• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > #justicepouradama la manifestation interdite, l’impunité policière (...)

#justicepouradama la manifestation interdite, l’impunité policière dénoncée jusque dans les colonnes du New York Times

 

 Interdire et réprimer, voila donc les deux seules réponses du gouvernement après la mort d’Adama Traoré. Aux milliers de manifestants ayant répondu présents ce 30 juillet à l’émouvant appel citoyen de la famille Traoré pour exiger le la justice – n’est ce pas la le minimum ? – le ministre de l’intérieur aura envoyé la troupe. Et le garde des sceaux un procureur débitant versions contradictoires sur versions contradictoires pour blanchir au pas de charge de possibles violences policières dénoncées par la famille et par des témoins. C’est comme cela que les choses se passent en France quand un jeune homme de banlieue meurt dans un commissariat ou lors d’une arrestation

 

Interdiction d’une manifestation déclarée : la répression de classe

valls-hollande-MEDEFDes centaines de CRS auront donc été mobilisés par le ministère de l’intérieur pour empêcher la tenue d’un rassemblement pacifique. Un rassemblement populaire pour la justice qui malgré les provocations policières organisées par la préfecture de police n’aura d’ailleurs pas cédé opposant la force et la détermination du peuple, de ces milliers de jeunes de banlieue et de Paris pour résister à la violence d’état. Rappelons que la manifestation avait fait l’objet d’une déclaration en préfecture.

Pourtant quelques dizaines de minutes après le départ de la gare du nord, des centaines de CRS nassaient le cortège, et la préfecture annonçait l’interdiction du rassemblement. Dans une interiew en direct sur les réseaux sociaux Assa Traoré la soeur d’Aminata Traoré explique pourtant que la manifestation a bel et bien été déclarée

« Pourquoi est on bloqué ? : parce que nos droits sont bafoués. Le droit de manifester en tant que citoyens français est bafoué et n’est pas respecté. On a déposé à la préfecture une autorisation, on a pas eu de refus. Ce matin, à 14h juste après la conférence de presse, on a eu trois agents de la préfecture qui étaient là, ils nous ont dit « ça se passe comment, vous parter à quelle heure ? » On a dit qu’on partait à 16h30. Ils nous ont dit on vous conseille de prendre ce chemin là et de tourner à gauche. On a eu les agents policiers en moto qui nous ont dit « il n’y a pas de problème, dès que vous êtes prets vous nous faites signe ».
Pourquoi aujourd’hui à 17h, on nous dit vous pouvez plus partir. Aujourd’hui nos droits sont bafoués. Ce qui me fait peur aujourd’hui, c’est est ce que les droits de mon frère, la justice, sera aussi bafouée » Assa Traoré

 

Les agissements de la préfecture de police ressemblent bel et bien à une provocation organisés pour tenter de faire dégénérer le rassemblement. Pari raté, l’exigence populaire de justice aura été plus forte.

Mais en écoutant l’appel à l’unité d’action et à la résistance – à faire comme « Nuit Debout » – lancé par Assa Traoré on comprend mieux les raisons politiques qui ont conduit le prefet de police à interdire aux milliers de manifestants le droit de défiler jusqu’à la place de la République

 

Par ailleurs, chacun pourra constater sur les nombreuses vidéos circulant sur la toile, le nombre impressionnant de CRS déployés pour réprimer les milliers de citoyens venus défendre la justice et l’ordre démocratique. Visiblement le ministère de l’intérieur dispose de conséquentes réserves de CRS pour réprimer le peuple, des CRS qui rappelons ont été refusés pour sécuriser le feu d’artifice de 14 juillet à Nice – contrairement aux années précédentes. Ces réserves de CRS employées elles aussi en nombre pour réprimer avec les même méthodes les manifestants réclamant le respect de la justice sociale et de la démocratie en s’opposant à la casse du code du travail et le passage en force de la Loi Travail. Chacun peu mesurer ici quelles sont les priorités réelles de MM Valls et Cazeneuve : écraser le peuple plutôt que le protéger. La répression policières qui frappent les jeunes de banlieue, les syndicalistes, les manifestants anti loi travail n’est que différente facette d’une même répression de classe visant à défendre l’injuste et violente dictature de la classe capitaliste.

Le racisme et la politique de répression et de violences policières condamnée jusque dans les colonnes du New York Times : Black Lives Matters

La mort d’Adama Traoré lors de son interpellation par les forces de police n’est malheureusement pas une exception. Elle s’ajoute à la longue liste de ces jeunes de banlieue, morts d’avoir été arrêtes par la police ou passés par un commissariat. Elle s’ajoute à la longue liste des victimes des violences policières. Les associations recensent entre 10 et 15 morts chaque années dans les mains de la police. Comment devant cette longue liste ne pas s’indigner et se révolté de la quasi absence de condamnation lourdes des policiers ou gendarmes ayant commis ces actes ? rappelons que le gendarme qui a tué à coup de grenade Rémi Fraisse est toujours en fonction et qu’aucun de ses responsables hiérarchiques n’a pour le moment était inquiété. Aucun des policiers filmés en train de violenter des manifestants n’ont été jugés.

L’impunité policière ou la violence de classe

Les rares études sur les violences policières confirment d’ailleurs le très faible taux de sanction des policiers en France. Si les policiers sont soumis à un régime strict de sanction pour les obliger à se conformer aux ordres de leurs hiérarchie (plus de 40% des sanctions), il ne sont que très rarement sanctionnés pour les violences qu’ils commettent. Ces dernières, par exemple, constituent moins de 20% des dossiers ouverts par l’IGS à Paris et donnent lieu à sanction dans moins de 10% des cas. C’est à dire des sanctions très très rares. Alors qu’une police doit d’abord être contrôlée sur son usage de la force.

Les méthodes anti-démocratiques et violentes de la police française, couvertes par les ministres de l’intérieur ne sont pas sans susciter l’indignation internationale. A l’image des rapports successifs publiés par l’ONG Amnesty International (lire ci après). Le racisme et la politique de répression et de violences policières condamnée jusque dans les colonnes du très modéré New York Times qui vient de publier un éditorial condamnant dans les termes les plus stricts la politique de Bernard Cazeneuve. Un éditorial qui souligne de façon très pertinente que la fuite en avant autoritaire, l’état d’urgence et Bernard Cazeneuve lachant ouvertement la bride aux policiers ne sert qu’à renforcer les terroristes de Daesh.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/justicepouradama-manifestation-interdite-limpunite-policiere-denoncee-jusque-colonnes-new-york-times/

Black Lives Matters en France, aussi

Par La rédaction du New York Time – 29 juillet 2016

La mort en garde à vue de Adama Traoré, jeune homme noir de 24 ans, dans une ville près de Paris, le 19 Juillet a donné lieu dans les jours suivants à de violents affrontements entre les minorités en colère et les policiers.

La police a d’abord prétendu que M. Traoré était mort d’une crise cardiaque. Puis, après une autopsie, les autorités ont incriminé une infection grave. La famille de M. Traoré a demandé une autre autopsie, en disant qu’il etait entré dans un fourgon de police vivant et en bonne santé, pour être retrouvé mort au post de police peu après. Cette autopsie a suggéré que M. Traoré était mort d’« asphyxie », mais n’a pas indiqué les causes de cette asphyxie

L’épisode rappelle les émeutes qui ont suivi la mort en Octobre 2005 de deux adolescents d’origine immigré qui sont morts d’électrocution dans un transformateur électrique où ils étaient réfugiés alors qu’ils étaient poursuivis par des agents de police. Cette fois-ci, dans une nouvelle fracture pour la France, la mort de M. Traoré a été immédiatement repris sous la bannière de Black Lives Matter : Le hashtag #BLMFrance est devenu viral sur Twitter, et les manifestants lors d’un rassemblement contre les violences policières et le racisme à Paris le samedi ont scandé « Black Lives Matters » en anglais.

Il existe des différences importantes entre les histoires des relations raciales aux États-Unis et en France, où les attitudes racistes sont enracinés dans le passé colonial de la France. Cependant, que le mouvement Black Lives Matter résonne en France ne devrait pas surprendre : Plusieurs rapports au cours des dernières années de groupes de défense des droits de l’homme ont détaillé une culture bien ancrée de l’impunité parmi les policiers français, conduisant à des violations des droits des minorités. Une étude de 2009 a indiqué que les personnes identifiées comme « noir » ou d’ « Afrique du Nord » étaient six à huit fois plus susceptibles d’être arrêtés par la police à Paris que les blancs.

Malheureusement, après les attaques terroristes le gouvernement français et les législateurs ne sont pas d’humeur à exiger que la police rende des comptes des abus contre les minorités africaines et d’Afrique du Nord en France. Ces abus se sont multipliés sous l’état de la France d’urgence, déclaré par le président François Hollande Novembre dernier après les attentats terroristes à Paris. Il avait pourtant promis lors de sa campagne de 2012 de mettre fin à un profilage ethnique par la police, et l’an dernier une cour d’appel de Paris a jugé la pratique discriminatoire. Mais malgré cel, le Parlement le mois dernier a mis en veilleuse une proposition visant à exiger la police de délivrer un document écrit aux personnes arrêtées pour des contrôles d’identité – une mesure visant à suivre les contrôles répétés et abusifs – après que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait valoir ce n’était pas le moment de jeter la « suspicion » sur la police.

Ceci est un argument dangereux. L’État islamique a montré qu’il est en mesure d’exploiter les sentiments de colère et d’aliénation pour les convertir en intention meurtrière. Maintenant, plus que jamais, la police a besoin de construire de la confiance avec les communautés minoritaires en démontrant le respect des droits de tous les citoyens français, quelle que soit leur foi ou leur couleur de peau, et qu’une application impartiale de la justice ne fait aucune exception pour la police.

traduction depuis l’anglais www.initiative-communiste.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • yves 3 août 2016 08:53

    article nul diffusé par le PRCF . et appel a la violence .
    rien d’autre a dire !


    • Alren Alren 3 août 2016 15:58

      @yves

      Manifester c’est une violence ? Même quand il s’agit d’une manifestation contre le droit des femmes de disposer de leur corps ?

      Si vous êtes citoyen français, savez-vous que le droit de manifester est inscrit dans la Constitution de votre pays ?


    • Onecinikiou 3 août 2016 19:02

      @yves


      Le PRCF se fait le relais complaisant de la publication mondialiste par excellence, au même titre que le Le Monde en France : le NYT !!

      On ne saurait mieux servir les intérêts de ses prétendus adversaires, et soutenir son agenda !

      Voilà un article qui, au contraire de nos éternels idiots utiles gauchistes, a le mérite de situer dans quel contexte intervient cette offensive pseudo-antiraciste. Tout est déconstruit de cette tentative d’intoxication. Extraits :

      « Ils réclament justice, ils veulent la vérité. La vérité ou leur vérité ? À les entendre, il y a forcément bavure, dissimulation. Voire complot, si l’on s’en tient aux propos de la sœur, mais aussi du frère : « Je suis persuadé qu’ils avaient mis un contrat sur sa tête ». L’inversion accusatoire, tapis rouge de la manipulation victimaire qui absout les minorités de toute faute, balise l’écho médiatique.
      (...)
      En somme, les forces de l’ordre devraient éviter d’importuner les délinquants issus de la diversité pour ne pas risquer d’accroître les dissensions ethno-religieuses qui délitent la cohésion nationale, parce que c’est ce que recherchent, paraît-il, les terroristes. Ainsi s’enracine le nouveau sophisme en vogue chez les médias et les politiques depuis les derniers attentats. Après avoir voulu museler pendant des décennies les voix s’élevant contre l’immigration de masse, l’insécurité, le communautarisme, en les accusant de faire « le jeu du Front national » (mais ça ne prend plus, mince alors !), on leur reproche aujourd’hui de faire « le jeu de Daech ». 

      Ce raisonnement pervers ouvre la porte à toutes les soumissions, toutes les cécités. Adama Traoré n’est pas une victime innocente mais un délinquant multirécidiviste qui a résisté à une interpellation. Rabâchons-le à satiété : nul ne se réjouit de sa mort. Mais l’enquête judiciaire et celle de l’IGGN doivent pouvoir se poursuivre à l’abri de l’hystérisation que certains se plaisent à aiguiser, et d’une récupération idéologique qui carbure à fond les manettes. Si Traoré avait été blanc, personne ne se serait attardé sur son cas ; s’il avait été un affreux réac, beaucoup auraient sabré le champagne, et aucune banlieue ne se serait enflammée.

      Samedi 30 juillet, gare du Nord, une marche blanche organisée à sa mémoire, qui n’avait pas été déclarée en temps et en heure à la préfecture, a été contenue par les CRS. « Pas de justice, pas de paix », avertissaient les quelque 600 participants, qui se sont plaints d’avoir été « nassés comme des animaux ». À quoi s’attendaient-il en initiant un rassemblement illégal en plein Paris ? La logique reste invariablement la même : mépriser la législation, générer des situations qui justifient une réprimande, s’offusquer de ne pas obtenir satisfaction, se révolter de ne pas bénéficier d’une clémence inconditionnelle, s’insurger quand ça tourne mal, masquer le réel en se fantasmant persécuté, jongler sur un double registre contradictoire en se livrant à l’intimidation par des actes insurrectionnels, puis en suscitant l’apitoiement par la culpabilisation à l’encontre d’une société prétendument répressive et inégalitaire. »


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 4 août 2016 08:45

      @Alren
      Vous confondez volontairement une manifestation sur un sujet d’intérêt général (droit des femmes de disposer de leur corps) avec une revendication communautaire au sujet de l’arrestation parfaitement justifiée d’un individu, ce qui est malhonnête.


    • tf1Groupie 3 août 2016 19:40

      @NicolasA

      Alors mon petit NicolasA je t’explique : dans une discussion il faut suivre le fil et éventuellement prendre depuis le commentaire du début pour comprendre.

      ça pourra t’éviter le gros « cheveu sur la soupe » que tu viens de nous faire .


    • tashrin 4 août 2016 11:16

      @tf1Groupie
      pour pretendre expliquer faut dejà comprendre


    • J.MAY MAIBORODA 3 août 2016 09:21

      Ceci dit, la presse américaine n’est pas la mieux placée pour dénoncer ce type de violence.

      - L’Hôpital qui se fout de la charité
      - La paille et la poutre.
      - Le chameau ne voit pas sa bosse.
      - L’âne parle de longues oreilles !
      - C’est toujours le corbeau qui crie cul noir à la pie.


      • JP94 3 août 2016 09:56

        Il y a eu il y a quelques mois de cela à Bogota un festival du cinéma dont le thème était « Corpes que non cuentan » ( les corps qui ne comptent pas).

        La directrice de ce festival expliquait le sens de ce thème en prenant pour exemple l’Europe : 
        - Lors d’une catastrophe aérienne ( l’avion écrasé dans les Alpes ), une extrême importance est donnée à l’événement, un hommage appuyé et médiatisé est rendu aux victimes.
        - ( même chose pour les attentats commis en Occident ).
        - Si un représentant des forces de l’ordre décède, l’événement est très médiatisé et présenté d’une certaine façon.

        Mais :
         - les milliers de noyés de la Méditerranée ne comptent pas.
         - les salariés qui meurent au travail ne comptent pas. (que ce soit par accident du fait du non-respect de la législation ou suite au harcèlement) 
         - les Sans-papiers traités comme des détenus de Droit commun ne comptent pas.

        Donc l’article met le doigt sur cet enjeu. Valls ne veut pas que ce mort compte ! Surtout qu’il est mort dans un commissariat et qu’à tout le moins il y a non-assistance à personne en danger.
        Mais pour sa famille et ses proches, il compte.
        Si jamais se développe en France un rapport de force qui donne de l’importance à ces morts auquel le pouvoir dénie le droit d’être reconnus comme victimes de sa politique, alors évidemment l’empathie naturelle de la population - par opposition à l’empathie feinte du pouvoir - constitue un danger pour le pouvoir.
        Il doit donc criminaliser ses victimes à tout prix .

        Pour la Colombie, la situation est pire qu’ici. Les morts sont les civils « faux-positifs » assassinés par l’Armée, qui prétend tuer des guérilleros et toucher des prix par tête. Ces faux-positifs sont des jeunes chômeurs de milieu très pauvre qu’on piège par des annonces d’emploi. Mais c’est la mort qui les attend.
        Ensuite, la Presse annonce les exploits de l’Armée, qui éliminerait de méchants fauteurs de troubles ! machiavélique ! et l’on retrouve des fosses avec ces corps.
        La boucle est bouclée : car ces jeunes sont souvent issues de familles monoparentales dont le mari paysan a été assassiné par les paramilitaires pour accaparer ses terres. La femme qui la terre pour éviter d’être assassinée. Le « boulot » se finit lorsque les fils sont tués de cette façon.

        Mais comme c’est bizarre, notre presse si prompte à dénoncer les attaques contre les Droits de l’Homme ne nous parle guère de ce crime de masse ... et de classe !

        • leypanou 3 août 2016 14:34

          @JP94
           - les milliers de noyés de la Méditerranée ne comptent pas. : qu’est ce que les milliers de morts en Méditerranée ont à voir avec l’article ? S’ils ont été assez stupides pour entreprendre un voyage connu pour être dangereux, tant pis pour eux. Je ne m’apitoie pas sur le sort des gens qui ne sont que victimes de leur propre stupidité.

          Si l’UE, avec tous les garde-côtes et autres que ses membres ont est incapable d’empêcher des rafiots de fortune ou non avec des réfugiés de quitter les côtes libyennes, c’est ce que cela ne doit pas trop la déranger.


        • marceau2 (---.---.189.57) 4 août 2016 13:22

          @JP94

          Mais les sans papiers sont des clandestins qui sont en infraction et ce sont bien des délinquants, il est donc normal qu’ils soient traités comme tels.

          Quelle preuve y a t il de ces milliers milliers de noyés en méditerranée ? Aucune si ce ne sont les déclarations des médias pour susciter la compassions des européens et les culpabiliser en les obligeant à accueillir ces envahisseurs sans scrupules , prédateurs et parasitaires !


        • tashrin 4 août 2016 17:29

          @marceau2
          vous êtes tellement abject que ca en ferait presque oublier votre niveau intellectuel, c’est dire !


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 août 2016 11:20

          Les frenchies à la remorque des USA, qui importent leur vision raciale des choses. Pitoyable


          • tf1Groupie 3 août 2016 11:32

            Continuez à harceler la Police, on a besoin de vous.

            Le droit à bruler des bagnoles et à redemander des autopsies encore et encore est bafoué !

            Dans PRCF le C veut dire « citoyen » ? Ben non, c’est dommage ...


            • juluch juluch 3 août 2016 11:35

              Pfff......... article minable d’une gauche communiste,se qui en reste, en recherche de voix !


              Ce gars a refusé un contrôle, il a été interpellé, il s’est échappé, reinterpellé et il est mort parce qu’il est en mauvaise santé et sa famille à la con veut sa propre vérité !!

              deux autopsies qui disent la meme chose et il en veulent une qui dit le contraire !!! 
               mongoliens !! smiley

              Et cet article qui parle de racisme !! si ça avait été un blanc tous le monde s’en serait foutu !!

              • tashrin 3 août 2016 17:31

                @juluch
                deux autopsies qui disent la meme chose
                non, justement... pas du tout la même chose. La premiere evoque une infection generalisée que la seconde ne constate pas. En revanche le syndrome d’asphyxie causé par une compression correspondant au plaquage, si.
                Ce qui par ailleurs a déjà été constaté suite à l’utilisation de la même technique d’intervention qui fait justement l’objet d’une certaine controverse
                Et si ca avait été un blanc, ca aurait été exactement pareil, on s’en tape de sa couleur, c’est pas le probleme


              • juluch juluch 3 août 2016 19:39

                @tashrin
                Ca change quoi ? Une troisième pour dire qu’il est mort de n’avoir pas voulu être interpellé et de s’être rebellé comme tous ces mecs ??


                Toujours les mêmes histoires avec les communautés : il est pas coupable, c’est un bon garçon, il était gentil ect.

                Mais il a caillassé les forces de l’ordre, il a refusé de donner ses papiers, il s’est enfuit.....du déjà vu !

                Chaque fois on a droit aux émeutes ou aux protestations !

                MERDE !

              • tashrin 4 août 2016 11:10

                @juluch
                ben merde si vous voulez
                Mais si ca change absolument tout
                les policiers ne sont pas des gens lambda, ils sont formés, entrainés, disposent d’armes plus ou moins léthales. S’ils ont manqué à leurs obligations professionnelles en utilisant une technique connue pour être dangereuse et qui a indirectement provoqué la mort de ce gars, C’est une faute professionnelle et qui doit être sanctionnée.
                De la même manière que si un toubib opère votre gamin et qu’il y reste parce que le medecin a fait une erreur, il est responsable.


              • marceau2 (---.---.189.57) 4 août 2016 13:09

                @tashrin
                -Les deux analyses convergent pour dire, preuves à l’appui, que les causes du décès de la victimes sont endogènes et ne doivent rien à l’action de la police et c’est ce qui compte. Aucune des deux autopsies n’a indiqué que le décès du délinquant était du à l’action de la police.

                La première a démontré que la victime souffrait de malformation.

                La seconde a démontré que l’action de la police n’était en rien responsable de ce décès.

                Comme pour l’affaire de Clichy sous bois et le décès des deux jeunes Bounia et Zined la famille d’Adama cherche à se faire du fric sur le dos de l’Etat , donc sur notre dos .


              • marceau2 (---.---.189.57) 4 août 2016 13:18

                @tashrin

                En rêve.

                La mort du délinquant Adama ne doit rien à l’action des flics mais est imputable à des causes naturelles.

                Cette affaire n’est qu’un moyen d’exprimer le racisme anti blancs des certains noirs derrière une fausse dénonciation de l’action de la police et de tenter de nous piquer du fric, celui de nos impôts.

                Un peu comme cette africaine qui a prétendue être une rescapée du massacre du Bataclan pour recevoir un dédommagement de l’Etat, il a été prouvé qu’elle avait menti et a été condamnée.

                Ces gens sont prêts à tout !


              • pemile pemile 4 août 2016 17:02

                @marceau2 « La première a démontré que la victime souffrait de malformation.La seconde a démontré que l’action de la police n’était en rien responsable de ce décès. »

                Ben, non, c’est ce que le procureur déclarait dès le départ de cette affaire, infection très grave touchant plusieurs organes, alors que la première autopsie concluait bien à une asphyxie. La seconde autopsie demandée par la famille, dément toute trace d’infection grave et confirme la mort par asphyxie.


              • tashrin 4 août 2016 17:12

                @marceau2
                Comment dites vous ? « En reve » ?

                Sauf à ce que vous soyez mieux informés que les medias (pourquoi pas, mais indiquez vos sources), vous avez le même niveau d’information que moi
                 => 1ere autopsie qui constate des traces d’asphyxie mais n’en parle pas, et indique une infection generalisée de differents organes qui aurait causé la mort
                => 2nde autopsie : plus aucune infection, toujours des traces d’asphyxie, pas de traces de violence
                Or ce qui est potentiellement reproché aux policiers, c’est l’utilisation d’une manoeuvre particulière d’immobilisation qui est connue par les professionnels comme étant susceptible de causer des morts accidentelles par asphyxie

                Cette affaire n’est qu’un moyen d’exprimer le racisme anti blancs des certains noirs derrière une fausse dénonciation de l’action de la police et de tenter de nous piquer du fric, celui de nos impôts

                oui ou c’est pour vous l’occasion de venir pérorer en utilisant de fausses informations pour venir nous faire part de votre racisme tout court et de vos theories beaufs sur les etrangers qui viennent manger le pain des francais.

                Un peu comme cette africaine qui a prétendue être une rescapée du massacre du Bataclan pour recevoir un dédommagement de l’Etat, il a été prouvé qu’elle avait menti et a été condamnée.
                Ou comme le directeur des restos du coeur qui avait pretendu une agression djihadiste alors qu’il etait juste un peu dérangé... et qu’il a jamais été agressé
                Des cons et des gens fatigués yen a partout, ca n’a rien à voir avec la couleur de leur peau ou leur nationalité

                allez, pour la culture : https://www.youtube.com/watch?v=ppzQ-dsdquI


              • marceau2 (---.---.118.1) 4 août 2016 20:29

                @tashrin

                Le type du resto du cœur n’a pas demandé d’indemnité pour cette soi disant agression, ce qui n’est pas le cas de la fausse victime du Bataclan ni des deux jeunes de Clichy sous bois, affaire dans laquelle, les parent ont essayé d’impliquer la police pour recevoir, là aussi une indemnité.

                -La première autopsie a démontré une infection généralisée.

                -La seconde autopsie a démontre qu’il n’y avait pas de traces de violence et que donc il n’y avait pas eu de violence.

                Les deux autopsies cherchaient deux choses différentes. La première s’est intéressée aux cause du décès, la seconde si il y avait eu des violences policières.

                A partir de là vous pouvez continuer à déblatérer dans tous les sens pour tenter de trouver une responsabilité policière et assouvir votre haine maladive.


              • tashrin 5 août 2016 09:22

                @marceau2
                et vous vous pouvez commencer par vous renseigner avant de raconter n’importe quoi
                C’est dans la plupart des journaux, ya juste à lire les compte rendus des autopsies. Le procureur de Paris est même de plus en plus embêté avec sa strategie de communication qui prend l’eau
                Même si c’est compliqué, faites un effort :)


              • tashrin 5 août 2016 09:24

                @marceau2
                Quant à la haine maladive, venant de la part d’un raciste pur jus qui passe ses journées à cracher sa haine de l’autre sur internet, permettez moi juste de sourire
                Relisez l’article, puis les commentaires et surtout les reponses aux commentaires
                Qui crache sa haine en permanence ?



              • foufouille foufouille 3 août 2016 11:58

                il avait un problème cardiaque, sa couleur n’a rien à voir avec sa mort.
                récupération ploutocratique habituelle.
                ce sont les méthodes d’arrestation de la flicaille qui sont à mettre en cause


                • legrind legrind 3 août 2016 12:08
                  l’impunité policière dénoncée jusque dans les colonnes du New York Times
                  Traduction : les lobbys multiculturalistes , communautaristes ( la bande à Rokhaya Diallo, "black live matter france (sic) ac le feu etc...) qui ont leur entrée dans les médias américains du même métal ont eu une tribune pour faire leur propagande outrancière , anti française. C’est assez désolant par contre de voir le PCRF se joindre à cette bande.

                  • marceau2 (---.---.189.57) 4 août 2016 13:13

                    @legrind

                    -Surtout quand on sait que 60 à 70% des noirs tués, le sont pas d’autres noirs et que les morts de noirs dues à des blancs, fussent ils flics, sont ultra minoritaires comparés au total des noirs morts de mort violente.


                  • yves 3 août 2016 14:02

                    par PRCF ?
                    y’a un nom derriere ça ?


                    • Jean 17 août 2016 12:23

                      @yves
                      t’es de la police ?


                    • cétacose2 3 août 2016 16:06

                      La région parisienne étant le plus grand territoire africain ,il est logique que comme là bas on y retrouve tout ce qui fait ....son « CHARME ».......


                      • ZenZoe ZenZoe 3 août 2016 17:53

                        Il faut voir aussi qu’on est dans un contexte délicat en ce moment.
                        Le gugusse en question a refusé de se faire contrôler, s’enfuit, se fait menotter, et retente de s’enfuir, et c’est là que les policiers l’ont rattrapé un peu brusquement, c’est probable. Mais le gugusse avait l’air sacrément agité, il fallait l’arrêter à tout prix, mettez-vous à la place de la police aussi, s’il avait réussi à s’échapper et pété les plombs ensuite, qu’est-ce qu’on n’aurait pas dit sur l’inefficacité de la police ?
                        Alors il faudrait quand même rappeler certains faits. Dans un état de droit (on y est quand même encore un peu en France), quand la police nous demande de nous arrêter, on s’arrête, point. Tant que les toqués qui contestent ça feront suer tout le monde avec leurs manifs et leurs exhortations à la violence, le pays glissera vers le chaos, c’est comme ça depuis 40 ans, continuez...
                        Sinon pour la famille, il y a des recours judiciaires, pas besoin de descendre dans la rue.


                        • sirocco sirocco 3 août 2016 19:51

                          Occasion pour les agoravoxiens de noter les pseudos des très nombreux flics qui interviennent sur ce forum : covadonga, Cop, tfiGroupie, yves, juluch, etc...etc... C’est toujours utile de savoir avec qui on discute... Bon ils pourront évidemment toujours en changer. Donc rester vigilant.


                          • tf1Groupie 3 août 2016 19:57

                            @sirocco

                            En tous cas toi tu n’es pas Sherlock Holmes smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                          • juluch juluch 4 août 2016 00:12

                            @sirocco

                            Suis pas flic catastrophe !!!

                            Pour info mon pseudo n’a jamais changé et je t’emmerde !

                            Polio !

                          • sirocco sirocco 4 août 2016 15:07

                            @sirocco

                            ...jacobin ... eric ... marceau2 ... ZenZoe ... encore des pseudos de flics.


                          • tashrin 4 août 2016 17:24

                            @sirocco
                            Qu’ils soient flics ou pas à la limite, ya pas de sot metier que des sottes gens
                            vous confondez « Flics » et « beaufs réactionnaires aigris », c’est quand même pas pareil


                          • marceau2 (---.---.118.1) 4 août 2016 20:31

                            @sirocco

                            Pourquoi ce serait des flics ?


                          • attis attis 4 août 2016 00:45

                            le « Pôle de renaissance communiste en France » qui se fait le relais de l’idéologie américaine et de la guerre de subversion racialiste que les US importent en France depuis plus de trente ans, et qui cite le NY Times, l’un des principaux organes de propagande de l’oligarchie américaine...
                             
                            Il a bien changé le communisme ! Je me demande à quoi il va ressembler après sa « renaissance »...
                             
                            Mais c’est peut-être une ruse de révolutionnaire : se faire passer pour le valet de l’impérialisme capitaliste yankee pour mieux le renverser ? Le PRCF tenterait-il d’appliquer les préceptes de Gramsci ? J’ai tout de même de sérieux doutes, et si c’est le cas, c’est totalement contre-productif.


                            • Onecinikiou 4 août 2016 01:36

                              @attis


                              Ce serait surestimer nos gauchistes que de conclure à une stratégie de diversion. Malheureusement il n’y a aucune ruse, il n’y a juste qu’une effroyable et caractéristique bêtise. 

                            • eric 4 août 2016 11:50

                              Vraiment nauséabond... ! Il faut dénoncer ces charognards !

                              Autant que l’on puisse savoir, la malheureuse victime est un délinquant multirécidiviste, d’une famille ou il n’est pas le seul das son cas. Il a été interpellé lors d’une histoire de racket ou était impliqué son frère et dans laquelle il intervenait.

                              En langage de droite on appelle cela une « racaille », en langage de gauche de gauche, un « sauvageons, en langage alter écolobio, une »chance pour la France". Dans les trois cas, bien sur, cela ne rend pas bien compte du fait que c’était d’abord un être humain.

                              Paix à son âme et condoléance à la famille.

                              Après deux autopsies, les chances pour que son état de santé aient été déterminant dans son décès apparaissent comme fortes. Ses tentatives de résister par la force aux représentants de la république n’ont pas du aider.

                              Dans la foulée, cette famille de migrant de banlieue se retrouve avec comité de soutien, tee shirt pro, banderoles du bon faiseur, avocats divers et en tous genre, blog, site de recueil de fonds (!). On peut s’interroger sur la rapidité de tous cela. Une famille un peu paumé, de délinquant de banlieue, en deuil ?

                              Petite recherche sur internet. ...

                              Les charognards habituels : Mediapart, le NPA, quelques écolos ( du même genre que ceux qui font des blagues sur les curés égorgés).

                              Les habituels nécrophages. Ceux qui instrumentalisèrent la mort de Fraisse, http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/remy-fraisse-drapeau-rouge-drapeau-160103
                              celle de Meric, les suicides de France télécom ( moins nombreux que dans le reste de la population... !) sans compter les comptabilités sordides de sdf décédé dans la rue.

                              Quand ces gens ne poussent pas des jeunes dans des situations à risques, provoquant indirectement leur décès, il utilisent tout cadavre qui passe à portée.

                              Et le tout, comme justement remarqué par nombre de commentateurs, en reprenant servilement des problématique américaines complètement inappropriés aux réalités françaises...

                              Tous les rigolos sus nommé, on a l’habitude. Mais les bons vieux communistes ! Vous n’avez pas honte d’entrer en concurrence avec vos rivaux de la gauche tartuffe ?

                              Enfin, l’utilisation de délinquant à des fins politiques, oui, c’est la méthode Daesh. Mais vous n’avez pas l’affreux courage de les envoyer délibérément et effrontément à la mort. Vous vous contentez de comptabiliser et d’utiliser les cadavres.

                              Vous êtes tombé bien bas....


                              • pemile pemile 4 août 2016 12:02

                                @eric « Après deux autopsies, les chances pour que son état de santé aient été déterminant dans son décès apparaissent comme fortes »

                                Ben, non, c’est ce que le procureur déclarait dès le départ de cette affaire, infection très grave touchant plusieurs organes, alors que la première autopsie concluait bien à une asphyxie. La seconde autopsie demandée par la famille, dément toute trace d’infection grave et confirme la mort par asphyxie.


                              • eric39 (---.---.231.207) 8 août 2016 08:38

                                @pemile

                                Ben non, au contraire, hors sites militants et avocats de la,famille, sans doute finances par la collecte d’argent organisee par Mediapart, avec soutien du NPA et des ecolos, il semble bien que la vraie info, sur la vraie seconde autopsie officielle, soit bien une confirmation de la premiere et l’attente de resultats definitifs courant aout pour tous les details.


                              • marceau2 (---.---.189.57) 4 août 2016 13:31

                                Pauvres gauchards à la dérive.

                                Ils ne peuvent plus compter sur le soutien de la classe ouvrière, pas plus que sur celui de la population française auxquels ils ont tellement, si gravement et si longtemps menti , pour faire passer leur idéologie mortifère, criminelle, qu’ils ont abandonné leur haine des patrons, des bourgeois, pour la remplacer par leur haine des blancs, des européens, des occidentaux qu’ils veulent faire passer pour des bourgeois nantis opposés aux prolétaires africains et arabes, qui remplace, dans leur esprit simpliste et maladif, les prolétaires.

                                A gerber et à pleurer

                                Ils sont définitivement morts et enterrés !

                                Qu’ils crèvent donc le plus vite possible pour le peu qu’il leur reste à vivre !


                                • WakeUp 4 août 2016 14:00

                                  Résumé de l’article :
                                  - Instrumentalisation racialiste.
                                  - Paternalisme sous couvert d’un faux humanisme, cachant en fait un vrai racisme condescendant.
                                  - Saut à pieds joints dans l’idéologie mondialiste et la conception américaine de la société (blancs vs blacks, femmes vs hommes, gauche vs droite, etc.)
                                  - Abandon total de la « lutte des classes »...

                                  Vous espérez vraiment que les blacks et les beurs vont rejoindre votre mouvement moribond ? Ils ont encore des couilles, un minimum de sens de l’honneur, et de la cervelle - tout comme vos anciens adhérents qui se sont fait la malle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès