• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La France championne du monde de la déprime

La France championne du monde de la déprime

Concrètement, il y a lieu de s'interroger sur les raisons qui placent la France en situation de championne du monde de la déprime parmi 51 pays. Voici encore un an, la consommation en France se maintenait plutôt mieux que chez nos partenaires européens. L'explication donnée, par notre Président résidait dans « le poids du secteur public français qui amortissait la crise ».

Le moral en France
La France au terme d'une enquête BVA-Gallup conserve son titre de "Championne des déprimés" avec un solde optimistes-pessimistes de -79 (-3 au niveau mondial) soit un recul de plus de 20 points par rapport à 2010,
 
81% des Français considèrent "que l'année 2012 sera une année de difficultés économiques", ce qui leur plombe complètement le moral.

Ainsi, dans le détail, l'étude montre qu'en France le pessimisme va croissant avec l'âge, le solde allant de -67, pour les moins de trente ans, à -88 pour les 65 ans et plus.

Il n'est, en revanche, pas forcement lié aux revenus. La classe moyenne (foyer perçevant entre 1.800 euros et 2.500 euros nets mensuels) se montrant la plus sombre pour 2012 avec un solde de -86.

Le moral dans le monde
Sur le plan mondial, c'est en Europe que le désespoir économique est le plus marqué, avec : -45 en Europe occidentale et -29 en Europe centrale et orientale.

L'Europe occupe les 9 premières places du top 10 des "pessimistes", l'Irlande et l'Autriche complétant le podium derrière la France. Hong-Kong se glisse à la 10e place. Comme l'an passé, l'Amérique du Nord suit avec un solde de -25.

En revanche, l'Afrique mène le classement des pays les plus optimistes avec +51. Le Nigeria, 3e économie africaine, douzième producteur de pétrole, garde sa place de nation la plus optimiste du monde en termes de perspectives économiques avec un solde de +80 (+10 points).

Les pays d'Amérique Latine et d'Asie sont beaucoup moins optimistes que l'an dernier mais restent tout de même positifs.

Les raisons en France

Voici encore un an, la consommation en France se maintenant plutôt mieux que chez nos partenaires européens. L'explication donnée, par notre Président résidait dans « le poids du secteur public français qui amortissait la crise ».

Dans le même temps, la politique menée visait à détruire le secteur public avec la Révision Générale des Politiques Publiques. Cette politique porte aujourd'hui ses fruits avec moins 30 000 fonctionnaires par an.

- Avec une moitié de la France payée avec un SMIC calibré à 150 € au dessus de seuil de pauvreté,

- Avec un gouvernement qui continue à subventionner les heures supplémentaires alors que le chômage explose ( autour de 8 millions de personnes, le chômage de catégorie A est une escroquerie pour édulcorer la réalité)

- Avec le bouclier fiscal qui a consisté à distribué des chèques de 200 à 300 000 € aux plus aisés, et bien oui on comprend que les Français soient déprimés et ne croient plus en l'avenir.

 

Pour mémoire, la doxa libérale s'appuie sur les fondamentaux suivants : (politique Reagan, Bush, Sarko), suppression des impôts pour les plus riches, pour relancer l'investissement et priorité l'Etat minimum.

La conséquence de cette politique se traduit par un creusement des déficits. En France, plus 700 milliard en 5 ans et une explosion des déficits publics. Le rapport Seguin de la Cour des Comptes mettait l'accent sur le fait que la crise n'intervenait que pour 30 % dans les déficits de la France.

Ces déficits n'ont d'autres objectifs que de substituer au public, le privé. Pour exemple, le déficit de la sécurité sociale a pour parallèle la montée en puissance de Malakoff-Médéric qui est présidé par (dévinez qui ?) : Guillaume Sarkozy, le frère du président). Nous pourrions aussi parler des Stés d'autoroutes ou des partenariat Public-Privé qui seront bientôt le scandale des années 2010, etc.... Les entreprises du CAC 40 payent en moyenne 11% d'impôts sur les sociétés et le manque à gagner est d'environ 50 milliards par an.

En conclusion de tout cela, oui, ce qui déprime le plus les français, c'est la politique faite pour les 1% (actionnaires, banquiers, CAC40) et l'absence de toute équité dans la distribution des richesses. Ce qui déprime les français, c'est aussi que cette politique est sans issue. Les banques préfèrent spéculer plutôt que de prêter à ceux qui en ont besoin, Aujourd'hui, la consommation s'écroule car le pouvoir d'achat s'effondre avec l'explosion de la précarité, du chômage et la peur du lendemain.

La déprime est aussi à la mesure de ce qui avait été promis : Travailler plus pour gagner plus, avec moi, il n'y aura plus de sans abris dans la rue, etc....


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 31 décembre 2011 11:01

    Difficile d’être optimiste dans un pays dirigé par un Sarkozy et qui a de bonne chance de l’être encore pour 5 ans supplémentaires à voir le cirque que nous font ses opposants.

    Cinq ans de plus et nous regretterons amérement de ne pas être Grecs !


    • pissefroid pissefroid 31 décembre 2011 11:59

      Il n’est pas interdit d’être optimiste et de penser que sarkozy sera congédié en avril prochain, sinon en mai.


    • kssard kssard 31 décembre 2011 19:05
      La Grèce, parlons en : lors du dernier plan de sauvetage les banques ont acceptées d’abandonner 50 % des intérêts d’emprunt.

      Beau geste me direz-vous ??? A l’époque (voici 1mois et demi) les banques prêtait à 16-17% à la Grèce. 

      Aujourd’hui, elles prêtent à 30 % !!!! Les naufrageurs sont ceux qui acceptent ça !!!!

    • byle 1er janvier 2012 10:23

      @shamika

       

      va faire comprendre ca aux millions de tocards qui s’appretent a voter Hollande...


    • T.REX T.REX 1er janvier 2012 13:28


      A L’AUTEUR :

      vous dîtes : "Il n’est, en revanche, pas forcement lié aux revenus. La classe moyenne (foyer perçevant entre 1.800 euros et 2.500 euros nets mensuels) se montrant la plus sombre pour 2012 avec un solde de -86."

      Sacrée classe moyenne ! c’est vraiment très moyens comme revenus ! C’est une classe moyenne qui n’a plus les moyens de porter ce nom !!

      Franchement vous ne pouvez pas dire que ce n’est pas lié aux revenus. Avec des salires comme cela et le pouvoir d’Achat diminuant, la classe moyenne a du souci à se faire et on comprend qu’elle soit pessimiste pour 2012 qui ne serra pas l’année du Flouze !

      Je me demande comment les smicards s’en sortent !?

      Le fossé entre la classe moyenne et la Classe supérieure s’est énormément creusé !
      Il faut que la France d’en bas et celle du 1er palier s’unissent contre cette classe supérieure qui nous paupérise.


    • NOUS CONSOMMONS 4 FOIS PLUS QUE LES AUTRES PAYS DE LA CEE....DES

      ANXIOLOTYQUES ...DES ANTIDEPRESSEURS......DU GROS ROUGE A 14°

      BRAVO A NOS ELUS LOBBYSTES DU MEDICAMENT et du vinCLUBS HIPPOCRATE OU DE SANTE
      les amis de servier iront loin..


    • Ronny Ronny 31 décembre 2011 12:29

      @ auteur

      Je ne crois pas que les Français soient pessimistes. Ils sont, à mon avis et malheureusement, juste réalistes...

      Je pense même que l’élimination de Talonnette 1er de la présidence, et une éventuelle grosse baffe à lUMP aux législatives ne leur remonteront pas le moral !

      Meilleure année possible, quand même, aux lecteurs d’Avox !


      • kssard kssard 31 décembre 2011 14:31

        @Ronny, 


        Oui les français sont réalistes mais comme beaucoup de citoyens européens, ils se sentent surtout résignés et indignés.

        Je pense qu’une grande réforme fiscale visant à mieux répartir les richesses serait de nature à redonner du moral. 

        Cette réforme est justement au coeur du programme de François HOLLANDE ; 

        Très bonne fête de fin d’année, à vous et à l’ensemble des lecteurs d’Agoravox


      • Yvance77 31 décembre 2011 15:44

        Salut,

        A peu de chose près je me faisais la même réflexion que Ronny. Et, cela mes casse les bombons ce genre de sondage des instituts à la botte.

        Car vendre du pessimisme c’est tout bon pour les salauds qui nous plombent. Cela fait leur miel. Plus ils distilleront le poison de la morosité, et plus les gens penseront qu’ils n’y a pas de choix possible hors ces enculés qui nous gouvernent depuis feu le Général.

        A leur maintenir ainsi la tête enfoncée dans ce marécage sombre, assurera à n’en pas douter le choix électif d’un ancien ou nouveau pleutre.

        Or ce qui nous faut c’est quelqu’un qui puisse insuffler un souffle nouveau, un peu comme Chavez a su le faire avec son peuple (bien que tout ne soit pas parfait, et lui même exempt de tout reproche).

        Je reste persuader qu’avec un peu plus de « coronès » Arnaud Montebourg avait cette possibilité (en réglant deux trois trucs)

        Mais putain si le Créateur avait la sage idée de nous virer la pédale qui nous sert de guide, ce serait déjà cela de pris !


      • isabellelurette 1er janvier 2012 15:20

        Jean Luc Mélenchon mériteraient un peu plus vos attentions ...


      • gordon71 gordon71 1er janvier 2012 15:25

        lurette 


        c’est vrai un type qui se démène autant pour ramener 3% de voix à la quiche socialo verdâtre çà inspire le respect

      • Catart Catart 2 janvier 2012 17:22

        Bonjour Ronny
        Une courte analyse de bon sens.. ils sont aussi mauvais l’un que l’autre et cela est vérifiable en regardant nos 40 dernières années.

        http://www.indigne-je-propose.fr/


      • QUESTION MEDIOCRITE DES POLITIQUES NOUS SOMMES AUSSI CHAMPIONS DU MONDE

        -pourquoi tant de jeunes ou moins jeunes chomeurs de suicident...

        -pourquoi tant de mères isolées se suicident.

        -pourquoi tant de retraités (petites retraites se suicident...)

        POURQUOI LES ELUS SE BATTENT POUR DELOGER LES ELUS RECENTS...COMME DISENT LES ANCIENS LES PLACES SONT TRES BONNES MEILLEURE COUVERTURE SANTE...MEILLEURES PRIMES...TRANSPORT GRATUIT...MEILLEURE RETRAITE
        pendant que les petits on leur dit « marche ou crève » nous n’avons jamais eu de parti plus cynique que l UMP... UNION DES MAGOUILLEURS PARISIENS 


      • jacques lemiere 31 décembre 2011 12:31

        ou du réalisme, on ne peut se contenter de considérer que le pessimisme.

        La France est le pays du monde où on vit le mieux, elle a atteint des sommets de bonheur,donc les choses ne peuvent qu’empirer.
        Les morts sont toujours optimistes et on ne les entend jamais se plaindre.


        • Pandy Pandy 31 décembre 2011 14:36

          On connait très bien les raisons de ce pessimisme :

          http://www.youtube.com/watch?v=UPlYhNHVlG8

          ¨


          • kssard kssard 31 décembre 2011 15:27

            @pandy, 


            Oui, très intéressante cette analyse de Yann Algan qui a écrit « la Société de Défiance ».

            - La France est championne du monde de la consommation des anti-dépresseurs

            - 52% des français pensent qu’il faut être corrompu pour réussir !!!

            - Importance du rôle de l’éducation qui sélectionne de façon implacable et irréversible dès le primaire

            - Défiance des francais dans l’appareil étatique qui est très opaque dans sa pratique

          • clostra 31 décembre 2011 15:48

            @kssard (et merci à Pandy)

            L’industrie pharmaceutique et l’industrie du nucléaire sont les deux mamelles de la France...de quoi être optimiste non !


          • restezgroupir44 restezgroupir44 31 décembre 2011 14:39

            Ci-dessous ce qui va arriver aux Français

            http://gaetanpelletier.files.wordpress.com/2010/04/banque.jpg

             smiley


            • François51 François51 31 décembre 2011 15:34

              après un quinquennat Sarkosien, comment ne pas être pessimiste ? une chose est sur, les Français ne sont pas mort de rire en ce moment.


              • Defrance Defrance 1er janvier 2012 15:06

                    

                Une Bonne nouvelle pour les opprimés !

                 Nicolas Sarkozy n’est pas le président de la république car élu sous un faux nom ! Les resto du cœur ont invité un intrus passible de six mois emprisonnement et de 7500 euros amende le fait, dans un acte public ou authentique ou dans un document administratif destiné à autorité publique et hors les cas où la réglementation en vigueur autorise à souscrire ces actes ou documents sous un état civil d’emprunt et de privation de droits civiques ! 


              • François51 François51 31 décembre 2011 15:37

                a lire de toute urgence :

                http://www.mecanopolis.org/?p=24600

                 


                • Taverne Taverne 31 décembre 2011 15:57

                  Théorème du tavernier. Soit une ligne qui va d’un point O à un point D. En parallèle, tracez une ligne qui va d’un point O’ à un point D’. Conclusion CQFD  : « Ce qui opprime déprime ».


                  • vraiment TAVERNE...vous fumez trop de...psychotropes
                    arretez ..bayrou vous le demande...a cause de votre betise...il perd 100 voix a chaque sondage d’agoravox.......................................

                    LE CONSEIL GENERAL DE NOTABLES ET LE MODEM ONT BESOIN DE VOUS
                    vious etes leur plus mauvais soutien...donc ils vont etre radiés de la carte...


                  • clostra 31 décembre 2011 16:03

                    citation de René Dubos dans Les célébrations de la vie : "allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté (...) car les pessimistes ont presque toujours raison, mais ne font rien, alors que les optimistes ont presque toujours tort, mais assurent la marche du monde"

                    Serions-nous mieux formés/informés que les autres pays ? (je le crois, je le pense, je l’espère)

                    Mais enfin, n’avons-nous pas sous nos yeux le plus bel exemple d’un optimiste qui n’a pas vu le gouffre sous ses pieds ! Parfois ça m’fait pitié...on aurait envie de le remettre dans sa boite pour le voir surgir à nouveau ! juste pour en rire plutôt qu’en pleurer...

                    Les français sont instruits et culturés dans leur grande majorité.

                    Mais que faire face à un optimiste ?


                    • kssard kssard 31 décembre 2011 17:50

                      @clostra, 


                      A votre assertion très sympa sur le plan philosophique,

                      « allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté (...) car les pessimistes ont presque toujours raison, mais ne font rien, alors que les optimistes ont presque toujours tort, mais assurent la marche du monde », 

                      Je dirais que le monde n’est pas aussi manichéen que vous le décrivez. Pour 2012, il y a un acte simple positif et optimiste qui consiste à aller voter aux présidentielles. 

                      A ma connaissance, il existe un candidat qui promet une grande réforme fiscale pour mieux répartir les richesses, c’est F. Hollande. 

                      bonnes fêtes de fin d’année sur cette note d’optimisme

                    • byle 1er janvier 2012 10:34

                      pfff... !!

                      a ma connaissance, il existe 4, 5 ou 6 candidats voire plus qui proposent une autre politique que celle appliquée depuis 40 ans et qui nous a conduit à la depression de l’article.. et que nous propose l’auteur ? voter Hollande.. non mais sans dec’ ?? perso j’me demande si la depression des francais ne vient pas justement du fait qu’ils savent qu’ils vont se taper hollande apres sarko.. et juppé apres hollande ? et royal après juppé ? gauche droite, droite gauche, gauche droite.... on risque pas de guerir.. ca me rappele ma propre depression.. au bout de 3 semaines de medoc, reveillé un matin en me posant la question : ou sont mes medocs ?? .... prise de conscience qu’en peu de temps c’etait devenu n’importe quoi, hop tout lourdé dans les chiottes.. j’ai gueri.. lourdé sarko la depression ok.. mais lourdé aussi hollande le placebo ...


                    • anty 31 décembre 2011 16:23

                      La recherche, menée entre 2000 et 2005, s’est basée sur des données mondiales provenant de 18 pays, parmi lesquels la France, l’Allemagne, l’Ukraine, le Japon, le Mexique, l’Afrique du Sud ou encore le Liban. En tout, ce sont plus de 89.000 personnes, provenant de dix pays riches et huit pays en voie de développement, qui ont répondu à différents entretiens. Après la France, se retrouvent sur le podium du palmarès les Etats-Unis (19,2% de déprimés) et le Brésil (18,4%). En queue de peloton, il y a le Mexique (8%), le Japon (6,6%) et la Chine (6,5%)...


                      • PascalR 31 décembre 2011 17:09

                        Je pense que les français sont devenus un peuple en permanence insatisfait et frustré, n’ayant aucun sens du bien commun, donc seul, beaucoup trop assisté, ennuyeux et qui s’ennuie, passif et oisif, limite paresseux, et laxiste.

                        S’il n’est pas content, il n’a qu’à descendre dans la rue. Au lieu de ça, il râle dans son coin, et s’abrutit devant la TV.
                        La France a fait son overdose de liberté, égalité, fraternité, pour devenir le paillasson et la poubelle de l’Europe pauvre et de l’Afrique miséreuse.
                        Au bout du compte, la France n’a plus d’identité et en psycho ça s’accompagne de déprime et de dépression.
                        La crise et Sarko ont bon dos au pays de la révolution de 1789.


                        • LE CHAT LE CHAT 31 décembre 2011 17:40

                          quand les deux candidats chouchous des médias ne jurent que par le triple A et l’austérité ,sans donner l’espoir d’autre chose que sauver « l’euro » , ce dont ils se vantent à chaque rafistolage , faut fermer la télé et chercher d’autre sources d’espoirs !


                          • artam 31 décembre 2011 17:47

                            Bonsoir à tous, merci à l’auteur du billet.

                             Pas quoi se réjouir, non... Cette politique de destruction des services publics planifiée porte effectivement ses fruits.
                            Il ne faudra rien attendre du résultat des urnes non plus, nul candidat n’a inscrit dans son programme de quoi redonner un espoir aux plus vulnérables...
                            Triste fin d’année, et annonce de jours plus sombres encore...

                            (Je me permets une petite parenthèse, pour l’Alsace Moselle les caisses régionales de sécurité sociales sont apparemment mieux gérées que dans le reste du pays. Un modèle à suivre ?)
                             En attendant, dans la mesure du possible, Bonne Année à tous...


                            • raymond 31 décembre 2011 18:02

                              Bonjour, j’ai la chance d’acoir un métier qui me mets en contact avec 19 pays quotidiennement, je peux vous affirmer qu’aucun de mes correspondants n’ont aucune idée sur ce qui se passe, certain ignore même l’existence des OGM... , en France chacun présent et connait la situation et donc les gens sont logiquement pessimistes vu qu’ils savent aussi ne pas avoir le choix, c’est aussi un pays roi pour les fabriquants de psychotropes , donc...
                              Merci de votre article bien tourné et bonnes fêtes.
                              ( moi je me fais un mix lexomil/t


                              • kssard kssard 31 décembre 2011 18:20

                                Pour ce soir uniquement, 


                                je me permettrais de vous conseiller de remplacer le Lexomil par le CHAMP !!!!

                                Succès garanti, très peu d’addiction et la vie qui pétille...



                              • BOBW BOBW 31 décembre 2011 18:06

                                Pessimiste avec cet abominable et féroce quinquennat destructeur envers la majorité des français au profit de quelques privilégiés de l’oligarchie ?


                                Evitons de laisser sombrer notre paquebot France avec un si piètre commandant qui ne pense qu’à son nombril.

                                Ouvrons les yeux et bâtissons un système plus juste au service de la majorité des français :


                                • kssard kssard 31 décembre 2011 18:27

                                  Un système plus juste : oui. Nationalisons les banques !!!!


                                  Vous savez l’Argentine qui a fait faillite dans les années 2000, et bien les banques se sont assises sur la dette et le pays est reparti de plus belle avec les compteurs à Zero. C’est tellement vrai que l’épouse du défunt président Nestor Kirschner s’est fait réélire cette année. 

                                  a méditer pour l’avenir et pour passer un bon réveillon !!!

                                • kssard kssard 31 décembre 2011 18:49

                                  @PAR DE LA HAUTEUR, 


                                  Vous savez ce qui est bien sur AGORAVOX, 

                                  c’est que les cours de la bourse et Boursorama , et bien ON S’EN TAPE LE COQUILLARD !!!!!

                                • kssard kssard 31 décembre 2011 19:50

                                  En attendant les voeux du Président à 20H qui semble-t-il doit faire une déclaration. 


                                  Si c’est pour nous annoncer qu’il s’est fait faire un Ptit avec MERKEL, ce n’est pas la peine : ON LE SAIT DEJA !!!

                                  bonne année à vous, 



                                • kéké02360 31 décembre 2011 20:22

                                  Quand on est looser sur tous les tableaux faut bien être champion en dépression !!!!

                                  ces enculés de français , n’ayons pas peur des mots , faisons notre autocritique pour une fois, cocorico , sont prêts à voter pour que çà continue en remettant Sarko ou Hollande au pouvoir, autant dire bonnet blanc , blanc bonnet !!!!!! Certain(e)s croient même qu’en votant Joly ou Mélenchon au premier tour ils elles vont changer le système !!!!!!! Peuffffff !!!!! c’est vraiment se donner bonne conscience !!!!!  smiley

                                  C’est dire le niveau d’addiction au lexomil !!!!!!!!!

                                  En fait chacun(e) à son niveau pense que les petits bénéfices ( au noir ),allocations plus ou moins légitimes, petit porte feuille d’actions à remonter, petite entreprise à sauver, job de fonctionnaire à garder ect ...................................................................... ................ est prioritaire et partie intégrante du système !!! d’où le maintien du système ..........

                                  Si les français(e)s pouvaient arriver seulement à tomber d’accord sur l’élimination pur et simple des deux partis responsables de la situation ( UMP- PS ) dès le premier tour , mais ne soyons pas trop gourmand : en lourder un au premier tour , et le second au deuxième tour , et bien je vous le dis nous aurions fait un grand pas vers la démocratie et le changement de système !!!!!!!!!! c’est possible en 2012 ................

                                  meilleurs voeux de changement pour 2012 smiley


                                  • Giordano Bruno 31 décembre 2011 23:48

                                    Avoir le moral, ce n’est pas consommer.


                                    • moebius 1er janvier 2012 02:26

                                       Une bonne anneé de merde à tous.... 


                                      • moebius 1er janvier 2012 02:31

                                         En méme temps celui qui ne consomme pas et meurt de faim n’a pas forcément le moral. Je dirais méme qu’il s’étiole ce con


                                        • moebius 1er janvier 2012 02:34

                                          Passera pas l’hivers le con. On lui souhaitera donc seulement un bon début d’anneé


                                          • parousnik 1er janvier 2012 05:16

                                            Encore et toujours de la propagande débile... Curieusement ce sont évidemment les populations domestiqués en apparence les mieux nantis qui seraient les plus déprimés alors que les les populations moins aisés seraient elles plus optimistes. N’est ce pas pltuôt la fin du rêve démocratique qui démoralisent ces populations domestiquées ? Particulièrement cellles qui ont des enfants et dont l’avenir se dessinent plutôt esclaves d’une dictature libérale qu"hommes et femmes libres. N’est ce pas le retour de la féodalisation de masses laborieuses qui démoralise ces parents qui ont laissé lesdémocraties naissantes agoniser et mourir en quelques décennies et dont ce sont les enfants et petits enfants qui vont particulièrement subir les conséquences de leurs ignorances paresseuses et lachetés ? Pour s’indigner faut il encore avoir une dignité et ce n’est pas la cas de la plus part des individus... domestiqués. 


                                            • Blé 1er janvier 2012 07:43

                                              Pendant que la commission européenne installe à la tête des pays endettés de la zone euro des membres de la banque Goldman Sachs, cette même banque est actuellement devant des juges aux U S A.

                                              Qu’est-ce que l’on doit comprendre ?


                                              • kssard kssard 1er janvier 2012 11:44
                                                 Vous avez raison Goldman Sachs est bien le trait d’union entre Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papadémos. Peu à peu se dresse un gouvernement Goldman Sachs européen. L’homme à la tête de la grèce a parcipé au trucage des comptes du pays pour le faire rentrer dans l’europe en y « externalisant » les dettes même s’il prétend avoir démissionné juste avant les malversations. 

                                                On nous a présenté ces gens comme des experts apolitiques. Ils restent avant tout des banquiers. La démocratie mise entre guillemets est la grande perdante. 

                                                Cette situation laisse à penser que le système libéral consistant à mettre sous tutelles les états (qui pourtant avaient sauvé les banques) atteint les limites du supportable et ne pourra pas perdurer bien longtemps. 


                                              • BOBW BOBW 1er janvier 2012 21:05

                                                Bien dit voir cette vidéo


                                              • eric 1er janvier 2012 09:15


                                                Pour retrouver le moral en France ?Trois politiques prioritaires. Réapprendre la règle de trois en primaire, changer les csp dans les statistiques publiques, , rouvrir les bordels

                                                La France est un des pays du monde développé qui a le plus d’enfant, ce qui montre bien que le moral bas a trois aspects différents.
                                                 La population dans l’ensemble et dans son intimité a le moral, on ne fait pas de gosses quand on a peur de l’avenir. 
                                                Pourtant il y a effectivement des catégories qui ont peu d’enfant : en gros, sachant que les riches et les pauvres en ont, ainsi qu’une partie de la classe moyenne, reste l’autre partie, que l’on peut définir au doigt mouille comme la classe moyenne lettrée, souvent a statut publique ou para publique, en général endogame et votant a gauche et très féminisée. Encore que la aussi aussi, il faudrait relativiser. SI ces gens ont de l’ordre de un virgule quelque chose enfant par femme, grâce au modèle en croissance de la famille « redecomposee » qui la touche en priorité, il y a plus d’enfants par hommes....( les femmes ont plus de mal a se recaser).

                                                Un sondage passionnant de libe il y a quelques années mettaient en évidence les aspects de leur schizophrénie en ce qui concerne le moral. A titre individuel, ces publics étaient assez satisfaits de leur situation. Comme ils vivent dans des bulles sociologiques assez peu au contact du reste de la société, ils étaient néanmoins persuades que tout allait mal en général, et que les gens comme eux étaient les principales victimes, même si eux échappaient aux problèmes.

                                                Ce moral très bas a visiblement 4 causes principales :

                                                1 le désœuvrement
                                                2 le sentiment de ne pas être écouté et l’impression d’être inutile
                                                3 l’inculture et en particulier l’absence de base élémentaire de calcul
                                                4 les situations personnelles

                                                1 le nombre d’article et commentaires répétant en boucle les âneries de cet article est vraiment impressionnant. On a l’impression de gens qui tournent en rond en répétant des trucs vides et qui ont vraiment beaucoup de temps libre

                                                2 Malgré cela, depuis Mitterrand, ces discours ne semblent pas assez embrayer sur la population pour que les gauches parviennent au pouvoir présidentiel. En pleine crise, avec une absence d’alternance depuis longtemps, et un président dont la personnalité est controversée même dans une partie de son propre camps, les intentions de vote continuent a donne de 55 a 60% des voix pour les partis « non a gauche » au premier tour.
                                                Bref, on ne les écoute pas. A quoi cela sert il alors qu’ils aient tellement « raison » D’où un sentiment d’inutilité et d’injustice. De quoi broyer du noir....

                                                3 Il faut dire que vraiment ces discours tournent a vide et on est autorise a se demander si leurs emeteurs sont vraiment aussi nul que cela en calcul ou si plus généralement ils ignorent tellement le reste de la société qu’ils croient sincèrement que ces mensonges un peu primaires peuvent encore convaincre quelqu’un ?

                                                Prenons quelques exemples :
                                                 le bouclier fiscal c’est 40 000 euro de leur argent qu’on ne prend pas en moyenne a environ 14 000 contribuables, pas 2 ou 300 000 de cadeaux.
                                                8 millions de chômeurs, sur une population active de 28 millions mais avec 5 a 6 millions d’emplois garantis par les financement publics et un certain nombre de CDI assez stable dans le temps, cela signifie qu’entre un français sur deux ou trois du secteur prive est au chômage... cela se saurait....
                                                La classe moyenne a 1800- 2500 se salaire net euro par foyer ? Avec un smic a 1300 brut, cela signifierait un nombre important de foyer avec un seul revenu ou un et demi. Mais comme a ce niveau, plus de la moitie des revenus sont des transferts sociaux monétaires et non monétaire, cela veut dire un revenu réel de l’ordre du double ?
                                                Avec 10 millions de personnes en hlm, payant en moyenne 40% de moins que sur le marche libre, on a une idée de l’ampleur de ces phénomène qui relativisent ces discours catastrophistes.
                                                En 2008, les créations d’emplois dans la fonction territoriale publique ont été supérieures a leur suppression dans la fonction publique d’État. Si l’emploi public était une solution a la crise,comme le prétend l’article, les choses devraient aller mieux....

                                                Pourtant, ces gens savent compter en principe ( de bac plus 2 a bac plus 5 en moyenne).
                                                Ils mentent donc délibérément en espérant influencer un électorat moins « éclairé » qu’ils ne le sont. ? A 80% d’une classe d’age au bac, cela ne peut pas être très efficace avec les jeunes, mais néanmoins, il apparait nécessaire de renforcer l’enseignement du calcul de base a l’école pour permettre aux gosses de décrypter cette propagande.

                                                Mais pourquoi cette vision noirâtre d’un réel qui ne l’est pas tant que cela ? Il y a une piste dans les stat. de la dépression.
                                                http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1210.pdf

                                                Au bout d’un moment en effet, un moral bas se pathologise....

                                                Or, qui déprime ?

                                                Autrefois, les pauvres, c’étaient des retraites et des ouvriers agricoles. Aujourd’hui se sont des femmes plaquées.

                                                La dépression est très forte chez des femmes pauvres divorcées avec 5 enfant et plus... on voit tout de suite que cela ne représente pas grand monde mais qu’il y a des raisons sérieuses de déprimer, y compris économiques
                                                .
                                                Ensuite chez les femmes cadre 45 55 ans divorcées.... !

                                                Et la,une intuition, c’est notre public ! L’essentiel des postes de cadres dans les trente dernières année a été crée dans la fonction publique. Elle est surfeminisee par rapport au reste de la population. Elle vote très a gauche. La gauche est par excellence la partie de la population qui croie aux engagements réversibles, a la primauté de l’amour sur l’engagement, au PACS etc...la stabilité du statut encourage au divorce.
                                                Par ailleurs la fonction publique de gauche est un ilot de machisme en France. ( l’électorat est féminin, mais les cadres et élus sont des hommes.

                                                Qu’est ce qui se passe en réalité ? Le fonctionnaire de gauche a plaque sa compagne en lui laissant les gosses. Les revenus de tous le monde diminuent ( pensions alimentaires second logement, etc....)

                                                Le mec, appauvri, mais disposant de temps libre, est lui aussi un peu déprimé tant qu’il n’a pas renoue avec une plus jeune.
                                                Il passe sont temps en militantisme et sur les blogs pour retrouver la chaleur du groupe. Il a le sentiment que tous va mal et que la société est injuste !

                                                Bref,cela le rassure de pouvoir penser que ses problèmes sont sociaux et non individuels et que c’est la faute de Sarkozy...
                                                Comme en général il travaille dans des « ministère de la parole » profs, journalistes, intermittents dus spectacle, animateurs sociaux, associatifs divers, il s’exprime beaucoup.

                                                Le reste de la population, devant cette avalanche de pessimisme de ceux qui s’expriment le plus dans le champs social, ne peut s’empêcher de penser que cela va surement très mal au moins pour tous les autres, même si elle a l’impression de s’en tirer.

                                                Conclusion ? Il y a une crise sérieuse, mais elle touche beaucoup de pays. la France a un moral particulièrement bas parce qu’une masse d’intervenant dans les débats publics vit sa déprime dans le confort de statut qui ne l’oblige pas a se battre pour vivre et la gére en l’oralisant et en l’extériorisant.

                                                Le bas moral de la France serait du essentiellement aux difficultés des l’homme mur de gauche a gérer ses démons de midi.

                                                Mais ce n’est qu’une intuition. Les services publics, peuples de fonctionnaire de gauche persistent a se considérer comme des intervenant extérieurs a la société devant la gérer et lui expliquer la vie. C’est pourquoi les stat publique ne font jamais la différence entre les statuts.
                                                Ainsi on nous dit qu’il n’y a presque plus d’ouvrier, qu’ils votent beaucoup a droite, mais qu’il en reste a gauche. Si on avait une distinction entre ouvriers publics et prive, on découvrirait sans doute qu les ’vrais ouvriers votent en réalité très massivement pour toutes les droites.

                                                Ainsi, on pourrait savoir si la prévalence des depressions chez les femmes cadres de 45 55 ans est corrélée a un statut d’emploi et un type de vote.
                                                Alors on pourrait mettre en œuvre la politique préconisée par la sociologue féministe Evelyne Sullereau : rouvrir les maisons closes. SI nos problèmes de moral sont lies aux difficultés sexuelles des cadres de la fonction publique socialiste, on pourrait même envisager des réduction spéciales, des remboursement par la sec soc. C’est quand même moins cher que les antidépresseurs....


                                                • Germain de Colandon 1er janvier 2012 12:07

                                                  Nous, nous ne sommes pas déprimés, mais... remontés !

                                                  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-voeux-95857574.html


                                                  • gordon71 gordon71 1er janvier 2012 13:03

                                                    une explication, si on en veut une, est dans la deuxième phrase de l’article :

                                                    lier ou mesurer le bonheur par le niveau de consommation, déprimant en effet 

                                                     ramener la richesse de la vie humaine à une mesure économique en dit long sur le niveau philosophique et sur le degré d’abaissement des valeurs communément partagées.
                                                     l’homme unidimensionnel disait Marcuse, on s’en approche.

                                                    • TROLL 8 janvier 2012 09:04

                                                      Bonjour gordon71,

                                                      Droits de l’Homme-consommateur et Démocratie marchande sont les deux mamelles du profit ...


                                                    • luluberlu luluberlu 1er janvier 2012 14:03

                                                      Celui qui veut voir l’avenir est un peu comme celui qui regarde dérrière la lune que lui montrait un doigt qu’il a dans le fion.
                                                      Ce qui veut dire profite du présent et choisit mieux ton président.


                                                      • luluberlu luluberlu 1er janvier 2012 14:10

                                                        Oh mes pauvres amis, oyez ! le A venir, terne, gris, ronronnant d’une indicible angoisse, tel la locomotive sur les rails de notre économie,. Oyez ! mais ce A qui vient n’est pas encore là.

                                                        Alors en attendant mon bon français réfléchit à deux choses ....
                                                        le pouvoir dans l’achat, est ’il bien un pouvoir ?
                                                        le devoir travailler est ’il bien un devoir ?

                                                        Mes réponses : mon pouvoir est dans mon savoir, mon devoir est dans l’espèce, la préservation.
                                                        Je me fous de demain, c’est maintenant que tout se passe.
                                                        Alors peut être que si tu es pessimiste en demain, c’est à cause de ta mélancolie d’aujourd’hui


                                                      • @luluberlu

                                                        nous sommes dirigés par une bande de fous....mais très malhonnetes

                                                        ILS PEUVENT TOUT SE PERMETTRE UNE FOIS ELUS ILS VENDRAIENT PERE ET MERE POUR Y RESTER...DE LA VERMINE

                                                        ..............
                                                        ne les défendez pas ou ne jouez pas au cynique.sinon vous leur ressemblez...


                                                      • Raymond SAMUEL paconform 1er janvier 2012 14:36

                                                        Les solutions aux problèmes de la vie privée, sociale, nationale et même internationale, sont habituellement trouvées par des individus en bonne santé mentale. Ceux dont le système nerveux est atteint sont des personnes dlminuées.
                                                        Or il semble bien que ces personnes diminuées soient au moins aussi nombreuses en France que dans les autres pays d’Europe.

                                                        Ce n’est pas facile d’avouer qu’on est atteint ; et en plus, il faudrait d’abord avoir de bons repères pour savoir à quel point on est atteint.

                                                        C’est encore plus difficile de reconnaître que ces personnes atteintes psychiquement (et physiquement par répercution) l’ont été pendant leur petite enfance, principalement par la mise en collectivité précoce et des relations adultes/enfants gravement inadaptées (mentalités et tradition, école etc...)


                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er janvier 2012 18:08

                                                           la mer est démontée , remontez la .... Raymond Devos 

                                                           la France est déprimée , lisez Agoravox c ’est imprimé....

                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er janvier 2012 18:12

                                                            Pour ajouter à la gaieté du moment sachez que demain vous serez morts ... smiley


                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er janvier 2012 18:15

                                                              Et si on attrapait tout simplement un cancer généralisé , non ? .... smiley


                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er janvier 2012 18:15

                                                                Plus gai que moi tumeur ....


                                                                • Lonzine 1er janvier 2012 18:17

                                                                  ... Nos bons médecins partent en voyages ; et hop, un petit congrès à Ténérife, et zou, un petit colloque aux Baléares... Et pourquoi pas une séance d’informations en Californie, juste pour se tenir au courant et être plus proche de ses patients. Pour avoir droit à ces vacances, ils doivent avoir une petite carte à remplir avec des points gagnés grâce aux prescriptions... Pourtant, souvent ça fait plaisir de parler de son mal-être, on ne peut rien en dire au boulot, au risque de paraître illico moins performant. A la maison aussi, on doit se taire, parce qu’il ne faut pas saquer le moral de l’autre, de celui qui navigue dans la même barque que vous, de peur de la faire vaciller. Donc, on va chez le toubib, qui pour nous rendre notre sourire, nous propose un petit truc qui va nous faire trouver la vie plus rose. Rentré à la maison, en bon malade, nous prenons nos pilules, un jour, deux jours, puis comme notre quotidien reste ordinaire, on laisse tomber, les firmes pharmaceutiques ont eus nos sous et sont contentes, elles vont pouvoir investir dans la recherche et nous rendre enfin heureux !


                                                                  • heliogabale boug14 1er janvier 2012 19:28

                                                                    Il y a des facteurs culturels :


                                                                    La France est le pays du relativisme et même du scepticisme (Montaigne, Descartes)

                                                                    L’un des livres les plus étudiés en France et très souvent au programme du bac de Français est un conte philosophique caricaturant (je souligne le mot) l’optimisme de Leibniz.

                                                                    C’est également un pays fortement anticlérical où la proportion d’athées est l’une des plus élevées au monde.

                                                                    Y a eu également une forte imprégnation du courant romantique dans la culture française.

                                                                    Et surtout optimiste est pour de nombreuses personnes le synonyme de niais, faible, crédule etc. Donc c’est un terme quasiment péjoratif.

                                                                    Les instituts de sondage, qui ne font pas beaucoup appel aux sociologues ou aux anthropologues (qui trouvent souvent dans le public un plus grand espace d’expression), ignorent tout cela.

                                                                    Un Français, quand il voit ce qui s’est passé au Nigéria récemment (attaque contre des églises et plus généralement les guerres de religion entre musulmans et chrétiens), il est extrêmement pessimiste pour les Nigérians. C’est sa nature.

                                                                    • heliogabale boug14 1er janvier 2012 20:57

                                                                      Sarkozy ne peut expliquer un écart de 130 points ni même la conjoncture...


                                                                      Et pourtant je fais partie de ceux qui en ont marre de Sarkozy et de ses dérivées...

                                                                    • kssard kssard 1er janvier 2012 21:08

                                                                      @boug14, 


                                                                      Oui, vous avez raison dans la philosophie doute est très présente :

                                                                      - Pour Kant par exemple, le doute est nécessaire au progrès de l’humanité, 
                                                                      Pour Socrate, douter de tout, ne rien prendre comme allant de soi, pour acquis, est un devoir pour l’homme.

                                                                      Peut être faut-il voir un lien de causalité entre l’enseignement de la philosophie en France et le doute des Français dans la capacité de ces gouvernants ???

                                                                      Cette question mériterait un développement plus long. Toutefois, les outrances de nos gouvernants dans l’accaparement des richesses par une petite minorité ne laissent aujourd’hui guère de doute sur le diagnostic. 



                                                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 2 janvier 2012 10:51

                                                                      Oui il y a des raisons objectives qui expliquent ce pessimisme : la situation économique, la situation politique.
                                                                      L’inquiétude sur les conséquences de la crise ne trouve pas de rebond via la politique.
                                                                      Alors que 2012 est une année électorale, donc une chance de choisir et de rebondir, les français ont le sentiment que les partis politiques ne proposent pas grand-chose pour leur ouvrir un horizon plus positif.

                                                                      Ce sont l’ensemble des acquis sociaux obtenus depuis l’après guerre qui sont remis en cause les uns après les autres, pas étonnant que les français éprouvent un sentiment de régression.

                                                                       


                                                                      • kssard kssard 2 janvier 2012 19:23

                                                                        @pelletier


                                                                        Oui vous avez raison, nous gouvernants sont de véritables fossoyeurs des acquis sociaux. Leurs actions sont insultantes pour ceux qui ont versé leur sang et leur sueur pour le code du travail. 

                                                                        Ce n’est pas pour rien que les Français sont aussi les champions de la consommation de neuroleptiques.

                                                                      • niblabla 2 janvier 2012 11:23


                                                                        C’est le déclin qui est craint, le sentiment que le haut de la vague est passée et que le creux de la vague est encore loin.

                                                                        L’alternance politique nous a montré par le passé qu’il n’y à pas vraiment d’espoir de changement à attendre de ce coté la.


                                                                        • Claire29 Claire29 2 janvier 2012 12:32

                                                                          Il est interdit en France d’avoir de l’espoir !
                                                                          Il existe dans ce pays une police de la pensée qui sème la haine,l’intolérance,la suspicion,
                                                                          à tous les niveaux de la société,et cela depuis plus de 20 ans !
                                                                          Mais c’est un sujet tabou,censuré dans les médias officiels et même sur ce site,
                                                                          il est très difficile pour ne pas dire IMPOSSIBLE d’en parler !


                                                                          • easy easy 2 janvier 2012 13:03

                                                                            La France récente est née d’une série de révolutions populaires où le peuple, sans doute aidé de penseurs humanistes, a décapité les Pères sur une base doléancière.

                                                                            Il est donc apparu depuis deux siècles une manière de communiquer entre gens du peuple, qui est doléancière, élégiaque, pathétique.
                                                                            En fait il y a deux catégories d’élégies. Une dans laquelle l’amoureux dit sa souffrance mais n’en rend personne responsable en tous pas le roi. Cette catégorie d’élégie est très répandue à travers le Monde et les Français la pratiqueraient plutôt peu. Et une autre dans laquelle c’est le citoyen qui se lamente et là, c’est évidemment le roi ou le gouvernement qui est interpelé. Les Français adorent communiquer entre eux par le biais de cette grammaire de la doléance politique.

                                                                            Le verbe, la verbalisation a tendance à poser, à organiser donc à structurer notre pensée. Comme notre tendance depuis deux siècles est à bavarder soit de la pluie soit de nos Sarkos, pour s’en plaindre, ça fait que nos conversations sont très critiques, très râleuses, très boudeuses.
                                                                            Malheureusement donc, il n’y a pas que notre verbalisation qui est devenue pathétique. A force, notre pensée l’est devenue.



                                                                            Le concept de plainte adressée au roi est si central de notre communication que nous nous plaignons de tous les chefs, de tous les agents, des moindres préposés des postes, des moindres flics, des moindres profs et ... le pire...de nos parents (Alors que se plaindre de ses parents est un concept inenvisageable dans bien des cultures)



                                                                            Il faut relever que ce concept doléancier est nettement plus marqué chez les passionnés de la Passion du Christ que chez ceux qui n’en ont pas fait le socle du commerce des idées et que les réformistes ou protestants ont moins tendance à s’en prendre aux pères, ils ont plus tendance à se débrouiller seuls. C’est chez les protestants (en grande part des Français ayant fui la France pour cause de terreur imposée par les dragons de Louis XIV) qu’on trouve des individus au profil d’Albert Schweitzer qui n’ont aucun intérêt pour « la complainte adressée au Père » et qui avancent seuls, contre vents et marrées, sans jamais se lamenter de leur sort.


                                                                            Oskar Schindler, Aristides de Suza Mendès, étaient des catholiques qui ont entrepris des actions difficiles dans des contextes très dangereux pour leur peau mais c’est tout de même chez les protestants qu’on trouve le plus de gens qui travaillent dur sans protester.


                                                                            Je crois devoir relever également que catholiques, francs-maçons, protestants ou déistes, dans la zone chrétienne, surtout d’Occident, ont tous assez nettement pratiqué le chant religieux pathétique. Alors que cette tendance n’existe pas dans d’autres religions.
                                                                            Se retrouver en messes autour du pleur, même hors enterrements, favorise le commerce verbal sur lit de complaintes. Le Requiem de Mozart, infiniment doloriste, invite à grandir dans la conscience de la douleur, il ne pousse pas à l’optimisme où l’on se grandit dans le déni de sa douleur.

                                                                            « Dieu ait pitié de nous » forme un état d’esprit et un commerce de mots qui orientent vers le pessimisme. Or la France est la fille de l’Eglise.


                                                                            • Claire29 Claire29 2 janvier 2012 13:40

                                                                              Ne vous inquiétez pas,Sarkozy adore protéger les Français,
                                                                              il a encore prononcer ce mot que je ne supporte plus dans ses voeux pour 2012 !

                                                                              Attendons-nous donc à d’autres lois liberticides,
                                                                              encore plus de prisons et d’hôpitaux psychiatriques
                                                                              puisque Sarkozy ne semble accorder sa confiance qu’à des« experts »
                                                                              qui ne manquent pas d’imagination pour nous priver de nos libertés fondamentales !

                                                                              Le pessimisme des uns fait le bonheur et l’optimisme des autres,
                                                                              l’industrie pharmaceutique et la psychiatrie peuvent donc se réjouir de ce sondage !


                                                                              • kssard kssard 2 janvier 2012 22:01

                                                                                @claire29


                                                                                D’accord avec vous sur le Président qui adore protéger les français. Dommage cependant qu’il n’ai pas eu la délicatesse de laisser un petit chèque lors de sa visite aux restos du coeur.....

                                                                              • Danselo danselo 2 janvier 2012 13:45

                                                                                Il est dommage de lancer des informations biaisées et sans références. On parle de déprime et ensuite d’économie.Quelles est la question posée pour évaluer l’optimisme ou pessimisme ? Est-ce une question posée à une personne sur son moral ou un avis demandé par rapport à la situation économique de son pays ? Sans savoir réellement de quoi il s’agit, il me semble que l’on parle dans le vide, un peu comme toujours : c’est d’ailleurs ce qui permet aux véritables décideurs d’agir tranquillement. Après avoir reçu un morceau de pain (cet article), nous lançons nos avis et défendons des opinions comme le feraient des animaux irresponsables et irréfléchis... "c’est à cause de Sarko« , »la CAC 40 baisse, on est foutus" ’blablablablabla bla". Pardon mais il y a de quoi s’appitoyer. 

                                                                                Nous sommes, européens et favorisés du monde économique, détenteurs d’argent et de confort : une vie facile si elle n’était dévoyée de son sens premier (qui explique la déprime ?). Nous discutons des infos et de comment refaire le monde avec d’autres marionettes pour remplacer nos bourreaux. Pendant ce temps, des centaines de millions de personnes meurrent de faim, de persécutions politiques ou économiques. Des communautés indigènes sont par exemple expulsées de leurs terres, on rase leurs forêts pour y cultiver du soja destiné au bétail des pays riches ou aux moteurs, on assassine à visage découvert les récalcitrants... Tout cela parceque les propriétaires fonciers et les exploitants agricoles sont intouchables, ils font leur propre justice qui consiste à prendre sans demander, détruire et polluer, contrôler et manipuler.

                                                                                En France, les mêmes industriels parviennent à faire voter des lois restreignant et parfois interdisant l’utilisation de semences ! Il devient répréhensible de sauvegarder la nature dans sa diversité et de vivre en harmonie avec celle-ci. La consigne est d’acheter tous les ans des semences de préférence OGM qui requièrent pour pousser correctement les pesticides et les engrais vendus par le même industriel (MONSANTO par exemple). Nos fruits et légumes, si beaux dans les rayons, sont les descendants de la pomme offerte par la sorcière Orhiane à la Belle au Bois Dormant...Qui viendra nous réveiller ?

                                                                                Je crois qu’il y a là des sujets méritant d’être réellement de susciter notre pessimisme. Le prochain président français sera identique au précédent comme l’actuel est identique à tous ses prédecesseurs. Tous trainent leurs casseroles et leur passé peu avouable, leurs négociations secrètes avec les financiers (à noter au passage que la BNP et la Société Générale font partie de la poignée d’entreprises qui disposent de l’argent du monde) ou industriels puissants, lobbies de tout poil (agricoles, pharmaceutiques, ...). Les médias participent à ce joyeux cinéma en arrangeant les informations ou en ne parvenant pas (dans le meilleur des cas) à informer de manière intelligente sur la réalité de ce qui se passe.

                                                                                Il devient logique, au-delà de leur personnalité, que les pauvres (en l’occurence les pays d’Afrique) soient plus optimistes quant à leur avenir... D’autant qu’ils ont la machette facile. Mais là encore, comme en Amérique du Sud, combien d’injustices, d’exploitations et manipulations par des instances supérieures aux pouvoirs politiques !!!!

                                                                                Pour ajouter un clou, parlons de la planète qui semble être à bout de ses capacités à nous supporter. Nous savons la situation critique mais que faisons nous ? Une vague plus haute qu’une autre et voilà une centrale qui explose. Une pollution nucléaire sur le Japon et des tonnes d’eau radioactive dans l’océan... Pour quelles conséquences ? En France, nous sommes champions de la concentration en centrales nucléaires et on construit actuellement aussi en bord de mer !! Heureusement que nous ne sommes pas maladroits comme les japonais (tout de même au sommet de la production électronique) : ici, tout est maîtrisé et rien ne peut arriver. Même les nuages radioactifs ne passent pas la frontière ; Il y a quelques semaines, un groupe de militants écologistes parvient à pénétrer dans une centrale sans encombres (imaginez ce que ferait un groupe terroriste !) et nous avons déjà frôlé plusieurs fois des catastrophes majeures sur notre territoire. Le saviez-vous ? Qui détient le contrôle de l’information ? De quoi discute-t-on ? Quel est notre pain intellectuel quotidien ?

                                                                                Il me semble qu’il est temps d’ouvrir les yeux sur ce qui vaudrait vraiment la peine d’être changé, de mettre des priorités sur nos intérêts et les intégrer dans un système de valeurs plus en adéquation avec notre qualité d’être humain. A partir de cette réflexion, peut-être pourrait-on espérer accéder à plus d’optimisme, de positivisme et d’un bonheur en relation avec ce que nous sommes...

                                                                                PS : une dernière remarque que je laisse à votre sagace réflexion : la France, pays des lobbies pharmaceutique et 1er consommateur de médicaments psychotropes est championne de la déprime... Dans les plus grands pays producteurs agricoles, des populations meurrent de faim... Dans les pays les plus riches, on se plaint de la crise... Au pays de la technologie de pointe, un batiment qui devait en disposer explose... Un des pays ayant multiplié les guerres et abritant des groupes terroristes est sur le point de disposer de missiles nucléaires (on se rejoue la guerre froide ou on la fait chaude cette fois ?)... Alors ? Sommes-nous sur le bon chemin ? De quoi avons-nous envie de parler ? Qu’est-ce qui est important ? A chacun sa réponse...


                                                                                • kssard kssard 2 janvier 2012 21:40

                                                                                  @danselo, 


                                                                                  Il est dommage qu’il vous ait échappé le fil conducteur de mon article qui était de prendre appui sur un sondage pour porter un regard critique sur la politique actuelle qui mène à la misère, à la déprime et même parfois au suicide.

                                                                                  En tout cas, refaire le monde n’est mon objectif dans cette tribune. 


                                                                                • Raymond SAMUEL paconform 2 janvier 2012 15:09

                                                                                  Bonnes réflexions DANSELO,

                                                                                  Ne serait-on pas plus aptes à une saine réflexion et à l’action si nous étions plus sains d’esprit et moins colonisés ?

                                                                                  - Si !

                                                                                  Tout le monde ou presque sait que les beaucoup trop nombeuses personnes qui souffrent de handicaps psychiques (depuis les peurs chroniques, l’insomnie, la mauvaise estime de soi etc.. jusqu’à la perte totale d’autonomie), ont contracté, dans leur écrasante majorité, leur mauvaise santé pendant leur petite enfance.

                                                                                  Agir c’est changer de modes de vie suffisamment pour permettre de donner aux enfants une vie adaptée à leurs besoins.

                                                                                  Tout le monde ne sait pas que nous agissons sous l’emprise de codes sociaux dont la plus grande partie nous ont été imposés pour le bénéfice d’idéologies et d’intérêts particuliers (dont ceux du Pouvoir -des Pouvoirs plutôt- )

                                                                                  Nous sommes quasi entièrement dépendants, obéissants sans nous en rendre compte, dirigés par des mots d’ordre (rarement exprimés).

                                                                                  De quelque manière que soit examiné le problème du manque d’efficacité dû à un mental en berne, on en revient toujours à l’éducation.

                                                                                   - Quel est le but de l’éducation ?
                                                                                  - Pourquoi l’obéissance est-elle encore considérée comme une vertu cardinale ?
                                                                                  - Pourquoi ne dénonce-t-on pas la mise en collectivité précoce des jeunes enfants ?
                                                                                  - Pourquoi dit-on que l’école apprend le « vivre ensemble » ?
                                                                                  - Pourquoi trouve-t-on naturel d’imposer aux enfants le respest des adultes (de tous, pourvu qu’ils le soient) alors que l’on déclenche des rires lorsqu’on déclare que la priorité c’est de respecter les enfants (seule façon valable de leur apprendre le respect des autres) ?
                                                                                  - etc...

                                                                                  Pour améliorer considérablement le moral de la population et augmenter ses capacités d’analyse notamment et sa capacité à résoudre les poblèmes de la vie, il faut évidemment amener beaucoup plus d’enfants en bonne santé à l’âge adulte. C’est dire qu’il faut que les adultes portent un autrte regard sur l’enfant. La condition première pour y parvenir étant de libérer notre esprit colonisé.


                                                                                  • kssard kssard 2 janvier 2012 21:33

                                                                                    @danselo,


                                                                                    vous avez naturellement le droit de renverser l’ordre des choses, et de penser que si les personnes avaient reçu une meilleure éducation pendant leur petite enfance, il y aurait plus de gens saint d’esprit et moins de malades souffrant de problèmes psychiques. 

                                                                                    Sachez tout de même qu’en résonnant ainsi, vous dédouanez totalement les politiques qui ruinent les petites gens et engraissent les banquiers et les actionnaires du CAC 40.

                                                                                    A vous lire je pense aussi, que vous avez beaucoup souffert du sujet qui vous tient tant à coeur. 



                                                                                  • Danselo danselo 2 janvier 2012 22:58

                                                                                    Je pense, tente et espère ne pas renverver l’ordre des choses, bien au contraire. Mon objectif est plutôt de rétablir cet ordre et je crois qu’en pensant aux déséquilibres et injustices, souffrances et indifférences qui planent au-dessus du monde, j’agis uniquement pour partager ce que j’estime être une base intéressante pour espérer un changement : une prise de conscience du fonctionnement de notre système et de nous-mêmes. Pourquoi fait-on ce que l’on fait ? Pourquoi laisse-t-on environ 1 milliard de personnes vivre avec moins d’un euro par jour (chiffres approximatifs mais c’est proche de la vérité)... Ceci dit, peu importe la somme : le problème est que la majorité vit mal, en dénutrition, exploitée et opprimée.

                                                                                    Le sujet me tient effectivement à coeur, vous avez raison, mais contrairement à ce que vous avez imaginé, je n’ai économiquement jamais souffert. Je considère avoir une chance énorme d’être né en France mais je me révolte lorsque j’apprends (par le biais de certains médias) ou vois (personnellement en Amérique du Sud) des groupes qui souffrent parceque des personnes se développent sans les prendre en considération.

                                                                                    Je pense que nous devons comprendre ce qui se passe, comment est organisé le monde, comment les fortunes mondiales manipulent le système et tentent maintenant de terminer l’édifice de l’Ordre Mondial. Sinon, nous continueront à nous plaindre du patron, du maire, des députés, du président, de l’économie, etc. etc. Cela est jouer le rôle des financiers dont l’intérêt est de nous maintenir dans l’ignorance. 

                                                                                    Nous pourrions revoir le film Matrix sous cet angle... Take the blue or the red pill (Tu choisis la pilule bleue ou la rouge ?). Ce n’est pas une décision facile... 


                                                                                    • kssard kssard 2 janvier 2012 23:08

                                                                                      Désolé mais mon précédent message était destiné à @paconforme


                                                                                    • Raymond SAMUEL paconform 3 janvier 2012 13:04

                                                                                      Kssard,

                                                                                      Bonjour,

                                                                                      Classique ! La fuite des adultes devant leurs responsabilités envers les enfants.

                                                                                      Je remets ça sur le tapis aussi souvent que le temps dont je dispose me le permet, et le résultat est toujours le même. La fuite...

                                                                                      Dans votre message vous avez très vite chassé cette idée que les adltes pourraient être en cause dans la santé des enfants, et déclaré qu’il fallait, de toute urgence, accuser LA MAUVAISE REPARTITION DES RICHESSES !
                                                                                      Ainsi, selon vous (mais je vous rassure, selon presque tout le monde) le montant de la feuille de paye des parents détermine le niveau de la santé psychique des enfants.

                                                                                      LAMENTABLE.

                                                                                      P.S. Non je n’ai pas souffert de ce sujet. C’est justement ce qui me permet d’en parler en toute liberté, sans blocage de mon inconscient.
                                                                                      J’ai « seulement » observé les enfants toute ma vie avec intérêt, objectivité, disponibilité et empathie.


                                                                                      • kssard kssard 3 janvier 2012 14:00

                                                                                        paconform, 


                                                                                        le mieux serait sans doute que vous puissiez écrire un article sur la « souffrance psychique » des enfants comme vous dites pour vous exprimer et libérer votre acrimonie, car l’objet de mon article n’était pas celui-ci et encore moins d’engendrer la violence verbale. 

                                                                                        • Raymond SAMUEL paconform 3 janvier 2012 15:13

                                                                                          Kssard,

                                                                                          Pas de violence verbale de votre part mais une violence bien plus grande quand vous refusez de prendre en compte la souffrance et le conditionnement des enfants par l’éducation des adultes.

                                                                                          Je sais que le coup de pieds dans la fourmilière que je donne n’est pas politiquement correct.

                                                                                          - « l’objet de mon article n’était pas celui-ci ».
                                                                                          Je veux bien le croire puisque, hélas, vous oubliez la cause principale de la déprime, celle qui s’imprime dans le système nerveux pe,ndant la petite enfance (de façon largement indélébile a écrit Pierre Changeux dans l’homme neuronal).


                                                                                          • fn2009 8 janvier 2012 01:45

                                                                                            france est champion mondial de massacres, genocide pendant 200 ans,
                                                                                            et toujours negationiste comme une protstituée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès