• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Le Château

En 1926 "Le Château", livre inachevé de Franz Kafka, est publié, racontant l'histoire d'un arpenteur se débattant avec l'inaccessible Administration. L'histoire, totalement vraie, que je vais vous raconter se passe en 2019 dans nôtre beau royaume de France ...

 Dans un article précédent, j'ai raconté la première expérience de "Jean" dans une épicerie solidaire sans raconter comment il en était arrivé là. Ce fût une lente descente aux enfers qui s'étale sur une quinzaine d'années. Certains appellent ça "la phobie administrative", je crois que c'est un peu plus compliqué que ça dans le cas de Jean ... Toujours est-il qu'il s'est trouvé, ces derniers temps, à bout de ressources et que, grâce à des amis, à sa famille, il a pris la décision de sortir de ce puits.

 La première démarche a été de prendre rendez vous avec un assistant social où l'ensemble de la situation a été analysée. Il fallait reprendre contact avec les Impôts, la CAF, Pôle Emploi, l'Assurance Maladie, caisse de retraite ... payer les factures urgentes ... Une stratégie a été mise en place, les factures urgentes, EDF, eau, assurances, ont été payées grâce à un prêt familial.

 Puis place aux admistrations !

 Une demande de RSA auprès de la CAF était le plus urgent et comme l'âge de Jean est de 65 ans, la décision de demander la retraite, même si manquaient une dizaine de trimestres, a été prise.

 Une réinscription à Pôle Emploi était obligatoire .

 Une demande de CMU (couverture maladie universelle) auprès de l'Assurance Maladie.

 Et enfin, une déclaration tardive de revenus auprès des Impôts.

 La première visite, au centre des Impôts, a été assez simple avec 2 déclarations pour 2016 et 2017, les années antérieures étant révolues. Une attestation de dêpot de déclaration signifiant la non-imposition est donnée immédiatement. Par contre l'avis de non imposition demandera entre 2 et 4 mois pout être obtenu.

 Muni de ce sésame, la demande de CMU, accompagnée d'une déclaration sur l'honneur est faite sans problème ... enfin, à priori ... la réponse n'étant pas encore connue.

 La réinscription à Pôle Emploi se fait par internet sans problème particulier sinon un détail amusant ... des propositions de stage de formation dans la boîte mail ...

 Jusque là, tout va bien me direz vous et c'est vrai mais il faut remarquer un détail, un simple détail ... à aucune de ces administrations il est demandé de payer quelque chose, même si on peut ergoter sur la CMU mais Jean n'étant pas malade pour le moment ...

 Passons aux choses sérieuses ... la CAF !

 Après un rendez vous le 8 janvier il ne manque, à priori, que la signature d'un contrat avec l'assistant social, ce qui est fait 2 jours plus tard. Mais 2 jours plus tard un courrier demande à Jean des jsutificatifs pour étudier son dossier :

 avis d'impôts locaux et fonciers ... pour les fonciers pas de problème, pour les locaux l'attestation fournie par les impôts et une déclaration sur l'honneur conviennent.

 la copie d'attribution ou de refus de l'Aspa (allocation de solidarité aux personnes agées) auprés de l'organisme qui verse la pension principale.

 la copie de la notification d'attribution de la ou des pensions.

 Il faut donc préparer le dossier retraite auprès de la Carsat ... après plusieurs tentatives infructueuses pour obtenir le dossier sur internet il faut se résoudre à le faire par téléphone ( payant, au passage) et le dossier est reçu par mail en quelques minutes. Premier piège pour non initié à l'informatique il est proposé par défaut en format WPS impossible à imprimer. Il faut donc le télécharger en PDF (option proposée en annexe). On y est. Outre le dossier à remplir il faut fournir un certain nombre de documents et envoyer par courrier. Dans un délai de 15 jours une attestation sera envoyée. Dans le dossier il est demandé si on touche l'Aspa ou si on en a fait la demande. La demande à qui ? mystère et boule de gomme ... donc pas de sésame pour le dossier RSA pour le moment ... point mort et attente ...

 quel beau remède de cheval pour un phobique administratif !

Franz ! au secours !

 

(photo : couverture du Château Edition Pocket)

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Francis JL 25 janvier 2019 15:18

    ’’ Dans le dossier il est demandé si on touche l’Aspa ou si on en a fait la demande. La demande à qui ?

    ’’

     

    Apparemment, puisque vous posez la question, aucune demande n’a été faite.

     

    Dès lors, la réponse est non au deux premières question posées. Où est le problème ?


    • nono le simplet nono le simplet 25 janvier 2019 17:52

      @JL

      salut JL c’est la CAF qui demande ce papier et ne se contente pas d’une déclaration sur l’honneur


    • mmbbb 26 janvier 2019 13:57

      @nono le simplet j ai eu le cas d une personne dont le rectora demanda l approbation fiscale du changement d adresse afin que son fils puisse etre inscrit Mors de la prochaine cession C ’est aussi assez irréaliste en chassant que l admlinistation tant que la déclaration n a pas ete exploitee et l avis d imposition emis avec la nouvelle adresse, ne peut desservir une forme de « quitus » sur l honneur du changement d adresse il y a des choses etonnantes en effet et je ne doutais pas que le rectora refusa une attestation sur l lhonneur avant que le contribuablle citoyen honnête puisse fournir a posterio son avis d impostion puisque celui est desormais edite qu en jullet pour dossier dematérialisé Etonnant 


    • foufouille foufouille 25 janvier 2019 19:20

      non découvre le monde des sans dents. 2° épisode. réponse demain après les poubelles des puces.


      • nono le simplet nono le simplet 26 janvier 2019 04:29

        @foufouille
        tu sais quoi ? globalement, j’arrive à te plaindre ...


      • foufouille foufouille 26 janvier 2019 17:59

        @nono le simplet
        même quand je faisais la manche pour bouffer et dormais dehors ça m’est arrivé d’aider des gens dans la merde. sauf si c’est un gros con.
        ça m’étonne que le dossier de retraite ne soit plus téléchargeable vu qu’il était avant, pension de réversion compris.
        en cas de minimum vieillesse, plus de CMU donc il faudra faire une demande d’ACS pour aider à payer la mutuelle. 550€ pour 60 ans.


      • nono le simplet nono le simplet 26 janvier 2019 05:34

        des millions de personnes, en France, ne perçoivent pas les aides auxquelles il ont droit et les raisons en sont multiples lien


        • Le421 Le421 26 janvier 2019 09:29

          @nono le simplet
          Au titre de la « simplification administrative », on a complexifié plein de choses. Les allergiques à l’informatique, comme mon épouse, sont relégués au rang de sous-citoyens. Que je sache, la connexion internet on la paye, et elle est quasiment obligatoire de nos jours.
          L’argument comme quoi il y a des points à disposition pour ce faire ne tient pas puisque cela nécessite un déplacement, parfois onéreux, à la campagne notamment.
          Mais bon... Les gens qui écrivent sur Avox sont équipés et se fichent pas mal des illettrés numériques. Surtout les trolls.


        • velosolex velosolex 26 janvier 2019 14:46

          @Le421
          Beaucoup d’anglais où je vis, et parmi mes amis. Le Brexit les casse, les déprime. Ils avaient prévu de passer le reste de leur vie en France. Tout à coup, le brexit a fait comme un coup de grisou. Ils ne sont plus rien. Des apatrides. Que faire ? Rentrer, demander la naturalisation. Très complexe. Une demande de permis de séjour d’un an semble envisageable.... J’ai accompagné un couple d’amis, à la préfecture de Quimper, au service de l’immigration, leur faisant office d’interprète. Car les employés de ce service ne parlent pas anglais...Ils avaient amené avec eux une tonne de papiers...Ceux de l’acte de propriété, et des actes de mariage, en Français, avec traduction obligatoire par un traducteur assermenté, 10 euros la page. Un joli paquet. Mais manquait l’acte de naissance originale d’un enfant. Même si sa traduction était faite en français, même si elle apparaissait sur le passeport, il l’a fallait subitement aussi en anglais, et impérativement….« Faudra revenir, je vais vous donner un RDV, a dit l’employé...Vous avez de la chance d’être anglais. Pour les autres c’est deux mois d’attente entre deux RDV….
          . »Qu’est ce qu’il dit, m’a demande Bob, mon copain ?« 
           »Il me dit que t’as de la chance d’être anglais…
          Depuis on s’est aperçu que sa femme, ayant ses deux parents irlandais, allait pouvoir sans doute se faire naturaliser sans problème….Enfin Irlandaise. Avec ça, elle pourra rester en France...Quand à lui, peut être qu’à Prague, un fonctionnaire que Kafka connait pourra lui faire un visa. 


        • Le chat paumé MA’EL STROM 25 octobre 23:37

          Si on reste ensemble, on s’égare
          Qui se ressemble s’assemble
          Puis se sépare
          Si nos mains tremblent
          C’est que c’est trop tard
          Mieux vaut le faire avant septembre
          Comme c’est bizarre

          Alors faisons bande à part
          Au risque de ne plus se décevoir
          De ne plus broyer du noir
          Au risque de bien finir l’histoire
          Faisons bande à part
          Au risque de réjouir les bavards
          Mais de garder en mémoire
          Qu’on a toujours été
          Une bande à part
          Arrondir les angles
          Devenirs des vieux briscards
          Qui s’étranglent
          À ne plus totalement y croire
          User les sangles
          Qui portent nos guitares
          Une dernière fois ensemble
          Supporter les Tricards

          Alors, faisons bande à part
          Au risque de ne plus se décevoir
          De s’ réveiller dans le coaltar
          Au risque de bien finir l’histoire
          Faisons bande à part
          Au risque de réjouir les bavards
          Mais de garder en mémoire
          Qu’on a toujours été
          Une bande à part

          Allez, rangez les mouchoirs
          Et laissons le printemps
          Nous changer les codes barres
          Larguons les amarres
          Avec les compliments
          De nos futurs avatars

          Alors faisons bande à part
          Au risque de ne plus se décevoir
          De s’ regarder dans le miroir
          Au risque de bien finir l’histoire
          Faisons bande à part
          Au risque de s’ faire tailler des costards
          Mais de garder en mémoire
          Qu’on a toujours été
          Une bande à part


          • Le chat paumé Satan la bite 29 octobre 03:58

            ho grand nono omnipotent qui voit tout et peut tout expliquer aux mediocre que tu pense que nous somme ...

            une petite gréve du zèle s’ impose , en bon zélote que je ne suis pas smiley

            je crotte gentiment a la fin de tes articles ...

            plutôt que de les couper en plein milieux façon sicaire indomptable ...

            qui sait ca as peut etre un sens caché smiley mais la va falloir que tu gere tes troupe , car quoi de plus fun que de t’ amener LA TEAM pour squatter tes article ...

            TRISTE VILLE CE SOIR 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité