• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Far West sans Shérifs

Le Far West sans Shérifs

 

Une professeure braquée par un élève de 15 ans. Heureusement la vidéo de cette agression a été diffusée par les réseaux sociaux, sinon ce fait aurait été caché comme le sont la majorité des agressions verbales ou physiques qui sont légion dans nos établissements scolaires.

 

Des professeurs terrorisés, qui sont dans la colère, la résignation ou la soumission.

Il ne sont soutenus, ni par leur Hiérarchie, ni par le ministre de tutelle, ni par les parents, ni par les médias.

 

Des enseignants qui ont vu leur vocation virer au désastre, ils vont enseigner la peur au ventre, ils sont nargués, insultés, agressés par des jeunes, auxquels ils étaient censés apporter le savoir et leur permettre une ascension sociale.

Ils sont obligés de ravaler leur ambition, de cacher leur désespérance,et de renoncer à leurs illusions. Et quand ils subissent toutes ces humiliations, une seule consigne, silence !

 

La consigne générale étant de toutes parts l'omerta.

 

« Pas De Vagues »

Notre école qui devrait être un sanctuaire, est devenue le déversoir de toutes les ''incivilités'' qui se produisent dans notre pays.

Comment faire en sorte que l'école de la République redevienne un lieu clos où des sachants transmettent le savoir à des apprenants, dans le calme et la discipline.

 

Tolérance zéro.

Il faut rétablir une discipline sans failles. L'enseignement ne peut être pratiqué que dans le calme et l'écoute. Sinon on continuera à avoir une école qui est la risée de l'Europe par son manque de résultats, un tourment journalier pour ceux qui enseignent et un parcours inutile pour de nombreux d'élèves.

 

L'échelle des sanctions ne peut pas avoir de barreau manquant.

Heures de colle, exclusions temporaires, conseils de discipline, et en cas de récidives, exclusion définitive et si nécessaire mise dans des centres fermés, où une discipline exemplaire sera appliquée en même temps que l'enseignement continuera à être prodigué.

 

Pourquoi pas pour les plus agressifs, et les récidivistes un "encadrement militaire des jeunes délinquants." Idée de Ségolène Royal qui, lors de la campagne présidentielle de 2007, avait proposé sa mise en place.

 

On a aujourd'hui des mineurs qui passent devant des juges pour la trentième ou quarantième fois. Comment pouvez-vous les convaincre de respecter les institutions, en confortant leur certitude d'impunité, impunité qu’ils retrouvent à l'école.

 

Dans les lieux d'enseignement très difficiles et qui sont concentrés dans certains quartiers où les insultes et les agressions sont nombreuses, alors il ne faut pas hésiter, il faut mettre un policier, un shérif pour faire respecter la loi, les professeurs ne peuvent jouer le rôle de policiers, ce n'est pas leur job, il y a un moment où ils doivent faire appel à une autorité forte et incontestable pour faire régner l'ordre.

Cette présence policière est à l'essai à Nice, il ne faut pas hésiter à l'étendre aux établissements en grande difficulté.

 

Si certaines écoles sont devenues des territoires de violence type Far West il faut nommer des Shérifs, bien formés et aux compétences élargies, à savoir : convocation des parents, explication des sanctions encourues et suivi de ces sanctions.

Il ne faut pas que les sanctions se diluent dans les arcanes de la transmission des dossiers.

 

Il faut aussi responsabiliser les parents, quitte à supprimer certaines prestations qui sont données pour permettre une éducation qui n'est pas dispensée. Bien sûr étudier chaque cas, sanctionner les laxistes ou ceux qui encouragent leurs enfants par leur exemple à des comportements de revendications religieuses inacceptables par exemple, mais aider, appuyer les familles dépassées par le comportement de leurs enfants, et qui n'ont ni la force, ni le savoir, ni l'autorité pour réagir.

Il faut aussi trouver une solution pour que les allocations de rentrée scolaire ne servent pas à acheter des télés et autres biens de consommations n'ayant aucun rapport avec leur but, mais pour équiper les enfants pour la rentrée scolaire, suivant leur vocation.

 

J.M. Blanquer a l'air d'adhérer à la plupart de ces actions et il parle de tolérance zéro. Mais il y a comme souvent un abîme entre les paroles et les actes. Attendons pour voir.

L'école n'est pourtant qu'un lieu de non droit dans des territoires de non droit.

L'école ne peut guérir que si le traitement se fait à l'extérieur aussi.

La véritable, la seule solution globale car l'école n'est que la partie immergée de l'iceberg, consiste à reconquérir les territoires perdus de la république.

 

Castaner annonce vouloir « reconquérir mètre carré par mètre carré la souveraineté républicaine dans certains quartiers ». « Ce sera un combat », ajoute-t-il .

Cet homme qui a montré ses faiblesses, sa naïveté, ce ministre que certains disent islamo compatible, prendra-t-il les mesures qui s'imposent ?

S'il tient parole ce sera comme il le dit un véritable combat. A-t-il le courage de l'engager ?

 

La tâche est immense.

 

700 quartiers sensibles en France, dont certains sont hors de contrôle du gouvernement de la république.

http://www.citoyens-et-francais.fr/article-la-liste-des-quartiers-sensibles-de-france-ou-regnent-la-delinquance-les-dealers-les-armes-et-les-is-125522553.html

C'est dans ces quartiers de non droits ou à partir de ces quartiers de non droits que se produisent la plupart des crimes et délits.

Comme nos professeurs, nos policiers ne sont pas soutenus, tous les jours, dans certains endroits, ils se font insulter, violenter, agresser, et on ne leur donne ni moyens de faire leur métier ni souvent les consignes d'agir et de se défendre. Trente ans après, le syndrome Malek OUSSEKINE paralyse encore nos ministres de l'intérieur.

 

Là aussi c'est le Far West, mille agressions gratuites par jour. Il y a des rixes mortelles entre gamins de plus en plus jeunes, on tue parrfois pour un regard, une cigarette, le plaisir simplement, on attaque des bus comme autrefois les diligences, et où sont les shérifs ?

Pour l'instant ce sont les caïds qui jouent ce rôle.

https://www.liberation.fr/societe/2006/10/26/en-banlieue-il-y-a-un-effet-far-west-qui-se-developpe_6608

 

Les lois et les règles qui régissent ces quartiers sont édictées par les caïds qui mettent en coupe réglée ces territoires et qui imposent leurs règles à la population par la terreur et la violence.

 

Certains sites sont devenus des territoires hors des lois de la république. Les lois, l'état, les services, s'arrêtent à l'entrée de ces quartiers, pour le plus grand malheur des familles que l'on a abandonnées et qui sont sous la coupe de cette racaille. Des quartiers où l'islamisme radical se répand, où des prêcheurs de haine manipulent la jeunesse, et les éloignent encore plus de la république.

La question qu'il ne faut pas s'interdire de poser est pourquoi les jeunes sont sensibles aux chants des sirènes islamistes ?

Pourquoi tellement de jeunes sont réceptifs, et se réfugient dans la religion fondamentaliste propagée par les salafistes.

Ces islamistes semblent offrir ce que notre société ne leur offre plus.

En premier un but, un idéal,

En second lieu un combat qu'ils vont idéaliser, et un ennemi à combattre le mécréant.

Essayer d'imposer cette religion en combattant les mécréants et leur société qu'ils jugent exécrable, par ses inégalités, ses mœurs et son absence d'idéal. Les lois de cette religion viennent combler un vide, et remplacer les lois de cette république qu'ils ont rejetée.

 

Le danger comme disait Collomb dans son testament de ministre de l'intérieur d'un face à face, est réel, ces religions extrémistes étant facteur de rupture avec la république, de communautarisme exacerbé et de rejet total du vivre ensemble.

C'est la raison pour laquelle il faut absolument reconquérir ces territoires perdus de la République, car cette reconquête doit permettre de libérer cette jeunesse de l'emprise de ces fondamentalistes.

 

Il faut reconquérir le terrain mais aussi les esprits pour que l'intégration soit un projet valorisant, et que demain l'on puisse redonner cette envie, cet attachement à la France qu'ont montré les immigrés d'autrefois.

 

La population de ces quartiers sera la première a appuyer l'état

si elle est convaincue que nos dirigeants sont décidés à aller jusqu'au bout, malgré les dommages collatéraux inévitables.

Seule l'incertitude d'une réelle volonté les maintient dans la soumission et l'omerta.

La réponse qui fera changer la peur de camp devra passer par de la compréhension et de l'aide, mais aussi aussi par un contrôle strict de l'immigration, car de nouveaux flux de migrants ne feraient qu'amplifier les problèmes et freiner les progrès de toutes ces mesures.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Buzzcocks 26 octobre 2018 11:35

    Comme toujours monsieur, pour toutes vos propositions, il faut des fifrelins. Or, l’état a refilé sa politique économique à Francfort. On ne peut pas imprimer des billets pour payer de nouveaux flics. Et les bonnets rouges ne veulent plus payer de nouveaux impôts. Et je ne parle pas de Spartacus qui ne veut pas que l’état embauche le moindre nouveau fonctionnaire.

    Donc, yaka, fokon, mais qui paie ?

    Ensuite, les militaires ont autre chose à foutre que de s’occuper de zyva à casquettes. J’ai fait mon service militaire, il y a 23 ans, et ils reformaient déjà tous les abrutis finis à la pisse. Vous allez confier du matos militaires valant des millions à des gogols ? Là encore, les militaires ont un budget serré, et ils n’ont pas le fric pour loger/nourrir/vêtir/occuper, des milliers de glandus.

    Donc le situation actuelle est la moins pire, les gogols vivent entre eux, les riches eux, habitent les centres villes ou foutent leurs mouflets dans le privé pour ne pas côtoyer les gogolitos. Et ils ne veulent pas financer vos mesures sinon, c’est coiffage d’un bonnet rouge illico. 


    • moderatus moderatus 26 octobre 2018 11:43

      @Buzzcocks


      Les policiers ne peuvent rien, les militaires non plus, l’état encore moins puisque fauché, alors on fait quoi, on laisse le bordel s’aggraver dans les écoles et les quartiers de non droit.

      il n’y a pas des priorités , la sécurité n’est pas une priorité ?

      Il y a deux solutions, intégrations ou partage , il me semble que vous avez fait votre choix.
      la troisième solution c’est comme dit Collomb l’affrontement, il n’y aura plus d’endroit tranquille , il faut voir les réalités en face.

      J’ai écrit mon article il y a deux jours, Les déclarations et les mesures de Collomb et Castaner vont dans le sens que j’indique, celui du bon sens.






    • moderatus moderatus 26 octobre 2018 14:05

      @zzz’z


      Ça fait partie des devoirs régaliens d’un état. Les états dissous dans l’Union Européenne, à qui la sûreté des citoyens est-elle dévolue ?

      Il est certain que l’abandon de tout souverainisme ne permet pas de réguler les lois comme on le voudrait.

    • redneck redneck 26 octobre 2018 11:37

      Le ministre de l’Éducation nationale déclare être favorable à la présence de policiers au sein des établissements scolaires.

      Voilà ou l’on en est aujourd’hui !!!!


      C’est fini pour la lutte politique et je crains qu’il ne restera que la lutte armée.
      La 3ème War World sera civile sinon l’Europe entière sera coranique !


      • moderatus moderatus 26 octobre 2018 11:52

        @redneck


        Le ministre de l’Éducation nationale déclare être favorable à la présence de policiers au sein des établissements scolaires.

        Voilà ou l’on en est aujourd’hui !!!!

        C’est pas aujourd’hui redneck cela fait des décennies que cela dure.et on ouvre les yeux aujourd’hui.

        les profs ne peuvent instaurer la république devant des gaillards qui sonr habitués à foutre la pagaille à l’extérieur de l’école, et qui se conduisent de la même façon dans les établissements scolaires .

        Cela fait des années que l’on aurait du mettre un policier dans certains établissements.

        Le maire de Nice a fait un essai sur 3 établissements, çà marche, cette mesure va être étendue.

        comme les centres fermés que l’on va multiplier car renvoyer un délinquant d’un établissement pour le fourguer au collègue n’est surtout pas la solution.

        Mai il y a eu Mai 68, et’’ il est interdit d’interdire’’ et ’’les enseignants peuvent être enseignés ’’, et les sanctuaires sont devenus des arènes où l’on s’affronte., comme à l’extérieur.



      • Crab2 26 octobre 2018 11:52

        Inch’Allah
        Ce livre « Inch’Allah » fait suite au livre ’’ Les territoires perdus de la république ’’ – CRABSuite  :

        https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/10/inchallah.html


        • moderatus moderatus 26 octobre 2018 12:00

          @Crab2



          J’ai suivi les émissions parlant dde ce livre.

          il nous conforte dans ce que nous savons déjà, l’islamisation grandissante de certains quartiers

          Ce livre est important pour une raison essentielle, Ce sont de journalistes de gauche ,d’un journal de gauche qui l’ont écrit.

          D’autres livres faisant la m^me constat on été écrit depuis des années seulement ceux qui les avaient écrits étaient de droite, donc des extrémistes, des fachos, des islamophobes, des racistes.
          Là ces bien pensants sont coincés , et bien emmerdés.ce sont des gars qui partagent leur idéologie qui disent les vérités qu’ils voulaient taire.

        • moderatus moderatus 26 octobre 2018 13:57

          @Raymond75


          Ce livre fait semblant de révéler des informations que tout le monde sait depuis longtemps, entre autre depuis le rapport ’OBIN’ de ... 2004 :

          Vous avez parfaitement raison, depuis 20 ans nous sommes alertés sur de dysfonctionnements, des phénomènes d’appartenance religieuse extrémistes, et une augmentation exponentielle de la violence ;

          la différence essentielle c’est qu’une ce livre est écrit par des journalistes de gauche travaillant dans un journal de gauche. Donc les attaques pour racisme, islamophobie, amalgame, ne sont plus possibles par les gauchos idéologues.

          Alors les engagements pris par Castaner seront -ils suivies d’effet, j’en doute.

          Et pourtant faire respecter la loi républicaine est aujourd’hui une question de survie.

        • redneck redneck 26 octobre 2018 13:08

          J’aimerais casser un mythe : loin d’être une époque et un lieu où régnait la loi de la jungle, le Far West américain n’était pas une société victime d’un anarchique chaos social résultant de l’absence totale d’institutions gouvernementales. 
           

          Les registres criminels des villes et des villages de l’Ouest dépeignent une vie plus ennuyeuse, et surtout plus sûre qu’aujourd’hui.
           
          Par exemple, à Dodge City, qui apparaît dans les westerns comme l’exemple de la ville violente, n’ont été enregistrés que cinq homicides en 1878, faisant de cette année la plus sanglante de toutes. 
           
          Le nombre de crimes dans les villes de l’Ouest non seulement n’était pas élevé, mais bien ridiculement bas en comparaison avec les chiffres actuels.
           
          Bref, plutôt La petite maison dans la prairie que Il était une fois dans l’Ouest !
           



          • moderatus moderatus 26 octobre 2018 14:02
            @redneck

            J’aimerais casser un mythe : loin d’être une époque et un lieu où régnait la loi de la jungle, le Far West américain n’était pas une société victime d’un anarchique chaos social résultant de l’absence totale d’institutions gouvernementales.

            mais vous avez raison, mais dans le Far West il y avait des shérifs qui imposaient la loi.

            dans la plupart des villes les arrivants déposaient les armes quand ils arrivaient, il n’y avait pas des territoires de non droit.
             

          • foufouille foufouille 26 octobre 2018 14:19

            @redneck

            vu les flingues de l’époque sans cartouche, c’est assez normal. un poudre noir actuel ne supporte pas l’humidité et il faut nettoyer le barillet après chaque séance de tir. pour la recharge, c’est lent.


          • troletbuse troletbuse 26 octobre 2018 13:43

            Et 10 cars de CRS pour Dieudonné. C’est bien la preuve de la reconquête, non ?


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 octobre 2018 15:19

              Bonjour moderatus de la moderatitude 


              Oui, Platon, les autres philosophes grecs mais aussi tous les philosophes des anciennescivilisations avaient expliqué comment survient la déchéance nationale. 

              La France a fait plus que tous les pays du monde d’aujourd’hui pour mériter une plus rapide déchéance. Elle a détruit les droits humains, elle a détruit la condition de la femme, elle a détruit la morale religieuse, elle a détruit les valeurs humaines, elle a détruit le principe de l’honnêteté et de la solidarité humaine... La France est folle mais elle a réussi à tromper le monde entier sans doute monnayant corruption et malice mais aussi profitant de l’ignorance et de la crédulité des peuples ! 

              Jusqu’ici la France a vécu sur le dos des peuples mais comme le peuple de France ne s’était pas rendu compte ou plutôt avait accepté, alors elle se dissout dans la totale illégitimité de ses biens et de ses acquis. 

              Voyez-vous moderatus, même la langue française échappe aux Français qui deviennent illettrés quelque soit leur niveau d’instruction ou leur condition. 

              Il faut que les intellectuels illettrées français comprennent ceci : La France ne peut pas intégrer les étrangers qui se sentent supérieurs à tous points de vue... Ils n’accepteront jamais les « valeurs de la France » qui préconisent l’homosexualité, la pédophilie, la pornographie, la sexualité à la Maternelle... TOUT CECI ETANT LE CONTRAIRE DES PRINCIPES DE LA VIE SUR TERRE !!! 

              La France est déchue, elle entraînera avec elle le fragment ouest de l’Europe coupable de la destruction de l’humanité ! 

              Le problème n’est pas seulement « les banlieues » mais toute la France d’en bas qui va de Dunkerque à Johannesburg et des USA à la Chine : Tout ce que la France avait semé comme propagande lui sera rendu abondamment !

              • moderatus moderatus 26 octobre 2018 16:39

                @Mohammed MADJOUR


                Bonjour Madjour,

                Vous savez sur la fin de la civilisation Européenne , nombreux sont les philosophes et écrivains qui la prédisent à court terme.
                Houellebecq, Onfray, de Villiers et d’autres, mais les raisons de cette mort des sociétés sont nombreuses , il paraitrait qu’’elles ont un cycle, de grandeur, d’apogée , de déclin et de disparition.
                Je peux vous rejoindre sur certains points, mais d’autres surs lesquels je m’inscris en faux.

                Jusqu’ici la France a vécu sur le dos des peuples mais comme le peuple de France ne s’était pas rendu compte ou plutôt avait accepté, alors elle se dissout dans la totale illégitimité de ses biens et de ses acquis.
                je ne peux partager cet analyse, la France a été longtemps un exemple, le phare du monde , le siècle des lumière a éclairé le monde.


                ..

              • zak5 zak5 26 octobre 2018 19:52

                @Mohammed MADJOUR
                alors là ben el kaid, je signe ce texte des deux mains, même si je ne l’interprète sans doute pas tout à fait comme vous


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 octobre 2018 16:32

                @zak5

                Je ne vous autorise pas à signer mais seulement à lire.

              • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 2018 17:09

                @Mohammed MADJOUR

                Moi je ne lis jamais les « intellectuels » Algériens...

                J’ai trop honte pour eux...

                Le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui a “envoyé sa femme” accoucher dans un hôpital en France, a affirmé vendredi 21 septembre le président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) Mohcine Belabbas en déplorant “l’ampleur de la régression” dans le secteur de la santé.


              • babadjinew babadjinew 26 octobre 2018 15:23
                Si le probléme nous prenions a l’endroit !!!!!

                Dans l’article il est UN mot qui me semble important ! VOCATION !!!! Et 1000 fois oui le METIER d’enseigant ou dans un sens plus large tout métier ayant pour matière premiere l’Humain devrait être accomplit sous cette banière de la vocation !

                En gros pour en revenir aux enseigants ILS sont (devraient être) le CAPITAINE de ce qui ce passe dans le cadre de leur salle de classe !!!! Et oui c’est un metier usant, éreintant, de moins en moins reconnu... Néanmoins, un enseigant un VRAI (celui qui bosse par vovation) sait comment quel que soit le type de public qui en fasse de lui ce trouve construire un cours DISCIPLINE et INTERRESANT !!!

                Maleureusement par ces décades de chomage de masse l’on est plus enseigant par VACATION mais simplement par besoin alimentaire. Enseigants étant malheureusement devenu un job purement alimentaire.

                Ce job demande une Gnak, des compétences, et des connaissances des situations sociales trés avancées, choses que l’on ne creusera jamais si le moteur est simplement alimentaire !

                En gros rajoutez même des flics dans chaque salle de classe que cela ne changera rien à la donne, ce sera même pire, un flic ayant encore moins de pédagogie qu’un enseignant alimentaire.......

                Pour le reste commençons donc NOUS adultes à donner des exemples de respects des lois et des régles !!! Que nos politique ripoux paye leur méfaits (balcany, sarko, etc, etc, etc) que nos fraudeurs fiscaux payent leur malversations (100 Miliards tout de même), que nos maitres du CACA 40 cessent de ce gargariser de la casse sociales qui fait gonfler de manière HONTEUSE leur profits, et peu être alors un discours de discipline et de regles respécté pourra peut être être entendu même en presence de quidam sans VOCATION d’enseigants !!!!

                Wake Up !!!! 

                • moderatus moderatus 26 octobre 2018 17:00

                  @babadjinew


                  Dans l’article il est UN mot qui me semble important ! VOCATION !!!! Et 1000 fois oui le METIER d’enseigant ou dans un sens plus large tout métier ayant pour matière premiere l’Humain devrait être accomplit sous cette banière de la vocation !

                  En gros pour en revenir aux enseigants ILS sont (devraient être) le CAPITAINE de ce qui ce passe dans le cadre de leur salle de classe !!!! Et oui c’est un metier usant, éreintant, de moins en moins reconnu... Néanmoins, un enseigant un VRAI (celui qui bosse par vovation) sait comment quel que soit le type de public qui en fasse de lui ce trouve construire un cours DISCIPLINE et INTERRESANT !!!

                  Vous avez en partie raison, la vocation n’est plus le principal moteur de l’engagement de enseignants, mais il y a eu depuis 68 un changement radical dans notre société qui n’a pas épargné l’école . ce lieu fermé qui était un sanctuaire a été ouvert à tous les vents, le statut d’enseignant a été dévalorisé, plus de discipline , plus de transmition verticale, on a même et c’est symbolique supprimé les estrades , on a mis l’intituteut au niveau de l’élève
                  .L’enseignant doit être enseigné . Il est interdit d’interdire.

                  Tous les maux ,les travers de la société ,on les a laissé pénétré l’école., même la religion y a faite son entrée, avec ses revendications et interdictions.

                  On a laissé l’indiscipline envahir les classes, même la violence y est journalière.

                  Pour le reste commençons donc NOUS adultes à donner des exemples de respects des lois et des régles !!! Que nos politique ripoux paye leur méfaits (balcany, sarko, etc, etc, etc) que nos fraudeurs fiscaux payent leur malversations (100 Miliards tout de même), que nos maitres du CACA 40 cessent de ce gargariser de la casse sociales qui fait gonfler de manière HONTEUSE leur profits, et peu être alors un discours de discipline et de regles respécté pourra peut être être entendu même en présence de quidam sans VOCATION d’enseignants !!!!

                  ne mêlons pas la politique à tout cela , elle n’a jamais été exemplaire et vertueuse, et il n’y a guère, l’école faisait encore son boulot .

                  L’exemple doit être donné par les parents, c’est à eux que votre discours d’exemplarité doit s’adresser. et eux seuls sont responsables de l’éducation de leurs enfants , ou de leur manque total d’éducation. mais maintenant plus personne n’est responsable, de rien les parents démissionnent, la famille a explosé, les enfants sont ballotés entre couples divorcés, familles monoparentales , familles décomposées ou recomposées.

                  Notre société craque de toutes parts, et cessons de prendre des boucs émissaires, en plus c’est nous qui les avons élus non ?
                  Nous sommes je le crains une civilisation en fin de cycle.





                • babadjinew babadjinew 26 octobre 2018 17:19
                  @moderatus

                  Plutot en accord avec vos propos et loin de moi l’idée de déresponsabiliser les parents. (Traduit par NOUS adultes....)

                  Neanmoins dans ce monde FOU schyzo et psychotique, l’incompétence crasse de nos politiques à ce projetter sur 20 ans aliès à l’arrogance honteuse (car intouchable) de la caste des ultras riches n’arrange en rien le smilblik....

                  Un quidam de base payé au lance pierre, assis en permanence sur un siège ejectable (risque réel de chômage) n’est plus en réel capacité d’insufler Espérance Sens voir bon sens à sa projéniture.....

                  Bref, NOS enfants ne sont que le triste miroir de la socièté/civilisation INFERNAL que nous sommes en passe de leur léguer.

                  Egoistement je suis bien content de ne pas avoir 16 ans aujourd’hui.....



                • moderatus moderatus 26 octobre 2018 17:49
                  @babadjinew

                  Un quidam de base payé au lance pierre, assis en permanence sur un siège ejectable (risque réel de chômage) n’est plus en réel capacité d’insufler Espérance Sens voir bon sens à sa projéniture.....

                  Bien sur la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais notre société a un problème parmi d’autres, un de piliers de l’éducation c’est la frustration.
                  On ne l’a pas pour de multiples raisons enseigné. On ne sait pas dire non, on laisse croire que l’on peut avoir tout , en suivant et sans effort, alors quand la vie leur dit non, ils ne supportent pas et se rebellent contre eux mêmes ou contre les autres.
                  J’ai connu un tas de famille pauvres, mais ou il y avait joie de vivre, amour du travail bien fait, respect et éducation.La pauvreté n’est pas obligatoirement source de délinquance ou de désespérance.
                  mais dans le virtuel ou on les laisse s’abimer, comment reconnaître la valeur des choses.

                  Bref, NOS enfants ne sont que le triste miroir de la socièté/civilisation INFERNAL que nous sommes en passe de leur léguer.
                  Une société décadente, ou des valeurs essentielles ne sont pas transmises, une société que des philosophes et des écrivains voient en fin de cycle et prévoient sa disparition.




                  Egoistement je suis bien content de ne pas avoir 16 ans aujourd’hui.....

                  Vous n’êtes pas égoïste, beaucoup de gens sont dans votre cas, je me souviens d’une discussion avec mon fils et au cours de laquelle je lui disais que si comme dans FAUST on me proposait un pacte pour ’avoir 20 ans , même si ce pacte n’était pas avec le diable, je refuserai, tout comme vous je pense.
                  Je ne m’attarde pas sur les raisons, elles sont tellement nombreuses.




                • Areole 28 octobre 2018 10:19

                  @babadjinew

                  « Pour le reste commençons donc NOUS adultes à donner des exemples de respects des lois et des régles !!! »
                  Pour que cela ait un quelconque effet il vous faudra 20 ans (au moins)
                  Vous prenez bien le problème à l’endroit, mais l’envers existe.
                  Les infrastructures gramsciennes sont vermoulues par 40 ans de propagandes libertaires. Vous ne pourrez pas chasser du jour au lendemain l’idéologie de la tête des profs, flics, parents et pseudo-élites des blancos-naifs. 
                  De plus les fils d’immigrés sont fondamentalement allergiques aux lois et règles des blancos. Que les petits blancs respectent et tentent, à leur risques et périls, de faire respecter les règles ; et la multiculturalité déféquera dessus avec plus d’aisance. Ils ont leur propre cohérence islamiste dont la force réside à une solidarité sans faille entre frères. Nous n’avons que l’actuelle faiblesse de nos institutions à opposer à cette force. 
                  Il me semble qu’il existe une voie plus rapide à votre proposition, qui est essentielle, mais trop lente pour être efficace, avant la catastrophe démographique qui nous menace.
                  1) suppression immédiate du regroupement familial,
                  2) suppression de toutes les aides aux pays du tiers monde qui n’accepte pas le retour de leur compatriote délinquants,
                  3) rendre illégale les activités islamists sur le territoire qui sont actuellement tolérées,
                  4) poursuivre fiscalement et au pénal toute petite—frappe de banlieue, roulant BMW, et ne pouvant justifier de son train de vie.
                  5) rétablissement de la déchéance de nationalité,
                  6) supprimer les aides sociales et médicales aux illégaux et aux familles délinquantes.
                  Ces mesures ont un effet immédiat et ne coûtent rien. Elles sont explosives, il faudra faire intervenir l’armée et la police, bâillonner la presse et la bien-pensence.
                  Ce qui implique évidemment l’instauration le l’état d’urgence (article 10 de la constitution)

                  Bon courage !



                • babadjinew babadjinew 29 octobre 2018 12:33
                  @Areole

                  Il serait peut être temps au 21 eim siècle de ranger les guerres de religions au fin fond des catacombes de l’histoire !!!! Vous devez de surcroit avoir une vie bien triste pour tenir des propos aussi archaiques. Je vous plains tout en compatisant à vos souffrances...

                  Mais pour en revenir à l’Humain et non pas à ses phantasmes, il n’est AUCUNE culture qui n’ai un autre moteur qu’un SENS de la justice sociale. Cessons donc de croire et penser que nous serions les gentils et les autres les méchants !!!!

                  Notre méchanceté d’Humain étant identique au quatre coin de notre petite planéte.....

                  TOUJOURS PLUS notre stupide choix sociètale actuel qui est devenu le moteur universel de l’humanité globalisé nous POUSSE droit au suicide collectif !!! Cette SALOPE de croissance à tout prix et à tous les prix nous détruira bien plus certainement qu’un cancer, une épidémie, une religion.......

                  Promettre aux quidams de bases toujours plus dans un monde au ressources FINIT, est un CRIME CONTRE L’HUMANITE !!!

                  Votre naiveté vous aura poussez à croire qu’une religion est responsable de votre malheur alors qu’en réalité VOUS NOUS scions tous les jours un peu plus la branche confortable sur laquelle nous sommes assis !

                  Décroitre et apprendre à partager VS s’entretuer voila le deal !!!!

                  Bon courage dans votre guerre stupide qui rien ne resoudra pour ma part je continue la mienne propre contre MOI même tout en militant pour un revenu de base seule solution à l’heure actuelle pour appaiser une Humanité terrifié par un systéme économique abérant, déguelasse TENEBREUX !

                  Wake Up !!!

                • zak5 zak5 26 octobre 2018 19:25
                  dans le texte de Platon, il faut remplacer tyrannie par nihilisme

                  car nous allons droit vers le nihilisme et il faut le reconnaitre ce n’est ni la racaille, ni les musulmans, ni les migrants, qui sont la tête penseuse du nihilisme, c’est des intellectuels bien blancs, bien occidentaux, portés aux nues par nos médiats, nos écoles et nos universités. La racaille et ainsi de suite, ne sont que les révélateurs (comme dans les TP de chimie) d’un mal qui ronge l’occident depuis déjà un grand moment, un mal que nous voulions pas révéler, ni voir une fois révélé d’ailleurs

                  a ce stade je pense que c’est irréversible puisque c’est bien enraciné profond

                  • moderatus moderatus 26 octobre 2018 20:43

                    @zak5


                    car nous allons droit vers le nihilisme et il faut le reconnaitre ce n’est ni la racaille, ni les musulmans, ni les migrants, qui sont la tête penseuse du nihilisme, c’est des intellectuels bien blancs, bien occidentaux, portés aux nues par nos médiats, nos écoles et nos universités. La racaille et ainsi de suite, ne sont que les révélateurs

                    je ne peux que vous donner raison , nous nous plaignons de maux dont nous sommes la cause.

                    les gens s’engouffrent dans nos faiblesses, notre laxisme et souvent notre aveuglement.
                    certains prévoient la mort de notre société à brève échéance, je crains qu’ils n’aient raison, à moins d’un sursaut salvateur, mais je ne vois pas de politiques capables de le provoquer.



                  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 26 octobre 2018 19:51
                    Bonsoir moderatus,

                    L’école est le reflet exact de notre société, elle en a donc hérité toutes les tares. La perte du goût de l’effort et la dépréciation du mérite dans les établissements scolaires vont de pair avec les revendication déraisonnables qui ne sont liées à aucune amélioration réelle dans le travail. Le droit au diplôme fait pendant à toutes sortes de droits sociétaux, sans considération du financement possible.

                    Pour les électeurs immatures, les élus sont là pour accéder aux desiderata de la population, et pour les parents d’élèves, c’est la même chose. Un sujet de bac doit être facile pour au moins 80% des élèves, sinon ce sont des pétitions adressées au ministère, jusqu’à ce qu’un inspecteur donne des instructions pour surnoter les copies.

                    Si un élève dépasse les bornes et détruit l’atmosphère d’une classe entière, il se trouve toujours dans le conseil de discipline un représentant des élèves ou des parents, parfois même un professeur, pour refuser l’exclusion du trublion. Comment, dans ces conditions, prétendre faire régner l’autorité ?

                    Si les policiers sont présents dans les locaux scolaires, la délinquance la plus grave sera peut-être évitée, mais probablement pas les petits actes d’incivilité qui pourrissent la vie d’une classe, le bruit et le manque d’écoute. Le problème ne fera donc que se déplacer.

                    Redisons-le encore une fois, si la majorité des gens de ce pays ne change pas radicalement de mentalité, il n’y a absolument aucune amélioration à attendre.

                    • moderatus moderatus 26 octobre 2018 21:07

                      @Gilles Mérivac


                      Pour les électeurs immatures, les élus sont là pour accéder aux desiderata de la population, et pour les parents d’élèves, c’est la même chose. Un sujet de bac doit être facile pour au moins 80% des élèves, sinon ce sont des pétitions adressées au ministère, jusqu’à ce qu’un inspecteur donne des instructions pour surnoter les copies.

                      on arrive à donner un diplome qui n’a aucune valeur , qui n’ouvre aucune porte , on n’a pas appris l’essentiel apprendre à, apprendre.


                      Si un élève dépasse les bornes et détruit l’atmosphère d’une classe entière, il se trouve toujours dans le conseil de discipline un représentant des élèves ou des parents, parfois même un professeur, pour refuser l’exclusion du trublion. Comment, dans ces conditions, prétendre faire régner l’autorité ? l

                      Les syndicats d’enseignants , ’’à gauche toute sont déjà’’ contre les mesures répressives , ils croient toujours au pouvoir du verbe. Il vont donc continuer à se faire insulter , cracher dessus, agresser.




                      Si les policiers sont présents dans les locaux scolaires, la délinquance la plus grave sera peut-être évitée, mais probablement pas les petits actes d’incivilité qui pourrissent la vie d’une classe, le bruit et le manque d’écoute. Le problème ne fera donc que se déplacer
                      .
                      Cela dépend comment cette présence est organisée.
                      Si il a dans les établissement difficiles un ou deux policiers à demeure, un peu couillus, et qu’on rétablisse des estrades pour les profs avec un bouton d’appel vers ces policiers à la moindre insulte ou incartade, je pense que les profs seront dispensés du plus délicat qu’ils ne peuvent effectuer. comment voulez vous qu’une frêle jeune fille répond à un grand imbécile qui l’insulte ?

                      Après c’est vrai qu’il faut que les profs soient formés débarrassés du plus grave qu’ils ne peuvent gérer à assurer une discipline , et c’est alors de leur ressort.
                      C’est aussi un problème de recrutement, on recrute des gens qui sont inaptes à tenir une classe.



                    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 27 octobre 2018 09:12

                      @moderatus

                      Une dernière remarque à propos de la phrase : « on recrute des gens qui sont inaptes à tenir une classe. »

                      Beaucoup de commentaires semblent abonder dans ce sens en considérant que certains enseignants ont une autorité naturelle et d’autres non. Personnellement, je ne pense pas que ce soit le cas et je m’explique.

                      Quiconque a enseigné sait très bien qu’il est jaugé par la classe en quelques heures. Les élèves détectent infailliblement celui qui n’est pas sûr de lui, ou qui cherche à présenter de lui-même une image fausse, et le rejettent instinctivement. Ce n’est pas une question d’autorité naturelle (d’ailleurs, d’où viendrait-elle ?) mais de confiance en soi et de se présenter tel que l’on est.

                      C’était le cas avant, mais aujourd’hui se rajoute l’appartenance communautaire. Si vous n’avez pas un profil acceptable pour l’endroit où vous enseignez, vous n’y arriverez pas, même avec un cœur gros comme çà, autorité naturelle ou non.

                    • moderatus moderatus 27 octobre 2018 09:55

                      @Gilles Mérivac


                      Bonjour Gilles,

                      Une dernière remarque à propos de la phrase : « on recrute des gens qui sont inaptes à tenir une classe. »

                      Beaucoup de commentaires semblent abonder dans ce sens en considérant que certains enseignants ont une autorité naturelle et d’autres non. Personnellement, je ne pense pas que ce soit le cas et je m’explique.

                      j’ai un de mes enfants dans l’enseignement , et donc j’ai fréquenté ce monde de très près.
                      le métier de professeur demande des aptitudes prticulières comme tous les métiers, et il est certain que le recrutement ne tient pas toujours compte de d ces aptitudes . J’au rencontré quelques directeurs d’établissement qui n’avaient aucune qualité pour exercrcette direction.

                      on a tous des aptitudes et des seuils de compétence.

                      La vocation n’est plus aujourd’hui le moteur principal des gens qui embrassent cette profession ?

                      C’était le cas avant, mais aujourd’hui se rajoute l’appartenance communautaire. Si vous n’avez pas un profil acceptable pour l’endroit où vous enseignez, vous n’y arriverez pas, même avec un cœur gros comme çà, autorité naturelle ou non.

                      Ce paramètre est important, dans certainsétablissements on leur demande de faire un travail de police auquel ils ne sont pas préparés et qui n’est pasde leur compétence.
                      Quansd un grand gaillard insulte une jeune prof, que peut-elle faire ? RIEN, subir.

                      Si elle a la possibilité en appuyant un bouton d’appeler un policier qui kui va s’occuper de ce vaurien, le problème est réglé, et ce cas se fera de plus en plus rare , la peur du gendarme.



                    • Garibaldi2 27 octobre 2018 00:03
                      ’’C’est dans ces quartiers de non droits ou à partir de ces quartiers de non droits que se produisent la plupart des crimes et délits.’’

                      J’espère que vous avez des données chiffrées, de sources indépendantes, pour prouver votre affirmation.


                      ’’on arrive à donner un diplome (sic) qui n’a aucune valeur , qui n’ouvre aucune porte , on n’a pas appris l’essentiel apprendre à, apprendre.’’

                      Vous voulez parier que vous seriez aujourd’hui incapable de passer le baccalauréat ?!

                      J’en profite pour vous demander pourquoi vous censurez les intervenants qui ne vous siéent pas, même quand ils respectent la charte d’Agoravox.



                      • moderatus moderatus 27 octobre 2018 09:40

                        @Garibaldi2


                        Monsieur Garibaldi


                        Vous ne cherchez pas la discussion , mais,la confrontation, vous ne vous attaquez pas aux idées mais aux gens qui écrivent, car vos interventions sont de réquisitoires sans grand intérêt .

                        Si vous voulez dire qu’à midi il fait nuit , c’est un problème personnel personne d’autre que vous ne peut le régler. ,

                        Si vous trouvez que c’est dans les ’’beaux quartiers’’ ou dans la ruralité que les agressions sont le
                        plus nombreuses libre à vous.

                        Si vous trouvez que le baccalauréat que l’on donne à 90 %d’une classe d’âge est un diplôme qui a de la valeur libre à vous.( Dans mon activité je recrutais du personnel dans divers domaines et je recevais des lettres de motivation de bac plus 3 et plus. la moitié allaient à la corbeille à mi lecture,
                        certains avaient déjeuné en faisant leur courrier, , on en voyait les traces, d’autres comportaient des fautes d’orthographe et de grammaire à chaque ligne, d’autres, montraient une incapacité flagrante à formuler leurs motivations)


                        Il suffit de lire les classements PISA pour voir le niveau de notre école, mais vous pouvez le nier aussi.

                        En ce qui concerne la censure, si vous êtes là en train de débiter ds contre vérités c’est que vous n’êtes pas censuré. J’ai vu que vous demandiez vous même à supprimer certains commentaires , Parfois avec juste raison, soyez donc cohérent.

                         Au plaisir de vous lire mais avec plus de désir de dialogue. afin que ni vous ni moi ne perdions du temps en balivernes inutiles .



                      • Garibaldi2 27 octobre 2018 10:48

                        @moderatus


                        Je ne demande la censure que des posts racistes, antisémites, ...

                        Vous écrivez :

                        ’’Vous ne cherchez pas la discussion , mais,la confrontation, vous ne vous attaquez pas aux idées mais aux gens qui écrivent, car vos interventions sont de réquisitoires sans grand intérêt .’’

                        Ce que vous écrivez là est mensonger et je vous défie de le prouver en citant mes posts. Pour vous la discussion c’est d’abonder dans votre sens. Oui, je m’attaque à vos idées, Ce que vous estimez être des réquisitoires ce sont des faits sourcés.

                        Vous écrivez :

                        ’’Si vous trouvez que c’est dans les ’’beaux quartiers’’ ou dans la ruralité que les agressions sont le plus nombreuses libre à vous.’’.

                        Alors commentez-nous ceci :

                        ’’Les conclusions du registre des crimes et délits recensés en France depuis 1996 n’étonneront pas grand monde mais leur ampleur, sans doute.

                        Rapporté à la population des deux départements de la Corse, le chiffre des homicides commis dans l’île depuis 1996 est le plus important de l’ensemble national – et de très loin.

                        En valeur absolue, les statistiques enregistrées dans les Bouches-du-Rhône, dopées par une frénésie marseillaise d’assassinats et de règlements de comptes, propulsent ce département en tête du classement français avec 1286 homicides en dix-neuf ans (dont 274 règlements de comptes), suivi de près par Paris (1012 homicides pour la même période).

                        Mais en valeur relative, avec des ratios respectifs de 3,81 et 2,77 faits constatés pour 100.000 habitants, ces deux départements se situent bien loin des records insulaires, qui culminent à 6,5 homicides pour 100.000 habitants et 436 affaires de meurtres et d’assassinats comptabilisées depuis 1996.’’

                        En clair, on a plus de 2 fois plus de risque d’être victime d’un homicide en Corse qu’à Paris et 1,7 fois plus de risque que dans les Bouches-de-Rhône.

                        source 23 oct 2015 : https://www.corsematin.com/article/derniere-minute/la-corse-lile-aux-homicides

                        Vous écrivez : ’’Il suffit de lire les classements PISA pour voir le niveau de notre école, mais vous pouvez le nier aussi.’’

                        Oui, je nie que ce que vous écrivez soit exact, et je le prouve :

                        ’’Avec un score de 495 points, la France se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE (493 points) – au même niveau que l’Autriche, la Suède ou les Etats-Unis.’’

                        source 06/12/2016 (dernier classement Pisa) https://www.lemonde.fr/education/article/2016/12/06/enquete-pisa-les-eleves-francais-dans-la-moyenne_5044175_1473685.html

                        Alors, qui débite des contre-vérités ?

                        Dans la file de discussion de ’’La guerre civile n’aura pas lieu’’ vous m’avez bel et bien censuré et je n’ai pas pu répondre aux élucubrations de Ouam qui me demandait qui je suis. Je suis quelqu’un qui a bossé 10 ans, de 2006 à 2016, dans le 93 et qui tous les jours se farcissait le RER B.




                      • moderatus moderatus 27 octobre 2018 11:36

                        @Garibaldi2


                        merci pour la balade en Corse, mais cette démonstration est absurde.


                        1000 agressions par jour en France, ne mélangez pas tout .

                        Si vous avez bossé dans le 93 alors vous connaissez les problèmes et je ne comprends pas votre propension à nier des évidences. des tas de livres sont écrits à ce sujet, des débats tous les jours à la TV , j’ai du mal à saisir ce déni. Même la gauche Bobo ne nie plus les réalités.





                      • Garibaldi2 28 octobre 2018 05:41
                        @moderatus

                        Je me demande en quoi ma démonstration est absurde ? Le fait que la Corse (environ 280.000 habitants) ne soit pas connue pour abriter des ghettos vous fait rejeter un argument qui dérange votre théorie ?

                        1000 (d’où sort ce chiffre ?) agressions en France par jour signifie que vous avez par jour 1 risque sur 67500 d’être agressé. Si certaines zones sont plus risquées, il n’en reste pas moins que la France de 2018 n’est pas à feu et à sang, contrairement à ce que veut faire croire un battage médiatique, dont le seul but est de criminaliser les banlieues, où l’on a ghettoisées des populations à qui la désindustrialisation a retiré toute possibilité de s’en sortir.

                        Pour lutter contre la criminalité il faut des moyens humains, Sarkozy a supprimé 10.000* postes de policiers/gendarmes, mais pas dans les beaux quartiers.

                        Regardez le film ’’Les grands esprits’’ de Olivier Ayache-Vidal et vous verrez peut-être un peu les choses autrement.

                        Mais surtout les banlieues ont moins besoin de flics que d’emplois.



                        Je peux interpréter la vidéo de 2 façons :

                        - Ce qu’écrit Garibaldi2 je m’en branle

                        - Il se passe des choses dingues dans les transports en commun.

                        Xhamster est l’un des millions de site X gratuits sur lesquels on peut trouver, entre autres des centaines de scènes de cul tournées dans des lieux publics et dans tous les pays.

                        Ca vous choque ? Moi non. Les gens font ce qu’ils veulent avec leur cul. Depuis Europe et son taureau, Léda et son cygne, l’exemple vient d’en haut !

                        Lors de pots organisés au boulot il y avait 1 seul Maghrébin qui ne buvait pas d’alcool et ne mangeait pas de porc, et ça ne l’empêchait pas d’y participer, et d’être quelqu’un de bosseur et de très agréable.

                        Sur les quai du RER à la gare du nord, j’ai vu des femmes en hidjab, très peu en jilbab et aucune en niqab. On stigmatise beaucoup les porteuses du voile, mais quand il s’agit de soeurs catholiques (qui en plus ne suivent pas la parole de Dieu ’’croissez et multipliez-vous’’ !), il y a toujours une bonne explication pour dire que ce n’est pas comme dans l’islam ! Je n’ai pas souvenir d’avoir vu mère Thérésa sans son voile. Et surtout ne venez pas me dire qu’en France il y a une tradition catholique qui justifierait que ...


                        Moi, dans le RER B, le vendredi soir, j’ai surtout vu des beurettes court vêtues qui allaient s’éclater en boîte à Paris.

                        Les salafistes constituent une ultra minorité, ils sont rejetés par l’immense majorité des Musulmans de France. Je note que ni les bombardements au Yemen, ni la liquidation d’un opposant, ni le fait que l’Arabie Saoudite finance les prêcheurs salafistes, ne nous empêche de lui vendre des armes. Les affaires sont les affaires. C’est bien nous qui jetons un voile sur le côté sombre de l’affaire.






                      • moderatus moderatus 28 octobre 2018 08:00

                        @Garibaldi2


                        J’apprécie la forc avec laquelle vous défendez vos idées, le problème c’est qu’elle découlent d’une idéologie très ancrée en vous qui vous fait nier tiutes k$les vérités , et c’esttrès dommage.
                        Vous êtes entré en politique comme en religion, et là le débat devient impossible .

                        faites un effort pour ne pas nier des évidences,
                        je ne vais pas répondre sur chaque point c’est inutile.

                        En ce qui concerne ne Niqab , il y a des quartiers où la charia existe déjà et où le niqab se voit partout.
                        La preuve
                        L’ennemi N° 1 qui vient de se faire arrêter portait un Niqab pour passer inaperçu et ne pas se faire contrôler par la police , car dans ces quartiers interdit à la police de toucher au Niqab

                        En ce qui concerne l’Islamisation par les salafistes, on compte 100 mosquées Salafiste et 75.000
                        Salafistes extrémistes propagandistes .
                        Quand à l’influence des Salafistes dans les écoles elle a été prouvée depuis longtemps, lisez le rapport OBIN, lisez le dernier livre écrit « Allah Akbar » par des journalistes de gauche qui ont ouvert les yeux , ce que vous devriez faire, et les derniers rapport qui viennent de paraitre et transmis à Macron. le rapport de l’institut Montaigne.

                        maintenant si vous pensez que le salafisme n’est pas dangereux, assumez, vous avez le droit ,il n’est pas interdit pour l’instant.


                      • Garibaldi2 29 octobre 2018 09:04
                        @moderatus

                        Le livre s’intitule ’’Inch’ Allah’’ et il est déjà l’objet d’un tombereau de critiques, dont celle-ci :

                        Le 15 octobre, Gérard Davet, était l’invité de la matinale de France Inter. Pendant un an, le journaliste du Monde a encadré avec son collègue Fabrice Lhomme le travail de cinq étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ), qui avaient pour mission d’enquêter sur « l’islamisation à visage découvert » en Seine-Saint-Denis. Le résultat : un livre, intitulé Inch’Allah, publié ce 17 octobre aux éditions Fayard. Au micro de Léa Salamé, Davet reprend l’anecdote qui ouvre le livre, dans la préface signée par les deux journalistes du Monde.

                        Gérard Davet : « https://www.liberation.fr/checknews/2018/10/19/barbecue-islamise-dans-le-93-des-policiers-contestent-le-livre-de-davet-et-lhomme_1686473Les détails et les failles » que crée cette islamisation se révèle par « des détails » « qui nous impactent tous » #Le79inter pic.twitter.com/uUyQ8a03yA

                        — France Inter (@franceinter) 15 octobre 2018

                        L’anecdote en question : lors du barbecue annuel de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis (PJ93), qui se tient tous les ans dans la ville de Vaujours, « une fêlure est apparue, subreptice ». Une dizaine de fonctionnaires de police, tous de religion musulmane, aurait réclamé de la viande halal. Puis cherché à éviter le contact avec les femmes chargées du service. Et enfin exiger qu’elles ne manipulent plus le barbecue.

                        Pour les auteurs, « difficile de trouver exemple plus frappant du processus que cet ouvrage entend documenter : l’islamisation d’un département ».

                        « Je ne sais pas d’où sortent ces élucubrations »

                        Abdoulaye Kanté, membre de la PJ93, et président entre 2011 et 2017 de l’amicale organisatrice du barbecue, est immédiatement monté le premier au créneau sur Twitter pour démentir les faits rapportés.

                        Contacté par CheckNews, il est formel : « C’est totalement faux. Ceux qui voulaient manger halal pouvaient manger halal, comme dans toutes les administrations françaises. Tout le monde avait le droit de manger ce qu’il voulait. La majorité de mes collègues mange du porc, on contentait tout le monde ».

                        Plusieurs de ses collègues, interrogées par CheckNews, nous ont également affirmé que cette anecdote était fausse.

                        Et concernant les policiers qui voudraient éviter le contact avec des femmes ? « Aucun personnel féminin de ce service ne subit une quelconque forme d’islamisation et aucun fonctionnaire du SDPJ93 n’est islamisé ou radicalisé », affirme un communiqué, publié ce 18 octobre, signé par l’ensemble des enquêteurs de la PJ93.

                        🚔🇫🇷 DROIT DE RÉPONSE DU SDPJ 93 suite aux accusations de Gérard #davet et Fabrice #Lhomme laissant penser à une radicalisation islamiste grave dans la #POLICE.#policiers
                        📌 La version pdf avec la signature des collègues du SDPJ93 et de leurs épouses :https://t.co/ZzTIKAKJQR pic.twitter.com/BxpRBIFjnd

                        — Association MPC (@association_mpc) 18 octobre 2018

                        Le communiqué ajoute : « Lors des évènements festifs, nous n’avons jamais rencontré de difficultés de comportement laissant penser à une islamisation ou radicalisation d’enquêteurs du SDPJ93 ».

                        Également contacté par CheckNews, un responsable de la PJ, assure froidement : « Je ne sais pas d’où sortent ces élucubrations. Je suis étonné de la piètre qualité des informations distillées sur ce coup-là. Je ne vois pas l’intérêt, et c’est faux ».

                        Même son de cloche du côté du syndicat Alliance, qui ne mâche pas non plus ses mots. « Ce sont des conneries monumentales », commente Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du principal syndicat policier.

                        En 2014, mini-polémique autour d’un barbecue halal 

                        Il y eut bien, en 2014, une petite polémique autour du barbecue annuel, mais d’une portée moindre que ce qui est évoqué dans le livre. Comme nous l’ont confirmé plusieurs personnes, l’amicale, cette année-là, avait dans un premier temps uniquement acheté de la viande halal. « Pour des raisons de coût », assure aujourd’hui l’organisation. « Quelques personnes se sont étonnées, et on a tout de suite démarché d’autres boucheries, et tout le monde a été contenté », assure Abdoulaye Kanté à CheckNews. Version confirmée par plusieurs membres de la PJ93.

                        L’ex-président de l’amicale ajoute : « Davet ajoute sur France Inter que ça s’est tendu très récemment. Mais en 2017 et en 2018, un tel problème n’aurait même pas pu se poser, puisque le barbecue a eu lieu pendant le ramadan... » 

                        Contactés par CheckNews, Gérard Davet et Fabrice Lhomme maintiennent leurs informations. « C’est béton à 100% ». Comment ont-ils obtenu cette anecdote ? « Lors d’une discussion informelle. Et on a pu recouper cette information auprès d’une seconde source », détaillent les deux journalistes, pour qui « l’islamisation de la police n’est un secret pour personne.

                        Comment expliquer, dès lors, que personne ne confirme leur information ? « C’est une réaction corporatiste », assurent-ils. Avant de conclure : « On maintient nos informations et on ne donne pas plus d’importance à cette anecdote. Le bouquin a mille fois plus d’importance que cette anecdote ».

                        source : https://www.liberation.fr/checknews/2018/10/19/barbecue-islamise-dans-le-93-des-policiers-contestent-le-livre-de-davet-et-lhomme_1686473

                      • moderatus moderatus 29 octobre 2018 09:37

                        @Garibaldi2


                        Vous êtes impayable Garibaldi, vous vous battez à fond pour défendre vos idées, ce qui est louable sauf quand pour se faire, on balaye toutes les vérités et on argumente suivant une idéologie qui bloque tout raisonnement.

                        Ce phénomène de l’islamisation progressive de banlieues est un phénomène qui dure depuis des années, le salafisme est en train d’éloigner une partie de la population de la communauté nationale et de la république .

                        les témoignages , les reportages , les analyses , les études sont sans appel, elles sont partagées par la droite et la gauche,

                        et vous venez pour contester cette réalité incontournable , faire un roman sur une histoire de barbecue.

                        vous n’êtes pas sérieux,

                        je pourrai vous abreuver de chiffres , d’articles , de rapports , mais vous pouvez les retrouver vous même, et surement vous les connaissez , mais vous vous refusez à les voir car ils ébranlent votre idéologie.
                        Vous me rappelez les communistes à une certaine époque qui défendaient le stalinisme.

                        Il ne voulaient rien voir des millions de morts et avaient le culte du petit père du peuple qui était un tyran sanguinaire.

                        la seule phrase qui qualifie cet aveuglement

                        Oculos habent, et non videbunt  ; aures habent, et non audient,



                        Vous mettriez toute l’énergie que vous dépensez à chercher la vérité au lieu de l’occulter, vous seriez très utile, je vous assure, et pour cela ;on n’est pas obligé de trahir ses convictions.





                      • Garibaldi2 29 octobre 2018 09:50


                        ’’En ce qui concerne l’Islamisation par les salafistes, on compte 100 mosquées Salafiste et 75.000
                        Salafistes extrémistes propagandistes’’.

                        D’où sortent ces chiffres ?

                        75000 Salafistes représentent, si l’on prend comme exact le chiffre donné par Ouam le 8 octobre à 02:11, à savoir 8.000.000 de ’’Musulmans français’’, 0,94% de la dite population. Ca permet de relativiser le problème.

                        Le corps social se défend bien et ces extrémistes n’ont aucune chance de convertir les ’’Musulmans français’’ au salafisme.

                        Si on ne veut pas de prêcheurs salafistes il suffit de ne pas leur délivrer de visa. S’il y a des prêches contraires à la loi, il suffit de mettre les prêcheurs en examen.

                      • Garibaldi2 29 octobre 2018 10:09
                        Contrairement à vous je ne forge pas mes idées à la lecture du salonbeige. Vous savez bien, c’est ce site où Emmanuelle Ménard explique qu’elle a fait tout un foin à l’assemblée nationale pour protester contre la scandaleuse revalorisation de l’allocation de demandeur d’asile.


                        Pour 4 personnes, cette allocation est de 17€ par jour et la revalorisation sera donc, pour 4 personnes, de 0,27€ ! Un scandale !

                        On a les combats qu’on peut !


                        Si vous trouvez que cette histoire de barbecue est une broutille, elle est pourtant révélatrice de la façon dont a été construit ce livre.





                      • moderatus moderatus 29 octobre 2018 16:11

                        @Garibaldi2

                        Rapport Montaigne Hakim El Karoui


                        Groupe 3 (catégories 5 et 6) : il est le plus problématique. Il réunit des

                        musulmans qui ont adopté un système de valeurs clairement opposé aux

                        valeurs de la République.

                        Majoritairement jeunes, peu qualifiés et peu insérés

                        dans l’emploi, ils vivent dans les quartiers populaires périphériques des grandes

                        agglomérations. Ils se définissent davantage par l’usage qu’ils font de l’islam

                        pour signifier leur révolte que par leur conservatisme.


                        n peut davantage y lire une attitude de retrait

                        et de séparation vis-à-vis du reste de la société que la compréhension de ce

                        que signifie la laïcité.

                        28 % des musulmans de France

                        peuvent être regroupés

                        dans ce groupe qui mélange à la fois des attitudes autoritaires et d’autres que

                        l’on pourrait qualifier de « sécessionnistes ».


                        L’islam est un moyen pour eux de

                        s’affirmer en marge de la société française

                        groupe 3,

                        le plus rigoriste

                        religieusement et le plus autoritaire, qui passe d’environ 20 % de la population

                        des plus de 40 ans à près de 50 % chez les cohortes les plus jeunes.



                        Hakim El Karoui constate, en France, une « progression de l’idéologie islamiste » même si « les islamistes minoritaires. Les salafistes (branche rigoriste de l’islam) « gagnent du terrain à l’intérieur de la communauté », surtout chez les jeunes, selon lui. « Il y a à peu près 800 000 à un million de personnes qui suivent un discours religieux produit par les salafistes », a-t-il affirmé sur Europe 1 .


                        Son rapport constate « la progression de l’idéologie islamiste chez les musulmans de France », a-t-il résumé. Les salafistes - branche rigoriste de l’islam - « gagnent du terrain à l’intérieur de la communauté », surtout chez « les jeunes moins de 35 ans ».




                      • Hervé Hum Hervé Hum 28 octobre 2018 09:47
                        Les paroles de Platon valait pour l’époque de Platon, aujourd’hui, écrire ces paroles est bon pour les benêts dans votre genre.

                        Je vais donc actualiser les belles paroles, pleines de sagesses de Platon (je suis bien d’accord).

                        "lorsque les parent s’habituent à faire comme les enfant, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs mensonges, lorsque les maîtres tremblent devant leurs parents et préfèrent les flatter ; lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne connaissent plus au dessus d’eux l’honnêteté de rien ni de personne (mais seulement la cupidité sans borne de nos élites servant d’exemple). alors c’est là, en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la révolte.

                        • moderatus moderatus 28 octobre 2018 11:20

                          @Hervé Hum


                          merci d’éclairer de votre intelligence et de votre savoir les benêts dans mon genre.

                          j’apprécie la courtoisie venant d’un rédacteur de votre genre.


                        • Canastel Canastel 28 octobre 2018 11:45

                          @Hervé Hum
                          Outre votre propension à insulter vos interlocuteurs, vous avez une façon de traiter le pluriel bien singulière !


                        • Hervé Hum Hervé Hum 28 octobre 2018 18:59

                          @moderatus


                          désolé, mais ces faits n’ont rien de nouveaux, ils sont récurrent depuis bien longtemps dans les zones dites sensibles et les plans se suivent, mais ne changent rien, parce que l’idée n’est pas d’agir sur les causes, mais pour minimiser les conséquences. Ce que je remarque, c’est qu’il suffit que les médias en fassent leur une pour que vous y pensiez et en faites une urgence d’aujourd’hui, que vous oublierez demain matin parce que la une aura changée.








                        • moderatus moderatus 28 octobre 2018 19:18

                          @Hervé Hum


                          désolé, mais ces faits n’ont rien de nouveaux, ils sont récurrent depuis bien longtemps dans les zones dites sensibles et les plans se suivent, mais ne changent rien,

                          Ce n’est pas parce que les faits ne sont pas nouveaux qu’il faut les juger peu importants., Il y a depuis des ,des livres des études des rapports (rapport OBIN) qui montrent la progression de ces phénomènes de violence , religieux, qui conduisent à des de communautarismes exacerbés.
                          Les territoires de non droit se multiplient et se radicalisent.

                          la gauche aujourd’hui, qui niait hier ces phénomènes les reconnait ;Gérard Collomb vient d’avertir dans son testament de ministre de l’intérieur que nous allions vers un face à face. Éviter le face à face n’est pas une urgence ?

                          L’urgence vient de l’aggravation des phénomènes et il y a un moment où le point de non retour esr atteint, on s’y approche dangereusement.

                          L’école n’est qu’une fraction du problème et le reflet de la situation générale.

                          On ne peut plus rester dans le déni et l’immobilisme ce qu’on a fait depuis de décennies.

                        • Hervé Hum Hervé Hum 29 octobre 2018 09:44

                          @moderatus


                          S’il y a aggravation du phénomène malgré les différentes politiques menées depuis plus de 30 ans, c’est que ces politiques n’étaient visiblement pas adaptées et n’ont jamais été adaptées.

                          Se pose alors bel et bien la question de la volonté politique d’endiguer d’une part le problème et de proposer des solutions pour le résoudre, c’est à dire, le limiter à son seuil incompressible.

                          Autrement dit, les solutions semblent êtres des emplâtres sur une jambe de bois et de fait, il n’y a pas de volonté de solution, mais seulement d’utilisation politique du phénomène à des fins qu’on qualifiera d’inavouables.

                          C’est que la solution passe par une remise en cause fondamentale du système économique et de ses rapports dits de productions, or, comme la politique vise à renforcer les causes du mal et non à les éliminer, le chien se mord la queue et toutes vos solutions à l’intérieur de ce même système vouées à l’échec ou la seule alternative est alors, la violence institutionnelle.

                          Sinon, je ne connais qu’une forme de communautarisme vraiment violent et mortifère, c’est le nationalisme, qu’on peut voir comme de l’hyper communautarisme et dont la puissance est telle qu’elle mène les guerres humaines depuis quelques millénaires, dont les deux dernières guerres mondiales et la prochaine si elle a lieu.

                          Qu’elle permet toutes les violences, dont les génocides où la religion n’est qu’un élément contenu et non son contenant.

                          L’histoire enseigne que les guerres véritablement de religions sont l’exception, la règle étant les guerres de possessions, autrement appelé colonisation où les communautés se font la guerre pour savoir laquelle dominera l’autre. Pour le plus grand « bonheur » des chefs des communautés, puisque c’est de la guerre entre communautés que dépend leur pouvoir de domination et d’exploitation.

                          Etc...

                        • moderatus moderatus 29 octobre 2018 11:57

                          @Hervé Hum



                          S’il y a aggravation du phénomène malgré les différentes politiques menées depuis plus de 30 ans, c’est que ces politiques n’étaient visiblement pas adaptées et n’ont jamais été adaptées.

                          C’est une évidence, il y a une aggravation, mais elle vient du fait qu’aucune politique véritable n’a été mise en place contre ces phénomènes qui ont donné lieu à la naissance des quartiers de non droit, l’islamisation des banlieues une violence entre gangs bandes et communautés.

                          C’est que la solution passe par une remise en cause fondamentale du système économique et de ses rapports dits de productions, or, comme la politique vise à renforcer les causes du mal et non à les éliminer,

                          De quelle politique parlez vous et quel système économique condamnez vous , ils sont légion. ?

                          Nous avons eu des immigrations constantes, mais contrôlées et régulées et donc une assimilations des arrivants et une intégration totale ; qui a évité les communautarisme qui est source de division et de confrontation ;
                          ces phénomènes n’existaient pas.

                          Alors on peut rechercher les responsabilités ailleurs, dans des considérations économiques et chacun va trouver sa réponse dans sa conception de l’économie et des échanges commerciaux.

                          La mondialisation qui prône la suppression de la nation des cultures et des identités, la libre circulation des hommes , des capitaux des marchandises conduit à ces dérives .
                          On ne voit que l’économie , l’homme est une variable d’ajustement, le migrant qui compense le déficit de natalité , l’homme universel taillable et corvéable à merci.

                          Alors ceux qui se veulent encore patriotes, on les traite de nationalistes avec toutes les connotations péjoratives que l’on ajoute.

                          l’idée de nation expliquée par Renand me semble acceptable

                          Ernest Renan

                          Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. L’homme, Messieurs, ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissant d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime ; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. Un passé héroïque, des grands hommes, de la gloire (j’entends de la véritable), voilà le capital social sur lequel on assied une idée nationale. Avoir des gloires communes dans la passé, une volonté commune dans le présent  ; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple


                          Je crains que ce qui manque le plus aujourd’hui à cause de la démarche mondialistes de nos dirigeants , et du diktat de l’U.E. c’est l’amour de la France

                          L’Amour de la France expliqué à mon fils

                          « Peut-on aujourd’hui, sans chauvinisme et sans être tourné vers le passé, parler de l’amour de la France ? Peut-on évoquer la passion qu’a suscitée, tout au long de son histoire, cette nation, porteuse des grands idéaux universalistes ? Et montrer qu’à l’heure de l’Europe et de la mondialisation cet amour a encore un sens ? Max Gallo le croit et veut faire partager à un jeune Français, son propre fils, l’amour de son pays. Il raconte. Il dialogue. Il prouve que c’est en s’aimant elle-même que la France peut le mieux s’ouvrir au monde. »Max Gallo

                          « La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J’y suis né, j’ai bu aux sources de sa culture. J’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux ».

                          Déclaration reprise par une immigrée Malika Sorel

                          et qui était la pensée profonde des immigrés d’il y a quelques décennies.


                          J’aime bien América first de Trump comme le patriotisme, celui des dirigeants chinois et des Russes , les vraies puissances aujourd’hui.
                          on peut être patriote sans haïr les autres.

                          c’est bien en s’aimant soi même qu’on découvre la nécessite et l’intérêt aussi d’aimer les autres.




                           


                        • Hervé Hum Hervé Hum 29 octobre 2018 15:03

                          @moderatus

                          sCe que vous ne voulez pas voir, c’est que l’immigration est depuis toujours un instrument de manipulation des citoyens aux mains de ceux là même qui ont construit l’esprit, l’idéal nationaliste,dont le patriotisme n’est qu’une manière de nommer la même chose tout en faisant croire que ce n’est pas la même chose. C’est le principe de la confusion qui permet la manipulation des pauvres d’esprits.

                          Toujours dans le même but, soumettre les humains et non les libérer. Ceci, pour pouvoir exploiter leur temps de vie à leur profit. Et ils y sont si bien arrivé, que c’est le citoyen lui même qui exige sa propre soumission et ce, jusqu’au sacrifice suprême de sa vie et de ses enfants.

                          Face au fanatisme dont vous faites preuve ici, tout comme celui de votre idiot de Renand, les arguments et les faits sont vain.

                          Ainsi, juste avant la 1ère guerre mondiale, à la veille même du jour de la déclaration de guerre, les ouvriers allemands et français, entre autres, étaient main dans la main pour défendre leurs droits face à la bourgeoisie propriétaire de l’économie, et il suffit un seul mot d’ordre pour que ces gens qui s’embrassaient la vieille, s’entre tuent le lendemain.

                          Ce mot d’ordre c’est « la patrie en danger », mais qu’Anatole France traduisit par « le capitalisme en danger » par cette phrase « on croit mourir pour sa patrie et on meurt pour les industriels ». Aujourd’hui, on ne parle certes plus des industriels, mais des oligarques ou finance mondiale, mais ce sont exactement les mêmes.

                          Quand la bourgeoisie appela Bismark pour envahir la France alors en proie au communard, étais ce la patrie en danger qu’ils défendaient ? Non, le capitalisme en danger. Pourtant, ce sont bien les mêmes bourgeois qui en 14 appela à la défense de la patrie en danger. idem en 39. De même, faut il remarquer comment au XIXème siècle il n’y avait pas pire anticlérical qu’un bourgeois et plus anti-bourgeois qu’un clérical, mais par miracle, peut être de la vierge, au XXème siècle, il n’y avait pas plus clérical qu’un bourgeois et bourgeois qu’un clérical. C’est qu’entre temps, l’idée du communisme avait changé la donne.

                          Aujourd’hui, c’est la même chose, ce n’est pas la patrie qui est en danger rien de plus ridicule et qui ne résiste pas aux faits, mais toujours ce que le patriotisme dissimule derrière, soit, le capitalisme en danger. Mais pour réactiver le fanatisme endormi par le consumérisme, il faut utiliser les grands moyens et compter sur les idiots utiles. Mais évidemment, il s’agit de ne pas laisser voir le piège et c’est la politique du pompier pyromane, mettant le feu en cachette pour mieux affirmer l’éteindre en public.

                          Voilà pourquoi, loin de régler le problème de l’immigration, cette dernière est au contraire accentuée et stigmatisée, pour préparer les benêts dans votre genre à la guerre et à réclamer la répression.

                          Les ancêtres dont parle ce benêts de Renand, ce ne sont pas les simples citoyens comme vous et moi, mais ce sont les rois et leur noblesse qui ne se battaient pas pour défendre le peuple, mais pour le soumettre et l’exploiter et où la bourgeoisie n’a fait que se joindre au banquet des chefs. Libre à vous de vous imaginer chevalier ou prince vaillant, mais faut vraiment être stupide pour s’y voir, alors que vous auriez eut toutes les chances d’être un serf au temps de la féodalité ou une racaille au XIXème siècle.

                          Pour ce qui est de Max Gallo, je ne connais pas le développement de son argumentation, aussi, je ne jugerait pas.

                          J’ai écris un article sur l’antimondialisation, je me souviens pas si je vous l’ai déjà proposé à la lecture, mais dire que la mondialisation est contraire à la défense des cultures et donc des nations est un très gros mensonge qui ne résiste pas aux faits. Car si c’était vrai, la France elle même n’existerait pas telle qu’elle, c’est impossible.

                          Autrement dit, soit la mondialisation est compatible avec la défense des cultures et la France existe, soit elle est incompatible et la France n’existe pas.

                          Lisez cet article et apportez donc une réfutation argumenté ou vous pourrez alors inverser l’accusation, c’est à dire, faire la preuve que c’est moi le benêt et non pas vous ou votre Renand.

                          Mais pour le comprendre, il faut d’abord accepter le fait que la mondialisation dépend de ceux qui la font et donc, défendre ou non les cultures dépend de la volonté de ceux qui ont le contrôle de la mondialisation, mais il est totalement absurde de penser que la mondialisation décide des êtres, alors qu’elle n’existe que par les êtres qui lui donne une réalité physique. L’être décide du but, de la finalité, pas des moyens, ceux ci sont imposés par les lois de la réalité physique. Si le but de la mondialisation est la défense des cultures et la coopération entre les peuples, elle devra se plier aux contraintes imposés par la réalité et c’est l’idéal communiste. Sinon, c’est le monde actuel, où la guerre est une contrainte imposé par la finalité du système.

                          Mais peut être attendez vous la guerre avec impatiente !?


                        • Cadoudal Cadoudal 29 octobre 2018 15:28

                          @Hervé Hum
                          Andreï Beloussov [...] lors d’une réunion de la Première commission de l’Assemblée générale.La Fédération de Russie se prépare à la guerre et les États-Unis préparent la guerre.

                          http://www.dedefensa.org/article/les-russes-se-preparent-a-la-guerre

                          cette fête pour la racaille c’est comme le jour de l’an ou un match de foot gagné ou perdu peu importe, faut bruler les poubelles et les voitures et niquer la police. cette vermine nous méprise, nous provoque depuis des années avec la complicité des gauchistes et autres crétins.

                          http://www.fdesouche.com/1095205-corbeil-essonnes-91-lappel-a-lemeute-pour-halloween-diffuse-sur-les-reseaux-sociaux-est-il-un-simple-canular


                        • moderatus moderatus 29 octobre 2018 16:44

                          @Hervé Hum

                          Si le but de la mondialisation est la défense des cultures et la coopération entre les peuples, elle devra se plier aux contraintes imposés par la réalité et c’est l’idéal communiste. Sinon, c’est le monde actuel, où la guerre est une contrainte imposé par la finalité du système.


                          Un telle contradiction dans la ;même phrase est ahurissante, mondialisation et défense des cultures sont des oxymores .

                          Mais si vos convictions sont communistes , dont pratiquement religieuses , le dogme communiste étant indiscutable alors là les imbéciles comme Renand et tant d’autres n’avons rien à dire.

                          ’Prolétaires de tous les pays unissez vous’.
                          C’est la plus grandes de arnaque jamais proposée. le mondialisme est la certitude pour une Oligarchie financière de s’enrichir encore plus en exploitant le migrant taillable et corvéable à merci, en exploitant un marché ouvert à,la libre circulation des biens et des personnes. Le migrant variable d’ajustement. l’esclave universel. Alors jouer les idiots utiles des capitalistes en ressassant toujours les mêmes fredaines est tromper encore le peuple .

                          mais comment un mouvement qui s’est tellement trompé, qui a toujours avancé un bandeau sur les yeux pourrait proposer une option crédible ?
                          Quand on chante l’internationale , on est pas très patriote c’est vrai .
                          leurs actions l’on prouvé à maintes reprises.

                          Proposer le mondialisme pour le bonheur des peuples , faut oser.

                          J’ai lu votre article, dans le droit fil du manifeste du parti communiste, mais je ne dirai pas que le benêt c’est vous, je ne partage pas du tout vos idées , mais l’ennui naquit un jour de l’uniformité, et avec vous Hum ,on ne s’ennuie pas.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 31 octobre 2018 14:23

                          @moderatus

                          Non, ne me dites pas avoir lu mon article, sauf en mode rapide, c’est à dire, faire semblant de le lire, puisqu’il il invalide votre seul argument de benêt

                          "Prolétaires de tous les pays unissez vous’.
                          C’est la plus grandes de arnaque jamais proposée. le mondialisme est la certitude pour une Oligarchie financière de s’enrichir encore plus en exploitant le migrant taillable et corvéable à merci, en exploitant un marché ouvert à,la libre circulation des biens et des personnes. Le migrant variable d’ajustement. l’esclave universel. Alors jouer les idiots utiles des capitalistes en ressassant toujours les mêmes fredaines est tromper encore le peuple .

                          Bref, je loue ici votre « honnêteté » de ne pas dire que je suis le benêt, par contre, votre réponse confirme bien que vous êtes ou disons plutôt, vous faites (jouez) le benêt.

                          j’écris notamment deux choses

                          1 "dans les conditions actuelles, c’est tout à fait exact, mais seulement car le système est conçu par et pour les prédateurs humains ou propriétaires de l’économie (que vous appelez oligarchie financière), où les prolétaires sont aux mieux leur serviteurs, placés dans la servitude volontaire et au pire leurs esclaves. La politique actuelle des gouvernements inféodés aux intérêts des propriétaires de l’économie que sont les ploutocrates, consiste d’un coté à maintenir et accroître la compétition entre les salariés et de l’autre, favoriser la coopération entre les propriétaires de l’économie et interdire les conditions de la coopération entre les salariés. Organiser l’union des propriétaires économiques et maintenir la division du prolétariat.« (Bref, la même chose que vous !)

                          2  »Ici encore, c’est le principe de division fractale qui veut que, n’agissant pas à la même échelle, il n’y a pas destruction ou substitution, mais stratification... L’histoire de la construction des nations sert encore une fois de preuve, car le maintient ou non des particularismes régionaux et locaux dépend uniquement de la volonté politique des dirigeants et de leur pouvoir de coercition sur la population pour lui faire abandonner sa culture locale ou épouser une autre culture (l’histoire de la France le montre de façon éclatante, car étant passé par une phase de réduction des particularismes régionaux avant le retour à leur valorisation). Que cette coercition se fasse de manière violente, jusqu’au génocide ou insidieuse, comme dénoncé aujourd’hui avec le conditionnement des cogito via la publicité et la propagande médiatique des dirigeants des entreprises multinationales, serviteurs zélés des propriétaires. On se doit de poser la question de la valeur et/ou qualité de la culture mondiale vendu par les dirigeants des multinationales, mais pas contre son existence, sa réalité.

                          Ici, il convient de noter que, selon ce qui a été dit dans le premier chapitre, la culture sert autant à cimenter des peuples au sein d’une structure plus grande, pour faire coopérer des groupes jusque là plus ou moins ennemis et faire émerger une culture de ce nouvel ensemble, sans pour autant détruire celle des sous-groupes. Qu’à maintenir la division et la haine entre les peuples et les faire s’entretuer. Autrement dit, selon que l’on pense coopération ou compétition, le résultat est inversé. La manipulation consistant à jouer sur les deux tableau, selon ses intérêts.« 

                          Autrement dit, si la mondialisation est contradictoire avec la défense des identités culturelles des nations, qui sont vis à vis d’elle des particularismes régionaux, alors, la France ne peut pas exister, puisque son processus de création est le même et où on peut constater que les particularismes régionaux dépendent de la volonté politique et citoyenne de les préserver ou non.

                          L’oxymore ne vaut que si vous mettez à la même échelle mondialisation et nations, tout comme si vous mettez la France et ses régions aussi à la même échelle, car là, vous êtes face à une volonté des régions de s’émanciper de la tutelle de la France, cas de la Corse !

                          Bon, c’est un niveau à peine plus élevé que le primaire, faisant entrer un peu la complexité, mais là, on ne peut faire autrement. Si pour vous c’est déjà au dessus de votre capacité d’entendement, alors, vous ne faits pas le benêt, vous en êtes vraiment un, mais là, je vous excuserai volontiers et ne vous en tiendrai pas rigueur.

                          Non, votre commentaire est surtout la preuve de votre indigence et absence totale d’argument, sinon de faire le benêt consistant à dire »’bêêê, le communisme, c’est pas bien !" .


                        • Reiki 28 octobre 2018 11:57

                          Bonjour, L école n est pas un vecteur d union .... on se born a vouloir remplire leur tete de connaissance inutile. Et on oubli a quoi elle sert, je vois pas nos enfants preparer affronter l avenir ... Ils sont deja des moutons ... rattacher a la derniere mode , habits, hobbits, musique, jeux, films ,serie ... Et tous ca grace a nous ... A notre sociéte providenciel, qui nous laisse a poile , des sans culture , des sans savoir vivre ? Et nous ? Ne sommes nous pas des anes ? Juste bon a brailler . Dans se monde je ne sais moi meme plus vraiment ou es le bien et en qui croire ... Comment peu t on trouver son salut dans cette enfer ?


                          • moderatus moderatus 28 octobre 2018 12:29

                            @Reiki


                            Bonjour,

                            Bonjour, L école n est pas un vecteur d union .... on se born a vouloir remplire leur tete de connaissance inutile. Et on oubli a quoi elle sert, je vois pas nos enfants preparer affronter l avenir .

                            Et pourtant l’école est essentielle quand elle fonctionne. son rôle est de préparer les jeunes au monde du travail , mais pour cela elle doit inculquer les fondamentaux lire écrire compter.

                            mais l’école qui était un sanctuaire a été ouverte à la violence extérieure, impossible de jouer son rôle.
                            de nouvelles mesures vont être prise, attendons pour voir.
                            rien n’est perdu si on le veut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès