• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « J’ai porté plainte contre l’URSSAF » : Pourquoi je quitte la (...)

« J’ai porté plainte contre l’URSSAF » : Pourquoi je quitte la Sécu

Alors que le système de Sécurité Sociale français s’enfonce jour après jour dans l’indifférence quasi-générale, alors que les français eux-mêmes, à force de matraquage unanime et malhonnête, sont convaincus que leur système est le meilleur du monde, et convaincus également qu’il est « solidaire », j’ai décidé pour ma part d’arrêter de regarder le bateau sur lequel je me trouve couler. Le bateau ne peut être réparé. Je saute dans la chaloupe.

 L’aura incroyable qui émane de cet (en réalité « ces ») organisme(s) ne suffit plus à masquer son incommensurable inefficacité, ses indénombrables abus, son illisible fonctionnement, ses mesures purement commerciales et idéologiques, et de plus en plus sa poigne à la dérive totalitaire. Qui se renseigne (un tout petit peu) sait combien la Sécurité Sociale rembourse mal, est intraitable avec le cotisant, laxiste avec les bénéficiaires, et sert aussi de formidables tremplins à une industrie du « soin ». Qui se renseigne encore un peu comprend et voit comment ça se passe ailleurs qu’en France, et que la Sécurité Sociale fait figure de triste exception.
 
Certains espèrent toujours que la Sécurité Sociale se réforme. Pour ma part, j’ai fait mon deuil : cela n’arrivera jamais. Ce qui est sûr, c’est que ceux qui seront prompts à critiquer ma démarche n’ont aucune autre solution à proposer pour que ladite réforme ait lieu. Si un jour, ce miracle se produit, ce sera grâce à des personnes qui auront fait la même démarche que moi. Sinon, elle s’effondrera sur elle-même, emportant avec elle beaucoup de monde, dont ceux-là même qui m’auront critiqué. A ceux qui prédisent la catastrophe, je réponds qu’avoir le choix entre un drame et un demi-drame, je crois pouvoir dire que le second est préférable. Enfin, on ne me reprochera pas de chercher à agir à mon niveau.
 
Je ne suis pas de ceux qui ont le plus besoin (financièrement) aujourd’hui de quitter la sécurité sociale. Salarié dans le privé, je suis bien sûr de ceux qui paient beaucoup et qui n’auront pas de retraites. Mais n’étant ni parisien, ni au SMIC, je m’en sors plutôt bien « dans la vie ». J’ai des enfants, une maison, et tout cela a un coût, mais comment me plaindre quand beaucoup de gens vivent des situations vraiment précaires. Je ne suis pas non plus privilégié, et cela me convient. Je travaille pour gagner ma vie, et je ne pense pas profiter du système tel qu’il existe.
 
Cependant, quand je fais mes calculs, il est évident que le fait de quitter la sécurité sociale apporte un gain considérable. En retirant mes cotisations à l’URSSAF pour les utiliser intelligemment (c’est-à-dire m’assurer par moi-même auprès d’un organisme qui rembourse correctement, et qui cible ses remboursements à ce qu’on appelle vraiment la santé), j’arriverais presque à doubler mon salaire mensuel, et je ne paierais plus de CSG ni de CRDS (en attendant d’y ajouter les futures taxes qui seront créées pour continuer de combler un trou qui ne se comble jamais). Sur ce pactole que l’URSSAF dévore mensuellement (pour en faire quoi ?), les sommes que je devrais verser pour prévoir ma retraite et assurer ma santé sont 2 à 3 fois moins élevées que celles qu’on me ponctionne. Je paierai alors plus d’impôts (car je serais mieux payé), ce qui au passage me rend plus solidaire (car la CMU, AME, le minimum retraite, etc. qui sont des mesures certes aussi mal maîtrisées, mais qu’on pense financer par nos cotisations sociales, sont en réalité financées par nos impôts...) Sans compter que j’ôte à mes enfants une part de la dette que nos chers dirigeants espèrent leur refiler quand eux toucheront une grassouillette retraite de 5, 10 ou 20 ans de mandats.
 
J’ai donc demandé, conformément au droit européen (pour les puristes, tout le détail est donné ici), à l’URSSAF de stopper ses prélèvements. Alors que l’URSSAF est une entreprise comme une autre (commerciale, et soumise au code de la mutualité), elle se doit de me faire lire et signer un contrat pour me prélever (à la source ou non d’ailleurs). Je n’ai signé ni contrat, ni autorisation de prélèvement ni quoi que ce soit envers l’URSSAF. Cela signifie qu’aujourd’hui, même si vous souhaitez rester à la sécurité sociale (ce qui est le droit le plus strict de chacun), vous devriez demander à l’URSSAF, afin que ceux-ci se conforment à la loi, de vous procurer votre contrat d’adhésion. Inutile de vous dire qu’il faudrait le créer… Alors si vous souhaitez avancer vers la réforme de la Sécurité Sociale, faites simplement cette démarche. Car il est étonnant qu’une structure dont l’administratif soit si imposant n’ait réussi à produire un quelconque contrat à l’intention de ses affiliés. Dans le monde des assurances classiques, on appelle cela une arnaque.
 
Procédant donc à ma demande de désaffiliation, l’URSSAF m’a gentiment expliqué qu’il m’était impossible de les quitter. Il eut été étonnant qu’ils me signifient l’inverse. Mais aujourd’hui, ce qui change, c’est qu’un certain nombre de personnes, comme moi, ont décidé de faire appliquer la loi, et de ne plus se laisser faire. Sans contrat, sans autorisation de prélèvements, et en refusant de me désaffilier, l’URSSAF tombe sous le coup du Code Pénal, à l’article 312-1. C’est-à-dire que 100% des cotisants à ce jour sont en mesure de porter plainte contre eux pour extorsion de fonds si l’URSSAF refuse de leur soumettre un contrat d’adhésion. Ce à quoi je me suis attelé au début de cette année 2014. Je ne suis bien entendu pas seul, et pas le seul. Pas seul, car il est important d’être accompagné par ceux qui ont initié ce mouvement (Le MLPS de Claude Reichman et l’association désormais fraichement créée nommée « Liberté Sociale ») ou par un avocat spécialisé. Pas le seul, car nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreux à franchir ce pas, et c’est une véritable communauté de citoyens qui se forme, décidée à faire bouger le pachyderme sur cette question.
 
A ce jour, sortir de la sécurité sociale ne m’a rien coûté financièrement. Si ce n’est que chaque mois, l’URSSAF continue à tort de me prélever. Si demain, la procédure doit aller plus loin, cela me coûtera des frais de justice et sans doute d’avocat. A ce stade, il vaut mieux pour les salariés du privé ne rien faire et attendre que d’autres (comme moi) le fasse pour vous. C’est ce que j’entreprends et je vous le signifie fortement : ma démarche n’a rien d’égoïste, bien au contraire ; elle me fait prendre des risques et probablement, au moins dans un premier temps, perdre de l’argent. Ces risques sont selon moi mesurés, vu les problèmes qui s’annoncent au coeur de la Sécurité Sociale. Cela concerne un avenir de plus en plus proche, dangereusement. Ce combat (car c’en est un) m’amène à croiser des chefs d’entreprise, la plupart de PME, qui ont un potentiel économique énorme et qui ne déploie plus leurs ailes, trop abasourdis par les méthodes de harcèlement et de contrôle des organismes de la Sécurité Sociale, et par une paperasse chronophage. Des embauches qui ne se feront pas, de la croissance bloquée au stade embryonnaire, des entreprises qui mettent simplement la clé sous la porte. Tout cela sur l’autel d’une solidarité qui ne marche même pas. Alors il faudra se demander : à qui profite le crime ? Et à qui profite ce système ?… Le simple fait de mettre un terme à ce monopole illusoire permettrait à la France de nouvelles perspectives économiques, sociales, et pas au profit du CAC 40 pour une fois. Ce serait votre porte-monnaie, et une explosion des emplois dans les PME (une fois la frilosité passée, ils en ont tellement vu…)
 
Chacun est libre, en conscience, de faire ce qu’il veut. La loi aujourd’hui m’autorise à quitter le Titanic. Je ne serai pas moins généreux, ni moins solidaire. J’aurai par contre permis, à mon niveau, une remise à plat indispensable d’un colosse au pied d’argile, dont le principal ennemi est lui-même. La Sécurité Sociale est morte, et cela, je n’y suis absolument pour rien. Ceux qui espèrent qu’elle change comptent sur le politique, ou le syndical, ceux-là même qui en profitent plutôt bien, ayant soigneusement concocté ce système à leur avantage. Je ne peux pas détailler tout ce qui est loufoque à la Sécurité Sociale. Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura toujours une idée belle, grande, altruiste et humaniste pour justifier l’injustifiable, et empêcher toute réforme de fond.
 
Je salue tous ceux qui ont le courage de se lancer dans ce même combat. La démarche est souvent la même :
 
  1. Au début, on n’y croit pas, car de toute façon, la sécurité sociale, c’est notre solidarité nationale. « Pas touche ! ».
  2. Puis en expliquant comment elle fonctionne vraiment (approximativement, car je crois qu’aucune personne en France ne connait son fonctionnement exact complètement), alors bien vite les clichés tombent. « Euh… »
  3. Puis quand on évoque le fait de quitter la sécurité sociale, alors là, les fantasmes arrivent. Eh oui, le matraquage fonctionne bien : tout le monde cite les Etats-Unis. Mais en Europe, l’assurance privée existe, et il n’y a pas les abus constatés aux Etats-Unis… « Ah ? Euh ? Ah bon ? »
  4. Alors quand enfin on évoque les démarches pour en sortir : trop compliqué, trop dangereux, impossible, etc. C’est là que j’en appelle à votre courage.
    « Je ne me sens pas d’y aller, mais surtout, tiens-moi au courant ».
    Voilà ce qu’on entend…
 
Car beaucoup ont des craintes. Aller devant la justice fait peur, et le mastodonte est impressionnant. Et pourtant, creuser peu mais bien révèle l’ampleur du phénomène en même temps que la faiblesse de l’arnaque. Et la nécessaire prise en mains par les citoyens de ce problème ; car la Sécurité Sociale n’est pas en France une solution, c’est avant tout un problème. Et eux s’appuient soit sur notre naïveté (je ne la blâme pas, tout est fait pour, et j’ai découvert la vérité il y a un an). Et quand la naïveté tombe, ils comptent alors sur notre crainte.
 
Je crois aujourd’hui qu’il n’y a plus grand-chose à craindre. Le RSI est en sursis, les mutuelles étudiantes également. Le déficit de la Sécurité Sociale se creuse, alors que ses prélèvements augmentent. Les organismes attaqués feront traîner les dossiers aussi longtemps que possible, mais désormais, la tendance est à ouvrir les yeux. Il suffit de voir les réactions des gens quand on en parle autour de soi. J’ai entamé la démarche pour vous. Mais une de mes grandes victoires seraient de voir le mouvement s’amplifier. Les indépendants (au RSI) sont déjà très nombreux. Les agriculteurs et les professions libérales en perçoivent bien l’enjeu. Les salariés, eux, sont encore trop peu nombreux. Et qui sait un jour, les fonctionnaires (certains le souhaitent déjà), aussi concernés, suivront le mouvement. En tant que salariés, ils en ont autant intérêt. En bref, ce n’est qu’un début.
 
Dans mon combat, je m’appuie sur des aides de poids :
 
  • Le MLPS qui certes ne communique que par courrier, mais qui m’a jusque là parfaitement accompagné.
  • Les « libérés de la sécu », groupe facebook répondant à beaucoup de questions qu’on peut se poser
  • Le forum QLSS (Quitter la Sécurité Sociale) 
  • Et désormais l’association Liberté Sociale, à laquelle vous pouvez adhérer, afin de les aider à nous défendre judiciairement, et à communiquer sur cette question importante du monopole de la Sécurité Sociale 
 
A ce jour, ma plainte est déposée au Tribunal de Grande Instance. J’ai fait l’objet d’une audition en gendarmerie afin de la confirmer de nouveau. J’espère qu’elle sera instruite. Sinon, je devrai aller plus loin et y laisser plus de plumes (en temps et en argent). Peu importe, j’ai pris le pas dans un mouvement qui de toute façon l’emportera à terme.
 
Dans combien de temps ? Je pense que ça dépendra aussi de vous.

Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

272 réactions à cet article    


  • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 10:52

    Bien vu cet article . 


    Il y a un dévoiement , un détournement .

    Et ce détournement profite à tous ceux qui ne cotisent pas . 



    • miladonna 3 juin 00:06

      @rocla+

      non je ne pense pas...Mais cela dit plus sérieusement je touche une pension d’invalidité de plus de700€...Si ca peut vous consoler entrepreneurs par rapport au rsi...Et avec700E on va pas loin


    • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:02

      Et  ce dévoiement profite aussi à tous ceux dont l’ inégalité 

       permet de prendre la retraite 15 à plusieurs années avant les autres . 

      • bourrico6 15 juillet 2014 11:35

        Ah, la voila la petite attaque sournoise contre les fonctionnaires.

        Une façon de faire bien vulgaire, type de raclure haddock, qu n’a jamais rien à dire sur le sujet, mais toujours à coté du sujet.

        Triste fin d’un bouffon raté.


      • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:37

        C ’est rigolo comme vous vous énervez envers un type 

        qui dit rien . 

        Vous vous faites du mal Monsieur Bourricoco .

      • bourrico6 15 juillet 2014 11:46

        Tu lis de l’énervement dans mes propos ?
        Ou c’est ce que tu imagines pour te donner de l’importance ?

        Sinon rien d’autre à dire sur le sujet, non bien sur, t’as jamais d’opinion toi, tu l’ouvres tout le temps, mais ne dis jamais rien au final, rien.

        C’est pourquoi, certains te suggère de la fermer au lieu de gober des mouches.


      • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:56

        C ’est vrai vous êtes calme et pondéré Monsieur Bouricoco . 


        J’ aime beaucoup votre maitrise de soi et votre sens diplomatique .

        Tac .

      • bourrico6 15 juillet 2014 12:12

        Très intéressants tes propos, sisi, à fond dans le sujet.

        Merci donc de confirmer mes dires, comme si souvent. smiley


      • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:03

        Et également à toutes les personnes qui ne cotisent pas pour leur 

        retraite et dont c’ est l’ Etat qui prend en charge ces cotisations .

        • foufouille foufouille 15 juillet 2014 11:29

          c’est pas la solidarité du privé ?
          non ?


        • claude-michel claude-michel 15 juillet 2014 11:06

          +++ Bravo pour cette décision..pleine de bon sens.. !


          • bourrico6 15 juillet 2014 11:35

            A part pour applaudir à des conneries ou à des trucs approximatifs, faudra me dire à quoi tu sers ici.


          • claude-michel claude-michel 15 juillet 2014 13:42

            Cher camarade...L’esclavage est la condition d’un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété, exploitable et négociable comme un bien matériel...En espérant qu’un jour la lumière vous touche pour que vous puissiez briser vos chaînes... ?


          • foufouille foufouille 15 juillet 2014 11:06

            « Mais en Europe, l’assurance privée existe, et il n’y a pas les abus constatés aux Etats-Unis… « Ah ? Euh ? Ah bon ? » »

            mdr ! c’est pire qu’au USA
            il y a zéro contrôle et il te faudra un avocat spécialisé à l’année. plus dur à trouver : un expert indépendant.
            pour un expert d’assurance tu auras des tonnes de maladies à la naissance. si c’est pour un arrêt maladie : arbeit macht freï


            • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:10

              « MDR » comme vous dites..

              Une fois vos fantasmes exprimés, de quoi parlez-vous ?

              Mais après tout, continuez à faire peur. Ceux qui ont réellement quitté la sécu en témoignent. Le niveau de service écrase littéralement la Sécurité Sociale française.
              Si votre assurance santé européenne est nulle, changez-en !

            • foufouille foufouille 15 juillet 2014 11:25

              on verra quand tu coûteras plus cher que tes cotisations.
              il est payé combien le PDG de ton assurance ( sans compter les emplois fictifs des fils de ploutocrates) ?


            • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 11:34

              En fait les clichés implantés par les Marxistes collectivistes de l’éducation nationale ont la vie dure....Sur ceux qui ignorent comment fonctionne la santé aux USA.

              —Avec 12 entreprises dans les 20 premières au monde de l’industrie Pharmaceutique, les américains profitent des nouvelles molécules et nouveaux traitement 10 années avant les Français qui eux doivent attendre l’approbation sur le marché du (soviet-french-collectivist-bureau)de l’agence des médicaments...

              90% des Américains détiennent donc une assurance maladie, la plupart du temps celle de leur employeur. Quant à la majorité de ceux qui n’ont pas d’assurances privées, ils dépendent de Medicaid pour les médicaments et Medicaire pour la santé. Ces deux régimes couvrent tous les publics gratuitement et également Les handicapés.

              ---Pour la partie « retraite » c’est le même système merdique de répartition (OASHDI). Avec au moins l’avantage d’être étique, unique et universel la redistribution n’est pas accaparée par des régimes spéciaux privilégiés. 

            • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:35

              Votre capacité à échanger me sidère.

              Je vous en prie, je ne vous force pas à rester dans ce système magnifique, qui représente un tiers de la dette, coûte cher au français, ne marche pas et bloque des créations d’emplois.

              Et qui en plus est en train de mourir toute seule.

              Pardon de privilégier le bon sens.

            • foufouille foufouille 15 juillet 2014 11:38

              (OASHDI)

              pour une fois crassus a pas oublier le H


            • 1984 15 juillet 2014 15:27

              Spartacul tu passes quand à l’Olympia ? Non franchement ton one man show destiné à faire passer les libéraux pour les cons qu’ils sont est génial, tu frappes là où ça fait mal, aucun de ces attardés ne sont épargnés ! Du beau travail !


            • miladonna 3 juin 00:13

              @foufouille
              ca m interesse ce que vous dites...Quest ce qui se passe quand on coute plus cher que les cotisations… ?On a juste le droit d etre un cobaye,de la medecine c’est ca…<<<< ?


            • chantecler chantecler 15 juillet 2014 11:16

              Vous faites ce que les libertariens exigent depuis longtemps : chacun pour sa gueule .
              Je ne vois pas pourquoi salarié du privé vous affirmez que vous n’avez pas droit à une retraite .
              Peut être une pension pas assez élevée selon vous .

              Et Rocla avec sa petite attaque sournoise contre les fonctionnaires ...

              Lui c’est comme aller à la selle .

              Ben oui : ils sont payés par l’état , les flics, les enseignants , les contrôleurs , les infirmières , et donc leur retraite aussi : une découverte !
              Oui mais : concours de recrutement , casier vierge , et petits salaires toute leur vie pour une majorité ...Et pas forcément petit travail tranquille : nous ne sommes plus à l’époque de Feydeau .

              Chacun choisit !

              Bien l’auteur !
              Si vous avez une maladie grave un jour j’espère que vous nous direz comment votre assurance privée vous prendra en charge .

              Aux USA il y en a plus d’un qui ne peut se soigner .
              Ou alors se ruine : vend sa maison , reprend du travail etc , etc et la famille entière en subit les conséquences ....


              • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:22

                Bonjour petit avocat de la sacro-sainte sécu.

                Mais mon cher, moi j’aurais les moyens d’avoir une retraite, en plus de celle que l’état ne me donnera pas (car la sécurité sociale sera morte bien avant).

                J’ai demandé des devis auprès d’une assurance privée pour une personne ayant une transplantation cardiaque, que je connais :
                1. Elle serait bien prise ne charge par l’assurance privée sollicitée.
                2. Oui, sa cotisation sera plus élevée, mais cela n’atteint pas ce que la sécu lui prélève aujourd’hui.

                Quand à ceux qu n’ont pas les moyens, il y a ce qu’on appelle l’AME ou la CMU, qu sont financés par les impôts.
                Donc votre système magique ne paie rien et pompe beaucoup.

                Contrairement à ce que vous insinuez, le chacun sa gueule, c’est dans un monde où la santé est mal remboursée, et où les retraites ne sont plus assurées (en plus d’être parfaitement inégales).

                Mais bon, sans doute que les plus farouches défenseurs en sont les plus fervents bénéficiaires.

              • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:29

                Et pour info, je ne suis pas libertarien, ni libéral.


                Histoire de dégonfler les positions bêtement idéologique.
                On parle juste du pire système de santé que l’homme n’ait jamais inventé :

              • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 11:46

                On est ébahi de l’ignorance ubuesque et des clichés sur les USA.


                Medicaire a été inventé en 1965 ou seulement en 2001 a été créé la CMU. Les maladiers graves sont prise en charge. Quelques affaires à la marge montées en épingle en France, ne font pas une réalité aux USA. 

                La retraite aux USA est par répartition réelle

                Tout le monde cotise a la même caisse, les employés, les fonctionnaires, les indépendants. La même règle de droit s’applique à tous. Aucune distorsion ou favoritisme pour quelque raison que ce soit du système existe. Les régimes spéciaux sont inexistants, les caisses spécialisées ou par corporation n’existent pas. Envisager une dérogation, même partielle, pour un Américain relèverait de l’inégalité et de l’injustice. Loin de la pensée des fonctionnaires Français donneurs de leçons d’égalitarisme.


              • Politeia 15 juillet 2014 11:47

                Vous avez lu l’article que vous donnez jusqu’au bout ? Car il dénonce exactement l’inverse de ce que vous affirmez !


              • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 12:11

                Je vous avoue que je ne maîtrise pas le système américain. Il est souvent brandi en contre-argument.

                Dans les faits, on remarque surtout que le système français est parmi les pires existants, avec celui de la Pologne, sauf qu’il coûte bien plus cher.

                Mais merci pour ces éléments.

              • bourrico6 15 juillet 2014 12:14

                On parle juste du pire système de santé que l’homme n’ait jamais inventé :

                Le pire.... rien que ça .... et de toute l’Histoire hein !!
                Des propos aussi modérés et posée incitent à le réflexion, j’en conviens. smiley


              • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 12:16

                Je vous remercie !


                Vraiment, je recherchais un troll qui puisse ainsi mettre en évidence mon article.
                Vous avez parfaitement endossé le costume. N’hésitez pas lors de mes futures publications ! smiley

              • bourrico6 15 juillet 2014 12:25

                Ah, quand je dis que vous écrivez des bêtises, je deviens un troll ...

                Vous vous défendez comme vous pouvez hein, je vous en veux pas.


              • bourrico6 15 juillet 2014 12:26

                Mais sinon, c’est vraiment le pire système de toute l’Histoire de l’humanité ?

                Nan répondez quoi, c’est vous qui écrivez ça, alors traitez moi de troll si vous voulez, mais répondez si vous en êtes capable.


              • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 13:56

                Dans le monde contemporain, c’est en effet parmi les pires.


                Et arrêtez de prendre les gens pour des cons, ça facilitera ma capacité à vous croire de bonne volonté.

              • raymond 15 juillet 2014 11:18

                je n’ai pas besoin de l’avis us sur ce sujet qu’ils ne maitrisent pas (comme presque tout d’ailleurs).


                • Politeia 15 juillet 2014 11:28

                  Auriez vous osez écrire un tel article si vous étiez handicapé à 80% dans l’impossibilité de travailler ou simplement atteint d’une affection de longue durée tel que diabète, cancer, dépression...

                  Pour faire bref vous prônez l’individualisme à la place à la place de la solidarité. C’est dans l’air du temps.


                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:33

                    Pardon mais vous confondez assurance santé et impôts.

                    Mes impôts sont là pour aider ceux dans le besoin. Comme je l’explique, j’y suis tout à fait favorable et ils servent à ça.

                    La cotisation, c’est en vue de payer une assurance, qui chez nous rend un service lamentable et cher, mais qu’on continue de bénir au nom de ce que les impôts font (la solidarité pour les plus faibles et les plus démunis).

                    Donc libre à vos d’entretenir des fonctionnaires, des syndicats et des élus. Moi, la solidarité imposée et stupide, je ne suis pas pour. Ceux qui s’en gavent l’adore.

                  • bourrico6 15 juillet 2014 11:49

                    Pardon mais vous confondez assurance santé et impôts.

                    Pardon mais vous n’avez pas répondu à la remarque.

                    Mes impôts sont là pour aider ceux dans le besoin. Comme je l’explique, j’y suis tout à fait favorable et ils servent à ça.

                    Vous parlez de qui, des banquiers qui se sont appropriés la monnaie et à qui il faut à présent verser une rente appelée « intérêt » ?
                    Vous les trouvez dans le besoin ?

                    La cotisation, c’est en vue de payer une assurance, qui chez nous rend un service lamentable et cher, mais qu’on continue de bénir au nom de ce que les impôts font (la solidarité pour les plus faibles et les plus démunis).

                    « lamentable et cher » ... argument imparable tant les services rendus par le privé sont de qualité irréprochable et ça un prix défiant toute concurrence.

                    On sent bien chez vous l’objectivité.... et l’intelligence qui va avec  smiley


                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 12:05

                    Je vous l’accorde, la dette du pays est tellement faramineuse (100% du PIB) que mes impôts servent autant à la payer qu’à aider les pauvres. Je le déplore.

                    Si seulement on se débarrassait de la sécurité sociale, nos impôts serviraient déjà moins à rembourser cette dette, dont la sécu est un des principaux postes.

                    Pour l’assurance privée, j’ai fait mes devis comparatifs. Chacun peut le faire.
                    Le résultat est cinglant pour la Sécurité Sociale française. En l’état, il est évident que le fait qu’elle perde son monopole provoquera une fuite automatique des gens qui réfléchissent normalement vers des assurances privées. Qu’y puis-je : elle n’avait qu’a faire son job correctement.

                    Il n’y a que ceux qui profitent de la Sécu, ou ceux qui veulent la maintenir artificiellement par idéologie qui à terme pourront la défendre. Ils se reconnaîtront. Ou pas.

                    Elle mourra d’elle-même, et je suis contre que l’on m’impose de mourir avec elle.
                    Tous les hauts fonctionnaires le savent. Mais ils apprécient que des gens lambda la défendent sans avoir à remuer le petit doigt. Fidèle vassaux d’une solidarité illusoire. C’est très bien joué de leur part.

                  • bourrico6 15 juillet 2014 12:20

                    Pardon mais vous n’avez toujours pas répondu à la remarque.

                    Vu votre positionnement et la qualité de votre argumentaire, votre crédibilité est nulle en ce qui me concerne, alors inutile de tenter de me faire parler d’autre chose, ça ne m’intéresse pas d’en discuter avec des gens comme vous ni avec de Raclures, des Glaude Miguels ou Spartachiottes.
                    Je vous met au même niveau que ces gens.


                  • Politeia 15 juillet 2014 12:21

                    Les frais de gestion de la sécu sont seulement de 3%

                    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/09/08/04016-20110908ARTFIG00646-la-secu-droguee-a-la-dette-s-alarme-migaud.php

                    http://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ090107092.html

                    même si 3% n’est pas tout à fais vrai étant donné que ces justement l’URSAFF qui se charge des prélèvement et que les frais qui y sont liés ne sont pas comptabilisé dans ces 3%

                    http://www.lexpress.fr/actualite/cpam-ocam-lumiere-sur-les-frais-de-gestion_1499105.html

                    http://www.mutualite.fr/L-actualite/Assurance-maladie/Frais-de-gestion-des-mutuelles-Vrai-Faux

                    Oui la santé coute cher, à peine 16% des assurés représentent 60% des dépensent de l’assurance maladie.

                    http://www.leem.org/article/remboursement-des-medicaments-taux-repartition-0

                    en réalité, ce que vous souhaitez, c’est de ne plus cotisez pour ces 16% ...


                  • Politeia 15 juillet 2014 12:31

                    "Si seulement on se débarrassait de la sécurité sociale, nos impôts serviraient déjà moins à rembourser cette dette, dont la sécu est un des principaux postes."

                    N’importe quoi, savez vous seulement que la sécu n’est pas intégré au budget de l’étât et qu’aucun euros de vos impots ne va à la sécu ?

                    Savez vous que la dette de la sécu ne représente que 11% de la dette des administration publique.

                    http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Dossiers/Comptes-publics/La-dette-publique

                    Votre méconnaissance du sujet et abyssal et vous mélangez tous !


                  • bourrico6 15 juillet 2014 12:43

                    Votre méconnaissance du sujet et abyssal et vous mélangez tous !

                    L’évidence saute très vite aux yeux.
                    Mais ce qui est drôle, c’est de les pousser dans leurs retranchements, de relever leurs bourdes, et de les regarder se débattre ensuite. smiley
                    Amusant aussi, de voir les « soutiens ».

                    La, je suis un peu déçu, il s’énerve vite, c’est rare les auteurs qui s’énervent, en général, un auteur dans la merde préférera ne pas répondre, et il aura bien raison.
                    A présent, je voyais une exception à cette règle, mais une de taille, Morice.
                    A présent, j’en vois peut être un autre.


                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 13:59

                    C’est moi-même qui ait précisé, dnas l’article, que les cotisations sont distinctes des impôts. Donc arrêtez de me prendre pour un benêt, c’est assez désagréable.


                    Donc en totue logique, le système de Sécurité Sociale devrait être à l’équilibre. Sauf qu’il ne l’est pas. Donc on a créé des impôts, à l’attention de ceux qui cotisent. Ils s’appellent CSG puis CRDS. Ces impôts ne suffisent pas non plus. Que croyez-vous qu’il va se passer ?
                    On va créer d’autres impots pour compélter la CSG/CRDS. Bref, vous voulez des impôts qui paient autre chose que des dettes, mais vous ne voulez surtout pas toucher à ce qui créé de la dette.

                    Je sais de quoi est constitué le budget de l’Etat. Merci d’arrêter de me prendre de haut.
                    Le gaspillage dans les autres domaines n’est pas le sujet de et article, bien que je vous accorde qu’il y aurait beaucoup de choses à en dire.

                  • Politeia 15 juillet 2014 15:31

                    Et se poser la question de savoir pourquoi la sécu doit s’endetter c’est trop compliqué ? Pourquoi les recettes stagnent ? Peu être parce que le chomage à explosé non ? Pourquoi les dépenses augmente si vite ? Peu être parce qu’avec ce monde de malbouffe ultra-compétitif est en réalité une usine de fabrication de malade en puissance ?


                  • LetUsComment LetUsComment 16 juillet 2014 17:49

                    Peut-être que beaucoup de hauts fonctionnaires se gavent au passage ?

                    Peut-être que les retraites sont inégales ?

                    Enfin, je pose la question...

                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:37

                    AVIS AUX PAS CONTENTS :

                    Restez à la sécu, pas de souci ! Même illégale si ça vous convient...

                    Chacun son opinion (idéologie ?).
                    Je ne suis pas hors-la-loi, contrairement à l’URSSAF, c’est tout ce qui compte.

                    • bourrico6 15 juillet 2014 11:54

                       AVIS AUX PAS CONTENT :

                      Casses toi aux USA avec ton opinion (idéologie ?)

                      Le sujet est intéressant, mais abordé sans une once d’objectivité et avec le mauvaise foi comme fil conducteur
                      En fait, ce sujet n’est qu’un prétexte à la promotion de l’idéologie défendue par l’auteur.

                      A savoir :
                      Privé = bien, qualité pas cher
                      Public = Pas bien, à chier et très cher.


                    • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:57

                      Merci pour la leçon de morale.


                      Vous ne me connaissez pas. Mais n’hésitez pas à me suivre sur twitter.
                      Ca vous permettrait d’ôter quelques unes de vos âneries sur mon compte.

                      Bonne journée.

                    • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 12:06

                      Fonctionnaire ?

                      Syndicat ?
                      Gauchiste béat ?

                      Merci pour votre topo. J’adore être mis dans des cases. Surtout celle de l’ultra-libéralisme. Qui me suis régulièrement sait ce que j’en pense.

                    • bourrico6 15 juillet 2014 12:29

                      Il n’y a que ceux qui profitent de la Sécu, ou ceux qui veulent la maintenir artificiellement par idéologie qui à terme pourront la défendre. Ils se reconnaîtront. Ou pas.

                      Et ça c’est pas mettre les gens dans une case peut être ?
                      Ton coupable doit être reconnaissable, je comprends, c’est pour ça qu’il doit rentrer dans des cases.
                      T’es comme Spartagogue, tu critiques un cliché en utilisant un cliché encore plus gros.... moi, j’appelle ça pas être très malin.


                    • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:02

                      Merci encore. Vos longs messages répondent un type qui n’est pas moi.


                      Vous em prenez pour un ultra-libéral, ce que je ne suis pas. Je ne suis pas pour autant qqn qui prône le racket d’état.
                      C’est tout.

                    • Jeff84 15 juillet 2014 18:49

                      @LetUsComment :

                      Commencez-vous à voir ce que veulent les socialistes ? Ils se fichent complètement du droit et de la raison. Ils veulent que vous payiez pour eux, et sont prêt à user de l’intimidation et de la violence pour y parvenir. Si vous ne pensez pas comme eux, vous n’aurez que de la haine et du mépris. Vous pourrez leur dire ce que vous voulez, cela ne changera jamais rien.
                      Renseignez-vous sur ce qu’est réellement le libéralisme, ce n’est pas le ramassis d’égoïstes avides d’argent à tout prix qu’ils dépeignent pour justifier leur haine. Nous nous fichons de l’argent, et nous sommes infiniment plus généreux et tolérants qu’eux. Nous voulons juste n’être l’esclave de personne, et ne traiter personne en esclave. Pas plus, pas moins.
                      Merci pour votre article.


                    • asap 16 juillet 2014 20:27

                      C’est qui ce type qui écrit sa prose en double interligne et qui se permet d’injurier les gens pour cause qu’il ne veut pas comprendre ce qu’on lui dit ?


                    • BOBW BOBW 16 juillet 2014 21:07

                      Mais vous prônez le rackett des actionnaires privés sur la plupart des citoyens !...


                    • jocelyne 17 juillet 2014 19:19

                      fonctionnaire ? syndicat ??? gauchiste ???? communiste ???????? voilà bien le toutou à sa mémére en attendant john votre article est une mégane totale j’espère que le prestataire de votre paye en tiendra comptes ???


                    • marauder 18 juillet 2014 05:13

                      Démosthène,

                      Le pire c’est que dans la forme (seulement), c’est un peu vrai :(
                      Je suis pas en mesure de la quitter, mais je m’en sert pas, c’est tout le paradoxe.
                       Pire, quand je finis par me servir des services medicaux de l’état, ils m’embrouillent. Pas tant par leur incapacité financière que par leur incapacité, tout court.

                      Je suis bien embeté a défendre cela. Tant et si bien que mon discours est contradictoire.
                      A la fois je soutiens ce systeme dans l’idée de base, le principe, mais dans les fais, il n’a jamais été réellemnt fonctionnel, et aujourd’hui, le capitalisme libertarien en a rajouté une couche telle que je ne peux y croire qu’encore moins.

                      Des médicaments chimiques qui sont censé soigner des maladie, mais qui contiennent de l’aspartame (et j’en passe ...), des médecins qui ne savent que faire quand on a un probleme, qui plaquent tout sur le stress, la vie etc...

                       Ou alors te bombardent de cortisone, de charcutage en veux-tu en voila, sans jamais parler de régime alimentaire, sans jamais faire rembourser ne serait-ce qu’un régime sans gluten (tres cher et pourtant si salvateur aux 2/5 eme de la population), tout en préconisant le lait et la viande, ne sachant que se référer a des radiologies qu’ils ne savent plus lire (alors que souvent, un oeil attentif et une compréhension de l’autre suffirait)...

                      (j’ai été super bien soigné sincèrement, et pour longtemps « à l’arrache » par des copains qui se proposaient ...)

                      je passerais les experiences vécues par moi meme, ma famille et mon entourage.
                      Au mieux quand je me soigne moi meme, ca va plus vite ... Ou au pire je sais deja ce qui m’arrive.

                      Je ne fais qu’accumuler des fais en ce sens.

                      Pourquoi je vais chez le médecin ?
                      Parce ce que j’ai juste peur de me tromper.

                      Pour autant, le médecin se trompe gravement, et pas qu’une fois.

                      Ca devient dangereux de se faire soigner par un diplomé officiel
                      .

                       Meme avec de la thune :)
                      (je soupconne les gens bien installés de ne jamais aller les voir :) )

                      Je peux parler du cas d’un proche qu’on a voulu opérer d’un métastase au genou qui aurait pu se répendre, d’une péritonite vécue à 9 ans, jugé etre du cinéma, d’un frere qui aurait pu etre mort avant d’arriver, d’un tassement de vertebre soit disant créé par la pensée (parano)...

                      Et paradoxalement des quasi guérison avec des soins naturels, des comportements changeants, des perceptions différentes du coprs et de la patience...

                      Et ... des soins de ce que certains appellent des « magnétiseurs » ...

                      Les gens sans ressources, mais qui reflechissent on aucune chance. Ceux qui courent apres l’argent, sans reflechir, qui ne font pas partie des puissants, non plus.

                      Peut -etre , en dehors du fait qu’il faut une société libertaire et non pas libé-rale, il faudrait une sorte de « profession », des gens entre le médecin généraliste et l’etre en souffrance. (le patient, c’est un mot qui ne vaux rien, car il ne fait qu’etre patient, passif, il attend qu’on lui serve la guérison, alors qu’il en fait partie intégrante).


                    • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:46

                      Au contraire , ils sont très contents de leurs inégalités , c ’est 

                      pour cela qu’ ils s’ énervent si tellement .

                      Lire si tellement , ça cadre si tellement …. smiley

                      • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:53

                        Forcément, ceux qui en profitent réellement trouvent scandaleux que les gens ne soient plus solidaires avec eux.

                        Après tout, le vol, c’est juste une personne obligée d’ être solidaire avec son racketteur.. :)

                        « L’égoïste, c’est celui qui ne pense pas à moi », diraient certains !

                      • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 12:04
                        Dans un système individualisé, les exonérations et privilèges corporatistes des groupes sociaux et le pouvoir de nuisance de leurs monopoles ne marchent pas. 

                        Que la sécu s’écroule...Nous avons tous à y gagner.

                        On serait moins bien soigné en Suisse ?

                      • marauder 18 juillet 2014 05:15

                        Rire de la douleur de l’autre est un de tes passe temps favoris.

                        Si tu souffres et que tu es mon voisins, je serais quand meme la, et tu sais quoi ? Je ne rigolerais pas de te voir souffir, bien au contraire.

                        La est la GRANDE différence entre toi et certains ici.


                      • LetUsComment LetUsComment 18 juillet 2014 08:33

                        Quel rapport mon grand ?

                        Vous connaissez quoi de l’aide que j’apporte à ceux qui m’entourent ?

                        Vos procès d’intention sont pathétiques.

                      • marauder 18 juillet 2014 10:18

                        Bien plus haut, tu disais rire de gens qui galèrent, parce que, selon toi ils n’ont rien compris.

                        Ensuite, le « mon grand », est une attitude pavlovienne, en général pour dénigrer une personne avant meme d’avoir argumenté.

                        Ensuite, je ne sais pas si tu connais la « charité chrétienne », mais , meme déguisée en une soit disant nouvelle idéologie, on la dicerne tres bien du don simple et sincère.


                      • LetUsComment LetUsComment 18 juillet 2014 11:01

                        Très cher,


                        La charité chrétienne est tout à fait distincte de la solidarité imposée. La charité implique une démarche individuelle d’un acte de charité, ne serait-ce que pour en répondre à Dieu. C’est une grande vertu, salutaire pour le bien commun, sur laquelle la foi chrétienne insiste de manière très importante, mais qui est tout à fait distincte d’une solidarité institutionnalisée. En effet, une « charité » qui serait le fait d’être obligé de l’être n’est plus de la charité. C’est la base en terme de charité, surtout chrétienne. Je ne dis pas que la solidarité « imposée » serait un mal en soi. Mais la charité chrétienne est toute autre. Mais puisque vous la revendiquez, vous devez soit être chrétien, soit en être conscient pour m’en faire la morale.

                        Par ailleurs, la charité chrétienne impose de ne pas juger les personnes, mais de juger les actes (ou les propos). Le procès d’intention en est tout à fait exclu. Vous ne savez rien de ma vie, qui j’aide financièrement ou concrètement dans la vie, la portée de mes principes, et ma soi-disante adhésion à des idéologies que vous abhorrez (c’est votre droit), et qu’à ce titre vous appliquez à tort et à travers à ceux qui, sur un unique sujet, ne pensent pas comme vous.

                        Je ne vous permets pas donc, cher monsieur à la charité chrétienne bien plus vertueuse que la mienne, de juger de mon altruisme, de mon intérêt pour les plus démunis, ni de mon souci d’agir pour le bien de tous. Vous ne me connaissez pas et vous croyez me connaître, mais vous devenez en réalité un juge de mes intentions, parce que je fais quelque chose qui vous dérange.

                        Je dénigre vos propos et vos attitudes, car pour être honnête, dans cette armada de moralisateurs qui me reprend depuis plusieurs jours, pas un ne ce sera abstenu de me juger et de m’insulter, de m’attaquer personnellement, et sur mon pseudo libéralisme. Je ne suis pas libéral et je sais expliquer pourquoi. Je ne suis pas libertaire et je sais expliquer pourquoi. Je ne suis pas non plus de gauche et à lire toutes les vierges effarouchées qui m’attaquent en continu depuis que j’ai eu le malheur d’écrire cet article, je sais parfaitement pourquoi. Supportez donc que je juges vos propos, car contrairement à vous, je m’abstiens de vous juger vous-mêmes. A vous de montrer que vous savez faire autre chose que de condamnez, juger, insulter et haïr. Il y a de la place pour tout le monde.

                        Est-il donc impossible, face à ces idéologues qui ont instauré la sécu sans jamais en demander l’accord à la population, en ont masqué les dérives et les incohérences, et en ont fait une promotion mensongère, d’avoir un désaccord de fond sans se faire insulter ?
                        Est-on à ce point en démocratie que tout ce qui ne colle pas à VOTRE vision de la démocratie et de la « solidarité » est forcément de l’individualisme et de l’amour de l’argent ?
                        Etes-vous sectaire à ce point que nulle contradiction ne trouve de légitimité en dehors de vos esprits apparemment étriqués ?

                        Chacun avance dans la vie en espérant faire des choix qui soient les bons, à la fois pour soi et pour le bien commun (du moins je l’espère). Je ne le fais pas plus mal ou moins mal que vous. Vous avez vos raisons pour aimer la Sécu, j’ai les miennes pour la déplorer. Quelle étrange conception que de faire de moi un épouvantail de tout ce que vous n’aimez pas juste sur ce propos !

                        Désolé de ne pas vous plaire. Je fais mes choix dans la vie en fonction de ce que je pense le meilleur, et dans ce cas précis pour mon pays. Pas en fonction de vous et de votre avis. Vous contestez cela, m’attribuant des intentions individualistes ?
                        Cela s’appelle un procès d’intention. En être convaincu n’en est pas moins un jugement que vous portez sur moi sans jamais écouter mes arguments. Enfermez-vous dans vos convictions, au lieu de vous ouvrir à ce que j’explique. Surtout au regard de la solidarité, que la Sécu n’accomplit absolument pas.

                        Pardon de garder ma liberté. On ne convainc pas les gens en les enfermant ni en les insultant. Vous ne m’avez pas convaincu. ni vous, ni eux. Désolé.

                        Try again.

                      • marauder 18 juillet 2014 19:19

                        faut pas se sentir aussi outré, ni vexé, on discute. Nan ?

                        Pour moi, les « cher monsieur » et les « vous » sont des insultes.

                        Pour vous, une explication en est une.

                        En plus, cette réthorique du « libre arbitre » n’a jamais tenu debout face aux faits. La sociologie le démontre.
                        Et a demander si celle-ci est l’oeuvre de méchants gauchistes, la encore, c’est surtout une idée de gens de pouvoir, ces bourgeois qui ont pris la place des anciens « maitres » nobles.
                        C’est juste qu’a gauche, on a vu le coté clairvoyant de cette matière qui n’est aps si subjective que cela.

                        Les idéologues ne sont pas ceux que l’ont crois.

                        Franchment, si vous vous sentez vexé et outré a ce point, faites une pause, je ne sais pas moi ?

                        La charité, j’en ai jamais fais, je suis pas cureton, ni catho ni musulman etc etc.

                        Je sais que le partage créé le lien social, la confiance, et que j’ai pas peur de parfois me faire emplumer, par justement ces memes personnes qui me parlent de libre arbitre.

                        C’est souvent ce dont on parle le plus qu’on manque le plus aussi.
                        Parlez de libre arbitre a tout va, ca me fait voir que vous n’en avez que peu.


                      • LetUsComment LetUsComment 18 juillet 2014 20:41

                        Eh bien voilà =)

                        On discute. Ce n’était pas si compliqué.

                        « Très cher » et « Monsieur » sont vexants. C’était le but. Ce ne sont pas pour autant des insultes.

                        Maintenant, je ne suis ni vexé, ni outré, je remettais juste quelques petits points au clair, et s’ils le sont ça me convient parfaitement.

                        Pour le reste, très bien, je ne vois pas bien le rapport avec la Sécu, mais oui, le partage, c’est bien =)
                        Et je n’ai jamais parlé de libre arbitre, si ce n’est que je suis encore libre de penser ce que je veux ^^

                        Quand aux curetons, j’en croisent trois fois plus en « discutant » avec (et me faisant insulter par) les gens de gauche que dans les églises. Comme quoi, on peut virer la religion, le père la morale demeure.

                      • redrock redrock 15 juillet 2014 11:52

                        Encore un partisan du retour à l’ancien régime avec une caste qui vit sur le pays mais ne veut rien partager.
                        Une vision économique de tiroir caisse prête à se laisser plumer par tous les bonimenteurs qui leur promettront des avantages fiscaux ou sociaux bien juteux !
                        Cela rappelle la triste affaire de la CDCAE et de ses dirigeants assassines ; Le petit Poucet c’est dans les Contes de fée !


                        • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 11:55

                          Pardon, mais la caste aujourd’hui, ça s’appelle un syndicat, un député, un haut-fonctionnaire.

                          Donc à vous imaginez sorti des injustices féodales, vous êtes en plein dedans...

                        • bourrico6 15 juillet 2014 12:04

                          Donc à vous imaginez sorti des injustices féodales, vous êtes en plein dedans...

                          Mon dieu.

                          La féodal, c’est ce que vous voulez, c’est l’absence de souverain, c’est un suzerain et des seigneurs.

                          Je vous passe les leçons d’Histoire sur la constitution du Royaume de France, mais ce que vous dites n’a aucun sens et montre votre ignorance crasse.

                          Vous dites des conneries !

                          Car enfin, votre seul argument est une croyance comme quoi le privé rends plus service que le public ....
                          Soit vous êtes cons comme des manches, soit vous êtes des crapules... ou les deux.


                        • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 12:08

                          Non. Mon seul argument est que la sécu est morte.

                          Rien que celui-là suffit en réalité.

                        • bourrico6 15 juillet 2014 12:23

                          Espèce de menteur.

                          Ton discours va bien plus loi, c’est la promotion de la casse du public pour sa vente au privé, et rien d’autre.
                          C’est une casse sans aucune preuve, juste un étalage de conviction.
                          Ta seule chance de faire passer ton discours, c’est l’exagération dans tous les sens.

                          Alors arrêtes ton char, et arrêtes de prendre les gens pour des cons, il n’y a pas que des Raclure, des Glaude Miguel ou des Spartachiottes quoi te lise, hélas pour toi.


                        • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:04

                          Je ne connais pas ces gens.

                          Ce qui est sûr, c’est que dès qu’on n’est pas d’accord, c’est vous qui m’insultez et me prenez de haut.

                          Encore une fois, j’ai le droit de réfléchir en dehors de vos schémas de pensée réducteurs et simplistes.
                          La sécu est un système inégalitaire, et spoliateur.
                          Je crois qu’il y a d’autres moyens de prôner la solidarité. J’ai expliqué plus haut comment.

                        • asap 16 juillet 2014 20:30

                          C’est quoi cet âne bâté qui tutoie et invective sans retenue ? Un novo-démokrat ?


                        • rocla+ rocla+ 16 juillet 2014 20:33

                          Ben oui asap  , contrairement à ce qui est stipulé dans 

                          le charte , non seulement les insultes des insulteurs perdurent 
                          et en plus ils sont notés positivement .

                          Ce qui montre l’ état général de ce site citoyen .

                        • BOBW BOBW 16 juillet 2014 21:01

                          LOL ,ils vont bientôt demandes des pompiers « privés » smiley


                        • rocla+ rocla+ 17 juillet 2014 04:32

                          Ben oui  , des pompiers privés pour les incendies privées .


                          C ’est normal , avec l’ eau des compagnies privées .

                        • foufouille foufouille 18 juillet 2014 16:53

                          en zunie, le pompier regarde cramer ta maison si tu l’a pas payé. pas d’eau


                        • adeline 23 juillet 2014 12:29

                          asap, c’est rocla, faut lui pardonner il boit


                        • hans 24 juillet 2014 11:57

                          foufouille, dire des trucs faux ne font pas avancer le schmilblick


                        • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 11:54

                          l’ ancien système est celui des privilèges .


                          qui perdurent et qui sont défendus par les insulteurs de ce fil .

                          • bourrico6 15 juillet 2014 11:57

                            Un insulte ?

                            A part toi, je ne vois rien d’insultant ici.


                          • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 12:04

                            Vrai , 


                            quand on dit raclure pour rocla c ’est pas une insulte
                            c ’est comme un bouquet de fleurs un jour d’anniversaire . 

                            Où ai-je la tête … smiley



                          • bourrico6 15 juillet 2014 12:07

                            C’est pas faux, mais en même temps, c’est pas faux non plus car tu te comportes en raclure, c’est pas gratuit tout ça figures toi.

                            Tu tiens des propos tellement bêtes, tu es toujours hors sujet, toujours en train de troller, tu planques ça en faisant le malin avec tes tentatives d’humour, mais franchement, t’as du m’arracher un rictus une fois ou deux, pas plus, le reste, c’est nul.... tu es nul, c’est tout.


                          • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 2014 12:00

                            les Fauxcialistes arriveront à détruire tout le tissus social de la France....


                            • bourrico6 15 juillet 2014 12:04

                              Ouais t’as raison, à mort !!!


                            • Pascal L 15 juillet 2014 12:12

                              La sécurité sociale nous a toujours caché ce qui, dans nos cotisations, était du ressort de l’assurance et ce qui était du ressort de la solidarité, sans compter ce qui était du gaspillage. Il n’est pas étonnant qu’ils doivent en payer le prix maintenant.

                              Cette absence de transparence a permis tous les enfumages sur le déficit.
                              La solidarité est nécessaire, mais son financement ne doit pas reposer sur les seuls salaires.
                              Le rôle de l’état n’est pas de gérer la sécurité sociale, mais de faire en sorte que personne ne soit laissé sur le bord du chemin et que personne ne puisse en tirer un avantage indu.
                              C’était bien l’objectif de départ, mais la réalité et le laissé-faire ont changé la donne. Il n’est pas normal par exemple, qu’on ait laissé les cotisations retraite à 85% des dépenses dans les 30 glorieuses sans faire de capitalisation avec les 15% restant. Aujourd’hui, je ne connais plus le taux actuel, mais dans les années 90, on en était à 120% de cotisation. Je payais donc 120% de ce que je pouvais à l’époque espérer gagner lorsque je prendrai ma retraite. Tout cela pour maintenir un sytème basé uniquement sur la répartition où l’on fait payer aux seuls actifs le coût actuel de l’ensemble des retraites. Avec un tel système, je doute que je gagnerai alors plus de la moitié de ce que j’aurais cotisé.

                              • kane85 kane85 15 juillet 2014 12:15

                                Michael Moore, Sicko... A voir ... Quel menteur n’est ce pas !!!!

                                Bon ! Vous être en droit de vouloir quitter la sécu ! L’idée m’a effleurée il y a longtemps... Quand j’avais pas passé les 40 ans...

                                Après plusieurs interventions importantes, je pense qu’il valait mieux que je soit à la sécu plutôt que dans une assurance privée qui m’aurait augmenté les cotisations au deuxième problème de santé (au mieux) ou m’aurait carrément radiée (au pire)...

                                Vous savez, de la même manière qu’un conducteur ayant eu plus de trois accrochages dans l’année se reçoit une fin de non recevoir à la fin de l’année... et démerde toi pour trouver une autre assurance qui te fera payer le double !! (vécu par ma maman). Je parle bien d’accrochages et non d’accidents hein !

                                Vous croyez vraiment qu’une assurance santé privée prendra plus de gants ? Libre à vous de le croire.

                                J’ai entendu dire que les cotisations variaient sérieusement avec le temps aux USA... Je n’ai pas vérifié mais une de mes amies y vivant m’a dit que cela pouvait aller du simple au double quant on passait la barre des 40 ans puis que ça allait en empirant au fur et à mesure que les risques de maladies augmentaient...

                                Une chose est certaine, plus il y aura de personnes voulant sortir de la sécu et plus elle sera en déficit. Plus elle sera en déficit plus elle risque d’être arrêtée au plus grand profit des polices d’assurance privées qui pourront augmenter leurs chiffres d’affaire... Et puis une fois le concurrent « déloyal » éliminé, ils feront strictement ce qu’ils veulent pour les remboursements...

                                J’espère qu’il payent bien leurs rabatteurs !


                                • bourrico6 15 juillet 2014 12:35

                                  Vous croyez vraiment qu’une assurance santé privée prendra plus de gants ? Libre à vous de le croire.

                                  Tout viens de la, au lieu de proposer d’améliorer ce qui existe, non, ils veulent imposer leur machin.
                                  Pour ce faire, accuser l’ancien de tous les maux possibles et imaginables (le pire système que l’homme ai inventé (sic !)), quitte à sortir des mensonges et des contre sens.
                                  Et promouvoir le nouveau... à les lire, c’est le monde merveilleux ou tout marche à la perfection.... ou plutôt : ce sera un monde merveilleux ou tout marchera à merveille... on dirait une promesse politique.

                                  Et naturellement, ils aimeraient bien que les gens y croient, comme ça, sans rien avoir à faire, comme on croit en Dieu ou au père noël.


                                • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 12:42

                                  Au moins c’est une objection argumentée contrairement à d’autres.


                                  Une assurance santé qui remplace la sécu est dite « assurance au 1er euro ».
                                  Une assurance au 1er euro ne peut jamais vous radier parce que vous avez attrapé un cancer coûteux. La seule limite que l’assurance peut avoir c’et un maximum de dépenses par assuré. En général le montant est au delà du million d’euros.

                                  Les USA sont un « cas » particulier, qui malheureusement sert souvent d’épouvantail. L’assurance n’est pas dans un marché libre. En fait l’état Américain a fait des règles fiscales qui se retrouvent plus intéressantes pour les contrats collectifs que individuels. 
                                  Avec la généralisation de la contrainte de contrats collectifs d’entreprises obligatoire au 1er janvier 2015, nous devrions voir une explosion et un doublement des prix de l’assurance individuelle exactement comme aux USA pour ceux qu n’ont pas de travail.
                                  La référence du meilleur système est le système à coté de chez nous, la Suisse.

                                • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:06

                                  Merci, c’est tout à fait ça.

                                  Si bourrico ne me croit pas, il n’a qu’à contacter ces assurances, et faire ses devis. Il aura tous les tarifs et toutes les conditions.

                                  Il saura alors que je ne mens pas. Et que la Sécurité Sociale est couteuse et inefficace.
                                  C’est aussi simple que ça.

                                • Hétérodoxe 16 juillet 2014 21:00
                                  "Si bourrico ne me croit pas, il n’a qu’à contacter ces assurances, et faire ses devis. Il aura tous les tarifs et toutes les conditions.

                                  Il saura alors que je ne mens pas. Et que la Sécurité Sociale est couteuse et inefficace.
                                  C’est aussi simple que ça."

                                  Ah ben nan, en fait t’es juste super naïf.

                                  Deux fois à faire avec une assurance privée : accident de la route non responsable puis dégât des eaux non responsable.

                                  1er cas : radié. Ah bah oui, j’avais eu le toupet de réclamer ce qui figurait sur le devis et dans leurs conditions et dans leurs pubs à la télé. En fait, pas radié, mais opportunément résilié le mois suivant. Et pour les conditions contractuelles, on va dire que c’est au moins plus désagréable qu’un suppo : véhicule neuf (moins d’un mois) plié en deux (au sens propre) réparé pour deux fois le prix du neuf (j’ai les factures qui le prouvent). Moralité, un véhicule neuf qui se retrouve moins d’un mois après sous le statut de véhicule accidenté puis réparé pour deux fois le prix du neuf. Economique et efficace ?
                                  Et se défendre en justice ? Faut avoir lu le Code des Assurances pour comprendre ...

                                  2e cas : J’attends toujours l’expert. Ca fait juste deux ans. Mais maintenant, vu que la peinture a été refaite (à mes frais) l’expertise va être plus délicate, hein ?!

                                  Les assurances vont tout faire pour inciter les gens à se désinscrire de la Sécu. Devis défiants toute concurrence, campagne de calinothérapie à l’attention du péquin moyen. Et ruade sur le marché dés la privatisation lancée. Ce sont Bébéar et De Castries qui vont être contents.


                                • LetUsComment LetUsComment 16 juillet 2014 21:46

                                  Je n’y peux rien si vos assurances sont nulles. Moi ça m’a permis de réparer un dégât des eaux.

                                  Après, il y en a des mieux que d’autres je vous l’accorde.
                                  Apparemment vous avez le chic pour choisir les pires.

                                • Hétérodoxe 16 juillet 2014 23:09

                                  Bah voilà. En fait c’est sur cet axe que tu aurais dû pondre ton article. Toi t’as tout compris. Et les autres sont des abrutis. Tourné comme ça, j’aurais peut-être compris.


                                • LetUsComment LetUsComment 17 juillet 2014 07:57

                                  Mais mon grand, je comptais sur votre capcité à ne pas faire des procès d’intention, et à lire et comprendre mon article.

                                  Vous aurais-je surestimé ?

                                  Visiblement oui. Vous, et beaucoup d’autres qui réagissent ici.

                                  Aujourd’hui, entre le privé et la Sécu, le danger est à la Sécu.
                                  Je m’étonne que les amoureux de cet organisme magnifique ne lui demandent pas plus de compte.
                                  Il vaut mieux insulter les gens qui ont compris qu’on ne pourrait plus rien attendre d’elle. C’est plus simple, ça vous gargarise, et ça évite de dire la vérité sur l’état lamentable de notre système de santé.

                                • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 12:44

                                  Vrai que certains voient la vie où tout dot être gratuit .


                                  L’ électricité pour les salariés EDF , leurs parents enfants etc…

                                  Les billets de train pour les employés SNCF , leurs parents enfants 
                                  tantes cousins frères soeurs boeux-frères belles-sœurs 

                                  Et d’ autres encore , tous pour un , tout pour eux .

                                  • foufouille foufouille 15 juillet 2014 13:01

                                    EDF fait partie des charges du boulanger, comme son loyer. il les déduits avant impôts


                                  • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 13:27

                                    Oui il se lève au milieu de la nuit pour payer des charges 

                                    et le joyeux SNEUFEU part en voyage avec mes charges .

                                    Elle est plus belle la vie . 

                                    Surtout que Foufouille a dû en payer beaucoup de charges 
                                    derrière son ordi .

                                  • foufouille foufouille 15 juillet 2014 14:22

                                    a EDF, on en paye une partie et paye une autre partie sur ses impôts.
                                    chez rocla, on déduit tout


                                  • Pi@h 15 juillet 2014 12:45

                                    Arrêtez avec votre sacro sainté égalité qui dans les faits n’existe plus depuis ltps.
                                    Je ne compte même plus les régimes spéciaux et les avantages/privilèges scandaleux que je vois tous les jours dans mon boulot !
                                    Notre système n’a de solidaire que le nom, tout plein d’hypocrisie...

                                    C’est cette schizophrénie économique et sociale qui nous empeche totalement d’avancer !

                                    Rien ne doit être figé, ce qui était bon il y a 30 piges ne l’est plus forcément aujourd’hui ! à l’échelle de l’être vivant, l’organisme qui n’évolue pas disparait.

                                    Aujourd’hui le fait est que ça ne marche plus ! On aura beau tapper des pieds et se rouler par terre que ça ne réglera rien. Il faut tenter autre chose, peut etre que ça ne marchera pas mieux, mais on aura au moins le mérite d’avoir essayer !



                                    • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 12:46

                                      Et en plus en Suisse ils ont du bon chocolat .


                                      • Mowgli 16 juillet 2014 05:44

                                        ... et, en plus, ça crée de l’emploi pour les marmottes.


                                      • pens4sy pens4sy 15 juillet 2014 12:59

                                        L’ assurance santé privée, quelle arnaque ! Sauf peut etre si vous êtes jeune (mais vous ne le resterez pas), en bonne santé (là aussi c’est aléatoire) et que votre extrême prudence vous évite tout accident.
                                        - Chaque 5 ans les primes augmentent de 20 a 30 %, arrivés a 60 ans et plus, vos revenus sont mieux d’avoir subis une courbe ascendante tout au long de votre vie, sinon laissez béton.
                                        - Si vous avez un accident, les primes suivantes peuvent vous faire rembourser la somme payée par l’assurance, en 2 ou 3 ans par l’application d’un malus.
                                        - Si vous avez une maladie chronique ou orpheline, passez votre chemin, les assurances vous refusent le contrat.
                                        - Si vous arrivez dans un hôpital en urgence, ayez sur vous la carte d’assurance et attendez que l’administration vérifie votre prise en charge par l’assurance (ce qui peut prendre une demie journee) avant que vous ne soyez examiné par un médecin. En cas d’extrême urgence, il faut payer d’abord, sortez votre carte de crédit (mieux vaut ne pas être dans le coma et seul).
                                        - Vos enfants auront leur propre police et vous paierez les primes de chacun. Ne faites pas trop de gamins et surtout demandez leur de n’avoir aucune complication néonatale.
                                        Etc etc..
                                        Je le sais parce que j’ai « profité » pendant plusieurs années de ce merveilleux système, habitant dans différents pays d’Asie et d’Amérique du Nord. C’est absolument génial.
                                         smiley
                                         


                                        • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:08

                                          Bon au lieu de fantasmer sur des systèmes asiatiques, faites vos recherches sur les assurances santé européennes, et voyez les conditions et les tarifs.

                                          ’est tout bêtement ce que j’ai fait et ce que tout le monde peut faire.

                                          Il y aura au moins un avantage avec la Sécu : elles seront écrites sur papier, et vous pourrez les contester à votre loisir.

                                        • kane85 kane85 15 juillet 2014 20:54

                                          Il ne fantasme pas ! Il a vécu ! C’est pas pareil !!!!

                                          Ici, pour le moment, les assurances privées font des prix pour deux raisons :

                                          - Ils sont en train de chercher des clients et font donc des efforts.
                                          - Ils ont encore la sécurité sociale qui les empêchent de faire les tarifs et les prestations qu’ils veulent parce qu’il faut qu’ils soient compétitifs !

                                          C’est comme pour tout ! Une fois le monopole privé installé dans le sens que la sécu serait détruite... Ils feront comme ailleurs : ce qu’ils veulent, comme ils veulent et vous n’aurez plus rien à dire sinon payer, payer, payer... Ou vous recoudre vous même le genoux par manque d’assurance si vous n’avez plus assez de revenus pour banquer (cf : Michael Moor, sicko).

                                          Vous me direz, cela ne me pose aucun problème vu que j’ai vécu 34 ans en pleine brousse et que je sais le faire (et bien d’autres choses pour ce qui est de la santé) mais vous...


                                        • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 21:22

                                          Bon ça ne va pas plaire aux libéraux, mais je ne suis pas contre que l’Etat fixe le cadre de l’assurance privée. C’est même indispensable. Certaines pratiques doivent être interdites.


                                          Mais cela n’exige absolument pas d’imposer un système étatique qui au final a les mêmes pratiques que des assureurs privés.

                                          Un peu d’état, mais pas trop.
                                          Un peu de privé mais pas trop.
                                          Le juste milieu quoi.

                                        • Extra Omnes Extra Omnes 16 juillet 2014 02:18

                                          morale des assurances santé privées : mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade


                                        • LetUsComment LetUsComment 16 juillet 2014 17:50

                                          Vous avez fait des devis pour comparer ?


                                        • BOBW BOBW 16 juillet 2014 20:51

                                          Troll ultralibéral : « Un peu de privé mais pas trop. »
                                          Ah Ah Ah !


                                        • LetUsComment LetUsComment 16 juillet 2014 21:47

                                          Quel mot vous n’avez pas compris ?


                                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 juillet 2014 13:43

                                           Si demain, la procédure doit aller plus loin, cela me coûtera des frais de justice et sans doute d’avocat.


                                          Et pour rien en plus, car le texte est formel : «  La présente directive ne s’applique ni aux assurances et opérations ni aux entreprises et institutions auxquelles la directive 73/239/CEE ne s’applique pas, ni aux organismes cités à l’article 4 de celle-ci. »


                                          La directive 73/239, elle énumère dans son article 2 les exceptions, dont font partie «  les assurances comprises dans un régime légal de sécurité sociale »




                                          En résumé, les nouveaux textes européens ne permettent PAS pour un citoyen français de quitter le régime obligatoire de la Sécu, contrairement à ce que certains ânes néolibéraux veulent faire croire.

                                          Vos cotisations seront toujours dûment prélevés, que vous le vouliez ou non. La seule façon d’y échapper serait pour vous d’acquérir une autre nationalité dans un pays ne connaissant pas de sécu obligatoire et de quitter le pays, en ayant bien entendu renoncé à la nationalité française.

                                          Ce qui, de mon point de vue, ne sera pas une perte vous concernant.

                                          A mon humble avis, on devrait regarder pour voir si les chantres des assurances privées n’en seraient pas aussi propriétaires ou actionnaires.

                                          Cela expliquerait bien des choses.

                                          • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:09

                                            C’est ce que nous verrons. smiley



                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 juillet 2014 02:23

                                            J’en suis moins sûre que vous.


                                            Et pourtant si : cet arrêt ne concerne en rien le monopole de la sécurité sociale française car l’arrêt de la Cour européenne ne concerne que « une harmonisation complète des règles relatives aux pratiques commerciales déloyales, y compris la publicité déloyale des professionnels à l’égard des consommateurs » 


                                            L’avocat général allemand le précise par ailleurs et : « ne remet en cause l’état du droit communautaire sur la question du monopole de la sécurité sociale, se contentant de rappeler notamment que s’agissant du droit de la concurrence, la Cour a exclu de la notion d’entreprise les entités qui exercent des activités poursuivant un but exclusivement social, telles que celles qu’exercent les caisses allemandes d’assurance maladie ou les organismes qui concourent à la gestion du service public de la sécurité sociale. »

                                            Petite précision : Claude Reichman n’est pas journaliste. Son papier est un article d’opinion, non de fait. C’est un homme politique qui cousine avec l’extrême-droite, travaillant à Radio-Courtoisie et s’acoquinant avec Christian Vannestre. Son grand combat : la fin du monopole de la sécurité sociale. 

                                            On s’en serait douté...

                                          • LetUsComment LetUsComment 16 juillet 2014 17:52

                                            Mon petit, il va falloir retrouver votre maman maintenant.

                                            Histoire qu’elle vous apprenne a minima la politesse.

                                          • Auxi 15 juillet 2014 13:47

                                            @ L’auteur : vous êtes patron, je suis ouvrier. Pour autant, nous allons être d’accord.

                                            Longtemps, j’ai défendu la Sécurité sociale bec et ongles, comme un acquis social intouchable, quasi tabou. 
                                            Et, un jour, je suis tombé malade. Artérosclérose, invalidité à 80 % ; mais je restais serein : Dame Sécu, glorieuse conquête du travailleur, était là, qui veillait scrupuleusement au grain. Pensais-je.

                                            Un calvaire paperassier absolument invraisemblable – ça ne vous consolera pas beaucoup, mais sachez que la bureaucratie ignore les classes sociales et martyrise aussi bien les petits patrons que les prolos, les chômeurs et les invalides, ça, on ne peut pas lui reprocher de faire de la discrimination – trimballé de bureau en bureau, d’une commune à l’autre, avec mes radios, mes dopplers, mes certificats médicaux, mes fiches de paie, de chômdu, de… Kilos de photocopies et déplacement à mes frais. Ça a duré UN AN, avec trois contrôles à la clé, dans trois centres différents, évidemment, à fournir et re-fournir encore et toujours les mêmes documents, par trois médecins différents, qui à chaque fois découvraient le dossier… Durant tout ce temps – UN AN ! –, Dame Sécu, glorieuse conquête du travailleur, m’a laissé sans un seul centime de rentrée ! J’ai été traîné en justice par mon bailleur « social », avec huissiers, menaces d’expulsion, j’ai dû m’endetter lourdement pour ne pas finir à la rue comme un chien – un de plus ! Depuis, sur mes 895 euros mensuels de pension d’invalidité, je dois rembourser 100 euros par mois, en plus du loyer / Edf / Gdf, etc… dans ce qui reste un des pays les plus riches du monde. Vous avez les moyens de quitter le Titanic, et je m’en réjouis sincèrement, mais je ne peux, vous le comprenez aisément, en faire autant. Je suis loin d’être d’accord avec vous sur tout, il n’y a pas si longtemps, je vous aurais voué aux gémonies pour désertion sociale. Mais, depuis, j’ai fait connaissance avec Dame Sécu, glorieuse conquête du travailleur.

                                            • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:10

                                              Non, JE NE SUIS PAS PATRON !


                                              Je tiens à le dire, car en effet, tout le monde me prend pour un patron ultra-libéral cherchant à promouoir les assurances privées.

                                              C’est justement tout ce que je ne suis pas. Et pour autant, on n’est d’accord. Normal, car la Sécu est la plus grosse arnaque jamais inventée, et jamais autant défendu par ses propres victimes...

                                            • foufouille foufouille 15 juillet 2014 14:24

                                              @auxi
                                              ton assurance privée aurait mis 10 ans, dans le meilleur des cas


                                            • Auxi 15 juillet 2014 15:23

                                              @ Foufouille : je pense autant de mal que toi des assurances privées, mais on ne se fait pas une innocence à partir des turpitudes des autres. J’ai bien conscience de la manœuvre qui consiste à assécher la Sécu au bénéfice des assurances privées. Mais la solidarité, ça marche dans les deux sens, et, comme je l’ai raconté, en fait de solidarité, je n’ai rencontré qu’une bureaucratie glacée, obéissant mécaniquement, en fait de solidarité, je n’ai reçu que du mépris. Il ne faut pas dix ans à un bailleur « social » pour jeter quelqu’un à la rue. Quelques mois d’impayés suffisent, malgré 24 ans de loyers payés rubis sur l’ongle. Un bailleur « social » ! 

                                              Quand comprendrez-vous donc, camarades, que la Sécu, notre Sécu, est en train de crever d’une maladie mortelle, j’ai nommé la bureaucratie, pas le service public ! Les petits chefs, sous-chefs, sous-sous chefs, les dossiers qui, à l’heure d’Internet, passent de commune en commune, tandis que l’assuré, présumé coupable, crève la gueule ouverte et se fait foutre dehors pour retards de paiement… Quand comprendrez-vous, camarades, que les pauvres, ces pauvres que vous prétendez défendre et servir, ne peuvent pas, ne peuvent JAMAIS ATTENDRE !!!
                                              Mais, à voir les réactions de tous les défenseurs des prolétaires, il se confirme que, désormais, il existe une classe en dessous du prolétariat : le précariat. Lequel est, comme il se doit, copieusement méprisé par la classe qui lui est immédiatement supérieure : le prolétariat.

                                            • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 13:50

                                              C ’est vrai , ouste , dehors ce qui pensent pas comme moi . 


                                              Allez , ouste .

                                              • Macaque 15 juillet 2014 14:02

                                                Le simple fait de mettre un terme à ce monopole illusoire permettrait à la France de nouvelles perspectives économiques, sociales, et pas au profit du CAC 40 pour une fois.
                                                Si justement, vous donnerez votre argent à des entreprises privées qui l’utiliseront pour en dégager des bénéfices. Pour cela ils le placeront sur des marchés et le jour où ces marchés s’effondreront ils ne pourront pas payer votre retraite ou votre assurance maladie, et tous ce que vous pourrez faire c’est vous retourner vers l’état.
                                                Notre système gêne le secteur boursier puisqu’il fonctionne sans avoir besoin d’eux.
                                                Que proposez-vous pour vous protéger de toutes les dérives des assurances privées ?
                                                Du fait que leur objectif est de dégager des bénéfices ?
                                                Du fait qu’en cas de problème on puisse se retrouver en dehors des clauses du contrat que l’on pensait nous couvrir ?
                                                Du fait que quand un secteur devient sinistré, le prix des assurances pour les gens travaillant de se secteur exploseront finissant de l’achever ?
                                                Savez-vous combien d’argent est dépensé par les différentes sociétés d’assurance privée en publicité et démarchage pour convaincre les sociétés de faire appels à eux plutôt qu’une autre ?
                                                Moi je préfère que l’argent que je cotise aille directement aux personnes qui en ont le besoin. Et si je suis bien sûr pour une plus grande efficacité, je préfère qu’il y ait au passage quelques fonctionnaires superflus qui aient du travail plutôt que l’argent travaille pour des actionnaires ou soit dépensé inutilement pour convaincre des petits patrons de PME comme les grands chefs d’entreprises qu’ils doivent adhérer à cette assurance plutôt qu’une autre.


                                                • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:14

                                                  Je ne veux pas vous décevoir, mais le RSI fait la même chose.


                                                • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 14:50

                                                  @Macaque

                                                  Il n’existe qu’un seul cas connu de pays ayant mis fin à la répartition, le Chili.

                                                  Les résultats ont étés exceptionnels.
                                                  L’apport d’argent sous forme de fonds de placement a l’économie a permis 20 années de croissance forte, la capitalisation a fait du Chili la première économie d’Amérique Latine, et une indépendance financière du pays aux marchés financiers extérieurs, et une dette parmi les plus faible du monde. 

                                                  L’épargne au Chili est passé de 2% à 26 % du PNB dans les 20 ans du changement. 
                                                  Le taux de croissance du PNB a été de 3 % la première année et de 7 % au cours des 12 années suivantes sans discontinuer. 
                                                  Avez un taux de 7 % par an, le PNB a doublé tous les 10 ans. 
                                                  En 20 ans le PNB du Chili aura été multiplié par 4.

                                                  Le pays est noté AA comme la France grâce a la capitalisation de ses retraites. 

                                                  La capitalisation n’a que des avantages. 
                                                  Elle conforte l’assurance d’avoir une retraite. 
                                                  Elle permet la liberté individuelle de sa date de départ. Certains veulent partir tôt, d’autres tard. 
                                                  La trésorerie de capitalisation de retraite est faite sur des placement de long terme, et donc fiables. Le Francais aujourd’hui, est incapable de savoir ce qu’il aura à la retraite, ni ce qu’il a cotisé ni le rendement de ses cotisations. 
                                                  S’il le savait il opterait immédiatement pour la capitalisation.

                                                • aviso aviso 15 juillet 2014 15:18

                                                  Sauf lorsque vos fond de pension et vos assurances privés font faillites comme en 2008 aux USA.


                                                • chantecler chantecler 15 juillet 2014 15:32

                                                  Ah oui !
                                                  Le miracle chilien sous A. Pinochet : très relatif et de courte durée mais toujours mis en avant par les libertariens qui surfent sur la doxa libérale en vogue depuis les années 70 dans nos sociétés pour promouvoir leur doctrines .
                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Chili#La_dictature_de_Pinochet
                                                  Ce qui est curieux c’est qu’ils sont incapables de voir et de reconnaître où ça ( le libéral et les dérégulations ) nous a conduit . Préfèrent sans doute renflouer les banques (et payer les frasques des dirigeants libéraux) que de payer pour le bien être de la population , donc de leurs enfants !


                                                • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 16:40

                                                  @Aviso

                                                  Pour la petite histoire :

                                                  Il n’existe la encore qu’un exemple de faillite de fond de pension.
                                                  C’est ENRON, l’équivalent de EDF et c’est une fraude des gestionnaire qui en est la cause. Ils ont fait du trading avec les fonds.
                                                  Les salariés floués se sont regroupés et se sont faites indemniser par les sociétés comptables auditrices d’approbation des comptes du fond de pension pour éviter un passage en justice et perdre leurs agréments comptables. 
                                                  Andersen a refusé de négocier, a perdu en justice, a été démantelé et ses comptes ont servi a indemniser les adhérants du fond Enron. 

                                                  A comparer avec la sécu qui est du régime de la mutualité, donc une mutuelle risquant la faillite, avec un chiffre d’affaire dépassant celui de l’état et une dette en croissance.
                                                  Pour l’instant il n’existe pas d’exemple d’une sécu en faillite, mais avant 2001 et l’Argentine, personne n’imaginait qu’un pays puisse faire faillite.
                                                  Comme quoi, rien est certifié même la sécu.

                                                • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 16:51

                                                  @Chantecler

                                                  Pour info.
                                                  La fin de la répartition fut faite par José Piñera qui n’avait rien a voir avec la dictature Pinochet et s’en est officiellement écartée.
                                                  En souvenir de la croissance économique, les Chiliens ont élu son frère à la présidence de la république du Chili Sebastián Piñera en 2010.


                                                • Macaque 15 juillet 2014 18:16

                                                  Concernant le Chili, vous parlez de croissance économique uniquement et pas de croissance sociale.
                                                  Au Chili la distribution des revenues est très inégalitaire tout comme les inégalités sociales.

                                                  Sinon votre article tend à la désinformation vu qu’il passe sous silence le fait, comme il a déjà été commenté, que les directives européennes autorise tout à fait un régime légal de sécurité social (source http://rue89.nouvelobs.com/2013/12/01/non-securite-sociale-nest-devenue-facultative-247995), article que je pense vous n’ignorer pas si vous vous êtes intéressé à ce sujet. (Même si vous n’êtes pas d’accord avec ce point de vue, l’évoquer aurait été plus honnête).
                                                  Donc votre proposition ne me semble en rien légitime, et je pense que vous perdrez en justice, même si pour ma part je ne connais que très peu ce sujet (puisque c’est votre article qui m’a fait m’y intéressé).
                                                  Le problème que vous posez me semble relevé d’un débat sociétal et non d’une décision individuelle.
                                                  Vous devez donc vous plier à l’autorité de notre régime de « démocratie » représentative ou alors vous mettre en opposition par rapport à celui-ci et donc remettre du même coup en question la légitimité de toutes les lois existantes.

                                                  Par ailleurs je voudrais rajouter deux idées :
                                                  - Le problème de l’économie d’échelle : si plusieurs entreprises concurrentes développent le même service, les économies d’échelles sont moindre, les frais de structure et de gestion nécessaire pour gérer toutes nos complexes lois existantes et leurs encore plus nombreuses exceptions seront multipliés.
                                                  - Le fait que la gestion actuelle de la sécu doit sans doute déjà recourir massivement à des appels offres pour sous-traiter la plus grande partie à des entreprises privées. La concurrence doit donc être déjà en grande partie effective pour réduire les coûts.

                                                  Bref oui a sécurité sociale ça coûte chère. Mais la question n’est pas est-ce que ça coûte cher mais est-ce que ça vaut le coup et comment avoir mieux ou aussi bien pour moins cher ?

                                                  Pour ma part je pense actuellement que les assurances privées ce sera moins bien pour plus cher, mais s’il y a des arguments pour me convaincre du contraire je suis preneur.


                                                • scalino scalino 15 juillet 2014 18:22

                                                  Marrant j ai regardé les chiffres et la chine a eu plus de croissance sur la meme periode comme quoi ça veut rien dire smiley


                                                • Jeff84 15 juillet 2014 19:08

                                                  @Macaque : facile, comme toujours pour départager libéralisme et socialisme : regardez de manière objective la réalité. Tous les pays qui ont choisi le libéralisme économique ont réussi, tous les pays qui ont choisi le socialisme ont échoué.
                                                  Pour le cas des contrats maladie, regardez juste les conditions des contrats privés sur internet, c’est facile et rapide.


                                                • Macaque 15 juillet 2014 19:44

                                                  Le libéralisme est loin d’être un régime parfait. Il a bien sûr des avantages mais il a aussi des défauts.
                                                  Le libéralisme peut donc être adéquat dans certaines situation et pas dans d’autres.
                                                  Le choisir systématiquement en se disant que c’est de toute manière le meilleur ne me semble pas une solution, et cela voudrait dire ne jamais chercher à l’améliorer.
                                                  Imagine que tu appliques le libéralisme au sein de la famille et qu’un père mette en concurrence ces enfants pour savoir qui aura le droit de manger ce soir...
                                                  De plus c’est faux de dire que tous les pays libéraux ont réussi et les autres échoués. D’ailleurs le libéralisme mesure généralement son succès avec son propre indicateur de la croissance, mais en terme de vision long terme le libéralisme laisse grandement à désiré.
                                                  Concernant les contrats privés il ne couvre pas du tout la même chose qu’une sécurité sociale d’état. Pour la même sécurité sociale dans le pays il faudrait, en plus des assurances privées, continuer de payer une grande partie d’impôts pour couvrir tous ce que ces assurances n’auront pas garanties.
                                                  Et si on veut comparer des régimes sociaux, je préfère le notre à celui des Etats-Unis.


                                                • Spartacus Lequidam Spartacus 15 juillet 2014 21:08
                                                  En fait, socialement parlant l’Américain sous le seuil de pauvreté est plus riche que 60% des habitants de la planète. Et l’Amérique n’est pas le pays le plus libéral depuis Clinton.

                                                  • 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres aux USA sont propriétaires d’une maison ;
                                                  • 76 % disposent de l’air conditionné ;
                                                  • 75 % d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
                                                  • le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes
                                                  • 97 % des pauvres ont une télévision couleur ; 50 % en ont deux ;
                                                  • 75 % d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux 

                                                • Jeff84 16 juillet 2014 07:18

                                                  Très bons arguments, c’est tellement rare, ici :)

                                                  -Bien sûr que le libéralisme n’est pas applicable partout, il faut le faire avec raison. Mais pour l’économie, il n’y a aucune raison de ne pas le faire.
                                                  - Des exemples de pays libéraux ayant échoué, ou de pays socialistes ayant réussi ? C’est vrai que si on juge sur le développement humain, des pays socialistes comme l’URSS, la Corée du nord ou Cuba ont tellement bien réussi...
                                                  - Oui, dans ce cas que cela devienne des impôts, comme ca devrait l’être. Un peu de transparence ne fait jamais de mal.

                                                • Macaque 16 juillet 2014 08:57

                                                  Justement Spartacus si les américains sont si riches n’est ce pas encore plus honteux que l’accès au soin soit si difficile, que les retraites soient si incertaines ?
                                                  La sécu n’est pas un domaine comme les autres. Le modèle libéral fonctionne si l’on accepte que les sociétés puissent fermer quand elle fonctionne mal. Or on ne peut pas accepter qu’un mécanisme de retraite pour lequel on a cotisé toute sa vie puisse couler juste au moment où on allait prendre ça retraite.


                                                • Spartacus Lequidam Spartacus 17 juillet 2014 08:44

                                                  @macaque

                                                  Sortez de l’enseignement Marxiste et voyagez.
                                                  Clichés d’endoctrinements Marxistes.

                                                  Les soins sont gratuits pour les pauvres. Les retraités ne payent pas les soins et médicaments. Payent ils en France ?

                                                  Avec 12 sociétés pharmaceutiques dans les 20 premières au monde ils ont les nouvelles molécules ou nouveaux traitements 10 ans avant les Français.
                                                  Le système de retraite est par réparation universel (sans régimes spéciaux), complété par des fonds de pension. 
                                                  La charité est réelle, 10% du PIB est le fait d’associations caritatives.

                                                • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 14:08

                                                   la Sécurité sociale perd les dossiers comme je perds au Loto .


                                                  C ’est géré par des incapables qui redemandent 5 fois les mêmes 
                                                  papiers .

                                                  Si dans le prive on travaillait comme eux , fini , kaputt ,
                                                  faillite , clé sous la porte  adieu veaux vaches cochons 
                                                  poules canards oies et pintades .

                                                  • foufouille foufouille 15 juillet 2014 14:26

                                                    dans les assurances privée ou mutuelle, c’est pareil voire pire


                                                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 14:29

                                                    Non. En tout cas, tout ceux que je connais dans une assurance privée saluent unanimement la rapidité de traitement.

                                                    Mais c’est toujours pareil. Si votre assurance privée est trop nulle, changez-en.
                                                    La Sécu est nulle, et en plus elle nous oblige à rester chez elle.

                                                    Enfin, elle nous obligeait.

                                                  • JL JL 15 juillet 2014 14:30

                                                    ’’la Sécurité sociale perd les dossiers comme je perds au Loto’’

                                                    Il devrait être content, le boulanger, ça fait des économies sur les remboursements, non ?

                                                    Pfff !

                                                    L’autre jour je regardais un vieux film américain, Matt y Damon jouait le rôle d’un jeune avocat défendant une mère dont le fils était mort d’une leucémie parce que la compagnie d’assurance - privée comme il se doit in USA - avait refusé son dossier de demande de greffe de moelle qui aurait pu le sauver. On y apprenait que les employés avaient pour consigne de refuser systématiquement tous les dossiers. Le procès a été gagné par les victimes et la compagnie condamnée à verser une considérable indemnité (pour dommages et intérêts, mais destinée à la recherche médicale). Pas de pb pour le directeur de la compagnie qui s’est barré avec la caisse : rien, que dalle nib de nib pour les victimes. Vive le privé !

                                                    Quel con, ce boulanger ! s’il avait fait son pain avec ses pieds, comme il fait ses posts, il aurait empoisonné toute la population à l ronde.


                                                  • foufouille foufouille 15 juillet 2014 15:19

                                                    « Non. En tout cas, tout ceux que je connais dans une assurance privée saluent unanimement la rapidité de traitement. »

                                                    on doit payer pour tes potes. j’en ai fait beaucoup et toujours vu que des escrocs


                                                  • chantecler chantecler 15 juillet 2014 15:22

                                                     smiley
                                                    Effectivement la seule chose de mon point de vue à souhaiter c’est que la sécu arrête de rembourser tout et n’importe quoi , ce que ne feront jamais les assurances privées...
                                                    Ainsi certains actes kinés payés alors que le client ne se déplace plus, les ambulances à tout crin , les orthophonistes qui pullulent à coté des écoles , les cures ? etc , etc ...
                                                    Il est urgent de revoir les priorités en fonction du contexte économique .
                                                    Mais étant donné que toute les médecine libérale et le paramédical vit aux crochets de la sécu (et des mutuelles ) c’est pas gagné .


                                                  • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 15:26

                                                    Mes « potes » ^^

                                                    Les vôtres se goinfrent sur les français, alors vos leçons de morale.

                                                  • foufouille foufouille 15 juillet 2014 15:41

                                                    tes potes se goinfrent sur le dos de tous les français et sont peu nombreux.
                                                    pour toutes les assurances obligatoires, c’est la même arnaque : on te remboursera que tes cotisations
                                                    le pire étant l’assurance voiture


                                                  • Darks67 Darks67 15 juillet 2014 15:11

                                                    Si nous pouvions choisir notre assurance santé, nous nous trouverions devant des sociétés géants (mafieux) de santé, qui vont se tenir main dans la main, pour ne pas se faire concurrence, imposer leur loi, vous faire payer toujours plus chère ( dans le genre bonus malus) . Un peu comme ces raclures d’assurance pour voiture, ou SFR BOUYGUES ORANGE pour geler les prix (jusqu’à l’arrivé de Free).

                                                    Il me semble bien que pour chaque paquet de cigarette (7euros) que l’on achète à peu près 5 euros partent dans les caisses de l’assurance maladie non ? Combien de fumeurs avons nous en France ? Pour info en Ukraine le même paquet même marque le paquet je le paie 1,10 euro...


                                                    • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 15:27

                                                      il est évident que la Sécu est exempte de toute connivence avec les industries pharmaceutiques.


                                                    • aviso aviso 15 juillet 2014 15:14

                                                      Un pauvre bougre qui n’a jamais été malade, et qui n’a pas habité dans un pays sans sécu, ou un erzat de secu comme en Espagne !!!


                                                      • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 15:28

                                                        « Allez hop !

                                                        On juge à l’emporte-pièce.

                                                        Je ne suis pas d’accord donc c’est un crétin ! »

                                                      • foufouille foufouille 15 juillet 2014 15:43

                                                        faut lui conseiller l’accident de la circulation : c’est le top


                                                      • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 15:34

                                                        Si nous pouvions choisir notre assurance santé, nous nous trouverions devant des sociétés géants (mafieux) de santé, qui vont se tenir main dans la main, pour ne pas se faire concurrence, imposer leur loi, vous faire payer toujours plus chère ( dans le genre bonus malus) . Un peu comme ces raclures d’assurance pour voiture, ou SFR BOUYGUES ORANGE pour geler les prix (jusqu’à l’arrivé de Free).


                                                        Oui , surtout à l’ époque de France Télécom où tu devais d’ abord payer 
                                                        pour avoir une ligne ensuite quand t appelais une opératrice elle t’ envoyait
                                                         balader tellement qu’ une fois j’ ai répondu à une de ces imbéciles
                                                        que je serais content quand leur monopole sera terminé . 

                                                        Maintenant pour téléphoner ça te coûte deux euros par mois ….

                                                        Un monopole comme la SS ne peut qu’ engendrer gabegies pertes
                                                        et merdier .

                                                        A l’ instar de l ’ EN , usine à gaz  ingérable dont les sortants  savent 
                                                        à peine lire et écrire à 15 ans . 

                                                        Je connais un retraité employé sécu , il a jamais rien branlé de sa vie 
                                                        un peu comme chez SNEUFEU . 

                                                        Et l’ autre SNCM ses grèves et ses mafieux .

                                                        Que défendent les JL et autres illuminés qui pensent avec leurs orteils .

                                                        • Xenozoid 15 juillet 2014 18:33

                                                          moi rocla pro boulanger,met en cause les lois des grand patrons de léurope,satant ,deu libéra sans morale , moi rocla le bleu je remet en cause le pouvoire que je suporte.je vais avec Ad hoc tou nr més que faim du fin,......


                                                        • rocla+ rocla+ 15 juillet 2014 19:06

                                                          Reviens on a les mêmes à la maison .


                                                        • Yurf_coco Yurf_coco 15 juillet 2014 15:43

                                                          Article aberrant, Rien que le premier paragraphe, quand on le relis doucement... est juste sidérant. Je le découpe en 3 points :


                                                          1) La SECU serait donc défini par : « son incommensurable inefficacité, ses indénombrables abus, son illisible fonctionnement, ses mesures purement commerciales et idéologiques, et de plus en plus sa poigne à la dérive totalitaire. »

                                                          Donc d’après vous les assurances privés sont caractérisé par (par opposition) comme efficace, sans abus, très lisible, au comportement non commercial et purement philanthropique et est dirigé de manière démocratique. (no personnal comment)
                                                          -----------------------------------------------------------------------------------

                                                          2) En plus : « Qui se renseigne (un tout petit peu) sait combien la Sécurité Sociale rembourse mal, est intraitable avec le cotisant, laxiste avec les bénéficiaires, et sert aussi de formidables tremplins à une industrie du « soin ». »

                                                          Donc les assurances privés rembourseraient mieux... hum, okkkkk, et ne serait pas sujette au lobbying du marché pharmaceutique... (j’ai du mal à écrire là....).
                                                          Bon bah je prends mon cas familiale : J’ai eu un beau père qui a succombé à un cancer au bout de 5 ans, accompagné par la SECU qui lui a permis de se soigner et de voir (un peu) son fils grandir, ma petite amie en a déjà pour 1500 euros de fraies pour une hernie discale, mon père a fait un AVC, et la SECU lui a permis de reprendre le travail avec un mi temps thérapeutique... Donc sur mon avis personnel je ne vois pas autant de dysfonctionnement que vous dites. 

                                                          J’espère pour vous, et votre famille, vos enfants, que vous avez bien lu toutes les petites lignes, tous les petits astérix, que vous avez bien tout compris les termes illisibles des contrats d’assurance et des clauses... Et je souhaite de tout cœur qu’en cas de pépins, vos assurances philanthropique s’occuperont bien mieux de vous que la SECU c’est occupé de ma famille.
                                                          -----------------------------------------------------------------------------------

                                                          3) Et la meilleur : « Qui se renseigne encore un peu comprend et voit comment ça se passe ailleurs qu’en France, et que la Sécurité Sociale fait figure de triste exception. »

                                                          Vous êtes donc un homme avisé, puisqu’il suffit « d’un peu » de jugeote pour constater qu’à l’étranger c’est mieux. Et bien moi j’y suis aller, j’y ai même travailler. 2 ans en Irlande par exemple... Ou il n’y a pas d’arrêt maladie, ou une simple visite de médecin coûte 50 euros, ou les gens... quand ils n’ont pas la chance d’avoir un bon travail, ne se soignent parfois pas. C’est un pays où on retrouve donc des vielles maladies et infections qui n’auraient jamais eu lieu si en premier lieu, il y avait eu soin.

                                                          Autre info qui pourrait vous paraître pertinente : 2/3 de la population mondiale n’a pas de couverture sociale. Et seul 15% des chômeurs à travers le monde en bénéficie d’une ! Alors si on a la pire des couvertures sociales, va falloir me dire avec quoi vous avez comparé !!!
                                                          -----------------------------------------------------------------------------------


                                                          Vous dites qu’il faut constater, je constate. Par contre, vous, je n’ai pas vu beaucoup de vos exemples.

                                                          Au delà de ça... j’ai quand même lu que cotiser à la SECU est toujours une obligation en France, SECU très au fait de cet espèce de buzz de faire croire que l’on peut arrêter de cotisé : http://www.securite-sociale.fr/Le-monopole-de-la-Securite-sociale.

                                                          Que vous pensiez qu’un autre système serait le bienvenue... pourquoi pas. Ecrivez la dessus, montrez nous des preuves... parce que là j’en vois pas beaucoup des « vraies » arguments, des citations, des études... Quelque chose d’autre que des arguments populistes.

                                                          Tant que vous n’aurez pas fait ce travail, faire croire a des gens sur la bases de vos seules conviction, que sortir d’un système solidaire, pour un système libérale serait le mieux pour tout le monde, je trouve que c’est quand même se foutre un peu de notre gueule.

                                                          • LetUsComment LetUsComment 15 juillet 2014 15:55

                                                            Je me trouve à devoir défendre les assurances privées à tout prix..

                                                            Réfléchissez 2 sec et vous verrez que ce n’est même pas l’objet.

                                                            Vous prédisez l’horreur absolue.
                                                            Je vous réponds que ce ne sera jamais pire que ce que le système français a inventé.
                                                            Et nous verrons à qui l’avenir donnera raison.

                                                            Que chacun se fasse son avis : n’importe qui peut aller faire des devis à l’extérieur, et comparer.
                                                            Quand vous aurez fait ce travail sur des données précises, vous pourrez revenir la bouche en cœur affirmer que la Sécu est le meilleur système du monde.
                                                            En attendant, je ne vois que des gens méprisant qui colportent bien ce qu’ils veulent dans le flou, pour concourir à la désinformation déjà bien présente.

                                                            Mais peu importe : contrairement à vous, je réforme le système. Que ça vous plaise ou non.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès