• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Harcèlement : oh, rien de bien grave !

Harcèlement : oh, rien de bien grave !

Lorsque ont été lancés les « Me too » et autres « Balance ton porc », je me suis dit : j'ai eu de la chance, je n'ai jamais été agressée sexuellement, je n'ai pas subi de harcèlement. Et puis, en y repensant, des souvenirs sont remontés à la surface. Oh, rien de bien grave ! Pas de viol, pas de coups, pas même de main aux fesses. Non, seulement du machisme ordinaire, de ces petites violences si anodines qu'on les minimise avant de – presque – les oublier.

 

Un souvenir d'école

Il y a eu ces garçons à la fête du collège qui s'étaient mis à quatre pour me faire « manger des confettis » parce que j'avais refusé leurs avances. J'ai vraiment cru qu'ils allaient m'étouffer et j'ai cassé une bouteille de coca sur le crâne du plus empressé (j'ai un père adepte de self-defense, merci papa).

 

Un souvenir de voyage

Je me souviens aussi de ce policier dans les rues de Moscou qui m'avait demandé mon passeport et me l'agitait sous le nez, promettant de me le rendre si j'acceptais de dîner avec lui. La scène se déroulait sous les rires gras de ses collègues qui ne se doutaient pas que la petite Française comprenait leurs plaisanteries salaces. Ou peut-être s'en moquaient-ils. Celui-là, je l'avais eu au charme, j'avais joué la niaise, juré que je reviendrais le soir. Le type se rengorgeait, ne doutant de rien. Il m'avait rendu mon passeport et j'avais couru me réfugier à l'hôtel Intourist.

 

Salope, pute ou les deux ?

Tiens, une autre mésaventure, encore plus insignifiante, un soir à la gare de Bordeaux lorsque j'étais étudiante. Il m'avait hélée pour me « demander un service » et comme j'étais polie et ouverte je lui avais répondu « oui ? » Mal m'en avait pris, il m'avait draguée plus que lourdement, insistant, presque menaçant. Je ne savais plus comment m'en dépêtrer. Comme je restais inflexible, il avait changé d'attitude, se montrant de plus en plus brutal dans ses paroles. Il avait fini par me lancer un « c'est toujours pareil, c'est les plus moches qui refusent. J'en ai rencontrées de plus belles que toi qui ont dit oui mais toi, tu es une salope et tu dis non ». Double peine, si je dis non je suis une salope, si je dis oui une pute, ou l'inverse ou les deux. De toute façon, j'ai tort. Et cette manière de tenter de me déstabiliser en m’humiliant, en me traitant de moche.

 

Moi, moche ?

Qu'est-ce qui est le plus grave pour une jeune fille, attirer les convoitises des hommes, même les plus répugnants, ou n'attirer aucun regard parce qu'on est « moche » ?

Être laide, c'est quasiment un handicap. Le corps féminin est un attribut, un enjeu social, qu'on le fasse parader, qu'on l'expose, dénudé, ou au contraire qu'on le cache, qu'on l'enferme, qu'on l'entrave. Corps du désir, corps du délit, marqué du péché originel, on le montre pour vendre, on le vend pour sceller un marché, on le vole parce qu'on le veut, on le viole pour humilier son clan, on le voile pour l'honneur des hommes, on le voue à l'avenir, on venge sur lui les frustrations, on le punit du désir qu'il provoque, on le répudie quand il ne séduit plus, on le vilipende, on l'idéalise, on le maudit, on le sacralise, dans tous les cas, on l'utilise, on se l'approprie, il est un objet, sur lequel tout le monde a des droits, il échappe à sa légitime propriétaire.

 

Honte de quoi ?

Alors qu'un garçon peut être fort, courageux, intelligent, une fille sait depuis le plus jeune âge qu'elle doit être jolie, quelles que soient ses autres qualités, quelles que soient ses ambitions. Ce soir-là, à la gare de Bordeaux, je me sentais prise en défaut, en tort. Je tentais de m'éloigner et ce sale type aviné me suivait, m'apostrophait, me criait dessus. Les passants se retournaient et me regardaient. J'étais gênée. Il me hurlait que j'étais moche, une salope moche en plus et c'était moi qui étais mal à l'aise. Vous avez remarqué ? Ce sont toujours les mêmes qui se sentent coupables. À nous les filles, on apprend à attendre qu'on nous donne, à demander poliment et si on nous refuse, à la rigueur, on s'excuse d'avoir dérangé. Les garçons, eux ont le droit d'aller chercher ce qu'ils désirent et de l'obtenir par la force s'il le faut. Ils se demandent rarement s'ils le méritent. J'étais jeune, belle, plutôt intelligente et cultivée. C'était un ivrogne vulgaire et repoussant qui harponnait les filles dans les gares et je me sentais salie. Ses accusations stupides me touchaient, me blessaient. La honte était de mon côté.

 

Celles qui aiment les hommes

Depuis que les femmes osent témoigner fleurissent aussi sur les réseaux sociaux des déclarations signées de « femmes qui aiment les hommes » pour condamner leurs congénères.

Celles qui dénoncent le harcèlement seraient ainsi des femmes qui n'aiment pas les hommes, autant dire des mal baisées. Donc il y aurait les nanas cool, sympas, avec le sens de l'humour, qui aiment la vie, le plaisir, le sexe, bref les hommes et les autres, les féministes, les sinistres, les revendicatrices, les grincheuses, les peine à jouir jamais contentes.

 

Est-ce que j'aime les hommes ?

Est-ce que j'aime les hommes ? Il y a encore quelques jours, je vous aurais dit oui mais à force de lire les réactions de toutes ces femmes « qui aiment les hommes », qui ont si bien intégré leur infériorité qu'elles défendent un ordre phallocrate, qui sont si soumises qu'elles haïssent leur propre sexe, je les imagine élevant leurs garçons comme des roitelets à qui tout est permis et j'ai envie de répondre non.

Non, je n'aime pas « les » hommes. Je n'aime pas ceux qui profitent de leur force physique, de leur pouvoir ou de leur position pour imposer leurs envies, je n'aime pas les pervers, les manipulateurs, les égocentriques, les violents, je n'aime pas les violeurs, ni les agresseurs, je n'aime pas ceux qui frappent les femmes ou les enfants, ni ceux qui les intimident, les insultent, les menacent, les humilient ou les terrifient.

Non vraiment, je ne les aime pas et en prime, je n'aime pas les femmes qui ne supportent pas de voir d'autres femmes secouer le joug du patriarcat.


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • McGurk McGurk 6 novembre 2017 11:02

    On est plus dans les années 50 vous le saviez ?


    • Taverne Taverne 6 novembre 2017 11:23

      @McGurk

      « On est plus dans les années 50 » : nous sommes tous d’accord sur ce point. Mais, nous constatons de nouvelles régressions. Par exemple, la différence de salaires entre hommes et femmes, qui avait tendance à se réduire, se creuse à nouveau. Autre exemple, la place de plus en plus forte de la religion dans les quartiers opère des retours en arrière dans la manière de considérer les femmes : dans la rue, dans les foyers, dans les transports (bientôt trans-porcs" ?) dans les cafés... Il est manifeste qu’il est temps pour la société et pour les pouvoirs publics d’agir de façon concrète.

      Et il reste cette question qui se pose : doit-on continuer à trouver normal que dans les cas de harcèlements et de viols, la honte se trouve du côté de la victime seulement et qu’il n’est pratiquement rien prévu pour lutter contre cela et permettre aux victimes de porter plainte en justice ?


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 12:12

      @Taverne

      Bah justement j’en ai vraiment pas l’impression.

      Le « féminisme » d’aujourd’hui (politique), ce sont des revendications cavernaires comme si on était soixante ans en arrière et que les femmes étaient encore aux fourneaux. C’est du n’importe quoi.

      C’est comme ce sujet sur « balancetonporc », où préférait faire une véritable chasse aux sorcières plutôt que d’aller voir la police ou la justice. Avec bien sûr son lot de victimes directes et indirectes, mais ça pourquoi n’en parle-t-on pas ? Pourquoi tout le monde s’en fout et dit que c’est « normal » ?Et puis j’en ai marre qu’on stigmatise forcément les hommes, comme si les femmes n’avaient absolument rien à se reprocher. Tout ceci n’est rien que de la politique et rien d’autre.

      Concernant le monde du travail, ce sont des entreprises qui ont toujours été coupables de l’inégalité du statut des hommes et des femmes - sous prétexte qu’elles « peuvent tomber enceinte et donc ne plus être là pendant un moment et faire perdre de l’argent à l’entreprise ».

      Pour ma part, je pense que le retour de la religion est dû à l’effondrement de notre système d’intégration, social et par le travail. Effectivement, il est plus facile de se réfugier dans l’irrationnel plutôt que de chercher des solutions durables (ex : la politique française depuis trois décennies), laissant présager un retour des « valeurs traditionnelles » (les mauvaises bien sûr).

      Le gouvernement aurait également pu agir pour limiter durablement le prosélytisme de certains courants extrémistes au lieu de les laisser s’implanter encore et toujours.

      * " la honte se trouve du côté de la victime seulement et qu’il n’est pratiquement rien prévu pour lutter contre cela et permettre aux victimes de porter plainte en justice ?« 

      Je ne suis pas d’accord. Je peux comprendre la »honte« qu’éprouvent les victimes de ces abus mais garder le silence permet à ces »porcs« de continuer tranquillement sans être inquiété de quoi que ce soit. Du coup c’est quoi la définition de »honte" exactement dans ce cas précis ? La honte d’avoir été violé ou celle d’être complice des futurs abus des types qu’elles n’ont pas dénoncé ?

      J’ose espérer, contrairement à ce que vous affirmez, qu’il y a des lois à ce sujet. Si ce n’est pas le cas c’est aux législateurs de trancher.

      Enfin bref, pousser sa gueulante comme l’auteur le fait ou même de créer un site de délation en série ne sert à rien. Il faut simplement agir concrètement en allant voir les autorités et faire voter des lois plus précises à ce sujet.


    • Taverne Taverne 6 novembre 2017 12:15

      @Le Panda
      Bonjour

      Autant j’ai apprécié ton commentaire de onze heures 22, plein de sagesse, autant celui-ci me semble déplacé. Pourquoi chercher à interpréter un seul mot d’une personne dont on ne sait pas grand chose et que l’on ne peut donc pas juger ?

      Il me semble qu’il y a lieu de faire une distinction entre le choix personnel de l’auteur (fuir les hommes si j’ai bien compris) et les arguments pertinents et vérifiés qu’elle met en avant. Ces arguments méritent débat.


    • Taverne Taverne 6 novembre 2017 12:29

      @McGurk

      Vous écrivez : « J’ose espérer, contrairement à ce que vous affirmez, qu’il y a des lois à ce sujet. »

      Je n’ai jamais affirmé ce que vous dites. La plupart de vos arguments se trouvent d’ailleurs déjà dans mon avant-dernier article. Les victimes (quelque soit leur sexe) de viol ou de harcèlement caractérisé doivent déposer plainte devant la justice. Cela éviterait les excès de délation ou le lynchage. Elles doivent préalablement consulter une association (de soutien) et un avocat afin de définir la manière d’agir.

      Les actions inconsidérées de libération tous azimuts de la parole des personnes qui se présentent comme victimes risquent de porter préjudice non seulement à des personnes présumées innocentes mais aussi à ces personnes au témoignent (cela peut se retourner contre elles : plainte pour diffamation, pointage de contradictions dans les propos tenus).

      Mais, ce que je souligne, c’est l’insuffisance d’éducation, de formation, de sensibilisation de la société, pour libérer la parole dans le sens de la justice. Ce serait un premier pas pour lutter contre la honte paralysante.


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 12:44

      @Taverne

      Rectification : « des lois suffisantes à ce sujet ».

      Oui je sais, le sujet n’est pas neuf et c’est dommage d’avoir cinquante articles sur le même thème pour re-débattre de la même chose.


    • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 6 novembre 2017 12:50

      @Le Panda Il s’agit d’un festival littéraire qui s’appelle « Lire et délire ». Et ce n’est pas la une de mon livre. La photo de couverture de ce livre vient seulement illustrer ma présence sur ce salon.


    • ukulele ukulele 6 novembre 2017 13:16

      @McGurk
      Hélas… beaucoup en sont resté aux années 50, voir avant…


    • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 6 novembre 2017 14:14

      @Le Panda
      Je ne comprends même pas de quoi vous parlez. Pour le moment, je n’ai censuré aucun commentaire ni bloqué aucun commentateur et pourtant je ne reçois que des commentaires haineux.

      Le lien que vous avez suivi est celui de mon propre site où j’ai mis la photo de couverture de mon propre livre pour annoncer ma venue sur un salon littéraire. Où est le problème, je ne comprends pas ?
      Merci de ne plus commenter mes articles si effectivement vous n’avez rien d’intelligent à dire. Vous n’avez visiblement pas lu mon texte, ou vous ne l’avez pas compris ou vous avez tout simplement envie de me démolir par pure méchanceté gratuite ?
      Je me suis exposée avec un témoignage sincère. Je suis transparente. Et les coups que vous essayez de donner ne sont pas à votre honneur.

    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 14:21

      @Sylvaine Reyre

      Commentaires « haineux » ou des avis totalement divergents du vôtre ?
      Pour l’instant je crois n’en avoir pas vu de spécialement virulents.


    • Taverne Taverne 6 novembre 2017 14:47

      @Le Panda

      Tu as maintenant ta réponse de l’auteure : « délire » parce que « lire et délire » (jeu de mot, rien qu’un jeu de mots pour un évènement). Il n’y avait donc pas lieu d’interpréter...

      Et ton commentaire de 11 heures 22 n’a pas disparu. Il est juste descendu parce que des commentaires sont venus s’intercaler. Donc, on se calme, on respire profondément et on boit frais ! smiley


    • JBL1960 JBL1960 6 novembre 2017 16:15

      @McGurk Il faut simplement agir concrètement en allant voir les autorités et faire voter des lois plus précises à ce sujet.

      Ben oui, mais la justice d’aujourd’hui considère Sarah 11 ans, victime d’agression sexuelle par un gonze de 28 ans, comme consentante et donc ne poursuit pas ce taré pour viol... Vous pensez donc si on peut faire confiance à la justice... En 1893, le Père Peinard écrivait un texte « Patron assassin » qui raconte l’histoire de 2 jeunes filles violées par leur patron, l’une enceinte et qui préférèrent se jeter dans le canal, de honte...
      Donc si le #balancetonmaitrecochon peut faire prendre conscience que l’agression sexuelle comme arme de guerre, car s’en est une, ça ne peut plus durer ben on va pas se gêner !
      N’en déplaise à Mâme Boutin, BHL qui n’aime pas beaucoup qu’on traite tous les hommes de porc et même Nicolas Bedos, même si son argumentation se tient.
      Puis-je vous rappeler que ses meilleurs amis l’appelaient Donnie « Mains d’Enfant » Trump...
      Et ses ennemis aussi remarquez bien...


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 16:20

      @JBL1960

      Et pourquoi pas un #balancetabalance ? Histoire de créer le chaos une fois pour toutes ?


    • pipiou 6 novembre 2017 16:58

      @McGurk

      « Et puis j’en ai marre qu’on stigmatise forcément les hommes ».

      Ben oui, ce sont principalement les hommes qui sont responsables d’agressions sexuelles ; vous n’allez quand même pas vous plaindre de faire partie du « sexe fort ».

      ça ne veut pas dire que les femmes ne sont jamais en tort, notamment quand elles vont trop loin dans la séduction.
      Mais dans ce qui concerne le sujet de l’article, ce sont des hommes (pas « les » hommes) qui posent problème.


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 17:13

      @pipiou

      C’est de la connerie ce « sexe fort », je connais un paquet de femmes qui sont bien plus balaises que moi à tout niveau. D’ailleurs en politique, les femmes politiques sont bien plus sournoises et dégueulasses que les hommes (ex : Pécresse).

      Ce qui me sidère, c’est que la majorité des gens sont comme des moutons qui se prennent les pieds dans la propagande journalistique à deux balles qui va faire durer des semaines un évènement de moindre importance (ex : « le chien de Depardieu est vert LOL ») et qui fera 45 articles en le décrivant sous toutes les coutures.

      J’en profite pour redire que banaliser la vendetta personnelle est grotesque et aussi parfaitement illégal, on a pas le droit de se substituer à la justice. « Libérer » la parole" comme ils le disent si bien n’amènera que des ennuis et pour tout le monde.


    • spearit 6 novembre 2017 17:33

      @pipiou
      Il y quantité de choses qui posent problème en ce monde...
      Je ne comprends pas ce qui ce promène avec une loupe monoculaire pour ne voir toujours que le même problème prenant de plus en plus de place (grâce à l’effet grossissant de leur loupe)

      Sans compter le côté de ceux qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes...


    • Agafia Agafia 6 novembre 2017 17:56

      @Sylvaine Reyre
      Je ne comprends même pas de quoi vous parlez


      Ne vous inquiétez pas, c’est normal... Les seules phrases du Panda que l’on comprend sont celles qui volent à d’autres journalistes (sans les citer bien sur) mais celles qu’il écrie lui-même sont en général incompréhensibles ^^


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 18:04

      @Agafia

      Normal...c’est un panda smiley . Déjà bien qu’il parle.


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 18:07

      @sarcastelle

      A vrai dire je suis partagé à ce sujet. J’ai surtout l’impression que c’est plus un effet de mode qu’une véritable revendication sincère.


    • gueule de bois 6 novembre 2017 19:37

      @McGurk
      Ferait mieux de bouffer ses bambous.


    • Sparker Sparker 6 novembre 2017 20:11

      @Le Panda

      « vous ne me verrez plus sur un de vos articles. »

      Dont acte, bye bye...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 novembre 2017 22:17

      @McGurk
       « Inégale répartition des tâches ménagères »

      " A la maison, les hommes s’adonnent volontiers au bricolage (20 minutes quotidiennes contre 5 pour les femmes). Mais les femmes passent deux fois plus de temps que les hommes à faire le ménage et à s’occuper des enfants à la maison. ... les femmes s’occupent, au quotidien, des tâches les moins valorisées et les hommes de ce qui se voit et dure."

      Vous voyez une grande différence avec les années 50 ??


    • McGurk McGurk 6 novembre 2017 22:21

      @Fifi Brind_acier

      C’est de la généralité ça. Ou du laisser aller, à voir.


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2017 09:37

      @Fifi Brind_acier. C’est pas grave, il suffit de cacher que ce fut monsieur, qui avant son éradication, avait refait la terrasse, réparé le pilier du portail, réparé les huisseries et volets, réparé l’escalier, fabriqué le buffet de cuisine, réparé lave-linge et lave-vaisselle, élevé la petite dernière, rebouché les fissures, etc.

      Du moment que le vol profite, pourquoi se gêner  ?

    • ZenZoe ZenZoe 6 novembre 2017 11:19

      Je ne sais plus qui a dit ça l’autre jour, mais j’ai trouvé que c’était une bonne remarque : il ne s’agit pas d’une lutte femmes contre hommes, mais d’une lutte gens civilisés contre brutes.


      • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 15:04

        @ZenZoe. Tu confonds volontairement l’emballage avec le fond de la campagne.

        A la guerre sexiste comme à la guerre...
        Tout survivant sera traité de « brute » par les tueuses conjurées.

      • Fergus Fergus 6 novembre 2017 20:25

        Bonsoir, ZenZoe

        C’est en effet une excellente formule !


      • taketheeffinbus 6 novembre 2017 11:20

        « Non, je n’aime pas « les » hommes. »

        Dommage, de faire une généralité. C’est du même acabit que « tous des connards » et « toutes des salopes ».

        « Je n’aime pas ceux qui profitent de leur force physique, de leur pouvoir ou de leur position pour imposer leurs envies, je n’aime pas les pervers, les manipulateurs, les égocentriques, les violents, je n’aime pas les violeurs, ni les agresseurs, je n’aime pas ceux qui frappent les femmes ou les enfants, ni ceux qui les intimident, les insultent, les menacent, les humilient ou les terrifient. »

        Oui, ces profils existent, mais vous remarquerez que la plupart des femmes sont attirées par ce qu’elles ne veulent pas, un connard prétentieux machiste qui les prend pour du jetable/remplaçable, force est de constater que celui qui a bien vécu, qui a eu de la chance, qui est beau gosse, a des facilités, se sent confiant en lui et donc a de la tchatche et du charisme, attire, couche facilement, et que partant de ça, il s’investit moins parce qu’une de perdue, dix de retrouvées. Et comme monsieur fait beaucoup moins d’efforts que les « moins biens » pour la dulcinée, mademoiselle compense en s’investissant davantage qu’à l’accoutumée des facilités auxquelles elle est habituée et donc s’accroche d’autant plus.
        À noter que c’est à peu près la même chose si on inverse la situation entre un homme et une femme (c’est peu être même pire, une femme étant hyper sollicitée par rapport aux mecs), beaucoup (si ce n’est la plupart) des belles femmes le savent et en abusent et on en arrive aux même conclusions.

        La clé de la réussite des relations homme femmes, tant dans l’amitié que l’amour, c’est un investissement égal, manque de bol, les humains restent des ados jusqu’à la trentaine, si ce n’est plus, de nos jours, les femmes veulent « aussi bien » voir mieux qu’elles, et les mecs, coucher avant tout. (Pas une généralité, mais une majorité).
        Une compétition de merde à qui dominera ou pas, l’autre, en somme. (Et force est de constater que plus on s’investit pour quelqu’un et se confie sur ses faiblesses/doutes dans la vie, plus la friendzone et la cocufication se rapprochent).

        Bref, vous n’aimez pas « ceci » ou « cela », chez les hommes, mais je vous assure, on peut retrouver les mêmes tares chez les femmes. Heureusement il reste des exceptions, mais elles se font rares.

        Ps : et oui, rien n’est plus injuste que la concurrence des physiques ou tout le monde ne naît ni ne grandi sur un pied d’égalité. (Parce que oui, la croissance (et nutrition) influe sur le physique, les moyens pour une belle dentition, le stress, etc...)


        • gruni gruni 6 novembre 2017 11:36

          Bonjour


          En fait, je crois que le sens de votre article est, que vous aimez les hommes, mais pas tous. Et vous savez aussi que les hommes aiment les femmes, mais pas toutes. Mais comment ne pas comprendre votre colère face à certains comportements. En tout cas merci pour votre témoignage.

          • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 6 novembre 2017 12:57

            @gruni Merci d’avoir pris la peine de lire ce texte qui est à la fois un témoignage et un billet d’humeur. Vous êtes l’un des seuls ici à l’avoir compris, apparemment.

            Effectivement, je n’ai pas écrit que je n’aime pas TOUS les hommes (j’ai pris la peine de mettre des guillemets à « les » en réponse à celles qui aiment (tous) les hommes). J’ai écrit que je n’aime pas ceux qui...

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 novembre 2017 21:23

            @Sylvaine Reyre
            Bonjour, je crois qu’il manque un chapitre aux articles sur ce sujet, celui de la riposte au harcèlement. Libérer la parole soulage, mais ne suffit pas.


            Les harcelés doivent apprendre à s’organiser, ça leur évitera de déprimer dans leur coin. Le harcèlement sexuel pose les mêmes problèmes juridiques que tous les harcèlements, en famille, au travail, en période de divorce, ou ailleurs :
             la question des preuves pour pouvoir porter plainte.


            Dans n’importe quel cas, il faut monter un dossier béton avec toutes les preuves possibles : photos, vidéos, enregistrements audios, copies des SMS, enregistrements des coups de téléphone, témoignages d’autres victimes et tout ce qu’on peut trouver sur le harceleur à charge contre lui, qui éclaire sa personnalité.

            Sans preuves, c’est parole contre parole, et les procureurs classent le dossier dans la pile des « sans suite ». Pour qu’une personne harcelée soit prise au sérieux, aussi bien par la police, la gendarmerie, ou le procureur, il faut arriver au dépôt de plainte avec un dossier béton + un avocat.

            NB : Assurance civile. Il est souvent utile de prendre une assurance « défense et recours » , qui va prendre en charge les frais d’un procès et fournir un avocat. Mais on peut en prendre un autre que celui proposé par l’assurance.

          • mmbbb 6 novembre 2017 21:55

            @Sylvaine Reyre la reciproque est vrai , je n aime pas toutes les femmes . Voyez vous si j etais vraiment riche, je me ferai pas avoir comme tant d hommes , je ne me marierai pas, donc juridiquement je garderai mes biens c’est aussi simple.


          • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 7 novembre 2017 02:56

            @Fifi Brind_acier
            Vous avez raison. Malheureusement, beaucoup de plaintes sont classées sans suite par manque de preuves.


          • foufouille foufouille 6 novembre 2017 12:23

            le monde du cinéma est un peu différend car se faire sauter pour réussir est très courant.


            • ukulele ukulele 6 novembre 2017 13:07

              @foufouille
              Si ces affaires peuvent rendre les promotions canapé plus rare, ce serait une bonne chose, non ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 novembre 2017 13:27

              @foufouille

              Rhôô, qu’allez-vous chercher là ???

              Des comédiennes qui ont ont pleinement joué le jeu du système, qui ont du succès, et qui se libèrent d’un poids « insupportable » au bout de 15 ans, telle des résistantes de la 25e heure, et vous osez mettre en doute leur sincérité ?


            • pipiou 6 novembre 2017 17:02

              @Olivier Perriet

              Donc ce sont des menteuses.

              On se demande bien quelle est leur motivation (elles sont payées par la CIA ?).

              mais ça fait plaisir d’entendre ce genre de remarque tout-à-fait dans le ton d’agoravox : « elles l’ont bien cherché » ....


            • McGurk McGurk 6 novembre 2017 17:27

              @pipiou

              Si vous le rajoutez pas « impérialisme » et « alien » dans votre propos aucun complotiste ici n’y croira !


            • foufouille foufouille 6 novembre 2017 18:29

              @ukulele
              j’ai un gros doute car la demande est des deux parties.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 novembre 2017 19:10

              @pipiou

              Personnellement, les perversions d’Hollywood ne me semblent pas vraiment représentatives de la situation de la majorité des hommes et des femmes dans ce monde.

              Je vois ça plus comme une survivance démodée de pratiques qui ne sont plus guère représentatives.

              Pratiques qui ont été totalement acceptées en leur temps


            • pipiou 6 novembre 2017 19:30

              @Olivier Perriet

              Je ne sais pas où vous voyez ici les perversions d’hollywood. Je ne savais pas que le viol y était une pratique courante et totalement acceptée.

              Et c’est pareil pour les politiques comme Baupin où ceux qui viennent d’être mis en cause en Angleterre ? Des pratiques démodées ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 novembre 2017 09:19

              @pipiou
              ça ne change pas le fond de ma remarque :
              politiques, vedettes d’hollywood, ça représente quel % de la population globale ?

              Tout le monde n’est pas attaché parlementaire ni comédienne


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 novembre 2017 12:29

              Surfer sur le buzz, y’a que ça de vrai ! ^^


              • ukulele ukulele 6 novembre 2017 12:58

                Un témoignage de plus, cela ne fait pas de mal.
                Je suis toujours étonné par les commentaires outragés qui demandent de ne pas mettre tous les mecs dans le même sac quand l’auteur de l’article n’est pas accusé d’opportunisme médiatique, de lesbianisme ou de misandrie… Cela me fais bien rire…
                Faut il manquer de confiance en soit pour réagir ainsi…


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 novembre 2017 13:08

                  @ukulele

                  Un témoignage de plus, cela ne fait pas de mal.

                  Avez-vous pensé à l’empreinte écologique que nous laissons en utilisant internet ? ^^


                • ukulele ukulele 6 novembre 2017 13:12

                  @bouffon(s) du roi
                  Du coup, qu’y faites vous ?


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 novembre 2017 13:56

                  @ukulele

                  Je vous le rappelle ^^


                • zygzornifle zygzornifle 6 novembre 2017 13:05

                  Comment ils vont faire pour purger les 1000 citées de non droit des porcs qui y vivent , qui va aller les chercher et qui osera les condamner ? .....


                  • delphe 6 novembre 2017 19:47

                    @zygzornifle

                     bien vu


                  • Antoine 6 novembre 2017 13:17

                    je n’aime pas les femmes qui ne supportent pas de voir d’autres femmes secouer le joug du patriarcat.
                     
                    Vous espérez quoi à la place : retourner dans la forêt avec les singes ?
                    Quand vous regardez votre frigo, votre machine à laver la vaisselle ou votre gazinière, pensez que ce sont des hommes qui les ont inventés pour chercher à vous satisfaire, mesdames.
                    Comme toujours, mesdames.
                    Vous ne voulez plus de cela ?
                    Continuez donc dans cette voie.


                    • Antoine 6 novembre 2017 14:19

                      @arthes
                      Vous êtes en train de creuser votre tombe et vous ne le voyez pas.
                      L’homme se tient sur deux jambes.
                      Si vous en cassez une, que croyez vous qu’il advient de l’autre ?


                    • Antoine 6 novembre 2017 16:43

                      @arthes
                      l’homme a deux jambes, l’une féminine, l’autre masculine. Il lui faut les deux pour être debout.


                    • pipiou 6 novembre 2017 17:06

                      @Antoine

                      Mais pourquoi c’est toujours la jambe droite qui est supérieure à la gauche ?

                      Est-ce qu’avoir deux jambes de longueurs différentes est pour vous la meilleure façon de se tenir debout ?


                    • Antoine 6 novembre 2017 17:09

                      @pipiou
                      ça tient à des principes cosmiques qui font que, par exemple, le masculin est actif et le féminin est passif.
                      Mais les jambes font bien la même hauteur.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 18:11

                      @Antoine. Un écolier américain nous a expliqué que le sang descend par une jambe et remonte par l’autre.


                    • Antoine 6 novembre 2017 18:49

                      @arthes
                      Tout à fait.
                      Mais elles sont aussi séparées.
                      Séparées pour que l’homme se tienne debout.


                    • delphe 6 novembre 2017 19:49

                      @pipiou

                       C’est la nature

                      Si vous avez des reproches à faire faites les au bon dieu


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 07:57

                      @delphe
                      La nature, ça s’éduque !

                      Les pulsions néfastes existent chez tous les humains, c’est aux parents d’éduquer leurs enfants pour qu’ils apprennent à contrôler leurs pulsions.

                      Encore faut-il que les parents aient eux mêmes de l’éducation à transmettre...


                    • Antoine 7 novembre 2017 11:24

                      @Fifi Brind_acier
                      Tout se joue avant six ans disait Dolto.
                      A l’âge où la mère à tout pouvoir sur l’enfant.
                      Ce sont elles qui fabriquent les pervers qui agresseront leurs filles plus tard.
                      Elles ont tendance à l’oublier.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2017 11:39

                      @Fifi Brind_acier. Bôf ! Le père a déjà été éradiqué.


                    • delphe 7 novembre 2017 19:44

                      @Fifi Brind_acier


                      Il n’ ya pas de pulsion néfaste.

                      éduquer ne veut pas dire éteindre le désir mais maitriser le désir.

                    • jymb 6 novembre 2017 13:29

                      Ou comment faire d’une anecdote avec un abruti le procés de 50 % de ses concitoyens


                      Au fait, pensez vous que la vie soit facile pour les hommes moches, ronduillards, dégarnis, pas riches, mauvais danseurs ? 

                      Prendre des râteaux est le lot commun de beaucoup, souvent assortis de ricanements féminins ou de « Tu t’es vu ? » bien humiliants

                      Dans les Bronzés le personnage de Jean Claude Dusse fait rire. dans la vraie vie beaucoup moins 

                      • McGurk McGurk 6 novembre 2017 13:52

                        @arthes

                        Pourriez-vous ajouter deux « e » afin pour faire plus féministe ? smiley 


                      • ukulele ukulele 6 novembre 2017 13:56

                        @jymb
                        Pourquoi vous sentir visé si vous même vous êtes respectueux avec votre prochaine ?
                        En quoi être « moches, rondouillards, dégarnis, pas riches, mauvais danseurs » donnerait il le droit à un homme de se montrer irrespectueux envers une femme ?

                        Je ne suis pas beau, je suis fauché et j’ai ne compte plus les râteaux que je me suis pris dans les gencives… Mais quel délice quand une démarche de séduction porte ses fruits. Cela efface tout le reste. Je suis un dragueur (respectueux) invétéré et un passionné de la gente féminine.

                        Je n’ai jamais compris quand un de mes potes se trouvait « humilié » par un refus. C’est ridicule de ressentir cela. Aujourd’hui, en France, les femmes n’ont jamais été aussi sexy et libres dans leur sexualité. Et les hommes se disent être frustrés dans leurs commentaires sur internet alors qu’il n’a jamais été aussi facile d’avoir une vie sexuelle épanouie…


                      • taketheeffinbus 6 novembre 2017 14:11

                        @ukulele

                        « il n’a jamais été aussi facile d’avoir une vie sexuelle épanouie »

                        Vous êtes au courant qu’on ne cherche pas tous qu’à « baiser », mais qu’on aspire aussi à se poser et avoir une belle relation ?

                        Perso je m’en cogne moi, que les femmes soient ouvertes à se lâcher et coucher, et je doute d’être le seul. Ça me fait même plus chier qu’autre chose, de voir tant les hommes que les femmes se taper tout le monde. (Et surtout le faire en relation avec un physique, davantage qu’une personnalité, et se plaindre de l’autre quand suite à ça, ils se posent avec.)


                      • ukulele ukulele 6 novembre 2017 14:40

                        @taketheeffinbus
                        Mais rien ne vous empêche aujourd’hui en France de trouver une compagne pour fonder un foyer stable et durable. Je compte plusieurs familles qui vivent ainsi autour de moi.
                        En quoi la campagne #Balancetonporc peut elle vous nuire à trouver l’âme sœur ?


                      • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 16:00

                        @ukulele. Quand elles sont venues pour emmener les gros porcs à l’abattoir, je n’ai rien dit, car je ne suis pas un gros porc.
                        Quand elles sont venues pour emmener les cochons maigres à l’abattoir, je n’ai rien dit car je ne suis pas un cochon maigre.
                        Quand elles sont venues pour emmener les marcassins à l’abattoir, je n’ai rien dit car je ne suis pas un marcassin.
                        Quand elles sont venues pour emmener les témoins gênants à l’abattoir, je n’ai rien dit car je ne suis pas un témoin gênant, je n’ai rien vu, rien entendu.
                        Quand elles sont venues pour m’emmener à l’abattoir, il n’y avait plus personne pour s’en inquiéter.


                      • Xenozoid 6 novembre 2017 16:05

                        @JC_Lavau


                        Quand elles sont venues pour m’emmener à l’abattoir,

                        je me suis dit c’est un cauchemard
                        mais le couteau dan ma chair,m’ont convaincus qu’elle me mangeaient vivante
                        enfin je meurt heureux, une femme me mange...
                        lol


                      • ukulele ukulele 6 novembre 2017 16:31

                        @JC_Lavau
                        Comparer cette campagne de communication avec un début d’épuration des hommes par les femmes est un pur non sens. Et le déni d’un comportement inacceptable généralisé.
                        Il faut raison garder…


                      • ukulele ukulele 6 novembre 2017 16:36

                        @arthes
                        Le billet de l’auteur parle des hommes qui se comportent mal avec les femmes.
                        La personne à laquelle j’ai répondu mais en avant que ce type de discours condamne aussi ceux qui se comporte bien. Puis dérive vers les hommes que la nature ou la vie n’a pas gâté comme si cela justifiait ceci…
                        D’où ma réponse…


                      • McGurk McGurk 6 novembre 2017 17:15

                        @arthes

                        Bah justement on en a parlé il y a quelques semaines de ces « e » qui fleurissent et qui défigurent littéralement le français. Comme quoi le féminisme c’est vraiment de la merde...


                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2017 07:16

                        @ukulele. Avec ta cervelle de marcassin, tu seras un des derniers à comprendre que la guerre sexiste est une guerre de longue durée. Discrètement dirigée par des philanthropes tels que Pierre Berger, Patrick Drahi, Rothschild, György Soros, la dynastie Rockefeller, et la - biographie de Gloria Steinem l’a révélé - la C.I.A., dans le but d’écrabouiller de l’intérieur toute capacité de résistance des peuples, en les occupant à lacérer et émincer des boucs émissaires.

                        Rappel : SCUM = Society for Cutting Up Men.

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 08:01

                        @JC_Lavau

                        Que les néo cons aient remplacé la classe ouvrière par les minorités, les femmes, les homos et les migrants, est une chose. Cela occupe davantage les médias que les 11 millions de sans emploi en France, soit.

                        Mais le harcèlement sexuel ne date pas de Soros, le droit de cuissage existait bien avant, non ? 


                      • ukulele ukulele 7 novembre 2017 15:57

                        @JC_Lavau
                        "

                        @ukulele. Avec ta cervelle de marcassin, tu seras un des derniers à comprendre que la guerre sexiste est une guerre de longue durée. Discrètement dirigée par des philanthropes tels que Pierre Berger, Patrick Drahi, Rothschild, György Soros, la dynastie Rockefeller, et la - biographie de Gloria Steinem l’a révélé - la C.I.A., dans le but d’écrabouiller de l’intérieur toute capacité de résistance des peuples, en les occupant à lacérer et émincer des boucs émissaires.

                        Rappel : SCUM = Society for Cutting Up Men."


                        Ha ouais, un complot capitaliste voir sioniste… Mais c’est bien sur ! Et il ont sacrifié Weinstein pour que cela soit plus performant. Ils sont trop fort ces sionistes.
                        Ma cervelle de marcassin à enfin compris !
                         smiley Vous êtes encore plus pathétique que je ne le pensais…

                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2017 16:58

                        @ukulele. Je vois que j’ai été insultant envers les marcassins.

                        Je le regrette.

                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 novembre 2017 14:06

                        Lorsque ont été lancés les « Me too » et autres « Balance ton porc », je me suis dit : j’ai eu de la chance, je n’ai jamais été agressée sexuellement, je n’ai pas subi de harcèlement. Et puis, en y repensant, des souvenirs sont remontés à la surface. Oh, rien de bien grave ! Pas de viol, pas de coups, pas même de main aux fesses. Non, seulement du machisme ordinaire, de ces petites violences si anodines qu’on les minimise avant de – presque – les oublier.

                        Réaction révélatrice : « à force de chercher des problèmes, on finit toujours par les trouver »

                        Ou bien

                        « on ne voit que ce qu’on veut voir ».


                        • Taverne Taverne 6 novembre 2017 14:49

                          Pour que notre société fonctionne dans le respect des uns (unes) et des autres, elle ne demande pas que les hommes laissent leurs c.......aux vestiaires mais juste qu’ils les gardent dans leur pantalon.


                          • Graal 6 novembre 2017 15:14

                            Quand j’ai vu, avant de lire l’article, la reproduction d’une publicité vieille d’au moins 60 ans pour les cocottes minute SEB, j’ ai cru à du Rosemar. C’est donc ça, le harcèlement sexuel ?

                            Hélas, l’article a confirmé ma première impression, plus on met de choses dans la cocotte, plus elle risque d’exploser ! Le harcèlement sexuel, comme tout ce qui est condamnable, ça doit être défini avec précision pour pouvoir être condamné.

                            Simultanément à celui-ci, un autre article vient d’être publié sur AV : https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/metoo-youtoo-198419

                            Il a le mérite d’observer avec du recul le déchaînement médiatique actuel.


                            • jymb 6 novembre 2017 15:55

                              @ ukulele


                              Puisque les temps en sont au grand déballage, je voulais simplement rappeller que les propos humiliants et méprisants sont bien partagés par la gens féminine

                              Et je pense aussi que s’il était lancé des dénonciations « Balance ta truie » on verrait se lever une vague d’indignation émanant de tous ceux qui ne voient la réalité qu’en sens unique monomaniaque

                              • ukulele ukulele 6 novembre 2017 16:24

                                @jymb
                                Je ne pense pas que l’on verrait se lever une vague d’indignation. Vous auriez du monde pour vous soutenir, notamment parmi les hommes qui crient à la féminisation de la société ou ceux qui voudraient les confiner à la maison…

                                Lancez vous ! vous aurez du monde derrière vous…

                                Perso cela ne m’indignera pas du tout… et si cela peut aider à ce que les gens se respectent plus, ce sera une bonne chose.


                              • Jelena Jelena 6 novembre 2017 16:02

                                >> à force de lire les réactions de toutes ces femmes « qui aiment les hommes », (...), qui sont si soumises qu’elles haïssent leur propre sexe
                                 
                                Vous n’avez pas l’impression d’inverser les rôles ? C’est à dire d’être quelqu’un qui a la haine des femmes ayant « des relations normales » avec les hommes ?


                                • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 6 novembre 2017 16:57

                                  @Jelena
                                  Ce n’est pas les hommes en général que je dénonce. Dans mon témoignage, j’ai bien écrit que je n’aime pas « les »hommes, c’est-à-dire les hommes en général, c’est-à-dire TOUS les hommes. Et j’ai bien précisé que je n’aime pas : ceux qui profitent de leur force... les violents, les agresseurs, etc.

                                  Si vous, vous aimez ces hommes-là, c’est votre droit mais je ne suis pas sûre que nous ayons la même définition du mot « normal ». Les hommes que j’aime, en tout cas, ne se comportent pas ainsi.

                                • delphe 6 novembre 2017 20:02

                                  @arthes

                                   Oui tout à fait ,le russe ne voulait par cette petite plaisanterie que faire plaisir et honneur à la femme française réputée(justifiée ou non) pour son élégance et son parfum amoureux ,il n’y avait aucune mauvaise intention même pas de drague ,au contraire que de bonne intention .


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 novembre 2017 21:51

                                  @Jelena
                                  Vous ne mesurez pas à quel point les femmes sont soumises au modèle ambiant, issu du croisement du modèle catho et féministe ... Les femmes (mais pas les hommes) sont priées d’être parfaites en tout ! Il suffit de lire les magazines qui traînent dans toutes les salles d’attente :


                                  Elles doivent être de bonnes mères, de bonnes épouses, de bonnes amantes, de bonnes cuisinières, des bricoleuses sans reproche, sportives accomplies, bien habillées, minces et sveltes, toujours efficaces et à l’heure au boulot, experte en ménage, penser aux RDV médicaux et scolaires des enfants, gentilles avec leur belle mère, compréhensives pour les familles « décomposées/ recomposées », taxi pour les enfants à toute heure du jour et de la nuit, bien informées en politique.. et toujours gracieuses, souriantes et pimpantes ...

                                  Je suppose que pour les femmes, le journée doit avoir plusieurs fois 24 heures...


                                  Et quand une femme sort du modèle ambiant, et fait d’autres choix, elle doit constamment se justifier, auprès des femmes. Bien plus qu’après des hommes, qui eux, ont depuis longtemps compris que la vie, c’était de ne pas s’emmerder, et de trouver des poires qui fassent avec abnégation et amour, les choses désagréables à leur place ...

                                  PS : Pour les hommes, on ne sait pas quel est le modèle ambiant ..., c’est pas écrit dans les magazines. 

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 novembre 2017 22:06

                                  @arthes
                                  Non, il faut nous respecter, comme vous souhaiteriez qu’on respecte votre mère ou votre soeur. La drague lourdingue, les propos vulgaires, les gestes déplacés, les bizutages ou autres agressions que vous qualifiez de mineures, il y en mare !

                                  Les hommes peuvent tout aussi bien faire un compliment, le message est le même, mais il n’est pas perçu par les femmes comme une agression.


                                  Et pour ceux qui ont la comprenette ensablée, un coup de bombe lacrymo, une chaise sur la tronche, ou un coup de pied bien placé, peuvent leur remettre les neurones dans le sens du vent....

                                  Au lieu d’aller si souvent chez le coiffeur, des cours de self défense pour les femmes, ne me semblent pas totalement inutiles ... 

                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 6 novembre 2017 16:02

                                  Moi j’imaginais que suite au false flag « balancetonporc » , la troisième guerre mondiale était déclarée.....

                                  Manque de bol, les artistes, les écrivains(femmes), journalistes, mannequins et autres délirantes du ciboulot se dissimulent « derrière les fesses » de la justice .....

                                  Curieux manque de courage, on joue les grandes gueules et pschitt. Le pet sur la toile cirée se noie dans le brouhaha médiatique....

                                  En vérité, la guerre n’aura pas lieu mais en plus, ça sent l’arnaque. Par contre les effets de bords sont gravissimes .....Les esprits faibles et autres persécutés maladifs sont fortement déstabilisés, la psychose médiatique qui se propage entraîne de lourd dégâts...
                                  « Une jeune adolescente a piqué une petite crise de stresse en pleine campagne car elle se trouvait isolée et en danger. ».... Sa maman était à ¢10 m devant elle...

                                  Bravo, les médias la déstabilisation est au max....
                                      

                                     


                                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 6 novembre 2017 18:05

                                    @arthes

                                    Cette affaire est un procès en jalousie ......C’est évidant ....
                                    La femme par essence sait que tout est bon dans le cochon ! 

                                    Donc que ce soit du pied de porc, en remontant par le jarret, en passant par les côtelettes, de la tête à la queue en tire-bouchon....La femme avale le porc avec délectation... !

                                    Une petite lecture pour les longues soirées d’hiver...Les aventures d’une truie....

                                    Truismes 

                                    Marie Darrieussecq

                                    Difficile d’écrire son histoire lorsqu’on habite dans une porcherie et, qui plus est, lorsqu’on est devenue une truie. Car telle est l’extraordinaire aventure de la narratrice de cette fable terriblement sensuelle, qui se métamorphose sous les yeux stupides de son ami Honoré, prend du poids, se découvre une soudaine aversion pour la charcuterie, se voit pousser des seins surnuméraires, et finit, bien obligée, par quitter la parfumerie dont elle était l’hôtesse très spéciale…
                                    Tantôt humaine, tantôt animale, elle erre dans les égouts et dans les jardins publics où elle se nourrit de débris végétaux, elle met bas ses porcelets, devient l’égérie du futur président de la République avant d’être la maîtresse d’un très séduisant loup qui se nourrit de livreurs de pizzas et manquer finir sa vie dans l’assiette de sa propre mère.
                                    Derrière ces aventures porcines se profile une société aux prises avec un extrémisme obsessionnel de la vie saine mais de fait corrompue, une vaste ferme des animaux où les achats se règlent en Euro ou en Internet Card, où charlatans et fous mystiques se disputent le pouvoir.
                                    Le récit de cette modification se double donc d’un conte moral où l’œuvre d’imagination affiche ses intentions de satire sociale. Se plaçant d’emblée sous l’égide de Knut Hamsun, de la glèbe et de la sauvagerie attenante à l’humain, la narratrice, truie endiablée, permet au lecteur de renouer avec des plaisirs de lecture qui viennent de très loin.

                                      


                                  • TSS 6 novembre 2017 16:28

                                     J’ai travaillé plus de 30 ans uniquement avec des femmes comme

                                     technicien de maintenance sur des chaines de montages ..

                                     Certaines , quand je faisais des reglages, au lieu de me regarder 

                                     travailler à 1 M se collaient carrement contre moi pour voir l’effet

                                     que cela me faisait ,c’est un jeu qui dure depuis la nuit des temps,

                                     il suffit de savoir où le jeu s’arrete et où commence la faute... !!


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 16:53

                                      On insiste trop sur l’aspect « sexuel » alors que la démarche du harceleur est avant tout de « sidérer » sa proie et ainsi confirmer sa supériorité. Ce sont d’ailleurs souvent de très très piètres amants.


                                      • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 6 novembre 2017 17:00

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                        Entièrement d’accord avec vous. Il s’agit d’abus de pouvoir, pas de séduction.


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 17:07

                                        @Sylvaine Reyre


                                        En 1985 quand on a commencé à parler d’homo oeconomicus, je savais vers quel cauchemar se trouverait entraîné l’individu. D’ailleurs le terme porc fait aussi penser à du boudin et les tirelires sont d’ailleurs le plus souvent représentée par des cochons.

                                      • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 18:06

                                        @Mélusine etc. Dans la chanson, c’est plutôt qu’elles en font du jambon.


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 novembre 2017 15:05

                                        @JC_Lavau

                                        • 1921 : début du procès à grand spectacle de Landru. C’était un sept novembre. Landru séduisait les femmes en les emmenant à l’opéra écouter : les pêcheurs de perles. De là vient certainement l’expression con« sacrée » : donner des perles aux cochons. elles risquent de partir enfumée.

                                      • Agafia Agafia 6 novembre 2017 18:08

                                        Il est vrai que sans avoir eu à subir de graves agressions, il suffit de fouiller un peu dans sa mémoire pour ressortir un tas de petites saloperies lourdingues que chacune a du subir de la part de beaufs abrutis. Faut les prendre d’où ça vient...


                                        Je trouve malheureusement que le respect mutuel dans la vie sociale se dégrade de plus en plus. Il n’y a plus beaucoup de freins et on tombe vite dans l’agression verbale, sinon physique.

                                        Pour ma part, je n’ai jamais eu trop à me plaindre des comportements masculins. Et la grande majorité des hommes que j’ai pu croiser étaient des gars biens et corrects.

                                        • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 18:46

                                          L’odorat d’une femme n’est pas celui d’un homme. Mais ça c’est la faute d’un horrible complot du patriarcat et de ces hosties de pourris de masculinistes.
                                          L’ouïe d’une femme n’est pas celle d’un homme. Mais ça c’est la faute d’un horrible complot du patriarcat et de ces hosties de pourris de masculinistes.
                                          La vision d’une femme n’est pas organisée de la même façon que celle d’un homme. Mais ça c’est la faute d’un horrible complot du patriarcat et de ces hosties de pourris de masculinistes.
                                          Le métabolisme d’une femme n’est pas celui d’un homme. Leur sensibilité au froid diffère, leur vulnérabilité aux famines aussi, en sens contraire. Mais ça c’est la faute d’un horrible complot du patriarcat et de ces hosties de pourris de masculinistes.
                                          La libido d’une femme n’est pas celle d’un homme. Mais ça c’est la faute d’un horrible complot du patriarcat et de ces hosties de pourris de masculinistes.
                                          Bref ! L’homme est un sous-femme qu’il faut éradiquer et plus vite que ça !


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2017 18:56

                                            @JC_Lavau


                                            Le problème, des hommes c’est qu’ils ont une mère. Parfois avec un peu de chance, un père. Si vous commencez à tirer sur la ficelle, il n’y aura bientôt plus personne au bout. Ou quelques réchappés de ce foutoir.

                                          • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2017 19:20

                                            @Mélusine etc. Même toi, il t’est arrivé de faire plus clair.


                                          • McGurk McGurk 6 novembre 2017 20:10

                                            @JC_Lavau

                                            Ah bon ? Je ne comprends absolument jamais rien de ce qu’il raconte smiley .


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 novembre 2017 22:12

                                            @JC_Lavau
                                            C’est du 1er degré ou du 36e degré ??


                                          • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2017 07:22

                                            @Fifi Brind_acier. Reporte toi donc aux originaux, en féminazie dans le texte :


                                          • Sparker Sparker 6 novembre 2017 20:23

                                            Très bon billet, équilibré et assez juste bien que le sujet soit délicat. Il y a les grands sales qui ne se privent pas mais aussi tous les petits névrosés refoulés castrés qui se vengent verbalement en prenant une posture phalocratique comme certains sur ce fil. Ils reflètent touts l’incapacité d’avoir un échange de personne à personne c’est idem du coté féminin. Tous et toutes existent par le regard porté par le dit sexe « opposé » sur eux même et les postures qu’il faut adopter. Il était beau le temps où l’homme protégait la faible femme et ses enfants, cette « protection » face à cette « faiblesse » est devenue une identité pour chacun et un pouvoir pour certains. Il y a du boulot pour « décrasser » tout ça.
                                            Merci d’y participer.


                                            • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 7 novembre 2017 02:11

                                              @Sparker
                                              Merci de votre lecture bienveillante. Je n’imaginais pas avec ce témoignage plutôt « littéraire » provoquer un tel flot de haine de gens visiblement frustrés.


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 12 novembre 2017 22:37

                                              @Sylvaine Reyre. Mais wi ! la guerre sexiste, c’est juste littéraire !


                                            • delphe 6 novembre 2017 21:32

                                              Tiens moi aussi je balance mon porc

                                              Juste hier pendant la nuit assis adossé à un mur regardant les gens passer ,un homme jeune d’environ 25 ans ,type méditerranéen ou balkanique ,type playboy assez beau ,vient m’offrir une cigarette (étant très efféminé il m’a peut-être pris pour une femme ,ça m’est souvent arrivé),j’ai répondu par un signe de la main négativement ,il insiste ,je répond que je ne fume pas .Puis il me tend la main pour je suppose me serrer la main ,je luis fais une tape à la main et un toucher avec le poing comme les jeunes le font de nos jours ,il retend la main ,là je recommence avec la tape de la main et le toucher du poing ne désirant pas lui serrer la main ,il retend la main ,bon pour lui faire plaisir je lui serre la main. Et là il me serre la main avec une force qui me fait mal ,j’ai voulu retirer la main ,impossible ,et là je regarde ses yeux ,ce son t des yeux noirs brillants de panthère qui me fixent .C’est alors qu’un homme du même âge que mon dragueur intervient voyant mon visage un peu grimaçant de douleur à cause du serrage fort de la main .Ils se sont légèrement disputé ,moi j’écoute et ne dis rien ,l’un disant qu’il ne faut intervenir dans des affaires privées de drague ,l’autre rétorque qu’il ne faut pas m’importuner voyant visiblement que j’étais mal à l’aise jusqu’avoir un visage grimaçant de douleur par le serrage énergique d ela main. Je ne dis rien mais en mon for intérieur je ne pense pas moins , ma pensée était que ce n’était pas grave que ça ne vaut pas la peine de se disputer. Puis le dragueur se met à avoir un ton plus cool exposant son âge et disant qu’il avait beaucoup d’énergie et qu’il ne voulait que me transmettre son énergie débordante .La dessus ils se quittent sans se fâcher .L’autre parti ,le dragueur playboy part dans le sens inverse non sans faire son numéro en prenant l’appareil d’écoute musical d’un passant .Quelque temps après l’intervenant protecteur repasse devant moi et me dit que « c’est un bon gars » au sujet du dragueur qui m’importunait ,je répond que oui , mais qu’ il m’a fait mal en me serrant la main et surtout que je ne pouvais pas retirer la main .Il me répond par un signe du doigt touchant le bord de son œil qu’il avait vu mon visage grimaçant et c’est pour cela qu’il est intervenu.Je lui dis merci ,il me dit merci en partant.

                                              Voilà ,est-ce un dragueur ,est-ce un harceleur, pour moi jusque là c’est un dragueur ,peut-être pas jusqu’à affirmer que « c’est un bon gars » comme le disait le passant protecteur car je ne le connais pas .

                                              Est-ce que je me suis senti offensé ,le moins du monde ,au contraire honoré qu’on m’ait dragué.

                                              Néanmoins ,je me demande ce qui se serait passé par la suite si le passant protecteur n’était pas intervenu. il n’ aurait peut-être pas lâché ma main et m’ aurait enlevé de force ,auquel cas il serait devenu un harceleur voire un violeur .

                                              Mais je le dis comme je le pense même s’il m’avait emmené de force et même s’il m’avait violé ,je n’aurais pas porté plainte . C’est un mauvais moment,un très mauvais moment ,mais il faut accepter avec abnégation.C’est la loi de la nature et il faut respecter la loi d ela nature d’autant plus qu’elle concerne l’énergie amoureuse .

                                              Comme François Truffaut j’ai la religion d e l’amour.


                                              • delphe 6 novembre 2017 21:39

                                                Tiens une autre histoire de « balance mon porc »

                                                Il m’est souvent arrivé que des personnes en public exhibent leur sexe à ma vue ,y compris des enfants, je ne sais pas pourquoi .

                                                Un jour assis dans un wagon de métro,un homme en face de moi tout à coup se met à exhiber son sexe .La femme qui est assise à coté de moi est effarée ,moi j’éclate de rire et mon rire communicatif a fait changer de comportement à la femme qui elle même se met à sourire .

                                                les ondes de l’énergie sexuelle se répandent de manière mystérieuse


                                                • McGurk McGurk 6 novembre 2017 22:17

                                                  @delphe

                                                  L’industrie du porno serait-elle source d’énergie ? smiley


                                                • McGurk McGurk 6 novembre 2017 22:52

                                                  @arthes

                                                  Vous allez en avoir pour votre argent ! Parce que tout est bon dans le cochon !


                                                • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2017 09:15

                                                  @delphe

                                                  Il faut dire a ce charmant monsieur : ho mon Dieu comment faite vous vous vivre avec un sexe aussi petit , on dirait un cure trompe pour mouche ....

                                                • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2017 09:08

                                                  Tant que les porcs sont des blancs ça va mais dès qu’ils sont de couleur il y a des problèmes , , des menace de mise a mort , de vengeance donc madames  balancez les blancs et laisser les autres tranquille ..... 


                                                  • Alter 7 novembre 2017 09:43

                                                    Je n’aime pas trop en général réagir à ce genre d’article car ils créent toujours des polémiques.

                                                    Je nie pas et je rejoins l’auteur de l’article quand elle dénonce des abus de certains hommes. Cependant, pourquoi oublient-elles sciemment de dire que les agressions dont elle a été victime provient d’une minorité chez les hommes ?

                                                    Le problème est l’attitude des nouvelles féministes, elles sont hargneuses, haineuses et aimeraient imposé un matriarcat si cela était possible car elles prétendent être d’une meilleur nature que les hommes. Pour ma part et celle-ci n’est qu’une opinion avec du vécue... ayant travaillé essentiellement avec des femmes je peux dire que la nature humaine est pourrie et qu’elles ne sont pas mieux que les hommes.

                                                    Ce féministe hargneux et haineux, amalgame tous les hommes dans le même sac. Malheureusement puisque ce féminisme dévoyé est extrême, l’autre extrême reprend du poil de la bête. Si la femme ne veut pas vivre en harmonie avec l’homme et si l’homme ne veut pas vivre en harmonie avec l’homme tout en considérant que les deux ont besoin de l’autre et si on renverse les valeurs d’une société en mettant en concurrence homme et femme jusque dans les ménages pourquoi être étonné du résultat ?

                                                    Si l’homme et la femme veulent vivre séparément, sur la base de la méfiance et de la délation cela donnera forcément une société de ce type, une société qui ne s’aime pas et vit dans le mal être permanent. Pour moi certaine féministe ne sont pas mieux que les « machos » qu’elle dénonce car elle contribue à cette société qu’elle dénonce.
                                                    Et une dernière intervention concerne ce fameux salaire versé à la fin du mois dans les entreprises. C’est une façon de trouver un moyen de ne pas payer le salaire dû à la fin du mois. Le monde du travail n’est pas tendre pour les hommes et les femmes. Pour un salarié masculin il existe d’autres formes de spoliation et cela fait oublié que le patronat lui utilise la méthode « diviser pour mieux régner » et que cela fonctionne très bien.

                                                    Malheureusement, le genre de cas évoqué par l’auteur arrivera sans doute davantage dans la société puisque que nous sommes toujours de plus en plus divisé et mis en concurrence les uns contre les autres.


                                                    • sweach 7 novembre 2017 11:59

                                                      @Alter
                                                      *ayant travaillé essentiellement avec des femmes je peux dire que la nature humaine est pourrie et qu’elles ne sont pas mieux que les hommes.*

                                                      Ho je vous comprend, idem je travail avec des femmes.

                                                      Ce que ne comprennent pas les femmes, c’est qu’elle font une erreur monumental, car en voulant à tout prix émasculer les nouvelles générations d’hommes, elles finissent par perdre tout ce que les hommes leur apporte et on se retrouve avec une génération d’individualiste isolés à devoir régler seul ses problèmes.

                                                      Le hic c’est que ces femmes qui rejettent les hommes, la maternité, d’être marier, ... ne se reproduisent plus et ne pourront donc pas transmettre leur belle valeur aux générations futur, ça donne un boulevard à toutes celle qui sont soumise et font des enfants.

                                                      Bref au final elles auront l’inverse de ce qu’elles souhaitent.

                                                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 7 novembre 2017 10:37

                                                      Apparemment, « balancetonporc » est bien un false flag .....ou Wals Flag ......(comme on veut) La vengeance des « socs » est un plat nauséabond.
                                                      On est toujours le con ou la conne de quelqu’un ’une ou de quelque chose...... 

                                                      « Fergy » la chialeuse, la jalouse s’y met lui aussi ......à peine croyable ce grossier manipulateur ....


                                                      • McGurk McGurk 7 novembre 2017 12:06

                                                        Ah mais j’avais oublié Pitty le panda smiley  !
                                                        https://www.youtube.com/watch?v=rQZufo9KzxA


                                                        • Byblos 8 novembre 2017 01:19

                                                          Messieurs,


                                                          Un bon conseil. La prochaine fois que vous voudrez faire la cour (expression hyper-traditionnelle à méditer) à une dame, je vous recommande fortement de préparer un projet de contrat mentionnant et votre désir de faire cette cour, et l’accord de la dame, de prendre deux témoins, et de demander en leur présence à la dame en question, si elle agrée votre cour, de bien vouloir signer au bas du contrat.
                                                          Sans oublier la date et la contre-signature des témoins.
                                                          P.S. Ne vivant pas en France, j’ignore si les timbres fiscaux existent encore.

                                                          • agent ananas agent ananas 8 novembre 2017 08:07

                                                            Bonjour Sylvaine

                                                            Oui il faut dénoncer ces aspects négatifs masculins.
                                                            Heureusement, les hommes ne sont pas tous des pervers, manipulateurs, égocentriques, violents, violeurs, agresseurs ...
                                                            Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous souffrez peut être de frigidité qu’il faut fustiger vos consœurs sujettes à une libido débridée, dont les causes sont dues à des facteurs biologiques (hormonal), psychologiques et neurologiques, et peut être même sociales.


                                                            • eric 12 novembre 2017 11:50

                                                              Heureusement, les choses changent.

                                                              Autrefois, les femmes étaient seules en charge de l’éducation des petits garçon jusqu’à au minimum 5 ans sous nos latitude.

                                                              L’âge avant lequel tout se joue.

                                                              Elles en faisaient des machos harcelant misogynes phallocrates ; Et ce, depuis des millénaires.

                                                              Le vrais seul grand changement du siècle ou des 50 dernières années, c’est que les pères se sont enfin frayé un chemin jusqu’à leurs enfants. Notamment les fils.

                                                              Au lieu de laisser leur épouse isolée dans une relation fusionnelle pathologique et pathologisante avec leurs fils, ils ont pu participer et libérer les gamins.

                                                              On a un indice en creux avec le destin de fils de mères célibataires. Certes les conditions sociales jouent un rôle. L’absence d’un père susceptible de s’interposer pour mettre fin au transfert des femmes sur leurs fils provoque des désastre au moins aussi terribles hors problèmes sociaux. Ils suffit pour s’en convaincre d’observer des copines mères et pas pauvres.
                                                              https://matricien.org/patriarcat/sociologie/delinquance-exclusion-assistance/

                                                              Nous somme en train de sortir de millénaires d’aliénation, ou des mamans préparaient des fils à faire souffrir leurs belles filles, ou les autres femmes en général.

                                                              Il reste encore trop de cas. Il faut enseigner aux femmes à lâcher prise. La fin du harcèlement est à ce prix.


                                                              • eric 12 novembre 2017 12:08

                                                                Ah oui et Moscou... ! SI je comprends bien vous parlez russe. Vous devriez savoir que l’humour du GAI ou du milicien de base est adapté au type de situation qu’il vit au quotidien...

                                                                Mais il faut aller plus loin. La société russe accepte et encourage le harcèlement. Perso, mes collaborateurs m’avaient fait passer un test : êtes vous un bon patron russe, et j’ai perdu un max de point parce que je ne harcelais pas mes collaboratrices. C’est un peu comme en Pologne ou si on ne fait pas du gringue à une vieille dame, on passe pour un rustre.

                                                                Certes, il n’y a sans doute pas moins de viol et de violences en Russie. La vodka aidant... Mais en période de croisière et compte tenu du degré de violence général dans le pays, héritage du socialisme réel, après 30 ans sur place, je confirme que fondamentalement, quand une fille veut se débarrasser d’un harceleur, il y a rarement de problème.

                                                                Une hypothèse ? Avec votre alcoolo, n’est ce pas plutôt parce que ’on vous a bourré le crane avec le respect des plus pauvres et des plus marginaux ? Je vois quand je passe à Paris comment les gens ont du mal à réagir au harcèlement des tziganes roumains et bulgares...

                                                                L’an dernier, nuit de noël, avec mon fil et ma femme, soviétique,. Tentative d’attouchements par deux migrants ; Avant même que nous ayons eu besoin de réagir, elle les a envoyé balader de telle façon qu’ils sont parti en s’excusant...

                                                                Il y a une culture progressiste qui refoule les bonnes vieilles méthodes traditionnelles de gestion de la petite violence au quotidien. Par peur de l’échange, peur du conflit, peur de toute violence, cette culture désapprend aux gens à réagir sainement. A sukhum, si un tzigane t’embête du pousse une gueulante, il répond sur le même ton et tous le monde se quitte bons amis...

                                                                A Paris, si il y a un alcoolo puant qui vomit dans le bus, tu trouvera toujours quelqu’un pour te dire qu’il a les mêmes droit que toi à y être à à t’interdire toute protestation.

                                                                Le « vivre ensemble » c’est accepter l’autre dans ses différences et tenter de trouver un niveau commun de communication malgré les différences.

                                                                Une histoire vraie, j’ai une amie à qui deux type ont dit elles sont à vous ces belles petites jambes ? elle leur a répondu est ce que je vous demande si vous l’avez belle et petite ?

                                                                Vous nous dites ne pas aimer les hommes, ne pas aimer les femmes, ne pas savoir communiquer avec les SdF alcoolos etc... cela fait quand même beaucoup de problèmes....

                                                                Je sais, c’est indiscret, mais avez vous eu un père ?


                                                                • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 12 novembre 2017 20:32

                                                                  @eric Vous m’avez bien fait sourire avec vos remarques sur les Russes. Pour info, j’avais 16 ans, c’était encore l’Union Soviétique, je me baladais dans les rues de Moscou au lieu d’être au lycée... Je ne pense pas que ma réaction ait été si mauvaise. En tout cas, je m’en suis bien sortie !

                                                                  Pour le reste, je suis sûre que vous êtes suffisamment fin pour avoir compris mon texte. Je le répète, je n’ai pas dit que je n’aimais pas les hommes en général. J’ai écrit : je n’aime pas « les » hommes, c’est-à-dire pas tous. Et j’ai précisé ceux que je n’aimais pas : ceux qui profitent de leur force ou de leur pouvoir, etc. C’était une figure de style. Et c’est un texte plus littéraire que polémique, j’aurais aimé qu’au moins un commentateur le remarque.
                                                                  Je ne vous ferai pas l’affront de vous mettre dans le même panier que tous les frustres frustrés qui sévissent sur ce site et qui apparemment sont aussi illettrés, aussi je prends votre remarque finale pour une petite provocation ironique et je vous réponds : mon père va très bien merci.

                                                                • JC_Lavau JC_Lavau 12 novembre 2017 22:33

                                                                  @Sylvaine Reyre. Ah wi, Tous des kons, ceux qui ne sont pas d’accord avec la cheftaine.


                                                                • Djam Djam 12 novembre 2017 22:16

                                                                  Et voici le énième récit d’une femme qui subitement sort de son anonymat et raconte sa vie. Elle a finit par trouver les événements « graves » qui l’ont traumatisée, la pauvre chérie...

                                                                  Ah oui, n’oublions pas : les féministes sont supers, les femmes qui en ont ras le pompon de ces hystériques sont, bien sûr, des « soumises » !

                                                                  On aura eu tous les clichés les plus surréalistes depuis l’affaire Weinstein... Faire du distingo ? Impossible ! elles ne peuvent pas, elles veulent toutes être des victimes.... Triste époque...


                                                                  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 12 novembre 2017 22:32

                                                                    @Djam Encore un qui ne sait pas lire. Triste époque !


                                                                  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 13 novembre 2017 03:16

                                                                    @arthes
                                                                    En français, le masculin a valeur neutre quand on ne veut ou ne peut préciser le sexe.

                                                                    Quant aux pseudos, vous avez raison, ils sont très pratiques pour déverser sa haine et sa frustration sur des gens qui avancent à visage découvert.

                                                                  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 13 novembre 2017 10:00

                                                                    @arthes Il suffit peut-être de lire vos commentaires incessants et déplacés, comme celui où vous insultez gratuitement Alain Souchon (que vient-il faire là le pauvre ?) C’est triste les gens qui viennent cracher ainsi sur le travail des autres. Vous devriez écrire vous-mêmes vos propres articles. Mais oui, j’oubliais, ils sont refusés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès