• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’armée française : fabrique de djihadistes ?

L’armée française : fabrique de djihadistes ?

Au lieu de former des patriotes, l'armée française forme des ennemis de la France qui tentent d'accéder à des postes clefs. Des éléments musulmans, des convertis ou des éléments ayant un avis politique prononcé dénoncent l'engagement militaire de la France et deviennent les futurs djihadistes.

L'étude publiée par le Centre d'Analyse du Terrorisme (CAT) ce 19 décembre, qui détaille les parcours de 23 individus, a récolté des éléments sur un grand nombre de soldats français qui on rejoint l'EI. Cela permet de connaître leur fonction dans l'armée française et dans celle de l'EI. L'armée française est au courant depuis les années 90 du comportement de ses troupes mais a continué de recruter dans une population à risque.

On apprend qu' « une trentaine d’anciens militaires français » ont « rejoint des théâtres d’opérations principalement en zone irakosyrienne » ou ont « participé à des projets d’attentats en France ». Ces soldats ont été formés par l'armée française durant plusieurs mois ou plusieurs années où « ils ont pu acquérir une formation au maniement des armes, des explosifs et aux techniques de combat ». La religion, des raisons de santé ou d'aptitude expliqueraient ces transferts dans des groupes djihadistes : « Certains, écartés de l'armée française pour raisons médicales ou inaptitudes, d'autres par le fait de ne plus pouvoir allier religion et engagement militaire, ont fait le choix de se rendre en zone irakosyrienne pour mettre à profit leur expérience militaire au service d'une armée de combattants djihadistes ». L'armée sait que ses soldats qui ont décidé de trahir la France et qui « n'ayant pas réussi à rejoindre des théâtres d'opérations, ont entrepris de prendre les armes contre la France en projetant des attentats sur différents lieux stratégiques - se rapportant généralement à l'armée ». L'armée française est donc bien informée sur la situation pitoyable de ses troupes et on apprend que l'armée elle-même est un lieu de radicalisation comme cela est le cas dans les prisons françaises car « la radicalisation s’est opérée une fois intégrés dans les rangs de l’armée française. Pour d’autres, la radicalisation a débuté une fois qu’ils ont quitté l’armée » et pire encore que « leur projet de partir faire le djihad était établi bien avant leur recrutement ». Ces djihadistes en gestation vont dans l'armée pour utiliser les connaissances militaires et « non pas par patriotisme mais dans la perspective de rejoindre par la suite les terres de djihad ». Le rapport reconnaît que des éléments musulmans se retournent également sur le terrain contre leurs frères d'armes en se radicalisant car ils fustigent « la politique guerrière que mènent les troupes françaises à l’encontre des populations musulmanes ».

L'esprit djihadiste est bien connu dans l'armée française car « face à la radicalisation de certains de ses membres, l'armée française a mis en œuvre différents mécanismes de prévention et de détection afin d’enrayer le risque au sein de ses rangs ». Les raisons de cette radicalisation vont de la suite au renvoi de l'armée, à la déception de ne pas avoir eu le poste convoité, au refus d'aller tuer des « frères » de religion. On apprend que des soldats français vont rejoindre l'ennemi sur le terrain des actions. Sur le sol même du combat, les autres soldats français sont donc menacés de subir la non fiabilité d'un des leurs en plein combat sans parler des actions de sabotage : « La désertion de l’armée française au profit d’un groupe terroriste peut également survenir lorsque des militaires sont appelés à se rendre sur des théâtres d’opérations, notamment dans des pays musulmans. En effet, cela peut se traduire par un refus de combattre contre ceux qu’ils considèrent être leurs « frères » de religion ». De nombreux cas de radicalisation concernent des convertis mais bien sûr de nombreux musulmans. Le rôle d'Internet est souvent cité, sans oublier celui d'une tierce personne au sein des armées, dans le rapport ce qui permet de cultiver cette radicalisation et de passer dans le camp ennemi.

Chose étrange le Centre d'Analyse du Terrorisme (CAT) se veut rassurant : « Toutefois, en comparaison avec certains autres services publics, la radicalisation islamiste demeure marginale au sein des armées ».

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1294


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 21 décembre 2019 12:15

    L’armée française a été privatisé, comme le reste...

    Le fait que le contribuable continue à casquer ne change rien à l’affaire. Vous vous comportez comme si nous étions encore un pays souverain !

    Réveillez-vous ! Papa a bradé le pays et fait de vous des larbins enchaînés à l’emporte-pièce...


    • machin 21 décembre 2019 12:18

      .

      .

      L’armé française n’est qu’une armé mercenaire à la solde de Total et consort.

      Militaires français, vous ne périrez pas héroïquement pour la France.

      Vous serez sacrifiés pour et par des actionnaires corrompus et apatrides.

      .

      .


      • Leonard Leonard 21 décembre 2019 12:30

        Tonton Fabius fournissait déjà les armes...

        Pourquoi ne pas fournir la main d’œuvre en plus ?


        • San Jose 21 décembre 2019 13:30

          Le sujet état intéressant mais je vois que ça dérive dans le débile. Bonne nuit !


          • machin 22 décembre 2019 04:57

            @San Jose

            Bingo !
            Seriez vous un mercenaire ?


          • Aimable 21 décembre 2019 14:53

            Les ressortissants de communautés extra nationales qui sont susceptibles d’être dangereuses pour la communauté nationale , ne devraient pas avoir accès a la défense ni a la police et surtout a aucun emploi ou ils seraient en position de représenter la France .


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 17:26

              @Aimable

              Vous savez, il suffit d’être naturalisée... demandez à Sybeth


            • CLOJAC CLOJAC 21 décembre 2019 18:20

              @Aimable

              Je suis d’accord, mais cela ne réglera qu’une partie du problème.
              Car il y a les dupont-durand convertis, pires que les autres, parce qu’ils veulent prouver la force de leur foi.
              Amha la meilleure solution : rétablir la poteau d’exécution pour les traîtres.
              On l’a toujours fait en temps de guerre.


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 18:23

              @CLOJAC

              Amha de votre bouche, doit-on aller plus loin ?


            • CLOJAC CLOJAC 21 décembre 2019 18:53

              @Leonard

              «  Amha de votre bouche, doit-on aller plus loin ? »

              Dommage que ce genre de réaction puérile restreigne tes capacités de réflexion.
              Parce que, en lisant ton propos sur Fabius (que j’ai plussé comme on dit ici) j’étais prêt, dans un soudain accès d’indulgence, à trouver des circonstances atténuantes à ton délire réchauffiste, du genre : il n’a pas fait beaucoup d’études, il regarde trop la télé, ou il est raide-dingue d’une écolotte.  smiley


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 19:00

              @CLOJAC

              En même temps, vu ce que tu m’as mis hier pour une divergence de point de vue j’appelle ça : la bonne gueguerre...

              Tu vois ce n’est parce que tu crois l’inverse de moi que je vais te dire que tu délires... Tu dénies c’est différent... Mais j’en veux pas aux gens qui vivent dedans vu qu’ils n’en sont pas conscients...

              Et franchement, au quasi double de mon âge de visu, je trouve que tu manques clairement d’humilité pour quelqu’un qui dit Amha, j’en ai été témoin hier... Alors que dire ?

              A toute et au prochain article !


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 19:01

              @CLOJAC

              Et pitié... essayes d’arrêter de + ou

              Cela n’a aucun sens de noter les commentaires des autres si ce n’est perdre son temps, bien qu’il soit impossible de le gagner...


            • Aimable 21 décembre 2019 19:07

              @CLOJAC
              Je pense comme vous que ce n’est pas une question de patronyme .


            • CLOJAC CLOJAC 21 décembre 2019 19:19

              @Leonard

              « essayes d’arrêter de + ou  »

              Ça tombe mal car je viens d’ajouter un + pour la publication de ton article sur « Si Bête ». 
              Je m’attache aux idées, à la façon dont on les exprime, et même si je ne suis pas d’accord (là ce n’est pas le cas) au talent avec lequel on les présente.
              À ce niveau-là, la personne qui est derrière le clavier m’indiffère.
              Cela s’appelle l’honnêteté intellectuelle et ce sont probablement deux mots qui, associés, ne figurent pas à ton vocabulaire.

              Quant aux  ce n’est pas ma tasse de thé, lorsqu’un article ne me plait pas, je le zappe sans donner mon avis car je n’ai rien d’un censeur.
              Par contre, dans le débat qui suit la publication, si je tombe sur un cuistre, un ignare, un psychorigide ou un fanatique, le ton monte un peu car ces gens-là ne supportent pas la contradiction.


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 19:24

              @CLOJAC

              En même temps tu pars du principe insolent que tu détiens l’honnêteté intellectuelle...

              Que veux-tu faire avec les gens qui se mettent sur un piédestal chimérique ?

              Penses peut être qu’il y a une personne humaine derrière un clavier... Même si ça parait compliqué...


            • CLOJAC CLOJAC 21 décembre 2019 19:34

              @Aimable

              « Je pense comme vous que ce n’est pas une question de patronyme . »

              Toutafé, mais parfois ça compte aussi.
              J’avais un ami ingénieur civil dans un arsenal.
              C’est dire, si avant de l’embaucher, on a enquête sur sa loyauté.
              Il s’appelait Rachid Brahimi. Petit-fils de Harki. Ce n’est pas rien.
              Un jour, j’ai cru qu’il avait déménagé.
              La plaque sur sa porte indiquait Richard Brémy.
              Il a justifié ce changement de patronyme en me disant sans sourire :
               J’en avais assez qu’on me prenne pour un Arabe !


            • CLOJAC CLOJAC 21 décembre 2019 19:52

              @Leonard

              « En même temps tu pars du principe insolent que tu détiens l’honnêteté intellectuelle... »

              Tu souffres vraiment d’une déficience cognitive ou tu fais semblant comme un gamin capricieux ?
              L’honnêteté intellectuelle est une attitude que je souhaiterais voir partagée par le plus grand nombre, dans l’intérêt de chacun, car l’ouverture du champ perceptif (sans la complaisance sirupeuse des bien pensants entre eux) permet une compréhension du monde qui sera toujours hermétique aux personnes confites dans leurs certitudes, leurs croyances, leurs appréhensions et leur détestations.
              Mais ces gens-là, il faut parfois leur taper un peu sur la tête pour leur remettre les idées en place. smiley 


            • Leonard Leonard 21 décembre 2019 20:06

              @CLOJAC

              On m’a peut être déjà taper sur la tête, c’est pour ça que je ne réfléchis pas pareil et que j’ai peut être certains problèmes de compréhension... (abstiens juste de rigoler parce que ça peut être vraiment traumatique d’être laisser pour mort dans la rue quand on avait 16 ans...)

              Bon après je fais peut être un peu semblant aussi de pas comprendre, j’avoue...

              "permet une compréhension du monde qui sera toujours hermétique aux personnes confites dans leurs certitudes, leurs croyances, leurs appréhensions et leur détestations."

              Désolé, tout ce que je sais... C’est que je ne sais rien...


            • jocelyne 24 décembre 2019 11:55

              @Aimable : Les ressortissants de communautés extra nationales qui sont susceptibles d’être dangereuses pour la communauté nationale , ne devraient pas avoir accès a la défense ni a la police et surtout a aucun emploi ou ils seraient en position de représenter la France .

              oui mais irréalisable


            • julius 1ER 21 décembre 2019 17:18

              il me semble avoir lu ce fait quelque part , il s’agissait d’une trentaine d’individus mais depuis les années 2000 .... ce qui ne fait pas un énorme % de désertions !!!

              sûr que si l’on est anti-militariste,on va vite grossir « le trait » pour dire ... il faut supprimer l’armée qui est une fabrique de terroristes !!!

              mais raisonnablement cela ne fait pas un gros pourcentage de désertions (ou plutôt dans ce cas passage à l’ennemi ) même si c’est toujours 30 de trop !!!!!!!


              • ZXSpect ZXSpect 21 décembre 2019 18:28

                @julius 1ER
                .
                « on va vite grossir « le trait » pour dire ... »
                .
                Mais n’est-ce pas l’unique objectif des copiés/collés du site ObservateurContinental validés par des modérateurs comparses, si vite et si régulièrement... ?
                .
                propagande où te caches-tu ?
                 :->


              • Désintox Désintox 21 décembre 2019 19:36

                @julius 1ER
                Quand on regarde le rôle de l’armée française, on ne peut pas dire qu’elle soit du côté des « djihadistes » !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 décembre 2019 20:35

                @Désintox

                On dirait un regret de ta part ...


              • julius 1ER 22 décembre 2019 09:40

                @kimonovert
                ce que j’aime avec cet article, c’est que l’auteur dans le titre du dit article met un point d’interrogation, ce qui est louable vu la faible ampleur du phénomène ....
                mais aussitôt l’auteur est vite rattrapé par ses préjugés et son parti-pris...
                il faut être raisonnable et réaliste, 23 ou 30 soldats qui passent à l’ennemi comme phénomène de désertion, on a vu pire..... alors titrer que l’armée française devient une fabrique de terroristes, c’est une thèse qui ne tient pas la route....
                que l’on soit militariste ou pas !!!


              • Désintox Désintox 28 décembre 2019 18:56

                @Aita Pea Pea

                Calomniez, il en restera toujours quelque chose.


              • ZXSpect ZXSpect 21 décembre 2019 18:57

                https://www.agoravox.fr/qui-sommes-nous/article/politique-editoriale-60
                .
                «  »AgoraVox est un média citoyen : Tout un chacun peut devenir rédacteur d’AgoraVox en s’inscrivant ici. La politique éditoriale d’AgoraVox consiste à essayer de mettre librement à disposition de ses lecteurs des informations thématiques inédites, détectées par les citoyens. Nous sommes en effet persuadés que tout citoyen est potentiellement capable d’identifier en avant-première des informations difficilement accessibles, volontairement cachées ou ne bénéficiant pas de couverture médiatique. Les internautes développent une attitude de veille et d’alerte et peuvent réaliser un travail critique en recoupant les informations. Ainsi, sur AgoraVox, la parole n’est ni au « peuple », ni aux « élites ». La parole est à ceux qui ont des faits originaux et inédits à relater ou qui veulent mettre en perspective des informations existantes.«  »
                .
                Mais, si AgoraVox devient le site « reflet » d’ObservateurContinental... AgoraVox n’est plus un média citoyen


                • Trelawney Trelawney 23 décembre 2019 10:22

                  Putain de propagande pro russe !

                  Certaines personnes s’engagent dans l’armée pour avant tout faire le métier de soldat. Ca marche comme cela dans toutes les armées du monde.

                  L’armée finance leur formation et plus ils montent en qualification (de simple fantassin à grenadier voltigeur puis opérateur) plus c’est cher. La fibre patriotique anime certains. Mais c’est un travail rémunéré qui motive la majorité des soldats.

                  Une fois leur engagement terminé que deviennent ces hommes qui n’ont pas vraiment de formation pour les métiers d’une vie civil. Une grosse partie s’intègre facilement dans la vie civil, car si elle n’a pas vraiment de qualification pour travaille, son sens de la discipline est recherché par beaucoup d’entreprises.

                  Une partie non négligeable continuent ce métier mais en prenant des voies marginales : Mercenaires pour des sociétés privées ou conseillers militaires pour un état si on reste dans la légalité, bras armé des narcos trafiquants, mafias ou terrorisme si on n’a a pas trop de conscience. les plus grands fournisseurs de ces métiers sont en numéro 1 largement devant tout les autres armées :

                  1 — L’armées russes et notamment les troupes aéroportées et les Spetsnaz

                  2 — Les armées d’Amérique latine

                  3 L’armée américaines 

                  4 — L’armée du Ru et plus généralement le commonwealth

                  5 — Les autres armées avec un plus pour l’armée française parce qu’il y a la légion étrangère

                  Tous ces gens là forment ce que l’on nomme les forces para militaires

                  Sur une période de 18 ans 30 militaires français ont rejoint les rangs du terrorisme islamique, peut être considéré comme anecdotique et vouloir faire un fromage de cela est complètement ridicule. De plus la formation militaire français est considéré comme du haut de gamme et se trouver un métiers d’opérateur dans une milice privée ou un état plus tranquille est très facile. On peut donc considérer que ces 30 là sont vraiment le bas du panier.

                  Au sein des terroristes islamiques les ex-militaires russes se compte par milliers, car ces gens là bouffent à tous les rateliers (terrorisme, instructeurs de milices africaines, trafiquants d’être humains, trafiquants de drogues et même décimeurs de peuplades amazoniennes)

                  Avant de regarder la paille .......


                  • buratino buratino 23 décembre 2019 14:38

                    Rien de nouveau sous la pluie, les goumiers marocains étaient déjà des joyeux assassins de l’armée française

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès