• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le mariage homosexuel ! A quand le tour de la France ?

Le mariage homosexuel ! A quand le tour de la France ?

Les cléricaux commencent à se mobiliser contre le mariage homosexuel, oubliant par ailleurs que la société a bougé et que de nombreux croyants et même pratiquants ne sont pas contre cette évolution inéluctable de la législation....

On entend ça et là des personnes s'étonner de voir des « progressistes » défendre l'institution du mariage au point de vouloir l'étendre aux couples homosexuels. !

IL FAUT AVANCER AU PLUS VITE

Tant pis pour les rétrogrades de toutes origines...

Il faudra bouger et même l'Union Nationale des Associations Familiales, l'UNAF qui ne reconnaît pas le PACS devra s'adapter si demain, le plus tôt possible, la loi prend en compte l'évolution de la société et les promesses du nouveau président de la République

Une association familiale, le Conseil National des Associations Familiales Laïques rappelle les enjeux :

« Le CNAFAL se félicite de l’annonce faite par Barack Obama sur sa prise de position en faveur du mariage des couples homosexuels.

En Europe une dizaine de pays ont déjà légalisé cette pratique. Parmi ces pays nous citerons en particulier l’Espagne et le Portugal, dans la mesure où ces deux pays ont un fort ancrage catholique.

En France, le CNAFAL, association familiale progressiste, a fait sienne cette revendication depuis de nombreuses années.

Le CNAFAL considère qu’il est grand temps de mettre fin à la discrimination entre couples homosexuels et couples hétérosexuels et de permettre à chacun de choisir son mode de vie tout en respectant celui des autres.

Rappelons qu’actuellement et selon les chiffres de l’APGL (Association des Parents Gay et Lesbiens), 300 000 enfants environ, vivent dans des familles homoparentales. Pour tous ces enfants et au travers du regard que leur porte la société, il est important d’officialiser le statut de leurs parents, par la possibilité de recours à un acte officiel, reconnu par la République, que constitue le mariage civil.

Cette légalisation du mariage homosexuel permettra à tous les citoyens d’accéder aux mêmes droits, mais également aux mêmes devoirs, et aux mêmes responsabilités devant la loi, c’est une question d’égalité, de justice.

La société et la famille évoluent, il est indispensable de prendre en compte les nouvelles formes de modes de vie. De récents sondages y compris ceux réalisés par la chambre des notaires, précisent qu’une grande majorité des français se prononce en faveur de ce dispositif.

Lors de sa campagne, le candidat à la présidence de la République François Hollande s’y est engagé. Le CNAFAL espère et souhaite que la légalisation du mariage homosexuel se réalise le plus rapidement possible. »

Ensemble, Avançons !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 mai 2012 08:44

    Le mariage homosexuel sera une bénédiction pour le multipartisme et la non-discrimination le jour ou l’on verra des lesbiennes se marier avec des gays ! Moi par exemple, je suis marié avec mon grand chêne au bout du jardin et je fous la paix au monde entier sans le recours d’aucune lois !


    • momo momo 24 mai 2012 08:50

      Il y a aussi des anticléricaux et athées qui sont contre. Contre la mariage homosexuel aussi bien qu’hétérosexuel d’ailleurs. Le mariage est une institution religieuse qui n’a rien à faire en Mairie. Le PACS, et chez le notaire, suffit amplement.
      Le seul intérêt du mariage pour le pouvoir est UNIQUEMENT fiscal. C’est aussi un élément de contrôle, de flicage, etc...
      Supprimons le mariage, qu’il soit homo ou hétéro. Le mariage : c’est patriarcal !


    • Chiitedeservice subcommandante 24 mai 2012 12:14

      IL FAUT AVANCER AU PLUS VITE

      --->Au contraire il faut reculer au plus vite...C’est l’avenir de la civilisation qui en dépend.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 12:18

      Mariage ou pas mariage, les gays resteront gays et donc ça ne changera rien.


    • Chiitedeservice subcommandante 24 mai 2012 12:43

      Oui mais plus tu met de contrainte,mieux c’est...Faut pas leur laisser le choix justement.Leur faire comprendre que suivre ce chemin c’est la galère etc


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 14:00

      La répression ne changera rien vu qu’il y en a toujours eu malgré la répression.


    • mortelune mortelune 24 mai 2012 16:16

      @ momo

      « Le PACS, et chez le notaire, suffit amplement. »
      Tout à fait ! et j’ajoute que le mariage homo est une manière comme une autre de remettre sur la route ceux qui prenaient les chemins de traverse.

    • PATRICE T PATRICE T 24 mai 2012 16:42

      Le mariage n’est ni hétéro ni homosexuel. Ce sont ceux qui franchissent le pas et décident d’unir leurs destinées qui le sont, hétéros ou homosexuel(le)s, voire bisexuel(le)s

      Le mariage n’est pas qu’une institution religieuse, mais un acte administratif ou législatif, en tout cas un acte officiel.

      L’aspect religieux, dans la question : pour ou contre le mariage entre homosexuel(le)s n’a rien à y faire.


    • ottomatic 24 mai 2012 09:01

      lol, mariage gay...

      De quoi faire augmenter encore le taux de divorce...

      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 12:04

        Ceci étant dit, si ça les amuse qu’ils se marient mais qu’ils ne viennent pas se plaindre après coup que leur divorce coûte cher.

        Parce que le divorce ça coûte cher, ne l’oublions pas.


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 12:12

        Soyons progressites jusqu’au bout : supprimons l’ISF, les droits de donations et de succession vu que ce sont des inventions moyen ageuses et archaïques.




      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 12:16

        Ooops !

        J’allais oublier de demander la supression de la taxation des plus values.

        C’est un archaisme hérité de la fricophobie catholique.

        Non à la fricophobie : soyons modernes.


      • njama njama 24 mai 2012 21:53

        Parce que le divorce ça coûte cher, ...

        Grosso modo, un mois de salaire (chacun bien sûr). Logique, plus il y a de patrimoine, de revenus, enfants ou pas enfants = pension ou non, plus le dossier est complexe.


      • eric 24 mai 2012 09:04

        Comme le PACS, le mariage homosexuel ou non du reste est fondamentalement une « niche fiscale ». Les autres aspects existent mais reposent sur des analyses subjectives dont on peu discuter longtemps.
        Évidemment, le faire de façon raisonnable serait préférable. Notamment on parle de 30 à 50 000 familles homoparentales et pas de 300 000, mais bon.
        Les services fiscaux refusent de donner une évaluation du coût fiscal du PACS. Il y a quand même quelques chiffres qui trainent ( par exemple en ce qui concerne les pension s de reversions, des milliards et des milliards).
        On devine un peu son cout social. Les avantages fiscaux du mariage ont pour contrepartie des engagements de solidarité familiale, par exemple les devoirs vis a vis des ascendant etc...
        La formule « moderne »cherche a participer à la fuite devant l’impôt tout en laissant à la société, donc au contribuable la charge des conséquences de son irresponsabilité vis à vis de ses proches.
        La problématique de l’adoption illustre cet aspect fiscal. Dans un pays ou on manque de toute façon d’enfants à adopter, il y aura de toute façon peu de cas. Mais c’est parce que la famille ouvre une perspective d’enfants que l’état ouvre des bénéfices fiscaux. Il est donc indispensable d’inscrire le couple homo dans cette perspective pour ensuite pouvoir exiger les mêmes « droits ».

        Globalement, il s’agît de subventionner des choix de vie individuels, des modes de sexualité. Tous cela peut bien sur être discuté démocratiquement.

        D’un point de vue purement politique, il faut quand même y voir un aspect de l’abandon du social par les gauches au profit du sociétal. Dans l’état de nos finances publiques, ouvrir de nouveaux « droit » a des catégories qui seront massivement des couples sans enfants est il une priorité ? Les gauches le pense.

        Le minimum préalable serait quand même d’évaluer le coût révisionnel afin de décider si compte tenu du rapport « qualité prix » de cette mesure, elle est vraiment prioritaire. Ainsi diminuer l’impôt sur le capital de gens au simple motif qu’ils couchent ensemble ( ISF, sucession) quel intérêt pour la collectivité ?

        Il y en a un peut marre de voir le contribuable financer les mode de vie postmodernistes des classes moyennes de gauche au détriment des plus défavorisés.

        Donc, une seule question, combine cela va couter ?


        • CHALOT CHALOT 24 mai 2012 09:06

          J’étais certain que ce sujet allait inévitablement attirer les foudres ....
          Supprimons le mariage ! C’est une chanson déjà entendue


          • ottomatic 24 mai 2012 09:11

            C’est de la schizophrénie...

            Franchement, ca vous passerait par la tête de se battre pour bénéficier du mariage, qui par essence est associé à une religion qui refuse l’homosexualité ???
            C’est un non sens.


            • mortelune mortelune 24 mai 2012 16:23

              Exact ! le mariage est à l’origine un acte qui reflète une volonté en rapport avec des Dieux ou avec un seul Dieu. 



            • CHALOT CHALOT 24 mai 2012 09:21

              Le mariage civil, le seul légal est une institution républicaine


              • ottomatic 24 mai 2012 09:38

                Le mariage n’a pas attendu la république pour exister...


              • tikhomir 24 mai 2012 10:16

                A bas la calotte républicaine ! hahaha


              • balao 24 mai 2012 17:23

                Après le baptême républicain, le mariage républicain, nous allons avoir droit à l’extrême-onction républicaine : un bon docteur administrera une saint piqûre à pépé et vous permettra de toucher enfin l’héritage au lieu de gaspiller bêtement dans les maisons de retraite si couteuses...
                Vive les grandes réformes de gauche !
                (nationaliser la distribution de toutes les énergies ??? non...tant pis !)


              • Liline 24 mai 2012 09:58

                Quand un couple souhaite se marier, il ne devrait y avoir aucun obstacle. Se marier ou vivre en couple, avoir ou non des enfants, acheter ou non une maison, ce sont des choix que chaque couple doit pouvoir faire librement. Pourquoi empêcher les couples homosexuels de se marier si tel est leur choix ? Le mariage n’a pas seulement un sens dans la religion ou la reproduction, on peut se marier pour beaucoup d’autres raisons et là encore, c’est un choix qui regarde le couple.
                En quoi le choix d’un couple d’adultes consentant devrait-il me déranger ?


                • tikhomir 24 mai 2012 10:31

                  « En quoi le choix d’un couple d’adultes consentant devrait-il me déranger ? »

                  Les enfants sont-ils consentants pour être privés de père ou de mère ? Pourquoi les enfants devraient-ils être tributaires des caprices de quelques adultes ?


                • nemotyrannus nemotyrannus 24 mai 2012 11:43

                  Ils sont bien plus victimes des caprices mystiques et théologiques de leurs parents,non ?


                • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 11:43

                  En quoi le mariage ou l’absence de mariage empêcherait-il les homos de former de couples ou de s’aimer ?
                  En rien. Alors à quoi bon une telle revendication ?!

                  Le gros problème des assos homos qui militent pour ce mariage contre-nature, c’est que ce sont des gens qui n’assument par leur différence, et qui demande à la société d’assumer à leur place.
                  Leur réelle revendication, c’est de vouloir « singer » le couple authentique. Juste un moyen de tricher avec le réel.
                  Mais que voulez vous, mettez deux pédés ou deux gouines sur une ile déserte, ils ne vous pondront pas de gamin. Même après 50 ans.
                  La nature est homophobe, triste mais c’est ainsi. Actup devrait faire un procès à la nature pour homophobie.


                • njama njama 24 mai 2012 22:17

                  Mais que voulez vous, mettez deux pédés ou deux gouines sur une ile déserte, ils ne vous pondront pas de gamin. Même après 50 ans.

                  ça c’est un autre sujet que le mariage Cocasse.
                  Je ne suis pas opposé au mariage d’homosexuel(le)s, après, hormis le mariage religieux particulièrement symbolique d’un engagement spirituel « sacré », tout est très contractuel au plan civil, juridique, les régimes matrimoniaux, patrimoniaux ... le patrimoine !!! le régime fiscal ... donations entre époux, etc ...
                  bref, c’est un peu une affaire de liberté entre personnes adultes que l’on supposera responsables de leur choix, de leur engagement à vivre ensemble (que je respecte d’un point de vue libertaire), mais c’est aussi un tas de conséquences au niveau droits, et tunes.

                  Adopter des enfants, ou se faire inséminer (cas des femmes), c’est carrément une autre question que le mariage.
                  L’article de Chalot porte sur le mariage.

                  Si les revendications du mariage entre gays sont un cheval de Troie pour obtenir ce que dame nature ne leur aurait pas accordé, j’avoue que pour le coup, mes a-priori empathiques pour ce type d’union entre deux personnes consentantes, libres, responsables d’elles-mêmes, en prendrait un coup. Je me sentirais je pense assez roulé dans la farine.
                  Si les revendications des gays en faveur d’un mariage civil sont un cheval de Troie pour accéder au mariage religieux, ce n’est pas une question de société dans un Etat laïc, et les religions en feront ce qu’elles veulent de leurs revendications. D’un point de vue laïque, on ne peut que rester neutre par rapport aux positions prises par telle ou telle religion. Enfin, c’est ce qui me paraît logique.


                • nemotyrannus nemotyrannus 25 mai 2012 00:39

                  ARGUMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEENTS !!!

                  S.v.p


                  Je me fous de vos « petit-moins » personnellement mais ça me gonfle que vous croyez que ça vous donne raison ou donne un sens à votre position.

                • Cigogne67 24 mai 2012 10:05

                  le mariage homo ?

                  pourquoi pas, après tout c’est quoi le mariage sinon un contrat entre deux individus ?


                  • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 10:16

                    Le PACS a été fait pour cela.
                    Il suffit de l’appliquer, ou de le moderniser si besoin.
                    Mariage = un homme + une femme.
                    C’est la définition du dictionnaire.
                    C’est aussi celle de plusieurs dizaines de milliers d’années de survivance humaine.


                  • Cigogne67 24 mai 2012 10:27

                    ils n’ont pas de dictionnaire en espagne et au portugal ?

                    quant à la survivance de l’humanité...nous serons bientôt 9 milliards


                  • tikhomir 24 mai 2012 10:50

                    « quant à la survivance de l’humanité...nous serons bientôt 9 milliards »

                    Et « bizarrement », ça ne sera pas grâce aux personnes homosexuelles, d’où le fait qu’il n’y a strictement aucun intérêt à leur attribuer des droits tels que ceux demandés ici.


                  • tikhomir 24 mai 2012 10:08

                    « 300 000 enfants environ, vivent dans des familles homoparentales. »

                    Chiffres falsifiés, comme souvent. Et pourquoi pas 10 millions tant qu’on y est ? ^^

                    De plus « familles homoparentales », ça n’existe pas, ce sont des enfants privés de père ou de mère ou des familles brisées à la suite d’un divorce bien souvent. Même chose avec les pseudo « familles recomposées », ce sont avant tout des familles brisées.


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 10:18

                      Permettre, pourquoi pas ! 


                      Mais pourquoi cette revendication du droit au « mariage » ? Le mariage, selon mon dictionnaire c’est 
                      l’« Union d’un homme et d’une femme, consacrée par un ensemble d’actes civils ou parfois religieux et destinée à la fondation d’une famille ». Pourquoi vouloir subvertir notre langue ? le PACS devait permettre de légaliser les unions homosexuelles. Ce n’est pas assez ? A une époque où tant de couples vivent ensemble sans être mariés (et d’autres, mariés,ne vivent pas ensemble !)

                      JFCH avance cet argument :
                      « Rappelons qu’actuellement et selon les chiffres de l’APGL (Association des Parents Gay et Lesbiens), 300 000 enfants environ, vivent dans des familles homoparentales. Pour tous ces enfants et au travers du regard que leur porte la société, il est important d’officialiser le statut de leurs parents, par la possibilité de recours à un acte officiel, reconnu par la République, que constitue le mariage civil. »
                      Les enfants pris en otage pour une revendication dont leurs parents sont à l’origine. Ils savaient à quoi ils s’engageaient. Pourquoi vouloir d’un « mariage » ? Pour des raisons matérielles ? On veut le beurre et l’argent du beurre ? Pour une fois, je suis assez d’accord avec Eric.
                      Maintenant, je ne descendrai pas dans la rue pour militer contre le « mariage gay ». Je ne le ferai pas plus pour le revendiquer.


                      • gordon71 gordon71 24 mai 2012 10:29

                        bonjour Chalot
                         fidèle à vous même et drôlatique

                        de tous les combats d’arrière garde à la mode

                        si çà peut vous faire plaisir de prôner le mariage, décrié par tous les « progressistes comme une institution »vieillotte et bourgeoise" allez y

                        mais soyez novateur battez vous pour le droit des homos de se marier à l’église pendant que vous y êtes et revendiquez à leur place le retour des camps de jeunesse et du service militaire de trois ans pour leurs futurs enfants


                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 10:33

                          Toujours aussi délicat Gordon ! Pourquoi mépriser ainsi ses contradicteurs ?


                        • gordon71 gordon71 24 mai 2012 10:38

                          mourot

                          d’abord bonjour,

                          votre petit protégé choisit délibérément un sujet provocateur

                          vous voudriez que je le déçoive ?

                          vous vous sentez une âme de chevalier au grand coeur pour défendre la veuve et l’orphelin ?


                          • antonio 24 mai 2012 10:55

                            Arrêtez avec vos clichés : il y a de nombreux athées, de gauche , contre le « mariage » gay...
                            Mais pour vous, être contre, c’est être « rétrograde » ! Un « argument de poids » qui me laisse
                            « baba » « Empaqueté » dans vos certitudes, vous êtes incapable d’accepter la moindre critique, la moindre objection, tout ce qui est de l’ordre de l’intelligence.


                            • Gabriel Gabriel 24 mai 2012 11:07

                              Dédramatisons : Le mariage c’est comme une citadelle assiégée. Ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans veulent en sortir ... M’enfin comme disait Gaston, il faut bien que les avocats se nourrissent. 


                              • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 12:06

                                La société a bougé de façon superficielle, artificielle même, puisque toute cette merde n’est que la conséquence de l’idéologie libérale-gauchiste, dont l’essence est de faire en sorte que les gens se tirent eux-mêmes une balle dans le pied.

                                Mais petit soucis : ce vernis niaiseux imposé aux cranes n’est qu’un courant d’air, un vagabondage stérile et illusoire destiné à entrer en contradiction avec les fondements indélébiles du genre humain. Ceux qui sont situé aux niveaux archaïques de l’esprit, qui se foutent bien de ces petits délires, et qui rétabliront leur territoire d’une pichenette potentiellement violente.

                                Il y a des limites à la manipulation mentale des masses abruties.


                              • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2012 12:03

                                ceux qui prétendent vouloir vivre leur différence veulent singer les gens normaux , est ce que c’est pas contradictoire ça ? Ils avaient le PACS , mais ça ne leur suffit pas.

                                Perso je m’en tape , ça ne sera qu’un gadget peu coûteux qui satisfaira les bobos bien pensants à bon compte et faire action de gôôôche , mais le français moyen il en a rien a foutre de ces revendications communautaristes , il y a plus urgent ........


                                • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2012 16:47

                                  Salut Calmos ,
                                  il vaut mieux pour Flamby qu’il ne soit pas uniquement le président des mariages gays et de la légalisation du chichon , tu parles d’un changement !  smiley  smiley  smiley


                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 16:59

                                  L’abolition de la peine de mort, c’est autant Badinter que Mitterrand (qui a laissé guillotiner Fernand Yveton au début de la guerre d’Algérie).


                                • Massaliote 24 mai 2012 17:27

                                  Yveton étant un traître et un terroriste le Miteux a bien agit.


                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 mai 2012 10:43

                                  @ Massaliote


                                  Et pas homosexuel, en plus ?

                                • Soi Même 24 mai 2012 12:03

                                  A ce demander, si le choix du sujet n’est ’il pas un dérivative pour nous embrouilles un peut plus !

                                  C’est vrais, il est semble tellement important ce problème, je dirai même que c’est une priorité national le mariage des narcissiques.

                                   Alors que l’on est à deux doigts de boire le bouillon, à deux doigts d’une nouvelle guerre, qu’il est probable que 40 millions de Japonais vont êtres expatriés, et toi histoire de jeté de l’huile sur le feux , tu préfères nous parle que nous sonnes des arriérés, car il y a une minorité handicapé sexuelle qui ne pensent à avoir des droits qui ne correspondant pas à leurs statuts.

                                  Petit rappel !

                                  Au plan du droit civil, le mariage est l’institution par laquelle un homme et une femme s’unissent pour vivre en commun et fonder une famille. Le droit français ne connaît pas le mariage des personnes de même sexe.

                                  http://www.dictionnaire-juridique.com/definition/mariage.php

                                  Donc si tu n’es pas s’attifait, rien t’empêche d’aller vivre ton idylle ailleurs !

                                   


                                  • Kookaburra Kookaburra 24 mai 2012 12:09

                                    Les partisans du mariage homo taxent les opposants d’homophobie, et prétendent que de ne pas ouvrir le mariage aux homosexuels constituerait une discrimination. Mais qu’est-ce qu’une discrimination ? D’après la Cour européenne des droits de l’homme, c’est une différence de traitement non justifiée entre deux personnes se trouvant dans des situations identiques. Peut-on parler de situations identiques pour un couple homme-femme et un couple homosexuel ? Qu’on supprime des discriminations entre les homos et les hétéros c’est une chose, instaurer un traitement identique - et donc ouvrir un droit à la filiation - pour des personnes qui ne sont pas dans la même situation en est une autre. L’idée d’un mariage homosexuel est une vision purement occidentale qui heurterait la sensibilité d’autres sociétés. Paradoxalement, on condamnent la polygamie qui existe pourtant depuis des millénaires dans d’autres sociétés, et en même temps on veut autoriser les mariages homosexuels. Il ne faut pas oublier que dans les pays musulmans l’homosexualité est punissable par la peine de mort.

                                    Le débat sur le mariage homosexuel entraîne celui sur l’homoparentalité. Les militants mettent en avant que, selon des enquêtes américaines, les enfants élevés par des couples homos se portent aussi bien que les autres. Mais les déficiences méthodologiques de ces enquêtes sont accablantes : elles procèdent par des simples questionnaires remplis exclusivement par les parents homosexuels. Un autre argument que les militants avancent c’est qu’aujourd’hui il y a beaucoup de familles monoparentales. Mais c’est une chose de gérer des situations particulières et une autre de les institutionnaliser à l’échelle collective. Peut-on nier qu’il est préférable pour un enfant d’avoir un père et une mère ? Est-il souhaitable de dissocier la parentalité de la parenté ?

                                    Jusqu’à dans les années vingt le mariage a toujours été une nécessité préalable pour pouvoir fonder une famille. Vivre ensemble hors mariage était socialement désapprouvé. Ainsi, le mariage n’était jamais considéré comme un droit mais plutôt comme une devoir civique et juridique, dont le but est de protéger les enfants. De le déclarer un droit et puis de revendiquer l’égalité des droits est un raisonnement spécieux. Le mariage est une institution, et on peut se demander si la société a intérêt d’institutionnaliser l’homosexualité. Ne serait-il préférable de doter le PACS des mêmes droits socio-juridiques que le mariage, et de laisser celui-ci dans le cadre traditionnel ?


                                    • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 12:43

                                      J’aime bien ton intervention, pleine de raison.
                                      Mais je ne pense plus que nous sommes dans le domaine de la raison.

                                      L’astuce actuelle pour faire passer les messages et les idées les plus destructrices, c’est d’employer une armada de qualificatifs déraisonnables à la moindre critique : raciste, islamophobe, antisémite, homophobe. Le but des communautés, c’est d’aller aussi loin que possible dans leurs revendications extrémistes contre-nature ou contre-républicaine, et de contrer toute opposition de cette façon malhonnête.

                                      Cela pose un gros soucis, c’est qu’en agissant ainsi, elles réveillent les susceptibilités.
                                      Un type tolérant, acceptant que d’autres cas particuliers puissent vivre leur condition homosexuelle en paix, peut soudain voir rouge à force d’avoir à supporter l’intolérable et inacceptable. Les actions de ces divers groupuscules poussent les gens tolérants à la crispation.
                                      Je le sais bien car c’est mon cas, je n’ai jamais discriminé les homos, mais tout cela finit par me faire gerber. Je ne peux plus supporter la gay-pride pour commencer, alors que j’étais allé y faire un tour il y a une dizaine d’années. Ce carnaval est grotesque.

                                      Je pense que je resterais tolérant au cas par cas, mais certainement pas concernant les groupuscules associatifs et revendicatifs, et toutes les merdes narcissiques véhiculant au fond d’eux même une véritable hétérophobie, ou pour qui le « bon hétéro », c’est une flaque flottante bisexuelle maléable et indéterminée.


                                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 14:55

                                      Soulmanfred,

                                      1.L’homosexualité en tant que pratique sexuelle occasionnel est présente chez les mammifère mais vous ne verrez jamais un couple d’éléphant homo.

                                      2.L’homosexualité chez les mammifères,comme par exemple chez nos proches parents les singes,est systématiquement un acte de domination ou de consolidation des rapport sociaux,il n’y a pas d’homosexualité tel que l’entend LGBT chez les mammifère autre que les humains.

                                      3.Sortons des mammifères pour parler du « mariage » pas naturel....ça vous parle les inséparables ? (un exemple parmi tant d’autre)

                                      L’homosexualité vécu par les humains doit être toléré mais ne peut en aucun cas être considéré comme un comportement naturel,c’est tout le contraire.


                                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 14:56

                                      Pour le suisse :

                                      les bonobos ne pratique l’homosexualité que comme une sexualité et non un modèle de vie.


                                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 18:18

                                      Mais de quelle homosexualité vous parlez ?

                                      facile de réduire a éléphant mes arguments mais trouvez moi un couple homo autre qu"humain,je parle de couple pas d’actes sexuel.....

                                      Sinon totalement d’accord sur la debilté de non667 et de ses plusseur.


                                    • Bilou32 Bibi32 24 mai 2012 18:58

                                      Soulmanfred, la vaseline n’existe pas dans la nature. Il ne faut pas confondre simulacre d’accouplement (souvent acte de soumission) et sodomie.
                                      J’ai élevé des pigeons, et j’ai eu un couple de femelles (sur 600) qui couvaient ensemble. Elles avaient 4 petits au lieu de 2, donc elles avaint un comportement sexuel « normal »... J’élève actuellement des moutons, et je n’ai jamais constaté d’accouplement entre béliers. De toute façon, si par malheur l’un d’eux devenait PD, il fillerait aux merguez ! On peut aussi observer des vaches ou des brebis qui se chevauchent, mais c’est un signal pour les mâles alentour qui n’auraient pas remarqué le besoin de ces dames....


                                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 19:10

                                      bibi32,

                                      attention aux caricatures.
                                      Saviez vous par exemple que dans la majorité des coït homosexuel la pénétration n’a pas lieu ?
                                      Le mythe de la sodomie comme actes sexuel classique chez les homo homme n’est pas fondé,l’hetero sodomise surement autant que l’homo.
                                      A l’instar des bonobos les relations sexuel entre individu de même sexe se résume la plupart du temps à des caresses.


                                    • crazycaze 25 mai 2012 00:07

                                      Chez les primates, on trouve toute la diversité que l’on retrouve chez l’humain : depuis les couples monogames (gibbons, saïmiris), les harems (babouins), les couples éphémères liés à l’oestrus (macaques) et jusqu’aux familles monoparentales (orang-outang).

                                      Par ailleurs, il existe deux types de sexualité, une à visée reproductive, une à visée sociale, la seconde étant de toute évidence bi-sexuelle. S’il n’existe pas - ou qu’à de très rares exceptions - de relations homosexuelles au sens strict, c’est-à-dire avec une absence de sexualité avec des partenaires du sexe opposé, les relations sexuelles entre partenaires du même sexe sont légion, que ce soit entre mâles comme entre femelles. Par contre, de nombreux exemples d’homosexualité avec refus d’accouplement avec des individus du sexe opposé ont été observées en condition de captivité, quand des individus du même sexe sont restés trop longtemps ensemble sans autres possibilités. L’introduction d’un individu du sexe opposé s’est même parfois révélée désastreuse, avec pour conséquence la mise à mort du nouvel arrivant, notamment chez des dauphins.

                                      Quant au mariage, à l’idée du couple parental homme-femme, ce n’est pas LE modèle naturel chez l’humain, mais UNE des possibilités, d’autres sociétés ne fonctionnent pas selon ce schéma. Et il en est de même pour les rôles masculin-féminin, il suffit de regarder les quelques sociétés humaines matriarcales existant.


                                    • tf1Goupie 24 mai 2012 12:29

                                      Ouais, ça fait « branchouille » (moderne quoi) d’être pour le mariage homosexuel.
                                      Ceux qui ne sont pas pour le mariage homo sont retrogrades.

                                      On est un peu dans l’effet de mode ... un peu comme en 68 c’était bien d’être libéré sexuellement, la pédophilie c’était assez moderne à l’époque.
                                      Le préservatif c’était complètement has-been , n’est-ce pas ?


                                      • FERAUD 24 mai 2012 12:31

                                        Vous n’y pourrez rien, c’est comme pour l’IVG hier, comme pour le mariage des prêtre demain, aujourd’hui il faut avancer vers le mariage comme union de deux personnes voulant se lier/.


                                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2012 12:37

                                          Sauf que les homosexuels qui se marieront seront les premiers à regretter la fin de leur liberté sexuelle et finacière alors qu’ils ne sont pas responsables de gosses.

                                          Cette revendication est paradoxale.



                                        • Bilou32 Bibi32 24 mai 2012 19:01

                                          Pouquoi alors se limiter à 2 personnes ? Des ménages à 3 voir plus, pourquoi pas ? La polygamie ou polyandrie doivent être légalisées et aussi les combinaisons diverses... Mariage à 6 pour bientôt ?


                                        • Al West 24 mai 2012 12:36

                                          Je n’ai rien contre les homosexuels, mais si ceux qui défilent tous les ans lors des défilés de la gay pride pouvaient arrêter d’exhiber leur orientation sexuelle que les méchants hétéros n’acceptent pas, ça me les rendrait beaucoup plus sympathiques. 


                                          Au contraire, j’apprécie particulièrement ceux qui assument leur homosexualité de façon à la fois discrète, non coupable et non braillarde. 

                                          Et ceux-là, de mon expérience, ne réclament pas le mariage et se satisfont de la situation actuelle. 

                                          • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 12:45

                                            J’aurais pas pu mieux dire en si peu de mots.


                                          • pjf971 24 mai 2012 18:13

                                            Aïe aïe aïe ! « Je n’ai rien contre les homosexuels ». Après ça, on attend le MAIS !

                                            Les homosexuels bien sages, bien discrets, ne réclament pas le mariage, d’après « votre expérience ». Elle est sans doute bien mince, cette expérience.
                                            La situation actuelle n’est absolument pas satisfaisante, le PACS est un faux-semblant, qui ne confère pratiquement aucun droit important.


                                          • Al West 24 mai 2012 18:24

                                            Cher pjf971,

                                            Sachez que je ne me sens nullement oblige de vous fournir une quelconque preuve quant a la tolerance dont je fais preuve a l’egard des homosexuels a priori. Si certains me tapent sur le systeme, ce n’est pas a cause de leur homosexualite en soi mais bien a cause de leurs revendications hysteriques.

                                            Je ne suis pas tenu de considerer l’ensemble des homosexuels comme une meme entite. Je pourrais d’ailleurs faire le meme distingo entre les femmes et les feministes, les militants du Front National et les racistes, les militants du Front de Gauche et les gauchistes intolerants ou, soyons provocateurs, les musulmans et les islamistes.

                                            Cette tendance a la categorisation a la singuliere particularite de serieusement m’irriter.

                                            Allez, pour finir, je vous le dis quand meme entre mille : l’un de mes meilleurs amis est bisexuel. Mais peut-etre n’est-ce pas assez, je lui demanderai de se convertir a l’homosexualite la prochaine fois que je le verrai.


                                          • Annie 24 mai 2012 19:02

                                            Je n’ai rien contre les homosexuels mais ....


                                          • anty 24 mai 2012 12:45

                                            Nous n’avons pas à accepter le dictât d’une petite minorité d’individu qui tiennent à ridiculiser

                                            une institution crée à l’origine pour marier un homme et une femme.


                                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 12:56

                                              Je me demande à quoi rime ce cheval de bataille : le mariage « gay ». Cette revendication n’est-elle pas un dérivatif évitant de se colleter à d’autres revendications, plus consensuelles, mais plus difficiles à satisfaire : retraites, salaires, niveaux de vie, révision du statut des banques, justice fiscale... Le CNAFAL n’a-t-il pas d’autres chats à fouetter ? Je crains que ce genre de campagne ne détourne un peu plus l’électorat populaire de la gauche instituée, si friande de revendications « sociétales », et ne le pousse un peu plus vers le national-socialisme de Marine Le Pen.


                                              • gordon71 gordon71 24 mai 2012 13:06

                                                alors là mourot

                                                je commence à apprécier la distance que vous prenez avec ces pièges à cons idéologiques qui cherchent surtout à vérifier la docilité des idiots utiles, adeptes de tous les nouveaux concepts branchouilles qui ne concernent pratiquement personne mais font courir tous les fans de branchitude comme des lchiens de Pavlov


                                              • gordon71 gordon71 24 mai 2012 13:22

                                                A priori

                                                sur AVOX Chalot vous avez encore un peu de boulot si vous voulez nous faire donner la papatte


                                              • gordon71 gordon71 24 mai 2012 13:06

                                                des chiens de Pavlov bien sûr


                                                • CHALOT CHALOT 24 mai 2012 13:07

                                                  Ce n’est pas LA priorité des priorités mais une des promesses de Hollande qui doit être appliquées.
                                                  Il y a des priorités mais pas de sujet qu’on range pour ne pas effrayer le peuple.
                                                   Quand je distribuais des tracts dans les gares au tout début des années 70 ( en 74) contre la peine de morts, j’ai posé la question à Laurent Salini, rédacteur en chef de l’Huma la question suivante :
                                                  « Pourquoi le PCF ne mène pas campagne contre la peine de mort »
                                                  Le dirigeant « prolétarien » m’a répondu : les travailleurs ne comprendraient pas, ils ne nous suivraient pas !
                                                  Tu n’es pas comme ce dirigeant, tu as toujours mené les combats progressistes, celui ci est actuel


                                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 13:47

                                                    L’abolition de la peine de mort et le « mariage gay » n’appartiennent pas à la même catégorie.


                                                    Que Hollande tienne sa promesse, soit. Mais pourquoi enfourcher ce cheval de bataille avant même qu’il ait pris ses marques à l’Elysée ?
                                                    Le « mariage gay », pour moi, c’est comme la féminisation systématique de notre orthographe ! Un leurre !

                                                  • tikhomir 24 mai 2012 14:16

                                                    « L’abolition de la peine de mort et le »mariage gay« n’appartiennent pas à la même catégorie. »

                                                    Tout dépend de comment on définit les catégories en question. Si on fait une catégorie « pratiques mortifères » alors c’est la même catégorie. Si on fait une catégorie « crime » alors on ne peut pas y mettre les deux, ce n’est pas la même catégorie.

                                                    Au delà de ça, Monsieur CHALOT, si mes souvenirs sont bons, a aussi milité pour l’avortement. A quoi bon militer contre la peine de mort pour les coupables (qui n’était plus appliquée déjà ou si rarement, même si je suis entièrement d’accord avec l’abolition de cette horrible pratique) si c’est pour militer pour légaliser le meurtre de centaines de milliers d’innocents par an ainsi que pour l’eugénisme ?

                                                    Toute la perversion idéologique est là et il en en va de même pour le coup des parodies de mariages par des personnes homosexuelles.

                                                    Il n’y a rien de progressiste dans tout ces combats gauchistes mais ils sont bel et bien rétrogrades.


                                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 15:24

                                                    L’avortement, tel qu’il est légalement autorisé, n’est pas un meurtre ! L’embryon de moins de 12 semaines n’est pas un être humain ! On peut être hostile à l’avortement du point de vue de la femme qui le subit, pas au nom du rejet de la mise à mort !


                                                    Ne mélangeons pas les problèmes...

                                                  • tikhomir 24 mai 2012 16:38

                                                    Bien sûr, donc arbitrairement (puisque les législations des divers pays divergent sur le délai), on décide de qui est un être humain ou non. Ça rappelle malheureusement le temps où certains disaient que les noirs n’étaient pas des êtres humains. Méfiez-vous, dans vos vieux jours, la société décidera peut-être que vous n’êtes pas humain et vous euthanasiera et un fou viendra dire « oh mais ils ne sont pas humains, ce n’est pas un meurtre ! ».

                                                    Que vous le vouliez ou non, ce sont des êtres à part (et non pas des organes ou des bidules organiques) et de nature humaine et ce, depuis la conception, ce sont donc des êtres humains qui passent de vie à trépas par un acte volontaire : on appelle donc ça, un meurtre.

                                                    Sinon, demandez à une femme enceinte si elle est enceinte d’un non-humain, la question semblera bizarre ^^.


                                                  • tf1Goupie 24 mai 2012 17:34

                                                    Pour Thikomir une branlette est un génocide : en effet, un million de spermatozoides c’est un million d’êtres vivants, qui sont « presque » des êtres humains...

                                                    Mais en fait je ne trouve pas ça très drôle que des gens confondent un foetus avec un être humain.
                                                    C’est peut-être des gens qui ont autant de relations sociales avec les humains qu’ils en ont avec des foetus.


                                                  • tikhomir 24 mai 2012 18:26

                                                    non, il va vous falloir retourner en cours de biologie puisque pour faire un être humain, il faut que le spermatozoïde féconde l’ovule. Libre à vous de tourner les choses en ridicule et de vouloir justifier le meurtre des enfants à naître. En attendant, ça ne change rien à l’humain et aux mises à mort massives et légales.

                                                    Abolir la peine de mort a été un progrès, la légalisation de l’avortement une terrible régression sociale tout comme l’euthanasie si ça passe un jour (et je suis persuadé qu’on y viendra malheureusement).

                                                    Tuer ne sera jamais un progrès, ni une liberté, ça restera un crime. Mais je sais bien qu’il y aura toujours des gens pour essayer de justifier le pire.


                                                  • tf1Goupie 24 mai 2012 18:54

                                                    Oui, donc le spermatozoïde est bien une part d’être humain.

                                                    mais ça c’est juste pour vous envoyer jouer avec des arguments oiseux, parce que si vous n’avez pas encore compris le pourquoi de l’IVG, c’est que certaines valeurs morales qui vous sont accessibles.

                                                    Voyez-vous il y a des gens qui considèrent que l’enveloppe physique n’est pas la plus grande composante de l’être humain.


                                                  • tf1Goupie 24 mai 2012 18:58

                                                    Correctif : « certaines valeurs morales ne vous sont pas accessibles ».


                                                  • hans 24 mai 2012 19:39

                                                    Désolé sur ce coup là Mr Mourrot, personne , aucun physiologiste aucun biologiste ne peux situer ou commence la vie humaine, donc cette étrange frontière n’existe pas dans la nature, un être Humain n’existe pas avant surement 16 ans ou plus mais quand il commence nul ne le sait encore aujourd’hui.


                                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 mai 2012 12:15

                                                    @Hans

                                                    Ah ! le mystère de l’humanité ! 
                                                    Pour l’instant, chez nous, nous nous référons à la loi. Au-delà de 12 semaines de grossesse on considère que l’embryon est un début d’être humain ; auparavant, ce n’est qu’une promesse, comme le spermatozoïde ou l’ovule isolés.
                                                    Je pense toutefois qu’il y a une différence entre un avortement à 13 semaines et les actes d’un Breivick ou d’un Merah !



                                                  • hans 25 mai 2012 19:50

                                                    Merci Jean, une bonne réponse en effet, seulement depuis cette loi, il y a eu des découvertes et de partisan de l’IVG contrôlée je suis devenu plutôt moins assuré à ce sujet (pardon à Chalot)


                                                  • tf1Goupie 24 mai 2012 13:07

                                                    Y a qu’à inventer un nom pour le mariage homo : le « Mhomo » par exemple.

                                                    Après on passera au « polyamour ». C"est nouveau, ça fait le buzz, c’est hype ... avant ça s’appelait la polygamie, moins stylé.

                                                    Vive le mariage polyamoureux. A quand le tour de la France ?


                                                    • bluerage 24 mai 2012 13:12

                                                      Ah là là Chalot

                                                      Plus ça va et plus vous devenez une caricature de militant activiste d’extrême gauche.
                                                      De tous les combats soi disant « sociétaux » alors qu’ils ne sont que communautaristes pour favoriser les lobbies divers et variés (je ne les citerai pas mais tout le monde se fait une idée de ceux ci) vous finissez par raconter tout et n’importe quoi.

                                                      Vous me faites penser à Poutou qui disait : « On veut être bien payés pour en faire le moins possible ». Vous avez la solution : la prostitution.


                                                      • gordon71 gordon71 24 mai 2012 13:15

                                                        pourquoi tant de retenue, Chalot combattant du progrès 
                                                        je vous trouve bien timide sur le sujet

                                                         demain organisez un tour de France pour le droit des homos à porter un enfant

                                                        pourquoi leur refuser , la technique est au point...

                                                        http://www.staragora.com/news/thomas-beatie-l-homme-enceinte-attend-un-troisieme-bebe/384921


                                                        • Cocasse Cocasse 24 mai 2012 14:13

                                                          J’ai quelque chose à ajouter, qui à mon grand étonnement n’a pas été encore mis en lumière.

                                                          Rappelez vous, avant les élections, les associations homo genre actUp avaient fait tourner un questionnaire aux différents partis politiques, concernant leurs prises de positions sur le mariage pédé et l’adoption gouine (au moins que ce ne soit l’inverse smiley).

                                                          On a là la quintessence du nombrilisme, de l’égoïsme et de l’irresponsabilité.

                                                          Cela veut dire par exemple, que si une personnalité politique présente un très bon programme sur les sujets les plus importants, mais qu’elle n’accepte pas ces revendications communautaires mineures, alors ces associations feront campagne contre cette personnalité.

                                                          A l’inverse, un parti pratiquant couramment la prostitution électorale à l’égard des communautés, avec un programme pourri à tous les niveaux et surtout sur l’essentiel, MAIS sachant flatter les communautés pour lâcher quelques mesurettes, se verra bénéficier d’intentions de vote.

                                                          Le bien commun ? la politique dans son ensemble ? L’europe ? l’économie ? l’euro ? l’Otan ? Rien à foutre, du moment qu’on lâche son os au clébard.
                                                          Ça me met vraiment en colère cette mentalité de mange-merde.


                                                          • tikhomir 24 mai 2012 14:23

                                                            La notion de bien commun a été abandonnée depuis le siècle des lumières quand lesdites « lumières » (en fait des obscurantistes) ont théorisé en rendu légitime l’individualisme. Cette doctrine poison a largement contaminé la pensée occidentale.

                                                            Aujourd’hui, le bien commun se résume à quelque chose du genre « MON bien commun, pour le tien, débrouille-toi, t’es libre ». Avec ça, c’est sûr, on n’ira jamais que vers la haine.


                                                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 24 mai 2012 14:37

                                                            N’en déplaise aux réactionnaires de tout poil il faut avancer sur ce sujet qui est un engagement de François Hollande, élu Président de la république.

                                                            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 15:00

                                                              C’est beau la democratie selon jean : ,les autre ce qu’ils pensent on s’en fout.


                                                            • tikhomir 24 mai 2012 15:20

                                                              « élu Président de la république »

                                                              Election illégitime, même si légale car il n’a pas été élu à la majorité des votants.


                                                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 24 mai 2012 15:29

                                                              Election illégitime ? A ce compte là, elles le sont toutes, sauf celle de Chirac en 2002 ! Le Président doit donc renoncer à présider à cause des abstentionnistes ?


                                                            • tikhomir 24 mai 2012 15:55

                                                              C’est vrai, il n’y a pas que lui, je ne dis pas le contraire.

                                                              Après, de mon point de vue, c’est encore autre chose puisque la seule personne actuellement légitime pour être à la tête de la France est Louis XX, roi de France.


                                                            • gordon71 gordon71 24 mai 2012 16:08

                                                              oh ben non Mourot ce serait dommage

                                                              surtout que le monde entier nous envie notre nouveau mister Bean

                                                              http://www.kickeur.com/2012/05/11/francois-hollande-a-heure-presidentielle/hollande-montre-lenvers/


                                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 24 mai 2012 16:18

                                                              rien qu’un mot : EFFRAYANT


                                                            • gordon71 gordon71 24 mai 2012 16:24

                                                              ah oui j’ai aussi la version benny hill

                                                              http://www.youtube.com/watch?v=R-Ra_ZlV_fw


                                                            • gordon71 gordon71 24 mai 2012 16:28

                                                              c’est vrai que çà fait peur

                                                               smiley


                                                            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 15:15

                                                              "Les cléricaux commencent à se mobiliser contre le mariage homosexuel, oubliant par ailleurs que la société a bougé et que de nombreux croyants et même pratiquants ne sont pas contre cette évolution inéluctable de la législation..."

                                                              Clericaux
                                                              croyants
                                                              pratiquants

                                                              Certes toutes ces catégories peuvent comporter des gens pour le mariage gay mais dans les gens contre il y a des laïcs,des athées,des anarchistes(contre le mariage tout court pour la plupart) et tenez vous bien.....des homos :

                                                              http://www.voici.fr/news-people/actu-people/karl-lagerfeld-contre-le-mariage-gay-347718

                                                              Un témoignage d’une personnalité mais je suis connais quelques homo anonyme qui ont le même avis et il doit en avoir d’autre en France.

                                                              Je rappelle seulement, à titre informatif et à l’égard d’une Église catholique automatiquement associée à une homophobie virulente, que le catéchisme officiel de ladite Église contient 2865 articles. Parmi eux, trois concernent l’homosexualité. Un la condamne en tant déclarant que « les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés. (…) Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas. » Deux appellent à l’accueil des homosexuels en déclarant que les homosexuels « doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. (…) elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne. » Philipp J. Bene, l’observateur permanent du Vatican à l’ONU, a déclaré : « Comme on l’a affirmé au cours du débat à l’Assemblée générale, le Saint-Siège continue de s’opposer à toutes les violations graves des droits humains contre les personnes homosexuelles, comme le recours à la peine de mort, à la torture et à toute forme de pénalisation cruelle, inhumaine et dégradante. Nous nous opposons, en particulier, à ce que les lois criminalisent et pénalisent l’homosexualité, car cela est contraire à la dignité fondamentale de la personne humaine. »


                                                              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 15:20

                                                                l’argumentaire sur l’hophobie présumée du catholicisme est tirée de là :

                                                                http://deshautsetdebats.wordpress.com/2012/05/04/pourquoi-je-suis-contre-le-mariage-homosexuel/


                                                              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 24 mai 2012 15:24

                                                                J’ajouterais pour l’auteur qu’il est très naïf de croire que les laic comme lui pensent TOUT comme lui,etc.


                                                              • ykpaiha ykpaiha 24 mai 2012 16:31

                                                                « L’avortement, tel qu’il est légalement autorisé, n’est pas un meurtre »
                                                                Pas plus que l’euthanasie du moins au début
                                                                Pas plus que l’homosexualité librement consenti et non imposé ...(sorte d’eugénisme sans bistouri)
                                                                Pas plus que l’apauvrissement social et économique (amoralité et immoralités confondus).

                                                                .... et bien d’autres themes devenus socialement acceptables ....mais pas leur conséquences, cherchez l’erreur.

                                                                C’est comme pour la dépénalisation des drogues on laisse se gangrainer une situation,on la laisse petit a petit prendre racine dans les moeurs puis on feint les combattre tout en faisant sa promotion, puis on arrive a valider un fait acquis.


                                                                • eric 24 mai 2012 16:54

                                                                  A nouveau, il ne faut pas se laisser entrainer de façon privilégiée dans la controverse éthique sur le fait lui même qui mériterait une longue réflexion et surtout un référendum. La principale question est combien cela va coûter, parce qu’il y aura un cout et très élevé. La seule question éthique qui vaillent et à la quelle les partisans ne répondent jamais, c’est celle de la justification éthique de cette dépense supplémentaire. La société subventionne le mariage hétérosexuel comme une promesses d’enfant et la prise en charge d’une responsabilité entre générations. L’intérêt qu’elle y trouve est clair. Je ne vois pas en tant que contribuable et que citoyen l’intérêt de la société a subventionner des formes marginales de sexualités qui ressortent de choix personnels et privés.


                                                                  • mortelune mortelune 24 mai 2012 16:59

                                                                    Le mariage est à l’origine un acte qui reflète une volonté en rapport avec les Dieux ou avec un seul Dieu. 

                                                                    En France, sous l’Ancien Régime, le mariage religieux était précédé dans les familles notables de ce qu’on appelait abusivement un « mariage devant notaire », acte juridique civil qui n’était qu’une promesse de mariage et qui réglait toutes les questions profanes et patrimoniales par un contrat passé entre les futurs conjoints et leurs familles. Sous cette forme, le mariage n’est qu’une espèce particulière de contrat civil.

                                                                    Une société qui multiplie les mariages au mépris de la théologie est une société qui vide de son contenu le sens premier du mariage. 
                                                                     
                                                                    Le mariage n’a aucun sens s’il se résume à un contrat synallagmatique de droit civil. Qu’on lui donne un autre nom et qu’on en parle plus... J’imagine l’incomprehension des vrais croyants qui voient le mot ’mariage’ détourné de son sens premier.

                                                                    Le mariage a été décrit par l’anthropologue Claude Lévi-Strauss comme le socle pratiquement universel de la famille : « La famille, fondée sur l’union plus ou moins durable, mais socialement approuvée, de deux individus de sexes différents qui fondent un ménage, procréent et élèvent des enfants, apparait comme un phénomène pratiquement universel, présent dans tous les types de société »

                                                                    Je retiens qu’en en se mariant les homosexuels expriment leur besoin de reconnaissance de la part de la société.
                                                                     

                                                                    • njama njama 24 mai 2012 22:47
                                                                      Je retiens qu’en en se mariant les homosexuels expriment leur besoin de reconnaissance de la part de la société.
                                                                       
                                                                      J’ai également ce sentiment.

                                                                    • chapoutier 24 mai 2012 17:02

                                                                      les bigots sont en goguette smiley


                                                                      • mortelune mortelune 24 mai 2012 17:11

                                                                        « Le terme bigot est très souvent utilisé dans un sens péjoratif, pour parler d’une personne qui s’accroche sans discernement à une forme, à un système ou une idéologie, au mépris de la réflexion et même lorsqu’ils sont prouvés comme faux, et qui défend ses croyances d’une manière souvent obtuse et agressive. »

                                                                        Il n’est pas question de bigoterie ici mais de bon sens. 
                                                                        Le besoin de reconnaissance des « homos » est tout à fait raisonnable mais je ne vois pas ce que le mariage vient faire dans cette histoire.

                                                                      • chapoutier 24 mai 2012 18:02

                                                                        mais non, les bigots sont les partisans de la soutane et du calot.

                                                                        l’article de Chalot permet aux frustrés du sexe et de la jouissance de venir nous expliquer qu’il faut un mal et une femelle pour faire un couple ....pour faire tout plein de petits enfants ..... et qu’il faut pas forniquer pour le plaisir mais que pour faire plein d’enfants... et que la femme n’est pas propriétaire de son corps ....même que c’est le pape ou l’imam ou le rabbin qui est l’unique propriétaire du corps de la femme..... et que le petit œuf fécondé hier soir, il est déjà un petit humain ... et que c’est un crime que d’avorter ... et que la terre elle est plate et que le soleil tourne autour de la terre.

                                                                        toujours les mêmes bigoteries.

                                                                        Ni dieu, ni maître, à bas la calotte et Vive la Sociale !

                                                                      • Annie 24 mai 2012 17:19

                                                                        J’ai l’impression qu’il y a une certaine confusion dans les commentaires. Le mariage est avant tout un acte civil. Le mariage religieux n’a aucune valeur légale en France.


                                                                        • tikhomir 24 mai 2012 17:30

                                                                          Indirectement si, il y a reconnaissance, puisqu’il est interdit de se marier religieusement avant de se marier civilement.

                                                                          Les persécutions et vexations républicaines ont donc toujours cours aujourd’hui.


                                                                        • Annie 24 mai 2012 17:40

                                                                          Il est reconnu comme serait reconnu un délit dans ce cas-là.

                                                                          Tout ministre d’un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende. 


                                                                        • tikhomir 24 mai 2012 18:10

                                                                          Cette interdiction est une aberration qui va à l’encontre de la liberté religieuse et il faudra l’abolir. Il faut faire cesser les persécutions et les vexations républicaines.


                                                                        • Annie 24 mai 2012 18:43

                                                                          J’imagine que cela va dans le sens de la séparation de l’église et de l’état, et la primauté des lois civiles sur les lois religieuses. Je ne vois aucune vexation là-dedans.


                                                                        • tikhomir 24 mai 2012 19:01

                                                                          « la primauté des lois civiles sur les lois religieuses. »

                                                                          Merci donc d’avoir reconnu que ce n’est pas une loi laïque et que c’est donc inadmissible smiley.


                                                                        • Annie 24 mai 2012 19:09

                                                                          C’est une loi laïque, parce qu’elle ne tient pas compte et est complètement dissociée de l’existence ou de l’absence d’affiliations religieuses des personnes qui se marient. Elle n’en tient pas compte, à la différence de « elle s’oppose », ce qui semble votre interprétation ou votre sensibilité.


                                                                        • njama njama 24 mai 2012 22:52

                                                                          @ tikhomir
                                                                          Cette interdiction est une aberration qui va à l’encontre de la liberté religieuse et il faudra l’abolir. Il faut faire cesser les persécutions et les vexations républicaines.

                                                                          Un mariage religieux n’a aucune conséquence juridique.


                                                                        • njama njama 24 mai 2012 22:53

                                                                          Il n’y a pas de lois religieuses (au sens du droit positif), il n’y a que des dogmes.


                                                                        • tf1Goupie 24 mai 2012 17:48

                                                                          Question : est-ce que la parité homosexuelle est respectée dans le gouvernement Ayrault (hero, petit patapo) ?


                                                                          • Al West 24 mai 2012 18:09

                                                                            C’est une excellente remarque, tout a fait pertinente.
                                                                            Les discriminations positives de toutes sortes nous ameneront bientot a des aberrations dans ce genre.

                                                                            Des proportions equitables de genre, de couleur de peau, de religion, d’orientation sexuelle, d’extraction sociale, etc.

                                                                            Pour les statistiques du gouvernement devant repondre de ces criteres, une femme bantoue bouddhiste lesbienne des banlieues serait un tresor.


                                                                          • ykpaiha ykpaiha 25 mai 2012 00:33

                                                                            J’ai eu peur si vous y akoutiez handicapée, elle aurait eu droit a un poste direct....a la Justice.....


                                                                          • CHALOT CHALOT 24 mai 2012 18:02

                                                                            M.K

                                                                            Les laïques ne sont pas tous pour que l’institution mariage soit ouverte aux gays et aux lesbiennes, il existe des clivages, fruits de réflexions personnelles. Moi même je n’avais pas cette position il y a trois ans, j’étais favorable à un PACS donnant plus de garanties qu’actuellement. J’ai évolué en m’apercevant qu’il s’agissait d’une demande forte.

                                                                            Les intégristes- les cléricaux- ne sont pas clivés là dessus, ils se préparent à mobiliser leurs troupes


                                                                            • anty 24 mai 2012 18:09

                                                                              A l’auteur


                                                                              Le nombre des enfants élévés par les homos n’est pas 300 000 mais 30 000( voir moins )selon les instances de l’état
                                                                              IL est dommage que l’auteur véhicule ici la propagande débridé des homos

                                                                              • 65beve 65beve 24 mai 2012 18:30

                                                                                Bonsoir,

                                                                                 Après le décès d’un parent homo, le conjoint survivant n’a aucun droit sur les enfants qui ne sont pas les siens même en cas de couple pacsé.
                                                                                J’ai entendu des reportages traitant de ce douloureux sujet et même si les arguments des anti mariages homos peuvent sembler parfois recevables, il faudrait régler ce problème d’une manière ou d’une autre.
                                                                                Chalot a raison de rappeler que le Président avait annoncé cette mesure dans sa campagne.
                                                                                Sarkozy était contre, Sarkozy a perdu donc le mariage sera proposé aux homos.
                                                                                Moi ça me convient surtout parceque ça emmerde les grenouilles de bénitier.
                                                                                La mère Boutin est capable de nous faire une grève de la faim.
                                                                                Elle aura beaucoup de supporters sur ce site.

                                                                                cdlt


                                                                                • tikhomir 24 mai 2012 18:36

                                                                                  « le conjoint survivant n’a aucun droit sur les enfants qui ne sont pas les siens même en cas de couple pacsé. »

                                                                                  Normal puisque ce ne sont pas ses enfants.

                                                                                  « Moi ça me convient surtout parceque ça emmerde les grenouilles de bénitier. »

                                                                                  Le plus dommage c’est pour les enfants qu’on prive d’un père ou d’une mère.


                                                                                • Hubu Hubu 24 mai 2012 18:38

                                                                                  Je ne comprendrais jamais pourquoi la mouvance catho sa bat avec une haine incroyable contre le mariage homo alors qu’il s’agit de mariage uniquement civil.

                                                                                  Les religieux haineux on en a rien à foutre de leur avis parce que tout bêtement le mariage religieux ne sert strictement à rien !!!

                                                                                  Cependant en Suède les Homo comme les hétéros peuvent se marier dans une église Luthérienne et la loi du pays oblige même à trouver un pasteur pour célébrer la cérémonie c’est dire dans ce pays le niveau de tolérance !!!

                                                                                  Je n’ose même pas imaginer le psychodrame dans la population là ou je réside si un prête catho célébrait une cérémonie avec un jeune couple homosexuelle

                                                                                  Il n’aurais pas une seulement véritable fatwa du Vatican (catho la fatwa bien sur hein !) mais également une fatwa de la population Antillaise souvent dans leurs délires religieux avec une homophobie pas croyable !!


                                                                                  • tikhomir 24 mai 2012 18:55

                                                                                    Croire que seuls les catholiques sont contre est une aberration.


                                                                                  • oncle archibald 24 mai 2012 19:19

                                                                                    Hubu a fait très fort ... Après nous avoir dit qu’il ne comprend pas " pourquoi la mouvance catho sa bat avec une haine incroyable contre le mariage homo alors qu’il s’agit de mariage uniquement civil« il nous explique, au nom de la liberté bien entendu, qu’en Suède  » la loi du pays oblige même à trouver un pasteur pour célébrer la cérémonie"...


                                                                                    Oauf ouaf ouaf !!! Je ne suis pas sur que François Hollande oblige les curés à marier des homosexuels !! Il ne pourrait d’ailleurs pas ... loi de 1905 oblige !!! Mais l’argumentation était franchement hilarante !! Je dirai même Ubuesque !! 

                                                                                    Vive la liberté de se laisser embarquer par le lobby des homosexuels au point de ne plus voir le simple bon sens et d’écrire tout et le contraire dans la même phrase !!

                                                                                  • Arafel Arafel 24 mai 2012 20:56

                                                                                    Par tikhomir

                                                                                    Croire que seuls les catholiques sont contre est une aberration.

                                                                                    Les musulmans sont contre.
                                                                                    Les juifs sont contre.

                                                                                    Mais parler des chrétiens, c’est sans danger, il tendent l’autre joue. Alors que les autres sont moins cools.

                                                                                    Et en plus cracher à la gueule des chrétiens, c’est bien vu, voir récompensé.


                                                                                  • njama njama 24 mai 2012 23:04

                                                                                    Le mariage religieux entre homosexuel(le)s, ce n’est pas une question de société dans un Etat laïc, et les religions en feront ce qu’elles veulent de leurs revendications. D’un point de vue laïque, on ne peut que rester neutre par rapport aux positions prises par telle ou telle religion. Enfin, c’est ce qui me paraît logique.

                                                                                    Si les pasteurs suédois luthériens y sont favorables, cela n’engage qu’eux-mêmes. Les autres familles religieuses ne sont pas tenues ni obligées de les imiter.
                                                                                    En vertu de la laïcité, l’Etat ne peut prendre position en faveur ou contre cette question religieuse.


                                                                                  • anty 24 mai 2012 18:44

                                                                                    La propagande homo qui représente en France environ 3% de la population encomptant très large est en train de remporter une victoire grâce à un argumentaire faux et mensonger 


                                                                                    • tikhomir 24 mai 2012 19:05

                                                                                      En fait, il y a du faux et du mensonge dans l’argumentaire mais ce n’est pas ça qui marche le mieux. Ce qui marche le mieux dans « l’argumentaire » c’est le sentimentalisme et c’est une constante dans notre société : on a sacrifié la pensée pour le sentiment. Fini donc le bien commun, etc... L’individualisme, le matérialisme et le sentimentalisme sont rois.


                                                                                    • Arafel Arafel 24 mai 2012 20:49

                                                                                      Des gens comme l’auteur de ce soi disant article ont besoin de propagande pour exister.
                                                                                      Il suffit de voir le nombre d’association dont ce monsieur est « responsable ».
                                                                                      Alors, le mariage homo sexuel ou autre chose.....
                                                                                      Ferait mieux de leur foutre la paix au personnes homo.
                                                                                      J’en connais quelques uns, et le frère de l’ami de ma fille est un gay. Mais je ne l’ai jamais entendu parler de sa condition ni même demander le mariage homo.
                                                                                      Mais c’est vrai qu’il y a des gens qui parlent à sa place. Cet article en ait un exemple.


                                                                                    • arobase 24 mai 2012 20:32

                                                                                      et si on laissait chaque individu vivre sa vie comme il veut ?


                                                                                      moi la chose me fait horreur mais si la sexualité entre personnes de même sexe se fait sans violence, avec libre consentement, peut me chaut ! 

                                                                                      le mariage ? il y en a de moins en mois dans les couples normaux ? eux veulent signer des papiers ? en quoi ça me concerne ? c’est une affaire entre eux !

                                                                                      l’adoption ? hors de question ! là il y a un tiers concerné : l’enfant. et lui a besoin d’un père et d’une mère, et de plus, ne peut donner son avis ni consentement vu son âge.

                                                                                      wat else ?


                                                                                      • Arafel Arafel 24 mai 2012 20:44

                                                                                        Ensemble, Avançons !

                                                                                        Pour aller ou ?


                                                                                        • Zobi Aldo Rifort 24 mai 2012 22:26

                                                                                          Je n’ose te le dire, par délicatesse... :p


                                                                                        • Arafel Arafel 25 mai 2012 01:38

                                                                                          Par Aldo Rifort

                                                                                          Je n’ose te le dire, par délicatesse... :p

                                                                                          Trés peu pour moi

                                                                                           smiley


                                                                                        • njama njama 24 mai 2012 23:18

                                                                                          J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main
                                                                                          Ne gravons pas nos noms au bas d’un parchemin

                                                                                          Laissons le champs libre à l’oiseau
                                                                                          Nous seront tous les deux priso-
                                                                                          nniers sur parole
                                                                                          Au diable les maîtresses queux
                                                                                          Qui attachent les cœurs aux queues
                                                                                          Des casseroles !


                                                                                          • crazycaze 25 mai 2012 00:49

                                                                                            Ce qui est plaisant, c’est de lire la pauvreté de l’argumentation et l’ignorance crasse de la plupart des commentaires des farouches opposants au mariage gay et à l’homoparentalité.

                                                                                            Tout d’abord, concernant les études sur les enfants élevés par des couples homosexuels, elles sont tout ce qu’il y a de plus rigoureuses et ne souffrent d’aucun défaut méthodologique, et sont le fruit d’un suivi sur plus d’une trentaine d’année (du moins celles que j’ai lues). Et, n’en déplaise aux psychanalystes, elles contredisent la sacro-sainte pierre angulaire de l’oedipe. Pas plus d’homosexuels parmi ces enfants que parmi les enfants issus de couples hétérosexuels.

                                                                                            Et afin d’éviter tout un tas de pré-supposés sur ma pomme, je suis hétéro convaincu, anti-mariage en ce qui me concerne, vie en union libre depuis 25 ans et suis père de deux enfants. Enfin, suis titulaire d’un doctorat de psychologie du développement, ce qui me permet d’asseoir mes propos sur autre chose que des prétendues connaissances auto-déclarées ou affirmations aussi fondées que des croyances religieuses.

                                                                                            Personnellement, si les gays veulent se marier, c’est leur affaire et je ne vois pas en quoi la société civile pourrait s’opposer à ce droit qui ne fixe que des dispositions légales entre les deux partenaires.

                                                                                            Quant à l’éducation des enfants, après la guerre de 14-18 nombreux sont ceux qui furent élevés par des femmes sans qu’il existe de figures « mâles » comme modèles, ils n’en sont pas pour autant devenus des « déséquilibrés ». De plus, mieux vaut être deux que seul, car les famille monoparentales (des femmes seules la plupart du temps) ont plus de difficultés pour élever leur(s) enfant(s), et je ne parle pas du point de vue économique - ceux qui ont des enfants savent quela chose, même à deux, n’est pas toujours facile. 

                                                                                            Enfin, quand je lis « priver d’un père et d’une mère un enfant ».. je souris !! Il y a bien des enfants pour lesquels cette privation aurait été salutaire, tant ils ont été abusés et maltraités.. mais peut-être que c’est moins grave du moment que les apparences sont préservées ?

                                                                                            Le problème est de séparer l’idée de parentalité de l’idée de procréation, ce qui semble difficile pour certains, qui pourtant acceptent l’idée d’adoption, qui, je vous le rappelle, peut être accordée à un homme seul (selon la loi... dans les faits, c’est une autre paire de manche !!). Pourquoi refuser de donner un cadre légal à ce qui existe déjà, et en quoi et sur quelle argumentation solide pouvez-vous refuser cela, si ce n’est au nom d’idées toutes faites et réactionnaires ? Je ne pense pas que vous pensiez un seul instant aux enfants des couples gays dans vos prises de position... qu’ils soient 300, 3000, 30000, ou 300000 ne changent rien à l’affaire. C’est par l’attitude de gens comme vous que les enfants de divorcés ont psychologiquement souffert quand ils étaient l’exception par rapport à la norme. Accepter la différence ne changera rien pour vous et vos convictions, mais changera le contexte socioculturel dans lequel ces enfants grandiront et se construiront, ce qui, pour moi, est primordial. 


                                                                                            • oncle archibald 25 mai 2012 08:42

                                                                                              « après la guerre de 14-18 nombreux sont ceux qui furent élevés par des femmes ».

                                                                                              Certes, elles n’avaient pas le choix, mais elles avaient une photo, des souvenirs à faire partager à leur rejeton ... Ces enfants avaient un père, mort, mais peut être encore plus présent parce que mort ... 


                                                                                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 mai 2012 12:26

                                                                                              @Babylon

                                                                                              « Franchement tous ces débats,c’est une perte de temps et le temps c’est de l’argent. »

                                                                                              Alors, pourquoi y participer ?

                                                                                            • Metais 25 mai 2012 01:24

                                                                                              « Ensemble , avançons ! ». Marier les homos , tu parles d’un progrès , d’une avancée ou d’une modernité...Il faut vraiment qu’on vive dans un monde décidément entrain de se saborder pour en arriver à s’occuper de ce genre d’histoire ! En les mariant on ne fait pas seulement des pratiques sexuelles déviantes d’une toute petite minorité , la norme , on fusille les fondements de toute une société , non pas le couple , cette association économique et sexuelle , mais la famille : papa , maman et les enfants ! On commet aussi un des pires actes contre Nature en donnant ainsi la possibilité légale aux futurs mariés d’adopter ou de se procurer comme ils le pourront , à la place du caniche , par insémination ou contre du pognon forcément , de malheureux gamins à qui l’on va coller d’entrée , pour débuter leurs petites vies , quelques belles névroses...

                                                                                              Je voudrais dire enfin aux paumés , toujours les mêmes à la recherche d’une cause pour occuper le vide sidéral de leur existence banale , qu’on est nombreux à n’avoir rien à secouer des histoires salasses des unes ou des autres. Qu’ils s’aiment , qu’ils s’enfilent ou qu’ils se lèchent , tant mieux pour eux , ça existe depuis que le monde est monde , nous les gros cons , les fachos forcément , on ne leur veut a priori pas de mal , cela reste des phénomènes marginaux , anormaux , pas très ragoutants et un peu malsains . Voilà...Ceci dit , faire passer ce mariage comme « l’autre » a fait passer la Constitution européenne , en s’appuyant en fait sur une minorité ( Hollande a été élu avec 39% seulement des inscrits et l’Assemblée rose , si la « gauche » gagne les législatives , ne représentera jamais plus de 25% des inscrits !) c’est tirer encore un peu plus sur une corde qui devient de plus en plus mince et fragile. L’Histoire ne marche pas en ligne droite , la roue obligatoirement va tourner , certains considérant cette mesure comme un viol il peut y avoir alors des retours de manivelle violents...
                                                                                              En attendant , compte tenu du déficit abyssal des comptes de la Sécu , Hollande devrait à mon avis , avant de s’intéresser à ce pitoyable mariage , se pencher sur les pratiques sexuelles « à risque » comme l’homosexualité masculine qui finit par coûter à tout le monde et surtout aux « hétéros » un max de pognon en trithérapies divers. Il pourrait , je suis d’accord également , s’occuper aussi du coût des avortements , ce monstrueux et inhumain échec ( pas loin de 300 000 gosses tués par an , autant que la $hoa en 20 ans...) en les faisant financer par exemple directement par les baiseurs indélicats. Moi je ne demande à personne de casquer à ma place mes galipettes ou leurs « conséquences » , que les autres fassent pareil...
                                                                                              A part cela je vous le dis , ce mariage stérile et tout ce qui va avec , c’est un pas de plus vers le cimetière et l’enterrement de notre civilisation. Adieu vieille Europe , que le diable t’emporte...

                                                                                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 mai 2012 12:28

                                                                                                @Metais


                                                                                                Après cette déprimante envolée lyrique, il ne vous reste plus qu’à vous suicider ! 

                                                                                              • njama njama 25 mai 2012 10:00

                                                                                                On lit assez facilement dans la presse « le droit au mariage », lequel se définit en premier lieu par rapport à un âge nubile préalable, la majorité civile pour qu’il soit valide hors consentement des parents, ou tuteurs. Or à priori ce droit au mariage (reconnaissance officielle d’une union), entre couples homosexuel(le)s ne peut naturellement conduire à la famille, puisque cette union est stérile sur le plan de la fécondation.

                                                                                                Le « droit à la famille », ne peut exister pour eux sans être assorti d’autres droits complémentaires, droit à l’adoption, droit à l’insémination artificielle ... c’est ce que reconnaît et écrit d’ailleurs Chalot :
                                                                                                « Cette légalisation du mariage homosexuel permettra à tous les citoyens d’accéder aux mêmes droits, mais également aux mêmes devoirs, et aux mêmes responsabilités devant la loi, c’est une question d’égalité, de justice. »
                                                                                                le mariage est une chose, les autres droits une autre.

                                                                                                Déjà, donc « le droit au mariage » si on lui donne la même portée légale et « égale » entre couples hétéros ou non, ne peut engendrer par lui-même les mêmes conséquences dans un cas comme dans l’autre. Il me semble qu’on cherche à poser comme préalable aux revendications des couples homos un problème d’égalité qui n’en est pas un par nature.

                                                                                                « Le droit du mariage » est autre chose, puisque c’est l’ensemble des dispositions légales entre les deux partenaires, incluant « le droit au divorce » et « le droit du divorce », l’ensemble des dispositions légales afférentes à la dissolution du mariage.

                                                                                                Certains trouveront que je joue sur les mots, mais « au », « du », changent la signification.

                                                                                                Quant au « droit de la famille », il ne peut s’exercer préalablement à l’existence d’une famille, il m’apparaît comme un alinéa juridique puisqu’il n’a pas un caractère d’obligation, un couple « marié » (ou non d’ailleurs) pouvant choisir de ne pas avoir d’enfants.
                                                                                                Le « droit à la famille » ne me paraît pas être une conséquence implicite du mariage (reconnaissance officielle d’une union) .


                                                                                                • njama njama 25 mai 2012 10:05

                                                                                                  désolé pour l’erreur , merci de lire dernière phrase :
                                                                                                  Le « droit de la famille » ne me paraît pas être une conséquence implicite du mariage.

                                                                                                  lapsus ?
                                                                                                  Le droit de la famille n’est pas un droit à la famille !


                                                                                                • njama njama 25 mai 2012 11:16

                                                                                                  L’article 12 de la Convention européenne des droits de l’homme est très ambigu et entretient l’ambiguïté .
                                                                                                  Il dit que « à partir de l’âge nubile, l’homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille selon les lois nationales régissant l’exercice de ce droit. ».
                                                                                                  Pourquoi associer droit au mariage et droit de fonder une famille ? il n’est pas nécessaire d’être marié pour fonder une famille ...
                                                                                                  ambiguïté anglo-saxonne ?

                                                                                                  Le droit civil français est moins équivoque le mariage se définit comme l’« union légitime d’un homme et d’une femme ».
                                                                                                  Pour le mariage entre homos, il y a peu à changer. C’est très simple.

                                                                                                  Pour ce qui est de la famille, l’administration, le législateur, peuvent très bien se retrancher derrière le fait que si une partie des articles du code civil relatifs au mariage (voir ici) sont sans objet (art 213) ou partiellement sans objet (art 220, 371-1) pour les couples homos, ils n’en sont pas responsables. Les conséquences d’une union homosexuelle ne pouvant être que la stérilité de ce couple que les « contractants » au mariage n’ignore pas évidemment.

                                                                                                  Pour adapter la célébration du mariage civil au cas de couples homos, il suffit d’envisager la lecture de ces articles, épurés de tout ce qui est relatif aux enfants, à l’éducation des enfants ... qui ne pourraient naître de cette union.
                                                                                                  il ne faut pas confondre les conditions du mariage, des effets du mariage, ensemble de droits et d’obligations qu’il convient de respecter.
                                                                                                  La naissance d’enfants ne pouvant être la conséquence d’une union homosexuelle cet ensemble de droits et d’obligations ne peut être identique en tous points.

                                                                                                  Chalot, tu revendiques une question d’égalité, de justice là où le législateur ne peut rien contre une réalité physique naturelle.


                                                                                                  • citoyen 19 juin 2012 19:11

                                                                                                    A ceux qui trouvent que ces mesures annoncées sont superflues, laissez-moi vous dire que pour certains couples, la présente situation a plus qu’assez duré. Pour illustrer mon propos, je vais vous faire part de ma situation : Je vis en exil depuis des années avec mon conjoint dans un pays où les homosexuels sont persécutés. Je suis français, lui non. Je ne peux pas rentrer en France sans lui. Ici, nous sommes en danger permanent. Nous vivons dans la peur et en cachette. Liberté Egalité Fraternité : uniquement pour les ’bien-pensants’ ? Et si les homosexuels étaient des humains à part entière, pour qui la vie conjugale était aussi importante que pour les hétérosexuels ? Y avez-vous pensé ? Ne restez pas figés dans des raisonnements basés sur des perspectives hétérocentrées, s’il-vous-plaît. Notre exemple n’est je pense qu’un parmi d’autres pour qui une légalisation changerait tout. Essayez de comprendre combien de vies sont gâchées tant qu’on ne nous accordera pas les mêmes droits que les hétérosexuels... C. en exil forcé

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès