• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le délire consumériste

Le délire consumériste

La folie de Noël

La belle nuit de Noël rend fous les acheteurs compulsifs. Les compteurs s’affolent, la toile bruisse de commandes, les transporteurs sillonnent le pays pour acheminer les paquets au pied des sapins. Le tout venant de l’inutile, du mauvais goût, du tape à l’œil et du clinquant se donne rendez-vous sur les marchés de Noël. C’est la grande foire à gogos et en ce domaine, chacun fait assaut avec son voisin pour rivaliser en niaiseries onéreuses.

C’est à se demander si le pouvoir d’achat a véritablement pris un coup dans l’aile de la dinde grasse et du chapon déconfit. Les agapes viennent s’ajouter au ruissellement des gadgets incertains qui finiront dans un placard ou bien seront revendus dès que le généreux donateur aura le dos tourné. Car en la matière, la reconnaissance a sombré dans ce redoutable pragmatisme économique qui fait de chaque individu un potentiel candidat à la fortune.

Acheter est le dernier acte qui maintient en vie. C’est même la raison d’être de beaucoup. C’est une preuve d’intégration à un système fondé sur l’imitation délirante des pratiques les plus stupides. La raison a quitté les individus qui disposent encore de ressources tandis que ceux qui en manquent aspirent à les imiter. Dans les soupes populaires d’ailleurs la frénésie de consommation est analogue au délire des furieux argentés.

Les médias prennent le relais si jamais quelqu’un avait échappé par inadvertance à la fièvre acheteuse. On filme des clients la bave aux lèvres et la carte bleue en surchauffe, on se glorifie des records de transactions bancaires, un signe de bonne santé économique selon ces curieux experts en hystérie collective. On filme les queues aux caisses, les montagnes de cadeaux et la troupe innombrable de pères Noël de toutes les couleurs et aux barbes peu crédibles.

Les enfants ont bien du mérite dans ce délire collectif pour continuer de croire aux sornettes que les adultes font semblant de leur servir avec une conviction feinte. C’est absolument dégoulinant de toutes parts, c’est à l’image du dérèglement climatique, la pensée et la raison collective sont en surchauffe en cette étrange période.

Et comme la folie fonctionne, les grands ordonnateurs de ce cirque invite de nouvelles occasions de se jeter sur le tiroir caisse. Des vendredis noirs de la raison, une fête des amoureux qui au lieu de faire l’amour doivent dépenser et gaspiller, des fêtes pour tout et n’importe quoi de la mère à la grand-mère en passant par la secrétaire et les voisins. On marche sur la tête pour mieux laisser tomber l’argent qui est dans nos poches. Ce sont les lois de la gravité universelle en somme.

Voilà, j’ai jeté ma bile et vous faites ce que vous voulez. De mon côté, je ne fais pas de cadeaux, l’emballage me sort par les yeux, le joli nœud en papier doré ne finira pas sa course dans les poubelles de nos vanités. Je fais des économies, tout juste si je cède à la gourmandise en prenant bien garde de ne jamais fréquenter les grandes surfaces de la honte.

Noël et ses mauvais comptes, la dépense sans retenue pour une société qui va à sa ruine et à sa perte. Évitez je vous en conjure les cerises et les haricots verts, des produits qui nous viennent des antipodes. La Planète brûle et durant quinze jours vous allez jouer les incendiaires. Rassurez-vous Nicolas Hulot fera bien pire et tous les décideurs de même. Quand ils participent à une réunion d’urgence pour sauver ce qui peut l’être encore, ils arrivent en avions privés et s’accordent des gueuletons honteux. L’exemple vient d’en haut et rien n’est prêt de changer.

Bonnes fêtes à tous que ce soit dans la modération ou bien le délire. Après tout la liberté ne se transige pas et je vous remercie de m’avoir accordé celle de dire mon ressenti. Je vous en fais cadeau sans emballage ni chronopost. Faites en bon usage, ceci ne peut être revendu. Saluez votre amie Parcimonie de ma part et à demain si votre foie a survécu.

Raisonnablement vôtre.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 09:26

    Le nec plus ultra, summum de la contradiction, dans ces agapes païennes du solstice d’hiver est quand même l’adoration du foie gras promu à une position aussi élevée que celle du veau d’or.


    De même que les militantes féministes vont revêtir leurs plus beaux atours pour tester leur potentiel de séduction sur les mâles, les protecteurs de la nature et des animaux vont se ruer sur les rayons de Fauchon ou de Lidl selon leur statut social pour s’arracher les ballottines cotées en bourse après les ravages de la grippe aviaire... 

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 10:46

      @Jeussey de Sourcesûre

      Dommage que le veau ne puisse être gavé, il ferait fureur

      le saumon se fume également pour supporter la cheminée et sa buche


    • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2017 11:11

      @C’est Nabum


       le cannabis se fume aussi très bien ....lol

    • oncle archibald 24 décembre 2017 15:47

      @Jeussey de Sourcesûre : le foie gras de « Lène », diminutif d’Hélène, sinon rien ! Lène était une voisine de mes beaux parents originaires des basses pyrénées et plus exactement de la Gascogne. C’était elle qui « savait faire le foie gras ».

      Le canard gras était chosi et acheté sur pied à la ferme voisine de la leur devenue pompeusement « maison de campagne » depuis qu’ils habitent en région Parisienne. Le foie « on n’est pas dedans » (dans le canard s’entend) pouvait être plus ou moins gros, c’était la surprise, puis dénervé salé poivré et mis au four au bain Marie dans une cocotte en porcelaine « le temps qu’il faut ».

      Voilà. Après cuisson il n’y avait plus qu’à le laisser au frigo quelques heures avant de le déguster. Le gout d’aucun des foie gras commercialisés sous de pompeuses étiquettes ne peu rivaliser avec celui de « Lène » que ma belle mère, acariâtre comme il se doit pour une belle mère, arrivait quand même à critiquer, trop salé, pas assez salé, trop cuit, pas bien dénervé etc etc ...


    • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2017 11:10

      Ha voila de la bonne TVA pour les caisses de l’état , le gouvernement va pouvoir remplacer l’avion d’Edouard par la navette spatiale il parait que les sièges sont au top ..... 


      • mmbbb 23 décembre 2017 11:17

        @zygzornifle mais c ’est plus risquer  !


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 11:26

        @zygzornifle

        L’essentiel étant de l’équiper de sièges éjectables


      • foufouille foufouille 23 décembre 2017 11:13

        comme pour les vacances, certaines personnes économisent plusieurs mois pour se payer une belle fête.
        ceux qui n’ont pas les moyens, tu ne les verras pas acheter une tonne de bouffe.
        ils sont nombreux pourtant.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 11:27

          @foufouille

          je n’en suis pas certain

          je vois parfois des comportements aberrants même chez ceux-là


        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 15:05

          @C’est Nabum
          j’ai connu plusieurs personnes capables de bouffer des pattes pour se payer une télé 3D HD de plus de 1m de diagonale ........ pareil pour les vacances.
          c’est pas possible sans un minimum de revenus imposables.
          au RSA, ASS, etc, tu n’auras droit à aucun crédit.
          donc à part serrage sévère de la ceinture ou acheter que des promos, DLC courtes, faire des économies est impossible.
          c’est un genre de motivation, tu imagines une superbe fête. ça parait ridicule car c’est temporaire.
          perso, je préfère du solide comme un super scooter à quatre roues avec suspension et une autonomie de 40 km ..............


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 15:45

          @foufouille

          J’évoque des comportements de totale avidité que j’observe dans les restaurants sociaux

          je suis interloqué à la fois par leur refus de partager et leur désir d’en prendre toujours plus au risque de leur santé


        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 16:01

          @C’est Nabum
          ça se voit que tu n’as beaucoup été privé de quoi que ce soit très longtemps car un état de manque est très courant.
          quand tu as aucun avenir, tu te contrefous de ta santé.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 16:09

          @foufouille

          cette fois vous n’en savez rien


        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 16:12

          @C’est Nabum
          si c’est le cas, tu prends ton cas pour une généralité car j’ai toujours vu ce type de comportement et très longtemps pour certains.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 16:16

          @foufouille

          Je crois en la solidarité et au partage


        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 17:18

          @C’est Nabum
          ils l’ont rarement vu donc ils en profitent quand ils peuvent. je l’ai rarement vu également.
          c’était différent quand presque tout le monde était pauvre.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 17:50

          @foufouille

          C’est une évidence

          Les inégalités engendrent des comportements étranges


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2017 06:40

          @foufouille
          Les pauvres à la ville , je ne sais pas, mais les pauvres à la campagne, jusqu’à une date récente que j’ai connue, avaient tous un jardin, des vignes, des fruits et des légumes, bien plus sains qu’aujourd’hui, des poules et des lapins. Et quand ils le pouvaient, une chèvre ou un cochon... Ils faisaient souvent leur vin et leurs fromages. A la campagne, personne ne mourrait de faim !


          Je n’ai jamais vu circuler d’argent, tous les surplus s’échangeaient : un panier de champignons contre un lapin ; un panier de pommes de terre contre un panier de fruits etc. Les échanges de services étaient monnaie courante.

        • foufouille foufouille 24 décembre 2017 09:32

          @Fifi Brind_acier
          tout le monde n’a pas un jardin en campagne ni la santé pour s’en occuper.


        • oncle archibald 24 décembre 2017 16:41

          @Fifi Brind_acier : chez moi dans le Languedoc viticole on « ouvre le ban des vendanges » quand le premier viticulteur commence à cueillir et « on ferme le banc des vendanges » quand le dernier a fini.

          Quelques jours après un arrêté municipal déclare ouverte la campagne de « grappillonage » qui permet à quiconque d’entrer dans les vignes d’autrui pour ramasser les « grapillons » oubliés par les vendangeurs. Il y a quelques dizaines d’années toutes les familles pauvres en profitaient et faisaient fermenter les grapillons dans des tonneaux pour obtenir une centaine de litres de vin ou plus, pour passer l’année.

          Depuis que les vendanges sont mécanisées ce serait une manne incroyable parce que la machine à vendanger « oublie » beaucoup plus de grappes que les vendangeurs. Oui mais .... Il n’y a plus personne ou presque qui va grapilloner et on peut voir jusqu’à Noël toutes ces grappes « oubliées » en train de pourrir sur les ceps. Soit les pauvres n’ont pas envie de boire du vin, soit ils ne savent plus faire du vin, soit ils ont la flemme d’aller chercher les grapillons et se contentent du RSA.


        • Agafia Agafia 25 décembre 2017 09:12

          @C’est Nabum


          On partage quand on a de quoi... Et la rue, ça rend rarement solidaire. C’est la jungle.

        • mmbbb 25 décembre 2017 09:20

          @C’est Nabum on ne me demande pas mon avis je paie mes impots . 


        • mmbbb 23 décembre 2017 11:18

          on dirait du Rosemar je lui faisais remarquer que l education nat se prête a ce jeu lors de la rentree des classes alors qu elle ne cesse pas de critiquer cette societe de consommation . 


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 11:28

            @mmbbb

            je vais finir par apprécier Rosemar


          • mmbbb 23 décembre 2017 11:42

            @C’est Nabum C est le paradoxe de cette grande auteur « e » . qui feint de ne pas voir que son institution se prête au jeu du commerce mercantile . Les professeurs en sont les promoteurs tant cette rentrée pour les parents se resument en l achat d une longue liste de fournitures Je vous exempte de l achat des bouquins qui font le bonheur des editeurs Quant à cette fête, chacun est libre il est evident que nous retrouvons les Saturnales chere au Romain Noel n est qu un calque , Décidément on n invente rien . Quant a Rosemar elle un mepris pour le beauf que je suis mais c est une relation bijective . La est le propre des enseignants de France, une caste au dessus de la mêlée de la plèbe et qui sont pourtant pour la plupart des soss


          • mmbbb 23 décembre 2017 16:16

            @C’est Nabum Je vous donne la clé de son style A Noel on nous fait consommer, on nous sollicite par ces publicites mensongeres, on nous force a ne pas devenir raisonnable , on nous fait passer à cote de l essentiel. Le « on  » est la clef de voûte de ce style singulier Le beauf que je suis , ne peut percervoir toute la subtilité.


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 16:24

            @mmbb

            C’est la clef d’Auchan


          • mmbbb 23 décembre 2017 18:56

            @C’est Nabum Il est évident que tout le monde ne peut pas acheter des tomates « BIO » à 5 kg comme je l ai vu sur le marche Si vous aviez une once de raisonnement , vous comprendriez que les centres villes sont occupes par les bo bo . Ceux ci ont fait monter le cout de l immobilier et le commerce de proximite est cher . Le BIO le marche equitable sont a la monde mais les prix ont une tendance haussière dans ces magasins des centres villes . A Auchan, quoique cela vous défrise , il y tout de même une offre alimentaire de qualite notamment viande boucherie fromage et boulangerie J achete du charolais Label rouge, j ai chambre un eleveur venant faire la promotion de son produit, il y a des controles tres strict et analyse en laboratoire La loi s applique a quicinque Auchan a double sa surface de l offre BIO si cela vous intéresse en proposant une offre moins chere que dans les magasins branches que vous frequentez Si vous savez lire la reglementation, il y a un cahier des charges . Comme je l ai dit a votre alter ego ROSEMAR, personne ne m a jamais oblige a achete quoi que soit et surtout des sodas et autres produits industriels . Vous enseignez elle enseigne et on on on on et alors les étiquettes c est une obligation , la lecture n est pas interdite non Et dire que les contribuables paient ce genre de prof  ! 


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 19:27

            @mmbbb

            Je n’ai pas de raisonnement c’est ce qu’on me reproche ici


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2017 07:09

            @C’est Nabum
            Je partage votre exaspération, cette débauche de bouffe est indécente. N’étant pas croyante, j’ai choisi depuis des années, de revenir aux rites païens : je fête le solstice d’hiver, le retour de la lumière, je fais une cure de fruits et de légumes, et je ne vais plus dans les magasins jusqu’en début janvier... . 


            Le Noël provençal me convient très bien, la moitié des rites sont païens.
            Malgré 1000 ans de propagande, l’ Eglise Catholique n’a jamais réussi à éradiquer les pratiques païennes liées au solstice d’hiver. Elle a bien été obligée de les accepter tout en les emballant de religion. Toutes les fêtes religieuses ont été collées sur le calendrier d’anciennes fêtes païennes pour les faire disparaître. C’est raté.

            Le blé en herbe semé le 4 décembre, « le cachoc fio », les bougies, le repas de légumes et de fruits, sont typiquement des rites païens, en relation avec le rythme des saisons. Les seules concessions faites à la religion, c’est la trilogie, les 3 chants, les 3 nappes blanches, les 3 bougies, et les 13 desserts. Mais comme ce sont des fruits secs ou frais, l’ Eglise a été niquée quand même ... C’est bien plus sain, et ça coûte très moins cher que la débauche de malbouffe conseillée.

            Voici le chant à répéter 3 fois pour avoir de bonnes récoltes :
            « Alègre, Diou nous alègre Cacho‑fio ven, tout ben ven ; Diou nous fagué la graci de veïre l’an que ven, Si sian pas mai que siguen pas men  »

            Traduction : « Tout vient bien, Dieu nous fasse la grâce de voir l’an qui vient ; si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins. »


            Et comme on dit en Provence :
            « Bon bout d’an, et si sian pas maï, que seguen pas men » !

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2017 07:49

            @mmbbb
            Le bio vendu en France ne vient pas forcément de France, mais du monde entier.
            Et comme les normes sanitaires sont plus élevées en France qu’ailleurs, rien ne vous garantit que le bio vendu hors circuits courts, soit vraiment bio...


            Il faut chercher plutôt sur les marchés, il arrive qu’on trouve des agriculteurs pas bio, mais qui essayent de traiter le moins possible, d’abord pcq les produits de traitements, c’est vachement cher, et qui proposent des fruits et des légumes, pas pires à mon avis, que le bio venant d’on ne sait où ?

          • Ar zen Ar zen 24 décembre 2017 09:39

            @Fifi Brind_acier

            Ce ne sont pas les mêmes règles qui régissent la production des produits biologiques dans l’UE que celles qui régissent l’importation de produits biologiques depuis les pays tiers. 

            La production biologique dans l’UE doit respecter le cahier des charges définit dans le règlement européen  (CE) n°834/2007 


            L’importation du bio depuis les pays tiers est soumis au règlement européen n°1235/2008 du 8 décembre 2008. les lots de produits biologiques importés de pays n’appartenant pas à l’Union européenne doivent être accompagnés d’un certificat d’inspection.Ce certificat peut être délivré par :
            • Une autorité de contrôle ou un organisme de contrôle d’un pays tiers reconnu équivalent par l’Union européenne dans le cadre du régime « pays équivalents » ;

            • - Une autorité ou un organisme de contrôle reconnu équivalent par l’Union européenne dans le cadre du régime « organisme équivalent ». 


             C’est une bien belle entourloupe. Les producteurs de bananes des Antilles françaises en savent quelque chose. http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/03/06/la-banane-antillaise-veut-contrer-sa-rivale-bio_5089822_3234.html


             


          • Durand Durand 24 décembre 2017 18:47

            @Fifi Brind_acier


             ECOCERT est l’organisme certificateur agréé des productions « bio » françaises ou importées.
            Cet organisme visite périodiquement les exploitations bio et analyse des échantillons de la production.

            Voici quelques unes des molécules autorisées en « bio » :


            Avez-vous noté que l’ivermectine est autorisée en bio pour les traitements antiparasitaires des animaux d’élevage ? Vous connaissiez l’ivermectine ?

            Faisons connaissance... :


            ... Écrivez vous-même « ivermectine mortalité abeilles » dans votre barre de recherche... 

            L’ivermectine, c’est bio !... Saviez pas ?!




          • Durand Durand 24 décembre 2017 19:05

            @Ar zen


            Excellent article qui montre également que l’interdiction de taxer les bananes étrangères empêche les Français de consommer les bananes nationales – antillaises ou réunionnaises – et de soutenir les producteurs locaux, y compris ceux qui voudraient produire en bio.

            L’article 63 interdit la solidarité nationale..., rien de moins...



          • Ar zen Ar zen 24 décembre 2017 19:45

            @Durand

            Il est effectivement très difficile de trouver des bananes antillaises chez les commerçants en métropole. C’est complètement dingue comme situation. L’UE est en train de détruire Guadeloupe, Martinique et Réunion, sans que même les populations locales arrivent à identifier les raisons de cette tragédie. Il faut dire que les drapeaux européens fleurissent partout dans les départements d’outre mer, l’UE est omniprésente dans les budgets de nombreux projets et cela doit se voir puisque la publicité pour ce type d’investissement européen est « obligatoire ». Lorsque l’on sait que c’est de l’argent français, il y a de quoi enrager. 

            «  Les bénéficiaires des subventions européennes, qu’ils soient des entreprises, des associations, des organismes public ou collectivités, doivent respecter l’engagement de rendre visible la contribution de l’Europe pour leur projet. »


          • mmbbb 25 décembre 2017 09:38

            @C’est Nabum c ’est à dire que certains de vos commentaires sont vraiment tres con et dénote un esprit bourgeois rassis ( le truc que vous avez dit sur les grandes surfaces et qui sont repris en boucle par les ces cretins d intellos comme ce STIELGLER dans ce media ) . Par ailleurs il y a une convention signee avex ces grandes surfaces , les produits approchant la date de preemption sont donnes a certaines associations En revanche je vous gratifie d un certain respect parce que contrairement a deux auteurs de ce site Grandgil et Dugue vous vous n opposez pas a a la controverse Eux avancent n importe quoi surtout Dugue ( il sait fait reprendre sur un article sur le cancer par un docteur ce gars est diplome ! et brident les commentateurs blessant leur immense ego . j ai recu un mail m enjoignant de donner pour ce site , je ne donne rien je ne vais pas donner pour un site qui censure ! 


          • mmbbb 25 décembre 2017 10:48

            @Fifi Brind_acier le BIO « made in France » est contrôlé D ailleurs allez vous renseignez auprès de ces producteurs, ils sont assez emmerdés par rapport a leur voisin qui n ont pas choisi cette voie . Le BIO venant du Maroc ou autres, non ces pays sont corrompus . Les allemands ont eu une expérience avec les germes de soja ! Ils etaient assaisonnés d Eschérichia Coli autremant des bacilles fecales Ils ont des morts !  Quant aux marches, il est vrai qu ils foisonnent dans ce pays et c ’est encore un avantage . Les fruits et legumes dans les grandes surfaces sont souvent plus chers et moins bons. L achat des courses est une combinaison entre les grandes surfaces et les marches c’est ce que je fais . En revanche sur les marches certains prix sont tout de même exagéres des qu il s agit de certaine production dite locale « miel » ou autres produits bio mis en avan.t Il suffit de faire marcher sa memoire
             


          • C'est Nabum C’est Nabum 25 décembre 2017 10:58

            @Durand

            La banane a deux bouts, c’est là son problème pour la taxation


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 décembre 2017 18:09

            @Durand
            Merci pour l’info.


          • Ben Schott 23 décembre 2017 11:23

             
            « Dans les soupes populaires d’ailleurs la frénésie de consommation est analogue au délire des furieux argentés. »
             
            C’est vrai, c’est assez dégoûtant tous ces morts de faims qui se jettent sur la bouffe !
             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires