• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Homosexuels : l’obligation du militantisme

Homosexuels : l’obligation du militantisme

 La polémique (à ce lien) autour des propos de Pierre Palmade certainement téléguidés par son envie de faire le "buzz" pour la "promo" de son livre (qui est dupe ?) a mise en lumière un peu plus cette obligation totalement arbitraire. Il y a bien une différence majeure entre "homos" et "gays". Au regard de l'histoire et la vie de nombreux auteurs, poètes, artistes et politiques, l'acceptation existait déjà depuis longtemps dans les faits. La plupart des maîtres ayant œuvré à Saint Pierre de Rome l'étaient tous de notoriété publique sans que cela n'ait posé problème à la Papauté qui ne les a pas voué aux gémonies...

 

Un auteur comme Proust qui a abordé le sujet dans "la Recherche" est montré comme un auteur militant ce qui n'est jamais le propos de ses écrits. Et on imagine mal le délicat Marcel en slip de cuir à côté d'un char vomissant de la techno à fond, ne parlons pas d'Oscar Wilde...

 

En France, il y a pour les homosexuels une obligation au militantisme. C'est une astreinte contradictoire avec le désir de reconnaissances des couples de même sexe, ou le droit à l'indifférence. Il existe une contradiction flagrante entre l'ostentation des parades de fierté diverses et variées et le souhait d'être des couples comme les autres. Et il y a aussi ces couples qui ne veulent aucune publicité. Notons aussi la différence majeure entre l'homosexualité vécue dans des milieux favorisés matériellement et protégés et dans les "cités" ou dans des endroits plus "durs".

 

Curieusement (sic), aucune "grande conscience" n'en fait jamais état de cette homophobie pourtant violente. Elle n'existe pas.

 

Au moment de la loi sur "le mariage pour tous", il y avait cette dichotomie marquée entre ce besoin exprimé bruyamment de reconnaissance sociale, comme si finalement la société devait cautionner forcément apporter son blanc-seing aux aspirations et inclinations des uns et des autres.

 

Parfois c'est à se demander si ceux-là, si celles-ci sont vraiment si bien que ça dans leur peau en tant qu'homos...

 

Il y a aussi pour les personnes se vivant homos une obligation sociale en 2019 au "coming out" selon des critères finalement qui seraient qualifiés d'homophobes. Il y a même des associations comme "Act Up" qui font cet "outing" à la place de certaines personnalités (voir ici). Ainsi un garçon un peu "précieux" ou "maniéré", une fille "garçon manqué", sont désignés comme étant attirés par des personnes de leur propre genre. Alors qu'un homosexuel peut être très masculin, et une lesbienne très féminine...

 

...il n'y a pas de règles.

 

Je m'étonne enfin toujours de la pression sociale énorme sur les jeunes ou moins jeunes étiquetés homos, forcés de choisir une identité sexuelles, devenant bien souvent en cour de récré "l'homo de service" voire la "folle" ou le "garçon manqué" de service. Alors qu'ils ne sont pas homos, juste mal dans leur peau...

 

illustration prise ici 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Jean Guillot lee oswald 7 mai 21:20

    il aime peut-être agrandir le cercle de ses amis smiley


    • troletbuse troletbuse 7 mai 21:34

      @lee oswald
      Non Micron n’aime pas agrandir le cercle de ses amis ; il préfère se faire agrandir le cercle par ses amis.  smiley


    • Paul Leleu 8 mai 17:58

      @lee oswald

      Tchaïkovsky était connu pour faire des ravages chez les jeunes princes de la cour du Tsar... On demanda au tsar si il fallait intervenir pour préserver les moeurs de la cour... Celui-ci répondit cette phrase demeurée célèbre :

      « le cul des jeunes princes ne vaut pas la musique de Tchaikovsky ».

      bien lui en a pris... Tchaikovsky nous a légué une formidable musique, qui est l’emblème de la Russie. (mais c’est vrai que c’était autre chose que Pierre Palamade !)


    • victormoyal victormoyal 8 mai 06:57

      L’homosexualité reste une « maladie »..Allez tremper son biscuit dans de la matière fécale ou brouter du gazon qui pue, faut être un peu taré sur les bords non ?... smiley


      • victormoyal victormoyal 8 mai 14:45

        @victormoyal...Je vois que les « broute merde » s’en donnent à cœur joie...


      • Paul Leleu 8 mai 18:00

        @victormoyal

        parce-que vous n’avez jamais pratiqué la sodomie avec des femmes ?


      • victormoyal victormoyal 9 mai 06:47

        @Paul Leleu...Désolé je ne suis pas « taré » comme vous !


      • Ronan 9 mai 10:00

        @victormoyal Je crois que vous etes fait pour vous masturber devant un ordinateur.


      • victormoyal victormoyal 9 mai 11:19

        @Ronan...j’ai simplement du bon sens et pas de perversion pour sodomiser le tuyau à merde..après si c’est votre truc de « malade ».. smiley


      • Chantecler Chantecler 8 mai 08:16

        On n’est jamais trop aidé !


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mai 10:44

          @Chantecler
          Elle est jolie
          Bravo


        • Paul Leleu 8 mai 18:08

          @Amaury Grandgil

          Sur Marcel Proust, je crains de vous décevoir... il avait des pratiques assez extrêmes, semble-t-il...

          après, ça veut pas dire qu’il serait aller se trémousser à la gay-pride... mais au fond, la gay-pride c’est juste comme la techno-parade... un carnaval contemporain.

          Mais je vous rejoins sur le fait que l’homosexualité ne constituait pas le coeur du sujet de son livre... tout comme Shakespeare dans MacBeth...

          maintenant il faut bien prendre acte de la fascination que l’homosexualité (notamment masculine) opère sur les masses des deux sexes...


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mai 20:33

          @Paul Leleu
          cette fascination elle naît souvent du fait que beaucoup sont très mal avec leur sexualité. Quant aux dénégations forcenées de NE PAS ETRE HOMOS de certains, elles viennent surtout de types qui ont des tendances latentes.
          Quant on est sûr de soi et de sa masculinité, on a pas besoin de grands mots


        • Paul Leleu 8 mai 22:29

          @Amaury Grandgil

          oui, je suis d’accord avec vous... mais on reste confondu, quand on voit le succès d’animateurs hystériques à la télé... sans parler du nombre de vedettes de rock à la voix de fausset émasculée, qui font un tabac !


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 08:41

          @Paul Leleu
          C’est un trait commun aux époques décadentes


        • troletbuse troletbuse 8 mai 10:15

          Les homos nous font chier. Avant,ils y en avait mais on n’en parlait pas beaucoup. Mais nos dirigeants ont fait monter la mayonnaise, comme pour l’antisémitisme afin de diviser. Aujourd’hui, ils ont même un président. Alors qu’ils se démerdent entre eux et qu’ils nous laissent tranquilles.


          • arthes arthes 8 mai 11:01

            Il y a aussi la version « artiste princesse Barbie » dans une sorte de militantisme homo « glamour et pop » , ici, en action à la mairie de Paris où nous retrouvons la « Macron touch » , cela nous rappellera une certaine photo prise lors de la fête de la musique, sur le perron de l’Elysée... 

            https://youtu.be/87vZ5djsKT0 lol


            • Paul Leleu 8 mai 17:37

              @arthes

              moi ça me fait plutôt marrer ces shows... je crois que j’ai commencé à apprécier Macron le jour de la fête de la musique à l’élysée...


            • arthes arthes 8 mai 18:34

              @Paul Leleu

              Sur ce coup, je suis d accord (tout arrive).
              Quoi qu un Gj pour représenter la France à l eurovision , ça aurait aussi été marrant.
              Bref, ayant voté contre Macron, je n arrive pourtant pas a le trouver antipathique, disons que si son cap ne me surprend pas, le personnage a multiple facettes en possede quelques unes d iconoclaste jubilatoire inédites.


            • HELIOS HELIOS 9 mai 11:19

              @arthes

              ... a propos de la vidéo : ce n’est pas la musique, le personnage et ses manières  nous avons bien eu les mignons il y a des siècles  qui me gênent, mais le fait que ce soit a l’Élysée, lieu de pouvoir et représentant la France.

              Non, tous les spectacles ne se valent pas et l’art possède bien des gradations dans son expression.
              Cette forme de déliquescence me gène profondément, mais c’est vrai, qu’est-ce que je représente maintenant face a cette horde dont la seule culture et la seule danse est celle des pouces sur l’écran du smart phone....


            • arthes arthes 9 mai 14:03

              @HELIOS

              Chantons : 

              Que reste t’il de notre culture ? 
              Des bouffons fous
              Des impostures
              Un vide immense
              Une déshérence
              Notre âme en peine.

              Lorsque nous auront touché le fond, nous rebâtirons sur les terres brûlées, et notre force et nos matériaux, nous les verrons surgir et s’imposer, de notre passé....( au son des trompettes)


            • pierolab 10 mai 13:03

              @arthes
              en voyant la vidéo de Bilal je me dis que c’est au final, peut être, ce coté spectaculaire ( au sens de guy debord) et kitch qui dérange.
              Un simulacre, et c’est peut être ça qui pose problème.


            • ETTORE ETTORE 8 mai 11:28

              Une personne à dit vrai :

              Grandeur et décadence de Rome.

              Nous avons tout :

              Les arènes dans la rue, avec les GJ à la place des chrétiens, les CRS à la place des fauves.

              MICRONIMUS, le pouce ostensiblement crampé vers le bas

              Du pain pour la plèbe (de plus en plus rare pour certains)

              Des jeux ( le grand rassemblement des peuples soumis au diktat économique)

              Les orgies....( suivez mon regard ....)

              Les esclaves à la servitude chez Pole emploidomus !

              On dit que l’histoire ne se répète pas, elle hoquette....

              Et pour faire passer le hoquet...il faut faire peur !


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 mai 12:03

                On a trop peu dit le mensonge sur lequel a été réalisée la prétendue « extension » du mariage « à tous ».

                En réalité le mariage a été détruit puis, dans un second temps, le même mot a été réutilisé avec une définition très différente, presque contraire.

                Je pense qu’il ne faut pas en rester là. Je suis pour l’abrogation de la loi qui a détruit le mariage défini comme union (sa publication) d’un homme et d’une femme, dont la complémentarité sexuelle peut conduire à l’enfantement.

                Je précise que je suis par ailleurs résolument favorable à la publication de l’union des homosexuels qui le souhaitent. Je pense qu’il peut y avoir un bien réel et bien respectable amour dans une telle union.

                Ce qui est inacceptable, selon moi - dans ce domaine comme dans d’autres où s’est égarée la Gauche - c’est le caractère totalitaire de certains homosexuels, pour lesquels c’est la société toute entière qui doit fonder ses choix sur leur particularisme.


                • oncle archibald 8 mai 19:03

                  @Pierre Régnier : je partage totalement.

                  L’emploi du mot « mariage » pour couvrir l’union de deux personnes homosexuelles exactement « comme si » elles avaient les mêmes caractéristiques et possibilité de reproduction qu’un couple hétérosexuel est scandaleux. Du coup c’est bien l’institution du mariage qui en a pris un sacré coup dans les dents !


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mai 20:12

                  @Pierre Régnier
                  je suis d’accord à 100%


                • Pale Rider Pale Rider 9 mai 12:11

                  @oncle archibald
                  D’accord avec vous et Pierre Régnier. Et avec l’article qui, courageusement, situe bien le problème. Tout récemment, on m’a parlé d’un homosexuel (que j’ai rencontré précédemment) qui se reconnaît homo mais pas gay (et, effectivement, ce n’est pas quelqu’un qui est dans l’ostentation).
                  Le Mariage pour Tous est une imposture qui nous brouille l’écoute smiley Même dans l’Antiquité gréco-romaine où l’homosexualité était abondamment pratiquée, on n’avait pas attaqué la notion de famille dont le mariage est la formalisation en vue de la filiation. On savait encore, à l’époque, qu’un enfant résultait d’un homme et d’une femme, même si on était homo.
                  Je fais le pari que, dans 30 ans, on reviendra sur cette loi imbécile et scélérate qui a voulu faire d’une particularité (sans jugement de valeur) quelque chose d’universellement légal, possible, indistinct. « Pour tous », quoi. Et puis quoi encore ? Et je regrette qu’on ait taxé les cathos et les musulmans de fascisme alors qu’ils ont été les seuls, avec une partie des protestants, à avoir encore un peu de simple bon sens dans nos sociétés stricto sensu déboussolées, c’est-à-dire sans repères. Hélas, il y a de malheureux enfants qui payeront la facture...
                  J"oublie de préciser que, évidemment, le Mariage pour Tous est un cheval de Troie pour l’enfant pour tous (et toutes) dont on voit à quelles impasses et absurdités il nous mène. smiley


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 mai 09:52

                  @Pale Rider
                  Oui, pauvres enfants qui en pâtiront


                • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 8 mai 12:34

                  "C’est une astreinte contradictoire avec le désir de reconnaissances des couples de même sexe, ou le droit à l’indifférence. Il existe une contradiction flagrante entre l’ostentation des parades de fierté diverses et variées et le souhait d’être des couples comme les autres. Et il y a aussi ces couples qui ne veulent aucune publicité. Notons aussi la différence majeure entre l’homosexualité vécue dans des milieux favorisés matériellement et protégés et dans les « cités » ou dans des endroits plus « durs ».

                  Voila, tout est dit la.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 mai 12:35

                    Et pas un mot sur le « lobby » LGBT, ce réseau d’influence qui est à l’origine de ce « militantisme » ?

                    Pierre Bergé notamment, aura déployer sa fortune en ce sens, en lien avec les Franc-maçons, l’édition, et évidemment la politique, et qui disait qu’ « il faut s’efforcer de diffuser ses valeurs aux autres » o_O

                    Le réel problème c’est que c’est un tout petit pourcentage qui a pris et monopolise les voix des gays, lesbiennes, etc. (un peu comme le lobby qui n’existe pas ^^) et qui serait la voix de tous ... or c’est faux bien entendu, c’est du marketing social, ni plus ni moins.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mai 20:14

                      @bouffon(s) du roi
                      c’est un peu plus que de l’influence de réseaux occultes, la société est complètement atomisée. Il n’y a plus de références morales, chacun veut faire sa petite cuisine.
                      C’est dans Christopher Lasch depuis 40 ans environ, mais faut dire aussi que plus personne ne lit.


                    • troletbuse troletbuse 8 mai 13:51

                      Le pire serait quand même d"avoir en 2022 un pédesident de la Ripoublique.

                      Je ne comprends pas bien car y’en a un qui m’a rétorqué : Tu es en retard d’une présidentielle. Encore un complotiste  smiley)


                      • Elliot Elliot 8 mai 14:31

                        « On n’est pas couché » tombe tout doucement dans la médiocrité : le plus souvent médiocres sont les invités dont le seul titre de gloire aura été au crépuscule de leur notoriété d’avoir été invité chez Ruquier ( comme si c’était le dernier salon où l’on cause )

                        En général ceux qui sont soi-disant payés pour éreinter les invités ont le plus souvent des propos bienveillants et la moindre daube gagnerait presque ses galons de chef d’œuvre littéraire. C’est en tout cas de plus en plus flagrant avec la paire Angot /Consigny.
                        On remarquera que depuis quelque temps les personnalités confirmées se gardent bien de fréquenter ce plateau, hasard de calendrier ou acte délibéré ? comme si de recevoir les encouragements ( le plus souvent ) ou la critique malveillante ( très rarement ) n’était plus un adjuvant déterminant pour doper les ventes ou la célébrité .

                        En plus Ruquier ne perd jamais une occasion de suggérer parfois lourdement son appartenance à la communauté LGBT, ce qui est son droit le plus strict que je m’en voudrais de lui contester mais qui n’intéresse en fait personne sinon lui et peut-être ceux qu’il coudoie.

                        On vit une curieuse époque où ce que vous êtes a beaucoup plus d’importance que ce que vous faites, où les « diseux » écrasent de leur morgue les « faiseux ».

                        Pour en revenir à Pierre Palmade, il a déballé son intimité ( ce que tout le monde connaissait du moins partiellement ) ce serait peut-être méritoire
                        - encore que la vie privée autorise aussi des pudeurs - si cela offrait le moindre intérêt pour le public sinon celui pour le tiroir-caisse d’attirer des lecteurs en quête de détails croustillants.


                        • Paul Leleu 8 mai 17:42

                          @Elliot

                          d’un autre côté, on vend au public ce qu’il achète... faut aussi assumer... les gens préfèrent les frasques de Pierre Palmade aux symphonies de Tchaikovsky...

                          pareil pour la politique... tout le monde gueule sur les politiciens nuls... mais essayez de voir les scores électoraux des candidats intègres...


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mai 20:15

                          @Elliot
                          il y a un gros problème d’extimité


                        • Esprit Critique 8 mai 18:02

                          Les gouts sexuels des uns et des autres on n’en a rien a branler. Ceux qui cherche a faire déteindre leur pratiques sur d’autres par du propagandisme imposé, sont pour moi des petits cons malsains.


                          • Paul Leleu 8 mai 18:13

                            @Esprit Critique

                            ceux qui croient que la « propagande » homosexuelle peut influer sur l’orientation sexuelle des gens nous doivent quelques explications smiley

                            je vois pas en quoi une telle propagande pourrait transformer un hétérosexuel en homosexuel ! Ou alors c’est bien fragile...


                          • Esprit Critique 8 mai 18:40

                            @Paul Leleu
                            « Ceux qui cherche a faire déteindre », « propagandisme imposé ». Les mots sont précis je ne dis pas qu’ils réussissent a en convertir beaucoup, je dis que «   

                            Les gouts sexuels des uns et des autres on n’en a rien a branler » et donc que la propagande lourde et grossière de certains s’approche du domaine du harcèlement.

                            C’est d’ailleurs ce que prétend subir P Palmade, je parle au conditionnel car on s’approche la de question de liberté individuelle et de droit de la vie privée, c’est son problème a lui.



                          • troletbuse troletbuse 8 mai 18:43

                            @Paul Leleu
                            Dis Folle Neuneu, les hétéros ne font pas de propagande alors pourquoi les LGBT en feraient ?


                          • Paul Leleu 8 mai 22:26

                            @troletbuse

                            il n’y a pas de « propagande » homoexuelle... ce sont certains courants politiques hostiles qui nomment cela comme ça. Il y a seulement une information et un travail culturel qui permet d’éviter des drames pour les personnes concernées, et d’augmenter la tolérance et la connaissance du sujet chez les autres.

                            on voit d’ailleurs que ces courants politiques hostiles à l’information sur le sujet, sont en pleine contradiction... ils sont assez rigolos... car si « propagande » il y a, cela veut dire qu’elle pourrait « convertir » des gens ! ... mais c’est totalement débile ! Comme si un mec hétéro allait se transformer en homosexuel... c’est juste impossible, n’est-ce pas ?


                          • troletbuse troletbuse 8 mai 23:23

                            @Paul Leleu
                            Ouais. Vous connaissez la théorie du genre. On éduque les gosses malléables à souhait et on leur dit que la sodomie est tout à fait normale. Quand les pédophiles qui, apparemment pullulent, les violeront, ils trouveront ça normal et même on leur dira : c’est pas grave. Il suffit d’une fois. Demandez à Micron, chez les Jésuites ou chez Rothschild


                          • arthes arthes 9 mai 14:14

                            @Paul Leleu

                            Bah si, propagande homo pour imposer comme norme une minorité 
                            propagande LGBT en fait alliée à propagande féministe qui arrivent à nous imposer cette horrible et inique écriture inclusive, une connerie sans nom qui en fin de compte nie le principe de l’humain., le seul qui porte l’essence de l’égalité et de l’universalité .


                          • Germain de Colandon 8 mai 18:21

                            Tchekhov...skie ? C’était, je suppose, à Sotchi...


                            • Positronique 8 mai 20:41

                              Amaury va faire son coming out , il fera les chœurs sur la chanson de Bilal Hassani à condition qu’on lui mette une perruque !!!


                              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 08:44

                                @Positronique
                                Commentaire très con, on parle de l’homosexualité sans gros sabots, on est homo...
                                 smiley


                              • pipiou 8 mai 23:15

                                On voit que c’est un spécialiste qui parle, on sent le vécu smiley

                                Bon quand est-ce que les curés font leur « outing », dans cette grande confrérie où tout n’est que lumière, compassion et tolérance ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès