• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La mort annoncée des cabines téléphoniques…

La mort annoncée des cabines téléphoniques…

Cette loi Macron, véritable fourre-tout et attaque sans précédent contre non seulement des acquis sociaux mais aussi contre des services publics, très utiles commence à s’appliquer…..

C’est la DGCCRF, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes qui va être régionalisée.

C’est donc la fin de la structure départementale : il y aura un peu moins de fonctionnaires pour couvrir un champ géographique plus large.

Il leur faudra passer plus de temps dans les transports et un peu moins de temps sur le terrain.

Leur mission de contrôle sera de ce fait, réduite…..

Comme parallèlement à cette réorganisation territoriale, les associations de consommateurs recevront toujours moins de subventions, le gagnant-gagnant sera le fraudeur qui pourra passer entre les mailles du filet de protection des consommateurs.

La loi Macron c’est aussi la mort annoncée et programmée des cabines téléphoniques.

L’opérateur Orange, va ainsi être exonéré d’ici deux ans de l’obligation de maintenir, d’installer même et d’entretenir les cabines téléphoniques…..

Mais c’est normal diraient certains !?

Tout le monde a le téléphone portable !

Malheureusement - peut-être - ce n’est pas le cas et la couverture territoriale n’est pas universelle.

De nombreuses zones rurales ne sont pas couvertes.

Plus de 4000 communes françaises sont situées dans des « zones blanches », elles ne sont pas desservies par la téléphonie mobile.

Des maires protestent contre cette loi et son application.

L’opérateur orange qui ne s’intéresse qu’aux gains de productivité, sait lui que la disparition des quelques 40 000 cabines téléphoniques, coûteuses à entretenir et à mettre aux normes, ce sont des millions d’euros économisés…. Et autant d’argent à investir.

Les actionnaires d’Orange vont être des gagnants, quant aux villageois, ils vont être les « perdants-perdants ».

Des associations comme « Perdons pas le fil » plaident pour le maintien des cabines téléphoniques :

  • Il faut maintenir universalité des droits et du service public ( des petites communes n’ont pas de relais) 
  •  le téléphone public en zone rurale est le seul moyen d’appel fiable en cas de catastrophe ;
  •  des personnes ont une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques émises par les téléphones mobiles.

IL NE FAUT PAS AU NOM DE LA MODERNITE INSTALLER UNE FRACTURE DE LA TELEPHONIE

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 18 octobre 2015 11:48

    « ce sont des millions d’euros économisés…. Et autant d’argent à investir. »


    Si les économies réalisées par des gains de productivité étaient consacrées à de l’investissement, on serait dans le meilleur des mondes. Les investissements dans les outils de production sont la véritable origine de la création d’emplois.

    Or, l’évolution économique en Europe se traduit par l’application des techniques néolibérales : les économies réalisée par l’amélioration de la productivité compensent la baisse tendancielle des taux de profit et arrivent parfois, à rétablir et dépasser les performances précédentes. Mais cela pour des durées de plus en plus courtes, en attendant une nouvelle offensive, jusqu’à la mort de la poule aux œufs d’or.

    • Fergus Fergus 18 octobre 2015 11:51

      Bonjour, Chalot

      Entièrement d’accord. L’accès au téléphone est un droit qui doit pouvoir s’exercer partout sur le territoire. En conséquence, il est important de maintenir les cabines publiques dans les communes mal ou pas desservies par les opérateurs mobiles. Ces cabines ont en outre une utilité pour les visiteurs occasionnels.


      • colere48 colere48 18 octobre 2015 11:56

        @Fergus

        Bonjour Fergus

        « Les cabines téléphoniques auront toutes disparu d’ici 2017
        C’est l’un des effets inattendus de la loi Macron. Orange n’est plus obligé d’entretenir les téléphones publics. »

        On en a pas fini de découvrir les méfaits de la Loi Macron
        Réforme destructrice du tissu même de notre pays
        Combien de temps encore avant que les gens ouvrent vraiment les yeux ??


      • Garance 18 octobre 2015 13:03

        @Fergus


        Il est sur qu’il faut maintenir les cabines téléphoniques là ou elles sont utiles

        Je connais un trou en Aveyron qui s’appelle St-Izaire ( 15 km de St -Affrique ) sans cabine si tu n’as pas un fixe ou tu résides : ben tu te retrouves comme sur une île déserte à moins de monter 3 km de dénivelé pour capter sur le haut des collines environnantes 

        Par contre sur les agglomérations elles sont périmées

        D’ailleurs elles disparaissent petit à petit sans que Moncon y soit pour quelque chose

      • Fergus Fergus 19 octobre 2015 09:15

        Bonjour, Garance

        Colère48 a raison de souligner que Macron porte une part de responsabilité dans cette disparition des cabines. Certes, le mouvement ne date pas d’hier, mais la fin annoncée pour 2017 risque de poser des très gros problèmes dans les petites communes - notamment en zone de montagne - où les opérateurs ne sont pas très chauds pour installer des relais déficitaires.

        En réalité, c’est le principe de péréquation qui est remis en cause par les dérives libérales liées à la Macron. « Aux lois », devrais-je dire car les libéraux au pouvoir ont encore des idées dans la besace pour déréguler. Avec la bénédiction du FMI ! 


      • Robert GIL Robert GIL 19 octobre 2015 16:13

        @colere48
        combien de temps ? Ce n’est pas d’hier que ça a commencé ... mais peu a peu tout le monde a baissé les bras, tandis que le patronat, la bourgeoisie ( appelez les comme vous voudrez) ont toujours bataillé pour reprendre le peu que les salariés et les citoyens ont arrachés ... les accords du CNR étaient a peine signés que deja ils travaillaient dans l’ombre pour les detricoter, avec l’aide des politiciens complices !.
        .
        voir : 30 ANS D’ATTAQUE DU SERVICE PUBLIC !


      • hunter hunter 20 octobre 2015 14:30

        @colere48

        hello

        petit coup de main de Macron à Valls : il n’y avait rien de tel que deux cabines pour discuter à l’écart des grandes oreilles de l’état, entre amis.
        Dorénavant, obligé de téléphoner via fixe ou mobile, donc de passer par les algorithmes de Manolo la tremblote !

        On peut biaiser avec un téléphone acheté chez un buraliste, mais au bout de 10 jours, la ligne se coupe si l’acheteur n’a pas rempli un formulaire à envoyer à l’opérateur (flicage oblige).

        Le problème c’est que ça finit par coûter très cher, pour un peu de confidentialité, car une fois la ligne coupée, il faut racheter une nouvelle carte, et pour le cas où on a besoin de communiquer rapidement, on peut repasser : pour la spontanéité, ce n’est pas l’idéal !

        Ce pays devient de plus en plus totalitaire !

        Adishatz

        H/


      • rotule 20 octobre 2015 19:18

        @Fergus
        Rien n’empêche une commune rurale de mettre un téléphone à disposition des gens. Chez certains opérateurs internet le coût des communications en France, en Europe et au delà, sur lignes fixes est égal à 0 €.
        Et au passage, Orange ne percevra rien. ;)


      • colere48 colere48 18 octobre 2015 12:04

        La loi Macron entérine la fin, en 2017, des cabines téléphoniques contre une couverture par les opérateurs de zones « blanches » mal desservies par les réseaux mobiles.

        Orange s’empresse de détruire + de 40 000 cabines
        Qui s’empresse de couvrir le zones « blanches » ??
        Pas grand monde !
        Ah certes il y aura des amendes si ces zone ne sont pas couvertes , ah ah ah à la saint glinglin, de recours en recours ....
        C’est du grand n’importe quoi, du foutage de gueule, jusqu’où iront il ??

        Attendons les tartuffes pleureuses lorsqu’un drame, immanquablement , arrivera par manque de téléphone donc manque de secours !!


        • Fergus Fergus 19 octobre 2015 09:19

          Bonjour, colere48

          100 % d’accord. Mais la sécurité des citoyens dans les lieux difficiles d’accès, et donc non ou mal couverts, est le cadet des soucis de nos gouvernants.

          En cela, c’est, comme je viens de l’écrire à garance, le principe de péréquation qui est gravement remis en cause. Mais qui s’en soucie chez ces messieurs et dames les libéraux dont la politique ne vise qu’à servir les intérêts des grands groupes industriels et financiers ?


        • JDCONSEIL 18 octobre 2015 12:20

          Où est la modernité dans cet abandon ? Et si encore on pouvait imaginer que Orange allait investir les économies ainsi faites ! J’ai bien peur que celles-ci n’aillent uniquement alimenter les revenus des actionnaires. 


          • totor101 totor101 18 octobre 2015 12:40

            les péquenots, bouseux pov’cons etc (dont je fais partie) ne comptent pas, n’ont aucune existence médiatique, et ne suscitent aucun interêt de la part de la bobochitude qui gouverne et travaille pour les grôôôsses fortunes !


            • colere48 colere48 18 octobre 2015 13:12

              @totor101

              Le problème est que la liste des « pov’cons » qui ne comptent pas s’allonge.... retraités, chômeurs, petits fonctionnaires, petits salariés (« petit » par la petitesse de leur salaire), les « sans-dent » etc....

              La liste s’allonge, elle se tend comme un élastique prêt à se rompre, se rompra-t-il ??

              Combien de temps une minorité méprisante et vendue pourra mettre à sac notre pays, et ce en toute impunité !!!

              ---------------------------------------------------------

              Au fait, des nouvelles de ce cher Cahuzac ?


            • Fergus Fergus 19 octobre 2015 09:23

              Bonjour, totor101

              D’accord avec vous le fait que les « péquenots » ne comptent pas. Du moins ceux qui n’appartiennent pas à la FNSEA et ne disposent pas de forts pouvoirs de nuisance.

              Mais ce n’est pas une question de « bobos », mais de serviteurs du grand capital et des actionnaires des grands groupes (pour ne pas dire valets). Et à ce niveau-là, ce n’est plus du ressort des « bobos », mais de la grande bourgeoisie !


            • rocla+ rocla+ 18 octobre 2015 13:16

              Il faut garder  au moins une cabine téléphonique pour les futurs congrès

              du parti socialiste .

              • rocla+ rocla+ 18 octobre 2015 14:20

                @Sabine


                Oui pour qu’ il ne puisse s’ échapper 

                ou ils s’ ils sont deux ... smiley


              • Garance 18 octobre 2015 14:25

                Salut Capt’aine


                Les cabines téléphoniques et le business de leurs cartes que cela engendrait c’est terminé

                J’ai connu un mec qui résidait comme moi en banlieue parisienne qui m’a dit être parti un samedi matin à Bordeaux pour aller y acheter une carte téléphonique 

                La journée + les frais de l’aller-retour.. 600kmx2 .....pour une carte

                L’était tout content de me montrer son « trésor » ...qui aujourd’hui ne doit plus valoir un rond

              • rocla+ rocla+ 18 octobre 2015 14:48

                @Garance


                Salut Calmos , 

                Par contre il a peut-être fait un beau voyage dans un compartiment
                du wagon ..

                Comme quoi des trucs ont une valeur un jour , et l’ autre non .

                Joyeux dimanche à toi .

              • bernard29 bernard29 18 octobre 2015 13:22

                C’est l’installation de la nouvelle civilisation ... disparition des douches municipales et bains publics, disparition des WC publics gratuits, des « dames-pipi », fermeture des fontaines publiques, et maintenant disparition des cabines téléphoniques, et tout ça dans une période où dans les conférences intellectualisées, on nous annonce, la venue d’une « métamorphose » , d’une société du « Buen vivir » de la « common décency », ....

                C’est pas grave, bientôt heureusement, on pourra payer avec notre smartphone ... donc ça roule , et puis Bordeaux sera à 2 h de Paris, Brest et Quimper à 3 H de la capitale....sinon « les sans dents » et sans portable pourront toujours prendre le car.  De quoi vous plaignez vous ??


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 octobre 2015 23:05

                  @bernard29

                  Les douches municipales étaient utiles dans les années 50 quand un logement sur 10 avait une salle de bains. Pour les SDF vous me direz ? Il y a les associations qui offrent un tel service désormais.

                  Les wc publics ? La plupart sont toujours gratuits, mais modernisés. Le problème réside dans les dégradations volontaires. Quand tu rentres dans un wc et que tu trouves une grosse merde par terre et des graffitis disant qu’on chiait sur cette société « de merde », bin tu sais pourquoi tu ne met pas la main à la poche quand tu croise le SDF assis au coin de la rue. Malheureusement pour lui.

                  Les fontaines publiques ? C’est comme pour les douches municipales. Elles sont apparues bien avant les canalisations d’immeubles.

                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 18 octobre 2015 13:29

                  De toutes façons, ces cabines téléphoniques étaient régulièrement cassées ou vandalisées et le coût des réparations devenait prohibitif.
                  C’est peut-être triste, mais c’est comme çà, on ne peut pas à la fois réclamer la liberté d’incivilité et d’autre part avoir des services publics à la portée de ces mêmes incivilités, il faut choisir.


                  • Le421 Le421 19 octobre 2015 10:05

                    @Gilles Mérivac
                    Et puis les lobbies de la téléphonie mobile n’ont sûrement pas du pleurer !! Voire faire pire.
                    Moi, je verrais bien des gars de SFR ou Bouygues casser les cabines... Nan, je déconne !!
                    Quoique, en y réfléchissant bien...


                  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 19 octobre 2015 11:54

                    @Le421
                    Ces cabines étaient déjà l’objet de dégradations avant le boom de la téléphonie mobile. Au début, on pouvait y mettre des pièces de monnaie mais beaucoup de monde essayait de toucher le jackpot, alors il ne restait plus que la carte bancaire.
                    SFR ou Bouygues doivent bien rire avec l’idée que les cabines publiques leur feraient de l’ombre.


                  • Henry Canant Henry Canant 18 octobre 2015 13:57

                    Chalot,

                    C’est scandaleux, où allez vous vous tenir votre Conseil d’Administration

                    • colere48 colere48 18 octobre 2015 16:01

                      Aucun regret à avoir .
                      ÉNORME Argentine elle bat les Irlandais 43 à 20
                      Cela relativise notre déculottée d’hier.....
                      Pauvre Europe, même ton rugby fout le camp !!


                      • Garance 18 octobre 2015 16:43

                        @colere48


                        Désolé ; mais la magnifique victoire des argentins ne relativise rien du tout

                        Nous on a été mauvais comme pas permis

                        Mauvais et le pire de tout : RIDICULES

                        Qu’on perde...OK....mais en plus se faire ridiculiser ?

                        Merde....j’ai trop les boules






                      • Henry Canant Henry Canant 18 octobre 2015 16:50

                        @Garance
                        Il faut admettre que notre dérouillé a été ce que l’on pouvait faire de mieux en pire


                      • colere48 colere48 18 octobre 2015 17:15

                        @Garance

                        Salut Garance

                        Je voulais juste dire que même face aux argentins on aurait pris une « branlé »

                        En même temps c’est même pas sur qu’il y aura une équipe européenne en demi finale .

                        Oui ridicule, mais aussi pathétique

                        Bon ben là aussi il y a un putain de ménage à faire pfffffffffff

                        PS : j’ai les boules aussi, a ben vi


                      • baldis30 18 octobre 2015 22:03

                        @Henry Canant
                        bonsoir ...

                         meuh non ! c’est un effet du réchauffement climatique : une dégelée


                      • CHALOT CHALOT 18 octobre 2015 17:12

                        J’ai voté pour votre article :
                        l’humour cela fait du bien

                        même si hier soir j’ai regardé un film car les coupes du monde ne m’enthousiasment pas
                        cordialement


                        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 18 octobre 2015 20:26

                          En contrepartie, personne ne s’inquiète ou ne s’offusque de l’obligation actuelle de posséder un téléphone mobile !

                          Ces deux dernières années, j’ai été coincé par trois fois, pour des opérations administratives et financières !
                          Bloqué parce que ne possédant pas de téléphone mobile.

                          Cette obligation va se généraliser à l’ensemble de la population, de même que celle d’avoir une connexion internet !

                          Que je sache, quand le téléphone filaire a débarqué, on n’a forcé personne à avoir obligatoirement un poste sous peine d’être exclu de la vie citoyenne !
                          De même pour le fax et le minitel !
                          Pourquoi cette différence ?

                          .


                          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 18 octobre 2015 20:56

                            @ben_voyons_ !

                            L’obligation d’une connexion internet entraînant le coût exorbitant d’un branchement, d’un abonnement, d’un ordinateur est imminent. Elle l’est déjà pour les professionnels qui ne peuvent plus faire de déclarations papier et le sera très prochainement pour les particuliers puisque dès l’an prochain la déclaration de revenus et probablement toutes les autres démarches fiscales ne se feront qu’immatérielles et il ne semble pas que des dispositions particulières soient prises pour ouvrir des accès à ceux qui ne seraient pas équipés. Non seulement c’est tout bénef pour les opérateurs et le trésor public qui engrange la TVA mais c’est aussi un bon moyen de contrôler les populations.

                            Comme s’est instaurée insidieusement l’obligation d’avoir une carte d’identité, une adresse, un compte en banque, une voiture, le téléphone mobile est devenu indispensable afin qu’on puisse vous suivre à la trace, au nom d’une réactivité qui créant stress et angoisse vous entraîne vers les antidépresseurs au grand profit des labos etc ... l’engrenage est de plus en plus broyeur et il est de plus en plus difficile d’y résister.


                          • alinea alinea 18 octobre 2015 22:07

                            @ben_voyons_ !
                            Même expérience, n’en croyais pas mes yeux, mes oreilles mes neurones !!
                            donner votre numéro de portable ; bon, je n’en ai pas, ne réponds pas, tourne en rond sans pouvoir en sortir puisque nulle part je peux répondre : sans mobile !! smiley


                          • Henry Canant Henry Canant 18 octobre 2015 23:52

                            @Parlez moi d’amour
                            Renseigne toi sur le prix d’un abonnement Téléphone pur télécom (16 euro par mois)

                            Or, tu peux très bien installer une box (empreint d’un ordi) sans avoir d’ordinateur. 
                            Tu as les appels gratuits donc ton abonnement est vite remboursé.
                            De plus, un vieux ordi basique suffit (cadeau ou moins de 100 euros) te donnera accès au mails.
                            donc économie de timbre.
                             

                          • Le421 Le421 19 octobre 2015 10:02

                            @Henry Canant
                            Par contre, il est nécessaire voire indispensable de savoir s’en servir sous peine d’arnaques à répétition, déboires matériels et autre mésaventures...
                            Le principe de notre République était que tout ce qui est obligatoire doit être gratuit.
                            Les compagnies privées ont vite trouvé le filon.
                            Un de mes potes ayant trois sous de côté a monté un centre de contrôle automobile, il n’en fout pas lourd (la moitié du temps à 10H le matin, il est « cramé ») et gagne très bien sa vie...
                            Comme je lui ai dit, il a du bol, les flics lui envoient les clients.
                            Il est vrai qu’avoir une voiture n’est pas obligatoire...
                            Surtout à la campagne !!  smiley
                            Je ne vous parlerais pas des banques (obligatoire), assurances (obligatoire) et tout un tas de trucs qui coûtent un bras. L’arnaque perpétuelle.
                            En plus, ce tas de voleurs pleurent leur mère à longueur de journée.


                          • Bracam Bracam 20 octobre 2015 22:28

                            @ben_voyons_ !

                            J’aurais envie de vous proposer d’interroger aristide, qui semble vouloir nous faire aimer l’avenir un peu malgré nous. Mais c’est un peu facile, et vous risqueriez de ne plus vous reconnaître, tout comme Alinea, Parlez moi d’amour, Henry Canant. Les vieux, faudrait les tuer à la naissance, et on en profiterait pour « écarter » tous ceux qui ne partagent pas notre point de vue. Ce qui ferait beaucoup de monde. Or, historiquement, le mouvement en question n’a jamais cessé de faire des ravages sous toutes ses formes, qui prospère plus ignoblement aujourd’hui où « nous savons ». Faudrait d’ailleurs voir à freiner un peu, paraît que nous sommes parvenus au meilleur de la civilisation occidentale planétaire.


                            Peut-être qu’à l’avenir, on enverra la police chez les gens non connectés pour relever les impôts et leur remettre leur 200 euros de retraite ?

                          • eugene eugene 18 octobre 2015 22:36

                            Un beau scandale. 

                            La dernière fois que je suis entré dans la cabine du village, ils avaient gardé le téléphone, mais supprimé le fil !
                            Bientôt on se fera enterrer par internet, le corps enveloppé dans le lit mail !

                            • cathy cathy 18 octobre 2015 23:21

                              Les cabines téléphoniques sont has been (trop indépendantes). Elles ne sont pas prévues pour la connexion avec les puces.

                              Quant aux campagnards loin des antennes relais ils sont aussi has been smiley


                              • eugene eugene 19 octobre 2015 02:21

                                @cathy

                                Les escargots sont peut être bien rapides, mais il ont eu des antennes bien avant qu’on arrose le pays d’antennes relais.
                                Comme quoi les animaux sont bien plus futés que plein d’humains.
                                 Ils sentent les choses entre eux sans avoir besoin de se passer un coup de fil. 
                                Quand aux puces, faut pas leur en parler !...

                                Et les ondes, dans tout ça, il a raison Chalot. ! 
                                Les ondes, faudrait les déménager aussi, elles perturbent tout le pays. 
                                Ca rend les gens agressifs 
                                Je me suis même vu traité d’has been.

                              • cathy cathy 19 octobre 2015 08:54

                                @eugene
                                Vous pensez que les scientifiques sont de véritables créateurs ? Non, ils ne peuvent que reproduire ce qui existe dans notre environnement. Il y a des lois naturelles, et nous ne pouvons les enfreindre. Ils ont le génie de les détourner de les reproduire scientifiquement et de les détourner à leur profit. 


                              • Le421 Le421 19 octobre 2015 14:53

                                @cathy
                                Quant aux campagnards loin des antennes relais ils sont aussi has been...

                                Avec un peu de chance, on crèvera plus agés que les « leaders » des villes !!

                                Toussez bien !!


                              • eugene eugene 19 octobre 2015 20:54

                                @Le421
                                Encore un peu de patience, et les has been feront fureur.

                                 Faut simplement rester fidèle à ses valeurs, en se foutant de nom de baptême que les autres veulent vous encombrer !
                                Je vous laisse vous enfumer avec votre diesel.

                              • Ruut Ruut 19 octobre 2015 06:00

                                Le gouvernement s’aligne sur les directives Européennes et flingue tous les services publiques au profit du privé.

                                Mais c’est triste ce non maintien d’un service publique minimum.
                                C’est aussi ça la politique du PS.


                                • Le p’tit Charles 19 octobre 2015 07:49

                                  Plus de cabines..de médecins en zone rurale..de postes..de pouvoir d’achat..Plus de chômeurs..de dette et de cons qui font des ronds points...elle est pas belle la vie.. ?


                                  • cathy cathy 19 octobre 2015 08:50

                                    @Le p’tit Charles
                                    Oui ils comptent regrouper tous les hommes dans des mégalopoles, ils aiment bien nous avoir sous la main.


                                  • Surya Surya 19 octobre 2015 11:59

                                    Plus de cabines..de médecins en zone rurale..de postes..de pouvoir d’achat..

                                    Prononcer ’plu« 


                                    Plus de chômeurs..de dette et de cons qui font des ronds points...
                                    Prononcer »plussss"

                                    C’est dingue comme un même mot peut servir à exprimer deux situations contraires. Fascinant, comme dirait Mr Spock !

                                  • troletbuse troletbuse 19 octobre 2015 10:22

                                    Ils devraient en garder une pour servir de salle de réunion à ce qui reste du PS  smiley


                                    • Surya Surya 19 octobre 2015 11:32

                                      100 % d’accord avec votre article. Je ne savais même pas que certaines zones rurales n’étaient pas couvertes par la téléphonie mobile. 


                                      Je me doute bien que l’entretien des cabines coûte cher, d’autant plus qu’elles sont parfois vandalisées, mais ils devraient au moins faire une exception pour les zones non couvertes. 

                                      En plus j’adore les cabines téléphoniques. Chaque pays a son style de cabines, son design, ses couleurs, c’est super intéressant. J’ai donc du mal à imaginer qu’elles puissent disparaître.

                                      Comme je suis une collectionneuse, et que je collectionne même les images d’internet, j’ai fait un jour un tableau Pinterest sur le thème des cabines téléphoniques mondiales. J’y punaise les images que je trouve sur la toile. Comme ça, quand elles auront toutes disparu de la surface de la Terre, il nous restera au moins leur souvenir :


                                      (Malheureusement depuis quelques temps il faut avoir soi même un compte Pinterest et s’y connecter pour voir la totalité des tableaux.) 

                                      • Bracam Bracam 19 octobre 2015 23:03

                                        Tiens, vous me faites penser à la disparition de la téléphonie analogique chez moi en 2017 je crois (en fait, personne n’en parle). Cela aura pour conséquence l’obligation de s’équiper d’un modem et d’un abonnement internet, en lieu et place du simple téléphone à brancher dans la prise murale, parce que la téléphonie passera définitivement et exclusivement par internet (Voip). Soit, internet est utile, voire indispensable. Mais on notera alors que là aussi, la disparité du service est incroyable entre villes et lieux excentrés, entre fibre optique et fil cuivre au débit 100 fois moindre. Et aucune obligation de service universel ne me semble garantie à l’avenir, à l’exception pour l’instant encore légalement obligatoire pour l’opérateur historique (Swisscom) d’assurer une liaison internet au débit le plus lent, tel qu’on le connaissait en 2000... 


                                        J’y vois quelques éléments de ce progrès adoré dont si souvent les effets co-latéraux donnent à réfléchir : Le modem désormais obligatoire devra en conséquence (pour « garder la ligne » en permanence) être branché en continu : quand je pense que des illuminés se sont permis, au début du siècle et peut-être avant, de fustiger la multiplication des mini consommateurs de courant électrique, transfos généralisés par toute l’électronique de loisir. Quand je pense que la fourniture d’électricité n’est pas garantie : nous vivons sans nous poser la question, mais nombre de régions connaissent la signification réelle de ce que représente la coupure du courant pour cause de catastrophe naturelle ou autre... 

                                        Cela ne représentera jamais par ailleurs que la multiplication et le renouvellement perpétuel d’appareils électroniques jetables et régulièrement démodés techniquement. Bref, une belle opportunité de s’agenouiller devant le monde du gaspillage, du tout jetable, à la solde d’industriels (chinois ?) dépourvus de toute éthique écologique et sociale. Tant qu’on a le choix, on peut éventuellement se distancer du processus : mais ici comme dans tant d’autres cas, le choix n’existe plus, à moins de prétendre vivre en autarcie.

                                        Pour ce qui est du portable que TOUT LE MONDE doit posséder, voilà un raisonnement spécieux et autoritaire, alors que le jé-pu-2-batterie et le ça coupe y’a pu d’réso font partie des grands classiques. Je n’entre pas dans le détail de ma considération médiocre pour ce nouvel avatar téléphonique d’un monde incapable de mesurer le coût réel de ses religions technologiques et consuméristes. 

                                        Le modem (la box...) chauffera et tombera inéluctablement en panne de temps en temps ; connaissant le principe de la loi des séries, il va de de soi que cela se produira entre particulier lors de situations d’urgence. Un téléphone analogique fonctionnera toujours, le combiné en tout cas ; j’en gardais un en secours comme on conserve une boite d’allumettes et une bougie chez soi. Même si le téléphone sans fil domestique est hors service en cas de panne de courant, il restait une solution de secours pour celui qui aurait réfléchi à la question. 

                                        Il y a, chez les dévots de la technologie et du « progrès », un manque de considération pour la réalité crue de la fragilité de notre environnement et de notre condition d’humain qui m’étonnera toujours, quand ce n’est pas du mépris pur ou un aveuglement stupéfiant. Que dire des ultra-libéraux qui se foutent du monde dans lequel vivent les gens en réalité. Ceci trahit le mépris des sociétés, ou plutôt des pouvoirs économico-politiques pour leurs minorités. On se gargarise du mot démocratie, mais il faut vraiment la mettre en demeure, sur nombre de sujets comparables, de faire le vrai choix de la solidarité. Car, comme nous le savons, les gens exclus ne sont pas a priori de gros rustres obstinément opposés au changement et au progrès technique, pour autant qu’il apporte réellement un mieux vivre. Qui les écoute et les respecte ? Quand je lis certains intervenants, je me rend compte que le respect d’autrui ne fait pas parie de leur logiciel... et je reste poli.

                                        • Aristide Aristide 19 octobre 2015 23:18

                                          @Bracam


                                          Cette hymne au conservatisme technologique est poignant. 

                                          Je suppose que vous avez gardé un cheval à l’écurie, parce que les bagnoles sans essence cela va pas loin. Idem pour le chauffage, une bonne stère de chêne sur la terrasse et un trou dans le plafond, et paf à l’abri lors de la prochaine. Et puis quelques kilos de sucres, quelques litres d’huiles, du riz et des pâtes et vous tenez un siège. Pour électricité, la solution de l’éolienne est une solution mais je crois que c’est un peu moderne pour vous.

                                          Bon, c’est vrai qu’en Suisse c’est un bordel pas possible, tous les jours des pannes, enfin ... le moyen age à vous entendre.

                                          PS : Une petite remarque, vous n’étes pas obligé de vous jeter sur le dernier cri de la technologie, mobile, tv numérique, etc ... L’avantage de ces produits c’est qu’ils ne sont pas gratuits et que l’on ne vous impose pas d’en avoir un de la dernière bourre.


                                        • Bracam Bracam 20 octobre 2015 00:18

                                          @Aristide
                                          Triste, mais vous vous comportez exactement de la manière que je déteste le plus sur internet, avec le mépris dont je parle. Je vous considère donc comme un abruti, puisqu’incapable de respecter l’autre. J’ai vraiment peine à croire que vous ne comprenez pas le procédé par lequel vous salopez le propos de l’autre, en le déformant de manière grotesque,en le pervertissant, en le contrefaisant, en le réinterprétant à votre sauce. il est clair que je ne reconnais pas un mot, pas une idée de ce que j’ai écrit. Vous ne voudriez pas que je vous respecte, eh bien c’est gagné. Vous êtes d’une poignante imbécillité. 


                                        • Bracam Bracam 20 octobre 2015 00:23

                                          @Aristide
                                          Vous auriez gagné du temps en me traitant de con, et cela aurait utilement éclairé votre manière de commenter ma perception de mon environnement et la considération que vous avez pour ceux dont vous ne partagez pas le point de vue.


                                        • Aristide Aristide 20 octobre 2015 13:53

                                          @Bracam


                                          En plus d’être allergique à toute nouveauté, vous voilà incapable de supporter la moindre ironie sur vos propos un tantinet ... conservateurs, la bougie et le téléphone analogique en sujet de condamnation du progrès. 

                                          Pour ma part je me suis contenté de l’ironie, vos insultes signent assez bien vos propos.

                                        • Bracam Bracam 20 octobre 2015 18:26

                                          @Aristide
                                          Vous pourriez vous interroger sur ce qui fait monter la haine dans le monde aujourd’hui, penser à la manière dont vous gérez ce conflit. Avez-vous la dignité, la distance qui me font défaut ? Sans moquerie aucune, usez-en je vous en prie. Oui , il se trouve que j’ai été violemment affecté par votre ironie. J’y ai ressenti une marque de mépris, sous la forme manifeste de l’attaque à ma personne et rien sur la question dont je parlais, ce qui m’a profondément blessé, et j’en ai conçu une rage folle, je n’ai pas su retenir l’insulte que ma colère à fait naître. Je ne revendique pas la légitimité ni la qualité de ma réaction outrée, mais je dois vous dire le mal que vous m’avez fait. Je regrette le caractère injurieux de ma réaction.


                                          Je vous propose donc de faire votre propre analyse de vos manières sachant que je vous reproche précisément le mode d’attaque à la personne et cette ironie par lesquelles vous défigurez mon propos et falsifiez mes pensées en vous en moquant. Je ne suis pas censé comprendre tout cela en tant que lecteur occasionnel, ni l’apprécier. Moi pas plus que tous ceux qui ne vous lisent pas régulièrement ne peux connaître vos intentions ni me réjouir de votre humour mortifiant. Il m’est arrivé de croire possible, sur internet, de partager un peu de mes pensées personnelles, mais je n’ai pas été plus violemment agressé que par un ou deux individus qui m’ont insultés au plus intime après que j’aie cru la confiance établie, parce que je m’étais bêtement exprimé avec sincérité sur des sujets qui m’importaient. 

                                          Il m’est arrivé de m’excuser aussi, lorsque je comprenais que j’avais été blessant, stupide, outrageux sans fondement, et c’est ce que j’aurais pu ou dû faire à l’adresse d’orianeborja à la suite de mon commentaire à son récent article sur Onfray, que j’ai abordé par une attaque déplacée. Et orianeborja a l’élégance de me répondre de manière respectueuse et posée, je l’en remercie, elle me donne à réfléchir à mes manières. Nous vivons dans un temps où la dérision et le sarcasme envahissent l’espace public. Il semble bien plus plaisant de rire de tout à propos de l’autre que de soi. Or non, la moquerie publique entre inconnus dans les forums, le mépris, l’irrespect, (l’insulte) ne sont pas plus défendables que dans la « vraie vie ». C’est par contre tellement plus facile, avec la question que cela pose de bien connaître quel respect nous accordons à l’autre, concrètement.




                                        • Aristide Aristide 21 octobre 2015 16:22

                                          @Bracam


                                          Ouahh, un psychodrame qui me dépasse. La haine dans le monde, pour deux gentilles phrases un peu ironiques sur les déboires d’un gentil suisse face à son fournisseur préféré. Nulle question pour moi de m’excuser, et surtout pas de l’angle que je choisis pour « provoquer » une réaction envers celui qui dramatise un sujet assez dérisoire. Souffrez que je ne tienne aucun compte de vos états d’âme sur ce point, je ne changerai pas ma manière de réagir pour complaire à quiconque. Je ne vous demande pas plus de suivre une quelconque règle, si vous insultez, c’est votre seule réponse à mon ironie, l’insulte vous détermine plus qu’elle m’atteint.

                                          Sur le fond, quand on voit la gravité des sujets traités ici, comprenez que l’on puisse ironiser sur les plaintes de nantis, dont je suis aussi, ici sur la disparition d’une cabine, ailleurs de la limitation du paiement en liquide. 

                                          Quand au la dérision et le sarcasme, je les préférerais toujours au polissage de l’expression. Mais vous avez tout à fait le droit d’aimer les courbettes et les ronds de jambe (ironie pour les non comprenants).

                                          A plus, et sans rancune.


                                          PS : Le message qui a causé votre réaction assez primaire aurait pu être mieux entendu, vous auriez pu tirer profit de ce que sous-tendais l’ironie en montrant le ridicule de la conservation d’un poste analogique et accessoirement l’absence d’obligation de se soumettre au dictât de la modernité. Mais, bon, vous avez cru bon de vous arrêter à la forme, c’est votre problème. 


                                        • Bracam Bracam 22 octobre 2015 00:59

                                          @Aristide

                                          Voyez la manière dont vous parlez des états d’âme d’un gentil suisse face à son fournisseur préféré, avec cette expression qui dit tant de vous. C’est une attitude foncièrement irrespectueuse, je vous le répète, dans la forme et dans le fond. Elle exsude le ricanement, la dérision que vous tenez à porter haut, et dans le contexte moderne, je la qualifierai même de raciste au besoin. C’est, une fois encore, une attaque aux personnes, attitude que vous semblez très mal disposé à analyser et surtout à prendre en compte. De la conception des relations que vous vous flattez de pratiquer résultent des discours offensants, qui vont jusqu’à susciter l’insulte, voire la haine (j’ai évoqué la mienne pour fonder cette affirmation qui est plus universelle que vous ne semblez le croire, très conscient du problème qui est le mien). 

                                          Vous vous présentez comme si vous étiez incapable de comprendre que vos railleries participent, de fait, aux causes de cette haine aux accents grotesques qui monte et qu’un rien fait éclater sur les réseaux, prélude à la rue, accent du pouvoir. Vous faites le choix déterminé de nier cette hypothèse et de l’alimenter l’animosité. D’où croyez-vous qu’elle vienne ? De moi seulement ? Pensez-vous que seule une bonne guerre autorise à parler de la haine et à mettre ce mot en avant ? 

                                          Voyez cet affrontement : il pourrait vous inciter à évoluer. Chacun est responsable de calmer le jeu ou de mettre le feu. Il pourrait vous déterminer à écouter l’autre bien mieux que vous n’en donnez l’exemple ici. Ce que vous prenez pour de l’humour relève incontestablement pour d’autres d’un mépris que vous auriez tort de revendiquer. En définitive, vous semblez manquer gravement de considération pour vos semblables (demi rond de jambe).

                                          « Sur le fond, quand on voit la gravité des sujets traités ici, comprenez que l’on puisse ironiser sur les plaintes de nantis, dont je suis aussi, ici sur la disparition d’une cabine, ailleurs de la limitation du paiement en liquide. » dites-vous

                                          Pour ce qui est du fond, vous ne m’avez pas donné l’impression d’y prêter attention, très occupé à débiner un point de vue étranger à votre personne. En tout cas, ce qui m’importe dans ma réaction initiale met en jeu des questions de fond, or vous n’y avez vu qu’objet de ricanement : votre approche du fond et de la forme me paraît pour le moins restrictive, votre faculté à revenir sur des idées ou un propos malheureux plutôt modeste. Je ne vous demandais pas d’excuses, mais un peu d’intelligence à l’égard de la sensibilité, des préoccupations et des points de vue d’autrui. Parmi les formes de l’intelligence – eh non, ce n’est pas insultant – on compte celle du coeur, un vrai sujet de raillerie que je vous propose avec beaucoup d’humour, si cela peut ajouter une corde à votre arc. 

                                          nb : il est difficile de tirer parti et de s’amuser de l’ironie de quelqu’un qui se moque, qui considère un combat dépassé comme ridicule et le diktat de la modernité comme pouvant être nié en tant que tel. Difficile aussi d’être présenté, sur la seule base d’une lecture très orientée, comme un fossile incapable de prendre la part utile de la modernité à son usage. Je me préoccupe de la mise à l’écart de minorités que l’ultra-libéralisme méprise, dont nous sommes toujours plus nombreux à faire partie. Peut-être est-ce cette critique qui coince ? Ce n’est pas parce que je ne change pas de portable tous les 6 mois que l’iphone7 verra sa sortie retardée de 2 ans, ni que les usines chinoises deviendront « écologiques », ni que le pillage des ressources de la planète cessera. Ce n’est pas parce que je ne veux pas la télé que je serai dispensé de payer la concession, l’abrutissement télévisuel se poursuivant. 

                                          C’est en raison de l’idéologie de la croissance et du progrès que je participe à la destruction de la planète puisque, malgré toutes mes théories, je change de bagnole, d’informatique, je bouffe mal, je bouge trop peu, etc etc. Je suis partie prenante et acteur de la grande foire consumériste destructrice d’environnement et esclavagiste. Ceci dit honnêtement est destiné à donner d’autres armes au détracteur lambda : alors tu fermes ta gueule, si t’es pas capable de mettre tes convictions et ta vie en conformité. 

                                        • alinea alinea 22 octobre 2015 01:10

                                          @Bracam
                                           smiley  


                                        • Aristide Aristide 22 octobre 2015 11:22

                                          @Bracam


                                          Vous êtes assez comique dans votre genre. Dissimulé derrière un respect de façade, vous insultez ici, vous déformez là. Alinéa qui est venu à votre secours est la spécialiste du dénigrement de nos concitoyens, accusant ceux ci de se vautrer dans le modernisme. Sachez que l’on peut etre bien plus insultant sans utiliser l’ironie. Si vous n’avez pas vu mes positions humanistes, c’est que vous lisez mal. Je suis toujours assez sévère avec les jugements globalisants, par exemple les enseignants ont été ici la cible d’attaques incessantes, je ne parle même pas des élèves jugés ici pour des incultes, la France peuplé d’ignares, ... Je me suis toujours opposé à ces critiques injustes et globalisantes.

                                          Allons, revenez sur terre, j’ai simplement ironisé sur votre long article du projet de la Swisscom de ne plus faire d’analogique. C’est un choix technologique majeur, il oblige le fournisseur à une continuité de service, il oblige aussi à la délivrance de liaison numérique fiable, etc ... Alors on peut regretter les évolutions technologiques, rester dans sa bulle en se plaignant de la disparition d’une autre technologie pas plus « humaine » ou « sauvegardant » les droits des déshérités. Ces évolutions ont été accompagnées d’une baisse des coûts jamais constatées.

                                          En France, l’abandon de l’analogique s’est accompagné de l’amélioration des services, de la baisse des coûts pour les usagers. Quand on pense que la grand mere du Cantal payait un abonnement téléphonique prohibitif, des communications à un prix irraisonnable, ... Depuis, les communications nationales et internationales sont gratuites, internet permet de bénéficier de tout ce dont vous bénéficiez. 

                                          Il n’y a pas de mise à l’écart de minorité en France sur ce point, le taux d’équipement des ménages en internet, mobile et autres services a explosé. En France pour 2€ une personne peut disposer d’un abonnement avec 2 heures, SMS et MMS illimités. Pour moins de 20 € vous avez internet en illimité.Vous croyez que ce serait possible avec l’analogique et le modem qui sifflait pour vous fournir une liaison coûteuse et 1000 fois moins rapide.

                                          Cette évolution est une vraie avancée sociale, elle offre à quiconque la possibilité de se connecter à internet, de faire des démarches sans avoir à se déplacer, de commander au meilleur prix des biens indispensables sans avoir à courir les centres commerciaux,à communiquer avec sa famille éloignée, ... Pour les enfants, qui apprennent tous à s’en servir, c’est une ressource essentielle, surtout pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir une aide familiale pour leurs études, ...

                                          J’ai tellement enfoncé des portes ouvertes que je suis encore étonné que vous puissiez maintenir cette position nostalgique et sans aucune analyse que le simple rejet de la modernité.

                                          PS : Ne m’attribuez pas la fuite en avant pour le dernier cri techno, je vous ai signalé à mon premier message que ces évolutions se payent au prix fort et que l’on n’est pas obligé d’acheter le dernier iphone, le dernier portable, ... Le diktat technologique n’existe que chez les esclaves volontaires.



                                        • Bracam Bracam 22 octobre 2015 18:14

                                          @Aristide
                                          Je constatet l’excellence de votre contribution. Vous appelez cela enfoncer des portes ouvertes, que j’appelle respecter le(s) lecteur(s). Puisqu’il m’est interdit de vous faire des reproches, poliment ou par l’insulte directe dont vous dites qu’elle revient presque au même, je m’abstiendrai de vous dire que j’aurais apprécié que vous répondiez à mon ridicule premier texte de cette manière censée, élaborée, pondérée et documentée. C’est un point de vue très intéressant et qui peut être discuté. Votre intelligence et votre compréhension du monde moderne est un atout que vous ne mesurez peut-être pas à son entière valeur, merci de vous en servir dans une relation respectueuse comme votre explication de l’instant, et surtout de ne pas considérer que ce que vous savez devrait être connu de tous. C’est là une erreur qui m’étonne encore (y compris chez moi), que commettent tant de personnes qui semblent oublier que chacun peut apporter à l’autre la part de connaissances qui est la sienne, mais apprendre aussi de son vis-à-vis, tout comme il faut bien avoir passé par les écoles pour être ce que l’on est. Ne pas croire non plus que chacun dispose de la souplesse d’esprit nécessaire, de la connaissance ou des moyens intellectuels pour faire face à l’extravagante explosion de ce qu’on appelle progrès. Accepter la différence ! Je ne connais pas votre âge, mais même s’il y a des « vieux à la naissance », la vieillesse affaibli la plupart des gens, ou les rend plus sages parfois, ce que l’on voudra parfois bien concéder... 


                                          Votre explication me convient ; à vrai dire, je la partage depuis longtemps pour partie. Il vous suffisait de la produire, c’est elle qui permet d’avancer et de comparer des points de vue. Cela s’appelle respecter son interlocuteur, et si je n’en suis pas capable, n’hésitez pas à faire mieux : bien faire et laisser dire en somme. Pour ce qui est de votre humanité, je suis prêt à en prendre connaissance. Il se trouve que, masquée par une ironie dont je vous ai dit quel mal elle me faisait, et du fait que votre réaction à mon texte est la première contribution que je me souvienne avoir lu de vous (je n’ai aucune mémoire, c’est un fait) je ne sais rien de vous d’autre que ce que j’ai interprété de cette discussion. Mais je note qu’une fois enfoncées les portes, considération tout de même dédaigneuse à l’encontre de ceux qui n’auraient pas compris les vérités qui sont les vôtres, vous persistez à me ranger dans le cul de basse fosse des arriérés. Il faut d’ailleurs que je me rende à la ville pour faire changer l’écran de mon minitel sur lequel j’écris en ce moment. Vous êtes moderniste libre de tout esclavagisme, dites-vous, et je vois mal quelle place vous faites à ceux que le monde qui vient perturbe, inquiète et qu’ils comprendront de moins en moins. 

                                          Dernier point, je m’efforce en effet de vous respecter. Effort pour le moins discrédité et difficile à poursuivre puisqu’en retour, vous me traitez de comique, considérez tout effort de conciliation comme de façade et profitez d’écrire une note désagréable qui ratisse large, en désignant Alinea. Vous avez choisi une lecture par laquelle vous vous interdisez de reconsidérer votre interlocuteur ; j’ai fait cent fois l’expérience de tenter de trouver un terrain d’entente dans des échanges virtuels qui dérapaient, et je suis rarement parvenu à un résultat positif, puisqu’il est souvent arrivé au contraire que la haine de l’autre semble avivée par mes tentatives hélas maladroites (le mot de haine s’emploie désormais à tout et n’importe quel propos, je m’en sers en connaissance de cause). Je tente de développer des idées, une discussion, vous la disqualifiez grossièrement. Je n’ai pas envie de me relire pour m’assurer que, contre mon gré, je vous dresserais des procès à votre intention : je voudrais ne pas l’avoir fait. Vous reprenez le grief que je vous fais sans doute de déformer ; en réalité, comment voulez-vous que nous nous connaissions et respections sans que nous n’échangions des propositions si possible dénuées de jugement et de raillerie ? Pour le moins, vous pratiquez sans retenue ce que vous me reprochez.

                                        • Aristide Aristide 22 octobre 2015 19:38

                                          @Bracam


                                          Votre assertion sur l’analogique était tellement « ridicule » et provocante, que je n’ai trouvé que l’ironie en réponse.( Pour « ridicule », je vous taquine,, on ne se refait pas)

                                          Un petit conseil tout de même, bien modeste pour ne pas vous chqoeur. Je n’ai fait qu’avancer des évidences bien évidentes. Pour qui veut donner une opinion aussi arrêtée que celle que vous avez formulée sur ce coup, il me parait qu’il est assez raisonnable de s’informer avant. Il existe sur Swisscom et son projet de multiples articles, bien mieux documentés et plus pédagogiques que ce que j’ai pu modestement produire.Si vous aviez eu la curiosité de les consulter, cela vous auriez éviter de chanter avec les « décroissants » et autres écolo-bio-machins qui ne cessent d’accuser la modernité sur tout les tons et surtout sans autres arguments que c’était mieux avant.

                                          Des vaccins, aux médicaments, des ordinateurs et jeux videos, internet etc ... il n’y a pas un jour sans que l’on doivent supporter des « c’était mieux avant » de personnes qui ne savent voir dans le progrès ou la nouveauté que le temps qui passe et qui les fait devenir vieux. Pour ce qui est de ceux que le futur inquiète, il n’y a d’autre solution que de les mettre face à la réalité, et leur forcer la main. S’il n’avance pas il se retrouveront largués. Il a été donné des tablettes à des personnes agées en maison de retraite, un apprentissage de quelques temps, quelle n’a pas été la surprise de constater que le taux de rejet était très faible, que pratiquement toutes les utilisaient pour les sujets qui les intéressaient. Comme quoi, cette fameuse vieillesse qui réduit est une vision assez conservatrice et des plus contestable. 

                                          Maintenant, chacun fait ce qu’il veut, on peut continuer à désigner le progrès en « extravagante explosion », manière assez irréaliste de voir une technologie qui assiste, aide, instruit, éduque, ... Mais je dois être un affreux technophile aveuglé.


                                        • Bracam Bracam 22 octobre 2015 22:11

                                          @Aristide

                                          non, vous êtes simplement incapable de me comprendre, et bien entendu cela ne me concerne que très petitement, et de prendre en compte ma sensibilité. Vous tenez définitivement mon attitude, mes craintes, toute la part que vous ignorez volontairement de ce que je suis pour médiocre, et je n’ai pas eu un instant le sentiment de la moindre considération de votre part. Surtout ne me répliquez pas que j’ai fait de même, ce serait indigne. Vous avez une attitude qui m’offense, et vous appuyez, modérément certes de votre point de vue, sur vos points de vue, tout en condamnant encore et sans égard ceux qui ne suivent pas votre conception de l’avance inéluctable de la civilisation, infligeant une attitude hautaine à quiconque imaginerait d’autres perspectives dans le monde actuel. Je ne vous parle pas de raison, mais de respect des différences de point de vue, vous assénez votre mépris à l’égard du décliniste, de l’imbécile qui ne prend pas la peine de s’informer, ce qui indique que celui qui s’informe à vos source arrive à vos conclusions. Je dois conclure par un jugement de la sorte de celui que vous appliquez à ma personne et à ceux qui me ressemblent, votre humanisme est de pure façade et vous ne savez pas de quoi vous parlez. Puisse l’avenir ne pas vous ramener à l’âge de la bougie malgré vos efforts humanistes. J’en resterai là, vos efforts ne m’ont pas permis d’avancer, au contraire. Vous vous relisez parfois, j’entends dans le sens où vous mesureriez autrement que de votre personne les effets que votre discours peut produire ? Vous ne comprenez le mot que depuis votre médiocre grille de lecture à préjugés : explosion extravagante peut signifier formidable profusion et mille autres expressions que votre intolérance condamnera évidemment. Médiocre indique par exemple « Relativement à l’étendue, aux dimensions, à la valeur (mesurable, comptable), à la quantité ». A part la qualité de vos commentaires sur nombre d’apports du progrès, ce que j’ai relevé !vous n’avez pas cessé de rabaisser les gens qui doutent de vos thèses idéologiquement progressistes.Continuez de parler de déclinistes à propos de gens qui s’inquiètent ou perçoivent autrement que vous les problèmes environnementaux majeurs et au sens large et les solutions qu’il conviendrait de trouver tous ensemble.En un mot, continuez à nous prendre pour des cons, que ce soit en toutes lettres ou par périphrases. Continuez de vivre dans l’ignorance des sensibilités de ceux qui vous entourent, avec mes meilleurs voeux de réussite complète par l’éradication de fâcheux contradicteurs complètement imbéciles, dont le langage, le fond et la forme vous insupportent. Puisque les ronds de jambe vous déplaisent et le langage cru aussi, je me tairai, c’est je crois la seule issue que vous accordiez à des gens de mon espèce. Merci pur ce moment.

                                        • Bracam Bracam 22 octobre 2015 22:20

                                          @Bracam
                                          je m’énerve, la colère est très mauvaise conseillère :( Ma réaction n’est pas brillante (médiocre, lamentable ?), cela m’apparaît aussi, et sans la renier, je la regrette à plus d’un égard.


                                        • Aristide Aristide 22 octobre 2015 23:58

                                          @Bracam


                                          Je vais arrêter là, tellement j’ai l’impression de parler dans le vide.

                                          Vous faites un drame d’une petite ironie sans malveillance. Déduisant sans aucun autre élément que je serais incapable de comprendre l’homme derrière le forumeur. J’ai jugé sur pièce le message, pas l’auteur mais ce qui a été dit. J’ai tourné le discours au ridicule, sans grande difficulté tellement il était simpliste. 

                                          Vous donnez un avis des plus limité, sans argumenter et sans avoir pris la moindre information sur le sujet sur lequel vous postez. Quelle discussion peut on avoir à partir de là. Par patience, je vous donne quelques arguments sur les bienfaits du numérique, il n’a pas que des avantages non plus, ce que je n’ai nullement évoqué. Vous auriez pu le faire mais visiblement le sujet vous intéresse moins que la mise en cause de votre contradicteur.

                                          Je ne vous connais pas plus que vous me connaissez, encore une fois n’avancez pas ce que vous ignorez. Je suis bien incapable de vous juger moi et je m’en défend, la seule chose que je peux dire c’est que sur ce coup vous avez eu tort, à mon avis, d’autres peuvent vous donner raison. Vous ne savez rien de mes engagements, vous déduisez assez abruptement à partir d’un ou deux messages, vous élucubrez, ... prudence vous seriez surpris.

                                          J’espère que cet échange vous aura permis de prendre conscience qu’il vaut mieux se renseigner avant d’avancer des idées géniales. J’ai vu votre participation au fil sur Google, visiblement il est plus facile de hurler avec les loups. J’éviterai cette discussion tellement y sont exprimées des vrais bêtises, de fausses affirmations et des idées simplistes

                                          PS ; Pour ce qui est de prendre des gens pour des cons, sachez que vous déduisez de mes propos un sentiment qui m’est assez étranger, la formulation ironique ou non conventionnelle de positions de manière assez abrupte n’a rien à voir avec ce que vous élucubrez. 


                                        • Bracam Bracam 23 octobre 2015 03:10


                                          Vous semblez considérer que si quelqu’un éprouve l’impression que vous le prenez pour un imbécile, il en est responsable (ce qui n’est pas loin de confirmer son pressentiment). Vous multipliez les jugements assez dégradants à mon égard, sans m’accordez rien sur aucun plan quoique je dise. Vous me prenez pour un con en somme, disons à titre exceptionnel et à votre insu. A mon sens, la vraie supériorité intellectuelle et l’humanité qui peut l’accompagner passe aussi par un minimum de compréhension de l’autre, que vous n’êtes pas disposé à me concéder. Vous me faites des reproches que vous semblez incapable de penser comme pouvant vous concerner, du moins vous ne l’avez pas écrit noir sur blanc. 


                                          Sur un autre forum, quelqu’un parle de la bonne foi... peut-on imaginer un seul instant qu’elle soit reconnue ? La vôtre me semble parfaitement concevable lorsque vous parlez d’un sentiment qui vous est étranger, entre autres affirmations de votre bonne foi. Il conviendrait conjointement que vous teniez compte des raison pour lesquelles vous suscitez en moi l’impression d’un certain mépris, conseil gratuit puisque vous m’assaillez des vôtres ; je ne crois pas vous en avoir donné autant. 

                                          Quoi qu’il en soit, il m’apparaît que vous manquez de respect dans cette discussions, ce que mon irrespect en miroir ne justifie pas particulièrement (le c’est lui qui a commencé ?). Votre « J’espère que cet échange vous aura permis de prendre conscience qu’il vaut mieux se renseigner avant d’avancer des idées géniales » est pour moi la synthèse d’une attitude que vous avez adoptée au départ, que je qualifie de méprisante, vous d’ironique dont je devrais faire mon bonheur, et que vous défendez sans égards. Je conserverai de ceci non vos leçons moralisatrices, mais là où je les vois, l’attestation de vos qualités dont je n’ai pas de raisons de douter mais bien de me réjouir, qui apparaissent dans vos interventions. 

                                        • Bracam Bracam 23 octobre 2015 03:31

                                          au fait, moi aussi j’ai l’impression de parler dans le vide, puisque vous pas plus que moi ne vous exprimez sur un même plan. Je comprends ce que vous dites à propos de votre commentaire du texte et non de l’intervenant en tant que personne, soit. Et alors, est-il à ce point impossible de prendre en considération d’autres aspect de la discussion, de la mener sur un autre plan ? Si vous avez l’impression de parler dans le vide, la question peut se poser de remettre en cause non seulement votre interlocuteur, mais aussi votre manière de l’aborder ! Je ne pense pas avoir été si stupide, négatif et obtus que vous le dites, en particulier en ce qui concerne vos explications et points de vue, ni en matière d’auto critique. Par contre j’en ai pris plein la tronche en termes d’incrimination de mes connaissances, facultés d’adaptation et de raisonnement, intérêts et compréhension des enjeux réels du progrès, entre autre. J’apprécierais que vous en conveniez.


                                        • Aristide Aristide 23 octobre 2015 10:58

                                          @Bracam


                                          C’est bizarre cette manière de vouloir « mener sur un autre plan » cette discussion. A chaque argument exprimé abruptement, ironiquement vous sur interprétez mon message et considérez que vous êtes attaqué dans votre personne. Vous vous méprenez. Comment pourrais-je vous juger, que vous receviez mes messages comme des attaques personnelles est malheureux, qu’y puis-je. Je vous répète que vous avez « mal pris » une attaque, une ironie sur le fond et que vous n’avez aucune raison de croire que j’en déduirais des conclusions définitives sur vous. Cela n’a aucun sens. Il y a des gens très bien qui ne sont pas d’accord avec moi, d’autres des cons absolus de la même opinion que moi. Stupide, négatif et obtus, je ne sais pas ou vous êtes allé chercher cela, j’ai simplement affirmé que votre position était mal documentée, mal formulée et insuffisamment analysée. Votre position, pas vous.

                                          C’est un forum, vous savez que c’est une auberge espagnole où chacun vient y chercher ce qu’il désire, nulle vérité dans ce domaine. Certains jouent, d’autres invectivent, d’autres se sont créés un personnage vrai ou faux, d’autres cherchent inlassablement des confirmations à leurs opinions, certains autres investissent dans ces relations électroniques, etc ... rien de cela pour moi. Un simple plaisir de « jouter » au sens de mon Sud Ouest natal, se confronter, s’obliger, se défier, se contraindre... et sans rancune comme pour la troisième mi-temps.

                                          Plus la bagarre a été rude, meilleure est la réconciliation. J’apprécie d’autant plus les joutes quand les partenaires n’en retirent pas un sentiment négatif et conviennent que ils pourraient être d’accord sur d’autres sujets. 





                                        • Bracam Bracam 28 octobre 2015 23:35

                                          @Aristide
                                          Vous relevez enfin le problème fondamental qui, soit, est le mien, et j’y trouve enfin aussi un apaisement : l’ironie dont vous vous prévalez me blesse profondément, comme je l’ai en effet déjà écrit, telle est ma fragilité (milieu, âge, parcours de vie). J’apprécie la manière dont vous reformulez votre attitude, et je signale, dans son prolongement, qu’à mon sens une discussion n’a pas à se borner autoritairement au point de vue ou à la forme que lui donne son initiateur, dans un forum par exemple. Dans une conférence, un enseignement, pourquoi pas. Je pense que lorsqu’une manière d’être dans une discussion brutalise un vis-à-vis, qui s’exprime sur ce point ou parle sur un autre plan, il est opportun de s’interroger sur le moyen de trouver un terrain de discussion plus neutre, convivial pourquoi pas, constructif. Vous appréciez la joute et n’en souffrez pas si la troisième mi-temps permet de se retrouver en camarades ; cette culture sociale ne s’applique évidemment pas partout, ou n’est pas possible à tous de manière aussi naturelle.


                                          C’est un forum, certes... Dans le « village mondialisé », le but n’est certainement pas d’amener tout le monde à une expression unique, à une culture (!) internationale qui dénigrerait les sensibilités, les valeurs, les individualités précieuses de chacun, nous sommes très probablement d’accord. C’est aussi un des aspects de ce fameux progrès que de permettre la rencontre de gens de tous horizons, qui bien évidemment ne partagent pas strictement les mêmes approches de la vie, des nécessités premières, de la fragilité de notre condition, de la spiritualité, des rapports humains. Les forums d’internet sont des lieux de partage sans frontières, de rencontre donc de sensibilités et d’origines extraordinairement variées.

                                          A plus forte raison que jamais donc, ce progrès implique écoute et respect (je n’entends pas par là me poser en exemple de cette bonne pratique) dans les échanges qui se pratiquent dans les forums et réseaux, d’autant que nous devrions savoir à quel point l’écrit permet plutôt mal de se comprendre. C’est ce que nombre de gens ne veulent ni ne semblent capables de comprendre, d’où l’apparition devenue si banale du mot « haine », excès que l’on ne se permettrait pas si facilement en face à face (quoique, les faits divers sont remplis d’agressions de tout genre, on dirait un retour à la barbarie, si l’on prend la violence dont témoigne la toile à la lettre). Vous me parlez du Sud-Ouest, j’entends bien, et je sais, pour avoir rencontré pas mal de Français d’un bout à l’autre du pays, quels ajustements sont nécessaires parfois entre eux et moi pour que nous nous comprenions et étalions nos différences culturelles et personnelles. Sans cet effort de reconnaissance mutuelle somme toute plus que normal, bien des rencontres auraient tourné court.

                                        • bourrico 7 20 octobre 2015 10:08

                                          @rocla+


                                          Salut les troll, alors, toujours aussi cons ? :p
                                          Allez, un petit poutou pour la petite crotte adorée, pour l’étalon de la connerie humaine, oui, c’est toi ma petite raclure de cuvette.

                                          • armand 20 octobre 2015 11:54

                                            La dernière fois que vous avez utilisé une cabine, cela remonte à 1981 ?


                                            • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 20 octobre 2015 19:48

                                              Message à Jean Luc, il va prendre 10 points !Chez nous en France, on préfère mettre les moyens pour accueillir les clandestins arabo- musulmans que nos clochards bien blancs de chez nous, cherchez l’ erreur ! Le français moyen comme moi en est révolté ! Tout ça pour faire passer le message aux salariés précaires : marche ou crève ! Bosse ou c’ est ce qui t’ attend !Ingénierie sociale, subliminilalité comme dirait l ’ autre !


                                              • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 20 octobre 2015 19:53

                                                Mr Chalot, dsl errur ! Bonne soirée camarade ! C’ était pour un autre nartik !


                                                • Pale Rider Pale Rider 23 octobre 2015 15:22

                                                  Je n’ai toujours pas de portable (ni téléphone, ni ordinateur ; j’ai seulement un ordinateur fixe qui a 12 ans). Je suis mal barré !
                                                  A propos de portable au volant, voir cet article qu’on vient de m’envoyer d’Angleterre, et qui montre que les flics de Sa Majesté ne sont pas plus courageux que les nôtres :
                                                  http://highwaysmagazine.co.uk/prosecutions-for-motorists-using-a-mobile-while-driving-fall/
                                                  C’était une réaction à mon article
                                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/42-en-attendant-pire-173253


                                                  • jacques 27 octobre 2015 13:00

                                                    et si on transformait les cabines en cabine-douche et que l’on installe cela à Calais ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès