• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Il court il court l’homo modernitus

Il court il court l’homo modernitus

Avec le printemps revient la saison des marathons, des courses et bien entendu des "vide-greniers" mais ceci est un autre sujet qui vous préoccupe. Je dis bien vous car pour ma part, je n'en ai strictement à faire. La course à pieds devient une folie douce à plusieurs, une folie douce pour ne surtout pas se soucier de la planète, de son pays, de son quartier, pour se "vider la tête", être dans une compétition en foule, en groupes, un simulacre de méritocratie. Cela a commencé dans les années 80, tout doucement. C'était encore sage, un peu kitsch avec les shorts trop larges, les bandeaux en éponge fluo...

 

...Mais ça c'était avant, bien avant, maintenant c'est devenu beaucoup plus qu'un business, un véritable mode de vie, et on appelle ça le "running". Hier dimanche une bonne partie de Paris était bloquée pour cette raison, les coureurs -pardon les "runners"- passant dans des rues et des quartiers dont ils ignorent l'histoire et devant des monuments dont ils se fichent complètement.

 

Un dictateur peut parler de vaporiser le Japon et une bonne partie des Etats-Unis, un fou de dieu peut faire de même en Europe ou ailleurs. La classe moyenne disparait progressivement, il existe de plus en plus de pauvres, de précaires, de moins en moins de riches de plus en plus riches. Un président a dans ses mains plus de pouvoir que les anciens rois pourtant réputés tyrans. Les conflits sociaux se multiplient. L'ancien monde ne se laisse pas faire, ne se rend pas sans heurts. Que fait l'homme moderne face à tout cela ? Il se révolte ? Il s'énerve ? Il se met en colère ? Il se soumet ?

 

Non, il court. Dés qu'il peut...

 

L'homme moderne n'est plus un rebelle, il ne pense plus par lui-même. il en laisse le soin à de nombreuses officines et radios, aux chaînes d'infos en continu. Il ne veut plus réfléchir, c'est fatiguant comme activité et parfois cela a comme conséquence de souffrir d'isolement au milieu du troupeau grégaire, plus que jamais. On lui dit de se conformer à un physique standard, il obéit. On lui de sculpter son corps selon des normes complètement idiotes, il le fait. Par peur il se laisse mener. Les femmes rêvent de corps ressemblant à celui de la poupée Barbie, cela les arrangerait de plus en plus si celle-ci n'avait pas de sexe et que Ken non plus. 

 

C'est tellement sympathique de porter en couple les mêmes leggings en imprimés de rideaux de douche !

 

C'est tellement bon pour l'ego de courir alors que des gadgets mesurent qui le pouls, qui la respiration, la tension, la performance non plus comme personne mais comme machinerie totalement au service de la société et du plus grand nombre., un individu bien sûr décérébré, c'est mieux. Curieusement, dans la plupart des intérieurs modèles proposés à l'appréciation des hommes et femmes modernes, on ne trouve jamais de bibliothèques...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

 

illustration prise ici (site de l'Equipe)


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • la galipote 9 avril 17:46

    Si un dictateur vaporise les étatsunis 

    ce sera enfin un grand bien pour la planète 
    Bon , je m’en vais courir une petite 
    heure 
    bonne soirée

    • Christ Roi Christ Roi 9 avril 19:46

      L’homme moderne court pour oublier qu’il ne baise plus. C’est la victoire du lesbo-féminisme.


    • Agafia Agafia 9 avril 19:18

      Jamais compris cette manie de courir... Une véritable épidémie.


      Par ici, région de montagnes, la mode est au trail. Car il ne suffit plus de grimper la montagne, tranquillement en profitant du paysage, NAN ! maintenant il faut le faire en courant, bouffer du dénivelé avec les yeux collés au chrono... Je trouve ça complètement con. 
      Demandez leur ce qu’ils voyent, ce qu’ils observent ce qu’ils admirent à part la pointe de leur basket : RIEN !
      Et en plus ils dérangent la faune ces débiles... 



      • Christian Labrune Christian Labrune 9 avril 21:40

        @Amaury Grangil

        Il m’arrive, aux Buttes-Chaumont, de m’asseoir sur un banc, d’allumer un cigare, et de les regarder courir, ces cons, autour du lac, les yeux perdus au loin vers le ciel métaphysique de leurs performances rêvées, suant et grimaçant, la bouche tordue comme celle des martyrs dans la peinture flamande qu’on voit en train de cuire des chaudrons, sur des grils, ou serrant les dents comme Sisamnès au musée de Bruges, dont Gérard David a peint le supplice : on est en train de le dépecer des pieds à la tête, et cela paraît lui faire très mal ! voir lien en bas de page.

        Spectacle atroce, plus obscène encore que celui de ces hordes de touristes qui ne vont plus tarder maintenant à déferler sur Paris, et jusque dans les salles du Louvre qu’ils traverseront par petits groupes, en piaillant, On les verra bientôt agglutinés au bas des grands escaliers du côté de la colonnade de Perrault, fourbus, n’ayant rien vu, mais vidant force bouteilles d’eau minérale, l’eau neuve de leurs cellules, pour se maintenir en forme et pouvoir, le lendemain, recommencer .

        Ah, les cons !  

        https://www.google.fr/search?q=g%C3%A9rard+david+juge+pr%C3%A9varicateur&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=muzL3NeJRODDWM%253A%252CPSACMX0l4nChRM%252C_&usg=__-5CUvR_5ZGWhya-R4NoPTZ3RsH8%3D&sa=X&ved=0ahUKEwj-yMmj9q3aAhVDchQKHZvqBRUQ9QEIQTAG#imgrc=muzL3NeJRODDWM :


        • Christian Labrune Christian Labrune 9 avril 21:45

          Erratum
          Cuire DANS des chaudrons, mais on aura compris qu’il manquait un mot. excuses.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 avril 08:29

          @Christian Labrune
          Ce sont des esclaves


        • Jean Roque Jean Roque 9 avril 21:50

           
          Sexe décérébré pousseur de Caddie a pour seul Capital son corps, il n’a rien en communauté, il n’a pas de peuple, âme, nation où tout autre idéal à part lui-même.
           
          Aussi pour bobo gogochon morceau de viande sur le Marché, coach sportif est un dieu, comme chirurgien esthétique et magasin biobio. Et selfie est son icône.
           
           
          « Une redéfinition radicale du politique qui tiendrait compte de cette socialisation totalitaire [infantilisation dans la diarrhée législative, extension du domaine de la lutte des classe à tout l’existentiel] 
          C’est pour cela que le Corps et la Beauté et la Sexualité s’imposent comme nouveaux universaux sous le signe des Droits de l’Homme nouveau émancipé par l’Abondance et la Révolution Cybernétique [chirurgie esthétique, fesses-boucs ?, anti-racisme, sans-frontièrisme, féminisme, végétarisme, biobioisme, jeunisme, gouinisme, pédérastisme, spécisme...].
          La dépossession, la manipulation, le recyclage dirigé des valeurs collectives et subjectives par l’extension illimitée de la valeur d’échange [fin de la religion, nation et au final famille dit Engels]
          et la spéculation illimitée sur les valeurs/signes rendent nécessaire la sacralisation d’une instance glorieuse appelée Corps, qui deviendra pour chaque individu le sanctuaire idéologique, le sanctuaire de sa propre aliénation [le narcissisme].
          Autour de ce Corps tout entier positivé [manipulé] comme capital de droit divin [après l’âme individuelle à sauver, le corps est sa sécularisation droitdelhommiste]
          va se restaurer le Sujet de la Propriété Privé [l’esclave du Capital va bouffer chez MacDo avec son coach sportif pour se croire un cador : c’est le free-branling] »

           
          ‘Pour une critique de l’économie politique du signe » J. Baudrillard
           
           


          • belin 9 avril 22:17

            De se décérébrer évite parfois la dépression. Parce que dans ce monde de fous furieux , il y a de quoi perdre les pédales. Jamais une bonne nouvelle , toujours guerres , famines , chomage , régressions sociales etc... Alors pourquoi pas , courir comme Forest Gump.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 avril 08:30

              @belin
              Se recébrer serait assez utile également


            • belin 10 avril 11:31

              @Amaury Grandgil
              Vous avez mille fois raison , mais devant plus de 40 ans de politique désastreuse de nos élus de tout bord , avouez qu’il y a de quoi se décourager. Alors les gens se trouvent des hobbies pour oublier la précarité de notre société. Le jour ou on aura des gens capables de nous donner une vision claire et juste pour nous et nos enfants , peut etre que les gens s’intéresserons plus à cette société , ou tout est fait justement pour nous lobotomiser.


            • UnLorrain 9 avril 23:26

              @ belin

              Vous voulez dire... « j’avoue avoir voulu être totalement imbécile pour pouvoir échapper aux sophismes de l’orgueil » ? Ça c’est un bonhomme qui parle a Bloy,sur la montagne de la Salette,il expie,il a buté un autre bonhomme dans une affaire d’honneur.

              De mon côté je suis vu par Mirbeau... « les labeurs violents avaient exagéré leurs modèlés,leurs muscles formaient des paquets de cordes et des noeuds et des bosses mouvantes développées jusqu’à la caricature,caricature michelangesque il est vrai » ( magnifique Octave,merci )

              Ces « runneurs » semblent exorciser quelques choses d’en eux,une peine ou quelque chose de similaire. Je fais itou mais d’une manière brève et très différente.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 avril 08:30

                @UnLorrain
                Ils exorcisent leur aliénation les « runners »


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 avril 09:55

                Cela me fait penser, sur le fond, à Muray qui dans sa description de notre réalité, de l’Homo Festivus, nous parlait des hordes de rollers ^^


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 avril 10:17

                  @bouffon(s) du roi
                  c’est très gentil comme comparaison


                • zygzornifle zygzornifle 10 avril 11:29

                  Je croyais qu’il était « en marche » il passe donc a la vitesse supérieure .....


                  • Olivier 10 avril 12:06

                    Rien de plus grotesque en effet que de voir les bobos s’essouffler dans les rues de Paris, histoire d’aspirer à plein poumons les micro-particules cancéreuses que les diesels nous dispensent généreusement. 

                    Il paraît que c’est bon pour la santé, la preuve : ils l’ont lu dans « Le nouvel Obs » et dans « Marie-Claire ». Ils sont « libérés » mais pas de la presse ! 
                    Le jour où on leur dira de se promener à poil une plume dans le derrière ils le feront aussitôt, pour faire « jeune » et « dans le vent ».
                    Plus sérieusement, le sport fait de cette façon est très dangereux, car il soumet l’organisme à des efforts brusques et violents, ce qui très dommageable (coeur et tendons notamment). 
                    Notre organisme est fait pour avoir une activité fréquente mais peu intense.

                    • Decouz 10 avril 14:57

                      @Olivier
                      Non la course d’endurance n’est pas violente, et bénéfique pour la santé si pratiquée sans excès dans un air sain (ce qui n’est pas le cas des villes, reste à voir si il vaut mieux ne pas bouger).
                      D’ailleurs entre la course à petite allure et la marche rapide, il y a peu de différence dans le rythme cardiaque.
                      Ce qui est violent ce sont les efforts rapides et intenses, sans échauffement, ou les sports qui font subir aux articulations des tractions dans tous les sens (foot, ski).
                      Personnellement je n’aurais jamais pratiqué ce sport, si ce n’est qu’après un problème cardiaque il est conseillé d’avoir une activité de ce genre : effort d’endurance (pas forcement la course à pied) pendant un certain temps et plusieurs fois par semaine.
                      Comme j’ai eu la chance d"habiter par la suite dans une région plate et boisée, j’ai fini par prendre plaisir à courir.
                      D’après mon expérience, et d’après ce qui en est dit, le plaisir vient de la production d’endomorphines par le cerveau, cette substance ayant un effet enivrant. J’ai stoppé pour des raisons de genou et remplacé par le vélo qui ne cause pas de chocs sur les articulations.


                    • Olivier 11 avril 11:26

                      @Decouz

                      Pas sûr que le vélo soit une bonne idée, car il y a beaucoup d’accidents de circulation avec les cyclistes, qui se font renverser par des voitures  ! La grasse matinée n’a jamais tué ni blessé personne...

                    • zygzornifle zygzornifle 10 avril 14:44

                      Le seul sport que je pratique c’est du yoga , exercice appelé la position 69 ....




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès