• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’école de la soumission

L’école de la soumission

 Castex éteint les lumières de Noël ...

Pour ceux qui nous gouvernent au nom d’intérêts supérieurs qui nous échappent totalement, l’enfant tout comme le citoyen se bornent à être des consommateurs compulsifs qu’il convient d’encourager à défendre l’économie, la vraie, la seule qui vaille, celle des grands groupes ; les généreux donateurs de la campagne présidentielle. C’est naturellement le corolaire détestable d’un système électoral qui pousse à la corruption tant il suppose de mettre sur et sous la table des sommes considérables pour emporter la mise. Mais ceci est une autre histoire... 

Pour enfoncer un peu plus encore le clou qui crucifie l’École Républicaine, notre merveilleux fossoyeur de la culture nationale a donc suggéré que les enfants ne se rendent pas en classe les deux derniers jours de ce trimestre qui s’achève, comme il a commencé du reste, dans la plus totale confusion. Une fois encore, l’excuse affichée est la préservation de la santé, un souci louable et qu’il est difficile de critiquer quand il s’agit de nos chérubins.

Pourtant dans le même temps, nulle mesure restrictive pour leur interdire de suivre leurs parents dans les centres commerciaux, ce lieu béni de la permissivité gouvernementale. Il est vrai que le risque sanitaire y est quasiment inexistant puisque le virus est un complice du capitalisme et un ennemi de l’enseignement, de la culture, de la vie sociale. Une telle convergence idéologique entre les tenants libéraux de nos sociétés et le mal sournois est une formidable opportunité qu’il convient d’encourager sans réserve.

Mais revenons à nos petits enfants. L’ogre Castex veut leur éviter les deux derniers jours d’école pour leur bien. Ce n’est pas innocent. Lors de ces journées si particulières, les enseignants ont l’habitude de changer l’organisation de la classe, de préparer des activités festives, culturelles, ludiques, tout simplement différentes pour préparer leurs élèves à ce rituel de Noël qui peut très bien se penser en dehors du religieux et du mercantilisme. C’est ce que font très bien depuis toujours les maîtres et les maîtresses de France.

Tout ce qui relève de la culture est viscéralement insupportable à ces sinistres personnages de haut vol qui ne voient dans les individus que des possesseurs des cartes bleues. Il faut donc extirper les élèves de ce terrible piège de la pensée contestataire qui prône le rêve, l’imaginaire, le merveilleux. C’est totalement contraire à l’esprit de ce pouvoir qui n’aime que les jeunes pragmatiques, ambitieux et réalistes. 

Ne nous y trompons pas, ces maudits avaient agi de la même manière au début du deuxième confinement en privant les centres de vacances, les éducateurs de quartier de la célébration d’Halloween, eux qui avaient travaillé sur ce projet. Là encore, dans des domaines certes différents, le fantastique, le mystérieux, l’étrange étaient à proscrire de la tête de nos rejetons pour qu’ils ne soient que des petits soldats du capitalisme triomphant.

Bien sûr le trait est grossier. Évidemment, nos dirigeants ne sont pas assez fûtés pour penser véritablement leurs décisions à la lecture de cette argumentation. Ils agissent à la petite semaine sans aucune vision éducative et culturelle. Et ça, c’est la seule évidence qui saute aux yeux des observateurs attentifs qui cherchent à comprendre les choix absurdes et contradictoires d’un exécutif qui a pour seule ambition d'exécuter l'héritage des Lumières.

Les seules lumières qui soient seront celles qui brilleront dans nos rues malgré le couvre-feu. Ne cherchez pas une logique dans cette absurdité, c’est l’expression même d’une absence totale de cohérence à tous les échelons des décisions. Ne sortez pas de chez vous mais allez admirer les belles illuminations, le développement durable en prend un coup ! L’essentiel est que vous soyez obéissants, malléables à volonté, passifs et bêlants. Tout ce que l’école vise à ne pas obtenir avec de piètres résultats, il est vrai tant il est difficile de lutter contre le rouleau compresseur de l’abrutissement des masses.

Détestablement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2020 11:24

    Prenez un animal, cela vous fera de la compagnie. Et au moins vous ne mettrai pas au monde un « zombie » qui a déjà une clé de l’Etat à la naissance pour la faire marcher dans la bonne direction : la poche des riches qui n’ont aucune sensibilité ni culture mais jouissent devant la montée des chiffres de la bourse....à défaut d’autres chose...HOMO OECONOMICUS. 


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2020 19:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Un animal qui me ressemblerait ?

      Le pauvre, c’est vraiment impossible 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2020 11:36

      La recette de la curiosité intellectuelle, c’est le mystère. Surtout concernant le domaine de la sexualité, de l’origine du monde, d’où nous venons....Cela n’intéresse plus les jeunes Et je peux en parler puisque je suis proche de trois enfants dont le père fut l’un des hommes le plus cultivé de Belgique. Qualité qu’il n’a pas réussi à transmette. Enfin, petit sursaut de l’ainée qui a décidé de reprendre des études J’espère que le climat ambiant ne la cassera pas dans son élan. Un belge sur deux en dépression. La culture est encore le meilleur anti-dépresseur quand on a épuisé tous le « faux » plaisirs, ainsi que les liens authentiques. Je soupçonne même le « riches » de jouir de la destruction de la planète et des humains. Seules satisfactions des incultes.Tous les psys le disent : les pervers-narcissiques se caractérisent avant tout par un vide intérieur....ET ILS DECIDENT POUR NOUS...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2020 11:50

        A part quelques exception : Bach, Thomas Mann, Heidegger, Goethe et d’autres, les allemands avant la montée du nazisme étaient peu cultivés. CE qui a facilité la soumission à la monstruosité. Ils connaissaient surtout les règles, même la civilité, la politesse d’apparence, mais sur le fond, c’était creux. Et les intellectuels doivent apprendre à vivre avec : sachant qu’ils sont détestés et enviés. Un peu comme un riche mais bête qui regarde le vide plein de lumière de son voisin. Même si celui-ci (surtout), ne montrent pas de signes de richesse. C’est la définition EXACTE du populisme. Et c’est là qu’il devient dangereux..parce qu’à défaut de pouvoir se reposer sur son savoir,...il n’attend que l’occasion de se venger,....par les actes, ou l’appauvrissement. Parce que ce sont les seuls moyens qu’il ont à leur portée. Pourquoi croyez-vous que les personnes qui arrivent au sommet sapent tout ce qui concerne :l’enseignement, la culture, l’éducation, l’art..... Par pragmatisme. OHHHHHH non.Les trois grands ennemis du pouvoir : la famille et le savoir, les liens...Certaines personnes sur ce site se sentiront visées, mais je m’en fouts...


        • Jelena Jelena 18 décembre 2020 11:55

          >> les enfants ne se rendent pas en classe les deux derniers jours de ce trimestre

          2 jours sans ces crétins de profs, ça veut dire 2 jours sans masques pour les enfants, c’est donc quelque chose de positif.


          • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2020 19:12

            @Jelena

            De ce point de vue seulement 


          • Le421... Résistant Le421 19 décembre 2020 08:52

            @C’est Nabum
            Je vous rappelle que si c’était jelena à l’Éducation Nationale, la médaille Fields serait tous les jours remise à un élève français... Je passe sur les Nobel et autres prix bien sûr !!  smiley


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2020 12:22

            En Belgique, jusqu’à la fin janvier...


            • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2020 19:12

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              La fin de l’enseignement


            • Étirév 18 décembre 2020 13:02

              La destruction de l’éducation nationale a été actée avec le tournant de la rigueur de 1983, et mis en branle en « 1984 », début de l’ère « orwellienne ».
              L’un des ministres les plus emblématique de cette catastrophe culturelle qui s’annonçait est Jack Lang, le ministre du « tag et du Rap » ou comment ramener les enfants à l’animalité… pour son plus grand plaisir sans doute.
              De plus, remarquons que, depuis quelques années déjà, la prolifération des jeux dans tous les secteurs de la vie sociale transforme progressivement notre univers en une immense cours de récréation… infernale, où tout semble désormais programmé pour faire de tous des adolescents éternels, c’est-à-dire une société d’adultes infantiles, à l’instar de « l’Île enchantée » de Pinocchio, en réalité un piège dans lequel les « enfants » finissent par devenir taillables et corvéables à merci, après s’être fait « abêtir ».

              La jeunesse est l’âge de toutes les sottises et de toutes les exactions. C’est un âge transitoire, qui doit être dépassé.
              Cependant, dans notre société démocratique et humaniste on encense la jeunesse, alors qu’elle est avant tout grégaire. C’est pour quoi les tyrans ont tant besoin d’elle : comme les « Young leaders », les « Macron », les « Greta », etc.

              Et tout ceci sans compter sur ce que Montherlant appelait le « jeunisme ».
              Aujourd’hui, les têtes qui dirigent le pays ont changé, non l’état d’esprit, et l’ignorance et la bêtise ayant progressé exponentiellement depuis, c’est même pire. Et TF1 et le reste du PAF ayant bien « préparé » les temps de cerveaux disponibles, tout le monde fait là où on lui dit de faire, avec son masque sur sa face.

              Aussi, dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États. Aussi, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste.
              NB : Savoir, c’est déjà se rebeller, enfreindre les limites. Penser s’avère un exercice de liberté et de désobéissance. Les meneurs occultes du monde froncent le sourcil, ils vont perdre leurs privilèges et leur pouvoir si la « plèbe » devient intelligente, car le pouvoir politique (et religieux) se fonde volontiers sur l’ignorance du peuple et s’accroît d’autant que les esprits sont faibles, les gens incultes.
              BLOG


              • Zolko Zolko 18 décembre 2020 17:56

                @Étirév

                La destruction de l’éducation nationale a été actée avec le tournant de la rigueur de 1983

                 
                non, c’est depuis 1988 et Jospin comme ministre de l’éducation nationale, qui voulait 80% de bachelier, avec comme mathode de baisser le niveau de bac au lieu d’élever le niveau des études.

              • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2020 19:13

                @Étirév

                J’atoujours vomi cet homme des paillettes, de la suffisance et des choix démagogiquesi 


              • Zolko Zolko 18 décembre 2020 17:53

                bendidon, bien enragé notre Nabum national aujourd’hui ! Mais la plume est toujours aussi relevée, merci.


                • C'est Nabum C’est Nabum 18 décembre 2020 19:13

                  @Zolko

                  Ils ont le don de m’énerver 


                • Le421... Résistant Le421 19 décembre 2020 08:53

                  J’espère que vous aviez compris que l’école ne doit être réservée qu’à ceux qui peuvent se la payer...

                  Un « service public » de l’éducation, payé par la collectivité ?

                  Quel gaspillage...  smiley


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 décembre 2020 11:36

                    @Le421

                    Je commence à la comprendre et je me prépare à créerune école clandestine et gratuite 


                  • juluch juluch 21 décembre 2020 21:37

                    la con* continue mon pauvre Nabum.... smiley


                    • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2020 07:33

                      @juluch

                      c’est un vrai bonheur pour moi 


                    • Catholique 31 décembre 2020 17:46

                      Le gouvernement actuel, comme le précédent, détestent la famille. Il me semble que tous les chefs d’état des pays de l’UE n’ont pas d’enfants. Rien d’étonnant à ce qu’ils laissent les parents se dépatouiller avec leurs enfants pendant deux mois, qu’il tarde à rouvrir les jardins publics, qu’il laisse des enfants qui participent à une crèche de Noël se faire insultés, leurs parents se faire cracher dessus. Il est absolument impératif pour les familles de se défendre et d’élire prioritairement des politiciens parents. La tyrannie des lobbies « jeunes » font même passer les intérêts des minorités « opprimées » avant l’intérêt général (voir à ce sujet la révision de la loi bio-éthique de l’été dernier). Les français étaient plongés dans une crise sanitaire qui avait fait 30 000 morts et entraient dans une crise économique qui allait coûter des dizaines de millions d’euros, l’Urgence, selon ce gouvernement, était la révision de la loi « bio-éthique ». Peut-être ces minorités « opprimées » ne sont pas atteintes par le Covid ? Peut-être leurs vies comptent plus que celle de la majorité que l’on veut faire taire à grand renfort de mensonges et de propagande ? Si il y a des catholiques parmi les lecteurs de ce message, qu’ils se réveillent !!! Il est plus qu’urgent de nous faire entendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité