• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’ombre épaisse d’un doute tenace

L’ombre épaisse d’un doute tenace

JPEG

Longtemps, longtemps après...

Depuis que je raconte des histoires, il se trouve parfois des gens qui viennent se livrer à moi, sachant que j’en ferai un récit. Ce fut le cas de Pierre, qui me confia son mystère, non pas parce qu’il voulait s’en libérer mais je crois avec le secret espoir qu’il puisse éventuellement lever un coin d’ombre. Je me suis attaché à être son truchement le plus honnêtement possible …

Pierre fut en enfant gâté, il obtenait tout ce qu’il désirait. Il faut reconnaître qu’il était fils unique, ce qui ne permet pas toujours de découvrir les joies ou les affres du partage ainsi que les indispensables concessions à consentir. Pour aggraver son cas, ses oncles et tantes n’avaient eu que des filles ce qui en fit un petit roitelet dans son environnement familial. Comme il passait des vacances dans les fermes avunculaires, il y jouissait de privilèges dont les filles de la maison étaient parfois exclues.

Cela, il n’en eut conscience que bien plus tard, en regardant par-dessus son épaule sur ce passé qui se déroule trop vite et auquel, sur le moment on ne prête pas toutes les attentions qu’il mérite. Il était le petit coq dans sa basse-cour de cousines certes un peu jalouses mais ravies d’avoir un garçon dans la troupe pour oser ce qu’elles ne se seraient pas permises sans lui. Une sorte d’équilibre en somme, c’est du moins ainsi que sa mauvaise conscience considérait ses privilèges.

Il vécut ainsi parmi sa troupe de filles sans se soucier d’équité, persuadé qu’il était que les égards qui lui étaient accordés allaient de soi, n’étaient en somme que la juste répartition des tâches et des charges, des privilèges et des avantages qui lui étaient dus. Il n’est pas aisé de remettre en cause ce qui semble naturel en dépit de quelques indices qui parfois interpellent malgré tout.

Le temps passa, c’est tout juste s’il remarqua qu’une cousine quitta un temps son foyer pour s’en aller vivre chez une vieille voisine. Il se dit qu’il y avait là un caprice de la demoiselle, une fantaisie de sa part ou une incompatibilité d’humeur avec cet oncle qu’il aimait tant et qui lui passait tout. Il n’avait pas remarqué qu’il en allait différemment pour sa propre fille, plus sujette à remontrances ou à privations.

L’incident fut oublié. Il est vrai qu’il venait moins souvent, qu’il était toujours par monts et par vaux, qu’il jouissait d’une liberté qui n’était pourtant pas la règle commune pour les filles. Il n’évoqua jamais cet épisode qu’il considéra comme un simple incident de parcours, un moment délicat qui ne méritait aucune remarque de sa part. Sa position se satisfaisait aisément de cette anicroche sans importance.

Les années passèrent. Il ne fut plus jamais question d’évoquer ce qui s’avérait confortable pour tout le monde de passer sous silence. L’oncle disparut prématurément. Il fut auréolé du prestige des absents, de ceux dont on ne cesse de vanter les mérites vu qu’il se voyait désormais privé définitivement du moindre défaut. La cousine garda le silence, n’évoqua jamais cet épisode qui ne méritait plus de revenir à la surface.

Sa mémoire effaça ce souvenir de plus en plus confus pour lui. Puis, le monde changea de braquet. Ce qui était tabou commençait à se raconter. Des faits divers mirent sur le devant de la scène un drame dont lui, n’aurait jamais songé que cela fut possible. L’inceste, ce mal terrible, ce crime contre la morale et l’enfance, était enfin évoqué. Il lui revint ce souvenir et une question lancinante le tarabusta : « Et si c’était ça qu’avait fui ma cousine ! »

La question restera sans réponse. Comment aborder un tel sujet près de cinquante ans plus tard ? Ce n’est qu’une intuition détestable, une interrogation sans fondement, un malaise qui de temps à autre lui donne mauvaise conscience, lui qui n’y est pour rien. Il devra vivre le reste de son âge avec cette idée qui de temps à autre le titille. Il ne se donnera jamais le droit de soulever un coin du voile, de venir poser une question qui pourrait remuer les remugles.

Pierre m’évoqua alors un cas analogue. Il fut le seul confident d’une mémoire qui sortit de la brume en pareilles circonstances. Une de ses amies, aidée par une thérapeute, parvient à faire ressurgir un souvenir douloureux qu’elle avait totalement enseveli. Elle en fut soulagée mais se borna à lui confier ce qu’elle taira à tout jamais aux siens, les véritables protagonistes de son trouble. Dire à un tiers lui avait permis d’effacer à tout jamais le traumatisme pour repartir enfin du bon pied.

Pierre comprit ce jour-là que la mémoire appartient exclusivement à celle qui en fut la victime. Fort de cette évidence, ce n’est pas à lui que revient la responsabilité de redonner vie aux vieux démons si ceux-ci ne hantent plus sa cousine. Ce serait pire encore et sa question constituerait une blessure qui laisserait des traces là où l’oubli a sédimenté. Il doit vivre avec ce mystère dont il n’aura sans doute jamais la clef. Il n’est ni lâche ni fuyant, il reste tout simplement à sa place, porteur d’un mystère qui ne fera sans doute qu'alourdir ses souvenirs au fil d’un temps, qui désormais est de plus en plus peuplé par leurs réminiscences.

Confidencement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 09:11

    Bonjour Nabum. Ce qui est certains c’est nous tous descendons de monstres : d’incestes, de meurtriers, anthropophages. C’est le Karma du soutra et si nous devions y penser sans cesse, il ne reste que la corde (définition de soutra). Peut-être que si notre société s’effondre c’est qu’elle n’a plus la force de porter les fruits pourris de l’histoire de nos ancêtres.... C’est trop lourd. Il est temps de subir la guillotine du bucheron : la tronçonneuse. Nous ne sommes pas responsable d’être le fruit des ces Hêtres. Et peut-être que le grain d’une seule pomme encore dorée redonnera naissance à un autre arbre ? ou pas... 


    • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 10:17

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      La pomme dégage toute responsabilité tout comme le serpent

      Le pêché originel a bon dos, l’humain est à l’image de son Dieu, mauvais par essence


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:24

      @C’est Nabum Paraît d’ailleurs, que ce n’était pas une pomme, mais le fuit du grenadier..


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 09:16

      Heureux les « enfants de l’amour ». Fruit du hasard. Car il faut être un peu cruel pour faire en conscience (et le semi-déni) porter à l’enfant le poids des ancêtres. Surtout quand ceux-ci par exemple furent : nazis...


      • eau-pression eau-pression 16 février 09:29

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Se livrer au hasard, c’est pas un peu se déclarer irresponsable ? Non pas des actes de ses ancêtres, mais des siens propres vis à vis des suivants ?


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 09:45

        @eau-pression Vous savez, j’ai accompagné le mouvement des plannings dans les années 70. L’enfant programmé sera plus heureux que l’enfant qui n’est pas désiré. Qu’est-ce que le désir ? Et maintenant de voir le résultat : des floppée d’enfants Rois : trop désirés...Quand on analyse le vécu des enfants hyperactifs, on se rend compte que ces enfants sont bien trop investis par leurs parents, TROP aimés, trop encadrés, trop gâtés (floppée de jeux pour leur développement intellectuels,...). C’est la manière que l’enfant à de dire : mais foutez-moi la paix. Je ne suis pas votre objet de plaisir, votre poupée, votre fétiche qui compense tous vos manques. Big pharma s’en met plein les poches avec le Ritaline...Il y a une photos d’ELTON JOHN avec « ses enfants » sous une montagne de nounours... Vive l’avenir d’enfants désirés...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 09:51

        Maintenant Audrey PULVAR. 
         J’ai bien connu ces ex-gauchistes, écolos qui ont fait pleins d’enfants « désirés ». Résultat : catastrophique. Tous de dire : je veux des enfants pour faire le contraire de l’éducation, souvent un peu plus rigide de leur parent (avez-vous lu : Libre enfants de Summerhill ???). Regardez simplement le cas de Lio. Elle l’avoue elle-même : j’ai foiré... Cinq enfants en souffrance. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 09:54

        @eau-pression Je ne parle pas bien sûr des cas d’enfants fruit d’un viol ou d’un inceste. Mais de ceux d’AVANT LA PILULE. 


      • Gollum Gollum 16 février 09:57

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Elle l’avoue elle-même : j’ai foiré... Cinq enfants en souffrance. 

        Mouais... Vous n’auriez pas fait mieux si vous en aviez eu, cela aurait même été pire...

        Vu votre cerveau en marmelade ils ont échappé à un désastre... 


      • eau-pression eau-pression 16 février 10:02

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        C’était juste pour vous faire remarquer que votre expression « enfant de l’amour » s’entend « enfant du désir ».
        Contrairement à l’animal, chez lequel l’instinct est écrit on ne sait comment, et la part « culturelle » se limite à quelques gestes conscients, le bipède s’interroge sur ce qui s’est passé avant lui et sur l’avenir de ses enfants. Ces interrogations le font sortir de son égo.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:03

        @Gollum projection. Vous connaissez le mot ?..... Oui mon enfant si j’en avais eu ne serait pas heureux. Comme tous les enfants « normaux » aujourd’hui. Sauf ceux qui ont un « faux self »... Je suppose que vous ne connaissez pas le mot...Que répondre à un enfant qui dis : je n’aime pas le monde d’aujourd’hui,.... Même un psy n’a pas de réponse...


      • eau-pression eau-pression 16 février 10:07

        @Gollum

        On ne tire pas sur l’ambulance.

        Je sais bien que @mélu essaie de nous entortiller en se disant heureuse de ne pas avoir eu d’enfant, qu’elle nous présente un avenir noir comme si c’était sa raison pour cela. Elle ne nous dira jamais la vérité, ne la tourmentez pas plus.
        Tiens, faudrait qu’elle nous parle de Macha Méryl pour changer.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:08

        @eau-pression Vous savez, une bonne éducation, c’est quand l’enfant a réussi à se faire aimer de ses parents. Pas ceux qui d’emblée sont aimés quelle que connerie qu’ils fassent. A un moment on peut ne pas aimer nos enfants. C’est normal. il y a un très bon livre d’un psy : si tu m’aimes, ne m’aime pas...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:09

        @eau-pression Laissez le pas de salade sans un peu de vinaigre...


      • eau-pression eau-pression 16 février 10:11

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Oui mon enfant si j’en avais eu ne serait pas heureux.
        Vous voyez que vous vouliez un enfant heureux. Et s’il avait été mélancolique, vous ne l’auriez pas aimé ?


      • Gollum Gollum 16 février 10:12

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Projection si je n’en n’avais pas eu. Or il se trouve que j’en ai eu et qu’ils sont plutôt pas mal...

        Donc je sais pertinemment ce qu’il en est. Vous non.

        Quant à vos psy.. vous me faites marrer avec ça ils sont pour la plupart complètement gangrenés par des idées modernes foireuses... et même quand ils ont de bonnes idées elles sont valables pour les autres évidemment mais pas pour eux-même..

        La santé mentale ne consiste pas à aimer le monde. Cela consiste à s’aimer soi malgré le monde. Vos psys qui n’ont pas la réponse, je l’ai, elle a été donnée dès l’antiquité cela s’appelle culture de soi.. stoïcisme...

        Guignolle.  smiley


      • eau-pression eau-pression 16 février 10:12

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        A cette heure, je vous laisse aussi, mes plantes m’attendent.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:15

        @eau-pression oui mais j’étais idéaliste et voulait un enfant dans monde rêvé, celui de CARL LARSSON. C’était l’époque des films d’INGMAR Bergman :. https://www.google.com/search?q=Carl+Larsson&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjx8-KPiO7uAhVRCewKHcukAwsQ_AUoAXoECAgQAw&biw=1280&bih=695#imgrc=ve_-zD5MetoGtM. 


      • Gollum Gollum 16 février 10:15

        @eau-pression

        ne la tourmentez pas plus.

        Elle pollue tous les fils avec ses commentaires donneuses de leçon et vous voudriez que je lui foute la paix ? smiley

        Ah que non. Faut qu’elle assume elle est sur un site public faut s’attendre à la confrontation..

        La dame est aigrie et vous nous faire avaler la pilule qu’elle gère mieux que tout un chacun... smiley

        Nan, mais y en a marre de son escroquerie mentale.


      • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 10:18

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        N’extrapolons pas


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:22

        @Gollum Qui m’oblige de vous croire. Vous l’avez dis vous-même : vous ne saurez rien de moi.... on peut dire n’importe quoi sur internet. J’ai aussi eu des voisins : toujours heureux, sifflant dans le couloir, le sourire pepsodan (sauf que pendant le confinement je l’ai entendu traité sa femme de connasse). Mais vu de l’extérieur : tutti va bene...Mais d’un vide, d’un creux...Rien à dire Doctrine de l’école du philosophe grec Zénon où la vertu doit être la seule source du bonheur et non le plaisir. Courage et impassibilité face à la douleur et l’adversité. Vous voulez dire : cynisme. Oui, c’est ce que conseille maintenant les psys...
        ...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:26

        @eau-pression Vous connaissez beaucoup de couples qui songent à l’avenir de leur enfants..... 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:31

        @C’est Nabum A quel sujet ???


      • Gollum Gollum 16 février 10:33

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        on peut dire n’importe quoi sur internet.

        Et vous en savez quelque chose hein... smiley Vous êtes même la spécialiste ici. Avec Dr X et Captain Barjo.. smiley

        Courage et impassibilité face à la douleur et l’adversité. Vous voulez dire : cynisme.

        Ben voilà. CQFD. Une phrase qui montre que cela vous dépasse et que vous n’y comprenez rien. Je n’en suis pas étonné du tout.

        Tout montre que vous ne savez pas dépasser le stade du psychologique auto-centré et donc incapable de vous transcender.. Vous ne savez même pas de quoi je parle.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:48

        @eau-pression Pourquoi Macha Méryl. A part qu’elle ressemble à ma mère et est néele 3 et ma mère le 2 septembre et et que le nom de ma mère était Yvette. La Vouivre : Mélusine. Gnostique comme moi. Ben, cela fait pas mal de points communs...Contrairement à Gollum, je n’ai rien à cacher.... autre point commun. Michel Legrand qui composa la musique des Demoiselle de Rochefort et que mon ex décédé, Olivier est passé juste à coté de la voiture accidenté de Catherine. Autre point commun. Michel Legrand marié à une Bouchard. Première femme de JODOROWSSKY qui appris sur le tard que sont père avait été un haut gradé nazi. Sculptrice, elle a pu s’en remettre. Né un 26 (ma date symbolique). Frida Boccara. Mon Olivier était son ami et surtout proche de son fils. Qui a commis un seul disque...décédé hélas de s’être brûlé trop vite à la vie.. A TRISTAN BOCCARA..


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:50

        Erreur : décédé un 26...janvier. Ma mère un 24 janvier..


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:52

        @Gollum Et on en le saura jamais. Puisqu’en égoïste foncier, vous gardez tout pour vous... Si c’est ça le stoïcisme. GARDEZ LE POUR VOUS. Ce que vous faites parfaitement... 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:56

        @Gollum Oui, mais moi je détiens la preuve de ce que je raconte.... 


      • Gollum Gollum 16 février 12:12

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Oui, mais moi je détiens la preuve de ce que je raconte.... 

         smiley Mais pas moi. Et en plus vous avez prouvé ici sur ce site vos tendances fortes à la manipulation, affabulation, sans compter vos tendances très fortes au mélange des genres pour aboutir à vos conclusions préfabriquées...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 12:14

        @Gollum C’est ce qui s’appelle « botter en touche »...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 12:17

        @Gollum A quel moment j’ai affabulé ? Une preuve...


      • Gollum Gollum 16 février 12:30

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Je botte en touche ? Et en quoi ?


      • Gollum Gollum 16 février 12:32

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Hérétique vient de Hermès par exemple... Et plein d’autres... Vous vous foutez vraiment de la gueule du monde là car j’en ai pondu des posts vous contrant et montrant vos délires... Mais vous vous enfermez dans un déni bien commode.. 

        Mais les autres sont au courant eux.


      • Gollum Gollum 16 février 12:33

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Et elle me moinsse la bougresse ! smiley


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 13:36

        @Gollum Dictionnaire philosophique :  Hémistiche, HérésieHermès, ou Ermès ▻ ..


      • Gollum Gollum 16 février 17:28

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Lol Grosse smiley

        https://fr.m.wikisource.org/wiki/Dictionnaire_philosophique/Garnier_(1878)/Hémistiche

        Il suffit de faire un find sur Hermès ou Ermès dans le texte et on obtient pour les deux : mot absent...

        Triple smiley d’or de clownerie et manipulation tendancieuse... 

        Quant à Hémistiche cela concerne la versification... Re smiley

        CQFD


      • eau-pression eau-pression 16 février 18:28

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Avec ça on a un cadre pour Mache Méril. A tout hasard, elle a écrit Un jour, je suis morte


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 19:06

        @eau-pression Mon histoire est celle de Perséphone. Elle aussi n’eut pas d’enfant. Et cette mort à un désir d’enfant m’a mis sur une autre voie bien plus riche : celle de la création. Et si son enfant avait été autiste ? Ce qui est arrivé à nombreuses de mes connaissance. L’un ami de Prigogine cru devenir fou et a fini face à la blessure narcissique de quitter sa femme. Ne pas avoir d’enfant est aussi une épreuve qui nous fait fait grandir. Je me suis parfaitement reconnue dans ce portrait de Perséphone :  

        Un bref rappel du mythe de Perséphone
        Perséphone est la fille de Déméter, déesse de fertilité. Un jour qu’elle se promenait et humait le parfum des fleurs, le sol s’ouvrit à ses pieds et Perséphone fut kidnappée par Hadès, roi des Enfers (et frère de Déméter). Il l’emmena dans sa résidence souterraine, afin d’en faire sa reine. Pendant des mois, Déméter erra sur terre à sa recherche, se lamentant aux quatre coins du monde devant la disparition de sa fille. Dans son désespoir, elle en vint à négliger son rôle de déesse de fertilité : les plantes cessèrent de pousser, les animaux moururent et l’hiver s’installa de façon permanente. Les hommes se mirent à prier Zeus de leur venir en aide et ce dernier demanda à son fils Hermès d’intervenir. Hermès se rendit au royaume d’Hadès et y trouva la belle disparue. Il l’a ramena à sa mère qui fut soulagée de retrouver sa fille. Mais lorsqu’elle lui demanda si celle-ci avait ingéré quoi que ce soit durant son séjour sous terre et que Perséphone lui répondit qu’elle avait mangé six graines de grenade, Déméter sut que sa fille était perdue à jamais puisqu’elle était désormais forcée de retourner aux Enfers. Afin d’assurer la fertilité, il fut convenu que Perséphone passerait six mois auprès de son époux et six mois avec sa mère - le cycle de saisons.
        La grenade comme symbole de mort et renaissance
        « À propos de la grenade, je ne dirai rien,
        puisque son histoire est en soi un mystère sacré. La grenade est effectivement considérée comme un symbole sacré depuis des millénaires. Plusieurs sources suggèrent même que le fruit défendu du jardin d’Éden n’était pas une pomme, mais plutôt une grenade. On la connaît surtout grâce à la Grèce antique, mais la richesse de ses secrets était également importante dans les traditions juives, chrétiennes, bouddhistes, islamiques et païennes.

        La grenade est connue comme un symbole de fertilité (ce qui fait du sens quand on pense à ses graines abondantes) - bien qu’on l’associe d’emblée à Perséphone, c’est aussi un symbole de Héra et Aphrodite en tant que déesses du mariage et de l’amour ; la légende raconte que c’est Aphrodite qui aurait planté les toutes premières graines de grenade.

        Mais ce qui nous intéresse ici, particulièrement en lien avec Perséphone, c’est la grenade en tant que symbole des morts. Son jus écarlate rappelle le sang. Lorsque Perséphone descend aux Enfers, c’est le moment où elle ingère les graines de grenade qui scelle son destin. À cet instant précis, Koré (épithète signifiant « la vierge ») n’est plus. Pour Perséphone, la grenade est le symbole de son propre cycle qui alterne entre mort et renaissance.


        Cette mort à un désir somme toute très instinctif et animal m’a connectée à une autre part de moi-même. Cet enfant au lieu d’être de chair et de sang fut spirituel. Le lendemain du décès de mon grand amour en 83, j’ai rêvé que j’avais un bel enfant de lui. Et je le porte toujours......C’est ce qui s’appelle l’enfant intérieur. Toujours mieux qu’un C...D affalé devant une té-réalité débile. Nous avons tous notre blessure. C’est le grand défaut des femmes : elles veulent tout et comme dit l’expression : qui trop embrasse mal étreint. Et comme je suis d’un tempérament hystérique (on est soir hystérique soit obsessionnel quand on a la chance d’être névrosé) et avec beaucoup d’imaginations, j’ai un grand besoin de dormir pour récupérer. Et à moins d’être riche ou d’avoir une gouvernante, les premiers mois après une grossesse sont éprouvants et ensuite conduire les enfants dans les embouteillages à l’école. Bah, j’étais prête pour mon grand amour. Mais avoir un enfant à tout prix : NON...Les femmes sont masochiste et ont toujours besoin de creuser là où cela fait mal.... C’est dans leur nature. Macha a tout eu. Bien plus que de nombreuses mère de famille qui rêvent d’être actrice en faisant la vaisselle. C’est ainsi : la castration : on ne peut tout avoir. C’est la seule expérience de ma vie que je n’ai pas connue.  C’était mon destin. Et je l’accepte. Maintenant, contrairement à Gollum qui cultive l’égoisme, l’épicurisme masturbatoire (ONFRAY) et le cynisme, l’avenir des enfants du futur me tient à coeur... 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 19:09


        Le père de mon enfant aurait été psychanalyste et forgeron (HADES). Il m’a fait un autre enfant que je porte dans ma tête. Et c’est bien ainsi. 


      • eau-pression eau-pression 16 février 23:49

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Tiens, revoila le forgeron ! Vous croyez vraiment qu’il faut nous le dire 100 fois ?

        Pour revenir au sujet, écoutez l’avis de Coluche qu’a tout lu Freud : les gens qui font des gosses le samedi, souvent ils les aiment pas ; ils font l’amour le samedi parce que c’est au programme.

        A une certaine heure, il faut parler vrai et apprendre à faire des liens dans les posts. Sachez dire oui comme Marie, Jeane, Nicole, Lesbelles. On n’est plus en 1966.


      • jjwaDal jjwaDal 16 février 09:30

        Nous sommes des animaux compliqués. Nous passons notre vie dans le corps d’un animal doté d’un cerveau qui préexistait longtemps avant ce qui a permis l’humanité et qui est largement autonome dans ses aspirations et décisions.
        Qui s’est fait violence pour arrêter la dépendance au tabac par ex sait bien que le combat contre « nos » pulsions réclame du courage et de la force de caractère par ex. On est très loin d’être seul maître à bord...
        Il faut gérer ça et tout le monde n’a pas les outils mentaux appropriés. Il se trouve que pour des raisons que tout le monde peut comprendre, notre éducation et celle que nous faisons des autres est un immense bricolage où pas mal de choses sont royalement ignorées.
        L’inceste est au registre des horreurs auquel l’enfance peut nous confronter. Mais c’est l’arbre qui cache une forêt bien plus épaisse que personne n’osera jamais regarder en face. Nul besoin de toucher physiquement un être humain pour le saloper à vie. J’en connais un bout sur le sujet...
        Il n’y a pas plus grand pouvoir de nuisance que celui de condamner un jeune être à une vie de zombie, ou au mieux une parodie de vie, parce qu’on est trop occupé ou pas assez empathique pour voir et agir.


        • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 10:19

          @jjwaDal

          Comparaison n’est pas raison
          L’inceste est une abomination absolue


        • jjwaDal jjwaDal 16 février 12:16

          @C’est Nabum
          Indiscutablement une abomination, mais « absolue » est de trop. Elle instaure une hiérarchie basé sur le comportement de l’un plutôt que les conséquences pour l’autre. Cela ferait presque passer le harcèlement ou la privation de soins poussant au suicide réussi d’un enfant pour des enfantillages ou l’infanticide pour une sous catégorie de dommages à l’enfance.
          Des gamins se donnent la mort sans avoir été victimes d’inceste et des victimes d’inceste meurent de vieillesse après avoir eu une vie de famille et une carrière professionnelle.
          Eriger un tabou, un interdit (au sens sacré du terme) contre l’inceste. Assurément. En faire une shoa qui évacue en arrière-plan tout le registre des dommages à l’enfance et donc à la future humanité, non.


        • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 12:32

          @jjwaDal

          Je vous le concède cet adjectif valait hiérarchie et dans l’horreur et l’effroi il n’y a pas de classement



          • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 14:25

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            La culture est mise à mort

            Aujourd’hui encore on m’annonce l’annulation de l’une de mes balades contées

            Désolant


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 14:35

            @C’est Nabum Explosion d’anorexie mentale chez les enfants en Belgique. Pas de place pour s’en occuper. Merci MAGGIE,.... la peau sur les os comme à la sortie d’Auschwitz. Ils ont perdu le goût de vivre. Non, face à cela, je ne serai pas cynique J’ai mal.....


          • juluch juluch 16 février 14:21

            Sujet grave que vous évoquez là nabum.

            les secrets de familles inavouables et qui brisent une vie.....


            • C'est Nabum C’est Nabum 16 février 14:26

              @juluch

              Indicible

              C’est bien là le nœud du problème


            • alinea alinea 16 février 16:54

              @C’est Nabum
              Ah bon, je n’ai vu que des supputations avivées par meetoo ! non ? C’est la leçon que je retiens de cet article : chaque souvenir empreint de brume se colorera de meetoo.
              Pourquoi pas, mais alors, si c’est si courant, il faudra en parler, et le vivre autrement ! et puis essayer de faire une société autre, disons, plus saine ! on n’en prend pas le chemin.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 17:36

              @alinea
               Oui alinéa, mais alors il faudra nettoyer notre inconscient collectif qui considérait que pour calmer la colère des Dieux il fallait sacrifier des enfants ou des jeunes vierges (MAYA, Minotaure). Ce n’est qu’à partie d’ABRAHAM que le fils fut remplacé par l’agneau. Le croissez et multipliez-vous peut s’interpréter de différentes manières. Mais entre autre comme un vestige de culpabilité de ces anciens sacrifices...C’est ainsi que nous pourrions interpréter la pédophilies dans l’église. C’est un acte pur et d’union avec le divin. L’enfant étant impubère et donc PUR (sans poils,...).


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 17:53

              L’antisémitisme vient aussi de cette fixation sur l’idée que les juifs dévoraient les enfants. A cause de Saturne (samedi jour du shabbat). Ce qu’on oublie de dire. C’est que Saturne n’avait pas croqué ses enfants, ils les gardait bien au chaud dans son ventre pour qu’ils grandissent. D’ailleurs Jupiter réussit à les faire régurgiter......Encore une légende qui a perverti l’inconscient. Et d’ailleurs, les catholiques parlent de Saturne comme du Grand satan.....


            • Gollum Gollum 16 février 17:55

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              C’est ainsi que nous pourrions interpréter la pédophilies dans l’église. C’est un acte pur et d’union avec le divin. L’enfant étant impubère et donc PUR (sans poils,...).

              Fallait la trouver celle-là. Et l’oser surtout.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 18:02

              @Gollum Mais c’est ainsi qu’ils justifient leurs actes auprès des enfants (souvent délaissés par leur parents et cherchant chez les prêtres un repère)....Tout le catholicisme est basé sur la PURETE. Cela vous a t-il échappé les femmes sont impures parce qu’elles ont leurs menstrues, raison pour laquelle on les menait au bucher,...). Névrose obsessionnelle : pur-impur. Vous n’avez jamais rencontré des personnes qui ont le toc de se laver les mains jusqu’à vingt fois par jour..... jusqu’à ce que la peau soit à vif...et qu’elle saigne. Mais ce sang là lui n’est pas impur. On se demande pourquoi ????


            • jjwaDal jjwaDal 16 février 20:06

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Vous prenez je pense vos désirs pour des réalités en faisant référence à « l’inconscient collectif » et aux mythes. Isaac Asimov dans « Les Dieux eux-mêmes... » a correctement décrit le fonctionnement du cerveau humain tel que la science la plus moderne peut l’interpréter avec la chronologie d’apparitions des structures et celle des « systèmes d’exploitation » s’y exprimant.
              L’humanité dans ce qu’elle a de plus noble n’est qu’un voile pudiquement posé sur notre animalité qui se moque complètement de notre morale et de toute éthique. Tuer ses rejetons est naturel chez les animaux et s’explique aisément. Le cerveau et le logiciel afférent l’autorisant est en nous, que ça nous plaise ou pas.
              Le formation basique de la recherche d’une gratification physique (ce que nous nommons « plaisir ») est aussi au coeur de notre fonctionnement. Ce sont de multiples verrous logiciels (culturels) qui nous interdisent d’utiliser les enfants pour notre propre gratification sexuelle par ex, mais c’est assurément naturel pour notre cerveau pulsionnel (le premier en date).
              L’asymétrie de l’appétit sexuel entre sexes s’explique par ex aisément quand on sait qu’en base la testostérone rend les hommes bien plus accroc au plaisir physique en intensifiant les sensations perçues par leur cerveau et accessoirement que la jouissance est quasiment systématique chez eux (une autre astuce de la nature), pas par un inconscient collectif à l’origine mystérieuse.
              Ce sont des animaux dangereux en base pour ces raisons. D’où l’importance de l’éducation faite par des hommes qui ont compris ce qu’ils sont et ce qu’ils ne doivent pas devenir, à savoir des dangers pour le sexe opposé et leur descendance....
              Le tabou de la « non violence » envers les enfants et les femmes doit passer par des hommes pour édifier de futurs hommes dignes de ce nom.
              Mais quand on trouve banal de nier la vie animale (manger des bouts de cadavres au quotidien) et de saloper les conditions de vie de toutes les espèces vivantes, comment incarner une éthique à géométrie variable ? J’ai un doute.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 février 10:03

              @jjwaDal L’amour des parents pour leur enfant sera TOUJOURS ambivalent. Sachant qu’un jour et c’est un passage obligé ils devront encaisser les critiques, tenter de faire mieux qu’eux et les quitter pour gagner enfin leur propre individualité. Il doivent aussi intégrer, que cet enfant est déjà un autre et pas la continuation d’eux-même comme dans la psychose et la perversion. 
              Les bons parents ou bonnes mères surtout sont celles qui peuvent supporter qu’un jour leur enfants les haïssent (entre autre parce que cette dépendance à leur parents pour survivre est difficile à vivre, les animaux sont bien plus vite capables de survivre,et partent assez vite pour d’autres aventures. La haine et le perversion qui risque d’en résultat est bien la différence entre l’homme et l’animal, mais c’est aussi pour cette raison qu’il est plus évolué, obligé de créer, développer sa vie fantasmatique pour survivre, ...). Et supporter cette étape sans pour autant les rejeter Combien y arrivent.... ? 


            • alinea alinea 18 février 20:22

              @jjwaDal
              On ne va pas approfondir sous forme de commentaires, mais je pense que la perversion, la perversité, est typiquement humaine ; que se réconcilier avec notre animalité exclurait en grande partie cette déviance due aux nombreux traumatismes subis dans l’enfance.
              Qu’un enfant par hasard t’excite par des attouchements très naïfs de sa part, ce n’est pas une perversion, mais qu’un adulte jouisse, voire ne puisse jouir qu’ainsi, d’un enfant, ou d’une femme par le viol, c’est une pathologie.
              Les petits humains qui ont réussi socialement dans notre monde moderne, ont laissé tomber une quantité de potentiels nécessaires à leur épanouissement : ils deviennent des malades qui ne se voient pas quand ils font une conférence brillante sur un sujet à la con mais à la mode ! Mais dans les coulisses, leur petit pouvoir, leur pognon ou leur notoriété a de grandes chances de les pervertir.
              Notre seule quête devrait être la santé, avec un grand S ; parce qu’elle génère tout.
              Au contraire de cela, on fonce vers la spécialisation, on encourage, félicite l’abruti spécialiste, on paye bien l’expert, et comme chacun a un truc à régler avec papa ou avec maman, ils sont nombreux à foncer dans le panneau !
              La frustration ne se supporte plus aujourd’hui ; le passage à l’acte est pris pour la Liberté... il y a à détricoter avant de retrouver une structure saine !!!


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 14:43

              Néo-libéraux, un jour vous serez jugés..... INFANTICIDE. 


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 14:56

                LA BAAL-gique. Le pays qui n’aime pas ses enfants : https://www.lalibre.be/planete/sante/consequence-du-covid-l-uz-brussel-fait-face-a-une-augmentation-vertigineuse-du-nombre-d-enfants-souffrant-d-anorexie-mentale-severe-602ba63c7b50a62acff515ec . ASSASSINS. En 1985 : fermeture de presque tous les centres de guidance. NOUS N’AVONS PAS OUBLIES......30 décès inexpliqués autour de l’affaire Dutroux.... 


                • sylviadandrieux 16 février 22:29

                  Et en attendant Pierre attend.

                  mais qu’entendez-vous par « éventuellement lever un coin d’ombre » ? vous faites un contre-sens car Pierre ne veut pas lever le coin d’ombre. Mais que veut-il en réalité ? 

                  Pierre a eu une belle vie, il s’en défend aujourd’hui, et pour soulager sa conscience aimerait que l’on absolve ses oublis car l’actualité ne parle que d’inceste. 

                  Il a été un petit garçon qui n’a pas attiré le regard vicié d’un oncle vicieux.

                  Il y a prescription à présent. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité