• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Débat, éducation, économie : l’horreur numérique

Débat, éducation, économie : l’horreur numérique

Bien sûr, la révolution numérique n’a pas que des aspects négatifs  : elle donne la parole et permet à quiconque le souhaite de défendre ses idées sur un blog par exemple. Mais plus le temps passe, et malgré la fascination qu’exerce cette révolution sur beaucoup, le voile de fumée s’effrite, de la désertion fiscale à leur impact plus général sur nos vies ou le débat public.

 

Ces cris d’alarme qui se multiplient
 
Marc Dugain et Christophe Labbé ont publié « L’homme nu », un livre qui a remarquablement synthétisé les dérives apportées par cette révolution numérique. Un nouveau papier de la Tribune décrit les pratiques révoltantes d’Alphabet, la maison mère de Google, qui a transféré en 2016 pas moins de 15,9 milliards d’euros des Pays-Bas vers une société écran aux Bermudes pour éviter de payer des milliards d’impôts. C’est la technique du « double irlandais  » et du « sandwich néerlandais  ». J’avais rapporté récemment que les GAFA se débrouillent pour facturer plus de 90% de leurs revenus réalisés en France ailleurs, une forme de vol légal d’1,5 milliard d’euros d’IS par an pour 4 entreprises  !
 
Se pose aussi la question de l’effet de cette révolution sur le débat public. Beaucoup ont pointé la fermeture provoquée par les réseaux sociaux, où ne résonnent que des opinions similaires, comme des pro-bremain l’avaient témoigné après le référendum sur le Brexit, qu’ils n’avaient pas vu venir au regard de fils d’actualité où leurs contacts votaient tous Bremain. On peut aussi voir d’un œil méfiant la chasse aux soit-disantes fausses nouvelles, qu’analyse remarquablement Frédéric Lordon, qui ressemble parfois à une chasse aux sorcières, pour laquelle Facebook rémunère désormais le Monde, après l’avoir dépouillé d’une bonne partie de ses recettes, créant un drôle de meilleur des mondes…
 
Beaucoup, comme les auteurs de « L’homme nu  », pointent le caractère malsain de l’avènement des Big Data sur nos vies. Denis Olivennes pointait récemment dans le Figarovox le fait qu’aucune dimension de nos vies n’échappe plus à la connaissance des géants d’Internet, qui pourrait les transformer en Big BrotherDans un article extrêmement bien documenté, Marianne racontait toutes les nouvelles formes d’espionnage de Facebook, qui peut suggérer des amis en fonction de la géolocalisation des téléphones des personnes qui se croisent et échangent ensemble, ou reconnaître automatiquement les personnes présentes sur un photo, sans la moindre indication de la personne qui la poste.
 
Une littérature grandissante pointe les effets délétères de cette révolution numérique sur l’humanité et la jeunesse. Un ancien cadre de Facebook dit croire que « nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social, (qui) détruisent le fonctionnement de la société (…) vous ne comprenez pas, mais vous êtes programmés  », dénonçant une « renonciation à l’indépendance intellectuelle  ». Certains voient un lien avec la hausse du nombre de suicide des jeunes filles de 65% de 2010 à 2015 quand d’autres pointent que Bill Gates interdit l’usage de smartphone avant 14 ans à ses enfants, que Steve Jobs interdisait l’Ipad à ses enfants ou qu’il y a une école non connectée dans la Silicon Valley.
 
 
Et pour couronner le tout, un juge anti-terroriste a accusé Facebook et Twitter de complicité avec la propagande de Daech. S’il ne s’agit pas de refuser toute évolution, ce qui est frappant ici, c’est le laisser-faire total dans lequel cette nouvelle économie se développe. Nos politiques semblent tétanisés à l’idée de la moindre critique, ou pire, régulation, sur un univers qui en aurait pourtant bien besoin.

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 27 février 09:59

    Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles.

    ― Albert Einstein


    • zygzornifle zygzornifle 27 février 09:59

      Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles.

      ― Albert Einstein


      • pipiou2 27 février 12:45

        Conclusion : il faut verrouiller Internet ?


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 février 12:53

          @pipiou2

          Il faut y mettre de sérieuses barrières. Personnellement j’interdirais Facebook et limiterais l’accès à certains sites,... Combien de temps, un de mes proches a passer à corriger les fautes sur Wikipédia. Bon ! cela prend moins de place que l’Encyclopédie Universalis et est plus rapidement à jour. Mais le travail devrait être délégué à une certaine élite ; universitaire ou certifiée,...

        • zygzornifle zygzornifle 27 février 16:50

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          des énarques par exemple ? 

          comme cela la pensée unique sera encore plus d’actualité ....


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 février 16:59

          @zygzornifle


          c’est quoi le pensée unique ???? Merci pour la définition. 

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 février 17:01

          @zygzornifle


          Ce n’est pas vous qui avez enseigné à des adultes et voyait horrifiée ce que les étudiants recherchaient comme site (oubliant d’éteindre leur ordi,....).

        • zygzornifle zygzornifle 28 février 09:29

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.


           la pensée organisé par le sommet de l’état qui en bon « père » définit ce qui est bien ou mal et ou toute déviance est condamné par la justice soutenu par les adorateurs de cette pensée unique , une sorte de syndrome de Stockholm de l’esprit .... 


          • Elixir Elixir 27 février 13:08

            Alors que certains veulent le beurre et l’argent du beurre pour etre plus riche que les autres, les progressistes auto-proclamés« éclairés » voudraient le progrès sans ses dérives,


            Internet sans ses fake news,
            la société industrielle sans sa pollution,
            le pétrole sans la guerre
            l’homme sans sa bêtise,

            Une technologie intelligente quoi...
            Et puis quand on leur sort les robots, çà va pas non plus..

            Ils veulent quoi au juste ?


            Mis à part çà, énième bon article...


            • L'enfoiré L’enfoiré 27 février 14:45

              Et une vidéo qui se reflète dans l’interview de Laurent Alexandre


              • mmbbb 27 février 18:22

                @L’enfoiré sur l education ( video que j avais deja visionnée ) laurent Alexandre a raison mais cette problematique est tout de m^me ancienne J appartiens a une géneration ou nous n avions pas Internet et l ouverture culturelle et sportive absent Nous passions notre temps a bous emmerder et beaucoup Quant aux profs et a l education vaste debat tres vaste debat Il est vrai comme le note ce professeur l Etat ne mettait pas le paquet et deja cet enseignement avait des lacunes C ’est un choix sauf que desoramais nous ne sommes plus seul et les pays comme les pays d asie ont de bons ingenieurs


              • Ruut Ruut 27 février 18:23

                C’est quand l’OS Français autre que Linux ?
                C’est quand les cours Nationaux accessibles en Français a l’ensemble des Français gratuitement depuis n’importe ou ?

                C’est quand que l’administration donnera les aides automatiquement si nous y avons droit comme elle nous donne les nouvelles taxes ?

                C’est quand que l’administration cessera de me demander tous les ans les mêmes informations dont elle dispose déjà ?

                C’est quand que la France retrouvera sa souveraineté numérique et industrielle ?


                • pemile pemile 27 février 18:26

                  @Ruut « C’est quand l’OS Français autre que Linux ? »

                  Pourquoi vouloir faire un OS « Français » autre que Linux ?


                • rhea 1481971 27 février 20:58
                  • Discussion avec un ingénieur commercial de Dassault System
                  • ( logiciel catia ) :
                  • - Ils ne comprennent pas ce qui ce passe derrière l’écran.
                  • - On s’en fout ce sont des opérateurs sur ordinateur qu’il
                  • nous faut.
                  • C’est un peu ce que sont devenus les ingénieurs aujourd’hui .

                  • Le421 Le421 28 février 09:07

                    @rhea 1481971
                    Il suffit de voir comment les bagnoles sont fabriquées.
                    Ils étudient la maintenance avec un moteur sur l’établi.
                    Quand il est en place dans la voiture, pour changer une simple durite, bonjour !!


                  • nemuyoake nemuyoake 28 février 05:16
                    Nous, on a carrement du confisquer les tel portables a nos eleves pour les decoller de devant. On les prend durant le homeroom (petit temps de classe avant le premier cours) et on les rend le soir apres les cours et le temps de menage. On ne les rend pas a midi pour qu’ils fassent autre chose que leur Line/jeux. 

                    Pas mal d’eleves ont bien conscience qu’ils passent trop de temps sur leur tel portable, mais c’est comme une drogue pour eux...

                    • Le421 Le421 28 février 09:05

                      @nemuyoake
                      On les prend durant le homeroom

                      Et après, vous faites du brainstorming en open space ??

                      Franchement... Y’a rien qui vous gêne dans tout ça ? Je parie que le Directeur est mal rasé...  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès