• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Faut-il légaliser l’euthanasie ?

Faut-il légaliser l’euthanasie ?

Après les affaires Bonnemaison et Vincent Lambert, le gouvernement ne peut rester dans l'indécision face à ce sujet brûlant. Valls a promis le mise en place d'un comité de réflexion sur le sujet. Pourquoi la loi Leonetti de 2005 ne suffit-elle plus ? L'euthanasie est-il en passe d'être légalisé en France ?

Après l’acquittement du docteur Nicolas Bonnemaison, le débat est plus que jamais relancé. Parallèlement, les discussions autour de l’arrêt des soins de Vincent Lambert, dont l’état ne s’améliorera jamais selon le service du CHU de Reims qui le traite, demeurent au centre l’attention des media. Ce jeune homme, dans un état végétatif considéré comme irréversible par les médecins qui le suivent, voit sa famille se déchirer autour de son cas. Alors que ses parents demeurent favorables à la poursuite des soins, ses frères et sœurs se battent pour cesser ce qu’ils appellent de « l’acharnement thérapeutique ».

C’est aussi l’occasion ou jamais pour « Monsieur 3% » (sobriquet désobligeant infligé, faut-il le rappeler, à Hollande) de détourner les esprits. Entre la crise économique, son échec aux européennes, les réformes sur le statut des intermittents, ou encore la réforme sur la taxation de l’activité des avocats, bien loin de faire l’unanimité, le Président pourrait, après avoir légalisé le mariage gai, devenir l’apôtre des réformes sociétales.

Rappelons que Mitterrand dans la décennie 1980, était parvenu à rehausser sa côte de popularité avec la suppression de la peine de mort, la dépénalisation de l’avortement ou encore, la création de la cinquième semaine de congés payés. Alors que 89% des français –selon l’institut BVA, sondage daté du 26 juin 2014- se disent favorable à un réforme de la loi sur l’accompagnement de la fin de vie, les réformes extra-économiques pourraient, enfin, susciter le consensus autour d’une action gouvernementale.

Dès lors, Hollande a missionné un comité de réflexion autour de l’encadrement législatif de la fin de vie des malades. En d’autres termes, une réforme est en préparation, et pour une fois, elle pourrait ne pas être synonyme de volée de bois vert pour ses instigateurs.


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • hunter hunter 26 juin 2014 12:46

    un pays où semble-t-il d’après les sondages ( on connait le degré de manipulation de ces pratiques, donc méfiance), la population ne donne pas plus de valeur à sa vie qu’à celle d’un animal domestique, n’est plus un pays !

    C’est un rassemblement de gens déjà morts, bien programmés depuis des années, et qui se considèrent donc come des objets ; quand la bagnole est morte, direction la casse où l’usine de recyclage :

    Quand le mougeon n’est plus « productif », hop une piquouze et on en parle plus !

    Je ne reconnais plus ce pays, où dorénavant, la pulsion de mort va devenir la règle, et bientôt la loi !

    Attali doit bien rigoler !

    Et en plus des malades, prévoyez bien dans votre loi d’y inclure les chomeurs, les handicapés, les SDF, les gros, les petits, les maigres, les trop grands, etc, etc..... (bientôt l’homo cosumerus standard, bien dans les critères définis par l’UE ? conçu en bocal (GPA, PMA), élevé au gender, bref la tomate calibrée insipide espagnole, version bipède !), bref tout ce que l’esclave urbain n’aime pas voir sur son chemin, quand il se rend à son poste d’esclave salarié : ça distrait son attention de sa page fesse bouc sur son « smartephone » !

    Pauvre France ! Avec un peuple pareil, pas étonnant que tu ne sois plus que l’ombre de toi-même !

    Allez les mougeons, dépêchez-vous de donner encore à votre gouvernement d’incapables, une autre occasion de faire du sociétal !

    Remarquez, quand il aura grâce à la loi, éliminé la moitié de vos effectifs, il n’y aura plus de chômage non ?

    Eh bien si, parce qu’entre temps il y aura des androides très performants et bien moins pénibles à gérer que vous, alors hop, zigouillés en masse les mougeons !

    Les 1% disposeront ainsi de toutes les ressources restantes, servis par leurs androides ultra-performants, et ils tiendront ainsi des siècles et des siècles !

    Ils feront la foire sur vos cadavres, vous finirez piqués en masse dans des digesteurs à méthane, et vous leur fournirez une énergie inépuisable, aussi inépuisable que votre manque de goût pour la vie et la connerie de vos raisonnements !

    Be seeing you....in hell, of course !

    H /


    • Nicolas_M bibou1324 26 juin 2014 14:01

      Ce que vous décrivez avec horreur est la volonté de 98% des plus de 65 ans. [lien]


      Quand à ma vie, non clairement je ne lui donne pas plus d’importance qu’à un animal domestique. Et je ne vois pas le problème.

      Et absolument aucun rapport avec la productivité, l’UE, la PMA, une quelconque pulsion de mort ... vous mélangez tout ma parole ! Vous êtes hors sujet du début à la fin.

      Je vous conseille d’ouvrir un dictionnaire à la lettre e comme euthanasie.

    • hunter hunter 26 juin 2014 14:30

      Hors sujet Bibou ? oui bien sûr......
      ne vous inquiétez pas pour le dictionnaire, j’ai ce qu’il faut !

      Par contre, vous avez l’air d’avoir quelques faiblesses avec la langue française, car oui j’exagérais, je grossisais le trait (quoique.....mais vous ne semblez pas très informé non plus,mais passons...), histoire de faire réagir un peu !
      Ca se fait en Français vous savez ? Dans d’autre langues d’ailleurs aussi. Une figure de style en quelque sorte.

      quand au hors sujet...... http://www.youtube.com/watch?v=YGAaPjqdbgQ

      Si vous aviez vraiment conscience de ce que nous sommes aux yeux de ceux qui dirigent, vous comprendriez sans doute plus vite ce qui se cache derrière tout ça !

      Mais bon, faut-il vous en demander autant ?

      quant à votre sondage des 98% de plus de 65 ans, ce n’est en rien une référence, mais juste le reflet de la propagande ambiante !

      Et puis je m’en tape de votre sondage ! Je suis dans le delta des 2% : j’ai moins de 65 ans, et si je dois en finir, je le ferai moi-même, pas besoin d’un tiers en blouse blanche.

      Pour en revenir à votre sondage (c’est vrai qu’un sondage ce n’est jamais manipulé, orienté, etc, etc) que ces citoyens demandent à leurs élites de créer une grosse base de donnée, accessible dans tous les points d’accès médicaux, où le citoyen manifestera sa volonté dans un fichier : dans le cas de réa, maintien en vie artificielle, etc, etc, soit on me pique, soit on essaie de me soigner !

      C’est pas plus compliqué que ça ! Après une loi si vous voulez (une de plus, comme un fichier de plus ), avec un article : en cas de situation médicale telle que, bla bla bla, se référer à la base de données nationale.

      Chaque citoyen s’y inscrit ( obligatoire, mais ne vivons-nous pas dans une société autoritariste) , et basta cosi !

      allez ciao et au plaisir de relire vos inepties !

      H/


    • Aldous Aldous 27 juin 2014 10:26

      Il suffit de regarder qui sont les avocats de la liquidation des malades pour comprendre quelle idéologie il y a derrière.


      Kouchner, propagandiste de l’interventionnisme, poseur devant les caméras sac de riz sur l’épaule pour la galerie, photoshoppeur de faux camps d’extermination en Yougoslavie, ministre traitre à la gauche sous Sarkozy, et surtout gouverneur du Kosovo au nom de l’OTAN, à l’epoque où les soldats serbes prisonniers étaient executés pour servir de fournisseurs d’organes à destination de la Turquie et d’Israel.

      Son ideal, c’est la gestion comptable de l’humain. C’est à la fin de sa vie qu’on a besoin de soins, et les parons de Kouchner aiment plus le fric que l’Homme. Il convient donc de convaincre les gens qu’on les executera pour leur bien, comme on les pucera pour leur bien, on les endette pourleur bien, on les stérilise pour leur bien, on leur enlève leur souveraineté pour leur bien, ont les abruti pour leur bien...

      Maisons jaunes et soleil vert.

      Bref, son combat n’est ni de gauche ni humanitaire, c’est celui de la désacralisation de l’humain, avec une haine non dissimulée pour les seuls à pas baisser leur froc devant cette ideologie mortifère et hypocrite : les chretiens orthodoxes.



    • Aldous Aldous 27 juin 2014 10:27

      J’oubliais... les gens doivent devenir hermaphrodites, c’est pour leur bien...



    • baron 26 juin 2014 12:50

      L’euthanasie était à l’ordre du jour du forum de davos l’an dernier, il ne faut pas s’étonner que le sujet soit surexposé cette année.



      Il ne s’agit de rien d’autre que de faire des économies, les puissants eux ne seront pas concerné, Par contre les vieux, les handicapés et les malades qui ne sont pas de l’ologarchie ont largement de quoi être inquiet, même si il pense qu’ils consentent par eux même ...

      L’exemple de Sharon est là pour le rappeler, les traitements ne sont pas les mêmes y compris face à la mort.

       De même pour un célèbre sportif, pour qui la question ne se pose même pas, mais là il y a des moyens financiers.

      • Nicolas_M bibou1324 26 juin 2014 14:03

        Les puissants font partie des vieux, qui souhaitent à 98% l’euthanasie pour eux même en fin de vie. Post complètement faux, donc.


      • hunter hunter 26 juin 2014 15:15

        Mais bien sûr, les vieux puissants veulent crever !

        Vous vivez où mon brave ?

        Et le transhumanisme et les milliards de bucks qu’il charrie, via google et autre fesse de bouc, c’est quoi leur but ... ?

        C’est l’immortalité, via l’hybridation avec des systèmes et prothèses électroniques !

        Donc si les vieux puissants voulaient crever, ils n’investiraient pas dans ce genre de truc !

        Faut vous renseigner un peu : des vieux puissants, très puissants, n’hésiteraient pas une seconde à faire prélever sur votre carcasse, un organe susceptible de leur sauver la vie !

        Et même sans anesthésie si c’était nécessaire !

        Des vieilles saloperies comme ça, j’ai bossé pour eux, pour un très bon salaire certes, mais sachez que pour eux, tout être humain qui n’a pas au moins 5 millions de dollars en patrimoine, ne vaut pas plus, voire carrément moins que leur chihuahua !

        Eh oui, c’est ça la réalité du joli monde des hommes du XXIème siècle !

        Vous avez visionné la video d’Aaron Russo dont je vous ai mis le lien plus haut ?

        Quelques mois après cette video, Russo est mort d’une sorte de cancer fulgurissime, alors qu’il se portait bien  ! comme c’est bizarre !

        Mais si ça peut vous faire comprendre la vraie nature humaine, pervertie par l’excès de puissance et de fric, eh bien ce pauvre homme ne sera pas mort pour rien !

        H /


      • Xenozoid 26 juin 2014 15:27

         De même pour un célèbre sportif, pour qui la question ne se pose même pas, mais là il y a des moyens financiers.
         et ici on a preuve que la morale(quelque soi le cas ) est Maléable,je suis sure que d’autrenous vendrons le fait que la sélection naturelle s’impose quand le profit s’arrêtte,n’est ce pas, le catho intégriste rejoindra le libéral pour dire « jamais ca »,hmmmm
        quand le Q est omnipoten,on favorise dieu, sinon on fait des lois,simple comme bonjour
        Alors combien de vieux non productif tu a aider aujourd’hui ?
        du con ,laisse les vivre au moins il nous raporte du pib,comme la guerre en fait


      • oncle archibald 26 juin 2014 12:53

        Lier les affaires « Lambert » et « Bonnemaison »me parait une erreur monumentale. 


        Dans le premier cas il y a une équipe médicale qui essaie d’appliquer la loi Leonetti et qui se trouve confrontée à un obstacle majeur, l’absent,ce de « directives anticipées » et le désaccord d’une partie de la famille du malade. Tous les actes judiciaires engagés à ce jour et les expertises médicales sur lesquels ils s’appuient montrent que le patient n’est maintenu en vie que artificiellement, qu’il n’a plus aucune conscience, et donc que l’on se trouve bien dans le cas d’un « acharnement thérapeutique ». 

        Le jugement à intervenir va permettre d’apporter à la loi Léonetti des précisions concernant quelques cas limites comme celui de Monsieur Lambert, et le Professeur Léonetti est le premier à s’en réjouir.

        Dans le deuxième cas il s’agit d’un médecin qui a décidé de ne pas appliquer la loi Leonetti et qui s’est arrogé le droit de décider seul de l’avenir de ses patients. Même en supposant que ces patients soient tous dans le même état que Vincent Lambert, ce qui n’était semble-t-il pas le cas, il est à mes yeux absolument anormal qu’un homme seul puisse décider de « piquer » le vieil homme dont la vie lui parait inutile. 

        Je m’attendais à une condamnation de principe, mais à une condamnation quand même, pour signifier à ce médecin qu’il ne disposait pas du droit de vie où de mort sur ses patients. Je trouve que le jugement qui a été prononcé fait fi du droit et envoie directement à la poubelle la loi Leonetti, qui est une très belle loi. J’en suis profondément bouleversé.

        J’y vois tout simplement le rétablissement de la peine de mort, et dans des conditions bien pire qu’avant que Monsieur Mitterand ne la supprime, puisque ça n’est plus un jury après des débats publics mais un homme seul dans les méandres de son cerveau et le secret de son cabinet qui en décidera. 

        J’ajoute pour ceux qui auraient un doute sur ce que je pense et verraient en moi un suppôt de Madame le Pen que la suppression de la peine de mort restera à mes yeux la seule très belle chose qu’ait faite Monsieur Mitterand en quatorze ans de règne.

        • hunter hunter 26 juin 2014 13:07

          Oncle, excellente analyse du cas Bonnemaison !
          Ce type est un assassin, point barre !
          Donc maintenant en France, on peut piquer un patient, sans son avis, sans celui de sa famille, sans donc suivre la loi, et être acquitté !

          Demain, je vais aller flinguer un vieux pote, parce que ça fait deux ans que je baise sa femme, qu’elle adore ça, mais n’ose pas le blesser en le quittant ; il est vrai qu’il ne ressemble pas à un homme, qu’il baise donc très mal (dixit sa femme), et qu’il est tellement faible de caractère, que d’être largué causerait sa mort !
          Donc préventivement, je vais lui coller une bastos, pour anticiper sa non-souffrance !

          Est-ce que je serai acquitté au procès ?

          Ah non, c’est vrai, j’oubliais, je ne suis pas médecin !

          H/


        • hunter hunter 26 juin 2014 12:59

          parfaitement bien observé Baron !

          Et le pire, c’est que le populo de base encourage ses « zélites » dans cette voie ! Soit disant au nom de la dignité !

          Quelle dignité y-a-t-il à se faire piquer comme un vieux chat paralytique ?

          Si vous voulez crever, c’est simple, vous vous injectez une bulle d’air dans le système, vous vous tirez une bastos, où vous prenez un bon cocktail de médocs, et on en parle plus !

          Pourquoi exiger que les médecins vous piquent ?

          En plus, que devient le serment d’Hypocrate ?

          Au lieu d’exiger que la gabegie de vos dirigeants soit réorientée vers la recherche médicale et scientifique, afin de soigner et guérir les gens, tous les gens, vous préférez demander la mort ?

          Ok vous allez l’avoir : Vos maîtres vont sauter sur l’occas’ !

          Seulement au moment où la piquouze sera là, faudra pas venir chouiner et regretter !

          H/


          • juluch juluch 26 juin 2014 13:02

            Sujet délicat.


            J’ai été témoin d’euthanasie en Maison de Retraite.
            Suffit d’augmenter la dose de morphine et la personne glisse paisiblement......

            Souvent à la demande des familles.....

            Faut’il légaliser ??

            Je ne suis pas convaincu, tous les abus seraient de ce fait possible.....

            Merci pour ce partage.

            • soi même 26 juin 2014 13:23

              La réponse est Non !
              Où c’est oui, doit ton réhabilité le Nazisme , car les promoteurs de l’euthanasie à grande échelle c’est bien eux à ce que je saches !


              • cevennevive cevennevive 26 juin 2014 13:36

                Non, non, NON !!!


                Pas de légalisation de l’euthanasie.

                Vous voyez à quel point les gens de ce pays sont manipulés, orientés : deux faits divers (certes terribles pour les proches) font le buzz et on va pondre une loi à la va-vite, dont certains attendaient secrètement l’avènement pour je ne sais quelles raisons, mais pas celles évoquées comme « dignité », « mourir dignement », « volonté du malade », etc.

                Il n’y a aucune « dignité » à être malade, à souffrir, à faire sous soi. Il n’y a pas beaucoup de dignité à mourir (sauf peut-être sur les champs de bataille).

                Seriez-vous celui ou celle qui ferait la piqûre ? Celui ou celle qui couperait l’appareil qui maintient l’étincelle de vie ? En seriez-vous capable ? Alors, pourquoi se décharger sur un soignant, un médecin, parce que la loi l’y oblige si le patient en a fait la demande ?

                Et puis songez à toutes les dérives que cette loi pourrait occasionner...

                Si la personne que l’on aime souffre, nous souffrons avec elle, pas la peine de se voiler la face. Puis il y a des moyens pour calmer cette souffrance et justement la laisser « mourir dans la dignité » sans souffrir.

                Si la personne que l’on aime ne souffre pas, qu’elle est inconsciente, voire un légume sur un matelas, aurez-vous le cran de débrancher l’appareil ?

                Si oui, c’est que vous ne l’aimez pas et que vous voulez vous consacrer à autre chose qu’à la soigner et à l’assister...

                Faire une loi, c’est offrir un cadre à des sentiments, des impressions, des souffrances et des désirs qui n’ont rien à voir avec la raison d’état et la politique.

                Faire une loi, c’est « normaliser » une chose qui nous tient aux tripes et que chacun vit différemment, mais odieusement : la mort d’un proche que l’on aime.

                Pardonnez ma véhémence, je n’arrive pas à comprendre comment certaines personnes peuvent parler de « mourir dans la dignité » alors que le geste qui amène la mort est voulu, décidé, « légalisé ».





                • Nicolas_M bibou1324 26 juin 2014 13:56

                  Chacun a son point de vue. Très clairement, si quelqu’un que j’aime beaucoup venait à souffrir beaucoup sans possibilité de rémission, et avait exprimé auparavant son envie de partir dans une telle situation, alors oui, sans la moindre hésitation, je la débrancherai, ou lui injecterait une plus grande dose de morphine. Et sans le moindre remords. Et j’aimerais qu’on fasse la même chose pour moi, me laisser partir sans être triste de mon départ. Au contraire, en étant heureux de m’avoir allégé les souffrances.


                  La mort d’un proche qu’on aime n’est pas toujours un déchirement, je vous assure. A chacun sa philosophie. J’ai été très heureux de savoir mon grand père parti, après 3 années de souffrances en fin de vie. Car enfin il ne souffre plus.

                • Xenozoid 26 juin 2014 13:58

                  Pardonnez ma véhémence, je n’arrive pas à comprendre comment certaines personnes peuvent parler de « mourir dans la dignité » alors que le geste qui amène la mort est voulu, décidé, « légalisé ».

                  ha bon,et la guerre c’est quoi ? sans mélanger tout,qui choisis ? toi ou la personne concerné,si c’est toi tu aura un dilleme,si c’est le « patient »,alors pourquoi pas, ?c’est un sujet de savonette,qui marche dessus doit faire gaffe de ne pas glisser,et surtout écouté l’autre, ce qui nous manque a l’heure actuelle....
                  Je te comprends Cevennevive, c’est plus ta morale et ton expérience du systéme qui te fait rager,un systéme qui se fout comme de la vie si elle ne rapporte rien....Mais faite attention.dans beaucoup de cas d’euthanasie ici au pays bas, le seul argument contre est que cela entraine une généralité,ce qui est faux.
                  tout le monde est dáccord pour dire,que chaque cas est différent,ne généralisé pas tout


                • foufouille foufouille 26 juin 2014 14:03

                  « Et j’aimerais qu’on fasse la même chose pour moi, me laisser partir sans être triste de mon départ. »

                  @bibou
                  tire toi une balle dés que tu as des rides !
                   smiley


                • hunter hunter 26 juin 2014 14:58

                   " J’ai été très heureux de savoir mon grand père parti, après 3 années de souffrances en fin de vie. Car enfin il ne souffre plus."

                  ...et puis j’ai palpé un bon héritage, que j’ai quand même attendu de palper pendant trois ans, vu que le vieux, il voulait pas crever !!!
                  Heureusement qu’une blouse blanche compréhensive (combien le chèque, quel pourcentage de l’héritage), m’a arrangé le coup !

                  Parce que votre loi sur l’euthanasie, c’est à ce genre de situation de cupidité que ça va aboutir !

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 15:08

                  non hunter,tout n’est pas comme tu dis, même si la morale fric te le dit


                • hunter hunter 26 juin 2014 15:21

                  Désolé Xéno tu te trompes ! tu ne vis pas en ex-France, tu ne sais pas ce que sont devenus les gens dans ce pays !
                  Pas tous bien sûr, pas tous faut pas généraliser, mais une grande majorité ne pense qu’à la consommation, au fric !

                  La France était la nation multmillénaire de l’Esprit ; en moins de cent ans, c’est devenu une province de pousses-caddie !

                  Take care bro !

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 15:37

                  Désolé Xéno tu te trompes ! tu ne vis pas en ex-France, tu ne sais pas ce que sont devenus les gens dans ce pays !
                  Pas tous bien sûr, pas tous faut pas généraliser, mais une grande majorité ne pense qu’à la consommation, au fric !

                  La France était la nation multmillénaire de l’Esprit ; en moins de cent ans, c’est devenu une province de pousses-caddie !

                  Take care bro !

                  ok i am not a bro, i am me.

                  mais une grande majorité ne pense qu’à la consommation, au fric 

                  c’est nouveau ?

                  Pas tous bien sûr

                  Pas tous bien sûr

                  La France était la nation multmillénaire de l’Esprit

                  comme la france des lumieres ,donnant sa vertue au peuple , non civilisé ?

                  Take care bro !

                  no pro


                • hunter hunter 26 juin 2014 15:50

                  l’Esprit n’a pas attendu les « lumières » pour exister !
                  En fait c’est à cette période, qu’il a commencé à s’éteindre doucement, selon une courbe linéaire très lente, mais devenant une exponentielle depuis moins de cent ans.

                  évoquer la notion « esprit » n’implique pas une correspondance logique avec la période (plutôt sombre en fait), des « lumières » (d’où les guillemets).

                  H /


                • Xenozoid 26 juin 2014 15:51

                  Hunter c’est toi qui dis
                  La France était la nation multmillénaire de l’Esprit
                  ok de quoi tu base cela ?


                • Xenozoid 26 juin 2014 15:55

                  et tu as rajouté des guillemet aprés ma réaction


                • hunter hunter 26 juin 2014 15:57

                  Là, faudrait plus qu’un post ici : faut du temps pour rédiger, rassembler les références, bref c’est un boulot universitaire, je ne peux pas résumer ici.

                  Si ça t’intéresse, je travaille d’ordinaire à 100 euros la page.

                  Compte pour commencer, une bonne petite centaine, voire 150.

                  Payable en couronnes suédoises uniquement, pas d’euros, pas de dollars.
                  Où or 18 carats en fonction des cours.

                  Et puis pour les délais, compte au moins un an et demi ; eh oui, je suis du sud, je bosse à la cool !

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:00

                  merci hunter,au moins on voit clair,merci
                  Adieux comme l’occitan. kenavo,la prochaine foi, soit franc.ok


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:03

                  non, j’ai mis des guillemets ! pas rajouté !
                  Rajouter voudrait dire que dans ce cas, j’aurai cité les lumières sans guillemets, ce qui n’est pas le cas, puisque je ne les ai pas évoquées (les « lumières ») ; ce qui est logique, vu qu’elles n’ont rien à voir avec l’esprit et toute notion de spirituel.

                  Enfin si, en apparence pour beaucoup, les « lumières » c’est du spirituel, mais en fait non :les « lumières », n’ont agi que dans le domaine du matériel, voire même du matérialisme.

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:04

                  en fait tu dit que les lumiere ont favorisé l’euthanasie ?


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:05

                  salut. Dans mon sud ouest d’adoption on dit « adishatz ».

                  alors adishatz

                  H /


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:12

                  ah ,faut etre con ou analfabete pour ne pas savoir que adieux en occitan = kenavo ?
                  n’est ce pas ?
                  mais bon,la on a un probleme hunter,je ne dit pas que tu a raison ou tord,jo no me ,je dit que tu n’as pas forcément raison


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:12

                  non ça serait malhonnête de dire ça ! c’est un raccourci trop abrupt, et je ne me risquerai pas.

                  Par contre, démontrer qu’il peut y avoir un lien, au niveau des mentalités façonnées, des choses de l’esprit, oui, c’est jouable, je peux le faire, mais là aussi, c’est du taff.

                  H/


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:13

                  Attention, Kenavo c’est du breton ! S’il ya des bretons ici, ils vont te lyncher !

                  c’est pas de l’occitan.

                   smiley

                  H/


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:16

                  Xeno, je suis d’accord :j’admets que je peux avoir tort ; j’ai déjà eu tort et c’est logique, je ne suis qu’un être humain donc pas infaillible !

                  Et quand j’ai tort, si on me l’a démontré de manière imparable, eh bien je le reconnais volontiers. Ca aussi je l’ai eu fait ; mes parents m’ont enseigné l’honnêteté. De celle ci, dérive l’honnêteté intellectuelle. Que mes parents soient remerciés.

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:19

                  peut etre je suis plus breton que siatom et d’autre ici,qui sais,l’appartenance a un groupe,haha
                  j’aimais bien les gallêtes, de ma grand mere,avec le beurre salé ,,,,hummmm
                  ’j’ai sa recette, elle était la meilleure....


                • hunter hunter 26 juin 2014 16:34

                  galettes bretonnes faîtes par une ancienne, oui, bon trip, je prends !
                  1/2 kilo, j’échange contre un chat sans problème !

                   smiley

                  H/


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:42

                  en bretagne ils ne ntles chat que quand la gabelle est un impôt, aprês, ils aident les basques et autre,mais bon, ils ne vont pas dans les université bretone défendre le porc,bande de cons, a la place il se reconvertisent au lapins car ils sont cool, j’imagine le languedóc se différenciér et eux ils aiment tout ce qui n’est pas humain, a part la saucisse,et le gratain cassoulete,ce qui nous ne ramënea l’euthanasie


                • Xenozoid 26 juin 2014 16:44

                  Quand est ce qu’on dira que l’eutanasie est mieux que la vie sans vie ?


                • Auxi 26 juin 2014 17:28

                  @ Hunter : pure diffamation. Vous ne savez RIEN de ce dont vous parlez.


                • foufouille foufouille 26 juin 2014 18:14

                  c’est quoi la vie sans vie ?

                  gros, petit, moche et bête ?


                • Xenozoid 26 juin 2014 13:42

                  sauf que personne ne se plaint quand on euthanasi les animaux,ceci dit,le choix de mort lente et douloureuse n’est pas souvent une solution de vie meilleure,travaillant dans le soin j’en ai vu des morphiné siphoné dans des délabres de morale qui ne sont pas les leurs,morale qui n’a d’excuse que ce qui est bien ou mal et qui ne regarde que le nombril du même moraliste,j’ai plus a dire mais j’ai besoin d’un article, car il concerne la Morale (sic et encore),qui est comme le pouvoir tres maléable....je pense avant tout que tout est tres simple,si le choix est donné,sans pensé au nombril moraliste,après tout ce sont les même qui sont contre l’euthanasie qui sont pro vie et sont donc en état de tuer un chirurgien qui pratique l’abortion, n’est ce pas.....


                  • hunter hunter 26 juin 2014 13:57

                    Salut Xéno

                    D’accord avec toi, je n’ai jamais fait euthanasier un de mes animaux ; je prends mes responsabilités : trop de souffrances, l’avis du véto et je mets une 22lr dans la tête, en chialant, mais je l’ai fait !
                    Ainsi c’est une mort noble, pas une piquouze ignoble, une chimie affreuse !

                    Le jour où je me sentirai fini, j’utilserai mes dernières ressources pour activer mon calibre sur ma cervelle, avant de ne plus avoir de forces, et basta cosi, mais je ne vais demander à personne de le faire pour moi.

                    Mais tu vois on progresse quand même : les gens ne peuvent pas contester l’euthanasie de nos compagnons animaux, vu q’en majorité, ils réclament la même chose pour eux !

                    H/


                  • foufouille foufouille 26 juin 2014 14:05

                    « sauf que personne ne se plaint quand on euthanasi les animaux »

                    on le fait le fait si on a pas les moyens de payer le véto
                    un pistolet arbalète de 80 lbs est suffisant


                  • Xenozoid 26 juin 2014 14:07

                    Foufouille,vas te faire dévoré par des lapin,c’est tout ce que je te souhaite


                  • foufouille foufouille 26 juin 2014 15:37

                    un lapin, ça se mange quand il est pas trop stressé. de la bonne viande tendre d’herbivore


                  • Xenozoid 26 juin 2014 15:44

                    pas grave foufouille,le paté de lapin est bons,comme le paté de merde ,il suffit d’être mort


                  • hunter hunter 26 juin 2014 15:45

                    je préfère le chat ; plus facile à tirer à l’arc, et ça a presque le même goût et ça pullule autant que les lapins !

                    H/


                  • Xenozoid 26 juin 2014 15:47

                    tu ouvre , je prend


                  • hunter hunter 26 juin 2014 15:52

                    le chat je le fais à 5 euros le kilo.
                    Ca paye la flèche, au cas où elle se perd (avec les pointes de chasse, ça traverse souvent, et les champs sont grands ici)

                    ca te va ?

                    H/


                  • foufouille foufouille 26 juin 2014 17:00

                    le chat est un carnivore très nerveux, j’imagine le goût du lapin ..........
                    la viande de végétarien est plus tendre
                     smiley


                  • hunter hunter 26 juin 2014 13:48

                    Merci Cevennevive ! vous incarnez la Vie, dans un pays peuplés de quasi-morts, de déjà presques morts, et si peu courageux, qu’ils demandent qu’un tiers mette fin à leurs souffrances, tellement ils ont peur de le faire eux-mêmes !

                    Il est vrai que ce site est essentiellement fréquenté par des urbains, qui ont rarement vu mourir un être vivant, même un animal !

                    Tout organisme vivant se battra jusqu’à la dernière minute, la dernière seconde, pour essayer de sauver sa vie !

                    Même un poulet se rend compte qu’il va mourir, au moment où s’avance la lame ! Et il lutte, avec ses faibles moyens ; il essaie de se battre, de fuir de se sauver !

                    Mais visiblement, l’homo oeconomicus-consumerus du XXIème siècle, lui, ne pense qu’à la mort !

                    Il faut dire que lorsque la vie se résume à faire l’esclave pour ensuite consommer........je l’ai fait, je connais, je reviens du royaume des morts-vivants !

                    Libérez-vous camarades, mais pas par la mort, elle viendra bien toujours assez vite !

                    Adishatz

                    H/


                    • irinia 26 juin 2014 14:22

                      Très bon résumé, mais oui, légalisons-le et MAINTENANT

                      Laissez nos ainés partir dans la dignité et arrêtez d’invoquer des motifs futiles (religion...) pour retarder ce qui est inéluctable : LE DEPENALISATION DE L’EUTHANASIE


                      • hunter hunter 26 juin 2014 14:35

                        j’préfèrerai la dépénalisation du cannabis, mais bon, chacun son trip !

                        H/


                      • pauldelabarth 26 juin 2014 15:21

                        PAS DE LEGALISATION DE l’EUTHANASIE

                         

                        Ne nous laissons pas duper par une minorité qui essaye d’imposer son dictat. Et ne laissons pas le docteur Bonnemaison continuer à sévir. On ne dispose pas de la vie des gens comme bon nous semble sous prétexte que l’on est médecin !

                         

                        NON à l’EUTHANASIE en FRANCE !


                        • hunter hunter 26 juin 2014 15:25

                          pauldelabarthe : il est bon de lire des paroles de bon sens !
                          Merci à vous !

                          Quant au criminel Bonnemaison, assassin se prenant pour un néo dieu, le temps viendra pour lui, où il paiera ses gestes !
                          Ce jour là, il comprendra !

                          Tout est lié, tout est en réseau ! il comprendra.....
                          une chose est sure, je n’aimerai pas alors être à sa place !

                          cordialement

                          H/


                          • adeline 27 juin 2014 18:49

                            hunter tout est en réseau, oui tu en as l’exemple sur le poste de l’auteur


                          • gotjy gotjy 26 juin 2014 15:32

                            Il est très difficile de faire confiance à des législateurs pour ce genre de sujet de société très clivant,aussi pour éclairer le débat,je pense qu’il faut se référer aux réflexions de l’éminent cancérologue Léon Schwarzenberg,disparu hélas,qui a en son temps osé utilisé le terme « aider les gens à mourir »et que lui même avait en son âme et conscience agit dans ce sens.Cet homme avait un discours franc,honnête et à la portée de tous,privilégiant la personne qui souffre au fanatisme de certains intégristes jusqu’auboutistes, tels les parents de M.Lambert.


                            • Pyrathome Pyrathome 26 juin 2014 15:37

                              http://www.lepoint.fr/politique/kouchner-n-aime-pas-le-mot-euthanasie-car-il-y-a-nazi-dedans-26-06-2014-1840917_20.php

                              Kouchner n’aime pas le mot euthanasie, car il y a « nazi » dedans

                              Hypocrite jusqu’au bout des ongles des doigts de pied....


                              • hunter hunter 26 juin 2014 15:42

                                oui Pyra, c’est normal, il a un problème d’audition, et en fait il entend « état nazi », donc ça lui donne des frissons, car il se demande qui il va bien pouvoir traîner en justice pour palper un p’tit billet en dédommagement !

                                Je crois qu’il songe à attaquer l’Académie Française pour antisémitisme, vu que le mot est dans le dico, mais vu que y’a Finkie qui y siège, son avocat lui a fait comprendre qu’il serait débouté !

                                Ah merde, putain c’est dure la vie quand même non ?

                                 smiley

                                H/


                              • soi même 26 juin 2014 19:47

                                Je crois qu’il est nécessaire de lui rappeler la maison jaune !


                              • Aldous Aldous 27 juin 2014 10:33

                                Il en tient une sacrée kouch et me porte sur les ner ...


                                Qu’il montre l’exemple, l’encéhalogramme est déjà plat, inutile de continuer l’acharnement thérapeutique.

                              • foufouille foufouille 26 juin 2014 15:38

                                en cas d’euthanasie, les héritiers vont se frotter les mains : viens le bon pognon


                                • claude-michel claude-michel 26 juin 2014 15:55
                                  Faut-il légaliser l’euthanasie ?...Pour l’instant nous avons...« l’état-nazi » imposé par un groupuscule gauchiste lors des dernières élections... !

                                  • fredvd 26 juin 2014 16:04

                                    L’euthanasie est un sujet très compliqué qui demande à débattre sereinement ce qui est impossible quand deux exemple aussi extrême que les cas Bonnemaison et Vincent Lambert la remettent au devant de la scène.

                                    Je voudrais juste donner mon opinion en tant que Belge.

                                    La loi belge ne donne pas droit à l’euthanasie mais donne un droit à une demande d’euthanasie. La nuance est importante car la demande peut-être refusée par le médecin. Celui-ci n’a pas l’obligation d’accepter et ne doit pas justifier son refus.

                                    Se focaliser sur les cas extrêmes comme ceux cités au dessus, c’est oublier que la grande majorité des demande d’euthanasie sont le fait de personne atteinte de cancer et de maladies neuromusculaires évolutives en phase terminales. C’est personne sont souvent déjà sous sédation ( les analgésiques seuls ne faisant plus d’effet ) et la mort est attendue à très brève échéance. Pourquoi n’auraient-ils pas le droit de choisir quand partir.

                                    Il est impossible de savoir ce que peut ressentir une personne mourante quand on est soit-même en « bonne santé ».

                                    Maintenant j’admets que certains cas où la personne n’est pas mourante m’interpelle, de même que l’extension de cette loi aux mineurs.

                                    Il y a aussi de gros problème avec la commission chargée de contrôler les dossier que les médecins ont l’obligation de transmettre après avoir pratiqué une euthanasie.

                                    Cette législation est loin d’être parfaite. Certains diront, légiférer c’est ouvrir la porte aux dérives et je suis d’accord même si dans l’ensemble je fais confiance au milieu médical. Mais les dérives peuvent avoir lieu avec ou sans législation.

                                    Au final ,c’est une décision qui ne concerne que la personne et son médecin.


                                    Si la personne n’est plus en état de faire une demande comme Vincent Lambert, la législation donne un ordre de priorité : épouse – parents – enfants . Mais dans les faits le médecin ne prendra pas de décision sans consensus entre les différents membres de la famille ; ce que n’a pas fait le corps médical dans le cas de Vincent Lambert.


                                    En fait je trouve que le problème n’est pas temps de savoir si on est pour ou contre l’euthanasie mais de savoir si on a confiance ou non dans le corps médical ! 


                                    • foufouille foufouille 26 juin 2014 17:05

                                      "Il est impossible de savoir ce que peut ressentir une personne mourante quand on est soit-même en « bonne santé »."

                                      tout à fait. mais c’est pire sans soutien moral ou analgésiques


                                    • hunter hunter 26 juin 2014 16:39

                                      merci Fred pour ces explications intéressantes de la situation en Belgique.

                                      Un seul truc qui me choque, pourquoi priorité à l’epoux ou épouse ?
                                      La priorité devrait être à la famille.
                                      La relation de mariage laisse trop d’importance à l’intérêt, et de plus, c’est une alliance de sangs différents.

                                      La famille, c’est le même sang qui parle.

                                      qu’en pensez-vous ?

                                      H/


                                      • fredvd 26 juin 2014 17:31

                                        il ne devrait pas y avoir d’ordre de priorité en effet un consensus devrait-être nécessaire. 


                                      • xmen-classe4 xmen-classe4 26 juin 2014 17:34

                                        alors etat nazi celon davos....
                                        etat nazi peut etre le socialisme francais qui provoque 12000000 de chomeurs sans complexe.

                                        état nazi est un truc entre individu donc déjà cela émancipe les entreprises de tout le pouvoir criminel et relègue l’état à des question social de franche camaraderie.

                                        maintenant un individu libéral ayant la prétention sur le droit à l’entreprise, alors que ce monsieur n’emplois au mieux qu’une secrétaire et peut aussi sa femme désire penser que ses clients sont aussi ses employés ou bien es ce lui qui estime que les produit de supermarché sont plus jolie que c’est client et ainsi peut il esperer plus d’argent et s’acheter une voiture de luxe.

                                        le moyen passe par la mort de 7 personnes sans autorisation de la famille. il est radié de l’ordre des medecins ?


                                        • BACHAUD 26 juin 2014 17:36

                                          Cela fait plus de 30 ans que l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité ADMD demande une loi sur « l’euthanasie » elle ne l’a jamais obtenue.

                                          Cela va probablement continuer bien que 89% des Français soit POUR...
                                          Il y a un engagement N°21 de F.HOLLANDE

                                          « Introduire la possibilité de bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité, dans des conditions précises et strictes. »


                                          Fin 2013 un engagement avait été pris pour faire adopter la LOI avant la

                                           fin de l’année et VALLS annonce un comité de réflexion.


                                          Dans une démocratie digne de ce nom les citoyens doivent pouvoir imposer un référendum sur les sujets de leur choix.

                                          C’est l’unique revendication de l’association article 3 : www.article3.fr 

                                          Mais qu’attend le Président de l’ADMD pour réclamer le référendum d’initiative citoyenne ? Alors que depuis 30 ANS l’ ADMD n’a jamais obtenu la loi qu’elle demande. !

                                          Quelques problèmes de couleurs...



                                          .




                                          • xmen-classe4 xmen-classe4 26 juin 2014 17:39

                                            les médias privé se prétendant de droite sont plus fort que la justice et sont un contre pouvoir.
                                            c’est pas des lapins crétins.


                                            • Kookaburra Kookaburra 26 juin 2014 17:46

                                              Plus la santé se dégrade, moins on est maître de sa vie. Qu’il s’agisse de maladie physique ou de dégradation psychique, la démence sénile, pudiquement nommée Alzheimer, la médecine s’efforce de nous prolonger … bon gré, mal gré. Nous avons fort à faire contre les lobbies des laboratoires pharmaceutiques, des maisons de retraites médicalisées privées et quelques autres … motivés par de sordides intérêts financiers et n’agissant pas par grandeur d’âme. C’est le maintien en vie de malades grabataires, dégradés, irréversiblement atteints dans leur chair et dans leur âme qui est condamnable et non pas l’aide le médecin peut leur apporter pour en finir. Mais sous des conditions strictes, surtout la volonté clairement exprimée du malade, entres autres.
                                              Toutefois, il y a trois formes d’euthanasie qu’il faut distinguer parce que l’on peut être en faveur d’une forme et contre une autre :
                                              L’injection mortelle – l‘euthanasie active
                                              L’interruption du traitement de survie – l’euthanasie passive (c’est ce que la loi Léonetti préscit - le patient meurt de soif et de faim).
                                              La mise à la disposition du patient des substances nécessaires pour se suicider – l’aide au suicide.
                                              Faut-il légaliser l’euthanasie ? La question est trop générale, trop simpliste.


                                              • foufouille foufouille 26 juin 2014 17:55

                                                "bon gré, mal gré. Nous avons fort à faire contre les lobbies des laboratoires pharmaceutiques, des maisons de retraites médicalisées privées et quelques autres … motivés par de sordides intérêts financiers et n’agissant pas par grandeur d’âme."

                                                pas uniquement. sur le long terme, certains espèrent guérir et sauvé des vies
                                                 


                                              • Rensk Rensk 27 juin 2014 01:13

                                                Comme d’habitude vous prenez toujours des grand mots pour dire du « n’importe quoi »...

                                                L’euthanasie n’est pas comparable a l’aide au suicide... vous avez déjà deux choses que vous mettez allégrement dans une...

                                                Le choix des gens en pleine forme physique et moral disent, écrivent de ne pas vouloir de traitements dit « médicaux » quand cela nui plus que cela n’aide et que cette volonté n’est pas prise en compte par les ayant droit a des salaires et bénéfices d’actionnaires...

                                                Le médecin qui a juré craché qu’il ne serait pas hypocrite mais Hippocrate... est une rareté dans le monde...

                                                En France vous ne savez pas faire la différence entre aider quelqu’un et l’euthanasie, vous mélangez tout. Il n’y a pas de loi contre l’aide au suicide, il y a des lois contre l’euthanasie... Regardez donc les droit de l’homme que vous ne respectez pas si bien en France (plus de 600 condanations déjà par le tribunal des droits de l’homme et le dernier est déjà réfuté en disant que l’État ne va pas faire recours et ne pas changer ses lois illégaux !!!)


                                                • zygzornifle zygzornifle 27 juin 2014 09:20

                                                  ça y est, ils ont sorti le clown.....

                                                  KOUCHNER VEUT BANNIR LE MOT « EUTHANASIE » CAR ON Y ENTEND « NAZI »


                                                  • Inquiet 27 juin 2014 11:01

                                                    Abréger les souffrances lorsque celles-ci sont impossibles à calmer, ou en finir avec un état de « légume » lorsqu’il est impossible de revenir en arrière,

                                                    semblent être des nobles causes partagées par la plupart de nos semblables.

                                                    Mettre fin à une agonie sans solutions est une nécessité pour celui qui souffre, et ne pas l’aider à le faire est criminel dans une société qui met l’humain au dessus de tout.

                                                    La question étant de savoir, si justement nous sommes dans une société qui met l’humain au dessus de tout ?
                                                    La question étant de savoir, si notre société ne se servirait pas de ce prétexte pour mettre à profit les théories les plus noires du malthusianisme économique ?

                                                    Il suffirait de cacher certains traitements à la connaissance de tous, et de laisser les gens souffrir sans les antalgiques nécessaires au soulagement de la douleur, pour avoir l’adhésion des malades eux-mêmes.

                                                    Donc, permettre à la société d’aider quelqu’un à « partir dignement » on est tous d’accord, mais dans cette société là, pas d’accord.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès