• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La technologie atrophie les cerveaux

La technologie atrophie les cerveaux

Bonjour à toutes et à tous,

Il m'a été reproché mon manque de développement sur ce sujet, j'ai donc décidé de reprendre mon article pour qu'il soit à la hauteur de vos expérances. 

Vous me pardonnerez s'il vous plait mes quelques fautes de syntaxe, je n'ai pas longtemps été à l'école. J'ai parfois de mauvais réflexes. 

J’ai envie d’aborder avec vous, aujourd’hui, un problème que rencontrent les gens de ma génération.

Nous sommes dans un monde où tout va très vite, où les choses sont systématiquement dématérialisées, où la réalité est virtualisée, ... Mais nous, nous n’avons pas grandi avec toute cette technologie environnante, nous avons dû nous adapter, j’ai dû m’adapter. Certain sont réfractaires … Mais à quoi bon ? C’est une bataille qui coûte bien trop cher et l’opposition ne gagnera pas. Être réfractaire s'est comme se fermer au monde, et comment avancer si l'on est fermé ? L'opposition finira certainement plutôt engloutir sous l’effet de masse. Alors, à quoi bon résister ? Non, ce n’est pas une bonne idée. Mais pourquoi ce n’est pas une bonne idée ? 

Eh bien voyez plutôt tout ce que l’on peut faire grâce ou à cause de tous ces changements sociétaux.C’est vrai que l’impact reste, non, devient -très fort-. De plus en plus fort. Tous les domaines sont impactés :

  • La banque : les signatures ou modifications de contrats, les ouvertures de compte, la moindre opération peut s’effectuer à l’aide d’une tablette et tout absolument tout est automatisé
  • La police : avec un smartphone, le contrôle d’identité prend des dimensions différentes, car le smartphone permet en l’espace de seulement quelques secondes, consulter une multitude de fichiers regroupés, permettant d’obtenir une vision globale du profil consulté
  • La médecine : dans ce domaine il y aurait beaucoup à dire … les avancées sont considérables
  • La vente : un « nouveau » termes est arrivé, créant une multitude d’emploi , c’est le « marketing » et de là, le « digital ». Les trois combinés ressemblent maintenant à de l’espionnage car tout est enregistré pour mieux nous vendre.
  • L’administratif : tout se fait par l’intermédiaire du net aujourd’hui, rares sont les fois où vous pouvez être en contact direct avec un conseillé.

Je pourrais encore continuer cette liste longtemps, mais j’imagine que cela ne sert à rien, vous vivez dans le même monde qui est le mien. Si vous ne vivez pas en ermite, vous savez bien que ce dont je parle est le reflet de la réalité.

Plusieurs écoles se dressent alors devant cet inévitable changement. Et je ne cherche pas à jouer au vieux con qui conteste la technologie sous toutes ses formes, mais ce que je reproche au monde actuel c'est de nous imposer l'utilisation de tous ces process, pour mieux nous contrôler, avoir la main mise sur nous, notre façon d'agir ou de penser. Oui, petit à petit, tout le monde est obligé de se plier d’une manière ou d’une autre aux nouvelles règles. Avez-vous par exemple, déjà fait l’expérience, la fâcheuse expérience d’oublier votre smartphone à la maison ? C’est une misère pour toute la journée ! Le GPS remplace aisément votre bonne vieille carte routière, mais sans lui, maintenant, … la journée se complique. De même lorsque vous devez prévenir votre docteur de votre retard … Pas de téléphone, donc pas de moyen de prévenir, et puis non plus pas de Contact et vu qu’il n’est plus de rigueur d’avoir sur sois les numéros utiles … Vous l’aurez compris, ce ne sont que de microscopiques exemples pour illustrer à quel point -ils- nous ont rendu dépendants de la technologie. Mais ne serait-ce pas le propre de l’homme ? Se raccrocher à ce qui fait de lui un être plus performant / plus paresseux ?

Voici le paradoxe dans lequel vos enfants évoluent, voici le monde tel qu'il est aujourd'hui et voici enfin, l'étalage humain dans sa splendeur. Du concept à la réalité, on dit qu'il n'y a parfois qu'un pas, mais aujourd'hui, la réalité rattrape le concept d'évolution de la technologie, pour nous engloutir, car arrivera un jour, où c'est l'Homme qui sera à la mercie de la technologie et non l'inverse. 

Evidemment je suis heureux de pouvoir me servir de mon smartphone pour me rendre chez mes petits-enfants lorsque je ne connais pas la route. Evidemment que je suis soulagé lorsque je dois appeler mon médecin en urgence pour qu'il puisse me fournir une nouvelle ordonnance, sans avoir à chercher au fond de ma mémoire, ma vieille mémoire son nuémro de téléphone portable. C'est ce que je dis, nous sommes davantage paresseux, car la technologie se rapelle pour nous, à notre place et atrophie nos cerveaux. 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 décembre 10:55

    "... ce que je reproche au monde actuel c’est de nous imposer l’utilisation de tous ces process, pour mieux nous contrôler, avoir la main mise sur nous, notre façon d’agir ou de penser"

    Croyez-vous qu’en nous le demandant gentiment, ça marcherait mieux ? ^^


    • Zolko Zolko 7 décembre 00:45

      @bouffon(s) du roi : "imposer l’utilisation de tous ces process"
       
      pendant longtemps, je payais mes impôts par chèque, en mettant toujours 1 €uro de plus que demandé. Toujours, depuis 20 ans. Les insistances du Tresor Public pour payer par CB et Internet devenaient de plus en plus pressantes, mais je ne craquais pas, je réglais par chèque avec 1 €uro du plus (l’idée est d’empêcher l’automatisation de cette tâche, d’obliger l’état à ce qu’un humain traite mes impôts).
       
      Puis un jour, ma femme a payé par Internet, et depuis le choix ne nous est plus donné, on ne peut plus payer par chèque, c’est Internet et CB obligatoire.
       
      Donc oui, clairement, l’utilisation de ces processus est imposé par la force.


    • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 09:38

      @Zolko
      Bonjour, 


      J’ai eu exactement la même expérience. 

      Mon fils m’a montré une fois, une seule, comment je pouvais procéder via le site Internet des Impôts, et depuis, tous les ans je suis OBLIGE de payer par le site. 

    • francois 6 décembre 11:02

      L’auteur a le cerveau atrophié. La techno a un bouton marche/arrêt voir une prise électrique. Rien de plus simple que de débrancher.


      • ysengrin ysengrin 6 décembre 11:42

        @francois

        bonjour, 

        « Rien de plus simple que de débrancher..... »


        faux :
         exemple les portillons à puce RFID à l’entrée des lycées
        le compteur EDF Linky et bien d’autres applications, dont vous ne maîtrisez pas le bouton

      • francois 6 décembre 14:26

        @ysengrin
        les puces RFID a l’entrée des lycées : sur qui, sur quoi.. ? y en a qui ont oublié les contrôles d’identité en papier. :

        le linky, paranoïa social. Par contre le smartphone, ça c’est la liberté...

      • JeanVaillant JeanVaillant 6 décembre 11:04

        L’esprit taquin Monsieur @bouffon(s) du roi ... aha


        Ce sont des choix qui ne seront jamais donnés aux petites gens smiley , nous sommes juste emportés par l’effet de groupe. 

        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 décembre 11:30

          @JeanVaillant

          C’est vrai, mais vous savez ce qu’on dit, « qui aime bien, taquine bien » smiley

          Cela dit, l’effet grégaire est inévitable, et de plus, le consumérisme et le productivisme sont les pendants du Capital, et son « progressisme » passe forcément par la technique.


        • JeanVaillant JeanVaillant 6 décembre 11:06

          Je vous remercie pour ce commentaire @francois !! Je vois que votre esprit est très obtus ... Ou alors vous fermez peut-être les yeux sur le monde actuel ? smiley


          • francois 6 décembre 14:27

            @JeanVaillant
            la paranoïa n’est une qualité.




            • zygzornifle zygzornifle 6 décembre 13:19

              Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles.

              ― Albert Einstein


              • foufouille foufouille 6 décembre 13:23

                c’est juste pour ceux qui le veulent.

                au moins, il n’est plus obligatoire d’être en face du connard ou abruti de bureaucrate.


                • Goda Goda 6 décembre 14:20

                  @foufouille

                  Mouaifff... 
                  Ca pourrait surtout se lire dans l’autre sens aussi.

                  Placer des machines en guise d’interlocuteurs permet aux gouvernants, aux corpos et aux institutions de ne plus être en contact avec la masse d’indigents/clients/vaches-à-lait, ce qui permet bien évidemment la sauvegarde de LEUR tranquillité, LEUR anonymat, LEUR intégrité physique, si le « pélo lambda » venait à péter un cable et à vouloir les choper par le colbac (on sait jamais hein...).

                  Ainsi, la foule en colère (fourches et torches en mains) arrivant à un guichet d’une administration quelconque se retrouverait face à un robot, et non plus un employé fait de chair et de sang (miam). Ce robot ne rejoindrait jamais la foule en colère (meme avec les 3 lois de la robotique en lui), ne se laisserait jamais convaincre de son « inutilité » et de sa morne vassalité. 
                  Qui plus est, si vous lui demandez de vous mener à son supérieur hiérarchique, il y a de grandes chances qu’il vous réponde avec un laconique : « ceci n’est pas dans ma programmation ». 
                  Vous pourrez aller jusqu’à le déboulonner qu’il ne vous donnera pas satisfaction.
                  Et si çà se trouve, cet episode de démantelée robotique, faisant d’un robot le bouc-émissaire pourrait meme suffire dans certain cas, à calmer la vindicte populaire, qui sait ?

                  M’enfin... Si les gens préférent parler à un robot au téléphone, dans le cadre d’un dialogue à choix multiple digne d’un livre dont vous êtes le zéro... Si vous aimez être pris pour un abruti, Tapez 1. Si vous préférez que l’on vous caresse dans le sens du poil, tapez 2, si vous voulez laisser une plainte sur un « répondeur poubelle », tapez 3... Désolé, nous n’avons pas bien compris votre réponse, veuillez rappeler ultérieurement. Le montant de votre appel s’élève à...

                • foufouille foufouille 6 décembre 14:38

                  @Goda

                  internet m’a permis de ne plus recevoir de déclaration de revenus trimestriels avec 15 jours de retard.

                  la dernière crasse qui consiste à ne pas envoyer la taxe d’habitation pour me faire payer plus cher direct au recouvrement sauf que mon compte internet des impôts indique c’est le premier avis. donc rateau pour le bureaucrate.

                  ça évite effectivement le « forcené » mais ils ont des vigiles et portes blindées partout de nos jours.

                  les terroristes les arrangent un peu ............


                • Goda Goda 6 décembre 15:31

                  @foufouille

                  Moi aussi internet m’apporte de menus services et m’arrange quelquefois.
                  Mais à quel prix au final ?
                  Et en m’inscrivant dans quelle logique au juste ?
                  Oui, à chacun de savoir quand couper quand se retirer, etc.
                  Je pense que cela sera de moins en moins évident.



                • Jeff Parrot Jeff Parrot 6 décembre 14:13

                  Le probleme n’est pas la technologie, mais le politique qui est cense legiferer pour que la technologie soit au service du citoyen (et non l’inverse), et pour cela il faut des intellectuels et des penseurs qui soient au niveau (au niveau technologie), et la c’est pas gagne vu la separation des filiaires et la specialisation des gens.


                  • Goda Goda 6 décembre 14:32

                    @Jeff Parrot

                    Franchement, meme sans avoir fait Polytechnique ni les Mines, on peut tout à fait imaginer les égarements et les abus amenés par ces technologies. Et sachant que la réalité dépasse souvent la fiction...

                    Du bon sens, de l’honnêteté, du courage et les moyens de se faire entendre sont les seuls ingrédients nécessaires en fait.

                    Hélas çà n’a pas l’air simple de nos jours de réunir tout cela. 
                    Surtout ces fameux « moyens de se faire entendre »... Et avec des technologies qui isolent tant les individus, c’est tout vu pour le moment. 
                    Le « black out » sera une « illumination », un courant d’air, si tant est qu’il arrive.

                    Des fois, le simple fait qu’une technologie soit découverte, passant de l’idée au concept sur papier, puis passant du papier à son application réelle, suffit à rendre celle-ci inévitable. 

                    A votre critique, j’ajouterai qu’il serait également bon que les scientifiques de tous crins aient à adhérer à une charte éthique et qu’ils la respectent sous peine de ne plus pouvoir exercer (meme et surtout dans le privé). Mais aussi qu’ils aient à étudier, eux, les scientifiques, la philosophie et l’éthique dès leur formation universitaire. 

                    Je sais : doux rêve....






                  • ricoxy ricoxy 6 décembre 15:01

                     
                    Je n’ai persnnellement pas de machin-phone, et je dois par conséquent tout noter dans ma mémoire. Exercice utile, surtout quand on prend de l’âge.
                     
                    Qant à l’affirmation de l’auteur de l’article que « la technologie rabougrit les cerveaux », c’est un peu exagéré. Je connais personnellement de nombreux possesseurs de machin-phones qui ont au moins deux neurones : un pour le cerveau droit, un autre pour le cerveau gauche. Mais – rien n’étant parfait – ces deux neurones sont rarement reliés.

                     
                    (pourquoi c’est en gras ?)
                     


                    • francois 6 décembre 16:26

                      @ricoxy
                      le propre d’un physicien est d’être entouré de techno. L’éducation PARENTALE (pas l’école) provoque l’atrophie ou la non atrophie du cerveau.

                      La fourchette n’a jamais atrophier la main.(là je me suis dépassé sans google)

                    • ricoxy ricoxy 7 décembre 09:12

                       
                      ►francois
                       
                      «  le propre d’un physicien est d’être entouré de techno »
                       
                      ... tandis que le propre d’un être intelligent est d’utiliser son cerveau. Marre des techniques modernes !
                       


                    • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 09:44

                      @ricoxy
                       Bonjour, 


                      Nous pouvons effectivement, encore, sur certains aspects de la technologie, trouver des moyens de la contourner. Mais arrive doucement mais sûrement le moment où nous n’auront plus le choix. 

                      Prenez l’exemple de l’ouverture de compte, sur certains réseaux sociaux. Il faut systématiquement confirmer « que nous existions », pas le biais d’un numéro de téléphone portable. Il n’y a pas 10 ans, je n’en n’avais pas. Et j’étais loin d’être le seul dans ce cas là. 
                      Aujourd’hui, il devient pratiquement incontournable d’en avoir un. 
                      S’il existe encore des réfractaires, se sont les plus jeunes (enfants ou petits enfants) qui poussent les plus vieux à suivre le mouvement. Et quand ce n’est pas eux, ce sont les organismes. 
                      Si aujourd’hui vous ne voulez pas payer vos impôts sur le net, vous avez encore le choix, mais plus pour longtemps. Un ordinateur vous est donc indispensable ... Une ligne Internet également ... Vous me suivez ? 
                       

                    • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 09:51

                      @francois
                      Il n’y a pas que les parents qui « formatent » les enfants. Il y a évidemment l’éducation, mais l’environnement gravitant autour de l’enfant est extrêmement important. Ils ne vivent pas dans une bulle, collés à leurs parents. 

                      Ils vont à l’école, ils regardent la TV, ils ont accès à Internet (chez eux ou pas), etc. 

                    • ricoxy ricoxy 8 décembre 08:50

                       
                      ►JeanVaillant
                       
                      Il reste le recours devant le Conseil d’État. Songez au nombre de spams, de piratages, d’envois de malwares par internet, songez aux vols d’identifiants (Yahoo, par exemple)...Songez à toutes les pannes informatiques (banques, SNCF, etc.)... l’informatique selon les Anglo-Américains n’est qu’une vaste fumisterie, ce n’est pas du tout fiable. Comment ose-t-on imposer un système aussi pourri ?
                       


                    • francois 6 décembre 16:27

                      qui a hydrogéné la police ?


                      • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 09:55

                        @francois

                        Au vu des nombreux commentaires que vous postez, sans jamais écrire d’article, je dirais que vous aimez juste semer la pagaille autour de vous, mais que vous n’avais finalement pas grand chose à dire ! 



                      • Choucas Choucas 6 décembre 16:52

                         
                         
                        LE CERVEAU EST INUTILE AUX GOGOCHONS
                         

                        Les oligarques de la Silicon Valley ont instaurés pour leurs rejetons des écoles avec tableaux noirs, craies et livres
                         
                        Tablettes numériques pour tous les petits boobas...


                        • Ensor 6 décembre 20:10

                          Bonsoir,

                          Si l’on souhaite prolonger sa réflexion sur ce sujet, l’on peut lire le livre d’Alain Gras paru en 2003 chez Fayard : Fragilité de la puissance, se libérer de l’emprise technologique.


                          • pipiou 6 décembre 23:03

                            J’imagine qu’on se posait déjà la question à l’âge de pierre.


                            • Jao Aliber 7 décembre 10:33

                              Un homme ne peut pas rester sans rien faire.La réflexion est un plaisir inné chez l’homme.Les technologies permettent de dégager du temps libre pour sa satisfaire de nouveaux besoins : pour inventer de nouveaux jeux, pour aller se bronzer sur Mars, pour réfléchir sur l’histoire, sur la médecine, sur l’industrie, sur les arts, etc.

                              Les technologies permettent, au contraire, le développement de notre mémoire exécutive de long et court termes (recherche scientifique et ingénierie ).Puisque le temps de mémorisation de données encombrantes est utilisé pour forger de nouveaux concepts du réel, pour transformer le réel. Et tout cela de façon infini car nos besoins sont infinis.

                              La réflexion trouve son apogée dans la recherche scientifique (dans n’importe quel domaine).Car demande une grande liberté de penser et ne peut être contrôlé par une autorité : c’est une activité par nature libre.Toutes les grandes découvertes sont faites à l’extérieur des universités(Newton, Einstein, Gauss, etc.).

                              Les universités fabriquent plutôt des militaires intellectuels qui exécutent ce qu’on leur demande : le plus rapidement possible ce qui détruit tout velléité de réflexion de la part de l’étudiant. L’apogée de cet type d’enseignement sont les écoles d’ingénieur et de commerce.

                              C’est l’enseignement adapté aux exigences de compétitivité des entreprises et où la faculté de créatrion de l’individu est écrasée au profit d’exécution de tâches (manuels ou intellectuels ) répétitives et monotones et qui doivent être exécutés le plus rapidement possible.

                              Heureusement que les technologies sont là pour diminuer l’aspect répétitif de ces tâches et en plus la machine est très rapide.


                              • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 10:53

                                @Jao Aliber

                                Vous parlez ici que des aspects positifs. 
                                J’ai, il n’y a pas plus tard qu’avant hier, visionné un reportage concernant notamment la taille du cerveau humain et son évolution au fil des millénaires.
                                Il ressort de cette étude que le cerveau s’est modifié au cours des années, des décennies. Il a donc rétréci. La taille du cerveau a-t-elle une importance sur « l’intelligence » ? Oui. Oui. Et oui. 
                                Pourquoi —parle-t-il— de cela allez-vous me dire ? 
                                Eh bien car tout simplement il ressort de cette même étude que l’être humain possède une moins bonne mémoire et est moins rapide qu’en 1930 par exemple. Cela est dû à plusieurs facteurs, dont la pollution de l’air et des aliments. 
                                A quoi est due la pollution ? A la technologie. L’Homme évolue, c’est très bien. Mais à quel prix ? Il pousse l’innovation toujours plus loin, mais à quel prix ? 
                                A méditer. 

                              • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 11:31

                                Les pauvres en sont a l’abris .....


                                • JeanVaillant JeanVaillant 7 décembre 11:35

                                  @zygzornifle
                                  Les « pauvres » et les personnes qui sont hermétiques à tout cela sont seulement écartées du système, et non « à l’abris » 


                                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 décembre 17:59

                                  Personne n’est obligé d’avoir son smartphone allumé toute la journée, celui qui le fait devient esclave de sa machine. L’utilisation d’internet pour régler ses impôts et factures diverses permet d’éviter des démarches administratives longues et ennuyeuses qui n’améliorent pas du tout le QI.

                                  C’est donc la manière d’utiliser la technologie qui est susceptible d’abaisser les capacités mentales, parce qu’un cerveau qui réfléchit a besoin de tranquillité et celle-ci est constamment menacée par des communications non désirées. C’est donc à chacun de trouver son équilibre mental et résister aux formes envahissantes de la technologie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires