• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Encore un accident de la route…

Encore un accident de la route…

Ce 21 août dans la matinée, une camionnette est rentrée successivement dans deux abribus à Marseille blessant un badaud puis tuant une femme avant d’être arrêté par la Police. Immédiatement, le chauffard « de nationalité française » (nous voilà à moitié rassurés : il a eu son permis en France) a été arrêté. Il semblerait qu’il ait un problème psychologique, c’est du moins l’information que relaie les journaux (à un niveau toutefois moindre que celle d’un Président démocratiquement élu – mais supposément dictateur - osant réunir une assemblée constituante dans son pays).

Il semblerait donc que notre chauffard rejoigne la cohorte de ces chauffards un peu fou, à l’instar de celui qui a foncé dans une pizzeria, qui avait été déclaré bon pour l’asile avant de ne plus l’être, mais tout en l’étant un peu, en effet on lui reconnait la circonstance (très) atténuante (et à la limite de la psychiatrie) d’être un drogué ou plus exactement « de souffrir d’abolition de la capacité de discernement suite à l’ingestion de médicaments à haute dose ».

Encore heureux que l’auteur de la tuerie motorisée de Barcelone ne se soit pas rendu à la police, on l’aurait probablement déclaré « irresponsable » du fait de ses problèmes psychiatriques, malgré les morts, les blessés et le reste ; et gageons qu’on lui aurait retiré le permis de conduire pour au moins un an. Probablement que les apprentis artificiers qui ont fait « boum » (et qui disposaient de 120 bonbonnes de gaz), souffraient, eux aussi, de troubles du comportement.

Ces dramatiques « faits divers » posent une question de fond : mais que fait le gouvernement ?

Alors que les accidents de la route ont été déclarés « grande cause nationale » par le précédent gouvernement, dans lequel, me semble-t-il, l’actuel Président susurrait à l’oreille de l’ancien, rien n’est fait : à ce train-là, les accidents vont « repartir à la hausse » suivant l’expression attristée de journalistes. Ce seront moins de « vies sauvées » cette année (expression au moins aussi magnifique que le génial « naufragé de la route »). Car je suppose que ces malheureux faits divers seront classés dans la catégorie des accidents de la route par le ministère de la transition écologique et solidaire.

Aussi est-il urgent, que dis-je de priorité absolue, que le code de la route soit modifié afin que les chauffards qui souffrent de problèmes psychiatriques soient l’objet de mesures de contrôles périodiques par les services du ministre qui est en charge des transports. Modestement, je vais d’ailleurs lui souffler un petit conseil, vu qu’il n’a plus le temps de penser à tout et que la masse de travail a furieusement augmentée ces derniers temps (du fait du « professionnalisme » exigé par sa Sainteté, le Très Haut et Noble Jupiter - et ses deux corps, du fait qu’il a aussi été privé d’embaucher sa parentèle, et ceci sans compter que le nombre de ses collaborateurs a été drastiquement limité). Je propose donc de croiser ce contrôle avec celui du fichier dit « S », et pourquoi pas celui des détenteurs d’armes à feu (mais pardon, ce n’est pas le sujet de ce billet). Certes cela demandera probablement des réunions interministérielles (RIM dans le jargon) et un arbitrage à l’« homme qui lit », lequel devra en référer au mutique à deux corps, et peut-être cela nécessitera-t-il, même, une demande d’autorisation à la CNIL (qui acceptera en jouant les vierges outragées), cependant le jeu en vaut la chandelle, c’est du « gagnant-gagnant », du « win to win » comme pourrait le dire le(a) ministre(sse) du(de la) travail(le).

En soumettant donc ces olibrius à un contrôle périodique, durent-ils employer à l’endroit de l’administration, en recevant leur convocation, la noble exhorte de Saint François du Rugy du Perchoir et s’exclamer « put…, ils font vraiment ch… ! » ; et même si dans la salle d’attente, entre djellabistes et barbes pointus ils peuvent se poser des questions (quoique d’après tous les témoignages, les fichés S sont, « de braves voisins », dont « on ne se serait pas douté » qu’ils préparaient un mauvais coup), ils n’auraient, à priori, aucune raison de se méfier et nous sauverions des vies. Car pour parfaire l’ambiance, on pourrait ajouter quelques slogans de l’EI et une ou deux mesures prophylactiques que ce même EI impose aux femmes (spécialement les jeunes) dans les territoires qu’ils contrôlent afin de faire plus médical, voire mettre en poster la superbe image du char écrasant un innocent avec un slogan, dans le goût de la sécurité routière : « califat ou renégat, choisit ta voie (de circulation) », ce qui terminerait d’ôter les quelques méfiances naissantes.

Ainsi nous pourrions collecter suffisamment d’information pour remettre à jour ledit fichier « S » en rayant les noms de tous ceux qui sont psychiatriquement instables, supprimant ainsi le risque d’avoir des morts supplémentaires sur nos routes. Cela permettrait en outre de ne pas attirer leur attention sur le contrôle dont ils sont l’objet (car qui se douterait qu’un banal contrôle médical décidé par le ministre qui ne veut plus avoir la lumière à tous les étages, vise en fait, et seulement, les personnes dangereuses pour la sureté de l’Etat ?) et de faire le ménage dans ledit fichier qui, n’en doutons pas, fondrait comme neige au soleil ; il serait ensuite possible de « redéployer » les forces de surveillance à des missions hautement plus stratégiques (au passage, nous gagnerions quelques ETP dont s’enorgueillirait le ministre des comptes et de l’action publique auprès de l’homme qui lit au lit, lequel en rendrait compte à Jupiter-Janus aux deux corps et aux deux alliances). Nous pourrions réaffecter enfin nos fins limiers à des tâches plus importantes, telles que le comptage des morts de la route dus aux chauffards irresponsables, en leur faisant dresser un rapport annuel accompagné de moults graphiques et rédigé dans le jargon franglais dont raffole les périodiques et autre journaux du soir. Par surcroît, cela nourrirait les colonnes des périodiques du mois d’août, dont la vacuité n’a d’égal que la faiblesse du nombre de lecteurs et offrirait une alternative intéressante (quoique morbide) aux articles sur les coups de soleil, ou les exploits footballistico-financier du Qatar. Mais je parie que le(a) ministre(sse) de la (du) transition(ne) écologiqu(e) et solidair(e) : Nicolas(e) Hulot(te), ne se saisira pas d’une aussi belle et fine idée et continuera d’hululer sur le bienfondé des voitures électriques roulant à l’électricité nucléaire. Comme quoi en France quand on a des idées, on n’a pas de ministre avec assez d’énergie (transitoire ou fossile) pour les réaliser.


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 23 août 10:55

    Depuis des années je dis que les moyens de transports sont des armes de destruction massive..ben voilà la preuve !


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 10:59

      C’est pour un concours à qui fera passer l’article le plus confus ?


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 août 11:12

        Le second degré n’est pas accessible sans précautions : les guillemets ou pancartes d’avertissement sont nécessaires. Dans la vie de tous les jours, à moins d’être officiellement reconnu par son entourage comme le plaisantin de service, il faut se fendre d’une introduction si on veut se livrer à un exercice d’humour, quelle qu’en soit la couleur. On dit : « je vais vous en raconter une bien bonne ! » ou l’équivalent. Dans un texte, il faut user d’autres artifices, à moins de publier dans un média spécialisé.


        • Sébastien A. 23 août 13:27

          @Jeussey de Sourcesûre

          Je sais (humour) que vous aimez bien faire la leçon mais en ce qui me concerne, je suppose le lecteur moins épais que vous ne le pensez et sachant reconnaitre l’humour sans qu’il soit besoin de couvrir ses textes de smileys, d’encart, de guillemets et autres introductions.
          La prudence étant
          néanmoins mère de sûreté, je vous écoute, vous me paraissez sage, vu que vous savez de source sûre (humour) :

          Adresse aux agoraphiles adeptes du premier degré : c’est de l’humour, de l’ironie.

          L’encart est-il assez clair ? Je serais curieux de le savoir, de source sûre naturellement (humour).


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 août 14:07

          @Jeussey de Sourcesûre

          « ... à moins d’être officiellement reconnu par son entourage comme le plaisantin de service »

          Vous pouvez aussi opter pour un « avatar » comme le mien. Que vous soyez sérieux ou non, vous êtes à l’abri ^^


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 août 15:02

          @bouffon(s) du roi

          le mien donne aussi quelques indications, non ?

        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 août 17:50

          @Jeussey de Sourcesûre

          que votre femme n’est pas très jolie ? ^^


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 août 19:49

          @bouffon(s) du roi

          toi mon p’tit gars,tu vas te prendre une torgnole

          quand t’auras tronché les canons que je me suis soulevé et dégoté une mémère comme mon épouse Raymonde qu’est un vrai cordon bleu et une ménagère irréprochable, alors là, tu pourras l’ouvrir, morveux.

          Je voudrais bien la voir la tienne, de femme.

          PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF



        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 août 20:37

          @Jeussey de Sourcesûre

           smiley

          Cela dit, je ne visite pas le musée du lacet à loumel, moa ! ^^


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 août 08:20

          @bouffon(s) du roi

          Forcément, toi, tu respectes rien et tu sais pas ce qui est important : les villages de vacances, les jeux apéro, la saucisse-purée, les excursions chronométrées et le musée du lacet sont les cinq piliers de notre civilisation des loisirs.


          Vive Loumel.
          Vive le Finistère et ses sites merveilleux.
          Bevet Breizh !

        • hervepasgrave hervepasgrave 24 août 10:38

          @Sébastien A.

          • Bonjour, hum ! s’agit-il d’humour, j’ai comme un doute ! Que l’article soit confus en mélangeant les genres ,oui,mais il en ressort une chose ,une plaisanterie.A croire que je ne comprendrais jamais l’humour.
          Pour ma part je préfère faire l’addition de l’ensemble et la note est lourde a digérer.
          • Oui ! au final,dans l’avenir un examen médicale payant (et quand même,il ne faut pas déconner) et qui sait une durée de permis limité.
          • Avec mon humour bien spécial je dirais que la seule chance de commettre un meurtre impunément était de le faire en écrasant sa victime,car la sanction n’était qu’un cadeau a l’assassin.
          • Avec cette vague de terrorisme routier le problème était réglé ,il suffisait de le descendre,basta.(Maintenant je ne songerais même pas que c’est soit une connerie ou simplement faire disparaitre des preuves« je ne suis pas fou a ce point,quand même ! ») La folie a bon dos et ils ont des piles de fiches S et que cela se produit quand même,pour la folie c’est du même tonneau.
          • Elle peut être subite.Alors cela dépend et tiens à quoi ? .
          •  Pourtant tout le monde le reconnait et a bien compris que cette information sur l’augmentation des accidents n’est que pour nous faire avaler l’augmentation des contrôles ,des radars,de la mise en place de la privatisation de la chose et j’en passe que j’ignore.
          • Pour finir avec l’écologie ,sacré bagage que cet article.Mais comme dans toutes choses il en reste toujours quelque chose.
          • L’humour c’est bien la grande mode,elle excuse tout, cestpasgrave !

        • pemile pemile 23 août 11:13

          Et pour les centaines d’enfants morts chaque année de maltraitance en france, vous avez prévu quelque chose ?


          • francois 23 août 11:36

            A Marseille,les abris bus se jettent sur les automobiles.

            Apparement plus d’un an sans meurtre de masse ça vous manque !


            • eddofr eddofr 23 août 14:30

              @francois

              Vous croyez qu’ils sont de la famille du platane qui m’a coupé la route ?

            • francois 23 août 15:51

              @eddofr
              un capitaine de pompier marseillais déplorait que les platanes du bord des routes ne soient pas abatues par l’ONF pour éviter qu’ils se jetent sur les automoteurs.


            • sls0 sls0 23 août 15:09

              Ouais, confus l’article.

              Si c’est de l’humour, c’est pas du Desproges.

              • zygzornifle zygzornifle 23 août 17:06

                Si c’est une camionnette diesel Hulot ne vas pas tarder a se manifester pour demander l’interdiction en ville des diesels et l’augmentation du prix du litre .....


                • francois 23 août 17:18

                  @zygzornifle
                  un jihadiste averti utilise un véhicule au GPL.


                • Steribox Steribox 23 août 21:29
                  Parce que vous vous imaginez peut-être que tous les jihadistes portent une longue barbe , une soutane ou si ce sont des femmes une burqa mais que nenni , bon nombres sont français , blancs et vivent comme bon nombres de citoyens de ce pays . 
                  Etre sous traitement médicamenteux ne fait pas de vous un toxico et mettre en doute la parole d’un collège d’expert psychiatre et ce quel qu’en soit les faits reprochés aux agresseurs , terroristes , tueurs à moins d’être soit même un expert psychiatre .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sébastien A.


Voir ses articles







Palmarès