• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Burqa et les réactionnaires

La Burqa et les réactionnaires

Quelqu’un a dû jeter une malédiction de trop. Nous vivons une époque intéressante. Nos ressources s’épuisent, le gaz carbonique s’accumule dans l’atmosphère et le monde industriel se débat dans ce qui sera sans doute la dernière crise de son existence. Pendant ce temps-là un quarteron de députés qu’on espère bientôt à la retraite nous pondent un antépénultième débat sur la burqa.

La pratique consistant à enfermer une femme – ou un homme, d’ailleurs – sous une bâche et à ne le laisser accéder au monde extérieur que par le biais d’un carré de tissu grillagé est évidemment aussi barbare que stupide. Tous les progressistes dignes de ce nom doivent s’efforcer de la faire disparaître. Ce n’est pas le problème, cependant, en fait cela ne l’a jamais été. La seule question qui mérite de se poser dans une assemblée c’est de savoir s’il faut l’interdire.

Une telle interdiction n’aurait, bien sûr aucune chance d’être appliquée. Le Conseil Constitutionnel la censurerait immédiatement et s’il ne le faisait pas, la Court Européenne des Droits de l’Homme s’en chargerait. Tout ce que nous en retirerions ce serait l’indignation de tous les démocrates de la planète, ainsi, sans doute, que quelques vociférations villieristo-souverainistes à la Riposte Laïque.

Là encore, cependant, ce n’est pas le problème.

Il y a dans le chœur de ceux qui réclament l’interdiction de la burqa beaucoup de xénophobie crasse et de conservatisme qui ne l’est pas moins. Il n’y a pour s’en convaincre qu’à regarder les contorsions intellectuelles auxquels nombre d’entre eux se livrent pour justifier la non-interdiction des cornettes – qui procèdent pourtant de la même logique que la burqa. Ce qui les gêne ce n’est pas l’offense faite aux femmes, c’est la présence visible de l’Islam dans la société française. Cela relève d’une vision profondément perverse de l’identité qui consiste, littéralement, à la graver dans le marbre et à interdire aux sociétés d’évoluer – exactement ce que font, ou plutôt prétendent faire les islamistes. L’identité d’un peuple, c’est d’abord l’affirmation d’une continuité, affirmation qui peut fort bien s’accommoder de changements culturels profonds. Si la Bretagne se convertissait à l’Islam, elle serait certainement différemment bretonne, mais pas moins. Vouloir interdire à un peuple d’adopter telle ou telle religion, ou telle ou telle pratique sous prétexte qu’elle vient d’ailleurs, c’est le figer dans un moment de son histoire et lui dénier toute maîtrise de son destin culturel.

Il n’y a d’ailleurs rien d’étonnant à ce que intellectuels comme, par exemple Françoise Morvan, se fassent les hérauts de ce genre de discours. Leur vision de la société est fondamentalement conservatrice, même si ce n’est pas le même conservatisme que celui qui anime Sarkozy.

On passera avec indulgence – enfin pas trop, quand même – sur les arguments de ceux qui nous disent que la burqa n’est pas musulmane. C’est certainement vrai puisqu’on ne la porte pas en Albanie. Ce n’est cependant pas aux non-musulmans de décider ce qu’est l’Islam, pas plus que ce n’est aux libéraux de définir ce qu’est le communisme. Nous ne sommes pas obligés de suivre une femme voilée dans son raisonnement mais nous ne pouvons pas nier sa sincérité ni sa conviction que la religion qu’elle suit est effectivement l’Islam, pas plus que nous ne pouvons nier que le mélange bizarre de populisme vigneron et de trotskisme que professe le Parti Ouvrier indépendant soit, à ses yeux, du socialisme.

On peut certainement dire que la burqa est le symbole d’une idéologie détestable et qu’elle doit, en conséquence, être interdite. Le fondamentalisme est indéniablement exécrable, même si ceux qui s’acharnent sur sa version islamique en oubliant ses variantes catholiques ou évangéliques combattent en général tout autre chose. Ceci étant dit, suffit-il qu’une idéologie nous paraissent exécrable pour que nous interdisions ses manifestations ? C’est loin d’être évident. Nous interdisons la propagande fasciste parce qu’elle, par nature, est une apologie de crime contre l’humanité. Il est possible qu’on interdise un jour la propagande productiviste pour des raisons similaires. Cela doit rester des exception cependant, car si les nationaux-laïcards de Riposte Laïque peuvent faire interdire le voile parce qu’il ne correspond pas à leurs valeurs, qu’est ce qui m’empêcherait de demander l’interdiction de Riposte Laïque – ou de n’importe quoi d’autre, d’ailleurs, pour les mêmes raisons ?

La règle doit être qu’il n’y a pas de crime sans victime et que chacun doit être libre de faire ce qu’il veut tant qu’il ne nuit pas aux autres. Or, si les femmes à burqa se nuisent indubitablement à elle-même, on voit mal quelles nuisances elles causent au reste de la population – sauf à considérer comme légitime les vociférations des chrétiens intégristes qui se sentent "agressés" dés que l’on joue du métal un peu trop prés de chez eux.

Il ne manque pas, bien sûr, de bonnes âmes pour invoquer la laïcité, preuve qu’il n’y comprennent pas grand chose ou que dans le fond ce n’est pas cela qu’ils veulent. Que des personnalités aussi éminentes et aussi peu suspectes de sympathies islamistes que Caroline Fourest ou Henry Pena-Ruiz refusent de les suivre sur ce terrain devrait d’ailleurs les interpeller. Être laïque c’est affirmer que la religion ne doit pas structurer la société et que l’Etat doit être, en matière religieuse, d’une neutralité absolue. C’est pour cela que les fonctionnaires, qui représentent l’Etat ne doivent porter, dans le cadre de leurs mission, ni voile, ni croix, ni pentacle. C’est pour cela aussi que les uns comme les autres sont interdis au sein de l’école qui est et doit rester une institution républicaine. Les religions ont, par contre tout à fait le droit de structurer la vie de leurs adeptes, même si cette structure nous déplaît, tant qu’elles ne structurent que la vie de leurs adeptes et qu’elles ne troublent pas l’ordre publique.

Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle inquisition.

En fait, au delà des sophismes et des approximations des croisés de l’anti-burqa, ce à quoi nous sommes confrontés c’est moins à un problème musulman qu’à un problème "républicain" – je mets des guillemets car le mélange nauséabond de nationalisme et d’autoritarisme qui se cache trop souvent derrière ce terme n’a rien à voir avec la vraie république. Le "républicanisme" a certainement représenté un progrès par rapport à l’intolérance au cléricalisme de l’Ancien Régime, mais il ne considère pas plus que lui l’autre comme un individu à part entière, avec son histoire, ses croyances et son projet particulier. Il le réduit à un ectoplasme unidimensionnel qui n’existe que pour et par sa participation à l’Etat et considère toute manifestation d’altérité comme illégitime. En un sens il le chosifie presque autant que le fondamentalisme, même si ce n’est pas sur le même registre.

Ce qu’il faut, au contraire, c’est considérer chaque individu comme un être particulier, digne de respect en tant que tel, et non en tant que futur citoyen-blanc-catholico-laïque ou en tant que sujet d’expérience pour tel ou tel projet de libération involontaire. Cela signifie refuser que l’on voile les femmes de force. Cela signifie aussi refuser qu’on les dévoile d’autorité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • Walden Walden 23 juin 2009 13:19

    Rien à rajouter : BRAVO !
    Argumentaire impeccable auquel je souscris pleinement.


    • LE CHAT LE CHAT 23 juin 2009 13:44

      les burqa et niqab noirs qui concentrent le rayonnement solaire sont une abomination pour le réchauffement climatique ! le blanc est bien meilleur ! smiley


      • RilaX RilaX 23 juin 2009 13:56

        c’est quoi des cornettes ?


        • RilaX RilaX 23 juin 2009 14:58

          il est ecrit dans l’article : "Il n’y a pour s’en convaincre qu’à regarder les contorsions intellectuelles auxquels nombre d’entre eux se livrent pour justifier la non-interdiction des cornettes – qui procèdent pourtant de la même logique que la burqa"

          Ça semble ne gêner personne, et ça semble justifier tout le propos de l’auteur.

          Mais moi je ne sais pas ce qu’est une cornette, et google ne me montre que des animaux, des restaurants et autres âneries sans rapports.

          Quelqu’un aurait il l’amabilité d’eclairer ma lanterne ?



        • RilaX RilaX 23 juin 2009 15:31

          ok, merci pour l’image.

          Maintenant que je sais ce qu’est une cornette, je ne comprends pas que l’on puisse comparer une burqa a cet accoutrement. Comparer cornette et voile islamique, ok a la limite. Mais cornette et burqa ...

          Déjà, première différence, et pas des moindres, le visage de celle qui porte la cornette est apparent. Pas celui de celle qui porte la burqa.
          Ensuite, la cornette n’est pas portée par n’importe qui mais uniquement par des sœurs, qui vivent dans des couvents, et qui ont tendances a peu sortir. Je ne crois pas qu’il existe d’équivalent aux bonnes sœurs dans l’islam. Et je suis sur que nul autre catholique que les bonnes soeurs n’auraient l’idée saugrenue que de portée pareil accoutrement. Ce qui explique que je ne savais pas que cela s’appelait ainsi : je ne l’ai croisé que dans les couvents que l’on m’a fait visité dans ma jeunesse.

          Donc, pour moi, nulle contorsion a etre contre la burqa, et totalement indifferent aux cornettes.


        • Reinette Reinette 23 juin 2009 23:26


          DAMIEN PERROTIN


          1 ) ou vous êtes ignorant : car photo que vous mettez en lien est une photo des années avant 1950 ENVIRON donc leurs habillements ont changés - il y a quelques couvents un peu partout en France... suffit de s’informer !


          2) ou vous êtes malhonnêtes....

          - les religieuses catholiques ont choisi, EN ADULTES, leurs conditions de vie et d’habillement... QUAND ELLES ETAIENT ADULTES ET CONSENTANTES !

          - tandis que les burqa sont portées par des femmes, depuis l’enfance, et elles subissent des violences si elles ne la portent pas... VIOLENCE QUI PEUT ALLER JUSQU’A UNE CONDAMNATION A MORT ... qu’elles le veulent ou pas, la burqa est OBLIGATOIRE !



          JE pencherais plutôt pour la 2)
           

          PHOTO (qui doit dater de 1950 environ, à vérifier) http://www.feteland.com/pub/Costumes_adulte_femme/Cornette_de_bonne_soeur.J PG


        • Reinette Reinette 23 juin 2009 23:38


          Portrait actuel d’une religieuse catholique


        • Reinette Reinette 23 juin 2009 23:42

          CECI étant dit NI MAITRE NI DIEU

           


        • brieli67 23 juin 2009 23:49

          cornettes de face
           


        • brieli67 23 juin 2009 23:52

          cornette de profil


        • Reinette Reinette 24 juin 2009 00:10

          ELLES DATENT de quelle époque vos photos en noir et blanc ?


        • Reinette Reinette 24 juin 2009 00:24

          Le furtif

          je m’adressais à briefi67, je lui demande à quelle époque ont été prises ses photos (environ 1950 ?)


        • Reinette Reinette 24 juin 2009 01:00

          Le furtif bonsoir

          c’est vrai pour les gamins, ces religieuses de noire vêtues pouvaient faire peur.

          si les photos datent de 59, leurs tenues ont changés, surtout en ville : elles ont maintenant des petits foulards bleus ou blanc sur la tête. Elles ont fait le choix de cette vie en tant qu’adultes.

           

          tandis que la burqa est imposée, dès le plus jeune âge, par des hommes pour dominer les femmes, ils sont possesseurs de la chose, point trait. Les femmes n’ont pas le choix, elles doivent se plier aux ordres ou mourir (maintenant se qui se passe dans le cerveau de ces hommes si peu sûrs d’eux-mêmes, grande question ?)


          Je vais lire maintenant, un polar ; bonsoir


        • stephanemot stephanemot 24 juin 2009 11:06

          la cornette de la religieuse ou la coiffe de l’imam signalent des « professionnels » de la religion et respectent la constitution

          ce qui n’est pas le cas de la burqa :
          http://blogules.blogspot.com/2009/06/non-la-burqa-non-au-fondamentalisme.html



        • Reinette Reinette 24 juin 2009 13:40

          Le furtif

          les bagnes orphelinats aux sévices sexuels généralisés (révélés dernièrement) et les bagnes pour jeune filles fautives des Magdalenians sisters ...


          De quoi parlez-vous ? Il y a des bagnes pour jeunes filles en France ? pouvez-vous m’apporter des précisions, s’il vous plaît, car je ne suis pas au courant. Merci


        • ZEN ZEN 24 juin 2009 13:43

          Et ces burqas, connaissez-vous ?  smiley


        • omar omar 24 juin 2009 22:07

          troppo forte MDR


        • abdelkader17 23 juin 2009 13:58

          Très bon article monsieur, rien à ajouter.


          • fouadraiden fouadraiden 23 juin 2009 14:05


            Excellent et bien sûr que le problème principal de la gde majorité de ces députés c’est la visibilité des musulmans et les « muslmans » ayant compris cela depuis belle lurette ( voir les statistiques qui les concernent sur le chômage , la déinquance , l’échec scolaire etc) une partie d’entre eux se radicalisent naturellement.

             à Bruxelles, on a la pemerière voilée au parlement bruxellois. une belge d’origine trurque au CDH( centre droit francophone).

            bizarre mais vs remarquerez que l’ on assite presque jamais à des débats sur les problèmes que les « musulmans » rencontrent dans la socité française. pourtant il y a matière...


            • Shaytan666 Shaytan666 23 juin 2009 18:18

              Le CDH, centre droit francophone, laissez moi rire, parti d’obédience chrétienne de centre GAUCHE, sa présidente MilQuette est "scotchée au PS de Di Rupettes.


            • fouadraiden fouadraiden 23 juin 2009 18:41


              oui shaytan, disons centre chrétien + dirupo


            • Antoine Diederick 24 juin 2009 10:05

              Bonjour Fouad,

              Je soumets ici à votre sagacité cet article trouvé ds le journal « Le Soir » en ligne

              Le statut précaire des Marocains de Belgique

              DIRK VANOVERBEKE

              mercredi 24 juin 2009, 07:53

              L’étude réalisée par la Fondation Roi Baudouin, en collaboration avec l’Université de Rabat, auprès de la population d’origine marocaine vivant en Belgique souligne la précarité de leur statut socio-économique. L’identité religieuse l’emporte sur toutes les autres.
              Tous les chiffres dans Le Soir en PDF.
              <script type="text/javascript"><!--
              function swapimg(index) {
              for (var i=1; i<=1; i++) {
              document.getElementById('photo'+i).style.display="none";
              }
              document.getElementById('photo'+index).style.display="block";
              refreshbanner();
              }
              //-->
              </script>

              Le quartier marocain d’Anvers. © Sylvain Piraux.

              Ainsi, 31,7 % seulement des 400 personnes interrogées jouissent d’un contrat fixe ; 5 % exercent des travaux temporaires ; 21 % bénéficient du chômage et 5 % ne reçoivent pas d’allocations. Les personnes interrogées évoquent surtout les discriminations à l’embauche pour justifier leurs difficultés d’insertion sur le marché de l’emploi.

              La proportion des femmes exerçant une activité professionnelle est sensiblement plus faible que celle des hommes (38,3 % contre 55,4 %). La proportion des femmes belgo-marocaines sans emploi est aussi supérieure à celle des hommes (33,3 % contre 28,7 %). La proportion des femmes inactives (pour raisons familiales ou autres), en marge du marché de l’emploi, s’élève à 62 %. Par ailleurs, la proportion des femmes nées au Maroc et exerçant un travail (22 %) est plus de deux fois inférieure à celle des femmes nées en Belgique (46 %).

              Les personnes récemment naturalisées sont souvent marginalisées sur le marché de l’emploi ou débusquent des petits boulots et des… petits salaires. Du coup, certains Belgo-Marocains se tournent vers le travail au noir pour survivre, tout en bénéficiant des allocations de chômage. Comme le confirme une des personnes interrogées dans l’étude : «  J’habite près de Liège. La plupart des Marocains sont au chômage… Les gens, dès qu’ils touchent des allocations du chômage, arrêtent de travailler, parce qu’un maçon qualifié touche 1.500 euros et un chômeur, chef de famille, en touche 1.200. Je connais des parents qui passent leur journée au café… ».

              Ces difficultés d’insertion sur le marché du travail se répercutent sur le niveau de vie des Belgo-Marocains (lire ci contre).

              Une proportion importante des ménages interrogés entre dans la catégorie de la population dite « à risque de pauvreté » – détenteurs d’un revenu égal ou inférieur à 860 euros par mois. Plus de la moitié (53 %) des Belgo-Marocains vivrait ainsi sous le seuil de pauvreté dans notre pays. Avec des disparités régionales : leurs revenus sont les plus élevés en Flandre, les moins élevés en Wallonie.

              Les problèmes les plus fréquemment évoqués par les personnes interrogées, outre le chancre du chômage, sont liés à l’identité ethnique et religieuse : le fait d’être traité comme étranger (lire ci-contre) est la critique la plus fréquemment avancée.

              Le manque de respect à l’égard de leur religion et l’inadéquation des valeurs morales avec les leurs sont aussi largement mis en avant.

              Les personnes interrogées pointent, au Maroc, les institutions religieuses, devant la Monarchie, comme étant les deux institutions les plus dignes de leur confiance. En Belgique, ce sont les mosquées qui trônent largement en tête de leurs suffrages, relevant l’importance majeure qu’ils accordent au religieux.

              L’identité religieuse

              Au-delà de l’identité nationale, l’identité religieuse l’emporte sur toutes les autres : plus d’un tiers (36 %) des sondés répond sans hésiter qu’ils préfèrent d’abord être reconnus comme musulmans. 68 % déclarent essayer d’obéir aux préceptes religieux. En dépit du fait que la majorité des personnes interrogées a la nationalité belge, 7 % seulement manifestent le besoin de s’identifier à notre nationalité.

              Parmi les 400 personnes interrogées dans cette large enquête, 68 % ont rejoint un des membres de leur famille qui avait immigré en Belgique. Les 32 % restants sont arrivés les premiers dans notre pays. Et l’étude relève que les membres de la deuxième génération se disent plus heureux que ceux de la première génération.

              D’une manière générale, le modèle traditionnel du ménage – le couple marié avec enfants – s’effrite au profit du célibat ou de la cohabitation. Dans l’échantillon de l’étude, 55 % des Belgo-Marocains n’ont pas d’enfants ; parmi les 45 % restants, moins de la moitié a en moyenne 1 à 2 enfants, 30 % 3 à 4 enfants et 7 % 7 enfants ou davantage.

              On notera que les Belgo-Marocains privilégient le mariage non mixte au mariage mixte. L’idée que les hommes et les femmes épousent des personnes qu’ils font venir de leur pays d’origine est approuvée par plus de 50 % des personnes interrogées. La majorité d’entre elles (62 %) s’opposent au mariage d’une femme musulmane avec un non-musulman et 45 % n’admettent pas que les hommes se marient à une non-musulmane.

              29 % des Belgo-Marocains sont propriétaires de leur logement en Belgique, contre 52 % qui sont locataires et 15 % vivant dans le logement familial.

              Si une minorité de l’échantillon a acquis un logement en Belgique, 60 % sont en revanche propriétaires d’un bien au Maroc.


            • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 10:54

              @ Antoine


               oui j’ai vu ça ce matin.

               les Belges ne cachent pas la misère des enfants d’immigrés derrière la burqua .

              « Quatre cents personnes issues de la communauté marocaine en Belgique ont été interrogées par l’université de Rabat en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. Une personne interrogée sur trois (31,7 pc) seulement bénéficie d’un contrat fixe et une personne sur cinq (21 pc) touche des allocations de chômage. Les personnes interrogées évoquent les discriminations à l’embauche pour justifier leurs difficultés d’insertion sur le marché de l’emploi. Les femmes sont moins nombreuses à travailler que les hommes (38,3 pc contre 55,4 pc). La proportion de femmes inactives (pour raisons familiales ou autres) s’élève à 62 pc. La proportion de femmes nées au Maroc et exerçant un travail est plus de deux fois inférieure à celle des femmes nées en Belgique (22 pc contre 46 pc). Plus de la moitié (53 pc) des Belgo-Marocains interrogés vivent sous le seuil de pauvreté et ils sont plus nombreux en Wallonie qu’en Flandre. (NLE) »



               vs pensez bien que la France a plutot intéret à parler de burqua qu’à ns communiquer les faits sur la condition des popualtions maghrébines . c’est ss doute pas beau à voir...comme à Bruxelles les prisons tricolores sont pleines ....


            • abdelkader17 23 juin 2009 14:17

              Fouad
              l’expression du chauvinisme républicain.


              • abdelkader17 23 juin 2009 14:22

                ce qui est remarquable, c’est que celui qui tient ce discours est un élu républicain on ne pourra pas
                nous mettre en accusation, nous accusez de saper les fondements de la république.


                • abdelkader17 24 juin 2009 00:03

                  @Léon
                  merci de votre participation, toutes mes excuses au grand mufti d’agoravox.


                • geko 23 juin 2009 14:43

                  Certes cette proposition de loi est ridicule et votre texte est très bien argumenté.
                    Cette loi cristallise cependant des tensions sociales bien réelles qu’elles relèvent de xénophobie crasse ou pas !

                  "Être laïque c’est affirmer que la religion ne doit pas structurer la société et que l’Etat doit être, en matière religieuse, d’une neutralité absolue."

                  Exactement.

                  Effectivement derrière le combat sur la symbolique de la représentation, le fond du problème est de savoir si l’Islam est compatible avec une laïcité « considérant chaque individu comme un être particulier, digne de respect en tant que tel... » ?

                  @abdelkader17 et fouadraiden Dans l’Islam "La loi de dieu passe avant la loi des hommes ?".
                  Merci de votre réponse.


                  • Damien Perrotin Damien Perrotin 23 juin 2009 15:14

                    Je ne connais pas une seule religion où la loi des hommes passe avant la loi de Dieu. Les Dix Commandements ne sont pas optionnels et l’infaillibilité pontificale veut bien dire ce que cela veux dire.

                    D’ailleurs, ce n’est pas restreint aux religions. Nous considérons les lois de Nuremberg comme illégitimes alors qu’elles étaient légales, c’est donc que nous considérons qu’il y a quelque chose au dessus de la loi des hommes.

                    Pour les commandements religieux c’est l’interface entre les deux qui est importante, la capacité d’une religion a accepter que la loi de l’état ne soit pas la loi de Dieu (ou des Dieux) et que cette dernière se place en dehors du champs politique. Il suffit de lire le syllabus pour s’apercevoir que le christianisme a mis du temps à comprendre. Il n’y a pas de raison que l’Islam n’y arrive pas


                  • fouadraiden fouadraiden 23 juin 2009 15:24

                    gréko

                     la question formulée ainsi n’est pas très intéressante d’autant qu’il est facile de trouver deux musulmans pour répondre oui à votre question sans la moindre difficulté et ne s’entendre sur à peu près pas gd-chose.

                    sinon d’où viendrait la diversité des opinions en contexte religieux ?


                  • Annie 23 juin 2009 21:24

                    @Leon,
                    Il est évident que vous prenez plaisir à déchiqueter vos proies. Je ne peux qu’être reconnaissante que vous n’ayez pas exercé vos dents acérées contre moi. Mais peut-être ne suis-je pas un adversaire de taille ?
                    Toujours est-il qu’après avoir exposé mes tendances munichoises, vous n’avez pas répondu à ma question. Comment dans la pratique cette loi pourrait-elle être appliquée ? Peut-on envisager de pénaliser ou d’incarcérer les femmes qui font partie des victimes, c’est-à-dire qui sont obligées de porter la burqa ? Par quelle contorsion juridique parviendra-t-on à faire une distinction entre celles qui sont obligées de la porter par leurs conjoints, celles qui ont succombé à la pression sociale et celles qui ont choisi de la porter ? Et leurs conjoints ? Comment feront-ils partie de l’équation ?


                  • Gazi BORAT 24 juin 2009 08:09

                    « Un seul remède possible est de considérer l’islam comme ce qu’il est une puissance politique avant tout »

                    C’est exactement ce qui était dit du judaïsme par l’extrème droite européenne d’avant guerre, qui ne le considérait pas comme une religion, mais comme une sorte d’entité raciale ayant volonté de gouverner le monde.

                    Tous les délires furent alors de mise  : du « judéo bolchévique » à l’alliance des banques juives puis à la fusion des deux.. On l’accusa même de vouloir saper la famille chrétienne et d’attenter aux bonnes moeurs par l’exhibition des écrits de Freud et d’un ouvrage de jeunesse de Léon Blum prônant l’émancipation sexuelle des jeunes filles..

                    Les boucs émissaires fantasmatiques changent, les procédés restent les mêmes.. Et, pendant ce temps, le MEDEF se frotte les mains..

                    gAZi bORAt


                  • armand armand 24 juin 2009 09:59

                    Damien,

                     

                    Au fait - merci pour votre article, même si je ne suis pas d’accord sur certains points...
                    Il y a toujours eu des tensions entre loi de Dieu, loi des hommes. Encore faut-il savoir si Dieu se préoccupe d’ordonner de porter tel ou tel vêtement.

                    Jésus a bien dit de ’rendre à César ce qu’on doit à César’.
                    Même en Islam (on l’oublie souvent) il y avait souvent dissension entre le pouvoir régalien - sultan, malek ou shah - et les autorités religieuses. C’est en cela d’ailleurs, que le système du velayat-i-faqih, ou gouvernement des religieux, en vigieur en RI d’Iran est une dangereuse rupture de l’équilibre qui existait depuis la nuit des temps entre l’empereur et les autorités religieuses dans ce pays.


                  • Annie 24 juin 2009 11:01

                    @Leon,
                    Je viens en fait de lire un projet de loi remontant à 2006 qui prévoit l’interdiction de la burqa. Je le copie ici :
                    « Article 1er
                    Aucune prescription culturelle ou religieuse n’autorise quiconque à voiler son visage sur la voie publique ; toute personne allant et venant sur le territoire de la République doit avoir le visage découvert permettant aisément sa reconnaissance ou son identification.

                    Le principe mentionné à l’alinéa précédent ne s’applique ni aux services publics en mission spéciale, ni aux activités culturelles telles que le carnaval ou le tournage d’un film.

                    Article 2
                    Est puni de deux mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende la violation du principe mentionné à l’article 1er. Est puni de la même peine l’incitation à violer ledit principe.

                    En cas de récidive, ces peines seront portées à un an de prison et 30 000 € d’amende.

                    Article 3
                    Toute personne étrangère qui se comporte en violation du principe institué à l’article 1er ou qui incite une autre personne à violer ledit principe est éloignée du territoire national sur décision du ministre de l’intérieur ou des préfets de la République
                    . »

                    Bien que la notion d’incitation soit prise en compte, on peut se demander quelle sera la latitude d’une femme pour dénoncer son conjoint, ou sa famille. 
                    La question pour moi n’est pas là. Je comprends vos arguments mais j’ai dû mal à saisir la valeur éducative d’une interdiction. Et encore plus comment cette mesure va favoriser l’émancipation des femmes à laquelle, je sais, vous adhérez sincèrement.


                  • Nobody knows me Nobody knows me 24 juin 2009 11:08

                    Aucune prescription culturelle ou religieuse n’autorise quiconque à voiler son visage sur la voie publique ; toute personne allant et venant sur le territoire de la République doit avoir le visage découvert permettant aisément sa reconnaissance ou son identification.

                    Cette phrase est-elle à interpréter en un tout, càd uniquement dans le cas d’une prescription culturelle ou religieuse, ou bien devra-t-on skier sans bonnet, lunette ou cagoule, interdire les combinaisons couvre-chef/lunette etc ???


                  • Gazi BORAT 24 juin 2009 11:52

                    « Vous transformez l’entité politique dont je parle en entité raciale, pourquoi ? »

                    Par souci de vérité historique..

                    A l’époque, l’hygiénisme scientifique hérité du XIX° siècle imprégnait le discours politique, tout comme revient de temps en temps sa variante moderne et génétique.

                    L’antisémitisme variait du complot juif (version politique), à la dégénerescence raciale (version raciste) ou à la judéophobie catholique traditionnelle (les assassins du Christ). Et tout se mélangeait...

                    Faire de l’Islam une entité politique est ridicule.. d’autant plus que c’est une religion sans état, au contraire du catholicisme (Le Vatican) ou du Judaïsme (Eretz Israel).

                    gAZi bORAt


                  • philbrasov 24 juin 2009 15:24

                    vous confondez peuple juif et religion juive.....

                    copie a revoir mon cher


                  • Nobody knows me Nobody knows me 24 juin 2009 15:38

                    On pourrait par exemple imaginer que face à une interdiction de la burqua, les femmes et les familles concernées se posent la question du pourquoi, se renseignent, débattent etc, et finissent par remettre en question ou au moins accepter de se conformer à cette norme.

                    C’est pourquoi il faudra accompagner voire remplacer les amendes prévues par des consultations, des rencontres avec des assistantes sociales ou des assos qui pourront faire le travail adéquat en matière de prévention.
                    Une punition sans explication n’a à mon avis aucune valeur éducative.


                  • oncle archibald 23 juin 2009 15:05

                    Je suis totalement opposé au port de la burka et autres vêtements, insignes, etc .. indiquant voire revendiquant une appartenance ethnique et religieuse. Je n’arrive pas à imaginer une rue avec des femmes en burkas, des mecs avec des croix de 50 cm pendues au cou, des mecs à bouclettes avec leurs kipas etc..Je n’ai aucune envie de connaître d’abord la religion de quelqu’un avant de savoir même qui il est. Car ces vêtements ne sont pas portés par hasard, ils le sont pour adresser un message à la population : je suis musulman et je t’emmerde, je suis catho et je t’emmerde, je suis juif et je t’emmerde.

                     

                    La société française fonctionne comme ça, on ne peut pas trier dans les avantages que l’on trouve à résider en France, il faut accepter les moeurs d’un pays laïque. La laïcité n’a pas été « naturelle » mais conquise. Elle est le gage, la condition de la liberté de chacun et notamment de la liberté de culte.

                     

                    Anecdote : dans le lycée Pierre de Fermat à Toulouse il y a 54 ans, j’en avais 11, un surveillant m’a demandé d’enlever la médaille de baptême grande comme une pièce de 20 centimes que l’on entr’apercevait à travers ma chemise ouverte... J’ai trouvé ça très con, mes parents m’ont expliqué qu’il avait raison, voir explications que j’ai très bien retenues plus haut .. 


                    Je m’en suis toujours très bien porté et je n’ai aucune envie de me laisser emmerder. Je suis catho et je n’emmerde personne, que les juifs, musulmans ou autres en fassent autant. La religion en France doit rester du domaine privé. C’est très important.


                    • Deneb Deneb 25 juin 2009 06:06

                      Oncle Archibald : ...Je suis catho et je n’emmerde personne ...

                      Alors tu n’es pas un bon catho. Les cathos, en effet, ont le devoir d’emmerder ses enfants et ses proches, « pour leur bien ». Ils se sentent obligés de brandir une statuette représentant un cadavre mutilé devant les petits enfants terrorisés, « pour leur bien », evidemment. Et arrivés à l’adolescence, il faut bien leur expliquer que le sexe, c’est mal, que la masturbation rend sourd.. Et tout ça sans rire, car le rire est un truc du diable, c’est d’ailleurs le seul qui rit dans la Bible. Jesus ne rit pas, attendez, on n’est pas ici-bas pour rigoler, mais pour se faire c..., mais on peut aussi accessoirement faire c... les autres, « pour leur bien », c’est d’ailleurs le sacro-saint devoir de tout bon chrétien


                    • oncle archibald 25 juin 2009 18:48

                      Ah Deneb... votre aveuglement fait peine à voir ... Mes enfants de 1/2 catho et 1/2 protestant calviniste « vivent dans le péché » sans le moindre remords parce que leurs parents leur ont appris que le message christique a précisément été de faire table rase des a priori ... 


                      Relisez le nouveau testament, vous y trouverez l’histoire de la femme adultère, celle du bon samaritain, celle de l’âne qui tombe dans un puits le jour du shabbat, celle de l’ouvrier de la dernière heure, celle du fils prodigue, j’en passe et des meilleures ... Tout cela n’est pas aussi psychorigide que vous le voyez. 

                      Ces saines lectures vous feront peut-être retrouver la sérénité qui semble vous faire défaut au point de brandir votre muleta dès que vous voyez écrit « catho » ....

                    • Deneb Deneb 26 juin 2009 05:51

                      Oncle archibald :: ...relisez le nouveau testament ...

                      J’ai essayé. Mais j’ai ouvert sur la mauvaise page En effet, Matthieu 10,34 :« Je ne suis pas venu pour apporter la paix, mais le glaive. » ou plus loin : « celui qui aime ses enfants plus que moi, n’est pas digne de moi ».

                      Un peu belliqueux, con et imbu de lui-même, votre Jesus...

                      Il faut prendre le nouveau testament pour ce qu’il est : un ouvrage de propagande politique pour sauver l’empire romain. Elle a accompli sa tache : l’empire romain existe encore, reduit à 1 km² : c’est Vatican. L’efficacité de la propagande est donc plus que discutable.

                      De mon coté, je prefere relire Shakespeare, qui dit que nous sommes « l’etoffe dont sont fabriqués les rêves » (La Tempete). Ca m’a l’air bien plus sincere que la propagande dont vous semblez raffoler. Et surtout plus proche de la réalité.

                      Toute croyance à une entité supérieure, avec laquelle on communiquerait par télépathie, est une idiocie dangereuse, servant en général à opprimer les plus faibles. Regardez ce qui se passe en Iran.


                    • oncle archibald 26 juin 2009 08:14

                      Chacun est libre de ses choix et moi je préfère « aimez vous les uns les autres » à « oeil pour oeil dent pour dent. ».. .. Et si je m’adresse à Dieu en disant « notre père » je dois considèrer ipso facto que tout autre être humain est mon frère .. Ca n’est pas facile mais c’est ambitieux ...


                    • oncle archibald 26 juin 2009 08:15

                      C’est ambitieux et ça n’opprime personne, bien au contraire ...


                    • Deneb Deneb 26 juin 2009 09:08

                      Personellement, je n’ai pas besoin de religion, ni pour avoir une morale, ni pour pouvoir aimer et respecter mon prochain.

                      Je soutiens que la morale est plutôt entravé que favorisé par la religion.

                      Dans l’histoire du christianisme, ceux qui ont remarqué que la terre tournait autour du soleil n’étai_ent pas vraiment considérées comme des frêres. On a plutôt eu tendance à les bruler sur un bûcher.

                      Sans parler des pauvres indigènes du proche orient, qui étaient massacrés au nom du christ, parce que soi-disant ils oçccupaient sa tombe. (en fait il s’agissait uniquement de piller les richesses).
                      Ou les juifs romains, que le pape Pie XII a laissé partir pour Auschwitz - des frêres, n’est-ce pas ? Il pourrait les accompagner, s’il les considérait en frère.

                      Je ne suis pas votre frère. Vu comment vous les traitez ....
                      Je suis un Humain. Vous aussi, mais on dirait que vous avez du mal à l’accepter.

                      Pour illustrer mes propos, une blague du temps de l’USSR :

                      Un russe et un polonais trovent un gros billet de banque par terre. « On va le partager fraternellement » dit le russe. « Ah, non, » proteste le polonais : « moitié-moitié ! »


                    • Bois-Guisbert 23 juin 2009 15:24

                      Dans tous les cas, il y a un problème majeur de sécurité publique qui ne peut être évacué d’un haussement d’épaules.

                      On interdit l’entrée de certains lieux à des individus portant un casque intégral et on autoriserait des créatures indéterminées à profiter de lois laxixtes pour se déplacer à leur gré tout en étant recherchées par toutes les polices de France et de Navarre ?

                      Il est vrai aussi que ce ne serait qu’une aberration de plus dans une société qui en compte pas mal et que seul un abandon de la religion des droits de l’homme nous permettra de liquider en bloc et d’un seul coup !


                      • LaEr LaEr 23 juin 2009 17:08

                        Puis il y a le problème de l’intégration :
                        Quand on porte la burka, il est impossible de savourer une choucroute ou un bon cassoulet :D.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 24 juin 2009 10:31

                        Vous êtes obligé d’user de tant de mépris en parlant de « créatures indéterminées » ??
                        Vous pourriez déjà faire tourner le ravioli et constater qu’il s’agit d’un bipède et d’après la taille, il ne peut s’agir que d’un être humain.
                        Je sais bien que vous avez du mal à admettre que certains groupes ethniques font partie de l’espèce humaine mais il serait plus rigoureux de vous en tenir aux conclusions existantes, vous qui êtes si prompts à dégainer des noms de scientifiques...



                      • Deneb Deneb 25 juin 2009 05:53

                        Plutôt que de legiférer les habitudes et coutumes vestimentaires, n’y auraut-il pas un moyen de virer Bois-Guisbert, qui autoplusse sans honte ses commentaires empreints de racisme et de la haine bien franchouillarde, et qui se met ainsi au niveau des islamo-fascistes qui polluent avec leur haine de democratie les articles sur le soulevement iranien.

                        Autoplussage est une honte qu’Agoravox ne devrait pas tolérer.


                      • Guy Liguili Guy Liguili 23 juin 2009 15:37

                        Quel ballot ce Guy George, s’il avait porté la burqa il serait toujours en liberté.


                        • romaeterna romaeterna 23 juin 2009 15:40

                          Ah ! monsieur la xénophobie crasse je connaissais mais l’islamophilie crasse vous venez de l’inventer (ou du moins d’y participer avec nos amis fouadabdelwalden).
                          Ne pas voir la différence entre des cornettes choisies et une burqa subie et oser se croire progressiste quand on défend le mahometantisme, on croirait entendre notre petit Napoléon avec ses réformes qui nous renvoie en arrière !

                          Et le prosélytisme mahométan ne nuit donc pas aux autres ? Et ce prosélytisme se réduit aux méchants visibles qui nous envoient des bombes ou des avions sur les immeubles mais pas aux petits ayabidules qui font pression sur les communes pour avoir des mosquées à tous les coins de rue et qui couvrent leurs femmes des pieds à la tête du drapeau de la liberté ! Ces fantomes, j’en vois tous les jours qui n’ont d’autre monde que leur co-religionnaire. Triste mais ne vous inquiétez pas, elle n’habitent pas dans votre quartier et de toute facon n’ont pas le droit de.....

                          Ah la bourgeoisie et ces pseudo-intellectuels tellement forts qui ne font qu’analyser la paille de l’oeil du voisin ! J’aimerai vivre sur votre planète où tout est si beau, où les choses vont changer d’elle-même pour le meilleur des mondes. Sans doute ne serait vous plus là ni moi pour voir le résultat de votre grandeur d’âme et de votre si grande compréhension ; mais nos enfants !!!!!


                          • oncle archibald 23 juin 2009 18:36

                            Mauvaise foi évidente de ce commentateur. Roma aeterna !! usurpateur ! Les cornettes se sont des religieuses qui les portent,elles ne font pas partie de la société civile, elles s’en sont volontairement écartées... Que je sache les musulmanes qui portent ostensiblement ces signes revendiquent aussi d’être « parfaitement intégrées » dans la Société, d’aller bosser, chercher leurs mômes à l’école, etc .. avec leur déguisement. Pas d’accord !!! 


                            Le beurre et l’argent du beurre ça ne marche pas. Le sourire de la crémière arabe on veut nous le cacher : ok qu’elles reste chez elle ! Et si chez elle c’est de l’autre coté de la Méditerranée, je préfère encore.

                            Vouloir être français (es) ou pas c’est la seule question... Et que le jour des fêtes carillonnées ils se mettent en « costume » ok mais pas pour tenir le guichet à la poste ! ou beugler au racisme parce qu’un employeur ne voudra pas d’une mousmée derrière la banque de l’accueil. Ils nous prennent vraiment pour des cons et à voir certaines réactions ils n’ont pas tort !

                          • Annie 23 juin 2009 19:34

                            Ahhhhhhhhhh !! La cornette choisie !


                          • oncle archibald 24 juin 2009 08:52

                            Bien entendu, la cornette choisie ! 

                            Il s’agit d’une femme qui décide « d’entrer en religion », de se retirer du monde « civil » pour consacrer sa vie entiere à la priere .. Cela n’a rien à voir avec une maman, épouse, qui souhaite travailler, qui se plaint d’être discriminée ...
                            L’une se discrimine volontairement et l’assume, l’autre non .. Le beurre et l’argent du beurre ... 

                          • romaeterna romaeterna 24 juin 2009 09:29

                            Oh Tonton ! On se calme ! Qu’ai-je dit d’autre que vous ? C’est une histoire de lunettes ou de gouttes ?
                            Et quand vous côtoierez ces fantômes autant que moi peut-être pourrais-vous parler de mauvaise foi, aussi veuillez me pardonner humblement si je n’intellectualise pas suffisamment mais j’ai vu arriver tout cela petit à petit puis des gens que j’appréciais devenir de plus en plus borné et intolérant, s’empêtrer dans des contradictions indéfendables où seul le Père Noël (ou un des ses semblables tel Allah Dieu et consorts mais surtout Allah -le plus agressif) devenait le début et la fin de tout raisonnement


                          • Charlesmartel 24 juin 2009 13:05

                            Excellent et bien envoyé. Comme l’a rappelé Peroncel-Hugoz, en cas d’instauration d’un régime islamique, de tels coallahbos frelatés seront les premiers à se faire égorger. Ce qui ne me chagrinerait pas le moins du monde. C’est l’identité et la souveraineté de nos nations qui est en jeu.


                          • Rough 23 juin 2009 15:40

                            Pas surprenant que l’auteur défende un signe du communautarisme le plus obscurantisme....membre du groupuscule UDB qui réclame un statut particulier pour la bretagne et parle d’une prétendue citoyenneté bretonne...comme s’il existait une citoyenneté parisienne ou limousine !
                            Quand le régionalisme breton rejoint les thuriféraires du communatarisme islamique...
                            Encore quelques années et il soutiendra la mise en place d’un statut particulier pour les zones à forte densité de musulmans...


                            • Yohan Yohan 23 juin 2009 15:47

                              Monsieur l’auteur,

                              On en reparlera lorsqu’arrivera en France un attentat dans un bus comme il y en a en tous les jours Afghanistan et comme ailleurs où l’on porte la burqa.
                              SI les lois françaises ne sont pas à la hauteur de l’évènement, eh bien , laissons faire et on verra.....je parie que les burqa vont fleurir après l’été dans les grandes villes.
                              De ce point de vue, les tunisiens sont moins cons que les français


                              • Gazi BORAT 23 juin 2009 16:02

                                @ Yohan

                                Restons sérieux : on peut reprocher quantité de choses à propos de ce phénomène vestimentaire, mais il n’est pas responsable à lui seul des attentats en Afghanistan et ailleurs..

                                A l’époque où les bombes explosaient à Dublin et à Londres, il ne me semble pas que la burqa était un uniforme prisé par l’IRA..

                                gAZi bORAt


                              • Bois-Guisbert 23 juin 2009 16:13

                                Borat écrit : Restons sérieux

                                et, dans la foulée, il dépose sa candidature pour l’Award de l’intervention la plus con de l’année smiley smiley smiley


                              • Gazi BORAT 23 juin 2009 16:18

                                Au secours !

                                Il est sorti du coma !

                                Mais qui donc l’a ranimé ?

                                gAZi bORAt


                              • Yohan Yohan 23 juin 2009 17:48

                                @ Gazi
                                Tu n’es pas idiot. Donc, tu sais très bien le danger que véhicule cette orientation récente pour la burqa. Si l’on veut vivre ensemble, on ne peut pas tolérer ça, ne serait-ce que pour éviter la montée des extrémismes de tout bord. Avec, la burqa, on y va tout droit. Il y a des gens à gauche de la gauche, j’en connais, qui s’en félicitent, parce que c’est une épine pour le GVT. Bravo, les valeurs


                              • fouadraiden fouadraiden 23 juin 2009 18:10

                                 vivre ensemble, ha ha ha,


                                tu voudrais pas les jeter encore plus loin par hasard ?


                              • Yohan Yohan 23 juin 2009 19:26

                                les burqistes, sans problème, je préfère qu’ils restent chez eux.


                              • omar omar 23 juin 2009 15:59

                                Au nom de quel principe un accoutrement plutôt qu’un autre se verrait-il affranchi des lois de la république ?

                                N’y aurait-il pas là aussi une injustice envers ceux qui veulent, au nom d’une religion nouvelle, vivre au quotidien vêtu d’un uniforme ?

                                Selon le principe d’équité, si ces accoutrements sont acceptés, tous les autres doivent l’être de la même manière, sans faire la distinction entre les religions officielles et les sectes (qui se prétendent aussi des religions).

                                Personnellement, je refuserais d’avoir tout contact ou relation sociale avec des personnes dont je ne serais pas en mesure de reconnaître le visage. Si je ne puis les voir, je refuse qu’elles m’approchent et m’observent.

                                Et comme je me contrefout des traditions des autres je ne ferais valoir que les miennes, à l’exception des périodes de carnaval ou dans les bals masqués ou c’est la même règle qui prévaut pour tous.

                                De la même manière je refuserais de travailler ou de coopérer et encore moins d’embaucher ou de recommander des personnes dont je serais incapable d’entre apercevoir les expressions du visage.

                                Je ne leur confierais jamais mes enfants et refuserait que de telles personnes interviennent dans leur scolarité, dans le cadre des activités de loisirs, ou encore lors d’actes médicaux.

                                Ce n’est plus une question de religion, c’est une question de sécurité et d’identification des personnes.


                                • LE CHAT LE CHAT 23 juin 2009 16:00

                                  la vue de ces tenues mortifères est susceptible de faire grimper en flêche la consommation d’antidépresseurs ! c’est une question de santé publique !


                                  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 23 juin 2009 16:13


                                    Burqa et niqab ne posent qu’un tout premier problème :
                                    Qui est le bipède qui ce cache sous ces oripeaux ? Homme ? Femme ? Pacifique ? Dangereux ?

                                    Il s’agit donc d’un problème d’ordre public et de police qui se résout par l’application des textes existants. Cette application doit interdire à tout individu de circuler le visage masqué sur la voie publique.

                                    Cela fait, toutes les autres considérations ne relèvent que de la ratiocination intellectuelle.


                                    • Annie 23 juin 2009 16:31

                                      Les prémisses de l’article étaient : pourquoi l’interdiction de la burqa n’ayant aucune chance d’être adoptée par les députés sans courir le risque de se prendre une claque de la cour européenne, cette question revient-elle sur le tapis ?
                                      J’ai bien peur que les considérations individuelles en la matière ne comptent pas beaucoup au vu des difficultés juridiques que créerait l’interdiction de la burqa. Cela dit chacun a le droit d’exprimer son opinion à condition de rester dans les limites de la bienséance, mais aussi le devoir de s’interroger sur les raisons, avouées ou non, pour relancer un tel débat. 


                                      • Martin D 23 juin 2009 16:52

                                        bravo à l’auteur pour cet article interressant...

                                        quand aux internautes qui ont peur et qui se demandent que c’est une question de sécurité, je leur dis de prendre des anti-dépresseurs...peut-être ainsi seront-ils moins peureux du monde qui les entoure ?


                                        • Bois-Guisbert 23 juin 2009 18:04

                                          Peureux ? Bof... Il est dans tous les cas idiot de faciliter le « travail » des racailles en leur offrant une possibilité de se cacher avec laquelle les contrôles policiers posent de réels problèmes d’application.

                                          Maintenant, il est clair que pour ceux qui ne travaillent pas dans des domaines « braquables » (bijouterie, banque, pharmacie, postes, etc.), les risques sont minimes.

                                          En revanche, ce qui terrifie, c’est la perspective que des islamophobes profitent du déguisement pour pérpétrer des crimes contre des musulmans et contre des biens appartenant à la communauté musulmane. On ne peut pas rigoler avec ça.

                                          Donc, pour la sécurité des musulmans et de leurs biens : NON A LA BURQA !


                                        • Yohan Yohan 23 juin 2009 17:25

                                          Pour sortir un argument pareil ; Martin D il doit habiter Neuilly ou Paris 8 ème.

                                          Tiens une petite anecdote toute fraîche d’il y a une heure. Rapportée par un de nos clients qui va prochainement racheter un café restaurant avec l’idée de le transformer en restaurant français hallal. Il est français d’origine maghrébine, il dit lui-même qu’il boit de l’alcool et qu’il n’est pas communautariste, et s’il a cette idée, c’est que selon lui, il y a un marché pour ça. Pour autant, il me raconte que dans une mosquée du 19ème, il y avait un Immam, qu’il qualifie de modéré. Il vient de se faire casser la gueule par une bande d’extrémistes qui veulent le remplacer par un autre. Plus extrémiste ! a-t-il précisé....
                                          Mais bon, il y a un marché...a-t-il fini par ajouter....


                                          • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 23 juin 2009 18:25

                                            je crois que t’as pas compris ce qu’est la laicité....
                                            au moyen age en france les femmes n’avaient pas le droit de s’habiller en homme sinon c’était le bucher.on inverse les roles et on recommence....
                                            finalement vous ne changez pas !


                                          • iomej 23 juin 2009 17:34

                                            La puissance publique a aussi le devoir de « protéger » ses propres citoyens contre eux-mêmes. En réduisant la vitesse, il a permis ainsi de diminuer le nombre des accidents de la route, et le nombre de morts et de blessés.
                                            Concernant la burqa et le niqab on trouvera toujours des femmes pour jurer haut et forme qu’elles ont elles-mêmes choisi de les porter. Lors des débats sur la prostitution, on a vu aussi des prostituées affirmer la bouche en coeur qu’elles n’avaient pas de proxénètes et qu’elles ne faisaient pas commerce de leur chair à l’insu de leur plein gré. Il faudrait poser la question aux filles importées de l’europe de l’est ou d’Afrique par des mafieux !
                                            En tolérant ces vêtements, on tolère une pression constante de certaines familles, aux moeurs totalement arriérés, sur les femmes et les filles. Quant on sait le nombre de mariages forcés et d’allers sans retours au bled pour des milliers de beurettes, il est évident que celles qui voudraient refuser de porter la burqa s’exposeraient à des risques sérieux de raclées et de mesures de rétorsion. C’est toutes les femmes et exposées aux pressions des barbus qu’il faut protéger.
                                            La burqa ou le niqab signent une volonté de se désocialiser, de se couper de la société : les femmes qui la portent n’ont pas le droit de sortir non accompagnées hors du domicile. Cela revient à couper net toutes les possibilités qu’elles auraient de se mélanger, d’apprendre la langue du pays où elles vivent, d’intégrer au mieux leurs enfants...
                                            Que des femmes veuillent porter le voile, c’est leur affaire. On voit aussi des femmes porter des mini ras la touffe. Religion, lubies, mode, chacune fait ce qu’elle veut. Mais pour la Burqa ou le niqab, en ce qui me concerne, c’est niet.


                                            • milesawayman 23 juin 2009 23:06

                                              On n’a pas besoin de voir les nibards d’une femme pour l’identifer.


                                              Quoiqu’au demeurant cela est très agréable.

                                              A bas la burqua !

                                              Tombez les masques et les bonnets !

                                               smiley Cute tities !!!!

                                            • Sébastien Sébastien 23 juin 2009 18:20

                                              Je me rappelle d’un voyage en Inde ou les restaurants pour musulmans comportent une salle principale, pour les hommes, et des cabines alignees sur le cote, pour les femmes, avec un rideau que l’on tire pour enlever la burqa et manger.

                                              Si on ne dit rien sur la burqa, pourquoi pourrait-on dire quelque chose a ce type de restaurants qui pratiquent une segregation insupportable. C’est ca que l’on veut en France ?

                                              Discuter de la burqa ce n’est pas etre islamophobe ou raciste pour la simple et bonne raison que la burqa n’a pas de rapport avec l’islam mais avec certaines traditions de certains pays. Le probleme aujourd’hui est que les gens qui portent la burqa et ceux qui la font porter se foutent de ces traditions et revendiquent un islam qui est totalement incompatible avec la laicite telle qu’on la concoit en France.

                                              Voila pouruqoi il faut engager cette discussion. Les musulmanes sont libres de porter un voile, personne ne leur dit rien. Et dans les etablissements publics, la meme loi est applique a tous et kippas, cornettes ou voiles sont interdits.


                                              • Bulgroz 23 juin 2009 18:51

                                                « Il y a dans le chœur de ceux qui réclament l’interdiction de la burqa beaucoup de xénophobie crasse et de conservatisme qui ne l’est pas moins. »

                                                Considérant qu’il ressort des pièces du dossier que, si Mme M. Faiza possède une bonne maîtrise de la langue française, elle a cependant adopté une pratique radicale de sa religion, incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française, et notamment avec le principe d’égalité des sexes ; qu’ainsi, elle ne remplit pas la condition d’assimilation posée par l’article 21-4 précité du code civil ; que, par conséquent, le gouvernement a pu légalement fonder sur ce motif une opposition à l’acquisition par mariage de la nationalité française de Mme M. Faiza M.

                                                Conseil d’Etat, 27 juin 2008, Mme Faiza M., req. n° 286798

                                                http://site.voila.fr/lpjf/dossiers/Laicite/CE_20080627_MmeFaizaM.pdf


                                                • etiennegabriel 23 juin 2009 19:09

                                                  Il m’est arrivé de faire des conférences à Riad (Arabie Saoudite) devant quelques centaines d’hommes et une centaine de sacs noirs agrémentés d’un grillage noir en haut. L’impression est détestable.
                                                  Après ma conférence il ya eu une trentaine de questions mais aucune émanant des sacs, devoir de réserve j’imagine.
                                                  Je suis navré quand je vois, et je suis bien OBLIGE de voir certains de mes étudiants venir à une thèse accompagnés de sacs, pas forcéments noirs, et dire : « Monsieur permettez moi de vous présenter ma femme ».
                                                  Il est sûr que c’est une évolution ; permettez à la vieille barbe que je suis de la trouver regrettable et dommageable.


                                                  • Yohan Yohan 23 juin 2009 23:32

                                                    Sur le monde.fr, il y a une interview éclairante d’une Marocaine qui attendu d’arriver en France et d’avoir sa carte de séjour pour se mettre à la Burqa. En plus, elle aurait voulu obtenir la nationalité française. Et maintenant qu’elle lui a été refusée, elle ne jure que par le moyen- orient. En tout cas, elle ne parle pas de revenir au Maroc. Elle sait très bien que là bas la burqa ne passe pas aussi facilement, hijab au mieux.
                                                    Elle hésite....eh oui la France, c’est bien pratique, HLM, CAF, scolarité et santé gratuite, même la burqa est autorisée etc... Elle parle de sa religion, du salafisme, mais de la France, pays qui l’a accueillie, non, de l’arabie saoudite, oui. Eclairant en effet....


                                                  • archized 23 juin 2009 21:50

                                                    @l’auteur, merci pour la clairvoyance de votre article. il répond avec intelligence et raison aux dérapages intellectuels de nos pseudo-intellectuels et autres droit-de-l’hommistes. 

                                                    personnellement, je suis contre (sur le plan esthétique) de cette façon de s’habiller, car la 1ère fois où j’avais croisé une dame emburqanée ; j’étais choqué. c’était un fantôme noir déambulant dans la rue !

                                                    une fois le choc passé, la raison a pris le dessus en me disant sans préjugés après tout c’est SA VIE, elle n’impose à personne de s’habiller de la sorte, elle ne fait de mal à personne, elle passe son chemin comme tout le monde. in fine c’est son droit si elle est heureuse comme ça.

                                                    si elle entrave les lois de la République, elle sera jugée comme tout citoyen un point c’est tout.

                                                    faire une loi pour interdire un tel accoutrement je trouve que c’est grotesque !
                                                    en plus une proposition de loi doit être basée sur une enquête de terrain, sur des stats, etc. ci qui n’est pas le cas.

                                                    comme si F. AMARA et ses comparses avaient résolu les VRAIS problèmes (chômage, délinquance, les SDF, etc.) de notre société, néanmoins ils ne leur manquent que ce petit problème de burqa à régler pour que les citoyens français soient enfin heureux !!?? un peu de sérieux.

                                                     


                                                    • hifi hifi 23 juin 2009 22:30

                                                      POUR UNE BURQUA MONDIALE !

                                                      Voilà ce que tout authentique écologiste et défenseur de l’environnement devrait souhaiter. Pourquoi ?

                                                      Pour au moins 3 raisons :

                                                      1/ La burqua et le voile intégral qui cachent, par tradition religieuse, le corps des femmes musulmanes participent indirectement à la lutte contre le gâchis écologique que génèrent les « modes et tendances » vestimentaires, sans parler des « accessoires » qui accompagnent ces modes éphémères, tels ces colifichets, colliers, bracelets, bagues en plastique, etc, tous issus du pétrole devenu rare et cher.

                                                      Indirectement ces femmes musulmanes jouent un rôle important dans la préservation de nos ressources textiles, de coton notamment, et aussi au niveau de la transformation de ces textiles, de leur transport, puis de leur destruction lorsque la mode est éteinte. Le coût environnemental serait considérable si l’on estime à 500 millions le nombre de femmes qui seraient voilées sur cette planète. Moins de CO2, moins de sols pollués, moins de fleuves assèchés et pollués, une eau douce économisée et mieux partagée, évitant la fameuse « guerre de l’eau » du XXI éme siècle.

                                                       La burqua éviterait évidemment non seulement un fléau au niveau des sols qui produisent ces textiles, sols qui deviennent tellement chargés en pesticides et insecticides qu’ils sont condamnés à mourir, mais aussi parce que ces cultures de coton réclament énormément d’eau douce au point d’assècher complètement des régions comme dans le Caucase par ex.

                                                      Donc la burqua (ainsi que la crise économique) sont un bienfait pour l’insultante course aux fringues que pratiquent nos pays nantis.

                                                      Une contrainte religieuse au service de la planète ! Qui aurait pu imaginer un tel cadeau, et donc à pratiquer sans retenue pour l’ensemble des femmes sur notre planète. Une certaine tolérance pour les « fashion victims » pourrait être accordée au « grillage » des burquas afin que L’Oréal et les grands fabricants d’eye liner ne mettent pas tout de suite la clef sous la porte !

                                                      2/ L’aspect extérieur étant caché par une burqua, les femmes seraient amenées à mettre ainsi en valeur leur richesse intérieure au lieu de singer les bimbos en strings qui n’ont d’autres arguments que leur poitrine ou leur fesses.

                                                      3/ Les hommes devraient à leur tour, et pour les mêmes raisons évoquées plus haut, passer rapidement au costume Mao afin de limiter les excès dus aux désastreuses « modes et tendances », qui créent des objets sans lendemain en puisant dans nos maigres ressources terrestres.

                                                      Ainsi naîtrait une nouvelle civilisation fondée non plus sur la possession extérieure, ou sur le paraître mais sur la richesse intérieure qui existe en chaque individu, pourvu qu’on le libère du carcan de la mode, de la tendance et du paraître !


                                                      • Satantango Satantango 23 juin 2009 23:01

                                                        Les femmes qui portent cet accoutrement, que ce soit par obligation ou par consentement, devraient soit lutter pour en être débarrassées soit s’enterrer vivantes pour qu’enfin elles puissent dissimuler ce qu’elles-mêmes veulent interdire aux autres personnes de pouvoir regarder.

                                                        Au fait, cela me rappelle la sublime scène du film de Fellini d’un défilé de mode pour vêtements des gens du clergé d’un ridicule achevé :

                                                        http://www.youtube.com/watch?v=MdxszB5mTok&hl=fr


                                                        • Reinette Reinette 24 juin 2009 00:07

                                                          Satantango

                                                          ROMA ! Fellini

                                                          super bon film à voir, et revoir...


                                                        • mike57 23 juin 2009 23:30

                                                          Pendant qu’on amuse le populo avec le niqab, le procureur de Compiègne va poursuivre les terroristes charcutiers...

                                                          «  On ne pouvait pas laisser un tel geste sans réponse. L’incrimination raciste étant très difficile à définir, j’ai choisi de poursuivre ces deux mineurs pour outrage », informe le procureur de la République du tribunal de Compiègne, Éric Boussuge. Le 29 mai dernier, ces deux collégiens de 16 ans ont déposé trois tranches de saucisson sur le bureau d’une professeure qu’ils supposaient, d’après son nom, être de confession musulmane.

                                                          http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Provocation-raciste-deux-collegiens-poursuivis-pour-outrage

                                                          Là je dis à ce procureur qu’il en fait trop, c’est clair il fait du zèle pour être un héros de la saga de l’été : Malika et le saucisson magique, mais il en faut un peu plus pour mériter d’y être cité..


                                                          • armand armand 24 juin 2009 09:20

                                                            mike57,

                                                             

                                                            L’histoire ne dit pas si la professeure en question a bel et bien mangé les tranches de saucisson...


                                                          • mike57 23 juin 2009 23:34

                                                            voile, burqa c’est exactement la même chose !

                                                            Les principes sont les mêmes :
                                                            - Montrer que ces femmes appartiennent à la secte d’où il est quasi-impossible de sortir, comme du bétail, on ne touche pas à la marchandise ! Bien différencier ces femmes-là des infidèles, montrer que la Oumma s’étend inexorablement.
                                                            - Accessoirement, transférer les pulsions des mâles en culpabilisant plutôt l’objet de leur convoitise : faire de la femme l’unique coupable, càd une veule tentatrice et un potentiel instrument du démon.

                                                            Le voile est un étendard, le drapeau d’une armée en guerre.
                                                            Il suffit de voir le paquet de voilées qui sont maquillées comme des mères maquerelles pour en déduire que cette histoire de pudeur n’est que du bluff.
                                                            Et puis si les cheveux des femmes excitent tant les muslims en rut, qu’ils rasent leurs femmes comme en ’45,
                                                            Au fait, montrer sa raie, c’est halal ?


                                                            • Nobody knows me Nobody knows me 24 juin 2009 15:54

                                                              Vous nous avez concocté un florilège de conneries en barres !!
                                                              Vous en tenez une sacré couche vous.


                                                            • Reinette Reinette 24 juin 2009 00:19

                                                              LA BURQA ET DES HOMMES REACTIONNAIRES

                                                              Au XXIe siècle, à l’heure du triomphe de la science et de la technologie, des progrès de la médecine, de la conquête de l’espace, d’internet, de la mondialisation, et de l’ineffable Grincheux, il est encore des millions, des dizaines de millions, des centaines de millions de pauvres bougres d’êtres humains qui croient que ...

                                                              que la mère de jésus était vierge !

                                                              que la terre n’est plus plate !

                                                              que des cadavres peuvent rescussiter !

                                                              que le paradis est là haut dans les nuages !

                                                              que l’enfer est gardé, au coeur de la terre, par des diablotins cornus munis de fourches !

                                                              que les femmes n’ont une âme que depuis peu !

                                                              que dieu (lequel ?) a crée le monde en quelques jours, en pétrissant de la terre avec ses petites mains !

                                                              que le big-bang, les hommes préhistoriques, la datation au carbone 14, la loi de l’évolution..., sont des inventions du malin !

                                                              que la vie ne peut être qu’une vallée de larmes !

                                                              que le bonheur et le plaisir son par essence sataniques !

                                                              que ... !

                                                              Bref, aujourd’hui, c’est-à-dire une bonne demi douzaine de siècles après le moyen âge, les croyances religieuses avec leurs bondieuseries d’un autre âge, leurs niaiseries de toujours, leurs mensonges éhontés, leur irrationnel chromosomique, leur obscurantisme à front bas, leur sadisme hollywoodien, leur masochisme pathétique..., n’ont toujours pas disparu du paysage.

                                                              DES commandos de blaireaux illuminés qui font feu de tout bois sur le droit à la contraception et à l’avortement,

                                                              DES ayatollahs déjantés qui n’hésitent pas à condamner des écrivains à mort,

                                                              DES étudiants en théologie qui ne doutent pas un instant de réussir à interdire le chant des oiseaux,

                                                              DES hordes de barbus besogneux qui piquent, taillent et hachent menu tout ce qui passe à portée de leur délire intégriste,

                                                              DES termitières sectaires en veux-tu en voilà,

                                                              L’UNION « sacrée » de tous ces peines à jouir dès lors qu’il s’agit de réduire en esclavage la moitié féminine de l’humanité, la montée en puissance de ces fous de dieu de toutes les religions et de toutes les sectes...balance à tous vents intolérance et totalitarisme.


                                                              • milesawayman 24 juin 2009 00:56

                                                                Ce que tu décris dans ce post ressemble bien plus aux USA avec les defenseurs du droit à la vie, les adeptes du créationnisme et leur théorie selon lesquelles le monde daterait de moins de 6000 ans, qu’à n’importe quel autre pays (même ceux du tiers monde), aussi, je ne comprends pas que la deuxième partie de ton texte parle de mollahs et de barbus.


                                                                 ?????

                                                              • Reinette Reinette 24 juin 2009 01:17

                                                                milesawayman

                                                                donc je te fais un dessin pour que tu comprennes mieux


                                                              • Rounga roungalashinga 24 juin 2009 09:53

                                                                J’accorde à Reinette la palme de la tolérance, de l’humanité, et du progressisme pour le commentaire qu’elle a laissé.

                                                                Bravo Reinette, vous êtes un espoir pour les générations à venir.

                                                                Bien à vous,

                                                                Roungalashinga


                                                              • Reinette Reinette 24 juin 2009 12:54

                                                                Roungalashinga

                                                                vos palmes allez les distribuer à Cannes ! ou ailleurs

                                                                Chacun ici donne son avis sur cet article.

                                                                Et cessez donc, avec vos commentaires foireux, de vouloir nous faire croire que vous êtes au-dessus des autres.

                                                                ET donnez-nous un commentaire clair pour une fois sur l’article concerné, cela nous changera de vos distributions de notes et autres bétises.

                                                                 


                                                              • Rounga roungalashinga 24 juin 2009 12:59

                                                                Vous vous faites représentant de la tolérance et du progressisme, ce que je ne fais que confirmer.



                                                              • 24 juin 2009 01:00

                                                                M. Perrotin,

                                                                « Chargé de mission à Nantes et membre du bureau politique de l’UDB »

                                                                alors là ! chuis plié en 2, M. Perrotin !!!!!

                                                                votre crédibilité en Bretagne ? ZERO

                                                                en 53 ans, jamais rencontré un breton parlant de l’udb !

                                                                Pour ceux qui ne connaissent pas l’udb

                                                                Attention M. Perrotin, votre cravate est plus large que la queue d’une vache !


                                                                • Reinette Reinette 24 juin 2009 01:09

                                                                  Tiens ! c’est marrant

                                                                  donc l’UDB alliés avec les Verts, en Bretagne ou ailleurs

                                                                  et les Verts a été le seul parti, le SEUL parti, à avoir signé le bidule des indigènes de la République, un truc complètement azimuté et qui a attiré à l’époque tous les cinglés qui se faisaient passé pour des victimes, des martyrs de la République.

                                                                  le monde est petit !


                                                                • 24 juin 2009 01:44

                                                                  Salut Reinette

                                                                  udb, vert, lcr tout ça c’est pareil !


                                                                • Reinette Reinette 24 juin 2009 11:33

                                                                  à Par’

                                                                  vous dites : « udb, vert, lcr tout ça c’est pareil ! »


                                                                  Raté : j’ai un scoop pour vous, même deux :

                                                                  1) la Lcr n’existe plus : remplacée par Npa

                                                                  2) les indigènes de la R... n’ont jamais été accepté par la Lcr !

                                                                  Seul le parti des Verts a signé le bidule


                                                                • milesawayman 24 juin 2009 01:12

                                                                  On parle facilement d’integrisme islamique de pratiques barbares et j’en passe, pourquoi ne pas parler de :

                                                                   l’homosexualité qui a toujours existé dans les communautés de moines, 
                                                                   le rôle de l’église sous Vichy dans l’holocauste (les centaines de juifs donnés au nazis), 
                                                                   de la pédophilie de certains prétres, 
                                                                  du négationnisme de votre cardinal Wilson ou Williamson, 
                                                                   des positions regressistes du pape sur le préservatif (entre autre)
                                                                  de l’existence même et du mode de fonctionement du Vatican (nations d’hommes)
                                                                  du prosélytisme de l’eglise à travers le monde
                                                                  des prétres qui se flagelle
                                                                  de la béatification, qui suppose que l’on croit au miracles
                                                                  .....
                                                                  Avant de juger les autres chacun devrait prendre la peine de se considérer lui même en dehors du prisme de l’égocentrisme, de la supériorité supposée de l’homme blanc et de ce faux culte de la liberté qui en devient liberticide et fait de ses supporters des faux culs.

                                                                  Chaque civilisation qui a rayonné dans l’histoire s’est en quelque sorte autodetruite, en tous cas la grande majorité à collapsé pour des raisons internes.

                                                                  C’est dire que quelque soit le niveau de supériorité supposé, chacune a ses faiblesses, et l’une des peincipales c’est de ne pas voir ses propres lacunes.

                                                                  Levez les yeux de vos nombrils et de vos petites opinions car vous ne comprenez pas ce que vous critiquez.

                                                                  • Rounga roungalashinga 24 juin 2009 09:58

                                                                    Eh oui, il y a encore des arriérés milesawayman. Tout le monde n’est pas aussi éclairé que vous.

                                                                    Que des prêtres se flagellent...brr ! ça me fait froid dans le dos...de telles pratiques devraient être interdites.

                                                                    Et les propos du pape sur le préservatif devraient tomber sous le coup du crime contre l’Humanité.

                                                                    Bien à vous,
                                                                    Roungalashinga


                                                                  • milesawayman 24 juin 2009 16:03

                                                                    Merci Roug.


                                                                    Ce qui à mon avis est le plus évident (peut-être insurmontable) c’est que chacun, selons ses croyances (ou non-croyances), ses opinions, ses origines, son vécu....ses capacités intellectuelles, fait certaines choses pour des raisons qui lui sont propres et qui lui paraissent certainement justifiées ; maintenant, dans la mesure où personne ne peut se considérer comme étant supérieur à l’autre et que la verité absolue n’est pas connue, personne ne devrait porter de jugement sur les autres.

                                                                    A fortiori lorsque ce sont des paroles méprisantes qui sont proférées « ce ne sont pas des êtres humains, ils sont indignes de vivre dans notre pays, ce sont des arrièrés regressistes.... »

                                                                    Celui qui est parfait pourrait peut-être juger mais ce faisant il ne serait plus parfait.

                                                                    Les préjugés creusent les écarts dans la soiciété...

                                                                  • milesawayman 24 juin 2009 16:06

                                                                    J’ai oublié de signaler (concernant l’histoire du pape) que toute personne ayant le pouvoir d’influencer des millions (milliards) de croyants, devrait y réfléchir très longtemps et penser au conséquences de ses paroles avant de les dires.


                                                                    Une personne dans cette situation ne peut se permettre d’exprimer ses opinions à tout va.

                                                                  • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 05:39



                                                                    La meilleure du fil.


                                                                     la musulmane qui se voile intégralement est du côté de la soumission , la chrétienne du côté de la volonté adulte. 
                                                                     
                                                                     Le raisonnement qui veut que la cause du voile est la soumission cesse d’être valable quand ce sont des bonnes soeurs chrétiennes avec leur cornette blanche et combinaison ninja qui incarnent cette soumission du corps de la femme .

                                                                     oui bien sûr la chrétienne c’etait l’an Mille.En plus c’était leur choix d’adultles. la femme arabe elle comme tt le monde sait c’est mouloud qui lui dit quoi faire quoi dire quoi penser quoi manger et avec qui elle ne peut pas baiser.

                                                                     Est-il besion de précicer que ceux qui tiennent ce jugement sont naturellement chinois (hi hi hi )


                                                                    donc, 

                                                                    1. 
                                                                      La femme occidentale est tjrs du côté de la liberté , qu’elle face le choix du porno , de la chasteté ou de femme au foyer, son libre arbitre est la seule cause de sa volonté libre et pure.
                                                                     
                                                                     2 . 
                                                                     La femme musulmane elle la malheureseuse est tjrs du côté de la soumission. Après tt l’islam n’est- il pas soumission dans sa définition même diront nos âmes occidentales.


                                                                    Conclusion :

                                                                     Etre minoritaire n’est jamais bon même en démocratie. Alors être arabe , musulmane, noir ....n’en parlons même pas.


                                                                    • omar omar 24 juin 2009 09:51

                                                                      1- La chrétienne elle est chez elle dans sa culture Judéo-chrétienne

                                                                      2- La chrétienne se bat pour l’égalité des droits et mérite sa place arrachée de haute lutte

                                                                      3- Le nivellement par le bas est absurde, c’est une régression insupportable

                                                                      4- Ton prosélytisme ne sert à rien face à des gens libérés de la servitude et de la soumission

                                                                      Conclusion :

                                                                      Pourquoi parles-tu à la place des femmes (c’est une habitude chez les tiens) ?

                                                                      Si la démocratie ne te convient pas, il y a d’autres systèmes à la mesure de ta férocité, pourquoi restes-tu chez ces méchants démocrates ?

                                                                      Les minorités sont mille fois mieux défendues en démocratie que dans les pays totalitaires où ils servent de bouc émissaire à la merci de la vindicte populaire, chauffée à blanc par la démagogie de tyrans qui envoient leur progéniture faire des études et se soigner dans ces démocraties montrées du doigt.


                                                                    • courageux_anonyme 24 juin 2009 06:43

                                                                      "Belgique : une femme voilée siégera pour la première fois dans une assemblée

                                                                      Il y a 1 jour

                                                                      BRUXELLES (AFP) — Une jeune Belge d’origine turque, élue le 7 juin au parlement régional de Bruxelles sur une liste centriste, devrait siéger dès mardi en portant le voile islamique, une première en Belgique contestée par certains parlementaires au nom de la laïcité.

                                                                      Selon la presse belge, il s’agit d’un cas quasi unique en Europe, exceptée une députée de la région autonome de Ceuta, enclave espagnole en Afrique du Nord.

                                                                      Mahinur Özdemir, 26 ans, diplômée en sciences politiques de l’Université libre de Bruxelles (ULB), est depuis deux semaines la plus jeune élue du parlement bruxellois.

                                                                      Fille de commerçants turcs installés à Schaerbeek, un quartier à forte population immigrée de Bruxelles, elle est membre du Centre démocrate humaniste (CDH), l’ancien parti social-chrétien francophone.

                                                                      Elle porte un foulard depuis ses 14 ans, « de sa propre initiative », dit-elle.

                                                                      La jeune femme, qui siège voilée depuis trois ans au conseil municipal de Schaerbeek sans que cela n’ait suscité la polémique, entend se présenter de la même manière mardi à 14H30 (12H30) à la séance inaugurale du parlement bruxellois.

                                                                      Elle devrait jouer un rôle de premier plan dans cette enceinte, puisqu’en tant que plus jeune élue, elle assistera la présidente de cette séance, la doyenne de l’assemblée Antoinette Spaak.

                                                                      Le député fédéral libéral Denis Ducarme et le député régional bruxellois Philippe Pivin, lui aussi libéral, se sont cependant émus d’une « atteinte à la neutralité » du parlement et à la laïcité.

                                                                      Ils ont annoncé qu’ils allaient proposer de modifier les règlements des assemblées belges pour y faire interdire le port de signes religieux ou philosophiques distinctifs.

                                                                      Une démarche qui a peu de chances d’aboutir à Bruxelles, la jeune élue ayant reçu le soutien des trois partis formant la coalition dirigeant la région (CDH, Parti socialiste, Ecolo).

                                                                      "Le CDH demande que tous les parlementaires élus soient respectés pour ce qu’ils sont et ont dans la tête et non pour ce qu’ils peuvent avoir sur la tête", a indiqué lundi le parti centriste.

                                                                      « Le parlement doit être le reflet de la société », a de son côté fait valoir le co-président d’Ecolo, Jean-Michel Javaux.«  »

                                                                      http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ihFlMJdTgfNmnyrlLz_HzoYw irxQ

                                                                      Si c’est pas de la provoc’, ça...


                                                                      • courageux_anonyme 24 juin 2009 07:59
                                                                        Hijab
                                                                        Le terme hijab (arabe : حِجَاب, hijâb) veut dire « tout voile placé devant un être ou un objet pour le soustraire à la vue ou l’isoler ». Dans un contexte non arabophone, il désigne plus particulièrement le voile qu’un nombre non négligeable de femmes musulmanes portent, couvrant la tête et laissant le visage découvert. Il est aussi appelé « voile islamique ». Les circonstances entourant le port du voile en public sont communément appellées les « affaires du voile islamique ».

                                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Hijab

                                                                        Vous pensiez sans doute que je parlais de la burqa, gazi borat. Mais non. Enfin si.

                                                                        Tout est dans la façon de faire, quand une turque s’exhibe au parlement européen avec un voile, là où ça crée une polémique en turquie pour l’épouse du président Turc, c’est de la provoc’ au même titre que le port de la burqa en France.


                                                                      • courageux_anonyme 24 juin 2009 08:09

                                                                        Et le pire, c’est que cette hypocrite de musulmane joue l’étonnée quand on évoque son voile. Elle ose raconter qu’elle n’aurait jamais penser que ça pourrait choquer.
                                                                        Ben tient, ça choque en Turquie, mais ça ne doit pas choquer en Europe !
                                                                        Enfin, avec ça, c’est pas demain la veille que la Turquie fera partie de l’Europe.


                                                                      • Gazi BORAT 24 juin 2009 08:19

                                                                        « Provocation ? »

                                                                        En Turquie, oui, indéniablement.. à Bruxelles, non !

                                                                        Le fait, pour un homme ou une femme d’origine turque d’entrer en politique dans un autre pays que le sien est un changement radical, inenvisageable autrefois, comme cela l’était pour un Turc ou une Turque d’adopter une autre nationalité. Ceci, pour des raisons non liées a la religion, mais à un nationalisme bien intégré..

                                                                        Ces récents députés, en Belgique ou en Allemagne, ne sont plus représentatifs de la culture turque mais d’une identité bricolée, résultat de l’acculturation liée à l’immigration de leurs parents..

                                                                        Je pense que cela doit être le cas pour elle.

                                                                        Quant à la question de la Turquie dans la Communauté Européenne : elle est condamnée (je ne milite pas pour l’Europe) à en faire partie et ceci pour des raisons historiques qui en faisaient autrefois un membre du "Congrès de Vienne : servir de contrepoids à la masse continentale russe..

                                                                        gAZi bORAt


                                                                      • courageux_anonyme 24 juin 2009 08:42

                                                                        @ gazi borat
                                                                        « un nationalisme bien intégré »
                                                                        Tellement bien intégré, le nationalisme, qu’ils font des pieds et des mains pour intégrer l’Europe !


                                                                      • Gazi BORAT 24 juin 2009 08:51

                                                                        C’est surtout l’AKP qui fait des pieds et des mains pour celà.. L’Europe lui permettrait de se débarraser de la tutelle constitutionnelle de l’armée sur le gouvernement.

                                                                        L’AKP gouverne grâce à un fonctionnement du pays proche de celui de nos défuntes II° et IV° républiques, qui fait la part belle aux coalitions et alliances de toutes natures et il n’est pas majoritaire au niveau des scrutins.

                                                                        L’entrée dans l’Europe ? Les partis politiques turcs ne sont pas unanymes sur cette question et ce sont nos craintes qui déforment notre vision en y voyant une société monolithique..

                                                                        gAZi bORAt



                                                                      • armand armand 24 juin 2009 09:16

                                                                        Bonjour Gazi (et tous les autres ici présents),
                                                                        L’AKP en Turquie est un phénomène cmplexe, qui réuni des partisans extrêmement variés. Il y a des islamistes purs et durs, qui de temps à autre se fendent d’une déclaration à l’emporte-pièce ou d’une initiative saugrenue (comme la volonté de pénaliser l’adultère) qui met en rage toute la partie moderne du pays. Parfois Erdogan se laisse aller à des reflexes de cet ordre. Il y a des milieux daffaires et commençants plutôt conservateurs sur le plan des moeurs mais qui sont très libéraux pour ce qui est de l’économie et louchent du côté de l’Europe, épaulés en cela par le patronat turc, désormais acquis à l’AKP.
                                                                        Quant aux intellectuels laïcs, leur regard est nuancé - ils créditent l’AKP d’au moins une qualité fondamentale, de ’tempérer’ le nationalisme kémaliste. Ce qui veut dire réconcilier le pays avec son substrat ottoman, se décrisper face aux nationalités (les Kurdes et les Arméniens), donner une certaine noblesse à la culture au sein de la société. Un exemple tangible de ce dernier point est... la nouvelle gamme de billets de banque, à vocation pédagogique, présentant une galerie de scientifiques, de philosophes et de poètes turcs (à tout seigneur son honneur, Yunus Emre sur la plus grosse coupure) dont la plupart sont inconnus du grand public.
                                                                        Dans la récente campagne électorale, on a vu les partis d’opposition ’laïcs’ rivaliser de nationalisme xénophobe en comparaison.
                                                                        On pourrait ajouter que l’AKP traduit aussi, tout simplement, la montée en puissance non pas des campagnes, mais des villes moyennes face à Istanbul ou Ankara. Le président Abdullah Gül et son épouse sont originaires de Kayseri, mais tous deux sont également universitaires et polyglotte - ce qui n’avait jamais été le cas depuis Atatürk et Inönu.

                                                                        Comme Gazi l’a rappelé, un Turc qui change de nationalité c’est assez radical - mais c’est mieux supporté quand il s’agit d’une femme. Un des signes tangibles de ce nationalisme à l’ancienne c’est le maintien du service militaire - ainsi, un expatrié turc, s’il veut revenir et travailler en Turquie, doit toujours s’acquitter du service - et ce même passé 40 ans !


                                                                      • armand armand 24 juin 2009 09:26

                                                                        Le voile comme provocation en Turquie ?
                                                                        Au niveau de l’Etat, oui, puisque des lois très strictes l’interdisent.
                                                                        Dans la population, voilées et non-voilées coexistent sans tensions au sein d’une même fratrie ou groupe d’amis. J’en veux pour preuve ce qu’en dit la romancière Elif Safak, peu suspecte de complaisance envers les barbus. (Au fait, Gazi, avez-vous lu la Bâtarde d’Istanbul, désormais traduit en français ?)


                                                                      • courageux_anonyme 24 juin 2009 09:47

                                                                        @ armand
                                                                        « Le voile comme provocation en Turquie ?
                                                                        Au niveau de l’Etat, oui, puisque des lois très strictes l’interdisent. »

                                                                        Alors que penser d’une parlementaire européenne ? Belge, mais d’origine Turque ? Au moment où l’entrée de la turquie dans l’U.E est discutée (depuis longtemps, certes) ?
                                                                        Vous n’y voyez aucune provocation, vous ?


                                                                      • armand armand 24 juin 2009 10:11

                                                                        Les lois turques bannissant le turban des formes extérieures de l’Etat faisaient partie d’une campagne brutale, efficace et sans complexe pour arracher le pays à une tradition presque millénaire (non seulement la Turquie était musulmane, mais avait a sa tete le sultan-calife, reconnu comme chef religieux par tous les musulmans sunnites du monde...)
                                                                        Il me semble que l’Europe n’est pas dans la même situation que la Turquie en 1923...
                                                                        Et, je répète, pour moi le foulard et la burqa ne sont pas la même chose - même si leur raison d’être originelle - imposer un code vestimentaire pudique et différencié à la population - est la même.
                                                                        En 1900 il y a bien eu un parlementaire français, cobverti à l’Islam, qui siégeait à l’assemblée en gandoura et quittait les séances pour faire la prière.
                                                                        Je sais, le contexte était complètement différent.
                                                                        Mais je pense qu’on aurait plutôt intérêt à valoriser et à vanter sans complexes NOS traditions.


                                                                      • courageux_anonyme 24 juin 2009 10:46

                                                                        « Et, je répète, pour moi le foulard et la burqa ne sont pas la même chose »
                                                                        Pour moi si, ça dépend du message que l’on veut faire passer. En l’occurence, anti-occidental.

                                                                        « Mais je pense qu’on aurait plutôt intérêt à valoriser et à vanter sans complexes NOS traditions. »
                                                                        Je suis bien d’accord, mais hélas, ce n’est pas le cas. C’est même plutôt le contraire.


                                                                      • Gazi BORAT 24 juin 2009 07:11

                                                                        @ COURAGEUX ANONYME :


                                                                        La jeune femme en question n’est pas « VOILEE » comme annoncé en début de votre post, mais se vêt ainsi (personnage de gauche) :



                                                                        Ce qui est quelque peu différent..

                                                                        Je ne pense pas que, dans un autre registre, vous fassiez le même type d’amalgame entre bikini et nudité complète..

                                                                        gAZi bORAt


                                                                        • brieli67 24 juin 2009 08:12

                                                                          @ gAZi

                                                                          Moin le Ch’na-PAN !

                                                                          Drôle d’impression ce matin.
                                                                           Après le forcing élyséen de ces dernières 48 h, le pays Ko debout !
                                                                          Diogène... je ne trouve aucun éclat ni de lueur dans la presse nationale et internationale.
                                                                          Sans aucun espoir de trouver ces prochaines semaines une réponse censée et constructive.

                                                                          ps : ai pbs de joindre l’Avox et saturé de cette plate-forme. En plus la machina qui me bouffe des msgs
                                                                          Que de retards.. en ai presque honte.

                                                                          Sujet décolonisation
                                                                           :
                                                                          Le togolais - ne serait il pas éwé ? Togoland / Spézial-Land !
                                                                          107 prussiens si je me souviens bien du chiffre du moins pas sup à 12o de la maréchaussée tenaient le pays septembre 1914.

                                                                          Ai qqs liens et docs sonores à te soumettre... trop de tumultes sur les fils.
                                                                          Au plaisir.


                                                                        • Gazi BORAT 24 juin 2009 08:34

                                                                          @ Meister Briely

                                                                          A propos de l’aventure coloniale allemande, un effet colatéral : restaient en souffrance en Allemagne des kilomètres de tissu « cachou » destiné à l’origine aux uniformes coloniaux et obsolètes après la perte des trritoires entérinée par le Traité de Versailles..

                                                                          Le NSDAP, qui avait besoin d’harmoniser les tenues de ses milices, bricolées à base d’effets d’uniformes de 14-18 et marquées par l’esthétique « stosstruppen », saisit après la crise la bonne affaire d’un de ces stocks de tissus pour y tailler ses chemises brunes..

                                                                          gAZi bORat


                                                                        • armand armand 24 juin 2009 09:29

                                                                          De voir cette jeune femme en foulard chez les Belges, je pense au charmant roman de Tracy Chevalier, La Jeune Fille à la Perle, où l’on voit la jeune servante, Griet, poser pour le peintre Vermeer au XVIIe siècle et qui se refuse à ôter sa coiffe en présence du peintre, et même de son fiancé.
                                                                          Mais il est vrai que nous ne sommes plus au XVIIe siècle... même chez les Flamands !


                                                                        • brieli67 24 juin 2009 09:33

                                                                          Encore du plantage

                                                                          à l’étal un très bon bouquin récent _ passera sur arte en septembre
                                                                          http://www.decitre.fr/livres/L-avocat-des-Juifs.aspx/9782716507394
                                                                          ici dossier Josselmann
                                                                          http://judaisme.sdv.fr/perso/jossel/biog.htm

                                                                          du GR MW le père de Mikado sa dernière intervention sur sépharade/askénase
                                                                          le non-dit ou le soigneusement caché
                                                                          L’origine du Minhag askenaze

                                                                          de FR « l’enfant terrible » du judaisme alsacien
                                                                          une enquête socio, à laquelle j’ai participé ; plutôt 79/80
                                                                          http://judaisme.sdv.fr/traditio/coutume/coutumes.htm

                                                                          ps
                                                                          http://hist-geo.ac-rouen.fr/doc/bib/naz.htm
                                                                           la réponse de SF http://sionisme.populus.org/rub/17 que tu connais certainement


                                                                        • Gazi BORAT 24 juin 2009 09:58

                                                                          @ BRIELY

                                                                          Merci pour leien vers la lettre de Freud car je ne l’avais jamais lu en son intégralité. Sigmund Freud était un parfait produit de la Haskalla, prônant l’assimilation dans le contexte local et non la fuite vers une Terre Promise..

                                                                          gAZi bORAt


                                                                        • brieli67 24 juin 2009 10:03

                                                                          sur le site http://www.akadem.org/

                                                                          conférences enregistrées en vidéo :

                                                                          Les dernières phrases de l’exposé de FR !!
                                                                          Un judaïsme fait de joie, de simplicité et de solidarité
                                                                          http://www.akadem.org/sommaire/themes/histoire/6/1/module_629.php?chapitre_courant=3
                                                                          entre 1 mn et 2mn15

                                                                        • bavard bavard 24 juin 2009 07:48

                                                                          Moi je trouve le développement excellent.
                                                                          Même si je suis personnellement horrifié par le port de la Burqa. C’est pour moi totalement arriéré, et je trouve que planquer les femmes comme ça c’est juste un peu barbare... je suis un mec plutôt anar dans le fondement de mes émotions qui me font ne pas aimer tous les folklores, y compris la messe, shabbat, le pardon des bretons, et la gauche laïcarde avec sa tradition de donneurs de leçon et de profs de philo marxistes et de jacobins de mes deux ! Fuck them all ! Robespierre, Pétain, et tous les monothéistes...
                                                                          MAIS il y a une différence entre ses émotions de petit français, et le fait de légiférer. Une obsession « républicaine » de légiférer, toujours plus légiférer. Moi je trouve que tous ces laïcards de choc ont un petit côté guillotineur de 1793 ! Et un petit côté mesquin franchouillard.

                                                                          Mais, il faut pas se voiler la face (elle est bonne hein ?).
                                                                          C’est contrariant de voir des nanas avec des Burqa (et encore moi j’en vois pas, j’habite à Paris dans un « bon » quartier), pas parce qu’on est révolté par leur sort , ça c’est de la litterature, mais bien que vu l’expansion démographique des musulmans, on a les jetons de voir la France transformée en république islamique.
                                                                          Les religieuses ça fait partie du décors et du « Gendarme de St Tropez », mais les femmes en Burqa. Elles semblent sorties de Tintin « Coke en Stock » quand Haddock se prend un plat de couscous dans la tronche envoyé par une fatma.
                                                                          Alors les gars, dites-le, vous avez la trouille de perdre les avantages gagnés par Charles Martel à Poitiers

                                                                          C’est comme à l’école, j’ai fait la thèse, l’antithèse et je conclus :

                                                                          Non, je ne suis pas pour une loi interdisant la Burqa pour toutes les raisons citées par l’article, mais je suis pour l’ouverture de centres de liberté, où qui que ce soit se sentirait une envie de retrouver sa propre détermination et d’échapper à un diktat familial pourrait venir s’exprimer.

                                                                          Mais, à tout réfléchir, l’interdiction de la Burqa nous choque parce qu’elle ferait jurisprudence à nos petits particularismes auxquels on tient.
                                                                          Mais d’un point de vue pratique, et pour des tas de raisons tenant à notre culture et à notre conception de la liberté, on ne serait pas vraiment contre... à part que si les femmes portant des Burqa étaient verbalisées par la police, leur famille les maintiendrait simplement cloitrée à la maison : la prison en double.

                                                                          Non, il faut promouvoir la liberté, et la liberté de ne se promeut pas à coup d’interdictions, messieurs les « républicains » !


                                                                          • Yohan Yohan 24 juin 2009 13:23

                                                                            Bavard
                                                                            Tu portes bien ton pseudo


                                                                          • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 08:13



                                                                            bah les Bruxellois se préparent , que pouvaient - ils faire d’autre qd + de 20 % des bruxellois sont « d’origine musulmane » , et contrairemet à la société française la Belgique ne cherchent plus à étouffer politiquement les populations musulmanes.


                                                                            vs ne pouvez pas ghettoiser les gens et vs étonner qu’ils surgissent ds l’espace public radicalisés ou étranger à la norme dominante.

                                                                             la France n’a jamais aimé sa popualtion maghrébine, l’histoire ss doute, elle peut donc bien pour se tranquilliser poser ts les couvercles législatifs qu’elle veut et les rustines des greniers triclores, les têtes sortiront de + en + des trous.

                                                                             


                                                                            • courageux_anonyme 24 juin 2009 08:25

                                                                              C’est votre point de vue, j’en ai un autre.
                                                                              Vous vous imaginez qu’il n’y a QUE la France ? Mais c’est le monde, mon cher, qui rejette les musulmans. Vous voyez l’ex-URSS et la Chine comme alliés ? Amis des musulmans ? Vous n’y croyez pas vous-même.


                                                                            • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 08:45


                                                                               vs fantasmez le monde cher ami.


                                                                            • courageux_anonyme 24 juin 2009 08:54

                                                                              C’est-à-dire que j’ai bien du mal à voir deux blocs communistes ou ex-communistes accueillir les bras ouverts l’islam sans arrière-pensée. L’Inde, on sait depuis « leur » 11/09 ce qu’il en est, donc bon...


                                                                            • Gazi BORAT 24 juin 2009 09:14

                                                                              Pour ce qui est de la politique chinoise vis à vis de l’Islam, la situation ne se pose pas, pour Pekin en termes d’affrontement religieux ou culturel.

                                                                              Les Musulmans chinois sont considérés comme une minorité parmi les autres et jouissent même de droits particuliers dont le privilège de pouvoir avoir deux enfants par couples. Nombre de Chinois, quand ils le peuvent, se font ainsi recenser dans cette catégorie.

                                                                              J’ai eu une amie chinoise, parfait résultat de l’éducation maoïste qui était ainsi chinoise « musulmane » par le biais de son grand père. Sa seule connaissance de la religion était le souvenir que son grand-pêre avait peint au-dessus de la porte de sa maison des mots en rabe pour, disait-elle : « éloigner les voleurs ».

                                                                              La question se pose plus en terme de nationalisme avec la question de la population turcophone du Xinjiang, les Ouïgors, tenté, comme les peuples des marges du bloc russe, par l’indépendance.

                                                                              Que des mouivements islamistes exogènes se soient emparé de la question pour donner à ses combattants un entrainement militaire et une cause exotique n’en fait pas un problème religieux..

                                                                              De même pour l’URSS, avec les conflits de l’aire caucasienne, annexés il y a seulement cent cinquante ans.. et où des islamistes se sont expatriés pour les m^mes raisons que dans le cas du soutien à l’irrédentisme ouïgour..

                                                                              gAZi bORAt


                                                                            • armand armand 24 juin 2009 09:32

                                                                              Quand je vois Ahmedinejad serrer la pipirka - pardon, la main - avec l’un des plus grands massacreurs de muz’ de la dernière décennie, le sinistre Poutine, je me pose des questions...


                                                                            • abdelkader17 24 juin 2009 09:40

                                                                              @Aramand
                                                                              Quand je vois un Moubarak ou un Abou Mazen serrer la main des assassins de son propre peuple je me pose autant de question.


                                                                            • debase 24 juin 2009 09:46

                                                                              @Fouad

                                                                              Ce que vous venez d’écrire là justifie très exactement la méfiance et la réaction qui monte inéxorablement...

                                                                              Croyez-moi, jamais la France ne se laissera envahir par l’Islam, ni d’ailleurs aucun autre pays d’Europe. Revoyez l’Histoire...

                                                                              ps : ’nous’ ne ghettoïsons - sous-entendu ’volontairement’ - personne, simplement des millions de personnes d’origine ethnique, de culture et de religion fort différents des nôtres, sont venues s’installer chez nous pour des raisons purement alimentaires, sans nous demander notre avis et sans la moindre volonté de s’intégrer ni de respecter le pays d’acceuil. Evidemment, ces personnes se retrouvent à vivre entre elles, c’est un phénomène naturel, vous ne pouvez tout de même pas exiger en plus que nous favorisions au maximum ce phénomène d’envahissement, par exemple en acceptant ce quota 20% de logements ’sociaux’ (c’est à dire destinés aux immigrés) obligatoires dans toutes nos petites villes ou villages.


                                                                            • Gazi BORAT 24 juin 2009 09:49

                                                                              @ ARMAND

                                                                              Merci de rappeler ici le souvenir de la Tchetchenie, particulièrement représentatif de la dérive de ces luttes motivées au départ par un nationalisme classique puis ensuite phagocytée par des mouvements religieux.

                                                                              Que l’on se souvienne au départ d’un Djokhar Doudaiev, dirigeant la lutte au moment de la première guerre de Tchétchénie, et qui n’avait rien d’un mollah et se distinguait des chefs de guerre plus barbus qui arrivèrent par la suite..

                                                                              gAZi bORAt


                                                                            • armand armand 24 juin 2009 09:50

                                                                              Justement, Abdel, personne n’imagine Ahmedinejad tomber dans les bras de Sharon - si celui-ci était encore en mesure de le faire. Faut croire que le sang des musulmans européens, bosniaques ou tchétchènes, n’a pas la même valeur que celui des Palestiniens.
                                                                              Distinction de taille - quand on fait la paix avec un ennemi, on traite forcément avec le représentant de ceux qui ont versé le sang des siens - parfois même avec celui qui a du sang sur les mains. C’est pour cela, revenant à une conversation antérieure, que je trouve que les Israëliens auraient plutôt intérêt à élargir Barghouti et à traiter avec lui.

                                                                              L’Iran n’a pas de contentieux avec la Russie - mais avec Israël non plus, sauf d’ordre philosophique ou par organisations interposées.


                                                                            • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 09:55

                                                                              @ debase


                                                                               oui , les flux migratoires personne ne pense jamais à leurs lointaines conséquences.

                                                                              là nous y sommes, émeutes des banlieues, racaille, voile, mosquée, islam, diversité, role posotif ou non de la colonisation, statistiques ethniques, intégration et j’en passe ....


                                                                              et comme vs dites ,les ghettos sont une reponse assez pragmatique des populations occidentales à ce phénomène migratoire non désiré mais nécessaire à un moment donné.


                                                                            • debase 24 juin 2009 10:05

                                                                              @Fouad

                                                                              Vous pensez comme moi que ça va mal se terminer ?


                                                                            • Gazi BORAT 24 juin 2009 10:08

                                                                              @ ARMAND

                                                                              « Pactiser avec son ennemi »

                                                                              Staline s’était habilement mis en retrait lors de l’alliance stratégique avec Hitler et s’était débrouillé pour que son nom n’y soit pas mêlé.

                                                                              En effet, si l’évènement diplomatique nous est connu sous le nom de « Pacte germano-soviétique » (sans doute en référence au précédent « pacte franco soviétique »), les livres d’histoire de l’URSS le dénommait :

                                                                              « Pacte Molotov-Ribbentropp »

                                                                              Très pratique.. surtout lorsque l’on sait que la place de Molotov a toujours tenu à un fil des plus ténus. Il termina tout de même tranquillement sa carrière comme ambassadeur en Mongolie. Toujours mieux que le Goulag..

                                                                              gAZi bORAt


                                                                            • abdelkader17 24 juin 2009 10:08

                                                                              @armand
                                                                              les saloperies des uns n’exonèrent en rien les responsabilités des autres.


                                                                            • courageux_anonyme 24 juin 2009 10:20

                                                                              @ fouadraiden

                                                                              "les ghettos sont une reponse assez pragmatique des populations occidentales à ce phénomène migratoire non désiré mais nécessaire à un moment donné.« 

                                                                              je ne pense pas pour ma part que l’histoire repasse les plats :
                                                                              Il fut un temps où les »banlieues" étaient constituées de bidonville...


                                                                            • brieli67 24 juin 2009 10:22

                                                                              @ Gazi

                                                                              je pense qu’il est temps de révéler à Armand
                                                                              que nous sommes tous deux du fan_club
                                                                              d’une JF allemande docteur et prof d’université
                                                                              http://en.wikipedia.org/wiki/Reyhan_%C5%9Eahin

                                                                              http://video.google.fr/videoplay?docid=2507523857555948577&ei=3YY1SsjZBIaF-Qbp2sT3Dw&q=lady+bitch+ray&hl=en
                                                                              ses raps ont complètement chamboulé la donne en Allemagne.

                                                                              Fallait oser !


                                                                            • courageux_anonyme 24 juin 2009 10:49

                                                                              "Et c’est surtout sans doute la prochaine guerre d’Iran qu’on prépare.

                                                                              Stéphane ARLEN"

                                                                              Ah vous ne savez donc pas : il n’y aura pas que l’Iran.


                                                                            • armand armand 24 juin 2009 10:58

                                                                              N’importe quoi !

                                                                              Mélenchon, avec sa grossièreté et son ignorance coutumières, a été taquiner Lellouche sur un sujet que celui-ci connaît bien, l’Afghanistan et la châine de commandement de l’OTAN. On a suffisamment débattu de cela sur le fil du petit khâgneux geignard et prêchi-prêcha.
                                                                              Je rappelle que Lellouche a utilisé le conditionnel (donc pas de menace)
                                                                              Et à fait référence au XIXe siècle (pas de menace non plus, à moins de se faire téléporter dans le temps).
                                                                              Et je précise qu’on peut toujours refuser un duel...


                                                                            • courageux_anonyme 24 juin 2009 11:17

                                                                              J’ai lu 4 à 6 pays, et plus de 300 millions d’ennemis. Il va d’ailleurs falloir choisir son camp, on est pas vraiment en odeur de sainteté, en Israël... Et ils s’y préparent, au moins psychologiquement.


                                                                            • Reinette Reinette 24 juin 2009 12:35

                                                                              CHINE

                                                                              Jusqu’en 1978, tout en réprimant toute tentative d’indépendance des régions frontalières, le PCC a fait preuve de plus de tolérance vis à vis de l’islam que des autres religions, ne cherchant pas à l’éradiquer totalement, afin de ne pas encourager le séparatisme et de favoriser ses relations diplomatiques avec les pays musulmans.

                                                                              Les pratiques des Huis ont néanmoins été encadrées, d’où l’existence de femmes imams officiant auprès des musulmanes dans certaines régions
                                                                              . Il s’agit d’une pratique imposée au nom de l’égalité des sexes par le gouvernement communiste. En 1986, on estimait le nombre de Musulmans en Chine à approximativement 20 millions, plus particulièrement établis dans les régions du nord et de l’ouest. Pendant la Révolution culturelle, comme d’autres minorités, ils ont été persécutés pour leurs convictions.

                                                                              WIKIPEDIA 7 Islam


                                                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 juin 2009 08:36

                                                                              Il ne faut pas tout confondre : le voile qui cache le visage n’est ni le foulard ni le cornette.

                                                                              Cacher son visage c’est se dérober dans l’espace public au principe libéral de la responsabilité dès lors que celle-ci exige que chacun puisse se faire connaitre et reconnaître dans cet espace. Il n’ y a pas de liberté civile sans devoir et le premier devoir du citoyen est de répondre de soi dans la cité. L’identité est donc indissociable de ce principe de la responsabilité. C’est pourquoi un témoignage dans une procédure pénale et civile se fonde toujours sur ce principe de l’identité civile. En outre ce voile affirme le refus de faire de la femme une citoyenne au même titre que l’homme, il est donc par nature inégalitaire et politiquement discriminant. Il n’est donc ni libéral, ni égalitaire !

                                                                              Sur le plan philosophique ou logique l’interdiction de ce type de voile cachant le visage est tout à fait conforme aux principes du droit libéral et citoyen. Au conseil constitutionnel de faire valoir les limites du droit de s’habiller à sa convenance quitte, grace au débat poltique, à faire politiquement évoluer ce droit sur le plan national et européen. Il ne faut pas confondre un argument de droit actuel avec un débat politique portant sur la légitimité de celui-ci .

                                                                               Ce débat se pose au niveau européen, ne le fermez pas avant même qu’il ne s’ouvre, sous le fallacieux prétexte qu’aucune évolution du droit existant n’est permise ; cet argument est par nature anti-démocratique.


                                                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 juin 2009 09:02

                                                                                Ce n’est donc pas un motif religieux qui permet de faire la différence enre un voile intégral et un simple foulard ou une cornette, mais un motif citoyen : lier la liberté à la responsabilité personnelle dans l’espace public. Les seconds ne font qu’exprimer une opinion religieuse ou autre ; ce qui est un droit libéral, le premier nie ce droit dans son principe.


                                                                              • fouadraiden fouadraiden 24 juin 2009 09:06

                                                                                oui bien sûr vu comme ça.

                                                                                à chaque étape de la discussion quelqu’un se charge d’’expliquer en quoi cette fois-ci ce voile-ci diffère de tous les voiles possibles et imaginables des voiles précédents.

                                                                                 attendons le prochain débat...


                                                                              • armand armand 24 juin 2009 09:43

                                                                                Encore une fois...
                                                                                Le foulard ou même hidjab n’est pas éloigné de certains usages bien de chez nous. Mon arrière- grand-mère dans sa campagne portait un foulard qui ne diffère en rien de celui dont on parle le plus souvent et n’est guère plus malcommode quun chapeau. D’ailleurs, il y a un siècle, seules les ’filles en cheveux’ sortaient sans chapeau.
                                                                                La burqa est la transposition dans le rue de l’interdiction de quitter la maison inhérente aux règles du purdah, d’origine indo-afghane. C’est littéralement se transporter avec sa maison autour de soi. C’est malcommode par définition car c’est un des buts recherchés.
                                                                                Et c’est aussi la traduction physique de la séparation radicale entre sphère publique et sphère privée, seuls les hommes ayant le droit de passer de l’une à l’autre.

                                                                                Quant aux mesures coercitives, si la femme en burqa est désormais confinée chez elle, il est toujours possible d’utiliser à l’encontre de la famille la législation anti-secte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès