• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Le baiser de la lune n’a pas vocation à être diffusé en primaire (...)

« Le baiser de la lune n’a pas vocation à être diffusé en primaire »

Le baiser de la lune : "Un court-métrage d’animation poétique pour aborder les relations amoureuses entre personnes du même sexe à l’intention des enfants de CM1/CM2" d’après le réalisateur Sébastien Watel se voit interdit de diffusion dans les écoles primaires, sur décision de Luc Chatel, Ministre de l’éducation nationale.


"Songez que, dans nos sociétés, dans nos mœurs, tout prédestine un sexe à l’autre ; tout enseigne l’hétérosexualité, tout y invite, tout y provoque, théâtre, livre, journal, exemple affiché des aînés, parade des salons, de la rue.
"Si l’on ne devient pas amoureux avec tout ça, c’est qu’on a été mal élevé", s’écrie plaisamment Dumas fils dans la préface de La Question d’argent.
Quoi ! Si l’adolescent cède enfin à tant de complicité ambiante, vous ne voulez pas supposer que le conseil ait pu guider son choix, la pression incliner, dans le sens prescrit, son désir !
Mais si, malgré conseils, invitations, provocations de toutes sortes, c’est un penchant homosexuel qu’il manifeste, aussitôt vous incriminez telle lecture, telle influence (et vous raisonnez de même pour un pays entier, pour un peuple) ; c’est un goût acquis, affirmez-vous ; on le lui a appris, c’est sûr."
écrivit André Gide en 1924, force est de constater qu’aujourd’hui rien n’a changé :

Les enfants de CM1/CM2 sont sans cesse confronter à l’hétérosexualité, via les films, dessins animés, bandes dessinées, et même les contes que leurs parents ne leur lisent déjà plus : "ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants".
Et personne ne se plaint, pis encore : personne ne s’étonne ni même ne remarque cette démarche de diffusion et de naturalisation de l’amour hétérosexuel qui n’est ni plus ni moins qu’une création culturelle, rappelons le.
La seule chose que nos chérubins connaissent de l’homosexualité est l’insulte "pédé" qu’ils utilisent fréquemment, parfois sans même connaître sa signification.
Leur expliquer qu’un homme peut aimer un homme ou qu’une femme peut aimer une femme semble donc une bonne idée, ainsi le futur hétéro, ne se tournera pas vers l’homophobie qui est souvent due à la peur de l’inconnu et le futur non hétéro ne se demandera plus des mois ou des années durant s’il est "normal".
Seulement voilà : dès qu’un médium traite de relations homosexuelles, on l’accuse d’être à la solde de lobbies gays et de vouloir pervertir notre société.
Deux poids deux mesurent donc : la prolifération dans les médias de l’amour hétérosexuel (qui débuta aux XIIème siècle) ne serait en rien responsable de la diffusion de cet forme d’amour, tandis qu’un seul film traitant de manière symbolique de l’amour entre personnes de même sexe pourrait influer directement sur la sexualité des spectateurs...

En interdisant ce genre d’initiative, le gouvernement se rend directement coupable d’homophobie, vu qu’il ne met pas les histoires homosexuelles et hétérosexuelles sur le même plan.
Mais au-delà ce ce déjà triste constat, il se rend indirectement coupable des souffrances des adolescents LGBT qui n’ont eu aucune identification possible, si ce n’est via les insultes couramment entendues dans les cours de récré.
Et se rend aussi indirectement coupable des futurs actes homophobes que pourraient commettre ces jeunes qui n’ont là aussi reçu qu’une vision négative de l’homosexualité tout au long de leur scolarité et de leur vie.


Liens :
Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=WXoouH58U5o&feature=player_embedded
Lettre ouverte de Christine Boutin demandant l’interdiction du baiser de la lune :
http://www.partichretiendemocrate.fr/index.php/qsensibilisationq-a-lhomosexualite-dans-les-ecoles-primaires-lettre-ouverte-a-luc-chatel
Interview de Luc Chatel à propos du baiser de la lune  : http://www.dailymotion.com/video/xc3a9y_luc-chatel-et-le-baiser-de-la-lune_news





Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 4 février 2010 12:47

    Franchement ce film n’est pas choquant et même me semble un peu abscons.

    Comme d’hab. Les adultes pensent que les enfants vivent dans une bulle, qu’ils n’ont pas de sexualité (même sans pratique) , qu’ils n’ont pas de sentiment.

    De nombreux homosexuels ont découvert leur différence très tôt, autour de 8/10 ans.

    Mais les adultes pensent que l’homosexualité doit « s’attraper » plus tard.......


    • zelectron zelectron 4 février 2010 20:32

      @l’auteur et @R. Desbois
      Vous n’avez pas l’air de savoir comment les homosexuels s’y prennent pour recruter. Renseignez vous et si vous ne vomissez pas c’est que vous...


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 4 février 2010 22:34

      Il semblerait que l’homosexualité est génétique aux dernières nouvelles ...

      Ceux qui le sont n’ont donc pas eu le choix ...


    • kurochka 4 février 2010 22:42

      Houla...
      Arrêtons tout de suite avec « l’homosexualité est génétique »
      Les premiers chercheurs de ce fameux gènes étaient homophobes et voulaient prouver que l’homosexualité était une maladie à éradiquer.
      Maintenant ils sont homophiles et veulent montrer que l’homosexualité est une fatalité et donc qu’elle est à respecter.
      Tous cherchent encore (ou ont compris qu’ils pouvaient toujours chercher et ont arrêter)


    • Romain Desbois 5 février 2010 00:33

      Zelectron
      "Vous n’avez pas l’air de savoir comment les homosexuels s’y prennent pour recruter. « 

      Comment pouvez-vous écrire de telles inepties ? Croyez vous que l’homosexualité se recrute ?

      Pensez vous que les homos sont à se point maso pour »choisir" d’être homo plutôt que faire le choix bien plus confortable de l’hétérosexualité ?

      Informer des enfants que l’homosexualité existe n’en fera pas des homos, mais cela évitera à ceux qui découvriront leur homosensualité puis leur homosexualité de se sentir des parias.

      Mais bon je sais que beaucoup encore souhaiteraient bien que l’on rouvre les camps pour y mettre les homos. Certains ne se sont pas gênés il y adix ans, pour défiler avec ce genre de message sur leur pancarte, à l’occasion de l’instauration du PACS .

      Tiens d’ailleurs ces personnes là n’ont pas été inquiètées.


    • zelectron zelectron 5 février 2010 08:40

      Ça commence comme ça, et petit à petit l’enfant est entrainé malgré lui à accepter les caresses d’un adulte qui va le séduire. Tout le monde sait que c’est le seul moyen de reproduction pour ces gens stériles entre eux, indépendamment du viol. Minorer ce fait et essayer de le rendre sympathique constitue un détournement, une apologie de pédophilie par influence « subliminale » Si une certaine « pensée » de gauche pour des raisons de « basses » considérations politiciennes (du genre recrutement du maximum d’électeurs « gay » en son seing« consiste à pousser des cris d’orfraies pour la défense de ce »torchon hygiénique« la majorité récuse cela.
      Quand à la question de l’inné ou de l’acquis les discutailleries contradictoires montrent que le débat n’est pas près de s’éteindre (vraisemblablement il y a des 2 chez les homos adultes) Un ou une enfant ayant des »tendances« mais ne le sachant pas doit rester »non révélé« ou pas ? dans sa vie d’adulte sa gêne, son inclinaison vont peut-être se révéler ou pas, je ne sais pas débattre de cela, en revanche pour les enfants c’est niet !
      @R.Desbois : De nombreux homosexuels ont découvert leur différence très tôt, autour de 8/10 ans ? révélée par les attouchement d’un autre gosse ayant »tâté" de la chose ? ou un adulte pédophile ? ou tout seul à l’insu de son plein gré ?


    • Romain Desbois 5 février 2010 11:52

      Zelectron

      Vous racontez n’imorte quoi et grave vous accusez les homos de pédophilie.

      Pour votre gouverne la majorité des pédocriminels sont non seulement des parents proches des enfants victimes mais en plus la majorité est une pédocriminalité hétérosexuelle


    • zelectron zelectron 5 février 2010 13:20

      « grave vous accusez les homos de pédophilie » : certainement pas, il semble que vous ne savez pas lire y compris les points d’interrogation, je suis pour la pleine liberté de chacun et il me semble que c’est vous qui avez une tendance à l’intolérance. C’est vrai que le viol à l’intérieur des familles est majoritairement hétéro, c’est évident, mais nous parlons des homos, alors ne mélangez pas tous les sujets.


    • Traroth Traroth 5 février 2010 18:00

      Comment ça, certainement pas ? Et votre phrase "Ça commence comme ça, et petit à petit l’enfant est entrainé malgré lui à accepter les caresses d’un adulte qui va le séduire", elle veut dire quoi, alors ? Quelle lâcheté ! Ayez au moins le courage de vos opinions, merde !


    • liebe liebe 4 février 2010 12:58

      Là à mon avis n’est pas le problème unique de l’homosexualité mais bel et bien de la tolérance.
      La tolérance envers tous ceux qui sont différents.

      Ce qu eje ne comprends pas c’est qu’un gouvernement accepte que soit programmés des films violents , avec quelques fois des scènes de violence sexuelle inouie à des heures de grande écoute (avec le petit logo qui interdit aux moins de 10 ans de le regarder..) et d’interdire un film qui parait faire appel à la tolérance et à l’amour.

      Je toruve cela complètement abberrant.. Nous marchons sur la tête , mais le puritanisme américain est en train d’envahir notre pays...


      • Zanymonk 4 février 2010 13:32

        « le puritanisme américain est en train d’envahir notre pays » : à mon avis c’est plutôt le lobbying gay - parmi d’autres - qui est en train d’envahir notre pays. Il suffit de se rendre sur le site du réalisateur à la page « partenaires » et de descendre un peu pour s’en convaincre. http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/partenaires/

        Il s’agit surtout d’une démarche destinée à accoutumer les petits cons - ommateurs à la « culture gay » le plus tôt possible en leur apprenant que la famille traditionnelle, la morale et les valeurs anciennes sont « has been », pas cool, dépassées. C’est non seulement de la publicité déguisée (DVD à 20 euros, demande de souscription de 50 euros ou davantage) mais de la propagande idéologique ( un « projet artistique et militant » selon les mots de l’auteur) avec livret pédagogique et analyse psychologique des personnages pré-établie.

        Cela dit je suis d’accord avec vous en ce qui concerne la violence en prime time.


      • friedrich 4 février 2010 13:55

        Bin c’ est pas avec l’ aide de Kojak qu’ on fera baisser le suicide chez les adolescents... 


      • kurochka 4 février 2010 14:45

        A zanymonk :
        voilà exactement le genre de discours que critiquait déjà André Gide au début du siècle dernier :
        cela ne vous choque visiblement pas que l’on parle d’amour hétérosexuel aux enfants dès leur plus jeune âge, partout, tout le temps.
        Par contre si un dessin d’animation ose évoquer le sujet de l’amour entre personnes du même sexe, vous criez à la perversion de la société, dénoncez l’influence des prétendus lobbies gays.
        pour parler en vos termes, ne voyez vous pas la présence et la force du « lobby » hétéro ?

        Dès la plus tendre enfance, on est bourrés d’histoire racontant l’Amour éternel entre un homme et une femme, avec entre autres cette horrible phrase « ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »
        Cette phrase s’impose dans l’inconscient collectif comme but ultime de toute relation amoureuse : je dois chercher une personne de l’autre sexe, me marier avec et faire des enfants.
        Bien sûr ce modèle fonctionne pour certaines personnes, des histoires d’amour hétéro qui durent toute la vie, ça ne se voit heureusement pas qu’au cinéma.
        Mais pourquoi vouloir l’imposer comme modèle unique, pour tout le monde  ?
        Toutes ces personnes, ces familles qui ont cru en ce modèle au point de se jurer amour et fidélité jusqu’à ce que la mort les séparent, et qui divorcent au bout de trois ans de mariage, et un enfant qui verra sa garde partagée...
        Tous ces adolescents qui croient avoir trouver l’amour de leur vie nous font bien sourire, surtout lorsque, une semaine plus tard « c’est finiiiii, c’était qu’un con, je souffre !! »
        Nous oublions juste que nous avons été comme eux, et surtout que nous le sommes encore.
        Tous sont victimes de ce « lobby » de l’Amour éternel, et hétérosexuel.
        Mais plutôt que de remettre en question ce dogme, nous nous remettons en question nous ou alors l’autre « ça n’a pas marché car j’ai fait le con/car c’est une conne ».
        Juste avant de recommencer la même erreur avec une autre : on recroit à l’amour éternel, on se marie, on refait des enfants, et on divorce, ou alors, lassé de divorcer, on se force à faire semblant de s’aimer comme au premier jour...
        La passion, d’abord remplacée par la tendresse a maintenant laissé place à l’ennui, mais après tout on est pas si mal, et surtout il n’y a rien à faire, nous devons nous efforcer de correspondre à ce mythe de l’Amour éternel hétérosexuel...
        Il n’est évidemment pas question de vouloir interdire cette forme d’amour qui peut marcher dans certains cas, il est vrai minoritaires (le rapport des divorces / mariages chaque année est de 1/2, la moitié restant mariée n’est pas forcément heureuse et tous les couples hétéros qui croient en l’amour éternel ne se marient pas nécessairement)

        Le but de ce genre d’initiative (le baiser de la lune) est de faire comprendre que d’autres formes d’amour sont également possibles, et ne saurait être inférieures - ni supérieures.
        Afin d’atténuer deux types deux souffrances : celle, personnelle due au manque d’identification, à ce ressentiment d’être différent, inférieur, et celle due à l’incompréhension des autres, qui se permettre de juger la valeur d’un amour entre deux adultes consentants.


        On ne se pose jamais la question « pourquoi des hommes aiment-ils des femmes ? »
        A l’inverse, la question « pourquoi des hommes aiment-ils des hommes ? » est souvent posée, on tente de l’expliquer par des traumas : père trop distant, mère trop proche, mauvaises fréquentations, etc.
        La réponse est pourtant simple est commune aux deux questions : parce c’est bien, parce que ça rend heureux.


      • Rounga Monsieur Roungalashinga 4 février 2010 16:54

        je dois chercher une personne de l’autre sexe, me marier avec et faire des enfants.
        Bien sûr ce modèle fonctionne pour certaines personnes, des histoires d’amour hétéro qui durent toute la vie, ça ne se voit heureusement pas qu’au cinéma.
        Mais pourquoi vouloir l’imposer comme modèle unique, pour tout le monde ?

        Peut-être parce qu’on n’a encore rien trouvé de mieux pour perpétuer l’espèce ?

        C’est drôle de vous voir battre en brèche le mythe de l’amour éternel hétérosexuel, alors que les associations gays ne demandent qu’une chose : le droit de se conformer à ce mythe, c’est-à-dire de finir en couple avec beaucoup d’enfants. Les vrais grands homosexuels à la Genet ou Pasolini n’avaient pas ce genre de revendications petit-bourgeoises. A quoi ça sert d’être pédé si c’est pour devenir un hétéro comme les autres ?


      • JardinZen 4 février 2010 19:40

        @ Kuroshka :

        Excellent ! Ce que tu dis est exactement ce que je ressents et tu l’exprime bien mieux que moi !

        Pourquoi se poser la question tant que les gens sont Heureux ? Il n’y a pas de raison !


      • JardinZen 4 février 2010 19:50

        @ Roungalashinga

        Notre Devoir n’est pas la perputuation de notre espèce... qu’en serait t’il d’ailleurs des personnes stériles ?

        Le But de la Vie est devant nos yeux, et pointe au bout de notre nez (pourtant beaucoup le cherche encore), il est simplement le BONHEUR !

        Comment parvenir au Bonheur ? Simplement par l’Amour, de soi, des autres, de la nature, etc... l’Amour Universel !

        Et notre Vrai et seul Devoir dans notre courte vie, ici-bas, est de se rapporcher le plus possible du Bonheur pour soi et pour les autres... rien de plus, rien de moins.


      • oncle archibald 4 février 2010 20:05

        Eh ho Mr Liebe !! pas de malhonnêteté en plus .. Ca n’est pas le film que certains veulent interdire, c’est sa projection à l’école primaire... Les séries américaines les gosses les regardent chez eux, pas dans les salles de classe avec bénédiction des enseignants ..


      • JardinZen 4 février 2010 22:20

        Le Bonheur est décadence selon toi ?

        Moi il est le But Ultime de ma Vie et de ma Spiritualité : je n’aspire qu’au Bonheur pour les autres et moi-même... autant pour ton chien que pour tes plantes d’ailleurs car je respecte la Nature dans son ensemble.

        C’est donc que tu as trouvé un autre but à ta Vie ? Serait-ce l’argent ? Serait-ce, je ne sais pas moi... une belle femme ??? Mais tout cela tu ne l’emporteras pas avec toi en mourant ! Et tout cela ne revient t’il pas encore et toujours à une certaine recherche du Bonheur pour toi-même ?


      • Romain Desbois 5 février 2010 00:23

        Mais merde laissez vivre les gens comme ils le souhaitent, comme ils le peuvent. La perpétuiation de l’espèce, ce n’est pas de l’amour mais de sexualité dont vous parlez !

        Est-ce que vous forniquez que pour avoir des enfants ? Est-ce lorsqu’un couple se marie, le Maire va vérifier ce genre de trucs ?

        belle hypocrisie qui cache une homophobie !


      • Rounga Monsieur Roungalashinga 5 février 2010 00:51

        Le But de la Vie est devant nos yeux, et pointe au bout de notre nez (pourtant beaucoup le cherche encore), il est simplement le BONHEUR !

        Le bonheur n’est pas le but de ma vie, même si bien sûr je l’espère pour moi et mes proches.

        Comment parvenir au Bonheur ? Simplement par l’Amour, de soi, des autres, de la nature, etc... l’Amour Universel !

        J’aime beaucoup et pourtant l’Amour ne me garantit pas un bonheur perpétuel. Au contraire, le vrai amour se manifeste quand il permet de rester soudés dans le malheur. Attention à ne pas confondre ces deux notions, l’amour est peut être une condition nécessaire du bonheur, mais pas suffisante.

        Pour ce qui est de la perpétuation de l’espèce, même si ce n’est pas un devoir moral individuel, il existe une pression sociale pour inciter à faire des enfants. C’est tout à fait normal qu’un groupe humain, une société, fasse en sorte d’encourager son propre renouvellement. Donc il n’y a pas à s’étonner si le mythe de l’amour hétérosexuel existe pour pousser dans ce sens. Ensuite peu importe si certains font des choix contraires.


      • Big Mac 5 février 2010 00:55

        Le But de la Vie est devant nos yeux, et pointe au bout de notre nez

        Appendice certes mais nasal que nenni !


      • Biaise Biaise 5 février 2010 13:08

        Bin voyons... perpétuons l’espèce en surpopulation...
        Les raisonnements purement biologistes sont obsolètes dans les questions de société.
        Un couple gay ne souhaite pas forcément adopter, et s’il le souhaite tant mieux : mieux vaut avoir des parents gays qu’être privé de famille.
        J’ajouterai : je souhaite plus à un enfant d’être élevé par un couple homosexuel qui désirait un enfant que par 2 hétérosexuels qui ont oublié leur capote/pillule.


      • Traroth Traroth 5 février 2010 18:05

        "Il s’agit surtout d’une démarche destinée à accoutumer les petits cons - ommateurs à la « culture gay » le plus tôt possible en leur apprenant que la famille traditionnelle, la morale et les valeurs anciennes sont « has been », pas cool, dépassées«  : La morale et les valeurs anciennes, je sais d’expérience que pour les gens comme vous, ça veut dire »l’intolérance", puisque, grand courageux, vous ne pouvez pas vous proclamer ouvertement intolérant à l’endroit des homosexuels. Par contre, pourquoi quiconque voudrait-il du mal à la famille ? C’est ridicule, ce que vous dites !


      • Traroth Traroth 5 février 2010 18:07

        "Peut-être parce qu’on n’a encore rien trouvé de mieux pour perpétuer l’espèce ?" : Dans 2 secondes, vous allez vouloir interdire la capote...


      • Traroth Traroth 5 février 2010 18:08

        @Marc Gélone : et donc, c’est quoi pour vous, le but de l’existence ? On attend...


      • Traroth Traroth 5 février 2010 18:11

        @Monsieur Roungalashinga : Même question. C’est quoi, le but de la vie, si ce n’est le bonheur pour soi et les autres ?


      • Rounga Roungalashinga tout court 6 février 2010 15:31

        "Peut-être parce qu’on n’a encore rien trouvé de mieux pour perpétuer l’espèce ?«  : Dans 2 secondes, vous allez vouloir interdire la capote...

        Décidément vous ne comprenez pas grand chose...
        C’est pourtant pas compliqué de comprendre que si dans une société humaine les homosexuels se mettent en couple, alors la natalité va décroître. Ça va jusque là ?
        C’est pas non plus compliqué de comprendre que, historiquement, les sociétés n’ont donc pas mis en avant le style de vie gay et ont vanté l’amour hétérosexuel. Ça va jusque là ?
        A partir de cela, ce n’est pas compliqué de comprendre pourquoi le »mythe de l’amour hétérosexuel« a jusqu’à présent été le plus répandu. Je ne disais rien de plus, malgré votre petite remarque sarcastique, et je ne vois que logique et »intérêt bien compris", n’est-ce pas Monsieur le Tolérant ?

        @Monsieur Roungalashinga : Même question. C’est quoi, le but de la vie, si ce n’est le bonheur pour soi et les autres ?

        Bien malin celui qui saura le dire.


      • Traroth Traroth 7 février 2010 23:35

        "si dans une société humaine les homosexuels se mettent en couple, alors la natalité va décroître. Ça va jusque là ?«  : Non, ça ne va pas. L’idée même d’une société où tout le monde serait homosexuel est ridicule. Vous n’écoutez pas les arguments de vos interlocuteurs et ça finit par devenir lassant. J’ai déjà expliqué plus haut que l’homosexualité n’est pas un choix. La conséquence logique est bien évidemment que la proportion de la population qui est homosexuelle est relativement stable. C’est comme si vous disiez »si tout le monde se mettait à être gaucher, qu’est-ce qu’on ferait de toutes ses tasses pour droitier ?"


      • Rounga Roungalashinga tout court 8 février 2010 09:12

        J’admire encore encore une fois la rhétorique. Je n’ai jamais parlé d’une société où tout le monde serait homosexuel, j’ai dit « si dans une société humaine les homosexuels se mettent en couple, alors la natalité va décroître », c’est-à-dire qu’à nombre égal d’habitants, une population avec que des hétéros vivant en couple a plus de chance de croître qu’une population avec des couples hétéros et des couples homos. C’est là une évidence et une vérité, et je n’y ajoute aucun jugement moral. Mais peut être votre malhonnêteté y trouvera encore quelque chose à redire.

        J’ai déjà expliqué plus haut que l’homosexualité n’est pas un choix. La conséquence logique est bien évidemment que la proportion de la population qui est homosexuelle est relativement stable.

        En ce qui concerne l’homosexualité, il semble qu’on n’est pas homosexuel ou hétérosexuel. Il y a une échelle qui va de l’homosexualité totale à l’hétérosexualité totale, et sur laquelle chaque individu occupe une place précise, avec une part d’homosexualité et une part d’hétérosexualité. Ces proportions varient tout au long de notre vie. Or, j’ai l’impression que chez vous et chez certains propagandistes gay on ne tient pas compte de cette échelle. C’est une sorte de déterminisme qui ne laisse aucun choix. Ce n’est pas parce que l’on ressent à un certain moment de notre vie de l’attirance pour des personnes du même sexe qu’on est homo à vie. C’est pourtant le message qui semble passer dans la propagande pro-gay, vous me direz si je me trompe. De plus, si on revient au sujet, c’est-à-dire la projection du film à des enfants de 9-10 ans, âge où l’on se mélange très peu entre sexes, on peut alors reconnaître comme légitime la peur que certains parents auraient de voir leurs enfants « initiés » à l’homosexualité et se croient homosexuels alors qu’il ne sont pas suffisamment éveillés à leurs désirs pour le décider vraiment. Je ne dis pas qu’ils auraient forcément raison, mais je dis que si ils se posent cette question, ce n’est pas forcément que ce sont des connards d’homophobes.


      • Traroth Traroth 8 février 2010 16:18

        "si dans une société humaine les homosexuels se mettent en couple, alors la natalité va décroître" : Vous voulez dire que si on interdisait l’homosexualité, les homosexuels deviendraient immédiatement hétérosexuels, se trouveraient un partenaire de sexe opposé et feraient plein d’enfants ? Mais c’est complètement débile, ce que vous racontez !
        De plus, je ne vois pas ce que l’augmentation de la population a de si positif...


      • Rounga Roungalashinga 8 février 2010 17:58

        Vos manipulations sont incroyables. Elles confinent à la psychiatrie. Vous savez, l’histoire de cet homme qui n’a pas de marteau, qui veut demander à son voisin s’il peut lui emprunter le sien. Ensuite il se met à cogiter : « Peut être qu’il ne voudra pas me prêter son marteau...l’autre jour il m’a à peine répondu quand je lui ai dit bonjour dans les escaliers...Peut-être qu’il ne m’aime pas...Et pourquoi ne m’aimerait-il pas, hein, moi qui ne luis ai jamais rien fait...Moi je n’hésiterais pas à lui prêter des outils s’il me demandait...C’est pourtant pas grand chose, un marteau...Quel malotru, quand même, me refuser, à moi, un service si simple ! Je vais lui dire ma façon de penser ! » Et là il frappe à la porte de son voisin et lui hurle « Vous pouvez vous le garder votre putain de marteau !! »

        Le commentaire de Traroth est du même acabit. Basé sur une supposition imaginaire (« si on interdisait l’homosexualité », que je n’ai jamais évoqué), il développe un raisonnement ("les homosexuels deviendraient immédiatement hétérosexuels, se trouveraient un partenaire de sexe opposé et feraient plein d’enfants ?« ) pour ensuite m’asséner »Mais c’est complètement débile, ce que vous racontez !".

        Je vous laisse admirer. Manipulation sciemment utilisée ou délire psychotique ?

        De plus, je ne vois pas ce que l’augmentation de la population a de si positif...

        Si ce n’est l’augmentation, au moins la perpétuation. Une crise démographique peut avoir des effets catastrophiques. Regardez, au Japon ils commencent à s’inquiéter sérieusement.


      • Rounga Roungalashinga 8 février 2010 18:24

        si on interdisait l’homosexualité, les homosexuels deviendraient immédiatement hétérosexuels, se trouveraient un partenaire de sexe opposé et feraient plein d’enfants ?

        Malgré vote malhonnêteté qui m’attribue presque le souhait d’interdire l’homosexualité, je ne vais pas vous laisser sans réponse : oui. Du temps où la pédérastie était illégale la plupart des homos étaient mariés à des femmes et avaient des enfants. Ce qui ne les empêchait pas de vivre leur homosexualité par ailleurs.

        Tant de détours pour nier la cause évidente pour laquelle les mythes amoureux qui nous sont inculqués sont depuis toujours hétérosexuels. Vous émettez des objections morales à ce que je dis, alors que mon explication est tout à fait rationnelle et ne comporte aucun jugement.


      • Traroth Traroth 9 février 2010 11:36

        "Du temps où la pédérastie était illégale la plupart des homos étaient mariés à des femmes et avaient des enfants" : Vraiment ? Je vous mets au défi de démontrer votre affirmation !


      • Rounga Roungalashinga 9 février 2010 16:53

        Vraiment ? Je vous mets au défi de démontrer votre affirmation !

        La littérature est pleine d’exemples de ce type. Je ne pourrais évidemment pas vous donner des statistiques, mais André Gide par exemple. Dans une autre région du monde, lire Les Amours interdites, de Mishima.


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2010 13:39

        @ l’auteur,
        merci d’avoir évoqué cette mesure idiote qui tend à interdire ce dessin animé,
        on se croirait revenu aux pires mesures du régime de Vichy !
        Francais , réveillez vous !


        • M.Junior M.Junior 4 février 2010 13:57

          Elections régionales quand tu nous tiens


          • oncle archibald 4 février 2010 14:17

            Encore un article qui veut absolument que les homosexuels, gays, lesbiennnes et transgenres soient la norme au même titre que la sexualité qui les a fait venir au monde... Pas de chasse aux sorcieres, ok, pas de mépris, pas de maltraitance, ok ok et ok ... mais ras le bol des gays prides, des lobbies GTBL qui resurgissent comme par miracle toujours à la veille de quelque élection ...

            L’amour est affaire privée, il n’y a pas plus privé, et la pudeur devrait être la protection de cette affaire privée qui ne regarde que les intéressés ... Qu’on aprenne la tolérance aux enfants, la tolérance de tout ce qui est different, et ce sera bien assez. pas de gay pride dans les cours de récré des maternelles, merci.

            • kurochka 4 février 2010 14:53

              Bien au contraire, archibald !
              Il n’est aucunement souhaitable qu’une majorité s’impose le « modèle gay » (mais existe-il ?) comme but absolu de toute relation.
              Ce que je souhaiterais personnellement et ce pour quoi je me bats c’est pour que deux personnes qui éprouvent de forts sentiments éventuellement accompagnés de désir, arrivent librement à trouver un type de relation qui convient aux deux et non à essayer de vivre comme l’impose un certain modèle.
              Et surtout, que personne ne se permette plus de juger cet amour qui peut s’avérer différents de ce qu’ils ont toujours vu ou vécu.


            • liebe liebe 4 février 2010 15:09

              Avez vous vu le film tonton Archibald ?
              Moi non, mais d’après ce que j’ai lu dessus je ne vois pas là sujet à controverse.

              En général, les hommes qui crient haut et fort qu’ils haissent les homosexuels ont une peur bleu de le devenir.. Peut être y a t’il cette tendance dans chacun de nous ?

              Toujours est-il que certains enfants connaissent parfaitement ce genre de chose, vous les prennez pour plus naïfs qu’ils ne sont en prétendant le contraire, ils en connaissent quelquefois davantage que certains adultes sur la sexualité.
              L’éducation à la sexualité ne peut pas se faire sans tenir compte des connaissances de chaque enfant , sans connaitre leurs positions ; Il faut y aller prudemment. 
              Si on veut pouvoir éviter qu’un enfant qui se découvre homosexuel ne souffre , il faut pouvoir être assez ouvert pour en parler.

              La gay pride dessert les homosexuels. Je n’aime pas cette parade, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, mais là il ne s’agit pas du tout de cela il s’agit d’un dessin animé sur l’amour et la tolérance, sur le fait aussi de sortir des sentiers battus et d’accepter de parler d’amour sans tabou.

              De plus, il ne s’agit pas de maternelle mais d’enfants au primaire. Et croyez moi ils pourraient vous en apprendre .

              @ l’auteur,
              ce que je ne comprends pas vraiment c’est que d’un côté dans les programmes ont demande de parler aux enseignants de façon très précise et approfondie de sexualité et lorsqu’un outil , car ce film n’est ni plus ni moins qu’un outil , parait sur le marché on en interdit sa projection dans les classes...
              Ils ont peur de quoi ???

              Si on ne veut pas , comme indiqué l’autre jour, que les jeunes filles de 15 ans disent ne pas savoir qu’elles risquent de se retrouver enceinte au premier rapport sexuel, il faut peut être avoir une certaine volonté de les en informer.
              Ceci passe par des cours d’éducation à la sexualité . voilà tout , et par conséquent il faut absolument laisser les infirmières scolaires utiliser les outils de leur choix en ce qui concerne cette matière. (les parents ont eux aussi leur rôle à jouer même si certains ne ses sentent pas à l’aise pour le faire !)
              Le débat n’a pas lieu d’être. Le gouvernement n’a pas à s’en préoccuper.


            • kurochka 4 février 2010 15:23

              « ils ont peur de quoi ? »
              que les enfants deviennent attirés par le même sexe.

              le premier triste constat à faire est l’homophobie criante derrière cette peur : s’ils ne jugeaient pas les relations homos inférieurs aux relations hétéros, cette peur n’existerait pas.
              Et le deuxième tout aussi triste constat est la stupidité de cette peur : tout le monde devrait lire le passage sus-cité d’André Gide.
              Dans une société où tout invite à l’hétérosexualité, personne ne le remarque, ne s’en étonne ou le remet en question.
              Et si malgré ce bourrage de crâne permanent, certains trouvent une différente sorte d’amour, on ne veut pas voir qu’ils se font du bien, qu’ils sont heureux.
              On accuse le moindre petit dessin animé, qui aurait à lui seul le pouvoir de contrecarrer cette domination du « lobby » hétérocentriste et aurait perverti ces amoureux(ses).

              Il est grand temps que ces homophobes comprennent qu’aimer le même sexe, comme aimer l’autre sexe, a le pouvoir de rendre les gens heureux et que c’est pour ça que même dans les pays où parler d’homosexualité est interdit, où les relations homosexuelles sont punies de mort, on en trouve, prêts à risquer la condamnation à mort pour vivre un moment de bonheur...


            • Soubi Soubi 4 février 2010 15:33

              « L’amour est affaire privée, il n’y a pas plus privé, et la pudeur devrait être la protection de cette affaire privée qui ne regarde que les intéressés »


              Allez donc dire ça à tout les couples hétéros nous imposant leur amour aux yeux de tous quand ils s’embrasses dans les transports en commun, dans la rue, ... ils n’ont qu’à faire ça chez eux vu que c’est « une affaire privée » (bien sur vous ne le ferez pas car vous trouverez ça normal).

              Dans le cas contraire si j’embrasse mon mec dans la rue il y aura toujours quelqu’un pour crier à l’étalage pornographique (oui je suis moi même un homme) alors que je ne fais que reproduire ce que font tout les couples hétéros qui s’aiment.

              Vous ne trouvez pas là qu’il y a une contradiction dans votre traitement de « l’amour affaire privée » (sauf si bien sûr vous reprochez aux couples hétéros leur « pornographie », ce dont je doute vraiment)

            • kurochka 4 février 2010 15:57

              Totalement d’accord avec Soubi, mais il n’y a pas que dans la rue que la différence est constatable et contestable...
              Il n’y a rien de plus normal qu’un film avec une histoire d’amour hétérosexuelle, par contre dès qu’un film (c’est valable aussi pour les livres, les pièces de théatres, etc) raconte une histoire d’amour entre deux personnes du même sexe, il est catalogué « étendard du lobby gay »
              Récemment, les acteurs principaux de Sherlock Holmes ont évoqué la relation amoureuse, homosexuelle donc, entre Holmes et Watson.
              Démenti direct par les producteurs, imaginez un peu, ce film d’aventure, deviendrait un film gay et donc boycotté par tous ces hétérocentristes.
              Pourtant pour ceux qui ont vu ce film - excellent d’ailleurs - et même s’il n’y a pas de scène sexuelle entre Holmes et Watson, leur amour comprenant des « disputailles » de vieux couple, de la jalousie envers les « concurentes », de l’inquiétude quand l’autre est en danger, le soucis du bien être de l’autre, une vie commune, etc, leur amour donc, est évident.
              Oui, on peut être intelligent, bagareur, aimer une fille mais aussi un homme...
              Oui un film d’action peut comporter une histoire d’amour entre deux hommes.
              Il est regrettable que la société ne l’accepte toujours pas.


            • kurochka 4 février 2010 16:22

              Mais quel horreur ce commentaire, le paroxysme de la débilité homophobe a été atteint !
              Vous voulez parler d’animaux ?
              Ok, les bonobos, les manchots, les dauphins, les girafes, les lions, + 450 espèces vertébrés ont des pratiques homo et bisexuelles.

              Bien sûr, la reproduction a toujours été hétérosexuée.
              Mais il n’est ici pas question de reproduction mais d’amour, et de sexualité.
              Dire « le désir d’enfants » équivaut à « l’hétérosexualité » est totalement faux : l’un n’implique même pas l’autre.

              Dans les sociétés où les rapports homosexuels étaient autorisés (souvent réglementés, certes) comme la Grèce antique, la Rome antique, le Japon médiéval, pour ne citer que les plus connues, on faisait quand même des enfants !
              Quand en France, au début du moyen âge, les seuls sentiments « amoureux » (on employait pour les décrire l’ancien français amor ) existant étaient les « amitiés » masculines (pas forcément sexuelles, mais l’exaltation des sentiments était bien là) on faisait aussi des enfants.
              Par contre, point d’amour hétérosexuel à l’époque, les mariages étaient le plus souvent arrangés par les familles et les futurs époux ne se connaissaient souvent même pas avant leur mariage !
              Il n’était ici question que de reproduction, pas d’amour.

              Aujourd’hui quand un homme embrasse une fille dans la rue, est-ce la preuve qu’ils veulent se marier et avoir des enfants ? Bien sûr que non !
              Alors pourquoi est-ce qu’un homme embrassant son amoureux dans la rue choque la « morale » ?


            • kurochka 4 février 2010 16:29

              « On y peut rien si on trouve ça répugnant » !
              mais bien sûr que si !
              Ca s’appelle l’ouverture d’esprit, prendre le chemin de la connaissance et de la compréhension.
              A l’époque où les français ne voyaient jamais de noirs, ils avaient aussi « envie de gerber » à leur vue (ou de les frapper...)
              Maintenant que l’on sait tous qu’ils sont des être humains aussi normaux que les blancs, le simple fait de voir un noir ne fait plus gerber personne.
              C’est exactement pareil dans le cas des relations homos.
              Un couple s’embrassant discrètement dans la rue ou se tenant par la main n’a rien de choquant pour celui qui est habitué.
              Probablement que si on vous avez diffusé le baiser de la lune en CM2, vous ne seriez pas aussi homophobe à l’heure actuelle.


            • kurochka 4 février 2010 16:52

              On parle d’amour, vous répondez pédophilie, on parle de bisous, vous répondez sodomie.
              (cette pratique sexuelle est, soit dit en passant, la plus répandue sur les sites pornographiques « hétéros » et tout « bon » film porno hétéro se doit d’en comporter une...)

              Votre message « je suis homophobe et je vous emmerde » est juste écœurant de haine et de stupidité, moi c’est ça qui me fout la gerbe...


            • oncle archibald 4 février 2010 17:11

              @ l’auteur : ce que je veux dire, c’est qu’il y a un temps pour tout, et que la sexualité des enfants s’épanouira librement, qu’ils soient gays ou hétéros. Nous sommes au XXIeme siecle, et dans les pays démocratiques les homos ne sont ni maltraités ni rejetés, je dirai même au contraire, au nom de leur minorité soi diisant opprimée ils viennent nous balader leurs couilles sous le nez à tout bout de champ, voir gay pride notamment. Donc aucun souci de ce coté là.
              Et donc qu’ils vivent librement leur amour, dont je ne conteste en rien qu’il puisse etre très fort,exactement de la même façon qu’un amour hétérosexuel puisse l’etre aussi, mais qu’ils ne viennent pas racoler dans les cours de récré parce qu’ils n’ont rien à y faire.


              @ Liebe qui écrit : « Toujours est-il que certains enfants connaissent parfaitement ce genre de chose, vous les prennez pour plus naïfs qu’ils ne sont en prétendant le contraire, ils en connaissent quelquefois davantage que certains adultes sur la sexualité. » 

              Je réponds qu’en effet, les infos circulent bien dans les établissements scolaires, et que lorsque mes enfants, il y a trente ans, s’y trouvaient et recevaient des « cours d’éducation sexuelle » certaines questions étaient plutot crues, genre « est-il vrai Madame qu’il y a des chiens pédés ? » Ou bien encore « est ce vrai que Dalida est un homme ? » Donc aucun souci pour eux, ils sont bien assez instruits et il ne me parait pas nécessaire, je le repète, que le loby homo vienne expliquer combien c’est beau et exaltant d’avoir une sexualité differente, fine, intellectuelle, supérieure puisqu’elle n’est pas stupidement guidée par l’instinct de reproduction. 

            • kurochka 4 février 2010 17:32

              Bien sûr archibald, que c’est mieux ici qu’ailleurs, mais il faut voir la perversité dans l’énonciation ce constat, qui demande implicitement qu’on arrête de faire des efforts.

              On constate chaque année des crimes homophobes en France.
              Le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes homosexuels.
              L’homophobie latente, est présente au quotidien : moqueries, insultes, discriminations à l’emploi, propos haineux (voir par exemple ceux de Marc ici même...) cette somme de « petits riens » formant un tout immense et qui pourrit la vie de tous les jours de tous les altersexuels.

              Je comprends que cela ne soit pas évident pour un hétérosexuel, tous comme on peut avoir du mal à comprendre les noirs qui se plaignent de racisme en France, ou les juifs d’antisémitisme.
              Mais c’est une réalité, qui fait souffrir des millions de gens et qu’il faut combattre.


            • JardinZen 4 février 2010 18:59

              La « norme » n’existe pas dans la Nature, elle n’existe que dans le mental....

              Qu’on le veuille ou non les gens sont tous différents... et tant qu’il y a Amour cette différence fait que toute différence s’éfface...


            • oncle archibald 4 février 2010 19:59

              La « norme » existe parfaitement dans la Nature, elle s’appelle la reproduction sexuée.


            • JardinZen 4 février 2010 20:00

              @ Marc :

              Donc lorsque tu es en couple c’est pour la perpétuation de ton espèce... et non par Amour ???

              (J’en conclu que si tu devenais impuissant par accident ou maladie ou que ton amie ait des problèmes sexuels et ne puisse plus faire l’Amour alors vous ne seriez plus en couple !?!)

              Bah moi c’est uniquement par Amour que je suis avec l’homme que j’Aime du plus profonds de mon Coeur... et si cet homme avait été une femme, ayant été élevée dans cette société cela m’aurait fait étrange, mais en tous cas il/elle aurait toujours été mon Grand Amour...

              Pourtant à la base je n’ai d’attirance sexuelle que vis à vis des hommes... mais l’Amour est au-delà de la simple sexualité... bien au-delà !


            • JardinZen 4 février 2010 20:03

              @ archibald :

              La reproduction des mamifères est sexuée... mais ce film ne parle pas de reproduction mais d’Amour, d’une part.

              D’autre part, parmis les animaux sexués (hors humains), l’homosexualité existe aussi.

              L’on ne peut donc ni dire que l’hétérosexualité soit une norme Naturelle, ni qu’elle ait un quelconque rapport avec l’Amour (le moteur de notre Monde !)


            • kurochka 4 février 2010 20:26

              Je rejoins totalement JardinZen (à part peut être sur l’Amour unique, mais c’est un autre débat)
              Une relation hétéro se limite elle à coucher une seule fois par cycle menstruel, sans capote et sans plaisir ?
              Non, bien sûr que non, enfin j’ose espérer, quoiqu’il en soit, ce n’est pas mon cas, peut être le votre, mais dans ce cas je vous plains !
              La « norme » qui s’est imposée n’est pas celle de la reproduction sexuée, qui a évidemment toujours existé mais qui a longtemps était distincte de l’amour et qui n’a que rarement était supposée incompatible avec des relations sentimentales et/ou sexuelles avec des personnes du même sexe.
              C’était le cas en Grèce Antique, en Rome Antique, au Japon médiéval, en France jusqu’au XIIème siècle, etc.
              Croire que le besoin d’enfant équivaut à l’hétérosexualité montre une inculture crasse, et une étroitesse d’esprit indigne d’un simple mammifère (rappelons que la très grande majorité des mammifères ont des rapports homos et bisexuels.)


            • JardinZen 4 février 2010 22:55

              @ Kurochka :

              Concernant l’Amour unique, déjà je ne parle que de ma propre Vie, de mon propre Idéal...

              Contrairement à beaucoup ici, je suis très ouverte d’Esprit et j’accepte même volontier qu’une communauté puisse vivre « d’Amour et d’Eau Fraîche » ainsi que en étant plus explicite (certains ici aiment ce genre de détails crus) que des gens se livrent à des « partouzes » tant qu’elles sont adultes et consentantes.

              L’Amour (dans le sens amoureux du terme), la sexualité... deux choses... je les fais se rejoindre dans Ma Vie, ce n’est en rien deux choses communes à la base.

              Juste ma philosophie de Vie me porte à tout faire par Amour.

              Et par Amour je conçois aussi que l’on puisse aimer plusieurs personnes, avoir des relations sexuelles avec plusieurs personnes (quelque soit leur sexe) tant qu’elles sont adultes et consentantes !

              Je n’ai fait qu’exposer Ma Conception de ce que je veux de Ma Vie et non celle des autres ! Libre à chacun d’être Heureux comme il l’entend en ne faisant de mal à personne !

              Peace and Love !


            • Romain Desbois 5 février 2010 01:03

              Marc Gelone
              "Non, mais il y a ce qui est utile (l’hétérosexualité) qui doit être prôné et ce qui ne sert strictement à rien (l’homosexualité)"

              Aucun doute pour vous vous avez choisi d’être hétéro. Pouvez vous l’affirmer que vous avez choisi ?
              Doit être prôné suppose que l’on ait le choix.

              De l’utilité et de l’inutilité. A l’aune de ce concept, vous supprimeriez bien tout ce qui est inutile ?
              au fait vous vous n’êtes qu’utile à la procréation ou vous êtes autre chose que l’appendice de votre sexe ?


            • Romain Desbois 5 février 2010 11:45

               @Marc Gelone

              Vous ne répondez pas à la question. Bien sur.

              Et votre ignorance est sans limite... croire que les homosexuels sont stériles.

              Mais alors que pensez vous des hétéros stériles ? Voulez vous obliger ceux qui le peuvent de faire des enfants ? Ceux qui refusent d’en faire sont aussi « inutiles » que les stériles et les homos si je vous comprends bien.

              Non vous cherchez un angle « acceptable » pour justifier votre homophobie.

              Et ne sortez pas la nature comme prétexte. Que je sache vous ne faîtes pas que des choses naturelles, vous ne vivez pas nu, vous allez vous faire opérer quand le besoin se fait sentir, vous ne mangez pas cru,etc...

              Et au niveau sexuel, vous ne devez pas vous accoupler telle que la nature l’a prévu.
              Par exemple la position dit « du missionnaire » n’est pas naturel.


            • Traroth Traroth 5 février 2010 18:15

              @Marc Gélone :

              « On n’y peut rien, si on trouve ça répugnant, désolé » : Votre commentaire devient carrément comique quand on le met en relation avec le sujet originel du débat, à savoir l’interdiction partielle d’un dessin animé dont le but est justement de rendre les enfants plus tolérants !


            • liebe liebe 4 février 2010 15:56

              Au vue du nombre de commentaires négatifs sur ce film, sans même l’avoir lu, j’en conclu qu’une majorité de lecteur d’agoravox est homophobe...
              Attention, homosexuel ne veut pas dire pédophile.......


              • liebe liebe 4 février 2010 16:26

                si l’on avait permis aux prêtres d’avoir une sexualité épanouie, comme chez les pasteurs, il y aurait moins de prêtres pédophiles...


              • kurochka 4 février 2010 16:36

                Oui Marc Gelone, la relation entre abstinence imposée et viol et une évidence.
                Par contre ces prêtres ne sont pas homosexuels, mais pédophiles.
                Probablement que s’ils n’avaient que des « filles de chœur » à « disposition », les malheureux garçons ne seraient pas autant touchés en proportion...
                La cause de cette horreur n’est évidemment pas une prétendue homosexualité de ces criminels, mais la chasteté (« la plus grande des perversions sexuelles ») et le silence complice de la chrétienté.


              • Romain Desbois 5 février 2010 01:08

                D’autant que la très grande majorité de cas de pédophilie le sont de proches parents de l’enfant.

                Mais bon je crois que Marc Gelone s’amuse avec nous.

                De toutes façons ce n’est pas à lui ni à quiconque de décider comment on doit vivre et s’aimer.

                comme quoi il n’y a pas besoin de l’Islamisme pour avoir des fachos en France.


              • Traroth Traroth 5 février 2010 18:18

                « les fachos vous demandent simplement de risquer discrets » : Vous ne manquez pas de culot ! Il y a une époque où être homosexuel voulait dire finir à Auschwitz !
                Dans un pays libre, les homosexuels n’ont pas plus à « rester discret » que les hétérosexuels ! Vous ne comprenez même pas les enjeux du débat, pourquoi discuter avec vous ?


              • docdory docdory 4 février 2010 17:04

                @ Kurochka

                En tant que parent d’élève ,j’ai envoyé mes enfants à l’école pour qu’ils apprennent à lire et écrire ,qu’on leur enseigne la grammaire et le vocabulaire de la langue française, le calcul arithmétique,faire les quatre opérations , apprendre les bases de la géométrie, l’histoire de France et sa géographie , le dessin la peinture , la musique , etc ...
                Autrement dit , tout temps passé à l’école pour faire autre chose que ces apprentissages essentiels est purement et simplement une perte de temps et se fait au détriment des enseignements fondamentaux :
                - enseigner l’anglais est inutile tant que les élèves ne maîtrisent pas parfaitement leur langue maternelle, et même néfaste car ça se fait au détriment du français. Les enseignements de langue devraient donc être supprimés de l’école primaire .
                - enseigner le maniement des ordinateurs est prématuré à l’école primaire, et ne sert à rien,
                - l’école n’est pas un lieu d’éducation à la sexualité , éducation qui relève des parents et non des enseignants .
                 On voit le résultat de cette disparition des fondamentaux ,remplacés par des enseignements normalement extra-scolaires : des enfants au collège complètement ignorants incapable de manier correctement leur langue maternelle, et incapables de faire les 4 opérations , entre autres.
                Le rôle de l’école est donc d’instruire et non pas d’éduquer.
                Par conséquent , Luc Chatel a eu parfaitement raison de refuser que ce film soit projeté. Ce n’est nullement le travail de l’éducation nationale d’apprendre aux élèves que l’homosexualité existe. D’autant que d’autres lobbys veulent aussi projeter des films sur les mauvais traitements , d’autres veulent enseigner le « fait religieux » etc ... Quel parent d’élève n’a pas eu à surveiller la rédaction d’exposés politiquement corrects sur « la ligue des droits de l’homme » ou « les discriminations », toutes choses probablement très intéressantes mais qui n’ont rien à voir avec l’instruction, mais plus avec le recopiage fastidieux de pages de wikipedia !


                • liebe liebe 4 février 2010 17:34

                  je suppose ue vos enfants sont dans une école catho, car sinon vous devez sans aucun doute avoir des sueurs froides en ce qui concerne leur enseignement !!!


                  1. « enseigner l’anglais est inutile tant que les élèves ne maîtrisent pas parfaitement leur langue maternelle, et même néfaste car ça se fait au détriment du français. Les enseignements de langue devraient donc être supprimés de l’école primaire . »
                  Faux et prouvé depuis bien longtemps, un enfant qui grandit avec des parents multilingues aura la possibilité de communiquer à la fois dans plusieurs langues. Un enfant qui grandit avec une mère anglaise et un père allemand , vivant en France ( j’en connais ) pourra ainsi s’exprimer sans aucun problème dans les trois langues sans erreurs. Il aura même développé le côté cognitif qui lui permettra d’en apprendre d’autres plus tard.
                  2. « enseigner le maniement des ordinateurs est prématuré à l’école primaire, et ne sert à rien, »
                  Faux également. Actuellement, dans tout travail nous sommes obligés de maitriser l’informatique.
                  Si nous ne prenons pas le temps de l’enseigner et de montrer aux enfants comment utiliser un tableur, un traitement de texte ou un logiciel photo , ne les aidera pas à s’insérer facilement dans la société. Ainsi, allez les faire vivre chez les hamish...
                  3. l’école n’est pas un lieu d’éducation à la sexualité , éducation qui relève des parents et non des enseignants

                  Je pense que vous ne connaissez rien aux cours d’éducation à la sexualité et bien sûr, vous souhaiter « revenir à l’archaïque » système éducatif. Lorsque l’on fait de l’éducation à la sexualité on parle des choses de la vie. Depuis de nombreuses années les enfants sont confrontés parl’intermédiaiare des média à des scènes anormales de sexualité.
                  Vous regardez des publicités avec des invitations sexuelles à peine déguisées, avec de la sensualité et même pdans le spublicités pour les sodas... Pensez à une pub pour un soda en particulier , que l’on carressait et la capsule saute à la fin devant trop de pression.
                  Ils sont face à des films où l’on voit des scènes pornographiques, quelquefois même violentes.
                  Les parents qui laissent leurs enfants regarder ce genre de films ou de publicité sans prendre la peine d’en reparler derrière, ne vont pas davanatge leur parler de sexualité. La plupart du temps ces mêmes parents ne sont pas à l’aise avec leur propre sexualité et ne peuvent donc pas en parlertout simplement.
                  Un cours d’éducation à la sexualité permet de parler d’amour, de tolérance, de revenir sur cetains faits qui ont été traumatisnts pour eux, de répondre aux questions que les enfants se posent.
                  On ne leur matraque pas de films pornos, on leur parle d’amour.
                  Lorsqu’ils sont plus âgés , on leur parle de contraception, on leur parle des centres planification on leur parle des MST, on leur parle également des différences entre les garçons et les filles.
                  Les échanges sont souvent très riches et très importants pour eux car ils arrivent à comprendre certaines choses et sans doute vont éviter de se mettre en daner .. Du moins c’est dans ce but là que ces cours sont donnés.


                  4. « On voit le résultat de cette disparition des fondamentaux ,remplacés par des enseignements normalement extra-scolaires : des enfants au collège complètement ignorants incapable de manier correctement leur langue maternelle, et incapables de faire les 4 opérations , entre autres. »


                  Vous ne devez sans doute pas connaitre les mêmes enfants que moi car je ne les trouve pas aussi nuls que cela. ce n’est pas pour autant qu’un enfant équilibré ne bénéficiera pas des apprentissages en calcul , en français , en grammaire .... Après il faut qu’il arive à se les approprier. Il est vrai que s’ils passent leur temps à s’intoxiquer devant la ferme célébrité ou autre billevesées télévisuelles, ou à se gaver de jeux vidéos ultra violents , ils n’apprendront pas à lire.
                  Les enfants peuvent apprendre à lire mais s’ils ne le cultivent pas , s’ils ne lisent pas en dehors de l’école , et là c’est le rôle des parents, ils ne se débrouilleront pas plus tard.

                  5.

                  Par conséquent , Luc Chatel a eu parfaitement raison de refuser que ce film soit projeté. Ce n’est nullement le travail de l’éducation nationale d’apprendre aux élèves que l’homosexualité existe. D’autant que d’autres lobbys veulent aussi projeter des films sur les mauvais traitements , d’autres veulent enseigner le « fait religieux » etc ... Quel parent d’élève n’a pas eu à surveiller la rédaction d’exposés politiquement corrects sur « la ligue des droits de l’homme » ou « les discriminations », toutes choses probablement très intéressantes mais qui n’ont rien à voir avec l’instruction, mais plus avec le recopiage fastidieux de pages de wikipedia !

                  ALors croyez vous que vos enfants ne vous poseront pas de questions ou n’en poseront pas à leur enseignant ( ils passent tout de même une grande partie de leur temps à l’école) concernant les deux hommes ou les deux femmes qui se promènent main dans la main . Vous êtes aveugles ?
                  Ouvrez les yeux et regardez la société que vous avez batie. Les enfants en voient , alors il est logique qu’ils se posent des questions.
                  De plus , concernant l’homosexualité, les jeunes garçons ou les jeunes filles qui auront un repère parmi les adultes à qui ils pourront parler de leur sexualité souffriront moins , se suicideront moins ou deviendront moins violents car ils ne souffriront pas autant qu’actuellement.

                  Concernant la surveillance d’exposé politiquement correct ,, celle là elle me fait rire, au moins cela montrera qu’ils auront ouverts un jour ou l’autre une encyclopédie. Peu importe qu’il s’agisse de wikipédia, avant nous on copiait le « tout l’univers »....





                • liebe liebe 4 février 2010 17:36

                  Le rôle de l’Education nationale est d’apprendre la vie, est d’éduquer et d’enseigner...
                  Education .... du verbe éduquer.


                • Soubi Soubi 4 février 2010 17:44

                  «  l’école n’est pas un lieu d’éducation à la sexualité , éducation qui relève des parents et non des enseignants . »


                  Dans ce cas allez vous plaindre au ministère concerné car l’éducation « à la santé et à la sexualité » est au programme scolaire tant à l’école [maternelle et primaire] qu’au collège (cf une rapide recherche sur le site du ministère).

                  Ce qui est bien normal car sans celui-ci certains enfant n’entendrait jamais parlé de contraception, de pilules du lendemain, d’IVG, de MST et autres notions que seule l’école peut apporter sans que cela ne soit biaisé par les opinions politiques et/ou religieuses des parents.

                  A vous entendre, limite, il faudrait même enlever les distributeurs de capotes des collèges et lycées, alors que ceux-ci sont souvent la seul moyen d’accès à la contraception pour des ado découvrant leur sexualité.

                • docdory docdory 4 février 2010 18:16

                  @liebe 

                  Réponse au point 1 : l’enseignement de l’anglais ( pour mes enfants , c’était de l’allemand ) , se fait au détriment de l’enseignement du français , d’autant qu’il y a bien plus de vacances scolaires que dans les années soixante ( quand j’étais à l’école primaire, dans les années 60 , le jeudi était un jour sans école , par contre on allait à l’école le samedi après midi. il n’y avait que 2 jours de vacances à la Toussaint et en février ). 

                  Par conséquent , la maîtrise du français qui était exigée à l’époque pour passer en sixième était l’équivalent de ce qui est maintenant exigé des élèves de troisième.

                  Un élève qui entrait en sixième pouvait apprendre une langue étrangère car il connaissait par coeur la grammaire du français . Par ailleurs , seul deux ou trois pour cent des français auront à utiliser une langue étrangère pendant leur vie professionnelle. Inutile d’en faire des tonnes concernant l’enseignement de l’anglais .

                  Réponse au point 2 : le maniement des tableurs , logiciels photos etc... n’est indispensable que dans une très faible quantité de métiers . Moi, en tant que médecin ,ça m’est totalement inutile. J’ai eu une seule fois à me servir d’un tableur en tant que rédacteur d’agoravox . j’ai cru que j’allais devenir enragé , mais , à force d’essai et d’erreurs , j’ai fini par réussir le tableau . Donc , apprentissage inutile et coûteux en matériel à l’école , une initiation de quelques heures en fin de troisième suffit largement .

                  Réponse au point 3 : Bien que mes enfants soient l’école publique ,respectivement en 5ème et 3ème , ils n’ont jamais eu de « cours d’éducation à la sexualité » . Je ne pense donc pas que ce soit au programme, c’est peut-être au programme au lycée, ce qui sera plus de leur âge.

                  Réponse au point 4 : Lorsque j’étais à l’école primaire , le barème en orthographe était implacable : cinq fautes = zéro . Par ailleurs , dans les autres matières , l’orthographe fautive pouvait enlever la moitié de la note. Inutile de dire que les compétences en français se sont lourdement détériorées. 

                  Réponse au point 5 : deux hommes ou deux femmes qui se promènent la main dans la main, ça ne se voit qu’à Paris, et encore , seulement dans le quartier du Marais ou dans les environ. Vous ne verrez cela dans aucune ville de province , sortez un peu de votre cocon parisien, de temps en temps !


                • docdory docdory 4 février 2010 18:29

                  @ Liebe 

                  PS : non , mes enfants ne sont pas dans une école catho, personnellement , je suis athée , et par ailleurs , en tant que partisan de la laïcité , je suis partisan du principe " à école publique , fonds publics , à école privée , fonds privés .

                • JardinZen 4 février 2010 19:12

                  Et l’Amour dans tout ça ???

                  D’ailleurs la sexualité est une des parties de l’expression de l’Amour entre deux individus (ou... attention je vais te choquer : de plusieurs individus !)

                  Ce n’est pas en niant l’homosexualité qu’elle n’existera plus... d’ailleurs pourquoi voudrait t’on qu’elle n’existe plus ? A qui cela fait t’il du mal si ce n’est à ceux que cela choque pour... rien !


                • liebe liebe 4 février 2010 19:56

                  Réponse au point 1 : l’enseignement de l’anglais ( pour mes enfants , c’était de l’allemand ) , se fait au détriment de l’enseignement du français , d’autant qu’il y a bien plus de vacances scolaires que dans les années soixante ( quand j’étais à l’école primaire, dans les années 60 , le jeudi était un jour sans école , par contre on allait à l’école le samedi après midi. il n’y avait que 2 jours de vacances à la Toussaint et en février ). 

                  L’enseignement d’une langue ne se fait pas au détriment de quoi que ce soit.
                  C’est au moment où le cerveau est en ofrmation qu’il faut l’aider à s’impregner d’une nouvelle langue. as au collège, c’est déjà trop tard. Et maintenant dans la vie si vous ne parlez pas anglais vous ne pouvez pas prétendre travailler.
                  Concernant les vacances, je suis d’accord il y en a trop actuellement , du moins pas assez bien réparti et le rythmee scolaire ne devrait pas être ce qu’il est . Il est abominable et non adapté mais là c’est une autre question. Il me semblait qu’à votre époque , celle de mes parents donc, les enfants bénéficiaent de très longues vacances d’été pour permettre d’aider aux champs, aux foins, aux ramasages de toute sorte et aux vndanges. Il me semble que cela durait ..jusq’uen octobre.... Là nous avons une autre répartition du temps c’est tout. Mais par contre, je suis d’accord avec vous le rythme actuel est totalement inadapté. Il est adapté au rythme de vie des parents : les enfants sont à la garderie le matin à 7H 7H30 et ne repartent de l’école qu’à 18 heures. Je suis certaine que si la garderie était ouverte jusqu’à 19 h ou 20h il y aurait des enfants. Quant aux fait de ne plus travailler le samedi c’est pour arranger les parents divorcés ou ceux qui partent en week end..
                  voilà pour le premier point.

                  2. Par conséquent , la maîtrise du français qui était exigée à l’époque pour passer en sixième était l’équivalent de ce qui est maintenant exigé des élèves de troisième.

                  C’’est peut être pour permettre au plus grand nombre d’arriver à poursuivre leurs études que l’on est devenu moins exigeants sur certaines bases concernant le français. Ceci dit , je peux vous assurer que ma fille apprend encore par coeur les bases de grammaire et mes fils ont tous les deux d’excellentes bases dans leur langue maternelle.
                  Ils ont pourtant tout deux fait des langues en primaire. Ma fille compte en anglais mais aussi en français et elle est à l’aise avec les deux langues. Chance que je n’ai pas pu avoir car malheureusement je n’ai eu l’anglais puis l’espagnol qu’en sixième puis en quatrième .
                  Mes fils sont tous deux bien meilleurs que moi en langue.
                  Ils sont aussi excellents en français, mais ils lisent aussi énormément. Nous avons une belle bibliothèque à la maison et ils en profitent heureusement pour eux. Nous les avons habitués ainsi. C’est plus une question d’éducation que d’apprentissage scolaire.

                  Par ailleurs , seul deux ou trois pour cent des français auront à utiliser une langue étrangère pendant leur vie professionnelle. Inutile d’en faire des tonnes concernant l’enseignement de l’anglais .
                  multipliez votre chiffre par 20 . S’ils vont travailler en chine, à moins de parler le chinois ou le mandarin, s’ils ne parlent pas anglais ils ne s’en sortiront pas . S’ils vont travailler en roumanie, idem, s’ils vont travailler en inde, au japon ou dans n’importe quel autre pays , ils devront parler l’anglais. L’anglais est une langue d’avenir. Si à votre époque effectivement très peu de monde pouvait se permettre de ne pas le parler, le monde du travail actuel réclame .


                  Réponse au point 2 : le maniement des tableurs , logiciels photos etc... n’est indispensable que dans une très faible quantité de métiers . Moi, en tant que médecin ,ça m’est totalement inutile. J’ai eu une seule fois à me servir d’un tableur en tant que rédacteur d’agoravox . j’ai cru que j’allais devenir enragé , mais , à force d’essai et d’erreurs , j’ai fini par réussir le tableau . Donc , apprentissage inutile et coûteux en matériel à l’école , une initiation de quelques heures en fin de troisième suffit largement

                  pour vous qui avez un logiciel spécifique , cela ne vous est pas utile car les secrétaires tapent les courriers à votre place. Pour nous en tant qu’infirmière , nous devons absolument maitriser l’outil informatique ; Je vous parlais de ces logiciels mais également des logiciels spécifiques, et si on n’a jamais manié une souris de sa vie on se retrouve tout de même bien en peine sur le marché du travail. N’importe quel commerçant en aura besoin, gestion des stocks, des commandes, des clients.... et dans tous les métiers à part peut être celui de balayeur on a besoin de l’outil informatique. Le mettre en place dés l’école , permet aux enfants de le maitriser rapidement, sans galérer lorsque l’on veut insérer un tableur dans un texte... 
                   
                  Réponse au point 3 : Bien que mes enfants soient l’école publique ,respectivement en 5ème et 3ème , ils n’ont jamais eu de « cours d’éducation à la sexualité » . Je ne pense donc pas que ce soit au programme, c’est peut-être au programme au lycée, ce qui sera plus de leur âge.
                  Si c’est au programme et ils doivent avoir de l’éducation à la sexualité dés la sixième. En général les infirmières travaillent avec les conseillères du centre de planification ou du planning famillial . 
                  Voici le lien vers le programme au collège et au lycée.


                  Réponse au point 4 : Lorsque j’étais à l’école primaire , le barème en orthographe était implacable : cinq fautes = zéro . Par ailleurs , dans les autres matières , l’orthographe fautive pouvait enlever la moitié de la note. Inutile de dire que les compétences en français se sont lourdement détériorées.

                  Et franchement, cela apporte quoi de plus ??? d’avoir zéro faute en orthographe ous permet de manger ? Pas moi.


                  Réponse au point 5 : deux hommes ou deux femmes qui se promènent la main dans la main, ça ne se voit qu’à Paris, et encore , seulement dans le quartier du Marais ou dans les environ. Vous ne verrez cela dans aucune ville de province , sortez un peu de votre cocon parisien, de temps en temps !

                  Euh, non, je vis dans un village de 470 habitants d’après le maire , loin de paris et du marais mais je vois des jeunes qui se tiennent la main, qui affichent leur préférence et ici cela ne choque pas . Et je vis à proximité de petites villes...





                • liebe liebe 4 février 2010 20:52

                   Liebe 

                  PS : non , mes enfants ne sont pas dans une école catho, personnellement , je suis athée , et par ailleurs , en tant que partisan de la laïcité , je suis partisan du principe " à école publique , fonds publics , à école privée , fonds privés .

                  Là je vous rejoins complètement mais je vis aussi avec mon temps. Je suis moi aussi pour la laïcité et également pour le même principe.
                  Par ontre, je voudrai rajouter en ce qui concerne l’informatique, que le fait d’enseigner à chaque enfant l’utilisation de l’outil informatique, (en dehors des jeux vidéos) permet d’offrir les mêmes chances pour tous qu’ils soient riches ou pauvres.
                  Dans ma campagne, les agriculteurs ont appris l’informatique grâce à leurs enfants qui les ont initiés. Et je trouve cela très bien.
                  Bientôt, malheureusement , car je suis absolument contre, nous devrons voter en permanence avec des machines à voter. C’est le cas de ma grand mère ; 90 printemps qui va devoir aller choisir une touche sur une machine alors qu’elle n’a aucune connaissance en la matière, . Pour ma part, je préfère ne pas aller voter que d’utiliser ce genre de machine , trop facilement falsifiable. mais ma grand mère pour elle le droit de vote est sacré, et donc comment va t’elle faire pour choisir son candidat ?????
                  Vais-je devoir aller voter à sa place ???

                • liebe liebe 4 février 2010 21:02

                  Voici la circulaire qui définit l’éducation à la sexualité à l’école, au collège et au lycée, avec les raisons de ces choix politiques.


                • liebe liebe 4 février 2010 21:03

                  oups mieux avec le lien.


                • JardinZen 4 février 2010 22:59

                  @ Liebe

                  D’autant plus après avoir survolé le lien, si le but est autant d’éviter les maladies sexuellement transmissibles, autant avoir une éducation saine qui explique que toute forme de rapports sexuels complets nécessite l’usage de préservatifs pour éviter toute transmission... et donc autant pour les homosexuels.


                • Traroth Traroth 5 février 2010 18:23

                  D’après docdory, il faudrait découvrir la sexualité au moment de la nuit de noces, en fait...


                • kurochka 4 février 2010 17:21

                  « Le rôle de l’école est donc d’instruire et non pas d’éduquer. »
                  Votre point de vue n’est certainement pas absurde mais je suis en total désaccord.
                  Pour moi l’école doit être avant tout une école de la vie.
                  J’enseigne le jeu d’échecs (oui, le jeu d’échecs) dans des écoles (entre autres).
                  Le but n’est pas d’en faire des champions, sauf peut être pour un élève sur cent, et encore.
                  Ce que je recherche, c’est leur apprendre l’esprit logique, l’esprit de compétition, le respect de l’adversaire, la joie et aussi l’humilité dans la victoire, toutes ces valeurs qui leurs seront utiles dans leur vie.

                  Bien sûr que l’instruction est importante, et qui ne maitrise pas le programme du primaire se verrait certainement en grande difficulté dans la vie.
                  Mais pour moi l’école ne doit pas se limiter à « lire, écrire, compter », à des bonnes notes.
                  L’apprentissage de la vie en groupe, le respect de l’autre sont des exemples de valeurs fondamentales que les enseignants se doivent - à mon humble avis - d’inculquer à leurs élèves.


                  • faxtronic faxtronic 4 février 2010 17:32

                    « valeurs fondamentales »

                    Les valeurs fondamentales ne sont jamais universelles. Elle differe d un individu a l autre. D une education a l autre.


                  • docdory docdory 4 février 2010 18:23

                    @ Kurochka 

                    Le jeu d’échec est un sport intellectuel , il est donc aussi légitime de l’enseigner à l’école que le football ou le hand-ball !
                    L’enseignement des valeurs fondamentales relève du cours d’instruction civique , qui existe déjà.

                  • Romain Desbois 5 février 2010 01:16

                    L’Éducation Nationale a aussi une fonction, former des citoyens libres, républicains er démocrates. respectueux des droits de l’Homme et des lois de la France, respectueux et tôlérant, indifférents aux différences (c’est juste pour le jeu de mots). Capables de penser par eux mêmes, ayant le sens critique, etc....

                    Mais c’est sur l’Education Nationale préfère décerner à la tauromachie le rang de Sport de Haut Niveau et permettre aux chasseurs de faire leur propagande.


                  • JardinZen 4 février 2010 17:32

                    J’ai vu la bande annonce et ce conte a l’air vraiment merveilleux !!!

                    Ne fermons pas les yeux :
                    - à l’école on nous montre parfois des films,-
                    - et l’homosexualité existe et a toujours existé.
                    D’ailleurs en parlant d’école il s’agit bien d’éducation nationale, non ?

                    Pourquoi refuser celui-ci alors qu’il parle d’Amour et d’acceptation de la différence ? Quel soucis cela pose t’il à qui que ce soit que l’homosexualité pourvu que les gens s’Aiment ? La norme ne devrait t’elle alors pas plutôt être l’Amour et non le sexe ?

                    Je suis hétérosexuelle... ni bisexuelle, ni homosexuelle... mais tant que l’Amour est là, alors l’Essentiel est là !


                    Je ne me lancerais pas là dans un grand discours (pourtant il y aurait tant à dire au vu de certaines réactions malheureuses)... mais pour être honnête, la « norme » moi je la jette à la poubelle et ma Vie consiste à écouter mon Coeur autant que je le peux.

                    Ce film, je le regarderai, et s’il est aussi beau que la bande annonce le montre alors je le diffuserai largement autour de moi... et en particulier auprès des enfants (quoi que certains adultes devraient bien le voir aussi selon moi, hisoire de réveiller leur Coeur endormi par les vapeurs soporifiques de la « norme »).


                    • Massaliote 4 février 2010 17:37

                      « je le diffuserai largement autour de moi... et en particulier auprès des enfants » pour le plus grand bonheur des Cohn-Bendit et des Frédo, bravo. Bonne « ripoublicaine ».


                    • kurochka 4 février 2010 17:37

                      Merci JardinZen
                      Ton commentaire fait vraiment plaisir à lire, surtout au milieux des atrocités qui ont pu être écrites ici !


                    • Romain Desbois 5 février 2010 01:19

                      Heureusement que la connerie n’est pas contagieuse.

                      Quoique c’est tellement répandu que des fois, ya comme un doute.


                    • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 18:12

                      En Argo , baiser la lune veut dire sodomiser ... la lune voulant dire anus (d’ou l’expressionmontrer sa lune)... le titre n’est pas choisit au hasard ... 


                      Pourquoi pas un film sur la tolérance et la différence en général ? pourquoi toujours uniquement les gays ? si on fait un film , sponsorisé par l’état au sujet de la tolérance ,il doit couvrir toutes les tolérances , et pas seulement la tolérance aux homos ... et je voudrais finir sur quelque chose ...

                      Vous les homos , vous n’êtes pas plus tolérants que le reste de la population , je connais des homos racistes envers les beurs ou les blacks , des homos misogynes , des homos violents , des homos voleurs , etc ... ce n’est pas le fait d’être homo qui rend tolérant , comme le fait d’être arabe ou noir , ne rend pas plus tolérant dans un pays de blanc ... Bref arrêtez votre propagande malsaine ... on ne veut pas de votre lobbying à 2 balles ... vous avez choisit une vie différente assumez le , ne réclamez pas une sorte de normalité, ça n’arrivera jamais ...

                      • JardinZen 4 février 2010 18:52

                        Je vais réagir un peu « violemment » :

                        Je préfèrerais me faire sodomiser par Amour que de continuer à me faire enculer par les « pontes » et le NWO !... Chacun son choix !


                      • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 18:57

                        Mais les 2 ne sont pas exclusifs camarade , je suis sur qu’il y a des homos chez les Bilderbergs ... 


                      • kurochka 4 février 2010 19:27

                        "je connais des homos racistes envers les beurs ou les blacks , des homos misogynes , des homos violents , des homos voleurs , etc ..."
                        je ne doute pas une secondes qu’il existe de tels homos.
                        Par contre je suis sûr à 100% que tu n’en connais pas autant, voir pas du tout.
                        Sinon au moins l’un d’entre eux aurait pris la peine de t’expliquer qu’on ne choisit pas sa sexualité !
                        Es-tu déjà volontairement tombé amoureux ou sous le charme de quelqu’un ?
                        As tu fais le choix de ta sexualité ?
                        Non ? Ben pareil pour moi... et pour tous les autres êtres humains.

                        Et encore une fois, relis la citation d’André Gide, comment peut on oser parler de lobby gay dans un monde où le lobby hétéro est omniprésent et superpuissant ?!


                      • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 20:31

                        il n’y a pas de lobby hétéro en France .... c’est comme dire il y a un lobby blanc en France , la majorité n’a pas besoin de lobby ... maintenant libre aux homos de défendre leurs intérêts, libre à ceux qui ne veulent pas en entendre parler de défendre les leur ... par contre oui il y a bien un lobby anti lobby homo en France , mais ce n’est pas un lobby hétéro ...


                        Pour moi les questions de l’homosexualité ou du transgendre ne sont pas tranchées , en tant que norme dans la société , mais en tant que cible marketing , la société vous permet d’avoir une certaine visibilité , tant que vous êtes de bons consommateurs , comme les marques vont draguer les musulmans avec des produits halal , par exemple ... votre poids économique vous donne une voix ... 

                      • kurochka 4 février 2010 20:49

                        « Lobby » est peut être un mot mal choisi, mais c’est une réponse au prétendu « lobby gay » que les intolérants sortent à tout bout de champ dès qu’il est question d’homosexualité dans un médium.
                        Par contre que les médias de manière générale, s’acharnent à imposer le mythe de l’amour unique hétérosexuel, c’est l’évidence qui crève les yeux, il suffit de regarder (si on a pas les yeux trop crevés...) autour de soit : film, publicité, livres, tous essayent d’imposer ce modèle.
                        Il n’y a rien de naturel là dedans, encore une fois, il suffit de s’intéresser à d’autres peuples ou d’autres époques pour le constater.

                        Il n’y a pas si longtemps en France, (900 ans...) les hommes adulaient les guerriers, les héros, n’avaient de forts sentiments amoureux qu’entre hommes.
                        Le mariage (qui n’était pas encore chrétien d’ailleurs) ne servait qu’à la procréation et à l’éducation des enfants.
                        Il est savoureux de constater qu’au début de la propagation de l’amour hétérosexuel (l’amour courtois) ceux qui y succombé étaient accusés d’être des efféminés !
                        (évidemment, préférer conter fleurette à une dame occupée à tricoter était mal vu quand les hommes les vrais, combattaient aux cotés de celui pour qui ils éprouvaient de « l’amor » - amour en ancien français)
                        Triste époque bien sûr, horriblement sexiste mais qui montre bien que l’amour hétérosexuel n’a rien de naturel.
                        Je ne saurais que vous conseiller la lecture de « L’invention de la culture hétérosexuelle ». 


                      • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 21:41

                        Que certaines sociétés soient permissives concernant l’homosexualité soit ... que cela soit une norme absolument pas et même chez les grecques malgré ce que raconte la légende ... seul les riches organisaient des orgies et étaient ouvertement pédophiles ou homo ...


                        Sauf que la permissivité varie avec le temps , c’est pour cela que je dis que les questions ne sont pas tranchées ... la pédophilie était autorisé dans certaines citées grecques je le rappelle...

                        Dire que l’homosexualité est un sentiment amoureux est aussi bête que de dire que 2 hétéros sont des personnes qui s’aiment obligatoirement ... mais à la différence des homos , le but premier d’une relation mâle / femelle est la procréation ... l’homosexualité est d’abords une pratique et attirance sexuelle , même si le dire ne plaît pas à certains ... comme l’hétérosexualité ... sauf qu’il n’y a pas de finalité ... 

                      • kurochka 4 février 2010 21:57

                        Si tu n’arrives pas à comprendre que l’on peut aimer une personne (de l’autre sexe ou non) sans avoir envie de faire d’enfant, ou alors avoir envie de faire un enfant sans aimer une personne de l’autre sexe, si tu ne comprends pas que des dizaines de millions de personnes en France (il ne s’agit pas que de ceux qui s’identifient LGBT) souffrent car le seul modèle qu’ils voient autour d’eux est cette création culturelle qu’est « l’Amour » hétérosexuel alors rien ne sert de discuter avec toi.

                        Je ne peux corriger et ton inculture crasse et ta fermeture d’esprit.


                      • JardinZen 4 février 2010 21:59

                        Si et la finalité est bien plus Noble que la « procréation » car il s’agit d’Amour !

                        Oui il y a attirance sexuelle, mais comme je l’ai déjà dit, étant attirée par les hommes et hétérosexuelle, si mon Grand Amour (celui de mon Coeur, l’Amour de ma Vie) était une femme (tiens plouf il change de sexe !) et bien même si cela me ferait étrange au départ, cependant mon Amour serait bien plus fort, et je serais alors homosexuelle !


                      • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 22:12

                        Chez moi , l’amour mesure 15 centimètres ... et c’est pareil chez les homos qui se sucent dans les back room , glory holes ou sous les ponts de Paris ... c’est ça l’amour quantifiable ..


                        Ce genre de propagande destiné aux enfants fait croire que l’homosexualité est l’amour véritable... Pas chez moi ... les homos font ce qu’ils veulent , qu’ils ne viennent juste pas faire des leçon de tolérance à moi ou mes enfants , c’est tout et sûrement pas avec un dessin animé manipulateur ... je rappelle que personne n’oblige les enfants à aller à l’école du dimanche ,on va pas obliger le miens à aller voir ce navet ...

                      • georges jean 5 février 2010 16:18

                        Paris, le 17 novembre 1883

                        Monsieur l’Instituteur,

                        L’année scolaire qui vient de s’ouvrir sera la seconde année d’application de la loi du 28 mars 1882. Je ne veux pas la laisser commencer sans vous adresser personnellement quelques recommandations qui sans doute ne vous paraîtront pas superflues après la première année d’expérience que vous venez de faire du régime nouveau. .....

                        .......Si parfois vous étiez embarrassé pour savoir jusqu’où il vous est permis d’aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous pourrez vous tenir : avant de proposer à vos élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve, à votre connaissance, un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent à votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu’il vous entendrait dire. Si oui, abstenez-vous de le dire ; sinon, parlez hardiment, car ce que vous allez communiquer à l’enfant, ce n’est pas votre propre sagesse, c’est la sagesse du genre humain, c’est une de ces idées d’ordre universel que plusieurs siècles de civilisation ont fait entrer dans le patrimoine de l’humanité. Si étroit que vous semble, peut-être, un cercle d’action ainsi tracé, faites-vous un devoir d’honneur de n’en jamais sortir, restez en deçà de cette limite plutôt que de vous exposer à la franchir : vous ne toucherez jamais avec trop de scrupule à cette chose délicate et sacrée, qui est la conscience de l’enfant....

                        Recevez, Monsieur l’instituteur, l’expression de ma considération distinguée.


                        Jules Ferry.


                      • georges jean 5 février 2010 16:25

                        J’ai retrouvé une vielle lettre qui me semble en relation avec le sujet :

                        Paris, le 17 novembre 1883

                        Monsieur l’Instituteur,

                        L’année scolaire qui vient de s’ouvrir sera la seconde année d’application de la loi du 28 mars 1882. Je ne veux pas la laisser commencer sans vous adresser personnellement quelques recommandations qui sans doute ne vous paraîtront pas superflues après la première année d’expérience que vous venez de faire du régime nouveau. .....

                        .......Si parfois vous étiez embarrassé pour savoir jusqu’où il vous est permis d’aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous pourrez vous tenir : avant de proposer à vos élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve, à votre connaissance, un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent à votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu’il vous entendrait dire. Si oui, abstenez-vous de le dire ; sinon, parlez hardiment, car ce que vous allez communiquer à l’enfant, ce n’est pas votre propre sagesse, c’est la sagesse du genre humain, c’est une de ces idées d’ordre universel que plusieurs siècles de civilisation ont fait entrer dans le patrimoine de l’humanité. Si étroit que vous semble, peut-être, un cercle d’action ainsi tracé, faites-vous un devoir d’honneur de n’en jamais sortir, restez en deçà de cette limite plutôt que de vous exposer à la franchir : vous ne toucherez jamais avec trop de scrupule à cette chose délicate et sacrée, qui est la conscience de l’enfant....

                        Recevez, Monsieur l’instituteur, l’expression de ma considération distinguée.


                        Jules Ferry.


                      • Romain Desbois 6 février 2010 01:29

                        Saint sebastien
                        je vous cite :
                        « que cela soit une norme absolument pas »
                        "Ce genre de propagande destiné aux enfants fait croire que l’homosexualité est l’amour véritable...« 

                        Il ya vraiment un mal entendu. tout ce que demande les homosexuels, mais comme le font les féministes, les noirs, les arabes, les juifs, c’est de ne pas être considérés comme des sous citoyens, des parias.

                        Ils s’en foutent de ne pas être la norme. Le but est de faire comprendre qu’être homo, femme, noir, arabe,juif, n’est qu’une composante de la personnalité, de l’être.
                        Qu’il n’y doit pas y avoir de différence de droit, de discrimination à partir de ce critère.

                        Personne n’a dit que l’homosexualité est l’amour véritable mais que c’est aussi un véritable amour.

                        Et comme chez les hétéros, les homos peuvent aussi s’amuser sexuellement sans »aimer" leur partenaire de jeu.

                        J’espère vraiment que vos enfants ne sont pas homosexuels, car votre incompréhension les ferait beaucoup souffrir et vous ferait beaucoup souffrir .

                        Je m’amuse à dire que la normalité est ordinaire par définition, l’anormalité est donc ... extraordinaire ! smiley


                      • Bélial Bélial 4 février 2010 18:18

                        Un film, un, ça va pas vous tuer, ça peut aider les enfants faisant partie des 5% de la population qui sont homosexuels (près de 10% en comptant les bisexuels, plus ou moins androgyne, intersexes...) à s’accepter comme ils sont et les 95% (ou près de 90%) d’autres à accepter leurs camarades au collège, au lycée, et dans la vie adulte.

                        Quand au lobby gay, la propagande gay omniprésente waouh laissez moi rire je sais pas où vous avez vu ça ! Vous voulez aussi interdire les concerts d’Indochine parce que Nicolas Sirkis est trop androgyne à votre goût :-> ?


                        • Bélial Bélial 4 février 2010 18:22

                          P.S. : je ne suis pas homo pour ceux qui partiraient dans ce délire, mais srx un film ça va pas vous tuer.


                          • Traum_von_Afrika Traum_von_Afrika 4 février 2010 18:38

                            C’est qu’en même curieux que beaucoup de commentaires trouvent normal voir nécessaire de produire ce genre de film dans les écoles primaires. Il semble aussi que beaucoup pensent que l’éducation sexuelle à l’école doit aborder les relations de couples les sentiments entre deux personnes. En fait il ne s’agit que d’enseigner la biologie son utilité et comment se perpétue l’espèce. Ceci pour effectivement éviter que des petites filles se retrouvent en ceinte lors de leurs premières expériences sexuelles. La tolérance, le respect des autres, le partage avec autrui, commence dès la maternel et n’est pas à être inclus dans l’éducation sexuelle. En effet en imaginant que les enfants n’aient jamais été confrontés à autrui comment ce genre de film pourrait-il leur apprendre la tolérance des amours homosexuelles, qui font partie des sentiments et non de la biologie.


                            • JardinZen 4 février 2010 18:49

                              Ah bon selon toi l’enseignement de la biologie est plus importante que celle de l’Amour (du Coeur, ne pas déformer mes propos !)...

                              Bah je préfère qu’un enfant naisse par surprise d’Amour plutôt que par viol avec deux personnes connaissant la bio !

                              Dans ce film il n’est pas question d’éducation sexuelle mais d’apprentissage de l’Amour Universel : l’acceptation des autres... et le fait qu’Aimer est, a été, et sera toujours la plus merveilleuses des choses qui sont le moteur de notre Monde.


                            • JardinZen 4 février 2010 18:55

                              D’ailleurs je dis « l’acceptation des autres » mais ça peut aussi être l’acceptation de soi si on se retrouve confronté à sa propre homosexualité !


                            • Bélial Bélial 4 février 2010 19:04

                              @ Traum_von_Afrika :

                              Je vois ce que vous voulez dire, mais concrètement, la vérité c’est que LA PLUPART DES PARENTS FLIPPENT QUE LEURS ENFANTS PUISSENT ETRE HOMOS (ou avec qqn d’une autre couleur, il y a même des parents qui mettent les jouets de leurs enfants systématiquement dans leur main droite, :-> bouh !), donc cet « apprentissage » ne peut se faire qu’à l’école.


                            • Traum_von_Afrika Traum_von_Afrika 4 février 2010 19:26

                              @jardinzen,

                              je n’ai pas dit que c’était plus important mais expliqué la raison des cours d’éducations sexuelles.

                              Vous préférez un enfant né par surprise d’amour, soit c’est bien chez deux adultes, mais chez une jeune fille de treize ans ça fout sa vie en l’air, car qui aura la charge de son éducation ses parents, et certainement pas le père biologique. En imaginant que ses parents disparaissent prématurément, vous pensez qu’elle saura assumer cet enfant ? moi j’ai des doutes et en plus les jeunes de son âge risque de lui donner la réputation de « Pute » . Pour construire une vie équilibrée, c’est pas ce qu’on fait de mieux.


                            • JardinZen 4 février 2010 19:31

                              J’ai un fils qui est bientôt adulte et à priori pour l’instant pas homo...

                              S’il s’avérait un jour qu’il le soit... ça ne changerait rien du tout pour moi :

                              - ce serait toujours mon fils
                              - je continuerai à lui souhaiter tout le Bonheur du Monde

                              Je ne comprends pas en quoi les gens peuvent avoir peur de l’homosexualité :

                              - ça ne va pas leur sauter à la figure et les agresser
                              - ça ne rends pas les gens homos ni plus ou moins intelligents ou cons que les autres

                              Je ne vois même pas où il y a un problème en fait...

                              Par contre quand un couple (hétéro ou homo ou peu importe) va mal au point de s’insulter, de se frapper et qu’ils restent ensemble : là je vois un problème ! Un énorme problème !

                              Si un couple (hétéro ou homo ou peu importe) va bien et qu’ils s’Aiment... mais où est donc le problème ? Vraiment je ne comprends pas !


                            • liebe liebe 4 février 2010 20:59

                              Justement les cours de pures biologies , font que des petites filles se retrouvent enceinte , et même à 12 ans , naïves car pas du tout préparer à ce que des adultes peuvent leur faire.

                              En éducation à la sexualité on parle beaucoup de sentiments. , des différences entre le sfilles et les garçons, de leurs façons d’appréhender les choses...


                            • liebe liebe 4 février 2010 21:07

                              Voici la circulaire qui pourra vous permettre de comprendre les raisons pour lesquelles il y a de l’éducation sexuelle à l’école..


                            • JardinZen 4 février 2010 22:12

                              Et bien je vais être directe, j’aurais préféré avoir un fils par Amour à 13 ans que violée un peu plus tard alors que j’étais encore vierge....

                              Je suis persuadée que ma Vie aurait été bien plus belle !

                              Cela est t’il assez clair ?


                            • liebe liebe 4 février 2010 22:27

                              D’ailleurs il est important de dire que de parler de respect aux garçons,de leur faire comprendre qu’une femme n’est pas un objet sexuel tels que veulent leur faire croire les films pornos. Car ne vous leurez pas, les adolescents apprennent la sexualité avec des films pornos.
                              Et arrive le genre de dérive dont nous pouvons lire les témoignages.


                            • JardinZen 4 février 2010 23:13

                              Pour ma part, le père de mon fils et moi-même avons donné une éducation sexuelle ouverte à notre fils... et lui avons appris le respect de toute formes de Vies (donc des femmes !)...

                              Depuis tout petit il sait comment les bébé se font, nous lui avons expliqué notre Idéal d’Amour pour avoir une relation sexuelle (sans l’orienter ni vers l’hétérosexualité, ni vers l’homosexualité), nous lui avons expliqué qu’on peut aimer un homme comme on peut aimer une femme, nous lui avons expliqué sa responsabilité en faisant l’amour avec une femme du risque qu’il pourrait prendre en faisait un enfant avec elle, et expliqué q’uil y a des méthodes tant pour éviter de faire des enfants non désirés et que l’utilisation du préservatif protège grandement de cela et de maladies qui se transmettent par voie sexuelle et qui peuvent être dangeureuses voire mortelles (et qu’un préservatif peut toujours éclater et qu’il faut donc avoir conscience qu’un acte sexuel est un acte (d’Amour) à faire en connaissance de causes des conséquences qu’il peut avoir.

                              Combien de parents font de même ? Moins de 50 % je suis sûre !

                              Par contre, ce violeur qui n’a pas été fichu de me respecter en tant qu’être vivant, (oui je me suis vraiment sentie être un « objet » utilisable à souhait et qui ne peut refuser quoi que ce soit) lui : il a foutu une grande partie de ma vie en l’air ! Pourtant j’avais à titre personnel une éducation sexuelle déjà... et il m’a en plus refilé une saloperie (pas le Sida, ouf ! mais bien grâve tout de même)...

                              Alors sincèrement... l’homosexualité, l’hétérosexualité, la bisexualité me semblent tout à fait normales tant qu’il s’agit de personnes consentantes !

                              Tu as mis le doigt sur le bas qui blesse dans notre société : le respect d’autrui ! (pas uniquement des femmes, le respect de tout le monde, de la Nature dans son ensemble). Et le respect passe avant tout par une forme d’Amour quelle qu’elle soit !

                              Voilà !


                            • ASINUS 4 février 2010 18:44

                              la la la , la voila la chansonnette ...... YEP

                              les biosains sectaires les religieux communautariste les homo/e revendicatifs yep coups de boutoirs et virus succéssifs , l avait raison l autre les civilisations sont mortelles......


                              • JardinZen 4 février 2010 18:50

                                Je vais réagir un peu « violemment » :

                                Je préfèrerais me faire sodomiser par Amour que de continuer à me faire enculer par les « pontes » et le NWO !... Chacun son choix !


                                • JardinZen 4 février 2010 18:53

                                  Désolée ce message était en réponse à une autre et sorti de tout contexte... ça n’a plus le poids que je voulais lui donner ! (dommage qu’on ne puisse effacer car j’ai remis le message dans son contexte plus haut !)


                                • srobyl srobyl 4 février 2010 19:06

                                  Croire qu’on va parvenir à faire diminuer l’homophobie par des actions « éducatives » à l’école relève de la plus grande naïveté. C’est comme penser que la stagnation du nombre d’IVG chez les adolescentes, ou le tabagisme ou la toxicomanie persistants chez les jeunes est dû à une insuffisance d’information et de prévention,entre autre de la part des enseignants (qui bien sûr ne sont pas formés vous dira-t-on au JT). Il y aura toujours une proportion incompressible de cons adultes qui qui se foutent de ce qui leur a étét enseigné, pire, qui s’en méfient, les profs étant pour eux des gens déconnectés de la « vraie vie », qui ne « savent pas de quoi ils parlent »
                                   Interdire ce film dans les écoles est une connerie relevant d’une névropathie, l’imposer ou se battre pour qu’il le soit en est une autre.
                                  instruire, c’est bien là le but, souvent détourné au profit d’actions qui ont, malgré la bonne foi de leurs acteurs, contribué à discréditer le corps enseignant 


                                  • 5A3N5D 4 février 2010 20:27

                                    La meilleure éducation sexuelle : l’image d’un couple parental épanoui.


                                    • JardinZen 4 février 2010 22:07

                                      C’est Ta meilleure image, pas celle de tout le monde !

                                      La meilleure image pour tout le monde se résume au Bonheur sous toutes ses formes...


                                    • Antoine Diederick 4 février 2010 22:46

                                      le bonheur sous toutes ses formes n’existe pas, c’est un avatar de l’hédonisme à cinq balles.


                                    • JardinZen 4 février 2010 23:18

                                      Tu ne connais peut être pas le Bonheur, mais je le connais... et d’autres personnes de ma connaissances le connaissent aussi... et ça ne passe aucunement par quoi que ce soit de matériel (heureusement pour moi, sinon, là je serais très malheureuse sans en raconter plus !)...

                                      Et bien, je suis Heureuse d’apprendre à quelqu’un que le Bonheur existe bel et bien... et je le souhaite à tous et je te le souhaite à toi particulièrement ! (Car si tu ne le connais pas, tu en as encore plus besoin que quiconque)


                                    • Arunah Arunah 4 février 2010 20:42

                                      Le politiquement correct et le lobbying sont haïssables.

                                      En dépit de ce que pensent d’aucuns, l’hétérosexualité est la norme. C’est d’ailleurs ce qui les a fait venir au monde...

                                      Le point positif de l’homosexualité est qu’à terme, elle peut soulager la pression démographique...


                                      • Romain Desbois 6 février 2010 01:36

                                        ca paie aussi l’éducation des gosses de autres, les alloc des autres, etc....

                                        Pour ça le fisc , l’Etat considèrent les homos comme des citouens fréquentables


                                      • homosapiens homosapiens 4 février 2010 21:45

                                        Quand on pense que des tordus arrivent à obtenir des subventions pour un faire
                                        un truc de merde, inutile, dangereux, proséytique c’est déja une honte qui donne
                                        envie de charge son AK-47 mais qu’en plus y’a des plus tordus qui valident
                                        qu’on peut et doit passer ça à des gosses de 9 ans qui n’ont toujours rien compris à la lecture et au calcul, la c’est bombes au napalm qu’on veut monter en série.
                                        Font chier, tous ces lobbys minoritaires.

                                        Si ca continue je vais pondre un scénario ou une blatte juive handicappée homosexuelle
                                        tombe amoureuse d’une fourmi tibétaine propalestiniene salafiste née d’une mère desecendante d’esclave et d’un harki d’origine tsigane lui même fruit d’un amour interdit avec un prince anglais (ou monégasque ca ferait plus vrai) et de loana, le tout avec des dessins pourris des textes revus par BHL un doublure voix de djamel debouze, christian clavier au passage pour tenir la chandelle (et toucher son cacé), musique de fin écrite par Diam’s et surtout le culot de demander 100 Millions € de subventions au ministere de l’EN, notre bon et tendre ministre de la culture si sensible à ces délicats problèmes ’quand on s’appelle miterrand", une critique bien soutenue de polanski, le visa de vogiel sur europe 1, et surtout bachelot à la signature de la commande du nombre de copie à fournir pour les écoles et bien entendu l’obligation de le passer 3 fois par semaine du CP à bac +5 pour etre sur de faire rentrer dans la tete de tout le monde les jolies lois de la tolérance, sinon on serait pas crédible.
                                        On pari ? autant y a déja un gus sur le scénario.


                                        • eric 5 février 2010 10:37

                                          Bravo !!!!!!!


                                        • Romain Desbois 6 février 2010 01:43

                                          Homosapiens le bien nommé

                                          heureux soyez-vous d’être toujours dans la norme, constamment dans la majorité.

                                          Donc sous prétexte que vous ne souhaitez pas ou n’ayez pas besoin de défendre votre droit à être ce que vous êtes sans discrimination de la société, vous voulez interdire aux autres de le faire ?

                                          Je me souviens plus comment celà s’appelle...... smiley


                                        • JardinZen 4 février 2010 21:57

                                          Si et la finalité est bien plus Noble que la « procréation » car il s’agit d’Amour !

                                          Oui il y a attirance sexuelle, mais comme je l’ai déjà dit, étant attirée par les hommes et hétérosexuelle, si mon Grand Amour (celui de mon Coeur, l’Amour de ma Vie) était une femme (tiens plouf il change de sexe !) et bien même si cela me ferait étrange au départ, cependant mon Amour serait bien plus fort, et je serais alors homosexuelle !


                                          • JardinZen 4 février 2010 21:58

                                            Décidémment j’ai du mal avec les posts : il s’agissait d’une réponse à Saint Sébastien !


                                          • JardinZen 4 février 2010 22:05

                                            J’ai une (des) questions à poser à ceux qui ne supporte pas l’homosexualité :

                                            - je suis hétéro à titre personnel,
                                            - personne ne force qui que ce soit à être homo non plus,
                                            - cependant j’accèpte que les gens aient des penchants pour leur propre sexe en tant qu’adultes consentants (et adolescents consentants aussi bien entendu)...

                                            En quoi cela vous dérange t’il, vous personnellement dans votre Vie à vous que d’autres soient homos ???

                                            Qu’est ce que ça change dans votre vie ?

                                            Où voyez vous un problème dans la mesure où il s’agit non de votre vie mais de celle d’autres personnes qui sont heureuses ainsi, consentantes, et qui ne font de mal à personne ?

                                            MERCI DE VOS REPONSES car vraiment je ne comprends pas !


                                            • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 22:19

                                              Le problème il n’est pas la ... le problème est la propagande d’un lobby quelqu’il soit pour faire avancer un agenda ... et la prise en otage des enfants qui sont la cible de cette propagande ... c’est le sujet qui nous intéresse , pas l’homosexualité en tant que tel ... si les homos veulent sensibiliser à leur cause , c’est en dehors des écoles et pas avec du fric public ...


                                            • JardinZen 4 février 2010 22:24

                                              Ca ne répond pas à mes questions, je ne comprends toujours pas plus votre raisonnement !

                                              Et j’aimerai que quelqu’un me réponde vraiment que je comprenne....


                                            • liebe liebe 4 février 2010 22:38

                                              Ils n’ont pas d’arguments.
                                              La normalité pour eux c’est l’hétérosexualité.
                                              L’homosexualité est considéré comme sale car ils pratiquent la sodomie. Pourtant beaucoup de couples hétérosexuels sont sales car ils pratiquent aussi la sodomie.
                                              Toute pratique sexuelle faite entre personnes consentantes que ce soit la sodomie, la pénétration vaginale, la masturbation , et la fellation n’est pas sale.
                                              Le seul problème étant que sans avoir vu ce film ils pensent que l’on montre l’acte sexuel.
                                              Je suis persuadée que ce film parle d’amour, certes entre deux poissons de même sexe, mais oui , cela dérange. Je ne suis pas psy, mais je reste persuadée que cela montre que la part refoulée de chacun qui surgit lorsque l’on parle d’homosexualité.


                                            • kako 4 février 2010 22:52

                                              Comme je l’ai dit, je n’ai rien contre les homos ; j’ai des amis qui le sont, des membres de ma famille aussi. Celà ne m’empêche pas de passer des soirées avec eux, faire la fête, aller au restaurant etc... etc... Cependant, ce dont il est question ici, c’est la tentative du lobby homo de faire de la promotion chez des enfants qui ne savent pas encore ce qu’est la sexualité. Les enfants sont encore assez fragile et la tentation de manipulation n’est pas loin. Il n’est aucunement question d’homophobie.


                                            • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 22:53

                                              encore une fois le problème n’est pas l’homophobie , mais la diffusion d’un docu de propagande à des primaires ... point ...

                                              Maintenant je vois pas en quoi la sodomie est sale , avec un bon lavage rectal , ou l’utilisation d’un gode rectal avant pas de merde sur le sexe ... et la sodomie n’est pas une pratique uniquement homosexuelle , pour certaines femmes c’est un moyen de rester vierge tout en ayant des rapports sexuels...

                                            • kurochka 4 février 2010 23:05

                                              Mais de quel propagande tu parles ?!
                                              Montrer des h24 des images de couples hétéros parfois des images sexuelles (cf les publicités par exemple) raconter des histoires d’amour entre une princesse et un chevalier faisant au passage l’apologie du mariage hétéro ne te pose aucun problème.
                                              Par contre montrer un film avec un poisson qui tombe amoureux d’un autre poisson, tu cries au scandale, à la propagande, à la manipulation, à la prise d’otage...

                                              Si tu n’es pas homophobe, t’es soit aveugle soit dépourvu de toute réflexion.


                                            • JardinZen 4 février 2010 23:25

                                              Tu as raison Liebe... apparemment ils n’ont aucun argument puisque personne ne m’en donne... et finalement ça me rassure, car alors cela prouve qu’il peuvent évoluer bien plus facilement puisque nous, nous en avons !

                                              Comme tu dis, tout acte fait par Amour ne peut être sale ! L’Amour en fait toute sa Beauté !

                                              Il y a même un malheureux qui ne savait pas que le Bonheur existait !

                                              Ce soir, je suis encore plus Heureuse :

                                              - je sais maintenant que personne n’a d’argument valable contre l’homosexualité (ou toute forme de sexualité entre adultes consentants),
                                              - j’ai appris à quelqu’un que le Bonheur existe et j’espère qu’il va le trouver !

                                              Et effectivement, j’insiste sur le fait qu’il est évident que ce film ne parle pas de l’acte sexuel homosexuel (ou autre d’ailleurs) mais uniquement de l’Amour d’un mâle pour un autre mâle... Ce sentiment si Noble et si Beau qui fait que notre Monde tient encore debout malgrès quelques déferlements de haines et d’indiférences.

                                              Puisse tous les êtres trouver la Paix et le Bonheur en eux !


                                            • liebe liebe 4 février 2010 23:35

                                              Ce film reste un outil de travail.
                                              certains enfants le visionneront car leur enseignant, l’infirmière de l’école, ou la conseillère conjugale saura l’utiliser et pourra débattre avec eux à l’issue de ce film.
                                              Certains enfants ne le visionneront pas car les personnes autour d’eux que ce soit les enseignants , les infirmières ou les conseillères ,ne se sentiront pas aptes à l’utiliser.
                                              C’est aux professionnels de choisir pas aux politiques !!

                                              Ce film je le répète n’est qu’un outil .

                                              Mais si vous pensez qu’il vaut mieux que les adolescents apprennent la sexualité par les films pornos, comme c’est actuellement , le cas. Des films dans lesquels ils peuvent considérer qu’une femme c’est un objet sexuel, des films dans lesquels ils voient des viols en réunion comme des actes tout à fait normaux ; des films pornos violents avec du sado masochisme ; avec des partouzes , des viols avec violence, de la pédophilie...
                                              C’est ce que vous voulez ???

                                              Vous seriez étonner de voir le nombre d’ados qui ont déjà visionnés de tels films.
                                              Si personne ne leur dit jamais , faire l’amour ce n’est pas considérer l’autre comme un objet, c’est accepter qu’elle ou lui soit censentant(e) , c’est accepter de se découvrir l’un l’autre doucement. ce sont de grands moments de complicité et de bonheur, de joie et de partage, de plaisir mutuel. 
                                              Si personne ne prend la peine de le leur dire, alors ils considèreront que la jolie fille qui porte une mini jupe est forcément « bonne » consentante et donc tout est autorsé avec elle ..



                                              Ce film je le répète n’est qu’un outil , un simple outil , je ne sais pas ce que vous vous imaginez mais vous vous montez la tête inutilement.



                                            • liebe liebe 4 février 2010 23:45

                                              Bien d’accord avec toi jardin zen


                                            • saint_sebastien saint_sebastien 5 février 2010 04:27

                                              Moi je propose qu’on montre aux enfants un bon film barebake histoire de leur montrer ce qu’est l’amour entre 2 hommes , c’est un bon outils pédagogique ...

                                            • Romain Desbois 6 février 2010 01:50

                                              Saint sebastien
                                              ". si les homos veulent sensibiliser à leur cause , c’est en dehors des écoles et pas avec du fric public ..."

                                              Mais c’est autant le fric des citoyens homos que des citoyens hétéros.

                                              En plus monsieur les homos financent aussi les écoles, les crêches, les alloc, alors qu’ils seraient en droit au vu du rejet et de la discrimination à leur égard, de ne pas participer à ce genre de dépenses.

                                              A force de vouloir discriminer, méfions nous que cela ne nous retombe pas sur la figure.

                                              Faudra-t-il que les homos fassent comme les immigrés ont fait aux USA. Grève ensemble le même jour pour que l’on constate que son voisin, son boulanger, son collègue participe aussi à la société au même titre que les hétéros ?


                                            • JardinZen 4 février 2010 22:28

                                              Je rappelle (Cf. la vidéo) que ce film insiste sur l’Amour entre deux personnes du même sexe et ne parle pas du tout de l’acte sexuel entre elles... (il est destiné aux enfants et non aux ados !)

                                              Donc cessez de vous faire un film pornographique en tête, il ne s’agit vraiment pas du tout de cela mais bel et bien du sentiment : Amour !


                                              • kurochka 4 février 2010 22:34

                                                « prise en otage » ????
                                                de qui te moques tu ?!
                                                tu connais beaucoup d’enfants qui souffriraient des prétendus lobbies gays au point de pouvoir comparer leur souffrance à une prise d’otage ?
                                                Non, ça n’existe pas !
                                                Par contre il y a énormément d’enfants, d’ados et d’adultes qui souffrent, allant même jusqu’ à se suicider (première cause de mortalité chez les jeunes homos !) car d’une part ils n’ont eu aucune possibilité d’identification positive quant à l’amour qu’ils ont pu éprouvé pour une personne du même sexe que et que d’autre part certains écervelés haineux leur rabâchent régulièrement que leur sexualité est inférieure, indigne, immorale, artificielle...
                                                Ces gens sont directement responsables des souffrances de millions de personnes et indirectement responsables de délits voir de crimes !

                                                Voilà pourquoi l’homophobie (au sens large) est interdite !


                                                • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 22:48

                                                  l’homophobie n’est pas interdite , c’est tenir des propos homophobes qui est interdit ou commettre des crimes sous prétexte que la victime est homosexuelle , bref les discriminations au sens large ... mais on ne peut interdire l’homophobie ou même le racisme ...


                                                  Bien sur que certains homos souffrent , mais tout les ados souffrent , et tout les ados qui se suicident ne le font pas uniquement parce qu’ils sont homos ... faut arrêter de délirer ... Certains souffrent parce qu’ils sont gros, laid , ou pour une raison et pour une autre ils sont exclus du groupe ... mais ya rien ’exclusivement homosexuel dans cette souffrance ...

                                                  Et oui, laissons les enfants surtout au primaire , hors de cette manipulation ... qu’on organise des débats chez les lycéens pourquoi pas , en dehors des heures de cours et des établissement , mais sûrement pas en primaire ... Ou alors on organise un débat général sur la tolérance et pas juste les homos ... c’est ridicule et oui ce dessin animé est de la propagande de lobby pour un seul intérêt ... c’est quoi la prochaine étape , on passe un film Yuri ou Hentai aux gosses de CP ou quoi ?

                                                • kako 4 février 2010 22:44

                                                  Je n’ai absolument rien contre les homosexuels, mais je ne vois pas l’intérêt de diffuser à des enfants, qui vont entrer dans l’adolescence et s’intéresser aux choses du sexe, que l’homosexualité ferait partie de la norme. Je pense au contraire que c’est plutôt un élément de perturbation qui ne peut qu’être néfaste à son plein épanouissement. Oui, il faut combattre l’homophobie, oui, il faut lutter pour l’acceptation des différences, mais ce n’est pas en présentant l’homosexualité à des enfants qui se cherchent qu’on fera une société plus fraternelle. Les enfants sont déjà suffisemment, déstabilisés par le modèle sociétal qu’on leur propose, pour ne pas en rajouter. Laissons les découvrir la sexualité et ensuite faire leur choix ; et à ce moment là, oui, nous devrons accepter ce choix librement fait. Mais je ne vois pas pourquoi on devrait leur expliquer que deux garçons, ou deux filles ensemble, c’est bien. Non, nous faisons là une transgression qui n’a pas lieu d’être. Et de quel droit ?


                                                  • JardinZen 4 février 2010 23:31

                                                    Le but de ce film n’est ni de dire que c’est bien, ni de dire que c’est mal (ni qu’il faut ou pas bien entendu !)... mais juste montrer que ça existe... que si ça leur arrive ils ne soient pas paniqués... et que s’ils rencontrent des homosexuels qu’ils sachent qu’ils sont des êtres tout à fait comme les autres... pas plus...

                                                    A part cela il s’agit simplement d’un conte, d’une histoire d’Amour... qui au vu des réactions ici me fait penser à un « Roméo et Juliette » (ou un « Roméo et Roméo ») des temps modernes, en espérant que la fin en soit bien plus heureuse dans la Vraie Réalité ici-bas !


                                                  • Antoine Diederick 4 février 2010 22:44

                                                    des chercheurs de l’université de Liège Belgique, auraient trouvé que le dérèglement de l’homosexualité est un fait biologique....
                                                    ,
                                                    cela c’est pour le fait de nature....

                                                    maintenant, pour le reste :« Serait-il possible de foutre la paix aux gosses ds les écoles, vu que la moitié d’entre eux et plus encore, auront du mal à retrouver qui sont leurs géniteurs et génitrices, vu qu’au nombre de familles reconstituées, plus personne ne sait qui est qui ! »


                                                    • saint_sebastien saint_sebastien 4 février 2010 22:55

                                                      ça veut surtout dire qu’il est possible de prévenir l"homosexualité de manière hormonale en pré natal ou même de traiter l’homosexualité en thérapie génie , donc pas forcément une bonne nouvelle pour le lobby homo ...


                                                    • kurochka 4 février 2010 23:11

                                                      Arrêtez tout de suite avec votre homosexualité génétique...
                                                      Les premiers chercheurs de ce gènes étaient homophobes et voulaient montrer que l’homosexualité était une maladie à éradiquer.
                                                      Maintenant ils sont homophiles et veulent prouver que l’homosexualité est une fatalité et qu’il faut donc la respecter.
                                                      Tous cherchent encore... ou alors ont arrêté de chercher car ils ont compris que ce gène n’existait pas.
                                                      Et chaque prétendue découverte et réfutée par la suite, tout comme pour le gène de l’infidélité ou les autres conneries du genre.


                                                    • Antoine Diederick 4 février 2010 23:32

                                                      a Saint Sébastien,

                                                      si cette étude est confirmée, en effet, comme vous écrivez.


                                                    • Antoine Diederick 4 février 2010 23:34

                                                      L’école doit se destiner aux savoirs utiles....de la socialisation, en effet, mais pas uniquement, du savoir....et encore du savoir.

                                                      savoir faire
                                                      comment faire
                                                      pouvoir faire
                                                      devoir faire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès