• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’éducation ça compte

L’éducation ça compte

à propos du livre d'Emmanuel Todd sur les évolutions sociétales : la « crétinisation » des élites, la fin prochaine selon lui de la démocratie (voir article de Libération à ce lien)

 

Dans notre société si progressiste, si avancée, les différences d'éducation, dont l'éducation à la culture, n'ont jamais été aussi importantes, si prégnantes, créant des castes tout aussi marquées que celles du « Meilleur des Mondes » d'Aldous Huxley, chacun dans son groupe ravi d'en faire partie, content de sa soumission à un arbitraire pourtant objectivement insupportable, esclaves de leurs pulsions, de désirs étriqués conditionnés par la pub et le storytelling, toutes les histoires sentimentales et, ou mièvres que l'on vend aux peuples pour pas grand chose...

 

C'est un peu plus complexe que la « Veillée des chaumières » qui faisait pleurer Margot mais le principe demeure exactement le même, est étendue à tout le divertissement, ce qui rapporte de l'argent, beaucoup d'argent et en plus c'est un « marché fantastique » le rêve formaté...

 

Nos éditorialistes, journalistes et grandes consciences déclarées proclament un peu partout que l'égalité n'a jamais été autant d'actualité, que le savoir serait accessible sans intermédiaire aucun. Mieux encore nous serions un village global, planétaire Ils s'enthousiasment pour tout ce qui amène selon eux la culture à tous les milieux. Ils veulent des fêtes de la poésie, de la musique, de ceci, de cela. Et comme ils ne sont pas totalement fous et parfaitement hypocrites, ils mettent leur progéniture à l'école alsacienne et autres établissements hyper-sélectifs.

 

Sans le dire bien sûr...

 

On dira aux autres enfants que « oui tu sais mais l'argent ne fait pas le bonheur et il convient aussi d'être jeune, tu auras le temps de réussir des études plus tard, il n'y a pas que ça dans la vie »/

 

Eux savent très bien que rien ne vaut l'apprentissage à « l'ancienne mode », celui que des « pédagogistes » et leurs suiveurs enthousiastes privent les milieux plus simples volontairement. Un crétin docile et polyvalent c'est beaucoup mieux pour qu'il consomme et travaille pour le système économique. On tourne en dérision constamment pour lui la figure de l'être bien élevé, un peu cultivé. C'est toujours un personnage désagréable, antipathique. La bonne éducation cache toujours quelque chose, une ignominie, des secrets inavouables. On me rétorquera que certains milieux dits « bourgeois » en rajoutent dans l'auto-caricature faisant tout pour correspondre au mieux à leur caricature.

 

J'ai toujours été surpris de leur manque total de lucidité sur la question...

 

L'éducation est restreinte de plus en plus à sa portion congrue pour les populations précaires. On ne leur accorde que le minimum, en gros le précepte imposant d'être gentil avec tout le monde. Dans le même temps on les encourage dans un pseudo individualisme les amenant à penser que s'ils veulent quelque chose, s'ils ont envie de quelque chose, ils en ont le droit. Non pas qu'ils en aient vraiment le droit dans les faits d'ailleurs. Ils n'ont comme tout le monde qu'une laisse virtuelle à laquelle le pouvoir donne du mou selon ce qui l'arrange ou non C'est simplement une autre manière de détruire les liens entre les personnes, toutes les valeurs communes permettant de vivre en bonne entente les uns avec les autres. Une « décence commune » en quelque sorte...

 

En attendant l'hypnopédie, ou une ingénierie génétique encore plus hardie, plus audacieuse permettant de passer complètement l'étape de l'apprentissage. On peut imaginer sans être adepte de la SF la plus échevelée que bientôt on pourra télécharger ce que l'on veut dans les cerveaux humains, ou ce qu'il en reste. Certains cadres de Google y songent très sérieusement...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Étirév 3 août 09:45

    Non seulement « L’éducation ça compte », mais en plus cela fut une nécessité dans la jeunesse de l’humanité.

    A l’époque reculée où l’homme n’avait encore pour mœurs que ses instincts, on avait remarqué combien sa nature le portait à l’opposition, à la contradiction, à la domination.

    C’est pour enrayer ses mauvais instincts que les Mères instituèrent une discipline élémentaire (De disciple, discipulus, latin, de discere, s’instruire) qui est toujours restée depuis dans la société, et qu’on désigne encore par les mots « éducation », « convenance », « savoir-vivre », « manières comme il faut ».

    C’est cette retenue des mauvais instincts qui fut d’abord la Religion. La connaissance que l’on avait des lois qui régissent la nature humaine avait fait comprendre que l’homme doit être discipliné, « apprivoisé », pourrait-on dire, afin de pouvoir vivre dans la société des femmes, des enfants et même des autres hommes.

    On institua donc une règle de vie commune, dont l’homme comprenait la nécessité, car il s’y soumettait volontairement. C’est dans cette vie calme et bien organisée qu’on élevait son esprit vers la pensée abstraite et qu’on lui donnait les moyens de vaincre les sens dont on sut bientôt que l’usage abusif mène à la folie.

    Dans cette société idéale, l’homme ne s’appartenait pas à lui-même, il était à la vie familiale qui devint la vie sociale, et c’est cela qu’on exprime par le mot civilisé (civis, citoyen, à Rome, était l’homme affilié à la communauté).

    Toutes les communes, toutes les républiques furent primitivement des associations de vie et de travail, sous les auspices d’une Déesse nationale. Et ces républiques ont été puissantes tant qu’un même lien unissait les citoyens entre eux comme des frères, et les unissait avec la Déesse comme avec une Mère.

    La dissolution des Etats, c’est-à-dire le désordre, commença quand certains hommes, troublés par le mauvais esprit qui engendre l’orgueil, voulurent mettre leur personnalité au-dessus des autres, s’affranchir des lois établies et dominer les faibles. Cette révolte fut le commencement de l’erreur sociale, c’est-à-dire de l’injustice.

    L’éducation était encore donnée chez les Gaulois par les grandes prêtresses et prophétesses que les Romains trouvèrent dans la Gaule et dans la Germanie lorsqu’ils allèrent combattre les guerriers de Vercingétorix et d’Arminius.

    Dion parle de Gama, vierge voyante des Marcomans ; Strabon, des prophétesses chez les Cimbres ; il dit des Gauloises qu’elles sont « fécondes et bonnes éducatrices  ».

    Le Bien et le mal


    • madej 3 août 14:59

      @Étirév

      et ben si ça s’est pas une bonne éducation à conseiller pour faire avancer l’humanité !

    • bibou1324 bibou1324 3 août 10:28

      La vraie question est de savoir quel monde nous voulons pour demain. Le nous n’englobe pas seulement vous, qui avez connu une éducation à l’ancienne, mais aussi la nouvelle génération.


      J’ai l’impression que vous avez une vision binaire de l’éducation : l’éducation comme à l’ancienne mode qui est le bien, que vous opposez à l’éducation plus moderne plus laxiste complétée avec les séries de télé-réalités et autres pubs basées sur la consommation, que vous définissez comme le mal.

      C’est ce qu’on appelle un jugement de vieux c*n. Sans vouloir vous offenser, ne le prenez pas personnellement.

      Etre « abruti » par la télévision, sur-consommer, être à la dernière mode, un laxisme généralisé sur le rapport à la vie, sont des habitudes qui sont loin des votre et de votre éducation. Cette différence vous fait juger négativement ces comportement. Vous avez eu une éducation plus stricte et estimez à juste titre que cette éducation vous a rendu heureux et à fait de vous quelqu’un de bien - selon votre propre échelle de valeur tel qu’on vous l’a enseigné.

      Sauf que vous oubliez que vous n’êtes pas la référence de ce monde. Si ces nouvelles habitudes de vie rendent heureux ceux qui les pratique, et font en sorte que selon leur propre échelle de valeur ce sont des gens biens, en quoi votre point de vue est-il meilleur que le leur ?

      • aimable 3 août 10:38

        @bibou1324
        les nouvelles générations auront également une éducation ringarde par rapport a la génération suivante et ainsi de suite, mais je crois que cela a toujours depuis que l’homme existe .


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 10:39

        @bibou1324 Oui tout ça c’est ce que l’oligarchie vous a mis dans le crâne. Mais c’est faux. L’éducation actuelle n’est ni laxiste ni plus libre elle n’est pas tout simplement.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 10:44

        @aimable

        Non une chose change qui est le phénomène de massification de la société... Quant à l’éducation des plus riches croyez moi elle ne change pas d’un iota pour une raison...


      • jmdest62 jmdest62 3 août 15:02

        @bibou1324

        « ..... font en sorte que selon leur propre échelle de valeur ce sont des gens biens,  »
        A n’en pas douter , suivant leurs propres échelles de valeur Hitler , Staline , Pol Pot.... etc...étaient des gens biens.
        Je suis sûr que vous ne vous prenez pas pour « la référence de ce monde » et , avec des raisonnements comme celui là, heureusement que vous ne l’êtes pas .
        @+

      • jmdest62 jmdest62 3 août 15:20
        @Amaury Grandgil
        Salut
        Excellent article.
        Attention le titre de « Libération » est trompeur sans doute pour faire le buzzz .
        Todd évoque « La crétinisation politico-sociale des mieux éduqués » et non pas la crétinisation tout court car , vous le dites fort justement les zélites sortent toujours des meilleurs écoles et reçoivent toujours la meilleure éducation , mais enfermés dans le monde qu’ils se sont créé, ils ne perçoivent plus donc ne comprennent pas ce qui se passe autour d’eux.......et malheureusement élections après élections ils gardent le pouvoir .
        @+

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:31

        @jmdest62

        Bonjour, merci Je crois que le bien commun n’est même plus leur souci du tout.ils dont cyniques en somme.


      • Jao Aliber 3 août 10:57

        Nous sommes encore dans la préhistoire de l’éducation. Une grande révolution dans ce domaine est à venir.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 12:42

          @Jao Aliber

          Certes, ne serait ce que l’école est très imparfaite.


        • Arogavox 3 août 12:26

          et pourtant, une certaine e-ducation (du latin ’ex ducere’ : guider, conduire hors) a pu mener à une certaine ’pensée complexe’ ... par laquelle le scandale s’est installé dans l’actualité du moment !
           
           “Les hommes naissent ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides.”
          a dit le grand logicien Bertrand Russell
           
           En tous cas, nous en sommes à un échec et mat de l’argutie selon laquelle les ’premiers de cordées’ ne devraient leur « réussite » qu’au mérite décrété par la République.
           Le plus haut placé des é-duqués ayant lui-même promu un personnage manquant manifestement d’éducation à un rang visé par bien des adeptes des ’concours’ de la ’Fonction publique’ .
          Et ce, avec la connivence, parfois active, d’un nombre inquiétant de gens qui se pensent bien éduqués.
           Le scandale n’est-il pas que, si cette confusion d’autorité est tolérée, il fandra en conclure que le seul mérite pouvant alors être revendiqué par les ’arrivés’ sera celui d’une machiavélique aptitude à savoir mystifier toute honnêteté scrupuleuse ?!


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 12:41

            @Arogavox

            C’est la cretinisation des élites dont parle Todd qui évoque aussi la fin de la démocratie au bénéfice de la caste.


          • Arogavox 3 août 17:14

            @A Grandgil

             En même temps, cette « crétinisation politico-sociale des mieux éduqués » dénoncée par Todd, évoque semble-t-il, comme l’a fait remarquer jmdest62, autre chose que ce raccourci de ’ cretinisation des élites’.
            cf http://www.liberation.fr/debats/2017/09/06/emmanuel-todd-la-cretinisation-des-mieux-eduques-est-extraordinaire_1594601

            je retiendrai de ce lien :
            « La stratification éducative, je l’ai dit, a provoqué une fermeture du groupe des éduqués supérieurs sur lui-même.
            La crétinisation politico-sociale des mieux éduqués est un phénomène extraordinaire.
            Le vieillissement de la population va aussi dans le sens d’une préférence pour l’inégalité.
             Que devient la démocratie quand les gens sont en moyenne beaucoup plus âgés et riches ? »

            ...
            « L’une de ses tendances lourdes est au contraire l’extinction de la démocratie.
            En Grèce, en France, les gens votent, et tout le monde s’en moque.
            Pour un citoyen, c’est tout de même embêtant. Pour un Français qui se pense français, c’est carrément humiliant.  »

             
             Remplacement de l’idéal de démocratie par l’erreur aristocratique ?


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:27

            @Arogavox C’est déjà le cas, certains milieux sont déjà tellement étanches les uns aux autres sur tout les plans à commencer par l’éducation et la culture.


          • Nowhere Man 3 août 14:03

            Les nouveaux parents cherchent davantage à plaire qu’à éduquer.


            • V_Parlier V_Parlier 3 août 15:54

              @Nowhere Man
              Même pas. Ils viennent pour certains de la génération des enfants rois qui veulent continuer à être des enfants. Hors de question, donc, qu’ils s’ennuient à être des éducateurs. Après leur retour de l’école... euh... du boulot, ils récupèrent leurs enfants, assurent le minimum d’organisation nécessaire (repas etc...), fournissent les jouets-gadgets pour être tranquilles, et continuent leur vie de grands enfants. Plaire à leurs enfants ? Bof... ils ne s’en donnent même plus la peine, ils les envoient bouler. Plaire c’était le rôle de leurs propres parents qui les avaient faits rois.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:38

              @V_Parlier

              Je ne dirai pas mieux


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:43

              @V_Parlier

              Je ne sais pas si vous avez remarqué que d’ailleurs les adultes s’habillent de plus en plus en gosses de douze ans.


            • Anonymous_civil_Sergent Anonymous_civil_Sergent 3 août 20:24

              @Amaury Grandgil

              Je ne sais pas, là ou je vis personne ne songe à s’habiller en adolescent.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 4 août 14:09

              @Amaury Grandgil
              short, ticheurte, tennis ... habits d’adultes ???????


            • Tall Tall 3 août 15:56

              Juste une parenthèse anecdotique : le téléchargement dans les cerveaux n’est pas possible.

              Il n’y a aucun software.... le cerveau est un hardware biochimique qui se modifie rapidement et en permanence ( synapses ). Et ce ne sont même pas des électrons qui circulent, mais des ions ( molécules chargées ).


              • Jelena Jelena 3 août 16:13
                L’avenir, c’est la privatisation, seuls ceux dont les parents auront les moyens feront des études (c’est déjà plus ou moins le cas). Après si vous voulez une éducation qui soit égale pour tous et donc une hausse du budget... Il faut militer pour le retour de l’URSS.

                • V_Parlier V_Parlier 3 août 16:45

                  @Jelena
                  En URSS l’éducation n’était pas « égale pour tous » mais selon le niveau et le travail fourni. Ce n’est pas une critique de ma part, de nombreux égalitaristes proclamés de gauche feraient d’ailleurs bien d’en prendre conscience en France où on fait exactement l’inverse : Nivellement par le bas pour tous (sauf pour ceux qui ont les moyens de d’échapper ailleurs).


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:22

                  @V_Parlier

                  En tant qu’enseignant je m’entends très bien avec les vieux profs marxistes car je suis d’accord avec eux.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:24

                  @Jelena

                  Ce n’est pas qu’une question de pognon certains parents ont les codes pour choisir l’orientation, faire travailler leurs enfants, d’autres de plus en plus nombreux non.


                • V_Parlier V_Parlier 3 août 17:29

                  @Amaury Grandgil
                  Ce n’est pas étonnant (avec les vieux, bien sûr, pas les bobos d’aujourd’hui). J’ai remarqué qu’encore plus à droite beaucoup s’imaginent que le système d’éducation de l’URSS était comparable à celui promu par Belkacem et compagnie alors qu’il n’en est absolument rien. C’est toujours un très mauvais choix d’exemple, même si je ne suis pas du tout un fan de l’URSS, mais simplement réaliste. Et c’est aussi la preuve que présenter la sélection au niveau comme anti « égalité des chances » est une fumisterie, même aux yeux des anciens gauchistes.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 18:51

                  @V_Parlier

                  Moi non plus je ne suis pas nostalgique mais le fait est.



                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 août 17:06

                    @Crab2

                    Il est beau ce com, bien caricatural, bien réducteur non bravo.


                  • Passante Passante 3 août 17:35

                    beau festival bien net et tranchant dans le coin ..

                    moi j’entends l’éducation, ça conte
                    soit le conte y est, soit le conte est bon
                    soit c’est perdu, 
                    sauf accomptes

                    c’est ça les codes : c’est même pas ce sur quoi je suis debout
                    c’est où et comment - donc c’est avant tout de l’histoire
                    à l’heure où les foules sont saisies par la géo... 

                    plèbe en haut plèbe en bas disait l’autre
                    et géolocalisation pour tous, pas d’histoire !

                    • OcciMaure OcciMaure 3 août 19:51
                      Un bon pedigree c’est mieux qu’un CV
                      C’est la France d’en Haut, celle qui donne des haut-le-cœur…à la sous France.

                      C’est la déchéance de l’Égalité, il y a les bien nés, vivant dans les beaux lieux, et les biens reniés, vivant dans les banlieues !

                      J’exagère un peu mais pour certains, c’est la galère parfois l’enfer, je parle du sous-prolétariat (les étrangers des milieux ouvriers) pour d’autres le paradis…fiscal… Ou l’oncle off shore

                      Un pont d’or pour les cador Cador Coopté et Coaché
                      Pour réussir, il faut Savoir paraître, Savoir-faire semblant est important,
                      Avec un semblant de savoir-faire,
                      Ruser, Réseauter et Manipuler,
                      C’est le succès assuré.
                      http://adsv.fr/?p=3926


                      • Arogavox 3 août 20:34

                        @OcciMaure
                        vu le lien ! ...
                         malheureusement c’est loin d’être un scoop ! ...
                         Le fameux « stupeur et tremblement » , largement auto-biographique, de Amélie Nothomb date déjà de Mathusalem . Il relate pire que cette devenue ’banale’ mise au placard : une mise aux chiottes !
                         ( Comme quoi, même une ’fille de’ peut rencontrer ce genre de déboires )
                         
                         Alors loin de moi l’idée de vouloir banaliser ce n-ième témoignage de la folie de ce paraître , fruit du fumeux ’savoir être’ et qui a très certainement engendré la récente mode de revendiquer un art des ’postures’ ! ...
                         Seulement, pour mieux résister à l’outrage aggravant du trop grand nombre de larbins qui adoptent la posture de se gausser de la ’naïveté’ des victimes ( de même que les sadiques se délectent des déboires de la malheureuse Justine) il est important d’inviter chacune et chacun à bien considérer qu’on est ou sera jugés d’abord à l’aune des verdicts ou a priori qu’on s’est permis factuellement de proférer ou de relayer niaisement.


                      • Arogavox 3 août 20:45

                         et puis, j’allais oulier le principal : le lien avec l’affaire Benalla / Macron est bien entendu évident .

                         Comment des élites peuvent-elles à ce point s’exposer au ridicule de faire mine d’ignorer que si au plus haut niveau de ce qu’ils prétendent tenir eux-mêmes pour la perfection et l’excellence méritoire, aucune des élites n’a su faire preuve de la bravitude de faire appel au fumeux article 40 du code pénal ... alors aucun subordonné ne peut, de fait, contribuer à dénoncer le moindre bug !
                         Ce qui explique bien mieux que n’importe quelle idéologie économique l’état navrant de notre Economie française !


                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 4 août 14:09

                        @OcciMaure
                        en effet c’est pas un scoop


                      • OcciMaure OcciMaure 3 août 23:01
                        Gotha ou Ghetto la vie ne fait pas les mêmes cadeaux

                        Pour REUSSIR

                        Les 2 R, 2 S nécessaires pour réussir une belle carrière 

                        R comme RUSER

                        R comme RESEAUTER

                        S comme SAVOIR- ETRE est important

                        S comme SAVOIR PARAITRE à chaque instant

                        Le plus important...

                        Savoir -Faire SEMBLANT sur TOUT

                        Avec un zeste de semblant de savoir-faire apparent

                        Le faire -savoir partout

                        FAIRE FAIRE les autres, surtout !

                        PARFAIRE sa réputation

                        L’attitude plus que les aptitudes

                        L’air de rien, soyez malin

                        Et, vous irez loin

                        Si vous êtes bien né

                        Avec un bon pedigree

                        Inutile d’être ingénieur ou docteur

                        Papa va vous coopter,

                        Et Maman vous coacher ..(ou inversement)

                         

                        Mais si vous êtes nés, de l’autre côté de la barrière
                        Alors pour faire carrière et éviter la galère..

                        Apprenez « à MANIPULER » ces codes, sans ergoter !

                        Ce ne sont pas vos acquis

                        Mais QUI connait QUI /Quoi ?

                        Mieux QUI manipule QUI/Quoi ?

                        Le « Réseau « du succès !

                        C’est plus vos connaissances que vos compétences

                        Qui feront la différence !

                        Arrogance et indécence

                        La réussite à tout prix

                        Le fiel derrière un sourire miel

                        C’est un JE malsain,

                        Mais votre destin est enjeu

                        Que diable !! C’est un rôle d’enfer !

                        Ambition rime avec Manipulation

                        Et surtout souriez, ils vont fulminer ! !

                         

                        Réseauter, Ruser et c’est gagné

                        Choisissez le bon R

                        (Aspirez au bon R)

                        Pour entrer dans leur sphère..

                        Sinon sera le R de Rater

                        Ce R qui ne vaut RIEN

                        Un R malsain

                        Ce sale R va vous travailler

                        Pauvre hère vous serez !

                         


                        • OcciMaure OcciMaure 3 août 23:02

                          suite....de REUSSIR


                          Et les RH...dans tout ça ???

                          Cherchent l’être à part...


                          Ils maitrisent le SAVOIR PAR - ETRE (humain smiley

                          S’arrangeront avec les faux semblants

                          Il faut les Rassurer, l’air de rien

                          Soyez plein de ressources

                          Ils jouent leurs ROLES, (les drôles !!)

                          Pas toujours humains…

                          Bien sûr si vous êtes bien né, doué

                          C’est le succès assuré…

                          Mais aurez-vous vraiment besoin de travailler…

                          Pour les « AUTRES »… ??!!

                          « Le système ne choisit pas les meilleurs, il choisit les plus dangereux », Albert Jacquard.

                          • juan 4 août 07:23

                            la « crétinisation » des élites, j’adore, C’est normal, ça vient à force d’échander entre soi, c’est un peu comme la crétinisation d’un groupe humain dont les membres se marient entre eux...hi, hi, hi. Faut dire également que la philosophie de 68 est passée par là, comme le rappellent si brillamment nos chers, très chers, très-très chers médias qui ne semblent avoir que cette époque glorieuse comme référence à leur culture. Bref, beaucoup de nos zélites, sont de braves gens -quands ils sont isolés- mais en groupe ils devienent insupportables, se contredisent comme notre brave Nicolas et Linky... ; sont mal conseillés, ou subissent des pressions qu’ils ne peuvent esquiver en raison de leurs activités passées, où sont tétanisés en raison de leur « sensibilité » politique. Bref en résumé, tous ne sont pas des crétins, très loin s’en faut, mais, ils jouent bien ce rôle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès