• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > De Zemmour, de Moix, de Campion et de la liberté d’expression

De Zemmour, de Moix, de Campion et de la liberté d’expression

Les déclarations d’Eric Zemmour, de Yann Moix et de Marcel Campion ont relancé le débat sur la liberté d’expression, donnant l’occasion aux Décodeurs du Monde de faire un papier sur les limites à la liberté d’expression. L’occasion de s’interroger sur le sens de ces lois et l’évolution de notre société, où l’on perçoit une forme de resserrement de l’espace de ce qui peut être dit.

 

Beaucoup de bruits et sanctions pour ça ?
 
Bien sûr, ces propos n’honorent pas forcément leurs auteurs. Ils sont outrageux et caricaturaux. S’il n’est pas absurde de se poser des questions sur les prénoms que donnent les immigrés à leurs enfants, la déclaration de Zemmour, qui sert probablement la promotion de son livre, l’enferme une nouvelle fois dans une position caricaturale et offensante, alors qu’une étude des statistiques des prénoms donnés aux enfants d’immigrés aurait été intéressante. Yann Moix, tout comme Marcel Campion, tombent eux aussi dans une caricature offensante. Mais après tout, de telles déclarations, aussi choquantes qu’elles soient pour beaucoup, méritent-elles l’importance qu’on leur a donnée ?
 
Si je ne pense pas que l’on puisse dire absolument tout, cela est un marqueur démocratique fort. Comme le note les Décodeurs du Monde, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen précise que « la libre communication des pensées et des opinions est un droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi  ». Les limites légales sont le respect de la vie privée et de l’image, pour certains, le secret professionnel, des affaires ou le devoir de réserve, l’incitation à la haine raciale, à la discrimination, au terrorisme, à l’usage de la drogue, l’injure ou la diffamation.
 
Le papier du Monde révèle que le caractère raciste ou discriminatoire semble placé en haut de la hiérarchie des sanctions, avec jusqu’à 45 000 euros d’amende et un an de prison. Mais la liste des raisons pour lesquelles une personne peut être poursuivie est-elle parfaitement légitime ? Le niveau des sanctions est-il vraiment légitime par rapport à l’ensemble des sanctions de notre système légal ? Notre société ne met-elle pas des limites trop fortes à la liberté d’expression, au point que des choses, certes désagréables et choquantes, encombrent notre système judiciaire, au détriment de choses qui sont finalement plus graves et qui ne sont pas toujours sanctionnées aussi durement ?
 
 
Plus globalement, on peut se demander si l’imposition de telles sanctions n’est pas parfois une expression extrême du politiquement correct qui règne médiatiquement. Un politiquement correct qui semble définir des limites différentes selon que l’on soit du bon côté ou pas, comme le note David Desgouilles au sujet d’une séquence de l’humoriste de France Inter, Daniel Morin.

Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • math math 12 octobre 11:17
    liberté d’expression...

    Edouard Philippe
     et son équipe ont choisi de prendre un avion d’un loueur privé pour rentrer plus vite de Tokyo, délaissant l’A340 de l’armée dans lequel ils avaient voyagé jusque-là. L’avion militaire est rentré bien entendu à Paris mais… à vide. Résultat : aux 480.000 euros, il faut rajouter 10.000 euros l’heure de vol et tous les autres frais. C’est donc 130.000 euros de plus pour la facture finale, soit : 610.000euros.

    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 12:36

      @math


       Edouard Philippe et son équipe ont choisi de prendre un avion d’un loueur privé pour rentrer plus vite de Tokyo, délaissant l’A340 de l’armée dans lequel ils avaient voyagé .

      Hé oui Ariane 5 n’était pas dispo ce jour ....

    • Le Poilu Le Poilu 13 octobre 12:29

      @zygzornifle

      Dommage, car avec Ariane 5 ils seraient peut-être restés en orbite... 

    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 12:35

      On peut aussi inclure Onfray grâce a sa jolie déclaration d’amour sous forme de lettre a Macron .....


      • Paul Leleu 12 octobre 23:24

        @zygzornifle


        enfin bon... Onfray, Zemmour, Moix, Campion... ça fait quand même une clique d’opportunistes et de marchands véreux... 

        c’est pas la peine de traiter les politicards de pourris et de courtisans, si c’est pour encenser cette brochette de lascars... 

        maintenant, si un petit dérapage homophobe ou islamophobe vous fait jouir... c’est peut-être pas la peine de mobiliser les « grands principes » lyriques sur la liberté d’expression pour de si pauvres sires... parlons plutôt de propos graveleux de fin de banquet... et tenons les à huis-clos. 

      • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 09:40

        @Paul Leleu


        Onfray, Zemmour, Moix, Campion... ça fait quand même une clique d’opportunistes et de marchands véreux... 

        Macron et sa clique les surclassent tous et de loin .....

      • Esprit Critique 12 octobre 16:41

        A l’auteur.

        Eric Zemmour est invité sur un plateau télé pour parler d’un livre de 470 pages traitant de l’histoire de France. Il y est reçu par un dinde qui n’a pas lu son livre et qui lui balance :« Vous insultez » la France". Zemmour répond immédiatement a cette agression en retournant ses propres mots a la dinde a propos de son prénom, et de l’histoire et de l’usage des prénoms ramenant ainsi la dinde sur le sujet de son livre. C’est parfait, ça n’appelle aucun commentaire. Comme ça ne rehausse pas le niveau de l’émission, Ardisson choisit de couper cette écart de Hapsatou.

        La dinde aux abois, elle doit 350 000 € au fisc, choisit d’e, parler, a coup sur espérant en tirer profit. Elle a encaissé des avances sur les futures émissions d’Ardisson dans le dos du Fisc.

        On ne traite pas de la liberté d’expression en mélangeant les genres.


        • OMAR 12 octobre 18:16
          Omar9
          .
          Que Eric Gargamelle (Zemmour est une honte pour la France, n’étant pas un nom français) n’aime pas les musulmans, les maghrébins et les black, cela relève de ses sentiments propres et privés.
          C’est donc son droit le plus absolu.
          .
          Qu’il l’écrive, cela relève de la responsabilité morale de son éditeur.
          .
          Mais qu’il soit invité sur les plateaux pour qu’il crachent sa haine, son racisme et sa crasse aux auditeurs et/ou téléspectateurs, cela ne peut être acceptable.
          .
          Car, en plus du fric, il ne vise ni plus ni moins qu’à inciter le peuple français à la haine ;
          .
          Qu’il loue un bus ou terrain vague pour y clamer ses ignominies, à l’image de Dieudonné, ostracisé pour beaucoup moins grave que cela.

          • Cadoudal Cadoudal 12 octobre 18:29

            @OMAR

            Te voila énervé mon colon ?

            Il incite pas il explicite...

            Si vous étiez aussi talentueux que lui pour expliciter tous les bienfaits de l’invasion musulmane, ben y aurait personne pour l’écouter mon vieux colon...

            Tiens cadeau, un Marocain, je sais que tu les aiment pas ceux-là :

            Les faits remontent à mars 2018. Appelés au 4, place de la Treille, point central de la cité sensible de la Grande Borne, les pompiers entrent dans le logement d’une femme qui ne répond pas à leurs appels. Ils passent par la fenêtre et pénètrent dans l’habitation insalubre, remplie de sacs et de détritus, sentant l’urine et les excréments… mais aussi le cannabis.




          • wpjo 12 octobre 19:25

            Envoyer quelqu’un en psychiatrie a deux énormes avantages :

            (1) c’est le secret médical qui prévaut et donc, l’administration n’a aucune obligation de communiquer, a le droit d’isoler la victime et interdire à toute personne —même si c’était l’ambassadeur d’un pays ami— d’entrer en contact avec lui,
            (2) les frais de son « hospitalisation » sont entièrement payables par la victime ;k ce qu’on n’oserait même pas faire pour un prisonnier.

            Et malheureusement, je sais de quoi je parle ...


            • BM 12 octobre 23:06
              LIBERTE D’EXPRESSION  !!!


              Y’a plus de Charly ?

              le crayon est mieux que le micro ?

              Y sont devenus fous ?

              • Paul Leleu 12 octobre 23:32

                pour info, les délits d’injure public, et également d’injure privée existent... il ne s’agit pas de politiquement correct, mais de civilisation française. 


                les débats peuvent faire appel à certains langages fleuris, mais il y a aussi des limites à comprendre... ce que devraient être capables de discerner les défenseurs autoproclamés de la culture française... qui ne font pas souvent preuve de beaucoup de cet « esprit français ». 

                ceci-dit, sans trancher sur le fond des questions... 

                juste que je trouve déplorable de traiter les politiciens de pourris, d’incapables et d’opportunistes, si c’est pour encenser des trublions irresponsables (mais grassement médiatisés) qui ne valent pas mieux qu’eux... je comprends pas la logique... sinon cette d’un piètre défoulement. 

                • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 12 octobre 23:53
                  Le problème se pose peut-être dans d’autres termes. Pourquoi des personnages comme Zemmour, Houellebecq., Finkielkraut et consos monopolisent-ils les débats et pourquoi leurs contradicteurs ont si peu la parole ?
                  La « démocratie » a un synonyme qui est « débat » (d’où la liberté de pensée et de parole). Les idées se combattent par les idées. Et oui, les idées ne se combattent pas par des interdits (même interdire le négationnisme est une atteinte grave à la démocratie -comme interdire le foulard islamique est une atteinte grave à la laïcité-). Mais censurer par écartement de contradicteurs est tout autant une atteinte , si pas pire parce que invisible, à la démocratie.

                  • BM 13 octobre 12:24
                    << Pourquoi des personnages comme Zemmour, Houellebecq., Finkielkraut et consos monopolisent-ils les débats et pourquoi leurs contradicteurs ont si peu la parole ? >>

                    Je vais vous faire rigoler : il s’agit de l’inverse !

                    Z.H.F etc... prennent la parole car ils ont la masse des bien-pensants et des formatés contre eux...

                    N’inversons pas les rôles.

                    Et les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux...(Brassens)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès