrières multipliant par exemple les tests ou, comme une de nos amies, en utilisant exagérément le gel hydroalcoolique jusqu’à devoir consulter un dermatologue. Le fanfaron, le « bravache » sont d’autres postures pour conjurer la peur : moi je ne risque rien, je suis fort, je suis beau… et un jour je suis mort, un beau mort, un mort qui ne risque (plus) rien. Dans la « France d’en bas », je préfère « au parlement des invisibles », on va, plus qu’on ne choisit, vers son camp en fonction de ses aptitudes psychologiques et de son éducation, mais toujours en réaction aux discours qu’on entend.

Là, y compris les 35 signataires de la tribune parue dans le Parisien, sont collectivement avec le gouvernement, avec les élus locaux comme ceux de Marseille, avec les médecins de foire qui se pavanent avec leur science sur les plateaux de télévision et avec les stars en mal de public, ils sont responsables de ce qui se passe aujourd’hui et des morts de demain.

La liberté d’expression ne peut pas justifier une telle cacophonie mortifère dont les journalistes sont responsables de l’organisation et qu’ils entretiennent comme jadis un chauffeur de chaudière entretenait le feu.

C’est au politique qu’incombe de mettre de l’ordre dans la société et d’organiser les débats, pas aux journalistes, pas non plus aux scientifiques. Il y a des agoras pour les débats de société, ce ne sont pas les plateaux de télévision et moins encore les réseaux sociaux. Alors oui les signataires de la tribune ont raison lorsqu’ils appellent « à nous remettre ensemble pour définir démocratiquement nos stratégies sanitaires, redonner de la confiance à nos concitoyens et de l’avenir à notre jeunesse. »

Pour l’instant nous, ici au « parlement des invisibles », nous avons plutôt l’impression que nous ne comptons pas, que personnes ne nous prend en considération. Ne serions-nous que de la chair à canon pour les conflits de préséance et les combats de coqs des mandarins des hôpitaux, des « voix électorales » à capturer ? Nous ici nous avons l’impression que faire mourir nos vieux et les handicapés ça arrangera bien les comptes de la Sécurité sociale et des caisses de retraite en même temps que ça fera de la place dans les hôpitaux, et il y en a besoin de places que nos enfants qu’on encourage à s’alcooliser vont aller occuper après les beuveries organisées par une profession devenue déraisonnable parce qu’avide de fric et plébiscitées par tellement de stars. L’avenir d’une jeunesse ne s’est jamais construit dans la fête et surtout pas dans l’alcool et les autres artifices D’ailleurs on attendait que les médecins appellent à une « désalcoolisation » de la jeunesse, nenni ils appellent à plus de fête car il ne faut pas brutaliser ces chères têtes blondes.

In fine, au « parlement des invisibles », il nous reste à essayer de survivre comme on peut entre la peur et la fanfaronnade, mais toujours en nous taisant. Jamais aucun d'entre nous, surtout pas un de nous qui aurait du bagou et quelques rudiments de rhétorique n’est invité à débattre avec ces « messieurs de la haute société savante ». Nous voudrions pouvoir leur dire, droit dans les yeux, à ces médecins, à ces politicards, à ses bouffons combien ils nous fatiguent et qu’irrémédiablement nous n’avons plus, nous n’aurons plus confiance en eux. La confiance ne pourrait revenir que s’ils se taisaient et s’ils se mettaient au travail, alors nous jugerions sur pièce ! Taisez-vous et travaillez au bien-être des gens !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Francis Francis 28 septembre 12:48

    ’’Toutefois la peur ne vient pas que de la stratégie de communication du gouvernement, tous sont responsables de ce climat délétère’’

     

     En effet, elle vient aussi et surtout de l’amplification médiatique de ce discours anxiogène que vous appelez stratégie de communication du gouvernement.


    • Le421 Le421 28 septembre 20:59

      @Francis
      Et aussi de la trouillométrite aigüe qui frappe les clampins de ce pays.
      Bien plus grave que le coronavirus, elle agit sur tout.
      Sauf sur la peur de boire du coca et des ondes radio des smartphones.
      Là, on peut y aller à donf !!
      Mmmmmmmm’béciles !!


    • Francis Francis 29 septembre 09:43

      @Le421
       
       Ah, les ondes radios !

      https://reseauinternational.net/un-eminent-professeur-de-biochimie-met-en-garde-la-5g-est-lidee-la-plus-stupide-de-lhistoire-du-monde/
      « Installer des dizaines de millions d’antennes 5G sans avoir fait un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide que quelqu’un ait jamais eu dans l’histoire du monde : fertilité réduite ; effets neurologiques ; dommage à l’ADN cellulaire ; apoptose ; effets endocriniens ; excès de calcium intracellulaire ; cancers. »
       
      https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/monsanto/5g-on-n-a-pas-d-usage-clairement-identifie-qui-attirerait-le-public-mais-un-imperatif-industriel-en-passant-au-dessus-des-problemes-de-sante-affirme-un-chercheur_4031491.html 


    • Occitan Occitan 29 septembre 10:07

      @Le421
      D’accord à 150 % avec vous !
      Et lorsque le poudré a annoncé que « la France est en guerre » là, j’ai vraiment eu les chocottes.
      Venant de la part d’un psychopathe qui se déguise en soldat, en pilote, fait des discours sur un porte-avions et qui n’a jamais fait de service militaire alors qu’il est chef des armées, code atomique en mains, je vous dit l’angoisse que ça génère !
      Cdt.


    • zygzornifle zygzornifle 28 septembre 14:34

      En fait personne ne sait quoi que ce soit mais tout le monde ramène sa fraise ....


      • Shaw 28 septembre 14:36

        @zygzornifle

        Donc toi tu sais ! So what ?


      • zygzornifle zygzornifle 28 septembre 16:59

        @Shaw

         Effectivement je sais que je ne sais pas ....


      • Shaw 28 septembre 17:07

        @zygzornifle

        Et moi je sais pas encore tout à l’instant T, mais je sais tout comme toi que c’est pas une raison pour fermer ma gueule, Aux cons de traire !


      • Occitan Occitan 29 septembre 10:11

        @zygzornifle
        Si tu ne sais pas, pourquoi ramener la tienne (de garriguette) ?


      • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 19:43

        Question de genre ...

        Le coronavirus c’est UN virus, c’est donc du masculin. On n’a jamais écrit ’la coronavirus’.

        On a décidé de rebaptiser l’animal COVID-19, sans doute pour le distinguer de ses copains de la même famille.

        Et là, miracle depuis quelques semaines j’entends et le lis ’LA covid-19’. L’animal est donc transgenre ?


        • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 19:48

          @Abou Antoun

          car covid est l’acronyme de corona virus disease et disease donne en francais « maladie » qui est bien féminin.



        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 28 septembre 19:51

          @The White Rabbit

          car covid est l’acronyme ... de mes fesses, petit Lapin.

          Tu nous le refais avec RADAR et LASER, stp ?

          Les choses n’ont pas de genre en anglais, aucun intêret d’en affecter un en « traduisant » l’acronyme puisqu’on ne parle pas de « maladie » en français mais bien de covid... Donc, le covid, en ce qui me concerne. Oui, je suis bassement contrariant.

          Sacré farceur smiley


        • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 19:55

          @The White Rabbit
          Et moi qui croyait bêtement que ’disease’ c’était du neutre.
          My English is not rich (unlike my taylor).


        • The White Rabbit The White Rabbit 28 septembre 20:56

          @Abou Antoun

          Malgré des exceptions, on dit bien la CIA et le FBI pour la même raison.


        • Le421 Le421 28 septembre 21:01

          @Abou Antoun
          Vouais, mais ça fait intelligent de dire « la » Covid-19.
          C’est comme « mes » couilles, ça peut être masculin à des moments et féminin à d’autres.
          Ça dépends d’où elles sont placées !!  smiley


        • 6 ruses de sioux Cyrus 29 septembre 04:06

          @Philippe Huysmans

          exact phillipe , 

          light amplification by stimulated emission of radiation
          =hors la lumiere est bien Feminin en francais , de meme qu’ une amplification , une stimulation , une emision , ou une radiation , c’ est donc du feminin exposant 5

          finit le laser , si onveut etre coherent ( comme le faisceu de photon ) il va faloir changer de dico ...

          idem pour le radar ,

          mais alors si on marie la radar et la laser , que penser du lidar .

          Donc comme tu le signale a un imbecile en en francais comme moi 
          on doit se preocuper du genre neutre anglais pour le traduire en francais ...

          c’ est peut etre sexiste , mais on ne ne dit elle que si un groupe est composé uniquement de femme , ils quand il est mixte , et ils quand il est composé d’ homme uniquement ...

          et de nos jours avec les LGBT+ comment savoir , autant dire eux pour ne pas se mouiller ( ben merde encore un masulin ) qui en plus n’ as pas de feminin maudit francais raciste et tata_ophobe

          parole de tonton fetide :)


        • Pauline pas Bismutée 29 septembre 03:26

          Tiens, à propos des invisibles… et en dehors des débats franco-franchouillards…

          Combien de ‘coincés’ dans le monde ? De ‘entre les frontières’ ? Au moins à ce sujet pas d’embrouilles, de débats sans fin sur les courbes, les statistiques, puisque c’est ???

          Maintenant des mois à survivre, sans logement, revenus, etc…

          Où je suis un simple test Covid juste pour monter dans un avion … équivalent de 170 euros !

          Le totalitarisme est déjà là. Mais je refuse d’avoir peur, et puis avec mon BMI à 19, j’ai encore un peu de marge… (ça doit pas être le cas de tout le monde)

          « Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare », ce qu’il faut d’humour pour relever la tête !

           


          • 6 ruses de sioux Cyrus 29 septembre 03:47

            @Pauline pas Bismutée

            salut mamie , 
            ton IMC ca attire peut etre papy , 
            mais pour le virus , y a plein de co-facteur le sang par exemple 
            si tu est A+ ouille , si tu tes b+:bneg ca va encore , et si tu est O tranquile :)
            idem pour la malbouffe , co facteur agravant meme avec une taile de guepe 

            si les aviosn sont verrouilllé peut etre qu’ un bateau sur le port peut te mener ou bon te semble ..

            A+


          • Pauline pas Bismutée 29 septembre 03:56

            @Cyrus

            Salut Tonton
            Pas encore la m.... noire, mais ça commence a virer au gris foncé... pas envie de m’étendre la dessus, et puis mon sandwich a la pâte dentifrice m’attend... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité