• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Etendre la PMA à toutes les femmes sans discrimination : un pas (...)

Etendre la PMA à toutes les femmes sans discrimination : un pas supplémentaire vers l’égalité des droits entre toutes et tous

Alors que le gouvernement aurait pu, soit légiférer très vite pour le mariage pour tous, dès l’élection de François Hollande à la présidentielle de 2012, soit organiser un référendum, il a préféré prendre son temps.

Nous sommes « quelques-uns » à penser qu’il s’agissait là d’un calcul politique : pendant qu’on se mobilise pour le mariage pour tous, on en oublie la question sociale….

Aujourd’hui se pose la question de la PMA…..

Comme l’explique bien l’APGL (association des parents gays et lesbiens), il y a là une discrimination à laisser la situation en l’état : entre les personnes ayant des moyens d’aller à l’étranger, là où c’est autorisé et les autres qui n’ont pas les moyens :

« Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE/fh) a rendu ce jour un avis favorable à l’extension des techniques de procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes sans discrimination, qu'elles soient indifféremment en couple avec un homme, une femme ou célibataire. Cet avis du Haut Conseil rejoint celui de Monsieur Jacques Toubon, Défenseur des droits, une autre institution en charge de la défense des droits du citoyen. Le Haut Conseil se prononce aussi pour la possibilité d’instaurer une « déclaration commune anticipée de filiation » pour tous les couples ayant recours à une PMA. L’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) salue ces récentes prises de positions qui reprennent celles qu’elle n’a jamais cessé de réclamer et sollicite que le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) rende à son tour un avis favorable, pour mettre les responsables politiques devant leurs responsabilités, et au premier rang d’entre eux le président de la République, en mettant fin à une discrimination.

Des couples hétérosexuels peuvent avoir recours à la PMA, en France, alors que les Françaises en couples ou célibataires n’y ont pas accès. Cette situation est une évidente rupture d’égalité entre citoyens. Un nombre important de couples d’homosexuelles se rend à l’étranger pour bénéficier en toute légalité de ces techniques. Malgré les avancées sociétales de la loi « mariage pour tous et adoption », les responsables politiques n’ont pas voulu corriger cette rupture d’égalité, préférant remettre aux calendes grecques cette question. Ainsi le CCNE a été saisi par le président de la République sur l'ouverture de la PMA, il y a maintenant plus de deux ans !

L’APGL dénonce cette situation qui fait aussi subir à ces couples de femmes l’arbitraire d’une justice parfois partisane, leur impose un risque sanitaire accru et des frais importants accentuant les discriminations liées aux statuts socio-économiques. Considérée par certains magistrats comme une « fraude » à la loi, la PMA pratiquée à l’étranger peut les empêcher d’établir un lien de filiation entre l’enfant du couple et son parent non-statutaire, par la requête d’adoption intrafamiliale [1].

L’APGL se félicite de l'avis du HCE/fh qui va dans le sens d'une plus grande égalité et d'une meilleure protection des familles.

Elle réaffirme que les seules mesures permettant une réelle égalité entre couples hétérosexuels et homosexuels sont :

- l’ouverture de la PMA aux femmes en couple ou célibataires en France,

- la présomption de parenté en lieu et place de la présomption de paternité,

- la reconnaissance des filiations homoparentales en mairie.

Marie-Claude Picardat et Dominique Boren
Co-présidents de l’APGL »

On ne peut plus tergiverser, la PMA doit être ouverte et non limitée….

Les propositions de l’APGL me semblent cohérentes et justes.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 2 juillet 2015 12:24

    La seule mesure saine d’égalité absolument nécessaire est le meme salaire pour tout le monde..tout le reste participe du bla bla enfantin du pseudo nouvel ordre mondial qui cache en fait l’ancien désordre mental mondial qui essaye de survivre à sa déchéance qui arrive..

    Hiroshima puis la PMA..........

    une histoire de fous !!


    • soi même 2 juillet 2015 12:32

      ( un pas supplémentaire vers l’égalité des droits ) pas un instant de doute sur l’artifice de se droit, non on a pas a posé de question de fond sur la PMA, notre avis est de dire bravo pour l égalité des Droits .

      Donc Bravo, Chalot pour ton Pilier Normatif .


      • soi même 2 juillet 2015 21:49

        Hein chalot pas de doute le monde doit se Romanisé ?


      • César Castique César Castique 2 juillet 2015 12:46

        « Aujourd’hui se pose la question de la PMA….. »


        Et demain celle de la GPA. On n’arrête pas le progrès.

        C’est quoi la suite de l’égalisation des droits ? Celui des enfants à une sexualité épanouie (sous la bienveillante direction d’adultes affectueux) ?

        • mmbbb 2 juillet 2015 18:23

          @César Castique et la GPA issu de sperme selectionne de Nobel de scientifique enfin du sperme QI +135, devra elle rembousee en integralite ou a un prix forfaitaire ? Les USA ont des banque de sperme en toute legalite Chalot est obnubilé par l’egalite et il ne pense a tout Lacune puisque les lesbiennes voudront avoir le plus beau bebe et pour les couples GAY , remboursement integrale de la GPA


        • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 20:08

          @César Castique
          « Et demain celle de la GPA. On n’arrête pas le progrès. »

          Effectivement on n’arrête pas l’évolution, les découvertes, l’innovation,la recherche...
          C’est pourquoi il faut effectivement réfléchir au bien fondé de telle ou telle technique et le cas échéant l’encadrée ou l’interdire.Bref légiférer.
          Si possible en gardant en tête que l’on vit dans un monde globalisé ou une loi nationale est une garantie limitée.
          Concernant la sexualité des enfants le législateur à réussi à faire des lois qui ne sont pas si mauvaise que ça et vieillissent assez bien.On peut raisonnablement penser qu’il soit capable de faire aussi bien sur la PMA.

        • César Castique César Castique 4 juillet 2015 12:53

          @mmbbb



          « ...et la GPA issu de sperme selectionne de Nobel de scientifique enfin du sperme QI +135, devra elle rembousee en integralite ou a un prix forfaitaire ? »


          Vous simplifiez, parce que vous soulevez le problème beaucoup plus général de la conformité du produit livré, par rapport à celui qui a été commandé. 


          Dans le cas que vous citez, qu’est-ce qu’on fait, contre qui se retourne-t-on - parce que c’est aussi une des particularités de la merveilleuse époque que nous vivons, ce besoin impérieux d’un responsable à faire ciguer - si le Q.I : du rejeton ne dépasse pas 78, pour obtenir le substantiel dédommagement auquel on a droit ? 




        • César Castique César Castique 4 juillet 2015 12:55

          @Pere Plexe

          « Et demain celle de la GPA. On n’arrête pas le progrès. »

          J’avais à peine évoqué la suite des progrès du « J’ai envie, donc, j’ai le droit. », que j’étais déjà pratiquement dépassé par un jugement de la Cour de Cassation,

          « C’est pourquoi il faut effectivement réfléchir au bien fondé de telle ou telle technique et le cas échéant l’encadrée ou l’interdire. Bref légiférer. Si possible en gardant en tête que l’on vit dans un monde globalisé ou une loi nationale est une garantie limitée. »

          C’est tout réfléchi. L’expérience montre que tout va toujours dans le sens de plus de laxisme, de plus de laisser-faire, de plus de licence.

          « Concernant la sexualité des enfants le législateur à réussi à faire des lois qui ne sont pas si mauvaise que ça… »

          Ce n’est que votre opinion personnelle. Il faudrait voir ce qu’en pensent les militants pédophiles, ou un Jack Lang, qui n’a pas été politiquement pénalisé pour avoir déclaré, dans Gay Pied : «  La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIème siècle d’en aborder les rivages » . N° du 31.1.1991.

          Et ben le XXIe siècle, on y est…

          « …et vieillissent assez bien.  »

          Ce n’est pas mon avis. Avec la pornographie qui s’étale massivement sur le web et même hors sites spécialisés*, les enfants sont très vite en prise avec le passage à l’acte dans tout son réalisme, donc précocement ouverts à l’expérience.

          Et quand des gosses de 12 ans, tournent des pornos avec leur téléphone cellulaire, on ne peut plus leur appliquer des lois qui datent de l’époque du Polaroïd et du Super 8.

          * Je viens de le vérifier en tapant « fellation » et « sodomie » sur Google.image, c’est édifiant, quand même « cunillingus » est-il, pour sa part, carrément décevant.


        • Le p’tit Charles 2 juillet 2015 12:50

          Article complètement con...un milliard de gens crèvent de faim dans le monde.. !

          Encore une illumination des gauchistes.. ?

          • howahkan Hotah 2 juillet 2015 13:34

            @Le p’tit Charles

            certes mais depuis grâce entre autre au PS mais pas seulement bien sur on sait aussi que la gauche c’est une création du sionisme..


          • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 20:15

            @Le p’tit Charles
            C’est sur que le sort des crève la faim de la planète sera fortement impacté par cet article.

            A peu près autant que l’évolution de la philosophie du 21ème siècle le sera par la pertinence de vos propos.C’est dire !

          • Phoébée 2 juillet 2015 13:01

            @L’auteur.

            Bien sur l’auteur vous refusez la marchandisation de l’enfant, sa vente. Bref vous êtes contre la GPA ... Il va sans dire *


            • hunter hunter 2 juillet 2015 17:21

              @Phoébée

              Sauf si Besancenot, Mélenchon, Lutte Ouvrière et Le Parti décrètent que c’est un progrès pour les travailleurs !

               smiley

              Adishatz

              H/


            • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 20:16

              @Phoébée
              Quel rapport avec la PMA ?


            • Loatse Loatse 2 juillet 2015 13:38

              Pétard, chalot ! vous raisonnez tellement en termes de droits que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez...


              pardon, heing je suis un peu abrupte là...

              Mais tout de même ! Un enfant n’est pas un animal de compagnie qui, une fois sevré, peut s’accomoder de vivre indiféremment avec un homme, une femme, un couple, une famille recomposée du moment qu’il a de l’amour et une gamelle pleine...

              Un enfant que l’on décide de mettre au monde, A LE DROIT d’avoir un père et une mère.. Je dirai même plus c’est un devoir pour le futur parent de donner père et mère à l’enfant et non pas reléguer le géniteur dit « donneur » aux oubliettes !

              Un enfant se pose toujours la question de ses origines, ce qui impliquerait pour les enfants adoptés de ne jamais rompre le lien avec ses parents naturels...ou de veiller à aider la famille qui se résoud à se séparer de l’enfant par manque de moyens et non pas par manque d’amour...

              Ces nouveaux droits, c’est de l’égoisme, ce n’est pas penser à l’équilibre de l’enfant qui portera en lui toute sa vie ce manque, celui du parent que l’on a relégué à un rôle purement biologique...et qui croit faire preuve d’humanisme quand ce n’est pas purement mercantile...

              Avez vous vu cette émission de télé ou des mômes nés d’un donneur de spermes aux usa et qui par hasard, EURENT DROIT moyennant finances à une vidéo dans laquelle leur père entouré de ses ENFANTS LEGITIMES, AIMES, RECONNUS, était en train de faire un barbecue ?

              A voir leurs regards tristes et envieux qui ne seront jamais satisfaits, Y’avait de quoi pleurer ! et c’est pour ce monde là que vous militez ???

              Un monde dans lequel si j’étais enfant aujourd’hui, qui aimait se déguiser en robin des bois, jouer aux petits soldats, mettre de petits pantalons pour ressembler à mon grand père (mais pour rire, ayant conscience tout de même de ma nature de fille), de « bonnes âmes compatisantes » me demanderaient si je ne veux pas devenir... un garçon !

              Il est vrai que s’engager à réaliser toutes les conditions propices à l’épanouissement d’un enfant, à son équilibre, c’est pas politiquement correct... aux chiottes les devoirs, vive les droits !





              • hunter hunter 2 juillet 2015 17:19

                @Loatse

                Je cite cette phrase entre parenthèses de votre intervention (que je plussoie, celà va de soi) :

                «  (mais pour rire, ayant conscience tout de même de ma nature de fille) »

                Il faut dorénavant préciser « fille hétérosexuelle » (ce que vous êtes je pense, et je remercie de tout cœur, les femmes qui aiment encore faire l’amour avec un homme, étant moi-même un mâle hétérosexuel, extrêmement passéiste, car aimant faire l’amour avec des femmes..eh oui, je suis un peu volage, mais pas marié ni en couple, je ne trompe personne et ne fais souffrir personne !)

                Pourquoi je vous dis ça chère Loatse ... ? c’est important, car je pense que le terme « hétérosexuel » sera dans la liste des mots à cerner par les algorithmes de la loi de Manu, car chacun le sait, l’hétérosexuel mâle ou femelle, a une forte tendance à trouver normal qu’un enfant soit produit par une copulation, permettant la rencontre d’une gamète mâle (spermatozoïde), avec une gamète femelle (ovule), afin de créer un embryon !

                Car l’hétérosexuel, incarne le passé, vous le savez bien ! Une certaine forme de subversion aussi, donc il faut aider un peu les pauvres gars et filles récemment engagés, pour qu’il puissent nous placer plus facilement dans les bases de données !
                Comme ça, quand nous serons jugés vraiment trop dangereux par nos sales idées trop passéistes, ça leur facilitera la tâche pour envoyer les brigades chargées de nous conduire dans les camps de rééducation !

                Ceux n’étant pas réceptifs à la rééducation, ou la refusant, devront bien sur être « traités », par des méthodes qui, on s’autorise à penser dans les milieux autorisés, sont en train d’être élaborées sous la conduite d’une certaine Nathalie Saint Cricq, agrégée es-Charlie, à la tête d’un aréopage de spécialistes revenant tout juste d’une formation ultra-qualifiante en Chine.

                 smiley

                Adishatz

                H/


              • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 20:24

                @Loatse

                « Chalot ! vous raisonnez tellement en termes de droits que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez...Un enfant A LE DROIT d’avoir un père et une mère. »

                Hormis le fait que ce droit n’existe pas (Quid des divorces,décès,placements judiciaires,déchéances de paternité...) c’est curieux de reprocher à Chalot de se référer au droit pour ensuite vous même l’invoquer ?


              • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 2 juillet 2015 13:43

                PUBLICITE

                Pour tout achat de 100 paquets de couches, le bébé est offert !


                • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 20:26

                  @La Voix De Ton Maître


                • Loatse Loatse 2 juillet 2015 13:50

                  excellent ! 


                  • Loatse Loatse 2 juillet 2015 14:00

                    Je continue.. Récemment j’ai lu qu’un psychologue lors d’une conférence sur la pédophilie, considérait que ces pulsions étaient tout à fait normales, que tous les hommes en étaient porteurs... (on dirait du mauvais freud) et ce d’autant plus que la puberté des filles devenait de plus en plus précoce...


                    Demain donc au train ou ca va.... Des somnités en la matière finiront bien par convaincre ceux qui déjà ne savent plus « ou ils habitent » que l’enfant A LE DROIT à une sexualité épanouie (traduire pour ceux qui n’attendent que leurs vices deviennent NORME ; faire une fellation à un adulte ou se faire sodomiser), et qu’il est temps pour notre société « progressiste » de s’affranchir de ses tabous...

                    Les résistants seront bien entendu accusés d’obscurantisme !



                    • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 21:30

                      @Loatse
                      Ne croyez pas tous ce que vous lisez sur les sites de la fachosphére.

                      Revenez donc aux faits et à l’article...
                      Cela vous évitera des spéculations digne des Bogdanov ou de Paco Rabanne...

                    • cathy30 cathy30 2 juillet 2015 14:14

                      Wahoo la gauche dans toute sa splendeur. 

                      Le ventre des femmes sont à louer pour le bien de tous. Joke !


                      • hunter hunter 2 juillet 2015 17:58

                        @cathy30

                        Oui Cathy ! Mais Jeff et ses potes, veilleront aux bonnes conditions de travail des pondeuses, et les appelleront à manifester pour de meilleurs salaires et la retraite à 55 ans !

                        Ils créeront d’ailleurs un syndicat, la CGTP, confédération générale des travailleuses pondeuses !

                        « Tous ensemble, tous ensemble, ouais : ! ouais !

                        Pierre Bergé, si tu savais, ta réforme, ta réforme
                        Pierre Bergé, si tu savais, ta réforme où on s’la met.....Aucune aucune, aucune hésitation.... »

                        Bon je vous ai passé un petit extrait sonore d’une manif’ de 2028, que j’ai pu visiter grâce à ma machine à voyager dans le temps ; j’avais emmené ma caméra, mais un signal de brouillage a niqué les images, je n’avais plus que le son.

                        Grâce à la loi Philippot de 2019, autorisant GPA et PMA pour tous, au nom de l’égalité résumée par le célèbre slogan de 2018, lancé par la secrétaire au droit des femmes hétérosexuelles violentées exploitées par les hommes, des lesbiennes, des gays, des trans et des bi, Nabila (« je veux le dernier iphone ! je veux un bébé, c’est mon droit  ! »), la courbe du chômage (touchant à l’époque 17 millions de personnes), a pu être un peu infléchie, car 100 000 femmes en France dorénavant, sont salariés en tant que pondeuses. Elles sont employées par une société fondée par Pierre Bergé, Roger Cukierman et Manuel Valls, la FLW (French layers for the World, ça fait bien longtemps qu’on ne donne plus de noms en français, ça fait trop ringard), et défendues par le syndicat CGTP (voir plus haut), dirigé par le charismatique JF Chalot, issu du « mouvement associatif et laïque », mais neuf ans après la promulgation de la loi, les dirigeants font face à une crise du marché du bébé « made in France ».

                        Non seulement les riches clients chinois,Brésiliens Russes et même Qataris ont forcé la société à se séparer des pondeuses ayant un patrimoine génétique assez éloigné des standards européens, car ils ne voulaient pas d’un produit ressemblant par trop au tout-venant proposé par les sociétés low-cost (le bébé plus deux ans de couches et un an de visites médicales plus médicaments pour moins de $5000 dollars), basées en Inde et en Asie du sud est, mais les actionnaires ont décidé un vaste plan de « re engineering », pour préserver leurs 20% de rapport annuels à la bourse de LNYC 4TW ( London New-York City for the World, crée en 2017, et centralisant le marché globalisé).

                        Tenant à préserver le capital génétique que les clients réclament, les dirigeants ont proposé de délocaliser leurs effectifs en Roumanie, de manière à diviser le salaire par 3, ainsi que tous les frais annexes ( entretien régulier des produits, traitments médicaux, logement, etc).

                        Les travailleuses, emmenées par leur leaders syndicaux, ont donc manifesté de Bastille à Nation, pour lutter pour le maintien de leurs salaires (850 euros bruts contre 275 en Roumanie), et leur volonté de rester en France, dans leurs familles.

                        Elles voulaient aussi manifester leur solidarité avec leurs ex-collègues licenciées, n’ayant pas la chance de disposer du PGSE (patrimojne génétique standard européen), tant apprécié des marchés, et plus connu sous son sigle anglo-saxon CGS (caucasian genetic standards).

                        La manifestation s’est dispersée dans le calme aux alentours de 17h00, et comme le disait un vieux représentant des forces de l’ordre dans sa 73 ème année, « on avait pas vu autant de femmes enceintes dans la rue depuis la manif’ pour tous » !

                        mode scénar pourri off..on fait ce qu’on peut pour détendre l’atmosphère !

                         smiley

                        Adishatz

                        H/


                      • jean-marc D jean-marc 2 juillet 2015 20:01

                        @cathy30
                        Bonjour,

                        J’aime votre propos.
                        Enfant dit « naturel », c’est à dire sans père reconnu (je me surnomme moi-même le croisé de chauve-souris avec une chambre à air), je n’ai connu que le plaisir de vivre avec ma mère et ma grand mère, à mon grand dam, car j’aurais eu plaisir en revanche de connaître une autre filiation, d’une autre dimension certainement car ce manque m’a quelque peu bloqué durant mes années de jeunesse (mais à plus maintenant de 61 ans, vous parlez si désormais je m’en fous)..
                        Votre remarque est d’autant plus judicieuse qu’entre PMA et GPA, il n’existe aucune barrière clairement définie, ce qui ouvre toutes les portes aux abus les plus insensés. Comme bien souvent à son habitude, Chalot est dans le délire grave de la défense du moindre plaignant. Dans son cas, je lui conseille d’étudier, pour s’occuper, de délirer sur le ver plat s’auto-reproduisant et sur la vie sexuelle de certains gastéropodes hermaphrodites.
                        Que des nanas ou des mecs se titillent entre eux, je peux tolérer car pour moi chacun fait sa vie dès lors où il respecte la liberté de l’autre, mais je ne comprends pas sur le fond ; serait ce comme avoir un animal de compagnie c’est à dire bien souvent un transfert d’affectivité ? Déçu(e) à ce point ? D’accord, c’est un peu la quête du Graal pour certaines ou certains, mais quand même, merde, le destin fait bien les choses, et bien souvent là ou on l’attend pas. 
                        J’ai des amis gay, des amies « gouines » (comme on dit vulgairement), sur ce point nous ne rencontrons aucun problème car nous n’y faisons jamais allusion, c’est tout, mais bizarrement ils n’envisagent absolument pas de procréer, c’est même le moindre de leur projet(s).
                        A ce stade de conneries énoncées par l’auteur, on verra bientôt des annonces sur le Bon Coin........
                        Bien à vous,



                      • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 21:23

                        @cathy30
                        C’est que vous n’avez pas lu l’article ou que vous n’êtes pas capable de le comprendre ?


                      • troletbuse troletbuse 2 juillet 2015 14:25

                        On pourrait faire des élevages de pondeuses : naturellement avec des gros seins, un beau cul, de belles jambes et d’autres élevages d’appolon, ceux qui font de la gonflette. Naturellement, une multi-nationale se chargerait de vendre la pondaison à un bon prix. En plus, les croisements se faisant entre un petit nombre, on arriverait plus vite à une génération de dégénérés, ce qui accérerait le processus recherché par nos gouvernements.


                        • Esprit Critique 2 juillet 2015 15:33

                          Deux femmes qui n’ont pas de môme parce qu’elles refusent de baiser son victime de discrimination !

                          Deux hommes qui s’emmanchent et n’obtiennent pas de grossesse sont victime d’une injustice !

                          Je reprends là les revendications et arguments défendus dans les revues et sites LGBT, et repris pour argent comptant par le Haut conseil à l’égalité femmes-hommes.

                          Et on appelle ça la «  stérilité sociale »

                          La réalité biologique n’existe pas, les mots n’ont plus de sens.

                          En prime, ces procréations fantsmo-commercialo-eugeniques seront à la charge des hétéros !


                          • COVADONGA722 COVADONGA722 2 juillet 2015 15:40

                            yep bonne courroie de transmission pour la gauche la plus racaillesque du monde , que les assoc et leur militants type Mr Chalot !
                            Voir monsieur Chalot sur la même ligne que la pourriture P Bergé ce gus qui compare la location du ventre de nos sœurs nos femmes nos filles a la location de notre force de travail !
                            Voir mr Chalot se rallier au monde marchand aura été un merveilleux moment eu égards au
                            montagne de morale qui accompagne ses articles !
                            une bonne fois pour toute monsieur Chalot , et c’est la nature qui en décide depuis toujours !
                             
                            il existe un droit des enfants mais il n’existe pas un droit a l’enfant !


                            • Ruut Ruut 2 juillet 2015 15:58

                              C’est quoi cette volonté d’interdire a un enfant de connaitre son Père biologique ?
                              D’interdire a un enfant de connaitre 50 % de lui même ?


                              • Montdragon Montdragon 2 juillet 2015 16:11

                                Ben merde alors notre bonne parisienne peut s’acheter une applewatch, un loft de 150m², mais ne peut pas acheter de môme ???
                                Que fait 50 millions de consommateurs ?


                                • baron 2 juillet 2015 16:22

                                  Vous envisagez ce qui va résulter de cette folie ?

                                  Déjà , on pourra se passer des hommes, justes quelques males reproducteurs.
                                  Le plus interessant c’est la possibilité de créer des individus parfait, quelques manipulations génétiques et hop, on fera un bébé à la commande, blonde aux yeux d ’1m74 pour les filles, brun aux yeux bleu d’1m85 pour les garçons, u QI de 140 pour tous.
                                   l’extrème gauche qui ouvre la porte à l’eugénisme et aux enfants sans père. 
                                   Cela se fait déjà pour le bétail, c’est un sacré progrès 

                                  • hunter hunter 2 juillet 2015 18:06

                                    @baron

                                    Théoriquement, si on arrive à faire une fécondation (une sorte de fusion) entre deux ovules, deux gougnottes pourront procréer grâce à un petit docteur !

                                    Elles auront forcément une fille (X+X=XX)

                                    Ça réglera une partie du problème, mais.......elles seront « discriminées », car elles ne pourront pas faire de mâle (XY) !

                                    La génétique se verra qualifiée de « carrément homophobe » !  smiley
                                    Adishatz

                                    H/


                                  • Le Poilu Le Poilu 3 juillet 2015 09:11

                                    @baron
                                    Bien d’accord avec vous. En plus sur le moyen terme, c’est la dégénérescence de l’ADN assurée...
                                    On ne peut pas prétendre à imiter la Nature. C’est vrai pour les animaux d’élevage, ceux de compagnie et ce sera vrai pour nous. Déjà que je me pose la question à savoir si nous ne sommes pas déjà des dégénérés....
                                    Nous sommes en voie d’extinction.
                                    L’auteur, à vouloir défendre toutes les causes, n’en défend plus aucunes. 0 pointé.


                                  • njama njama 2 juillet 2015 16:24

                                    la famille homoparentale... conceptuellement au principe d’égalité, pourquoi pas se disait-on, cela avait l’air d’aller mais de la théorie à la pratique ... Il n’y avait pas de recul sur expériences, c’était prématuré de conclure.
                                     il y aurait comme un « pas-tout-à-fait-pareil », les langues commencent à se délier ... troublants témoignages qui invitent à la réflexion.

                                    Élevés par des homosexuels, ils confient leur souffrance à la communauté gay

                                    Un témoignage désarmant pour des activistes LGBT souvent tentés par la violence et l’agressivité lorsque certains, et même leurs propres enfants, leur rappellent la souffrance immense qu’impose leur négation.
                                    http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/...

                                    Les couturiers homosexuels Dolce et Gabbana défendent la famille traditionnelle et se mettent à dos Elton John et le lobby LGBT
                                    Domenico Dolce et Stefano Gabbana, duo homosexuel célèbre dans le monde pour avoir créé la marque Dolce & Gabbana, ont surpris tout le monde en prenant la défense de la famille traditionnelle et en présentant plusieurs arguments contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. Ils ont même réprouvé la possibilité de fécondation in vitro des enfants parce qu’à leur avis, chaque enfant a droit à un père et une mère.
                                    http://www.medias-presse.info/...



                                    • Pere Plexe Pere Plexe 4 juillet 2015 21:03

                                      @njama
                                      Un site d’extrême droite relaye donc le témoignage (douteux par ailleurs) d’une demie douzaine de personnes qui élevées par des couples homos qui ne soutiennent pas le mariage gay...(ce qui devient « ils confient leurs souffrance »...)

                                      La belle affaire !
                                      Si demain ont publie le témoignage de gamins qui déplorent le divorce de leurs parents ont interdit le divorce ?
                                      Vous trouverez facilement des témoignages accablants de gamins élevés par des couples hétéros...et ensuite ? Ont demande à deux couturiers amateurs de buzz ce qu’il faut faire ?
                                      C’est ça votre logique ?

                                    • njama njama 2 juillet 2015 16:48

                                      Etendre la PMA à toutes les femmes sans discrimination
                                      même si elles ne sont pas en couple ?
                                      sans aller jusqu’à penser comme le dit un proverbe africain que l’on n’est pas de trop de tout un village pour élever un enfant, au moins deux personnes paraîtraient un minimum syndical pour l’enfant.
                                      Celles qui font des bébés toutes seules (sans PMA d’ailleurs, « c’était dans ces années un peu folles / Où les papas n’étaient plus à la mode ... »)
                                      c’est pas facile tous les jours pour elles  !( "Et elle court toute la journée / Elle court de décembre en été / De la nourrice à la baby-sitter /Des paquets de couches au biberon de quatre heures / Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner ...« )
                                       »l’égalité des droits entre toutes«  ... pourquoi (dans le titre) le  »et tous«  ? je ne vois pas comment un couple d’homosexuels pourrait être concerné par la PMA, à moins que peut-être on nous sorte bientôt la greffe d’un utérus, ou l’utérus artificiel ? Le  »et tous«  l’idée de la GPA derrière ?
                                       »On ne peut plus tergiverser, la PMA doit être ouverte et non limitée…."
                                      Où sont les limites Chalot ?


                                      • 65beve 65beve 2 juillet 2015 19:21

                                        (Matthieu 19)
                                        Alors on lui amena des petits enfants de la PMA, afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. Et Jésus dit : Laissez les petits enfants de la PMA, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Il leur imposa les mains, et il partit de là.


                                        • CHALOT CHALOT 2 juillet 2015 19:37

                                          Attention à la chaleur et aux risques cérébraux....Il y en a même un qui me parle de Matthieu....Si si...Le soleil doit être dur chez lui.
                                          Personne n’a répondu sur la question de l’environnement : la PMA étant autorisée dans plusieurs pays, des femmes vont y avoir recours, fortunées et peut être croyantes
                                          Un peu comme les bigotes au début des années 70 qui manifestaient contre la liberté d’avorter et qui se faisaient avorter dans d’autres pays !


                                          • mmbbb 2 juillet 2015 21:54

                                            @CHALOT 

                                            Je n’ai pas pris un coup de chaud Le tribunal de Nantes vient  de prendre en charge l’etat civil d’un enfant ne sous GPA Nous sommes dans la marchandisation du corps humain qui grace a votre action demain les couples homos pourront etre rembourse par la GPA Vous avez un train de retard Vous pourrez utiliser les roumaines elles errent les rues a la recherche d’une activite Vous vous insurgez contre ce monde mercantile et comme LGBT vous poussez a la roue Quant a l’avortement et les bigotes, votre malhonnete intellectuelle ne vous etouffe pas Dans le premier cas les femmes etaient en danger dans le second cas il s’agit de se plier a un nouveau droit  et ces femmes ne risquent pas de mourir d’hemmoragie interne  Votre comparaison ne vaut rien Et pour terminer je vous trouve toujours tres genereux avec l’argent des autres et il evident qu’ne vous lisant je suis pour la privatisation de la secu sans etat d’ame


                                          • 65beve 65beve 3 juillet 2015 09:31

                                            @CHALOT
                                            Bonjour,

                                            C’est du deuxième degré, pas du 40° à l’ombre.
                                            Relisez mon texte.
                                            cdlt.

                                          • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 22:05

                                            @mmbbb

                                            Non seulement cette décision était la seule possible compte tenu du droit européen mais aussi d’un grand principe du droit français.
                                            Un enfant ne peut être tenu responsable des actes de ses parents ! 
                                            Qu’il soit né d’un viol d’une GPA ou d’un détournement de mineur le môme n’a pas à subir de peine infligée par l’état !
                                            Et encore une fois il n’y a aucune marchandisation dans cette mesure de justice.
                                            Pas même la reconnaissance de ou la dépénalisation de la GPA !
                                            Sauf à conclure que l’inscription à l’état civil d’enfants issus de viol impliquerait la dépénalisation du viol... ?

                                          • husky husky 2 juillet 2015 19:44

                                            je viens de lire un article sur le clonage des animaux....

                                            on y arrive, pour l’humain...
                                            merci LGBT 

                                            • soi même 2 juillet 2015 23:17

                                              @husky, Chalot vue son optique légaliste égalitaire, il y va bien nous pondre un article sur la vertus du clonage humain .

                                              Avec ses procédés cela va être dur avec un con cloné.... !

                                               


                                            • legrind legrind 2 juillet 2015 20:14

                                              Mariage homo, promo des trans, lgbt au pouvoir, pma gpa un jour on saura comment on nous a lavé le cerveau ?


                                              • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 22:18

                                                 ...qui dit le gars qui à Raël comme avatar !

                                                C’est vrai que question clonage et lavage de cerveau chez les raëliens on connait !

                                              • jean-marc D jean-marc 2 juillet 2015 20:16

                                                @ l’auteur

                                                Désolé Chalot, c’est vous qui avez pris un coup de chaleur. Ou alors le ver plat qui s’injecte son sperme dans le cerveau pour se reproduire vous a donné une idée ?
                                                Non, il me semble quand même que vous êtes suffisamment intelligent pour ne pas comprendre qu’entre GMA et GPA la frontière est trop fragile avec la législation actuelle, et qu’il faut avancer plus que prudemment sur un tel sujet.
                                                Vous auriez proposé la GMA pour aider les (vrais) couples dans la dépression que créée l’absence de reproduction possible (et dieu sait s’il y en a !), je vous aurais tiré mon chapeau.
                                                Mais là........
                                                Bien à vous,



                                                • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 22:24

                                                  @jean-marc
                                                  Pourtant la GMA existe depuis longtemps, n’a pas dégénéré en GPA, et ne semble pas vous donner de sueurs froides temps qu’elle est réservée aux hétéros ?



                                                • jean-marc D jean-marc 21 juillet 2015 17:40

                                                  @Pere Plexe

                                                  Bonjour,
                                                  Désolé de répondre tardivement à votre post, je ne reviens que très rarement sur d’anciens articles et là, j’ai zappé le bon timing voulu. Mais je répond toujours aux commentaires qui me sont faits.
                                                  L’Homme est un mammifère et comme tel il vit en hétérosexualité depuis sa création, c’est tout, c’est dans les gènes normaux de ce groupe d’animal dont nous faisons partie.
                                                  Que certains « accouplements » se fassent hors cette nature, je n’en attrape pas non plus des sueurs froides, estimant que dès lors ou ils se mettent en marge volontairement en s’interdisant la reproduction, on peut leur accorder cette tolérance de liberté 
                                                  Que l’Homme s’octroie la possibilité de se reproduire à l’identique de la nature, et dans le cadre de la famille qu’il a fondée, par des moyens l’imitant parfaitement, c’est à dire l’AMP et la fécondation in vitro, d’accord sur le fond, si cela peut satisfaire un besoin indispensable à la stabilité de sa relation familiale. Ce sera notre distinction d’avec les autres mammifères, chez qui, faute de reproduction, la femelle est rejetée non seulement par le dominant qui l’a séduite, mais aussi par l’ensemble du troupeau.
                                                  Mais qu’on offre cette possibilité en dehors d’un cadre familial normal, cela me laisse déjà pantois.
                                                  Et encore plus quand on inclut dans cet apport purement moral et justifiable d’une solution médicale contrôlée, la GPA, c’est à dire la « location du ventre » !.
                                                  Qu’à à faire une célibataire d’un gosse qui ressentira toujours l’absence du père ? Je ne dis pas que le gosse sera malheureux, je dis simplement qu’il lui manquera toujours ce « quelque chose » qu’il n’a pas connu, et qu’il ne connaîtra jamais. 
                                                  Qu’a à faire un couple infertile d’un gosse s’il n’a pas consenti a lui offrir une stabilité au moins matérielle et juridique en formalisant légalement son union vis-à-vis d’une société dont il fait partie ?
                                                  Dites vous bien que le premier pas soutenu par Chalot, défenseur de toutes les causes lui permettant d’exister, est le début d’un engrenage mis en place dès le mariage pour tous : la GMA pour toutes les femmes, puis la GPA pour les femmes mariées, ensuite la GPA pour toutes les femmes et enfin la GPA pour tous.
                                                  Il y a déjà existé un petit précurseur en la matière, un petit homme avec une petite moustache qui avait un tic au bras droit, qui rêvait d’une lignée parfaite à son goût : à ce qui précède, on ajoutera la déviance puis la manipulation génétique, tant qu’on y est, et la boucle sera bouclée, avec tous les risques de dégénérescence que cela comporte.
                                                  Ce qui me met hors de moi, c’est surtout la phrase de l’auteur « On ne peut plus tergiverser, la PMA doit être ouverte et non limitée » Si cela n’est pas l’appel à toutes les dérives possibles, c’est que vous n’avez rien compris.
                                                  Alors que si le besoin d’enfanter est si fort, il suffit d’adopter...........
                                                  Pour mémoire, et afin de compléter ma réponse, je copie-colle mon commentaire à Cathy30 sur ce même article de Chalot :

                                                  « @cathy30
                                                  Bonjour,

                                                  J’aime votre propos.
                                                  Enfant dit « naturel », c’est à dire sans père reconnu (je me surnomme moi-même le croisé de chauve-souris avec une chambre à air), je n’ai connu que le plaisir de vivre avec ma mère et ma grand mère, à mon grand dam, car j’aurais eu plaisir en revanche de connaître une autre filiation, d’une autre dimension certainement car ce manque m’a quelque peu bloqué durant mes années de jeunesse (mais à plus maintenant de 61 ans, vous parlez si désormais je m’en fous)..
                                                  Votre remarque est d’autant plus judicieuse qu’entre PMA et GPA, il n’existe aucune barrière clairement définie, ce qui ouvre toutes les portes aux abus les plus insensés. Comme bien souvent à son habitude, Chalot est dans le délire grave de la défense du moindre plaignant. Dans son cas, je lui conseille d’étudier, pour s’occuper, de délirer sur le ver plat s’auto-reproduisant et sur la vie sexuelle de certains gastéropodes hermaphrodites.
                                                  Que des nanas ou des mecs se titillent entre eux, je peux tolérer car pour moi chacun fait sa vie dès lors où il respecte la liberté de l’autre, mais je ne comprends pas sur le fond ; serait ce comme avoir un animal de compagnie c’est à dire bien souvent un transfert d’affectivité ? Déçu(e) à ce point ? D’accord, c’est un peu la quête du Graal pour certaines ou certains, mais quand même, merde, le destin fait bien les choses, et bien souvent là ou on l’attend pas. 
                                                  J’ai des amis gay, des amies « gouines » (comme on dit vulgairement), sur ce point nous ne rencontrons aucun problème car nous n’y faisons jamais allusion, c’est tout, mais bizarrement ils n’envisagent absolument pas de procréer, c’est même le moindre de leur projet(s).
                                                  A ce stade de conneries énoncées par l’auteur, on verra bientôt des annonces sur le Bon Coin........
                                                  Bien à vous, »





                                                  Bien à vous, 

                                                • njama njama 2 juillet 2015 20:32

                                                  @CHALOT
                                                  entre l’avortement et la PMA quel rapport ?
                                                  La loi sur l’avortement n’est pas une caution de l’avortement, c’est juste pour ne pas avoir à recourir aux faiseuses d’anges d’abord (comme c’était le cas) et que cela se passe dans de meilleures conditions, donc protection de la femme, puis elle a été une dépénalisation de l’avortement.
                                                  L’avortement est une interruption d’un processus naturel, la PMA c’est l’inverse, c’est en provoquer un qui ne l’est pas.
                                                  Dans les revendications de l’APGL faudrait-il aussi que ce soit pris en charge aussi par la sécu en plus ? d’après moi, à l’évidence non, pûisque ce n’est pas une maladie. Je ne suis pas qu’il y aurait un cadre juridique pour gérer des situations marginales, mais de là à vouloir en faire qqch d’universel. Entre prohibition et autorisation ..., il y a peut-être une voie intermédiaire ?
                                                  Est-il du ressort du législateur de cautionner moralement la PMA ? pas plus que pour l’avortement, il me semble ! L’avortement se gère toujours dans l’urgence, et souvent dans des situations de détresse sociale alors qu’il n’y en aurait absolument aucune pour les PMA, et là je pense que même si la PMA était légalisée selon les voeux de l’APGL, ce ne serait pas un acte de consommation banal ... les impétrantes candidates devront certainement se justifier au moins pour anticiper la protection de l’enfant ...
                                                  « déclaration commune anticipée de filiation » ça me paraît un peu léger, car l’entourage, la famille ne serait pas forcément naturellement et ataviquement solidaire, comme dans le cas de grossesses naturelles.

                                                  « pour toutes » ? au nom de l’égalité, alors qu’au même nom de l’égalité il ne pourrait le faire pour « tous » ? Un cheval de Troie pour faire accepter la GPA ?
                                                  Ce qui se passe dans d’autres pays n’est pas forcément intelligent ... ce n’est pas un argument recevable, il suffit de faire le tour du monde pour s’en rendre compte.
                                                  Faut aussi penser que les toubibs ne sont pas des petits soldats aux ordres, et que s’ils ne veulent pas exercer ce genre de pratiques rien ne pourrait les y obliger. Bon, ok il y en aura toujours une poignée qui se lanceront dans ce business (bizarrement juteux), mais normalement l’art médical a une éthique et n’est pas du business.


                                                  • njama njama 2 juillet 2015 20:34

                                                    erreur, lire : « Je ne suis pas contre qu’il y aurait un cadre juridique pour gérer des situations marginales, ... »


                                                  • baron 2 juillet 2015 20:35

                                                    Normalement, si je reprend mon petit Marx illustré, la marchandisation et l’asservissement de l’être humain est ce qu’il y a de pire pour le prolétariat, qui doit se libérer de ses chaines.

                                                    Selon, toute logique pour les gens de gauche l’être humain ne doit pas être considéré comme un produit, ni exploité en aucune façon pour rester libre.
                                                    On devrait donc, voir la gauche mais encore plus la gauche de la gauche défendre les individus dans ce qu’ils ont de plus précieux et encore plus pour les enfants.
                                                    Et, bien non !!! Il Cela reste un mystère comment les prétenfus anti capitalistes peuvent-ils aider à construire le pire capitalisme qu’il soit.
                                                    J’aimera que Mr Chalot, donne son avis la dessus, parce que normalement il devrait défiler dans rue contre ces ignominies, d’autant plus que les enfants n’étant pas encore né ne peuvent pas donner leur avis sur ce choix étrang de moins bien les considérer qu’un animal domestique.
                                                    Traiter les êtres humains comme du bétail est une ignominie, il va il y avoir un formidable retour de manivelle . Tant pour tout ces fous furieux qui n’ont pas compris qu’en allant trop loin ils vont tout perdre, ce n’est qu’une question de temps....mais ça peut aller très vite

                                                    • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 21:46

                                                      @baron
                                                      Ou y a t il marchandisation ou asservissement de l’être humain dans la PMA ?

                                                      En France il y a 23000 familles qui chaque année ont le bonheur d’avoir un enfant par ces techniques.
                                                      Et 140.000 à espérer en avoir.
                                                      Quant à la loi sur la PMA elle date de 2004 (Chirac Raffarin)...pas franchement des marxistes !

                                                    • Samson Samson 2 juillet 2015 23:27

                                                      « Etendre la PMA à toutes les femmes sans discrimination : un pas supplémentaire vers l’égalité des droits entre toutes et tous » smiley

                                                      Débutant au néolithique de la compréhension de la relation entre acte sexuel et enfantement, l’ère patriarcale a donné naissance à rien moins que l’écriture, l’histoire et les lois car, si le lien d’un enfant à sa mère était « naturel », le lien de paternité - auquel une majorité de traditions patriarcales associait la transmission du « nom » - restait purement putatif et relevait donc du droit, d’où la logique (même si ce n’est pas la seule), de l’association du mariage à un sacrement religieux par définition indissoluble entre un homme et une femme, à laquelle l’acquis révolutionnaire a substitué une logique contractuelle régie par le droit, soit dénoncable par chacune des deux parties, et sans désormais de référence au sexe des contractants.

                                                      L’ère du patriarcat ( 5000 ans) est bel et bien terminée, l’invention des tests ADN a définitivement enterré la logique qui présidait à son fondement : en Belgique, l’enfant porte désormais au choix le nom de son père, de sa mère ou des deux parents.

                                                      Ne nous leurrons pas ! L’introduction du « mariage pour tous » n’était que le biais à l’accès aux droits à la PMA et - faute de pouvoir biffer cette « intolérable » inégalité naturelle encore subsistante qui n’offre qu’aux femmes l’accès à la grossesse - à la GPA pour tous. Nul doute que nos docteurs Nimbus se penchent sur le problème : Welcome in « Brave New World » (Bienvenue dans « Le Meilleur des Mondes »), et on imagine volontiers qu’Aldous Huxley n’avait encore rien vu.

                                                      Ce grand pas vers l’« égalité des droits », voté par une majorité de « gauche », soit à vous lire et par définition « progressiste », est surtout une extraordinaire opportunité offerte au secteur en plein essor des bio-technologies : PMA, GPA, bientôt clonage, ... Comme quoi, le $ociali$me est bien utile au capitalisme quand le fond de commerce de la droite traditionnelle est trop frileux, ringard ou attaché aux modèles du passé.

                                                      Car désormais libéré des contraintes naturelles qui menaient - ou pas - à l’enfantement, le capitalisme offre l’accès à la procréation et l’enfant - quoique sujet de droit - devient surtout un produit de consommation comme un autre, si même il ne reste pour l’instant accessible qu’aux plus fortunés. Nul doute que les besoins du marché en « démocratiseront » bientôt l’accès (sans mauvais jeu de mot) à toutes les bourses. Quant aux moins fortunées, elles pourront toujours louer leur ventre, jusqu’à ce que ces dernières contraintes biologiques soient elles aussi surmontées pour une procréation totalement aseptisée et détachée de ses derniers liens avec la sexualité.

                                                      Qu’abruti de novlangue vous vous réjouissiez avec d’autres d’une telle « évolution » - serait-elle même inéluctable - ne m’étonne même plus ! Quant à moi, dussé-je périr dans la foulée, c’est avec une impatience croissante que j’attends que ce putain de Titanic sur lequel nous sommes embarqués finisse par enfin sombrer corps et biens !

                                                      En vous présentant l’expression de mes cordiales salutations ! smiley


                                                      • Samson Samson 3 juillet 2015 01:02

                                                        PS : la nature n’étant pas parfaite (ou trop ?), j’ai avec mon (ex)-compagne eu par le passé l’occasion de consulter dans une unité de PMA et je peux vous certifier que le baratin qui nous a été débité pour l’occasion était - avec toutes les ficelles d’un marketing bien rodé - digne des meilleurs marchands de tapis.

                                                        Les promesses n’engagent généralement que ceux qui y ajoutent foi : ayant - ainsi que ma compagne - consacré ma carrière professionnelle au soutien de personnes physiquement ou mentalement handicapées, nous avons jugé plus sage - en respect des limites posées par la nature (ou notre destin ?) - d’opter pour le deuil de notre projet d’enfant plutôt que pour notre « droit » au recours à une (très lourde) « facilité » médicale, proposée au risque d’une nouvelle tragédie du type de celles que nous veillions quotidiennement à soulager.

                                                        Si même nous n’avons pu combler mon puissant désir d’enfant et si notre couple s’y est finalement brisé, je ne regrette en aucun cas notre choix.

                                                        Mais allez donc expliquer un tel choix à une génération - devenue adulte - d’enfants-rois incapables d’affronter le moindre début de frustration et par là vulnérables à tous les mirages de la consommation et de la publicité ! smiley


                                                      • njama njama 3 juillet 2015 10:15

                                                        @Samson
                                                        "... une extraordinaire opportunité offerte au secteur en plein essor des bio-technologies : PMA, GPA, bientôt clonage, ... Comme quoi, le $ociali$me est bien utile au capitalisme ..."
                                                        Le clonage n’est que le prolongement de méthodes de sélections dont les origines remontent au XVIII°... un excellent article pour en comprendre les finalités ! capitalistes !!! " transformer « l’hérédité » en marchandise" !
                                                        on notera au passage que d’une main la science prétend à une Évolution naturelle des espèces, et que de l’autre elle se propose depuis peu de la contrarier par des manipulations bio-technologiques qu’on appellera bio-médicales pour l’homme, mais qui sont exactement les mêmes que celles pratiquées avec des animaux !

                                                        Jean-Pierre Berlan, Agriculture et élevage : sélection aristocratique et sélection bourgeoise, 2009

                                                        De l’influence sociale sur les pratiques de sélection

                                                        Le vivant possède deux propriétés fondamentales et paradoxales : celle de se reproduire et de se multiplier en conservant ses caractéristiques ; celle de changer, d’évoluer, de s’adapter. Le temps géologique a accumulé une extraordinaire variabilité génétique inter et intraspécifique. Au cours de leur bien brève histoire, les hommes ont domestiqué les plantes et les animaux, les ont sélectionnés et adaptés de plus en plus finement à leurs besoins en utilisant cette variabilité naturelle et en l’élargissant. L’agriculture est le produit de ces deux propriétés complémentaires qui se sont constamment appuyées l’une sur l’autre.

                                                        Mais vers 1760 pour les animaux et un siècle plus tard pour les plantes, ces deux propriétés deviennent antagoniques avec l’émergence d’une nouvelle catégorie sociale, celle du sélectionneur/investisseur. Il ne s’agit plus d’améliorer les animaux pour satisfaire des besoins, mais pour faire de l’argent de transformer « l’hérédité » en marchandise. La faculté du vivant de se reproduire et de se multiplier s’oppose alors au « droit naturel » du profit et l’agriculture et l’élevage à la sélection et au sélectionneur. La sélection n’est qu’un moyen de faire un profit. Dès lors, l’objectif final du sélectionneur/investisseur (et plus tard de la génétique agricole) ne peut être que de lutter contre cette malheureuse propriété des plantes et des animaux de se re-produire et de se multiplier dans le champ du paysan.
                                                        [...]
                                                        lire la suite : https://sniadecki.wordpress.com/2015/02/10/berlan-selection/


                                                      • Samson Samson 3 juillet 2015 01:46

                                                        Re PS : Comme @baron, et dans la même veine, je serais moi aussi fort reconnaissant à Chalot d’un feed-back !
                                                        Merci beaucoup ! smiley


                                                        • Samson Samson 3 juillet 2015 02:21

                                                          Encore moi ! smiley
                                                          " Personne n’a répondu sur la question de l’environnement : la PMA étant autorisée dans plusieurs pays, des femmes vont y avoir recours, ..."

                                                          Certains élèves trichent aux examens, d’autres pas : faut-il sous le prétexte que certains trichent autoriser tout le monde à le faire, ou sanctionner les tricheurs ?
                                                          Le vente d’armes et leur port sont légaux dans toute une série d’états U$, cela implique-t-il qu’il faut adopter les mêmes règles dans l’Hexagone ?
                                                          A vous suivre, je ne suis plus très sûr de la réponse !


                                                          • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 2015 08:57

                                                            Il y a urgence à reconsidérer la procréation sous toutes ses formes qu’elles soient naturelles ou artificielle.

                                                            Nous sommes nous les humains en surpopulation et ceux d’entres nous qui ne peuvent pas procréer naturellement doivent l’accepter, il y a suffisamment d’enfants rêvant d’avoir des parents.
                                                            Actuellement un enfant par famille serait plus sensé et ensuite l’adoption permettrait de compléter le besoin de donner de l’amour à une famille agrandie.

                                                            • TicTac TicTac 3 juillet 2015 09:44

                                                              Les riches peuvent se permettre beaucoup de choses.

                                                              Ils peuvent, par exemple et selon certains, commettre des meurtres et échapper à toute sanction en se payant les meilleurs avocats.

                                                              Plutôt que de permettre aux moins riches et aux plus pauvres d’accéder eux aussi à de bons avocats, une idée progressiste serait de légaliser le meurtre.
                                                              Nous aurons ainsi une vraie égalité.

                                                              Haaaaaaaaaaaa... Ça fait du bien de travailler à l’égalité pour tous.

                                                              • rhea 1481971 3 juillet 2015 10:36

                                                                Je parlais de la communication facilitée à un ami sculpteur puis de la PMA, sa réflexion instantanée ses enfants là n’ont pas d’histoire.
                                                                La laïcité est une religion puis que la vie n’est qu’une question de croyance.


                                                                • troletbuse troletbuse 3 juillet 2015 13:53

                                                                  Et ils se marierent le lundi
                                                                  Le mardi, ils achetérent une maison avec tout le confort
                                                                  Le mercredi, ils voulurent un enfant mais elle était stérile.
                                                                  Donc pour 20000 euros, ils acheterent un bébé conçu dans une usine à bébés des pays de l’Est
                                                                  Le jeudi, ils se lasserent des pleurs d’un gnare qui n’était de eux
                                                                  Et le vendredi, ils mirent le gosse à l’assistance et divorcerent afin de profiter pleinement de leur vie.


                                                                  • njama njama 3 juillet 2015 15:35

                                                                    @ CHALOT
                                                                    Nous ne saurions t’en vouloir d’épouser les revendications militantes de l’APGL (association des parents gays et lesbiens), c’est justement ça le débat d’opinions, le sens d’Agoravox, et l’espoir fait vivre ...
                                                                    Avant que ce genre de revendications un peu à l’ouest aboutissent, il faudra à mon avis beaucoup de temps, au moins au principe que ce n’est pas un sujet de société prioritaire, mais bien des revendications sociétales très marginales.
                                                                    Comme avec la mythique Route 66, The Mother Road, très très longue ... il faudra en avaler du bitume avant de voir le bout  !


                                                                    • baron 3 juillet 2015 17:56

                                                                      Si l’on va jusqu’au bout de la logique, il faut songer aux droits des enfants issus de la PMA .

                                                                      Au nom de l’égalité, un enfant issu d’un couple de lesbienne, peut très bien revendiquer d’avoir un père et une mère. 
                                                                      On fait comment alors ?
                                                                      Il devrait donc pouvoir obtenir de la justice soit quelle lui donne de nouveaux parents soit qu’il oblige une des mères à se faire greffer une paire de testicules.
                                                                      Au nom de l’égalité un enfant pourra demander des dédomagements pour ne pas avoir été élevé par un couple hétéro.
                                                                      La boite de pandore est ouverte, on va voir des situations folles.
                                                                      Sinon, j’aimerais bien savoir en quoi cette loi est de gauche ?
                                                                      Je redemande donc des explications ?

                                                                      • Pere Plexe Pere Plexe 3 juillet 2015 21:49

                                                                        @baron
                                                                        En leur temps les opposants au divorce avaient ces mêmes élucubrations en guise d’arguments...


                                                                      • baron 3 juillet 2015 22:49

                                                                        @père plexe Au 18ème siècle, je ne crois qu’il y ait eu de tel débat. Vous avez des réfèrences sur ce sujet ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès