• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Homosexualité : une actualité dense

Homosexualité : une actualité dense

L’homosexualité a fait l’objet de plusieurs faits notables depuis la rentrée.

En octobre dernier par exemple, alors que deux passagers hommes échangeaient un baiser dans son taxi, un chauffeur VTC arrête sa course, les fait sortir de la voiture en déclarant qu'il ne transporte pas des gens comme "eux". Il sera dès le lendemain poursuivi en justice, d’autant qu’il y a eu ensuite des faits de violence.

Pressé par sa majorité, mais faisant face au chaos social actuel, le gouvernement décide quant à lui de reporter aux alentours de l’été 2019 l’examen à l’Assemblée nationale du texte qui étendra la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. En réalité, c’est aux seules lesbiennes que la loi s’adresse : la PMA est déjà autorisée pour les couples normaux infertiles, ou risquant de transmettre une maladie héréditaire à l’enfant. Le projet prévoit de l’ouvrir aux couples de femmes, ainsi qu’aux célibataires. « Il faut créer les conditions pour un débat le plus apaisé possible »a rappelé l’entourage de la ministre de la santé Agnès Buzyn, citant « la congélation des ovocytes, les recherches sur l’embryon, le droit de la filiation »

L’annonce du report a été sévèrement blâmée par les associations LGBT. « Nous sommes furieux », a tonné auprès de l’AFP la militante Laurène Chesnel, déléguée famille de l’Inter-LGBT, mère de deux filles nées par PMA, ajoutant : « On nous fait passer après la réforme constitutionnelle. (…) Ce n’est pas à nous de payer l’affaire Benalla ! » Gaylib, l’association des LGBT rattachée au Mouvement radical, a pour sa part dénoncé « une nouvelle reculade ». Quoiqu’il en soit, on apprend d’ores et déjà que l’acte sera remboursée par la Sécurité Sociale, via la secrétaire d'État Marlène Schiappa.

Changeons de registre. L’animateur Marc Olivier Vogiel a publié le 3 octobre dernier un ouvrage sur la GPA intitulé « Qu'est-ce qu'elle a ma famille ? ». Il y détaille sa propre démarche. Porté par une couverture médiatique notable, qui démontre un changement de regard, le livre est devenu un succès de librairie.

À l'époque ou Marc-Olivier Fogiel et son mari le photographe François Roelants formulent leur projet parental, les couples homosexuels n'ont pas le droit d'adopter. Pour obtenir l'agrément, il faut faire croire qu’on est célibataire et attendre de très nombreux mois. C'est donc aux USA, pays où la GPA est légale, que le couple va se lancer. Rappelons les trois étapes de la GPA ; il faut d'abord choisir une donneuse d'ovocytes sur un fichier. L’acheteur consulte un catalogue avec photos, renseignements personnels, les antécédents médicaux, le niveau d’études, etc. Marc-Olivier Fogiel raconte qu'au final, leur choix s'est porté sur une jeune femme « pleine de joie de vivresaine ». Après cette étape, il faut trouver une mère porteuse, à qui les médecins injecteront ensuite les ophocytes de la donneuse, adjoint au sperme du père, obtenu antérieurement par voie de masturbation. 

Toutes ces étapes font bien entendu l’objet de rémunérations, ce qui implique un fort niveau de vie, critique récurrente et indéniablement fondée des opposants à la GPA.

Le couple rencontre, au terme de diverses recherches, une certaine Michelle, qui portera les deux filles du couple homo, Mila, puis Lily. "Elle s'était toujours dit que si un jour elle avait ses propres enfants, elle essaierait d'aider les autres. Elle a eu ses propres enfants – puisque c'est la loi au États-Unis, ces femmes pour pouvoir être mères porteuses doivent déjà être mère deux fois" précise l’animateur. 

Sur la question de l'argent, le journaliste de RTL est très direct : "Elle n'est pas payée, elle est dédommagée. Elle arrête de travailler pour porter votre enfant. Elle a touché 18 000 dollars. Ça fait 2000 euros par mois. Ça ne change pas leur vie." Pour une GPA complète, Fogiel explique avoir déboursé un peu plus de 100 000 euros. "Ce n'est évidemment pas de l'argent qui va à la mère porteuse ni à la donneuse d'ovocytes. C'est l'ensemble du processus, comme les avocats et les frais médicaux. Rien que l'accouchement, c'est 19 000 euros, je crois.

La dite Michelle a porté les deux filles de Marc-Olivier Fogiel et François Roelants. Le couple la retrouve aux États-Unis pour les fêtes de Noël, ceci chaque année. Cela ne trouble pas les fillettes pour qui Michelle n'est pas une mère : "je comprends ces questions, c'était les miennes auparavant. L'histoire est extrêmement simple. Mes filles savent comment elles sont nées." Les questions de la fête des Mères ou de l'absence d'un modèle féminin à la maison sont semble-t-il périphériques, et les fillettes paraissent très équilibrées, selon de nombreux proches du couple. Et du reste, MO Fogiel est ravi : "la paternité m'a changé totalement. Si vous me demandez, je suis d'abord papa. Depuis qu'elles sont nées, je crois que je pleure tous les jours. Les mots, les petits dessins, les je t'aime, la première fois que je les dépose à l'école. Je pleure tous les jours. Ça fait beaucoup rire mon mari."

Une leçon humaniste encourageante, même si elle ne peut en aucun cas servir de modèle absolu.


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 11:18

    Certains râlent pour le prix de l’essence et d’autres parce qu’ils ne peuvent donner de sens à leur vie sans prendre en compte le sens qu’aura l’enfant vivant dans un tel couple. Si vous y voyez de l’humanisme. Dans les deux cas je n’y vois qu’une forme d’égoïsme. Qu’il soit de droite ou de gauche,...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 11:20

      Cette journée devrait être du « sens » que l’on donne à la vie...


      • NEMO NEMO 17 novembre 11:22

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        du sens ou de les sens ?


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 11:32

        @NEMO

        Un : l’enfant a le droit à une filiation et ne pas être séparé de la matrice qui l’a porté. A la naissance l’enfant a au moins besoin de l’odeur de sa mère pendant deux ou trois années pour se construire, étant immature à la naissance et sans repères. Le premier étant la voix et l’odorat. J’ai eu des cochons d’Indes. Ne pouvant garder les petits, le magasin qui les a pris m’a demandé de les garder auprès de leur mère au moins quatre semaine pour leur maturation. Alors, qu’en est-il des humains ????


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 novembre 19:14

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        N’étant pas des cochons d’Inde, je ne vois pas pourquoi leurs règles devraient s’appliquer aux humains.

        De plus, l’expérience montre que les enfants qui ont perdu leur mère à la naissance ou peu après ne se portent pas plus mal que les autres par la suite, ce qui invalide complètement votre postulat.


      • vesjem vesjem 18 novembre 18:17

        @Mmarvinbear
        tu écris vraiment par approximations personnelles ; aucune référence, du blabla de comptoir


      • Tall Tall 18 novembre 18:25

        @vesjem
        te fatigue pas, il en est ..


      • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 18:30

        @Tall
        Qui ça Fergus ?

        Pas sympa son coming-out !

        Du coup j’ai peur des centristes maintenant, c’est ballot..lol...

        Après deux grossesses, elle serait devenue « trop vieille pour lui ».

        Le 13 février 2018, un mois et demi après la seconde naissance, il la frappe, essaie de l’étrangler, lui donne des coups de pied et poings.

        http://www.fdesouche.com/1108397-dinan-22-lepoux-violente-sa-femme-la-considerant-trop-vieille


      • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 18:36

        @Cadoudal
        on ne dit plu c’est ballot.on dit c’est con


      • Tall Tall 18 novembre 18:42

        @Cadoudal
        non, le nounours


      • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 18:44

        @Xenozoid
        Chez moi on dit ce qu’on veut, enfin moi surtout, mes 52 enfants et mes 6 femmes ils m’écoutent bouche bée et boivent mes paroles..lol

        http://afrique.lepoint.fr/economie/demographie-niger-maradi-cette-ville-championne-du-monde-des-naissances-20-02-2018-2196453_2258.php

        il faut relancer le cannibalisme en afrique
        ou convaincre le chinois que le noir est aphrodisiaque (afrodisiaque)


      • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 18:46

        @Cadoudal
        ça change rien pour toi


      • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 18:51

        @Tall
        Ils ont réintroduit des ours Albanais à Dinan ?

        Et Fergus nous à rien dit, tu parle d’un journalisme citoyen...

        Je suis déçu, je retourne à mon journal d’information cisgenre non racisé à prépuce :

        « élargir la portée des organes génitaux féminins aux identités et organes multiples »

        Une université du Michigan annule « les monologues du vagin » car « toutes les femmes n’ont pas de vagin »

        http://www.fdesouche.com/1108203-un-college-du-michigan-annule-les-monologues-du-vagin-car-toutes-les-femmes-nont-pas-de-vagin


      • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 18:56

        @Xenozoid
        Tu essayerais pas de perfidement insinuer que parfois je mangerais du con ?

        Daudet, comme un peu grisé par l’électricité de l’orage, dit : « Oh ! c’est positif : dans les choses du con, j’ai été un scélérat. »


      • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 19:00

        @Cadoudal
        c’est comme le cochon ? ça ose tout ? alors c’est pas un cochon


      • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 19:05

        @Cadoudal
        en définif,sans le cochon tout est con,et c’est pour ça que janeton prend une faucille et s’en va couper des joncs(tres féministe quand on y pense)


      • NEMO NEMO 17 novembre 11:22

        La PMA telle qu’elle est revendiquée par le mouvement LGBTn’est pas seulement un « faux progrès », une revendication« sociétale » qui met les spots sur les états d’âmes de la gentry pour faire écran sur les questions sociales, c’est une forme de prostitution qui se nourrit de l’impossibilité pour des jeunes femmes de trouver leur place dans la vie active et vendent leur ventre comme d’autres vendent leurs organes ou leurs services.

        Le désarroi des gens qui ne peuvent pas avoir d’enfants est curable par l’adoption. 

        Vouloir à tout prix marquer de ses gènes sa progéniture est la marque d’une arrogance qui considère le pedigree de l’intéressé ou de l’intéressée comme supérieur à un autre. La vie sociale se fonde sur la fraternité, pas sur l’hérédité.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 novembre 19:16

          @NEMO
          c’est une forme de prostitution qui se nourrit de l’impossibilité pour des jeunes femmes de trouver leur place dans la vie active

          Bah non, les mères porteuses américaines ont déjà fondé une famille et ont un emploi, ce qui montre qu’elles ont « trouvé leur place ».


        • Sergio Sergio 17 novembre 22:35

          @NEMO

          Vous élevez le débat à vingt mille lieues dans les airs, bravo !


        • Christian Labrune Christian Labrune 17 novembre 11:48

          "la paternité m’a changé totalement.

          « 

          ================================

          à l’auteur,

          Très drôle, ce morceau d’une phrase que vous citez. Autrefois, on faisait des enfants parce qu’on ne pouvait pas s’en empêcher, parce que les »funestes secrets« touchant à la contraception, dont ont parlé quelques démographes, ne se sont répandus qu’à l’époque classique. Quand on se retrouvait avec des moutards sur les bras, et souvent sans les avoir désirés, on assumait, et le plus souvent ça se passait tant bien que mal, dans les limites tragiques de l’humaine condition.

          En général, on faisait des enfants à un âge où l’on avait l’illusion d’avoir l’éternité devant soi ; on ne pensait évidemment pas qu’on allait donner naissance à de pauvres bougres qui seraient demain (un siècle, qu’est-ce que c’est !) des vieillards dont on serait directement responsable de la mort. Mais dans l’exaltation un peu idiote de la jeunesse, on n’y avait pas même pensé et cela restait donc excusable. Madame de Sévigné vieillissante, en proie aux rhumatismes, écrit à sa fille Madame de Grignan qu’elle aurait bien préféré »mourir entre les bras de sa nourrice« . On pourrait lui faire remarquer que c’est à sa fille qu’elle écrit ça, laquelle serait bien fondée à penser pareillement dans quelques années : » je suis embarquée dans la vie sans mon consentement ; il faut que j’en sorte, cela m’assomme".

          Mais Madame de Sévigné n’a jamais « voulu » la naissance de sa fille, encore moins sa mort ; il y des choses qui se font, au plumard, sans qu’on y pense.

          Depuis la possibilité d’une contraception devenue très efficace, ceux qui n’y ont pas recours peuvent être tenus pour responsables de la mort de leurs enfants. Ils ont voulu leur vie, et « sans [leur] consentement ». Il leur ont donc fait cadeau d’un beau fruit, sans pouvoir ignorer qu’il était déjà rongé par les vers de l’intérieur.

          Que la paternité ait « changé totalement » cet olibrius, on s’en fout complètement. Si on fabrique des enfants, c’est-à-dire de futurs cadavres pour se soigner parce qu’on ne va pas bien, il vaudrait mieux recourir à la médecine et à la psychiatrie. Voire se suicider : un suicide est moins grave qu’un meurtre.

          Ce que je dis vaut pour les hétérosexuels mais devient encore plus préoccupant lorsqu’il s’agit des homosexuels. Pour les défendre lorsqu’ils ne se souciaient pas encore d’être « comme tout le monde », on aurait pu dire : au moins, et même sans contraception, ils ne tueront personne. Mais voilà que cet avantage moral qui compensait la désapprobation dont ils étaient victimes, ils viennent de le perdre

          de la manière la plus idiote.

          On trouvera la lettre de Madame de Sévigné que j’évoquais à cette page :

          https://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_choisies_(S%C3%A9vign%C3%A9),_%C3%A9d._1846/Lettre_93


          • xana 17 novembre 13:23

            @Christian Labrune
            Extraordinaire ! Un post de Ch Labrune qui n’exprime aucune haine ni mépris, je suis encore sous le choc.
            Et en plus je partage les idées exprimées.

            Est-ce lui ou moi qui délire ?

            Jean Xana


          • math math 17 novembre 12:11

            La sexualité des gens, ne doit pas s’étaler en place publique..Déjà chez les gens normaux c’est la foire d’empoigne, alors chez les homosexuels(les) c’est le grand n’importe quoi..la preuve pour se reproduire ils ont besoins de louer des ventres ?


            • #NCC-1701-A-Bois-Bandé #Shawford 17 novembre 12:13

              @math

              Plaît-ex ?


            • mmbbb 17 novembre 12:29

              @math il ne faut pas stigmatiser parait il , mais il est de bon desormais que ces gens la connus éprouvent un besoin immense a dévoiler leur sexualité . Ils peuvent se carrer des carottes aubergines concombres BIO dans le fion , on s en fout . Par ailleurs ces personnes comme M ROBIN deviennent intolérante envers tous contradicteurs Quant a location de ventre, c ’est une ultime liberation du corps de la femme Leurs entrailles ne deviennent plus qu une matrice Quand la femme se libere, elle atteint la condition bovine chere à ce Berger . En effet cette technique est usitée depuis fort longtemps dans le monde agricole industriel.


            • Sergio Sergio 17 novembre 22:38

              @#Shawford

              Plaît-ex ? 

              On the road ma gaine ! et toc 


            • mmbbb 17 novembre 12:15

              Article du niveau de Voici T es édudiant , mon gars ? On s en tape de Fogiel , tout tourne autour de LGBT desormais, tout est phagocyté par les medias , une propagande d une dictature molle. Il y tout de meme des parents méritant dans ce pays non ? il faut donc être de LGBT pour avoir toutes les vertus et revendiquer sa haine victimaire Quant au mot apprend le sens, humaniste , tu l emploie a mauvais escient comme cette professeur Rosemar , une acception courante desormais dans le monde bisounours Vas te moucher Une article de chiotte


              • hunter hunter 17 novembre 16:39

                @mmbbb

                en fait, je crois plutôt que l’article est écrit selon la méthode de la douche écossaise.
                Et visiblement, ça fonctionne bien.

                Je vous laisse chercher cette méthode, employée sur les fora.

                Adishatz

                H/


              • mmbbb 17 novembre 17:27

                @hunter j ai mis 30 seconde a lire en diagonale cet arcticle en recherchant les mots clefs Je sortais de la douche


              • mmbbb 17 novembre 17:27

                @hunter douche italienne !


              • microf 17 novembre 12:15

                Lorsque Marysy DUHAMEL a dit que « le Blanc persiste á demeurer hors humanité », il ya eu une lévée de boucliers contre elle et a été traitée par toutes sortes de mots

                Avec tout ce qu´on lit, voit et constate, elle a raison.

                Mais il n´est jamais trop pour qu´il revienne á l´humanité, il faut seulement qu´il reconnaisse que la voie qu´il suit n´est pas la bonne, fasse démi-tour et revienne á la normale pour le bien de tous, car c´est nous tous aussi qui en souffrons, bien sûr y compris lui en particulier.


                • pallas 17 novembre 13:02
                  Jean Beaumont

                  Bonjour,

                  Je crains fort que vous ne comprenez pas, seul en ce monde la loi du plus fort prévaut.

                  N’étant pas homosexuel, ni altruiste, ce genres d’articles d’une part m’indifere et de plus m’agace.

                  Ce qui me dérange est la promotion de l’homosexualité dans les médias et séries télé.

                  Je n’est que faire des lobby gay et lesbiens ou lgbt.

                  Faire de ça sexualité un argument politique est digne de rien.

                  En ce monde c’est la loi de la nature, donc du plus fort, étant un homme, j’attire les femmes, c’est un jeu de séduction mutuel, chose qui me plait, chose que vous ne connaissez pas visiblement.

                  Une femme aime les hommes forts et sachant les comprendre, inversement, un homme aime les femmes fortes.

                  Il n’y a que les tocards aimant les larves et autres larbins, que ça soit un homme ou femme, dit enfantine ou handicapé mental.

                  Je ne juge que dans le sabre à la main l’individu.

                  Salut


                  • xana 17 novembre 13:35

                    @pallas
                    La loi du plus fort ?

                    Non, je crois qu’il ne s’agit que d’hérédité.
                    Notre espèce humaine se différencie des deux autres espèces de chimpanzés par une proportion infime des gènes. Elle se différencie aussi par le fait curieux que les humains pratiquent leur sexualité d’une façon beaucoup plus discrète que les chimpanzés, qui forniquent en groupe et à longueur de journée, et le plus souvent sans distinction du sexe des partenaires.
                    Il semble simplement que les gens qui revendiquent publiquement une forme de sexualité montrent un retour vers les moeurs de notre grande famille. L’homosexualité et les expériences bizzares dans ce domaine de ces exhibitionnistes confirment le rapprochement avec nos cousins.

                    Jean Xana


                  • xana 17 novembre 14:10

                    @xana

                    Bon, je me suis lâché et mon commentaire ci-dessus n’était pas sérieux.

                    Toutefois je suis frappé par ce besoin d’étaler sa sexualité (du moins si elle est déviante) chez nos LGBT-etc actuels. Il est vrai qu’il y a peut-être de l’argent à gagner ?

                    L’hétérosexualité n’ a jamais été une garantie de morale ni de probité, mais de nos jours tout ce qui touche aux moeurs exhale une forte odeur de pognon, que ce soit les accusations de viol (jamais contre des sans-le-sou, avez-vous remarqué ?) ou le fric des piges faciles pour nos « journalistes ».

                    Je connais des « homos » discrets qui ne se reconnaissent absolument pas dans cet exhibitionnisme. Ils n’ont pas besoin de manifester à la « gay pride » pour exister. Par contre les médias en font leurs choux gras...

                    Jean Xana


                  • xana 17 novembre 14:12

                    Quant à notre « étudiant » Jean Beaumont, il semble attiré par le râtelier.

                    Son article conformiste lui donnera peut-être accès à un job dans les médias ?

                    Jean Xana


                    • marmor 17 novembre 14:21

                      « Je décrypte pour vous le dessous des cartes » Heureusement que tu es là !!! 

                      Tiens, peux tu me dire le dessous de cette carte qui fait que des hommes aiment en sodomiser d’autres ? Génétique ? Pervers ? peur des femmes ? 


                      • pallas 17 novembre 14:30

                        xana

                        Bonjour,

                        Les liens affectifs entre collegue entraine,la promotion canapé dans une entreprise.

                        C’est un fait, surtout entre hommes, l’homosexualité.

                        Sa m’indifere royalement, j’ai de l’argent, et les femmes jeunes, la 20 enes me drague, j’aime ça !!!!!!.

                        Que tous les hommes deviennent gay ou autres !!!!!!!!.

                        Sa fait champs libre

                        Pour ne pas etre méchant, cette situation me va a ravir

                        Salut


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 14:33

                          remercions au moins l’auteur de nous permettre d’exprimer notre point de vue. Simplement j’ai une excellente mémoire et me souviens parfaitement des derniers mots du texte lu par Madma Taubira/ Et nous sommes si fiers de ce que nous faisons que je voudrais le définir par les mots du poète Léon-Gontran DAM AS : « L’acte que nous allons accomplir est beau comme une rose dont la tour Eiffel assiégée à l’aube voit enfin s’épanouir les pétales. Il est grand comme un besoin de changer d’air, il est fort comme le cri aigu d’un accent dans la nuit longue ». Merci à vous.

                          constatons simplement que ce changement dans la LOI n’a fait qu’accélérer le monde vers la catastrophe totale. Perso, quand je me trompe de route, je n’y repasse pas une seconde fois. La leçon devrait servir : « L’aube n’a vu s’épanouir aucune pétale » et si j’étais vulgaire,....


                          • pallas 17 novembre 14:52

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            Bonjour,

                            Qu’ils aillent pourrir en Enfer, il n’y a pas d’autre route pour eux

                            Les récalcitrant, je m’en occupe.

                            C’est mon job.

                            Salut


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 14:59

                            @pallas

                            je pense que nous avons tous une composante disons homosexuelle (exemple dans l’amitié), mais celle-ci est sublimée et ne passe généralement pas aux actes. Mais les homosexuels n’ont aucune leçon de droit à la différence à revendiquer : ceux-ci, il faut le dire clairement étant dégoûté par l’autre sexe. Excepté dans les milieux « artistiques » où il est bien d’être vu surtout par des personnes en vue (comme YSL et Deneuve)., vous rencontrerez rarement des hétéros amis avec des homos de sexe différent (excepté quand ils ont un objectifs communs comme chez les LGBT).


                          • pallas 17 novembre 15:40

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            Bonjour,

                            J’ai beau m’interroger.

                            Je n’est d’envies qu’amour fraternels avec un congerene, male ou femelle.

                            En celui du corps, des sentiments profonds, celui de la chair, sa ne peut etre qu’avec une femme.

                            Hé hé hé.

                            dicton japonnais : Chaque jour je t’ais attendu parmis les fleuves Ichi.

                            Mes crocs sont grand ouverts.

                            Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès