• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gilets jaunes : la révolte de la France périphérique contre (...)

Gilets jaunes : la révolte de la France périphérique contre Macron

Quel choc de voir la mobilisation de samedi, partout en France, beaucoup de personnes, peu engagées en politique, bloquer les routes et faire des opérations escargots, dans une forme de mai 1968 à l’envers d’un point de vue idéologique. Bien sûr, il y a eu des violences inacceptables, mais cela ne doit pas cacher la forêt d’une colère légitime et d’un affaiblissement spectaculaire du pouvoir.

 

Un point de rupture dans le mandat ?
 
Cette mobilisation n’est pas à prendre à la légère car, outre le fait d’être spontanée, elle est l’expression d’un véritable ras-le bol de la France périphérique théorisée par Guilluy, rejetée des centres villes des grandes métropoles, souvent contraintes de faire des dizaines de kilomètres par jour pour aller au travail et véhiculer sa famille. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est l’addition de la hausse des taxes sur le carburant à l’augmentation du prix du baril, qui a fait progresser le prix du gazole de 50% en trois ans  ! Derrière les moyennes myopes, il y a la vraie situation de millions de Français contraints de dépenser 15 à 25% de leur maigre salaire en essence, qui n’en peuvent plus.
 
Sourds à ces difficultés, une partie des média et des élites se sont recroquevillées dans une forme de racisme social aussi violent que vulgaire et fermé, tel ce journaliste du Nouvel Obs, affirmant « gilets jaunes, idées courtes  » ou cet intervenant de Slate, « gilets jaunes : le retour du français moyen, très moyen  ». Qu’elle est ouverte et généreuse cette pseudo gauche qui crache sur les gens qui expriment leur douleur, surtout quand cela est probablement fait depuis l’intérieur d’un périphérique parisien, où la voiture devient de plus en plus rare et inutile. Pas étonnant, comme le note Marianne, que les gilets jaunes expriment une gigantesque défiance envers ces médias, parfois aussi méprisants.
 
Face à cette colère, le gouvernement a lâché quelques mesurettes. Comme d’habitude, le président de la République a démontré son insensibilité et sa superficialité en lâchant que « l’addition des colères ne fait pas un projet  ». Mais ce n’est pas un projet dont il est question ici, c’est l’expression d’un ras-le-bol d’une France abandonnée depuis des décennies, qui voit son pouvoir d’achat baisser fortement malgré les statistiques dont se vantent le gouvernement, et d’autant plus choquée par les hausses de taxes sur l’essence que Macron avait débuté son mandat par un déluge de cadeaux pour les riches. Le discours du gouvernement en devient en réaction totalement inaudible.
 
Certains pourraient y voir une forme de ras-le-bol fiscal droitier, ferment de nouvelles coupes de dépenses publiques, comme cela s’était passé sous la présidence précédente, et sur lequel la droite, mais aussi la majorité actuelle pourraient tenter de surfer, comme le Premier ministre a cherché à le faire dimanche soir. Mais j’espère qu’il y a davantage un refus de l’injustice fiscal crasse des dernières années, avec les impôts des plus riches et des entreprises toujours en baisse, compensés de facto par tous les autres. Il n’est pas acceptable d’accepter une telle coupe dans son pouvoir d’achat avec tant de désertions fiscales ou de milliards qui ont été offerts aux plus riches et aux multinationales.
 
 
Dans un bon éditorial dans MarianneNatacha Polony a raison de faire un lien avec « cette fracture sociale qui ne cesse de se creuser, même si les amortissements du système social français limitent la montée des inégalités ». Merci à Christophe Guilluy d’avoir alerté sur la situation de cette France, come il le rappelle au Figaro, et tout mon soutien à l’action pacifique de l’immense majorité des gilets jaunes.

Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Zaza Zaza 23 novembre 10:05

    Il était évident que Macron ferait payer leur soumission aux souchiens des campagnes :

    au profit de la finance anationale, et de son assurance, le grand remplacement,

    les mégalopoles mondialistes coloniales du multi déculturées (dédoublement des classes des banlieues, suppression th pour les hlm coloniaux, politique bobo écolo, octroie à l’entrée des villes etc...) comme les nelles villes bourgeoises contre l’ancien pouvoir national. Il s’est passé exactement la même chose dans la chute des féodaux des campagnes au profits des marchands des cités avec leurs parlements.

     

    « Les parlements ont fait tomber l’ancien régime, les juges feront tomber la nation » le dernier Mitterrand.


    • Désintox Désintox 24 novembre 13:58

      @Zaza
      Méthodes de voyous :

      Christophe Castaner a confié au « Midi Libre » qu’un groupe de « gilets jaunes » était venu protester devant son domicile familial dans les Alpes-de-Haute-Provence.


    • lala rhetorique lala rhetorique 23 novembre 10:20

      Macron n’a aucun réel pouvoir et obéit à Bruxelles. Je suggère qu’on supprime le président et les ministres, pour s’adresser directement à Bruxelles ; ça nous ferait d’énormes économies... Quant à la révolte, elle concerne le peuple français qu’il soit de province, des villes peu importe l’impôt concerne tout le monde. Le problème est : où passent nos impôts ? et c’est quoi la dette au juste ? ya quoi dedans ? Ce n’est pas avec des mesures qui vont encore ponctionner des français pour calmer les autres, que ça changera la donne. Faut changer le logiciel, on ne régit pas un pays sur un tableau excel !


      • Fergus Fergus 23 novembre 13:52

        Bonjour, lala rhetorique

        « Macron n’a aucun réel pouvoir et obéit à Bruxelles »
         smiley

        Dans les faits, Bruxelles obéit aux orientations voulues par les chefs d’Etat et de gouvernement  ! Autrement dit, dans le cas de la France, à la volonté exprimée en Conseil européen par les prédécesseurs de Macron, et par Macron lui-même.

        Il est très commode de taper sur Bruxelles, c’est très exactement ce que veulent nos dirigeants : faire passer leurs dérives néolibérales en faisant porter le chapeau à la Commission qui n’existerait pas sans leur volonté et qui met en musique la partition qui lui a été donnée par Macron, Merkel and co !!!


      • files_walQer files_walQer 23 novembre 21:34

        @Fergus

        Toujours aussi crédible vos commentaire.

        https://www.youtube.com/watch?v=KF2nVNtrSF8


      • Laulau Laulau 24 novembre 14:47

        @Fergus
        C’est ça Fergus, l’Europe n’y est pour rien ! Vous oubliez que malgré le NON des français nous avons souscrit des traités qui nous oblige à rester dans les clous du libéralisme économique : concurrence libre et non faussée, dénationalisation des entreprises, obligation faite à EDF de vendre leurs outils de production, travailleurs qui ne sont plus sous droit français etc ...


      • captain beefheart 25 novembre 12:50

        @Fergus
        Mais après la trahison du peuple souverain en 2005 aucun gouvernement ou président est légitime,alors on s’en fout de Bruxelles,il faudra revenir au referendum,et repartir de là.


      • Eric F Eric F 25 novembre 21:21

        @lala rhetorique
        Sur la question des taxes sur les carburants, ce n’est pas Bruxelles qui fixe le curseur, la preuve ces taxes sont de 40 centimes inférieures au Luxembourg que chez nous ; La balle est sur ce point vraiment dans les mains de NOS gouvernants.


      • Cadoudal Cadoudal 25 novembre 21:29

        @Eric F
        Les autorités italiennes accordent en effet une exonération de taxe sur les carburants, destinés aux yachts et superyachts, ce qui constitue un avantage majeur sur le marché hyper-concurrentiel de l’avitaillement et du choix des ports d’attache de ces unités.

        De fait, les ports français ont ces derniers mois pris de plein fouet cette concurrence fiscale, au grand dam des acteurs français de la filière.

        http://www.actunautique.com/2018/11/concurrence-deloyale-bruxelles-epingle-l-italie-sur-l-exoneration-de-taxes-sur-le-carburant-des-yachts.html

        Salvini va plier sous la menace de Moscovici ? lol...

        http://www.fdesouche.com/1112183-italie-la-popularite-de-matteo-salvini-atteint-un-niveau-record-son-parti-a-gagne-pres-de-20-points-en-8-mois


      • Christian Labrune Christian Labrune 23 novembre 10:36

        à l’auteur,

        Il est bien difficile d’imaginer ce qui pourra résulter de l’actuelle agitation. Vous faites quelque part un rapprochement avec mai 68, mais il y a cinquante ans, le moteur des événements était d’ordre intellectuel ; les dernières utopies vivaient encore un peu. Rien d’utopique aujourd’hui : on ne rêve même pas d’un monde meilleur, on considère seulement, et à juste titre, que celui où l’on croupit est totalement inacceptable et paraît sans issue.

        La bêtise monumentale, l’incompétence et la corruption des décideurs, apparaissent jour après jour avec un relief saisissant. Ceux qui vont essayer, aux extrêmes, de tirer les marrons du feu en prenant le contrôle du mouvement, ne valent évidemment pas mieux et sont encore plus à craindre : la rigidité doctrinaire, dans son fanatisme imbécile, est pire encore qu’une inconsistance macronienne en marche vers nulle part mais qui, de toute façon, ne pourra pas perdurer. 

        On n’a jamais été plus près de la guerre civile.


        • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 10:45

          @Christian Labrune
          On n’a jamais été plus près de la guerre civile.
          De qui contre qui  ?..
          Des identitaires contre l’ Islam,
          de la Fi contre le RN,
          des français contre le Pouvoir ? Dans ce cas c’ est une révolution, sire !

          Plus que jamais, « l’ ennemi » est à définir clairement !


        • baldis30 23 novembre 14:14

          @Yanleroc

          bonjour,
          « L’ennemi est bête, parce qu’il croit que c’est nous l’ennemi alors que l’ennemi c’est lui  » ( Pierre Desproges )


        • DantonQ DantonQ 23 novembre 18:05

          @Yanleroc L’ennemi, ce sont nos élites corrompues qu’elles soient économiques ( Goshn et ses copains Bolloré etc. ) politiques, merdiatiques et du show-biz. C’est contre eux que le pays réel doit faire sécession ! 

          Oui, une guerre de sécession française, voilà ce qu’il nous faut : les élites nous méprisent et veulent nous laisser sur le bord du chemin, mais c’est nous qui allons leur dire Bye !Bye ! Parce que, représentent-t’elles, ces « élites » à part quelques parasites à écrabouiller ? 

          C’est le pays réel qui doit se débrancher d’avec ces fumiers : nous avons la légitimité, pas eux ! 


        • ninportequoi 23 novembre 18:35

          @baldis30
          « De plus, il est extrêmement simple de différencier l’ennemi du géranium.
          En effet, l’ennemi est à nos portes, alors que le géranium est à nos fenêtres » (le même)


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 novembre 18:40

          @Yanleroc

          Bonsoir, relire Mucchieli qui décortique tous les moteurs des soulèvements populaires qu’ils soient révolutionnaires ou autres.

          Et si l’on suit bien les théories de Mucchieli, nous pouvons tous constater que le mouvement des gilets jaunes annonce une situation pré-révolutionnaire, avec toute la prudence sur la suite, que cela impose. Tous les ingrédients sont réunis, la colère, le ras-le-bol, le sentiment d’être méprisé, une méga défiance généralisée envers le gouvernement et la classe politique. Nous avons également, là, une convergence de cette colère, qui se polarise avant tout contre le gouvernement, qui jusqu’à présent, s’est toujours senti non comptable de ses actes envers ce même peuple. Eh bien, les gilets jaunes leur rappellent que la petite ploutocratie qui tient les rênes du pouvoir, va désormais devoir compter avec le peuple ! Il s’invite aux festival ! Et c’est le troisième élément indispensable d’un changement souhaité par les Français et souhaitable, mais très vite ! Ce mouvement des gilets jaunes porte en lui des idées nouvelles et extrêmement intéressantes, comme l’expriment des « porte-paroles » locaux. Ainsi madame Dewalle porte-parole du Val d’Oise, qui ne s’en laisse pas compter par Ruth El Krieff, journaliste rodée aux entortillements sémantiques et aux mimiques faciales suivant l’interlocuteur qu’elle a en face d’elle. Madame Dewalle propose un référendum d’initiative populaire. Ce mot a fait réagir Bourlanges, un cacique du Modem, qui semble etre très inquiet de l’ampleur que prend le mouvement des gilets jaunes. Et le rejet qui va avec, du gouvernement actuel.
          En effet, habitués en haut-lieu à prendre soit les français pour des neuneus et des moutons, des imbécile ou des c...., ils atterrissent de leur petit nuage fumeux où ils s’étaient perchés depuis des lustres. Avec une peur à peine dissimulée. Une peur, qui d’un coup, change de camp ! Et c’est très réjouissant. 


        • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 19:21

          @Nicole Cheverney, bonsoir, je vais regarder Mme Dewalle, Jacline Mouraud n’ a pas sa langue dans sa poche non plus, je sens qu’ elle va être croustillante..bien sûr on ne manquera pas de lui tomber dessus, en lui reprochant son parcours !

          Mais il faudra s’ y faire, le peuple n’ a pas fait l’ ENA et heureusement, car c’ est ce qui lui permet de garder sa « fraîcheur » ! 

          J’ aime bien ce petit clip


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 novembre 20:01

          @Yanleroc

          Je parlais de convergence de ras-le-bol ! Voici donc, et même des personnes inattendues.
          https://www.youtube.com/watch?v=LFTeFIq7mFo


        • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 22:03

          @Nicole Cheverney, c’ est bien le raz-le-bol général, mais ceux-là pourraient s’ avérer des boulets pour le Mvt, faut voir..car une fois leur revendications satisfaites, il n’ auront cure de celles des autres, sur lesquelles ils se sont appuyées ! A voir.

          Mais.. les toubibs, on ne les voit pas tellement, peut-être parce qu’ ils sont les 1ers à nous empoisonner !!
          Ces robes noires étaient bien les 1ères à nous emprisonner : « nous ne sommes pas des anarchistes, nous ne sommes pas des anarchistes.. ! » Ça va, on a compris !


        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 24 novembre 20:20

          @Christian Labrune
          mai 68, mais il y a cinquante ans, le moteur des événements était d’ordre intellectuel

          ..

          Largement financé par les US qui souhaitaient voir disparaître de Gaule ....
          Beauf...


        • Eric F Eric F 25 novembre 21:26

          @Christian Labrune
          non, à part à la Réunion, ce qui se passe n’est pas de nature de guerre civile mais de mouvement protestataire véhément approuvé par la majorité des citoyens contre les élites gouvernementales et leurs relais. Cela pourra tourner à l’émeute si les réponses ne sont pas à la mesure de la protestation, les diversions par des primes ressemblent à la brioche de Marie-Antoinette.


        • kalachnikov kalachnikov 25 novembre 21:29

          @ Eric F

          Sauf que vous crevez pas la dalle, que vous êtes aux 35 heures, et que vous balancez votre démesure du fond de la civilisation du loisir avec votre smartphone.

          Vous le voyez pas l’épuisement nerveux entre 1789 et maintenant ?


        • berry 23 novembre 10:53

          « Mais qu’est-ce que vous faites du pognon ? » se demande Jacline Mouraud.

          Le pognon va en priorité à la préférence immigrée, avec un coût de l’immigration de 84 milliards par an. Tout ça pour faire plaisir à Soros et devenir un pays du tiers-monde.

          https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/

          Gaspillage de la politique de la ville pour les banlieues immigrées, aide médicale d’urgence, logements dans des hôtels pour les clandestins, etc, etc...

          La liste des dépenses est interminable et souvent méconnue, par ex. en 2017 le gouvernement a racheté en douce 62 hôtels Formule1 pour loger les migrants, via la SNI, une filiale de la Caisse des Dépôts.

          Les français de papier se sentent peu concernés par le mouvement des gilets jaunes. C’est normal, c’est eux qui en bénéficient en priorité de la hausse des taxes et des impôts.


          • ninportequoi 23 novembre 18:53

            @berry
            Dressez certains pauvres contre d’autres pauvres. La méthode aussi éculée soit-elle reste toujours aussi nauséabonde.
            L’extrême droite s’est toujours soucié comme d’une guigne du sort des pauvres. Le Pen se disait Reaganien et voulait supprimer les aides sociales par exemple.
            Maintenant que même les couches moyennes sont touchées par les difficultés économiques, l’extrême droite se dit qu’il a une marché politique à prendre : celui de la frustration de ceux qui travaillent durs et ne s’en sortent plus.
            « Une haine, c’est une frustration dont on rend quelqu’un responsable ». Vous voulez transformer la frustration (légitime) des Français en haine de l’étranger. Les procédés de récupération de l’extrême droite sont aussi grossiers que leur chaussures à clous.

            Quand Terres des Pauvres, le Secours Catholique, le Secours Populaire, Emmaus se bougeait le cul pour aider les Français pauvres et en difficultés (SDF, chômeurs, exclus), vous étiez à leur coté, vous, les brillants théoriciens de l’extrême-droite ?


          • foufouille foufouille 23 novembre 19:00

            @ninportequoi
            voudrais surtout pas te vexer mais un militant d’extrême droite est vite viré de tes assos pour lesquelles tous les autres doivent faire ceinture pour tes migrants.


          • ninportequoi 23 novembre 19:19

            @foufouille
            Vous avez vu le cas quelque part ?


          • foufouille foufouille 23 novembre 19:31

            @ninportequoi
            ben oui et tu peux ajouter la soupe au cochon qui a eu pas mal d’emmerdes.


          • ninportequoi 23 novembre 23:44

            @ninportequoi
            Vous abonder dans mon sens. Le FN a fait une seule aide aux pauvres dans sa p.... d’existence. Le seul but de l’opération étant d’occuper le terrain médiatique en exhibant une discrimination entre les pauvres. 
            Il y avait le bon pauvre blanc, Français, catholique qui méritait dêtre aidé. Et le mauvais pauvre, celui que l’on n’aide pas et que l’on humilie en plus via sa religion. Un manque d’humanité pareil ça m’a encore un peu plus dégoûte de ce parti.
            Peut-être qu’à l’aune d’autres régimes, le FN cherchait à faire ses premières armes en matière de tri humain sur des bases ethniques et religieuses. Allez savoir...


          • foufouille foufouille 24 novembre 08:12

            @ninportequoi
            et paf dans le panneau. ce serait discriminant si il n’existait pas d’autres soupes et si cette interdiction religieuse était vraie dans ce cas, ce qui est faux comme pour le ramadan qui est pour les personnes en bonne santé.
            la soupe au cochon existes toujours.


          • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 10:57

            Ce mouvement a juste donné sa couleur, il n’ a pas encore dit son Nom !

            Les revendications ne doivent pas s’ arrêter à ce qui nous reste au fond des poches,

            car à part l’ injustice que cela représente, il y a aussi la qualité de vie morale et spirituelle, le Respect et la Dignité, dont il n’ est pas fait mention mais qui est en filigrane dans le mécontentement, « la France des fins de mois difficiles » doit prendre conscience qu’ il ne s’ agit pas que de cela, car...après ?? ....

            C’ est donc tout un système qui est menacé ! 

            Vivre perpétuellement dans le mensonge, la peur, la mort, l’ injustice, le consumérisme mortifère, la fuite en avant,

            ne peut rien amener de bon même pour la classe moyenne, et c’ est le contexte dans lequel nous ont emmené nos politiques, ceux qui les mettent en place et ceux qui les soutiennent.

            Le Pople était gêné aux entournures, engoncé dans les éléments de langage assénés par ses Partis, mais il en sait maintenant plus qu’ eux, sur le fonctionnement du système qui les entretient ! 

            En gros, que les députés sautent par les fenêtres, les enfants qui ont grandis sont potentiellement capables d’ assurer la relève ..chaud devant ! 

            C’ est le moment de mettre en place la démocratie participative de Chouard, au sein du mouvement , sa structure horizontale ,qui doit rester horizontale, en est le fondement !



            • Gasty Gasty 23 novembre 11:32

              @Yanleroc
              Ceux qui sont venus exprimer leurs douleurs et en famille l’on fait le 17. Ils le feront peut etre encore mais maintenant c’est aux organisations syndicales ou politiques de donner de la voix à ce mouvement.
              Si aucuns d’entre eux ne se manifestent ouvertement, ce sera une catastrophe.

              Lassalle a montré le chemin.


            • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 11:39

              @Gasty, c’ est toute la difficulté : l’ émergence de nouvelles têtes au sein du mouvement, ou la récupération plus ou moins hasardeuse des partis.
              Tous les politiques ne chercheront pas forcément à récupérer le Mvt,
              mais tous, le minimiseront, l’ interpréteront et le dévoieront,
              ou du moins en cacheront les véritables ressorts sous couvert de real-politique. !


            • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 12:29

              @Gasty
              Lasalle est très bien, sur la bonne ligne, mais il a un penchant pour les femmes assez gênant, ce dont il ferait bien de se méfier, il est capable de se tirer une balle dans le pied pour le dire poliment !


            • Gasty Gasty 23 novembre 13:16

              @Yanleroc
              Je suis amoureux de ma femme , sans doute que Lasalle est amoureux des femmes...mais tant qu’il ne s’agit pas de la mienne.

               smiley

            • Fergus Fergus 23 novembre 13:56

              Bonjour, Gasty

              D’accord avec vous : si ce mouvement n’est pas rapidement structuré et ne désigne pas clairement des leaders crédibles et charismatiques, il ira dans le mur. Sauf à être soutenu par des organisations reconnues susceptibles d’opposer des interlocuteurs expérimentés aux pouvoirs publics.


            • Anatine 23 novembre 14:16

              @Fergus

              Il est structuré sur un modele décentralisé !



            • Yanleroc Yanleroc 23 novembre 17:26

              @Coriosolite, merci pour la lecture. Michéa a la même analyse, plutôt optimiste quant aux chances pour le Mvt de perdurer, c’ est réconfortant. 

              Mais même si ce courageux mouvement se voyait provisoirement brisé par le PMA – le Parti des médias et de l’argent (PMA pour tous, telle est, en somme, la devise de nos M. Thiers d’aujourd’hui  !)  ; cela voudra dire, au pire, qu’il n’est qu’une répétition générale et le début d’un long combat à venir....le peuple est définitivement en marche.

              Il est important de prendre en compte, ce qu’ il dit ici :

              Enfin, last but not the least, on ne doit surtout pas oublier que si le mouvement des Gilets jaunes gagnait encore de l’ampleur (ou s’il conservait, comme c’est toujours le cas, le soutien de la grande majorité de la population), l’État benallo-macronien n’hésitera pas un seul instant à envoyer partout son Black Bloc et ses «  antifas » (telle la fameuse «  brigade rouge  » de la grande époque) pour le discréditer par tous les moyens.

              A bon entendeur..
               


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 novembre 17:40

              @Yanleroc

              Bonsoir. Un lien pour la parole de Michea ? Merci d’avance.


            • Coriosolite 23 novembre 18:04

              @Yanleroc
              Puisque vous avez pris la peine de lire mon lien vers Michéa, je vous propose un autre article. La mise en page le rend un pénible à lire, mais l’effort en vaut la peine.


              http://www.entelekheia.fr/2018/11/23/gilets-jaunes-la-derangeante-odeur-du-pauvre/

              Promis, c’est le dernier que je vous propose (pour aujourd’hui)
              Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès