• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les antinatalistes, les intégristes... et l’idiocratie

Les antinatalistes, les intégristes... et l’idiocratie

Il y a douze ans sortait dans l'indifférence générale le film "Idiocracy". Ce navet montre un XXVIème siècle dystopique où le niveau intellectuel de l'être humain a considérablement baissé : une population ignare et hébétée vit sous les ordres d'un dictateur stupide. 
Et si cette comédie nous décrivait le futur de l'humanité ?

Quelques principes simples :
 
1. Selon Darwin, la sélection naturelle ne favorise pas toujours les plus intelligents : en l'absence de prédateurs, elle avantage ceux qui se reproduisent le plus.
 
2. A notre époque de maitrise de la fécondité, une partie de la population se reproduit de moins en moins. Les cadres et professions intellectuelles forment la catégorie la plus concernée : selon une étude de l'American Economic Association, plus le niveau intellectuel et scolaire progresse, plus les enfants sont rares.
 
3. Les surdoués donnent généralement naissance à des surdoués et les déficients mentaux à des déficients mentaux. Ainsi fonctionne l'hérédité : les gènes déterminent 80% de l'intelligence à l'âge adulte.

Conséquence : les "intellos" seront-ils bientôt une espèce menacée ?

Demandons-nous d'abord pourquoi ces derniers font de moins en moins d'enfants :

D'après Mike Donnio, professeur de sociologie à Harvard, "L'individualisme et la priorité donnée a la carrière sont en cause. A cela s'ajoute l'influence de nouveaux courants de pensée." 
Parmi ceux-ci, le mouvement "Child free" et l'antinatalisme.
Le premier oppose épanouissement personnel et procréation. Le second dénonce l'impossibilité pour la Terre de nourrir une population trop nombreuse. "Il existe même des versions radicales de ces mouvements, qui demandent l'interdiction de certains espaces aux enfants. Et des antinatalistes qui trouvent criminel de créer d'autres humains, dans un monde aussi cruel. Les intellectuels sont souvent de grands pessimistes."

Selon une étude de la London School of Economics, cette tendance ne cesse de croitre dans les catégories socio-professionnelles supérieures : en Grande-Bretagne, 20% des femmes nées entre 1965 et 1978 ne sont jamais devenues mères. Mais cette proportion grimpe à 43% pour celles qui sont titulaires d’un diplôme d’études supérieures. Et à 48% pour les femmes diplômées nées entre 1975 et 1978.

Au-delà des facteurs économiques et éducatifs, l'étude révèle que les femmes au quotient intellectuel élevé procréent moins que les autres, quel que soit leur milieu social : pour chaque tranche de 15 points de QI en plus, la probabilité qu'une femme ait des enfants chute de 25%.

Allons-nous vers un abrutissement progressif de l'espèce humaine ?

Pas seulement.
 
Demandons-nous quelles sont les familles qui "produisent" le plus d'enfants dans notre pays : 

Selon une étude parue dans le journal 20 minutes, ce sont les catholiques intégristes. Avec une moyenne de 7 naissances par couple !
Ils sont suivis de près par... les musulmans intégristes, avec plus de 6 enfants par femme.

Le même phénomène existe ailleurs : aux États-Unis, 46% des couples mormons ont plus de quatre enfants selon le Washington Post.
En Israël, d'après le bureau central des statistiques, les Juifs ultra-orthodoxes ont en moyenne 6,5 rejetons par femme. 
Ce chiffre atteint 7,2 chez les Amish - protestants radicaux refusant la technologie- en Pennsylvanie et dans l'Indiana. Avec une croissance démographique annuelle de 3 %, la population Amish double tous les 23 ans... sans même faire de convertis.

Il semble exister un lien très étroit entre fondamentalisme religieux et natalité explosive. Notamment parce que les groupes concernés refusent toute forme de contraception.

On peut dès lors envisager le futur de la race humaine avec de plus en plus d'intégristes et moins en moins d'intellectuels.
 
Une planète d'idiots fanatisés d'ici quelques siècles ? Le film "Idiocracy" est en somme assez visionnaire.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Et comme ces intégrésistes se détestent entre eux, il s’élimineront. Heureux intellos qui ne devront pas assister à ce spectacle lamentable. Bon, peut-être que quelques génies pousseront sur ce fumier d’inculture. Les gènes et l’hérédité ne déterminent pas toujours le futur. Combien de familles royales ont sombré dans la décadence et la débilite mentalité (la consanguinité y étant pour beaucoup). et comme je crois un peu en l’incarnation. Tout n’est pas perdu.


    • Merci d’avoir osé aborder ce sujet. Parce que s’il est dit que ne pas vouloir d’enfants est une forme de perversion (oui,oui, c’est dans la Bible). Je pense aussi que cela peut souvent être le contraire. L’enfant à tous prix est la perversion suprême. L’humain se retrouvant au niveau de l’animal. Répondant juste à ses pulsions instinctives.


      • kalachnikov kalachnikov 24 mai 12:40

        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Question pervertissement de toutes choses, vous assurez en tout cas. Dans le Livre, grossesse et stérilité sont vus comme des bénédictions et malédictions divines. Ainsi Abraham dit à Sarah : ’est-ce ma faute si Iahvé t’as refusé le fruit du ventre ?’ Ainsi, Sarah devient-elle grosse en dépit de son âge, de la ménopause et même de son désir puisqu’elle s’est résignée.

        Dans vos incohérences, simple reflet de votre inconscient chaotique et malheureux, on retiendra que le peuple juif est un peuple de bêtes puisque le fond de leur croyance, c’est justement ’allez, fructifiez, peuplez la terre’. La descendance est supposée être plus nombreuse que les étoiles dans le ciel.

        La pulsion instinctive, c’est d’avoir du plaisir, c’est-à-dire de lutter contre un stress résultant d’un stimulus interne ou externe. En matière sexuelle, l’enfant est une conséquence qui a longtemps été incomprise. Bref, en tout cas, le corps marche à l’envers de ce que vous vous figurez.


      • @kalachnikov


        Vous confondez pervertir et subvertir. Oui, c’est exact, je suis subversive et la parfaite empêcheuse de tourner en rond (allusion au cycle féminin qui revient de manière sempiternelle). C’est vrai qu’à l’époque de Bach, on pouvait concevoir (je ne vais pas vérifier sur Google) 24 enfants (les trois quart décédés en bas âge), signe de prospérité et de réussite. Mais le monde a changé et les valeurs aussi. Etre subversif c’est avant tout aller à contre courant de ce qui fonctionne mal, selon les époques. Tout le contraire de pervers.

      • kalachnikov kalachnikov 24 mai 12:53

        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Ah non, quand vous dites que dans la Bible ne pas procréer est assimilé à une perversion, vous ne faites pas dans la subversion mais dans l’élucubration pure.

        Vous devriez plutôt invoquer Rousseau qui vous ressemble beaucoup : se mêle de faire la morale concernant l’éducation alors qu’il a abandonné sept enfants.


      • @kalachnikov


        Au moins, je n’ai pas été obligée d’en abandonner un seul. Donc, vous êtes comme toujours à côté de la plaque. Rousseau semait à tout vent (en paroles également) et n’est certainement pas mon modèle. Décréter que l’homme est bon à la naissance et que la société le pervertit. quelle foutaise. 

      • kalachnikov kalachnikov 24 mai 13:13

        @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

        J’entendais ressemblance sur le plan psychologique.


      • Jonas 25 mai 23:49
        @Mélusine ou la Robe de Saphir. "Parce que s’il est dit que ne pas vouloir d’enfants est une forme de perversion (oui,oui, c’est dans la Bible). Je pense aussi que cela peut souvent être le contraire. L’enfant à tous prix est la perversion suprême. L’humain se retrouvant au niveau de l’animal. Répondant juste à ses pulsions instinctives.« 

        Quand une civilisation tue ses enfants en masse en refusant le « miracle qui sauve le monde » par lequel Hannah Arendt désignait la naissance, elle finit soit par s’éteindre, soit par être submergée.
        En France, plus de 220 000 avortements sont pratiqués chaque année, un véritable génocide à l’échelle industrielle.
        Comble du cynisme, ce programme d’extermination de masse est financé entièrement par vos impôts, à hauteur de 70 millions d’euros par an.
        L’extinction de la population française est programmée à grande échelle par l’ONU et l’UE pour être remplacée par une population extra-européenne (berbères, arabes, asiatiques, africains sub-sahariens), une  »migration de remplacement« .

        L’individualisme, l’égoïsme rend aveugle ceux qui ont délaissé la communauté et abandonné Dieu au nom du bien-être personnel ( »child free" et autres débilités du genre), ce qui à long terme, amènera en quelques décennies l’extinction de la communauté tout entière, laissant place à une tiers-mondisation du pays.


      • foufouille foufouille 24 mai 12:25
        les intégristes sont de moins en moins nombreux. en moyenne la natalité baisse au niveau mondial et dans presque tous les pays.
        pour ce qui est du film, ce sont des gros débiles. nous en somme encore loin.


        • @foufouille


          80 pourcent du monde animalier a disparu. Sept milliard d’humains sur terre. Oui, tout va parfaitement bien.

        • Albert123 24 mai 14:12

          @foufouille


          « pour ce qui est du film, ce sont des gros débiles. nous en somme encore loin. »

          on ne se rend compte de la chute moyenne du QI que si l’on en est pas soi même affecté ou du moins de manière moindre.

          Quand vous vous enfoncez avec le reste du troupeau, difficile de s’en rendre compte.






        • foufouille foufouille 24 mai 16:37

          @Albert123

          j’ai connu une ou deux personnes qui pensaient que la télé réalité était vraie mais dans le film ça va beaucoup plus loin.


        • hunter hunter 24 mai 19:06

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.


          Oui,oui, oui....en route pour les dix milliards..... ! ( litanie psalmodiée ad libitum dans nos mainstream..)
          Et plus encore pourquoi pas.....allez 15, 20 milliards, allons-y....

          Pas grave, les GAFAM vont nous fabriquer des abeilles et des oiseaux robotisés, guidés par GPS, et les cons seront contents, ils n’auront plus de grosses chiures sur leurs sacro-saintes bagnoles (électriques bien entendu) !

          Y’aura bien des écolos pour dire que c’est génial, en n’ayant plus à laver les bagnoles, on économisera de la flotte....

          On est vraiment dans un monde de dingues !

           smiley

          Adushatz

          H/

        • je réponds à Kalach uniquement pour expliquer mon point de vue. Mais comme le gars est décervelé. J’ai exposé ce que j’avais à dire.


          • Sozenz 24 mai 16:34
            @ l auteur

            selon vous que faudrait il faire concernant la procréation ?

            • @Sozenz


              J’ai travaillé en Planning familial pour préparer les jeunes à la parentalité. C’était en 1982. Tout a été balayé. Seul comptait la préparation à la sexualité (qu’importe le choix du partenaire, les illusions amoureuses) et les pilules.

            • Sozenz 24 mai 22:15


              @saphir
              vous êtes l auteur de l article ?




            • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:02

              Remarque la théorie de Darwin fort incomplète (même Darwin l’avait reconnu) ne dit pas que c’est le plus intelligent, ni le plus adapté et encore moins le plus fort qui gagne sur la voie évolutive. La théorie de son nom dit que c’est celui qui se reproduit le mieux.qui perdure. L’intelligence, l’adaptation, la force ne sont que des éléments parmi d’autres, tel la faiblesse, l’inadaptation ou même l’intelligence qui permet de se reproduire mieux.Il semblerait même, et de façon largement prépondérante, que le métissage et la coopération sont même les facteurs les plus déterminants dans l’évolution. Les facteurs environnementaux ne font que favoriser les tris. Car les ancêtres de l’homme n’avait rien pour survivre pas même l’intelligence. Et il est aujourd’hui au sommet de la pyramide des prédateurs et de ceux qui survivent.


              • @Olivier MONTULET


                C’était peut-être le cas chez nos lointains ancêtres. Revoir l’excellent film : La guerre du feu. Mais Ici, Darwin ne peut plus rien pour notre civilisation. L’humain ayant atteint le plus haut niveau de ses possibilités. L’extinction comme celles espèces d’animaux disparues (quoiqu’un LYNX se promène en Flandre) est peut-être aussi programmée, comme le robot qui a trouvé le moyen de s’euthanasier.

              • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:15

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                L’humain disparaitra c’est certain. Comment nul ne le sait. L’humain est de loin l’être qui a priori est le plus apte à s’adapter. Je lui fait confiance. Mais la nature nous survivra toujours, je ne crains rien pour elle.


              • @Olivier MONTULET


                il y a un film qui montre cette apocalypse et comment la nature reprend ses DROIT. Assez effrayant.

              • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:10

                Il n’y a aucune filiation génétiques entre « surdoué ». Mais il existe une filiation sociale entre dominants. C’est ce qu’on nomme la reproduction sociale, filiation des riches, filiation des pauvres, filiation des dominés. L’assesseur social est un mythe. Les pauvres deviennent moins pauvre mais restent dominés, les riches deviennent plus riches et restent les dominants. Tout le système fonctionne, dans notre société et notre culture, comme ça. La percolation de la richesse ne va jamais du riche vers le pauvre mais toujours du pauvre vers le riche, du dominé vers le dominant qui exploite le dominé. Les dominants sont par définition les adaptés au système puisque c’est eux qui le contrôle, il ne sont pas plus intelligents, plus méritants ou plus travailleurs. Ils prennent moins de risque puisqu’ils n’engagent que leurs surplus, les dominé eux-n’ont pas de surplus puisqu’il leur est confisqué par les dominants. Même l’héritage est un système qui participe à perpétrer la domination des dominants.


                • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:12

                  Le darwinisme social n’a aucun fondement scientifique. Il ne sert qu’a justifier la domination des dominants sur les dominés.


                • @Olivier MONTULET


                  Les pauvres compensent par le nombre (évitons le Coran). Nous verrons qui des fourmis ou des abeilles ou Freslons bien engraissé auront le dernier mot. Etude de Christian Nots : « Cet ouvrage est donc conçu comme un »exercice d’insurrection informationnelle« et/ou comme un »exercice de contre-propagande« , spécifiquement non militaire, non étatique et anti-... impériale contre nos »merveilleuses républiques fédérales« toujours plus schizogéniques, toujours plus autoritaires et, surtout, toujours plus »sécuritaristes« où l’information est devenue »info-guerre« , élément clé des pouvoirs étatiques contemporains, des »giga-fortunes« actuelles d’une infime minorité subtilement facistissime de 7 millions d’Oligarques planétaires ou encore élément clé de l’énigmatique soumission civique mondialisée actuelle. » Mettre à jour les forces obscures à l’oeuvre dans nos sociétés, décrypter les stratégies sournoises mises en place à l’encontre des masses, révéler les objectifs des puissants et leur plan pour nous... voici ce à quoi s’emploie l’essai, terrible et intransigeant, de C. Nots. Avec la verve qu’on lui connaît, il signe ainsi un texte apocalyptique à plus d’un titre. Apocalyptique car il repose sur un processus (ici presque douloureux pour le lecteur) de dévoilement. Apocalyptique, car c’est aussi la fin d’une certaine conception de l’humanité que met en évidence cette somme qui emprunte aussi bien à la psychiatrie qu’à la politique. Âpre, éloquent, subversif, un ouvrage une nouvelle fois détonnant ! Psychanalyste depuis vingt cinq ans, Christian Nots dirige également l’Institut International des Hautes Etudes en Psychanalyse (Marseille). Parallèlement, il effectue « en free lance » des recherches depuis une vingtaine d’années sur les thèmes de recherche oubliés, interdits ou censurés dans l’ensemble des sciences humaines et, régulièrement, sur certains segments spécifiques des sciences exactes. Il travaille actuellement sur une définition opérationnelle et cliniquement accessible - pour les patients comme pour les praticiens de santé - du concept stratégique de Soi (et/ou du Self) - applicable pour les diagnostics et les divers axes psychothérapiques en psychiatrie, en psychothérapie analytique, en psychologie clinique et en sociologie... politique. Fermer

                • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:21

                  Sachez que ceux que vous traitez de non intello (sous entendu moins cultivé, moins occidental, moins humains) sont aussi intelligents que ceux que vous désignez comme intello. Ils ont mêmes des ressources que vos intello n’ont pas. Sachez que les africains (ou plutôt les noirs) domineront le monde assez vite non par leur croissance démographique mais par la richesse de leur patrimoine génétique bien plus grande que celle des autres continents. Ils ont plus de chance de pouvoir s’adapter pour cette raison et non pour leur prolifération.


                  • @Olivier MONTULET


                    La plupart des virus viennent d’Afrique. Une composante dont vous ne tenez pas compte. CF Sida. Par plus intelligents est sous-entendu, un certain Peuple élu,...https://mail.yahoo.com/d/folders/1/messages/29002?reason=invalid_cred

                  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:22

                    Votre article frôle le nauséabond néocolonialiste et raciste des dominants.


                    • @Olivier MONTULET


                      Elitiste certes. Mais raciste, pas à mes yeux. L’intelligence étant à plusieurs variables. Après le crash boursier de 1928, de nombreus riches se sont suicidés. Un pauvre peut plus facilement survivre, n’étant pas fragilisé par le progrès,...(surpoids, passivité face aux progrès technologiques). 

                    • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 24 mai 18:47

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Elitiste ? non adulateur (et donc protecteur) des dominants. Vous confondez, comme beaucoup élites et dominants. Il est vrai que les « élites » sont quasi toujours consacrées par les dominants.
                      En effet la culture dominante est toujours celle des dominants.

                    • @Olivier MONTULET


                      Pour moi Van Gogh faisait partie de l’élite. Mais était-il un dominant ????

                    • Eric F Eric F 24 mai 18:30
                      Je ne sais pas comment il pourrait se faire que intégristes catholiques soient le groupe ayant le plus d’enfants en France (7 !), tout en étant de moins nombreux comme on peut le constater : de nombreuses églises ne sont plus desservies, et celles qui restent sont demi-vides.
                      Les autres exemples de l’article correspondent davantage au constat démographique.

                      • sleeping-zombie 25 mai 13:35

                        @Eric F

                        Tout simplement parce que « intégriste catholique » n’est pas une espèce. Les enfants des intégristes catholiques ne sont pas forcément des intégristes catholiques :)


                      • Eric F Eric F 25 mai 15:35

                        @sleeping-zombie
                        alors la théorie exposée dans l’article est invalide, laissant entendre une sorte de transmission d’appartenance au fil des générations. Je pense en tout cas que l’« échantillon » en question doit être infime et n’avoir que très peu d’impact sur la démographie en général


                      • sleeping-zombie 25 mai 18:15

                        @Eric F

                        3. Les surdoués donnent généralement naissance à des surdoués et les déficients mentaux à des déficients mentaux. Ainsi fonctionne l’hérédité : les gènes déterminent 80% de l’intelligence à l’âge adulte.

                        Hmm. Tu avais vraiment besoin de mon commentaire pour voir que la théorie de l’article est complètement fumeuse ?
                        Pour rappel, Idiocraty est une comédie, pas un documentaire...

                      • Eric F Eric F 26 mai 10:24

                        @sleeping-zombie
                        exact ! cette assertion de l’hérédité génétique à 80% de l’intelligence est totalement extravagante


                      • Eric F Eric F 26 mai 10:31

                        Toutefois il y a transmission ethno-culturelle, au point que même les enfants adoptés dans un autre groupe sont réimprègnés (par l’environnement mais aussi par mimétisme) de stéréotypes liés à leur origine, de sorte qu’il y a apparence d’une nature héréditaire. 


                      • sleeping-zombie 26 mai 11:19

                        @Eric F

                        Et plus simplement : la définition même de ce qu’est « l’intelligence », le pouvoir de définir le sens des mots, est lui aussi transmis en héritage...

                        Mais si je devais modéliser la transmission de la culture (imprégnation par l’environnement et mimétisme), je pencherai plutôt pour une qualification « pandémique » plutôt qu’hériditaire.

                      • de toute façon, à la fin de sa vie, Darwin est revenu au catholicisme que sa femme n’avait jamais quitté. Et à mon avis un dieu (je ne dis pas lequel) finira par décider de notre sort.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès