• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Drôle d’ambiance en Macronie

Drôle d’ambiance en Macronie

C’est un été un peu bizarre qui vient de passer. Enfin, surtout dans notre cas, assignés à résidence comme nous le sommes par la dépression massive de monsieur Monolecte. Difficile de se sentir en phase avec le reste du monde quand il faut gérer au quotidien cette maladie qui fait semblant de ne pas en être une.

Du coup, j’ai attribué mon regard sombre sur les évènements de notre monde à une sorte de contamination diffuse et j’ai décidé de ne pas en tenir compte.

Aussi, j’ai été assez surprise, l’autre jour, quand la réceptionniste de l’hypermarché du coin, tout en me saluant avec le plus grand professionnalisme, me sort brutalement quelque chose de l’ordre du pourvu que ça pète, parce qu’il commence à y en avoir marre de tout ça  !.
Puis, je suis retournée à ma routine.

Diffuseur d’ambiance

À moment donné, il faudra que je parle de la dépression et de la manière dont elle s’impose aux gens et à leur entourage, mais ce n’est pas mon propos aujourd’hui. Non, aujourd’hui, c’était plutôt panique à bord, parce que le dernier rouleau de PQ vient de nous tirer sa petite langue pointue en carton.

Me voilà donc au supermarché du bled, avec un petit panier de rustines consuméristes prestement étalées sur le tapis roulant de la caisse, à questionner la caissière :

— Mais où sont les gens  ?

— Il n’y a eu quasiment personne depuis le début de la journée. Mais c’est la fin du mois, on ne devrait pas en voir plus de si tôt…

— Ah, oui, les fins de mois qui commencent le 5

— En fait, pour que ça aille mieux faudrait payer aussi les gens le 15.

— Ah oui, mon père avait des avances de son patron quand j’étais petite, pour arriver à la fin du mois, justement.

— Non, mais pas pour la moitié du salaire : il nous faudrait le même salaire, mais tous les 15 jours  !

C’est vrai que j’oublie parfois que les caissières ont beau être plus souvent en CDI, elles arrivent rarement à 30 heures par semaine… ce qui fait des mois à la fois très longs et très petits… surtout niveau paie. Son visage se barre d’un sourire déterminé  !

— Espérons que cette fois, les barrages vont bien tout coincer et que ça va durer bien longtemps  !

Puis elle a re-sombré dans son apathie, attendant des clients qui ne viendront pas.

Grève parentale

J’enchaine chez le marchand de journaux où je suis régulièrement coincée entre un gratteur compulsif de Keno et une fumeuse à la voix rocailleuse qui décide de régler ses clous de cercueil en pièces de 5 cents. Là, ce n’est pas un boulevard que j’ai, c’est une autoroute. Pas un chat, un vioque ou un glaviot, rien…

— C’est marrant — je lance — je viens du supermarché, il n’y avait personne non plus, ni dans la rue, ni nulle part… Il y a eu un attentat nucléaire pendant que je faisais mes courses ou bien  ?

— Non, pas à ma connaissance… mais il devrait y avoir un peu de monde avec la sortie des classes…

— Ou pas. S’il faut, il y a une grève-surprise des parents.

— Ah oui, ce serait rigolo, ça, on arrête tout, on laisse tout tomber…

L’idée a l’air de manifestement plaire à la buraliste. Je sors mon téléphone portable pour en rajouter une couche.

— Bougez pas : je vais appeler ma fille pour lui dire que ce soir, elle dort au collège  !

Elle sourit, puis elle rajoute, nettement plus sérieusement :

— En tout cas, j’espère que les routiers, cette fois, ils vont tenir bon…

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 septembre 10:20

    Non, Charlie est toujours sidéré, il lui faudra bien plus qu’un Macron à l’Élysée pour le sortir de sa catatonie.

    Après tout, Macron n’est que la concaténation des mandatures précédentes, en plus affirmé, en plus décomplexé, en plus résolu sans doute.

    Pas sûr qu’il reste suffisamment de chauffeurs français pour bloquer le pays. En plus, ils ont déjà baissé leur froc une fois, et, disait Bourdieu, il n’y a rien de pire qu’une révolution manquée.

    On va s’installer dans la résignation, comme d’hab...

    Du meilleur au Sieur Monolecte.


    • Monolecte Monolecte 26 septembre 11:06

      @Clocel
      Merci pour lui !


    • Fergus Fergus 26 septembre 19:35

      Bonsoir, Clocel

      Malheureusement d’accord avec vous.

      Dans ma ville, rien ne se passe comme dans celle de Monolecte : les gens vaquent normalement à leurs activités sans qu’aucune aspérité sociale ne dépasse. Personne n’a commenté les manifs des 21 et 23 septembre, pas plus, aujourd’hui, que la grève des routiers dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’inquiète strictement personne.

      En revanche, pas mal de commentaires sur la victoire 6 à 1 de l’équipe de football locale au 4e tour de la Coupe de France de football. Quelques protestations sur le manque de coordination des boulangers en vacances dans le centre-ville. Et quelques débats ici et là sur la future commune nouvelle qi se mettra en place le 1er janvier. A part cela, nada, la routine et elle seule !


    • Jean Keim Jean Keim 2 octobre 08:55

      @Fergus
      Peut-être que dans votre localité les conditions de vie sont meilleures que dans celles de Monolecte.


    • Daniel Roux Daniel Roux 26 septembre 10:29

      Un micro trottoir qui sent bon le prolo et la déprime.

      C’est la France d’en bas que l’auteur exhibe, celle qui devrait voter Poutou mais qui ne le fait pas parce qu’elle le trouve trop prolo justement.

      Les bourgeois ont parfaitement compris le fonctionnement électoral du prolo. Cela fait 228 ans qu’ils en usent et en abusent.

      Savez-vous pourquoi Adolphe Thiers opta finalement pour la République contre la Monarchie ?

      Il jugeait que les barreaux de la République étaient bien plus solides que ceux de la Monarchie.

      Dès la première élection, après la Révolution, les prolos, les exploités, ont massivement voté pour les bourgeois, les exploiteurs.

      Rien n’a changé depuis.


      • Spartacus Spartacus 26 septembre 12:27

        @Daniel Roux

        Pleine déprime effectivement..

        C’est surtout le regard d’intellectuel qui cherche que ce qui l’intéresse, dans un questionnement à des gens pris par hasard...
        En pleine déprime elle cherche a se rassurer et trouver des gens coûte que coûte plus malheureux qu’elle pour se rassurer.

        Elle croit qu’en allant chercher des ouvriers ou salariés de la distribution, elle trouvera un misérabilisme qui collera à ses clichés.

      • Daniel Roux Daniel Roux 26 septembre 17:37

        @Spartacus

        Il ne s’agit pas de misérabilisme mais de pauvreté.

        Ceux qui n’ont jamais connu la pauvreté ne peuvent pas comprendre comment elle use l’âme, la joie de vivre et la volonté.

        Je ne reproche pas aux prolétaires de mal voté, je reproche aux bourgeois de profiter cyniquement de leur vote pour renforcer leur pouvoir destructeur.


      • Monolecte Monolecte 26 septembre 17:58

        @Daniel Roux
        Pas mieux !


      • Le421 Le421 26 septembre 19:02

        @Daniel Roux
        Toujours et encore ce fichu syndrome du larbin.
        On y revient à chaque fois !!!

        https://www.youtube.com/watch?v=UOadagqruHg


      • Bracam Bracam 26 septembre 23:42

        @Spartacus
        C’est bizarre, cette impression que vous, que n’êtes-vous le seul, ne comprenez pas grand chose à la nature de vos semblables. Et c’est un peu désespérant aussi.


      • Spartacus Spartacus 28 septembre 09:07

        @Bracam

        Le misérabilisme, c’est surement pas comprendre ses semblables...
        C’est juste les utiliser pour se donner une image compassionnelle...

        Quand aux gauchistes, ils sont bien les seuls à croire en leurs conneries égalitaristes, et en inversion des réalités.
        Dailleurs il n’y a plus que des fonctionnaires, journalistes et des professions subventionnées qui votent à gauche..

        Mes semblables, je les embauche. Je leur crée un revenu, un avenir, les intègre dans la société de consommation.

        La ou le monde des branlo-intellectualistes, les parque dans un monde du cliché misérabiliste.

        Monde qui s’imagine « ouvrier » le lundi, prolétaire le mardi et les prend in-finé pour des cons qui pataugeraient dans la misère et plein de condescendance mais n’a jamais rien fait de ses 10 doigts pour en sortir un de la merde...

        Vous croyez que les "prolétaires que vous catégorisez votent à gauche ? 
        Mais c’est justement vos jugements de valeur qui les prend pour des demeurés serviles et asservis par forcément des patrons assoiffés de sang qu’ils vous ont laissés seul à croire à l’égalitarisme...

        Vous savez l’égalitarisme de gauche, classe Business pour ceux qui misérabilisent la classe économique..

      • Bracam Bracam 28 septembre 19:14

        @Spartacus
        Stupéfiant, j’en viens à me demander à qui vous parlez, à qui vous dites répondre. Pas à moi en tout cas pour ce que je sais de moi.


      • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 10:46

        Mais oui il fait que ça pète , le sans dents illettré et sans costume que je suis rêve de molaires répandues sur le bitume , de poudre d’os , de corde de guitare en nerf sympathique et de tètes de CRS accrochées en guise de trophée sur le mur de mon salon ......lol .... j’irai faire mes barbecues dans les carcasses encore fumantes des radars éclatés par la foule en délire ....


        • JL JL 26 septembre 11:07

          Les commerçants chialent que les clients n’achètent pas mais soutiennent inconditionnellement le Medef coupable de la paupérisation des salariés.
           

          Allez comprendre !


          • JBL1960 JBL1960 26 septembre 11:50

            @Woody Heu... Perso j’ai rien capté... Y’a des progiciel Coyotte 3.1 ?
            Bigre, ché chur que les chans-dents peuvent pas capter !
            On est chans-dents, mais pas sans cerveau ; D’ailleurs, la dernière conversation gouailleuse du père Peinard, m’a inspirée et j’en ai profité pour appeler le populo à se sortir les doigts du nez...
            Parce que vous avez bougrement raison, les ceusses qui attendent le changement par la votation, ou la manifestation, vont attendre longtemps, le Macronàl’américaine n’a rien à craindre.
            Et les routiers sont réputés pour être sympa non ?
            Faudrait pas voir à trop tirer sur la corde, quand même, même non-violent, on a envie de mordre, enfin de pincer, vue qu’on est chans-dents !


          • zygzornifle zygzornifle 27 septembre 16:15

            @Woody
             mon progiciel Coyotte 3.1

            utilise un pot de cancoillotte 3.1 ......


          • pipiou 26 septembre 12:43

            Donc ce sont les camionneurs qui décident de l’avenir de la France.
            Il est urgent de changer les institutions : dans la 6eme république tous les élus devront avoir le permis Poids Lourds.


            • Xenozoid Xenozoid 26 septembre 12:50

              @pipiou

              non ce sont les banquiers,comme disait ma grand mêre si tu veux voler une banque,deviens en une


              dans la 6eme république tous les élus devront etre banquier,on s’en raproche

            • Naboulio Naboulio 26 septembre 17:21

              Garde a vous !


              Routiers, Transporteurs, Vous me mettez dans une situation désagréable. J’ai a peut prés 15 jours de réserves stratégiques, dans une petite semaine je serais forcé de me ravitailler d’une façon ou d’une autre.

              Nous avons tous participé a l’élection d’un parlement qui a voté nos salaires et nos condition de travail a une large majorité. Nous avons élu le président il y a quelques mois. Nous devons laisser a nos dirigeants le temps de travailler.

              Je serais parmi les premier a l’annoncer si leurs politiques se révèlent désastreuse.

              Disposez !












              • Le421 Le421 26 septembre 19:05

                @Naboulio
                Honnêtement.

                On parie quoi que ça va planter encore plus vite que les autres.
                En Juin 2018, voire avant, l’année sera passée et les résultats (négatifs) seront là.

                Demandez à Gattaz où il a mis ses pinn’s « 1 million » ?


              • troletbuse troletbuse 26 septembre 21:00

                @Naboulio
                . Nous devons laisser a nos dirigeants le temps de travailler.
                Et les 40000 nouveaux chômeurs depuis 3 mois, on les laisse travailler ?


              • Le421 Le421 27 septembre 08:38

                @Shawford
                +0.6% en Août !!
                A une saison où les emplois d’été aident toujours à faire baisser le chômage...
                C’est bon signe.
                Du moins pour moi.
                Ca va être dur de se payer le dernier I-phone !!  smiley


              • BA 26 septembre 19:16

                Censure : Jacques Sapir viré de son blog russeurope.org !


                Citation :


                Suite à la publication de nouveaux contenus dépassant le périmètre éditorial de la plateforme, l’équipe d’OpenEdition a procédé à la suspension des droits en écriture de l’auteur. Aucun contenu n’a été supprimé. Aucun nouveau contenu ne pourra être publié. Une archive de l’ensemble des billets a été transmise à l’auteur.

                Marin Dacos
                Directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte


                Fin de citation.


                Mon commentaire à moi sera aussi très bref : cet acte manifeste de censure apparaît encore plus con que méchant, venant d’une élite finissante en son vieux monde battu en brèche. Que ce Marin Dacos* et son « Centre pour l’édition électronique ouverte » [rires] reçoivent le super bras d’honneur qu’ils n’ont pas volé !

                Quant à Jacques Sapir, gageons qu’il retrouvera vite un espace d’expression méritée, où nous continuerons à lire ses analyses avec toujours le même grand intérêt.

                => Jacques Sapir sur Facebook
                => Jacques Sapir sur Twitter

                * DERNIÈRE MINUTE : Marin Dacos, le censeur de Sapir, a été récemment promu conseiller auprès d’Alain Beretz, directeur général de la recherche et de l’innovation au Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation !

                https://yetiblog.org/censure-jacques-sapir-vire-de-blog-russeurope-org/



                • Monolecte Monolecte 27 septembre 00:24

                  @BA
                  Si tu veux être peinard, tu écris sur ton propre blog… C’est pour cela que je n’ai pas fermé Le Monolecte.


                • Aristide Aristide 26 septembre 20:29

                  C’est bizarre cette interprétation d’évènements assez ... habituels. Il suffit donc de ne croiser personne au supermarché ou à la librairie pour en déduire je ne sais quoi en fonction de ses préférences politiques.


                  Un espèce de sondage permanent de son entourage en fait. Si une caissière mal payée et énervée en fin de sa demi journée avant d’aller courir chez la nounou prononce un mot, un petit mot de lassitude généralisée, voilà donc que les révolutionnaires en chaussons ou escarpins en déduisent immanquablement que cela va péter dans pas longtemps.

                  C’est vrai que quelque insoumis et agité de tribune(1) joue le grand soir, pour que ici et là on annonce « L’insurrection qui vient »(2)

                  (1) C’est de ce cher Mélenchon de classe affaire dont je cause ici

                  (2)Hier sur FI, Eric AZAN à l’Heure Bleue, éditeur des insoumis dérailleurs. Pour ce qui ne connaissent pas cette emission, assez remarquable par la qualité de intervieweuse. Notez le générique de DaftPunk : Veridis Quo.  



                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 20:44

                    @Aristide
                    Je conseillerais plutôt l’économiste Delamarche, viré de BFM WC  !

                    Introduction à l’entretien :
                    « Si les gouvernements cachent la réalité économique, c’est par peur d’être pendus en place publique, ou qu’on leur coupe la tête...
                    Un mouton, si vous voulez le tondre, faut pas qu’il bouge ! »

                    Bonne soirée !


                  • baldis30 26 septembre 22:33

                    @Fifi Brind_acier
                    bonsoir,

                    le sentiment général de lassitude, de morosité s’est parfaitement exprimé, pour une fois, dans les sénatoriales. Apparemment cela n’a rien d’une tornade, en fait c’est un cyclone parce que la morosité a gagné la partie plus élevée de la population, restreinte à environ 75.000 personnes ... un sondage en grand.

                    D’où la précipitation dans les déclarations plus ou moins tonitruantes concernant les investissements, certaines dépenses et autres amusement périphériques dont par exemple les J.O. et comme si le gaspillage ne suffisait pas la candidature à l’organisation de la coupe du monde de rugby ... Amusement de la galerie, et derrière les façades de sourire figés la manifestation de l’incompétence dont bien des gens se sont aperçus.....

                    j’ai écrit plusieurs fois après de drôles de campagnes électorales ( primaires, présidentielles, législatives), une drôle de politique... exactement comme naguère après une drôle de guerre une drôle de politique, au demeurant pas marrante

                    Morosité générale, puisque les résultats des élections allemandes montrent le vrai visage de sa chancelière et d’une grande partie de son peuple bien matraqué me(r)diatiquement ... mais on sait qu’en la matière le pouvoir allemand est irremplaçable ...

                    D’où partira la rébellion ? En 1968 elle partie de l’Ouest, et plus précisément d’une zone d’Ille-et-Vilaine ... personne ne s’en aperçut au départ. Elle s’amplifia dans la caisse de résonnance de la guerre du Vietnam et se transforma en ouragan avec l’arrivée des étudiants. C’était totalement imprévisible ... et pourtant l’Histoire regorge d’exemples dont 1936 et avant au début du XXème siècle.

                    La situation économique n’est qu’une dimension de la lassitude, même si elle se répercute sur bien d’autres domaines, la situation de l’instruction publique n’en parlons pas, pas plus que de la culture, ces deux derniers domaines compensant jadis par leur dimension morale les insuffisances de politiciens très suffisants ...

                     


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 septembre 07:54

                    @baldis30
                    Je crois qu’il ne faut pas confondre « révoltes » et « révolutions »...
                    Des révoltes, il y en aura forcément, on l’a vu en Grèce, plus de 20 230 manifs.

                    La révolution, c’est autre chose, il faut avoir confiance dans des organisateurs, dans leurs analyses et dans un projet...

                    Non seulement la Gauche & les syndicats sont divisés par des haines recuites, mais ils ont tellement menti et trahi sur l’ Europe, qu’ils servent de repoussoir, plutôt que de fédérateur...


                  • baldis30 27 septembre 22:06

                    @Fifi Brind_acier
                    bonsoir,

                    On n’en est pas à révolte/révolution ; de plus aurait-on la chance qu’un préfet Grimaud parvienne à éviter le sang ... Les gens en sont conscients parce que dans la partie supérieur de la classe politique il n’y a que de la nébulosité et pas de phare ! L’exutoire des élections sert provisoirement de contre-feu ...mais on ne sait pas jusqu’à quand , ni où cela pourrait exploser ...

                    Et le pouvoir encore moins ...

                    La gauche .... qu’en reste-t-il ? Lorsque j’ai parlé de drôles d’élections je faisais allusion à drôle de guerre et les ralliements à l’hôtel du Parc intéressèrent tous les partis , ... y compris de gauche !

                    Les refus vinrent aussi d’un peu partout mais pas nombreux, et surtout de militaires.

                    Mais quand la soupe est rare il faut aller la chercher et meilleure sera-t-elle si on est bien placé !

                    En sommes-nous au même point .... ou bien sentant l’orage gronder serions nous en train de passer du stade lassitude au stade attentiste, (modèle 1943 : n’est plus macroniste n’est pas encore....) ... ce serait rapide ....


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 20:34

                    Le Portugal a eu un gouvernement de Droite, qui est allé bien plus loin dans l’austérité que le mémorandum de la Troïka.

                    Lui a succédé, depuis 1 ans 1/2, un gouvernement d’une partie du PS qui , pour sauver sa peau, s’est alliée à un Parti de la Gauche européenne, le Bloc de Gauche appelé Esquerda. Ce gouvernement a refusé l’austérité et a compensé ce que le gouvernement précédent avait détruit, au moins en partie, sur les salaires, le temps de travail et les pensions de retraite etc.


                    « Portugal : une fin de l’austérité en trompe l’oeil », par un membre du Bureau politique d’ Esquerda et prof à la Sorbonne. Tout l’entretien est intéressant, car il montre les limites de ce que peut faire un gouvernement dans le domaine social, en restant dans l’ UE & l’euro : pas grand chose.

                    Deux phrases intéressantes :

                    " ...je dirai très fermement non, on ne peut pas se débarrasser de l’austérité en agissant dans le cadre des institutions européennes, car les traités européens – Traité de Maastricht, Pacte de Stabilité et à un degré supérieur dans l’escalade, le TSCG –, en soumettant les politiques publiques des pays à l’atteinte d’objectifs financiers de déficit et de dette, ont figé l’austérité en lui donnant un caractère perpétuel. Si un Etat veut procéder à des investissements et que leur financement met en cause le respect du ratio dette publique/PIB, il ne pourra le faire sans enfreindre les traités et s’exposer à des sanctions. De même, la décision d’embauche de nouveaux fonctionnaires, en pesant sur les dépenses publiques, se heurte sans cesse à l’obligation de respecter la barrière des 3% de déficit public et ce d’autant plus que l’on sera en période de crise ou de faible croissance, caractérisées par la chute des recettes fiscales…« (...)


                     » (...) Une chose est sûre : s’il devait être confronté à une situation semblable à ce qui fut celle du gouvernement grec à l’été 2015, le Bloco de Esquerda ne capitulerait pas : plutôt que de céder au chantage de l’Europe, il quitterait l’Europe. Notre mot d’ordre est d’ailleurs « plus aucun sacrifice pour l’euro ». (...)

                    Ces deux phrases confirment ce que l’ UPR explique depuis 10 ans, et elles viennent d’un membre de la Gauche radicale portugaise au pouvoir.

                    • Durand Durand 27 septembre 00:17

                      @Fifi Brind_acier


                      Excellent !



                    • Wildbill 26 septembre 21:15

                      J’adore la fin « En tout cas, j’espère que les routiers, cette fois, ils vont tenir bon… »
                      C’est les mêmes qui disent qu’il faut se battre pour les acquis sociaux mais qui gueulent quand la SNCF fait grève et qui finalement votent Macron pour « changer les choses ».
                      Bref,c’est la France quoi.Une bande de cocus permanents et rien de plus.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 septembre 08:02

                        @Wildbill
                        Se battre contre le pouvoir, certes, mais où est le pouvoir ?
                        Se battre contre un pouvoir qui est bien pénard à Bruxelles, à Francfort et à Washington, expliquez-nous comment ?


                        Nous ne sommes plus au temps d’avant Maastricht où les décisions se prenaient en France, les lois votées en France, par des élus français qui craignaient de ne pas être réélus...

                        Quel moyen de pression avez-vous contre des gens qui ne sont élus par personne, protégés par un statut de toute poursuite judiciaire, et qui vivent en dehors de France ??

                        Allez-y, je vous écoute.

                        Les Grecs, après plus de 20 000 manifs, devraient avoir déjà construit... le communisme, le socialisme, toussa, toussa , non ?


                      • Gasty Gasty 27 septembre 09:51

                        @Fifi Brind_acier

                        « Les Grecs, après plus de 20 000 manifs, devraient avoir déjà construit... le communisme, le socialisme, toussa, toussa , non ? »

                        Ils se sont battus avec dignité, si déjà on pouvait obtenir la même chose ici, ça donnerait du baume au coeur ...mais rien de plus, si ce n’est à encourager ceux qui ont su pour qui voter.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 septembre 10:00

                        @Gasty
                        Et bien, je préfère militer pour la sortie de l’ UE& de l’euro, je n’ai pas envie de finir SDF dans un carton, comme les Grecs !! 


                      • glenco01 27 septembre 14:39

                        @Gasty Ils se sont battus avec dignité peut-être mais 

                        L’épopée austéritaire de la « gauche radicale » continue en Grèce

                      • Gasty Gasty 27 septembre 17:23

                        @glenco01

                        Oui et ça rejoint ce que fifi brind_acier disait , 20 000 manifs n’y ont rien changé.


                      • baldis30 27 septembre 22:09

                        @Fifi Brind_acier
                        re bonsoir

                        Nous n’aurions pas de moyens de pression ... hum ... hum... hum ah bon !

                        En êtes vous bien sûre ?


                      • BA 26 septembre 23:14

                        Philippe Val a passé un début de semaine pénible. L’ancien directeur de Charlie Hebdo puis de France Inter a été victime d’un cambriolage à son domicile parisien dans la soirée du lundi 25 septembre selon nos informations.

                        Les monte-en l’air se sont hissés jusqu’au premier étage et sont entrés par la fenêtre. Ils se sont emparés d’une Rolex d’une valeur estimée à 5 000 euros, d’une arme de poing 7.65 et d’ordinateurs portables qui renfermaient de nombreuses données confidentielles.

                        Les malfaiteurs ont ainsi fait main basse sur les coordonnées des deux derniers présidents de la République, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ainsi que celles de nombreux ministres.

                        Sa compagne, directrice au sein du groupe Radio France, a, de son côté, été victime du vol de son ordinateur.

                        https://www.closermag.fr/people/info-closer-philippe-val-cambriole-deux-rolex-une-arme-et-les-contacts-de-s-749586


                        • bonalors bonalors 27 septembre 06:58

                          La pauvrete n’est pas une vertue,
                          Il n y a pas de gentils mais que des mechants ds le meilleur des cas, et laches ds le pire,
                          C est la vie
                          A vous de vous battre pour votre survie la moins inconfortable possible, et le bien, ou ce que vous pensez l etre
                          La preuve les pauvres appellent a la violence mais sont trop laches pour se servir eux memes.
                          il n y a ni cynisme ou moral ds ce que je dis, juste du realisme, ce que j enseigne a mon enfant.
                          L amitie, et tous les bon sentiments n ont pas cours ds ce monde pour la simple raison que l hypocrisie et mensonges seules permettent de sauver son image, essentielle a notre psyche individuelle et donc survie du moi, apres on peut tjrs se reconforter.
                          J ai la chance d etre totalement parano et lucide, et donc un combattant, on peut dire en ce sens que je suis adapte a ce monde.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires