• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Crise sociale et économique : le scénario noir

Crise sociale et économique : le scénario noir

Personne ne peut l’affirmer, mais il est désormais plus que probable que le monde entier a entamé la fameuse phase de décroissance annoncée par les spécialistes depuis des années.

Malheureusement, toute l’organisation humaine, à la fois économique et sociale, est aujourd’hui “indexée” sur les produits énergétiques primaires et dérivés, notamment le pétrole. L’augmentation du prix du baril (qui a pratiquement quadruplé en l’espace de quelques années) et la faible valeur du dollar américain face aux autres monnaies conduisent à une situation jamais vue dont les conséquences immédiates, différées et latentes amènent à une criticité extrême.

Depuis des années, des centaines de scientifiques, économistes, spécialistes et autres chercheurs alarment les gouvernements partout sur la planète en expliquant qu’il est urgent d’agir, que le pétrole n’est pas éternel et que les menaces qui pèsent sur l’humanité sont immenses à partir du “peak oil” (que certains analystes considèrent comme étant déjà atteint).

Hélas, aucun pouvoir politique, nulle part sur la planète, n’a jamais cru bon devoir prendre suffisamment au sérieux les études alarmistes, pire : les déclinologues sont même décriés et critiqués. C’est ainsi que nous nous retrouvons, en 2008, au début de la plus sérieuse “crise systémique globale” de l’histoire humaine récente, qui selon moi, conduira à un changement de civilisation dramatique et brutal dans les cinq à vingt ans à venir.

Au risque de paraître “catastrophiste”, et je le dis froidement en mesurant tout ce que ça implique : il n’existe aucun “plan B”, aucune énergie alternative, et aucun moyen de maintenir l’humanité et son système économique dans un état stationnaire viable à moyen terme. Par conséquent, puisque c’est déjà trop tard, quoi qu’on fasse aujourd’hui, d’immenses drames vont se produire inévitablement, les contrées les plus pauvres seront bien entendu les premières à en subir les conséquences, mais nul ne sait à partir de quel seuil les contrées les plus riches seront préservées, notamment dans le monde occidental ou dans les pays dits “émergents” ou “riches”.

Je suis objectif et pragmatique. Nous connaîtrons, y compris en Europe, une période sombre et très difficile à négocier où se dérouleront des drames qui vont plonger des millions de nos concitoyens les plus fragiles dans un état de grande pauvreté matérielle, physique et psychologique, entraînant avec eux toute la société moderne et développée dans une sorte de lente décroissance chaotique.

Depuis des années, j’évalue et j’analyse des risques et leurs conséquences et je modélise et vulgarise des scénarios pour les expliquer, je concentre l’expérience et l’information tirés d’études diverses faites par tant d’autres spécialistes. La synthèse de cet ensemble permet de produire un scénario noir qui me semble le plus réaliste et qui, aujourd’hui, est connu de tous les chefs de gouvernements occidentaux.

J’évoque ci-dessous, de manière succincte et non exhaustive, ce qui pourrait se produire dans les mois et années à venir.


- Recrudescence de troubles sociaux violents, qui par ailleurs s’installeront dans la durée (manifestations violentes prolongées, grèves récurrentes, mouvements sociaux inattendus pouvant éclater à tout moment n’importe ou pour des motifs plus ou moins sérieux nécessitant toujours plus de moyens humains et matériels coûteux pour assurer la sécurité publique).


- Populations de moins en moins hostiles aux actions de protestation et de blocage économique et politique au niveau du pays.


- Criminalité en hausse globalement, confrontations intercommunautaires et intra-communautaires, irritations et jalousies exacerbées entre les individus conduisant à une multiplication de situations conflictuelles, de plus en plus violentes.


- Augmentation du nombre d’initiatives criminelles personnelles et isolées (ou menées par des petits groupes) de type “actions terroristes” (non religieuses et indépendantes) ou de “sabotages” d’infrastructures, revendiqués ou non, visant à déstabiliser ou à critiquer les actions politiques sociales ou économiques qui nuisent aux intérêts des individus.


- Défaillance des gouvernements et débâcle politique (impossibilité de faire face aux problèmes par des mesures politiques), accentuation de la perte de confiance dans le pouvoir politique, décrédibilisation des gouvernements qui perdent en représentativité.


- Apparition du pouvoir centralisé et concentré, conduisant “mécaniquement” à des dérives vers la “dictature démocratique” puis vers le “totalitarisme démocratique” portant l’habit d’un gouvernement républicain.


- Contrôle accru des médias (l’internet en particulier), avec le risque qu’un fossé se creuse entre le pouvoir politique et le “cinquième pouvoir”. Apparition de la “censure informelle”, dite de “convenance politique”, défavorable aux journalistes indépendants et libres, qui créeront leurs propres canaux d’informations parallèles et indépendants.


- Accentuation du risque d’atteinte à l’intégrité physique des personnalités politiques ou publiques exposées, de quelque tendance que ce soit.


- Fragilisation du système bancaire par la recrudescence des faillites et des créances irrécouvrables, défaillances des remboursements des crédits à la consommation et défaillances des remboursements des crédits immobiliers.


- Amplification de la crise financière internationale, perte de lisibilité sur les principales places de marché, mouvements spéculatifs incontrôlés et trop dynamiques pour être maîtrisés, installation dans une tendance baissière lourde.


- Émergence du phénomène de “stagflation” mélange de stagnation (économie molle, faible croissance ou croissance nulle) et d’inflation, conduisant au pire scénario économique limitant toutes les marges de manœuvres, aux conséquences incalculables.


- Création de “bulles urbaines sécurisées” (zones commerciales, autour de grandes entreprises et d’institutions, infrastructures stratégiques, agglomérations privilégiées, quartiers résidentiels protégés, villes sous contrôles d’accès) et émergence de “zones de non-droit” délaissées et hors de contrôle, ruinées, notamment les petites zones urbaines ou rurales, faute de moyens financiers et humain pour en assurer la sécurité et le développement.


- Impossibilité d’assurer la sécurité de manifestations publiques massives (événements sportifs, culturels, etc.), qui deviennent progressivement proscrites.


- Risque important de vandalisme dans les grandes surfaces et les grands commerces mal sécurisés et fortement fréquentés, où les gens excédés viendront se servir sans payer, lors de mouvements sociaux hostiles et localisés, qu’il sera par ailleurs très difficile de combattre ou d’empêcher.


- Stations-services et dépôts de carburants dévalisés, puis vandalisés et saccagés, vols de matériaux énergétiques (recrudescence des vols de carburants depuis les réservoirs des véhicules privés et professionnels).


- Transports routiers et même trains complets de marchandises ciblés, piratés et vandalisés (vols en bandes organisées par des actions violentes de type paramilitaires).


- Apparition du marché noir et du troc, puis rapidement de la désobéissance civile, conduisant à l’impossibilité d’encaisser les taxes gouvernementales et d’assumer les budgets des États, et pour ceux qui le peuvent, fuite des capitaux vers les zones sécurisées (pays défiscalisés ou à fiscalité avantageuse).


- Difficultés pour les pays et les institutions publiques à payer les salaires des fonctionnaires, les indemnités de chômage ainsi que les retraites.


- Montée progressive du contrôle militaire dans la gestion quotidienne des crises, d’abord par l’utilisation de la gendarmerie, puis par les forces militaires conventionnelles, qui seront de plus en plus présentes et sollicitées.


- Émergence de nouveaux leaders et groupuscules “autonomes” difficiles à contrôler.

Le tableau est noir. J’en suis conscient. La liste des conséquences dans nos vies de tous les jours est encore longue. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux être préparé au pire, en espérant que le pire n’arrive jamais.

Apprêtons-nous donc à traverser une période douloureuse en se disant qu’il y a toujours pire ailleurs, et profitons de chaque jour qui passe. Pensons également à prendre les bonnes décisions et à faire les bons choix. Voyons loin.

Après tout, le catastrophisme, c’est aussi un principe de précaution.


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 23 mai 2008 11:17

    Avant toutes choses,votre constat n’est pas le bon,car ce n’est pas un manque de ressources sur la planéte mais tout simplement les fonds spéculatifs qui font monter les prix (la même bulle qu’internet)

    http://www.acdefi.com/index.php?pid=398

    Ensuite comme vous etes parti sur une mauvaise piste,vous citez des personnes qui font partis des théories anti-capitalistes et qui n’apportent pas de vrais réponses.

    Cette crise est avant tout spéculative et comme pour chaque spéculation exessive,il y a un retournement

    Toutefois il est dommage que mon article sur SEGOLENE ROYAL ne soit pas diffusée (oui ,car ici il faut etre un gauchiste adorateur du TSS !) car il permettrait de faire un zoom sur les abérations des politiciens

     


    • Zalka Zalka 23 mai 2008 11:29

      Lerma :

      Les ressources naturelles sont effectivement limitée. Les métaux et le pétrole ne se trouvent pas en quantités infinies. Hors nous sommes à une époque où la demande explose du fait de la demande des pays émergeants. La spéculation ne fait qu’aggraver le problème, pas le créer.

      "Ensuite comme vous etes parti sur une mauvaise piste,vous citez des personnes qui font partis des théories anti-capitalistes et qui n’apportent pas de vrais réponses."

      Argument très ... stalinien. L’huma des années 60 aurait pu dire "vous citez une personne ayant un parti pris anti communistes, vous n’apportez donc pas de vrais réponses."

       

      Enfin, vous avez publiez 6 articles. Ceux ci n’ont pourtant pas un parti pris gauchiste. En affirmant qu’il faut être un TSS gauchiste pour publier, vous insulter la totalité des auteurs, des modérateurs, des responsables du site ainsi que tous les lecteurs. Veuillez arrêter de faire le caliméro.

      Par ailleurs, votre obsession pour Ségolène Royal ressemble fort au TSS que vous dénoncez à tort et à travers.

       

      J’attend maintenant votre réponse, qui je n’en doute pas un instant ne concernera pas une seule de mes interrogations et sera au contraire une succession de bottages en touche, d’insultes et d’accusations délirantes d’intolérance, de refus de débat démocratique comme seul votre esprit malade est capable d’en produire.


    • spartacus1 spartacus1 23 mai 2008 13:44

      Décidemment, Lerma, vous êtes le roi des cons !

      D’un côté vous défendez le système capitaliste en attaquant ceux qui, comme moi, pensent que celui-ci fait montre tous les jours de son incapacité à faire le bonheur de la majorité des habitants de cette planête quand il ne fait pas son malheur. Une majorité des habitants ne mange pas à sa faim, est mal logée, n’a aucun accès à des soins médicaux, les enfants ne sont pas scolarisés, c’est-à-dire qu’une majorité manque des besoins basiques d’un être humain, et se voit dénié les plus élémentaires des droits de l’homme : être nourri logé, soigné et instruit. C’est, me semble-t-il la marque d’un système social totalement défaillant.

      De l’autre, vous vous en prenez à la spéculation. Mais, une simple observation du système économique montre que la spéculation est consubstancielle au système capitaliste.

      Je pense que l’auteur met en avant une problématique intéressante. Toute en espérant que le scénario qu’il nous dépeint débouchera sur une prise de conscience politique et sur une révolution (n’ayons pas peur des mots) que j’espère pacifique débouchant sur des rapports sociaux plus humains que la loi de la jungle qui fait foi aujourd’hui.

      l n’est pas interdit de rêver, après tout, l’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain.


    • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:24

      Pour ne pas comprendre que le besoin en ressources naturelles est en train de dépasser, durablement si ce n’est définitivement, nos capacités de production, il faut vraiment avoir raté un épisode. L’épisode dans lequel la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie et beaucoup d’autres pays connaissent une croissance économique fulgurante, et donc une croissance de leurs besoins en ressources. Comme beaucoup de gens l’ont déjà dit il y a longtemps (même Chirac, devant l’assemblée générale de l’ONU, si je ne m’abuse), si tous les hommes vivaient comme les occidentaux, il faudrait les ressources de 5 planètes comme la nôtre. On est train de découvrir que c’est l’amère vérité. Ramener ça à un problème passager de spéculation, je pense que c’est sans doute votre nouveau record personnel dans l’aveuglement, Lerma ! Vous ne ratez décidément aucune occasion pour montrer à quel point vous êtes *systématiquement* à coté de la plaque. S’en est stupéfiant : quand je lis un article dont je trouve qu’il fait preuve de bon sens, je sais déjà que Lerma sera là, stupidement fidèle au poste, pour en contester la pertinence à l’aide de platitudes ridicules. Vous le faites exprès ou quoi ?


    • Asp Explorer Asp Explorer 23 mai 2008 22:29

      Le fait est que les ressources naturelles sont limitées. Néanmoins, compte-tenu des réserves, la pénurie ne menace pas notre civilisation, du moins à un terme raisonnablement envisageable. Du pétrole, il y en a, on aurait exploité environ le tiers des réserves totales - certes, le tiers le plus facilement exploitable, mais à 100$ le barril, bien des gisements anecdotiques deviennent parfaitement rentables. Et quand il n’y en aura plus, on pourra toujours en fabriquer (je rappelle qu’à la fin de la guerre, l’armée Allemande tournait entièrement au carburant de synthèse, et ça ne les empêchait visiblement pas de se battre, les vétérans Américains des Ardennes vous le confirmeront). Certes, les carburants seront plus chers et moins abondants, mais ils seront toujours là. Pour ce qui est des métaux, on fait là encore une confusion fâcheuse entre les réserves exploitables et les réserves actuellement rentables.

       

      On sous-estime grandement les facultés d’adaptation de l’humanité, et c’est un tort. Lorsque le besoin se fera sentir, l’industrie s’adaptera. A condition, bien sûr, qu’on la laisse faire, ce qui nécessite de fermer un peu leur caquet à certains khmers verts qui sont le seul véritable péril auquel notre civilisation est confrontée.


    • Traroth Traroth 23 mai 2008 23:04

      Le problème n’est pas directement l’épuisement des ressources, mais la capacité à produire des matières premières au rythme que demande actuellement l’économie mondiale. Prenons l’exemple du pétrole (c’est la même chose pour les autres matières premières) : les besoins ne font que croître, alors que comme tu dis, on a épuisé les gisements les plus faciles à exploiter. Cela veut dire que la production annuelle va diminuer (même si on est effectivement en mesure d’en produire pendant encore longtemps), et que donc, il va y avoir une crise, puisque les besoins ne pourront plus être satisfaits, durablement ou peut-être même définitivement.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 mai 2008 02:32

       @ L’Auteur : Je ne crois pas qu’on touche les limites physiques des ressources, mais leur exploitation dans la structure actuelle est bien compromise. Difficile de penser qu’on va régler quoi que ce soit, d’ailleurs, aussi longtemps qu’on va croire qu’il existe une richesse quelque part qu’il s’agit de redistribuer... alors qu’il y a surtout un potentiel a développer qu’on ne développe pas, parce que la plus grande partie de la main d’oeuvre de la planète est simplement exclue de l’effort productif pour ne pas déstabiliser la structure de pouvoir en place. 

      Cela dit, a quelques variantes près, je partage votre avis d’une course à la catastrophe

       

      Pierre JC Allard


    • sisyphe sisyphe 24 mai 2008 10:05

      Je partage aussi, hélas, sans changement radical d’urgence, cette vision pessimiste de l’avenir ; notamment en ce qui concerne les troubles à venir : grosses migrations forcées, luttes mortelles entre communautés, et nationalités (comme on le voit actuellement en Afrique du sud) : actes de vandalismes et de pirateries multipliés sous la pression des besoins vitaux, perte de l’influence politique, au profit de la toute-puissance économique d’un marché totalement dérégulé et entièrement soumis à la spéculation, difficultés grandissantes d’accès à l’eau, recours à des régimes policiers et/ou autoritaires pour tenter d’endiguer les révoltes, les migrations....

      Bref, l’image récurrente des marinas privées, gardées par des milices privées, où les tenants de la richesse devront faire face à l’assaut de bandes de pillards poussés par la faim et la nécessité : bientôt même plus de la science-fiction.

      Le tout banalisé et donc accéléré par les abrutis qui continuent à dire que tout va s’arranger de soi-même, et jettent l’anathème sur les "khmers verts" : quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.

      Sans changement radical d’un système qui court à sa perte, de bien sombres lendemains s’annoncent : Mad Max, Soleil vert, 1984, et Brazil : bouclez vos ceintures, c’est pour bientôt...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 24 mai 2008 14:15

      @ l’auteur 

      Malheureusement, toute l’organisation humaine, à la fois économique et sociale, est aujourd’hui “indexée ... avez vous écrit

      Comment expliquez vous que le plein d’une grosse berline coûte cinq euros à Ryhad, Arabie Séoudite ?

      Cette spéculation n’atteindrait elle pas uniquement les pays inclus malgré eux dans " l’économie de marché " instituée par ces pays producteurs qui s’en extraient comme le font ceux qui instituent la loi alors qu’ils sont au dessus de celle-çi ?


    • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 19:56

       

       Pourquoi certains n’auraient pas tout ? Il y en a qui n’ont rien. Ca fait l’équilibre.


    • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 20:00

       Le mage je l’ai mis sur orbite, fiston.

       


    • Rosemarie Fanfan1204 25 mai 2008 20:49

      Merci à l’auteur pour ce billet dont je partage les sombres déductions.

      Il est évident que les ressources énergétiques ne sont pas inépuisables. Leur exploitation deviendra soit trop difficile ou couteuse, voire impossible un jour futur. Et votre expression "il n’y a pas de plan B" est totalement exacte selon mes propres déductions. S’il existe des voitures électriques, on est loin d’avoir des paquebots, des camions, des avions fonctionnant autrement qu’au pétrole.

      Maintenant la question est : la décroissance est - elle une calamité ? Peut-être serait-une une chance. Rendre le monde plus humain.

      Le toujours + de croissance actuel condiut à la délocalisation, au chômage, à la paupérisation, à la pollution, à la destruction pure et simple de notre éco système.

      Revenir dans un monde plus proche de l’humain, de la terre est-ce vraiment un mal ? Plus de services à la personne (enfants, personnes âgées), plus de petits commerces, d’agriculteurs (je ne parle pas des mégas exploitaitons avec OGM et pesticides à donf), allez j’ose le mot, BIO. Plus d’artisans.

      Un monde humain où il y aurait du travail et non des assistés car la croissance a exclu bon nombre d’hommes et de femmes, compétitivité oblige.

      J’imagine que tous les économistes postant sur ce site ne prendront même pas la peine de répondre. La pensée unique semblant pour eux. Comment avoir plus de croissance, afin de sortir de la crise.... mais bon on sait jamais...

       


    • Rosemarie Fanfan1204 25 mai 2008 20:50
      Merci à l’auteur pour ce billet dont je partage les sombres déductions.

      Il est évident que les ressources énergétiques ne sont pas inépuisables. Leur exploitation deviendra soit trop difficile ou couteuse, voire impossible un jour futur. Et votre expression "il n’y a pas de plan B" est totalement exacte selon mes propres déductions. S’il existe des voitures électriques, on est loin d’avoir des paquebots, des camions, des avions fonctionnant autrement qu’au pétrole.

      Maintenant la question est : la décroissance est - elle une calamité ? Peut-être serait-une une chance. Rendre le monde plus humain.

      Le toujours + de croissance actuel condiut à la délocalisation, au chômage, à la paupérisation, à la pollution, à la destruction pure et simple de notre éco système.

      Revenir dans un monde plus proche de l’humain, de la terre est-ce vraiment un mal ? Plus de services à la personne (enfants, personnes âgées), plus de petits commerces, d’agriculteurs (je ne parle pas des mégas exploitaitons avec OGM et pesticides à donf), allez j’ose le mot, BIO. Plus d’artisans.

      Un monde humain où il y aurait du travail et non des assistés car la croissance a exclu bon nombre d’hommes et de femmes, compétitivité oblige.

      J’imagine que tous les économistes postant sur ce site ne prendront même pas la peine de répondre. La pensée unique semblant pour eux. Comment avoir plus de croissance, afin de sortir de la crise.... mais bon on sait jamais...

       


    • tvargentine.com lerma 23 mai 2008 11:18

      Avant toutes choses,votre constat n’est pas le bon,car ce n’est pas un manque de ressources sur la planéte mais tout simplement les fonds spéculatifs qui font monter les prix (la même bulle qu’internet)

      http://www.acdefi.com/index.php?pid=398

      Ensuite comme vous etes parti sur une mauvaise piste,vous citez des personnes qui font partis des théories anti-capitalistes et qui n’apportent pas de vrais réponses.

      Cette crise est avant tout spéculative et comme pour chaque spéculation exessive,il y a un retournement

      Toutefois il est dommage que mon article sur SEGOLENE ROYAL ne soit pas diffusée (oui ,car ici il faut etre un gauchiste adorateur du TSS !) car il permettrait de faire un zoom sur les abérations des politiciens

       


      • bobbygre bobbygre 23 mai 2008 11:51

        T’auras beau le mettre deux fois, ça sera toujours aussi mauvais...


      • bobbygre bobbygre 23 mai 2008 12:08

        Ca va aussi être certainement une période de grande incertitude et donc de nombreuses possibilités et nouvelles voies vont s’ouvrir à l’humanité. Pendant quelques temps, le contrôle exercé sur nous va devoir nécessairement se relacher (par la force des événements à venir) et alors nous aurons la possibilité de s’échapper du destin suicidaire qui nous attend.

         


      • Mil 23 mai 2008 13:28

        Lerma... TA GUEULE !

         

        Voilà ça fait du bien !

         

        On peut ne pas être d’acord avec cet article et contre argumenter. Cependant l’autisme chronique dont tu fais preuve dans tes réponses est insupportable !!!


      • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:33

        @bobbygre : il y a du vrai dans ce que vous dites, mais ça voudrait dire que les hommes sont devenus subitement intelligent, et je me permets d’en douter. Je rappelle quand même que des périodes de plus grande liberté que maintenant ont existées. Qu’est devenu cette liberté ? On nous l’a prise ! Et on nous l’a prise parce que, collectivement, nous nous sommes laissé faire. Même si, comme vous le dites, une période de trouble est aussi une période d’opportunité dans beaucoup de domaines, il faut bien se rappeller que rien n’est jamais acquis.

        De plus, j’ai peur que ces changements ne se fassent qu’au prix de ce qu’on appellera plus tard un génocide. Quand on voit les actuelles émeutes de la faim, un peu partout, on ne voit pas comment on pourrait échapper à une gigantesque chute de la population mondiale. Aujourd’hui, c’est la moitié de la population mondiale qui est menacée.

        En tout cas, si vous voulez approfondir ces sujets, je ne peux que conseiller la lecture de "Effondrement", de Jared Diamond. Un des livres les plus exhaustifs sur le sujet. Un effondrement de civilisation, c’est exactement ce qui nous menace.


      • Tristan Valmour 23 mai 2008 11:29

        Tout ce que vous énoncez, ce n’est pas de la prospective, c’est le présent : il suffit de s’informer.


        • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:35

          C’est ça, votre dernir mot, alors ? Asseyons-nous dans un coin et attendons que la mort vienne ?


        • Bulgroz 23 mai 2008 11:33

          Les événements de Mai 68 se sont arrêtés le jour où les Français se sont rendu compte qu’il n’y avait plus d’essence à la pompe. Le bel élan, humaniste et révolutionnaire a été stoppé net et sansbesoin des forces de polices.

          Alors, pour demain, on peut, effectivement, craindre le pire. de la part de ceux là mêmes qui, aujourd’hui réclament dans la rue le toujours plus, plus de salaires, plus de retraites, plus de fonctionnaires, plus de régularisation de clandestins, plus de gratuité, plus de droit opposable au logement pour les Africaines qui sont prioritaires....

          Va falloir réviser les concepts.


          • sisyphe sisyphe 24 mai 2008 10:09

            par parkway (IP:xxx.x21.238.209) le 23 mai 2008 à 10H46

             
            nous, ce qu’on veut, c’est moins de bulgroz-lerma sur terre...

            Pour l’instant les coups de pieds aux culs sont inéluctables,

            mais il est toujours possible d’agraver la méthode...

             

            Entièrement d’accord.... mais ce sera dur... On pourrait faire des parcs d’abrutis, qu’on pourrait venir visiter et montrer à nos enfants... Mais ce sera moins exotique et rigolo que les zoos... Peu de clientèle, finalement...


          • Cug Cug 23 mai 2008 12:20

            Yo Bulgroz les femmes africaine ont souvent de très nombreux enfants qui sont aussi l’avenir du pays alors je trouve normal de les loger ...

             Sinon comme Seb, c’est la réalité ...


            • jaja jaja 23 mai 2008 12:22

              @ Bulgroz,

              ...plus de salaires, plus de retraites, plus de fonctionnaires, plus de régularisation de clandestins, plus de gratuité, plus de droit opposable au logement pour les Africaines qui sont prioritaires....

              Ce que nous réclamons avant tout c’est plus d’égalité. Ras-le-bol de voir des retraités miséreux et des travailleurs pauvres SDF... alors que d’autres se vautrent dans le luxe avec des salaires faramineux et des retraites dorées... c’est inacceptable !

              Alors oui nous irons dans la rue ce qui vous fait craindre le pire mais pour nous espérer le meilleur...

              Chacun son camp...


              • Bulgroz 23 mai 2008 12:30

                Oui, Jaja,

                Je porte mon chèque ISF cet aprés midi au Trésor Public,

                et vous ?


              • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 12:46

                T’es pas très malin ! Avec tout les systèmes qui permettent de défiscaliser, tu devrais pouvoir ne pas payer l’ISF, change de conseiller fiscal !


              • Fred 23 mai 2008 19:30

                Il est utopique de croire que l’en prenant aux plus riches francais, les choses iraient beaucoup mieux. La richesse est maintenant mondiale et plus de 60% des actionnaires des entreprises du CAC40 ne vivent meme pas en France. Certes on peut essayer effectivement de redistribuer une partie du capitale en faveur des salaires mais le jeu est a chaque fois un compromis entre taxer suffisement pour donner plus d’argent a l’etat mais pas trop pour ne pas que ces memes actionnaires investissent dans les entreprises etrangeres ou demandent carrement de demmenager les entreprises francaises a l’etranger.


              • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 20:11

                 

                 Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os.


              • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 20:13

                 

                A partir de novembre, pour les clochards, il n’y a plus que deux solutions : la Côte d’Azur ou la prison.


              • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 20:30

                 

                Le Yalta des voyous, c’est pas mes affaires... Tu sais que ses corses plastiquent tes marseillais et tes marseillais emplafonnent éventuellement ses corses. On ne peut pas vraiment appeler çà du désordre. 


              • habano habano 23 mai 2008 12:26

                 

                Cher Olivier

                « Apprêtons-nous donc à traverser une période douloureuse en se disant qu’il y a toujours pire ailleurs, et profitons de chaque jour qui passe. Pensons également à prendre les bonnes décisions et à faire les bons choix. Voyons loin »

                Je suis biologiste (63 ans), et je suis d’accord sur tout ce que tu dis. Il y a longtemps, plus que les politiques veulent nous faire croire,  qui nous avons passé le « point de non retour », donc il nous reste d’être le plus solidaire possible, essayer surtout d’éviter pour enfants surtout la tentation de drogues et de sectes, laisser à coté les derniers modèles de téléphone portable et tout autre gadget imposé pour la merde de pub, comme les « marques », et, comme tu dis, profitons des chaque jour étant donnée qu’il y a beaucoup des choses « simples » dans la nature et dans les gents encore à découvrir.

                Mais surtout, ne pas baisser les bras !, continuer la lutte contre les inégalités, les profits, l’égoïsme des multinationales et ses politiques complices. Une lutte très dure, mais un cas réel de conscience.

                 


                • oncle archibald 23 mai 2008 12:41

                  Je crois comme Lerma, une fois n’est pas coutume, que la hausse folle des prix actuellement constatée est d’abord la conséquence de spéculations effrénées.

                  Je crois aussi que le génie humain est tout à fait capable de trouver des alternatives à l’épuisement des ressources pétrolières, et que la encore, ce sont les industriels et les spéculateurs qui empêchent d’émerger maintenant ces solutions alternatives et que les grands groupes capitalistes proposeront ces solutions lorsqu’elles penseront pouvoir faire davantage de profits avec les nouveautés qu’avec le pétrole.

                  Je crois que le problème est de voir le pouvoir échapper de plus en plus au citoyen, quel que soit le bulletin de vote qu’il mette dans l’urne, car le pouvoir est ailleurs qu’à l’assemblée nationale.

                  Et ca c’est une vraie catastrophe à laquelle je ne vois pas de solution.

                  Faire avancer nos voitures avec de l’hydrogène est certainement beaucoup plus facile que d’obliger les multinationales et les banquiers associés à nous vendre le pétrole ou l’hydrogène à leur juste prix.


                  • jondegre jondegre 23 mai 2008 14:00

                    Le peak oil vous connaissez ? terme qu’on trouve partout sur internet, jamais prononce dans les medias aux ordres, ou l’on se contente du terme de speculation sans jamais appeler a la reguler d’ailleurs.

                    La preuve evidente que le declin est la, est l’accumulation enorme (annee apres annee) de lois liberticides, fichage, controle, interdictions dans toutes les democraties sans qu’aucun parti politique ni media n’objecte qq ce soit. Virage neoconservateur.

                     

                     


                  • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:37

                    Sur le Titanic aussi, il y avait des gens qui se demandaient si le bateau arriverait à l’heure...


                  • krapo krapo 25 mai 2008 14:02

                    tout a fait d accord avec vous,Tonton Archibal, de nos jours, si nous voulons devenir riches surtout ne travaillons pas ... mais spéculons...

                    Meme les états sont dépassés par les banques, un parlementaire élus ne fait pas le poids devant un financier et c est bien la, que le bat blesse...

                    Probleme de matiere premiere ? les hommes peuvent trouver les solutions si les financiers ne prennent pas le pas sur la démocratie...


                  • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 12:44

                    Héhé tout à fait d’accord avec le constat de l’auteur et sa vision de l’avenir !

                    Les gens qui vivent dans les villes vont souffrir, à la campagne ont s’en sortira mieux, on pourra toujours faire pousser quelques patates et avoir quelques poules !

                    Je commence à stocker des boites de conserves, pates, riz, sucre,blé dans mon sous-sol, on ne sait jamais. Pensez aux cigarettes, ça s’échange bien au marché noir.

                    bisous.


                    • Cug Cug 23 mai 2008 13:48

                      Pareil !!!


                    • Philippe D Philippe D 23 mai 2008 14:26

                      Ah, vivre à la campagne !

                      La revanche sur la ville, enfin. Depuis le temps.

                      Oui, Enfin à condition de ne plus avoir besoin de se déplacer, de ne pas avoir besoin d’emmener les enfants à l’école, de ne pas aller se faire soigner, à condition d’être armé jusqu’aux dents pour défendre ses pieds de tomates, d’accepter de pédaler pour établr sa connection à internet...

                      Alors la ville ou la campagne ? Rat des villes ou rat des champs ?

                      Quel optimisme, Direction retour direct vers le passé. Où l’on s’aperçoit que l’on est tous devenus bien dépendants de cette fichue modernité.


                    • aquad69 23 mai 2008 14:38

                      Bonjour Mr Mimose,

                      au fait, sans indiscrétion, quelle est votre adresse ?

                      Nous allons jouer à nouveau à l’assaut du château fort, mon cher, pillages, abus, et voies de fait...

                      à bientôt ! Thierry


                    • Inspecteur Calamar 23 mai 2008 17:10

                      A Monsieur Mimose qui fait des stocks de réserves, sans hésitation, attribuons la palme du beaufisme et de l’instinct grégaire.

                      C’est avec ce genre d’individu que nous pouvons espérer le pire.


                    • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 17:46

                      @Calamar

                      Je vois pas pourquoi tu dis ça ? Je suis prévoyant c’est tout ! Si toi tu t’en fous, et bien continue à t’acheter le dernier Ipod , t’aura l’air malin avec ton ipod quand t’aura plus rien à bouffer !


                    • Gül 23 mai 2008 19:30

                      A mon avis, Mr Mimose, je crois qu’il réagit surtout sur l’aspect "marché noir".

                      Ca me rappelle un scène culte de je ne sais plus lequel des "7ème compagnie" :

                      "Allez chercher du alail, tout de suite"

                      http://fr.youtube.com/watch?v=bbsCZaQAc9c

                      C’est sûr que vu sous cet angle, le marché noir, c’est délicat.

                      Sans rancune !

                       


                    • Gül 23 mai 2008 12:47

                      Olivier, vous fournissez la corde avec l’article ????

                      C’est terriblement anxiogène mais je crains que malheureusement vous n’ayez raison.

                      Bien je repars planter mes légumes, nourrir mes poules et ma chèvre....


                      • Gül 23 mai 2008 12:52

                        Mr Mimose, à ce que je vois, nous avons les mêmes valeurs !


                        • tvargentine.com lerma 23 mai 2008 12:59

                          Oui,normalement l’un des futur candidat à l’election présidentielle va proposer des vélibs pour TOUS

                          Oui,vous avez bien lu ! des vélibs pour tous les français !

                          Après,vous aurez Paris-Plage,généralisé partout (Saint-Denis-plage,Montrouge-plage....)

                          Vous voyez,Bertrand DELANOE a bien un programme pour vous


                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:40

                            Et votre conclusion, j’imagine que c’est : "si vous ne pouvez pas changer le monde entier et régler tout les problèmes d’un coup de baguette magique, surtout ne faites rien ! Inutile de chercher simplement à améliorer les choses" ?


                          • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 17:30

                            Lol lerma, tu m’as fait rire pour une fois !


                          • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 17:42

                            Non seulement j’ai commencé à stocker du riz, pates, blé, conserves, etc... mais j’ai aussi commencé à remplir ma cuve de 2 000l de sans plomb, comme ça je serai le seul à me déplacer en moto quand tout le monde ira à pied et qu’on verra des voitures abandonnée sur le bord de la route ! Je pense que je vais acheter quelques armes, ont sait jamais, ça peut etre utile, au cas ou un malin essaierait de venir piquer dans mes stocks de blé.

                            Un conseil, penser à acheter des paquets de cigarettes, c’est toujours très demandé en temps de crise, j’ai vu ça à sarajevo en 92, on me proposait des sommes folles pour une cigarette !


                          • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 20:14

                            Ne prenez pas mon post au serieux ! Je ne fais aucun stock ! Mais bon je commence à me poser la question quand meme !


                          • Forest Ent Forest Ent 23 mai 2008 13:00

                            J’évoque ci-dessous, de manière succincte et non exhaustive, ce qui pourrait se produire dans les mois et années à venir.

                            Il me semble que tout ce qui suit cette phrase s’est déjà produit dans les années passées. Est-ce vraiment de la prospective ?

                            La campagne d’Irak pose une question claire : en cas de forte diminution de la production de pétrole, les pays industrialisés auront-ils toujours les moyens militaires d’occuper les pays producteurs de matières premières ?

                            En tout cas, la hausse du pétrole tue la mondialisation qui repose avant tout sur le transport bon marché, ce qui montre qu’elle n’est pas à ce volume un phénomène naturel.


                            • ZEN ZEN 23 mai 2008 13:34

                              "Apparition du pouvoir centralisé et concentré, conduisant “mécaniquement” à des dérives vers la “dictature démocratique” puis vers le “totalitarisme démocratique” portant l’habit d’un gouvernement républicain."

                              C’est ce que je redoute le plus comme conséquence des dédordres probables. Le pétrole est une telle addiction que beaucoup ne supporteront pas les mutations nécessaires . Pourtant , il y a de beaux jours pour les constructeurs de vélos...

                              J’ai connu la traction animale et la ferme où l’on vivait en quasi-autarcie économique. Mais ceux qui n’ont pas la mémoire d’un passé pourtant si proche pourront-ils supporter ce qui ne sera pas un retour en arrière , mais une nouvelle donne ?...

                              Votre constat est terrible, mais il faut envisager ces hypothèses pour réagir au plus vite, si c’est encore possible .


                              • ZEN ZEN 23 mai 2008 13:41

                                Nous mangeons du pétrole

                                Que l’on songe à l’agriculture sans pétrole : traction, engrais, conditionnement, transport, etc...

                                C’est la fin d’un certain monde qui s’annonce. Comment allons-nous négocier ce virage , qui devrait être négocié depuis longtemps , si on se fie aux données sérieuses des pétro-géologues de l’ASPO

                                 

                                La fin du monde tel que vous l’avons connu

                                "...Cette cure de désintoxication est notre seule planche de salut. Une diminution drastique de notre consommation d’énergies fossiles, pétrole mais aussi charbon et gaz, est vitale pour la survie de la planète. Les combustibles fossiles représentent aujourd’hui 80% de l’énergie mondiale. Si la consommation de ces énergies continue à croître de 2% par an, comme elle le fait en moyenne depuis 1970, les émissions de CO2 seront telles que la température planétaire aura grimpé de 5 degrés au moins en 2100, et de 10 à 20 degrés en 2200 !. ... Imaginons que la question climatique n’existe pas. L’humanité devra de toutes façons consommer moins d’énergies fossiles avant la fin du XXI° siècle. Contrairement à ce que nous croyons souvent, le stock disponible n’est pas extensible à l’infini et il faut à la planète des millions d’années pour faire du pétrole ou du charbon. Ce sont les opérateurs pétroliers eux-mêmes - souvent plus conscients du problème que les politiques ou les média- qui le disent. Selon Shell, la production pétrolière commencera à décliner vers 2025. Total parle lui de 2020..." (JM Jancovici)


                                Pétrole : le grand bluff ?

                                "Les enjeux planétaires du pétrole"

                                . Les enjeux de l’energie - Cite des Sciences

                                Géopolitique du pétrole

                                L’enjeu du pétrole

                                Aux origines de la nouvelle crise pétrolière


                                • aquad69 23 mai 2008 13:44

                                  Bonjour Olivier,

                                  ... et aussi :

                                  - désorganisation progressive des circuits économiques de distributions par l’insécurité et la pagaille, ce qui, rendra les coûts plus élevés, et donc les prix ; les produits de subsistance courants ne seront plus abordable pour une majorité de consommateurs, alors même que la rentabilité des activités économiques basées sur l’échange s’effondrera.

                                  - à l’extrême, les villes deviendrons inhabitables, et leurs habitants émigreront pour se réfugier chez les grand propriétaires ruraux ou des chefs de guerre ayant fondé des domaines locaux, selon un contrat simple, le contrat féodal : protection et nourriture pour eux et leur famille contre obéissance et fourniture de main d’oeuvre.

                                   La suite est connue : c’est l’histoire même de l’effondrement romain et de sa métamorphose en la société mérovingienne qui, au demeurant et d’une manière générale, n’a pas été aussi cauchemardesque que l’on pourrait croire de nos jours. 

                                   Mais, à l’époque, il existait une autorité reconnue : un Christianisme vivant et très présent, dont les représentants (la foule des anciens "saints" que l’on retrouve souvent à l’origine des agglomérations d’aujourd’hui) avaient des qualités, un prestige et une autorité beaucoup plus comparable à celle de chamanes et de "gourous" indous, thibétains ou autres, que des représentants religieux occidentaux actuels.

                                   En l’absence d’un tel arbitrage, la réorganisation de ce qui restera de nos sociétés sera beaucoup plus difficile et tragique...

                                   Cordialement Thierry

                                   


                                  • aye 23 mai 2008 15:13

                                    En effet le phénomène n’est pas nouveau.

                                    Il sera très interressant de suivre cette évolution des micros-sociétés en opposition à la mondialisation voulue par les tirans du nouvel ordre mondial.

                                    Nous ne sommes pas loin du moment de vérité, mais la transition rapide risque de mal se passer.


                                  • Serviteur Serviteur 23 mai 2008 13:48

                                    J’aime l’optimisme fondamental qui se detache de cet article, pour un peu j’en viendrais presque à souhaiter la venue d’un catéchonte...

                                    Conclusion : on va vivre des moments interessants.


                                    • Inspecteur Calamar 23 mai 2008 14:09

                                      A l’heure où je vous parle, le baril de pétrol est à 132,59 USD au Nymex.

                                      Je signale qu’on peut faire d’ excellentes affaires en se couvrant sur le futur.

                                      Les prix futurs côtés sont :

                                      Dec 2008 :  132.40
                                      Dec 2009 : 130.90
                                      Dec 2010 : 131.25
                                      Dec 2014 : 135.20
                                       

                                      Le Minimum du contrat est de 1000 barils. Moi, je prends

                                      http://www.nymex.com/lsco_fut_csf.aspx?product=CL


                                      • Mr Mimose Mr Mimose 23 mai 2008 20:17

                                        Calamar vous m’attribuer la palme du beaufisme pour mes stocks de nourriture, mais vous vous spéculez sur le pétrole, alors qu’on arrive plus à en acheter tellement c’est cher !


                                      • tvargentine.com lerma 23 mai 2008 14:17

                                        @spartacus1

                                        Il vaut mieux etre le roi des cons ,que le roi des abrutis ,car ton idéologie ne représente que toi !

                                        Pour tous les adorateurs du TSS ,grace à la spéculation sur le barril de pétrole qui fait exploser le prix de l’essence à la pompe,vous pourrez soutenir BERTRAND DELANOE en faisant chaques jours du VELIB

                                        Etonnant de voir des extrèmistes du TSS refuser de faire du vélo

                                         

                                         

                                         


                                        • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:42

                                          Qui refuse de faire du vélo ? C’est très bien, le vélo ! Visiblement, vous ne vivez pas à Paris !


                                        • Zalka Zalka 23 mai 2008 15:20

                                          "Il vaut mieux etre le roi des cons ,que le roi des abrutis ,car ton idéologie ne représente que toi !"

                                          Cette phrase ne vaut absolument rien dire ! Bravo Lerma !


                                        • Gül 23 mai 2008 16:13

                                          Il est aware, Lerma !


                                        • ze_katt 23 mai 2008 22:32

                                          Le Velib le plus proche est a 120 km de chez moi. Un volontaire pour m’en amener un ?


                                        • aye 23 mai 2008 14:34

                                          En Arabie Saoudite on construit des centrales électriques thermiques au charbon !

                                          Donnez moi une explication qui tienne la route.

                                          NOUS SOMMES MAL BARRES

                                          Ceux qui refusent ces évidences vont souffir.


                                          • Cug Cug 23 mai 2008 14:40

                                            "C’est comme si les obèses pleuraient parce que McDo a fait faillite...." 


                                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 14:44

                                            En fait, c’est putôt comme si les obèses pleuraient parce qu’il n’y a plus assez à manger.


                                          • geko 23 mai 2008 15:04

                                            Contre les idées reçues : Les obèses ne le sont souvent pas de trop manger mais de mal manger !


                                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 15:18

                                            Je suis bien d’accord. Mais nous ne sommes pas vraiment en train de parler d’obésité, là. C’est juste une métaphore : le jour où il n’y aura plus assez à manger, les obèses seront aussi emmerdés que les autres.


                                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 17:01

                                            @parkway : vous pouvez toujours essayer de bouffer des billets de banque ou des pièces de monnaie. Et racontez-moi, surtout !


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 17:25

                                            les obèses qui baisent sont moins obèses


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 17:27

                                            pan , j ’mé tiré une balle dans la tetaie ,

                                             

                                            mais j’ suis malin c ’est avec mon pistolet à eau ...


                                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 17:35

                                            Quel dommage...


                                          • Cincinnatus 23 mai 2008 19:27

                                            Je peut t’en prêter un vrai si tu veut roclure, avec balle à tête chercheuse pour trouver ton cerveau


                                          • ze_katt 23 mai 2008 22:33

                                            Sans pétrole, plus d’internet.


                                          • patroc 23 mai 2008 15:31

                                             He bien, quel optimisme !... Constat malheureusement et sans doute proche de la réalité (çà a déjà commencé)... D’où l’importance pour Sarko0 de soutenir une politique réprimante et policière... La démocratie s’effiloche peu à peu, une nouvelle dictature apparaît, à l’image de la chine ou de la russie, où tout mouvement "anti" sera réprimé par la force des lois etablies et des matraques policières... Protection de la spéculation et des zones sécurisées, tel est déjà le but de Sarko0 au service des grands patrons (banquiers et fabricants d’armes ou de poison [monsanto])... Mais derrière le spectacle des bonimenteurs, aujourdhui çà parle et critique (agoravox), demain, nul doute, çà va péter... Et pas dans vingt ans mais plutôt en 2012 au plus tard !!...


                                            • gecko gecko 23 mai 2008 15:43

                                              et ben reste plus qu’a aller se tirer une balle ! non sans en arriver jusque là peu on imaginer que le marché va s’autostabiliser ?

                                              le pétrole devenant tellement cher que les energies tel que le solaire, le marémoteur...etc vont devenir entables et intéressants ? le pétrole ne servant majoritairement qu a fabriquer des produits a haute valeur ajoutée ?

                                              ensuite les boulversements géopolitiques et géostratégiques... j avoue que c’est bien le point qui me fait le plus peur... le fragile équilibre dans lequel nous somme semble déjà bien compromis (l’ONU étant d’ores et déjà innutile ou presque) je sens que le grand foutage sur la gueule une troisième fois approche...

                                              voila pas facile de voir l’avenir c’est certain... je crois que je vais aller regarder la télé histoire de ne pas regarder le mur qui nous arrive en plein dans la tronche...


                                              • Traroth Traroth 23 mai 2008 16:34

                                                Et donc, vous dites qu’il n’y a pas de problème de pénurie ? Les émeutes de la faim sont une pure vue de l’esprit ? Le cours du pétrole est une illusion ? Ou quoi ? Parce qu’on cherche le sens dans votre message, et on ne trouve pas.


                                              • Traroth Traroth 23 mai 2008 17:20

                                                Je partage ce point de vue. Malheureusement, il semble clair que les ressources de notre planète ne permettent pas que tout le monde atteigne notre niveau de vie actuel, ou plutôt notre niveau de consommation de ressources. Ce qui veut dire qu’il va falloir soit trouver des solutions pour que le même niveau de vie soit moins gourmand en ressources, soit faire en sorte que tout le monde (y compris les pays occidentaux) partage un niveau de vie plus faible et plus durable.


                                              • Traroth Traroth 23 mai 2008 18:27

                                                "je pense qu’il est en premier lieu parfaitement déplacé de la part des nantis que nous sommes et qui bouffons le plus de ces ressources de signifier aux miséreux qui en bouffent le moins de ne pas en bouffer davantage" : Je ne sais pas où je suis supposé avoir dit ça. Relisez ce que j’ai écrit.

                                                "j’ai tendance à penser que ces histoires de ressources manquantes sont avant tout le cache misère de la parfaite amoralité d’un monde à deux vitesses" : Ca fait quand même un moment que ça dure, et il est illusoire de penser que les ressources de notre planète sont extensibles à l’infini.

                                                "à ce niveau des catastrophes naturelles, la plus grande qui la guette est davantage la dénatalité que le réchauffement climatique" : Je suis persuadé que vous vous trompez grandement. En premier lieu parce que la dénatalité est encore très loin, alors qu’on voit déjà clairement les effets du réchauffement climatique (à moins d’être aveugle et d’affirmer que la fonte des glaces et les evènements climatiques catastrophiques qui se produisent de plus en plus souvent ne sont que des coïncidences)

                                                "je suis avant tout heureux de voir l’armure d’une humanité coupée en deux se fêler enfin, de savoir que nous lèguerons aux générations futures un monde allant dans un sens meilleur" : Ca reste à démontrer. Comme Naomi Klein l’explique très clairement dans"No logo", les emplois qui se crééent dans les pays pauvres où on délocalise n’ont rien à voir avec les emplois qu’on supprime ici. Ca ressemble plutôt à un nouvel esclavage.


                                              • Traroth Traroth 23 mai 2008 19:18

                                                Pour ce qui est de la dénatalité, la potentialité d’un danger existe, comme pour toute forme d’excès. Simplement, on parlait encore il y a peu (et par là, je veux dire genre il y a 5 ans) du risque de surpopulation, donc pour l’instant, ça ne me parait vraiment pas imminent. Pour l’instant, on ne sait pas si on ira dans l’excès dans ce domaine, et il est trop tôt pour voir se dessiner un scénario : il est clair que les pays pauvres vont voir leur natalité baisser en premier, puisque c’est là que le malheur frappe le plus, mais la baisse de la natalité entrainera une hausse du niveau de vie, qui a comme effet habituel de provoquer une compensation de cette baisse (maintenant qu’on a un certain confort, avoir un enfant n’est plus une catastrophe qui fait qu’on ne va pas avoir assez à manger). Donc il faut attendre et voir venir, dans ce domaine, je pense.


                                              • Traroth Traroth 23 mai 2008 23:08

                                                Pas faux. Si tous les pays rejoignent les pays européens ayant la plus faible natalité, ça peut devenir grave. Mais tous les pays occidentaux ne sont pas dans ce cas : la France et les Etats-Unis (de mémoire), par exemple, sont encore largement au-dessus du seuil de renouvellement.


                                              • Cassandre 23 mai 2008 16:40

                                                Bien vu, j’aurais aimé écrire cet article...en y ajoutant les catastrophes climatiques (grâce auxquelles, si jamais on trouvait un pactole pétrolier quelque part, ce scénario aurait lieu tout de même, dans une variante bellico-migratoire).

                                                Cette civilisation doit avoir une chance sur mille de franchir ce siècle, à condition qu’une belle brassée de miracles se produisent : technologies énergétiques inattendues sans émission de GES, séquence d’éruptions volcaniques pour obscurcir un peu le ciel, un soleil sans aucune tache, des technologies pour retirer rapidement l’excès de GES de l’atmosphère et pour augmenter l’albedo de la planète... Et autant de progrès en sciences humaines pour comprendre comment on en est arrivé là et trouver comment ne jamais recommencer !


                                                • Inspecteur Calamar 23 mai 2008 16:41

                                                  La crise économique ? La communauté divisée s’y prépare.

                                                  Selon des indiscrétions dignes de la bonne foi, les pays producteurs comme l’Algérie, la libye et l’Arabie Saudite conditionneraient leurs prochaines livraisons de pétrole et de gaz à l’Europe à l’approvisionnement exclusif des communautés arabo musulmanes qui y résident.


                                                  • Traroth Traroth 23 mai 2008 16:51

                                                    C’était la remarque raciste débile (pléonasme, je sais) du jour...


                                                  • Traroth Traroth 23 mai 2008 16:52

                                                    Si vous ne comprenez pas une idée, ce n’est pas forcément *l’idée* qui est stupide...


                                                  • Aspiral Aspiral 23 mai 2008 17:00

                                                    Voyez ici : "le complexe de Colomb".


                                                  • Aspiral Aspiral 23 mai 2008 16:53

                                                    Voir à ce sujet cet article.


                                                    • Inspecteur Calamar 23 mai 2008 17:06

                                                      Crise sociale et économique : le scénario noir : effectivement, le scénario est noir.

                                                      Les noirs sud africains mènent des chasses anti émigrés et tuent les pauvres noirs Nigérians, Kenyans et Zimbabwéens. Un sérieux manquement à la règle du partage.

                                                      La police blanche essaie de contenir les émeutes xénophobes.

                                                      En France, pays raciste par excellence, on compte encore ce jour, 10 imams et 50 clandestins égorgés sur les trottoirs des riches villages de Provence.

                                                       


                                                      • Traroth Traroth 23 mai 2008 17:27

                                                        Donc, s’il n’ y a pas tous les jours de meurtre raciste, c’est que le racisme n’existe pas, c’est ça ? Vous devriez vous méfier de l’induction en tant que mécanisme logique.


                                                      • Inspecteur Calamar 23 mai 2008 17:37

                                                        @ Taroth,

                                                        C’est effectivement ce que je pensais jusqu’à ce que votre brillante intervention me convainque du contraire.

                                                        Je réctifie donc, les Français (blancs) sont des racistes, les noirs Sud Africains, eux, au contraire, pratiquent sans retenue la politique du partage.

                                                        On ne compte plus les Français non racistes qui émigrent au riche Zimbabwé partager les sacs de riz qui tombent des camions humanitaires envoyés par les racistes blancs.

                                                        Vous êtes non seulement lumineux mais vous illuminez les autres.


                                                      • Traroth Traroth 23 mai 2008 18:31

                                                        Hmmm. J’ai donc mal compris, si j’en crois votre intervention ridiculement sarcastique. Ce que vous vouliez dire, en fait, c’est que le fait qu’il y ait du racisme au Zimbabwe exclut logiquement la possibilité qu’il y ait du racisme en France. J’ai du mal à déterminer lequel de ces deux propositions (racisme impossible en France parce que pas de meurtre raciste quotidien ou racisme impossible en France parce que racisme au Zimbabwe) est la plus inepte.


                                                      • Cug Cug 23 mai 2008 17:08

                                                        Le profond changement qui s’impose n’est t’il pas dans la re-définition du "grizbi" ?

                                                        1/ dé-marchandiser les monnaies ?

                                                         2/ Rendre à Césare ce qui lui appartient soit rendre à l’état nation la création monétaire ?


                                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed 23 mai 2008 18:02

                                                          C’est clair, le Monde dégénère et ce n’est un secret pour personne ! 

                                                          Les solutions existent mais comme les Etats deviennent de plus en plus corrupteurs et les populaces de plus en plus anarchiques et exigentes il est très difficile de redresser la barre !

                                                          Qu faudrait-il qu’il adevienne pour que les humains prennent conscience ?

                                                          Les seuls individus conscients ne sont pas écoutés et dans la majorité des cas ils sont même marginalisés ! De plus quand les choses se généralisent elles deviennent le problème de tout le monde et donc les réactions isolées aussi compétentes soient-elles restent inéficaces !

                                                          A la place d’une Universalité qui sauverait le genre humain, nous sommes au contraire dans une mondialisation de l’argent qui va homogéneiser le Monde et le rendre aussi plat que les esprits plats qui le gouvernent en ce moment !

                                                          Je tente depuis des années à lancer l’idée d’une "DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME" pour faire admettre aux politiques le nécessaire et l’indispensable respect des Lois, seul remède à cette crise mondiale qui provoquera la déchéance de l’humanité !

                                                          Il faut changer les comportements en mettant en oeuvre les idées nouvelles qui calquent sur le terrain !

                                                          La philosophie grècque est périmée, il faut redéfinir la notion de responsabilité d’un gouvernant sachant que la Démocratie est un engagement pour respecter et faire respecter les Lois !

                                                          La démocratie actuelle est un leurre et c’est même à cause de cela que l’occident connait la panne pour lui même et pour le reste du Monde !

                                                          MOHAMMED.


                                                          • Traroth Traroth 23 mai 2008 18:34

                                                            Et, concrètement, vous proposez de remplacer la démocratie par quoi, au juste ?


                                                          • Marc Bruxman 23 mai 2008 18:57

                                                            Oulah ! Fumez un pétard ca ira mieux !

                                                            Le manque de pétrole va nous tomber sur le coin de la geule, c’est clair. Mais il y a une capacité d’adaptation insoupsonnée de l’homme à son environnement. On le voit déja avec l’arrivée des voitures hybrides qui ont une consommation ridicule.

                                                            Dés que les prix du pétrole vont monter, une énergie importante sera mis dans la R&D pour optimiser la consommation d’énergie. Et améliorer le rendement de tout ce qui est renouvelable.

                                                            Par contre, on prendra certainement des libertés avec le nucléaire et il est probable que la recherche dans ce domaine sera grandement boostée. Justement pour ne pas être trop dépendent de l’uranium.

                                                            Enfin quand au principe de précaution que vous citez à la fin, il n’existe que chez les gens trop bien nourris. Il n’y a pas de principe de précaution en période de crise. Et c’est pour cela que la société avance souvent plus vite sur un strict plan technique en période de crise qu’en période de prospérité.


                                                            • Barbathoustra Barbathoustra 23 mai 2008 19:46

                                                              Oulah ! Fumez un pétard ca ira mieux !

                                                              --->

                                                              Vous devriez au contraire, vous, arreter les acides ... C’est quoi encore que ce trip avec les Chinois VS le reste du monde ? Vous croyez quand même pas que les gens vont accepter de payer à ce point de leur personne pour préserver votre modèle, si ? Vous voulez pas qu’on sacrifie 2 ou 3 vierges ( avec leur accord bien entendu ) tant que vous y êtes ?

                                                              Les gens sont dans leur bulle, dites vous ? De mon point de vue, c’est plutot ceux comme vous qui sont completement déconnectés d’avec la réalité. Au passage une Prius, ça coute 25000€. Autrement dit, c’est parfaitement innabordable pour la grande majorité des Français !

                                                              - Le progrès ne vaut que si il est partagé par tous - ( la SNCF )


                                                            • Traroth Traroth 23 mai 2008 23:12

                                                              En d’autres termes : pas la peine de s’inquiéter, on trouvera bien une solution. Un peu comme les habitants de l’ile de Paques que cite Jared Diamond dans "Effondrement". Vous êtes inconscient, mon ami !


                                                            • Le péripate Le péripate 23 mai 2008 23:26

                                                              Le principe de précaution est valable, très valable même puisque dans son infinie sagesse, il a même prévu de s’auto dissoudre.... Pfit...

                                                              Par précaution, on ne doit pas s’interdire d’essayer, il se pourrait que l’on trouve quelque chose...


                                                            • Marc Bruxman 23 mai 2008 19:03

                                                              C’est quand même incroyable : pour la première fois depuis les colonisations les pays de la misère entrevoient un peu d’espoir, en Inde ainsi qu’en Chine, les deux pays les plus peuplés du Monde, une classe moyenne se met enfin véritablement à exister, l’espérance de vie augmente et on ose gloser, ici en France, pays aux rivés sur lui-même à un point qui confine à l’aveuglement, sur je ne sais quelle "décroissance" ou "scénario noir" ainsi que dans le papier de ci-dessus !

                                                              Eh hoo ! France ! Toc toc ! Y a quelqu’un ? France ? France si tu es là, ouvre ta porte et sors, viens rencontrer l’humanité, elle n’est plus sous ton joug et progresse, si ! Allez viens ! Viens participer ! Sans rancune, promis !

                                                              Commentaire excellent. Oui le Français est dans sa bulle. La plupart des gens s’imaginent que la Chine est restée en 1989 alors que sa classe moyenne explose. Mais on préfére s’imaginer les enfants chinois qui bossent 70 heures en usine. Oui ca existe. Mais ca change.

                                                              La plupart des gens s’imaginent encore que la France à un modéle sacré que le monde nous envie.

                                                              Et bien sur ne touchons pas à notre "modéle social français" (TM) !

                                                              Et bien le reveil va être difficile ! Continuons comme cela. On se réveillera effectivement avec un scénario catastrophique en France et plus rose à d’autres endroits.

                                                              Si vous ne voulez pas couler avec le navire, j’espére que vous êtes doués pour apprendre les langues étrangéres !


                                                              • aye 23 mai 2008 20:15

                                                                Effectivement la pensée ultra de sarko a laisser des traces, d’ailleurs aujourd’hui il était en Angola pour récupérer tous les puits de pétrole que nous avons perdu. c’est le petit Iran de la france.

                                                                A mon avis bush et sa clique n’ont pas du dire à sarko qu’ils étaient sur le point de jeter l’éponge.

                                                                A mon avis les carottes sont cuites.

                                                                Il a fallu à la terre environ 100 000 ans de géologie pour fabriquer la quantité de pétrole consommée par la planète en une seule journée. Bonjour l’angoisse !

                                                                Les puits de pétrole majeurs perdent 20% de leur productivité tous les ans.

                                                                cherchez l’erreur.

                                                                pour infos http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1920

                                                                et tous les articles en bas de la page de l’URL ci-dessus.


                                                              • sisyphe sisyphe 24 mai 2008 10:23

                                                                par Marc Bruxman (IP:xxx.x29.179.123) le 23 mai 2008 à 10H46

                                                                 

                                                                C’est quand même incroyable : pour la première fois depuis les colonisations les pays de la misère entrevoient un peu d’espoir, en Inde ainsi qu’en Chine, les deux pays les plus peuplés du Monde, une classe moyenne se met enfin véritablement à exister, l’espérance de vie augmente et on ose gloser, ici en France, pays aux rivés sur lui-même à un point qui confine à l’aveuglement, sur je ne sais quelle "décroissance" ou "scénario noir" ainsi que dans le papier de ci-dessus !

                                                                Eh hoo ! France ! Toc toc ! Y a quelqu’un ? France ? France si tu es là, ouvre ta porte et sors, viens rencontrer l’humanité, elle n’est plus sous ton joug et progresse, si ! Allez viens ! Viens participer ! Sans rancune, promis !

                                                                Commentaire excellent. Oui le Français est dans sa bulle.

                                                                Et c’est nous qui sommes "dans la bulle"

                                                                "Je ne sais quelle décroissance" : eh ben, renseigne toi un minimum, mon gars....

                                                                Toc, toc, y a quelqu’un dans ce cerveau, pour essayer de voir un peu plus loin que l’actu immédiate ?

                                                                L’humanité progresse ? Ben.... le problème c’est de savoir dans quel sens, et vers quoi, hein...

                                                                Parce que plus de 2 milliards d’humains dans la misère, sans accès à l’eau, ni, maintenant, à la nourriture, avec de fortes migrations obligées, des luttes inter-ethniques, voire inter-nationalités (comme actuellement en Afrique du sud), les miettes du gateau de plus en plus chiches, et à partager entre de plus en plus de crève-la-faim, ça ne vous évoque rien ? Toc, toc, y a quelqu’un ?


                                                              • Cug Cug 23 mai 2008 19:55

                                                                Si il n’y avait que le pétrole comme problèmes ...


                                                                • wiztricks 23 mai 2008 20:14

                                                                  Hélas je suis globalement d’accord et, pour l’instant, je nous sens assez impuissants à construire une lueur d’espoir....

                                                                  Afin que vous ne passiez pas votre week end a noyer le desespoir dans l’alcool peut-être que la relecture ou la lecture de Fondation d’I.Asimov nous fera du bien.

                                                                  -W


                                                                  • Le péripate Le péripate 23 mai 2008 22:11

                                                                    Texte effrayant dans la grande lignée des eschatologies chrétienne, puis marxiste-léniniste, puis tant d’autres...

                                                                    Brrrrrrrr.

                                                                    Heureusement que les choses ne se passent jamais comme prévu.


                                                                    • Le péripate Le péripate 23 mai 2008 22:19

                                                                       Enfin, à part les prophéties auto-réalisatrices. Le problème de ce genre de prophétie, c’est justement qu’elle se réalise. Il vaut mieus donc alors, à tout hasard, faire des prophéties avec un joli happy end à la fin, un truc, qui si par chance il advenait, serait vachement cool....


                                                                    • Le péripate Le péripate 23 mai 2008 22:28

                                                                      Un peu comme pour le Pari de Pascal, ne faire que des prophéties positives...

                                                                      Au cas où......


                                                                    • Le péripate Le péripate 23 mai 2008 22:30

                                                                      Prévoir un pull, la soirée est fraïche à Libourne, comme à Bordeaux...


                                                                    • ZEN ZEN 24 mai 2008 08:55

                                                                      @ Le Péripate

                                                                      Ler pire n’est jamais sûr, évidemment

                                                                      Propose nous un scénario plus enchanteur , après lecture attentive de Aspo-France


                                                                    • Le péripate Le péripate 24 mai 2008 09:55

                                                                      Un jour, les hommes vivront d’amour...


                                                                    • Asp Explorer Asp Explorer 23 mai 2008 22:20

                                                                      C’est amusant comme dès que la bourse baisse un peu, il se trouve pléthore de gens pour prédire l’apocalypse, la fin du capitalisme, le retour à un "ordre naturel" ou chacun produirait ce qui lui est nécessaire sans la moindre notion de spéculation, où l’argent n’existerait pas et où on vivrait en harmonie avec la nature dans des hameaux en Ardèche.

                                                                       

                                                                      C’est d’autant plus marrant que les gens qui ont de l’argent à la bourse, eux, ils savent bien que ces périodes de déplétion des actifs sont particulièrement propices... à acheter. Parce que tout finit toujours par rentrer dans l’ordre, jusqu’à la prochaine crise. Le fait est que les marchés financiers existent depuis la renaissance et des krachs, il y en a eu pas mal, et vous savez quoi ? L’économie a toujours progressé. On peut donc raisonnablement postuler que ça va continuer.

                                                                       

                                                                      Qu’est-ce que vous voulez, les babas cools, dans la vie, il y a ceux qui se plaignent et ceux qui agissent. Il y a ceux qui courent partout en hurlant au loup et ceux qui gardent la tête froide. Il y a les dépressifs professionnels et ceux qui ont foi en l’avenir. Il y a les gagnants et les perdants. C’est con pour vous, mais la seconde catégorie, historiquement, a toujours eu raison contre la première.


                                                                      • Soleil2B Soleil2B 23 mai 2008 22:35

                                                                        Tu as bien raison Internet explorer !

                                                                        - Il y a Sàtkö ; Lagardère, Dassault, Bolloré, Bouygues, Pinault et les autres..................

                                                                        - Et puis il y a le vigile qui s’est fait traiter de sale nègre par le "collabo" d’Hortefeux, et qui en plus a été rétrogradé et perdu la moitié de ses heures de travail !

                                                                        - Tu serais pas journaliste au Figaro par hasard ?

                                                                         


                                                                      • Soleil2B Soleil2B 23 mai 2008 22:23

                                                                        "Apprêtons-nous donc à traverser une période douloureuse en se disant qu’il y a toujours pire ailleurs, et profitons de chaque jour qui passe".

                                                                        - Ah, quand même !

                                                                        - Un peu d’optimisme dans cet article !

                                                                         


                                                                        • Philippe D Philippe D 23 mai 2008 22:45

                                                                          Oui, en se relisant l’auteur a été effrayé de tant d’audace !


                                                                        • Olga Olga 23 mai 2008 22:47

                                                                          Ce qui est pratique avec un tel déballage de catastrophes à venir, c’est qu’on est certain qu’une ou plusieurs arriveront quelque part, dans un avenir plus ou moins proche.

                                                                          On aurait pu dire la même chose il y a une trentaine d’années et on serait tombé juste sur beaucoup de points : 

                                                                          • Al-Quaeda : Je vous l’avais bien dit que des groupuscules terroristes allaient émerger.
                                                                          • Eclatement de la Bulle Internet : Je vous l’avais bien dit qu’il fallait s’attendre à une crise boursière
                                                                          • Patriot Act : Je vous l’avais bien dit que des pays allaient s’en prendre aux libertés individuelles des citoyens.
                                                                          • Emeutes en banlieues : Je vous l’avais bien dit qu’il y aurait des mouvements violents de contestation.
                                                                          • ...

                                                                          Evidemment qu’il faut s’attendre à des catastrophes, à des guerres, à des crises... Il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Ca ne coûte rien de les annoncer, encore et encore, elles arriveront forcément quelque part, un jour, ou une nuit...

                                                                          Ce qu’il faudrait nous expliquer, c’est comment faire pour amoindrir les conséquences des crises prévisibles à venir.


                                                                          • Philippe D Philippe D 23 mai 2008 22:52

                                                                            Olga,

                                                                            Z’avez pas honte de casser le bizness du catastrophisme ?

                                                                            Parce que ce bizness, ça eut payé, ça paye encore, et ça devrait continuer longtemps si des gens comme vous ne viennent pas tout casser avec des pensées positives !

                                                                            Grrr, Quelle honte !


                                                                          • Olga Olga 23 mai 2008 23:00

                                                                            Philippe,

                                                                            j’avoue, j’ai un peu honte, mais j’aime ça. Et puis des raisons d’avoir honte, j’en ai plein d’autres, donc, tout va bien dans le meilleur des mondes...


                                                                          • Frabri 23 mai 2008 23:53

                                                                            Et Dieu dans tout çà ? Depuis 15 milliard d’annés que l’univers existe il en a vu d’autres, il s’en est toujours sorti.

                                                                            C’est pas encore la décroissance mais c’est peut être pour bientôt. Depuis le temps que des militantes et des militants de la décroissance en rêvent. On va enfin pouvoir creer une nouvelle société, une nouvelle civilisation.

                                                                            Pour ceux et celles qui ont de l’imagination c’est le moment de sortir des sentiers battus.

                                                                            Prions.


                                                                            • habano habano 24 mai 2008 12:56

                                                                               

                                                                              A risque d’être mal vu, et avec tout mon respect pour les croyants et croyantes, moi, je crois que le/les dieu/dieux disparaîtrons au moment que le dernier humaine disparaîtra. Je sais que cette frase est connue, mais j’adhère. Donc, pour moi on doit seulement compter que sur nous-mêmes. Amen

                                                                            • michel 24 mai 2008 03:55

                                                                              Electricité GRATUITE pour tous

                                                                              Ce qui permettra une grande relance économique et sociale.

                                                                              \/

                                                                               

                                                                               

                                                                               


                                                                              • Bof 24 mai 2008 10:09

                                                                                Et vous vous présentez comme étant un visionnaire !...mais, chez un véritable visionnaire ,on ne trouve pas ces affirmations de véritable personne enfermée dans son mental concret qui se permet de dire ’ j’ai pensé, je suis le seul bon cerveau, donc, j’ai bon, donc cela va arriver ...et ou bien ça arrive "vite" et il va se permettre de l’écrire et il en sera tout fier et ému ou bien tout va tomber dans le sac aux oublis’ . Tout le monde sait que notre société va sombrer un jour comme toutes les créatures Humaines dont l’empire romain et des incas et même d’URSS. Les hommes politiques sont le reflet plus ou moins proche de leur population et ceci même en Birmanie. Par contre, si la recherche officielle et très couteuse ne découvre rien, il est d’autres personnes qui trouvent et sans chercher mais en travaillant. Un véritable visionnaire devrait au moins être au courant ... Ces nouvelles découvertes ont d’ailleurs l’air d’être fonction des utilisateurs ce qui serait logique (mais qui sera difficile à expliquer ...il faudra que des personnes ’se modifient ’ )quand on sait que de nouvelles expériences en physique sont fonction des expérimentateurs, ce qui est breveté. La Nature a l’air de s’y mettre pour notre Changement qui je l’espère va se diriger vers de plus Justes Relations Humaines afin de péréniser un instant de Calme qui permettra aux Hommes de se reprendre afin d’atténuer les horreurs affigés à notre globe terrestre depuis le 18ème siècle surtout, dont la mise en réserve de déchets atomiques dans de bien frèles abris ainsi que la dissémination dans nos campagnes des résidus très toxiques de nos entreprises dites industrielles comme il est encore rappelé dans les articles agoravox lus cette semaine...on met sous les routes en toute innocence les résidus de nos centres de traitements des déchets. !

                                                                                Alors, crise sociale, économique...les hommes s’en remettront un jour ou l’autre. Les spéculateurs sur leurs diplômes vont devoir utiliser leurs connaissances pour notre Bien à Nous et non pas pour eux tout seul avec comme seul soucis ,enfermé dans leur très confortable bureau, d’avoir à choisir entre le départ pour le week-end à 15h30 ou bien 17 heures et le jeudi ou bien le vendredi et pour où ? donc, ils devront choisir entre ; - "asservir" - " se servir" —" ou bien — " servir leurs semblables" —Je laise à chacun la suite...de son propre raisonnement. PAR CONTRE, la CRISE de notre NATURE...que nous avons crée .....pas la nature, ! La Crise !.....


                                                                                • sisyphe sisyphe 24 mai 2008 10:29

                                                                                  Alors, crise sociale, économique...les hommes s’en remettront un jour ou l’autre. Les spéculateurs sur leurs diplômes vont devoir utiliser leurs connaissances pour notre Bien à Nous et non pas pour eux tout seul

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                  Ca, c’est de la prophétie positive (qui doit plaire au péripate, tiens...)

                                                                                  Les gentils spéculateurs qui vont régler nos problèmes : comme si c’était fait... suffit de demander...

                                                                                  Et ils se marièrent, et eurent beaucoup d’enfants....(enfin, pas trop, pour la surpopulation, quand même..)

                                                                                   


                                                                                • Olga Olga 24 mai 2008 10:58

                                                                                  bof,

                                                                                  comment oses-tu te moquer d’un Grand Visionnaire Auto-proclamé comme Olivier ?

                                                                                   


                                                                                • Bof 25 mai 2008 14:46

                                                                                  @Sisyphe : Je le pense vraiment. Nous n’allons pas pouvoir continuer à verser de l’argent comme cela ,sans aucune contre partie que le fait qu’ils aient obtenu un diplôme dans leur lointaine jeunesse + avec leur retraite...

                                                                                  Les masses d’argent sont considérables pour un pays ruiné comme la France, qui a " égaré" ses entreprises nationalisées ....oui, mais qui aurait du le voir ? et encore avec la banque société générale qui aurait du voir ? et combien de personnes rien que pour une banque Française ? pour la banque qui devait être "européenne" nous disaient nos dirigents , de mémoire, " ’ à vocation Européenne ’ " pour moi c’est pareil...le Crédit Lyonnais , combien de personnes ont fermé leur G..... et ont profité des avantages en congés et vacances...cette banque semble êtrre devenu régionale car je ne la vois plus ici. Mais il ne me fait aucun doute que tous les " témoins" sont en train de se faire rémunérer plus que convenablement....pour les autres employés...bien sûr, cheerr ammii , vous commpreunneezz ...


                                                                                • Bulgroz 24 mai 2008 10:59

                                                                                  Lettre de Georges Marchais, alors secrétaire général du PC, reproduite dans « L’Humanité » du 6 janvier 1981. Elle est adressée au recteur de la mosquée de Paris, qui venait de s’indigner contre la destruction au bulldozer (le 24 décembre 1980, veille de Noël !) d’un foyer de 300 travailleurs maliens par le maire communiste de Vitry, Paul Mercieca. Extraits :

                                                                                  "Je vous le déclare nettement : oui, la vérité des faits me conduit à approuver, sans réserve, la riposte de mon ami Paul Mercieca. … Plus généralement, j’approuve son refus de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés …

                                                                                  En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. …

                                                                                  La cote d’alerte est atteinte. … C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage.

                                                                                  Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. … Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. …

                                                                                  Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficiles leurs relations avec les Français. …

                                                                                  Quand la concentration devient très importante … la crise du logement s’aggrave ; les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder. Les charges d’aide sociale nécessaires pour les familles immigrés plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes."

                                                                                  L’Humanité, 6 janvier 1981

                                                                                  Ne cherchez pas sur le site de "l’Humanité", la mise en ligne internet n’est réalisée que pour les articles postérieurs à 1996.

                                                                                  (Le 24 décembre 1980 la municipalité communiste fait détruire au bulldozer un foyer de travailleurs immigrés abritant 300 travailleurs maliens. Le maire Paul Mercieca est soutenu par Georges Marchais puis par une résolution du Comité Central du Parti. Le retentissement de cette affaire en fera un des événements révélateurs d’une crise de l’immigration en France et marque son entrée dans le débat politique.)


                                                                                  • Bulgroz 24 mai 2008 11:00

                                                                                    Georges Marchais :"La venue de nouveaux travailleurs devra ête déterminée, chaque année, en fonction de la politique d’ensemble et des besoins de l’économie. Il faut qu’on accepte de répartir les immigrés dans toutes les municipalités, alors qu’ils sont, aujourd’hui, logés à environ 90 % dans les municipalités communistes. Leur présence y pose des problèmes presque insurmontables... "
                                                                                     
                                                                                    Gaston Defferre : "Il faut admettre que Marchais a raison de souligner la gravité du problème. Ainsi, à Marseille, la présence de nombreux immigrés accable le budget de charges sociales les plus lourdes, dans le secteur hospitalier notamment. La France doit dire chaque année combien il lui faut de travailleurs immigrés. La situation actuelle provoque le racisme. Elle risque d’aboutir un jour à des pogroms."

                                                                                     

                                                                                    Extraits de "De battre mon coeur n’a jamais cessé", de Pierre Juquin, L’Archipel, 584 pages, 24 euros


                                                                                  • Bulgroz 24 mai 2008 11:16

                                                                                    Ainsi donc, la justice a tranché, après un avis défavorable de la préfecture, Madame Namizata Fofana, 26 ans, qui élève seule deux enfants de 3 et 8 ans et est actuellement logée dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Paris a été reconnue dans son droit à un logement (DALO).

                                                                                    On avait bien sa petite idée sur cette loi mais ça n’a pas manqué, Le président de l’association Droit au logement, Jean-Baptiste Eyraud,le Président DAL a fait part de sa satisfaction.

                                                                                    Actuellement logée dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Paris et en tant que parent isolé, cette jeune femme en apprentissage du métier d’agent de maintenance et d’hygiène avait droit à un hébergement en CHRS (centre d’hébergement et de réinsertion sociale) pour une période de 21 mois, qui expirait le 9 juin.

                                                                                    Madame Fofana qui percoit 1074 euros d’allocation est donc reconnue comme prioritaire par un juge.

                                                                                    1074 par mois fait 12 912 Euros par an ou 19368 USD par an soit <b>22 fois plus </b>ce que peut espérer en moyenne un Ivoirien en un an (Gross national Income Côte d’Ivoire 880 USD/an-source Key Development Data & Statistics de la Banque Mondiale 2006).

                                                                                    http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/DATASTATISTICS/0,,contentMDK:20535285 menuPK:1390200 pagePK:64133150 piPK:64133175 theSitePK:239419,00.html

                                                                                    Quelle formidable publicité pour les candidats à l’immigration, une Africain est logée, est formé,e touche des allocations et la Justice vous reconnaît un droit au logement.

                                                                                    Madame Fofana pourra donc continuer à envoyer ses économies (la tontine) en Côte d’Ivoire, les Français que eux, doivent se loger par leurs propres moyens sont vachement contents d’apprendre que la solidarité est universelle mais pas pour eux.

                                                                                     


                                                                                    • Olga Olga 24 mai 2008 11:27

                                                                                      Eh oui Philippe, celui qui crie sans cesse au loup , y trouve forcément son intérêt.

                                                                                      Quand le loup arrive, il passe pour un visionnaire et les moutons adorent les Grands Visionnaires Auto-proclamés.

                                                                                       


                                                                                    • jjwaDal marcoB12 24 mai 2008 11:36

                                                                                      Le pire est toujours possible mais l’article me semble excessif sur plusieurs points :
                                                                                      S’il semble évident que nos réserves de pétrole au rythme actuel de consommation seront
                                                                                      épuisées assez vite, le niveau de prix actuel ne peut que favoriser fortement les alternatives
                                                                                      à sa consommation. En premier lieu les économies d’énergie (les fameux "négawatts") sont une
                                                                                      source importante de réduction de sa consommation chez les pays développés, USA en tête.
                                                                                      En second un poste important de consommation est le transport automobile et l’apparition
                                                                                      massive des voitures hybrides et électriques d’ici quelques années pourrait faire plonger notre
                                                                                      consommation d’or noir.
                                                                                      Des études aux USA ont montré la possibilité de couvrir l’essentiel des besoins énergétiques du
                                                                                      pays via le solaire et l’éolien à des coûts acceptables (de plus en plus faibles en augmentant
                                                                                      l’échelle et la R&D) si l’urgence l’exigeait. Il y a quelques semaines un ancien pétrolier texan
                                                                                      a annoncé un projet (déjà lancé) de 4GW d’énergie éolienne au Texas, par ex et une entreprise la
                                                                                      possibilité de fabriquer de l’énergie solaire à 5 cents le kwh à court terme.
                                                                                      S’il le fallait (dans le style du programme "Apollo") ce serait bouclé en 15 ans et la crise
                                                                                      énergétique va se déployer sur plusieurs décennies...
                                                                                      Certes la chine et l’inde pourraient gommer notre diminution, mais les prix des énergies alternatives
                                                                                      valent aussi pour eux et donc, la ressource solaire étant infinie (à notre échelle) aucune crise des
                                                                                      approvisionnement énergétiques mais crise d’une source majoritairement utilisée.
                                                                                      L’absence de plan "B" est sympathique pour le travail de Lester Brown et d’autres...
                                                                                      Si la question est de savoir si le style de vie occidental actuel est soutenable indéfiniment
                                                                                      la réponse est probablement non. Ce n’est d’ailleurs pas sûr, le nerf de la guerre étant l’énergie
                                                                                      et dès qu’on tape dans la ressource solaire à un coût raisonnable on peut tout imaginer.
                                                                                      Pénurie de matières premières ? Avec de l’énergie on peut atteindre un haut degré de recyclage
                                                                                      et on peut même substituer à celles-ci des matériaux de synthèse. On pourrait remplacer les métaux
                                                                                      par des composés organiques à base d’éléments inépuisables.
                                                                                      Théoriquement je ne vois pas de problème insoluble sans ennuis collectifs graves.
                                                                                      Mais le fait que nous puissions résoudre les problèmes devant nous
                                                                                      n’implique nullement que nous allons nous en sortir élégamment et sans égratignures...


                                                                                      • jjwaDal marcoB12 24 mai 2008 14:22

                                                                                        @Zen
                                                                                        Je connais un peu le travail de Mickael Klare et je pense qu’il est trop enfermé dans son
                                                                                        domaine de compétence pour avoir la largeur de vue nécessaire.
                                                                                        Deux ex :
                                                                                        1/Nous sommes nombreux à nous chauffer au fioul ou au gaz (sources fossiles).
                                                                                        Une étude récente vient de montrer que l’allemagne (seule) pourrait fournir d’ici 12 ans
                                                                                        assez de biogaz à l’europe pour couvrir ses importations de gaz russe. Nos déchets organiques
                                                                                        sont une ressource de grande taille (certes finie mais renouvelable) très mal valorisée jusqu’ici.
                                                                                        Et si au lieu de balancer urine et caca dans des niagaras d’eau potable on les envoyaient
                                                                                        avec un peu d’eau grise vers une unité locale de biogaz ; mélangés à des déchets verts on aurait
                                                                                        une ressource encore plus importante et inépuisable...
                                                                                        2/Nous sommes une civilisation de la viande avec pour conséquence d’utiliser entre 5 et 10 fois
                                                                                        plus de terres que nécessaire pour une civilisation végétarienne.
                                                                                        Cette habitude est extrêmement gourmande en énergie pour cultiver l’excédent de terre, opérer
                                                                                        des migrations intercontinentales de céréales, coûts de réfrigération, etc...
                                                                                        Une réduction importante de notre consommation de viande réduirait très fortement les besoins
                                                                                        énergétiques liées à cette filière en augmentant notre pouvoir d’achat (j’ai économisé 20000€ sur
                                                                                        20 ans...).
                                                                                        Si nous restons dans les mêmes ornières intellectuelles, il y a matière à broyer du noir.
                                                                                        Mais qui ou quoi nous y oblige ?


                                                                                      • ZEN ZEN 24 mai 2008 12:05

                                                                                        @ Marco B12

                                                                                        Bonjour, je suis assez en phase avec vos propos mesurés

                                                                                        Ne cédons pas au catastrophisme, comme nous y invite P.Renève, mais il y a du souci a se faire quand on sait qu’il y a bluff sur les véritables réserves de pétrole (vois mes posts plus haut et les analyses de E.Laurent) et qu’aucun pland’urgence concerté n’est encore déclanché...

                                                                                        Toutes ces technologies solaires demanderont énormément d’énergie, donc de pétrole et les batteries sur véhicules électriques en exige aussi. Et avec quelle source d’énergie pourrait-on recycler les matériaux de synthèse , si on exclut le charbon, l’électricité d’origine nucléaire, dont on sait qu’elle ne pourra être durable ? Le peak oil est sans doute très proche, s’il n’est déjà derrière nous...C’est un véritable plan Marshall qui serait nécessaire pour stopper notre addiction au pétrole et réserver ce qui en reste pour les usages nobles : plastiques, etc...

                                                                                        Le livre de Yves Cochet est toujours d’actualité...


                                                                                        • ZEN ZEN 24 mai 2008 12:19

                                                                                          Cet auteur n’est pas un "visionnaire"...

                                                                                          Il fait le point avec pas mal de réalisme, me semble-t-il...

                                                                                           

                                                                                          http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1933


                                                                                          • Barbarus Mouche enragée 24 mai 2008 13:44

                                                                                            Je crois qu’on n’insiste pas assez sur l’expression "scénario noir". A moins d’être extralucide, on peut dire qu’il ne s’agit que d’un scénario parmi d’autres, et en l’occurence du plus catastrophiste possible.

                                                                                            Personnellement je suis un peakiste et je pense que nous sommes en plein dans la déplétion pétrolière et sur ce point je vous rejoins, parce qu’on ne peut exploiter indéfiniment des réserves infinies. Si le pic pétrolier aura des effets dévastateurs, c’est aussi une formidable opportunité pour changer de mode de vie :

                                                                                            - cesser de vivre dans la croissance et la compétition à tout prix ;

                                                                                            - cesser d’émetttre des tonnes de CO2 dans l’atmosphère ;

                                                                                            - vivre plus local, en communauté, et avec des pouvoirs décentralisés ;

                                                                                            - cesser de se ruiner la santé dans des boulots sans aucun sens...

                                                                                            Le pic de pétrole et votre scénario noir ne prennent pas en compte cela : nous allons retrouver du sens en changeant de mode de vie. En espérant que d’autres optimistes partagent mon point de vue car sinon votre scénario aura toutes les chances de se réaliser.


                                                                                            • ZEN ZEN 24 mai 2008 14:17

                                                                                              Oui, bizarre, Philippe...

                                                                                               

                                                                                              Ce livre, écrit par un géologue et géophysicien, spécialiste et consultant en matière de réserves de pétrole et de gaz, est le plus sérieux que j’aie pu lire jusqu’ici. Il invite à des réactions immédiates concertées, européennes, en proposant des réponses possibles :

                                                                                              http://www.amazon.fr/exec/obid...

                                                                                              Sans oublier, le toujours excellent Le plein, s’il vous plaît de Jancovici



                                                                                            • JL JL 24 mai 2008 14:50

                                                                                               

                                                                                              L’auteur se définit lui-même comme ’visionnaire’. Afin de juger de ses talents de sibylle, je suis allé relire, au hasard, l’un de ses anciens articles, c’est un bon moyen n’est-ce pas ? Le 31 octobre 2006 il écrivait cet article :

                                                                                              "Quelque chose peut-il se passer en France lors des élections présidentielles de 2007 ?" article dans lequel on peut lire :

                                                                                              ""Le peuple français, s’il n’est pas déjà définitivement blasé, a bien compris que ce n’est ni en élisant la gauche, ni en élisant la droite qu’il va pouvoir à la fois sanctionner et - surtout - trancher, cette fois de manière irrévocable. En 2007, il est bien probable qu’un parti nationaliste prendra le contrôle du pays, et que des événements inattendus et brutaux se produiront ensuite, que le juste retour aux choses surviendra subitement""

                                                                                              Afin que personne n’ait de doutes sur ses préférences politiques l’auteur avait pris soin de déclarer :

                                                                                              "" la France accumule d’innombrables erreurs "de management" depuis trente ans, la plupart imputables aux gouvernements de gauche si on n’est pas de mauvaise foi et qu’on veut bien le reconnaître. Je résume souvent ainsi : La gauche a toujours du mal avec les aspects économiques alors que la droite n’occulte jamais les aspects sociaux.""

                                                                                               


                                                                                              • Proudhon Proudhon 24 mai 2008 17:45

                                                                                                Toute cette mascarade avec le pétrole est un piège à cons. Les moutons que nous sommes vont encore se faire dépouiller par les spéculateurs de toutes espèces (Etats, Compagnies pétrolières, spéculateurs en bourse) et fermer leur gueule.

                                                                                                L’alternative au pétrole existe :

                                                                                                Fusion nucléaire

                                                                                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_nucl%C3%A9aire

                                                                                                et surtout

                                                                                                la Z Machine :

                                                                                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Z_machine

                                                                                                http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/la-z-machine-depasse-les-deux-milliards-de-degres_8419/

                                                                                                http://www.jp-petit.com/science/Z-machine/z_machine2.htm


                                                                                                • JL JL 25 mai 2008 09:34

                                                                                                  "Alors que les entreprises et les consommateurs évaluent ce que le brut à plus de 130 dollars le baril implique pour eux, il doivent garder en tête qu’au moins 60% de ce prix provient de la spéculation non-régulée sur les marchés à terme. Cette spéculation est orchestrée par des fonds spéculatifs, des banques et des groupes financiers, qui utilisent le London ICE Futures, le marché à terme du New York Nymex et les échanges interbancaires non contrôlés ou hors cote..."

                                                                                                  A lire là : http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/William_Engdahl/spe culation_petrole_Wall_Street_230508.htm


                                                                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 24 mai 2008 18:11
                                                                                                  > Crise sociale et économique : le scénario noir
                                                                                                  par Traroth (IP:xxx.x52.104.125) le 23 mai 2008 à 10H46
                                                                                                   
                                                                                                  "Et, concrètement, vous proposez de remplacer la démocratie par quoi, au juste ? "
                                                                                                   

                                                                                                   Je propose qu’on instaure enfin la Démocratie, c’est à dire désigner ou élire des gestionnaires qui respectent les lois et s’engagent à faire respecter les lois ! Le pouvoir politique, la magie noire, la soumission, les courbettes, l’envoütement, la corruption... cela c’est de la préhistoire !

                                                                                                  Il n’y a pas plusieurs solutions, ou la Démocraitie véritable (celle qui contraint les politiques à se comporter dignement et à redistribuer les richesses nationales de manière rationelle et équitable) s’installe ou le monde va au diable !

                                                                                                  MOHAMMED.


                                                                                                  • Mr Mimose Mr Mimose 25 mai 2008 02:43

                                                                                                    J’aime bien ceux qui pensent qu’on va trouver des solutions durables à la crise qui s’annonce, qu’on va radicalement changer notre façon de vivre, qu’on va devenir enfin raisonable, qu’on va vivre comme dans" la petite maison dans la prairie", ne cédons pas au catastrophisme, etc...

                                                                                                    Ha bon ??? D’un coup comme ça, cette humanité déjantée va devenir sérieuse ?

                                                                                                    Ne nous leurons pas, si le pétrole vient vraiment à manquer et qu’une crise s’ensuit, ça sera la guerre, on va se trucider pour mettre la main sur les derniers litres.

                                                                                                    Y’en a qui croient qu’on va s’embrasser, se tomber dans les bras, travailler main dans la main, tout les peuples enfin réunis face à la crise, snif, c’est beau.

                                                                                                    Le simple bon sens, l’étude de l’histoire passée, me permet de prédire avec un taux avoisinant les 99% de réussite, qu’on sera vraiment dans la merde jusqu’au cou !


                                                                                                    • Barbarus Mouche enragée 25 mai 2008 03:00

                                                                                                      Le genre de prophétie auto-réalisatrice qui déroule le tapis rouge aux va-t-en-guerre.

                                                                                                      Car le risque le plus grand, c’est à mon avis que nos dirigeants décident unilatéralement de faire péter un pays producteur de pétrole pour accaparer ses richesses... J’aimerais pas être là quand on recevra l’effet boomerang.


                                                                                                    • Bof 25 mai 2008 14:26

                                                                                                      @Monsieur Mimose : Tout à fait d’accord mais " ’ APRES ’ " ...nous en avons connu de telles périodes et la vie reprend ses droits comme nous a expliqué notre professeur d’Histoire et il faudra bien ’ " APRES " ’ que quelques-uns se jettent dans les bras de quelques-unes ou bien l’inverse. Ne pouvons nous prévoir enfin les bases d’une société qui va durer plus longtemps ? Il faudra quelle soit plus juste ! A ce propos, j’ai été ’douché’ puis quand je me suis remis ,tout agréablement surpris lorsque j’ai appris qu’au départ de la Noblesse , les blasons suivaient l’évolution des chevaliers et pas qu’ en fait d’armes ! ...si cela était vrai ! et même sinon, si nous pouvions de nouveau nous aider en évolution de conscience, ne serait-ce pas ’le’ moyen de péréniser une société ? Pour qu’une construction humaine dure, il faut qu’elle progresse sans cesse.

                                                                                                       Il faut bien comprendre qu’en premier, on reçoit " la raclée" ...qu’on la recoive de quelques uns elle sera toujours beaucoup plus douce que si elle est donnée par nous-même comme en 1791....où la seule treve fut pour réinstaller les pharmacies pour cause d’empoisonnements massifs des partis qui se détruisaient mutuellement mais les poisons semblaient trop efficaces pour eux certainement.


                                                                                                      • moebius 25 mai 2008 14:46

                                                                                                        la seconde guerre s’est arrétée sur le front de l’est faute d’approvisionnement en énergie. Le but de la guerre totale est de s’assurer des conditions qui vont autoriser sa continuité. Lorsque ces conditions ne sont pas remplies elle fait une pause et attend que ces conditions soient à nouveau remplies. La bonne nouvelle c’est que la guerre ne parvient plus a réunir ces conditions. La pause guerrière de part et d’autre du mur et l’echec de la "coalition" au moyen orient sont est là pour nous le montrer. La mauvaise nouvelle c’est que l’organisation de la violence mondiale ne sera plus binaire et totale mais multiple , parcellaire et sporadique. En bref ce sera, si aucune réponse politique n’est donnée, tout le monde contre tout le monde. La violence sera essentiellement destructive, sans la moindre compensation positive ou "progressiste". Pour la premiére fois dans son histoire, l’humanité va peut etre etre confronté au risque extréme de la violence pure c’est a dire à une violence qui ne pourra plus etre légitimée idéologiquement ou religieusement. Nous serons tous des assasins.


                                                                                                        • moebius 25 mai 2008 15:58

                                                                                                           Que la bulle éclate ne remplira pas les réserves en énergie fossiles. La banalité de la spéculation, la théorisation économique exessive et la BEAUTE du monde ne nous éviteront pas de voir les choses pour ce qu’elle sont. Nul distinctions, morale, logique ou esthétique : (bon/ méchant, ni rationnelle/ irrationnelle ni beau / laid,) ne nous sauveront. Il y ’a moins de pétrole qu’avant, les réserves sépuisent, la demande elle, augmente, les tensions aussi.


                                                                                                          • Mr.K (generation-volée) generation-volée 25 mai 2008 17:40

                                                                                                            une chose est certaine pour moi :

                                                                                                            le jour ou le liberalisme economique aura atteint le paroxisme de son inhumanité , les lerma & Co. saurons friand d’echaffaud pour leurs anciens maitres , resistant de la derniere heure


                                                                                                            • Gary Gaignon Gary Gaignon 25 mai 2008 19:04

                                                                                                              Mon vieux, n’avez-vous jamais été diagnostiqué pour vos troubles anxieux généralisés chroniques ? Je compatis avec vous. J’en souffre moi-même (entres autres folies, quatre ou cinq la moitié contradictoires entre elles, hihi...). Mais quant à vous j’ai plutôt l’impression que vous en êtes encore au stade du déni systématique.


                                                                                                              • Lino Pralino La Praline 25 mai 2008 20:06

                                                                                                                 

                                                                                                                 Il est sur orbite, le mage..


                                                                                                              • Z Z 26 mai 2008 11:23

                                                                                                                Les valeurs motrices de notre société de consommation génèrent la sauvagerie à venir, qui se déclarera à la moindre occasion, c’est-à-dire à la moindre pénurie.

                                                                                                                Le défi de ce siècle risque donc bien d’être de réussir à travailler sur le domaine des valeurs, pour éviter ou réduire cette sauvagerie. Partage, sobriété, solidarité, collectivité, etc.

                                                                                                                Nous avons tous la responsabilité de prôner ces valeurs plutôt que de leur faire obstacle en les dénigrant. Nous avons besoin de civilisation, afin de préparer la décroissance et non la subir.

                                                                                                                Se désaliéner de la consommation à titre personnel a un double-effet vertueux :

                                                                                                                • cela réduit la sauvagerie totale, qui est la somme de toutes les sauvageries individuelles
                                                                                                                • cela nous immunise en partie contre les effets de la sauvagerie des autres.

                                                                                                                C’est pourquoi il faut le préconiser au plus grand nombre.


                                                                                                                • Rosemarie Fanfan1204 26 mai 2008 14:32

                                                                                                                  @Philippe, aucune raison de prendre mon post pour vous, même si vous êtes économiste.

                                                                                                                  Ce sujet revient régulièrement et les seuls posts des économistes vont en faveur de + de croissance. A chaque fois que j’ai posté un autre point de vue (celui de la décroissance justement), cela a été le silence total. J’attends autre chose. Un point de vue économique d’un monde qui ne serait pas aspiré par la spirale infernale de la croissance à tout prix. 

                                                                                                                  Je ne suis pas économiste par contre je sais faire des comptes et voir ce qui ne va pas. Et je trouve que notre monde ne va pas et tourne pas rond.

                                                                                                                  Vous avez un jeune enfant Philippe, j’imagine que vous pensez à l’avenir. Le sien au moins. Pensez-vous réellement que toujours + + de croissance (comment je ne sais pas, vous peut-être) est la solution ?


                                                                                                                  • Z Z 26 mai 2008 16:34

                                                                                                                    "Et vous croyez que l’ordinateur à micro-processeur double coeur ou je ne sais quoi dont vous usez pour nous écrire sur le réseau internet lui-même techniquement possible du fait des progrès techniques, ça tombe du ciel comme ça, sans croissance ? (...)"

                                                                                                                    Pas forcément besoin de croissance pour tout ça... Une production en 2008 identique à la production de 2007 (croissance nulle) permet d’innover autant en 2008 qu’en 2007... Une production en 2008 un peu plus faible que celle de 2007 (une décroissance, donc) permet d’innover un peu moins qu’en 2007, mais permet d’innover quand même, autant qu’en 2006 peut-être, par exemple... (Bon, il faut corriger en prenant en compte la croissance démographique... Mais la croissance (économique) se justifie alors d’autant moins dans un contexte de crash démographique)

                                                                                                                    Surtout, vraiment pas besoin d’un micro-processeur double-coeur pour faire de l’internet. Et vraiment pas besoin que ma nourriture soit transportée sur des milliers de kilomètres par bateau ou avion. Vous saisissez l’esprit de la chose ?

                                                                                                                    Je vous invite, cher Arthur Mage, à prendre une position plus nuancée.


                                                                                                                  • Z Z 27 mai 2008 11:02

                                                                                                                    "Ben tant pis, vous ne pourrez jamais vous faire mailer des vidéos de qualité."

                                                                                                                    Zut alors, ma vie est décidément trop nulle ! Soyons sérieux quand même dans ce débat !

                                                                                                                     

                                                                                                                    " Pour ma part, j’attends avec impatience les quadruples, centuples, milliarduples coeurs afin que toute les nuances de l’Univers s’expriment davantage !"

                                                                                                                    Pensez-vous que vous aurez assez de votre vie pour voir et comprendre ne serait-ce qu’un millionnième de ces nuances ? Ce que vous gagnez en vidéos de haute qualité mailables, vous le perdez ailleurs. En gagnant une playstation, on perd le jeu de billes. Pourtant il n’est pas prouvé scientifiquement que l’enfant prend plus de plaisir au jeu en 2008 qu’en 1988, quel que soit le jeu. En augmentant la quantité de gadgets technologiques autour de vous, vous n’augmentez pas le nombre d’instants que vous vivrez au total, désolé pour vous. Je suis réaliste ou juste réac ?

                                                                                                                     

                                                                                                                    "Vous ne pourrez jamais empêcher l’être humain d’être joueur, curieux, de toujours chercher à s’adapter plus encore, d’aller à jamais, je le souhaite, de l’avant."

                                                                                                                    Pourquoi l’adaptation devrait forcément passer par la profusion de gadgets ? Pourquoi l’adaptation ne passerait-elle pas par une forme de sobriété raisonnée, justement ? Notre cerveau devrait nous le permettre, pourtant. Vous avez un imaginaire apparemment très formaté : croissance = innovation = progrès = aller de l’avant = vie = bonheur... Remplir ce vide existenciel de tant de choses futiles, mais le remplir à tout prix... Telle est l’angoisse dans laquelle vous vivez ?

                                                                                                                     

                                                                                                                    "Je suis ravi de bénéficier des analgésiques chez mon dentiste."

                                                                                                                    Moi aussi. "Décroissance" ne veut pas dire décroissance de tout. Le progrès médical et la recherche aveugle de croissance économique sont vendus séparément.


                                                                                                                  • Z Z 28 mai 2008 10:10

                                                                                                                    Déluge de croyances.

                                                                                                                    Rien n’empêche de court-circuiter les gadgets dans le financement de la science. Quand nous serons civilisés. Les gadgets sont à la fois l’écume et le nerf des gadgets, rien de plus.

                                                                                                                    Plus on s’habitue à la profusion de gadgets, plus on sera triste comme un enfant puni quand on en sera privé ; sous peu peut-être.

                                                                                                                    Que vivent l’humour, l’amour, la convivialité, l’intelligence, la curiosité, plus longtemps que les stylos Bic et les lecteurs MP3.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès