• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des gilets jaunes, des médias, de Macron, et de l’oligarchie

Des gilets jaunes, des médias, de Macron, et de l’oligarchie

La crise des gilets jaunes est probablement un révélateur de plus du problème médiatique. Car, pour un très bon reportage d’Interception sur France Inter dimanche 20 janvier sur cette France périphérique (que je recommande très vivement), le discours des média sur cette crise est souvent effarant de parti-pris en faveur de Macron et des politiques oligarchiques menées depuis trop longtemps.

 

Quand le service public est le service d’un public
 
Même si toute violence à leur égard est bien sûr condamnable, le traitement de la majorité par trop de média est proprement affligeant. Le lendemain du premier débat, les journalistes de France Inter se pâmaient devant la performance de ce président resté plus de six heures à débattre… Passons sur la superficialité du fait de résumer l’échange à sa durée, dans un étrange parallèle avec les pratiques des dirigeants vénézuéliens… Bien sûr, un tel temps pourrait être positif, mais le cadre du débat est très étroit, notamment en matière économique. Difficile de ne pas y voir seulement un exercice de communication dont ne sortira pas grand-chose qui ne satisfera pas le président…
 
Mais ce faisant, la tonalité médiatique des des dernières semaines est souvent révoltante. Entre les éditorialistes qui exhortaient les gilets jaunes à cesser le mouvement fin décembre, que la remobilisation de janvier a fini par calmer, et ceux qui déplorent les conséquences économiques des protestations, bien des média se font les porte-paroles du pouvoir. Que les média d’oligarques tiennent ce discours n’est peut-être pas surprenant : après tout, entre autres, les Echos appartiennent à LVMH, et Libération et L’Express à Altice, avec un grand succès puisque les pertes des deux ont atteint 24 millions en 2018, malgré les subsides publiques, Libén’attirant plus que 16 000 lecteurs en kiosques.
 
Mais il y a quelque chose de profondément révoltant à voir le dit service public reprendre le discours des oligarques, comme le fait France Inter tous les matins, ce dont je peux témoigner. L’économie sur le service public, c’est notamment l’éditorial de Dominique Seux des Echos, un condensé de la droite la plus superficielle, qui appelle les patrons à l’aide ou critique la théorie de Christophe Guilluy en pleine crise des gilets jaunes… Le service politique ne vaut guère mieux, entre un Thomas Legrand qui qualifie le débat de « performance démocratique impressionnante et salutaire  », et vante « l’endurance physique et intellectuelle  » du président, et un Yaël Goosz pas moins laudateur.
 
Comment s’étonner alors de la fracture entre les Français et les média ? Jack Dion, dans Marianne, a bien raison de souligner le ton de « sachant » et le dédain de certains éditorialistes à l’égard de ce peuple qui souffre soudainement apparu au grand jour. Ceux qui se targuent d’être ouverts, comme un badge de vertu, sont particulièrement intolérants à l’égard d’opinions différentes de la leur, dans un refus inconscient de ce que devrait être la démocratie, quand ils ne défendent pas de manière pas mordicus le tour de vis sécuritaire tactique du gouvernement, ainsi que l’avait fait BFMTV mi-janvier.
 
Même si cela ne les excuse pas complètement, on peut trouver une explication partielle aux comportements des média dans le fait qu’ils sont une des premières professions à avoir été « ubérisée ». En effet, depuis des années, les ressources des médias ont été asséchées par le digital, précarisant plus encore un métier qui l’était déjà plus que significativement étant donné le niveau d’études demandé. Finalement, on peut penser que certains journalistes ont du mal à remettre en cause un mouvement dont ils ont été parmi les premières victimes. Et beaucoup étant devenus les danseuses de milliardaires, ils ne veulent probablement pas cracher dans la main de ceux qui leur permettent d’exister.
 
 
Ce faisant, cela ne justifie en aucun cas l’étroitesse d’esprit de ce service public qui n’en a plus que le nom, et devrait recevoir Guilluy, Berruyer ou Sapir (visibles dans un très bon débat sur Thinkerview) au lieu de toujours passer les plats aux mêmes. Merci Michel Onfray pour cet excellent papier, « Une légitime défense  » publié en janvier, remettant à sa place le pouvoir et ses défenseurs médiatiques.

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • georges jean 30 janvier 09:57

    Texte qui me semble très important :

    Une association policière lance l’alerte : « Les grenades sont dangereuses, nos LBD sont dangereux »[
    https://francais.rt.com/france/58571-association-policiere-lance-alerte-grenades-dangereuses-lbd-dangereux


    • Julot_Fr 30 janvier 13:01

      Les GJ montrent que la lutte n’est entre la gauche et la droite mais entre le peuple (la population qui travaille) et les « oligarques » : les parasites qui sucent les sang notament pas le biai des banques, regulations, taxations.

      Comment esperer que les media de masses, detenus a par les oligarques puissent faire un reportage honnete sur les GJ qui sont leur opposition ???

      C’est pareil que de demander a un ancien banquier Rostschild de faire une politique sociale ... !!

      Pour un media independant, agoravox est bien, je recommende aussi sgtreport.com pour une vision plus globale


    • ASTERIX 30 janvier 10:15

      TOUS LES JEUNES BRANLEURS MARCHARRIERE ONT DEFILE SUR LES PLAtEAUX TELES   DES MINABLES et les plus anciens ne valent guère mieux LEGENDRE

      GOURAULT tous a coté de leurs pompes et au garde a vous §§§§§

      vraiment ce sont des clowns pions au moins la liste GJ empechera MARINE DE PASSER SAUF QUE MARCHARRIERE restera amoindrie mais avec ce mégalo de président on fonce dans le mur dans la GUERRE CIVILE


      • sweach 30 janvier 12:15

        @ASTERIX
        Vous parlez des prochaines élection.

        Les GJ n’ont rien à faire en politique, c’est un mouvement d’expression d’un ras-le-bol générale, point !
        Les médias peuvent dire ce qu’il veulent et certain peuvent essayer de le récupérer politiquement ça ne changera pas ce mouvement. Ça ne donnera absolument rien.

        Marine c’est grillé toute seule avec le débat du second tour, elle n’aura plus jamais 40% de la population, même si les conneries de Macron ont un peu fait oublier les sienne.

        En Marche n’existe pas, ce truc a été monté de toutes pièce et les gens ont massivement et connement votés pour en 2016.
        Ils ne savent plus pourquoi ils ont mit ce parti au pouvoir, ça ne se reproduira jamais et ce n’est pas le but.

        C’est triste à dire mais c’est surtout les républicains qui vont être gagnant, mais à voir comment va se passer la campagne et l’influence des médias.

        L’avenir politique s’annonce encore bien triste.


      • Attilax Attilax 30 janvier 14:49

        @sweach

        Les gilets jaunes n’ont rien un faire EN politique, mais ils font pourtant de LA politique comme ça fait longtemps qu’on en avait pas fait smiley


      • sweach 30 janvier 17:00

        @Attilax
        Ne confondez pas Politique et Démocratie.

        Les gilets jaune par leur mouvement ne font que réclamer de la démocratie, c’est à dire le pouvoir au peuple.

        La politique c’est l’exercice du pouvoir, avec des partis qui se fédèrent autour de valeur.

        Les gilets jaunes ne sont pas fait pour faire de la politique quoi qu’en dise les médias.

        Ce mouvement peut facilement se transformer en insurrection du pouvoir voir en révolution, si il n’est pas comprit.


      • Habana Habana 31 janvier 14:41

        @ASTERIX
        Je ne vois pas en quoi le fait que le RN remporte les Européennes soit un problème ? Au contraire ! Le savez-vous vous même d’ailleurs ? J’en doute fortement !


      • Habana Habana 31 janvier 14:48

        @sweach
        Vous condamnez bien vite un faux pas ! Je n’enterrerais pas si vite les gens, surtout ceux qui n’ont JAMAIS eu le pouvoir !
        Voyez ceux qui l’ont eu et qui ont ont été les pires mafieux que la France ait connue...ils sont toujours là à graviter dans les hémicycles !


      • sweach 30 janvier 12:05

        Quand vous voyez à Toulouse des manifestants scander « BFM COLLABO ! » c’est qu’il y a quand même une prise de conscience des gens du gros écart entre la réalité des faits et le retour que nous en fait nos médias.

        Bizarrement le petit journal a fait de la pub pour RT France, un média sous finance Russe (donc différent) dont on aurait jamais entendu parler sans eux.

        Les FAKE News commencent à être de plus en plus mise en avant et les gens prennent consciences que des informations « officiel » ne sont pas forcement vrai ou du moins très orientées.

        On peut voir ainsi de nombreux aspect de notre opinion qui devrait être neutre mais qui prend position à cause des médias.

        Pourquoi avoir un opinion négatif sur Trump ou sur Poutine ?

        Pourquoi avoir un opinion négatif sur l’Iran, la chine ou d’autre nation ?

        Je ne sais pas pourquoi les médias créent un climat si anxiogène qui va jusqu’à affecter nos comportements, cela leur donne du pouvoir sur nous qu’il ne devrait pas avoir.

         Acheter une alarme pour sa maison

         Ne pas sortir de chez soit parce que la TV le dit (l’ordonne)

         Faire des réserves qui vont provoquer une pénurie

        Notre petit écran à le pouvoir de nous imposer un point de vue ou un comportement, sans qu’on en ait conscience, en ce sens cela s’apparente à de la dictature.

        Sans déconner l’affaire « Bénalla », ils sont sérieux, mais qu’est-ce qu’on en à faire ? Qu’elle impacte sur nos vies ? On s’en contre fou de ce truc pourquoi en parler autant comme si c’était le truc du siècle, pourquoi perdre du temps avec ça.


        • Le421 Le421 31 janvier 14:34

          @sweach
          Un « best of » avec l’inénarrable Éric Brunet qui prévoit moins de 3% à la gauche aux européennes... Un morceau d’anthologie !! Il attends la montée en grade dans l’ordre de la Légion d’Honneur. Macrounet, mon petit, que fait-tu ?? smiley


        • av88 av88 30 janvier 12:33

          Les médias jugent Macron.

          Les 75 premières secondes suffisent

          https://www.youtube.com/watch?v=ovS-ZQlYqfE&t=72s


          • lucidus lucidus 30 janvier 12:37

            Macron et sa gueule en étrave bateau ont rencontré un iceberg imprévu, les GJ. Ça sent le naufrage, car les rats quittent déjà le navire !


            • JulietFox 30 janvier 16:31

              @lucidus
              Il essaye de recruter chez les Sarko boys, ce qui veut dire qu’il est en perdition.


            • lala rhetorique lala rhetorique 30 janvier 13:15

              Cela fait des années que les médias ont opté pour le ou les pouvoirs. D’ailleurs on ne sait plus qui est qui dans ce fatra répétitif d’infos entre des dizaines de publicités à vous faire vômir (comme disait Coluche, d’abord les dragées FUCA puis WC net). Le problème pour ces médias, c’est que comme ils n’assument pas un rôle d’information éventuellement contradictoire, ils disparaissent dans la masse des politiques. Je me demande s’ils sont conscients des risques qu’ils prennent, car le journaliste de demain ne sera aucun d’entre eux... et que feront les révoltes de ces soi-disant journalistes félons et vendus ? ça on verra !


              • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 14:32

                @lala rhetorique

                BFMacron et leurs journalopes adorateurs du pouvoir ....


              • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 14:31

                Ce FABULEUX président et son Castaner n’ont pas compatis une seule seconde pour les manifestants mutilés , que dalle , ils congratulent les boucher que l’on nomme CRS et autres larbins du pouvoir, ils ne méritent que mon mépris le plus total , je ne suis pas méchant mais si il leur arrivait quoi que ce soit de fâcheux je foncerai dans un commerce acheter une bouteille de champagne et un bon gâteau histoire de marquer l’événement et j’accrocherai un gilet jaune a mes volets ....


                • lloreen 30 janvier 14:57

                  @zygzornifle
                  Castagneur est un nom qui lui conviendrait mieux dans le contexte.Et comme c’est un faible, il envoie sa milice mater ses contradicteurs.


                • lloreen 30 janvier 15:31

                  De nombreux policiers et des syndicalistes mettent directement en cause le gouvernement et le ministre de l’intérieur.

                  Le policier, Alexandre Langlois, est convoqué par sa hiérarchie devant un conseil de discipline pour « déloyauté » suite à sa dénonciation de la gestion du maintien de l’ordre par le gouvernement dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, l’instrumentalisation des forces de l’ordre par le pouvoir et les conditions de travail difficiles dans un contexte de hausse des cas de suicides chez les policiers

                  https://www.youtube.com/watch?v=S5CZkNZq7VE

                  Avant lui, un ancien CRS a ouvertement dénoncé les crimes d’état et s’est fait interner abusivement sur ordre du préfet -donc de monsieur Macron-.Cette interview de Marc Granier avec Eric Fiorile, le porte-parole du conseil national de transition de France, créé le 18 juin 2015 a été la cause de son internement en service psychiatrique, preuve s’il en fallait encore que la dictature de Macron n’a rien à envier à celle des bolcheviks en ex URSS...

                  https://www.youtube.com/watch?v=GqkX2px04VM

                  Création de la « Cour Suprême » en France.

                  https://www.conseilnational.fr/proclamation-dune-cour-supreme-francaise/

                  La force pour la loi:Entrevue avec Marc Granier.

                  https://www.youtube.com/watch?v=Thhl_uKTDrI&t=1076s

                  Conseil national de transition:La création de la Néo-Pol.

                  https://www.youtube.com/watch?v=f-5bAr-FaxY&t=168s


                  • lloreen 30 janvier 15:33

                    Approuver les mandats d’arrêt délivrés par la « Cour Suprême ».

                    https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                    Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                    MANDAT D’ARRÊT

                    Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                    La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                    - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                    - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                    - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                    Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                    Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                    Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                    Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.


                    • Eric F Eric F 31 janvier 10:01

                      @lloreen
                      Il faut être sérieux, un conseil autoproclamé et des instances s’attribuant des titres d’institutions publiques (cour suprême) qui prétendent parler au nom du peuple, c’est totalement puéril. Ecrire "nous mandons et ordonnons à tous officiers...." mais aucun mandat vous a été confié par le peuple, on ne sait même pas quelle est votre audience (pétition, sondage ou élection). Puisque vous vous placez sur le plan politique, ce qui est votre droit, et que vous avez des idées à défendre, présentez-vous aux suffrages, et obtenez une majorité.


                    • goc goc 30 janvier 15:36

                      Le plus drôle de l’histoire, c’est que Philippe Béchade nous explique que le PIB a augmenté de 0.3% au quatrième trimestre alors que les « experts » s’attendaient à 0.1% ou 0.2% au mieux

                      https://www.businessbourse.com/2019/01/30/philippe-bechade-seance-du-mercredi-30-janvier-2019-polar-vortex-sur-les-ventes-diphone/

                      a partir de la minute 04:18

                      C’est à dire que le commerce n’a pas souffert des GJ (enfin le commerce de proximité, car la grande distribution a morflé). Pire la production industrielle a augmenté de 0.5%.

                      Après cela les baveux et leurs valets en foulards rouges, vont nous jouer la scène des pleureuses



                        • bernard29 bernard29 30 janvier 15:51

                          C’est sûr que la fracture s’élargit. Pour preuve des déclarations des leaders médiatiques des Gilets jaunes

                           Eric Drouet a annoncé son intention de porter plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre le ministre de l’Intérieur.

                          « Quand nous parlons de soulèvement, nous parlons de mobilisation lors des manifestations. Les accusations qu’il porte sont très graves », a assuré Eric Drouet. 

                          « mais il admet que le communiqué avait été rédigé »dans la précipitation« , il indique également que l’expression utilisée dans le texte »par tous les moyens utiles et nécessaires« n’était pas un appel à durcir le mouvement, » 

                          Maxime Nicolle ; « Si vous ne faites pas ça, dans deux semaines, je pars de ce pays, je fais une demande d’asile constitutionnel et je me battrais à l’extérieur, mais je peux vous garantir que j’y passerai ma vie [...] jusqu’à ce que j’en crève ».

                          ça devient dur . de bien saisir les tenants et aboutissants du moment.



                          • lloreen 30 janvier 16:19

                            Mise en garde d’une dame très lucide.

                            https://www.youtube.com/watch?v=6E54RW89DaM


                            • baldis30 30 janvier 18:49

                              bonsoir,

                              l’article est excellent ; toutefois l’auteur ne doit pas s’attendre à une nomination ou une promotion dans les breloques de la République ...

                              on peut parler de bulle médiatique ! ceci n’est pas nouveau.. et l’histoire contemporaine montre que l’évolution de cette bulle finit en explosion comme ce fut le cas en 1968 où les journalistes retrouvèrent subitement le sens de l’honneur mais furent sanctionnés ( qu’on se rappelle de Roger Couderc... pour les plus anciens ici présents) .

                              On peut faire une autre métaphore sur le murissement des fruits ! Nul n’ignore que si la pollinisation est un phénomène essentiellement lié à la lumière, le murissement relève de la température ... Or la lumière est arrivée ....bien jaune comme celle du Soleil... la nouaison s’est bien faite avec une opinion publique qui a bien assimilé l’éclairage jaune ! Le fruit doit mûrir ; certes des insectes ravageurs rodent pour décrocher les fruits avant leur maturité mais la température sociale, malgré des sautes quotidiennes va à son train !

                              Quel phénomène peut l’entraver, par exemple faire pourrir les fruits sur l’arbre autrement dit agir en les corrompant, ou les faire tomber de l’arbre en déclenchant une tempête ou même qu’une horde d’insectes ne les colonise en pondant ses œufs dans la chair appétissante pour quelle se repaisse de sucres nouveaux ...

                              Cette agriculture politicienne est en marche ...( je me demande où ai-je bien pu copier ces deux derniers mots !)


                              • pipiou 30 janvier 19:29

                                C’est sur RT est beaucoup plus objectif smiley

                                RT n’a pas hésité à diffuser un témoignage bidon pour décrédibiliser les foulards rouges.

                                Bon c’était tellement gros qu’ils se sont excusés rapidement.

                                Bref les médias alternatifs ils sont vraiment supers.


                                • novo12 31 janvier 09:22

                                  Les pdg de France television font presque tous partie du club « le siecle » depuis pres de 30 ans, ainsi que beaucoup de journalistes vedettes. Le president actuel du CSA, ainsi que plusieurs membres de cette autorite font aussi partie du siecle. La preuve en image : https://youtu.be/QgNAu2d-wFg https://youtu.be/Wt2Nau-9K8c

                                  Si vous voulez une listes des membres du siecle lisez le livre d’Emmanuel Ratier « Au coeur du pouvoir ».

                                  Les oligarques ont reussi a faire payer leur propagande a la population par le biais de la redevance et des subventions aux media.


                                  • troletbuse troletbuse 31 janvier 14:20

                                    Et pendant ce temps Benalla, mise en examen, privé de passeports (à ce que nos maffiosos dident) s’installe à l’étranger.

                                    Bravo à tous nos salopards de juges pourris et aux ordres

                                    https://fr.news.yahoo.com/exclusif-nouvelle-vie-dalexandre-benalla-103700836.html


                                    • BA 31 janvier 20:42

                                      Ce que Macron disait des sénateurs : « Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi. »


                                      C’est une petite phrase qui pourrait avoir d’énormes répercussions. Mis en examen dans l’affaire des violences du 1er mai Place de la Contrescarpe, Alexandre Benalla a reçu le soutien d’Emmanuel Macron, révèle Mediapart, à la suite d’une enquête de plusieurs mois. "Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi." Ce message aurait été envoyé par le chef de l’Etat à son ancien collaborateur le 26 juillet 2018, soit quatre jours après sa mise en examen affirme Mediapart.


                                      La scène se déroule à Paris, où Alexandre Benalla rencontre secrètement Vincent Crase. Une rencontre normalement interdite dans la mesure où les deux hommes n’ont pas le droit de se voir selon les termes du contrôle judiciaire accompagnant leur mise en examen, précise le site d’informations d’enquête.


                                      Lors de cette entrevue, Alexandre Benalla semble alors afficher fièrement ce soutien devant son acolyte, peut-on entendre via l’enregistrement de cet échange.


                                      Et si l’affaire semble faire sourire l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron : "C’était un film l’histoire quand même, hein", dit-il, avant de surenchérir "C’est une bonne expérience. À 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui vit... qui provoque deux commissions d’enquête parlementaires, qui bloque le fonctionnement du Parlement...", confie-t-il à Vincent Crase.


                                      Sauf que pour ce dernier, un vent de panique l’envahit. "C’est un cauchemar (...) Ça te fait rire ?", lui réplique-t-il.

                                      Autre élément étonnant, Alexandre Benalla semble être « friand » (selon Mediapart) d’informations sur les enquêtes en cours. Ainsi, alors qu’une perquisition est prévue chez En Marche ! les deux hommes semblent séduits par l’idée d’aller faire du ménage dans les locaux. "J’essaierais bien d’y aller cette nuit, mais le problème, c’est qu’il y a des flics devant... ", dit Vincent Crase.


                                      Outre son omniprésence médiatique, Mediapart révèle aussi les liens sombres entretenus par Alexandre Benalla avec l’oligarque russe Iskander Makhmudov. Ce proche de Vladimir Poutine a signé un contrat de sécurité avec la société Mars (de Vincent Crase).


                                      À cette époque, les deux hommes travaillent soit chez LREM, soit à l’Élysée. Et selon le site d’enquêtes, Benalla a rencontré plusieurs fois le représentant de l’homme d’affaires, Jean-Louis Hagenauer, qui leur a affirmé que Benalla avait mandaté Crase pour « mettre en œuvre le contrat ». Benalla et Hagenauer ont été photographiés dans un château fin août 2018.

                                      Une information d’autant plus étonnante que, devant la commission d’enquête sénatoriale, Alexandre Benalla a déclaré le 21 janvier « n’avoir jamais contribué à la négociation ou à la conclusion » de quelconque contrat russe. Selon Mediapart, la société Mars a sous-traité ce contrat à Velours, qui se révèle être l’ancien employeur de Benalla.

                                      La révélation de l’affaire du 1er mai va rebattre les cartes, la société Velours ne voulant pas être impactée, ni son image écornée. Selon Mediapart, Alexandre Benalla était « furieux » et aurait préconisé à Vincent Crase de "disparaitre de la boite".


                                      Tous les protagonistes (Elysée, Benalla, Crase, Makhmudov) ont été contactés par Mediapart, sans donner de suite.


                                      https://actu.orange.fr/france/tu-vas-les-bouffer-t-es-plus-fort-qu-eux-ce-que-macron-aurait-dit-a-benalla-magic-CNT000001ctEoT.html


                                      • troletbuse troletbuse 1er février 01:52

                                        @BA
                                        J’ai entendu plusieurs fois le sénateur de Moselle Grosdidier qui est un des rares sénateurs à dénoncer cette imposture.
                                        La première chose à envisager aujourd’hui est non le RIC, mais la destitution de Micron.
                                        Malheureusement, comme sur tous nos merdias pourriTES et même sur AV, le sujet n’est pas abordé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès