• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le confort de l’assurance chômage

Le confort de l’assurance chômage

Je ne nie pas le désarroi profond où se trouvent nombre de chômeurs. Il est bien sûr nécessaire que la collectivité nationale se mobilise pour leur venir en aide. Toutefois, je compte dans mon entourage un certain nombre de personnes qui profitent allègrement du système d’indemnisation. Exemples…

Mon ami Pierre s’est retrouvé au chômage à 54 ans. Après avoir exploré quelques pistes, il a vite compris qu’il pouvait s’offrir trois années sans souci et il a alors cessé toute recherche. Quelques attestations d’entretien de complaisance lui ont permis de contenter Pôle Emploi lorsqu’il était sollicité. Trois ans plus tard, c’est la fin de la récréation : il s’aperçoit, comme bon nombre d’amis le lui avaient prédit, que ses trois années d’inactivité sont un obstacle quasi insurmontable pour remettre le pied à l’étrier à 57 ans. Il va devoir tenir 5 ans sans revenu personnel jusqu’à la retraite. Notre généreux système d’indemnisation l’a engourdi dans un confort trompeur. Son épouse travaille, heureusement…

Melissa, une jeune femme de 32 ans, n’accepte que des CDD. Elle alterne avec des périodes de chômage qu’elle optimise, cherchant du travail quand elle voit s’approcher la fin des allocations. Plusieurs mois de vacances chaque année, le calcul n’est peut-être pas si mauvais !

Maria, la quarantaine, a insisté avec succès auprès de son employeur pour qu’il lui accorde une rupture conventionnelle. C’est mieux qu’une démission car la rupture conventionnelle ouvre « droit » au chômage. Maria a envie de prendre du temps pour elle et de chercher un autre job plus tard.

Caroline, infirmière parisienne, a suivi son mari muté en province. Elle avoue : « je n’ai pas intérêt à retravailler tout de suite. Compte tenu des écarts de salaire, je toucherais moins qu’avec le chômage… »

J’ai découvert qu’un jeune qui effectue une formation en alternance se retrouve à avoir « droit » au chômage dès la fin de ses études. Certains choisissent alors de commencer leur vie active par un congé sabbatique ou, tout au moins, de prendre tout leur temps pour trouver un job. J’ai même connu des petits malins qui partaient travailler à l’étranger et continuaient à percevoir les allocations chômage en France. Quelques mois de gratte aux frais de la collectivité, sans grand risque…

Je ne généralise pas même si je connais d’autres exemples autour de moi. Je sais que le chômage est un drame pour beaucoup de nos concitoyens mais on peut s’interroger malgré tout sur la manière de mettre fin à ces abus.


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • rocla+ rocla+ 17 février 2014 11:00

    Et voudrait croire qu’ un système économique puisse marcher avec

    des tire-au-flan et des bras cassés ?



    • foufouille foufouille 17 février 2014 12:46

      comme prendre sa retraite a 57 ans ?


    • rocla+ rocla+ 17 février 2014 12:49

      à 58 ans et demie après quasi 44 ans de turbin d’ affilée 

      arpète à l’ âge de 14 au fournil à 2 heures du mat 

      Et toi Foufouille parle nous de toi…..

    • foufouille foufouille 17 février 2014 13:08

      sur tf1, le boulanger travaille husqu’a 82 ans
      donc fainéant ...........
       smiley
      moi, je suis mort


    • bnosec bnosec 18 février 2014 09:25

      Parlons en des tires au flan : le cas des intermittents du spectacle est une honte.
      Les intermittents ont cotisé 246 millions en 2011 et reçu 1270 millions. Soit un milliard d’euros payés par les cotisation chomage des salariés « normaux » du privé. C’est d’ailleurs honteux que seuls les salariés du privé soient ponctionnés, pour ne pas dire volés, pour subventionner la culture dans ce pays !


    • jako jako 17 février 2014 11:02

      Le chomage confortable !!!!! fallait oser


      • CASS. CASS. 17 février 2014 14:45

        ça n’est pas demain la veille la fin du chômage, j’entend aussi par chômage ceux qui se font chier à bosser sans pouvoir voir survrivrent de leur situation d’esclaves lobotomisés. Ex ; ikéa ouvert le dimanche, afin de permettre à des étudiants etc de gagner un peu leur croute, ils sont dors et déjà remplacés par des machines. Idem autoroutes etc la belle dite modernité certains n’ont pas fini d’exterminer des masses ça leurs rapportent du fric encore pour l’instant l’Usure, la déchéance, la decadence, l’imposture le mensonge, le vol ,le pillage et l’escroquerie organisée.


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 17 février 2014 21:51

        Je viens d’écouter l’itw de Lucien Cerise sur l’ingénierie sociale et l’article d’Edmond en est la parfaite illustration !


      • GL57 18 février 2014 15:15

        Les cons ça osent tout .....


      • howahkan Hotah 17 février 2014 11:07

        Ami troll usioniste-pro UE payé avec l’argent des vrais travailleurs bonjours....que dire ? ton système est le chômage organisé, il est la guerre, les massacres , les destructions de civilisations, les famines organisées, le colonialisme génocidaire, la pollution, la malbouffe, la torture , le mensonge et tu n’assume rien du tout...genre mais c’est pas moi....alors que tu es pris la main dans le pot de confiture et tu dis que c’est ton frère qui n’es pas là..

        c’est pas joli joli tout ca..va falloir grandir et arrêter de mentir vilain !!!


        • philippe913 17 février 2014 11:26

          nier qu’il existe un chômage confortable, c’est se voiler la face, tout comme nier qu’il existe un chômage générateur d’intenses souffrances.


          • jako jako 17 février 2014 11:47

            Philippe, il y a des abus c’est certains comme à tous les echelons, il y aura toujours une toute petite part de profiteurs ( perso je n’en connais aucun) cela ne justifie aucunement la suppression de cette « protection » pré-payée par l’employé tout de même.


          • philippe913 17 février 2014 13:08

            Je ne parle pas de vrais escrocs, mais de petits profiteurs du commun, et on l’est tous, chacun de son côté et à sa manière.
            Qui n’a pas entendu dans se famille, amis, voisins, quelqu’un dire qu’il ne reprendra pas un travail immédiatement, qu’il attendra encore un peu, pour profiter de s’occuper un peu des enfants, avoir des vacances assurées, etc.
            Perso, j’ai plein d’exemples dans mon entourage, et que des gens respectables qui bossent mais qui, au détour d’un licenciement ou d’une fin de CDD, en profitent un peu.
            On est bien d’accord, ça n’a rien à voir avec le chômeur de longue durée qui veut un travail mais qui ne trouve pas, et il ne faut pas généraliser.
            Mais s’il est vrai qu’on a ce genre de petits abus, on a également de grands abus, et j’en ai également vu beaucoup. Toutefois, je ne me permettrais pas de tirer de mon expérience personnelle des statistiques et des généralités sur cette pratique en France.


          • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 19:21

            comment ne pas faire le lien avec la logique gestionnaire de l’entreprise, qui peut virer 800 personnes d’un côité tout en engraissant des services redondants et peu efficaces, (et je ne parle pas de la fonction publique , qui n’est pas assujettie au régime général d’assurance chômage).

            la logique de l’entreprise est aujourd’hui de faire du chiffre à court terme et demande à ses employés de se mettre en concurrence. Quoi de plus normal que le salarié lambda victime de cette logique ne l’applique à sa propre petite entreprise : son foyer.


          • Le421 Le421 18 février 2014 09:18

            Oui, il y a des chômeurs fainéants.
            Oui, il y a des arabes voleurs.
            Oui, il y a des asiatiques mafieux.
            Il y a aussi de parfaits français, blancs et catholiques qui sont fainéants, voleurs et mafieux.
            Et parfois, on vote pour eux.

            Mais bon, les clichés ont la vie dure et comme certains se nourrissent de truismes en ce moment...


          • julius 1ER 19 février 2014 17:38

            à quand le même article sur tous les profiteurs de l’évasion fiscale, au moins là ce ne sont pas les mêmes sommes en jeux, qu’est-ce que représente une année de chômage sur une vie de travail à l’ âge de 55 ans ou plus çà me fait penser à ceux qui dénoncent les « riches gens du voyage » qui n’ont pour tout bien qu’une caravane et un véhicule pour tracter....

            il faut vraiment ne rien comprendre à ce qu’est la différence entre la vraie richesse et la pauvreté même si elle est relative....vous voulez qu’on cherche l’étendue des biens de la famille Peugeot par exemple qui à part être les descendants d’un créateur/fondateur n’y sont pas pour grand-chose, par contre l’étendue de leur patrimoine est sans commune mesure avec celle d’un chômeur de 55ans....................
            où se situe l’indécence dans notre République ???????????????????

          • claude-michel claude-michel 17 février 2014 11:27

            Le chômage est la pire des chose pour un humain une humiliation un manque de courage..abdiquer et s’assoir sur son honneur..devenir l’esclave de la mafia politique...une invention des puissants pour mieux tenir le peuple..et ça marche..Tout le monde court à Paul-En-Ploie...y a plein de boulot mais personne n’en veut...des feignants mon bon...des assistés.. !

            Pitoyable...

            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 12:32

              ben...va y en avoir des assistés qui me répondent.. !


            • jako jako 17 février 2014 12:39

              « ...y a plein de boulot mais personne n’en veut... » oui , peut être mais à quel salaire ??? d’autre part « assisté » n’est pas une insulte, c’est le sort normal des personnes qui vivent dans une vraie société solidaire.


            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 12:57

              Par jako ...vous faîtes une réponse de feignant qui ne veut pas travailler...c’est typiquement Français...(A quel salaire)...quand on veut rester digne envers soi même on va bosser... !


            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 12:59

              Par claude-michel...et des feignants bien sur.. !


            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 13:00

              et des feignants bien sur...


            • jako jako 17 février 2014 13:16

              je ne suis pas un feignant, je travaille depuis l’age de 17 ans j’ai bientot 60 ans


            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 13:21

              Par jako...Alors soit vous n’avez rien compris au chômage...soit vous êtes un idiot... ?


            • jako jako 17 février 2014 13:30

              oui c’est cela je suis un idiot


            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 13:47

              Ce n’est pas une insulte...demandez donc 

              à Dostoïevski.. ?

            • claude-michel claude-michel 17 février 2014 15:45

              Y a un sacré paquet de chômeurs-feignants sur le site.. ?

              Bien Français...pays d’assistés..


            • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 19:37

              nous assistons même à un monologue d’un niaiseux qui n’a toujours pas compris que la révolution industrielle de 1830 était terminée.


            • Le printemps arrive Le printemps arrive 17 février 2014 21:47

              "Y a un sacré paquet de chômeurs-feignants sur le site.. ?

              Bien Français...pays d’assistés.." dixit claude-michel qui passe un temps fabuleux à commenter un maximum d’articles sur agoravox !

              Il est certain que sa productivité l’éloigne de toute fainéantise !!!

              Vous le faites bénévolement ou rémunéré ?


            • bubu123 17 février 2014 22:55

              monsieur claude michel, quand on veut rester digne on ne va pas travailler pour des salaires de misère !


              pauvre mentalité que la votre ! c’est à cause de gens comme vous que les masses se font exploiter

              les vrai assistés sont ceux qui accaparent le fruit du travail des autres, c’est a dire les actionnaires, les grands patrons

              Comme si c’était courageux d’aller bosser pour des clopinettes

            • claude-michel claude-michel 18 février 2014 07:48

              Par Le printemps arrive...Retraité..jamais au chômage..ne doit rien à personne..assisté par ma femme uniquement..Mon propre patron n’ayany jamais voulu être l’esclave de quelqu’un...question de mentalité et de courage..Moitié en France..moitié aux USA...ça va bien merci...et vous.. ?


            • claude-michel claude-michel 18 février 2014 07:51

              Par bubu123 ....Il n’y a pas de travail indigne...que des gens indignes..nuance...Seulement pour le comprendre il faut en avoir un peu dans la cafetière.. !


            • bubu123 18 février 2014 08:28

              la rengaine du patron courageux maintenant ...


              mais dite moi, vous ne devez rien à personne ? n’avez vous jamais à un moment de votre vie profité de la sécurité sociale ? c’est à dire de la solidarité nationale ?

              ah oui j’oubliais, vous êtes un courageux patron donc surement jamais malade, par contre ces fumiers de chômeurs c’est différent.



            • ZenZoe ZenZoe 17 février 2014 11:31

              ...on peut s’interroger malgré tout sur la manière de mettre fin à ces abus....

              Quels abus ?
              * Pierre, le quinqua « sans souci » qui ne sait plus où donner de la tête tellement il a d’offres et préfère attendre les bras croisés et sans revenu jusqu’à la retraite - qui peut croire à cette fable délirante ? (PS : les attestations d’entretien Pôle Emploi n’existent plus depuis belle lurette, faudrait au moins savoir de quoi on parle)
              * Mélissa, qui n’accepte que les CDD - ah bon, parce qu’il y aurait autre chose qu’une écrasante majorité de CDD en offres ? La pauvre femme si ça tombe, elle n’a même pas le choix (vous lui demandé seulement avant de juger ?)
              * Maria, la quarantaine, qui a convaincu son patron de lui accorder une rupture conventionnelle et en saute de joie ? LOL ! Alors comment expliquer que les Prudhommes croulent sous les plaintes de ces ruptures abusives justement ?
              * Le jeune en alternance qui touche le chômage ? Et alors, il a cotisé comme tout le monde puisqu’il a travaillé. Et qui vous dit qu’il va en profiter ?

              Les seuls abus que je vois sont ceux de l’infirmière qui effectivement pourrait trouver du taf dans sa branche (et encore, il n’est pas dit qu’elle va rester très longtemps inactive, son CV en pâtirait et elle le sait) - et celui des jeunes qui touchent le chômage en étant à l’étranger, ça c’est de la fraude et rien d’autre, mais elle ne dure jamais longtemps.

              Il y en a un peu marre de voir taper sur les chômeurs, et surtout par des gens qui ne savent pas ce que c’est, confortablement bien installés qu’ils sont dans leur petite vie de retraité d’ingénieur cadre sup ! Grand bien vous fasse, vous avez su ou pu tirer votre épingle du jeu, on est content pour vous, mais foutez la paix à ceux qui ont dérapé ou pas su faire. Vous n’échangeriez pas votre vie contre la leur, alors ?
              Et puis, quand on ne sait pas bien de quoi on parle, on a la décence de se taire. Perso, j’ai connu le chômage, et jamais, jamais vous m’entendez, je ne me permettrai de juger un chômeur à priori sans d’abord lui parler et lui demander ce qu’il pense de sa situation et ce qu’il ressent, comme vous semblez le faire.


              • acoquetel 17 février 2014 19:26

                bravo zen zoe, ok avec toi a 500 %

                j’ai connu 2 ans de chomdu dont 10 mois d’ass à 15,9 euross par jour et c’est triste ; je ne le souhaite à personne ; aujourd’hui à 50 ans je bosse depuis 4 mois ; je comprends parfaitement ce que peut ressentir un rmiste ou un ass. Mais ceux qui ne l’ont pas vecu, et tant mieux pour eux, ne peuvent pas comprendre !!!

              • Brice Bartneski bartneski 18 février 2014 07:26

                pas mieux.

                Si j’ajoute ça quand même : Edmond, si t’es jaloux, lâche ta retraite et pointe au chômage !


              • JL JL 17 février 2014 11:32

                Edmond,

                en lisant votre présentation je me dis que vous avez raté une marche.

                Avec des écologistes comme vous, le productivisme n’a pas besoin d’avocats !

                 smiley


                • howahkan Hotah 17 février 2014 11:35

                  Le prétendu coté jaloux des tout petits , des faibles est étrangement déments non ? faut il avoir une vie si pourrie pour en être rendu là non ? ou être juste là en service commandé pour papa usioniste qui déteste les humains sauf sous forme d’esclave et de chair à canon ...enfin les sous humains....d’après leur vision démente....

                  Créer des divisions est le but ici bien sur......çà fait 10 000 ans que ca marche ......d’après certains on est a un tournant...

                  ami chômeur pas de problèmes , de toute façons le pouvoir est obligé de te donner du pouvoir d’achat sinon il va passer à la lanterne donc couic !!...cool...le banquier doit continuer à casquer si il veut garder sa place de fainéant parasite qui ne fait jamais rien du tout comme tous ceux qui sont au pouvoir,pas un seul jours de vrai travail ..travaillons le moins possible, le plus lentement possible.....boycottons intelligent...si ils arrêtent de payer ,ils sont foutus...si tu comprends ça, tu verras tu te sens déjà mieux.... 

                  les pourris c’est eux !!


                  • soi même 17 février 2014 12:55

                    Le grand singe sage à parler  !


                  • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 19:42

                    @ soi même 

                    2 fautes sur 6 mots, continuez donc à l’oral....

                  • rocla+ rocla+ 17 février 2014 11:38

                    je dis pareil , tous les autres c’ est des salauds sauf moi .


                    • soi même 17 février 2014 12:24

                      Mon Cher Edmond, qu’il est des crétins qui convoient que les allocations chômages comme une solution viable et une raison de vivre au frais de la princesse, je le démens pas, c’est vrai cela existe.
                      Maintenant dire que c’est le cas de tous, c’est pas que je franchie pas pour une bonne raison, il suffit de voir la masse de chômeur, la masse des critères d’embauches, et comment individuellement le chômeur(euse) résous ses différentes contradictions objectives pour avoir accédé à un travail - fragilité économique - salaire bas - travail éloigné - déménagement - précarité d’embauche - horaire variable etc ....

                      Alors qu’il aurait une solution très simple à réalisé, puisque visiblement c’est l’émergence , la résurrection des entreprises privés, et bien que les indemnités de chômage dépendent directement de l’entreprise, et tant que le salarie ne trouve pas un nouveaux emploi, c’est son ancien employeur qui paye ses indemnités.
                      Serait , j’en suis sûr comme résultat, qu’une entreprise ne pourrait plus exercer le chantage aux chômages et de l’autre, les obligeraient quand il y a un plan de licenciement, d’êtres véritablement dans l’obligation de reclassé tous leurs licencier si il ne veulent pas être étouffer sous la charge d’ indemniser des chômeurs !

                         


                      • Montdragon Montdragon 17 février 2014 12:24

                        Que l’on redistribue le ratio capital/travail de 30p100 aux salariés et on en reparlera du chômage confortable..M. l’ex ingénieur retraité pompeur de richesses.


                        • rocla+ rocla+ 17 février 2014 12:36

                          comme d’ hab il faut qu’ il y a qu’ à .


                          Salauds de patrons ….. smiley

                          • soi même 17 février 2014 12:43

                            Salauds de boulanger !
                            Il nous fait, un pain péteur !


                          • Constant danslayreur 17 février 2014 13:14

                            Soi même on ne dit pas « Salaud de boulanger, il nous fait un pain péteur »

                            On dit : « Quand je me suis réveillé ce matin du sommeil séraphique auquel peuvent seuls prétendre les contribuables déférents quoique chômeurs au long cours, qui sont de surcroît attentifs à leur équilibre hépatique et fuient les excès exécrables de la tabagie, des alcools suspects, de la lecture des commentaires de Morice et de tous autres vices cancérigènes, j’étais encore un avoxien content, quoique désargenté, je me foutais des flatulences du pain de mon boulanger sans doute dus à un mauvais levain originaire du mauvais levant soit dit sans volonté de lever de lièvre sur une filière dont je ne veux rien savoir et et et des relents de sa fournisseuse taïwanaise dite l’adipeuse pas très propre, comme de la longévité du ténia des tropiques, et j’envisageais avec sérénité d’affronter comme chaque jour le triste spectacle du sourire verdâtre de mes créanciers. Or tout bien réfléchi, je refuse que ça change et voilà !!  
                            Vous autres avoxiens qui vous étripez pour un rien, ne réussirez donc pas à me faire perdre mon calme ni mon humour. J’ai décidé que j’aimais bien lire le Capitaine malgré la qualité de son pain et que je méprisais une fois pour toutes les insulteurs boursouflés et sans humour, et que le chapelet de leurs perfidies de moinsseurs du Dimanche, ben ils peuvent s’en faire une chaine d’arpenteur pour aller mesurer l’Alaska. Au moins là ils auront une chance d’étonner le public, les attractions y sont rares, et on s’y contente de peu !
                             smiley


                          • soi même 17 février 2014 13:27

                            @ Constant, j’aime justement le capitaine, sous son air de marin d’eaux vaisselles, c’est un grand sensible, il dit souvent sous son air de bougon des vérités qui bouscule les tartarins de Tarascon.


                          • cevennevive cevennevive 17 février 2014 13:50

                            « La douceur de la châtaigne, le piquant de la bogue », ainsi est le capitaine...

                            Perpétuellement dans une colère « rigolote », il est un « pisse vinaigre » au coeur tendre. Il est très loin d’un Morice par exemple.

                            Quant à moi, par contre, ma colère envers l’auteur de cette « cagade » n’est pas de la frime. Oser écrire : « le confort de l’assurance chômage », c’est une provocation immonde pour ceux qui rament.

                            J’ose espérer que l’auteur en souffrira un jour, si ce n’est pas lui, que ce soit quelqu’un de son entourage.

                            Voilà.

                          • rocla+ rocla+ 17 février 2014 16:03

                            Bon , puisque c’ est comme ça , je suis d’ accord avec ceux qui sont 

                             d’ accord et avec les autres aussi .

                            Affectueusement .

                          • mimi45140 17 février 2014 19:15

                            @ cevennevive

                            Je ne suis pas d’accord avec vous, quand on parle de« confort de l’assurance chomage », il ne faut pas oublier que l’être humain à ses travers , il existe une pathologie qui s’appelle le masochisme , pour parler de confort dans le chômage il faut faire partie de ceux là et je ne suis pas sur que cela se soigne facilement.

                          • Yohan Yohan 17 février 2014 12:39

                            Toute vérité n’est pas bonne à dire. Trois ans à décrocher sans chercher du boulot, c’est suicidaire, surtout si on veut un jour se remettre sur le marché. Maintenant, celui qui est proche de la retraite a tout intérêt à profiter de ce qu’on lui donne d’autant qu’il a cotisé pour.


                            • bakerstreet bakerstreet 17 février 2014 12:43

                              C’est intéressant dites donc, vous en découvrez des choses....


                              Sans rire, cela ramène de tristes souvenirs : « Moi, j’ai rien contre les femmes au volant, mais......
                               »Moi j’ai rien contre les immigrés, mais......« 
                               »Moi, j’ai rien contre les noirs, mais......« 
                               » Moi, j’ai rien contre les juifs, mais......"

                              • foufouille foufouille 17 février 2014 12:48

                                va bosser pour 5€/h, faignasse de retraité


                                • trevize trevize 17 février 2014 13:02

                                  Mais ils font exactement comme les politiciens et les entreprises, ils trouvent une niche et s’y installent confortablement !
                                  Le système est notre outil, nous le créons tous ensemble, pour nous servir et non l’inverse !
                                  C’est pas de la faute de Melissa si le système français est déglingué ; elle évalue sa situation, et si elle considère qu’elle préfère bosser qu’en CDD quelques mois par an, et prendre des vacances le reste du temps, grand bien lui fasse ! Après tout, si elle n’avait pas à payer de cotisation chômage, son salaire serait augmenté d’autant, elle pourrait mettre cet argent de côté pour se payer ses vacances de la même façon.


                                  • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 19:51

                                    très juste, par contre au niveau des cotisations retraites les - de 50 ans savent qu’ils casquent pour ceux qui ont été relativement épargnés et ne voient pas du tout si cela aura un retour (ou plutôt commence à sentir qu’ils n’auront que des miettes) 

                                    ces messieurs proche de la retraite, au mieux l’oublient ou au pire nous traitent de fainéants par ce qu’ils ont peur pour leur revalorisation annuelle.


                                  • El Nasl El Nasl 17 février 2014 13:26


                                     moralitas  !

                                     p’tain ,hier j’ai vu un reportage sur le Vatican . On leur donnerait le bon Dieu sans confession . On se dit , là bas , il y a des gens Pieux qui prient pour le salut de nos âmes , nous les brebis égarées ... mon cul , Copinage avec la Mafia , blanchiment , meutres , soutient aux dictatures , bref la totale .

                                    Toujours se mefier de ceux qui pronent la morale . 


                                    • zygzornifle zygzornifle 17 février 2014 13:29

                                      Pour ça qu’Hollande y à traîné son ADN le mois passé....


                                    • CASS. CASS. 17 février 2014 15:19

                                      en effet si le vatican était représentatif de la morale, ça fait longtemps que des papes dont le nouveau dirait la vérité à propos d’un certain autoproclamé isra el impérialo sionistes. Ce qui bien évidemment n’est pas le cas loin delà.


                                    • zygzornifle zygzornifle 17 février 2014 13:28

                                      Les plus profiteurs sont les députés (merci Debré) qui touchent 5 ans plein pot entre 2 mandats en cas de non réélection sans avoir à passer par pole-emploi, sans se présenter devant un conseiller pole-emploi , sans justifier d’une quelconque recherche d’emploi mais ceux la CHASSE GARDÉE personne n’en parle, personne n’y touche car l’UMP comme le PS en profitent largement et pendant ce temps on casse les pieds à un chercheur d’emploi qui tire un peu la patte ...... 


                                      • CASS. CASS. 17 février 2014 15:09

                                        EN effet les pires profiteurs assistés ne sont pas ceux que l’on croit , et c’est ceux la même qui sont totalement corrompus qui rendent les peuples aveugles et font en sorte qu’ils se divisent afin d’en faire à la finale des masses d’ esclaves ou de la chaire à canon.instauration par tous les moyens les plus ignobles les uns que les autres de l’immonde dictature du n.o.m


                                      • zygzornifle zygzornifle 17 février 2014 13:33

                                        577 députés, 380 sénateurs qui souffrent d’escarres au cul voila comment s’use le postérieur des travailleurs surexploités par un patronat esclavagiste....


                                        • COVADONGA722 COVADONGA722 17 février 2014 13:40

                                           yep , le chômage nul ne devrait en avoir d’idées préconçues , nous connaissons tous des gens qui s’y complaise d’autres qui en souffre à en mourir !

                                          le plus terrifiant à mon sens c’est de sentir que pour une bonne part c’est délibérément que la société et le marché valide la situation !Les gosses qui se massacrent à la kalash ici chez moi sont pour beaucoup de la 3 e génération 
                                          d’assistés et de chômeurs d’une même famille on ne m’ôteras pas de l’esprit 
                                          qu’il y a un rapport de causes à effets.
                                          asinus : ne varietur 

                                          • Gugu Gugu 17 février 2014 13:50

                                            Très bon article, Edmond, qui dénonce les dérives de notre système d’assistanat à la française... Par contre je pense que vous vous trompez de cible, très cher, car certes les chômeurs coutent cher à la société, mais ils sont nettement moins bien payés et nettement moins longtemps qu’une autre catégorie qui vie aux crochets de notre état providence pendant des décennies : les retraités...
                                            Et curieusement, ces deux catégories d’assistés ont la même justification quand au fait de bénéficier de ces aides « mais j’ai cotisé pour avoir droit à ce que je touche aujourd’hui ».

                                            Amicalement,
                                            Gugu


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 février 2014 09:20

                                              Gugu,
                                              Ah... le Bangladesh, quel beau pays... !


                                            • Gugu Gugu 18 février 2014 10:21

                                              Voyez vous, Fifi, j’adore les gens qui fustigent une catégorie sociale, les accusant de vivre aux crochets de la solidarité nationale alors qu’eux même bénéficient de cette même solidarité nationale.
                                              J’adore ces gens, qui parce qu’ils sont nés à une époque favorable, ont bénéficié du plein emploi et se permettent de juger ceux qui galèrent aujourd’hui à l’aune de ce qu’ils ont connus il y a 30 ou 40 ans.

                                              Je suis arrivé sur le marché du travail en 93 (déjà une crise), c’était pas évident à l’époque, j’ai alterné divers métiers et périodes de chômage, ça fait 6 ans que je me dépatouille à faire de l’intérim ou des cdd, j’ai signé un seul cdi dans ma vie, ça fait plus de 10 ans que je ne suis pas parti en vacances, j’ai 2 enfants à élever... La retraite pour moi, ça sera passé 70 ans, et avec une toute petite pension. Et là, je lis un torchon me reprochant d’être un assisté, torchon écrit par une personne confortablement installée dans sa retraite.
                                              C’est l’histoire de la paille et de la poutre
                                              Alors s’il veut dénoncer l’assistanat, qu’il remette en cause sa propre condition.

                                              Et le pire, c’est que cet auteur qui se permet d’insulter les gens, se garde bien de venir se confronter à ses détracteurs.


                                            • Gugu Gugu 19 février 2014 06:01

                                              @ Bernard
                                              Oui, cette satanée faute me pique les yeux depuis que je l’ai vu en répondant à Fifi smiley

                                              Je n’ai rien contre les retraités, moi, suis juste en colère contre les cons, et, je me répète, quand je vois que quelqu’un qui vit grâce au système de solidarité nationale se permet de critiquer ceux qui survivent grâce à ce même système, ça me met hors de moi.
                                              D’où ma suggestion à l’auteur d’aller au bout de sa logique...
                                              Qu’il y ait des gens qui profitent de l’assurance chômage comme d’un système de congés payés, je l’entend bien, ce n’est pas nouveau, je dirai même que c’est un discours que j’ai souvent entendu chez des gens qui perdaient (quittaient) un cdi de plusieurs années, mais en général, au bout de quelques mois, ils s’apercevaient qu’il fallait se remotiver et repartir au turbin. Par contre chez des gens qui passent des années à enchainer des formations, missions d’intérim et cdd, ça je l’ai jamais entendu.
                                              Après pour ce qui est de caricaturer les chomeurs comme le fait l’auteur, ça à tendance à m’énerver, parce que l’immense majorité aimerait bien avoir un « bon » contrat, ne plus se poser de questions quand à ce qu’elle va faire dans 6 mois ou dans 1 an, ne pas avoir à aller se justifier chez pole emploi...

                                              Évidemment, je savais qu’en faisant un parallèle avec le système de retraite, ça allait susciter des réactions. Il y a un consensus en France, on ne remet pas en cause l’idée de la retraite, et c’est tant mieux, le jour où ce sujet sera sur la table, notre société sera vraiment au fond du gouffre.
                                              Et votre réaction est l’exemple parfait de ce consensus, puisque ce qui vous fait intervenir sur cet article ce n’est pas le sujet de l’article, mais le fait que j’évoque les retraites. Vous me suggérez, en plaisantant, d’éradiquer les retraités, mais ne proposez pas la même chose à l’auteur concernant les chômeurs... ça je comprend moins.

                                              amicalement,
                                              Gugu


                                            • Oursquipense Oursquipense 17 février 2014 14:17

                                              5 exemples font-ils une généralité ? Et pour reprendre l’argumentation d’un précédent post presqu’aucun de vos exemples ne présentent un abus. Il est logique, par exemple, de refuser un emploi qui vous rapporte moins, frais déduits, que votre allocation chômage. Ce n’est pas un vol. 


                                              • psynom 17 février 2014 16:14

                                                Les fonctionnaires n’ont rien compris : ils se battent pour conserver la sécurité de l’emploi, alors qu’ils devraient se battre pour bénéficier du confort du chômage.


                                                • moussars 17 février 2014 16:18

                                                  « Je ne nie pas le désarroi... »
                                                  Et moi, je ne suis pas raciste, mais...
                                                  Si seuls ceux qui savent de quoi ils parlent avaient droit au chapitre, on ne vous aurait pas lu...
                                                  Affligeant bout de papier !


                                                  • François-xavier 17 février 2014 17:56

                                                    @ edmond : j’ai crois rêver, je suis chomeur aussi, je galère pour trouver un emploi stable depuis 3ans (suite à un licenciement éco alors que je faisais construire), j’ai du changer de métier parce qu’il n’y avait pas assez de déboucher dans mon métier, et maintenant je suis cariste, j’alterne des petites missions à droite et à gauche, mais quelle vie de merde, j’ai perdu ma femme, ma maison et je ne vois ma semaine fille qu’un we sur 2 et VOUS, VOUS VOUS PERMETTEZ D’ECRIRE CELA !!! Peut etre avez vous obliez que vous aviez bénéficié des trentes glorieuses... vous vous permettez de nous critiquer mais si vous étiez à notre place, mais non en plus vous êtes à la RETRAITE et nous notre retraite elle sera OU ?


                                                    • Gugu Gugu 17 février 2014 18:11

                                                      laissez tomber, Francois Xavier, l’auteur fait partie de ces gens qui assainent leur vérité, puis qui s’en retournent a leur vie bien plus intéressante qu’un échange avec la plèbe que nous sommes...


                                                    • mimi45140 17 février 2014 18:17

                                                      Bonjour Edmond , je n’ai pas vos capacités intellectuelles et je suis content de voir que vous avez un diplôme entre autres d’ingénieur , il m’intéresserais de savoir comment vous faites rentrer 150 litres dans un bidon de 100 litres. J’aimerais avoir une réponse rapide cela pourrais solutionner les problèmes de chômage, sachez que cette requete n’est pas désintéressé je fait actuellement partie du trop plein, cordialement.


                                                      • fnath fnath 18 février 2014 11:11

                                                         LOL ! enfin un vrai commentaire
                                                        ça fait du bien


                                                      • Gavroche Gavroche 17 février 2014 18:57

                                                        Il y a actuellement 5 millions de chômeurs en France, pensez-vous réellement que ce sont tous des profiteurs du système social français ?

                                                        Je pense, pour ma part, que ce sont pour la majorité des gens honnêtes en souffrance, il y a certes quelques profiteurs (mettons 500 000) mais c’est loin d’être la majorité.

                                                        Il y a aussi d’autres pistes pour rétablir l’équilibre des comptes sociaux, par ex :

                                                        si on plafonnait les retraites des dirigeants si talentueux du CAC 40, la recherche et la main-mise des fonds « évadés » dans des paradis fiscaux, des pénalités à ceux qui emploient des sans papiers et pourquoi pas le plafonnement de la retraite des ingénieurs à 2000 euros par mois, qu’en pensez-vous ?


                                                        • acoquetel 17 février 2014 20:03

                                                          moi je suis ingenieur de formation et je trouve vos plafonnements interessants ; 

                                                          mais dans un systeme liberal, l’idee est impossible. 
                                                          Ce qui est pitoyable, c’est de voir des médiocres patrons partir avec un trou de 6 milliards (areva et lauvergeon) et recommencer ailleurs leurs aneries !!! 

                                                        • julius 1ER 19 février 2014 17:57

                                                          bien sûr que les retraites devraient être plafonnées, les retraités tous comme les jeunes ne sont plus des productifs donc ils sont un coût, mais c’est normal d’autant plus que les hauts salaires pendant leur carrière en ont mis suffisamment de côté alors mieux vaut des retraites dignes pour tous le monde que des retraites indignes pour une petite minorité j’oserai dire de la naissance au cercueil ....................

                                                          J’ajouterai que d’après certains chiffres nous aurions 5000 généraux en retraite en France eh bien ma bonne dame depuis Napoléon les militaires font de vieux os, et cela représente un coût exorbitant, et cela doit peser bien plus que nos vingt mille Roms .... 

                                                        • rocla+ rocla+ 17 février 2014 19:31

                                                          En fait il y a deux sortes de mondes , 


                                                          les salauds  comme par exemple les patrons 

                                                          les gens bien comme par exemple les salariés .

                                                          Et une troisième sorte , les cons qui croient ce genre de conneries .

                                                          • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 20:03

                                                            les patrons sont les otages esclaves des services financiers, votre analyse remonte au capitalisme à la papa de votre jeunesse.


                                                          • acoquetel 17 février 2014 19:45

                                                            moi j’aurais plutot parlé de l’inconfort de l’assurance chomage, les gens sont fliqués, et les allocs ne durent pas, elles ne sont pas tres hautes.

                                                             la situation de chomeur est humiliante ; les gens la cachent ;

                                                            • jeanpiètre jeanpiètre 17 février 2014 20:04

                                                              on a retrouvé le papi de erwanet.


                                                              • rocla+ rocla+ 17 février 2014 20:27

                                                                je connais une grosse boite de charcuterie qui a fait faillite . 


                                                                200 bonshommes sur le carreau . 

                                                                Dans le secteur un employeur d’ un métier parallèle cherche du personnel 
                                                                de cette qualification . 

                                                                Sur les deux cent gus licenciés deux se sont présentés chez cet employeur . 

                                                                Les autres ont préféré toucher les allocs chômdu .


                                                                On a la vie qu’ on se construit .

                                                                • rocla+ rocla+ 18 février 2014 08:32

                                                                  Ben oui , j’ peux rien pour des mecs qui non pas attrapé l’ opportunité 

                                                                  de sauter sur cette offre d’ emploi qui était en première ligne partout . 

                                                                  198  ( sans doute pas tous ) ont préféré mettre les pieds sous la table 
                                                                  des allocs chômdu tranquillou à la casa . 

                                                                   Pendant ce temps dans la boîte cherchant du personnel il est embauché 
                                                                  ceux qui se présentent . Chômdu fini emploi disparu . 

                                                                  Et ce sont ni les farces et attrapes Tournesol ni les idioties de 
                                                                   Foufouilles qui changeront quoi que ce soit . 

                                                                  La vérité est dure aux oreilles bouchées .

                                                                • rocla+ rocla+ 17 février 2014 20:45

                                                                  22 rue de Jmela Couldouce 


                                                                  Asnières .

                                                                  • foufouille foufouille 17 février 2014 21:27

                                                                    il a embauché des roumains a 5€/h net


                                                                  • Xtf17 Xtf17 17 février 2014 21:30

                                                                    Euh, le chômage est un droit, vu que c’est du salaire différé issu d’une cotisation. L’auteur n’a visiblement pas tout compris au système assurentiel social français...


                                                                    • MdeP MdeP 17 février 2014 23:14

                                                                      MdeP @ Edmond sexagénaire, ingénieur diplômé, cadre supérieur devrait savoir qu’il y a 8 millions de chômeurs en France dont 3 millions seulement reconnus officiellement et la moitié à peine d’indemnisés. 

                                                                      Edmond, ingénieur diplômé, devrait savoir que les compétences hautement diplômées ne suffisent plus aujourd’hui pour trouver un emploi.
                                                                      Edmond, cadre supérieur, devrait savoir qu’il est particulièrement inopportun de hurler avec les loups qui ne se mangent pas entre eux mais finiront bien, peut-être, par le dévorer à lui aussi.
                                                                      Edmond, sexagénaire, devrait s’inquiéter pour la progéniture de sa progéniture qui dormira, peut-être, un soir d’hiver, sur un carton dans un coin de rue !
                                                                      @ Edmond, ce n’est pas la collectivité nationale qui indemnise les chômeurs ! Je vous rappelle que chaque travailleur cotise à l’assurance chômage par retenue sur son salaire.
                                                                      Enfin, c’est quoi votre problème ? A lire votre article, on croirait que l’argent sort de votre poche !
                                                                      Edmond, sexagénaire, ingénieur diplômé, cadre supérieur, FAYOT devrait surtout fermer sa gueule de facho.


                                                                      • straine straine 18 février 2014 07:02

                                                                        Du goudron des plumes et une corde !


                                                                        • lughengor lughengor 18 février 2014 07:29

                                                                          @ Edmond qui balance sur son ami Pierre 54 ans et qui ne voie pas le drame nationale de la désindustrialisation, des délocalisations, de la concurrence déloyale entre salariés venus de l’est. Edmond qui malgré ses beaux diplômes est incapable de relier les causes a effets qui se contente d’un raccourci foireux et jette l’opprobre sur ces semblables déjà anéantit par le chômage. Une question que vous ne vous avez pas poser mais que peut bien offrir un père de famille au chômage a ses enfants ? garder bien vos oeillères en place mais enlever les quand même quand votre ami Pierre vous demandera des comptes.


                                                                          • nofutur 18 février 2014 07:45

                                                                            On peut être ingénieur mais pas forcement ingénieux !
                                                                            Monsieur vous vous permettez de laisser entendre que les chômeurs sont des assistés... meme que oui j’en connais plein...
                                                                            Une chose importante monsieur l’ingénieur pas du tout ingénieux :
                                                                            La personne humaine n’a pas de gènes ou est écrit : Tu naitras puis tu passera ta vie à travailler pour pouvoir survivre avant de la perdre !

                                                                            Monsieur vous êtes un triste sire !

                                                                            Soyons réalistes exigeons l’impossible !


                                                                            • Debuire Renaud Debuire Renaud 18 février 2014 07:57

                                                                              C’est un véritable scandale de tenir ce genre de propos .
                                                                              Quand on connait le harcèlement d’on font l’objet les chômeurs de la part de
                                                                              pôle emploi.
                                                                              Les milliers de radiations abusives et les manœuvres infâmes pour les PIEGER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                                              Il vaut mieux que l’auteur de ce texte ne me tombe pas entre les mains !!!!!!!!!!!!!!!!! 


                                                                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2014 08:36

                                                                                Au moins dans les camps de concentration, il n’y avait pas de paresseux ni de grasses matinées au frais du contribuable ! Voilà la solution.  smiley


                                                                                • Fabien 09 Crazy Horse 18 février 2014 09:48

                                                                                  Il y a des profiteurs, il ne faut pas se leurrer. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Tant qu’il y en a qui font des millions en délocalisation, fraude fiscale, pillage organisé, massacres et viols d’enfants, alors on aura des gens qui magouilleront à petite échelle aussi...
                                                                                  Le retour de l’honneur et de la vertu, ça n’est pas pour demain.
                                                                                  Mais il y a aussi des gens qui utilise cette opportunité qu’est le « chômage » pour mener des activités non rémunérées, des activités à caractère culturel, social, politique. D’autres réussissent à monter leur projet professionnel et parviennent à s’émanciper partiellement du travail aliénant. Il y en a qui jettent leur télé et se mettent à regarder autour d’eux...
                                                                                  Quoiqu’il en soit, passé deux-trois ans, c’est le chômage longue durée et le RSA pour tous. Là on tombe deux fois en dessous du seuil de pauvreté (400€ et des brouettes) alors pour ce qui est de « profiter », je ne sais pas si c’est le terme qui correspond.


                                                                                  • Denzo75018 18 février 2014 09:50

                                                                                    Vous vous trompez de combat !
                                                                                    L’assurance chômage n’est pas un privilège, le plus grand privilège des travailleurs Français et qui plombe notre économie c’est l’impossibilité de licencier en France comme d’embaucher facilement .... au détriment des travailleurs qui n’ont toujours rien compris à cette logique qu’ils qualifient de « libérale » !


                                                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 février 2014 09:50

                                                                                      Le refus de la classe politique d’admettre que l’expérience européenne est un échec, que l’euro ne peut être dévalué, pousse à mettre en oeuvre « une dévaluation interne » qu’ils essayent de faire passer pour une dévaluation monétaire.

                                                                                      Exemple des voitures, pour expliquer la nocivité de l’euro et les problèmes de compétitivité qu’il pose. Explications en 5 minutes du problème par Asselineau.

                                                                                      La classe politique (l’ UMP dit la même chose que Hollande) a choisi « la dévaluation interne » :

                                                                                       Baisse généralisée des salaires et des charges, baisse des retraites et du financement des services publics, pour baisser le prix des marchandises et des services.

                                                                                      D’où une baisse de la consommation, des rentrées fiscales, pas davantage de croissance, et cela va pousser encore un peu plus vers la déflation.

                                                                                       La déflation, c’est le pire qui puisse arriver, les prix continuent à monter alors que les revenus baissent. On entre dans une spirale infernale.

                                                                                      Ce qui n’empêche pas de faire des cadeaux fiscaux aux entreprises !
                                                                                      La Cour des Comptes en a compté pour 172 milliards d’euros par an.

                                                                                      Sont pas assistées du tout, celles là ! Seuls les chômeurs qui ont cotisé, ou les retraités, qui ont cotisé, sont des assistés !

                                                                                      Pour résoudre le problème, il faut avoir une monnaie qui correspond à la compétitivité de son économie.
                                                                                      Sortons donc de ce piège européen, sortons de l’ UE et de l’euro !
                                                                                      Adhérez à l’ UPR et votez pour ses listes aux élections européennes.


                                                                                      • prolog 18 février 2014 10:36

                                                                                        C’est vrai que le chômage peut être confortable, je suis dans ce cas et j’apprécie chaque instant je vous assure. Par contre, on a encore là un article qui voit par le petit bout de la lorgnette.
                                                                                        Tout le monde a la même logique, à savoir, je fais quelque chose si et seulement si c’est rentable. Toutes les activités économiques se font selon le même modèle, une pyramide où chaque étage ponctionne une partie de ce qui est créé par les étages inférieurs.
                                                                                        Cette mécanique induit un taux de chomage minimum en dessous duquel il n’est plus intéressant de créer de l’activité sinon on risque de faire augmenter tous les salaires (trop de boulot, pas assez de travailleurs donc ceux-ci peuvent devenir exigeants).
                                                                                        Ainsi, le taux de chomage est mécaniquement limité par un plancher.
                                                                                        Maintenant la question c’est : Pourquoi voudriez-vous que les « perdants » de la pyramide soient dégoutés ?
                                                                                        Deux raisons possibles : la première c’est que si on arrive à faire se battre entre eux le dernier contre l’avant-dernier, personne ne fait attention au vainqueur de la compétition.
                                                                                        La deuxième c’est que les gens comme vous ont souvent très peur de se rendre compte qu’ils gâchent leur vie dans un boulot qui accapare tout leur temps et qu’ils ont besoin que les autres les appuient... Du coup si quelqu’un s’en sort bien sans bosser bah ca vous rend jaloux au point d’écrire un tel article.
                                                                                        Allez, si t’en as marre de bosser, arrête et vois ce qu’il se passe plutôt que de pester sur les autres.


                                                                                        • rocla+ rocla+ 18 février 2014 10:43

                                                                                          Vous avez simplement la chance de profiter d’ un système usine à gaz

                                                                                          qui fait que le prix de nos produits coutent dix fois le prix d’ autres pays . 

                                                                                          • vesjem vesjem 18 février 2014 11:48
                                                                                            EdmondDomicilié à Lyon, sexagénaire. Ingénieur diplômé, cadre supérieur et écologiste.

                                                                                            t’as eu ton diplôme dans un paquet de bonux , pour faire tant et inutilement jaser sur ce site si convenable habituellement ?


                                                                                            • Brice Bartneski bartneski 18 février 2014 12:52

                                                                                              Le chômage ça coûte cher, le travail aussi paraît-il...


                                                                                              Ceci dit, il est important que les anti-chômeurs sachent que très peu de chômeur touche une allocation chômage. Et oui, la majorité des chômeurs n’ont plus de droits à l’allocation et changent de caisse. Ils passent d’une indemnité pole emploi au RSA versé par la CAF et sur des financements des conseils généraux. Pour info, le rsa c’est 490,28 euros pour un fin de droit sdf. Et je sais de quoi je parle.

                                                                                              • lili 18 février 2014 13:38

                                                                                                La soi-disant fraude sociale est une goutte d’eau dans la mer en comparaison du vol à échelle planétaire organisé au profit des actionnaires, des multinationales et des banques... Ce sont évidemment eux les parasites, les plus tricheurs, les plus menteurs et les plus malhonnêtes. Désigner de faux ennemis est toujours éminemment suspect. Pendant ce temps-là, les 1% qui détiennent le pouvoir font main basse sur toutes les richesses en détruisant les éco-systèmes et notre santé, en polluant l’eau, l’air, les sols nous tyrannisent et nous asservissent sans état d’âme. J’ai dû mal à croire que vous puissiez encore être assez naïf ou assez aveugle pour ne pas vous en rendre compte. Dans le cas contraire, à quoi jouez-vous ? Un peuple divisé n’a aucune chance de résister et de s’émanciper.


                                                                                                • Auxi 18 février 2014 15:09

                                                                                                  Puisque, selon Edmond le crétin, le chômage, c’est des congés payés permanents, pourquoi fait-il si peur ? Quand à accepter « n’importe quel salaire », même s’il ne couvre même pas le loyer, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Le rétablissement de l’esclavage, voilà qui nous rendrait hyper-compétitifs ! Non, on ne travaille pas pour « l’honneur » ou la « dignité », mais pour SUBSISTER et pourvoir à ses besoins et à ceux de sa famille ! Croyez-vous vraiment qu’un gagnant au loto retourne au boulot comme si de rien n’était, par « dignité » ?


                                                                                                  • GL57 18 février 2014 15:12

                                                                                                    C’est cela oui. Tous les chômeurs sont des ramiers qui passent tout leurs temps à compter le peu dont ils disposent pour pouvoir se payer le minimum vital ,surtout quand il y a des gosses à nourrir. En plus d’être paresseux et parasites, ils sont que d’indignent et égoïstes parents ? Edmond, vous êtes tout simplement bête et vulgaire dans le verbe ( je voulais écrire CON, mais c’est pas poli ) . Faites attention de ne jamais tomber du haut de ta pyramide tout comme nos très véreux et « trais cons pétants » politiques qui se persuadent que tout est acquis indifféremment ! Fainéants de chômeurs je vous salue et les autres C..s comme Edmond je vous ...... ignore ( je coulais écrire « emmerde » mais cela non plus c’est pas poli ) ! ps , achetez donc un dico pour trouver les mots - amalgame - idiot - privilégié - arrogant - condescendant , en fait , lisez le donc en entier votre dico , pendant ce temps là vous pourrez occuper votre esprit et même vous instruire ( peut-être ) .


                                                                                                    • GL57 18 février 2014 15:30

                                                                                                      C’est cela oui. Tous les chômeurs sont des ramiers qui passent tout leurs temps à compter le peu dont ils disposent pour pouvoir se payer le minimum vital ,surtout quand il y a des gosses à nourrir. En plus d’être paresseux et parasites, ils sont que d’indignent et égoïstes parents ? Edmond, vous êtes tout simplement bête et vulgaire dans le verbe ( je voulais écrire CON, mais c’est pas poli ) . Faites attention de ne jamais tomber du haut de ta pyramide tout comme nos très véreux et « trais cons pétants » politiques qui se persuadent que tout est acquis indifféremment ! Fainéants de chômeurs je vous salue et les autres C..s comme Edmond je vous ...... ignore ( je coulais écrire « emmerde » mais cela non plus c’est pas poli ) ! ps , achetez donc un dico pour trouver les mots - amalgame - idiot - privilégié - arrogant - condescendant , en fait , lisez le donc en entier votre dico , pendant ce temps là vous pourrez occuper votre esprit et même vous instruire ( peut-être ) .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès